System is processing data
Please download to view
...

Magazine Aéroports&Compagnie n°2

by atelier-des-palmar

on

Report

Category:

Documents

Download: 0

Comment: 0

212

views

Comments

Description

Magazine Aéroports&Compagnie
Download Magazine Aéroports&Compagnie n°2

Transcript

  • ROYAL AIR MAROC DRISS BENHIMA PRÉSIDENT DE ROYAL AIR MAROC « » LA COMPAGNIE JOUE LE HUB DE CASABLANCA NUMERO 2 • MAI 2008 • PRIX 21€ • BIMESTRIEL LE M A G A ZI N E D U M O N D E D E L’ A ÉR IE N AÉROPORTS : La Rochelle, Londres T5, Casablanca COMPAGNIES : RAM, El Al, XL Airways HISTOIRE : Il y a cent ans, la première femme pilote ACTUALITÉ : Air Partner, RACAM 2, Assises nationales de la qualité, Eticketing CARTE BLANCHE : Alitalia LIRE, BRÈVES … acceuille l’ALFA-ACI La Rochelle DOSSIER : N°SPÉCIAL RÉSULTAT DE TRAFIC DES AÉROPORTS ET DES COMPAGNIES INTERVIEW DE :
  • 2 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22
  • 3AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 SOMMAIRE Franchir les barbelés de Ceuta, au risque de graves blessures. ÉD IT O Selon les experts les plus avertis, le transport aérien donne avec une certaine anticipation les grandes tendances mondiales économiques des années à venir. Aéroports et Compagnies fait le choix de publier désormais les résultats de trafic de tous les aéroports du monde… et de toutes les compagnies aériennes. Il s'agit d'une étude tota- lement exclusive, menées par des professionnels du secteur, qui garantissent la fiabilité de leurs chiffres. Par exemple, pour ce qui concerne les données des aéroports français, nos chiffres publiés sont évidemment ceux de l'UAF, l'Union des Aéroports Français. Ce présent numéro, qui constitue ainsi une véritable référence en termes de statistiques mondiales du transport aérien, sert de base de travail pour toutes les prospectives à courte ou moyenne échéance. Nous présentons cette étude en découpant le monde par grandes zones géographiques. Ce numéro spécial permet ainsi de visualiser, à travers un document unique, les grands pôles de croissance ou de stagnation des échanges inter- nationaux. Reste que certains aéroports, ou cer- taines compagnies, disposent d'outils de compta- bilité de leurs trafics encore obsolètes et absolu- ment incompatibles avec les normes retenues par l'IATA et l'OACI. Plutôt que de présenter des chiffres évalués – et donc parfois éloignés de la réalité – nous avons préféré ne conserver que les résultats fiables. C'est ce qui garantit le sérieux de cette enquête ! Franck Amar C ré di t ph ot o C ar lo s R od ri gu es AÉROPORTS p. 4 La Rochelle acceuille le prochain congrès ALFA-ACI Le Terminal T5 de Londres- Heathrow : une porte vers demain Assises nationales de la qualité : tous au service du client ACTUALITÉS p. 10 Air Partner : La passion de l’aérien Compagnies Royal Air Maroc : Face aux low-costS RAM résiste bien. INTERVIEW p. 16 Driss Benhima Président de RAM ACTUALITÉS p. 20 RACAM 2, une rencontre européenne DOSSIER p. 29 SPÉCIAL TRAFIC MONDIAL COMPAGNIES p. 32 El Al fête ses 60 ans ! XL Airways, du charter au régulier HISTOIRE p. 34 Il y a 100 ans La première femme pilote ACTUALITÉ p. 36 Eticketing et interline : quelles solutions pour quels enjeux CARTE BLANCHE Ettore Sbirou Faut-il sauver le soldat Alitalia ? BRÈVES p. 39 Hôtellerie LIRE p. 47 Gérant de la société Aéro & Co, éditrice d'Aéroports et Compagnies, Directeur de la publication : : Franck Amar : f.amar@wanadoo.fr / Rédacteur en chef, directeur de la rédaction : Albéric de Palmaert : 01 42 41 37 75 - 06 62 22 37 75 journalberic@yahoo.com / Rédacteurs : Michel Devos : 06 74 97 68 78 - micheldevos@wanadoo.fr - Aubin de Gitmus / Conception graphique et direction artistique : Atelier de Palmar : atelierdepalmar@gmail.com / 06 61 11 57 98 / Publicité, Abonnements et Ventes : Tél.: 01.47.30.19.50 Fax: 01.47.30.19.67. Impression : Imprimerie Moderne de Bayeux 14400 Bayeux / Routage : Handirect 92300 Levallois / Ont participé à ce numéro : Blandine Fleury : 06 70 48 62 74 - be.fleury@free.fr - Philippe Van Pradelles - Dominique Dupuis / Aéroports & Compagnies est une publication de la Société Aéro & Co., SARL au capital de 10 000 €. 34, rue Camille Pelletan – 92300 Levallois. RCS : B 501 586 127 N° TVA Intracommunautaire : FR12501586127 - Principaux actionnaires : Franck Amar, Albéric de Palmaert, Michel Devos.La rédaction n'est pas responsable des documents qui lui sont adressés. La reproduction même partielle des textes et photos est soumise à l'accord préalable de la rédaction. Trafic mondial des aéroports… et des compagnies page4 page10 page34 page29 abonnement N’oubliez pas de vous abonner … rendez- vous en page 16 page20 page40
  • 4 ne les poussent pas forcément à proposer des destinations compatibles avec les demandes des clients. Il vaut mieux parfois les dissuader d’ou- vrir une ligne qui ne réunira pas les conditions en termes de potentiel. J'ajoute qu'en agissant ainsi, nous travaillons pour le bien des compa- gnies. Vous savez, affirme encore le directeur de l'aéroport, les compagnies, qu'elles soient low- cost ou traditionnelles, ne peuvent connaître avec précision tous les marchés qu'elles desser- vent. L’aéroport se doit de faire ce travail d’ana- lyse. Cette stratégie a pour le moment produit ses effets.» Cette année, quatre nouvelles lignes vont être lancées : Édimbourg et Leeds par Jet2, Glasgow par Flybe et Cork par Aer Arann. Ouverture vers la Suisse et le Benelux « Nos axes de développement, poursuit Tomas Juin, se situent pour l'avenir à moyen terme vers Genève, Amsterdam, le Benelux. L'Allemagne et les pays scandinaves nous intéressent également. » Reste maintenant à adapter l'aérogare aux nou- velles fréquentations de l'aéroport. « Notre poli- tique d'investissement reste très prudente, ajoute encore le patron de l'aéroport. Pas question d'anticiper de dix ou quinze ans le trafic de l'aé- roport en surdimensionnant nos installations. Après Montréal en 2007, ce sera au tour de La Rochelle d'accueillir, les 2 et 3 octobre prochains, le congrès annuel de l'Alfa-ACI, l'Association des aéroports de lan- gue française associée à l'Airport Council International. L'occasion pour « Aéroports et Compagnies » de présen- ter cette plate-forme au développement tout à fait spec- taculaire : + 22 % en termes de trafic passagers en 2007… A vec 220 000 passagers accueillis en 2007, notre plate-forme progresse de 22 % par rapport à 2006. Il s'agit, selon Thomas Juin, le discret mais dynamique directeur de l'aé- roport La Rochelle-Ile de Ré, de la plus forte hausse française des aéroports de plus de 100 000 passagers ! » Et d'ajouter « il y a dix ans, La Rochelle accueillait 38 000 passagers… Ainsi, depuis 1997, le trafic a augmenté en moyenne de 19 % par an. » Explication : l'aéroport a vécu pendant plusieurs décennies au rythme lent d’une ligne vers Paris. Cette route a été abandonnée par Air Lib en 2003. La plate-forme a dû alors multiplier les ouvertures de lignes vers de nouvelles destina- tions. Thomas Juin raconte : « Depuis dix ans nous nous efforçons de maîtriser notre dévelop- pement en proposant aux transporteurs des lignes pertinentes ». La stratégie commerciale de l'aéroport repose sur la réponse donnée à une question simple : » Il ne s'agit pas de se demander "pourquoi" nous progressons ? Mais "comment ?" » lance Thomas Juin. Et la réponse est la suivante : « L’aéroport doit déterminer sa politique de développement et convaincre les compagnies d’y adhérer. La difficulté réside à ce niveau. En effet, les compagnies ont des contraintes de réseau qui LA ROCHELLE ACCUEILLE LE PROCHAIN CONGRES DE L'ALFA-ACI AÉROPORTS 4 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 La Rochelle : une des plus fortes progressions de trafic en France.
  • 5AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER Nous préférons ajuster nos capacités en fonc- tion des besoins. » Déjà, en 2005, la piste et les parkings avions ont été entièrement remis à neuf. La piste a même été élargie sur ses 2 250 mètres de longueur. Cette année, c'est le par- king véhicules qui sera agrandi ainsi que la salle de départ et la zone d'enregistrement. En 2009, même travaux mais côté arrivées. De sorte que l'aéroport La Rochelle-Ile de Ré disposera d'une capacité d'accueil de l'ordre de 300 000 passagers annuels. Aubin de Gitmus Deux manifestations internationales importantes sont d'ores et déjà program- mées en 2008 à La Rochelle. Le congrès des représentants des aéroports membres de l'Alfa-ACI, qui regroupe toutes les plates-formes francophones, se tiendra les 2 et 3 octobre prochains. Auparavant, du 1er au 3 septembre, se déroulera également à La Rochelle le Conseil des ministres européens des transports. Rappel du réseau : Lyon par Airlinair, Londres Stansted et Dublin par Ryanair, Londres Gatwick et Bristol par Easyjet, Southampton, Birmingham, Manchester et Glasgow par Flybe, Leeds et Edimbourg par Jet2, Cork par Aer Arann. Des patrons d'aéroports… et des ministres 5AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 Thomas Juin directeur de l’aéroport de La Rochelle
  • 6 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 AÉROPORTS notamment à destination de Munich, Francfort, Paris, Bruxelles, Glasgow et Aberdeen. Par ailleurs, environ 250 personnes ont profité de cette ouverture officielle pour mener dans le terminal une «mobilisation éclair». Elles ont dévoilé au même moment des tee-shirts rouge vif portant le slogan «Stop à Avec le tout nouveau Terminal 5 dédié à British Airways et ouvert le 27 mars dernier, l’aéroport d’Heathrow fait un grand bond en avant. Après une huitaine de jours de turbulences qui ont vu l’annulation d’un certain nombre de vols, la plate-forme britannique s’affirme aujourd’hui comme une des plus belles portes, non seulement vers le monde mais surtout vers l’avenir. C ertains esprits grincheux ne gar- deront de l’ouverture du T5 de Londres Heathrow le 27 mars dernier que le souvenir d’une journée éprouvante. Ce premier jour, en effet, divers incidents ont conduit, à la mi-journée, les autorités à annuler une vingtaine de vols moyen-courriers, UNE PORTE Le Terminal 5de LondresHeathrow
  • 7 AÉROPORTS l'expansion d'Heathrow». Les manifestants, membres d'associations de résidents et de défense de l'environnement, ont été dispersés rapidement et dans le calme par les policiers présents. Enfin, quelques incidents se sont déroulés aux files d’attentes et à la remise des bagages... Mais tout cela n’est rien en com- paraison de ce qu’est aujourd’hui le T5 et surtout ce qu’il sera demain quand les difficultés du départ ne seront plus qu’un lointain souvenir. Les opérateurs alors et les passagers profiteront vraiment de ces nouvelles installations qui feront de la plate-forme britannique une des plus modernes et des plus efficaces d’Europe. Une moderne clarté Le nouveau Terminal 5 est désormais le cœur de l’aéroport d’Heathrow. Il se compose d’un terminal principal (T5A) et de deux satellites (T5B et T5C) reliés entre eux par un train souterrain rapide. Aujourd’hui seuls les T5A et T5B sont ouverts. Le T5C quant à lui ne sera opéra- tionnel qu’en mai 2010. Soixante postes de stationnement pour avion sont repartis autour du bâtiment. Parmi ces postes, cer- tains sont évidement configurés pour accueillir l’A380. Les doubles voies de cir- culation vers les pistes et l’absence de culs- de-sac ou de croisement de piste permettent aux appareils de circuler plus rapidement.Et cette rapidité améliore de façon notoire la ponctualité des vols tant au départ qu’à l’arrivée. Le bâtiment lui-même est tout à fait remarquable, vaste et très aéré. Plus de 30 000 m2 de façades en verre ont été utilisées pour le toit de 40 mètres de haut sur 396 mètres de long qui recouvre le bâtiment principal. Ce hall très moderne, s’avère être un des plus importants projets européens d’infrastructure aéroportuaire de la dernière décennie. Chacun des cinq étages pourrait accueillir dix terrains de football. Toutefois cette taille ne gène pas le déplacement et le repérage des passagers. Une signalisation claire et un emplacement approprié des portes d’embarquement rendent la circulation tout à fait aisée. Et si la circulation à l’intérieur du bâtiment est prévue pour être parfaitement pratique, il en est de même pour l’exté- rieur. Le T5 est directement accessible en transport en commun par la Piccadilly Line du métro londonien, ou par l’Heathrow Express qui relie le T5 à Paddington station, au centre de Londres en vingt minutes. Un service de bus, de taxis ou de minibus est également offert en de nombreux points à la sortie du terminal. Enfin les automobilistes ne sont pas oubliés. Un accès direct depuis l’auto- route M 25 permet de rejoindre les parkings où 3800 places les attendent. VERS DEMAIN AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22
  • 8 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER La Reine elle-même, accompagnée du Duc d’Edimbourg, a tenu à inau- gurer le nouveau terminal de British Airways à Heathrow le 14 mars dernier. C’était pour elle le rappel d’un souvenir déjà ancien. En 1955 en effet, trois ans à peine après sa montée sur le trône, elle avait inauguré le premier terminal passager de l’aéroport d’Heathrow. Elle a été accueillie par Sir Nigel Rudd, président de la British Airport Authority, qui a financé presque intégralement le nouveau terminal. Celui ci devait préciser: « Le T 5 apportera un nouveau souf- fle à Heathrow, nous permettant de poursuivre la transformation du reste de l’aéroport, et il replacera Heathrow et BAA à leur place légitime, c’est à dire à la pointe de l’expérience du voyage international ». Willie Walsh, directeur général de British Airways devait rappeler de son , côté les ambitions de ce nouvel équipement : « avec l’ouverture du T5, British Airways et BAA transfor- ment le voyage aérien en une expé- rience à la fois sereine et très agré- able. Nous avons l’intention de profiter pleinement de cette oppor- tunité. » Une réception où se pressait envi- ron 800 invités représentant le monde de l'aviation mondiale a suivi l’inauguration. ROYALE Une inauguration AÉROPORTS sur le tapis au moment où les premiers passagers pénétreront dans le salon. Ce temps gagné va également faciliter les correspondances. Les passagers peuvent passer rapidement les douanes et se rendre facilement à leur vol en correspondance. Des panneaux de signalisation de couleur violette indi- quent le cheminement à suivre. S’il faut changer de satellite un système de navette est mis en place qui toutes les quatre- vingt-dix secondes met à peine quaran- te-cinq secondes pour effectuer le trajet. Six mille personnes peuvent donc être transportées chaque heure. Les passagers atterrissant au T5 n’auront qu'une courte distance à parcourir pour passer devant l’un des trente-six comptoirs de douanes avant de retrouver leurs bagages et sortir. Toutes ces installations permettront de faire passer le nombre de passagers transitant à Heathrow de soixante-cinq à quatre-vingt-dix millions par an. Conçue par Rogers, Stirk, Harbour et Partners, la construction du T5 repré- sente un investissement d’environ 5,6 milliards d’euros apportés quasiment en totalité par la British Airport Authority. L’aéroport d’une compagnie Le T 5 est en effet entièrement destiné à British Airways. Depuis le 27 mars 90 % Le T5 figure parmi les plus grands chantiers aéroportuaire européens de cette decennie. Depuis les parkings une allée couverte rejoint directement le terminal. Tout est donc prévu pour faciliter l’accès et augmenter la rapidité du passage. Un réel gain de temps Le T5 a été conçu de façon à ce que l’itinéraire au sein de l’aérogare soit aussi simple et fluide que possible. À leur arrivée, les voyageurs se dirigent vers l’une des 96 bornes d’enregistrement automatique et des 96 comptoirs de dépose de bagages, les « fast bag drop » avant de passer la sécurité. Le tout prend à peine dix minutes. Toujours dans le souci de gagner du temps, un nouveau système de sécurité biométrique a été installé. Il existe deux postes de contrôle de sécurité, chacun situé à l'une des extrémités du terminal. Cela permet au passager de choisir en fonction de son lieu d'enregistrement. Le système de gestion des bagages est la première partie du bâtiment à avoir été développée afin d’assurer sa parfaite intégration au sein du terminal. Il peut transporter jusqu’à 12 000 bagages par heure le long de 18 kilomètres de tapis roulants. Il est équipé de scanners ultra modernes pour lire les étiquettes et s’assurer que chaque bagage se trouve au bon endroit au bon moment. À l’arrivée, les premiers bagages se présenteront
  • 9AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 des vols de la compagnie opèrent depuis de nouveau hub. Entre juin et octobre les 10 % des vols restants déménageront au T3. La British Airport Authority a réalisé un investissement important pour que les usagers du T3 bénéficient d’une réelle qualité qu’ils peuvent atten- te de British Airways. Ils profiteront ainsi d’une expérience aéroportuaire à la fois fluide, rapide et sûre. Le confort n’est pas oublié. Les passagers Premium bénéficient de files dédiées, pour l'enregistrement et la sécurité ainsi que des nouveaux salons Galleries, com- prenant un Elémis Travel Spa, où des massages de détente sont proposés, un bar a vin où selon les heures seront don- nées des cours d’initiation à l’oenologie et un champagne bar qui sert les meilleurs crus, un restaurant et plusieurs espaces pour se divertir ou même travailler si cela est nécessaire. Albéric de Palmaert Star Alliance, the way the Earth connects, prépare le rassem- blement de ses membres à l’aé- roport de Londres Heathrow. Celui-ci s’effectuera en plu- sieurs phases, dont la première a débuté en avril, et s’achèvera en 2012. La première phase consistera en un grand remodelage du Terminal 1 actuel. Les travaux de démolition de l’îlot de comptoirs d’enregistrement existant sont en cours. Un hall d’enregistrement complètement redessiné sera créé à la place. Il permettra à Air New Zealand et à United de quitter le Terminal 3 et de rejoindre le Terminal 1 à partir du 10 juin 2008. BMI, South African Airways et United disposeront à l’avenir d’un salon Arrivées décoré aux couleurs de Star Alliance, accessible aux passagers des vols de l'alliance arrivant à Heathrow. Ce dernier aura une superficie de 330 m2. Il sera situé à l’extérieur de la zone sous douane, au niveau principal, et facile d’accès grâce à un ascenseur situé dans la zone Arrivées. Pour les passagers en partance, Star Alliance ouvrira le plus grand salon de son réseau au Terminal 1 en juin 2008. D’une superficie de 1.650 m2, il accueillera tous les passagers de Business et First Class ainsi que les porteurs de la carte Star Alliance Gold qui emprunteront le vol d’une compagnie membre de Star Alliance au départ du Terminal 1. La seconde phase du déména- gement est prévue pour fin 2008 et coïncidera avec la fer- meture du Terminal 2. Toutes les compagnies membres de Star Alliance opérant du Terminal 2 – Austrian,Lufthansa, SWISS, TAP Portugal et le membre régional Croatia Airlines – rejoindront le Terminal 1 au cours des mois d’octobre et novembre. Toutes les autres compagnies membres desservant l’aéroport d’Heathrow – Air Canada, Air China, ANA, Blue 1, Scandinavian Airlines, Singapore Airlines, THAI et Turkish Airlines – devraient continuer à opérer du Terminal 3 jusqu’à 2012. Au total, 17 compagnies membres de Star Alliance des- servent l’aéroport d’Heathrow, opérant 184 vols quotidiens vers 83 destinations dans 44 pays. Depuis le mois d’avril, 20 compagnies membres opè- rent d’Heathrow avec l’entrée officielle de Turkish Airlines, l’inauguration d’une liaison vers Helsinki par Blue 1 et d’une liaison vers Philadelphie par US Airways. Le nombre de vols quotidiens assurés par les membres de Star Alliance passe à 192, vers 88 destina- tions dans 45 pays. De son coté L'alliance SkyTeam a dévoilé ses projets d'installation et de développe- ment au Terminal 4. Ces pro- jets seront réalisés en coopération avec British Airport Authority (BAA),. L'arrivée des trois compagnies américaines Continental Airlines, Delta Air Lines et Northwest Airlines, portera le nombre de départs quoti- diens à près de 50. Le déménagement de SkyTeam au Terminal 4 sera achevé dans 12 mois. Au cours de la première phase, fin mars 2008, Continental, Delta et Northwest ont rejoint KLM et Kenya Airways. Le transfert des autres compagnies, Aeroflot, Air France, Alitalia, CSA Czech Airlines et Korean Air aura lieu au printemps 2009. A terme et selon BAA, le Terminal 4 accueillera au total dix millions de passagers Dans le cadre de ces travaux, SkyTeam investit dans la construction d'équipements nouveaux. Ces aménagements seront achevés en février 2009. Les passagers bénéficie- ront de services améliorés avec : plus de bornes libre ser- vice, plus de comptoirs d'en- registrement, plus de points de dépose bagages. Le budget pour l'agrandisse- ment et la rénovation du Terminal 4 est d’environ 134 millions d'euros. CHAISEMUSICALESÀ HEATHROW
  • AÉROPORTS notamment de l'UCCEGA – aujourd'hui UAF – pour fédérer l'ensemble des initiatives concrètes que les acteurs du transport aérien ont mis en place pour «toujours mieux servir le client». Soyons honnêtes ! C'est vrai que le voyageur aérien, mais aussi ses accompagnants et atten- dants, sont aujourd'hui infiniment mieux consi- dérés qu'il y a dix ans. Difficile de citer chacune des actions qui sont menées par les profession- nels du transport aérien : elles sont trop nom- breuses. On retiendra cependant l'amélioration de la signalétique, une (bien) meilleure informa- tion publique, une revalorisation des parkings… On notera aussi les initiatives prises par l'aéro- port de Lyon-Saint-Exupéry avec sa démarche : «Puis-je vous aider, les Airport Helpers, du rêve à la réalité» ; celle de Strasbourg qui a créé une vidéo d'information sur le contrôle sûreté en amont des postes d'inspection filtrage ; celle des Limoges «la qualité, ensemble au service du client» ; et cel- les de Marseille-Provence (Recueil «phrase book» anglais/français, welcome to Marseille-Provence), de Nice Côte d'Azur (unis pour donner le sourire à nos clients), de Paris-Charles de Gaulle (équipe- ment de détecteurs de présence en partie arrière des véhicules transportant des personnes à mobilité réduite), de Paris-Orly (nouveaux postes d'inspection filtrage, la qualité au service du passager), de Toulouse-Blagnac (laissez-vous embarquer, on vous guide)… Bref, des initiatives qui, chaque jour, contribuent à faire des aéro- ports «le meilleur endroit de la terre» ! Aubin de Gitmus Pour les uns, ce sont des «pax». Pour d'autres, des «usagers», des «flux», des «files». Pour d'autres encore, ce sont des «individus X», et même pour- quoi pas des «suspects». Selon que l’on se place dans une compagnie aérienne, un aéroport, un service d’État (police, douane, gendarmerie…) le voyageur est affublé de termes plus ou moins communs, voire vulgaires ! Depuis bientôt dix ans, les mentalités changent. Désormais, le voya- geur est un «client» : c'est-à-dire qu'il est roi ! Les Assises de la qualité en aéroport, événement national qui rassemble tous les deux ans tous les acteurs de la chaîne de services du transport aérien (exploitants d'aéroports, transporteurs aériens et assistants aéroportuaires, Aviation civile, douane, police, gendarmerie, commerçants, pres- tataires de services, etc.) ont été créées à l'initiative Tous au service du client Ass ise s d e l a q ual ité en aé rop ort : Il y a huit ans exactement, la com- munauté du transport aérien – aéro- ports, compagnies, services d'État, etc. – découvrait avec un certain étonnement que les acteurs du transport aérien pouvaient parler autrement des «pax», des «usagers», voire des «individus», en les considé- rant comme des «clients». C'était lors des premières Assises de la qua- lité en aéroport. Cette année, ces assi- ses se sont tenues à Nice et ont démontré, si besoin en était, que le client est bien au centre des services que lui doivent les partenaires du transport aérien. L'entreprise privée scan- dinave de handling Nordic Aero, basée en Suède et très présente dans les pays du nord de l'Europe, est devenue un membre à part entiè- re d'Aviance. Les presta- tions proposées par Nordic Aero concernent notamment le dégivrage des avions, le nettoyage des cabines et de exté- rieur des avions. Déjà, 80 compagnies aériennes sont assistées par Nordic Aero sur une vingtaine d'escales en Suède, au Danemark, en Norvège et en Finlande. Selon Alain Chapgier, le secré- taire général d'Aviance, «Avec Nordic Aero, nous accueillons notre 12e société de handling». Nordic Aero rejoint Aviance B rè ve 10 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22
  • Gilles Meynard est évidemment un homme de communication. On dit de lui qu'il est particulièrement altruiste. En réalité, il aime surtout partager ce qu'il a de – presque – plus cher au monde : la passion de l'aérien. Gilles Meynard explique : «Air Partner affrète des avions dans le monde entier depuis bientôt cinquante ans. C'est dire que le courtage aérien, nous connaissons. Uniquement en France l'année derniè- re, nous avons opéré 1500 vols pour transporter 130 000 passagers. Ce qui nous a permis de réaliser un chiffre d'af- faires de 37 millions d'euros et de déga- ger un résultat net de 0,635 million d'eu- ros.» Au niveau mondial, Air Partner a enregistré lors de son dernier exercice LA PASSIONAIRPARTNER DE L’AÉRIEN quelques 247 millions d'euros de recet- tes, un chiffre en progression de 21%. Coté à la bourse de Londres, Air Partner dispose de 23 bureaux répartis sur 4 continents. En France, ses affrètements sont essentiellement conclus pour des vols incentives, chartres et séminaires (50 % de l'activité d'Air Partner), mais également pour des vols militaires, des déplacements sportifs, des liaisons pour le compte de tours opérateurs, des vols cargo… Parmi ses principaux partenai- res aériens, le transporteur Blue Line, basé à Roissy, qui devrait réceptionner deux MD83 supplémentaires ce mois-ci. Ces avions viendront renforcer une flotte de quatre MD83 et de deux Fokker 100. Aubin de Gitmus Chaque année, l'équipe diri- geante française d'Air Partner menée par Gilles Meynard, son PDG,a coutume d'emmener ses meilleurs vendeurs et ses parte- naires à la découverte d'une métropole européenne. Après Porto, Erevan, Oslo… c'était à Turin les 27 et 28 mars derniers que s'étaient donné rendez-vous les invités d'Air Partner. L'occasion pour Aéroports et Compagnies de présenter l'entreprise Air Partner, leader mondial de courtage aérien. 11AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 11AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22
  • 12 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 COMPAGNIES FACE À LA DÉFERLANTE DES LOW-COSTS ROYAL AIR MAROC RÉSISTE BIEN RAM, compagnie nationale du Maroc, résiste finalement plutôt bien face à la déferlante des low-cost qui inonde l'État chérifien. En effet, depuis 2006, année de l'ouverture du ciel marocain, pas moins de 150 fréquences hebdomadaires opérées par des low-cost relient le Maroc à l'Europe.RAM,grâce à une politique innovante de développement,continue pourtant à enregistrer des taux de crois- sance à deux chiffres.Explications. Par Aubin de gitmus
