...

LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE

by chokri-soltani

on

Report

Category:

Healthcare

Download: 0

Comment: 0

1,882

views

Comments

Description

LES RISQUES LIES AUX OPÉRATIONS DE SOUDAGE
Download LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE

Transcript

  • 1. • Comment éviter l’exposition des soudeurs aux risques de soudage ?•Comment réduire les émissions fumées de soudage aux postes detravail ?2
  • 2. 3
  • 3. 4
  • 4. 5
  • 5. 6
  • 6. Est-ce que la « basse tension »peut tuer ?7En 220 VOLT…
  • 7. 8
  • 8. Multiples kératoses actiniquesen voie de dégénérescenceet dégénérées en carcinomeépidermoïde du visage ainsique volumineux carcinomesépidermoïdes du dos desmains chez un soudeur à l'arcde 75 ans.Le début de ses lésions estaproximativement celui de saretraite à l'age de 65 ans.http://www.atlasdedermatologieprofessionnelle.com/index.php/Soudage9
  • 9. http://www.atlasdedermatologieprofessionnelle.com/index.php/Soudage10
  • 10. http://www.atlasdedermatologieprofessionnelle.com/index.php/Soudage11
  • 11. 1. Risques physiques liés au soudage Rayonnements :› Visible› UV› Infra rouge Ionisants avec certaines baguettes:› Baguettes au thorium. Champ électromagnétique. Projection de matière. Risque électrique. Bruit12
  • 12. 2.Risques chimiques liés au soudageIl existe une grande variabilité desfumées de soudage, en fonction dutype de soudageCette variabilité dépend de 3 facteurs:Le produit d’apport lors du soudage:environ 80 % des poussières sontlibérées par ce produit d’apport.Le métal de base: c’est à dire ce quel’on soude.L‘état de la surface de ce que l’onsoude: revêtement de protection,peintures, vernis, contaminants tels queles huiles, graisses, produits qui ont servià nettoyer la pièce13
  • 13. ESPACES CONFINES RISQUES ERGONOMIQUES ET POSTURESRISQUES INCENDIE ET EXPLOSIONRISQUES DIVERS…14
  • 14. LES TRAVAUX ENHAUTEURLES TRAVAUX ENHAUTEUR15
  • 15. 16
  • 16. Amarrage des charges..Déplacements…17
  • 17. FUMEES DE SOUDAGE ET DE COUPAGE(gaz + particules)18
  • 18. 19
  • 19. NIVEAUDURISQUEGLOBAL(100%)Risque dûau métald’apport(95%)Risque dûau métal debaseRisque dûaurevêtementPeinture, huile,graisse ,solvants dedégraissage etc.Risque dûaux gazFUMEES DE SOUDAGE(gaz + particules)Fils ,électrodeenrobéeSELON TECHNIQUEDE SOUDAGEAcier, acier inox,aluminium etc.20
  • 20. Taux defumée eng/min21
  • 21. • 1- DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUEÉviter les risques (supprimer),• LES PRINCIPES GENERAUX DE LA PREVENTIONÉvaluer les risques qui ne peuvent êtreévités,Combattre les risques à la source,Adapter le travail à l’homme,Tenir compte de l’évolution de la technique,Remplacer ce qui est dangereux par ce quin’est pas dangereux ou moins dangereux,Planifier la préventionRespecter la priorité des mesurescollectives sur les mesures individuellesDonner les instructions appropriées auxtravailleurs.LA PREVENTION INTERGREELA PREVENTION COLLECTIVELA PREVENTION INDIVIDUELLELA PREVENTION PAR DISPOSITIONSCOMPLEMENTAIRESLA PREVENTION PARL’ORGANISATIONMOYENSMATERIELS22
  • 22. Autre mode d’assemblagenotamment mécanique, avecboulons, rivets...REMPLACER LE MEULAGE PAR LECHANFREINAGE BURINAGE ET SABLAGE 23
  • 23. suppression de la silice dans les électrodesenrobées,substitution des électrodes en tungstène thorié(marquage WT) avec électrodes en oxyde delanthan (marquage WL) ‘selon inrs FAS 20’.24
  • 24. ElectrodesSoudageTIG25
  • 25. Choisir un procédé moinsémissif :les procédés les plusémissifs de fumées sontle soudage avecélectrode enrobée et le soudage avec fil fourréle dégagement de fuméesdu TIG est faible,le soudage sous flux enpoudre est généralementautomatisé et ledégagement de fumées estfaible.le soudage avec électrode enrobéele soudage avec fil fourré26
