• 1.www.lemonde.fr64e Année - N˚19637 - 1,30 ¤ - France métropolitaine ---Mercredi 12 mars 2008Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Eric Fottorino Le MoDem est l’acteur ambiguBoeing conteste en justice le contrat d’EADS du second tour des municipalesaux Etats-Unis ’action EADS plongeait en Bourse Entretien « C’était une erreur de vouloir politiser cette élection », nous déclare Alain JuppéMarseille, le MoDem conclut une du parti centriste « non aligné », va devoirBayrou (3,7 % des suffrages en cumul natio-a Interview. Alain Juppé : « Les excès L mardi 11 mars au matin. Le construc- teur aéronautique européen subit le contrecoup de deux mauvaises nouvelles.Aalliance avec la gauche pour battreJean-Claude Gaudin. A Toulouse, il se rallie au maire UMP en ballottage diffici-compter sur le bon vouloir de l’UMP s’ilveut être élu maire. D’ailleurs, Alain Juppé,le triomphateur de Bordeaux, dit au Mondenal, contre 18,5 % lors de la présidentielle),mais il se retrouve en position d’arbitredans plusieurs villes importantes. démagogiques contre le gouvernement ont remobilisé notre électorat ». Page 10 a Portrait. Valérie Fourneyron, Boeing va contester la décision de l’US Air Force d’accorder un contrat d’avions ravitailleurs de 35 milliards de dollars au le, Jean-Luc Moudenc. A Paris, le mairequ’il souhaite la victoire de François Bay-La relative contre-performance du la socialiste qui a enlevé Rouentandem EADS-Northrop Grumman. Le socialiste, assuré de sa réélection, renvoie rou à Pau, mais qu’il n’ira pas le soutenir.MoDem n’oblige pas la direction nationa- à la droite dès le premier tour. Page 17groupe de Chicago va demander au les négociations avec le MoDem au lende- La diversité de ces situations souligne le du PS à transiger, tandis que l’UMP est a Cantonales. La gauche espèreGovernment Accountability Office, l’orga- main du second tour. A Pau, enfin, Françoisun paradoxe : le MoDem n’a su capterplutôt encline à négocier pour sauverremporter trois à six cantons, le PS peut ne d’investigation du Congrès, de réexa- Bayrou lui-même, fondateur et présidentqu’une fraction de l’électorat de Françoisquelques villes. a ravir la Seine-Saint-Denis au PCF. Page 13miner cette décision du 29 février. Une procédure qui va durer cent jours. Louis Gallois, le patron d’EADS, considère que Intempéries L’Europe de l’Ouest a été traversée par une forte tempête « le processus a été mené de manière extrê- mement professionnelle, transparente et équilibrée ». Seconde raison qui explique le recul de l’action EADS mardi matin : la publication par le groupe de résultats moins bons que prévu pour 2007. Il a per- du 446 millions d’euros l’an dernier, à comparer avec un bénéfice de 99 millions d’euros en 2006. a Lire page 14Un essai vaccinal pour lutter contre l’hypertension ourra-t-on un jour se vaccinerP contre l’hypertension artérielle ? C’est ce que laisse espérer un essai clinique conduit par une société suisse, dont les résultats sont publiés dans la revue The Lancet. Le vaccin expérimental testé par Cytos Biotechnology permet de diminuer la tension artérielle, notam- ment au petit matin. L’originalité de cet- te approche vaccinale est saluée par les spécialistes, qui soulignent cependant une inconnue de taille : on ne peut exclu- re que des injections répétées engen- drent des affections auto-immunes, com- me celles observées dans un autre essai vaccinal destiné à lutter contre la mala- L’Artemis s’est échoué, lundi 10 mars, aux Sables-d’Olonne (Vendée). Des a été secouru en Manche. Près de 60 000 foyers ont été privés d’électricitédie d’Alzheimer. a vents ont soufflé jusqu’à 130 km/h sur l’Europe. L’équipage d’un chalutier en France. La chute d’une branche a tué une femme dans l’Eure. F. PERRY/AFPLire page 8 PAGE TROISUne kidnappeuse, un flic déchu : SNCF UK price £ 1,40 La France fermée sombres héros du cinéma français Grève La CGT appelle à une aux Tchétchènes grève à la SNCF, mercredi Adam Siev, un Tchétchène 12 mars. La première de 28 ans, a pu rejoindreà laquelle devra faire sa fiancée, réfugiée à Angers, face Guillaume Pepy et demander l’asile. Maisen sa qualité de nouveau c’est sans doute le dernier, président de l’entrepriseferroviaire. Page 15© Martin dʼOrgeval car Paris a pris des mesures pour interrompre la filière.Irak France-IsraëlLes supplétifsFrançois-Marie Banier Rapprochementde l’Amérique Shimon Pérès, président israélien et Prix NobelHier, ils étaient deJohnny Dasoloredoutables ennemis. Ces roman de la paix, effectue la80 000 hommes, dont plus première visite d’Etat ende 80 % de sunnites, sont France depuis le début dumiliciens, au service de et mandat de Nicolasquot;Des moments de grâce oùsalariés par les Etats-Unis.l'amitié enchante les lieux, Sarkozy. Un symbole fort Reportage pages 18-19 après des années de froid. donne un surcroît de beauté Pages 4, 21 et l’éditorial page 2.Tilda Swinton dans le rôle principal de « Julia ». CAMILLE NATTA aux femmes et procureSanté l'illusion que le monde estuteur de La Vie rêvée des Même désespoir pour le poli-à prendre.quot;Aanges en 1998, le cinéastefrançais Erick Zonca est de retour avec Julia. Porté par l’inter- cier, moralement défait et physi- quement détruit, joué par Daniel Auteuil dans MR73, nouveau filmLes adolescentsont changéBernard Pivot, Le Journal du Dimanche prétation stupéfiante de Tilda Swin-de l’ancien flic Olivier Marchal,Plus grands, pubères ton, le film se joue des codes du qui veut remettre au goût du jourplus tôt, plus enclinsPour en savoir thriller pour suivre la cavale d’unele bon vieux polar à la française.plus sur nous,tournez ces pages. femme cynique au bout du rouleau, kidnappeuse d’enfant pour tenter d’échapper à sa déchéance.Et toutes les sorties de la semaine. aLire pages 31 à 33à l’obésité : les adolescentsne sont plus tout à faitce qu’ils étaient. Page 34Gallimard Algérie 60 DA, Allemagne 1,90 ¤, Antilles-Guyane 1,90 ¤, Autriche 2,00 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 400 F CFA, Canada 3,25 $, Côte d’Ivoire 1 400 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 20 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 400 F CFA, Grande-Bretagne 1,40 £, Grèce 2,00 ¤, Hongrie 650 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,00 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Maroc 10 DH, Norvège 24 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 1,90 ¤, Sénégal 1 400 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 25 KRS, Suisse 2,90 FS, Tunisie 1,8 DT, USA 3,30 $, Afrique CFA autres 1 400 F CFA,
  • 2. 2 0123Mercredi 12 mars 2008EditorialL’emploi au milieu du gué Sarkozy et Israël L a polémique sur le pouvoir d’achat est un exception à la règle. Les 25 millions d’actifs ont étédix ans, avec une croissance équivalente, la France signe qui ne trompe pas : le chômagedépassés en 1985, et les 28 millions devraient l’être voyait au mieux son chômage se stabiliser. Dans une n’est plus la principale préoccupation descette année. Comme le prouve la baisse du chôma-économie industrielle, ce sont les gains de producti- Ce n’est peut-être qu’un hasard du calendrier Français. Cette peur n’a pourtant pas dis-ge, la croissance est suffisante pour encaisser cette vité qui provoquent la croissance et génèrent doncdiplomatique, mais il n’en est pas moins paru. Le retentissement provoqué par la augmentation. En 2007, pas moins de l’emploi. Mais, en 2007, en France, l’emploi et lasignificatif que Shimon Pérès soit le pre- fermeture annoncée de l’usine ArcelorMittal de300 000 emplois ont été créés. Quasiment un croissance économique ont progressé au même ryth- Gandrange en témoigne. Ces sentiments contradic-record. Dans certains secteurs, c’est l’euphorie. me (+ 1,9 %). Si ces chiffres se confirment, cela signi-mier président étranger à se rendre en visite toires correspondent assez bien à la réalité statisti-L’Association pour l’emploi des cadres (APEC),fie que les gains de productivité ont été nuls. Sansd’Etat en France depuis l’élection de Nico-que : avec 7,5 % d’actifs sans emploi en métropole, gérée par les partenaires sociaux, estime que doute parce que, dans une économie de services, las Sarkozy. Le président de la République se veut un le chômage retrouve un plancher qu’il n’avait pas d’autres critères sont à prendre en compte. Réduire « ami véritable du peuple juif et de l’Etat d’Israël » et atteint depuis 1983, mais il n’a pas disparu pour les emplois créés en 2007 à des « petits boulots » est qualifié comme tel par les dirigeants israéliens. Son entrée à l’Elysée a été saluée par les dirigeants autant. Dans certains départements – le Nord, l’Hé- rault, le Gard, les Bouches-du-Rhône, notam- Analyse serait excessif. Néanmoins, une partie d’entre eux – entre 50 000 et 100 000 – seraient des services aux israéliens, même si, après une période très tendue, les ment –, il dépasse même encore les 10 %.particuliers, des emplois à temps très partiel. relations entre les deux Etats s’étaient un peu amélio-La référence à 1983 ne doit pas laisser croire que Frédéric LemaîtreRésultat : 1,4 million de personnes (soit 5,6 % rées avec la visite à Paris en 2005 d’Ariel Sharon. nous sortons d’un tunnel long de vingt- Editorialiste des actifs), salariées à temps partiel, souhaiteraient Mais Jacques Chirac était toujours considéré commecinq années. Au dernier trimestre 2001, le taux detravailler davantage. Dans certains secteurs comme chômage était certes un peu plus élevé (7,7 %), mais66 000 nouveaux emplois de cadres ont vu le jourla grande distribution, la pression est forte pour que le continuateur gaulliste de la « politique arabe de la nous étions encore plus près de la barre desen 2007, une progression de 23 % par rapport à l’an-les directions favorisent le passage à temps complet France ». deux millions de chômeurs (2,048 millions, contre née 2006. Alors que cette catégorie sociale connaît de leurs salariés. Par ailleurs, 700 000 personnesDès avant son élection, M. Sarkozy avait pris ses dis- 2,084 aujourd’hui). Pour mémoire, le million de une situation de plein emploi, avec un taux de chô- sans emploi disent vouloir travailler. Mais comme tances avec cette filiation. Non seulement il se refusait chômeurs a été dépassé (à la hausse cette fois) aumage de 3,8 %, l’APEC prévoit pour 2008 une nou-elles n’ont pas effectué de démarche récente ou ne à répéter les déclarations officielles et équilibrées sur ledeuxième trimestre 1977, et les deux millions velle progression de 25 % des recrutements. sont pas disponibles dans les deux semaines à conflit israélo-palestinien. Il les qualifiait de « palino- sept ans plus tard. Le pire – 10,9 % et 2,8 millions Malgré la crise actuelle, banques et assurancesvenir, elles ne sont pas comptabilisées parmi les dies » contredites par la tradition du ministère des affai- de chômeurs – remonte au deuxième trimestre desont les secteurs les plus porteurs. Même si l’indus- demandeurs d’emploi. res étrangères consistant à « diaboliser Israël ». Il expri-l’année 1997. trie recrute, ce secteur continue, globalement, de mait franchement sa proximité avec l’Etat hébreu et il Malgré tout, pourquoi bouder notre plaisir ? détruire des emplois. Heureusement, les services et Inégalités salariales Alors qu’à la fin des années 1990 certains déclinolo- la construction en créent bien davantage. Même On le voit : la situation de l’emploi s’améliore était soucieux de ne pas le voir se perdre dans le rôle de gues nous avaient prédit la fin du travail, il n’en est sans les turpitudes de ses dirigeants, l’Union desmais reste insatisfaisante. Son évolution risque l’agresseur alors qu’il le tenait pour la victime. Il n’est rien. Il n’y a même jamais eu autant de salariés surindustries et des métiers de la métallurgie (UIMM)même d’accentuer les inégalités, avec, d’un côté, les donc pas étonnant qu’il ait été reçu en Israël en hom-la planète. Mieux : malgré l’arrivée tout à fait excep- n’aura plus demain la place qui était la sienne hier. cadres toujours très recherchés, et donc correcte- me d’Etat au temps où il était simple président detionnelle de centaines de millions de Chinois et d’In-Les services vont prendre le relais.ment rémunérés, et, de l’autre, une multiplication l’UMP.diens sur le marché du travail mondial, l’Occident Cette transformation explique une partie du mys- d’emplois peu qualifiés. On peut regretter cetteMais l’amitié crée des obligations. A l’instar d’unvoit à la fois sa population active augmenter et sontère. Impossible autrement de comprendre pour-situation, mais ne soyons pas hypocrites : un pays autre ami d’Israël, François Mitterrand, plaidant pourtaux de chômage diminuer. La France ne fait pas quoi le secteur privé crée tant d’emplois. Il y a qui, chaque année, laisse 160 000 jeunes sortir du la création d’un Etat palestinien à la tribune de la Knes-système scolaire sans diplômes ne peut pas espérer set, M. Sarkozy est convaincu que son soutien de princi-avoir une économie qui ne reposerait que sur des pe à Israël lui impose de mettre en garde ses dirigeantsUIMM par Nicolas Vial emplois stables et qualifiés. C’est pour cette raison que, de Martine Aubry à la CFDT, une partie de la contre une politique qu’il juge contraire aux objectifs gauche préconise depuis longtemps le développe- poursuivis. Ce « langage de la vérité » l’amène à réité-ment des « emplois de proximité ». rer la position classique de la diplomatie française : laComme le note Patrick Artus, économiste chez meilleure garantie de sécurité pour Israël est la créa- Natixis, la France (comme l’Espagne et l’Italie) voit tion d’un Etat palestinien moderne, démocratique et ses inégalités salariales s’aggraver parce que des viable avant la fin de 2008, et cette création suppose la personnes exclues jusqu’ici du marché du travail fin de la colonisation. obtiennent des emplois peu qualifiés. La situationCar, sur le fond, la politique de la France au Proche- est différente (et pire) en Allemagne, où, en six ans, la part de la population menacée de pauvreté (car Orient n’a pas fondamentalement changé depuis l’élec- gagnant moins de 70 % du salaire médian) a bondi tion de M. Sarkozy. On pourrait même soutenir qu’en de 18,9 % à 25,4 %. Pas moins de cinq millions d’Al- dix mois le président de la République a mené une poli- lemands ont quitté la classe moyenne et font partie tique arabe très active, visitant nombre de pays, dudes défavorisés. Schématiquement, l’ascenseur Maghreb au golfe Persique, leur promettant l’aide fran- social monte du sous-sol au rez-de-chaussée en çaise pour construire une industrie nucléaire civile et France, il descend du premier étage au rez-de- annonçant la création d’une base militaire permanente chaussée outre-Rhin. à Abu-Dhabi. Il est vrai que la perception du danger ira-Outre la tertiarisation de l’emploi, l’autre caracté- nien, commune à la France et à Israël, n’est pas étran- ristique de la baisse actuelle du chômage est qu’elle ne semble pas s’accompagner d’une réforme struc- gère à cet activisme. Les dirigeants israéliens savent turelle du marché du travail. Sur les trois spécifici- gré à la France de sa fermeté sur ce dossier. tés du chômage en France – exclusion des jeunes,Mais ce qui a changé surtout entre Paris et Jérusa-des plus âgés et durée d’inscription à l’ANPE plus lem, c’est le climat. Et, comme l’a dit l’ambassadeur longue –, seule la troisième évolue (un peu) dans le israélien en France, dans une atmosphère d’ouverturebon sens. Comme le note le Conseil d’orientation de même les désaccords sont plus faciles. al’emploi – un organisme paritaire rattaché au pre- mier ministre –, « la France présente des résultats cor- rects sur l’emploi des 25-54 ans ». Le problème est Société éditrice du « Monde » SAque « l’emploi des jeunes a décroché depuis les années Président du directoire, directeur de la publication : Eric Fottorino 1970 » et que « l’emploi des seniors s’est effondré dans Vice-président, directeur général : David Guiraud les années 1980 et ne s’est pas amélioré depuis ». Secrétaire général du directoire : Pierre-Yves Romain Conclusion : alors que l’Union européenne s’estDirecteur du « Monde » : Eric Fottorino Directeur adjoint : Laurent Greilsamer fixé comme objectif de parvenir à un taux d’emploi Directeur général délégué : Patrick Collard de 70 % en 2010, il oscille en France autour de Directeur de la rédaction : Alain Frachon 60 %. Un niveau insuffisant pour que les FrançaisDirecteur adjoint de la rédaction : Jacques Buob aient vraiment le sentiment que le chômage ne les Directeur éditorial : Gérard Courtois menace plus. a Rédacteurs en chef : Sophie Gherardi, Patrick Jarreau, Michel Kajmanet Franck Nouchi (« Le Monde 2 ») Responsable de la conception : Eric AzanCourriel : [email protected] artistique : Quintin Leeds ; chef d’édition : Françoise Tovo Délégué général : Olivier Biffaud ; secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco Médiatrice : Véronique Maurus Directeur des relations internationales : Daniel VernetConseil de surveillance : Louis Schweitzer, président La spirale du Proche-Orient Anciens directeurs : Hubert Beuve-Méry (1944-1969), Jacques Fauvet I(1969-1982), André Laurens (1982-1985), André Fontaine (1985-1991),tzhak Rabin, le premier ministre israélienperfusion. La suspension des pourparlers qu’ilentre Israéliens et Palestiniens manifestant uneJacques Lesourne (1991-1994), Jean-Marie Colombani (1994-2007) assassiné à Tel-Aviv par un juif extrémiste avait décidée après les bombardements israéliensouverture d’esprit d’autant plus grande qu’ils Le Monde est édité par la Société éditrice du Monde SAen novembre 1995, avait forgé un principe : sur Gaza n’a pas résisté à quelques heures d’entre- n’avaient pas de responsabilités politiques, les Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 15 décembre 2000. Capital social : négocier avec les Palestiniens comme s’il n’y tien avec la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice.contours d’une solution sont connus. Le but est 149 017 497 ¤. Actionnaires directs et indirects : Le Monde SA, Le Monde et Partenaires Associés, Société des rédacteurs du Monde, Société des cadres du Monde, Société des employés du Monde,avait pas de terrorisme, combattre le terroris-On devrait s’en féliciter comme on devrait clair, mais le chemin qui y mène est semé d’embû- Société des personnels du Monde, Fonds commun de placement des personnels du Monde, Société des me comme s’il n’y avait pas de négociations.savoir gré au premier ministre israélien de ne pasches sur lesquelles buttent tous les jours les prota- personnels du groupe des publications de la Vie catholique, Association Hubert-Beuve-Méry, Société des lecteurs du Monde, Le Monde Entreprises, Le Monde Europe, Le Monde Investisseurs, Le MondeEhoud Olmert, son lointain successeur, n’a ni son avoir remis en cause la reprise des négociationsgonistes du drame. Presse, Le Monde Prévoyance, Claude-Bernard Participations, Investmonde.charisme ni sans doute sa vision stratégique, après l’attentat contre la yeshiva de Jérusalem.Toutes tendances confondues, les Israéliens même s’il s’est résolu à accepter le principe deLes apparences au moins sont sauves. Le prési-insistent sur les garanties de sécurité. Cette exigen-Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; télécopieur : 01-57-28-21-21 deux Etats sur le territoire de la Palestine manda- dent George Bush peut continuer à feindre de croi-ce est légitime. Ils veulent même imposer une pério-Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; taire. A la tête d’une coalition dont la longévité estre que l’Etat palestinien verra le jour au côté dede probatoire entre un éventuel accord de paix et sa Par courrier électronique : [email protected]édiateur : [email protected] paradoxalement assurée par la fragilité – person- l’Etat israélien avant la fin de l’année, comme pré-mise en œuvre. Ce serait la période de tous les dan-Abonnements : Par téléphone : de France 0-825-000-778 (0,15 TTC/min) ; ne n’a intérêt à retourner devant les électeurs –, il gers. Car il est probable qu’un accord provoquerait de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48. Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ navigue entre la répression des Palestiniens quiun déchaînement de la violence à côté duquel les vio- Changement d’adresse et suspension : 0-825-022-021 (0,15 TTC/min) Tarif 1 an : France métropolitaine : 374 ¤Internet : site d’information : www.lemonde.fr tirent sur les villes israéliennes depuis la bande de Gaza, l’agrandissement des colonies et la poursui- Chronique lences de ces dernières semaines apparaîtront com- me des incidents et les va-et-vient entre pourpar-finances : http://finance.lemonde.frEmploi : www.talents.fr/ Immobilier : http://immo.lemonde.fr te des pourparlers avec Mahmoud Abbas, sous lalers, suspension et reprise comme des péripéties.Télématique : 3615 lemonde. Documentation : http://archives.lemonde.fr pression des Américains.L’idée d’une force internationale s’imposera Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40International Daniel VernetLe Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 De son côté, le chef de l’Autorité palestiniennealors. Les Européens doivent s’attendre à être sol- est dans une situation encore plus difficile. Il n’avu à la conférence d’Annapolis. Les Européens licités dans une aventure qui sera plus délicate 0123est édité par la Société Editrice du Monde (SA). La reproduction de tout pas les moyens de lutter contre le terrorisme, qu’ilpeuvent continuer à brandir la « feuille de rou-encore que l’opération Finul renforcée au Liban. article est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publicationsa au moins le mérite de condamner verbalement,te », et les Français se réjouir d’avoir récolté, à laIl s’agirait moins de veiller au respect d’un accord et agences de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 puisqu’il a perdu tout contrôle sur les extrémistes.réunion de Paris des généreux donateurs, 7 mil- que d’imposer sa mise en œuvre. D’éviter que la Imprimerie du Monde Et il n’a pas le choix d’interrompre les négocia- liards de dollars (4,551 milliards d’euros) d’aidespirale de la violence ne défasse chaque jour ce12, rue Maurice-Gunsbourg94852 Ivry cedex tions avec Israël. Ce qu’il est convenu de nommer pour les Palestiniens.que les hommes politiques auront mis des annéesPrésident : Patrick Collardpar antiphrase « le processus de paix » est la seu-Tout cela, malheureusement, ne rapproche guè-à tisser. Autrement, d’éviter que ne se perpétue leDirecteur général : Stéphane Corre le justification de son existence politique. Le vou-re la fin d’un conflit aussi vieux que les 60 ans d’Is- quotidien du Proche-Orient. a 80, bd Auguste-Blanqui 75707 PARIS CEDEX 13drait-il qu’il serait vite rappelé à l’ordre par lesraël. Depuis le début des années 2000, avec les PRINTED IN FRANCE Tél : 01-57-28-39-00 - Fax : 01-57-28-39-26 Américains et les Européens, qui le tiennent sous « paramètres Clinton » et l’« accord de Genève »Courriel : [email protected]