  • 13AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 13AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 COMPAGNIES courriers – la flotte du groupe RAM a transporté 5 millions de passagers en 2007, un trafic en hausse de 15 % par rapport à 2006. « Il s'agit d'une progression largement supérieure à la moyenne des compagnies IATA », précise encore le DGA commercial de Royal Air Maroc. Casablanca : un hub efficace Ainsi, le groupe Royal Air Maroc préserve ses parts de marché sur le Maroc (52 %) face à ses concurrents classiques et low-cost (48 %). Au total, Royal Air Maroc a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 12 milliards de dirhams (environ 1,2 milliard d'euros), ce qui lui a permis de dégager plus de 110 millions de Depuis sa création en 2004 par Royal Air Maroc, Atlas Blue, sa filiale low-cost, ne cesse de pro- gresser. « De l'ordre de 25 % par an, affirme Zouhair Mohamed El Aoufir, directeur général d'Atlas Blue. Notre mission ? Aller chercher les touristes sur les marchés émet- teurs européens et les faire venir vers les principales destinations touristiques du Royaume, à l'exception de Casablanca, hub desservi uni- quement par Royal Air Maroc. Autre mission : acheminer entre l'Europe et le Maroc une grande part du marché ethnique. » Avec une moyenne de 38 sala- riés par avion – contre 40 pour Ryanair et 37 pour easyJet – Atlas Blue propose 131 fré- quences hebdomadaires entre le Maroc et l'Europe. À Marrakech, siège social de la compagnie, Atlas Blue est deve- nu le premier opérateur avec 37 % des parts de marché. À noter aussi qu'Atlas Blue est la première compagnie aérienne africaine à proposer à ses passa- gers de payer une compensa- tion d'émission de carbone. Un calculateur de CO2 est disponi- ble sur le site d'Atlas Blue et les passagers, sur la base du volon- tariat, peuvent financer une ONG chargée de reboisement. R AM ne se laissera pas prendre par surprise ! » C'est la phrase qui revient ici et là au siège marocain de la compagnie, toujours situé sur le terrain désormais fermé au trafic de Casablanca-Anfa. Car les choses auraient pu mal se passer pour la compagnie aujourd'hui encore déte- nue à 95,95 % par l'État marocain, les 4,05 % restants appartenant à Air France (2 %), Iberia (1 %) et à des investisseurs privés (1,05 %). En effet, lorsque le ciel marocain a été ouvert à la concurrence, les low-cost européennes se sont engouffrées dans la brèche, multipliant les vols vers les hauts lieux touristiques marocains : Marrakech, Agadir, Ouarzazate, Oujda, Tanger, Casablanca… « Mais la RAM, créée en 1957, a su anticiper cette déferlante, explique Aberrafie Zouitene, le directeur général adjoint commercial de la compagnie. D'une part, en opérant une restructu- ration importante de notre flotte et de nos effectifs. D'autre part, en ouvrant nous-mêmes une filiale low-cost Atlas Blue destinée à capter une part impor- tante de cette nouvelle clientèle attirée par les bas tarifs aériens. » Déjà, l'année dernière, Atlas Blue a transporté plus de 1,4 million de passagers. Aujourd'hui, avec ses 44 avions d'une moyenne d'âge de six ans, essentiellement des Boeing 737-700 et -800 – RAM a commandé 16 Boeing 737NG livra- bles jusqu'en 2013 –, RAM assure plus de 1 500 vols hebdomadaires entre la Maroc et l'Europe, l'Afrique, le Proche-Orient et l'Amérique du Nord. Avec une moyenne d'utilisation de 12,2 heures par jour – un record pour des appareils court et moyen- « RAM, c’est 1 500 vols hebdomadaires entre l’Afrique du Nord, l’Europe, le Proche-Orient, l’Afrique et l’Amérique du Nord ATLAS BLUE EN TRÈS FORTE PROGRESSION
  • 14 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 COMPAGNIES confié pendant des années ses 737 pour les grandes visites. RAM assu- re à Casablanca l'ensemble de la maintenance des ses avions – à l'exception du 747-400 traité par Air France à Orly ou CDG – ainsi que celle d'autres compagnies. Le centre peut recevoir aussi bien des Boeing que des Airbus. Un second hangar, pouvant accueillir jusqu'à quatre moyen-courriers est réservé aux visites plus fréquentes et aux petits entretiens. Sur la plate-forme de Casablanca Mohammed V, Royal Air Maroc via sa filiale Casa Aero exploite un complexe industriel de maintenan- ce aéronautique parmi les plus importants d'Afrique. Un premier hangar destiné aux grandes visites – cellules et moteurs – peut accueillir simultanément deux moyen-porteurs. C'est ici aussi que sont entreprises les modifications structurelles de certains avions, telles que l'adjonction de winglets aux extrémités de voilure des 737. C'est ici aussi qu'Air France a CASA AERO : un centre de maintenance modèle DOUBLE SES CAPACITÉS dirhams (environ 11 millions d'euros) de bénéfices nets. La straté- gie du groupe Royal Air Maroc repose sur trois axes principaux. Le premier, le développement de son hub international de Casablanca Mohammed V, véritable point de rendez-vous entre l'Europe (le marché français représente 35 % des recettes de la RAM,et l'Europe hors France 24 %) et l'Afrique subsaharienne (21 % de l'activité de la compagnie). Le très fort potentiel de croissance du hub de Casablanca confirme d'ailleurs les propos tenus en son temps par le Roi Hassan II : « Le Maroc est un arbre dont les raci- nes sont en Afrique et les branches en Europe ! » Chaque jour, 4 500 passagers effectuent une correspondance à Casablanca avec Royal Air Maroc. Second axe de développement : le renforcement des liaisons point à point, notamment avec les quatre A321 et les sept 737-400 d'Atlas Blue (voir encadré). Enfin, la rationalisation des liaisons domestiques. Parallèlement, Royal Air Maroc compte aussi sur le développe- ment de ses différentes filiales dont la compagnie Air Sénégal International,filiale à 51 % du groupe RAM et qui a réalisé plus de 1,2 milliard de dirhams de chiffre d'affaires l'année dernière. Les autres filiales du groupe concernent les secteurs aéronautiques (Aerotechnic Industrie,Matis Aerospace,Snecma Morocco), le tou- risme (Atlas Hospitality) et les services (Atlas Catering, RAM Academy,Casa Aero (voir encadré),Amadeus Morocco…) Un seul point d'interrogation pour Royal Air Maroc : la date de livraison des cinq Boeing 787 commandés ferme. On parle déjà de deux ans de retard… L'AÉROPORT DE CASABLANCA
  • 15AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 Au Maroc, souvent sur-nommé le Royaume despalais aéroportuaires tant les aéroports sont de véritables chefs-d'œuvre de l'architecture traditionnelle arabe, c'est l'ONDA qui gère les installations au sol des 28 aéroports chérifiens, dont 15 internationaux, ainsi que la totalité des opérations aériennes, survols, aides à l'atterrissage, etc. Selon Abdelhanine Benallou, directeur général de l'ONDA, « il faut antici- per la croissance du trafic aérien au Maroc qui doit doubler tous les cinq ans ! Actuellement, l'ensem- ble des aéroports marocains accueillent environ 12 millions de passagers par an. En 2013, ce trafic pourrait dépasser les 20 millions de voyageurs annuels. Nos capaci- tés se situeront alors à près de 34 millions de passagers annuels. » Déjà, Casablanca a mis en service, fin 2007, son nouveau terminal 2, augmentant les capacités de l'aé- roport de 6 millions de voyageurs. D'un coût de près de 1,1 milliard de dirhams (110 millions d'euros), ce terminal 2 aura été pendant sa construction l'un des plus gros chantiers du Maroc. Le bâtiment développe 66 000 m2 de plancher, dont 39 000 sont recouverts de granit et de marbre. Particularité de l'ouvrage : il est le premier aéroport du monde à utiliser l'énergie solaire comme source d'énergie. Des plaques photovol- taïques disposées harmonieuse- ment en forme de mosaïques sur le toit de l'aérogare garantissent la fourniture de 40 % de l'énergie nécessaire à la bonne climatisation des installations. De même, la totalité des eaux usées sont recy- clées pour être injectées dans le circuit d'irrigation des espaces verts de la plate-forme. Autre par- ticularité de la plate-forme de Casablanca : un système de sur- veillance automatisée des 23 kilo- mètres de clôtures qui entourent les 1 295 hectares de l'emprise aéroportuaire. L'aéroport est équi- pé de 280 caméras de vidéosur- veillance, dont des caméras ther- miques et à infrarouge garantis- sant une sûreté optimale des installations.
  • 16 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 INTERVIEW Reçue récemment par l'état-major de Royal Air Maroc à Casablanca, une délégation de journalistes memb- res de l'AJPAE (association des journa- listes professionnels de l'aéronautique et de l'espace) a pu visiter les installa- tions de la compagnie. L'occasion pour Aéroports et compagnies de rencontrer Driss Benhima, président- directeur général de Royal Air Maroc. transport aérien avec Royal Air Maroc, Atlas Blue et Air Sénégal International. Il est également présent dans la filière de l’industrie aéronautique où nous avons monté des partenariats avec de grands groupes industriels comme le Groupe SAFRAN ou Boeing. Le Groupe RAM est également présent dans l’hôtellerie à travers Atlas Hospitality filiale à 100% de Royal Air Maroc et premier Groupe hôtelier marocain. Notre Groupe a développé également des filiales dans les domaines des services liés au transport aérien tels que la forma- tion des pilotes, des techniciens aéronautiques, l’activité Catering ou les centres d’appel Comment allez-vous "gérer" le retard des livraisons des 787 et vers quel modèle allez-vous opter pour renforcer la flotte d'Atlas Blue, Airbus ou Boeing ? Royal Air Maroc a un important programme de modernisation de la flotte. La compagnie a ainsi reçu 04 avions B 737-800 NG entre 2007 et 2008 et nous recevrons un cinquième en octobre 2008. Nous étions parmi les premières compagnies au monde à commander le B 787 Dreamliner pour notre réseau long cour- rier. Depuis le démarrage du programme B 787, Boeing nous a mis au courant du calendrier de production et de livraison et comme vous le savez, la première livraison est actuellement programmée pour le troisième trimestre 2009. Nous avons bien entendu pris nos dispositions pour faire face à ce retard et nos allons continuer à opérer avec des avions B 767 sur notre réseau long courrier. Concernant la flotte d’Atlas Blue, elle est composée aujourd’hui de 11 appareils (4 Airbus A321-200, 6 Boeing B737-400 et 1 Boeing B737-500), en majorité d’ancienne génération. Cette hété- rogénéité des modules pénalise la compagnie sur les plans des coûts d’exploitation et de l’excellence opérationnelle. Royal Air Maroc a lancé un programme d’harmonisation de la flotte d’Atlas Blue visant à permettre à cette filiale de disposer d’une flotte homogène d’ici 2010, sur la base d’avions de même type : Airbus ou Boeing. Le but étant de passer à une flotte monotype per- mettant à Atlas Blue d’optimiser ses coûts d’exploitation et d’a- méliorer ses performances économiques et sa fiabilité opéra- tionnelle. Le projet suit son cours. Propos recueillis par Dominique Dupuis RAM se positionne comme l'opérateur n°1 à Casablanca et a fait de cette plate-forme son hub entre l'Afrique et l'Europe... Pourquoi ? Royal Air Maroc a bâti sa stratégie de développement autour de l’aéroport Mohammed V en tant que «hub» à l’échelle internationale, pour connecter les flux de trafic entre l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe, le Moyen- Orient et l’Amérique du Nord. L’objectif est de faire de cet aéroport, une véritable plaque tournante grâce à l’augmentation des fréquences et la multiplication des offres de dessertes. Depuis 2006, nous avons renforcé la vocation internationale du hub et dans ce cadre, nous nous sommes fixés comme objectif de faire évoluer la part du trafic international qui transite via Casablanca, comme aéroport de correspondance, à plus de 40% à fin 2008. Ce taux est passé de 5% en 2001 à 37% en 2007. Parallèlement, Atlas Blue se concentre sur les villes de province. Est-ce la seule réponse du groupe RAM pour lutter contre la concurrence des low-cost ? Le deuxième axe majeur de la stratégie de développement de Royal Air Maroc consiste dans la spécialisation d’Atlas Blue dans le réseau des lignes point à point. L’objectif étant de disposer dans ces mar- chés où les opérateurs low cost sont présents en force, d’une offre point à point avec des tarifs compétitifs. En parallèle, Royal Air Maroc met en œuvre les mesures nécessaires pour accompagner cette montée en cadence du programme d’Atlas Blue par des stan- dards élevés de qualité opérationnelle et commerciale. Depuis sa création en 2004, Atlas Blue enregistre un taux de crois- sance annuel de 26% sur les routes point à point.Elle est également compagnie Marocaine Leader pour le “e-business” au Maroc puis- qu’elle offre le 1er site Web Marchant en chiffre d’affaires. C’est aussi l’une des premières compagnies Low cost dans le monde à s’en- registrer au niveau de la certification de l’IATA : l’IOSA ,en mars 2007. Le groupe possède certaines filiales de catering, de maintenance, de formation, etc. Allez-vous étendre vos filiales vers d'autres secteurs d'activité ou, au contraire, allez-vous à moyen ou long terme vous recentrer vers votre coeur de métier : le transport aérien ? Le Groupe RAM est aujourd’hui présent à travers 12 filiales dans quatre grands secteurs où il dispose d’une expertise : le ROYAL AIR MAROC JOUE LA CARTE DU HUB À CASABLANCA DRISS BENHIMA PDG DE ROYAL AIR MAROC :
  • DOSSIER DOSSIER Je m’abonne à Aéroports & Compagnies pour 6 numéros ( 110 euros ) Nom : Prénom : Entreprise : Fonction : Adresse : Mail : @ Tél. : 6 numéros 110 euros Renvoyez le coupon ci contre et votre chèque libellé à l’ordre de Aéroports & Compagnies à l’adresse suivante : Aéroports & Compagnies 34, rue Camille Pelletan 92300 Levallois OFFRE DE LAN CEMEN T TOUS LES DEUX MOIS • LES NOUVELLES DES AÉROPORTS ET DES COMPAGNIES • LES GRANDS DOSSIERS • LES ENTRETIENS • LA PERSONNALITÉ DU MOIS • L’HISTOIRE ET L’ACTUALITÉ ET LE REGARD DES SPÉCIALISTES abonnement Madame, Monsieur, Vous appartenez au monde des personnalités de l’aérien. Retrouvez la vie des aéroports et des compagnies. Tous les deux mois recevez directement chez vous Aéroports & Compagnies le seul magazine pour lequel … … il n’y a pas d’aéroports sans compagnies, ni de compagnies sans aéroports.
  • 18 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 19AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 ACTUALITÉ La première rencontre entre responsables de l'aviation civile et de l'aviation militaire – RACAM – s'était tenue au Bourget en février 2007. «Une rencontre très franco- française» avaient noté les participants. Avec cette deuxième rencontre, RACAM se place résolument sous le signe de l'Europe avec deux thèmes majeurs : la sûreté des plates-formes aéropor- tuaire et la gestion de l'espace aérien. Récemment, ils étaient plus de 150 responsables d'aéroports, de compagnies aériennes, d'organismes militaires, d'in- dustriels, des représentants de l'État, des hauts fonctionnaires européens, des membres de plusieurs ambassades à s'être donné rendez-vous à l'initiative de l'Union des Aéroports Français à Paris pour participer à la deuxième rencontre «aviation civile aviation militaire» RACAM 2. Ces rencontres – une premiè- re en France – sont destinées principale- ment à évoquer des terrains d'entente communs entre civils et militaires. Face à l'augmentation soutenue du trafic aérien commercial, il est en effet devenu primordial d'envisager une coopération plus grande avec les organismes de défense nationale aérienne. De même, au niveau de la sûreté – un sujet chaque jour plus préoccupant pour la communauté aéro- nautique – la mise en commun de moyens, de méthodes, de systèmes, etc. entre civils et mili- taires s'avère une nécessité vitale. Selon Jean-Michel Closset, inspecteur à la commission européenne : « de grandes synergies peuvent naître entre l'aviation civile et l'aviation militaire, deux mondes bien différents mais pourtant proches. En termes de sûreté, poursuit Jean-Michel Closset, l'union européenne a ainsi défini des textes législatifs précis, applicables par les 27 pays de l'union ainsi que par la Norvège, la Suisse et l'Islande. En revanche, l'union européenne ne dispose d'aucune compétence pour légiférer sur d'éventuels rapprochements civils militai- res. Pour autant, des axes de coopération se mettent en place». One stop security Point important soulevé par le représen- tant de la commission européenne : le one stop security. «Il s'agit de définir une régle- mentation européenne garantissant à tous les voyageurs un contrôle unique de sûreté, y compris – et surtout – lors de correspon- dances entre différents États de l'union. Pour sa part, Luc Tytgat, directeur du pro- gramme «ciel unique» au sein de la com- mission européenne, «cette initiative française de rencontres entre civils et militaires doit débou- cher sur des programmes communautaires. Nous devons harmoniser la sûreté, la sécurité, les pro- cédures de respect de l'en- vironnement aux niveaux civils et militaires européens. C'est en tout cas, souligne Luc Tytgat, l'un des souhaits de Jacques Barrot, commissaire européen aux transports. Un nouveau réseau inter- États comprenant les aéroports, le ciel, les avions, les procédures, la technologie se met actuellement en place au niveau euro- péen. Si les militaires veulent intégrer ce nouveau réseau, ils devront évidemment collaborer avec les aviations civiles. Nous avons déjà des discussions communes, sou- vent informelles, mais il manque une pas- serelle de dialogues, mise en place par le pouvoir politique au plus haut niveau, afin de pérenniser la coopération entre civils et militaires.» «aviation civile-aviation militaire» RACAM 2 UNE RENCONTRE EUROPÉENNE
  • 20 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 21AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER EXLUSIF RÉSULTATS DU TRAFIC MONDIAL2007
  • 22 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER IENAIR, cabinet de conseil en aéronautique analyse depuis plus de 20 ans les évolutions du transport aérien pour ses clients compa- gnies aériennes, aéroports, collectivités ou administrations. Notre cabinet accorde une importance primordiale à l’étude de l’envi- ronnement dans lequel évoluent les aéro- ports pour établir ses prévisions de trafic. Cependant, l’influence des stratégies des compagnies aériennes, établies à un niveau national et de plus en plus international est réelle. En effet, elles influent très largement leur positionnement sur chaque plate- forme. S’il est donc capital de disposer d’une analyse globale du transport aérien mon- dial, cela n’est cependant plus suffisant : être attentif à l’environnement global, au travers de l’analyse des facteurs ayant une prise directe ou indirecte sur le transport aérien tel que l’évolution du prix du pétrole, du tourisme ou des marchés financiers, est pour IENAIR une nécessité dans le cadre de ses études de marché. François MIGRAINE, Directeur du Pôle Conseil du cabinet IENAIR, revient sur les évolutions marquantes du trafic aérien mondial qui ont caractérisé l’année 2007. Plus de 4 milliards et demi de passagers ont fréquenté les aéroports du monde entier en 2007, soit une croissance globa- le de 7% par rapport à 2006. Cette évolution est nettement plus favorable que celle enregis- Niveau global trée entre 2006 et 2007 pour- tant déjà élevée à hauteur de 5%. On note donc que la demande reste forte, malgré une augmentation du prix du pétrole de près de 25% et un ralentissement de la croissance. Pour François Migraine, « Ce résultat semble défier les lois économiques les plus élémen- taires, à moins qu’un effet d’inertie n’en soit finalement l’explication.Malheureusement , les résultats des premiers mois de 2008 pour les Etats-Unis et l’Europe pourraient confirmer une tendance au ralentissement sur l’ensemble de l’année. La locomotive asiatique n’a finalement pas marqué le pas en 2007 puisque l’on constate une croissance de 7,9%, plus importante encore que celle enregistrée pour l’année 2006. Cette évolution s’avère assez disparate puisque l’on remarque que certains gros aéroports comme Hong-Kong progressent moins que leurs homologues chinois (14,3%) ou indiens (19,3%). L’Afrique et le Proche-Orient enregistrent une belle évolu- tion. Leur trafic est dopé par de bonnes performances écono- miques et atteint près de 11,7% de croissance. L’Europe (ici prise dans sa dimension géographique) profite de l’expansion des compagnies aériennes low-cost, spécialement en Europe de l’Est qui connait une croissance très élevée (+8,8%). Ainsi, le tra- fic aérien européen talonne désormais le géant américain, avec 1,4 milliard de passagers pour les aéroports du vieux continent contre 1,5 milliard pour le continent nord-amé- ricain. L’Europe géographique devrait être le premier marché mondial en 2008. Enfin, la croissance de 3,9% enregistrée en Amérique du Nord est peut être l’un des évé- nements les plus surprenants car le ralentissement de 2006 se voit infirmé en 2007, malgré un contexte économique peu favorable avec une croissance économique de seulement 2%. 2008 s’annonce peu favorable puisque l’on peut prévoir un ralentissement de la demande et la poursuite de la hausse du prix du carburant. Les grands aéroports mondiaux Pour tenir compte de l’activité passagers et de celle du fret, deux composantes essentielles et complémentaires du transport aérien,IENAIR utilise un classement des aéroports en unités de trafic (UTC). « Une UTC correspond à 100 kg de fret ou un passager. Grâce aux unités de trafic, il est donc possible d’établir un clas- sement des aéroports tenant compte de leur activité passa- gers et fret », explique François MIGRAINE. Atlanta est le premier aéroport passagers et fret mondial, devant Chicago. Cependant, l’emport moyen y demeure assez faible (moins de 100 UTC par vol), preuve d’un intense trafic intérieur et de feeders de petites dimensions. Atlanta est Trafic mondial 2007 : marquantes les évolutions passagers 2007 Evolution/2006 Afrique et Proche Orient 232 548 959 11,7% Asie, Moyen et Extreme Orient 905 517 481 7,9% Amérique Centrale et Latine 269 142 340 7,8% Océanie 128 765 341 5,6% Europe 1 456 765 309 8,8% Amérique du Nord 1 548 518 300 3,9% Total Monde 4 541 257 730 6,9%
  • 23AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER donc un véritable hub combi- nant vols courts, moyens et long-courriers avec des avions de toutes tailles. Londres Heathrow est la troisième plate-forme mondiale. Avec 170 UTC par mouve- ment, l’aéroport intensifie son activité d’avions gros-porteurs, ce qui, pour François Migraine, dénote « une certaine satura- tion de la plate-forme ». Toutefois, le quatrième aéro- port mondial, Tokyo, accueille essentiellement des avions gros porteurs (avec un record de 224 unités de trafic par vol). mais combat sa saturation par l’aug- mentation de la taille de ses avions. Roissy, septième aéroport mon- dial et second européen après Londres Heathrow, avec une moyenne de 150 passagers par vol, accueille moins de petits avions que les aéroports régio- naux américains. Comme l’ont montré plusieurs études IENAIR sur le sujet de l’inter- modalité, le maillage par le TGV du territoire européen est fortement concurrentiel de l’avion. Le mode ferroviaire et se développe également en complémentarité du transport aérien via les pré et post ache- minements permettant d’éviter des phénomènes de saturation sur les aéroports. EEvvoolluuttiioonn ppaarr ggrraannddss mmaarrcchhééss :: AAmméérriiqquueess,, AAffrriiqquuee eett MMooyyeenn-- OOrriieenntt,, AAssiiee eett ssoouuss-- ccoonnttiinneenntt iinnddiieenn eett OOccééaanniiee Amérique du Nord Le marché nord américain est dominé par les Etats-Unis avec 1,4 milliard de passagers en 2007. C’est un volume à com- parer avec le Canada qui n’en a enregistré que 100 millions pour cette même année. 2006 avait été une année char- nière pour le transport aérien américain avec de très impor- tantes restructurations, chez Delta et Northwest et la dispa- rition d’Indépendance Air. Ces évolutions avaient conduit à une nette baisse du trafic de 64 aéroports américains sur 180. Force est de constater que ces mesures ont permis de redres- ser la situation puisque seule- ment 22 plates-formes qui ont vu leur trafic diminuer en 2007. La correction de l’offre a été salutaire. Atlanta consolide sa position de premier aéroport du monde (suivi par Chicago) avec près de 90 millions de passagers et un dynamisme fort en 2007 (+ 5,6% de passagers supplé- mentaires). New-York Kennedy Airport connaît lui aussi une belle pro- gression de 12%, portée en par- tie par le développement du tourisme européen lié au cours favorable de l’euro par rapport au dollar mais aussi par la fin de la période de rodage des pas- seports biométriques. Cependant la plate-forme est saturée et le nombre de vols a du être limité en 2008. La meilleure performance 2007 vient de l’aéroport de Charlotte (13%), qui a profité de la crois- sance de US Airways et de l’augmentation de son offre. Moyen-Orient Encore plus fort qu’en 2006 où l’aéroport de Dubaï avait connu une hausse de 15% de son trafic, il enregistre en 2007 une croissance de 18% en ter- mes de passagers. « Le hub d'Emirates, parfaitement bien placé géographiquement ne finit pas d’étonner. Les 58 Airbus A 380 (entres autres) commandés par la compagnie devraient lui permettre de poursuivre son développe- ment grâce à ses correspondan- ces entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie mais aussi au remarqua- ble essor touristique des Emirats Arabes Unis. Emirates va donc devenir une des plus grandes compagnies du monde à moyen terme. C’est maintenant devenu une certi- tude », considère François Migraine. Et le désert semble donner des ailes puisque Qatar Airways vient de commander 80 A 350. Une évolution impressionnante pour un pays de 600 000 habi- tants (dont 20% de nationaux). Ces avions s’ajouteront à la flot- te de 51 avions déjà existante. Afrique et Proche-Orient Au Maghreb et en Egypte, le tourisme permet d’enregistrer des scores élevés : le Caire est en hausse de 15% pour son trafic passagers par rapport à 2006 alors que Sharm El Sheikh et Hurghada poursuivent leur développement avec respective- ment de 25% et 23% de crois- sance. Au Maroc, Marrakech profite des low-cost avec 21% de progression: l’offre s’est forte- ment développée avec Atlas Blue, la filiale low-cost de Royal Air Maroc, Jet4you, Easyjet et Ryanair. Le hub de Casablanca poursuit sa progression (17% de passagers supplémentaires) malgré le ren- forcement des liaisons directes de l’europe vers les autres plates- formes marocaines, toujours grâce au trafic Afrique Subsaharienne/ Europe dont l’offre en vols directs reste pro- blématique, bien des années après la fin d’Air Afrique. Bien que les statistiques chinoises ne soient pas toujours commu- niquées pour l’ensemble des plates-formes, avec 225 millions de passagers recensés en 2007 rapportés à une popula- tion de 1,3 milliard d’individus, nous pouvons penser que la croissance du trafic chinois devrait perdurer. « Ainsi, les 17% de croissance du trafic pas- sagers enregistrés entre 2006 et 2007 ne sont pas surprenants, même s’il s’agit actuellement d’une croissance exceptionnel- le dans le transport aérien », analyse François MIGRAINE. En terme d’aéroports, le réseau dédié à l’aviation commercial, estimé à 145 plates-formes en 2007, devrait se développer avec 97 nouvelles infrastructu- res d’ici 2020, selon l’objectif gouvernemental. Plus de 80% de la population devrait alors vivre à moins de 100 kilomèt- res d’un aéroport. Avec 1,1 milliard d’habitants la population indienne est assez proche de la Chine, Le marché indien connaît un remarqua- ble dynamisme avec plus de 19% d’augmentation du nom- bre de passagers entre 2006 et 2007 mais à un niveau cepen- dant moindre qu’en Chine puisqu’on enregistre« seule- ment » 104 millions de passa- gers. « En fait, l’Inde s’est vue entraînée dans une spirale dan- gereuse où l’offre a été en forte augmentation alors qu’une guerre tarifaire fragilisait le marché », précise François MIGRAINE. Sur le marché intérieur par exemple, la crois- sance de 30% en 2007 est nette- ment inférieure à celle de 2006 (40%) et les deux premiers Asie et sous continent indien Aéroport PAX 2007 EV0 2007 ATLANTA, GA 89 596 800 5,6 CHI - O'HARE 76 896 500 0,8 LAX - INTERNATIONAL 61 969 800 1,5 DAL - FORT WORTH 60 003 600 -0,1 DENVER, CO 50 156 800 6,0 LAS - MC CARRAN 47 904 500 3,7 NYC - KENNEDY 47 887 400 12,4 HOU - INTERCONTINENTAL 42 937 500 0,7 PHX - SKY HARBOR 42 499 400 2,6 NYC - NEWARK 36 573 100 3,0 ORL - INTERNATIONAL 36 359 300 4,4 DETROIT - WAYNE COUNTY 36 350 200 0,0 SAN FRANCISCO, CA 35 864 000 7,0 MINNEAPOLIS-ST PAUL,MN 35 306 000 -0,9 MIAMI, FL 33 597 600 3,3 CHARLOTTE, NC 33 564 900 13,0 PAX EVO 2007% DUBAI 34 001 500 18,1 DJEDDA 13 357 093 nc RIYAD 11 327 042 nc TEL AVIV 10 740 100 16,5 BAHREIN 7 188 500 7,4 KOWAIT 6 948 300 13,8 ABU DHABI 6 759 300 27,8 MUSCAT 4 263 800 -8,3 CHARDJA 4 215 900 54,3 DAMMAN 3 620 352 nc AEROPORT PAX 07 EVO 2007% BEIJING 54 156 800 11,7 SHA - PUDONG 29 041 600 8,4 SHA - HONGQUIAO 22 700 500 17,4 GUANGZHOU 30 902 700 17,9 SHENZHEN 20 574 500 12,9 CHENGDU 18 877 600 16,0 KUNMING 15 804 100 9,4 XI AN-XIANYANG 11 561 200 23,4 XIAMEN 8 675 200 15,6 NANJING 8 030 481 28,1