  • 26. Remplacer le soudage avec fil fourré par dusoudage sous gaz protecteur avec fil plein,moins émissif.Choix possibles :.Soudage à l’arc submergé ou soudure sousflux, semi-automatisé,.Soudage TIG semi-automatisé,.MIG pulsé (semi-automatique permet derégler l’intensité du courant). Technique fil fourré avec gaz:la protection de la soudure est assurée, en partie, par le flux solide interne, et en partiepar du gaz actif (CO2 ou CO2 + argon) ou du gaz inerte (argon, hélium ou mélange desdeux). Technique fil fourré sans gaz:la protection de la soudure est entièrement assurée par le flux solide interne contenudans le fil tubulaire.Les fumées sont plus importantes que lors de la mise en oeuvre de la technique fil fourréavec gaz.27
  • 27. - Privilégier les procédés sans métal d’apport ou avec métal d’apportpeu émissif (classification norme NF EN ISO 15011-4 qui classe les métauxd’apport en fonction de la toxicité des fumées du plus dangereux « 0 »au moins dangereux « 5 » et de la quantité de poussières émises dumoins « a » au plus « e ») : utiliser de préférence l’indice a et proche ouégal à 5.-Réduire l’intensité du courant (l’émission de fumées augmente avecl’intensité du courant)-Réduire le diamètre de l’électrode (plus il est élevé, plus l’intensité ducourant augmente ainsi que l’émission de fumées)-Réduire la longueur de l’arc (la production de fumées augmente avecla longueur de l’arc).- Changer le gaz de protection ; par exemple ajouter de l’argon au gazcarbonique diminue la quantité de fumées.28
  • 28. Equipement de rotation de pièce decharpente métal29
  • 29. Hydraulic positioners of the HP-Rangefor a workpieceload from 3 tons up to 30 tonsStandard positioners of the R-Rangefor a workpieceload from 50 kg up to 10 tons30
  • 30. plate-forme de soudage des bacs31
  • 31. Préparation des pièces à souder :- enlever la peinture, l’huile, le revêtement de surface,- ne pas utiliser de solvants chlorés- assurer un temps de séchage suffisant des solvants avantsoudage32
  • 32. Automatisationdes procédésde soudageavec suivi parcaméra.33
  • 33.  Aspiration localisée des fumées de soudage et vérification de lavitesse d’air (0,5 m/s au point de soudage) Ordre préférentiel pour le choix d’un dispositif de captage (guide ventilation INRS, ED 668) :TORCHE ASPIRANTEGABARIT ASPIRANTETABLE ASPIRANTECABINE DE SOUDAGECAISSON ASPIRANTBRAS ARTICULEHOTTE ASPIRANTEDISPOSITIF CAPTAGE RECEPTEUR SURPOSTE ROBOTISEVENTILATION GENERALE12345678934
  • 34.  Mesure sur les dispositifs de ventilation et captage(vitesse d’air et débit), prélèvements atmosphériques,35
  • 35. 36LA PRISE EN CHARGEDES NOUVEAUXENBAUCHESLA FORMATION ET LESHABILITATIONSLE PORT DES EPILA PREVENTIONMEDICALELES FACTEURS HUMAINS
  • 36. LES FACTEURS HUMAINSLA PRISE EN CHARGEDES NOUVEAUXENBAUCHESLA FORMATION ET LESHABILITATIONSLE PORT DES EPILA PREVENTIONMEDICALE37Protection et prise en charge des nouveaux embauchésIl est interdit d’occuper des travailleurs nouvellement recrutés et n’ayant pasl’expérience requise pour travailler sur des équipements de travail dangereux.La formation et l’habilitation des ouvriersLe chef de l’établissement doit former de manière appropriée les travailleurs sur lesrisques et les moyens de preventionLe port des équipements de protection individuelleIl est interdit d’admettre des ouvriers ou des ouvrières s’ils ne portent pas desvêtements ajustés et non flottants, ainsi que les équipements de protectionindividuelles indispensables.la mise en surveillance médicale renforcée (S.M.R.)En dehors des risques spécifiques liés à leur métier (bruit, vibrations transmises auxmembres supérieurs…), la mise en surveillance médicale renforcée (S.M.R.) deschaudronniers, métalliers, monteurs en charpente métallique, serruriers, soudeurs ettuyauteurs exposés habituellement aux fumées de soudage est oblogatoire.