  • 3. 0123 Mercredi 12 mars 2008Page trois Immigration 3C’est l’histoire d’Adam, qui voulait fuir les dangers de Grozny et rejoindre sa fiancée à Angers,et qui a obtenu in extremis le formulaire pour demander l’asile. Avant que la règle ne change... Le dernier réfugié tchétchène C’est dans un faubourg d’Angers(Maine-et-Loire), dans le studiode sa fiancée, native, comme lui,de Tchétchénie, qu’Adam Siev, Commentâgé de 28 ans, a posé son baga- ge. Il salue les visiteurs d’un timide « bon- jour », l’un des rares mots de français qu’il assécher connaisse. Visage carré, épaules massives, le jeune homme a l’air étonné d’être là. Il a raison. Sans doute est-il l’un des derniers les filières émigrés tchétchènes à avoir pu gagner la France. L’un des derniers miraculés de cet- te guerre oubliée des confins de la Russie, de l’exil qui n’ait pas, sitôt arrivé à Roissy, été ren- voyé directement à Moscou. Adam SievINTRODUITS par la France dans le débat est un genre de migrant en voie d’extinc- européen, aujourd’hui utilisés par les Etats tion : il a eu finalement accès au formulai-de l’espace Schengen, les visas de transit re de demande d’asile…aéroportuaire (VTA), exigés pour effectuerIl est vrai qu’Adam Siev est un voya-une escale dans un aéroport de transit, per- geur atypique : plutôt que de s’envoler mettent aux autorités de contrôler l’embar- pour l’Europe d’un aéroport d’Ukraine,quement d’étrangers sur les vols internatio- de Biélorussie, de Moldavie voire de Tur- naux non directs. En France, depuis les pre- quie ou d’Egypte – comme le font la majo- miers, institués en 1995, la liste des pays rité des candidats à l’exil d’origine tchét-visés n’a cessé de s’allonger. Elle compte chène –, il a choisi de partir de Moscou, aujourd’hui 22 pays, en plus des 12 soumis avec un billet pour Alger via Paris ou, à cette obligation dans l’ensemble de l’espa- plus exactement, via Roissy. Ce choix ce Schengen, un record en Europe. La liste inhabituel se révélera payant.nationale espagnole, par exemple, compte 8 pays. « On a eu la totale » Les autorités françaises ont ajouté à leur lis-« Pour aller en Algérie, on a besoin te, par arrêtés des 15 janvier et 1er février, d’un visa. Mais on l’obtient assez facile-Djibouti et « les Russes provenant d’un aéro- ment », explique Assia M., 24 ans, en port situé en Ukraine, Biélorussie, Moldavie, France depuis sept ans, mariée religieu-Turquie ou Egypte ». Hasard ? Ces ajouts sement à Adam. Les jeunes gens commu- ont eu lieu après un pic d’arrivées, fin niquent le plus souvent par téléphone décembre 2007, de personnes fuyant des mobile. Adam n’a qu’une idée en tête :situations de guerre en Somalie (souvent rejoindre Assia, qui vit et travaille à en l’occurrence sous couvert d’un docu- Angers depuis six ans. Loin des soldats ment de Djibouti) ou en Tchétchénie. et des check-points de Grozny. Le Cette mesure vise, affirme le ministère dimanche 27 janvier, Adam décolle dede l’immigration, à assécher les filières Moscou. L’avion se pose quelques heu- d’immigration clandestine transitant par res plus tard sur le Tarmac de Roissy.Paris. Les associations constatent que « ce « J’avais dit à Adam : quand tu arrives,sont les principales nationalités sollicitant va tout de suite voir un agent de police et l’asile à la frontière qui font l’objet d’une telle demande le droit d’asile », poursuitmesure ». « Leur instauration a immédiate- Assia. Ce qu’il fait, docilement. ment pour effet de faire chuter voire de neu-Conduit au local de police, où patientetraliser la demande d’asile en provenance de déjà une famille de Tchétchènes en prove-Assia et Adam, chez eux à Angers, où la jeune femme est installée depuis six ans. FRANCK TOMPS POUR « LE MONDE » ces Etats », relèvent le Groupe d’informa- nance du Caire, le jeune homme doit don-tion et de soutien des immigrés (Gisti) et ner son passeport, ses billets d’avion etAssia décide de venir l’attendre, avec unecar suspectes d’« aide à l’entrée et au mulaire de demande d’asile. Peut-êtrel’Association nationale d’assistance aux son téléphone mobile, que les policiersde ses amies tchétchènes. Elle appréhen-séjour irrégulier » d’un étranger.sera-t-il finalement débouté et expulséfrontières pour les étrangers (Anafé) dans « éteignent aussitôt ». Quant à la deman-de un peu, forcément. Pour la jeune fem- « On a eu la totale : les menottes, les inter- du territoire français. Mais au moinsun recours en annulation des arrêtés fixant de d’asile, pas question. Il a beau dire etme, aussi, c’est un moment crucial. rogatoires interminables, la fouille au corps à aura-t-il la possibilité – prévue par la loi la liste des ressortissants soumis au VTA. demander, les policiers restent de mar- L’avion se pose à l’heure et Assia aper- deux reprises, et une nuit de détention », résu-– de plaider sa cause. En attendant, il estRecours que doit examiner, jeudi 13 mars, bre. Impuissant, Adam est conduit sous çoit la silhouette d’Adam, à travers la me Assia. Ses copains, Jeanne M., une étu-lui aussi relâché, sur décision du juge desle Conseil d’Etat. bonne escorte jusqu’à « son » avion, enbaie vitrée du terminal 2B. Ils se font diante d’origine rwandaise, et Jean A., libertés et de la détention de Bobigny.« Depuis l’instauration de deux nouveaux partance pour Alger. Après tout, n’est-cesigne. La jeune femme interpelle un employé dans un fast-food et Angevin pureAdam Siev ne le sait pas, mais il est unVTA, pratiquement plus aucun Somalien ou pas la destination marquée sur son agent de la police des frontières, pour souche, réunis autour d’un café, dans une « miraculé » : depuis le 1er février, l’obliga-Tchétchène n’arrive à Roissy, observe Caroli- billet ? Arrivé à Alger, avec son visa ensavoir ce qui va se passer. Le fonctionnai- brasserie d’Angers, sourient. L’incidenttion d’un visa de transit aéroportuairene Maillary, de l’Anafé. Extrêmement diffici- bonne et due forme, il téléphone à Assia.re se montre aimable, Assia lui parle de la fait partie du passé. Car l’histoire, cette fois, (VTA) interdit à l’immense majorité desles à obtenir, les VTA ont pour effet d’empê- Il ne parle ni le français ni l’arabe. Et le Tchétchénie, elle lui explique la situation s’est bien terminée. Quand l’avocate com- Tchétchènes candidats à l’exil de quitter la cher l’embarquement sur des vols internatio- tchétchène n’est pas franchement à lad’Adam – qui fuit les persécutions et les mise d’office rencontre les deux femmes,Russie. « Il va devenir de plus en plus compli-naux de personnes tentées de demander l’asi- mode parmi les personnels de l’aéroportviolences. Le fonctionnaire semble atten- mardi 29 janvier, elle ne comprend pas ce qué d’arriver jusqu’en France. Mais, relèvele au cours d’un arrêt en France. » de Dar El-Beida. tif. Comme en passant, il demande à faire qu’elles font là. Il faudra pourtant attendre Martin Rosselot, coordinateur du ComitéJusqu’au dernier trimestre 2007, le tauxAssia, en revanche, maîtrise parfaite-une copie de ses papiers d’identité. Assial’après-midi pour qu’on les relâche.tchétchène, cela n’aura pour effet que de ren- d’amission des Tchétchènes était de ment la langue d’Albert Camus et dene se méfie pas. Elle propose même deAdam, placé en zone d’attente, subit leforcer le commerce parallèle et les filières clan- 100 %. Dans un rapport publié en novem- Kateb Yacine : c’est elle, par téléphone servir d’interprète, en cas de besoin.même traitement. Il a détruit son passe-destines. Car les Tchétchènes continueront à bre 2006, la Commission nationale consul- mobile interposé, qui, de Paris, parlemen- Après tout, elle connaît la France. Elle- port, ses titres de transport et tout ce quis’exiler. » Selon lui, cela en découragera tative des droits de l’homme (CNCDH) te avec l’employée algérienne de la com- même est devenue française en 2006. pouvait permettre de déterminer sa natio- peut-être quelques-uns qui venaient pour appelait les autorités françaises à « s’abste- pagnie Air France, afin d’avancer la dateElle a confiance. Toujours flanquée denalité : pour pouvoir le remettre dans un des raisons économiques, mais certaine-nir d’imposer l’exigence de VTA aux ressortis- de retour d’Adam. Ce dernier obtient une son amie tchétchène, elle suit l’hommeavion à destination de Moscou, les autori-ment pas ceux qui ont des « raisons vala-sants de pays en grande instabilité politique réservation sur le vol du lendemain, lun-jusqu’au local de police. Et le piège setés françaises doivent d’abord prouverbles et légitimes » de demander l’asile. a et en proie à la violence, dont sont originaires di 28 janvier. Cette seconde escale pari-referme : les deux jeunes femmes appren-qu’il est russe. Cette fois-ci, il a donc leCatherine Simonde nombreux demandeurs d’asile ». a sienne représente son ultime chance. nent qu’elles sont placées en garde à vue,temps et l’opportunité de remplir le for- et Laetitia Van Eeckhout L.V.E.PARIS3/5 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÈTEL. 0 1 44949595DOLCEGABBANA.IT
  • 4. 4 International0123 Mercredi 12 mars 2008 Diplomatie La visite d’Etat à Paris du président Shimon Pérès illustre « l’ancienneté » de l’amitié franco-israélienneM. Sarkozy appelle à la création d’un Etat palestinien avant fin 2008’est un « ami d’Israël » qui a côté tenu à adopter « le langage de nu Daniel Shek, l’ambassadeurprésidents de l’Assemblée natio-Creçu un « ami de la Fran-ce », lundi 10 mars, en fin d’après-midi, à l’Elysée. En réser- la vérité ». Au cours de l’entretien, d’Israël en France, quelques jours puis lors du dîner donné en l’hon- avant l’arrivée de M. Pérès en Fran- neur de M. Pérès à l’Elysée, le pré- ce. « Mais dans l’atmosphère d’ami-nale et du Sénat et le maire deParis. Il inaugurera, jeudi, leSalon du livre, dont l’invité d’hon- vant au président israélien, Shi- sident de la République a déclaré : tié, d’ouverture, de dialogue quineur est Israël, qui commémore mon Pérès, la première visite « En tant qu’ami je vous dis que la règne aujourd’hui entre nous, même cette année le 60e anniversaire de d’Etat accordée à un homologuesécurité d’Israël passe par l’arrêt de les désaccords sont plus faciles. » sa création. L’événement est boy- étranger depuis le début de son la colonisation. » Une positionLa rencontre entre MM. Sarko- cotté par plusieurs pays arabes ; quinquennat, Nicolas Sarkozyrépétée alors même que le gouver- zy et Pérès a aussi été l’occasion une attitude déplorée par entendait illustrer « la force et nement israélien vient de donner de souligner des analyses conver- M. Pérès. l’ancienneté de l’amitié qui lie [les]son feu vert à lagentes sur d’autres dos- Les fastes réservés à la visite ne deux peuples ». construction de 750siers, tels que le nucléai- doivent pas masquer le caractèreLes deux hommes se sont ren- logements dans une « La Francere iranien. « Lui, com- essentiellement symbolique du contrés durant une heure, dès colonie proche de Jéru- nous a beaucoupme nous, sommes d’ac- déplacement de M. Pérès en Fran- l’arrivée du chef de l’Etat d’Israëlsalem, en Cisjordanie. aidés à la période cord pour voir en l’Irance. En dépit de la stature interna- sur le sol français. A l’issue de« Ma conviction est la plus critique le plus grand dangertionale acquise par le Prix Nobel l’entretien, M. Pérès s’est félicitéclaire, a aussi insisté de notre aujourd’hui », a décla- de la paix sur les sujets diplomati- histoire » d’avoir en M. Sarkozy « un amiM. Sarkozy, la meilleure ré M. Pérès. « Un Iranques, M. Pérès n’a aucun pouvoir véritable du peuple juif, un amigarantie de sécurité pourdoté de l’arme nucléairede décision dans son pays. honnête et vrai de l’Etat d’Israël, Israël, c’est la création Shimon Pérès est inacceptable », aEn juin, lors de la visite qu’il sans aucune ambiguïté » et a sou- d’un Etat palestinienrépété M. Sarkozy lun-effectuera en Israël et dans les ter- ligné que cette visite le ramenaitmoderne, démocratique et viable di soir, précisant que « la France ritoires palestiniens – et non plus « cinquante-trois ans en arrière, avant fin 2008 », date arrêtée par sera toujours aux côtés d’Israëlen mai, afin, sans doute, de ne pas âge d’or des relations franco-israé-les accords intervenus en novem- quand son existence sera mise eninterférer avec les commémora- liennes. La France nous a beau- bre 2007 à Annapolis (Etats- cause ».tions officielles de la création d’Is- coup aidés à la période la plus criti-Unis) entre Israéliens et Palesti- Le projet d’Union méditerra-raël –, M. Sarkozy aura l’occasion que de notre histoire ».niens. « Les paramètres d’un règle- néenne défendue par le président de rencontrer le premier ministreIllustrant une nouvelle fois sament sont connus. Tout est désor- français, qui souhaite y associerisraélien et de s’exprimer devant conception d’une amitié « exigean-mais affaire de volonté. »Israël, ainsi que la volonté françai-la Knesset. Il en profitera peut- te », le président français a de son « Au moins M. Sarkozy n’est pas se d’inclure l’Etat juif dans la fran-être pour aller admirer les 3 600 soupçonné de double langage », se cophonie ont également été oliviers plantés au sud de Tel- La colonisation provoquefélicite un diplomate israélien. salués par le président israélien.Aviv, que le président israélien lui un concert de protestations « L’intimité retrouvée [entre lesDurant ses quatre jours de visi-a offerts dans le cadre de la visite deux pays] n’empêchera pas les te, M. Pérès aura l’occasion de ren-d’Etat. a Le président Nicolas Sarkozy accueille son homologue israélien, L’annonce, dimanche 9 mars, par désaccords entre nous », avait recon- contrer le premier ministre, lesStéphanie Le BarsShimon Pérès, à son arrivée à l’Elysée, lundi 10 mars. JACQUES BRINON/AP Israël de la construction de 750 logements dans une colonie proche de Jérusalem, en Cisjorda- nie, a suscité, lundi 10 mars, un concert de protestations interna- « Une relation forte » qui oscille au gré des événements et des guerres tionales. Les Etats-Unis, principal allié de l’Etat juif, ont jugé cetteLA VISITE d’Etat de quatre jours autorités israéliennes n’ont toute- appréciation critique de la politi- est considéré comme pro-arabe et neurs rendus par la France à Yas- décision « inopportune ». Lecommencée, lundi 10 mars à fois jamais reconnu disposer de que israélienne. Les relations ne favorable aux Palestiniens. Sa visi- ser Arafat après sa mort, le secrétaire général de l’ONU, BanParis, par le président israélien, l’arme atomique.sont ni bonnes, ni mauvaises. te à Jérusalem en octobre 1996 est 11 novembre 2004, à l’hôpital Ki-moon, a souligné que les colo- Shimon Pérès, « résume, selon Le climat entre les deux paysElles oscillent au gré des événe- restée dans toutes les mémoires. militaire Percy de Clamart, achè- nies sont « contraires (…) au droit lui, soixante ans de l’histoire d’Is-s’est ensuite dégradé. La fameuse ments et des guerres. L’invasionFurieux des excès de zèle des servi- vent de pourrir la situation. Elie international ». Et le gouverne-raël, durant lesquelles la France aphrase du général de Gaulle pro-du Liban en 1982 n’est guèreces de sécurité israéliens, il avait Barnavi, ancien ambassadeur ment allemand a jugé que la déci- joué un rôle extrêmement impor-noncée le 27 novembre 1967 :menacé de reprendre l’avion. d’Israël en France, parle alors de sion israélienne était un « dangertant ». « Je suis venu lui dire mer- « Un peuple d’élite, sûr de lui et Les relations continuèrent de « grave francophobie en Israël ». potentiel » pour le processus de paix. Interrogé sur ce point, lundi, ci », a-t-il déclaré dans un entre- tien au Figaro. Shimon Pérèsdominateur », scelle une rupturepolie avec Israël et une nouvelleEclairage se dégrader avec l’arrivée d’ArielSharon au pouvoir enUn pic a été atteint. La décrue du désamour commence consa- le président israélien, Shimonn’est pas rentré dans les détails. orientation pro-arabe de la politi- février 2001 pour devenir carré- crée par le voyage d’Ariel Sharon, Pérès, a déclaré : « Je ne penseMais il aurait pu mentionner que que française. L’époque du sou- Michel Bôle-Richard ment mauvaises. Le 19 octobreen juillet 2005. Il salue les efforts pas qu’Israël crée de nouvelles c’est grâce aux Mirages français tien à l’Etat naissant et de la gran- 2003, le quotidien Maariv publie de la France dans la lutte contre implantations. » – (AFP.) qu’Israël a remporté la guerre de amitié qui a conduit à l’aventu- appréciée par François Mitterrand une photo de Jacques Chirac avec l’antisémitisme. Jacques Chirac des Six-Jours (1967) en détrui-re conjointe de Suez (avec la qui, à l’époque, prône la créationce titre, « Le collaborateur »,fait valoir que « par-delà les sant au sol l’aviation égyptienne. Grande-Bretagne), en octo-d’un Etat palestinien. Comme le expliquant que le chef de l’Etat malentendus, la réalité est celle publicationsEt que Paris a permis à l’Etat juifbre 1956, est terminée. Israël se reconnaît aujourd’hui un diploma- représente « le visage de l’antisé-d’une relation forte » entre les judiciaires d’acquérir ce que M. Pérès lui-tourne alors vers les Etats-Uniste israélien, « c’était inaudible pourmitisme français ». Le 18 juilletdeux pays. L’arrivée de Nicolas 56, bd Mission Marchand 92411 Courbevoie cedex même avait appelé, il y a quel-qui deviennent le grand allié et le les Israéliens et aujourd’hui c’est au2004, Ariel Sharon invite les juifsSarkozy au pouvoir ne fait que Tél. 01 49 04 01 85 - Fax. 01 43 33 51 36 ques années, « une capacitépourvoyeur d’armes. cœur de notre politique ».de France à émigrer « d’urgen- renforcer les retrouvailles après www.osp.fr - [email protected] nucléaire », en l’occurrence un Au fil des ans, Paris va désor- La France est alors de plus en ce » en Israël pour fuir « un anti-une longue bouderie. aEXTRAIT DES MINUTES DU réacteur et du combustible. Lesmais garder ses distances et sonplus marginalisée. Jacques Chirac sémitisme déchaîné ». Les hon- (Jérusalem, correspondant)GREFFE DE LA COURD’APPEL DE PARIS Par arrêt de la 9ème chambre (section B) TUNISIELIBAN SEIZIÈME REPORT DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE KURDISTAN IRAKIEN de la cour d’appel de Paris du 11 janvier 2008, DE CASABIANCA Al-Qaida revendique Didier, né le 6 septembre 1947 à Schaerbeck, Bruxelles (Belgique), de l’enlèvement de deux touristes autrichiensLe blocage politique au Liban pèseAgression contresur l’organisation du sommet arabe de Damas une«journaliste Bernard DE CASABIANCA et de TUNIS.Labranche d’Al-Qaida au HERILIER Colette, demeurant 12 rue Rosa Bonheur 75015 Paris, a été Maghreb a affirmé avoir enlevé condamné à 18 mois d’emprisonne- ment avec sursis, la publication de un couple de touristes autri- chiens porté disparu depuis la BEYROUTHdu Monde »24 novembre 2007, le conseil desSleimane, considéré comme le l’arrêt par extraits dans le Journalmi-février dans le sud tunisien, ministres exerce les prérogatives