  • 24 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER mois de 2008 indiquent, d’a- près les autorités indiennes, un ralentissement de l’augmenta- tion du trafic de « seulement » 15%. Europe : Globalement, les pays de l’Europe de l’Est ont enregistré les plus forts taux de croissance avec en particulier la Roumanie (+ 43%) la Pologne (+ 25%) et la Bulgarie (+ 16%). Ces pays, au pouvoir d’achat peu élevé, profitent des compa- gnies à bas tarifs comme Ryanair ou Wizz (compagnie hongroise avec des avions basés en Hongrie et en Pologne) pour doper leur trafic. trafic passagers des pays d’Europe (Hors Fédération de Russie) Toutefois, c’est encore en Europe de l’Ouest que se retro- uve la plus grande partie du trafic européen. Nos voisins européens ont enregistré des taux de croissance supérieurs à la nôtre. L’Espagne enregistre une augmentation de trafic de 11,3% en 2007 en terme de passagers et conforte ainsi sa position de second marché européen (190 millions de passagers) derrière le Royaume-Uni (245 millions de passagers). Ce pays bénéficie à la fois d’une forte clientèle touristique en provenance des marchés low-cost d’Europe du nord et d’une superficie importante et donc d’impor- tants besoins en transport intérieur. Si le gouvernement espagnol vient de lancer un ambitieux programme de maillage de train à grande vitesse, le transport aérien conti- nue encore sa progression. La Belgique, avec une hausse de son trafic de 9,5%, l’Allemagne, avec 7,5% ou l’Italie, avec 11,1% profitent du développement des compa- gnies à bas coût, à des niveaux biens supérieurs qu’en France, du fait en particulier de la pré- sence de compagnie low-cost locales importantes (German Wings, Air Berlin ou Vueling) ou d’une multitudes de bases de Ryanair ou d’Easyjet. Le Royaume Uni semble mar- quer le pas en 2007 vers une croissance limitée de seule- ment 3,6%. Ce chiffre cache en fait des évolutions différenciées : si Heathrow marque le pas avec une très faible croissance de 1,2% en 2007 que l’on peut expliquer par l’état de satura- tion de la plate-forme, Gatwick semble tirer partie de la situa- tion puisque l’on note une pro- gression de 4,9%. Paradoxalement, Stansted, l’aéroport des compagnies low- cost de Londres, n’enregistre qu’une très faible augmenta- tion de 2,1% de son trafic du fait de la réduction du nombre d’avions basés de Ryanair (40 à 33). « Cette baisse est en fait une mesure de rétorsion de Ryanair envers British Airport Authority en réponse à la poli- tique tarifaire appliquée par le gestionnaire de l’aéroport, vision bien sûr propre à la com- pagnie irlandaise», indique François MIGRAINE. Les autres aéroports régionaux anglais continuent d’enregist- rer des taux de croissance éle- vés. C’est par exemple le cas de Liverpool (+ 12,6% de passagers en 2007) et East Midlands (+ 16,2%), deux aéroports dont le trafic est supérieur à 5 millions de passagers,. Le phénomène low-cost conti- nue donc sa progression même dans des pays dont la demande peut sembler saturée. La France métropolitaine Globalement, la hausse du trafic passagers de 5,1% enregis- trée sur les aéroports français est inférieure à celle de nos voisins, hors Royaume-Uni. « La France reste comparative- ment un marché encore trop peu développé du fait du coût élevé de la taxe d’aéroport, du manque de compagnies natio- nales low-cost (Transavia reste encore peu présente) ou du nombre limité de bases de grandes compagnies low-cost (Ryanair à Marseille, Easyjet à Orly et en 2008 à Lyon) ». L’ouverture du terminal MPÇ de Marseille et l’installation d’une base Ryanair (qui a per- mis un bond record de 14% du trafic total) permettent aux aut- res grands aéroports comme Lyon et Bordeaux de prévoir un franc succès de l’ouverture prochaine de leurs aérogares dédiées aux low-cost. Compte tenu du succès du hub d’Air France et de celui du segment bas coût, le trafic inter- national des aéroports métro- politains augmente considéra- blement. Il représente plus de 68% du trafic contre moins de 32% pour le segment domes- tique. Ce dernier a pâti en 2007 de la mise en service du TGV Est. « Cette baisse du trafic national est préoccupante car les besoins de transport ne sont pas tous satisfaits par le train, en particulier sur les liaisons transversales où les tarifs peu- vent atteindre des sommets en avion. Il est moins coûteux d’aller à New-York depuis Nice qu’à Lorient dans certains cas ! », s’inquiète François Migraine. Classés par catégorie de trafic, on remarque que les aéroports de province millionnaires en passagers (hors Beauvais qui fait partie du système aéropor- tuaire parisien et Strasbourg qui, avec l’arrivée du TGV, a subi une chute de son trafic de 15%) sont les grands gagnants de l’année 2007 avec une crois- sance moyenne de 7,4%, ce qui est un excellent résultat. Un résultat meilleur que celui des aéroports parisiens (Orly, Roissy et Beauvais) avec 4,7%. Les plates-formes dont le trafic est inférieur à 1 million de pas- sagers enregistrent des résultats contrastés : l’effet low-cost sem- ble s’amenuiser sur certaines petites plates-formes alors que le trafic augmente encore sur d’autres. L’effet de saturation en est peut être responsable car il ne faut pas oublier que la plupart des ces aéroports ne disposent pas d’une zone de chalandise importante. En conséquence, leur clientèle est avant tout réceptive. Dans ce cas, les destinations touris- tiques sont en concurrence les unes avec les autres à un niveau européen : « on peut hésiter pour un week-end à Tours pour visiter les Châteaux de la Loire avant de se décider finalement pour la Grèce au gré de l’humeur, du soleil ou du tarif ! On tient bien là une réalité de la concurrence entre aéroports qui n’a jamais été si forte et qui nécessite avant tout un front commun entre gestionnaires de plate-forme et responsables du développe- ment touristiques des collecti- vités. C’est un point que souli- gnent souvent les études de IENAIR », indique François Migraine.. Comparer l’évolution des com- pagnies low-cost par rapport aux autres trafics (régulier et charter) est édifiant, comme Pays pax 2007 evo 2007 Total ALBANIE 1 103 000 0,0% Total ALLEMAGNE 187 663 300 7,5% Total AUTRICHE 23 939 800 10,7% Total BELGIQUE 21 244 800 9,5% Total BIELORUSSIE 839 900 33,1% Total BOSNIE-HERZEGOVINE 515 500 12,0% Total BULGARIE 6 472 000 16,4% Total CHYPRE 7 488 000 7,7% Total CROATIE 4 487 600 14,1% Total DANEMARK 24 009 500 5,8% Total ESPAGNE 178 527 300 13,1% Total ESPAGNE ( MELILLA) 325 200 6,6% Total ESPAGNE (CANARIES) 34 591 200 0,3% Total FINLANDE 13 067 500 8,1% Total FRANCE 145 354 364 5,1% Total GRECE 16 780 600 11,4% Total HONGRIE 8 749 800 5,2% Total IRLANDE 30 502 600 9,5% Total ISLANDE 2 248 400 11,4% Total ITALIE 131 021 000 11,1% Total LUXEMBOURG 1 665 800 3,8% Total MACEDOINE 681 100 14,0% Total MALTE 3 079 400 13,7% Total MONACO 136 700 13,5% Total NORVEGE 40 297 500 8,7% Total PAYS-BAS 51 389 500 5,6% Total POLOGNE 15 872 800 24,2% Total PORTUGAL 27 272 200 11,0% Total ROUMANIE 6 732 204 43,2% Total ROYAUME-UNI 245 897 593 3,6% Total SLOVENIE 1 582 900 18,1% Total SUEDE 30 949 100 3,2% Total SUISSE 36 282 600 8,3% Total TCHEQUE (REP) 13 479 500 9,5% Total TURQUIE 68 816 500 16,6% Total YOUGOSLAVIE 4 622 100,0 14,4% Total 1 387 688 861,0 8,3%
  • 25AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER les deux trafics peuvent coha- biter, touchant des clientèles souvent différentes. Les compa- gnies régulières offrent un réseau très attractif en terme de fréquences et de destinations et les low-cost des tarifs plus bas mais permettant moins de sou- plesse quant aux horaires et aux modifications des billets. Une analyse par aéroport mon- tre la diversité des situations. Nice voit son trafic fortement augmenter, ce qui démontre toute son attractivité, avec plus de 4,5% de croissance portée principalement par les compa- gnies traditionnelles sur l’Europe. Le low-cost connaît quant à lui une baisse de 1,5%, ce qui révèle la maturité de la plate-forme.Sur les liaisons inté- rieures, la décevante augmenta- tion de 0,9% s’explique avant tout d’une offre inadaptée, tant au niveau tarifaire qu’en terme de destinations. Quelques aéroports enregistrent des évo- lutions significatives : Marseille enregistre pour 2007 avec une très belle croissance globale de 14,2%. Contrairement à ce qui pouvait être envisagé, la forte augmentation du low-cost (+ 170% de passagers supplé- mentaires, soit plus d’un million au total) ne s’est pas faite au détriment des vols régu- liers et charters qui enregistrent également un taux de croissance de 7,8%. Ces évolutions placent Marseille juste derrière Lyon (7,3 millions de passagers pour Lyon contre 7 millions pour Marseille) malgré de bons résultats pour la capitale des Gaules (une progression globa- le de 8,4% dont 71% pour les low-cost). Cette plate-forme commence à combler son retard dans ce type de trafic, complémentaire à celui du hub d’Air France. Cette augmenta- tion devrait s’accentuer avec la nouvelle base Easyjet inaugu- rée le 4 avril 2008. Les champions de la croissance 2007 enregistrent des taux impressionnants. Avignon se développe grâce au low-cost avec une envolée de 26,4% en 2007. 2008 devrait être moins favorable suite au retrait d’Air France au profit pour l’instant d’Airlinair, mais avec de plus petits avions (ATR).La Rochelle poursuit son ascension record avec 22% de croissance. Le plus remarquable étant la continui- té de cette évolution car durant les cinq dernières années, le taux de croissance du trafic est annuellement de 24%. Chambéry a connu une évolu- tion particulièrement favorable en 2007 : +19% de passagers supplémentaires grâce au déve- loppement des low-cost mais aussi des charters des neiges. Rennes Saint-Jacques poursuit son accroissement avec une hausse de son trafic passagers de 15,3% dépassant ainsi les 500 000 passagers. Ainsi, depuis 2004, la plate-forme rennaise progresse de plus de 10 % par an. 2008 marquera cependant l’arrêt de la liaison vers Orly. Figari poursuit son développe- ment avec 12,8% de passagers supplémentaires en 2007 (pas- sagers domestiques seulement). Figari dispose d’un important potentiel low-cost encore inex- ploité, tant vers Paris que vers l’Europe. 2008 verra le mono- pole de CCM depuis Paris sur cette destination mis en brèche par une liaison de XL Airways en 2008 à partir de Roissy. DOM-TOM Pour la première fois, les aéro- ports des DOM-TOM ont dépassé la barre symbolique des 10 millions de passagers avec précisément 10 404 494 passagers en 2007. Cette aug- mentation globale est toutefois nuancée par des situations différenciées : Saint-Denis voit son trafic passagers augmenter de 17% avec 1,6 millions de passagers suite à la fin de l’épi- démie de chikungunya mais ne se retrouve qu’à son niveau de 2004. La progression de la Guadeloupe (Pointe-à-Pitre) dépasse légèrement celle de l’aé- roport Martinique - Aimé Césaire (aéroport de Fort-de- France) en termes de croissance : 5,3 contre 3,7% et 1,960 912 passagers contre 1 695 741. Fret aérien Avec 4% de croissance, le fret aérien peut paraître en retrait, notamment au regard du domaine maritime. Memphis, hub du leader des intégrateurs mondiaux, l’indique ce tableau rappro- chant les deux segments de marchés par aéroport: Globalement, sur ces plates- formes, Paris et province confondus, le trafic low-cost a augmenté de 20,1% en terme de passagers entre 2006 et 2007 tandis que le trafic régulier et charter n’augmentait que de 3,5%. C’est sur les plates-formes parisiennes d’Orly et de CDG que l’évolution du low-cost a été la plus forte : un bond de plus de 27,5%, comparé au 2,9% de croissance du trafic passagers réguliers et charters. En terme quantitatif, le trafic régulier et non régulier a per- mis à ADP de gagner 2, 2 millions de passagers contre 2 millions pour les low-cost. Ce sont des chiffres très proches qui montrent bien que le low- cost est devenu un marché majeur. Cependant, la province enregistre des chiffres un peu moins bons puisque la pro- gression des low-cost en 2007 est de 15,7% en moyenne en termes de passagers contre 4,6% pour le régulier et le non régulier sur les plates-formes enregistrant du trafic low-cost. Cette croissance très honorable du trafic régulier montre que aéroport total des passagers passagers réguliers, passagers low-cost low-cost 2007 charter et affaires Avignon 24 885 6,4% 216,0% Bâle Mulhouse 2 035 270 0,2% 14,0% Bastia-Poretta 20 797 3,0% 170,9% Beauvais - Tillé 2 150 763 ns 15,0% Bergerac - Roumanière 252 593 ns -5,9% Biarritz-Anglet-Bayonne 251 942 -0,4% 36,9% Bordeaux 386 624 3,9% 31,0% Brest Bretagne 92 147 4,0% 5,1% Calvi - Sainte-Catherine11 620 6,5% -53,3% Carcassonne en Pays Cathare 466 305 48,7% 9,3% Chambéry-Savoie aéroport 53 177 29,8% -7,0% Dinard-Pleurtuit-Saint-Malo 168 175 3,1% 9,1% Grenoble-Isère Aéroport 277 789 -17,8% 39,2% La Rochelle - Ile de Ré 199 739 21,9% 21,9% Lille-Lesquin 53 046 8,7% 214,9% Limoges 267 778 1,2% 5,2% Lorient-Bretagne Sud 11 678 -1,2% -41,2% Lyon Saint Exupéry 471 668 5,8% 71,1% Marseille-Provence 1 074 820 7,8% 170,3% Montpellier - Méditerranée 192 198 0,8% -19,1% Nantes Atlantique 284 698 3,7% 42,1% Nice - Côte d'Azur 3 297 047 7,6% -1,5% Nîmes-Arles-Camargue 224 153 ns -0,1% Pau - Pyrénées 127 729 0,4% -2,5% Perpignan - Rivesaltes 156 446 -4,1% -8,6% Poitiers-Biard 77 886 8,8% -18,4% Rennes - Saint-Jacques 56 654 10,8% 75,3% Rodez - Marcillac 60 554 -2,6% -9,0% Toulon - Hyères 181 608 -2,1% 10,5% Toulouse - Blagnac 840 585 1,7% 16,3% Tours Val de Loire 76 030 16,7% 1,0% TOTAL PROVINCE 13 846 404 4,6% 15,7% Paris Orly 4 041 815 -0,3% 28,1% Paris - Charles de Gaulle 5 062 010 4,3% 27,1% PARIS (CDG+ORY) 9 103 825 2,9% 27,5% TOTAL GENERAL 22 950 229 3,5% 20,1% AEROPORTS MEM MEM UNST MEMPHIS, TN 3 840 200 4,0 HKG HKG HONG HONG KONG 3 744 700 3,8 ANC ANC UNST ANCHORAGE, AK 2 789 900 -0,5 SEL ICN KORR SEL - INCHEON 2 546 500 9,0 SHA PVG CHIN SHA - PUDONG 2 473 600 14,6 PAR CDG FRAN PAR - C.DE GAULLE 2 297 896 7,8 TYO NRT JAPN TYO - NARITA 2 237 000 -1,9 FRA FRA GERF FRANCFORT 2 158 200 1,4 SDF SDF UNST LOUISVILLE, KY 2 077 900 4,8 SIN SIN SING SINGAPOUR 1 910 200 -1,1 MIA MIA UNST MIAMI, FL 1 908 200 4,2 LAX KLAX UNST LAX - INTERNAT 1 882 400 -1,3 DXB DXB UNAR DUBAI 1 659 000 10,3 AMS AMS NETH AMSTERDAM 1 639 100 5,1 TPE TPE TAIW TAIPEI 1 602 200 -5,7 NYC JFK UNST NYC - KENNEDY 1 594 800 -3,9 CHI ORD UNST CHI - O'HARE 1 521 300 -6,0 LON LHR UNKG LON - HEATHROW 1 389 200 3,4 BKK BKK THAI BANGKOK 1 210 900 2,5 BJS PEK CHIN BEIJING 1 173 900 14,1
  • 26 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER Federal Express, reste le pre- mier aéroport de fret mondial avec 3,8 millions de tonnes transportées mais connaît une hausse assez moyenne de 4% pourtant 2 fois supérieure à 2006. Anchorage voit son trafic diminuer ce qui révèle que sa place de leader du marché vers l’Asie et la Chine est mise à mal par les autres plates-formes américaines. L’aéroport de Séoul est talonné par celui de Shanghai-Pudong avec 2,5 millions de tonnes. Comme souvent, les autorités chinoises sont confiantes et estiment bénéficier d’une capacité pou- vant s’adapter au traitement de 15 millions de tonnes de fret. « Il se pourrait donc bien que cet aéroport devienne le pre- mier aéroport fret du monde dans quelques années »,prévoit François Migraine.. Charles de Gaulles est en excel- lente forme avec un trafic en hausse de 8%, principalement dû à Air France. Il se place désormais juste devant Tokyo qui lui, enregistre une décevan- te baisse de 1%. Pékin poursuit sa progression avec 14% de croissance et 1,2 million de tonnes de fret traitées. En France, la domination de Roissy est de plus en plus importante comparativement à la province (- 7,4%) et des DOM-TOM (- 2%). Ainsi, Aéroports de Paris représente 87% du fret aérien total français confirmant ainsi la concentration de ce marché sur de grands hubs internatio- naux. Les compagnies aériennes Avec près de 75 millions de pas- sagers en 2007, Air France/KLM est devenue la première com- pagnie européenne devant Lufthansa (56 millions) mais enregistre en 2007 une déce- vante augmentation de son tra- fic avec seulement 1,6% contre 5,6% pour le transporteur ger- manique. « Toutefois, les transporteurs sont dans une logique financière : la croissan- ce du trafic aérien n'est plus for- cément un objectif recherché si elle s'accompagne d'une dégradation des marges. Les compagnies low-cost sont par contre dans une logique de croissance forcée du trafic du fait de leurs commandes très importantes d'avions: Il est donc logique de voir ces compagnies enregistrer des taux de croissance très élevés à l'image d'Air Berlin (+41,4%), d’Easyjet (+36,7%) ou de Ryanair (+19,8%). Elles cou- rent par contre le risque dans le futur que la demande ne suive plus l'augmentation de la capacité. Les grandes compa- gnies européennes ont souffert de l'effet low-cost qui leur ont pris une partie du trafic de point à point européen, princi- palement sur le segment de la clientèle loisirs. C'est particu- lièrement vrai pour British Airways (0,2% de croissance en 2007), Alitalia (1,7%) ou Iberia (-3,3%)», analyse François Migraine. Le classement 2007 des compa- gnies permet de prendre toute la mesure du phénomène low- cost. Ryanair, avec 50,9 millions de passagers est deve- nu le second transporteur européen après Lufthansa (56,4 millions) et devant Air France (50,4 millions). Easyjet est devenu le quatrième transporteur européen avec 38,2 millions de passagers devant British Airways (33,1 millions). Toutefois, certaines compagnies tradi- tionnelles réalisent de bons scores. C’est le cas de la compa- gnie Lufthansa (5,6%) du fait d’un fort essor du marché européen. Il en est de même pour la compagnie Swiss, filiale de Lufthansa, qui a transporté 12,2 millions de passagers en 2007. Synthèse et prospective 2008 L’examen des statistiques du transport aérien mondial montre bien la diversité des situations et donc la multitude des facteurs qui l’influence. La croissance économique, fac- teur traditionnel d’explication de l’évolution du trafic n’est plus le seul critère. D’autres pèsent aujourd’hui très forte- ment sur l’évolution du transport aérien. En premier lieu, les stratégies des compagnies aériennes : les acheminements via des hubs modifient les trafics passagers entre les aéroports. C’est ce qui explique, par exemple, le succès du hub de Dubaï. Les poli- tiques de yield management influent également sur le trafic en augmentant la demande par un ajustement par les prix. Les compagnies low-cost, quant à elles, n’hésitent pas à arrêter une destination pour peu qu’u- ne opportunité de recette plus élevée existe sur une autre. En second lieu, une autre évo- lution majeure s’explique par la part prépondérante du trafic touristique,en particulier sur le marché européen. Les dépenses liées aux loisirs, donc non indispensables, sont souvent les premières à être supprimées lors de retournement de conjoncture. Les low-cost sont les premières exposées. 2008 sera une année charnière si les anticipations des ménages deviennent mauvaises. Enfin, l’évolution du cours du pétrole est également un enjeu majeur. Si l’euro a permis de limiter cet effet en Europe, les Etats-Unis en souffrent claire- ment : les mises sous protection du chapitre 11 des compagnies américaines ont donc déjà repris. Deux défis liés attendent égale- ment les compagnies aériennes : la défiance des marchés bour- siers pouvant entrainer une dif- ficulté à financer l’acquisition de nouveaux avions est déjà existante. Par exemple, de mars 2006 à avril 2007, le cours bour- sier d’Air France/KLM a perdu 40% et ceux de Ryanair et d’Easyjet plus de 50%. Dans une stratégie de croissance du trafic, il va être de plus en plus difficile de financer les avions. C’est un facteur possible de limitation de la croissance dans les années à venir. C’est égale- ment le cas si l’Europe instaure un quota de COÇ pour le transport aérien pour les com- pagnies à réseau. Les compa- gnies seront alors amenées à devoir acquérir de nouveaux appareils moins polluants avec les mêmes difficultés pour leur financement. « Les défis auxquels devra faire face le transport aérien dès 2008, en particulier en Europe et aux Etats-Unis seront donc importants », conclut François MIGRAINE. Par François MIGRAINE, Directeur du Pôle Conseil du cabinet IENAIR, en collaboration avec Jérôme COURTOIS, consultant en charge des aspects économiques et juridiques au sein du cabinet IENAIR.
  • MVT_TOTAL % 2 007 NYC NYC UNST NEW YORK 1 281 400 5,2 CHI CHI UNST CHICAGO 1 241 900 -1,2 PHX PHX UNST PHOENIX 1 111 700 7,9 LON LON UNKG LONDRES 1 056 800 2,9 ATL ATL UNST ATLANTA, 994 200 1,8 DAL DAL UNST DALLAS 931 700 -1,8 HOU HOU UNST HOUSTON 838 300 0,1 LAS LAS UNST LAS VEGAS 831 800 -2,1 LAX LAX UNST LOS ANGELES 827 100 4,3 PAR PAR FRAN PARIS 789 647 1,9 WAS WAS UNST WASHINGTON 662 000 1,0 DEN DEN UNST DENVER, CO 614 300 2,8 MAD MAD SPAN MADRID 571 500 11,9 TYO TYO JAPN TOKYO 525 200 2,1 CLT CLT UNST CHARLOTTE, NC 522 000 2,4 YTO YTO CAND TORONTO 517 600 4,8 PHL PHL UNST PHILADELPHIE, PA 500 800 -2,9 FRA FRA GERF FRANCFORT 495 600 1,3 DTT DTW UNST DETROIT - WAYNE COUNTY 468 700 -2,7 MOW MOW RUSF MOSCOU 466 900 15,6 Mouvements par aéroport ATL ATL UNST ATLANTA, GA 994 200 1,8 CHI ORD UNST CHI - O'HARE 934 500 -2,5 DAL DFW UNST DAL - FORT WORTH 685 300 -2,2 LAX KLAX UNST LAX - INTERNATIONAL 679 500 3,4 DEN DEN UNST DENVER, CO 614 300 2,8 LAS KLAS UNST LAS - MC CARRAN 609 900 -1,5 HOU IAH UNST HOU - INTERCONTINENTAL 603 700 0,2 PAR CDG FRAN PAR - CHARLES DE GAULLE 552 721 2,1 PHX KPHX UNST PHX - SKY HARBOR 537 600 -0,7 CLT CLT UNST CHARLOTTE, NC 522 000 2,4 PHL PHL UNST PHILADELPHIE, PA 500 800 -2,9 FRA FRA GERF FRANCFORT 495 600 1,3 MAD LEMD SPAN MAD - BARAJAS 484 800 11,4 LON LHR UNKG LON - HEATHROW 483 200 1,3 DTT DTW UNST DETROIT - WAYNE COUNTY 468 700 -2,7 AMS AMS NETH AMSTERDAM 459 000 4,3 MSP MSP UNST MINNEAPOLIS-ST PAUL, MN 450 900 -5,2 NYC EWR UNST NYC - NEWARK 445 800 0,4 NYC JFK UNST NYC - KENNEDY 443 100 18,0 MUC MUC GERF MUNICH 435 700 5,9 PAX_TOTAL 2 007 % LON LON UNKG LONDRES 131 280 500 2,8 NYC NYC UNST NEW YORK 109 610 200 5,5 TYO TYO JAPN TOKYO 102 462 900 5,6 CHI CHI UNST CHICAGO 96 472 100 1,5 ATL ATL UNST ATLANTA, GA 89 596 800 5,6 PAR PAR FRAN PARIS 86 362 913 4,7 LAX LAX UNST LOS ANGELES 69 196 200 1,6 DAL DAL UNST DALLAS 67 977 800 1,5 FRA FRA GERF FRANCFORT 54 759 000 3,7 BJS PEK CHIN BEIJING 54 156 800 11,7 MAD MAD SPAN MADRID 52 499 400 15,3 HOU HOU UNST HOUSTON 51 777 300 1,4 SHA SHA CHIN SHANGHAI 51 742 100 12,2 DEN DEN UNST DENVER, CO 50 156 800 6,0 AMS AMS NETH AMSTERDAM 48 473 900 5,2 LAS LAS UNST LAS VEGAS 48 125 400 3,3 HKG HKG HONG HONG KONG 46 684 400 6,1 SEL SEL KORR SEOUL 45 321 900 7,6 WAS WAS UNST WASHINGTON 43 560 100 5,3 PHX PHX UNST PHOENIX 42 499 400 2,6 Passagers par aéroport ATL ATL UNST ATLANTA, GA 89 596 800 5,6 CHI ORD UNST CHI - O'HARE 76 896 500 0,8 LON LHR UNKG LON - HEATHROW 68 374 300 1,2 TYO HND JAPN TYO - HANEDA 66 854 700 2,5 LAX KLAX UNST LAX - INTERNATIONAL 61 969 800 1,5 DAL DFW UNST DAL - FORT WORTH 60 003 600 -0,1 PAR CDG FRAN PAR - CHARLES DE GAULLE 59 922 177 5,4 FRA FRA GERF FRANCFORT 54 759 000 3,7 BJS PEK CHIN BEIJING 54 156 800 11,7 MAD LEMD SPAN MAD - BARAJAS 52 465 200 15,3 DEN DEN UNST DENVER, CO 50 156 800 6,0 AMS AMS NETH AMSTERDAM 48 473 900 5,2 LAS KLAS UNST LAS - MC CARRAN 47 904 500 3,7 NYC JFK UNST NYC - KENNEDY 47 887 400 12,4 HKG HKG HONG HONG KONG 46 684 400 6,1 HOU IAH UNST HOU - INTERCONTINENTAL 42 937 500 0,7 PHX KPHX UNST PHX - SKY HARBOR 42 499 400 2,6 BKK BKK THAI BANGKOK 40 843 600 -4,6 NYC EWR UNST NYC - NEWARK 36 573 100 3,0 ORL MCO UNST ORL - INTERNATIONAL 36 359 300 4,4 Mouvements par ville LE TOP 20 MONDIAL 2007 Passagers par ville TRAFIC DES AÉROPORTS 2007 PAX_TOTAL PAX MVT_TOTAL MVT Cargo_Total Cargo 2 007 2 007 2 007 LON LON UNKG LONDRES ROYAUME-UNI EUROPA 131 280 500 2,8 1 056 800 2,9 1 796 900 -0,8 LON LHR UNKG LON - HEATHROW ROYAUME-UNI EUROPA 68 374 300 1,2 483 200 1,3 1 389 200 3,4 LON LGW UNKG LON - GATWICK ROYAUME-UNI EUROPA 35 769 300 4,7 269 100 2,2 176 500 -19,9 LON STN UNKG LON - STANSTED ROYAUME-UNI EUROPA 24 179 000 2,1 211 500 2,3 230 100 -6,3 LON LCY UNKG LON - CITY ROYAUME-UNI EUROPA 2 957 900 24,6 93 000 16,8 1 100 13,6 NYC NYC UNST NEW YORK U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 109 610 200 5,5 1 281 400 5,2 2 539 000 -4,1 NYC JFK UNST NYC - KENNEDY ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 47 887 400 12,4 443 100 18,0 1 594 800 -3,9 NYC EWR UNST NYC - NEWARK ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 36 573 100 3,0 445 800 0,4 933 600 -3,7 NYC LGA UNST NYC - LA GUARDIA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 25 149 700 -2,5 392 500 -1,6 10 600 -40,7 TYO TYO JAPN JAPON ASIA 102 462 900 5,6 525 200 2,1 3 066 700 -1,5 TYO HND JAPN TYO - HANEDA JAPON ASIA 66 854 700 2,5 330 500 2,0 829 700 -0,4 TYO NRT JAPN TYO - NARITA JAPON ASIA 35 608 200 11,9 194 700 2,4 2 237 000 -1,9 CHI CHI UNST CHICAGO ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 96 472 100 1,5 1 241 900 -1,2 1 534 800 -6,1 CHI ORD UNST CHI - O'HARE ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 76 896 500 0,8 934 500 -2,5 1 521 300 -6,0 CHI MDW UNST CHI - MIDWAY ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 19 575 600 4,0 307 400 3,0 13 500 -12,3 ATL ATL UNST ATLANTA, GA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 89 596 800 5,6 994 200 1,8 720 100 -3,5 PAR PAR FRAN PARIS FRANCE EUROPA 86 362 913 4,7 789 647 1,9 2 407 211 7,5 PAR CDG FRAN PAR - C.DE GAULLE FRANCE EUROPA 59 922 177 5,4 552 721 2,1 2 297 896 7,8 PAR ORY FRAN PAR - ORLY FRANCE EUROPA 26 440 736 3,2 236 926 1,5 109 315 -0,2 LAX LAX UNST LOS ANGELES ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 69 196 200 1,6 827 100 4,3 2 363 600 -1,5 LAX KLAX UNST LAX - INTER. ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 61 969 800 1,5 679 500 3,4 1 882 400 -1,3 LAX ONT UNST LAX - ONTARIO ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 7 226 400 2,5 147 600 8,3 481 200 -2,3 LAX PMD UNST LAX - PALMDALE ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 0 35 600 9,6 0 LAX VNY UNST LAX - VAN NUYS ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 0 377 700 -4,4 0 DAL DAL UNST DALLAS ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 67 977 800 1,5 931 700 -1,8 721 400 -3,6 DAL DFW UNST DAL - FORT WORTH ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 60 003 600 -0,1 685 300 -2,2 721 400 -3,6 DAL KDAL UNST DAL - LOVE FIELD ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 7 974 200 16,0 246 400 -1,0 0 DOSSIER 27AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22
