The present document can't read!
Please download to view
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
...

Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les jeunes ?

by quebec-en-forme

on

Report

Download: 0

Comment: 0

21,795

views

Comments

Description

 
Download Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les jeunes ?

Transcript

  • 1. Colloque Alimentation et santé chez les jeunes: Connaissances et innovations pour lutter contre les tendances non-désirées Impacts physiologiques:À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les jeunes ? Vicky Drapeau, Ph.D., Dt.P., Université Laval 1
  • 2.  Portrait de l’alimentation des jeunes – en bref Conséquences sur la santé Réflexions - pistes de recherche Conclusions 2
  • 3. Portrait de l’alimentation des jeunes Apport Apport insuffisant excessif ↑ Sodium ↓ (sel) Légumes et fruits ↑ Gras saturés ↓ Produitslaitiers / calcium ↑ Mets préparés ↓ Fibres ↑ Restauration rapide Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) - Nutrition 2004 Enquête nationale nutrition santé (ENNS), 2006 3
  • 4. MENU 1 : Julie 10 ans MENU 2 : Marie 10 ans (fruits, légumes et produits laitiers) (Sans fruits, légumes ni produits Déjeuner : laitiers) Déjeuner :1 rôtie pain brun, 15 ml de beurre 2 rôties pain brun, d’arachide, 250 ml de lait 1 30 ml de beurre d’arachide, %, 1 poire. 250 ml de punch aux fruits. Collation a.m: Collation a.m: 4 craquelins de blé, 1 muffin aux bleuets commercial, 50 g de fromage cheddar, 250 ml d’eau. une petite boîte de raisins secs. Dîner : Dîner : Sandwich au poulet contenant Sandwich au poulet contenant (75 g de poulet grillé,15 ml de (75 g de poulet grillé,mayonnaise, 2 tranches de pain de 15 ml de mayonnaise, blé entier, 1 feuille de laitue 2 tranches de pain de blé entier), romaine),1 petit jus de légumes,1 250 ml de limonade, carotte, 4 biscuits aux brisures de chocolat. 175g de yogourt vanille Souper: 1 pomme. 75 g de boeuf grillé, Souper: 250 ml de riz blanc, 250 ml d’eau,75 g de boeuf grillé, 250 ml de riz 125 ml de jello aux cerises, blanc, 3 biscuits graham. 125 ml de brocoli,
  • 5. Pourcentages des recommandations atteints selon les 2 menus Menu AVEC FL et PL Menu SANS FL ni PL 300 250% des ANREF 200 Comble 150 100% des besoins 100 50 0 Calcium Vit. D Phosphore Acide folique Vit. C Fibres Vit. A ANREF pour combler les besoins d’une fille de 10 ans
  • 6. Quelles sont lesconséquences? 6
  • 7. Apport insuffisant/excessif Déficiences en  Maladies micronutriments chroniques Retard de croissance  Obésité Carie dentaire Troubles de développement cognitif/comportementa l ADA Reports, JADA, 2004 Wachs. Physiology and Behavior, 2007 7
  • 8. Faible apport en calcium chez les jeunes Influence la croissance osseuse Prédicteur d’un IMC et % de gras plus élevés Influence négativement le contrôle de l’appétit Major et al., Obe Rev, 9: 428-45, 2008 Gilbert et al., Brit J Nutr, 105:133-43, 2011
  • 9. Types d’alimentation et réussite scolaire Études Population Variables ↑ Aliments camelotes Fu 2 222 élèves ↓ Produits laitiers et al., 2007 primaires ↓ Fruits, légumes, poissons, etc. Plus faible Sigfusdottir 5 810 élèves ↑ IMC performance et al., 2007 secondaires ↓ Fruits et légumes ↑Aliments camelotes académique Florence 5 200 élèves ↓ Qualité et variété diète et al., 2008 primaires ↑ Pourcentage de gras ↓ Fruits et légumes*Après ajustements pour plusieurs certaines variablesconfondantes (ex.: sexe, poids, taille, variables Fu et al. J Am Diet Ass, 2007sociodémographiques, etc.) Sigfusdottir et al., Health education research, 2007 Florence et al., J School Health, 2008