meilleur candidat de compromis L’ENVOYÉE SPÉCIALE du Mon-CORRESPONDANTE Officiel ainsi que dans les quotidiens le Monde et le Figaro, et l’affichage selon un enregistrement diffusé, Le président du Parlement liba- présidentielles. Or, le régimeentre l’opposition et la majorité. de en Irak, Cécile Hennion, a été de l’arrêt, par extraits, pendant 3 moislundi 10 mars, par la chaîne denais, Nabih Berri, ne cherche plussyrien et la majorité politique liba-Pour Riyad et Le Caire, le pays agressée, samedi 8 mars, dans son sur les panneaux réservés à l’affichage télévision Al-Jazira. Le porte-à justifier les reports successifs de naise sont à couteaux tirés.du Cèdre cristallise désormais les hôtel d’Erbil (Kurdistan irakien), des publications officielles à la mairieparole du ministère autrichien l’élection du chef de l’Etat. En Le roi Abdallah Ben Abdel Aziz,griefs retenus contre le régimepar un homme cagoulé et armé de la commune où le contribuable a son domicile, pour : SOUSTRAC-des affaires étrangères a indiquéquelques mots, il a fait annoncer,d’Arabie saoudite, et le présidentsyrien auquel il est aussi reprochéd’un couteau. Elle a été griève- TION A L’ETABLISSEMENT OU que Vienne allait « vérifier la cré- lundi 10 mars, l’ajournement de égyptien, Hosni Moubarak – lesson alliance avec l’Iran et sa politi- ment blessée aux mains dans la AU PAIEMENT DE L’IMPOT :dibilité » de l’enregistrement.deux semaines de la réunion dudirigeants des deux plus puissantsque vis-à-vis de la Palestine et delutte avec son agresseur, qui a fina- OMISSION DE DECLARATION - Selon la presse autrichienne, lesParlement qui devait être consa-Etats arabes – ont fait savoir qu’ils l’Irak. Par la persuasion ou les lement pris la fuite. Après avoir FRAUDE FISCALE, courant 2002, à Paris, infraction prévue par l’articledeux noms donnés par Al-Qaidacrée, mardi, à ce scrutin. Ce seiziè- lieraient leur présence à celle d’unpressions, ils ont tenté, en vain àété hospitalisée à Erbil, où elle a 1741 AL.1 du Code général des sont bien ceux des touristes por-me report depuis la fin septem- président libanais. Dans le cas ce jour, de convaincre le prési- subi une intervention chirurgica- impôts et réprimée par les articles tés disparus. – (AFP.) bre 2007 reflète l’impasse politi-contraire, ils se feraient alors repré- dent syrien, Bachar Al-Assad, de le, elle a quitté l’Irak mardi matin 1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 duque interne qui pèse désormaissenter par des responsables delâcher du lest au Liban. Damas 11 mars, et devait être rapatriée Code général des impôts, l’article 50 § I Loi 52-401 du 14/04/1952. OMIS- IRAK sur le succès du sommet arabe deuxième rang. D’après des sour-nie être en mesure d’imposer à dans la journée à Paris. Au terme SION D’ECRITURE DANS UN Huit soldats américains tués prévu, les 29 et 30 mars, à Damas.ces de la majorité libanaise, le roises alliés libanais une solution de deux jours d’enquête, la police D O C U M E N T C O M P TA B L E :BAGDAD. Trois soldats améri-La tenue du sommet n’est pas Abdallah II de Jordanie et d’autres qu’ils rejettent. Elle a par ailleursd’Erbil a annoncé, lundi, dans un FRAUDE FISCALE, courant 2001, à cains et un interprète irakien ont compromise. Ce qui l’est, c’est lechefs d’Etat pourraient les imiter. clamé qu’elle ne braderait pas lecommuniqué, avoir « identifié et Paris, infraction prévue par l’article 1743 AL.1 1° du Code général desété tués, lundi 10 mars, par l’ex- niveau de la représentation des Liban sur l’autel du sommet. arrêté le criminel qui a attaqué » impôts, les articles L.123-12, L.123- plosion d’une bombe dans le cen- Etats arabes à cette réunionAlliance avec TéhéranVia ses alliés libanais, le pouvoir Cécile Hennion, et précise que 13, L.123-14 du Code de commerce et tre-nord de l’Irak. Le même jour,annuelle, lors de laquelle le prési- Une majorité de dirigeants ara-syrien exerce au Liban une capaci- « son dossier a été transféré au tri- réprimés par les articles 1743 AL.1,cinq autres GI sont morts dans dent en exercice – actuellement bes accusent la Syrie d’entraver le té de paralysie des institutions.bunal ». L’homme, qui est passé 1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 du Code général des impôts, l’article 50 un attentat-suicide à Bagdad. Lesl’Arabie saoudite – passe le relais scrutin présidentiel, via les objec-Pour des sources arabes et occiden-aux aveux, est un employé de l’hô- §I de la Loi 52-401 du 14/04/1952. La soldats étaient descendus de leurau pays hôte. Damas assure qu’autions et les conditions posées partales, il en use pour obtenir, notam-tel où notre journaliste résidait. Cour a, en outre ordonné, aux frais dublindé pour visiter certaines desmoins 9 chefs d’Etat – sur les 22 ses alliés de l’opposition libanaise. ment, des garanties concernant le Le Monde témoigne sa recon- condamné : 1° la publication de cet boutiques qui ont rouvert ces der- membres de la Ligue arabe – ont Ce qui bloque la mise en œuvretribunal à caractère international naissance aux autorités du Kurdis- arrêt, par extrait, dans le J.O. et les quotidiens le Monde et le Figaro. 2°niers mois dans l’ancien quartierconfirmé leur présence. A en croi-d’une « feuille de route » arabe des- chargé de juger les responsables tan irakien, qui ont mis tout en l’affichage de cet arrêt, par extrait,prospère d’Al-Mansour. Dans la re un de ses responsables, la Ligue tinée à sortir le Liban de la crise. Le présumés de l’assassinat de l’an-œuvre pour soigner Cécile Hen- pendant 3 mois, sur les panneauxprovince de Diyala, au nord-estignorait encore, lundi, de quelssecrétaire général de la Ligue arabe, cien premier ministre libanais,nion et conduire l’enquête. Le réservés à l’affichage des publications de Bagdad, une femme kamikazechefs d’Etats il s’agissait. Ce mêmeAmr Moussa, a rappelé, dimanche,Rafic Hariri. Damas veut mettre àjournal remercie également le officielles de la commune de 75015s’est fait exploser dans le bureau jour, le Liban était le seul pays ara-que ce plan d’action donne la priori- l’abri d’éventuelles poursuites desQuai d’Orsay, et tout particulière- Paris où le contribuable a son domici- le. Pour extrait conforme délivré à d’un chef tribal rallié aux Améri- be à ne pas avoir encore été invité té à l’élection d’un président – en responsables syriens qui seraientment le docteur Frédéric Tissot, Monsieur le procureur général sur sacains, tuant Cheik Taher Gadba-au sommet. Compte tenu de lal’occurrence le commandant en impliqués dans cet assassinat. a consul de France à Erbil, qui a été réquisition. Pour le Greffier en Chef.ne Al-Kharki. – (AFP.) vacance de la présidence depuis lechef de l’armée, le général Michel Mouna Naïmun précieux soutien. a
  • 5. Le progrès a un nom. En fait, il va en avoir maintenant 10.000, rassemblant les buts et aspirations de femmes aux quatre coins du monde.Le programme 10,000 WomenSM a été conçu pour mettre à la disposition des femmes qui y participeront les moyensde réaliser ces aspirations. Grâce à des partenariats avec des universités de pointe et des organismes de développement,10,000 Women leur donnera accès à une formation à l’entreprenariat et à la gestion, impactant ainsi de manière profondeet durable les économies locales, avec un effet d’entraînement sur les générations futures. La formation sera complétéepar un programme de tutorat et l’accès à un réseau international, avec la participation active des collaborateurs deGoldman Sachs. Pour plus d’informations : 10000women.org © 2008, The Goldman Sachs Group, Inc., All rights reserved.
  • 6. 6 International 0123Mercredi 12 mars 2008 BIRMANIE TROISIÈME MISSION D’IBRAHIM GAMBARI L’émissaire de l’ONU s’est heurtéLe dalaï-lama dénonce la répression à la ligne dure de la junte birmane« inimaginable » de Pékin au Tibet BANGKOKque leurs enfants ont conservé la nationa- CORRESPONDANTlité du Royaume-Uni. L’envoyé spécial des Nations unies sur la Si M. Gambari a entendu, dans le huis- Birmanie, Ibrahim Gambari, s’est vu clos de ses entretiens, des propos plus opposer un refus confinant aux sarcas- amènes, il les a, sur le moment, gardés mes, de la part de la junte, à ses tentatives pour lui. Le chef de la junte, le général de débloquer la situation entre le pouvoir Than Shwe, l’a snobé. Le ministre de l’in- militaire et l’opposition. Au cours d’une formation, le général Kyaw Hsan, lui a visite de cinq jours en Birmanie, M. Gam- fait publiquement la leçon en l’accusant bari a rencontré à deux reprises la chef de de placer des paroles d’encouragement file de la Ligue nationale pour la démocra- dans la bouche de l’opposante, Prix tie (LND), Aung San Suu Kyi, autorisée Nobel de la paix. pour l’occasion à quitter son domicile de L’envoyé de l’ONU a reconnu que le Rangoun, où elle est assignée à résiden- « centre » de ses « franches » conversa- ce. Rien n’avait filtré de leurs entretiens tions avait été occupé par la question des au départ du diplomate de l’ONU, lundi sanctions occidentales à l’encontre de la 10 mars.junte. il a laissé entendre queCe qui avait, en revanche, les militaires ne bougeraient été rendu public de ses conver-C’est, semble-t-il,pas tant que celles-ci demeure- sations avec des représentantssous la pression raient en l’état. Les Etats-Unis de la junte, par celle-ci, n’étaitde Pékin que les viennent, au demeurant, de nullement encourageant. A lamilitaires birmans renforcer les leurs en frappant proposition que l’ONU assisteavaient acceptéd’interdit tout rapport avec des le régime dans l’organisationde recevoirfirmes contrôlées par divers d’élections prévues pour 2010,M. Gambari hommes d’affaires birmans selon le calendrier adopté paraussi notoirement liés à la jun- les militaires, ces derniers ont sèchement te qu’au trafic de stupéfiants. Des socié- répondu que la question relevait « de la tés ayant pignon sur rue, à Singapour souveraineté nationale » birmane et qu’ils notamment, sont de facto frappées par avaient « assez d’expérience » pour se ces sanctions. débrouiller eux-mêmes.C’est, semble-t-il, sous la pression deAuparavant, les militaires avaient la Chine que les militaires birmans repoussé sans égards diplomatiques avaient accepté de recevoir le médiateurDes moines tibétains en exil en Inde marchent, lundi 10 mars, contre la tenue des Jeux olympiques à Pékin. MANAN VATSYAYANA/AFP l’idée qu’ils puissent amender le projet de l’ONU début mars, pour sa troisième de Constitution qu’ils ont adopté en mission depuis la répression des mani-Le chef spirituel des Tibétainspagnant « de la négation de la liberté reli-gue avec Pékin : « Depuis la reprise de 2007, et s’apprêtent à faire entériner par festations de l’été 2007, alors qu’ils gieuse et de la politisation des questionscontacts directs en 2002 [entre le gouverne- référendum en mai, pour permettre à auraient préféré ne le revoir qu’en avril. vient de se livrer à un virulent religieuses ».ment en exil tibétain et le gouvernement Mme Suu Kyi de briguer un mandat élec- Il reste à M. Gambari à dire au Conseil réquisitoire de la politique de la Au même moment, illustrant ce regainchinois], aucun changement positif ne s’est tif. La « souveraineté nationale », là enco- de sécurité dans quelle mesure la teneur de tension autour de la question tibétai- produit au Tibet, a-t-il regretté. Les autori- re, est invoquée pour interdire pareil rôle de ses conversations à huis clos corres-Chine au Tibet. L’approche des ne, environ soixante-dix moines ont été tés chinoises continuent d’agir de manière à une femme qu’ils considèrent comme pond à l’impression de nette hostilitéJO suscite un regain de tensionarrêtés lundi à Lhassa, après avoir prisque l’on peut qualifier de comportement étrangère à la Birmanie dans la mesure que les généraux ont publiquement faitautour de la question tibétainepart à deux petites marches commémo-inhumain. » où elle a été mariée à un Britannique, passer. arant le soulèvement de 1959. Selon la l’universitaire Michael Aris, décédé, etFrancis DeronPÉKINradio américaine Radio Free Asia, la plus « Génocide culturel »CORRESPONDANTimportante procession a mobilisé quel- Le dalaï-lama, qui n’a cessé de dénon-e dalaï-lama a prononcé, lundi que trois cents religieux qui ont tenté decer le « génocide culturel » en cours sur le PAKISTAN VINGT MORTS DANS LA CAPITALE DU PENDJAB Un nouvel attentat à Lahore illustreL 10 mars, depuis la ville indienne oùil est en exil, un discours d’une rarevirulence contre le régime de Pékin à l’oc- rejoindre le centre-ville à partir du monas- tère de Drepung, situé en périphérie de Lhassa. Les forces paramilitaires chinoi- Toit du monde, a mis de nouveau l’accent sur le fait que « la langue, les coutumes, les traditions du Tibet sont en train de disparaî-casion du 49e anniversaire de sa fuite deses étaient déployées mardi dans la citétre », tandis que l’augmentation de laLhassa, qu’il avait dû quitter précipitam- pour la seconde journée consécutive.population non tibétaine d’ethnie chinoi- l’insécurité persistante au Pakistan ment en 1959 après un soulèvement man-qué de la population de la capitale tibétai- Le discours de Sa Sainteté Tenzing Gyatso, 72 ans, 14e dalaï-lama et Prix se han « a réduit les Tibétains à une insigni- fiante minorité dans leur propre pays ». ISLAMABADqué. Les autorités accusent traditionnel- ne contre l’armée d’occupation chinoise. Nobel de la paix 1989, s’inscrit dans ce Le chef du gouvernement en exil, qui CORRESPONDANTE lement le chef des talibans pakistanais, Contrastant avec son approche habi- contexte crispé. Le chef tibétain semblesiège dans la petite ville himalayenne de Deux explosions meurtrières ont frappé Baitullah Mehsud, mais les experts dou- tuellement plus conciliante à l’égard de désormais découragé après avoir inlassa-Dharamsala (Inde), a cependant affirmé une nouvelle fois, mardi 11 mars, la ville tent de plus en plus de la capacité de celui- la Chine, le chef de l’Eglise tibétaine ablement répété – au risque de s’attirer les qu’il approuvait la tenue en Chine des pakistanaise de Lahore, faisant au moins ci à intervenir aussi souvent et en des dénoncé une « répression continuelle » critiques de jeunes Tibétains en exil pourJeux olympiques. Il a par ailleurs affirmé 20 morts et des dizaines de blessés. Lelieux très éloignés, et avec un tel niveaupar les forces de sécurité du régime etlesquels sa politique trop « molle » n’aqu’il était déterminé à poursuivre sa poli- premier attentat, d’une très forte intensi-d’organisation. des « violations énormes et inimaginablespas porté ses fruits – que « le Tibet fait par- tique modérée « de la voie du milieu ». té, a quasiment soufflé l’immeuble occu-Depuis le 1er janvier, vingt-huit atta-des droits de l’homme », le tout s’accom-tie de la Chine » et qu’il est prêt au dialo- Mais les autorités chinoises ont toujours pé par l’Agence fédérale d’investigation ques – dont quinze suicides – ont été per- choisi d’ignorer ces ouvertures du dalaï- (FIA) alors que le second a visé un bâti-pétrées au Pakistan, tuant près de lama, ne cessant de fustiger ses velléités ment abritant des compagnies privées.300 personnes. La volonté de déstabili-« séparatistes ». us Selon les images des télévisions, des fla- ser le pays paraît être l’objectif de cette La communauté tibétaine en exil a com-Ind ques de sang et des morceaux de corps se campagne qui connaît une ampleur mencé par ailleurs à se mobiliser, cinq mêlaient aux monceaux de gravats et auxrenouvelée depuis les élections du Srinagar CH I N E mois avant le début des Jeux de Pékin que dizaines de voitures incendiées qui18 février remportées par les partis oppo-Islamabadcertains dissidents perçoivent comme l’oc- étaient garées à proximité de l’immeuble sés au président Pervez Musharraf. LesLahore casion d’attirer l’attention sur les ques-PA K I STA NT i b e t de la FIA. groupes soupçonnés de recourir à cette tions des droits de l’homme en Chine. Par-Cet attentat est le troisième à frapper stratégie sont nombreux.Dharamsala H Lhassatis lundi de Dharamsala dans l’intentionI la capitale de la province du Pendjab Le rétablissement de la sécurité seraMA A de passer clandestinement au Tibet etL AY depuis le début de l’année. Le 10 janvier, une des premières tâches auxquellesd’organiser une marche symbolique dansGa nNew Dehli ge Katmandou 26 personnes avaient été tuées lors d’unedevra s’atteler, dans des conditions diffi- N É PA L BHOUTAN leur pays d’origine, une centaine d’exilése attaque-suicide au cœur de la ville et, le ciles, le nouveau gouvernement de coali-Pékinutr tibétains ont été arrêtés dans leur progres- 4 mars, cinq personnes avaient été tuées tion qui sera constitué dans les prochai- Brahmapo sion par la police indienne. Mais l’un de et 19 blessées dans un double attentat-nes semaines. L’état d’alerte général a été IND E BANGLADESH leur porte-parole a indiqué qu’ils poursui- suicide visant une école navale militaire. déclaré à travers tout le pays. aBIRMANIEvraient leur marche. a Aucun de ces attentats n’a été revendi-Françoise ChipauxCalcutta 300 kmBruno PhilipOUGANDA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Exclusivité mondiale PublicitéLes rebelles ougandais de la LRA conditionnentBotoina:Botoina une nouvelle technologiela paix à l’arrêt des poursuites contre leur chefcontre les ridesLA HAYECORRESPONDANCE suspects visés par la Cour, condi- tionnent l’accord final au retrait suivre les criminels de guerre.En jugeant les responsables deUne délégation de l’Armée de des mandats d’arrêt, issus d’unecrimes, l’Ouganda mettrait un ter-résistance du Seigneur (Lord’s enquête ouverte par le procureurme à la procédure de La Haye.Resistance Army, LRA), groupeà la demande du président ougan-Pour faire progresser les négocia-rebelle du nord de l’Ouganda, estdais, Yoweri Museveni.tions, le gouvernement s’est enga-venue, lundi 10 mars, « négocier »Lundi, le procureur, qui s’oppo- gé à juger ces derniers dans desauprès de la Cour pénale interna-se à ce retrait, a refusé de rencon-termes flous que les rebelles inter-tionale (CPI) le retrait de man- trer la délégation, reçue finale- prètent comme un non-lieu pourBotoina - exclusivité mondiale. Applicateur cosmétique gradué de précision à extrémité tronquée pour applicationdats d’arrêt émis en juillet 2005 àment au greffe. Le représentant Joseph Kony. On ne peut « signerexterne de Botoina sur les sillons des rides d'expression.l’encontre des chefs du mouve- de la LRA dans les négociations,un accord avec quelqu’un et ensuitement. La LRA conduit depuisDavid Matsanga, se prévautlui passer les menottes », estime Prenez quatre molécules,teur qui les transportera dans la Botoina et on le répartit sur les1986 une guerre au cours ded’une décision de la CPI rendue à M. Matsanga, qui accuse la CourAcetyl Dipeptide-1 Cetyl peau et le tour est joué! Vous avez rides de quatre différentes zones:laquelle elle a notamment enlevé la fin du mois de février deman-de nuire aux négociations. MaisEster, Sodium-Potassium, donné naissance à Botoina defront et glabelle, pattes d’oie,et enrôlé 25 000 enfants.dant à Kampala de confirmer lacelle-ci perdrait toute crédibilitéMagnesium Gluconate et Labo, une exclusivité mondiale. rides naso-labiales et contour des Depuis juillet 2006, des négo-mise en place d’un tribunal spé-si elle retirait les mandats d’arrêt.Pentapeptideamide-4. Faites desComment utiliser Botoina? Pourlèvres. Chaque application dureciations de paix entre le gouverne-cial en Ouganda. Celle-ci est pré- L’ONU, qui peut soit déclen-tests in vitro pour vérifier leurl’application, on utilise un appli- 10 minutes et doit être répétéement et la LRA se poursuivent. vue dans un accord signé fincher des arrestations, soit deman-action de détente sur les cellu- cateur gradué de précision avec pendant 20 jours.Fin février, plusieurs accords février avec les rebelles.der à la Cour de suspendre ses pro-les responsables de la formation extrémité tronquée qui permet Botoina de Labo est une prépa-intermédiaires ont été signés.En effet, la CPI n’est compé-cédures pendant un an, pourraitdes rides d’expression. Unissezde déposer la préparation sur ration à usage externe disponibleMais les rebelles, dont le chef, tente que si les Etats n’ont pasdétenir la clef du problème. aces 4 molécules à l’aide d’un vec- la ride. On aspire 1 millilitre deen pharmacie.Joseph Kony, fait partie des cinqles moyens ou la volonté de pour-Stéphanie Maupas