  • 28 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER PAX_TOTAL PAX MVT_TOTAL MVT Cargo_Total Cargo 2 007 2 007 2 007 DAL AFW UNST DAL - FORT WORTH ALLIANCE ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 0 87 700 1,0 234 000 -6,6 FRA FRA GERF FRANCFORT ALLEMAGNE EUROPA 54 759 000 3,7 495 600 1,3 2 158 200 1,4 BJS PEK CHIN BEIJING CHINE POP.REP.OF CHINA 54 156 800 11,7 402 400 6,9 1 173 900 14,1 MAD MAD SPAN MADRID ESPAGNE EUROPA 52 499 400 15,3 571 500 11,9 351 700 0,3 MAD LEMD SPAN MAD - BARAJAS ESPAGNE EUROPA 52 465 200 15,3 484 800 11,4 351 700 0,3 MAD TOJ SPAN MAD - TORREJON ESPAGNE EUROPA 33 800 30,5 17 200 13,5 0 MAD LECU SPAN MAD - CUATRO VIENTOS ESPAGNE EUROPA 400 69 500 14,5 0 HOU HOU UNST HOUSTON ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 51 777 300 1,4 838 300 0,1 419 400 1,0 HOU IAH UNST HOU - INTER. ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 42 937 500 0,7 603 700 0,2 411 400 1,1 HOU KHOU UNST HOU - HOBBY ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 8 839 800 4,5 234 600 0,0 8 000 -5,7 HOU EFD UNST HOU - ELLINGTON FIELD ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 0 151 800 32,4 0 SHA SHA CHIN SHANGHAI CHINE POP. REP. OF CHINA 51 742 100 12,2 440 300 7,5 2 858 100 13,3 SHA PVG CHIN SHA - PUDONG CHINE POP. REP. OF CHINA 29 041 600 8,4 252 800 9,0 2 473 600 14,6 SHA ZSSS CHIN SHA - HONGQUIAO CHINE POP. REP. OF CHINA 22 700 500 17,4 187 500 5,6 384 500 5,7 DEN DEN UNST DENVER, CO ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 50 156 800 6,0 614 300 2,8 259 500 -8,0 AMS AMS NETH AMSTERDAM PAYS-BAS EUROPA 48 473 900 5,2 459 000 4,3 1 639 100 5,1 LAS LAS UNST LAS VEGAS ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 48 125 400 3,3 831 800 -2,1 92 000 -6,7 LAS KLAS UNST LAS - MC CARRAN ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 47 904 500 3,7 609 900 -1,5 91 200 -6,6 LAS VGT UNST LAS - NORTH AIR ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 220 900 -44,0 221 900 -3,4 800 -18,7 LAS HSH UNST LAS - HENDERSON ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 39 900 5,6 71 300 7,1 0 HKG HKG HONG HONG KONG HONG-KONG ASIA 46 684 400 6,1 304 000 4,8 3 744 700 3,8 SEL SEL KORR SEOUL COREE (REP POP DEM) ASIA 45 321 900 7,6 324 600 12,5 2 733 800 7,0 SEL ICN KORR SEL - INCHEON COREE (REP POP DEM) ASIA 31 457 700 10,9 212 700 15,4 2 546 500 9,0 SEL GMP KORR SEL - GIMPO COREE (REP POP DEM) ASIA 13 864 200 0,7 111 900 7,4 187 300 -14,3 WAS WAS UNST WASHINGTON ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 43 560 100 5,3 662 000 1,0 361 400 2,0 WAS IAD UNST WAS - DULLES, DC ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 24 638 800 8,0 385 300 1,6 358 800 2,3 WAS DCA UNST WAS - NATIONAL ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 18 921 300 2,0 276 700 0,1 2 600 -28,0 PHX PHX UNST PHOENIX ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 42 499 400 2,6 1 111 700 7,9 256 600 -9,8 PHX KPHX UNST PHX - SKY HARBOR ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 42 499 400 2,6 537 600 -0,7 256 600 -9,8 PHX DVT UNST PHX - DEER VALLEY ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 0 382 600 9,2 0 PHX GYR UNST PHX - GOODYEAR ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 0 191 500 37,5 0 BKK BKK THAI BANGKOK THAILANDE ASIA 40 843 600 -4,6 264 700 -9,0 1 210 900 2,5 MOW MOW RUSF MOSCOU RUSSIE (FED) C.I.S. 39 854 000 19,8 466 900 15,6 278 300 3,8 MOW DME RUSF MOW - DOMODEDOVO RUSSIE (FED) C.I.S. 18 930 900 23,2 180 800 20,6 130 300 3,1 MOW SVO RUSF MOW - SHEREMETYEVO RUSSIE (FED) C.I.S. 14 181 100 11,1 164 700 5,8 125 900 3,5 MOW VKO RUSF MOW - VNUKOVO RUSSIE (FED) C.I.S. 6 742 000 31,4 121 400 23,3 22 100 9,2 ROM ROM ITAL ROME ITALIE EUROPA 38 704 300 10,6 402 900 6,2 178 200 -5,3 ROM FCO ITAL ROM - DE VINCI ITALIE EUROPA 33 265 100 10,5 336 300 6,6 154 900 -5,8 ROM CIA ITAL ROM - CIAMPINO ITALIE EUROPA 5 439 200 11,0 66 600 4,2 23 300 -1,9 ORL ORL UNST ORLANDO ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 36 359 300 4,4 461 400 -10,1 195 400 7,9 ORL MCO UNST ORL - INTER. ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 36 359 300 4,4 357 800 2,2 195 400 7,9 ORL KORL UNST ORL - EXECUTIVE ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 0 103 600 -36,5 0 DTT DTW UNST DETROIT - WAYNE COUNTY ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 36 350 200 0,0 468 700 -2,7 223 100 4,2 SIN SIN SING SINGAPOUR SINGAPOUR ASIA 36 204 900 3,3 222 500 2,2 1 910 200 -1,1 SAO SAO BRAZ SAO PAULO BRESIL LATIN AMERICA 35 985 400 -0,2 422 000 2,7 741 000 4,6 SAO GRU BRAZ SAO - GUARULHOS BRESIL LATIN AMERICA 19 279 600 16,3 186 500 20,4 484 400 -2,3 SAO CGH BRAZ SAO - CONGONHAS BRESIL LATIN AMERICA 15 501 900 -16,1 206 400 -10,6 34 000 -13,9 SAO VCP BRAZ SAO - VIRACOPOS BRESIL LATIN AMERICA 1 203 900 17,6 29 100 15,9 222 600 28,6 SFO SFO UNST SAN FRANCISCO, CA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 35 864 000 7,0 378 800 5,5 560 000 -5,8 MSP MSP UNST MINNEAPOLIS-ST PAUL,MN ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 35 306 000 -0,9 450 900 -5,2 249 900 -13,3 MUC MUC GERF MUNICH ALLEMAGNE EUROPA 34 363 400 11,7 435 700 5,9 265 400 11,5 MIL MIL ITAL MILAN ITALIE EUROPA 34 134 700 8,5 400 100 4,9 506 600 13,4 MIL MXP ITAL MIL - MALPENSA ITALIE EUROPA 24 087 600 10,7 268 600 6,9 482 900 15,2 MIL LIN ITAL MIL - LINATE ITALIE EUROPA 10 047 100 3,6 131 500 0,8 23 700 -13,7 DXB DXB UNAR DUBAI EMIRATS ARABES UNIS MIDDLE EAST 34 001 500 18,1 258 200 9,3 1 659 000 10,3 MIA MIA UNST MIAMI, FL ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 33 597 600 3,3 384 900 -0,2 1 908 200 4,2 CLT CLT UNST CHARLOTTE, NC ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 33 564 900 13,0 522 000 2,4 141 400 -13,2 BCN BCN SPAN BARCELONE ESPAGNE EUROPA 33 364 500 11,2 356 200 8,7 100 500 1,5 OSA OSA JAPN OSAKA JAPON ASIA 32 939 200 -2,1 252 500 40,5 988 900 -2,0 OSA KIX JAPN OSA - KANSAI JAPON ASIA 16 625 300 0,3 125 300 9,4 835 200 -0,8 OSA ITM JAPN OSA - ITAMI JAPON ASIA 16 313 900 -4,3 127 200 153 700 -7,7 PHL PHL UNST PHILADELPHIE, PA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 32 558 900 2,5 500 800 -2,9 541 800 1,6 SYD SYD ASTL SYDNEY, NS AUSTRALIE PACIFIC 32 100 500 7,0 286 400 3,4 0 YTO YTO CAND TORONTO CANADA CANADA 31 859 700 2,9 517 600 4,8 512 000 YTO YYZ CAND TORONTO-PEARSON, ON CANADA CANADA 31 596 500 2,0 427 500 2,2 512 000 YTO YTZ CAND TORONTO-TORONTO IS,ON CANADA CANADA 263 200 90 100 19,3 0 JKT JKT INDO DJAKARTA INDONESIE ASIA 31 833 000 2,4 272 700 -4,2 399 900 2,3 JKT CGK INDO JKT - SOEKARNO INDONESIE ASIA 31 662 600 2,6 244 900 -2,2 395 800 3,1 JKT HLP INDO JKT - HALIM INDONESIE ASIA 170 400 -25,0 27 800 -19,1 4 100 -38,7 SEA SEA UNST SEATTLE, WA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 31 349 000 4,5 346 600 1,9 318 200 -8,7 CAN CAN CHIN GUANGZHOU CHINE POP. REP. OF CHINA 30 902 700 17,9 260 400 12,0 689 900 -16,4 BOS BOS UNST BOSTON, MA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 28 503 900 2,8 404 300 -0,4 298 400 -8,1 KUL KUL MALB KUALA LUMPUR MALAISIE ASIA 26 146 700 8,3 192 000 4,5 643 500 -4,1 IST IST TURK ISTANBUL TURQUIE EUROPA 25 775 800 10,8 263 000 9,0 341 500 14,6 MEX MEX MEXC MEXICO MEXIQUE CENTRAL AMERICA 25 766 300 4,2 378 700 6,7 411 100 -1,3 DOSSIER
  • DOSSIER PAX_TOTAL PAX MVT_TOTAL MVT Cargo_Total Cargo 2 007 2 007 2 007 BOM BOM INDA BOMBAY INDE INDIAN SUB-CONTINENT 24 940 400 16,7 234 900 14,0 533 600 11,5 PMI PMI SPAN PALMA DE MAJORQUE, BALEARES ESPAGNE EUROPA 24 401 300 8,9 204 800 7,6 26 700 1,7 DUB DUB IRLD DUBLIN IRLANDE EUROPA 23 582 300 11,3 213 100 8,4 107 600 -7,8 TPE TPE TAIW TAIPEI TAIWAN ASIA 23 492 700 2,8 160 300 1,6 1 602 200 -5,7 DEL DEL INDA DELHI INDE INDIAN SUB-CONTINENT 23 127 100 19,4 224 200 16,5 430 400 8,0 MEL MEL ASTL MELBOURNE, VI AUSTRALIE PACIFIC 22 899 400 4,5 183 100 2,2 0 MAN MAN UNKG MANCHESTER ROYAUME-UNI EUROPA 22 850 900 0,3 226 500 -1,4 165 900 9,9 FLL FLL UNST FORT LAUDERDALE,FL ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 22 468 500 5,7 305 400 2,8 137 900 -6,9 SLC SLC UNST SALT LAKE CITY, UT ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A. 22 155 600 3,1 415 700 -1,2 178 200 -1,7 CPH CPH DENM COPENHAGUE DANEMARK EUROPA 21 697 700 4,3 260 700 0,9 0 BWI BWI UNST BALTIMORE, MD ETATS-UNIS U.S.A. ( (+ TERRITORIES) U.S.A. 21 644 100 2,2 298 500 -2,3 115 300 -7,0 ZRH ZRH SWTZ ZURICH SUISSE EUROPA 20 818 900 8,5 270 100 3,5 287 900 3,8 SZX SZX CHIN SHENZHEN CHINE POP. REP. OF CHINA 20 574 500 12,9 180 900 6,7 612 600 9,5 MNL MNL PHIL MANILLE PHILIPPINES ASIA 20 339 200 15,2 188 500 9,5 385 400 -6,5 BER BER GERF BERLIN ALLEMAGNE EUROPA 20 186 500 9,1 255 800 2,1 29 500 1,5 BER TXL GERF BER - TEGEL ALLEMAGNE EUROPA 13 404 600 13,5 152 000 8,1 20 900 2,5 BER SXF GERF BER - SCHOENEFLD ALLEMAGNE EUROPA 6 425 700 6,0 67 400 -0,4 8 100 0,1 BER THF GERF BER - TEMPELHOF ALLEMAGNE EUROPA 356 200 -43,9 36 400 -13,7 500 -16,2 STO STO SWED STOCKHOLM SUEDE EUROPA 20 015 400 3,5 284 100 0,1 124 900 64,4 STO ARN SWED STO - ARLANDA SUEDE EUROPA 18 163 900 2,8 220 600 -2,9 124 600 64,1 STO BMA SWED STO - BROMMA SUEDE EUROPA 1 851 500 11,3 63 500 12,1 300 400,0 JNB JNB SOUF JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD AFRICA - WEST AND SOUTH 19 395 000 11,9 227 600 9,6 360 900 12,4 OSL OSL NORW OSLO NORVEGE EUROPA 19 367 200 9,6 229 200 7,1 97 900 8,6 TPA TPA UNST TAMPA, FL ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 19 185 200 1,7 258 000 0,4 96 700 -11,4 AYT AYT TURK ANTALYA TURQUIE EUROPA 18 933 400 28,3 121 100 22,1 6 800 -22,7 VIE VIE AUST VIENNE AUTRICHE EUROPA 18 878 700 12,0 281 700 8,0 205 400 1,7 CTU CTU CHIN CHENGDU CHINE POP. REP. OF CHINA 18 877 600 16,0 167 900 7,4 326 300 10,4 SPK CTS JAPN SAPPORO-CHITOSE JAPON ASIA 18 556 400 0,9 98 900 -1,0 265 300 -0,6 SAN SAN UNST SAN DIEGO, CA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 18 414 100 5,3 228 600 3,5 141 600 -25,1 BNE BNE ASTL BRISBANE, QL AUSTRALIE PACIFIC 18 227 700 6,7 172 400 4,0 0 DUS DUS GERF DUSSELDORF ALLEMAGNE EUROPA 18 171 700 9,5 230 400 6,9 58 100 -2,2 BRU BRU BELG BRUXELLES BELGIQUE EUROPA 18 086 400 8,6 266 400 4,6 719 500 4,1 FUK FUK JAPN FUKUOKA JAPON ASIA 17 946 500 -1,5 143 100 4,0 286 400 -2,0 YVR YVR CAND VANCOUVER, BC CANADA CANADA 17 820 600 4,0 330 900 2,6 223 500 0,5 ATH ATH GREC ATHENES GRECE EUROPA 16 780 600 11,4 207 800 8,9 118 700 -1,3 CVG CVG UNST CINCINNATI, OH ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 15 866 000 -2,3 320 500 -7,3 39 600 -8,3 KMG KMG CHIN KUNMING CHINE POP. REP. OF CHINA 15 804 100 9,4 148 500 9,6 232 400 6,0 STL STL UNST ST LOUIS, MO ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 15 515 600 2,2 254 800 -6,5 83 800 -2,0 OKA OKA JAPN OKINAWA-RYUKYU IS. JAPON ASIA 15 049 100 6,2 123 500 6,1 245 100 3,1 OAK OAK UNST OAKLAND, CA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 14 705 800 1,9 346 600 3,8 649 200 -4,4 PDX PDX UNST PORTLAND, OR ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 14 634 900 4,2 265 000 1,7 253 600 -2,2 RIO RIO BRAZ RIO DE JANEIR BRESIL LATIN AMERICA 14 039 706 8,4 237 530 13,0 118 709 -3,4 RIO GIG BRAZ RIO - GALEAO BRESIL LATIN AMERICA 10 782 268 15,2 119 892 18,8 115 976 -2,8 RIO SDU BRAZ RIO - SANTOS DUMONT BRESIL LATIN AMERICA 3 214 751 -9,5 65 689 1,7 2 733 -23,9 RIO SBJR BRAZ RIO - JACAREPAGUA BRESIL LATIN AMERICA 42 687 18,3 51 949 16,2 AGP AGP SPAN MALAGA ESPAGNE EUROPA 13 976 400 7,1 132 200 3,5 6 900 3,9 LIS LIS PORT LISBONNE PORTUGAL EUROPA 13 564 400 10,2 145 100 5,8 94 600 -5,0 JED JED SAUD DJEDDA ARABIE SAOUDITE MIDDLE EAST 13 357 093 103 283 198 067 HEL HEL FINL HELSINKI FINLANDE EUROPA 13 067 500 8,1 292 064 6,5 139 200 14,4 HEL EFHF FINL HEL - VANTAA FINLANDE EUROPA 13 067 500 8,1 186 200 2,6 139 200 14,4 HEL EFHF FINL HEL - MALMI FINLANDE EUROPA 105 864 14,3 BUE BUE ARGT BUENOS AIRES ARGENTINE LATIN AMERICA 13 049 200 7,3 151 000 5,7 215 200 7,1 BUE EZE ARGT BUE - EZEIZA ARGENTINE LATIN AMERICA 7 450 600 8,5 70 500 10,7 201 300 7,4 BUE AEP ARGT BUE - AEROPARQUE ARGENTINE LATIN AMERICA 5 598 600 5,9 80 500 1,6 13 900 3,2 HAM HAM GERF HAMBOURG ALLEMAGNE EUROPA 12 946 000 8,3 175 800 4,4 87 200 4,7 TCI TCI SPNA TENERIFE ESPAGNE (CANARIES) EUROPA 12 688 800 -1,1 130 000 -0,8 37 400 4,7 TCI TFS SPNA TCI - REINASOFIA ESPAGNE (CANARIES) EUROPA 8 559 000 -2,8 64 300 -2,2 9 600 -3,1 TCI TFN SPNA TCI - N LOSRODEO ESPAGNE (CANARIES) EUROPA 4 129 800 2,6 65 700 0,6 27 800 7,7 PRG PRG CZCH PRAGUE TCHEQUE (REP) EUROPA 12 632 100 9,1 175 700 5,5 54 800 -0,3 YMQ YMQ CAND MONTREAL CANADA CANADA 12 464 900 9,3 245 600 4,3 0 YMQ YUL CAND YMQ - TRUDEAU CANADA CANADA 12 464 900 9,3 225 200 5,5 0 YMQ YMX CAND YMQ - MIRABEL CANADA CANADA 0 20 400 -7,0 0 CJU CJU KORR CHEJU COREE (REP POP DEM) ASIA 12 445 500 2,8 93 300 18,7 224 000 -12,4 CAI CAI EGYP LE CAIRE EGYPTE AFRICA - NORTH AND EAST 12 427 300 15,3 119 800 13,0 269 300 7,6 YYC YYC CAND CALGARY, AB CANADA CANADA 12 234 200 8,6 251 100 4,0 0 MKC MKC UNST KANSAS CITY ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 12 101 800 7,6 294 000 13,6 128 800 -4,6 MKC MCI UNST MKC - INTER. ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 12 101 800 7,6 195 500 11,7 128 800 -4,6 MKC KMKC UNST MKC - DOWNTOWN ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 0 98 500 17,7 0 NGO NGO JAPN NAGOYA JAPON ASIA 11 979 600 2,8 104 500 -2,8 274 700 -10,5 AKL AKL NEWZ AUCKLAND NOUVELLE-ZELANDE PACIFIC 11 575 200 3,0 154 500 -2,7 0 SIA XIY CHIN XI AN-XIANYANG CHINE POP. REP. OF CHINA 11 561 200 23,4 120 900 17,0 111 500 12,1 CLE CLE UNST CLEVELAND ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 11 534 600 2,1 332 900 2,2 87 200 -6,4 CLE KCLE UNST CLE - HOPKINS INTERNATIONAL ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 11 534 600 2,1 262 600 5,1 86 800 -6,1 CLE BKL UNST CLE - BURKE LAKEFRONT ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 0 70 300 -7,1 400 -39,0 BSB BSB BRAZ BRASILIA BRESIL LATIN AMERICA 11 461 300 10,4 126 100 -0,3 67 300 35,8 29AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 30 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 PAX_TOTAL PAX MVT_TOTAL MVT Cargo_Total Cargo 2 007 2 007 2 007 CUN CUN MEXC CANCUN MEXIQUE CENTRAL AMERICA 11 391 300 15,6 112 700 15,9 17 600 3,0 RUH RUH SAUD RIYAD ARABIE SAOUDITE MIDDLE EAST 11 327 042 94 252 191 290 MEM MEM UNST MEMPHIS, TN ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 10 902 100 0,9 374 900 -2,6 3 840 200 4,0 SAC SAC UNST SACRAMENTO ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 10 821 800 4,4 265 200 5,5 153 100 18,6 SAC SMF UNST SAC - INTER. ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 10 821 300 4,4 174 900 1,4 79 000 16,7 SAC MHR UNST SAC - MATHER ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 500 90 300 14,4 74 100 20,7 GVA GVA SWTZ GENEVE SUISSE EUROPA 10 811 800 9,5 191 100 8,1 36 900 -1,5 SJC SJC UNST SAN JOSE, CA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 10 740 700 0,3 188 000 -0,8 83 600 -8,8 TLV LLBG ISRL TEL AVIV ISRAEL MIDDLE EAST 10 740 100 16,5 75 300 11,1 343 800 4,7 CGN CGN GERF COLOGNE-BONN ALLEMAGNE EUROPA 10 666 200 7,7 153 800 1,4 724 100 4,8 STR STR GERF STUTTGART ALLEMAGNE EUROPA 10 528 800 4,2 169 700 1,0 29 400 0,5 SJU SJU PURI SAN JUAN PORTO RICO U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 10 405 000 -2,1 189 900 -2,8 234 100 -2,4 NCE NCE FRAN NICE FRANCE EUROPA 10 399 513 4,5 190 078 6,3 11 546 -17,2 MAA MAA INDA MADRAS INDE INDIAN SUB-CONTINENT 10 315 100 21,7 120 900 17,1 265 700 13,7 LPA LPA SPNA LAS PALMAS, CANARIES ESPAGNE (CANARIES) EUROPA 10 232 200 -0,4 113 100 -1,6 39 900 -5,5 SGN SGN VTND HO CHI MINH VIET NAM ASIA 10 171 700 74 800 251 300 SNA SNA UNST ORANGE COUNTY,CA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 10 140 900 5,5 333 400 -4,0 20 000 -7,8 LTN LTN UNKG LUTON ROYAUME-UNI EUROPA 10 076 200 6,8 121 300 4,4 39 000 111,0 RDU RDU UNST RALEIGH-DURHAM, NC ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 10 058 700 6,9 253 800 3,6 110 500 3,4 PIT PIT UNST PITTSBURGH, PA ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 9 949 600 -0,4 211 500 -10,1 83 800 -1,0 BNA BNA UNST NASHVILLE, TN ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 9 942 600 2,9 214 400 -1,0 67 700 0,7 BLR BLR INDA BANGALORE INDE INDIAN SUB-CONTINENT 9 810 900 32,2 122 700 24,9 173 800 4,8 BHX BHX UNKG BIRMINGHAM ROYAUME-UNI EUROPA 9 429 900 3,1 116 200 -2,7 14 600 -0,7 WAW WAW POLD VARSOVIE POLOGNE EUROPA 9 403 500 16,1 154 600 5,8 62 400 11,4 ALC ALC SPAN ALICANTE ESPAGNE EUROPA 9 318 500 4,9 80 900 5,3 4 600 -6,7 EDI EDI UNKG EDIMBOURG ROYAUME-UNI EUROPA 9 189 100 6,7 129 700 2,3 47 100 -15,0 GLA GLA UNKG GLASGOW ROYAUME-UNI EUROPA 9 037 600 2,1 109 900 -0,2 4 500 -36,5 AUS AUS UNST AUSTIN, TX ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 8 909 300 7,8 215 600 3,1 95 800 -8,1 BUD BUD HUNG BUDAPEST HONGRIE EUROPA 8 749 800 5,2 126 000 -0,7 58 900 -9,6 XMN XMN CHIN XIAMEN CHINE POP. REP. OF CHINA 8 675 200 15,6 84 800 9,6 192 800 10,2 PER PER ASTL PERTH, WA AUSTRALIE PACIFIC 8 529 300 13,3 102 500 6,0 0 IND IND UNST INDIANAPOLIS, IN ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 8 343 300 3,2 204 000 -1,1 1 060 100 1,5 CPT CPT SOUF LE CAP AFRIQUE DU SUD AFRICA - WEST AND SOUTH 8 252 800 14,2 102 400 15,8 0 NKG NKG CHIN NANJING CHINE POP. REP. OF CHINA 8 030 481 28,1 81 722 26,5 181 595 19,5 FMY FMY UNST FORT MYERS ETATS-UNIS U.S.A.(+ TERRITORIES) U.S.A 8 029 900 5,1 168 800 2,9 18 100 -7,2 FMY RSW UNST FMY - SOUTHWEST FLORIDA INTL ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 8 029 900 5,1 91 200 5,8 18 100 -6,9 FMY KFMY UNST FMY - PAGE FIELD ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 0 77 600 -0,4 SAT SAT UNST SAN ANTONIO, TX ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 7 986 200 1,0 221 000 0,9 129 300 -0,2 MKE MKE UNST MILWAUKEE ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 7 841 100 12,0 247 900 -3,0 88 000 -5,0 MKE KMKE UNST MKE - GNL MITCHELL ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 7 841 100 12,0 202 200 -0,2 88 000 -5,0 MKE MWC UNST MKE - TIMMERMAN ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 0 45 700 -13,8 0 CMH CMH UNST COLUMBUS ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 7 729 300 15,0 275 200 -6,7 106 400 -13,0 CMH KCMH UNST CMH - PORT COLUMBUS ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 7 729 300 15,0 175 200 -10,6 6 700 -22,0 CMH LCK UNST CMH - RICKENBACKER ETATS-UNIS U.S.A. (+ TERRITORIES) U.S.A 0 100 000 1,2 99 700 -12,3 GDL GDL MEXC GUADALAJARA MEXIQUE CENTRAL AMERICA 7 716 900 13,0 163 600 18,4 123 900 PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 TYO TYO JAPN TOKYO 102 462 900 5,6 525 200 2,1 3 066 700 -1,5 JAPON TYO HND JAPN TYO - HANEDA 66 854 700 2,5 330 500 2,0 829 700 -0,4 JAPON TYO NRT JAPN TYO - NARITA 35 608 200 11,9 194 700 2,4 2 237 000 -1,9 JAPON HKG HKG HONG HONG KONG 46 684 400 6,1 304 000 4,8 3 744 700 3,8 HONG-KONG SEL SEL KORR SEOUL 45 321 900 7,6 324 600 12,5 2 733 800 7,0 COREE (REP POP DEM) SEL ICN KORR SEL - INCHEON 31 457 700 10,9 212 700 15,4 2 546 500 9,0 COREE (REP POP DEM) SEL GMP KORR SEL - GIMPO 13 864 200 0,7 111 900 7,4 187 300 -14,3 COREE (REP POP DEM) BKK BKK THAI BANGKOK 40 843 600 -4,6 264 700 -9,0 1 210 900 2,5 THAILANDE SIN SIN SING SINGAPOUR 36 204 900 3,3 222 500 2,2 1 910 200 -1,1 SINGAPOUR OSA OSA JAPN OSAKA 32 939 200 -2,1 252 500 40,5 988 900 -2,0 JAPON OSA KIX JAPN OSA - KANSAI 16 625 300 0,3 125 300 9,4 835 200 -0,8 JAPON OSA ITM JAPN OSA - ITAMI 16 313 900 -4,3 127 200 153 700 -7,7 JAPON JKT JKT INDO DJAKARTA 31 833 000 2,4 272 700 -4,2 399 900 2,3 INDONESIE JKT CGK INDO JKT - SOEKARNO 31 662 600 2,6 244 900 -2,2 395 800 3,1 INDONESIE JKT HLP INDO JKT - HALIM 170 400 -25,0 27 800 -19,1 4 100 -38,7 INDONESIE KUL KUL MALB KUALA LUMPUR 26 146 700 8,3 192 000 4,5 643 500 -4,1 MALAISIE TPE TPE TAIW TAIPEI 23 492 700 2,8 160 300 1,6 1 602 200 -5,7 TAIWAN MNL MNL PHIL MANILLE 20 339 200 15,2 188 500 9,5 385 400 -6,5 PHILIPPINES SPK CTS JAPN SAPPORO-CHITOSE 18 556 400 0,9 98 900 -1,0 265 300 -0,6 JAPON FUK FUK JAPN FUKUOKA 17 946 500 -1,5 143 100 4,0 286 400 -2,0 JAPON OKA OKA JAPN OKINAWA-RYUKYU IS. 15 049 100 6,2 123 500 6,1 245 100 3,1 JAPON CJU CJU KORR CHEJU 12 445 500 2,8 93 300 18,7 224 000 -12,4 COREE (REP POP DEM) NGO NGO JAPN NAGOYA 11 979 600 2,8 104 500 -2,8 274 700 -10,5 JAPON SGN SGN VTND HO CHI MINH 10 171 700 74 800 251 300 VIET NAM PUS PUS KORR PUSAN 7 450 000 5,3 63 700 9,9 75 300 -16,3 COREE (REP POP DEM) ASIE DOSSIER
  • 31AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 MOW MOW RUSF MOSCOU 39 854 000 19,8 466 900 15,6 278 300 3,8 RUSSIE (FED) MOW DME RUSF MOW - DOMODEDOVO 18 930 900 23,2 180 800 20,6 130 300 3,1 RUSSIE (FED) MOW SVO RUSF MOW - SHEREMETYEVO 14 181 100 11,1 164 700 5,8 125 900 3,5 RUSSIE (FED) MOW VKO RUSF MOW - VNUKOVO 6 742 000 31,4 121 400 23,3 22 100 9,2 RUSSIE (FED) LED LED RUSF ST PETERSBOURG 6 212 300 21,3 86 900 20,0 28 900 11,8 RUSSIE (FED) IEV KBP UKRA KIEV 5 712 200 23,5 83 900 6,1 32 500 7,2 UKRAINE RIX RIX LETT RIGA 3 182 600 27,6 47 600 18,5 8 000 -36,3 LETTONIE OVB OVB UISR NOVOSSIBIRSK 1 877 300 13,3 24 100 5,9 18 400 13,9 RUSSIE (FED) SVX SVX UISR EKATERINBOURG 1 764 948 26 578 16 231 RUSSIE (FED) TLL TLL ESTO TALLINN 1 747 300 13,3 39 200 15,3 22 900 121,2 ESTONIE VNO VNO LITH VILNIUS 1 734 900 19,5 33 000 12,4 5 700 2,4 LITUANIE KUF KUF RUSF SAMARA 1 400 600 14,9 24 100 8,3 4 500 9,2 RUSSIE (FED) EVN EVN ARME EREVAN 1 379 800 23,0 15 800 17,1 9 700 4,7 ARMENIE TSE TSE KAZA TSELINOGRAD 1 148 000 37,9 26 700 44,9 4 500 74,1 KAZAKHSTAN ROV ROV RUSF ROSTOV 1 036 200 42,4 15 100 22,2 6 300 25,3 RUSSIE (FED) KIV KIV MOLD CHISINAU 691 700 26,5 11 700 9,2 2 200 19,6 MOLDAVIE TBS TBS GEOR TBILISSI 617 900 6 400 0 GEORGIE KUN KUN LITH KAUNAS 394 300 58,8 6 200 27,4 7 200 3,8 LITUANIE KGP KGP RUSF KOGALYM 222 900 4,4 1 600 -1,0 3 400 -25,6 RUSSIE (FED) PLQ PLQ LITH PALANGA 99 500 -12,5 3 600 -25,3 200 471,4 LITUANIE COMMONWEALTH OF INDEPENDENT STATES PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 HANHAN VTND HANOI 6 282 300 21,2 43 700 14,9 122 900 11,4 VIET NAM KHH KHH TAIW KAOHSIUNG 5 783 000 -18,9 67 500 -14,1 70 300 -8,7 TAIWAN KOJ KOJ JAPN KAGOSHIMA 5 623 400 -1,6 0 47 000 -6,3 JAPON HKT HKT THAI PHUKET 5 591 500 18,7 40 800 26,3 16 800 2,8 THAILANDE MFM MFM MACA MACAO 5 491 100 10,4 53 200 4,2 181 900 -13,8 MACAO MES MES INDO MEDAN 5 004 400 8,9 53 700 6,3 33 700 2,8 INDONESIE BKI BKI MALB KOTA KINABALU 4 162 800 3,7 51 800 0,5 39 000 26,9 MALAISIE CNX CNX THAI CHIANGMAI 3 185 300 -1,6 32 200 0,8 22 800 -12,7 THAILANDE PEN PEN MALB PENANG 3 128 900 0,8 35 500 -5,3 207 500 -8,2 MALAISIE KCH KCH MALB KUCHING 3 051 400 -4,5 36 900 -10,8 27 400 -16,5 MALAISIE PKU PKU INDO PEKANBARU 1 818 100 3,5 22 700 0,5 11 400 -4,6 INDONESIE PDG PDG INDO PADANG 1 734 700 7,7 14 900 5,1 10 300 1,2 INDONESIE REP REP KHMR SIEM REAP 1 699 200 17,2 21 600 14,5 0 CAMBODGE PLM PLM INDO PALEMBANG 1 636 900 10,9 17 000 9,7 7 700 20,1 INDONESIE PNH PNH KHMR PHNOM PENH 1 563 700 18,3 20 700 7,3 26 500 -3,4 CAMBODGE MYY MYY MALB MIRI 1 423 300 -8,7 35 000 -18,0 5 000 -7,4 MALAISIE BWN BWN BRUN BANDAR SERI BEGAWAN 1 410 100 24 600 20 900 BRUNEI DARUSSALAM HDY HDY THAI HAT YAI 1 388 000 8,6 16 600 10,6 9 900 -2,7 THAILANDE PNK PNK INDO PONTIANAK 1 358 900 11,3 17 400 -1,1 9 100 17,2 INDONESIE JHB JHB MALB JOHOR BAHRU 1 262 300 -3,5 49 700 15,7 5 200 -36,3 MALAISIE LGK LGK MALB LANGKAWI 1 095 300 17,3 13 300 2,7 600 10,9 MALAISIE SBW SBW MALB SIBU 787 100 -12,5 12 200 -22,0 1 000 -38,9 MALAISIE KBR KBR MALB KOTA BHARU 748 000 10,3 41 600 8,5 300 -15,3 MALAISIE CEI CEI THAI CHIANG RAI 727 500 5,7 7 600 14,5 2 800 -35,0 THAILANDE TWU TWU MALB TAWAU 720 000 9,0 7 800 -15,4 2 200 -29,8 MALAISIE SDK SDK MALB SANDAKAN 619 200 -2,2 8 300 -23,0 6 200 11,4 MALAISIE BTJ BTJ INDO BANDA ACEH 544 000 5,4 7 200 -24,2 2 400 6,6 INDONESIE LBU LBU MALB LABUAN 527 600 -4,9 10 200 6,7 4 200 20,9 MALAISIE TGG TGG MALB KUALA TERENGGANU 428 600 7,6 5 100 17,6 100 25,0 MALAISIE BTU BTU MALB BINTULU-SARAWAK 374 100 -16,8 7 000 -40,7 2 300 -5,3 MALAISIE BDO BDO INDO BANDUNG 351 000 -8,0 6 300 -2,9 600 91,7 INDONESIE AOR AOR MALB ALOR SETAR 286 100 -2,2 19 300 4,4 100 -9,9 MALAISIE KUA KUA MALB KUANTAN 261 900 -4,1 3 500 17,7 100 -6,5 MALAISIE PQC PQC VTND PHUQUOC 236 600 4 000 800 VIET NAM HPH HPH VTND HAIPHONG 182 800 56,5 1 500 49,7 1 800 42,6 VIET NAM BMV BMV VTND BAN ME THUOT 143 800 2 000 100 VIET NAM DLI DLI VTND DALAT 115 500 1 700 300 VIET NAM VII VII VTND VINH CITY 93 100 49,7 700 27,7 100 78,6 VIET NAM SZB SZB MALB SUBANG 86 800 11,0 31 000 -10,4 64 300 -11,7 MALAISIE VKG VKG VTND RACH GIA 77 500 1 500 100 VIET NAM LDU LDU MALB LAHAD DATU 74 600 -31,4 2 300 -31,9 MALAISIE DIN DIN VTND DIEN-BIEN-PHU 64 300 21,1 1 200 1,7 100 38,9 VIET NAM LMN LMN MALB LIMBANG 50 100 -44,2 2 400 -41,9 400 5,3 MALAISIE TOD TOD MALB TIOMAN 47 800 -15,7 2 000 -11,3 0 MALAISIE CAH CAH VTND CA MAU 43 600 800 0 VIET NAM TNJ TNJ INDO TANJUNG PINANG 38 900 116,9 2 500 15,7 100 170,3 INDONESIE MZV MZV MALB MULU 37 000 -24,2 1 600 -27,9 MALAISIE VCS VCS VTND CON SON 30 400 600 0 VIET NAM MKZ MKZ MALB MALACCA 26 700 44,3 65 400 -12,7 200 37,0 MALAISIE PKG PKG MALB PANGKOR 8 600 -12,8 600 5,4 0 MALAISIE KOS KOS KHMR SIHANOUKVILLE 2 700 300 0 CAMBODGE DOSSIER
  • 32 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 AMÉRIQUE CENTRALE PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 YTO YTO CAND TORONTO 31 859 700 2,9 517 600 4,8 512 000 YTO YYZ CAND TORONTO-PEARSON, ON 31 596 500 2,0 427 500 2,2 512 000 YTO YTZ CAND TORONTO-TORONTO IS, ON 263 200 90 100 19,3 0 YVR YVR CAND VANCOUVER, BC 17 820 600 4,0 330 900 2,6 223 500 0,5 YMQ YMQ CAND MONTREAL 12 464 900 9,3 245 600 4,3 0 YMQ YUL CAND YMQ - TRUDEAU 12 464 900 9,3 225 200 5,5 0 YMQ YMX CAND YMQ - MIRABEL 0 20 400 -7,0 0 YYC YYC CAND CALGARY, AB 12 234 200 8,6 251 100 4,0 0 YEA YEG CAND EDMONTON, AB 6 061 400 16,4 0 YOW YOW CAND OTTAWA, ON 4 103 500 7,8 118 200 7,3 0 YWG YWG CAND WINNIPEG, MB 3 585 200 5,6 153 500 6,1 147 600 -3,7 YHZ YHZ CAND HALIFAX, NS 3 516 900 4,2 0 YYJ YYJ CAND VICTORIA, BC 1 485 400 6,5 154 300 8,7 400 13,0 YLW YLW CAND KELOWNA, BC 1 350 700 10,1 91 000 18,1 0 YXE YXE CAND SASKATOON, SK 1 036 800 8,7 101 600 15,9 0 YQR YQR CAND REGINA, SK 955 000 9,5 65 500 12,5 0 YQB YQB CAND QUEBEC, QC 879 000 12,8 121 900 12,2 0 YQT YQT CAND THUNDER BAY, ON 659 600 10,3 103 100 3,5 0 YQM YQM CAND MONCTON, NB 527 300 -6,4 131 400 59,2 0 YXX YXX CAND ABBOTSFORD, BC 511 300 1,7 0 YDF YDF CAND DEER LAKE, NF 282 400 18 400 0 YYG YYG CAND CHARLOTTETOWN, PE 259 400 15,1 21 200 58,9 0 YSJ YSJ CAND ST JOHN, NB 254 600 31,4 18 400 -4,0 0 YXC YXC CAND CRANBROOK, BC 97 500 5,1 0 0 YXH YXH CAND MEDICINE HAT, AB 37 200 14,9 17 900 -16,1 0 CANADA PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 MEX MEX MEXC MEXICO 25 766 300 4,2 378 700 6,7 411 100 -1,3 MEXIQUE CUN CUN MEXC CANCUN 11 391 300 15,6 112 700 15,9 17 600 3,0 MEXIQUE GDL GDL MEXC GUADALAJARA 7 716 900 13,0 163 600 18,4 123 900 0,1 MEXIQUE MTY MTY MEXC MONTERREY 6 841 000 23,3 116 700 14,7 41 100 0,0 MEXIQUE TIJ TIJ MEXC TIJUANA 4 701 000 25,1 65 500 25,5 17 100 0,0 MEXIQUE PTY PTY PANM PANAMA CITY 3 698 900 15,2 63 200 3,4 82 100 0,1 PANAMA PUJ PUJ DOMR PUNTA CANA 3 531 100 11,9 48 400 8,8 0 DOMINICAINE (REP) MBJ MBJ JAMC MONTEGO BAY 3 111 000 -1,5 44 100 -5,5 5 400 30,3 JAMAIQUE PVR PVR MEXC PUERTO VALLARTA 3 079 500 3,4 49 400 8,4 2 100 -11,0 MEXIQUE SJO SJO COST SAN JOSE 3 006 400 15,3 69 800 12,1 79 500 -2,1 COSTA RICA SJD SJD MEXC LOS CABOS 2 915 800 5,8 43 900 4,2 3 500 8,8 MEXIQUE SDQ SDQ DOMR ST DOMINGUE 2 751 800 5,0 37 900 -0,1 0 DOMINICAINE (REP) POS POS TRIN PORT OF SPAIN 2 387 500 0,4 66 400 -0,9 33 900 5,1 TRINITE-ET-TOBAGO PTP PTP GUAD POINTE A PITRE 1 960 912 5,3 29 700 -38,5 17 593 3,0 GUADELOUPE AUA AUA ARUB ARUBA 1 802 100 10,0 34 700 4,9 0 ARUBA KIN KIN JAMC KINGSTON 1 714 600 0,0 23 200 -0,4 16 800 4,2 JAMAIQUE FDF FDF MART FORT-DE-FRANCE 1 695 741 3,7 32 022 -4,8 16 164 2,8 MARTINIQUE SXM SXM NETS ST MARTIN 1 597 000 73 100 5 000 ANTILLES NEERLANDAISES SAL SAL ELSA SAN SALVADOR 1 585 200 -2,3 35 600 -7,0 29 200 -2,0 SALVADOR HMO HMO MEXC HERMOSILLO 1 472 700 8,0 48 700 5,6 6 800 3,2 MEXIQUE CUL CUL MEXC CULIACAN 1 288 200 39,6 62 000 11,3 4 400 8,8 MEXIQUE BJX BJX MEXC LEON-GUANAJUATO 1 276 400 8,4 32 200 4,0 1 300 -17,1 MEXIQUE MID MID MEXC MERIDA 1 265 800 22,2 34 800 26,0 16 200 -2,9 MEXIQUE CUR CUR NETS CURACAO 1 241 900 14,3 35 600 26 900 87,4 ANTILLES NEERLANDAISES POP POP DOMR PUERTO PLATA 1 181 900 -10,1 16 500 -10,2 0 DOMINICAINE (REP) MGA MGA NICG MANAGUA 1 103 500 15 100 21 200 NICARAGUA ACA ACA MEXC ACAPULCO 1 080 900 5,5 29 800 6,4 1 100 -13,2 MEXIQUE VER VER MEXC VERACRUZ 1 054 400 36,9 32 200 29,3 1 000 -13,0 MEXIQUE MZT MZT MEXC MAZATLAN 998 800 10,8 24 900 3,6 2 500 -9,3 MEXIQUE BDA BDA BERM BERMUDES 994 900 7,3 15 800 1,1 6 000 -6,1 BERMUDES STI STI DOMR SANTIAGO 964 400 -1,2 15 600 2,4 0 DOMINICAINE (REP) CJS CJS MEXC CIUDAD JUAREZ 921 200 26,1 23 300 18,8 3 600 13,0 MEXIQUE CUU CUU MEXC CHIHUAHUA 916 200 27,8 38 200 4,1 6 600 -0,6 MEXIQUE VSA VSA MEXC VILLAHERMOSA 883 700 15,0 26 800 27,0 3 000 13,2 MEXIQUE TAB TAB TRIN TOBAGO 813 200 0,6 16 800 -4,5 600 194,1 TRINITE-ET-TOBAGO LAP LAP MEXC LA PAZ 730 700 43,7 25 100 23,3 2 900 10,4 MEXIQUE SAP SAP HOND SAN PEDRO SULA 694 600 17,1 24 900 0,9 7 400 10,5 HONDURAS ZIH ZIH MEXC IXTAPA-ZIHUATANEJO 674 400 0,7 15 900 -3,5 400 -15,8 MEXIQUE TRC TRC MEXC TORREON 607 400 36,1 25 100 16,5 700 -12,3 MEXIQUE MLM MLM MEXC MORELIA 605 300 -6,4 19 300 6,4 200 -5,7 MEXIQUE MXL MXL MEXC MEXICALI 598 200 20,6 14 000 14,1 2 200 -9,2 MEXIQUE TAM TAM MEXC TAMPICO 594 300 25,0 28 100 23,6 900 7,7 MEXIQUE TGU TGU HOND TEGUCIGALPA 562 900 3,2 19 200 7,1 6 500 27,9 HONDURAS CZM CZM MEXC COZUMEL 520 200 36,2 13 600 4,0 300 -24,6 MEXIQUE OAX OAX MEXC OAXACA 514 300 2,1 15 300 -5,3 2 300 1,3 MEXIQUE BON BON NETS BONAIRE 513 500 -10,0 15 200 -5,1 400 -4,3 ANTILLES NEERLANDAISES AGU AGU MEXC AGUASCALIENTES 464 300 13,9 12 200 5,7 600 -38,5 MEXIQUE DOSSIER