  • 37. Les moyens de préventionorganisationnelsLES PROCEDURES SECURITAIRESLES VERIFICATIONS PERIODIQUESLES DOCUMENTS DE SECURITEPLANIFIER LA DEMARCHE38
  • 38. Analyse de la situation de travailObservations et entretiensPropositions d’actionsRéalisations éventuelle d’essaisValidation par les utilisateursEtablissement d’un cahier des chargesCritères: performances aérauliques et expositionsConsultations et choix d’un fournisseurRéalisationVérification de l’atteinte des objectifsAcceptation des moyens mis en oeuvrePLANIFIER LA MEMARCHEMILIEU DETRAVAILPOSTE DETRAVAILPIECES ETPROCEDEDESOUDAGEOPERATEURENTREPRISE SPECIALISEE39
  • 39. 40
  • 40. 41
  • 41. Le soudage par friction-malaxageLe soudage par friction-malaxage (Friction Stir Welding - FSW) permet de réaliser dessoudures à l'état solide sans faire fondre le matériau. Afin de réaliser une soudure, unoutil doté d'un épaulement et d'un pion est mis en rotation avant d'être pressécontre les pièces à souder jusqu'à ce que l'épaulement prenne appui sur la surfacedu matériau. Lorsque l'épaulement en rotation entre en contact avec le matériau, lefrottement généré produit un échauffement du matériau, ce qui le rend plusfacilement déformable. À la suite du contact entre l'épaulement et le matériau,l'outil est déplacé dans l'axe de la soudure, permettant ainsi de réaliser l'assemblage.42
  • 42. 43
  • 43. Le transfert par court-circuit (short-arc)Le transfert globulaire (grosse-goutte)44
  • 44. Equipement de rotation de pièce decharpente métal45
  • 45. Equipement de rotation de pièce decharpente métal46
  • 46. Positioners of the L-range from 500kg to 30tonshttp://www.directindustry.fr47
  • 47. Bonne efficacité pour lesoudage à plat et en angleSystème mobileDébit d’air mis en oeuvre réduitMoins maniable qu’une torchetraditionnelleUniquement pour MIG-MAG,fil fourré.48
  • 48. Pour pièces de grandes sériesBonne efficacitéDébit d’air mis en oeuvre réduitNécessite une bonne conceptionPeut gêner le chargement et ledéchargement des piècesSystème fixe49
  • 49. Bonne efficacitéRéservé aux pièces de petites etmoyennes dimensionsSystème fixe50
  • 50. à ventilation horizontale à ventilation verticaleBonne efficacitéProtège efficacementle reste de l’atelierNe permet pas de tournerautour de la pièceOccupe de la place dansl’atelierApprovisionnement de lapièce limité par l’ouverturede la cabinePermet de tournerautour de la pièceProtègeefficacement lereste de l’atelierNécessite le port d’un masqueà ventilation assistéeOccupe de la place dansl’atelierApprovisionnement de la piècelimité par l’ouverture de lacabine51
  • 51. Débit d’aspiration plus faible que latable (mais moins efficace)Plus efficace que le bras aspirant(fentes fixes) … si système bien étudiéRéservé aux pièces de petites etmoyennes dimensionsSensible au courant d’air52
  • 52. Bonne efficacité si bras bienpositionnéAdapté aux soudures depetites taillesNécessite le rejet à l’extérieurNécessite des repositionnements fréquents du brasNe pas dépasser 20 cm de distance par rapport àl’endroit de la soudureNon adapté aux soudures de grande longueur53
  • 53. Interdire l’emplacement de la tète de l’opérateurentre le mouvement des fumées et la hotteadapté aux soudures par robotSeulement sur postes robotisésPas toujours positionnable au dessus des postes(ponts roulants)Peut nécessiter des débits élevésTrès sensible aux courants d’airCompensation d’air obligatoireMoyenne efficacité…Permet d’isoler les postes de travailCaptage sur le principe dumouvement naturel du polluantFacilité de mise en oeuvre54
  • 54. Cas particulierSOUDAGE ENTIEREMENTAUTOMATIQUEPAS D XPOSITION POUR LESSOUDEURS55
  • 55. Avantages :Permet de diluer le polluant et protège lesopérateurs travaillant dans le localInconvénients :Ne protège pas le soudeurNécessite de forts débits (fonction du volumede l’atelier et de la quantité de pollutiongénérée)Compensation d’air obligatoire56
  • Fly UP