  • 7. 0123 Mercredi 12 mars 2008International7 ÉTATS-UNIS RÉSEAU DE PROSTITUTION Le gouverneur de New YorkLe guérillero colombien qui a tué son chef cité dans un scandale de mœurs réclame aux autorités sa récompense sa carrière sur l’« éthique ». Attor-A en croire le déserteur, monde, les FARC ne libéreront un fonctionnaire international. Frank Pearl, conseiller prési- ney general (ministre de la jus- Ingrid Betancourt. Il faut que sa Rojas refuse toutefois de donner dentiel pour la réinsertion, a tice) de l’Etat de New York, ilun chef des FARC, Ivanmère, Yolanda, y pense », a-t-il des détails sur les conditions du défendu le paiement de la récom- avait âprement bataillé de 2001 àMarquez, et leur dirigeantdéclaré à Radio Caracol. Fils de meurtre d’Ivan Rios. Le chef gué- pense promise à Rojas. Selon lui, 2003 contre les responsables depaysan, analphabète, il aurait rillero aurait été tué avec sa com- c’est un moyen d’inciter d’autres malversations à Wall Street. Ban-historique, Manuelpassé seize ans dans le maquis. Il pagne dans leur sommeil. Leursguérilleros à suivre son exemple, NEW YORKquiers d’affaires, maisons de cour-Marulanda, séjourneraient a entendu dire qu’Ingrid Betan- corps ont été retrouvés, le frontdéveloppant ainsi « un mécanis- CORRESPONDANT tage et assureurs s’étaientau Venezuelacourt est dans le sud de la Colom- troué d’une balle.me pour désorganiser les FARC ». L’« affaire Spitzer », qui a éclaté,d’abord gaussés du « justicier soli- bie, qu’elle est une « femme rebel-« Les chefs maintenant vont se Rojas est passible d’être incul- lundi 10 mars, aux Etats-Unis,taire mégalomane », avant qu’ilBOGOTAle », mais il ne l’a jamais vue.méfier de leurs propres troupes », pé d’assassinat. En considérant provoque une tempête médiati- ne fasse rendre gorge aux plus CORRESPONDANTEA l’en croire, lesprédit le déserteur. Ilque la légitime défense pouvait que qui pourrait se transformer grands : Citigroup, Merrill ojas va-t-il toucher latrois Américains pris juge que son crime est,être invoquée, le procureur géné- en tornade politique. Figure pro- metteuse du Parti démocrate, sur- nommé « M. Propre » pour avoir Lynch, AIG, le premier assureur mondial, plusieurs gros fonds spé- culatifs…Rrécompense de 5 milliards de pesos colombiens(1,8 million d’euros) offerte pouren otages par les FARCdepuis cinqauraient été « condam- ans « Pour rien au monde, les FARC ne libéreront Ingridpour les FARC, un« coup encore plus durque la mort de Raul ral, Mario Iguaran, a évoqué la possibilité d’un non-lieu, qui per- mettrait à Rojas de toucher la bâti sa carrière sur la lutte contre la capture d’un chef guérillero ? nés à une peine pareilleReyes », le numéro récompense promise. Betancourt » le crime et la délinquance finan- « Revanche de Wall Street »« C’est promis, c’est dû », affirme à celle de Simon Trini- deux de la guérilla, tuéPlusieurs juristes ont critiqué cière, Eliot Spitzer, 48 ans, gou- Accusés de multiples délits,l’intéressé. De son vrai nomdad », un chef de lapar l’armée colombien- cette hypothèse. « Un Etat de verneur de l’Etat de New York,dont celui de conseiller à leurs Pablo Montoya, il s’est présentéguérilla extradé et Le déserteur Rojasne en territoire équato- droit ne peut pas payer pour un cri- partisan et collecteur de fonds declients des investissements qu’ils le 6 mars aux autorités, aprèscondamné à 60 ans derien le 1er mars.me commis », s’insurge Ramiro la candidature de Hillary Clinton savaient déjà trop risqués, tous avoir tué son chef, Ivan Rios, un prison aux Etats-Unis. A Bogota, les observateurs en Bejarano, ex-directeur des servi- à l’investiture démocrate à l’élec- avaient fini par payer de lourdesdes sept membres de la directionSelon Rojas, Ivan Marquez, conviennent. Ce succès macabreces de sécurité. Le cas est « signi- tion présidentielle, a reconnuamendes. Nombre de leurs diri- des Forces armées révolutionnai-membre du « secrétariat » des et inattendu de la lutte contre lesficatif de la dégradation générale devant des enquêteurs avoir eugeants avaient démissionné.res de Colombie (FARC, extrêmeFARC, séjourne au Venezuela. FARC place néanmoins le gou-du conflit », écrit le quotidien El recours aux services d’une prosti-Avant la délinquance financière, gauche). « J’ai agi pour le bien du Manuel Marulanda, le chef histori- vernement colombien en por- Tiempo, dans son éditorial de tuée de luxe. « Tout ça n’est pas M. Spitzer s’en était pris aux pays », insiste le déserteur, qui a que de la guérilla, pourrait lui aus- te-à-faux. La politique de récom-mardi. Et de conclure : « Dans bon pour Hillary Clinton », écrit proxénètes.présenté la main de sa victime, si s’y trouver. « Rojas est aux mains penses a été mise en place pourbien peu de pays, quelqu’un présen- un internaute sur politico.com,Gagnant le surnom d’Eliot comme preuve de son forfait.de l’armée depuis cinq jours et il a inciter les informateurs à la déla- te une main amputée pour récla- un des grands blogs politiques« Ness » Spitzer, il est devenu Lundi 10 mars, Rojas était sur tout intérêt à dire ce que les militai- tion, non au meurtre, ni à la muti-mer une récompense de l’Etat. » a américains. gouverneur de l’Etat de New York toutes les ondes. « Pour rien aures veulent entendre », rappelle lation des cadavres. Marie DelcasTout a commencé le 6 mars, en 2006. Malgré l’hostilité farou- avec l’arrestation, à Brooklyn et che des républicains, il y a défen- dans le New Jersey, de quatre per-du une politique « éthique » et sonnes soupçonnées de gérer sur humaine – proposant ainsi, sans Internet un réseau de prostitu- succès, une régularisation des tion actif à New York, Washing- sans-papiers. ton, Miami, Londres et Paris.« Wall Street tient sa revan-Le 7 mars, M. Spitzer appre- che », commentait lundi le site nait que la police fédérale (FBI) dealbreakers.com, très informé détenait des enregistrementsde la vie du milieu des affaires. téléphoniques l’impliquant dans Pro-républicaine, la chaîne de - Bouygues Telecom - 20, quai du Point du Jour - 92100 Boulogne-Billancourt - S.A. au capital de 616 661 789,28 € - 397 480 930 RCS Nanterre. une transaction financière en télévision Fox a annoncé sa démis- vue de « rencontrer » une prosti- sion avant de démentir la nouvel- tuée du réseau de l’Emperorsle. Mais sa concurrente CBS juge Club VIP, le 13 février, à Washing- que ce départ est « inévitable ». ton. Le FBI aurait la preuve qu’ilSur les médias, l’expression « le lui avait versé un « acompte » de lien de M. Spitzer avec la prostitu- 3 200 dollars.tion » revient en boucle.Lundi, le gouverneur, accompa-« Mes pensées et mes vœux vont gné de sa femme Silda, s’adres- à sa famille », s’est contentée de sait aux médias. Sans évoquer les déclarer Hillary Clinton, en cam- faits mais une « affaire privée », il pagne en Pennsylvanie, où des pri- s’excusait « d’abord devant [sa]maires auront lieu le 22 avril. famille » et aussi « le public »« Pour le reste, attendons de voir les pour sa conduite. prochains jours », a ajouté la séna-Brillant, médiatique, détermi- trice de New York. a né, Eliot Spitzer a construit touteSylvain Cypel Dans le Mississippi, Bill se démultiplie au service d’Hillarypeine 11 heures du matin,mêmes petites blagues : « Il fautABill Clinton allume un grosmaintenant que je dise certaines cho-Mars 2008. Crédit photo: Ralph Wenig.cigare. Il sourit. Le cortègeses, sinon je ne rentre pas à la mai- part sur une route du Mississippi.son ce soir. » A quatre reprises L’ancien président des Etats-Unis dans la journée, il rappellera com- vient d’en finir avec son premier ment il s’est senti perdu le jour où meeting du jour. Trois autres sontil a dû quitter la Maison Blanche. au programme. Il file à grande allu-« Devoir s’arrêter aux feux rouges, re dans ce fief républicain – qui ne plus entendre une musique dès vote, mardi 11 mars, aux primairesque l’on pénètre une pièce… C’était démocrates – pour présenter, unesi facile en tant que président de croi- énième fois depuis le début de cet- re qu’on était quelqu’un ! » te campagne présidentielle, son Le nom du rival Barack Obama numéro parfaitement rôdé au ser-ne sera mentionné qu’une seulePour être sûr de vous joindre, il faut vous laisser vice de sa femme, Hillary.fois en réponse à une question deEn un peu moins d’une heure, celui qui reste parmi les présidents l’auditoire. Seulement une allu- sion à un ticket Clinton-Obama, combien de messages ? préférés des Américains depuis« une équipe imbattable », selon John F. Kennedy brûle les plancheslui. La proposition, reprise par du pays avec une faconde intraita-Hillary Clinton, a été rejetée par le ble et une santé insolente. Un exer-principal intéressé, lui même en cice de style en forme de plaidoyer déplacement dans le Mississippi. pour défendre la candidature de « Ce sont ces moments que nous celle qu’il considère, « indépendam-guettons chez Bill, ces détails qui ment du fait qu’[il] soit marié avecpeuvent être des faux pas ou simple- elle, comme la plus capable à diriger ment de nouvelles idées qu’il entend—— le pays ». Rien qu’en février, « Mis- faire passer, reconnaît un journa- ter President », comme on l’appel-liste de la chaîne ABC. Il teste certai- le, a ainsi visité 75 villes, allant jus- nes formules reprises généralement qu’à cinq rencontres publiquesun peu plus tard par Hillary. » Bill quotidiennes. Clinton serait une « main invisi-> Interface synchroUn seul message suffit car vous pouvez le consulter« Sincèrement, je ne sais pas com- ble » guidant la campagne de sa ment il tient », glisse une de ses jeu- femme, selon le magazine Time. > Messagerie uniquesur votre téléphone fixe, votre mobile ou votre ordinateur. nes collaboratrices. Ici dans ce Sud profond comme ailleurs, Il est 22 heures dans la petite ville de Meridian, dernière tribu-> Sonnerie synchro Rendez-vous sur www.bouyguestelecom.fr devant quelques dizaines ou plu-ne du jour. Bill aura évoqué Hilla-> Appel en un clic sieurs centaines de personnes, il ry à plus de 500 reprises avant de fait rire ; défend avec à-propos le reprendre l’avion pour Washing-> Numéro unique programme d’Hillary, ajustant etton. Dehors, une septuagénaire à détaillant, selon le contexte local,peine sortie de la salle demande : > Économies certaines propositions, sans« Quel homme ferait cela pour sa jamais se départir de cet air jovialfemme ? » a et sérieux à la fois qu’on lui Nicolas Bourcier (Pass connaît. Tel un crooner infatiga- Christian, Biloxi, Ellisville, ble, il répétera à chaque étape les Meridian, envoyé spécial)
  • 8. 8 Environnement & Sciences0123 Mercredi 12 mars 2008 ESPACE ENDEAVOUR EN ROUTE POUR LA STATION SPATIALEUn vaccin expérimental a permis de réduire l’hypertension artérielle Un essai clinique conduit sant le diamètre de ces dernières. Ces préliminaires ? « Les résultats de cette nou- anticorps devraient limiter le nombre velle biothérapie sont surprenants et pro- par une firme suisse a montré des liaisons de ce peptide avec ses récep- metteurs, et la vaccination pour l’hyperten- des résultats encourageants.teurs et provoquer ainsi une forme de sion pourrait se montrer très utile pour de relâchement artériel. Le vaccin est quant nombreux patients », estiment les doc- Mais des injections répétéesà lui constitué du peptide chimiquement teurs Ola Samuelsson et Hans Herlitz pourraient engendrerassocié à une particule virale produite (département de néphrologie, hôpital des effets secondaires nocifs par recombinaison génétique. universitaire Sahlgrenska, Göteborg, Suè-L’étude publiée dans The Lancet a été de), dans un commentaire du Lancet. Cesourra-t-on demain prévenir l’hyper-financée par Cytos Biotechnology et coor- deux spécialistes rappellent notammentPtension artérielle comme on pré-vient, depuis longtemps déjà grâce à des vaccins, un nombre croissant de mala- donnée par Martin F. Bachmann, direc- les difficultés rencontrées en pratique teur scientifique de cette société. Elle a par les personnes qui, ne parvenant pas à été menée à Lausanne et à Berlin, auprès réduire leurs chiffres tensionnels à partir dies infectieuses ? Une telle perspective de 72 personnes volontaires souffrant de d’une modification de leur alimentation ne semble plus aujourd’hui totalement formes légères ou modérées d’hyperten- ou de leur mode de vie, doivent prendre irréaliste, comme le montrent les résul-sion artérielle. Après tirage au sort et en quotidiennement des médicaments anti- tats d’une étude clinique publiée dans lesrespectant la méthodologie dite du « dou- hypertenseurs. colonnes de l’hebdomadaire médical bri- ble aveugle », où le prescripteur neMais ils s’interrogent aussi sur les pos- tannique The Lancet daté du 8 mars. Ceconnaît pas la nature du produit qu’il sibles conséquences de stimulations répé- travail visait à étudier l’innocuité et l’effi- administre à son patient, tées du système immunitaire à cacité d’un vaccin expérimental contre24 personnes ont reçu un vac- partir d’une telle construction l’hypertension artérielle mis au point parcin dosé à 300 microgrammes,Les chercheurs vaccinale. En l’état des don- des chercheurs de la société suisse Cytos 24 un vaccin dosé à 100 micro-précisentnées disponibles, plusieurs Biotechnology. Cette nouvelle approchegrammes, et 24 un vaccin pla-que la diminution injections devraient être prati- thérapeutique se fonde sur l’un des systè-cebo. Trois injections ont étéde la pression quées chaque année pour mes moléculaires régulateur de la pres- faites sur une période de troisartérielle est plus maintenir les bénéfices anti- sion exercée par le courant sanguin sur lamois (à 0, 4 et 12 semaines).particulièrement hypertenseur observés lors de paroi interne des artères. Les chercheurs ont alorsnettecet essai. Une recherche vacci-Il s’agit du système dit « rénine-angio- observé une diminution, selonau petit matin nale voisine, concernant une tensine », qui est déjà la cible des deux eux, statistiquement significati- forme de prévention de la mala- principales familles de médicaments anti- ve de la pression artérielle diurne dans le die d’Alzheimer, a récemment montré hypertenseurs. Spécialisés dans le déve-groupe recevant la dose de 300 micro- que de telles entreprises pouvaient ne loppement de procédés visant à stimuler grammes. Ils précisent que cette diminu- pas être dénuées de sérieux risques d’in- le système immunitaire pour luttertion est plus particulièrement nette au duction de mécanismes équivalents à contre des affections chroniques et trèspetit matin : elle est, selon, eux comprise ceux qui sont à l’origine des affections fréquentes (dépendance à la nicotine, entre 1,3 et 2,5 centimètres de mercure à auto-immunes. obésité), les chercheurs de la société suis-8 heures. Quelques effets secondaires ont Cytos Biotechnology avait, sur le se ont développé une molécule destinée àété observés : il s’agissait le plus souvent même principe que celui concernant l’hy- DON EMMERT/AFP moduler le fonctionnement du systèmede réactions bénignes et passagères, sur pertension artérielle, lancé un essai vacci- La navette Endeavour a décollé, mardicanadien. La principale mission des sept rénine-angiotensine.le site de l’injection. Plusieurs personnes nal concernant l’obésité. Il s’agissait d’in- 11 mars à 7 h 28 (heure de Paris), duastronautes de l’équipage sera de fixerDénommé CYT006-AngQb, leur vac-(trois patients dans le groupe « 100 micro- duire la production d’anticorps contrecentre spatial Kennedy de Cap Canave-ces deux nouveaux éléments à la station cin expérimental induit la production grammes » et sept dans le groupe une hormone peptidique ayant une actionral (Floride). Elle emporte dans sa souteorbitale. Endeavour devrait ramener sur par l’organisme d’anticorps contre l’an-« 300 microgrammes ») ont également stimulatrice de l’appétit. Lancé en le premier des trois éléments du labora- Terre l’astronaute français Léopold giotensine II, peptide de petite taille qui a ressenti des symptômes similaires à ceux mai 2005, cet essai avait été abandonnétoire orbital Kibo, principale contributionEyharts, parti le 7 février sur Atlantis en pour propriété d’augmenter la pressionobservés dans les syndromes grippaux.fin 2006 faute de résultats satisfaisants. a du Japon à la station spatiale internationa- même temps que Columbus, le labora- du sang sur la paroi des artères en rédui- Que peut-on conclure de ces donnéesJean-Yves Nau le (ISS), ainsi que Dextre, le bras robotisé toire orbital européen. CLIMAT UN DOCUMENT PRÉSENTÉ AU PROCHAIN CONSEIL EUROPÉEN 0123 Selon l’Union européenne, le réchauffement climatique menace la sécurité internationalewww.lemonde.fr BRUXELLESparticulier, est susceptible de provo-risque de créer des situations diffi- BUREAU EUROPÉENquer des troubles civils et des pertesciles. Selon les Nations unies, indi- Le réchauffement de la planète neéconomiques substantielles, mêmeque le document, on dénombrera constitue pas seulement un dan-dans les économies solides », écri- d’ici à 2020 des millions de ger pour l’environnement, il met vent les auteurs, qui mentionnent migrants environnementaux. aussi en péril la sécurité interna-aussi « les tensions liées à l’approvi-« Ces migrations, ajoute-t-il, tionale. Tel est le leitmotiv d’un sionnement énergétique », dont la pourraient se traduire par une aug- document établi conjointementmultiplication accroîtra l’instabi- mentation du nombre de conflits par les services du haut représen- lité. Les conflits pourraient égale-dans les régions de transit et de des- tant de l’Union européenne,ment s’intensifier autour des res-tination. » Certaines des régions Javier Solana, et de la Commis-sources situées dans les régionsles plus vulnérables aux change- sion, qui sera présenté, jeudi polaires, rendues exploitables parments climatiques, comme l’Afri- 13 mars, aux chefs d’Etat et dele réchauffement. que du Nord et le Proche-Orient, STYLESgouvernement, au cours de la réu-étant voisines de l’Union euro- nion du Conseil européen.« Pertes de territoires » péenne, celle-ci devrait connaîtreSelon ce rapport, les change-Les régions côtières, où vit des pressionsmigratoires ments climatiques représentent près d’un cinquième de la popu- accrues. un « multiplicateur de menaces »,lation mondiale, sont particuliè-Enfin, le réchauffement peut qui « exacerbe les tendances, les ten- rement menacées. « Les mégapo-déstabiliser les Etats les plus fragi- sions et l’instabilité existantes ». les, et leurs infrastructures de sou- les, s’ils ne parviennent pas à y fai- Aussi l’Union doit-elle se donnertien, telles que les installations por- re face, et favoriser la « radicalisa- les moyens de répondre à ces ris-tuaires et les raffineries de pétrole,tion politique ». ques en renforçant ses capacités sont souvent implantées en bordIl risque aussi d’« attiser les res- « de recherche, d’analyse, de suivide mer ou dans les deltas des riviè-sentiments » entre les principaux et d’alerte rapide » et en amélio- res », note le rapport, qui s’in- responsables des changements rant ses outils de protection civile quiète des conséquences de l’élé- climatiques et ceux qui seront les et de gestion de crises face aux vation du niveau de la mer. Deplus touchés. Cette « fracture catastrophes à venir.plus, « le recul des côtes et la sub- potentielle », selon le rapport, neLe texte distingue plusieurs for- mersion de vastes zones pour- sera pas seulement une division mes de menaces liées aux change- raient entraîner des pertes de terri- Nord-Sud mais comportera une ments climatiques. Certaines ont toires, et même la disparition de dimension Sud-Sud, avec la part pour cause la recrudescence prévi- pays entiers ». croissante de la Chine et de l’Inde sible des conflits sur l’accès auxAutre conséquence possible,dans les émissions mondiales. a ressources. « La pénurie d’eau, en l’accroissement des migrationsThomas FerencziPOLLUTIONl’hypothèse que les nanoparticu-température printanière, selon Respirer du diesel modifie les présentes dans les suies de une analyse de données satellitai- le fonctionnement du cerveau fumée, capables de pénétrer jus-res parue dans Global Change Bio- Inhaler des gaz d’échappementqu’au cerveau, induisent ceslogy de mars. Au court du XXe siè- de moteur diesel provoque un modifications. « Des études com-cle, une telle précocité de la stress cérébral, même en cas d’ex- plémentaires seront nécessaires feuillaison n’avait pas été obser- position de courte durée, selonpour évaluer les implications clini-vée à une telle échelle. une étude néerlandaise publiée ques de ces observations », indi- dans la revue Particle and Fibre que-t-il. Les bébés phoques de la merSÉQUENCES VOYAGE Toxicology. Des volontaires, bran- Baltique menacés de mort chés à un électro-encéphalogra-CLIMATOLOGIEpar le réchauffement phe, ont respiré pendant une heu-La feuillaison est plus Selon le Fonds mondial de la re des vapeurs de diesel. L’activi-précoce dans les forêts nature (WWF), des centaines de té électrique de leur cerveau aboréales eurasiennesbébés phoques, nés ces dernières SUPPLÉMENT GRATUIT DE 108 PAGES montré des signes de stress après trente minutes d’exposition, quiEntre 1982 et 2002, l’apparitiondes feuilles dans les forêts boréa-semaines, seraient menacés demourir de froid en mer Baltique, Mercredi 12 mars avec 0123 daté jeudi 13 mars 2008se sont prolongés pendant l’heu- re suivante. L’équipe de Paulles eurasiennes a été avancée decinq jours, ce qui traduit une aug-en raison de la fonte précoce de labanquise, qui les prive de la pro- Borm (université de Zuyd) fait mentation sans précédent de latection de leurs nids de glace.