  • EUROPE ET FRANCE PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 UVF UVF SAIL STE LUCIE-HEWANORRA 426 800 -3,1 12 000 -7,4 2 100 0,9 SAINTE-LUCIE SLU SLU SAIL STE LUCIE 413 800 -12,7 28 100 -19,3 1 800 45,3 SAINTE-LUCIE GND GND GREN GRENADA 412 000 2,0 16 100 -15,9 1 900 18,2 GRENADE LRM LRM DOMR LA ROMANA 405 700 -19,4 16 900 -13,9 0 DOMINICAINE (REP) HUX HUX MEXC HUATULCO 373 900 -1,1 7 000 -2,5 500 -14,4 MEXIQUE LMM LMM MEXC LOS MOCHIS 362 900 39,1 24 600 20,5 0 MEXIQUE ZCL ZCL MEXC ZACATECAS 336 800 -24,9 9 200 -11,4 700 -53,3 MEXIQUE DGO DGO MEXC DURANGO 314 700 39,4 17 000 8,5 400 64,6 MEXIQUE SLP SLP MEXC SAN LUIS POTOSI 267 200 27,6 23 700 7,0 18 800 5,9 MEXIQUE ZLO ZLO MEXC MANZANILLO 243 900 3,3 8 700 8,7 100 -9,9 MEXIQUE LCE LCE HOND LA CEIBA 225 600 -2,2 24 000 5,5 0 HONDURAS RTB RTB HOND ROATAN 225 600 8,4 12 300 7,8 0 HONDURAS TAP TAP MEXC TAPACHULA 210 100 10,0 7 400 11,8 1 200 -7,9 MEXIQUE MTT MTT MEXC MINATITLAN 196 500 9,9 9 900 29,8 500 -8,6 MEXIQUE REX REX MEXC REYNOSA 186 300 44,1 9 300 18,1 600 6,4 MEXIQUE SFG SFG GUAD ST MARTIN-GRAND CASE 182 508 5,9 7 007 10,3 GUADELOUPE SBH SBH GUAD ST BARTHELEMY 177 912 1,7 41 837 14,9 GUADELOUPE LEN LEN MEXC LEON 164 700 30,2 7 400 17,5 0 MEXIQUE GBJ GBJ GUAD MARIE GALANTE 1 787 605 -51,3 0 GUADELOUPE PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 LON LON UNKG LONDRES 131 280 500 2,8 1 056 800 2,9 1 796 900 -0,8 ROYAUME-UNI LON LHR UNKG LON - HEATHROW 68 374 300 1,2 483 200 1,3 1 389 200 3,4 ROYAUME-UNI LON LGW UNKG LON - GATWICK 35 769 300 4,7 269 100 2,2 176 500 -19,9 ROYAUME-UNI LON STN UNKG LON - STANSTED 24 179 000 2,1 211 500 2,3 230 100 -6,3 ROYAUME-UNI LON LCY UNKG LON - CITY 2 957 900 24,6 93 000 16,8 1 100 13,6 ROYAUME-UNI PAR PAR FRAN PARIS 86 362 913 4,7 789 647 1,9 2 407 211 7,5 FRANCE PAR CDG FRAN PAR - CHARLES DE GAULLE 59 922 177 5,4 552 721 2,1 2 297 896 7,8 FRANCE PAR ORY FRAN PAR - ORLY 26 440 736 3,2 236 926 1,5 109 315 -0,2 FRANCE FRA FRA GERF FRANCFORT 54 759 000 3,7 495 600 1,3 2 158 200 1,4 ALLEMAGNE MAD MAD SPAN MADRID 52 499 400 15,3 571 500 11,9 351 700 0,3 ESPAGNE MAD LEMD SPAN MAD - BARAJAS 52 465 200 15,3 484 800 11,4 351 700 0,3 ESPAGNE MAD TOJ SPAN MAD - TORREJON 33 800 30,5 17 200 13,5 0 ESPAGNE MAD LECU SPAN MAD - CUATRO VIENTOS 400 69 500 14,5 0 ESPAGNE AMS AMS NETH AMSTERDAM 48 473 900 5,2 459 000 4,3 1 639 100 5,1 PAYS-BAS ROM ROM ITAL ROME 38 704 300 10,6 402 900 6,2 178 200 -5,3 ITALIE ROM FCO ITAL ROM - DE VINCI 33 265 100 10,5 336 300 6,6 154 900 -5,8 ITALIE ROM CIA ITAL ROM - CIAMPINO 5 439 200 11,0 66 600 4,2 23 300 -1,9 ITALIE MUC MUC GERF MUNICH 34 363 400 11,7 435 700 5,9 265 400 11,5 ALLEMAGNE MIL MIL ITAL MILAN 34 134 700 8,5 400 100 4,9 506 600 13,4 ITALIE MIL MXP ITAL MIL - MALPENSA 24 087 600 10,7 268 600 6,9 482 900 15,2 ITALIE MIL LIN ITAL MIL - LINATE 10 047 100 3,6 131 500 0,8 23 700 -13,7 ITALIE BCN BCN SPAN BARCELONE 33 364 500 11,2 356 200 8,7 100 500 1,5 ESPAGNE IST IST TURK ISTANBUL 25 775 800 10,8 263 000 9,0 341 500 14,6 TURQUIE PMI PMI SPAN PALMA DE MAJORQUE, BALEARES 24 401 300 8,9 204 800 7,6 26 700 1,7 ESPAGNE DUB DUB IRLD DUBLIN 23 582 300 11,3 213 100 8,4 107 600 -7,8 IRLANDE MAN MAN UNKG MANCHESTER 22 850 900 0,3 226 500 -1,4 165 900 9,9 ROYAUME-UNI CPH CPH DENM COPENHAGUE 21 697 700 4,3 260 700 0,9 0 DANEMARK ZRH ZRH SWTZ ZURICH 20 818 900 8,5 270 100 3,5 287 900 3,8 SUISSE BER BER GERF BERLIN 20 186 500 9,1 255 800 2,1 29 500 1,5 ALLEMAGNE BER TXL GERF BER - TEGEL 13 404 600 13,5 152 000 8,1 20 900 2,5 ALLEMAGNE BER SXF GERF BER - SCHOENEFLD 6 425 700 6,0 67 400 -0,4 8 100 0,1 ALLEMAGNE BER THF GERF BER - TEMPELHOF 356 200 -43,9 36 400 -13,7 500 -16,2 ALLEMAGNE STO STO SWED STOCKHOLM 20 015 400 3,5 284 100 0,1 124 900 64,4 SUEDE STO ARN SWED STO - ARLANDA 18 163 900 2,8 220 600 -2,9 124 600 64,1 SUEDE STO BMA SWED STO - BROMMA 1 851 500 11,3 63 500 12,1 300 400,0 SUEDE OSL OSL NORW OSLO 19 367 200 9,6 229 200 7,1 97 900 8,6 NORVEGE AYT AYT TURK ANTALYA 18 933 400 28,3 121 100 22,1 6 800 -22,7 TURQUIE VIE VIE AUST VIENNE 18 878 700 12,0 281 700 8,0 205 400 1,7 AUTRICHE DUS DUS GERF DUSSELDORF 18 171 700 9,5 230 400 6,9 58 100 -2,2 ALLEMAGNE BRU BRU BELG BRUXELLES 18 086 400 8,6 266 400 4,6 719 500 4,1 BELGIQUE ATH ATH GREC ATHENES 16 780 600 11,4 207 800 8,9 118 700 -1,3 GRECE AGP AGP SPAN MALAGA 13 976 400 7,1 132 200 3,5 6 900 3,9 ESPAGNE LIS LIS PORT LISBONNE 13 564 400 10,2 145 100 5,8 94 600 -5,0 PORTUGAL HEL HEL FINL HELSINKI 13 067 500 8,1 292 064 6,5 139 200 14,4 FINLANDE HEL EFHF FINL HEL - VANTAA 13 067 500 8,1 186 200 2,6 139 200 14,4 FINLANDE HEL EFHF FINL HEL - MALMI 105 864 14,3 FINLANDE HAM HAM GERF HAMBOURG 12 946 000 8,3 175 800 4,4 87 200 4,7 ALLEMAGNE TCI TCI SPNA TENERIFE 12 688 800 -1,1 130 000 -0,8 37 400 4,7 ESPAGNE (CANARIES) TCI TFS SPNA TCI - REINASOFIA 8 559 000 -2,8 64 300 -2,2 9 600 -3,1 ESPAGNE (CANARIES) 33AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 34 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 TCI TFN SPNA TCI - N LOSRODEO 4 129 800 2,6 65 700 0,6 27 800 7,7 ESPAGNE (CANARIES) PRG PRG CZCH PRAGUE 12 632 100 9,1 175 700 5,5 54 800 -0,3 TCHEQUE (REP) GVA GVA SWTZ GENEVE 10 811 800 9,5 191 100 8,1 36 900 -1,5 SUISSE CGN CGN GERF COLOGNE-BONN 10 666 200 7,7 153 800 1,4 724 100 4,8 ALLEMAGNE STR STR GERF STUTTGART 10 528 800 4,2 169 700 1,0 29 400 0,5 ALLEMAGNE NCE NCE FRAN NICE 10 399 513 4,5 190 078 6,3 11 546 -17,2 FRANCE LPA LPA SPNA LAS PALMAS, CANARIES 10 232 200 -0,4 113 100 -1,6 39 900 -5,5 ESPAGNE (CANARIES) LTN LTN UNKG LUTON 10 076 200 6,8 121 300 4,4 39 000 111,0 ROYAUME-UNI BHX BHX UNKG BIRMINGHAM 9 429 900 3,1 116 200 -2,7 14 600 -0,7 ROYAUME-UNI WAW WAW POLD VARSOVIE 9 403 500 16,1 154 600 5,8 62 400 11,4 POLOGNE ALC ALC SPAN ALICANTE 9 318 500 4,9 80 900 5,3 4 600 -6,7 ESPAGNE EDI EDI UNKG EDIMBOURG 9 189 100 6,7 129 700 2,3 47 100 -15,0 ROYAUME-UNI GLA GLA UNKG GLASGOW 9 037 600 2,1 109 900 -0,2 4 500 -36,5 ROYAUME-UNI BUD BUD HUNG BUDAPEST 8 749 800 5,2 126 000 -0,7 58 900 -9,6 HONGRIE BFS BFS UNKG BELFAST 7 582 093 6,0 120 988 3,9 51 400 0,1 ROYAUME-UNI BFS EGAA UNKG BFS - INTERNATIONAL 5 395 100 6,9 78 000 1,2 50 300 -0,4 ROYAUME-UNI BFS BHT UNKG BFS - CITY 2 186 993 3,9 42 988 9,2 1 100 30,2 ROYAUME-UNI LYS LYS FRAN LYON 7 320 952 8,4 131 017 1,8 36 899 -9,6 FRANCE VCE VCE ITAL VENISE 7 217 300 14,0 90 400 10,0 24 200 -9,3 ITALIE MRS MRS FRAN MARSEILLE 6 962 773 13,8 120 618 4,9 51 420 3,3 FRANCE TLS TLS FRAN TOULOUSE 6 162 288 3,5 94 144 -2,3 55 236 -5,9 FRANCE CTA CTA ITAL CATANE 6 145 800 14,0 61 500 14,2 8 800 -4,5 ITALIE BRS BRS UNKG BRISTOL 6 020 500 4,6 75 500 -10,7 0 ROYAUME-UNI VLC VLC SPAN VALENCE 5 991 900 20,8 97 300 10,7 13 300 1,8 ESPAGNE NAP NAP ITAL NAPLES 5 884 900 15,5 73 700 19,4 4 900 -13,2 ITALIE NCL NCL UNKG NEWCASTLE 5 880 100 7,4 81 200 -0,7 8 600 2,6 ROYAUME-UNI HAJ HAJ GERF HANOVRE 5 799 500 1,8 90 000 2,4 16 300 4,1 ALLEMAGNE FAO FAO PORT FARO 5 790 500 13,8 47 100 10,8 700 -27,5 PORTUGAL BGY BGY ITAL BERGAME 5 766 900 10,0 61 200 8,6 133 700 -4,2 ITALIE ACE ACE SPNA LANZAROTE,CANARIES 5 652 600 0,5 52 700 5,0 6 000 -5,1 ESPAGNE (CANARIES) LPL LPL UNKG LIVERPOOL 5 596 400 12,6 86 500 -5,4 3 700 -63,1 ROYAUME-UNI LCA LCA CYPR LARNACA 5 582 600 11,1 58 100 3,1 40 500 -5,3 CHYPRE EMA EMA UNKG EAST MIDLANDS 5 502 400 16,2 89 200 7,3 305 500 1,5 ROYAUME-UNI IZM ADB TURK IZMIR 5 394 300 20,4 52 400 18,0 15 300 5,3 TURQUIE ANK ESB TURK ANKARA-ESENBOGA 5 095 600 8,0 64 500 3,5 19 500 1,0 TURQUIE IBZ IBZ SPAN IBIZA 5 068 100 14,0 60 900 12,5 4 500 -0,2 ESPAGNE BUH OTP ROMN BUCHAREST-OTOPENI 5 016 800 42,8 71 100 22,5 17 100 -5,5 ROUMANIE GRO GRO SPAN GERONE 4 874 700 35,7 45 300 35,5 ESPAGNE BGO BGO NORW BERGEN 4 690 800 7,6 100 500 5,5 5 900 -15,8 NORVEGE FUE FUE SPNA FUERTEVENTURA,CANARIES 4 628 900 4,9 44 700 1,5 3 200 -2,2 ESPAGNE (CANARIES) PMO PMO ITAL PALERMO 4 579 100 52 800 0 ITALIE SVQ SVQ SPAN SEVILLE 4 529 900 17,1 65 200 11,3 8 100 -25,9 ESPAGNE GOT GOT SWED GOTEBORG 4 444 400 2,8 65 100 -2,0 62 500 4,8 SUEDE BLQ BLQ ITAL BOLOGNE 4 438 200 11,6 61 500 7,4 18 500 -27,1 ITALIE EAP BSL SWTZ EUROAIRPORT BASEL 4 341 500 8,3 83 200 1,6 44 200 22,8 SUISSE BIO BIO SPAN BILBAO 4 308 900 11,5 63 800 8,9 3 200 -6,4 ESPAGNE NUE NUE GERF NUREMBERG 4 269 400 7,8 82 100 5,1 12 100 0,0 ALLEMAGNE MLH MLH FRAN MULHOUSE-BALE 4 269 124 6,3 82 025 0,2 44 036 22,4 FRANCE HHN HHN GERF HAHN 4 095 900 10,6 41 600 5,5 110 200 -58,7 ALLEMAGNE OPO OPO PORT PORTO 3 999 100 17,5 53 400 8,5 32 800 -13,1 PORTUGAL SAW SAW TURK SABIHA GOKCEN 3 807 700 30,6 44 600 23,9 11 100 30,6 TURQUIE PSA PSA ITAL PISE 3 793 900 25,8 43 500 16,0 15 200 0,5 ITALIE SNN SNN IRLD SHANNON 3 696 800 1,6 49 000 5,3 29 500 -5,9 IRLANDE VRN VRN ITAL VERONE 3 630 100 20,7 43 900 9,9 9 300 -17,0 ITALIE TRN TRN ITAL TURIN 3 522 300 8,4 62 600 2,9 3 000 -11,4 ITALIE ABZ ABZ UNKG ABERDEEN 3 478 900 9,3 122 600 4,8 5 600 -13,5 ROYAUME-UNI BOD BOD FRAN BORDEAUX 3 463 205 6,4 68 687 1,5 12 487 -18,9 FRANCE TRD TRD NORW TRONDHEIM 3 453 000 9,0 54 600 3,0 5 700 28,7 NORVEGE SVG SVG NORW STAVANGER 3 384 100 8,9 80 900 8,0 9 300 41,7 NORVEGE ORK ORK IRLD CORK 3 223 500 7,1 73 000 12,3 5 600 -22,4 IRLANDE DLM DLM TURK DALAMAN 3 206 100 15,8 23 000 8,7 0 TURQUIE KRK KRK POLD CRACOVIE 3 112 800 31,5 40 800 3,8 3 800 10,8 POLOGNE MLA MLA MALT MALTE 3 079 400 13,7 31 100 4,5 17 800 -2,5 MALTE LBA LBA UNKG LEEDS-BRADFORD 2 984 300 6,8 69 000 1,4 100 -8,3 ROYAUME-UNI MAH MAH SPAN MINORQUE,BALEARES 2 945 900 9,7 35 300 7,2 3 800 0,7 ESPAGNE LEJ LEJ GERF LEIPZIG 2 814 900 20,3 51 700 21,9 73 800 178,3 ALLEMAGNE BXN BXN TURK BODRUM 2 792 000 15,7 22 500 11,4 300 16,3 TURQUIE SOF SOF BULG SOFIA 2 741 300 24,1 43 100 13,1 17 500 14,8 BULGARIE CAG CAG ITAL CAGLIARI 2 692 700 8,2 34 900 12,8 5 000 4,2 ITALIE NTE NTE FRAN NANTES 2 589 890 6,9 54 858 -5,2 11 692 4,8 FRANCE BEG BEG YUGO BELGRADE 2 553 300 14,7 46 100 3,8 8 700 -4,6 YOUGOSLAVIE PIK PIK UNKG GLASGOW-PRESTWICK 2 476 400 3,7 48 900 1,2 31 400 8,1 ROYAUME-UNI CRL CRL BELG CHARLEROI 2 460 000 13,5 71 800 8,0 0 BELGIQUE FNC FNC PORT FUNCHAL 2 445 800 3,6 25 500 -1,3 8 900 -4,6 PORTUGAL BRI BRI ITAL BARI 2 414 400 21,6 31 300 16,0 3 900 13,8 ITALIE ADA ADA TURK ADANA 2 311 900 4,3 26 000 0,3 7 500 16,4 TURQUIE BLL BLL DENM BILLUND 2 311 800 22,5 54 200 7,5 59 500 6,3 DANEMARK KEF KEF ICLD KEFLAVIK 2 248 400 11,4 51 400 -15,8 61 600 -0,2 ISLANDE DOSSIER
  • PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 BRE BRE GERF BREME 2 238 500 31,8 45 800 13,3 900 -11,8 ALLEMAGNE CWL CWL UNKG CARDIFF 2 196 100 8,1 45 700 8,8 2 500 7,1 ROYAUME-UNI DTM DTM GERF DORTMUND 2 167 900 7,9 40 300 -7,4 9 200 9,7 ALLEMAGNE BVA BVA FRAN BEAUVAIS 2 155 633 14,2 31 549 -11,6 65 -69,8 FRANCE BOJ BOJ BULG BOURGAS 2 124 400 17,0 17 300 19,9 0 BULGARIE MJV MJV SPAN MURCIE 2 071 100 25,9 20 600 13,6 0 ESPAGNE SCQ SCQ SPAN ST JACQUES DE COMPOSTELLE 2 061 900 3,4 24 800 0,4 4 600 0,9 ESPAGNE KTW KTW POLD KATOWICE 2 033 500 40,1 25 000 19,0 7 800 27,6 POLOGNE ZAG ZAG CROA ZAGREB 2 012 900 16,5 43 900 7,4 10 600 3,1 CROATIE SOU SOU UNKG SOUTHAMPTON 2 000 300 4,5 55 000 -6,0 300 51,5 ROYAUME-UNI SZG SZG AUST SALZBOURG 1 963 900 4,6 58 300 -12,1 200 -6,5 AUTRICHE MMA MMX SWED MALMO-STURUP 1 950 600 0,6 41 100 -2,3 48 100 11,4 SUEDE FLR FLR ITAL FLORENCE 1 947 900 28,1 35 800 30,5 100 -45,4 ITALIE PFO PFO CYPR PAPHOS 1 905 400 -1,0 20 200 6,2 1 400 -23,9 CHYPRE DRS DRS GERF DRESDE 1 881 000 2,4 36 800 -1,5 400 -29,7 ALLEMAGNE OLB OLB ITAL OLBIA 1 860 300 3,1 36 000 9,3 1 100 21,8 ITALIE SXB SXB FRAN STRASBOURG 1 733 050 -14,8 45 044 -15,0 3 807 10,1 FRANCE LUX LUX LUXM LUXEMBOURG 1 665 800 3,8 83 400 -5,0 848 700 12,9 LUXEMBOURG FMO FMO GERF MUNSTER 1 633 900 8,0 40 700 -2,0 100 -28,1 ALLEMAGNE TOS TOS NORW TROMSO 1 629 000 4,6 40 700 1,9 3 100 -36,8 NORVEGE JER JER UNKG JERSEY 1 608 800 73 600 4 400 ROYAUME-UNI VAR VAR BULG VARNA 1 606 300 4,8 15 800 7,3 0 BULGARIE XRY XRY SPAN JEREZ DE LA FRONTERA 1 580 700 20,0 51 800 11,3 100 -67,6 ESPAGNE EIN EIN NETH EINDHOVEN 1 569 500 37,2 16 800 8,6 0 PAYS-BAS OVD OVD SPAN OVIEDO 1 569 400 16,5 19 300 7,3 300 -18,9 ESPAGNE LJU LJU SLOE LJUBLJANA 1 549 500 16,7 47 200 15,1 14 600 65,5 SLOVENIE BOO BOO NORW BODO 1 537 600 7,5 44 900 2,0 2 700 -31,6 NORVEGE TZX TZX TURK TRABZON 1 499 700 1,8 14 600 3,8 1 900 -22,1 TURQUIE GRX GRX SPAN GRENADE 1 456 700 36,4 22 100 25,7 100 40,8 ESPAGNE TRF TRF NORW SANDEFJORD 1 440 500 19,4 40 000 7,8 0 NORVEGE VGO VGO SPAN VIGO 1 420 600 19,7 20 300 3,3 2 000 59,5 ESPAGNE REU REU SPAN REUS 1 386 400 0,7 26 700 7,3 0 ESPAGNE WRO WRO POLD WROCLAW 1 323 000 54,2 27 500 10,0 1 500 -3,8 POLOGNE AHO AHO ITAL ALGHERO 1 322 500 23,6 13 900 26,1 800 37,5 ITALIE MPL MPL FRAN MONTPELLIER 1 286 875 -2,8 98 282 -0,3 5 748 -5,1 FRANCE LCG LCG SPAN LA COROGNE 1 261 800 26,2 19 000 9,2 300 -45,8 ESPAGNE SPU SPU CROA SPLIT 1 254 600 15,5 9 500 10,5 1 400 -6,5 CROATIE LEI LEI SPAN ALMERIA 1 234 200 17,7 20 600 11,6 ESPAGNE DBV DBV CROA DUBROVNIK 1 220 100 8,9 16 000 7,9 900 21,6 CROATIE SPC SPC SPNA SANTA CRUZ DE LA PALMA, CANARIES 1 207 000 2,7 20 500 -4,0 1 400 -3,1 ESPAGNE (CANARIES) RTM RTM NETH ROTTERDAM 1 180 200 3,7 67 500 5,0 0 PAYS-BAS GOA GOA ITAL GENES 1 132 800 5,8 30 200 11,1 1 500 -5,3 ITALIE BOH BOH UNKG BOURNEMOUTH 1 108 500 15,7 11 900 -1,9 10 700 -4,3 ROYAUME-UNI TIA TIA ALBN TIRANA 1 103 000 9 100 3 600 ALBANIE DCS DCS UNKG DONCASTER 1 088 900 12 800 1 600 ROYAUME-UNI LIL LIL FRAN LILLE 1 051 758 12,4 17 785 -46,4 319 40,5 FRANCE EXT EXT UNKG EXETER 1 046 000 6,8 47 500 -8,7 5 700 -8,0 ROYAUME-UNI AJA AJA FRAN AJACCIO 1 025 119 4,5 38 880 0,9 5 451 -12,0 FRANCE PRN PRN YUGO PRISTINA 996 500 1,7 4 700 -18,6 1 400 3,0 YOUGOSLAVIE GCI GCI UNKG GUERNSEY 978 300 4,3 60 400 10,9 6 400 -3,0 ROYAUME-UNI PDL PDL PORT PONTA DELGADA 973 900 7,1 12 900 6,1 8 100 -5,8 PORTUGAL GRZ GRZ AUST GRAZ 969 500 6,2 64 600 -10,2 500 -31,6 AUTRICHE BDS BDS ITAL BRINDISI 945 200 14,5 11 000 3,5 200 -61,7 ITALIE LLA LLA SWED LULEA 939 800 2,3 17 700 -1,4 1 700 -0,5 SUEDE BIQ BIQ FRAN BIARRITZ 930 880 7,5 36 501 -0,9 0 FRANCE KRS KRS NORW KRISTIANSAND 890 100 8,6 24 400 13,7 600 -31,3 NORVEGE TSR TSR ROMN TIMISOARA 874 500 22,8 25 400 4,0 900 15,2 ROUMANIE BIA BIA FRAN BASTIA 860 046 4,5 33 735 -0,9 6 683 -11,8 FRANCE INN INN AUST INNSBRUCK 853 500 6,0 42 500 -0,4 500 -3,7 AUTRICHE BES BES FRAN BREST 850 433 4,0 38 193 -10,2 1 631 -0,9 FRANCE MSQ MSQ BELA MINSK 839 900 33,1 7 600 23,7 7 500 11,2 BIELORUSSIE UME UME SWED UMEA 835 900 1,1 22 200 3,7 6 200 1,0 SUEDE LNZ LNZ AUST LINZ 798 000 4,7 45 400 16,5 1 300 203,7 AUTRICHE MME MME UNKG TEESSIDE 782 800 -15,7 59 800 7,4 1 000 -0,8 ROYAUME-UNI AES AES NORW ALESUND 779 100 6,4 13 500 9,8 1 700 -18,5 NORVEGE IOM IOM UNKG ILE DE MAN 766 700 -3,1 45 100 -6,5 2 800 -14,1 ROYAUME-UNI SDR SDR SPAN SANTANDER 763 600 17,6 17 100 12,5 0 ESPAGNE PUF PUF FRAN PAU 763 018 -0,1 58 380 6,1 2 895 53,6 FRANCE TRS TRS ITAL TRIESTE 747 800 11,6 19 000 8,9 400 -13,6 ITALIE NWI NWI UNKG NORWICH 724 100 -4,2 54 800 0,3 200 39,9 ROYAUME-UNI FDH FDH GERF FRIEDRICHSHAFEN 670 100 2,0 49 500 13,5 0 ALLEMAGNE TLN TLN FRAN TOULON-HYERES 646 053 1,1 10 464 13,6 FRANCE SKP SKP MACE SKOPJE 634 200 15,9 13 200 4,5 2 000 5,0 MACEDOINE CVT CVT UNKG COVENTRY 632 700 57 100 7 500 ROYAUME-UNI TIV TIV YUGO TIVAT 609 200 35,0 4 300 31,9 100 37,0 YOUGOSLAVIE BLK BLK UNKG BLACKPOOL 587 100 60 700 0 ROYAUME-UNI CFE CFE FRAN CLERMONT-FERRAND 555 811 -2,0 53 064 8,1 1 714 -52,6 FRANCE RNS RNS FRAN RENNES 534 863 15,3 56 577 -20,8 12 045 13,8 FRANCE 35AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 36 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 VLL VLL SPAN VALLADODID 526 700 15,9 14 400 24,3 ESPAGNE HAU HAU NORW HAUGESUND 521 700 6,6 11 200 5,2 300 4,9 NORVEGE ZAZ ZAZ SPAN SARAGOSSE 517 100 20,4 15 000 31,5 20 200 240,6 ESPAGNE SJJ SJJ BOSN SARAJEVO 506 800 12,5 7 100 5,7 2 700 32,7 BOSNIE-HERZEGOVINE EVE EVE NORW EVENES 505 300 3,9 10 000 -2,7 1 200 -18,1 NORVEGE PNA PNA SPAN PAMPELUNE 496 400 34,9 13 600 19,1 100 69,5 ESPAGNE HUY HUY UNKG HUMBERSIDE 489 000 -6,1 40 100 6,1 4 400 43,3 ROYAUME-UNI KLU KLU AUST KLAGENFURT 476 200 16,4 33 300 5,1 AUTRICHE GNB GNB FRAN GRENOBLE 469 658 8,5 120 115 9,2 0 FRANCE GNB LFLS FRAN GNB - ST GEOIRS 469 658 8,5 43 309 1,9 0 FRANCE GNB LFLG FRAN GNB - LE VERSOUD 0 76 806 13,8 0 FRANCE CCF CCF FRAN CARCASSONNE 467 927 9,4 22 331 -7,8 0 FRANCE EAS EAS SPAN ST SEBASTIEN 465 900 29,4 13 000 7,7 300 6,8 ESPAGNE TGD TGD YUGO PODGORICA 463 100 20,6 4 900 26,4 1 200 38,9 YOUGOSLAVIE BRQ BRQ CZCH BRNO 434 100 10,2 23 900 19,0 2 900 -7,6 TCHEQUE (REP) LDY LDY UNKG LONDONDERRY 425 500 11 700 0 ROYAUME-UNI PGF PGF FRAN PERPIGNAN 422 798 -5,8 29 752 -0,7 0 FRANCE MOL MOL NORW MOLDE 416 500 -6,3 10 000 1,4 1 800 34,3 NORVEGE CLJ CLJ ROMN CLUJ-NAPOCA 411 900 58,6 9 200 1,4 300 0,3 ROUMANIE OSD OSD SWED OSTERSUND 401 600 -6,2 8 500 7,5 100 -27,0 SUEDE AGH AGH SWED HELSINGBORG 400 600 10,6 14 000 16,7 SUEDE ALF ALF NORW ALTA 396 900 -4,7 11 400 -4,4 500 -11,0 NORVEGE LIG LIG FRAN LIMOGES 391 220 3,9 32 829 1,9 3 -66,7 FRANCE LGG LGG BELG LIEGE 351 800 14,1 46 900 2,2 477 900 17,7 BELGIQUE OSR OSR CZCH OSTRAVA 348 400 15,9 16 100 -0,4 2 000 -2,1 TCHEQUE (REP) SCN SCN GERF SARREBRUCK 347 500 -17,8 14 600 -2,8 ALLEMAGNE SDL SDL SWED SUNDSVALL 346 000 2,3 13 200 -0,6 2 400 8,1 SUEDE ETZ ETZ FRAN METZ-NANCY 344 913 1,4 10 935 -2,2 34 -94,6 FRANCE FSC FSC FRAN FIGARI 341 008 12,8 17 774 -0,9 0 FRANCE VBY VBY SWED VISBY 325 800 12,3 21 400 -8,8 900 6,8 SUEDE MLN MLN SPXA MELILLA 325 200 6,6 11 200 4,7 400 -8,5 ESPAGNE ( MELILLA) KSU KSU NORW KRISTIANSUND 283 800 10,2 15 900 7,1 300 -4,5 NORVEGE CLY CLY FRAN CALVI 273 573 1,0 10 755 -6,3 13 62,5 FRANCE EGC EGC FRAN BERGERAC 254 429 -5,6 20 353 -16,8 0 FRANCE KKN KKN NORW KIRKENES 245 100 7,6 8 300 1,2 700 2,2 NORVEGE SFT SFT SWED SKELLEFTEA 238 200 7,8 7 700 9,6 200 50,4 SUEDE CMF CMF FRAN CHAMBERY 231 843 19,0 33 141 -17,8 0 FRANCE FNI FNI FRAN NIMES 225 701 -0,5 11 216 6,0 FRANCE RNB RNB SWED RONNEBY 222 400 6,1 7 200 -22,6 SUEDE LRH LRH FRAN LA ROCHELLE 220 577 21,9 32 974 0,9 0 FRANCE LRT LRT FRAN LORIENT 214 622 -4,7 5 368 -5,5 0 FRANCE HOR HOR PORT HORTA 207 100 5,2 5 100 6,1 1 300 5,4 PORTUGAL LUG LUG SWTZ LUGANO 198 100 -32,4 23 600 -25,9 100 -21,9 SUISSE KRN KRN SWED KIRUNA 189 800 10,6 6 400 4,7 500 34,4 SUEDE VIT VIT SPAN VITORIA 183 900 6,7 12 500 1,2 32 300 13,5 ESPAGNE VDE VDE SPNA VALVERDE, CANARIES 181 700 7,7 4 800 5,5 300 13,2 ESPAGNE (CANARIES) ANR ANR BELG ANVERS 179 100 21,1 53 100 -3,5 5 400 -20,9 BELGIQUE DNR DNR FRAN DINARD 178 615 8,7 26 202 -14,6 14 7,7 FRANCE BDU BDU NORW BARDUFOSS 177 200 6,5 3 500 -44,3 100 -46,5 NORVEGE KLR KLR SWED KALMAR 175 400 11,5 7 200 -20,3 SUEDE TGM TGM ROMN TIRGU MURES 167 900 254,8 1 800 44,6 ROUMANIE OST OST BELG OSTENDE 167 500 32,8 28 000 4,3 109 700 11,3 BELGIQUE MST MST NETH MAASTRICHT 165 900 -45,6 14 600 5,1 58 400 9,9 PAYS-BAS HFT HFT NORW HAMMERFEST 154 100 8,2 11 400 1,7 300 -16,4 NORVEGE PXO PXO PORT PORTO SANTO 152 200 -0,6 4 600 -27,0 400 16,6 PORTUGAL RDZ RDZ FRAN RODEZ 143 253 -5,2 21 516 -19,5 0 FRANCE OER OER SWED ORNSKOLDSVIK 137 400 3,5 3 400 -2,6 100 -5,7 SUEDE UIP UIP FRAN QUIMPER 136 865 -1,6 18 426 3,8 0 FRANCE MCM MCM MONC MONTE-CARLO 136 700 13,5 44 600 12,6 0 MONACO LYR LYR NORW LONGYEARBYEN 134 700 13,2 7 100 9,3 800 -15,3 NORVEGE PMF PMF ITAL PARMA 127 000 10 800 0 ITALIE KSD KSD SWED KARLSTAD 126 000 9,0 10 900 4,8 1 200 -3,0 SUEDE PIS PIS FRAN POITIERS 121 567 -10,4 29 456 -3,6 1 -75,0 FRANCE XSH XSH FRAN ST PIERRE DES CORPS 121 034 6,0 28 449 27,1 50 8,7 FRANCE FRO FRO NORW FLORO 120 900 5,3 7 900 1,3 100 17,6 NORVEGE SBZ SBZ ROMN SIBIU 113 300 55,1 5 600 35,5 ROUMANIE BRN BRN SWTZ BERNE 112 300 -4,6 53 300 4,1 0 SUISSE CFR CFR FRAN CAEN 112 091 4,8 36 990 3,6 8 -55,6 FRANCE JKG JKG SWED JONKOPING 110 900 -13,0 15 000 3,1 4 900 153,8 SUEDE SKN SKN NORW STOKMARKNES 105 200 4,1 6 000 1,4 100 -10,7 NORVEGE AVN AVN FRAN AVIGNON 104 615 26,4 50 543 -26,3 0 FRANCE SMA SMA PORT SANTA MARIA 98 800 2,2 3 700 7,6 300 -63,8 PORTUGAL BJZ BJZ SPAN BADAJOZ 90 200 35,7 4 300 -3,0 0 ESPAGNE NRK NRK SWED NORRKOPING 88 900 -6,6 0 SUEDE QEF QEF GERF EGELSBACH 86 100 14,2 79 700 5,4 0 ALLEMAGNE TUF TUF FRAN TOURS 85 326 2,6 9 145 0,8 9 -10,0 FRANCE DOL DOL FRAN DEAUVILLE 80 420 41,0 0 89 71,2 FRANCE ARW ARW ROMN ARAD 66 400 183,0 2 600 53,2 800 99,0 ROUMANIE
  • PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 LEH LEH FRAN LE HAVRE 65 027 24,3 27 835 20,9 65 209,5 FRANCE KLV KLV CZCH KARLOVY VARY 64 900 90,5 7 300 42,8 0 TCHEQUE (REP) NCY NCY FRAN ANNECY 64 428 -0,9 26 923 5,6 0 FRANCE SLM SLM SPAN SALAMANQUE 64 100 121,9 10 700 23,6 0 ESPAGNE LKL LKL NORW LAKSELV 56 300 0,4 3 500 2,2 400 4,7 NORVEGE RJL RJL SPAN LOGRONO 53 700 3,5 3 800 14,0 0 ESPAGNE SEN SEN UNKG SOUTHEND 52 000 62,3 51 300 3,5 600 56,7 ROYAUME-UNI LAI LAI FRAN LANNION 50 113 9,6 13 508 -11,8 0 FRANCE OHD OHD MACE OHRID 46 900 -6,9 1 200 17,1 0 MACEDOINE OMR OMR ROMN ORADEA 42 100 16,6 2 200 9,9 0 ROUMANIE FLW FLW PORT SANTA CRUZ 40 400 6,8 1 600 9,7 300 -3,2 PORTUGAL ZMG ZMG GERF MAGDEBOURG 37 000 16,8 31 800 5,2 0 ALLEMAGNE URO URO FRAN ROUEN 34 159 -21,5 59 453 28,3 FRANCE MBX MBX SLOE MARIBOR 33 400 168,9 4 200 54,4 0 SLOVENIE BZR BZR FRAN BEZIERS 31 824 -31,5 23 569 6,8 0 FRANCE CEQ CEQ FRAN CANNES 24 038 19,7 81 276 4,2 0 FRANCE BVE BVE FRAN BRIVE-LA-GAILLARDE 22 692 -6,8 9 942 -6,1 0 FRANCE JCU JCU SPAN CEUTA 22 600 6,7 2 700 4,0 0 ESPAGNE DCM DCM FRAN CASTRES 22 083 4,3 6 635 -2,3 0 FRANCE ABC ABC SPAN ALBACETE 18 700 14,9 1 800 33,6 0 ESPAGNE AUR AUR FRAN AURILLAC 18 620 -2,8 11 903 14,6 0 FRANCE TCE TCE ROMN TULCEA 18 204 0,0 2 477 0,0 0 ROUMANIE MSE MSE UNKG MANSTON 17 300 22 100 26 700 ROYAUME-UNI BAY BAY ROMN BAIA MARE 14 900 112,1 700 27,3 0 ROUMANIE DIJ DIJ FRAN DIJON 14 112 20,3 5 550 -2,3 7 -30,0 FRANCE LYN LYN FRAN LYON-BRON 13 132 20,2 66 920 8,9 0 FRANCE SNR SNR FRAN ST NAZAIRE 12 604 5,4 5 994 3,0 13 870 8,4 FRANCE CER CER FRAN CHERBOURG 11 920 -29,9 14 499 -1,2 FRANCE LME LME FRAN LE MANS 9 445 -16,7 23 696 -27,3 2 -50,0 FRANCE FOG FOG ITAL FOGGIA 9 200 16,9 3 500 5,8 0 ITALIE OMO OMO BOSN MOSTAR 8 700 -8,4 500 -45,9 0 BOSNIE-HERZEGOVINE RRS RRS NORW ROROS 8 400 5,1 3 600 11,8 0 NORVEGE BSH BSH UNKG BRIGHTON 8 200 73 300 0 ROYAUME-UNI LTT LTT FRAN ST TROPEZ-LA MOLE 7 697 6,9 7 872 14,1 0 FRANCE ANE ANE FRAN ANGERS 7 317 -21,3 13 530 -6,6 17 -19,0 FRANCE AGF AGF FRAN AGEN 7 244 -68,5 30 990 26,8 0 FRANCE LPY LPY FRAN LE PUY 7 125 -2,6 7 875 -20,1 0 FRANCE SUJ SUJ ROMN SATU MARE 6 200 -32,0 1 000 29,4 0 ROUMANIE LTQ LTQ FRAN LE TOUQUET 5 988 10,5 35 677 10,5 0 FRANCE XOU XOU FRAN OUESSANT 5 745 -8,8 2 355 13,4 112 -4,3 FRANCE EBU EBU FRAN ST ETIENNE 5 023 8,3 1 407 1,5 0 FRANCE XCR XCR FRAN VATRY-CHALONS-EN-CHAMPAGNE 4 506 -49,0 18 873 29,3 37 222 -1,2 FRANCE ENC ENC FRAN NANCY 4 344 -26,5 23 063 -4,6 0 FRANCE CMR CMR FRAN COLMAR 4 205 98,5 21 131 -3,1 4 0,0 FRANCE SBK SBK FRAN ST BRIEUC 3 799 15 685 0 FRANCE TAR TAR ITAL TARANTO 3 700 400 0 ITALIE NVS NVS FRAN NEVERS 3 643 -6,5 15 751 3,8 FRANCE CHR CHR FRAN CHATEAUROUX 3 339 -56,3 18 414 -12,2 7 643 2,3 FRANCE DLE DLE FRAN DOLE 3 306 -19,8 16 682 -4,7 1 488 5,5 FRANCE AUF AUF FRAN AUXERRE 2 978 -0,7 11 586 32,7 0 FRANCE ANG ANG FRAN ANGOULEME 2 249 -65,7 22 478 -7,8 0 FRANCE ODB ODB SPAN CORDOUE 2 100 -11,7 11 200 21,6 0 ESPAGNE XVS XVS FRAN VALENCIENNES 2 073 35,7 20 276 9,1 131 54,1 FRANCE XMF XMF FRAN MONTBELLIARD 1 950 -19,8 11 678 -5,2 35 218,2 FRANCE QYR QYR FRAN TROYES-BARBEREY 1 756 32,0 12 937 -38,9 0 FRANCE VAF VAF FRAN VALENCE 1 621 -12,0 28 614 -6,8 0 FRANCE XCZ XCZ FRAN CHARLEVILLE-MEZIERES 1 572 8,5 4 843 14,2 0 FRANCE LFAQ LFAQ FRAN ALBERT BRAY 1 528 1 935 1 248 FRANCE GAT GAT FRAN GAP 1 116 -30,7 41 913 -4,6 0 FRANCE ORE ORE FRAN ORLEANS 918 49,8 26 375 -5,3 13 160,0 FRANCE QAM QAM FRAN AMIENS 802 -36,6 24 961 -11,7 0 FRANCE EPL EPL FRAN EPINAL 739 -68,4 6 243 12,2 25 212,5 FRANCE XST XST FRAN LES SAINTES 640 164 -80,9 0 FRANCE LVA LVA FRAN LAVAL 519 -27,0 16 206 -11,8 0 FRANCE IDY IDY FRAN ILE D'YEU 173 -96,0 9 842 6,3 0 FRANCE QXB QXB FRAN AIX-EN-PROVENCE 0 76 336 13,6 0 FRANCE LBG LBG FRAN LE BOURGET 0 70 775 9,4 0 FRANCE QSA QSA SPAN SABADELL 0 62 200 27,7 0 ESPAGNE CET CET FRAN CHOLET 0 28 514 9,3 0 FRANCE RHE LFQA FRAN RHE - PRUNAY 0 25 842 0,5 0 FRANCE RHE RHE FRAN REIMS 25 842 -6,0 0 FRANCE BOU BOU FRAN BOURGES 0 25 509 24,2 0 FRANCE EDM EDM FRAN LA ROCHE-SUR-YON 0 24 257 10,4 0 FRANCE XBQ XBQ FRAN BLOIS 0 22 306 -0,2 0 FRANCE XME XME FRAN MAUBEUGE 0 19 976 13,6 0 FRANCE LBY LBY FRAN LA BAULE 0 19 375 3,3 0 FRANCE LFDH LFDH FRAN AUCH 0 18 928 9,7 0 FRANCE CQF CQF FRAN CALAIS 0 18 226 -3,5 0 FRANCE XMU XMU FRAN MOULINS 0 17 876 28,2 0 FRANCE 37AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 38 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 RNE RNE FRAN ROANNE 0 16 463 1,6 0 FRANCE MVV MVV FRAN MEGEVE 0 15 490 -0,9 0 FRANCE GFR GFR FRAN GRANVILLE 0 15 000 0,0 0 FRANCE QRV QRV FRAN ARRAS 0 14 400 -8,4 0 FRANCE QNX QNX FRAN MACON 0 13 550 -8,0 0 FRANCE XCD XCD FRAN CHALON-SUR-SAONE 0 13 008 -26,5 0 FRANCE QBQ QBQ FRAN BESANCON 0 12 221 -4,7 0 FRANCE LBI LBI FRAN ALBI 0 12 064 -5,0 0 FRANCE LFCG LFCG FRAN ST GIRONS 0 11 518 -24,3 0 FRANCE XAB XAB FRAN ABBEVILLE 0 10 744 8,9 0 FRANCE LFQF LFQF FRAN AUTUN 0 10 362 8,4 0 FRANCE LFFI LFFI FRAN ANCENIS 0 10 255 -2,6 0 FRANCE MXN MXN FRAN MORLAIX 0 9 249 -19,7 0 FRANCE LFMZ LFMZ FRAN LEZIGNAN 0 8 658 -1,9 0 FRANCE NIT NIT FRAN NIORT 7 870 -52,7 0 FRANCE ZAO ZAO FRAN CAHORS 0 6 881 -7,3 0 FRANCE MCU MCU FRAN MONTLUCON 0 6 099 -1,3 0 FRANCE DPE DPE FRAN DIEPPE 0 5 471 45,0 0 FRANCE OBS OBS FRAN AUBENAS 0 5 263 -55,3 0 FRANCE LFAX LFAX FRAN MORTAGNE-AU-PERCHE 0 5 053 0 FRANCE LFEA LFEA FRAN BELLE ILE 4 164 -26,8 0 FRANCE MEN MEN FRAN MENDE 0 3 114 -17,7 0 FRANCE XCW XCW FRAN CHAUMONT 0 1 252 -23,4 0 FRANCE CNG CNG FRAN COGNAC 0 96 -5,0 0 FRANCE VHY VHY FRAN VICHY 0 87 -99,4 0 FRANCE PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 BOM BOM INDA BOMBAY 24 940 400 16,7 234 900 14,0 533 600 11,5 INDE DEL DEL INDA DELHI 23 127 100 19,4 224 200 16,5 430 400 8,0 INDE MAA MAA INDA MADRAS 10 315 100 21,7 120 900 17,1 265 700 13,7 INDE BLR BLR INDA BANGALORE 9 810 900 32,2 122 700 24,9 173 800 4,8 INDE CCU CCU INDA CALCUTTA 7 093 900 25,9 77 800 16,6 92 900 11,2 INDE HYD HYD INDA HYDERABAD 6 736 100 25,3 91 200 16,7 50 500 14,3 INDE CMB CMB SRIL COLOMBO 4 841 900 -1,0 43 000 3,1 163 800 -4,8 SRI LANKA COK COK INDA COCHIN 3 089 200 29,1 36 500 28,2 25 000 7,6 INDE AMD AMD INDA AHMEDABAD 2 980 000 25,5 38 400 32,3 24 100 21,6 INDE MLE MLE MALD MALE 2 543 300 21,2 87 000 11,7 36 700 -18,1 MALDIVES KTM KTM NEPL KATMANDOU 2 532 200 11,8 77 300 6,9 18 200 8,3 NEPAL GOI GOI INDA GOA 2 449 700 19,7 22 400 17,2 5 100 -4,0 INDE TRV TRV INDA TRIVANDRUM 2 021 600 22,5 23 900 37,8 32 000 1,5 INDE GAU GAU INDA GAUHATI 1 325 600 37,0 28 900 21,9 2 700 -38,6 INDE CCJ CCJ INDA CALICUT 1 255 500 14 000 10 000 INDE JAI JAI INDA JAIPUR 1 229 500 24 300 3 000 INDE NAG NAG INDA NAGPUR 831 500 15 900 4 300 INDE SXR SXR INDA SRINAGAR 807 900 8 300 2 400 INDE ATQ ATQ INDA AMRITSAR 673 700 23,8 7 300 24,2 1 600 -1,7 INDE INDIA AMÉRIQUE LATINE PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 SAO SAO BRAZ SAO PAULO 35 985 400 -0,2 422 000 2,7 741 000 4,6 BRESIL SAO GRU BRAZ SAO - GUARULHOS 19 279 600 16,3 186 500 20,4 484 400 -2,3 BRESIL SAO CGH BRAZ SAO - CONGONHAS 15 501 900 -16,1 206 400 -10,6 34 000 -13,9 BRESIL SAO VCP BRAZ SAO - VIRACOPOS 1 203 900 17,6 29 100 15,9 222 600 28,6 BRESIL RIO RIO BRAZ RIO DE JANEIR 14 039 706 8,4 237 530 13,0 118 709 -3,4 BRESIL RIO GIG BRAZ RIO - GALEAO 10 782 268 15,2 119 892 18,8 115 976 -2,8 BRESIL RIO SDU BRAZ RIO - SANTOS DUMONT 3 214 751 -9,5 65 689 1,7 2 733 -23,9 BRESIL RIO SBJR BRAZ RIO - JACAREPAGUA 42 687 18,3 51 949 16,2 BRESIL BUE BUE ARGT BUENOS AIRES 13 049 200 7,3 151 000 5,7 215 200 7,1 ARGENTINE BUE EZE ARGT BUE - EZEIZA 7 450 600 8,5 70 500 10,7 201 300 7,4 ARGENTINE BUE AEP ARGT BUE - AEROPARQUE 5 598 600 5,9 80 500 1,6 13 900 3,2 ARGENTINE BSB BSB BRAZ BRASILIA 11 461 300 10,4 126 100 -0,3 67 300 35,8 BRESIL LIM LIM PERU LIMA 7 486 600 23,9 92 200 19,2 217 800 10,6 PEROU CCS CCS VENZ CARACAS 6 772 583 130 212 VENEZUELA SSA SSA BRAZ SALVADOR, BA 6 345 200 5,1 90 700 -0,8 82 600 -3,0 BRESIL REC REC BRAZ RECIFE, PE 4 592 500 3,2 59 600 3,1 59 900 -4,6 BRESIL POA POA BRAZ PORTO ALEGRE,RS 4 561 300 14,8 68 600 15,4 38 200 -6,2 BRESIL BHZ CNF BRAZ BHZ - TANCREDO 4 451 800 10,9 50 800 11,8 19 000 11,3 BRESIL CWB SBCT BRAZ CWB - AFONSO PENA 4 388 100 8,9 62 200 9,2 23 300 7,3 BRESIL UIO UIO ECUD QUITO 4 388 100 8,6 78 500 2,4 146 700 6,7 EQUATEUR FOR FOR BRAZ FORTALEZA, CE 3 871 600 6,5 47 100 1,1 37 400 -3,6 BRESIL GYE GYE ECUD GUAYAQUIL 3 011 500 8,4 71 200 7,2 72 600 8,7 EQUATEUR BEL SBBE BRAZ BELEM,VAL-DE-CAES 2 336 500 16,7 39 800 8,0 19 000 12,7 BRESIL MAO MAO BRAZ MANAUS, AM 2 196 000 23,3 43 900 29,9 167 900 13,0 BRESIL FLN FLN BRAZ FLORIANOPOLIS, SC 2 075 800 18,1 35 900 18,6 9 300 -2,1 BRESIL NAT NAT BRAZ NATAL, RN 1 628 600 11,0 20 700 10,4 9 700 -10,5 BRESIL CGB CGB BRAZ CUIABA, MT 1 253 300 34,7 39 500 13,5 7 500 10,8 BRESIL
  • PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 DXB DXB UNAR DUBAI 34 001 500 18,1 258 200 9,3 1 659 000 10,3 EMIRATS ARABES UNIS JED JED SAUD DJEDDA 13 357 093 103 283 198 067 ARABIE SAOUDITE RUH RUH SAUD RIYAD 11 327 042 94 252 191 290 ARABIE SAOUDITE TLV LLBG ISRL TEL AVIV 10 740 100 16,5 75 300 11,1 343 800 4,7 ISRAEL BAH BAH BAHR BAHREIN 7 188 500 7,4 87 500 7,1 373 700 5,2 BAHREIN KWI KWI KUWT KOWAIT 6 948 300 13,8 83 000 15,3 176 900 5,6 KOWEIT AUH AUH UNAR ABU DHABI 6 759 300 27,8 81 200 7,8 315 000 21,8 EMIRATS ARABES UNIS MCT MCT OMAN MUSCAT 4 263 800 -8,3 44 800 -6,7 80 300 -16,5 OMAN SHJ SHJ UNAR CHARDJA 4 215 900 54,3 52 800 18,8 306 900 18,7 EMIRATS ARABES UNIS DMM DMM SAUD DAMMAN 3 620 352 38 206 59 608 ARABIE SAOUDITE AMM AMM JORD AMMAN 3 536 151 37 792 93 025 JORDANIE BEY BEY LEBN BEYROUTH 3 353 800 18,7 48 800 13,3 63 400 10,1 LIBAN SAH SAH YEMP SANAA 1 731 600 7,9 17 100 3,4 18 700 -14,3 YEMEN ETH ETH ISRL EILAT 1 177 600 5,7 20 800 7,2 0 ISRAEL ADE ADE YEMP ADEN 220 300 7,9 3 100 5,8 900 -7,4 YEMEN RKT RKT UNAR RAS AL KHAIMA 189 000 19,8 15 100 29,3 9 800 2,9 EMIRATS ARABES UNIS RIY RIY YEMP RIYAN 143 100 -7,5 3 800 2,9 500 1,8 YEMEN MOYEN ORIENT PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 MAR MAR VENZ MARACAIBO 1 248 012 22,3 29 028 9,6 6 374 -4,6 VENEZUELA MVD MVD URUG MONTEVIDEO 1 159 400 5,2 19 900 2,3 26 100 6,7 URUGUAY BAQ BAQ COLM BARRANQUILLA 1 142 900 10,1 33 900 6,6 30 500 -3,9 COLOMBIE COR COR ARGT CORDOBA, CD 972 000 -1,6 16 000 -4,7 3 800 2,6 ARGENTINE CGR CGR BRAZ CAMPO GRANDE,MS 868 500 10,7 23 200 7,3 4 500 -1,0 BRESIL BRC BRC ARGT SAN CARLOS DE BARILOCHE, RN 718 200 6,2 7 700 -7,1 700 -3,0 ARGENTINE IGU IGU BRAZ IGUASSU FALLS,PR 712 200 -3,8 10 200 1,4 600 -30,4 BRESIL MDZ MDZ ARGT MENDOZA, MD 692 000 5,6 10 600 -15,8 3 400 11,3 ARGENTINE IGR IGR ARGT IGUAZU, MI 551 100 6,8 5 800 -5,8 200 -1,0 ARGENTINE USH USH ARGT USHUAIA, TF 550 300 7,2 7 200 16,8 2 100 90,4 ARGENTINE MCP MCP BRAZ MACAPA, AP 527 400 7,9 12 700 -1,9 3 600 -2,9 BRESIL JPA JPA BRAZ JOAO PESSOA, PB 524 700 18,2 8 000 26,6 1 600 -5,8 BRESIL FTE FTE ARGT EL CALAFATE 403 800 -1,0 4 900 11,7 100 -33,3 ARGENTINE SLA SLA ARGT SALTA, SA 395 300 32,5 7 500 11,1 1 400 -2,4 ARGENTINE CAY CAY FREG CAYENNE 386 979 -48,3 20 477 -50,6 6 145 -49,1 GUYANE FR. SJP SJP BRAZ SAO JOSE DO RIO PRETO, SP 385 000 -0,8 17 500 20,4 700 -16,9 BRESIL REL REL ARGT TRELEW, CB 370 500 -1,8 3 500 -7,5 800 1,8 ARGENTINE RBR RBR BRAZ RIO BRANCO, AC 319 700 12,4 11 000 3,3 2 200 44,8 BRESIL CRD CRD ARGT COMODORO RIVADAVIA, CB 292 900 5,7 8 500 6,5 800 -41,2 ARGENTINE BVB BVB BRAZ BOA VISTA, RR 277 100 88,2 7 800 -11,7 1 200 22,1 BRESIL TUC TUC ARGT TUCUMAN, TU 260 000 -5,3 7 500 -2,9 1 600 1,4 ARGENTINE RGL RGL ARGT RIO GALLEGOS,SC 200 000 1,1 5 700 6,8 700 -10,9 ARGENTINE PDP PDP URUG PUNTA DEL ESTE 198 300 -8,6 7 800 -9,5 0 URUGUAY MDQ MDQ ARGT MAR DEL PLATA,BA 112 700 -29,4 5 300 -2,9 100 -69,4 ARGENTINE RGA RGA ARGT RIO GRANDE, TF 101 900 -1,6 3 900 16,1 1 200 -6,3 ARGENTINE RES RES ARGT RESISTENCIA, CH 99 700 -3,9 3 000 -16,7 400 -32,7 ARGENTINE CZS CZS BRAZ CRUZEIRO DO SUL,AC 78 800 10,1 4 200 -0,3 1 200 -45,8 BRESIL UAQ UAQ ARGT SAN JUAN, SJ 68 000 0,4 1 300 3,8 300 -21,9 ARGENTINE PSS PSS ARGT POSADAS, MI 65 800 -29,0 2 400 -22,6 300 -40,8 ARGENTINE MII MII BRAZ MARILIA, SP 64 500 7,7 12 700 7,8 300 -21,1 BRESIL SDE SDE ARGT SANTIAGO DEL ESTERO, SE 51 400 10,8 2 600 21,0 100 14,9 ARGENTINE SOD SOD BRAZ SOROCABA, SP 48 000 -8,0 40 000 -6,0 200 30,7 BRESIL FMA FMA ARGT FORMOSA, FO 47 000 -6,9 1 600 6,0 200 12,4 ARGENTINE CTC CTC ARGT CATAMARCA, CA 45 900 -4,0 2 200 -0,5 100 -32,9 ARGENTINE IRJ IRJ ARGT LA RIOJA, LR 42 800 -12,2 1 400 -21,8 100 -58,0 ARGENTINE BJP BJP BRAZ BRAGANCA PAULISTA 39 100 -15,2 31 600 -0,7 0 BRESIL PMY PMY ARGT PUERTO MADRYN, CB 37 800 299,6 1 300 8,6 0 ARGENTINE TBT TBT BRAZ TABATINGA, AM 36 900 -3,0 1 800 -4,7 100 11,1 BRESIL CMG CMG BRAZ CORUMBA, MS 34 600 4,3 2 200 4,1 100 -33,3 BRESIL LUQ LUQ ARGT SAN LUIS, SL 32 000 -28,6 1 100 -17,2 100 -9,9 ARGENTINE AFA AFA ARGT SAN RAFAEL, MD 28 700 -23,1 1 900 9,3 ARGENTINE EQS EQS ARGT ESQUEL, CB 24 200 -9,0 1 300 -0,4 0 ARGENTINE SFD SFD VENZ SAN FERNANDO DE APURE 19 800 11,2 68 900 11,0 0 VENEZUELA UBT UBT BRAZ UBATUBA, SP 19 400 9 200 0 BRESIL RSA RSA ARGT SANTA ROSA, LP 13 600 -22,8 2 200 -35,5 ARGENTINE VDM VDM ARGT VIEDMA, RN 12 100 -34,5 1 000 -23,5 0 ARGENTINE LGS LGS ARGT MALARGUE, MD 10 700 0,9 600 -19,2 0 ARGENTINE PET PET BRAZ PELOTAS, RS 7 000 139,2 3 200 34,0 200 -7,0 BRESIL LIP LIP BRAZ LINS, SP 6 700 2 300 0 BRESIL BAT BAT BRAZ BARRETOS, SP 3 900 2 400 0 BRESIL PRA PRA ARGT PARANA, ER 3 700 -40,4 3 000 -15,7 0 ARGENTINE URG URG BRAZ URUGUAIANA, RS 3 700 355,7 1 300 63,1 BRESIL VME VME ARGT VILLA MERCEDES,SL 2 900 10,6 2 800 -8,8 0 ARGENTINE VOT VOT BRAZ VOTUPORANGA,SP 2 200 23 300 0 BRESIL RCQ RCQ ARGT RECONQUISTA, SF 1 900 -21,6 3 400 -20,3 0 ARGENTINE RCU RCU ARGT RIO CUARTO, CD 1 400 -1,3 1 400 -22,7 0 ARGENTINE GPO GPO ARGT GENERAL PICO, LP 1 000 -8,3 2 600 -43,1 0 ARGENTINE PMG PMG BRAZ PONTA PORA, MS 200 20,5 1 500 2,5 0 BRESIL SCL SCL CHIL SANTIAGO 0 93 700 14,1 0 CHILI 39AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 40 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER PACIFIC PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 GXF GXF YEMP SEIYUN 47 000 44,6 1 100 67,7 0 YEMEN FJR FJR UNAR AL-FUJAIRAH 35 200 -0,8 12 200 13,6 31 800 14,9 EMIRATS ARABES UNIS TAI TAI YEMP TAIZ 33 700 -22,3 900 21,5 200 36,1 YEMEN HOD HOD YEMP HODEIDAH 23 900 -0,4 500 1,6 YEMEN PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 SYD SYD ASTL SYDNEY, NS 32 100 500 7,0 286 400 3,4 0 AUSTRALIE MEL MEL ASTL MELBOURNE, VI 22 899 400 4,5 183 100 2,2 0 AUSTRALIE BNE BNE ASTL BRISBANE, QL 18 227 700 6,7 172 400 4,0 0 AUSTRALIE AKL AKL NEWZ AUCKLAND 11 575 200 3,0 154 500 -2,7 0 NOUVELLE-ZELANDE PER PER ASTL PERTH, WA 8 529 300 13,3 102 500 6,0 0 AUSTRALIE ADL ADL ASTL ADELAIDE, SA 6 463 400 7,3 104 600 5,4 0 AUSTRALIE CHC CHC NEWZ CHRISTCHURCH 5 543 500 1,6 134 500 -0,6 26 800 4,6 NOUVELLE-ZELANDE WLG WLG NEWZ WELLINGTON 4 732 300 2,9 108 900 -3,2 0 NOUVELLE-ZELANDE CNS CNS ASTL CAIRNS, QL 3 997 300 0,8 98 300 0,7 0 AUSTRALIE OOL OOL ASTL GOLD COAST, QL 3 863 600 6,4 66 300 -10,5 0 AUSTRALIE PPT PPT FREP PAPEETE 1 561 935 -0,9 53 455 -7,6 18 246 -2,7 POLYNESIE FRANCAISE TSV TSV ASTL TOWNSVILLE, QL 1 450 100 5,4 47 400 1,5 0 AUSTRALIE NAN NAN FIJI NADI 1 399 305 73 237 FIDJI NTL NTL ASTL NEWCASTLE, NS 1 003 500 12,5 20 500 9,5 400 11,1 AUSTRALIE NOU NOU NEWC NOUMEA 765 878 7,3 21 875 -58,5 6 570 -12,3 NOUVELLE-CALEDONIE NOU NWWW NEWC NOU - LA TONTOUTA 445 305 6,8 10 550 20,1 6 570 1,3 NOUVELLE-CALEDONIE NOU GEA NEWC NOU - MAGENTA 320 573 7,8 11 325 -74,2 NOUVELLE-CALEDONIE MKY MKY ASTL MACKAY, QL 765 100 8,4 37 000 6,6 2 600 10,9 AUSTRALIE DUD DUD NEWZ DUNEDIN 700 400 0,1 20 100 4,1 0 NOUVELLE-ZELANDE TBE TBE NEWG TIMBUNKE 444 258 -1,4 25 384 -1,3 0 PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINEE APW NSFA WSAM APW - FALEOLO INTL 315 900 3,2 7 300 -17,1 3 100 19,1 SAMOA BOB BOB FREP BORA BORA 314 986 -0,1 8 668 -7,3 560 -6,5 POLYNESIE FRANCAISE VLI VLI NEWH PORT VILA 298 500 17,0 10 400 7,4 1 100 -3,7 VANUATU PACIFIC RFP RFP FREP RAIATEA 226 133 0,1 7 115 -9,3 453 -6,6 POLYNESIE FRANCAISE MOZ MOZ FREP MOOREA 204 529 -15,2 18 975 -19,6 35 16,7 POLYNESIE FRANCAISE TBU TBU TONG TONGATAPU 199 341 0,0 6 785 0,0 2 567 0,0 TONGA ISA ISA ASTL MOUNT ISA, QL 179 500 20,7 18 100 1,6 0 AUSTRALIE HUH HUH FREP HUAHINE ISLAND 147 859 -2,7 4 839 -2,6 221 -5,2 POLYNESIE FRANCAISE LIF LIF NEWC LIFOU 118 574 10,6 3 447 1,2 NOUVELLE-CALEDONIE RGI RGI FREP RANGIROA 95 511 0,8 3 427 0,4 360 -9,5 POLYNESIE FRANCAISE ILP ILP NEWC ILE DES PINS 79 724 1,9 2 073 -37,3 NOUVELLE-CALEDONIE UVE UVE NEWC OUVEA 59 706 8,6 1 827 -7,1 NOUVELLE-CALEDONIE MEE MEE NEWC MARE 56 165 13,1 1 746 3,7 NOUVELLE-CALEDONIE NHV NHV FREP NUKU HIVA 52 162 8,6 2 355 -2,8 266 -11,6 POLYNESIE FRANCAISE TIH TIH FREP TIKEHAU ATOLL 50 223 1,0 1 464 2,1 240 13,7 POLYNESIE FRANCAISE WLS WLS WALL WALLIS IS. 40 711 13,9 1 489 -3,6 WALLIS ET FUTUNA FAV FAV FREP FAKARAVA 29 319 6,3 1 134 3,9 132 -0,8 POLYNESIE FRANCAISE RUR RUR FREP RURUTU 27 242 11,5 677 19,2 176 7,3 POLYNESIE FRANCAISE TUB TUB FREP TUBUAI 26 146 3,5 645 2,9 167 8,4 POLYNESIE FRANCAISE HIX HIX FREP HIVA OA 25 534 3,3 1 514 -3,1 130 -33,7 POLYNESIE FRANCAISE XMH XMH FREP MANIHI 22 750 -43,1 992 -48,9 80 -59,6 POLYNESIE FRANCAISE MAU MAU FREP MAUPITI 20 623 6,1 734 4,3 98 -2,0 POLYNESIE FRANCAISE HOI HOI FREP HAO ISLAND 20 219 1,5 1 134 4,2 118 9,3 POLYNESIE FRANCAISE MKP MKP FREP MAKEMO 15 180 5,2 723 -2,7 94 2,2 POLYNESIE FRANCAISE AHE AHE FREP AHE 15 179 -2,4 614 -4,8 111 -9,8 POLYNESIE FRANCAISE AXR AXR FREP ARUTUA 13 329 1,8 729 2,4 113 3,7 POLYNESIE FRANCAISE NTAV NTAV FREP RAIVAVAE 11 428 2,5 306 6,6 52 2,0 POLYNESIE FRANCAISE UAP UAP FREP UA POU 9 457 -1,4 943 -4,9 40 -11,1 POLYNESIE FRANCAISE MVT MVT FREP MATAIVA 8 383 26,4 246 12,8 63 8,6 POLYNESIE FRANCAISE NTGJ NTGJ FREP TOTEGERIE-MANGAREVA 7 155 3,1 241 -6,9 96 10,3 POLYNESIE FRANCAISE KKR KKR FREP KAUKURA ATOLL 6 857 7,2 266 8,1 48 20,0 POLYNESIE FRANCAISE UAH UAH FREP UA HUKA 5 716 -8,8 585 -16,7 25 -21,9 POLYNESIE FRANCAISE AAA AAA FREP ANAA 4 938 17,7 226 8,1 34 6,3 POLYNESIE FRANCAISE TKP TKP FREP TAKAPOTO 3 714 -5,5 448 13,1 43 10,3 POLYNESIE FRANCAISE REA REA FREP REAO 3 519 27,6 218 19,1 17 30,8 POLYNESIE FRANCAISE FAC FAC FREP FAAITE 3 430 -13,2 134 -45,1 17 112,5 POLYNESIE FRANCAISE TKV TKV FREP TATAKOTO 3 295 34,6 209 27,4 16 33,3 POLYNESIE FRANCAISE PUK PUK FREP PUKARUA 2 975 25,7 156 39,3 0 POLYNESIE FRANCAISE HHZ HHZ FREP HIKUERU 2 744 26,4 121 -2,4 13 -35,0 POLYNESIE FRANCAISE APK APK FREP APATAKI 2 558 -3,9 491 13,1 20 66,7 POLYNESIE FRANCAISE ZTA ZTA FREP TUREIRA 2 496 194,0 201 27,2 0 POLYNESIE FRANCAISE KHZ KHZ FREP KAUEHI 2 186 20,6 150 17,2 31 6,9 POLYNESIE FRANCAISE KXU KXU FREP KATIU 2 106 1,3 166 18,6 46 31,4 POLYNESIE FRANCAISE NTGR NTGR FREP ARATIKA - PERLES 1 941 542,7 141 22 633,3 POLYNESIE FRANCAISE NAU NAU FREP NAPUKA ISLAND 1 105 7,8 224 15,5 0 POLYNESIE FRANCAISE FGU FGU FREP FANGATAU 935 13,1 186 20,8 0 POLYNESIE FRANCAISE NUK NUK FREP NUKUTAVAKE 682 -1,4 157 33,1 0 POLYNESIE FRANCAISE FHZ FHZ FREP FAKAHINA 0 181 0 POLYNESIE FRANCAISE PKP PKP FREP PUKA PUKA 0 175 2,9 0 POLYNESIE FRANCAISE VHZ VHZ FREP VAHITAHI 0 143 36,2 0 POLYNESIE FRANCAISE TJN TJN FREP TAKUME 0 123 16,0 0 POLYNESIE FRANCAISE
  • PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 BJS PEK CHIN BEIJING 54 156 800 11,7 402 400 6,9 1 173 900 14,1 CHINE SHA SHA CHIN SHANGHAI 51 742 100 12,2 440 300 7,5 2 858 100 13,3 CHINE SHA PVG CHIN SHA - PUDONG 29 041 600 8,4 252 800 9,0 2 473 600 14,6 CHINE SHA ZSSS CHIN SHA - HONGQUIAO 22 700 500 17,4 187 500 5,6 384 500 5,7 CHINE CAN CAN CHIN GUANGZHOU 30 902 700 17,9 260 400 12,0 689 900 -16,4 CHINE SZX SZX CHIN SHENZHEN 20 574 500 12,9 180 900 6,7 612 600 9,5 CHINE CTU CTU CHIN CHENGDU 18 877 600 16,0 167 900 7,4 326 300 10,4 CHINE KMG KMG CHIN KUNMING 15 804 100 9,4 148 500 9,6 232 400 6,0 CHINE SIA XIY CHIN XI AN-XIANYANG 11 561 200 23,4 120 900 17,0 111 500 12,1 CHINE XMN XMN CHIN XIAMEN 8 675 200 15,6 84 800 9,6 192 800 10,2 CHINE NKG NKG CHIN NANJING 8 030 481 28,1 81 722 26,5 181 595 19,5 CHINE LJG LJG CHIN LIJIANG CITY 1 928 400 25,0 18 900 22,5 1 300 15,5 CHINE JHG JHG CHIN JINGHONG 1 763 700 10,6 17 200 10,2 6 000 -4,2 CHINE LUM LUM CHIN LUXI 393 800 10,6 4 000 9,5 3 100 14,1 CHINE DLU DLU CHIN DALI CITY 374 100 2,3 4 100 -5,0 500 24,7 CHINE DIG DIG CHIN DIQING 363 600 19,6 4 100 5,3 700 29,2 CHINE BSD BSD CHIN BAOSHAN 149 100 35,7 1 700 43,3 200 8,1 CHINE LNJ LNJ CHIN LINCANG 141 100 19,4 1 500 14,8 600 110,5 CHINE SYM SYM CHIN SIMAO 98 500 67,7 1 800 100 72,4 CHINE ZAT ZAT CHIN ZHAOTONG 77 600 19,4 800 13,8 400 69,5 CHINE CHINA PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 NYC NYC UNST NEW YORK 109 610 200 5,5 1 281 400 5,2 2 539 000 -4,1 ETATS-UNIS NYC JFK UNST NYC - KENNEDY 47 887 400 12,4 443 100 18,0 1 594 800 -3,9 ETATS-UNIS NYC EWR UNST NYC - NEWARK 36 573 100 3,0 445 800 0,4 933 600 -3,7 ETATS-UNIS NYC LGA UNST NYC - LA GUARDIA 25 149 700 -2,5 392 500 -1,6 10 600 -40,7 ETATS-UNIS CHI CHI UNST CHICAGO 96 472 100 1,5 1 241 900 -1,2 1 534 800 -6,1 ETATS-UNIS CHI ORD UNST CHI - O'HARE 76 896 500 0,8 934 500 -2,5 1 521 300 -6,0 ETATS-UNIS CHI MDW UNST CHI - MIDWAY 19 575 600 4,0 307 400 3,0 13 500 -12,3 ETATS-UNIS ATL ATL UNST ATLANTA, GA 89 596 800 5,6 994 200 1,8 720 100 -3,5 ETATS-UNIS LAX LAX UNST LOS ANGELES 69 196 200 1,6 827 100 4,3 2 363 600 -1,5 ETATS-UNIS LAX KLAX UNST LAX - INTERNATIONAL 61 969 800 1,5 679 500 3,4 1 882 400 -1,3 ETATS-UNIS LAX ONT UNST LAX - ONTARIO 7 226 400 2,5 147 600 8,3 481 200 -2,3 ETATS-UNIS LAX PMD UNST LAX - PALMDALE 0 35 600 9,6 0 ETATS-UNIS LAX VNY UNST LAX - VAN NUYS 0 377 700 -4,4 0 ETATS-UNIS DAL DAL UNST DALLAS 67 977 800 1,5 931 700 -1,8 721 400 -3,6 ETATS-UNIS DAL DFW UNST DAL - FORT WORTH 60 003 600 -0,1 685 300 -2,2 721 400 -3,6 ETATS-UNIS DAL KDAL UNST DAL - LOVE FIELD 7 974 200 16,0 246 400 -1,0 0 ETATS-UNIS DAL AFW UNST DAL - FORT WORTH ALLIANCE 0 87 700 1,0 234 000 -6,6 ETATS-UNIS HOU HOU UNST HOUSTON 51 777 300 1,4 838 300 0,1 419 400 1,0 ETATS-UNIS HOU IAH UNST HOU - INTERCONTINENTAL 42 937 500 0,7 603 700 0,2 411 400 1,1 ETATS-UNIS HOU KHOU UNST HOU - HOBBY 8 839 800 4,5 234 600 0,0 8 000 -5,7 ETATS-UNIS HOU EFD UNST HOU - ELLINGTON FIELD 0 151 800 32,4 0 ETATS-UNIS DEN DEN UNST DENVER, CO 50 156 800 6,0 614 300 2,8 259 500 -8,0 ETATS-UNIS LAS LAS UNST LAS VEGAS 48 125 400 3,3 831 800 -2,1 92 000 -6,7 ETATS-UNIS LAS KLAS UNST LAS - MC CARRAN 47 904 500 3,7 609 900 -1,5 91 200 -6,6 ETATS-UNIS LAS VGT UNST LAS - NORTH AIR 220 900 -44,0 221 900 -3,4 800 -18,7 ETATS-UNIS LAS HSH UNST LAS - HENDERSON 39 900 5,6 71 300 7,1 0 ETATS-UNIS WAS WAS UNST WASHINGTON 43 560 100 5,3 662 000 1,0 361 400 2,0 ETATS-UNIS WAS IAD UNST WAS - DULLES,DC 24 638 800 8,0 385 300 1,6 358 800 2,3 ETATS-UNIS WAS DCA UNST WAS - NATIONAL 18 921 300 2,0 276 700 0,1 2 600 -28,0 ETATS-UNIS PHX PHX UNST PHOENIX 42 499 400 2,6 1 111 700 7,9 256 600 -9,8 ETATS-UNIS PHX KPHX UNST PHX - SKY HARBOR 42 499 400 2,6 537 600 -0,7 256 600 -9,8 ETATS-UNIS PHX DVT UNST PHX - DEER VALLEY 0 382 600 9,2 0 ETATS-UNIS PHX GYR UNST PHX - GOODYEAR 0 191 500 37,5 0 ETATS-UNIS ORL ORL UNST ORLANDO 36 359 300 4,4 461 400 -10,1 195 400 7,9 ETATS-UNIS ORL MCO UNST ORL - INTERNATIONAL 36 359 300 4,4 357 800 2,2 195 400 7,9 ETATS-UNIS ORL KORL UNST ORL - EXECUTIVE 0 103 600 -36,5 0 ETATS-UNIS DTT DTW UNST DETROIT - WAYNE COUNTY 36 350 200 0,0 468 700 -2,7 223 100 4,2 ETATS-UNIS SFO SFO UNST SAN FRANCISCO,CA 35 864 000 7,0 378 800 5,5 560 000 -5,8 ETATS-UNIS MSP MSP UNST MINNEAPOLIS-ST PAUL, MN 35 306 000 -0,9 450 900 -5,2 249 900 -13,3 ETATS-UNIS MIA MIA UNST MIAMI, FL 33 597 600 3,3 384 900 -0,2 1 908 200 4,2 ETATS-UNIS CLT CLT UNST CHARLOTTE, NC 33 564 900 13,0 522 000 2,4 141 400 -13,2 ETATS-UNIS PHL PHL UNST PHILADELPHIE,PA 32 558 900 2,5 500 800 -2,9 541 800 1,6 ETATS-UNIS SEA SEA UNST SEATTLE, WA 31 349 000 4,5 346 600 1,9 318 200 -8,7 ETATS-UNIS BOS BOS UNST BOSTON, MA 28 503 900 2,8 404 300 -0,4 298 400 -8,1 ETATS-UNIS FLL FLL UNST FORT LAUDERDALE,FL 22 468 500 5,7 305 400 2,8 137 900 -6,9 ETATS-UNIS SLC SLC UNST SALT LAKE CITY,UT 22 155 600 3,1 415 700 -1,2 178 200 -1,7 ETATS-UNIS BWI BWI UNST BALTIMORE, MD 21 644 100 2,2 298 500 -2,3 115 300 -7,0 ETATS-UNIS TPA TPA UNST TAMPA, FL 19 185 200 1,7 258 000 0,4 96 700 -11,4 ETATS-UNIS SAN SAN UNST SAN DIEGO, CA 18 414 100 5,3 228 600 3,5 141 600 -25,1 ETATS-UNIS CVG CVG UNST CINCINNATI, OH 15 866 000 -2,3 320 500 -7,3 39 600 -8,3 ETATS-UNIS STL STL UNST ST LOUIS, MO 15 515 600 2,2 254 800 -6,5 83 800 -2,0 ETATS-UNIS OAK OAK UNST OAKLAND, CA 14 705 800 1,9 346 600 3,8 649 200 -4,4 ETATS-UNIS PDX PDX UNST PORTLAND, OR 14 634 900 4,2 265 000 1,7 253 600 -2,2 ETATS-UNIS MKC MKC UNST KANSAS CITY 12 101 800 7,6 294 000 13,6 128 800 -4,6 ETATS-UNIS MKC MCI UNST MKC - INTERNATIONAL 12 101 800 7,6 195 500 11,7 128 800 -4,6 ETATS-UNIS US 41AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 42 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 MKC KMKC UNST MKC - DOWNTOWN 0 98 500 17,7 0 ETATS-UNIS CLE CLE UNST CLEVELAND 11 534 600 2,1 332 900 2,2 87 200 -6,4 ETATS-UNIS CLE KCLE UNST CLE - HOPKINS INTERNATIONAL 11 534 600 2,1 262 600 5,1 86 800 -6,1 ETATS-UNIS CLE BKL UNST CLE - BURKE LAKEFRONT0 70 300 -7,1 400 -39,0 ETATS-UNIS MEM MEM UNST MEMPHIS, TN 10 902 100 0,9 374 900 -2,6 3 840 200 4,0 ETATS-UNIS SAC SAC UNST SACRAMENTO 10 821 800 4,4 265 200 5,5 153 100 18,6 ETATS-UNIS SAC SMF UNST SAC - INTERNATIONAL 10 821 300 4,4 174 900 1,4 79 000 16,7 ETATS-UNIS SAC MHR UNST SAC - MATHER 500 90 300 14,4 74 100 20,7 ETATS-UNIS SJC SJC UNST SAN JOSE, CA 10 740 700 0,3 188 000 -0,8 83 600 -8,8 ETATS-UNIS SJU SJU PURI SAN JUAN 10 405 000 -2,1 189 900 -2,8 234 100 -2,4 PORTO RICO SNA SNA UNST ORANGE COUNTY,CA 10 140 900 5,5 333 400 -4,0 20 000 -7,8 ETATS-UNIS RDU RDU UNST RALEIGH-DURHAM,NC 10 058 700 6,9 253 800 3,6 110 500 3,4 ETATS-UNIS PIT PIT UNST PITTSBURGH, PA 9 949 600 -0,4 211 500 -10,1 83 800 -1,0 ETATS-UNIS BNA BNA UNST NASHVILLE, TN 9 942 600 2,9 214 400 -1,0 67 700 0,7 ETATS-UNIS AUS AUS UNST AUSTIN, TX 8 909 300 7,8 215 600 3,1 95 800 -8,1 ETATS-UNIS IND IND UNST INDIANAPOLIS,IN 8 343 300 3,2 204 000 -1,1 1 060 100 1,5 ETATS-UNIS FMY FMY UNST FORT MYERS 8 029 900 5,1 168 800 2,9 18 100 -7,2 ETATS-UNIS FMY RSW UNST FMY - SOUTHWEST FLORIDA INTL 8 029 900 5,1 91 200 5,8 18 100 -6,9 ETATS-UNIS FMY KFMY UNST FMY - PAGE FIELD 0 77 600 -0,4 ETATS-UNIS SAT SAT UNST SAN ANTONIO, TX 7 986 200 1,0 221 000 0,9 129 300 -0,2 ETATS-UNIS MKE MKE UNST MILWAUKEE 7 841 100 12,0 247 900 -3,0 88 000 -5,0 ETATS-UNIS MKE KMKE UNST MKE - GENERAL MITCHELL 7 841 100 12,0 202 200 -0,2 88 000 -5,0 ETATS-UNIS MKE MWC UNST MKE - TIMMERMAN 0 45 700 -13,8 0 ETATS-UNIS CMH CMH UNST COLUMBUS 7 729 300 15,0 275 200 -6,7 106 400 -13,0 ETATS-UNIS CMH KCMH UNST CMH - PORT COLUMBUS 7 729 300 15,0 175 200 -10,6 6 700 -22,0 ETATS-UNIS CMH LCK UNST CMH - RICKENBACKER 0 100 000 1,2 99 700 -12,3 ETATS-UNIS MSY MSY UNST NLLE ORLEANS,LA 7 521 400 20,6 110 900 6,7 44 200 -3,9 ETATS-UNIS PBI PBI UNST WEST PALM BEACH,FL 6 892 200 1,0 189 000 17,9 14 100 -18,2 ETATS-UNIS ABQ ABQ UNST ALBUQUERQUE,NM 6 689 400 3,1 192 500 0,0 70 400 -7,3 ETATS-UNIS HFD BDL UNST HARTFORD-BRADLEY,CT 6 566 300 -4,8 148 500 -5,3 162 600 -2,6 ETATS-UNIS JAX JAX UNST JACKSONVILLE,FL 6 353 800 11,6 119 000 0,5 75 300 -4,4 ETATS-UNIS BUR BUR UNST BURBANK, CA 5 941 800 4,4 124 000 -5,5 48 700 -6,9 ETATS-UNIS ANC ANC UNST ANCHORAGE, AK 5 369 900 -2,5 294 400 -1,9 2 789 900 -0,5 ETATS-UNIS BUF BUF UNST BUFFALO, NY 5 357 800 6,5 130 300 -0,9 42 300 -2,7 ETATS-UNIS RNO RNO UNST RENO, NV 5 090 600 1,8 142 600 0,6 57 600 5,1 ETATS-UNIS OMA OMA UNST OMAHA, NE 4 441 900 5,0 137 800 -1,9 87 000 5,4 ETATS-UNIS TUS TUS UNST TUCSON, AZ 4 440 900 5,3 257 700 -17,0 36 500 -4,7 ETATS-UNIS MHT MHT UNST MANCHESTER,NH 3 931 300 1,0 91 600 -1,7 87 200 9,0 ETATS-UNIS SDF SDF UNST LOUISVILLE, KY 3 840 900 4,8 171 300 -4,0 2 077 900 4,8 ETATS-UNIS OKC OKC UNST OKLAHOMA CITY,OK 3 763 700 4,2 123 100 11,3 32 600 -3,3 ETATS-UNIS ORF ORF UNST NORFOLK, VA 3 747 600 1,1 136 900 6,4 31 600 1,3 ETATS-UNIS RIC RIC UNST RICHMOND-WMBG,VA 3 656 400 10,9 121 600 0,8 53 100 1,2 ETATS-UNIS GEG GEG UNST SPOKANE, WA 3 463 000 7,5 103 300 7,8 51 100 -1,8 ETATS-UNIS ELP ELP UNST EL PASO, TX 3 394 800 -0,2 104 400 2,9 75 800 -1,6 ETATS-UNIS BOI BOI UNST BOISE, ID 3 367 400 2,4 184 200 2,9 42 700 -1,7 ETATS-UNIS TUL TUL UNST TULSA, OK 3 249 400 2,5 135 600 0,8 54 600 6,0 ETATS-UNIS BHM BHM UNST BIRMINGHAM,AL 3 072 300 139 700 28 200 ETATS-UNIS LGB LGB UNST LONG BEACH, CA 2 926 700 6,1 402 700 8,9 46 900 3,1 ETATS-UNIS ALB ALB UNST ALBANY, NY 2 912 200 0,4 116 300 -1,7 26 000 1,1 ETATS-UNIS DAY DAY UNST DAYTON, OH 2 854 800 9,4 94 500 -13,6 10 400 -93,1 ETATS-UNIS GSO GSO UNST GREENSBORO, NC 2 193 700 0,2 108 400 -4,3 72 200 -5,5 ETATS-UNIS COS COS UNST COLORADO SPRINGS,CO 2 080 900 2,6 158 900 12,7 12 100 -18,2 ETATS-UNIS SAV SAV UNST SAVANNAH, GA 2 059 300 6,6 101 000 -1,9 9 900 7,4 ETATS-UNIS GRR GRR UNST GRAND RAPIDS,MI 2 006 800 -0,4 102 900 -8,6 40 700 2,8 ETATS-UNIS DSM DSM UNST DES MOINES, IA 1 993 600 1,7 102 400 -7,0 91 600 -1,6 ETATS-UNIS TYS TYS UNST KNOXVILLE, TN 1 829 800 9,3 134 800 2,0 45 600 9,0 ETATS-UNIS SFB SFB UNST SANFORD, FL 1 817 300 10,4 301 300 -5,6 7 900 -4,8 ETATS-UNIS MYR MYR UNST MYRTLE BEACH,SC 1 732 900 20,3 0 0 ETATS-UNIS PNS PNS UNST PENSACOLA, FL 1 683 000 3,9 111 500 -0,4 3 300 12,3 ETATS-UNIS PSP PSP UNST PALM SPRINGS,CA 1 596 100 19,8 85 000 -9,1 ETATS-UNIS ICT ICT UNST WICHITA, KS 1 590 800 8,9 138 000 -14,3 32 400 -11,5 ETATS-UNIS MSN MSN UNST MADISON, WI 1 582 000 -1,3 123 900 7,2 11 100 -7,1 ETATS-UNIS SRQ SRQ UNST SARASOTA-BRADENTON,FL 1 554 500 9,1 138 800 -14,8 200 -24,2 ETATS-UNIS JAN JAN UNST JACKSON, MS 1 462 900 0,4 75 500 2,8 11 700 4,9 ETATS-UNIS BTV BTV UNST BURLINGTON, VT 1 421 900 3,3 69 000 14 100 ETATS-UNIS CAK CAK UNST AKRON-CANTON,OH 1 401 900 -2,5 113 400 -3,2 0 ETATS-UNIS FAT FAT UNST FRESNO, CA 1 316 600 2,7 152 500 2,2 9 800 -8,4 ETATS-UNIS HAR MDT UNST HARRISBURG-INTL,PA 1 311 700 20,2 72 000 3,7 46 900 2,8 ETATS-UNIS CAE CAE UNST COLUMBIA, SC 1 242 800 -4,8 97 200 -1,1 104 500 -2,4 ETATS-UNIS HSV HSV UNST HUNTSVILLE-DECATUR,AL 1 240 600 7,6 60 700 0,7 79 300 15,5 ETATS-UNIS AIY ACY UNST ATLANTIC CITY-INTL,NJ1 185 500 25,0 111 600 -15,0 0 ETATS-UNIS LEX LEX UNST LEXINGTON, KY 1 059 800 4,1 82 300 2,0 200 -8,3 ETATS-UNIS CID CID UNST CEDAR RAPIDS-IOWA CITY,IA 1 059 300 3,2 65 300 3,6 23 800 -1,0 ETATS-UNIS FAI FAI UNST FAIRBANKS, AK 991 500 7,8 112 800 2,1 24 600 -13,5 ETATS-UNIS BTR BTR UNST BATON ROUGE, LA 984 600 90 900 21 500 ETATS-UNIS MLI MLI UNST MOLINE, IL 975 700 7,0 51 800 1,0 1 800 30,1 ETATS-UNIS TLH TLH UNST TALLAHASSEE, FL 936 800 -5,3 95 700 -6,2 13 200 -16,1 ETATS-UNIS SWF SWF UNST NEWBURGH, NY 916 700 201,6 87 100 4,2 16 800 2,5 ETATS-UNIS SGF SGF UNST SPRINGFIELD, MO 887 100 2,6 75 600 -3,7 23 000 6,8 ETATS-UNIS GPT GPT UNST GULFPORT-BILOXI,MS 882 700 13,8 53 000 -4,5 0 ETATS-UNIS
  • PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 ABE ABE UNST ALLENTOWN, PA 853 600 8,3 123 000 0,8 18 100 -9,7 ETATS-UNIS SBA SBA UNST SANTA BARBARA,CA 823 800 -3,8 121 900 -7,6 2 700 -3,7 ETATS-UNIS FSD FSD UNST SIOUX FALLS, SD 788 800 7,0 81 900 -7,3 32 300 -11,1 ETATS-UNIS SBN SBN UNST SOUTH BEND, IN 779 600 6,9 49 300 -12,8 18 800 0,6 ETATS-UNIS BGR BGR UNST BANGOR, ME 734 800 -10,0 84 800 8,6 1 800 -12,9 ETATS-UNIS PIE PIE UNST ST PETERSBURG, FL 732 300 87,8 27 300 23,7 ETATS-UNIS ROA ROA UNST ROANOKE, VA 731 600 6,1 81 400 1,6 17 000 3,0 ETATS-UNIS DAB DAB UNST DAYTONA BEACH, FL 705 100 53,5 309 600 13,9 100 -40,5 ETATS-UNIS MFR MFR UNST MEDFORD, OR 649 600 8,6 59 800 -2,2 3 200 -12,0 ETATS-UNIS SHV SHV UNST SHREVEPORT, LA 639 900 -0,6 54 300 -0,7 31 300 13,5 ETATS-UNIS MOB MOB UNST MOBILE-PASCAGOULA,AL 630 200 2,6 89 200 0 ETATS-UNIS FWA FWA UNST FORT WAYNE 590 800 9,4 74 700 -7,3 75 400 -35,6 ETATS-UNIS FWA KFWA UNST FWA - INTERNATIONAL 590 800 9,4 67 100 -8,3 75 400 -35,6 ETATS-UNIS FWA SMD UNST FWA - SMITH FIELD 0 7 600 2,2 0 ETATS-UNIS AVL AVL UNST ASHEVILLE, NC 577 800 1,0 83 900 13,2 0 ETATS-UNIS PIA PIA UNST PEORIA, IL 543 300 12,4 52 300 0,5 16 900 -7,1 ETATS-UNIS MRY MRY UNST MONTEREY, CA 441 600 7,6 87 100 -4,4 600 -9,4 ETATS-UNIS TRI TRI UNST TRI-CITY AIRPORT,TN 421 600 0,6 64 000 -6,3 6 900 45,0 ETATS-UNIS SBP SBP UNST SAN LUIS OBISPO, CA 368 800 3,9 112 000 13,0 1 300 -9,7 ETATS-UNIS BIS BIS UNST BISMARCK, ND 359 900 0 100 ETATS-UNIS PFN PFN UNST PANAMA CITY, FL 343 000 -3,6 85 300 -1,5 700 -13,8 ETATS-UNIS LNK LNK UNST LINCOLN, NE 341 100 -10,2 79 400 -10,3 ETATS-UNIS TOL TOL UNST TOLEDO, OH 332 700 -11,8 61 600 -5,2 361 700 2,3 ETATS-UNIS BFL BFL UNST BAKERSFIELD, CA 329 700 -4,5 0 0 ETATS-UNIS GNV GNV UNST GAINESVILLE, FL 303 400 -16,0 85 500 -8,6 400 -11,9 ETATS-UNIS MLB MLB UNST MELBOURNE, FL 292 900 -13,5 166 200 4,5 100 -47,6 ETATS-UNIS AEX AEX UNST ALEXANDRIA, LA 287 400 8,5 51 700 -3,6 ETATS-UNIS FSM FSM UNST FORT SMITH, AR 189 800 3,4 69 200 -11,4 ETATS-UNIS ABI ABI UNST ABILENE, TX 186 400 -3,8 ETATS-UNIS BRO BRO UNST BROWNSVILLE, TX 185 500 2,2 43 600 -5,3 1 900 -2,9 ETATS-UNIS CPR CPR UNST CASPER, WY 157 800 -1,5 40 000 -5,0 9 000 0,5 ETATS-UNIS YUM YUM UNST YUMA, AZ 151 200 18,8 122 600 -1,1 1 600 11,1 ETATS-UNIS SUX SUX UNST SIOUX CITY, IA 80 700 24,5 24 300 -10,9 ETATS-UNIS PAH PAH UNST PADUCAH, KY 48 200 -9,0 40 000 3,4 0 ETATS-UNIS TOP TOP UNST TOP 0 103 600 -9,9 0 ETATS-UNIS TOP KTOP UNST TOP - PHILIP BILLARD 0 63 600 -10,6 0 ETATS-UNIS TOP FOE UNST TOP - FORBES FIELD 0 40 000 -8,8 0 ETATS-UNIS SBO SBO UNST SALINA, UT 0 12 200 -13,7 0 ETATS-UNIS 43AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 JNB JNB SOUF JOHANNESBURG 19 395 000 11,9 227 600 9,6 360 900 12,4 AFRIQUE DU SUD CAI CAI EGYP LE CAIRE 12 427 300 15,3 119 800 13,0 269 300 7,6 EGYPTE CPT CPT SOUF LE CAP 8 252 800 14,2 102 400 15,8 0 AFRIQUE DU SUD SSH SSH EGYP SHARM EL SHEIKH 6 327 900 25,3 46 500 20,6 0 EGYPTE HRG HRG EGYP HURGHADA 5 924 700 22,6 41 000 17,3 0 EGYPTE CAS CMN MORC CASABLANCA 5 800 100 16,8 72 500 8,5 61 000 10,0 MAROC NBO NBO KENY NAIROBI 4 821 500 8,4 71 500 16,2 272 500 12,4 KENYA DUR DUR SOUF DURBAN 4 803 400 19,2 56 300 12,4 8 700 -29,1 AFRIQUE DU SUD MIR MIR TUNS MONASTIR 4 560 400 7,2 36 500 3,8 500 43,3 TUNISIE LOS LOS NIGR LAGOS 4 450 726 11,0 79 092 6,0 116 461 0,0 NIGERIA TUN TUN TUNS TUNIS 3 985 700 7,4 52 200 3,9 17 700 -1,7 TUNISIE ALG ALG ALGR ALGER 3 786 100 8,7 49 300 2,1 20 600 -0,1 ALGERIE RAK RAK MORC MARRAKECH 3 216 500 21,5 33 900 17,3 1 500 14,7 MAROC ADD ADD ETHP ADDIS ABEBA 2 800 200 44 700 46 000 ETHIOPIE MRU MRU MAUT ILE MAURICE 2 506 300 13,0 18 500 -9,1 0 MAURICE DJE DJE TUNS DJERBA 2 449 471 -0,9 23 954 -1,8 TUNISIE ABV ABV NIGR ABUJA 2 198 674 7,6 38 564 3,7 NIGERIA LXR LXR EGYP LOUXOR 2 011 500 -1,0 21 500 5,1 0 EGYPTE RUN RUN REUN ST DENIS 1 594 805 16,9 35 109 0,7 33 390 1,2 REUNION AGA AGA MORC AGADIR 1 505 800 4,3 16 200 -5,9 1 200 115,4 MAROC PLZ PLZ SOUF PORT ELIZABETH 1 486 400 5,4 64 900 27,2 7 800 -8,9 AFRIQUE DU SUD DAR DAR TANZ DAR ES-SALAM 1 437 900 15,5 55 700 5,0 18 400 16,2 TANZANIE MBA MBA KENY MOMBASA 1 326 900 10,2 22 600 18,3 9 300 -3,1 KENYA ACC ACC GHAN ACCRA 1 168 200 7,8 16 900 15,1 60 100 22,0 GHANA LAD LAD ANGL LUANDA 1 128 442 22 213 33 876 ANGOLA ASW ASW EGYP ASSOUAN 964 200 10,3 12 800 7,0 0 EGYPTE ABJ ABJ IVOR ABIDJAN 924 300 12,6 25 000 5,2 12 700 3,6 COTE D'IVOIRE EBB EBB UGND ENTEBBE-KAMPALA 840 600 18,2 28 600 7,9 64 500 21,9 OUGANDA TNR TNR MADG ANTANANARIVO 824 200 15,4 16 900 0,7 17 100 23,3 MADAGASCAR SID SID CAPV ILE DE SAL 748 100 -2,1 14 500 -7,4 2 200 -15,7 CAP-VERT ELS ELS SOUF EAST LONDON 747 100 12,6 27 600 14,2 0 AFRIQUE DU SUD LUN LUN ZAMB LUSAKA 732 300 21,6 36 100 25,2 4 700 -71,0 ZAMBIE ALY ALY EGYP ALEXANDRIA 726 600 26,8 17 600 29,3 0 EGYPTE HRE HRE SOUR HARARE 721 700 17,6 48 400 11,7 0 ZIMBABWE MPM MPM MOZB MAPUTO 685 500 9,8 17 500 6,4 9 000 10,4 MOZAMBIQUE BZV BZV CONG BRAZZAVILLE 679 200 8,9 28 700 23,9 63 100 53,7 CONGO LBV LBV GABN LIBREVILLE 662 100 9,7 30 700 9,8 20 600 2,1 GABON AFRIQUE