  • 10. Types d’alimentation et risque d’obésité et diabèteFacteurs alimentaires Association avec le risque Obésité Diabète IIApport en glucides totaux ↔ ↔↑ IG/CG ↑ ↑↑↑Diète « western » ↑↑ ↑↑Fibres ↓↓ ↓↓↓ ↓↓Grains entiers CGlyc: Charge glycémiqueIGlyc: Indice glycémique; ↓↓Diète western : pain blanc, pommes de terre (frites, purées)↔ : Aucun effet, évidence probable; ↓↓: évidence probable; ↓↓↓: évidence convaincante↑: évidence possible; ↑↑: évidence probable; ↑↑↑: évidence convaincante Adapté de Buyken et al., Diabetologica, 53:406-18, 20
  • 11. Conséquences de l’obésité Ebbeling et al., Lancet, 2002; Olshansky et al., NEJM, 2005 11
  • 12. Obésité abdominale chez les jeunes Taylor et al., Int J Pediatr Ob, 5, 202-13, 2010Zimmet et al. The metabolic syndrome in children and adolescent- an IDF consensus report, Pediatr Diabetes, 8:299-306, 2007 12
  • 13. Prévalence mondiale (%) du syndrome métabolique chez les jeunes Augmente les risques… 40 32 • Diabète de type II %Prévalence (%) • Hyperuricémie 30 • Stéatose hépatique 20 10 (foie gras) 10 % 2% • Syndrome polykystique ovarien 0 (Filles) Total Poids Surpoids normal • Apnée du sommeil Taylor et al., Int J Pediatr Ob, 5, 202-13, 2010 13
  • 14. Conséquences de l’obésité ↓ de l’espérance de vie par rapport à leur parents Ebbeling et al., Lancet, 2002; Olshansky et al., NEJM, 2005 14
  • 15. Réflexions – pistes de recherche  Développer des mets avec valeur ajoutée  Développer l’autonomie des jeunes dans leurs choix alimentaires 15
  • 16. Mets rassasiants Densité énergétique ⇓ Indice glycémique ⇓ Fibres ⇑ Protéines⇑ Gras polyinsaturés Vitamines et minéraux Épices CondimentsDrapeau et al. In Handbook of Behavior, Diet and Nutrition, 201016
  • 17. Impact d’un mets rassasiant Mets isocaloriques (500 kcal)Mets « standard » Mets « santé » Pâtes carbonara Sauté au poulet185g - 2.7 kcal/g 400g - 1.25 kcal/g Poortvliet P et al. Br J Nutr. 97: 584-590, 2007. 17
  • 18. Impact d’un mets rassasiant sur l’apport calorique total 3500 - 418 kcalApport calorique p <0.05 total (kcal) 3000 2500 2000 Pâtes Sauté au carbonara poulet 18 Poortvliet P et al, Br J Nutr. 97: 584-590, 2007
  • 19. L’offre alimentaire à l’école - un défi de taille Projet « Boîtes à Lunch » Bonne valeur nutritive Rassasiant Abordable Au goût des jeunes! 19
  • 20. Degré de satisfaction des enfants 140 125 * 121 120 £ 109 99 Palatabilité (mm) 100 87 84 80 67 60 55 53 40 20 0£ = Significativement différent du menu mixte (P < 0,05) = Significativement différent du menu témoin (P < 0,05)*  Arguin, Pigeon, Drapeau et Tremblay, en préparation, 2011 20
  • 21. Le Nutriathlon en équipe Objectifs:  Augmenter la CONSOMMATION de légumes & fruits et de produits laitiers  Augmenter la VARIÉTÉ dans la consommation de L & F et PL  Développer l’AUTONOMIE des jeunes face à leurs habitudes alimentaires Analyser Boucle de Évaluer régulation d’une Planifier compétente Agir Jocelyn, Gagnon, Luc Nadeau et Vicky Drapeau ©Nutriathlon
  • 22. Conclusions Mauvaise alimentation des jeunes – apport insuffisant/excessif Conséquences – déficiences, croissance, maladies chroniques et obésité Changement - un défi de taille  Offre alimentaire  Comportements  Collaboration 22
  • 23. Remerciements / Questions ? Catherine Dufour, candidate à la maîtrise Merci de votre attention! Vicky Drapeau, Ph.D., Dt.P. Professeure adjointe Département déducation physique (bur. 2214) PEPS, Université Laval 2300 rue de la Terrasse Québec, Québec G1V 0A6 Tél: 418-656-2757 Fax.: 418-656-3020 vicky.drapeau@fse.ulaval.ca 23
Fly UP