  • 9. 0123 Mercredi 12 mars 2008 Europe9 BELGIQUE SUSPICION DE « MYTHOMANIE »Les Pays-Bas craignent une rééditionBruges remet en question de l’affaire des caricatures danoises des accusations d’antisémitisme L’annonce de la diffusion, Personne n’aurait encore vu le ger », avait indiqué le chef du gou-tion devenait trop menaçante. Ils BRUXELLES tant de confirmer que M. Kalmann film en question, préparé dans le vernement.ont mis en garde les ambassades etCORRESPONDANT est, en fait, un Néerlandais et « un fin mars, d’un film duplus grand secret depuis l’autom- M. Balkenende a été accusé parles entreprises nationales implan-Patrick Moenaert, le maire de Bru-mythomane ». Il aurait vécu aux populiste Geert Wilders sur ne 2007. Des médias néerlandais M. Wilders d’avoir lui-même « pro-tées dans des pays sensibles, auges, exige des excuses et une miseEtats-Unis mais ne serait pas pro- croient toutefois savoir qu’il dure- voqué et amplifié l’inquiétude », en Moyen-Orient, en Afrique, en Asie au point de la part du magazine fesseur ; il régnerait « une incertitu- le Coran a obligé La Haye rait quinze minutes et qu’on y ver- faisant en sorte que “tout le monde du Sud-Est, où des milliers des juif anversois Joods Actueel à pro- de quant à son lieu de naissance » : à s’organiser contrerait Mahomet caricaturé dans un soit au courant, de Tombouctou àmusulmans étaient descendus pos de « l’affaire Kalmann ». Marcle touriste a dit être né à Aus- d’éventuelles représaillesdessin animé. Certains affirment l’Afghanistan” ». Un chroniqueur dans la rue en 2006 pour brûler Kalmann, qui se présente commechwitz, peu avant la Libération. aussi que M. Wilders y réputé, Afshin Ellian, des drapeaux danois. Des plansun professeur américain deM. Moenaert soutient que ses poli- brûlerait le Coran, un spécialiste de la multi- d’évacuation ont été mis au point.64 ans, avait affirmé, en février,ciers ont dressé un procès-verbal LA HAYE ENVOYÉ SPÉCIALlivre dont il avait récla- « Je trouveculturalité à l’université Médecins sans frontières Neder- avoir été chassé d’un restaurantpour antisémitisme et « donné foia tension monte aux Pays-mé l’interdiction en importante de Leyde, reproche auland a pris les devants en rapa-brugeois parce qu’il portait une kip- aux affirmations de l’intéressé ».LBas à la suite de l’annoncepar le député populiste Geert Wilders qu’il fera diffuser avant la août 2007 et qu’il décrit comme « le Mein Kam- pf de la religion qui vise à la liberté d’expression mais d’avoir annoncé que le je pense aussi aux possiblespremierministre film allait automatique- triant des équipes du Pakistan.Sur le plan diplomatique, le gouvernement tente de faire com- pa (Le Monde du 9 février). Bruges soutient que des enquêtes menées par la police et le service du touris-« Il s’est passé quelque chose dans ce restaurant mais nos propres recherches semblent confirmer une fin du mois son film Fitna, censé éliminer les autres et les ment entraîner la colère prendre aux pays musulmansme remettent fondamentalement imposture », explique Michael Frei- victimes » dénoncer le Coran et « les dangerstraite de chiens d’in- des musulmans, ce quiqu’il ne peut être assimilé à M. Wil- en question cette version.lich, rédacteur en chef de Joods de l’islam ». Toutes les chaînes de croyants ».aboutissait en bout de ders. Il s’efforce d’obtenir le sou- M. Moenaert, qui avait d’abord Actueel. Le journaliste rejette la fau- télévision néerlandaise ont refusé Divisé, le gouverne- Jan Peter Balkenende ligne à donner raisontien de ses partenaires européens présenté ses excuses au touristete sur les policiers qui ont pris note le projet, notamment parce que le ment néerlandais n’es- premier ministreaux islamophobes.afin de ne pas se trouver isolé siaméricain, estime aujourd’hui de la plainte – brandie par M. Kal- chef du Parti de la liberté (PVV) exi-père plus faire interdireD’autres intellectuels l’affaire débouchait sur une criseque « s’il s’est effectivement passémann lors de sa visite au journal – geait qu’il soit montré dans sonle film, comme le voulaient cer- soulignent que le bon moyen d’ar-diplomatique avec des capitales quelque chose dans le restaurant, sans exiger aucune pièce d’identi- intégralité.tains ministres. Fitna ne déroge, rêter le projet de film était de traî-comme Téhéran ou Le Caire.les proportions qui ont été données té. « Cet homme est venu nous par-M. Wilders a alors indiqué qu’il selon son auteur, à « aucune règle ner M. Wilders devant les tribu- La Haye entend enfin obtenir le à cette affaire font naître beaucoupler avec des larmes dans les yeux. S’il tiendrait une conférence de pressede l’Etat de droit ». M. Wilders a naux pour incitation au racisme. soutien de ses partenaires au seinde questions ». Sollicité par Le Mon- a menti, il nous a aussi causés du à La Haye, probablement leproposé de le montrer en avant-pre- Les autorités de La Haye, qui de l’OTAN, afin de ne pas mettrede, le maire renvoie à une réponsetort, ainsi d’ailleurs qu’à l’ensemble 28 mars. Les organisateurs ontmière au coordinateur national de craignent une réédition de l’affaireen danger sa mission militairedonnée, le 26 février, à un d’une communauté qui affronte fré- hésité avant de lui donner l’autori-la lutte antiterroriste, à condition des caricatures danoises du pro- dans la province d’Uruzgan, dansconseiller municipal. Il y évoque quemment de vrais actes antisémi- sation d’utiliser leur salle mais ont d’avoir préalablement la garantie phète, ont des plans qui visent à le sud de l’Afghanistan. ades « informations confidentielles »tes », déclare M. Freilich. a expliqué qu’ils entendaient respec- qu’il ne serait pas censuré. « exfiltrer » M. Wilders si la situa- Jean-Pierre Stroobants provenant des Pays-Bas et permet- J.-P. S. ter le principe de la liberté d’expres-Il y a une dizaine de jours, le pre- sion. Le débat reste cependantmier ministre chrétien-démocrate, ouvert quant au paiement des fraisJan Peter Balkenende, avait invité liés à la sécurité de l’événement : le leader populiste à arrêter son les autorités ont fait savoir au dépu-projet compte tenu des risques té que la protection des partici- qu’il faisait, selon lui, courir à son pants lui incomberait. M. Wilders pays. « Je trouve importante la liber- pourrait donc finalement organi-té d’expression mais je pense aussi ser la diffusion sur le site Internet aux possibles victimes, aux militai- spécial qu’il a créé très récem-res, aux entreprises, aux ambassa- ment : fitnathemovie. des, aux Néerlandais vivant à l’étran-HONGRIE REVERS POUR LE PREMIER MINISTRE Les réformes hongroises freinées par un référendum LE GOUVERNEMENT social- tations de rue, avait appelé en jan- libéral hongrois vient d’essuyervier à la démission de M. Gyurcsa- un sérieux revers à l’occasion du référendum sur des mesures ny en cas d’échec au référendum. Il a salué, dimanche, l’expression RÉSULTAT NET: 1101 MILLIONS D’EUROS impopulaires de la réforme de lade l’« unité nationale ». santé adoptée par le Parlement en décembre 2007. La popularité duLes consultations populaires sur des lois adoptées peuvent être DIVIDENDE : 0,45 EURO PAR ACTION premier ministre socialiste,organisées en Hongrie à l’initiati- Ferenc Gyurcsany, qui a engagéve de tout citoyen à condition de Pour sa première année d’exercice opérationnelle, Natixisdes Services (+ 13 %) et du Capital investissement et Gestion de douloureuses réformes structu- réunir 200 000 signatures, de res-a dégagé un bénéfice supérieur à 1,1 milliard d’eurosprivée (+ 12 %). La capacité de Natixis à résister à des chocs relles pour sortir le pays d’un défi- pecter la Constitution et de dans un environnement marqué par une crise sectorielle externes violents confirme la pertinence du modèle économique cit public excessif, ne cesse de se recueillir au moins 25 % des suf- dégrader. Il a annoncé lundifrages exprimés. Le Parlementet financière d’une ampleur exceptionnelle. fondé sur un portefeuille d’activités diversifié et de larges bases 10 mars que l’annulation desdoit alors tenir compte de ces de clientèle. Les travaux d’intégration au sein de Natixis se sont dites mesures ferait l’objet d’un résultats. Après un an de batailleUn impact de la crise concentrépar ailleurs poursuivis dans le respect du calendrier. vote au Parlement le 17 mars. juridique, le Fidesz a obtenu la La crise financière qui a affecté les marchés bancairePlus de 82 % des Hongrois ontvalidation du scrutin par la Cour voté dimanche pour la suppres-constitutionnelle le 22 janvier. et financier à partir de l’été 2007 s’est traduite pour Natixis Une situation financière saine sion du forfait d’1,2 euro imposéPour l’historien Zoltan Ripppar un impact fort, mais limité à certains métiers de la Banque La structure financière du groupe demeure très solide et stable sur chaque consultation médicalecité par l’agence MTI, le vote de de Financement et d’Investissement. Les dépréciationspar rapport à 2006. Les capitaux propres ressortent ainsi et par jour d’hospitalisation, et dimanche marque surtout la vic- de portefeuilles d’actifs financiers dans ces métiers, intervenues à 16,9 milliards d’euros. Les ratios prudentiels se situent parmi contre l’introduction de droits toire du populisme et pourraitpour l’essentiel au quatrième trimestre 2007, ramènent leles meilleurs de la place. d’inscription à l’université. Sym-annoncer une crise de la démocra- boles du programme de réformestie parlementaire si le référen- résultat net à 1,1 milliard d’euros, malgré les bonnes du gouvernement, ces mesuresdum devenait une pratique cou- performances enregistrées au titre du premier semestre. Dividende 2007 ont un impact économique limité,rante pour contester les décisions Le dividende au titre de l’exercice 2007 proposé à l’Assemblée à 0,1 % du PIB, mais leur rejet a du gouvernement.Un modèle économique résistant Générale des actionnaires du 22 mai 2008 s’élève à 0,45 euro un effet politique certain. La forte Justifiant la décision du premier mobilisation au référendumministre d’annuler les mesuresDans tous ses métiers, à l’exception de BFI, le groupe affiche par action. Une option de paiement en actions sera également (50,49 %) souligne, selon la plu- rejetées par les électeurs, le polito-une croissance forte de son activité et de ses résultats. C’est le proposée aux actionnaires (1). Cette option sera exerçable part des analystes hongrois, « la logue socialiste Attila Agh a estimécas notamment des métiers de la Gestion d’actifs (RBE: +14 %), jusqu’au 18 juin, le dividende étant payé le 30 juin. défaite personnelle du premierque puisque « c’est la Cour constitu- ministre », jugé responsable de lationnelle qui a permis ce référen-(1) Les principaux actionnaires de Natixis, la Banque Fédérale des Banques Populaires et la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne, ont annoncé leur décision d’opter pour le chute du pouvoir d’achat et sou-dum », M. Gyurcsany « ne fait paiement en actions. vent accusé d’arrogance.donc que respecter la Constitution ».C’est évidemment l’avis du lea-« Mais il poursuivra son mandat et der de l’opposition de droite, Vik- ses réformes jusqu’au bout comme il(En millions d’euros) Produit Net Produit Net 2007/2006 Résultat Brut Résultat Brut2007/2006 tor Orban, qui est à l’initiative del’a annoncé dimanche, car il a l’en-Bancaire 2007Bancaire 2006d’Exploitation 2007 d’Exploitation 2006 cette consultation. « Le référen- tier soutien du parti », a-t-il dit.Banque de financement et d’investissement dum est une victoire pour la Hon- « La question qui demeure, estime grie. Les seuls perdants de ce référen- cependant l’économiste Juan Car- Avant dépréciations (1) 3 0543 494- 13 % dum sont les partis de la coali-los Rodaro, est la capacité deAprès dépréciations (1) 1 8343 494 - 48 % -1611 389 – tion », a-t-il déclaré au soir du M. Gyurcsany, avec 15 % seule- scrutin. Sa formation politique, le ment d’opinions favorables, à pour- Gestion d’actifs 1 7101 497 + 14 %427 386 + 11 % Fidesz, qui avait déjà tenté d’obte-suivre ses réformes, dont le rythme nir la chute du gouvernement àva certainement se ralentir ». aCapital investissement et gestion privée 504449 + 12 %337 302 + 12 % l’automne 2006 par des manifes-Anne RodierServices 1 2991 151 + 13 %480 383 + 25 % Poste Clients916840+9%259 235 + 10 % MALTE formation du premier ministre, (1) Dépréciations liées aux expositions subprimes et aux rehausseurs de crédit Le Parti nationaliste Lawrence Gonzi, a obtenu pro-européen49,3 % des voix, contre 48,8 % se maintient au pouvoir aux travaillistes, 1,3 % à l’Allian-Prochain rendez-vous :Relations actionnaires LA VALETTE. Le Parti nationaliste,ce démocratique (Verts) et 0,5 % au pouvoir depuis plus de vingt à Action nationale (extrême droi- Assemblée Générale le 22 mai 2008 ans à Malte, a, une nouvelle fois,te). M. Gonzi, qui a présidé à l’en- remporté dimanche 9 mars, les trée de son pays dans l’Union élections législatives, face soneuropéenne en 2004, défend uneNATIXIS 30, avenue Pierre-Mendès-France 75013 Paris France – T : +33 1 58 32 30 00 www.natixis.com rival de gauche, le Parti travaillis- politique pro-européenne et libé- te, mais d’une marge infime. La rale en économie. – (AFP.)