  • 44 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER Cies Pax 2 007 DELTA AIR LINES USA 0 109 180 000 2,4 AMERICAN AL USA 0 98 160 000 0,0 SOUTHWEST AL USA 0 88 724 000 5,8 UNITED AL USA 0 68 360 000 -1,3 US AIRWAYS USA 0 57 870 000 60,4 NORTHWEST AL USA 0 53 680 000 -2,1 CONTINENTAL AL USA 0 50 960 000 4,5 Somme Total Pax SKYWEST AL USA 0 34 390 000 9,3 AIRTRAN AW USA 0 23 780 000 18,6 JETBLUE AW USA 0 21 390 000 15,2 AMERICAN EAGLE AL USA 0 18 520 000 -1,3 ALASKA AL USA 0 17 560 000 2,3 MESA AL USA 0 16 060 000 4,6 FRONTIER AL USA 0 10 370 000 16,5 PINNACLE AL USA 0 10 000 000 11,2 COMPAGNIES PAX % MVT % Cargo % 2 007 2 007 2 007 WDH FYWW NAMB WDH - HOSEA KUTAKO 650 234 0,0 14 866 0,0 NAMIBIE GRJ GRJ SOUF GEORGE 638 100 8,2 24 900 -31,4 1 400 14,8 AFRIQUE DU SUD DLA DLA CAMR DOUALA 624 900 14,9 17 300 0,9 14 400 14,6 CAMEROUN BKO BKO MALI BAMAKO 586 500 11,0 13 400 -1,0 6 600 -1,7 MALI ZNZ ZNZ TANZ ZANZIBAR 583 700 8,6 33 300 5,9 600 -55,7 TANZANIE JRO JRO TANZ KILIMANDJARO 570 700 18,9 22 700 32,5 4 200 -10,8 TANZANIE HME HME ALGR HASSI MESSAOUD 437 978 6,6 22 983 0,5 3 389 -7,5 ALGERIE BFN BFN SOUF BLOEMFONTEIN 430 700 47,6 23 600 -4,7 900 3,2 AFRIQUE DU SUD KAN KAN NIGR KANO 381 862 8,3 5 414 -2,0 NIGERIA TNG TNG MORC TANGER 369 200 26,5 9 500 -6,8 600 -2,9 MAROC RAI RAI CAPV PRAIA 355 500 7 800 1 400 CAP-VERT BJL BJL GAMB BANJUL 345 200 3 800 1 500 GAMBIE FEZ FEZ MORC FEZ 322 700 48,8 5 700 60,1 400 12,4 MAROC OUD OUD MORC OUJDA 312 000 28,4 4 300 9,6 400 -11,3 MAROC JIB JIB FTAI DJIBOUTI 277 700 13,6 19 300 5,5 10 100 1,9 DJIBOUTI LFW LFW TOGO LOME 272 800 -8,4 3 700 -2,7 14 000 16,6 TOGO CKY CKY GUIN CONAKRY 251 800 -1,6 6 000 0,5 4 600 -15,4 GUINEE NLP NLP SOUF NELSPRUIT 245 600 14,0 20 300 9,9 100 -6,5 AFRIQUE DU SUD DZA DZA MAYO DZAOUDZI 240 944 13,0 3 709 -78,0 0 MAYOTTE RBA RBA MORC RABAT 240 200 17,9 6 100 17,5 1 100 -26,4 MAROC KGL KGL RWAN KIGALI 236 400 16,8 9 500 2,3 5 300 7,0 RWANDA HBE HBE EGYP BORG EL ARAB 231 100 0,3 2 900 0,8 0 EGYPTE MWZ MWZ TANZ MWANZA 230 500 13,1 14 500 -6,7 5 400 -37,8 TANZANIE VFA VFA SOUR VICTORIA FALLS 209 700 15,7 8 100 12,6 0 ZIMBABWE YAO NSI CAMR YAOUNDE-NSIMALEN 180 300 4 200 3 800 CAMEROUN NDR NDR MORC NADOR 169 700 53,2 2 300 -1,3 MAROC BJM BJM BURU BUJUMBURA 153 800 32,8 5 400 -23,7 2 600 -7,7 BURUNDI KIM KIM SOUF KIMBERLEY 151 400 17,2 15 900 10,4 200 22,7 AFRIQUE DU SUD VXE VXE CAPV SAO VICENTE 142 400 4 000 400 CAP-VERT NLA NLA ZAMB NDOLA 142 300 53,4 9 600 16,4 2 400 26,8 ZAMBIE YVA HAH COMO MORONI-HAHAYA 142 200 -0,6 4 400 -13,1 1 000 -19,0 COMORES ATZ ATZ EGYP ASSIUT 128 100 44,4 2 200 31,4 0 EGYPTE ASM ASM ERIT ASMARA 115 300 2,2 4 300 5,8 2 200 -3,7 ERYTHREE BUQ BUQ SOUR BULAWAYO 102 800 27,1 5 400 9,6 0 ZIMBABWE OZZ OZZ MORC OUARZAZATE 95 900 8,3 2 900 -11,7 MAROC WDH ERS NAMB WDH - EROS 92 585 0,0 34 894 0,0 NAMIBIE DIR DIR ETHP DIRE DAWA 85 800 9 200 6 600 ETHIOPIE EUN EUN MORC LAAYOUNE 85 500 22,4 5 400 -3,9 500 -7,9 MAROC TMM TMM MADG TAMATAVE 84 700 28,8 3 700 3,8 100 -7,4 MADAGASCAR TOE TOE TUNS TOZEUR 81 600 -11,2 3 000 -26,4 0 TUNISIE SFA SFA TUNS SFAX 80 834 12,1 6 360 15,8 120 73,9 TUNISIE TBJ TBJ TUNS TABARKA 68 800 0,1 1 200 6,0 0 TUNISIE WVB WVB NAMB WALVIS BAY 68 100 7,2 5 700 -7,4 200 -1,5 NAMIBIE BVC BVC CAPV BOA VISTA 57 300 3 300 100 CAP-VERT TMR TMR ALGR TAMANRASSET 56 466 1,1 2 631 5,3 171 -6,0 ALGERIE MJN MJN MADG MAHAJANCA 55 600 6,1 4 600 -7,3 100 20,5 MADAGASCAR EDL EDL KENY ELDORET 51 100 86,0 4 100 70,3 11 900 22,0 KENYA UTN UTN SOUF UPINGTON 48 100 30,0 6 900 -8,5 500 -51,1 AFRIQUE DU SUD GOU GOU CAMR GAROUA 47 000 -2,3 2 900 400 15,3 CAMEROUN SFL SFL CAPV SAO FILIPE 46 100 1 500 0 CAP-VERT VIL VIL MORC DAKHLA 32 600 52,7 1 500 -3,2 MAROC ESU ESU MORC ESSAOUIRA 26 200 30,5 1 500 45,8 0 MAROC OND OND NAMB ONDANGWA 21 500 3,3 4 000 4,2 0 NAMIBIE SNE SNE CAPV SAO NICOLAU 19 600 1 100 0 CAP-VERT AHU AHU MORC AL-HOCEIMA 19 200 -4,0 1 100 -16,9 0 MAROC LUD LUD NAMB LUDERITZ 17 000 8,3 3 800 -0,1 NAMIBIE GAF GAF TUNS GAFSA 9 800 38,5 2 200 0 TUNISIE KAB KAB SOUR KARIBA 9 000 348,7 1 900 27,5 0 ZIMBABWE ERH ERH MORC ERRACHIDIA 8 600 -2,1 900 -12,6 0 MAROC TTA TTA MORC TAN TAN 4 200 800 6,4 0 MAROC BFO BFO SOUR BUFFALO RANGE 4 000 112,0 1 100 32,5 0 ZIMBABWE KMP KMP NAMB KEETMANSHOOP 1 700 -34,8 1 400 -58,5 0 NAMIBIE TTU TTU MORC TETUAN 1 100 -3,6 0 MAROC LRL LRL TOGO LAMA-KARA-NIAMTOUGOU 400 -8,9 TOGO
  • 45AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER Cies Pax US AW EXPRESS USA 0 8 190 000 -6,5 HORIZON AIR USA 0 7 550 000 10,1 HAWAIIAN AL USA 0 7 050 000 13,7 SPIRIT AL USA 0 6 900 000 39,0 AIR WISCONSIN USA 0 5 705 000 -1,5 MIDWEST AL USA 0 3 790 000 4,7 ALLEGIANT AIR USA 0 3 260 000 49,5 ATA AL USA 0 2 700 000 1,0 MESABA AL USA 0 2 600 000 -31,4 SUN COUNTRY AL USA 0 1 640 000 4,5 CONT. MICRONESIA USA 0 1 480 000 -0,5 GREAT LAKES USA 0 580 000 16,0 AIR MIDWEST USA 0 320 000 0,0 AIR TRANSPORT INTER. USA 0 20 000 0,0 MEXICANA /C.M.A. MEXICO 1 8 450 000 -3,4 EXECUTIVE AL PUERTO RICO-US 2 2 700 000 -1,4 GOL TRANSPORTES AEREOS BRAZIL 3 22 400 000 28,4 LAN AL CHILE 3 11 090 000 24,9 AVIANCA COLOMBIA 3 6 330 000 -20,9 VARIG BRAZIL 3 2 650 000 -54,2 SAM COLOMBIA COLOMBIA 3 2 100 000 11,1 SKY SERVICE CHILE 3 660 000 2,6 AIR FRANCE/KLM FRANCE 4 74 667 000 1,6 LUFTHANSA GERMANY 4 56 440 000 5,6 RYANAIR IRELAND (EIRE) 4 50 930 000 19,8 AIR FRANCE FRANCE 4 50 450 000 2,2 EASYJET AL UK 4 38 230 000 36,7 BRITISH AW (BA) UK 4 33 120 000 0,2 AIR BERLIN GERMANY 4 27 860 000 41,4 IBERIA SPAIN 4 26 860 000 -3,3 SAS SWEDEN 4 25 400 000 1,2 ALITALIA ITALY 4 24 550 000 1,7 KLM/ROYAL DUTCH AL NETHERLANDS 4 23 210 000 3,6 TURKISH AL/THY TURKEY 4 18 990 000 15,2 SWISS SWITZERLAND 4 12 210 000 16,2 AUSTRIAN AL AUSTRIA 4 10 830 000 -0,1 SPANAIR SPAIN 4 9 910 000 -7,6 SAS NORGE NORWAY 4 9 730 000 1,9 THOMSONFLY.COM UK 4 9 440 000 -1,9 AER LINGUS IRELAND (EIRE) 4 9 310 000 7,9 BMI BRITISH MIDLAND UK 4 9 298 200 -3,0 FINNAIR FINLAND 4 8 650 000 -1,6 AIR EUROPA SPAIN 4 8 520 000 -7,7 AEROFLOT RUSSIAN AL RUSSIA FED. 4 8 160 000 11,9 GERMANWINGS GERMANY 4 7 890 000 11,3 TAP AIR PORTUGAL PORTUGAL 4 7 820 000 13,5 AIR ONE ITALY 4 7 092 800 22,1 LUFTHANSA CITYLINE GERMANY 4 6 850 000 10,0 NORWEGIAN NORWAY 4 6 360 000 24,5 VUELING Al SPAIN 4 6 220 000 77,2 MONARCH AL UK 4 6 180 000 6,9 FLYBE (ex : British Eur.) UK 4 6 050 000 33,6 OLYMPIC AL GREECE 4 5 930 000 5,1 S7 AIRLINES RUSSIA FED. 4 5 700 000 16,3 KLM CITYHOPPER NETHERLANDS 4 5 640 000 7,8 VIRGIN ATLANTIC AW UK 4 5 630 000 14,7 CZECHOSLOVAK AL CZECH REP. 4 5 406 000 -1,0 AEGEAN AL GREECE 4 5 230 000 17,5 SN BRUSSELS AL BELGIUM 4 5 100 600 49,1 CLICKAIRSPAIN 4 4 600 000 na LTU GERMANY 4 4 570 000 -21,2 AUSTRIAN ARROWS (TYROLEAN AW) AUSTRIA 4 4 570 000 1,3 BMIBABY UK 4 4 290 000 5,1 LOT/POLISH AL POLAND 4 4 270 000 15,4 STERLING EUROPEAN AL DENMARK 4 4 190 000 4,8 REGIONAL FRANCE 4 4 150 000 7,0 BRIT'AIR FRANCE 4 4 130 000 4,3 PEGASUS AL TURKEY 4 4 100 000 45,1 JET2.COMUK 4 3 860 000 36,9 SKYEUROPE AL SLOVAKIA 4 3 568 000 37,2 TRANSAERO RUSSIA FED. 4 3 240 000 51,4 MALEV HUNGARY 4 3 150 000 6,4 BINTER CANARIAS SPAIN 4 3 010 000 0,3 UTAIR AVIATION RUSSIA FED. 4 2 920 000 20,8 EUROWINGS GERMANY 4 2 710 000 8,4 FLYGLOBESPAN.COM U.K. 4 2 060 000 62,2 AEROSVIS AL UKRAINE 4 2 050 000 26,5 ALITALIA EXPRESS ITALY 4 2 030 000 1,0 Cies Pax AIRBALTIC LATVIA 4 2 010 000 40,6 WIDEROE'S NORWAY 4 1 960 000 2,1 CITYJET IRELAND (EIRE) 4 1 840 000 17,9 BLUE1 FINLAND 4 1 800 000 -2,7 FLY NIKI AUSTRIA 4 1 700 000 na TAROM ROMANIA 4 1 690 000 25,2 AIR DOLOMITI ITALY 4 1 630 000 11,3 ICELANDAIR ICELAND 4 1 580 000 3,3 CROATIA AIRLINES CROATIA 4 1 560 000 11,4 MYAIR.COM ITALY 4 1 500 000 38,9 UKRAINE INT'L UKRAINE 4 1 440 000 41,2 AIR MALTA MALTA 4 1 430 000 -2,7 TRAVEL SERVIS CZECH REP. 4 1 410 000 12,8 FUTURA SPAIN 4 1 400 000 -53,0 IBERWORLD AIRLINES SPAIN 4 1 240 000 9,9 MALMO AVIATION AB SWEDEN 4 1 190 000 3,5 JAT/YUGOSLAV AL TFYR MACEDONIA 4 1 140 000 2,7 ADRIA AW SLOVENIA 4 1 140 000 11,8 AER ARANN IRELAND (EIRE) 4 1 070 000 -6,1 THOMAS COOK AL (BE) BELGIUM 4 1 030 000 na XL AIRWAYS FRANCE FRANCE 4 940 000 27,0 CIMBER AIR DENMARK 4 940 000 34,3 SATA INTERNATIONAL PORTUGAL 4 930 000 9,4 BLUE AIR TRANSPORT ROMANIA 4 900 000 109,3 NEOS ITALY 4 860 000 17,8 AUGSBURG AW GERMANY 4 790 000 5,3 DOMODEDOVO AL RUSSIA FED. 4 780 000 15,9 LUXAIR LUXEMBOURG 4 780 000 -32,2 ESTONIAN AIR ESTONIA 4 750 000 8,7 VLM BELGIUM 4 750 000 19,0 DALAVIA RUSSIA FED. 4 690 000 15,1 BMI REGIONAL U.K. 4 670 000 4,7 SKY AL TURKEY 4 660 000 na FINNCOMM AL FINLAND 4 590 000 145,8 EDELWEISS AIR AUSTRIA 4 540 000 -11,5 SATA AIR AÇORES PORTUGAL 4 480 000 20,0 DONBASS EASTERN AL UKRAINE 4 450 000 -15,5 CARPATAIR ROMANIA 4 450 000 9,8 AIR SLOVAKIA SLOVAKIA 4 420 000 200,0 AIR MOLDOVA MOLDOVA 4 340 000 25,6 BLUE LINE FRANCE 4 300 000 0,0 MACEDONIAN AL MACEDONIA 4 220 000 35,0 VOLGA-DNEPR AL RUSSIA FED. 4 30 000 -15,8 IRAN AIRIRAN 6 9 320 000 4,3 SOUTH AFRICAN AW (SAA) SOUTH AFRICA 5 7 440 000 -3,6 ROYAL AIR MAROC MOROCCO 5 6 400 000 +21 ROYAL JORDANIAN JORDAN 6 2 300 000 14,4 ETHIOPIAN AL ETHIOPIA 5 2 100 000 19,2 CYPRUS AW CYPRUS 6 1 700 000 6,3 CHINA SOUTHERN AL CHINA 7 56 910 000 15,7 ALL NIPPON AW (ANA) JAPAN 7 50 633 000 -0,8 CHINA EASTERN AL CHINA 7 39 160 000 11,8 AIR CHINA CHINA 7 34 830 000 10,6 CATHAY PACIFIC AW HONG KONG (SAR), CHINA 7 23 250 000 39,0 KOREAN AIR/KAL REP. OF KOREA 7 22 830 000 2,1 THAI AW INT'L THAILAND 7 19 960 000 7,5 SINGAPORE INT'L AL SINGAPORE 7 18 926 000 3,1 MALAYSIAN AL MALAYSIA 7 13 960 000 -9,8 JET AW INDIA 7 10 961 000 2,2 CHINA AL TAIWAN 7 9 860 000 -2,6 AIRASIA MALAYSIA 7 8 740 000 52,8 PHILIPPINE AL/PAL PHILIPPINES 7 7 450 000 7,5 EVA AIR TAIWAN 7 6 180 000 0,2 CEBU PACIFIC PHILIPPINES 7 5 490 000 58,5 PAKISTAN INT'L PAKISTAN 7 5 420 000 -5,4 AIR MACAU MACAU 7 2 360 000 -2,1 AIR ASTANA KAZAKHSTAN 7 2 130 000 44,9 UZBEKISTAN AW UZBEKISTAN 7 1 970 000 -1,5 SILKAIR SINGAPORE 7 1 750 000 12,2 MANDARIN AL TAIWAN 7 1 260 000 -23,6 ROYAL BRUNEI AL BRUNEI 7 1 160 000 13,7 TRANS MALDIVIAN AW MALDIVES 7 230 000 4,5 QANTAS AW AUSTRALIA 8 37 695 000 10,6 AIR NEW ZEALAND NEW ZEALAND 8 12 480 000 5,0 JETSTAR AW AUSTRALIA 8 7 640 000 31,7 QANTASLINK AUSTRALIA 8 3 860 000 16,3 REX " REGIONAL EXPRESS AUSTRALIA 8 1 420 000 8,4 AIR FIJI FIJI 8 120 000 -20,0 Sources : Aéroports français : Union des Aéroports français Compagnies mondiales : ENAC / Air transport Data
  • 46 DOSSIER 46 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 COMPAGNIES EL AL FÊTE SES Depuis trois ans, El Al, la compagnie israélienne, vole sous un nouveau sta- tut : celui de transporteur privé. Mais l'histoire de la société remonte bien avant. Depuis 1948, année de sa création, El Al porte haut et fort et sans interruption les couleurs d'Israël à travers le monde. l'Europe de l'ouest et l'Amérique du sud. En réalité, El Al, les ailes d'Israël, applique une politique commerciale assez innovante : il s'agit de permettre aux différentes communautés juives installées un peu partout dans le monde, de voyager souvent vers Israël, ou depuis Il n'aura fallu que quelques mois après sa création le 14 mai 1948, pour que le nouvel État indépendant d'Israël crée sa propre compagnie aérienne. El Al reven- dique alors – et déjà – d'être davantage qu'un simple transporteur. "El Al, C'est plus qu'une compagnie aérienne, c'est Israël !" rappelle Haim Romano, prési- dent directeur général de la compagnie. "Depuis notre création, et malgré une situation géopolitique instable dans cette région du monde, El Al n'a jamais suspendu ses vols," ajoute Izy Cohen, directeur général de la compagnie pour
  • 47AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 47 COMPAGNIES Israël, avec un transporteur israélien. D'ailleurs, c'est avec une très grande fier- té que les hôtesses d'El Al multiplient les petites phrases d'accueil à bord de chaque vol d'El Al : "Notre engagement envers tous les voyageurs, disent-elles, se résume en une phrase : vous sentir chez vous… loin de chez vous !" et ce sans négliger le formidable attrait de la Terre Sainte pour toute la Chrétienté et qui constitue une part croissante de sa clien- tèle. Aujourd'hui, la compagnie privatisée qui appartient à Knafaim Holdings, assure 450 vols hebdomadaires, six jours par semaine seulement car, évidem- ment, aucun avion d'El Al ne vole pen- dant le Shabbat, septième jour de la semaine juive qui court du vendredi soir au samedi soir. Ses 38 destinations couv- rent principalement l'Europe avec la des- serte quotidienne de quasiment toutes les appareils) et 757 (cinq avions) utilisés notamment sur les routes européennes. Les 747-400 (quatre avions) et les 777-200 (six avions) étant utilisés sur les routes long- courrier.Paris deuxième escale de la compa- gnie par ordre d’importance – après New York – bénéficiera du privilège d’être des- servi par le tout nouveau B 777 200 com- portant une première classe déjà très demandée. Pour ses opérations de transport de fret, El Al possède aussi quatre 747-200 tout cargo. A noter que le vol sans escale Tel Aviv-Los Angeles, soit plus de 12 000 kilo- mètres parcourus en plus de 14 heures de vol en 777-200 correspond à l'un des vols réguliers les plus longs jamais réalisés par une compagnie commerciale. Mais El Al détient aussi d'autres records, comme celui qui a consisté à transporter le 24 mai 1991 le total de 1 087 passagers à bord d'un seul B747 entre l'Éthiopie et Israël lors de l'opé- ration Salomon-pont aérien entre les deux pays. El Al, qui dispose également d’une filiale charter à 100 %, la compagnie Sun Dor développe un service bi-classe à bord de ses avions court et moyen courrier et tri-classe sur les long-courrier. Sa nouvelle classe avant "Platinium" rivalise avec les plus grandes first mondiales et offre aux passa- gers un panel de services complémentaires : prise en charge en limousine, salon VIP à l'aéroport, enregistrement prioritaire, cuisi- ne gastronomique à bord, fauteuil évidem- ment équipé des dernières technologies en matière de vidéo, etc. La base opérationnelle d'El Al reste bien sûr située à l'aéroport international de Ben Gourion, du nom du premier premier ministre d'Israël qui le 14 mai 1948, (un jour avant le départ des Britanniques, afin de respecter le Shabbat), lit au nom du gou- vernement provisoire la déclaration d'indé- pendance de l'État d'Israël. Agrandi à plu- sieurs reprises pour offrir maintenant une capacité totale supérieure à 16 millions de passagers annuels, l'aéroport de Tel Aviv Ben Gourion est considéré aujourd'hui comme l'un des aéroports le plus sûr du monde. A moins de 15 kilomètres de Tel Aviv,et relié par le train ainsi qu’à Jérusalem la plate-forme regroupe tous les services de la compagnie : siège social, maintenance, formation, etc. Son nouveau salon business "king David", doté d'un business center, d'un espace restauration alimenté par la société israélienne Arcaffe, et même d'un spa assuré par le célèbre Carmel Forest Spa Resort avec massages et enveloppements à la boue de la Mer Morte ! Aubin de Gitmus capitales du Vieux continent, mais aussi l'Amérique du nord (Toronto, New York, Miami et Los Angeles), l'Afrique (Le Caire et Johannesburg) et l'Asie (Bombay, Bangkok, Kong Kong et Pékin). "Nous étudions la possibilité d'ouvrir cette année deux nouvelles escales vers le Japon et le Brésil," précise encore Izy Cohen. Une flotte rajeunie Côté flotte, El Al dispose aujourd'hui d'une petite quarantaine d'avions (37 en service auxquels s'ajouteront un 747-400 cet été et deux 787 ultérieurement). Il s'agit principa- lement de 737 de nouvelle génération (huit avions en service) ainsi que des 767 (neuf Le voyage en Israël est aujourd'hui tout-à-fait sécurisé et fort simplifié : il est même possible de demander à l'immigration à Tel Aviv, ou à Eilat, de ne pas inscrire le visa israélien sur son passe- port. El Al dessert Tel Aviv au départ de Paris par trois vols quotidiens et pouvant atteindre 8 à 9 en pleine saison eauxquels s'ajoute une liaison, quotidienne également, au départ de Marseille. Air France pour sa part offre deux vols par jour depuis Paris-CDG. Si la Mer Morte, le désert du Néguev, la forteresse de Massada est les plages d'Eilat constituent un but de voyage indéniable, le nord du pays, le lac de Tibériade et les deux grandes villes de Tel Aviv et de Jérusalem offrent un spectacle grandiose de la plus grande histoi- re humaine des religions. Les lieux saints de Jérusalem méritent évidemment de s'y arrêter plusieurs jours. Et la ville est à une heure de voiture de Tel Aviv, « la ville qui ne dort jamais ». Une place intéressante pour un séjour à Jérusalem : le Mount Zion. Sa vue unique sur la vieille ville, son positionnement à proximité de la Porte de Jaffa et son décor du XIXe siècle en font un lieu idéal de séjour. Elaboré dans un ancien hôpital de la, ville construit sous l’empire ottoman, cet hôtel de charme offre bien sûr toutes les prestations classiques : business center, spa, restaurants et bars, piscine… Israël respecte l’environnement SOIXANTE ANS
  • DOSSIER
  • 49AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 50 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 COMPAGNIES
  • 51AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 51 COMPAGNIES Nassau (Bahamas) et de Phuket (Thaïlande) seront assurées une fois par semai- ne. Ce programme vient ren- forcer le réseau existant que la compagnie exploite vers la République Dominicaine (12 vols par semaine), Cancun (4 vols hebdomadaires) et les Maldives (2 vols hebdoma- daires), et aussi l'Egypte, l'Italie, le Sénégal, le Maroc, la Finlande… La f lotte du transporteur, d'un âge moyen de sept ans, est composée actuellement de trois Airbus A320-200 et de deux A330-200. Mais dans "un avenir proche et progres- sivement", pour reprendre les termes exacts de la direc- tion de la compagnie, XL Airways France devrait recevoir trois B737-800 de 189 places économiques pouvant être transformées en configuration bi- classe de 162 sièges en économie et 18 en Galaxie (la classe affaires d’XL). S’ajouteront ensuite deux Boeing 737-900 ER (Extended Range), d'une capacité de 215 sièges et capable de couvrir plus de 3500 miles. Ce sera la première fois qu'une compagnie française exploitera ce modèle de 737. Enfin, un troisième A330-200 (capacité de 364 sièges dont 21 en Galaxie) est également prévu pour renforcer la flotte d'XL Airways France. Pour des besoins ponctuels, XL Airways loue à la compagnie espagnole Iberworld un A330-300. Ce contrat devrait être renouvelé. De même, un accord de partage de code vient d'êt- re signé avec la low-cost italienne Windjet, spécialiste de la des- serte de la Sicile. Dominique Dupuis Selon Laurent Magnin, ancien directeur commercial de Corsair et aujourd'hui PDG d'XL Airways France, "cette nou- velle compagnie française part sur des bases solides de déve- loppement. En effet, elle appartient depuis 2006 au groupe bri- tannique XL Leisure Group. Il s'agit d'un pôle européen parti- culièrement puissant, disposant de neuf marques commercia- les touristiques, et qui exploitent trois compagnies aériennes européennes. Ces trois sociétés – XL Airways France, XL Airways UK et XL Airways Germany – exploitent au total une quarantaine d'avions." Pour autant, 2008 sera une année charnière pour XL Airways France. Certes, la compagnie est devenue rentable, "mais il faut consolider notre croissance, précise de son côté Luc Bereni, directeur commercial de la compagnie. Notre c?ur de métier repose sur deux piliers : les vols affrétés par des TO et les vols réguliers." Le "business plan" d'XL Airways – "la seule compagnie aérien- ne se nommant en deux lettres" répète souvent Laurent Magnin – prévoit de renforcer les fréquences sur certaines des- tinations phares de son réseau. Ainsi, durant la saison d'été, XL Airways France assurera 43 vols hebdomadaires entre sa base de Paris-CDG Terminal 3 et quatre destinations en Grèce (Athènes, Héraklion, Rhodes et Santorin). Par ailleurs, XL Airways met en place actuellement trois liaisons hebdomadai- res à destination de Figari. Enfin, dès cet hiver, les dessertes de L’ancienne compagnie charter fran- çaise Star Airlines, rachetée par XL Airways en février 2006, n’a pas seu- lement changé de nom, mais aussi de stratégie. Alors que Star Airlines per- dait jusqu'à 3 millions d’euros par moi, XL Airways France affiche déjà des résultats positifs. Et base son réseau sur des lignes essentiellement touristiques, court, moyen et long courrier qu'elle dessert en vols affré- tés… et en vols réguliers. Effectif : 435 employés. Flotte : 3 A320-200 et 2 A330-200 + 1 A330-300 d’Iberworld, en location pour la saison hiver A venir : 3 B737-800 et 2 B737-900 ER Réseau : 20 escales sur quatre continents à la fin 2008. Passagers : 950 000. (2006/2007 Chiffre d'affaires : 212 millions d’euros (2006/2007) Résultat : 9 millions d'euros Actionnariat : XL Leisure Group à 100% Marques associées : XL Com, XL Holidays, Aspire, Travel City Direct, Kosmar, Crystal to, Heliades (la Grécothérapie), Heliades (Nouvelles Evasions), Freedom Flights DU CHARTER AU REGULIER XL AIRWAYS FRANCE
  • 52 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 HISTOIRE conquérir le record d’altitude avec une ascension à 5150 mètres. Il est impossible des les citer toutes mais comment oublier Hélène Dutrieux, la pilote belge qui commence à voler elle aussi en 1908. En décembre de cette année, les usines Clèment-Bayard qui ont acquis la licence Santos-Dumont pour construire un appareil de type « Demoiselle » cherchent un pilote léger. Elle est embauchée, mais casse plusieurs appareils. Elle n’en poursuivra pas moins une extraordinaire carrière empochant plusieurs records avant la guerre de 1914. En 1956 elle crée le prix franco-belge Hélène Dutrieux réservé aux seules pilotes féminines françaises et belges.Elle s’éteint à Paris le 26 juin 1961. Autre étonnante pilote, Jeanne Herveu qui, non contente de remporter plusieurs fois la coupe Femina, créa le 22 décembre 1911 une école de pilotage uniquement réservée aux femmes. Comme quoi l'exclusion n’est pas toujours du côté que l'on croit ! Et puis viendront encore tant d’autres... ce qui permettra à Louise Faure-Favier d’écrire dans « L’Illustration » du 13 décembre 1924 : « Je n’ai jamais parlé d’aviation à une femme sans voir ses yeux briller et sans entendre ses paroles exaltées. » Albéric de Palmaert L e soleil est radieux en ce début juillet sur le terrain d‘aviation de Milan en Italie. Le sourire de Thérèse Peltier aussi. Jusqu’à présent,aucune femme n’a osé monter en avion. Ce qui ne veut pas dire qu’elles n’ont jamais volé car nombreuses sont les aéronautes dont certaines sont plus téméraires que les hommes. Mais aucune n’a eu l’occasion de grimper dans un « plus lourd que l’air ». Aujourd’hui, Thérèse Peltier va effectuer un pre- mier vol avec Léon Delagrange sur le « Voisin Delagrange N° 2 ». Est-ce l’amour de l’aviation ou l’amour tout court qui lui fait tenter cette prouesse ? On n’en sait rien. Ce qu’on sait c’est que, dans la vie, Léon Delagrange et Thérèse Peltier forment un couple bien plus connu dans les salons des milieux artistiques que sur les terrains d’aviation. Ils sont en effet tous les deux sculpteurs. Et c’est d’abord Léon qui s’est intéressé à l’aviation. Et il a enfin réussi à convaincre Thérèse de l’accompagner. Autant le dire tout de suite, le vol n’est pas en soi un record. Il n’est en fait qu’un long décollage sur 200 mètres à 2 mètres du sol. Mais c’est suffisant pour déchaîner à la fois l'enthousiasme de la foule et la passion de la jeune femme. Très vite elle prendra quelques cours de pilotage avec son ami et volera bientôt toute seule. Toutefois, elle ne per- sistera pas dans cette voie et abandonnera l’avion pour retourner à la sculpture. Elle a simplement ouvert la porte, et nombreuses seront celles qui s’y engouffreront. La plus célèbre de toutes et la première officiellement brevetée (brevet N° 36) fut certainement la baronne Raymonde de la Roche. De particule, elle n’avait que celle qu’elle détacha de son nom et de titre que celui qu’elle se donna. Comédienne elle était, comé- dienne elle restait. Elise Raymonde Deroche est née en 1886. À 23 ans, elle prend ses premières leçons de pilotage et devient très vite une excellente pilote. Elle se tuera le 19 juillet 1919 au Crotoy sur le terrain des frères Caudron, alors qu'elle n’est que passagère. Quelques jours auparavant, elle venait de LA PREMIÈRE FEMME AVIATRICE IL Y A CENT ANS... 8 JUILLET 1908 Même si le tenue n'est pas adaptée, dans quelques instant, pour la première fois, une femme deveindra «aérienne»