  • 10. 10 France Municipales0123Mercredi 12 mars 2008 Majorité Le président du MoDem a rejeté la « proposition de négociations globales » de MM. Devedjian et RaffarinLe « cas » Bayrou perturbe l’UMP as question, pour François Bayrou, sa perte. M. Bayrou l’a donc refusée, lais-P de se laisser garrotter par l’UMP. sant ses partisans choisir leurs alliances Depuis sa permanence électorale au cas par cas. Alors que les listes électo- de Pau, le président du MoDem a rejeté, rales pour le second tour devaient être lundi 10 mars, la « proposition de négocia- déposées mardi avant 18 heures, les négo- tions globales » que lui avaient faite, dans ciations ont déjà commencé. En refusant la matinée, Patrick Devedjian et Jean- l’offre globale de l’UMP, le président du Pierre Raffarin. Une sorte de « donnant- MoDem s’est assuré de retrouver la postu- donnant » promettant un retrait au re de résistant et de martyr qui ne lui a second tour d’Yves Urieta, le maire sor- pas si mal réussi jusqu’à présent. tant (ex-PS) de Pau soutenu par l’UMP, L’attitude à adopter face à M. Bayrou en échange d’accords UMP-MoDem perturbe et divise l’UMP depuis la créa- dans les villes où la majorité présidentiel- tion par Jacques Chirac du parti unique le est en difficulté.de la droite en 2002. Profitant« Si les responsables dudu désaccord stratégique au MoDem acceptent de soutenir « Tuer Bayrousommet au Parti socialiste sur les listes de la majorité présiden- n’est pas le meilleur la marche à suivre vis-à-vis du tielle, naturellement nous sou- signal à envoyer leader centriste, la majorité a tiendrons les candidats du aux électeursvoulu cette fois régler son sort, du MoDem » MoDem qui sont en position deen se proposant de le « sau- se maintenir et d’être soutenusver » pour mieux le ramener par notre majorité », avait Patrick Devedjian, dans le giron de la droite. déclaré le premier ministre, secrétaire général Les candidats UMP en diffi- de l’UMP François Fillon. culté, tels Jean-Claude GaudinM. Bayrou a dénoncé leà Marseille ou Françoise de « grand bluff » de cette offre, qu’il assimi- Panafieu à Paris, se sont eux aussi décla- le à un « baiser de la mort ». Se disant rés en faveur d’une alliance sans délai. déterminé à se « battre sur [ses] convic- « Si M. Bayrou est bien informé, il m’aura tions », il a écarté toute négociation de entendu, il aura entendu M. Raffarin. Il cet ordre. « Je n’ai d’ailleurs eu aucun saura qu’à l’UMP il y a des gens qui ne sont appel d’aucune sorte en provenance de pas acharnés contre lui, loin s’en faut », l’UMP », a-t-il ajouté.voulait croire M. Gaudin. Et chacun deL’ancien candidat à l’élection présiden- promettre à ses alliés espérés qu’ils tielle n’a pas hésité longtemps. S’il accep- seraient « bien traités »…ancien adversaire à l’élection présiden-Certains conseillers de l’Elysée ont jugé (Seine-et-Marne), s’est montré réservé à tait la proposition piège de l’UMP, il seLundi matin, lors de la réunion de cabi-tielle. L’occasion d’affaiblir M. Bayrou enles offres de services faites à M. Bayroul’idée d’un rapprochement avec le prési- retrouvait dans la situation paradoxale et net autour de Nicolas Sarkozy, celui-ci le privant d’une base de reconquête à Pautrop rapides : « Avant de négocier, il fautdent du MoDem : « Je n’ai pas souvenir encombrante de devoir un éventuel suc- s’est montré, selon un des participants,était tentante, fût-ce au prix de pertes menacer », pestait l’un d’eux. Jean-Fran-qu’il ait une seule fois dit du bien du gouverne- cès à ses adversaires les plus acharnés à plutôt « rugueux » à l’encontre de son pour la majorité.çois Copé, réélu au premier tour à Meaux ment actuel. » « Tuer Bayrou n’est pas lemeilleur signal à envoyer aux électeurs duMoDem dont nous avons besoin », relève Ville par ville, les alliances à la carte du MoDem pour sa part M. Devedjian.Alain Juppé, réélu au premier tour à Bor- AU SOIR du premier tour, François Bay-propositions a été repris dans le programme(MoDem, 26,9 %) et celle de Frédéric (16,68 %), dans une triangulaire avec le deaux, s’est proposé de jouer le « monsieur rou a indiqué qu’il n’y aurait « pas de commun que nous formons », s’est félicitéBernard (PS, 27,1 %) afin de déloger Jac-maire sortant (divers droite) Jean-Marie bons offices » en faveur du ministre de consigne générale » du Mouvement démo-M. Bennahmias, dont la liste a obtenuques Masdeu-Arus (UMP, 42,2 %), quiRausch (24,16 %) et la liste d’union de la l’éducation nationale, Xavier Darcos, en crate au second tour, mais un examen5,54 % des voix au premier tour. concourt pour un cinquième mandat. gauche (34,04 %).position délicate à Périgueux. A Colombes des situations « ville par ville, candidat A Chartres, où Eric Chevée (MoDem)Fusions UMP-MoDem. Le MoDem,Jean-Luc Forget (MoDem, 5,90 %) (Hauts-de-Seine), la ville où Rama Yade se par candidat ». était arrivé en troisième position avecqui avait obtenu 8,6 % au premier tour,avait tenté, à Toulouse, de négocier unprésente en troisième position, M. Deved-Résultat, le MoDem, qui a franchi la 13,74 %, devancé par le maire sortant, a en revanche décidé à Colombes (Hauts-accord avec Pierre Cohen (PS, 39 %). jian, président du conseil général des barre des 10 % dans quarante villes ouJean-Pierre Gorges (UMP, 46,12 %) et de-Seine) de fusionner sa liste avec celle « Il nous a aimablement éconduits », Hauts-de-Seine, a parrainé l’accord de arrondissements, est au centre de toutesFrançoise Vallet (PS, 29,25 %), les listes de la maire sortante (UMP) Nicole Goue-a-t-il regretté. Un accord a été conclusecond tour entre l’UMP et le MoDem. les sollicitations. Et la géographie électo-PS et MoDem devraient fusionner. ta (42,46 %) sur laquelle figure en troi-avec Jean-Luc Modenc (UMP, 42,60 %). Ces gestes en direction du MoDem ont rale d’entre-deux tours prend des alluresLe PS (36,34 %) et le MoDem sième position la secrétaire d’Etat auxNi fusion ni accord. A Saint-Etienne,eu le don d’exaspérer les alliés centristes de de cousu main.(15,47 %) s’apprêtent également àdroits de l’homme, Rama Yade, alorsGilles Artigues (20,23 %) maintient sa l’UMP rassemblés dans le Nouveau Cen- Fusions PS-MoDem. Jean-Luc Benna- fusionner à Melun pour tenter de ravir laque la liste d’union de la gauche aliste au second tour. « Nous n’étions pastre, qui avaient lâché M. Bayrou en 2007 hmias, chef de file du MoDem à Mar- préfecture de Seine-et-Marne à l’UMP recueilli 43,56 %. demandeurs d’un rapprochement », préci-pour rallier M. Sarkozy. Leur chef de file, seille, ne cachait pas sa volonté d’aboutir Gérard Millet, qui a réuni 48,19 % desArrivée en quatrième position à Metzse ce fidèle de M. Bayrou. Aucun accordFrançois Sauvadet, a dénoncé cette « danse à un accord avec la liste de gauche condui- suffrages au premier tour. avec 14,69 % des suffrages, Nathalie n’est intervenu, non plus, à Blois, Caen,du ventre (…) ridicule et totalement ineffica- te par Jean-Noël Guérini. Celui-ci a été Fusion annoncée, aussi, à Poissy (Yve-Griesbeck (MoDem) a décidé de s’allier Strasbourg, Paris, Tarbes. a ce » de « certains dirigeants de l’UMP ». a rapidement conclu. « L’essentiel de nos lines), entre la liste de Richard Bertrand avec l’UMP Marie-Jo ZimmermannPatrick Roger Philippe Ridet et Patrick Roger Alain Juppé : « La sanction du gouvernement er1 salon international du tourisme ne dure que quinze jours, un maire reste six ans »3 jours pomronde !u BORDEAUXtats, j’ai été frappé par la pressionje lui ai dit que ce n’était pas une deaux, je n’ai fait que progresser. le de l’extrême gauche et par la margi- bonne stratégie et il a compris. Ce sont les médias politiques quidécouvrirCORRESPONDANTELa liste conduite par Alain Juppé,nalisation du Front national. Le Que conseillez-vous aux candi- ont parlé d’une « défaite cuisan-debattu aux législatives de 2007, a discours du FN s’est essoufflé, le dats qui vous sollicitent ?te » aux législatives de juin 2007, onété élue au premier tour desleader a vieilli et certaines idées Jean-Luc Moudenc [candidatalors que j’ai été battu de seule-municipales à Bordeaux avec ont été reprises sans hypocrisie par app. UMP à Toulouse] m’a propo-ment 700 voix. Il y a eu un accident is M56,62 % des voix. L’ex-premierNicolas Sarkozy. Cela a joué dès lasé de participer avec lui à un mee-à la présidentielle de mai 2007 arwww.lemondeaparis.com ministre commente les résultats.présidentielle, et ça se maintient.ting jeudi. Je vais lui envoyer une[Ségolène Royal a été majoritaire àP© Photos : Digital Stock / PhotoAlto / Photodisc / GoodShoot / thierry burot / Galyna Andrushko / Marc Lobjoy / createsima / Fotolia.Les enjeux locaux semblentLa stratégie d’ouverture est-ellevidéo en témoignage de soutien,Bordeaux au second tour], une élec-avoir prévalu au premier tour la bonne ? car nous avons des synergies entre tion nationale, politisée, avec unedes élections municipales. Est-L’ouverture a payé, à BordeauxBordeaux et Toulouse. J’ai aussi ambiguïté entre maire et ministre.ce une surprise ? [un ex-PRG et un Verts figuraientété appelé par le maire sortantEt votre réhabilitation nationale ? Non. Pendant la campagne,sur la liste Juppé] mais aussi d’Angoulême, la candidate deCela m’inspire de l’amusement.des sondages avaient reflétéailleurs. Je n’ai pas compris la que-Mont-de-Marsan. François Bay-Le terme de « recours » qu’onqu’au moins deux tiers des élec-relle au sujet des étiquettes politi-rou ne m’a pas demandé de veniremploie parfois est excessif et à lateurs souhaitaient que leur maire ques sur les listes. A Bordeaux, jeà Pau, et je n’irai pas, mais je sou-limite du ridicule, car le pays ne vits’exprime sur la gestion locale.n’ai jamais mis mon appartenance haite sa victoire. Tous ces candi- pas de drame national ni de criseLes bons résultats du PS ne tra-politique sur les documents de dats en ballottage doivent revenir grave. Que cela soit clair : je neduisent-ils pas un vote-sanctioncampagne. Même aux élections aux enjeux locaux. Ce n’est pas le prendrai pas de responsabilitéscontre Nicolas Sarkozy ?dans le 18e à Paris, j’étais le candi- troisième tour de la présidentielle, nationales, car je ne me sens pas le Il y a une percée incontestabledat de Chirac, pas du RPR. ni la sanction du gouvernement.besoin de le faire, et j’ai envie dede la gauche, notamment par rap- C’est le corollaire de la deman-François Fillon appelle à un désis-plaider la cause des villes souventport aux municipales de 2001. de de la population : les enjeux tement mutuel entre le MoDem,ignorées et méprisées. Du 15 au 17 mars 2008 > Paris-Pte de Versailles-Halls 3 & 4C’est vrai que le contexte national locaux l’emportent sur le reste. A en perte de vitesse, et l’UMP. Vous n’avez plus aucune ambi-n’a pas été positif là où les équipes Bordeaux, des gens de gauche ontJ’ai eu des contacts à ce sujet tion nationale ? INVITATION GRATUITE VALABLE POUR 1 PERSONNEsortantes étaient fragiles. Mais ce voté pour moi. On dit qu’on n’estavec Jean-Claude Gaudin et Jean-Ma curiosité est toujours aussin’est pas la vague puissante annon- jamais élu sur un bilan mais, en cePierre Raffarin. Cette stratégie est grande, je m’intéresse aux problè- Merci de remplir ce coupon et de le remettre aux hôtesses d’accueil du salon cée. Les excès démagogiques qui me concerne, ce fut monla bonne. Je serais plutôt favorable mes nationaux et internationaux.Prénom, Nom contre le gouvernement ont, aumeilleur atout. Mais ça ne fonc- à une négociation globale. EncoreJe m’exprime en public quand çaAdresse contraire, fini par remobiliser tionne pas toujours. Le bilan estfaut-il qu’on se parle franchement,m’intéresse et je ne m’interdirainotre électorat, et la « sarkopho-une arme si une adéquation existece qui n’est pas le cas actuelle-pas de continuer. Par exemple, j’aiCode postalVillebie » ambiante a eu un effetavec la personnalité qui le porte. ment. Quant à l’affaiblissement du dit que la laïcité est au cœur de laMerci de nous confier votre e-mail afin que nous puissions vous envoyer une e-invitation pour MAP - Le Monde à Paris 2009inverse. Quant au vote-sanction, je Après avoir voulu nationaliser MoDem, ce n’est pas une surprise notion même de la République.E-mailne l’ai senti ni à Bordeaux, ni les enjeux du scrutin, Nicolas vu l’hétérogénéité de son électoratMais je ne veux plus m’investir deFichier déclaré à la CNIL. Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification,d’opposition et de suppression des données vous concernant. Vous pouvez vous opposer à la communication à des tiers. Pour exercer vos droits,ailleurs, dans mes contacts, mesSarkozy s’est mis en retrait…et sa stratégie à géométrie politi-la même manière. Pour des respon-MONil vous suffit de nous écrire à l’adresse indiquée ci-dessus en précisant vos coordonnées et le nom du salon.Sauf opposition écrite de votre part,le nom de votre société pourra également apparaître sur tous les supports utilisés par l’organisateur à l’occasion des éditions du salon.rencontres ou mes lectures. C’estC’était une erreur de vouloir que variable.sabilités suprêmes, c’est clair, j’aiun argument politicien quand on politiser cette élection. C’était un Hier cloué au pilori, aujourd’huiété mis hors-jeu.est dans l’opposition. Et la sanc-mauvais mélange des genres, enco-porté aux nues, comment vivez- Est-ce une position définitive ?tion du gouvernement, ça ne durere moins bon quand la situationvous cette versatilité de l’électo- C’est ce que je pense aujour-que quinze jours contre un mairenationale n’est pas porteuse.rat bordelais ?d’hui. aqui reste six ans.Quand il est venu à Bordeaux [leLes électeurs ne sont pas versati-Propos recueillis par A la lecture globale des résul-22 janvier], sur le chemin de Pau, les. Depuis mon arrivée à Bor- Claudia Courtois
  • 11. 0123 Mercredi 12 mars 2008France Municipales 11Le Parti socialiste est conduit à élargirMetz, bastionde la droite, pourrait au centre sa stratégie d’alliancebasculer à gauche Comme lors de la présidentielle, et les Verts enregistraient une défaite pré- res du premier tour, le MoDem mais elle suggère que le maire de la capi- METZsidentielle de grande ampleur, a libéré la ne dispose pas d’une stratégie claire au tale ne veut pas laisser le MoDem pari- CORRESPONDANT la gauche traditionnelle a besoinparole de ceux qui considèrent que la gau- niveau national. Coupable d’un léger sien s’échapper de sa sphère d’influence. Devancé au premier tour des municipales, de l’électorat centriste pour être che traditionnelle est désormais structu-écart de langage qui risquait de laisser Mme Royal ne dit pas autre chose lors-dimanche 9 mars, de dix points (24,1 %rellement minoritaire dans le pays.penser que des négociations pouvaient qu’elle propose de forger « un nouvelcontre 34 %) par le socialiste Dominique majoritaire aux municipales. La conclusion d’accords dès le pre-se généraliser avec le parti de François alliage progressiste » allant des altermon- Gros, Jean-Marie Rausch (divers droite), La direction du PS a du malmier tour des municipales, en particulierBayrou, Ségolène Royal a dû corriger le dialistes aux centristes.qui brigue à 78 ans un septième mandat de à assumer cette évolutionà Dijon, Grenoble ou Montpellier, a ététir. Après avoir, au soir du premier tour, Dans ces conditions, la question desmaire à Metz, devra compter au secondprésentée par le PS comme un pendant prôné « des alliances, partout » avec le alliances devrait être au cœur du pro-tour avec la fusion de deux listes de droite : e premier tour des élections munici- de « l’ouverture » sarkozyenne : les repré-MoDem, la présidente de la région Poi- chain congrès socialiste. Encore faudrait-celle de la députée UMP Marie-Jo Zimmer-L pales a définitivement levé le tabou de l’élargissement vers le centre des alliances du Parti socialiste.sentants du MoDem n’apparaissaientqu’à titre « individuel ». Or, depuisdimanche 9 mars, des fusions de listes tou-Charentes a précisé lundi 10 mars, sur France Inter, qu’il s’agissait de « lancer un appel La question des alliancesil que ce thème ne soit passeulement évoqué en termesde tactique électorale maismann et celle de son ex-première adjointeNathalie Griesbeck, soutenue par leMoDem. Les deux candidates, que l’on La multiplication d’accords avec leont lieu à Marseille, à Chartres ou Asniè- aux électeurs » centristes afinaussi de projet. « Il est natu- croyait brouillées à jamais, ont créé la sur- MoDem à la veille du second tour confir- res. Les conditions imposées à ses nou-qu’ils votent à gauche au second devrait être rel de se poser la question de la prise, lundi. Mme Zimmermann conduira la me, même si les dirigeants du PS éprou-veaux partenaires par le PS – l’engage-tour. Lundi, François Hollande au cœurconquête d’un électorat hostile liste. Mme Griesbeck, députée européenne vent quelques difficultés à l’assumer, ment sur un programme municipal et laa rappelé que le PS « n’est pas du prochainà la surenchère idéologique,et conseillère générale, figurera en posi- que le centre de gravité politique du pre- reconnaissance de tous les autres alliés dans une stratégie d’alliances » congrès socialiste sensible enfin à la problémati- tion symbolique pour éviter le cumul. Elles mier parti de la gauche est train de sede gauche – sont inchangées mais laavec le parti de M. Bayrou qui,que de l’intérêt général ; la ont reçu le soutien d’un indépendant, déplacer.nature du rapprochement a changé ; dans la grande majorité des cas, est inca- gauche doit prendre en compte cette réalité,Emmanuel Lebeau. A eux trois, ils totali- La prise d’autonomie de François Bay-dorénavant, il s’agit d’accords de parti à pable de se maintenir au second tour. qui est celle d’une opinion publique en avan-sent au premier tour 37 % des voix. rou avait pris au dépourvu le PS pendant parti.Pour autant, on ne peut réduire la ce sur les partis politiques », assure Gaë-M. Rausch estime être « le candidat la présidentielle de 2007. Ségolène RoyalPourtant, cet élargissement – auquel question du rapprochement avec le tan Gorce, député socialiste « rénova- naturel pour faire barrage à la gauche » avait, sans attendre le feu vert de son par- ils ont tout intérêt – est difficile à gérer MoDem à un simple effet d’aubaine teur ». Quant à Gérard Collomb, assuré mais reconnaît que ses chances sont « min- ti, tenté de s’allier avec le fondateur du pour les socialistes, portés par les bonsmunicipale qui se refermera au soir du de sa réélection à Lyon, il estimait, auces ». « Ma carrière est derrière moi, dit-il. MoDem. Une fin de non-recevoir lui résultats d’une union de la gauche plutôtsecond tour. Bertrand Delanoë, à peine soir de sa victoire, que le PS doit « évoluer Les deux autres, en revanche, jouent gros car avait été adressée par M. Bayrou mais sa performante dans les urnes municipales avait-il conclu un accord avec les Verts, en interne » et faire « sa mue culturelle »si la gauche devait l’emporter, elles en porte- démarche, d’abord critiquée au sein du mais beaucoup moins lorsqu’il s’agit den’a-t-il pas proposé lundi soir à Marielle avant de s’interroger sur l’attitude du par-raient la responsabilité. » Metz n’a jamais PS, a agi comme un déclic. Cette initiati- conquérir l’Elysée. En position de faibles-de Sarnez « un partenariat original avec ti vis-à-vis du MoDem. aeu de maire de gauche. a ve, intervenue alors que les communistes se, compte tenu de l’ensemble de ses sco-le MoDem » ? L’offre a été repoussée Jean-Michel NormandNicolas Bastuck Les primaires ont compliqué les fusions de listes PCF-PS LE JEU des alliances se compli-La fédération PS du départe- que après la série de « primai- ment a appelé ses troupes, lundi res » qui ont opposé le PS ou les soir, à « chercher l’union ». Mais Verts au PCF au premier tour dessans exclure des maintiens. « Pour élections municipales, dimanche faire une fusion acceptable, la seule 9 mars. Les instances nationalesrègle, c’est le rapport de forces du pre- des trois partis ont appelé, lundimier tour », assure Bruno Le Roux, 10 mars à l’Assemblée nationale,secrétaire national aux élections. au « désistement républicain » au « Si on n’est pas entendu, on se main- second tour. Mais localement, latiendra », prévient Claude Bartolo- concurrence entre militants autre-ne, chef de file du PS en Seine- fois alliés a laissé des traces. Et les Saint-Denis. « Pas question de se fai- discussions avant le dépôt des lis- re couillonner en mettant trop de PS tes, mardi 11 mars, sont très ten-alors qu’ils réintégreront les dissi- dues. dents », rétorque Michel Laurent,Dans les villes de plus de responsable des élections au PCF. 20 000 habitants, sept primaires ont été déclenchées par le PS dansMaintien de Mme Voynet les municipalités communistesLes discussions avec les Verts ne en Seine-Saint-Denis, deux dans sont pas plus simples. A Mon- le Val-de-Marne. Si la fédération treuil, la sénatrice Verts Domini- PS du Val-de-Marne paraît accep-que Voynet a déclaré qu’elle se ter l’union à Vitry et Orly, il n’enmaintenait face au maire (app. est pas de même en Seine-Saint- PCF), Jean-Pierre Brard, « pour Denis.laisser le choix aux électeurs de gau-A Saint-Denis, où Didier che ». Les instances nationales des Paillard, le maire sortant PCF aVerts ont laissé faire. obtenu 42 %, contre 22 % à Geor- Dernière composante en posi- ges Sali (PS), l’accord achoppe sur tion de compter, la LCR. Les amis la représentation des socialistes.d’Olivier Besancenot ont tenté, Les communistes, qui expliquent dans les villes où ils ont fait plus de avoir déjà intégré cinq socialistes 5 %, d’obtenir une « fusion techni- sur leur liste au premier tour, refu- que » pour obtenir des élus, sans sent l’application de la proportion-participation à la majorité munici- nelle. Le PS, lui, ne veut pas enten- pale. Les discussions entamées dre parler de ces dissidents, qu’il a avec le PS, notamment à Clermont- exclus. Même schéma à Bagnolet. Ferrand, Toulouse, Bar-le-Duc,A Aubervilliers, où Pascal Beau- Nancy, Agen ou Villeurbanne, ont det, maire sortant, a obtenu 35 %,été interrompues par le PS, lundi contre 32 % au PS, les discussionssoir. « Le PS nous barre la route des semblaient bloquées avec les socia- conseils municipaux pour préférer listes, qui exigent « la parité ». Ades discussions avec le MoDem. C’est Villetaneuse, les négociations se scandaleux », s’insurge Pierre- heurtent au même problème, lesFrançois Grond, membre du socialistes demandant cinq postes bureau politique de la Ligue. a d’adjoints sur neuf.Sylvia Zappi A Strasbourg, socialistes et Verts s’unissent sans le MoDem STRASBOURGurbaine. Ils s’engagent sur le vote CORRESPONDANT annuel du budget et la solidarité de Un accord de fusion a été réalisé à gestion, mais conserveront un Strasbourg, lundi 10 mars, entregroupe séparé. L’accord est « équi- la liste de Roland Ries (PS) et lalibré », selon M. Jund. liste d’Alain Jund (Verts). La liste M. Ries a précisé avoir proposé Ries a obtenu 43,89 % des voix au deux places éligibles au MoDem premier tour des municipales, de Chantal Cutajar (5,73 % des dimanche, face à celle de Fabien- voix), « sans contrepartie », mais ne Keller (UMP), maire sortante qu’il avait essuyé un refus. (33,92 %). Les Verts ont obtenu Mme Cutajar a déploré que ne lui 6,36 %. soit pas proposé un accord sur le Les Verts auront sept places surprogramme. Le numéro deux de la liste (six éligibles en cas de victoi- la liste, l’ex-secrétaire national re, une en cas de défaite). Ils des Verts Yann Wehrling, ne se auront, dans le premier cas, deux voyait proposer que la 51e place, adjoints, un conseiller délégué etl’avant-dernière éligible. a cinq délégués à la communauté Jacques Fortier
  • 12. 12 France Municipales0123Mercredi 12 mars 2008 A Marseille, le PS et le MoDem s’allientA Paris, M. Delanoë recompose pour « rompre avec le vieux clientélisme »sa majorité à sa main MM. Guérini et Bennahmias ACCORD a minima avec les Verts, désac- cord persistant avec le MoDem. Fort de ont entériné un accordses 41,6 % au premier tour qui devrait face à Jean-Claude Gaudin.donner, pour la première fois, une majori- té absolue aux élus PS-PCF-MRC-PRG L’extrême gauche appelle, candidats sur les listes conduites par Ber- elle, à « en finir » avec l’équipetrand Delanoë au premier tour, le maire UMP sortantede Paris a privilégié des alliances avec la gauche et les Verts. MARSEILLES’agissant des écologistes, « on les CORRESPONDANT RÉGIONALreprend mais on ne sera plus dépendantses petits candidats de Marseille, long-d’eux », se félicitait, lundi 10 mars, un pro-Ltemps négligés, sont devenus, lundi10 mars, l’objet de toutes les sollicita- tions politiques. Dès midi, Jean-Luc Ben- che du maire de la capitale. Au terme de l’accord noué lundi, après quinze heures de discussion avec les représentants de nahmias, tête de liste du MoDem, rencon-M. Delanoë, les écologistes ont obtenu l’as- trait Jean-Claude Gaudin (UMP) dans son surance de garder la mairie du 2e arrondis- bureau de maire. Il lui demandait « lasement. Le bon score du maire sortant de transparence dans l’attribution des places de cet arrondissement Jacques Boutault crèches et les logements, et un groupe au (Verts), 30 % des voix, a « surpris » conseil municipal » – en clair : cinq élus. EtM. Delanoë, qui s’est dit prêt sans bargui- surtout un « moratoire sur l’incinérateur degner à renoncer à confier la mairie au PS, Fos », condition inacceptable par le mairepourtant arrivé en tête. et président de la communauté urbaine, qui se bat depuis des années sur le plan« Logique partisane » politique et judiciaire pour l’imposer.Sur la base de leur score de 6,78 % au Déçu de n’avoir dépassé les 5 % que niveau parisien – contre 12,31 % en 2001 –, dans trois secteurs sur huit, M. Bennah-les écologistes ont négocié une fusion des mias savait bien qu’il avait peu de chances listes avec celles de la gauche dans les d’être entendu de ce côté-là. 11 arrondissements encore en ballottage A 14 heures, il se rendait au siège deoù ils ont obtenu plus de 5 % des voix. Ils campagne de Jean-Noël Guérini, le candi-sont assurés d’obtenir 9 élus au conseil de dat socialiste, évidemment plus ouvert.Jean-Luc Bennahmias (à gauche), tête de liste MoDem, avec le socialiste Jean-Noël Guérini, lundi 10 mars. BRUNO SOUILLARD/PQR/MAXPPP Paris. Ils étaient 23 en 2001, mais 17 à la « C’est normal puisqu’on était tous les deuxveille du scrutin après plusieurs départs au dans l’opposition », soulignait le responsa- « sur le nombre de places de crèches àA 23 heures, la question était tranchée :métropole de la Méditerranée ». Dans cetteMoDem. « Les Verts ne seront plus un grou- ble centriste. Après quelques allers-construire ».Marseille contre-attaque à gauche, qui n’amissive, le président reprend les promes- pe charnière, note Yves Contassot, adjoint retours entre les deux permanences, il Du coté de l’extrême gauche, représen- finalement reçu aucune proposition, décla-ses faites par François Fillon en début de(Verts) sortant de M. Delanoë. Le maire tenait à 19 h 30 une conférence de pressetée par la liste Marseille contre-attaque àrait close la période des tractations. Elle campagne, dont la plupart étaient déjàsera tenté de passer en force sur tous les sujets. commune avec M. Guérini. « Notre accordgauche (LCR, collectifs antilibéraux, alter- rappelait pourtant qu’elle voulait « en finir antérieures à sa venue, comme le soutienMais nous aurons aussi une plus grande liber- marque la volonté de rompre avec le vieuxnatifs), dont les voix sont aussi indispensa-avec celui qui fit alliance avec Le Pen enau Musée de la civilisation et de la Méditer- té pour exprimer nos désaccords devant la clientélisme », lançait ce dernier, quibles à la gauche, on se disait d’abord heu-1986, et qui est le numéro deux de l’UMP, ranée ou l’accroissement des aides accor- population. » Dans la future majorité, le annonçait « une victoire à portée de main ». reux d’avoir à gérer le dépassement de lal’ami de Hortefeux, l’organisateur des rafles dées par l’Agence nationale de rénovation groupe communiste devrait passer de 11 àbarre des 5 % dans quatre secteurs. « La de sans-papiers », c’est-à-dire le maire sor- urbaine (ANRU). Il y ajoute une escouade8 élus et le MRC de 7 à 5. « Engagement de la nation »question de la fusion des listes peut effective- tant. Au siège de campagne de M. Guérini, de policiers et précise que le tracé de la futu- En revanche, le MoDem, qui comptaitAyant compris que la rencontre avec lement se poser », expliquait son porte-paro-on restait confiant sur le désistement desre ligne à grande vitesse qui passe par Mar-10 élus au conseil de Paris, pourrait n’en MoDem ne déboucherait sur rien, M. Gau-le, Samy Johsua, dans l’après-midi. Il l’esti- « électeurs antilibéraux » vers la gauche.seille « a sa préférence ». avoir plus aucun, le 16 mars. Malgré son din avait expliqué dans l’après-midi que lamait cependant peu probable : « Jean- Quant à M. Gaudin, il résumait lorsM. Gaudin a précisé qu’ayant reçu cette score de 9,06 %, mais faute d’avoir trouvé discussion sur l’incinérateur, « qu’il fautNoël Guérini a sur ses listes des gens qui ont d’une conférence de presse le contenu lettre vendredi, il n’avait pas voulu en faireun accord pour fusionner avec le PS. « Les appeler centre d’enfouissement et de métha-voté Sarkozy, il a dit qu’il choisirait lui- d’une lettre de Nicolas Sarkozy (Le Monde état juste avant le premier tour pour que positions floues » du MoDem avant le pre- nisation », ne pouvait aboutir. Il ajoutaitmême les colistiers et surtout qu’on devait se du 10 mars) confirmant « l’engagement decela n’ait pas « l’air d’une manœuvre ». amier tour et « les divergences sur le fond ren- que la négociation avait aussi achoppé rassembler sur son propre programme. » la nation pour faire de Marseille la grandeMichel Samsondent difficile la perspective d’une gouvernan- ce commune de Paris », a de nouveau indi- qué, lundi, M. Delanoë.M. Moudenc (UMP) et M. Cohen (PS) se livrent un duel serré à ToulouseMardi, Marielle de Sarnez a dénoncé, dans Le Parisien, le choix de « la fermetu- re » et la « logique partisane » du maire de TOULOUSE rée, rien n’avait filtré sur l’issue de leur ment égales 11 % des suffrages, que surPour décrocher un succès dimanche, Paris. La chef de file du MoDem avait pro- ENVOYÉ SPÉCIAL discussion. Au final, après avoir entrete- sa droite, où il s’efforce de ménager les M. Cohen parie sur « la volonté des Tou-posé des « partenariats avec la gauche » le La bataille de Toulouse fait rage et la jour-nu le suspense toute la journée de lundi,électeurs du MoDem. lousains » d’en finir avec la droite qui diri-soir du 9 mars. « Trop tard », explique l’en- née de lundi 10 mars a donné lieu à de M. Forget a fini par se rallier au maire sor- Aussi M. Cohen s’est-il appliqué à ren-ge le Capitole depuis trente-sept ans.tourage M. Delanoë, qui envisage, en nombreuses tractations. A droite, le mai-tant. Il obtiendrait sept places éligibles,contrer séparément les trois chefs de file. C’est sur ce constat, plus encore que sur revanche, de proposer au MoDem des re sortant, Jean-Luc Moudenc (UMP),dont trois d’adjoints au maire.Rencontres de pure forme en vérité, puis- son projet, qu’il espère rassembler « les « présidences de commissions ou de SEM qui a rassemblé 42,6 % des suffrages, n’a que M. Cohen ne semble pas décidé à 60 % de Toulousains qui aspirent au chan- [sociétés d’économie mixte] de la Ville », guère l’embarras du choix. Son éventuel- « Nécessité d’une alternance » remodeler sa liste. « Je souhaite réunirgement ». C’est la leçon qu’il a tirée de saau vu de « l’attitude constructive » du le victoire repose sur un double pari : A gauche, le candidat socialiste, Pierreautour de moi une majorité unie et solidai- rencontre avec M. Forget : « Même si la MoDem, a précisé M. Delanoë. Le MoDem mobiliser les nombreux abstentionnistesCohen, qui a totalisé 39 % des voix, dispo-re », s’est-il justifié en annonçant qu’il ne conclusion de cette rencontre n’est pas celle a décidé de se maintenir au second tour (43,5 %) de ce premier tour et rallier lese de meilleures réserves que son concur-fusionnerait ni avec la liste Debout, pré-d’un accord de fusion, nous avons constatédans le 14e, le 15e et le 5e. maximum des 5,9 % des voix obtenuesrent, mais sa situation n’en est pas simpli- sentée par les Motivé-e-s et la LCR, ni avecdes convergences sur la nécessité d’une alter- Candidat du MoDem dans le 5e, Philip- par le candidat du MoDem, Jean-Luc For-fiée pour autant. Soucieux d’éviterla gauche alternative, ni avec le MoDem.nance politique à Toulouse. » pe Meyer (14,3 % au premier tour) estime get. « Il faut lui tendre la main et l’inviter l’écueil qui avait valu en 2001 à son prédé-Tout juste s’est-il contenté de proposerDe son côté, pour conserver son man- que son maintien affaiblit les chances à rejoindre la liste », estime Dominique cesseur, François Simon, d’échouer dansune place à François Simon, le chef dedat, M. Moudenc brandit le risque d’une Lyne Cohen-Solal, la candidate du PS de Baudis, l’ancien maire de la ville. Celui-ci la conquête du Capitole en ouvrant sa lis- file de la gauche alternative, que l’intéres- hausse des impôts locaux en cas d’une vic-battre Jean Tiberi (UMP), arrivé légère- en a « parlé avant le premier tour » avecte lors du second tour aux candidats des sé a aussitôt refusée. « Je ne suis pas untoire de son adversaire. Les deux hom-ment en tête. Celle-ci « dénonce l’impasse l’intéressé car, explique-t-il, « Jean-Luc Motivé-e-s, M. Cohen s’applique cettemercenaire, je n’irai pas seul », a commen- mes ont rendez-vous jeudi soir. Ils débat-du vote MoDem, puisque M. Meyer n’a aucu- Forget et Jean-Luc Moudenc appartien-fois à ne froisser personne. Tant sur sa té celui-ci, qui s’était empressé dimanchetront en direct sur TLT, la chaîne de télé- ne chance d’être élu ». Et compte sur le sou- nent à la même famille ». Les deux hom-gauche, où il doit composer avec deux lis- de fixer les enchères à « quatre ou cinqvision toulousaine. a tien sur le terrain de M. Delanoë. a mes se sont rencontrés mais, en fin de soi-tes qui se sont partagées à parts quasi- candidats ».Yves Bordenave Béatrice JérômeMobilités urbaines,quelles nouvelles Tintelligences ? 9 avril • Paris > Salons Hoche < Informations & Inscription : www.lesrencontresprofessionnelleslemonde.com - 01 75 49 80 50Organisé parAvecEn partenariat avec Avec le soutien deSOLUTIONS POUR UN MONDE MOBILE
  • 13. 0123 Mercredi 12 mars 2008Municipales Cantonales13 VOTE DÉMOBILISATION DANS LES BANLIEUES L’abstention relativise l’élan La gauche espère conquérir trois à six civique du printemps 2007départements à l’issue des cantonales AVEC 66,5 % de participation au 2005, Clichy-sous-Bois, peuplée de La gauche, qui dirige premier tour, les municipales de 28 200 habitants, illustre cette ten- Une dizaine de départements en balance 2008 enregistrent une mobilisa- dance. La commune avait connu51 conseils généraux sur tion en légère baisse par rapport à une forte hausse des inscriptions101, semble assurée Risque de basculementSeine-Saint-Denis 2001 (67,4 %), et s’inscrivent dans sur les listes électorales en 2006, la diminution continue de la parti- puis une abstention limitée à 18 %de conquérir au moins à gauche à droite cipation aux élections communa- pour la présidentielle. Or l’absten- l’Allier, la Corrèzevers le PS vers l’UMP les depuis 1983 (78,3 %). tion a dépassé 55 % dimanche.et le Lot-et-Garonne « Le printemps civique et démocra- Conséquence, le nombre de votants tique de 2007 n’a pas eu d’effet d’en- en 2008 (4 325) est similaire à celuiu vu des résultats du pre- traînement, commente Jérôme Four- de 2001 (4 123), alors que la ville quet, directeur adjoint du départe- compte près de 2 000 électeurs sup- ment opinion publique de l’IFOP. plémentaires. Elu avec 65,9 % desAmier tour des élections can- tonales, la gauche peut« raisonnablement » espérer une Seine-et-Marne Paris n’est pas concernéepar les élections cantonales. Un tiers des Français ne se sont pas suffrages au premier tour, soit progression de quatre ou cinq siè-C’est le Conseil déplacés, alors que les municipales 2 792 voix, le maire sortant, Claude ges au sein de l’Assemblée des de la ville de Paris sont considérées comme des élections Dilain (PS), n’est choisi que par undépartements de France (ADF),qui exerce importantes et que la figure du maire habitant sur dix.qu’elle préside depuis 2004 avec Indre-et-les attributions se caractérise par un fort niveau d’at-« Dès que l’intensité d’une campa-une courte majorité de 51 sur 101. Loire dévoluesaux conseils tachement. »gne chute, ce sont les populations lesAux trois départements (Allier,généraux. De manière générale, la participa- moins prédisposées à voter qui s’abs- Corrèze, Lot-et-Garonne) dont leDeux- tion distingue les territoi- tiennent, souligne le poli- basculement en sa faveur paraît Sèvres Allier res ruraux et urbains. tologue Jean-Yves Dor-probable, s’ajoutent les gains pos- Les départements où on« Dès magen, auteur avec Céli-sibles de la Charente-Maritime, Charente- Rhôneque l’intensitéMaritime a le plus voté sont la Lozè- neBraconnierdede l’Indre-et-Loire et des Deux- re (83,5 %) et la Haute-d’une campagneLa Démocratie de l’abs- Sèvres, où la droite ne disposeCorrèze Corse (81,1 %). Achute, ce sonttention (Gallimard). Lesque d’un siège de majorité et seHautes-les populationsAlpes l’inverse, la participationtaux de participation detrouve en situation délicate dans a été la plus faible en Ile-les moins 2008 correspondent àdeux cantons. Lot-et-prédisposées GaronneSource : Le Monde de-France : Seine-Saint- ceux d’avant la présiden-La partie semble en revanche Denis (52,3 %), Val-de-à voter qui tielle. Comme si 2007 plus difficile en Côte-d’Or et danss’abstiennent » Marne (54,7 %), Val- avait seulement marquéla Somme, où il faudrait à la gau- d’Oise (56,4 %), Paris etune sorte de parenthèse che gagner trois sièges pour faireJean-Yves Dormagen Hauts-de-Seine enchantée. »basculer la majorité. (56,9 %). L’effet des Politologue Fin 2007, dans uneLa droite semble désormais vacances scolaires, qui se étude, l’Insee avait insis- avoir limité ses espoirs de conquê- terminaient dimanche 9 mars, n’est té sur le caractère « exceptionnel »te à la Seine-et-Marne et croiseLes conseils généraux sortantsFrance métropolitaine pas démontré : si la mobilisation a de la mobilisation pour la présiden- les doigts pour récupérer la prési- baissé en Ile-de-France, elle s’est tielle, suivie d’une abstentiondence des Hautes-Alpes, détenue UMP MoDem PS Divers gauche maintenue en Aquitaine. record aux législatives : « Les élec-par un divers gauche bien que la La démobilisation a été particu- teurs ne délaissent pas les urnes maisgauche y soit minoritaire. aNouveau CentreDivers droite PCFRadicaux de gauche lièrement importante dans les quar- s’expriment par un vote intermittent P. Rr tiers populaires. L’abstention a pro- et sélectif. » gressé de manière significative àCe comportement touche en pre- Grigny, dans l’Essonne (de 46 % à mier lieu les jeunes des quartiers 55,3 % entre 2001 et 2008), aux populaires, très mobilisés contreLe PCF s’apprête à perdre la Seine-Saint-Denis Mureaux, dans les Yvelines (de Nicolas Sarkozy en 2007 maisLE PCF obtient un résultat miti- tête au soir du premier tour et cés », assure Laurence Cohen,Deux autres cantons pour- 42,5 % à 52,4 %), ou à Sarcelles, retombés, depuis, dans l’abstention. gé aux élections cantonales en devraient l’emporter le 16 mars.secrétaire fédérale du PCF. Une raient rester entre les mains du dans le Val-d’Oise (de 49,6 % à Cela explique les résultats para-région parisienne. Si les commu-Le PS et le PCF sont tombésrencontre entre les différentes parti : celui de Montreuil-Est et 55,2 %). Une abstention élevée a doxaux observés dans des commu- nistes devraient garder le d’accord pour appliquer la règlefédérations de la gauche devait celui de Noisy-le-Sec. aussi été enregistrée à Saint-Denis nes comme Aulnay-sous-Bois,conseil général du Val-de-Mar- du désistement réciproque. La sceller, mardi 11 mars, l’accord Le socialiste Claude Bartolo- (56,2 %), Stains (56,3 %), Bobigny Colombes ou Argenteuil : Ségolène ne sans trop de difficultés, ils gauche pourrait donc gagner définitif.ne, élu dans le canton de Pantin- (53,6 %). Tout comme dans la ban- Royal l’avait largement emportédevraient perdre celui de Seine- trois sièges de plus. Ainsi à Fon-est, a donc réussi son pari de lieue de Lyon, à Vaulx-en-Velin lors de la présidentielle, mais les can- Saint-Denis, un bastion qu’ils tenay-Ouest, siège détenu par laDéfaite douloureuse ravir le conseil général de Seine- (56 %) et Vénissieux (51,7 %). Elle didats socialistes ont eu du mal à fai-détiennent depuis sa création, droite, la candidate communisteEn Seine-Saint-Denis, en Saint-Denis au PCF et devrait en dépasse même 60 % à Roubaix, re le plein des voix dans un contexte en 1965. est en tête à gauche et pourrait, à revanche, le destin des commu-devenir le président, avec une dans le Nord. plus favorable à la gauche. a Dans le Val-de-Marne, seuls la faveur du désistement socialis-nistes semble plié. Les primaires majorité de 17 sièges au PS et 13 Ville-symbole des émeutes deLuc Bronnerdeux sièges maintenaient une te, emporter le canton. A L’Haÿ-lancées par le Parti socialiste lui au PCF.majorité à gauche. Le premierles-Roses, à l’inverse, le PS pour- ont été plutôt favorables : sur le Si la défaite est douloureuse 79,7 % : le meilleur score pour M. Dupont-Aignan tour des cantonales, dimancherait prendre le canton détenu canton de Montreuil-Nord, lapour les communistes, elle est9 mars, a conforté les listespar la droite. Enfin, à Orly, lesortante Claire Pessin-Garric,moins nette qu’attendu. Les dis- Yerres (Essonne) et sesconfronté à une liste de gauche.emmenées par les conseillers candidat divers gauche soutenusoutenue par le PCF, est arrivéecussions de répartition des 28 500 habitants ont établi un Un résultat d’autant plus mar-généraux PCF sur leurs six can-par le maire sortant, Gastonderrière le socialiste Frédéric moyens entre les deux partis record au premier tour des élec- quant que le président de Debouttons renouvelables. Dans les Viens, devrait être élu leMolossi. A Saint-Denis-Sud, vont s’engager. Les communis- tions municipales dans les villesla République, opposant à la ratifi-trois cantons de Vitry, les deux 16 mars. « La gauche et la majori-Ronan Kerrest, PCF, est battu tes devraient garder plusieurs de plus de 20 000 habitants, encation du traité européen de Lis- de Champigny, comme celui du té emmenée par Christian Favier par Mathieu Hanotin. Ces deux vice-présidences mais aussi des reconduisant à 79,7 % leur maire bonne, est en rupture avec la Kremlin-Bicêtre, les candidats [président PCF du conseil cantons perdus suffisent à fairemoyens de groupe. a sortant, Nicolas Dupont-Aignan,majorité UMP. PCF ou apparentés étaient en général] devraient sortir renfor- tomber la majorité communiste. Sylvia Zappi Panne informatique La gauche pourrait