  • 53AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 54 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 ACTUALITÉ Le 1er juin 2008, le transport aérien basculera totalement dans l’univers du billet électronique : à partir de cette date, il n’y aura plus de billet papier et toutes les transac- tions autour du transport du passager seront traitées par des applications informatiques. Si le billet électronique est entré dans les habitudes des passagers des grandes compagnies, la disparition du support papier créé aussi une véritable révolution dans le traitement des titres de transport impliquant plusieurs compagnies : que va-t-il se passer pour des voyages effectuées en utilisant un seul billet mais plusieurs compagnies aériennes ? En particu- lier comment les compagnies aériennes vont-elles, sans le support du papier, valider entre elles l’utilisation des coupons et le partage des recettes ? Autrement dit que vont devenir les accords interline entre les transporteurs ? Le développement de l’eticketing Avec plus de 93% de pénétration en février 2008 (source IATA ;), le billet électronique est aujourd’hui devenu une réalité du transport aérien ; en 2 ans ce taux de pénétration a progressé de 50%, poussé par le développement de l’eticketing en Asie et en Russie. Projet majeur du programme Simpliying The Business de IATA, l’é- chéance de juin 2008 correspond à la sup- pression des billets papier dans les traite- ments des BSP c’est-à-dire les relations financières entre les agences de voyages et les compagnies aériennes. Mais la suppres- sion du papier impacte également les rela- tions entre les compagnies aériennes entre elles c’est-à-dire l’interline. Qu’est-ce que l’interline ? Cette expression désigne une pratique développée depuis de longues années par les compagnies aériennes confrontées à l’organisation d’itinéraires impliquant plu- sieurs transporteurs ; un des enjeux consiste à assurer, l’émission d’un billet valable sur différents réseaux ainsi que la répartition et le paiement à chacun de la ETICKETING ET INTERLINE : POUR QUELS ENJEUX QUELLES SOLUTIONS
  • 55AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 ACTUALITÉ quote part de recette lui revenant. L’interline s’appuie sur des accords signés par les compagnies et définissant les règles et procédures applicables pour le traite- ment des passagers et des billets. Dans un modèle économique aussi international que le transport aérien, ce système a pris une importance considérable ; développé dans un contexte dominé par le support papier, son adaptation aux nouveaux pro- cessus du billet électronique représente pour l’ensemble des compagnies aérien- nes un enjeu économique important. Les problématiques face à la mutation du billet électronique L’interline "E-Ticketing" nécessite des accords techniques spécifiques entre les transporteurs concernés. Ces exigences techniques sont coûteuses, tant sur le plan des ressources humaines (compétences, Mars 2008: signature de l'accord de coopération entre Héli Air Monaco et APG GA. l'utilisation croissante du eticketing (source IATA) disponibilité) que du point de vue finan- cier ; cela signifie que les compagnies aériennes concentrent leurs efforts de mutation sur les accords interline repré- sentant des flux de grande importance. La conséquence c’est la disparition de nomb- reux accords d'interline « papier » entraînant un risque d'isolement pour les petites et moyennes compagnies aérien- nes. De l'autre côté, les grandes compa- gnies aériennes risquent de perdre les recettes interline générées par ces petites compagnies, et même si le volume des ventes n'est pas très élevé, le total ne peut qu’avoir un effet sur leur marges. A ce jour IATA fait état de 3000 accords interline eticketing ; même si ce chiffre parait significatif il doit être rapporté au nombre de combinaisons possibles entre plusieurs centaines de compagnies aérien- nes. Consciente des enjeux, l’organisation internationale s’efforce de faciliter cette mutation par différentes initiatives. Le réseau international de distribution APG Global Associates (APG GA) évalue à 2-3% la perte de chiffre d’affaires poten- tielle pour les grandes compagnies tandis que les petits et moyens transporteurs
  • 56 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 ACTUALITÉ sont confrontés à un risque pouvant aller jusqu'à 20% de leurs revenus. Un « hub interline » Fort de son implantation dans plus de 70 pays sur les 5 continents, APG GA a mis au point et propo- se une solution propre .Le principe est celui du hub permettant à une compagnie d’être en relation interline, via l’accès à une plate-forme d’interline unique, avec plusieurs compagnies. Pour la compa- gnie, il s’agit de concentrer l’effort d’adaptation sur un seul accord interline ce qui est à la portée de toutes ; par cette opération, elle entre dans l’uni- vers de l’interline eticketing. En effet, la fonction hub lui assure, sans effort additionnel, l’accès aux accords interline eticketing résultant de la présen- ce des autres compagnies dans le hub. Si le principe paraît simple, sa réalisation doit pren- dre en compte un certain nombre de contraintes et notamment le fait qu’un hub interline doit, pour contracter des accords interline, disposer du code IATA d’une compagnie aérienne. Début 2008, APG GA a signé un accord global avec Héli Air Monaco permettant de remplir cette condition. Le système doit aussi permettre sa mise en ligne dans les agences de voyages, l’enregistement des réservations dans les inventaires des compagnies, le calcul des quote parts revenant à chacun, l’organi- sation des flux financiers et leur traçabilité…il s’a- git en fait de faire prendre en charge par cette solu- tion toutes les questions que posent les accords Interline.Bref on comprendra qu’il s’agit d’une per- formance logistique s’appuyant sur de nombreuses coopérations impliquant différents partenaires notamment dans le domaine des systèmes d’infor- mation (CEICOM/INDRA, RESIBER, Amadeus…). A cet égard, la signature en mars 2008 de l’accord avec Héli Air Monaco constituait autant l’aboutis- sement d’un minutieux processus que le lance- ment officiel du Hub Interline d’APG. A suivre… Michel Devos
  • 57AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 CARTE BLANCHE 57 masse salariale hors de proportions au risque de tuer la compagnie avec toutes les conséquences humaines, économiques et politiques nationale et européenne. Jean Cyril Spinetta, au cours des négociations qu’il a personnellement menées a prononce deux phra- ses qui résument bien la problématique du dossier : "Air France/KLM n’est nullement obligé de sauver Alitalia". Et "Je reste dans la logique qui veut que l’aéroport soit au service des compagnies aériennes et non le contraire". Quelle que soit l’issue de cette saga au moment de la mise sous presse deux certitudes : Alitalia est dans un coma profond et la poursuite de l’acharnement thérapeutique de l’Etat italien sera extrêmement coûteux et peut être vain. Pas d’alternative : ou bien accepter l’offre d’Air France/KLM même si cela fait mal, ou bien c’est un chaos au long cours. Et pendant ce temps là... Aéroports de Paris et Air France font cause com- mune et engrangent des résultats exceptionnels, Marseille, Nice et les compagnies low cost se déve- loppent en harmonie, DHL se fiance avec l’aéroport de Vatry. Oui, il faut sauver le soldat Alitalia Ettore Sbirou Le feuilleton des six derniers mois a été exclusive- ment centré sur l’avenir d’Alitalia et plus particuliè- rement sur l’interrogation « existentielle » pour cette « legacy » compagnie qui fut prestigieuse et longtemps à l’avant-garde. Air France/KLM sauvera-t-il Alitalia contre lui- même, ses syndicats, ses pilotes, les responsables de l’aéroport de Milan et de la Lombardie, malgré le jeu des politiques, subtil et à la limite du poker- menteur en période d’élections ? L’énergie, la persévérance, la pugnacité, la patience de Jean-Cyril Spinetta et de son équipe sont admi- rables alors que le noyé, plutôt que de collaborer, fait la fine bouche, voire est franchement agressif. Ce qui est significatif pour Aéroport et Compagnies, c’est la mise en première ligne des relations très intriquées entre compagnies et aéro- ports : c’est ainsi que le hub de Milan a pris une importance centrale dans cette affaire. Certes, les problèmes d’emploi, d’économie de la région Lombarde doivent être pris en compte mais dans la sérénité et sachant qu’il y aura certainement des sacrifices coté italiens et des risques industriels majeurs côté Air France/KLM. Il convient dans cette affaire ne pas se tromper d’ob- jectif. Maintenir le hub de Milan, gouffre financier qui a plombé Alitalia, conserver un réseau justifié en son temps mais trop ambitieux aujourd’hui, laisser une Faut-il sauver le soldat Alitalia ?
  • 58 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 BRÈVES A proximité immédiate de l'aéroport de La Rochelle – moins de quinze minutes en voiture – l'Ile de Ré abrite deux enseignes hôtelières quatre étoiles estampillées du prestigieux label "Relais et châteaux". Le premier, l'Hôtel de Toiras à Saint-Martin- de-Ré est la propriété d'Olivia Mathé. La jeune et charmante directrice de l'hôtel a complètement modifié la décoration inté- rieure de cette ancienne demeure familiale bourgeoise lorsqu'elle décide d'en faire un hôtel de charme en 2004. Pas plus de 17 chambres dont 7 suites de luxe aux noms évocateurs de l'histoire des siècles derniers. D'ailleurs ici, tout est prétexte pour faire revivre le passé : des meubles anciens authen- tiques,des tableaux de maîtres,des tapisseries historiques. Au centre de l'établissement, un patio paysager initie les hôtes de passage à un véritable parcourt initiatique à la botanique : plantes aromatiques, arbustes divers sous les- quels Olivia a joliment placé une table et quelques chaises… Bien sûr, le restaurant gas- tronomique propose une carte volontaire- ment classique – avec toutefois des mélanges de saveurs originaux –, mais généreuse et tel- lement du bon goût du terroir et de la mer : fruits de mer, poissons, pommes de terre de l'Ile de Ré.Bref,une enseigne incontournable sur le port de Saint-Martin-de-Ré. Le second, l'Hôtel Richelieu, également en bord de mer à La-Flotte-en-Ré, attire davan- tage les adeptes de thalassothérapie. Ici, c'est le royaume de l'eau de mer déclinée en bains bouillonnants, en douches à jets, en piscine, etc. L'hôtel est dirigé d'une main de maître par Richard Gendre. Il est réputé depuis son ouverture en 1964 pour le sérieux de ses soins de thalassothérapie et propose 40 chambres dont 3 suites avec balcon privatifs et… vues sur l'océan. Son restaurant gastronomique, récompensé d'un Macaron par le Guide Michelin, vaut à lui seul le voyage. Le cadre est grandiose, la carte des vins époustouflan- te, et les assiettes débordent de trésors gastro- nomiques que seuls les très grands chefs savent cuisiner. Deux adresses à retenir
  • 59AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 60 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 Hotels & Preference, la chaîne hôtelière de char- me et de prestige a lancé la nouvelle édition de son guide « Millésime 2008-2009 ».Au sommai- re : 122 établissements 4 et 5 étoiles, dont 16 hôtels à l'étranger (Italie, Espagne, Suisse et Amérique du Nord) marquant son ouvertu- re à l'internationale. Parmi les nouveaux membres, trois types d’hôtels se distinguent : les boutique-hôtels cosy, des hôtels urbains design dans les grandes capitales et des établisse- ments prestigieux pour les adeptes de destina- tions « luxe » > Hotels et Preference sort son « Millésime 2008-2009 » PPrroojjeett iinnddiieenn cchheezz MMaarrrriiootttt Marriott International a conclu un accord avec Emaar MGF, l’une des plus importantes sociétés immobilières en Inde. Le projet concerne la construction de trois hôtels haut de gamme sous l’enseigne JW Marriott, à New Delhi, Hyderabad et Kolkata et d’un hôtel moyenne gamme sous l’enseigne Courtyard à Amritsar. L’ensemble du projet sera achevé fin 2010. OOuuvveerrttuurree dduu CCllaarriioonn SSuuiitteess SSéénnaarrtt Véritable joyau de la résidence hôtelière d’af- faires, le Clarion Suites Sénart Paris Sud, marque haut de gamme du groupe Choice, vient d'ouvrir ses portes au sud de Paris, à quinze minutes de l'aéroport d'Orly et trente minutes de la capitale. Doté d'une surface d’accueil très importante – 1 000 mÇ de salons modulables pouvant accueillir jusqu’à 650 personnes - le nouveau Clarion est le pre- mier établissement 4 étoiles de Sénart. Il compte un spa de 250 mÇ équipé de son « flo- tarium », une salle de fitness, une piscine extérieure chauffée, une table gastronomique « Le Carré des Sens », 141 suites affaires, 21 suites prestige et 3 suites spa. AAccccoorr :: CCAA eenn hhaauussssee Accor, leader confirmé des groupes hôteliers européens, a enregistré un chiffre d'affaires au 1er trimestre 2008 de 1 791 millions d'eu- ros, en progression de + 4,8% par rapport au 1er trimestre 2007. Concernant l'activité hôtelière en France, elle est restée soutenue avec + 6,5% de hausse du chiffre d'affaires , grâce à une très bonne performance des marques Novotel et Mercure, alors que les résultats dans le haut de gamme – Sofitel et Pullman – sont plus contrastées. Le groupe a ouvert 4 600 chambres au cours des trois pre- miers mois de 2008. BBoonn pprreemmiieerr ttrriimmeessttrree ppoouurr ll’’hhôôtteelllleerriiee ffrraannççaaiissee ?L'hôtellerie française, toutes catégories confondues, se porte bien avec une progres- sion de son RevPar (revenu par chambre disponible) de 7,1 % au premier trimestre 2008 selon une étude du cabinet MKG. Comme en 2007, la région parisienne obtient les meilleurs scores. Les prix moyens conti- nuent d'augmenter (+ 5,9%) pour atteindre 82,20 euros. L'hôtellerie haut de gamme enre- gistre l'augmentation de tarif la plus forte (+ 7,1%) à 189,60 euros.? Marriott International le Clarion Suites Accor Hôtellerie française BRÈVES Un nouveau resort de l
  • 61AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 SSuurr uunn ssiittee ddee ttoouuttee bbeeaauuttéé ooffffrraanntt ddeess vvuueess eexxttrraaoorr-- ddiinnaaiirreess ssuurr llee pplluuss vvaassttee llaaggoonn ddee ll''IIllee MMaauurriiccee,, eenn ffaaccee ddee ll''IIllee aauuxx CCeerrffss,, uunn nnoouuvveeaauu ddoommaaiinnee dd''eexxcceeppttiioonn oouuvvrriirraa llee 11eerr jjuuiinn:: ll''AAddaammaannttee AAnnaahhiittaa RRééssiiddeenncceess MMaauurriittiiuuss.. DDiissppoossééeess hhaarrmmoonniieeuusseemmeenntt eennttrree tteerrrree eett mmeerr,, àà pprrooxxiimmiittéé dd''uunn ggoollff ddee 1188 ttrroouuss,, lleess 7700 lluuxxuueeuusseess rrééssiiddeenncceess AAnnaahhiittaa,, rrééppaarrttiiss ddaannss 1133 bbââttiimmeennttss,, mmééllaannggeenntt lleess rrééfféérreenncceess ttrraaddiittiioonnnneelllleess aarrcchhiitteeccttuurraalleess mmaauurriicciieennnneess aauuxx ddeerrnniièèrreess tteennddaann-- cceess ccoonntteemmppoorraaiinneess ddaannss uunn ssoouuccii ddee ccoonncceeppttiioonn dduurraabbllee.. SSppaacciieeuusseess,, ddee 118800 àà 224400 mm22 aavveecc ddeeuuxx oouu ttrrooiiss cchhaammbbrreess,, eelllleess ooffffrreenntt uunnee vvéérraannddaa mmeeuubbllééee aavveecc ppiisscciinnee pprriivvééee eett ddiifffféérreennttss sseerrvviicceess hhaauutt ddee ggaammmmee ccoommmmee uunn mmaajjoorrddoommee eett uunn cchheeff ccuuiissiinniieerr.. AAnnaahhiittaa ssee ttrroouuvvee àà eennvviirroonn 3300 kkiilloommèèttrreess ddee ll''aaéérroo-- ppoorrtt SSeeeewwoooossaagguurr.. AAuu tteerrmmee dduu pprroojjeett eenn 22001122,, llee ccoommpplleexxee ddee vviillllééggiiaattuurree ccoommpptteerraa 331155 vviillllaass eett uunn ssppaa.. …… àà RRooiissssyy--CChhaarrlleess--ddee--GGaauullllee Dans le cadre d'un partenariat avec le groupe Eliance-Elior, un nouveau restaurant Exki vient d'ouvrir ses portes à l'aéroport de Roissy-Charles- de-Gaulle dans le terminal 2E Le groupe, spéciali- sé dans restauration rapide de qualité, implantée en Belgique ainsi qu'à Paris et en Italie, annonce une accélération de son expansion cette année avec l'ouverture de 12 nouveaux restaurants à Milan Paris, au Luxembourg et en Belgique, por- tant à 35 le nombre de restaurants de l'enseigne avant la fin de l'année. llaannccee ssoonn pprrooggrraammmmee ddee fifiddéélliissaattiioonn eenn EEuurrooppee Choice Hotels lance en mai 2008 en France, Suisse, Belgique, Espagne, Portugal, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Autriche et en République Tchèque, son programme de fidélisation inter- national baptisé Choice Privileges. Lequel est déjà en vigueur aux Etats-Unis, Mexique, Canada et en Irlande. Avec ce programme de fidélité, les clients peuvent cumuler des points et bénéficier ainsi de nuits offertes dans les éta- blissements du groupe (Comfort, Quality ou Clarion, Comfort Suites, Sleep Inn...) ou d'ac- quérir des primes aériennes auprès de l'une des 11 compagnies actuellement partenaires du programme de fidélisation. L'objectif à l'hori- zon 2010 est la mise en place du programme dans l'ensemble des 40 pays d'implantation du réseau. Exki Choice International Hotel Investments (IHI) a signé un accord de joint-venture avec la société Libyan Foreign Investment pour la construction d'un hôtel 5 étoiles de 360 chambres particulièrement tourné vers une clientèle affaires, dans le centre de Benghazi, la deuxième aggloméra- tion libyenne. MandarinIHI : accord pour un 5 étoiles en Libye dans le Yucatan Suitehotel, la chaîne du groupe Accor, lance la Suite box, des services multi- média et interactifs offerts, et en illimité : téléphone sur les numéros fixes et nationaux.?, accès Internet haut débit filaire, chaînes hert- ziennes et satellites (dont Suite TV dédiée aux clients Suitehotel), espace « Vos médias » pour un accès à Internet sur la télévision avec bureautique com- plète, MSN, vidéos, musiques et jeux à la demande. Les 15 hôtels en France en seront équipés d'ici fin mai, les autres établissements à l'é- tranger d'ici fin juin. Suitehotel lance la Suite box BRÈVES luxe à Maurice
  • 63AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 « L’ultime secret » ? Peut être... Il n’y a effectivement plus aucun doute sur la fin d’Antoine de Saint-Exupéry. C’est bien son avion qui a été retrouvé en Méditerranée et l’écrivain est bien mort abattu par un pilote allemand au retour d’une mission de reconnais- sance, le 31 juillet 1944. L’ultime mystère ? Peut être pas... Saint-Ex restera pour tous celui qui, un jour, est parti rejoindre le Petit Prince sur une étonnante planète où fume un volcan et pleure une rose. S’il est à nouveau entré dans l’Histoire, il ne quitte pas pour autant la légende. Et tout cela est affreuse- ment simple. Le livre de Jacques Pradel et Luc Vanrell n’en demeure pas moins passionnant. Dans sa simplicité, dans sa pureté pourrait-on même dire. Les auteurs racontent ce long et surprenant che- minement qui leur a permis de retrouver Horst Rippert le pilote allemand qui a des- cendu le lightning. Celui-ci rentrait d’un vol d'observa- tion et, étrangement, sem- blait s’offrir au destin. Les auteurs ne se mettent pas en avant. Ils ne cher- chent pas à se glorifier de ce scoop. Ils témoignent tout simplement de leur amour pour Saint-Ex et dévoilent celui que lui portait Horst Rippert. Et là se situe peut- être tout le secret de ce livre. Celui qui l’a tué, croyant seulement abattre un enne- mi, était un de ses admira- teurs. Mieux même un de ses disciples. Alors, une porte qui se refer- me ? Non, plutôt une porte qui s’ouvre sur un nouveau vol de Saint-Ex en compa- gnie de celui qui l’a aimé et tué. Horreur de la guerre ! A. de P. LIR E « Saint-Exupéry l’ultime secret » JJaaccqquueess PPrraaddeell eett LLuucc VVaannrreellll Editions du Rocher 190 pages / 19,90 €
  • 64 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 Saint Exupéry Voici une belle approche de Saint Exupéry, pour les plus jeunes peut être, mais qui plaira à chaque amateur de BD. Les auteurs ont choisi de raconter les épisodes marquants de la vie de Saint Ex. Et chaque épisode fait avancer le lecteur dans la découverte de celui qui a su donner une âme aux nuages. C’est aussi l’occasion de croiser les avions mythiques depuis le mono- plan de Salvez du baptême de l'air jusqu’au Lightning P 38 dans lequel il a disparu en passant par le Breguet 14 de l’Aéropostale ou le Caudron Simoun du raid avorté en Libye qui lui fit ren- contrer le renard du Petit Prince. Une jolie BD, rien que pour rêver. Ed. Le Lombard 44 pages / 15 € PPHH DDuurraanntt CC LLaavveerrdduurree Bessie Coleman, l’ange noir JJaaccqquueess BBééaall Parce la ségrégation l’empê- che d’apprendre à voler aux États-Unis, Bessie Coleman, jeune manucure noire améri- caine débarque un jour à Cherbourg pour devenir pilote en France. C’est d’a- bord au Crotoy, chez les frè- res Caudron qu’elle se rend. Là, elle apprend à voler et devient la première femme noire brevetée. Le 15 juin 1921, elle reçoit le brevet de la fédération aéronautique internationale. Après un per- fectionnement à la voltige en Allemagne elle devient un de grands noms des spectacles aériens sur tout le territoire américain. Mais surtout elle sera une de celles qui feront avancer la cause des noirs en un temps où le racisme régnait sur le continent. Elle devait hélas trouver la mort dans un accident stupide, le 30 avril 1926. Elle avait 34 ans. Le livre de Jacques Béal raconte avec passion cette vie qui fut le passage d’un ange noir autant dans le ciel des villes américaines que dans l‘histoire des États-Unis. Editions Michalon1 58 pages / 17 € TTeexxttee :: CChhrriissttiiaannee LLaabbllaanncchheerriiee PPhhoottooss :: TThhiieerrrryy SSeennii Du site d’atterrissage des planeurs à Bénouville, une nuit de juin 1944, aux falaises du Havre qui virent passer Costes et Bellonte avant leur grande traversée en septembre 1930, Christiane Lablancherie nous entraîne avec elle pour cinquante jolies promenades en Normandie. À un rythme qui n’est pas celui des jets la pro- ductrice de France 3 nous fait découvrir l'âme d’un pays qui est le sien et qu’elle aime. Elle sait dénicher de coins perdus et donnera l’envie à ceux qui ont l'habitude de la survo- ler cette province de s'y poser le temps d’un week en ou de plus longues vacances. tirages. ÉÉrriicc DDaauuttrriiaatt Pour son premier roman "Décompte final", Éric Dautriat marque un beau coup ! "Décompte final", c'est l'histoire du lanceur européen Ariane VI qui rate un décollage depuis sa base de lancement de Kourou en Guyane. Du coup, le programme Ariane s'enraye, les Chinois se mettent sur les rangs… Et quelques ingénieurs de centre de tir découvrent qu'il s'agissait finalement d'un sabotage ! Cette science-fiction est racontée avec un style maîtrisé, plaisant, parfois humoristique et toujours très vivant, liant les intrigues politico-financières mondiales avec les réalités d'un programme spatial sans pré- cédant. Il est aussi beaucoup question d'a- mour dans "Décompte final". Amour pas- sionnel des hommes et des femmes pour la conquête de l'espace à laquelle ils consacrent leur vie. Amour de la Guyane et de ses forêts équatoriales. Amour enfin entre deux héros du roman qui finissent par se retrouver après l'échec d'Ariane VI. Ce petit chemin... en Normandie «Décompte final» : et si Ariane avait été sabotée ? Si on connaît maintenant la fin de Saint-Exupéry, son enfance reste enco- re une discrète aventure. Un petit livre permet aujourd’hui de côtoyer le jeune Antoine, son frère François et ses sœurs dans la douceur d’un été d’avant guerre au château de Saint Maurice de Remens. Ce petit ouvrage délicieusement romancé, destiné en priorité aux ado- lescents, plaira tout autant aux adul- tes. Il permet de rencontrer l’enfant qu’a été l’auteur de Terre des hommes et de Courrier Sud. On vit avec lui l’été 1912 qui fut l'année de son premier vol. Longtemps la légende a laissé entendre que celui ci avait eu lieu en compagnie de Védrines. Il n’en est rien. Son premier vol, Antoine le fit en compagnie de Gabriel Salvez qui se tuera quelques mois avant la guer- re, en mars 1914. Ce que l'on sait par contre c’est qui se fit contre l’avis de sa mère. De la désobéissance naît parfois la volonté des grandes passions ! Editions Viltis 90 pages / 9 € Quand il avait 12 ans... Saint Ex LIRE BravoDelta AAllbbéérriicc ddee PPaallmmaaeerrtt Editions Ouest France 144 pages / 15,90 euros Ed. pascale galodé 466 pages / 24 €
  • ! 65AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 TURBULENCE... BravoDelta HUMEUR Accessibilité pour tous : la nouvelle réglementation SSoorraayyaa KKoommppaannyy Voilà un ouvrage indispensa- ble qui devra se trouver bien- tôt sur la table de tous les directeurs d’aéroports. En effet Soraya Kompany traduit dans un langage à la porté de tous les textes des codes de la cons- truction et de l'habitation, de l’urbanisme, de l’action sociale et de l’éducation sans oublier d’autres dispositions réglemen- taires relatives à la communi- cation et aux transports. Sans être de la vulgarisation au mauvais sens du terme, il permettra au responsable de l’aménagement, une approche dans tous les domaines de l’accessibilité des lieux pour les personnes qui connaissent un handicap de quelque ordre que ce soit. Editions du Puits fleuri 336 pages / 29 euros Taxés ! Je ne parlerai pas des trous d‘air d’Alitalia... Il est toujours triste de voir agoniser une compagnie plus que sexagénaire. Mais il semble que la politique, l’économie et bien d'autres maux se penchent sur la moribonde avec avidité. Aujourd’hui je voudrais souligner la nouvelle lubie des écologistes : « il faut taxer le kérosène ! » Eh oui le kérosène n’est pas taxé au titre de l’article 21 de la convention internationale de Chicago qui vise à une concurrence équitable entre transpor- teurs internationaux. Voilà qui est scandaleux à leurs yeux. Les avions ne paient pas de taxes sur leur carburant. Oh comme c’est mal. Ils doivent payer ! Surtout que ce sont les riches qui prennent l’avion. L’affaire n’est pas nouvelle. Les verts étaient déjà les premiers à évoquer cette idée. En 2004 déjà, les lobbies avaient fonctionné. En janvier 2005, lors de la réunion des ministres des finances du G7, à Londres, le président en exercice du Conseil des ministres européens des finances, Jean-Claude Juncker annonce que l'Union Européenne envisage l'introduction d'une taxe sur le kérosène Allemands et Français apportent leur soutien, Américains et Anglais s’opposent et l’idée n’aboutit pas. Aujourd’hui les écologistes remettent le cou- vert. C’est toujours la même tactique. Faire payer beaucoup par peu de gens. Cela évite les oppositions. Ceux qui ne paient pas sont plus nombreux et les plus contents. Alors comme il est vrai que ceux qui prennent le train sont plus nombreux que ceux qui prennent l’avion, il faut taxer l’avion. CQFD. Qu'importe si le train pollue plus (Cf. Aéroports et Compagnies N° 1) ou coûte plus cher : l’Etat encaisse en France un revenu net de 67€ pour 1 000 passa- gers-km dans l’aérien, tandis qu’il débourse 78€ pour les mêmes 1 000 passagers-km par le rail. Alors quel est l'intérêt des écologistes ? Veulent-ils seulement pourrir la vie des aviateurs comme ils ont réussi à pourrir la vie des automobilistes parisiens ? Beau programme. Tout cela est idéologique, au mau- vais sens du terme. Il serait peut-être temps de cesser de prendre aux sérieux ceux qui n’ont pour programme que d’e… les autres et de penser sérieusement aux vrais problèmes écologiques. Albéric de Palmaert rédacteur en chef P.S. Les 60 000 euros de dommages et intérêts versés par la com- pagnie aérienne à Carla Bruni seront reversés aux Restos du Coeur, agrémentés de 60 000 euros supplémentaires donnés par Nicolas Sarkozy. Dont acte. Porté disparu BBeerrggèèssee Editions Dupuis 48 pages / 9,20 € Le numéro 52 des aventures du plus célèbre trio aéronau- tique de la BD, Buck Danny, Tumbler et Tuckson, est cer- tainement un très bon cru de cette série mythique qui a fait naître tant de vocation d’avia- teur. « Porté disparu » entraîne le lecteur en Afghanistan à la recherche d’un agent de la CIA. Bien sûr ils le retrouveront, mais les méandres par lesquels passe le lecteur à leur suite sont parfai- tement maîtrisés. Bravo donc au scénariste. Les dessins, quant à eux, sont ceux d’un vrai spécialiste de l'aviation permettant à chacun de se régaler passant du C 130 Hercule au vieil Antonov 2 que certains apprentis para- chutistes seront heureux de retrouver. Bravo donc au dessinateur. Bravo tout sim- plement à Bergèse qui cumule les deux fonctions. Il a su s’établir comme le digne héritier d’Hubinon et Charlier. Les amoureux de l’avion de tous ages ne peu- vent que s’en réjouir.
  • 67AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
  • 68 AÉROPORTS & COMPAGNIES nn°°22 DOSSIER
Fly UP