emporterNT EVIERAITR au ministère de l’intérieurle Lot-et-Garonne DE PAAMÉRIQUES LATINESAGEN (Lot-et-Garonne)té départementale a dû gouverner FAIT INHABITUEL, les résultats 22 h 30, nous avons travaillé sur leCORRESPONDANTE grâce à la voix prépondérante de des élections municipales et can-système de secours, le ministère nous Dimanche 16 mars, si la gauche neson président. Elle a failli vaciller, tonales ne sont parvenus aux jour- a proposé une adresse de délestageconquiert ne serait-ce qu’un can-en 2005, avec l’annulation de naux quotidiens que très tardive-pour accéder aux données », précise ton soumis à renouvellement sans l’élection cantonale de Duras par ment dans la nuit du dimancheJosé Bolufer. Le système étanten perdre, elle ravira le conseille Conseil d’Etat. Ce dernier avait 10 mars au lundi 11, de façonengorgé, les services de l’intérieurgénéral du Lot-et-Garonne à la estimé que la candidate UMP, incomplète, et avec des erreurs. ont dû ressaisir les résultats. Ledroite. Et s’installera à sa présiden- élue avec quinze voix d’avance,« La première ville de plus detaux de participation définitif n’a ce, après avoir cru pouvoir y parve- avait bénéficié d’une consigne de 10 000 habitants est arrivée à 1 heu-été établi que lundi après-midi.nir en 2004, puis en 2005. vote illégale de Jean François-Pon- re du matin, avec plus de trois heuresLe prestataire, qui avait traité lesPendant vingt-deux ans, Jeancet, qui avait envoyé une lettre, à de retard par rapport à nos prévi- élections présidentielle et législati-François-Poncet, ex-UDF recon- la veille du second tour, aux viti- VOYAGES 2008-2009 sions », explique ainsi José Bolufer,ves de 2007, utilise « ce que l’onverti à l’UMP, a présidé le conseilculteurs de la cave coopérative directeur des services informati-peut trouver de plus puissant », assu-général sur ces terres radicales.locale. A la grande déception de la ques du groupe Le Monde. Le Mon- re Bertrand Maréchaux, directeurEn 2004, lors du renouvellementgauche, la cantonale partielle qui de a fourni les résultats de 753 com-des systèmes d’information du de la moitié du conseil général, lea suivi a confirmé le premier vote. Demandez et recevez gratuitement munes de plus de 10 000 habi-ministère. Le fait que ce dernier PS avait obtenu d’excellents résul- tants, au lieu des 891 prévues.donnait, pour la première fois, les tats dans le département. CesBallottages incertains le catalogue de tous les voyagesLe ministère de l’intérieur refu- se de parler de « bug ». Mais il alistes complètes dans les villes demoins de 3 500 habitants, n’estrésultats l’auraient placé en situa-tion d’égalité parfaite avec la droi-Sur les vingt cantons renouve- lables cette année, quinze étaient www.maisondesameriqueslatines.com bien été victime d’une panne infor-pas de nature à fournir une explica-te et lui auraient permis de dispu-aux mains de l’UMP et cinq dans matique majeure. tion convaincante, d’autant que ter la présidence du conseil géné- le giron de la gauche plurielle.Soyez nos invités ! Au musée du quai Branly pour la soirée privéeLes résultats ont d’abord parcou- « la capacité de traitement avait été ral à l’UMP Michel DiefenbacherAprès le scrutin du dimanchedu mardi 8 avril à l'occasion de l'exposition ru le chemin traditionnel : les mai- doublée ». M. Maréchaux confiait, – le dauphin désigné de M. Pon-9 mars, chaque camp a déjà“Paracas, trésors inédits du Pérou ancien”. ries les ont envoyés, par téléphonelundi soir, n’avoir toujours pascet –, si une conseillère générale conquis trois cantons mais cer- Dans la limite des places disponibles ou par fax, dans les préfectures, quitrouvé « de véritable explication PS n’était décédée à quelquestains ballottages s’annoncent (300 invitations) Réservez ! les ont communiqués via un systè-technique ».jours du scrutin. L’élection du pré- incertains. Si Agen-Centre paraît [email protected] me Intranet au ministère. « La syn- Mme Alliot-Marie, rompant avec sident de l’assemblée départemen-sur le point de basculer à droite, thèse s’est faite tout à fait normale- l’habitude de la plupart de ses pré-tale s’est ainsi déroulée avec unpas moins de sept cantons sont ment », assure-t-on dans l’entoura-décesseurs, s’est refusée dimanchesiège laissé vacant, permettant àsusceptibles de préférer la gau- ge de la ministre de l’intérieur,à toute apparition publique pourla droite de disposer de vingt can-che, parmi lesquels Laplume, 3, rue CassetteFax 01 42 84 23 28 Michèle Alliot-Marie. Mais les ser-donner les résultats et s’est conten- tons contre dix-neuf pour la gau-ancien fief de M. François-Pon- 75006 Paris [email protected] veurs, hébergés par une sociététée d’un communiqué diffusé à che. cet et Marmande-Ouest où Tél. 01 53 63 13 40Métro Saint-Sulpice externe, dont le ministère n’a pas 23 h 13. a Le rapport ayant été rééquili-Michel Dienfenbacher semble voulu divulguer le nom, se sontIsabelle Mandraud bré, en juin 2004, avec le rempla- avoir déjà fait le plein des voix. aPhotographies : Pascal Mannaert / Elisabeth Hurtel / imagesud écroulés à plusieurs reprises. « Dèset Nathalie Guibertcement du siège vacant, la majori-Florence Moreau
  • 14. 14 Economie & Médias0123Mercredi 12 mars 2008 Aéronautique Le marché portant sur la fourniture d’avions ravitailleurs à l’armée américaine fait l’objet d’une plainteBoeing conteste le contrat remporté par EADSoeing a annoncé, lundi 10 mars, le commanditaire du contrat. PendantBqu’il allait porter plainte contre le ce temps, c’est-à-dire jusqu’au début durésultat de l’appel d’offres sur le mois de juillet, d’autres options sont pos- contrat des avions ravitailleurs de l’ar- sibles comme un règlement amiable une mée américaine, attribué le 29 février au annulation de la plainte. initialement, consortium transatlantique EADS- les premiers avions devraient entrer en Northrop Grumman. D’un montant de service en 2013 pour remplacer la flotte 35 milliards de dollars (22,7 milliards vieillissante de KC-135, dont certains d’euros), ce contrat porte sur la livraison étaient en service depuis les années de 179 appareils.1960.Cette plainte devait être déposée mar-Depuis qu’il a fait un point vendredi di 11 mars, devant la Cour des comptes 7 mars avec le Pentagone pour se faire américaine, le GAO (Government expliquer les raisons de son échec, Accountability Office), l’instan-Boeing menaçait de saisir la ce saisie par les entreprises sou- justice. Principal fournisseur haitant contester un contrat « Ce n’est pas de l’armée en avions ravi- par hasard que passé par une administration tailleurs, Boeing était donné nous avons gagné américaine. « Nos équipes ontfavori de cet appel d’offre. les dernières examiné de près la décision sur Son échec a provoqué un campagnes d’avions les avions ravitailleurs et onttollé dans les rangs politiques ravitailleurs trouvé de sérieux manquementsau nom de la sécurité nationa- dans le monde » dans le processus [de décision], le et des emplois menacés par qui méritent que nous fassions un groupe étranger, sur fond appel », a expliqué dans un Louis Galloisde campagne présidentielle. communiqué le PDG de président d’EADSL’affaire a aussi choqué alors Boeing, Jim McNerney.que Washington et Bruxelles« Nous avons le sentiment que le proces- ont un contentieux devant l’Organisa- sus a été mené de manière très profession- tion mondiale du commerce (OMC) sur nelle, transparente et équilibrée », a réagi les subventions respectives à Boeing et à de son côté Louis Gallois refusant de EADS. commenter plus cette contestation. LeInitialement attribuée à Boeing en président exécutif d’EADS souligne le 2003, la commande a été retirée aprèsUn KC-135 de Boeing effectue une opération de ravitaillement en vol, au-dessus du Pacifique en avril 2005. V. GEMPIS/US AIR FORCE/AP fait que « ce n’est pas par hasard que un scandale de corruption ayant nous avons gagné les quatre dernières cam- conduit à des peines de prison de plu-de l’Air » a souligné M. McNerney. DeNorthrop a aussi souligné qu’à l’issue CHRONOLOGIE pagnes d’avions ravitailleurs dans le mon- sieurs responsables et à la démission duson côté, Northrop-Grumman a souhai-de sa propre analyse avec l’armée sur l’at- 2003. Boeing remporte un contrat por- de ». Face à Boeing, EADS a imposé son PDG de l’époque. Boeing et Northrop seté « faire le point sur les nombreux com- tribution de ce contrat, « il est ressorti quetant sur 100 avions ravitailleurs pour l’ar- Airbus A330 en Grande Bretagne, en sont battus ces derniers jours à coup dementaires erronés » diffusés par sonnotre offre était clairement supérieure »,mée de l’air des Etats-Unis, mais à l’issue Australie, en Arabie saoudite et dans les communiqués, alors que le Pentagoneconcurrent. en termes de spécifications techniques et d’une commission d’enquête parlemen- Emirats arabes unis. défendait un processus de décision Le groupe a souligné qu’il était lede prix.taire pour « concussion », le CongrèsLa procédure va entraîner la suspen- « rigoureux ». signataire du contrat avec l’US Air For- L’armée de l’air américaine n’a pasvote en 2004 son annulation. sion du contrat pendant un délai maxi- « Compte tenu de ce que nous avonsce, EADS n’étant que « l’un des sous-trai-souhaité faire de commentaire. « Dans laSeptembre 2005. EADS et l’américain mum de cent jours, le temps que la cour vu, nous continuons de penser que nous tants de premier plan », aux côtésmesure où nous n’avons pas vu la plainteNorthrop préparent une proposition des comptes examine la plainte et trans- avons proposé l’avion le plus performant, d’autres groupes américains. Il a estiméformelle, nous sommes dans l’incapacité deconjointe. mette sa recommandation. Le GAO n’a le moins risqué, et celui dont le cycle de vie que le contrat représentait 25 000commenter », a indiqué sa porte-parole29 février 2008. Ils emportent le pas de pouvoir d’injonction et la déci- a le coût probable le plus bas, au regardemplois aux Etats-Unis et 1 500 créa- Jennifer Cassidy. a contrat des avions ravitailleurs. sion finale appartiendra au Pentagone, des critères de l’appel d’offres de l’armée tions nettes d’emplois. Dominique Gallois (avec AFP) AÉRONAUTIQUE UNE PERTE NETTE DE 446 MILLIONS D’EUROS EN 2007PRESSE 22,7 MILLIONS DE FRANÇAIS LISENT UN QUOTIDIEN Malgré des ventes record, EADS dans le rouge Les journaux ont gagné des lecteurs en 2007 L’ANNÉE 2007 sera mauvaisel’avion de transport militaire militaires –, les trois autres que LES QUOTIDIENS et les magazi-Monde a vu le nombre de ses lec- pour EADS. Pour la deuxième A400M, celles dues au lancementsont les hélicoptères (Eurocop-nes ont gagné des lecteurs enL’effet « Sarkozy » teurs augmenter de 7,7 % en fois depuis sa création, en 2000, du futur long-courrier A350XWB,ter), l’espace (Astrium) et la défen-2007. Tels sont les résultats de 2007, à 2,03 millions, passant le groupe franco-allemand d’aéro- et aussi celles constituées pour se sécurité sont bénéficiaires.l’étude Audipresse, nouvelle socié-AUDIENCE DE LA PRESSE devant Le Parisien, Aujourd’hui en nautique et de défense a plongé Power8, le plan de redressement Paradoxalement, le groupe neté d’études créée en 2007 qui ras- QUOTIDIENNE EN 2007 France et restant derrière L’Equi- dans le rouge, enregistrant une d’Airbus. A cela s’est ajouté l’im-s’est jamais aussi bien porté sur le semble les études AEPM (magazi-(en millions de lecteurs) pe (2,3 millions). Bon score pour perte nette de 446 millions pact de la détérioration de la paritéplan commercial. Les prises de nes) et EPIQ (quotidiens) surNationale Libération, qui a vu ses lecteurs d’euros, contre un bénéfice deentre le dollar et l’euro. commandes ont doublé en un anl’audience de la presse, publiée progresser de 10,4 % en 2007 (àL’Equipe2,30 99 millions en 2006. « Ces résultats ne me satisfont pour atteindre 136,8 milliards mardi 11 mars. Certes, les élec- 890 000). Le Figaro stagneLe résultat d’exploitation s’est pas, reconnaît Louis Gallois, prési- d’euros. Le flux de trésorerie dis-tions présidentielle et législatives,Le Monde 2,03 (+ 0,5 %, à 1,19 million). lui aussi dégradé mais parvient à dent exécutif d’EADS, mais ils ponible est passé à 3,4 milliardset l’« effet Sarkozy », ont incité à rester très légèrement positif àsont marqués par des provisionsd’euros, contre 869 millions enla lecture, mais pas seulement.Le Parisien 2,00Les gratuits en tête 52 millions d’euros contre 399 mil- constituées soit pour préparer l’ave-2006. « Les améliorations consta- L’audience de la presse magazi- Le Figaro1,20L’audience de la presse quoti- lions en 2006. Cette annonce pro- nir, soit pour régler les difficultés du tées dans les différentes divisions, ne a augmenté de 1,2 % en 2007,dienne régionale a progressé de voquait une baisse du cours passé. » Pour lui, le groupe est ainsi que notre récente percée sur lepar rapport à la période Libération 0,89 0,6 %, avec 16,729 millions de lec- d’EADS, mardi 11 mars, l’action remis en ordre de marche. « 2007 marché de la défense américain juillet 2006-juin 2007. La FranceLes Echos0,63 teurs chaque jour, Ouest-France plongeant de 6,48 % à 16,16 euros a été une année difficile marquéeannoncent un démarrage promet- reste très consommatrice derestant largement en tête à l’ouverture de la séance. par de nombreux défis, affirme-t-ilteur pour 2008 », estime le prési- magazines, avec 48,3 millions de La Tribune 0,40 (2,337 millions). Sans surprise, laLe groupe franco-allemand adans un communiqué. Nous avons dent d’EADS. Signe de cette ambi-personnes, soit 97,2 % de la popu- presse quotidienne gratuite pour-L’Humanité 0,34 poursuivi sa réorganisation après réalisé d’importants progrès, même tion, le groupe vise un résultat lation âgée de 15 ans et plus, qui suit son offensive avec une haus- la crise de sa principale filiale, Air- s’il nous reste beaucoup à faire pourd’exploitation (EBit) de 1,8 mil-lisent chaque mois au moins un La Croix 0,30 se de 6,6 % de son audience, bus, voici deux ans. EADS a pâtireconquérir l’entière confiance de liard d’euros cette année. magazine. Les hebdomadaires se 20 Minutes restant le quotidien le principalement de trois charges nos investisseurs et de nos clients. »Néanmoins, affirme M. Gallois,sont bien comportés, avec uneUrbaine gratuiteplus lu en France (+ 4,3 %, à exceptionnelles que sont les provi-Si deux activités ont été en perte« le vrai défi, c’est le dollar ». La fai- hausse de 1,5 %. L’ensemble de la20 Minutes 2,53 2,52 millions), malgré une diffu- sions pour faire face aux retards de– Airbus et les avions de transportblesse de la monnaie américainepresse d’information a progressé sion en baisse de 3,9 %, devantMétro2,32face à l’euro va conduire, dès lede 4,2 %. La presse économique Metro. « 20 Minutes se féliciteprintemps, à des mesures addition- et patrimoniale a également profi- Source : audipresse d’avoir un taux de reliquats de seu-nelles sur Power8 qui auront unté de ce climat favorablelement 0,2 % », explique son prési-impact sur 2011 et 2012. De plus,(+5,6 %), ajoute Audipresse.La presse quotidienne nationa- dent, Pierre-Jean Bozo.0123cela va conduire EADS à accélérer « Toutes les familles de presse sontle (PQN), qui avait perdu des lec- Nouveauté depuis 2006, Février-Mars2008sa politique de diversification de en progression en 2007, ce qu’on teurs lors de la précédente vague,l’audience des marques de quoti-ses approvisionnements et de ses n’avait pas vu depuis dix ans », seconnaît, elle aussi, une légère haus- diens (qui mesure l’impact desimplantations en zone dollar.félicite Xavier Dordor, directeurse. Chaque jour, 22,7 millions de suppléments et des sites Internet) général d’Audipresse. Autre ensei- Français lisent un quotidien. touche 36,4 millions de person-ES HORS-SÉRIE ARCHIVDix prioritésgnement, « les titres augmentent en Près de 7,78 millions de person- nes, L’Equipe étant numéro un Avant la publication des résul- lectorat sur les publics les plus utilisa- nes lisent un quotidien national(7,46 millions), devant Le Mondetats, M. Gallois a adressé, le 5 mars, teurs d’Internet, preuve que le Web(+ 0,2 %) chaque jour. En inté- (6,5 millions), 20 Minutes et Leune lettre à l’ensemble des salariés ne concurrence pas le papier maisgrant la presse hippiqueFigaro suivant au coude-à-coudedu groupe pour leur exposer lesque les deux se complètent », souli- (600 000 lecteurs), la PQN totali-avec 4,5 millions de lecteurs. aprincipales priorités de 2008. Elles gne M. Dordor. se 8,173 millions de lecteurs. LePascale Santisont au nombre de dix. Le patrond’EADS insiste sur la nécessité dese lancer dans une politique d’ex- TRANSPORT AÉRIEN JOUETSTEXTILEpansion. Il entend « proposer au AIR France KLM dépose uneMajorette repris par un fonds Du pareil au même est la cibleconseil d’administration deux pro- offre pour la reprise d’Alitalia d’investissementd’une OPA hostilejets d’acquisition dans les domaines Le numéro un mondial du trans- Le tribunal de commerce deH Partners Distribution – sociétéde la défense, de la sécurité ou des ser-port aérien, Air France-KLM, a Lons-le-Saunier a désigné, lundid’investissement contrôlée parvices, l’un d’entre eux au minimum reçu lundi 10 mars le feu vert de10 mars, le fonds d’investisse- Olivier Halley, un des membresdevant être aux Etats-Unis ». Il son conseil d’administration ment français Compagnie MI29de la famille fondatrice de Promo-s’agit de « positionner EADS danspour déposer le 14 mars une offrepour reprendre Majorette, dès et actionnaire-clé de Carre-les marchés de défense et sécurité de reprise de la compagnie Alita-ancienne filiale de Smoby, en four – a lancé, lundi 10 mars, uneaméricains et – étape majeure – assu-lia, en difficultés financières. redressement judiciaire. Le planoffre publique d’achat non sollici-rer un démarrage réussi pour leL’Etat italien, qui en détient de reprise de la Compagnie MI29 tée sur le groupe de vêtementsKC-45A », l’avion ravitailleur rete- 49,9 %, souhaite vendre sa part. prévoit de conserver 55 salariéspour enfants Du pareil au mêmeEN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX - 3,€Le départ de FideLa victoire de 195l Castro p. 2 et 3 9 p. 4 et 590nu par l’US Air Force. a L’offre doit obtenir l’aval du gou-sur un effectif total de 78 person- pour un montant de 92,7 mil- i 6 t7 D. G.vernement italien. – (AFP.)nes. – (AFP.) lions d’euros. – (AFP.)
  • 15. 0123 Mercredi 12 mars 2008 Economie & Entreprises15AUTOMOBILE LE GÉANT AMÉRICAIN A PERDU 38,7 MILLIARDS DE DOLLARS EN 2007Les cheminots acceptent malLes usines européennes de General Motors la réforme du fret à la SNCF pourraient supprimer 5 400 postes La CGT a appelé àLES EFFECTIFS des usines euro-tants du personnel pour augmenterappris la nouvelle. « Ils nous ontLa France a un retard à combler péennes de General Motors (GM)l’efficacité dans toutes nos usines en d’abord félicités pour notre travail la grève, mercredi 12 mars.POIDS DES DIFFÉRENTS POIDS DU FRET FERROVIAIREne seront pas épargnés par le planEurope », a indiqué un porte-et nos efforts, a indiqué au Monde C’est le premier conflit MODES DE TRANSPORTS(en milliards de tonnes/km, en 2006)de départs volontaires annoncéparole d’Opel à Francfort. « MaisRobert Roland, délégué syndicalEN 2006 EN FRANCE mi-février qui concerne potentiel-il est trop tôt pour donner desCGT à Strasbourg. Puis ils nous social que doit affronterlement 74 000 ouvriers dans ledétails. Il n’est pas question de pro- ont dit “il va falloir continuer les(en milliards de tonnes/km) Russie1 604,2 le nouveau président monde. Lors d’un comité d’entre-grammer de restructuration ou de efforts de productivité du fait de la310,5 Ukraine240,8prise européen, le chiffre de suppressions d’emplois drastiquesconcurrence” et ils ont confirmé les de l’entreprise, M. Pepy5 400 suppressions d’emplois aen Europe », assure-t-il suppressions de postes. » e mouvement de grève à laAllemagne 96,3été annoncé aux syndicats. GM Depuis 2000, les effectifs deL SNCF, mercredi 12 mars, à l’appel de la seule CGT, sera placé sous le signe des premières.BiélorussiePologne45,742,6Europe emploie actuellement quel-que 55 700 salariés. Selon Jean-Marc Ruhland, délé-Faire baisser les coûts C’est apparemment lors d’uneréunion informelle, lundi l’usine de Strasbourg sont passés de 2 100 à 1 450 personnes. « Aujourd’hui, on tourne à flux ten- Ce sera la première grève d’am-gué CFDT chez GM, cité par10 mars, avec Manfred Kraener, du. Nous produisons 1 700 boîtes pleur nationale à laquelle seraFrance40,9l’AFP, la restructuration concerne- numéro un de GM en Europe, etde vitesse par jour. Nous n’en avons confronté Guillaume Pepy, le toutra pratiquement tous les sites euro-John Buttermore, PDG de la divi- jamais produit autant et nous n’em- nouveau président de l’entreprise 41,2 Royaume-Uni22,2 péens. Mais à degrés divers : les sion Powertrain – spécialiséebauchons plus d’intérimaires », ferroviaire. Et ce sera la première21,8usines d’Anvers (Belgique), dedans les moteurs et les transmis-souligne M. Roland. fois que le service minimum se7,9Italie 20,8 Bochum (Allemagne) et de Sara-sions –, que les syndicats ontInterrogée, la direction de l’usi- verra mis à l’épreuve d’un mouve-gosse (Espagne) seraient les plusne n’a pas souhaité s’exprimer.Autriche 18,8ucs ute FerAux Etats-Unis, 11 siteslvia ment national. touchées avec respectivement Toutefois, selon les syndicats, les Ro oddu constructeur sont Flu Les revendications des chemi-Rép. tchèque 16,3 1 300, 930 et 900 suppressions suppressions de postes touche- Olé nots CGT ont, en revanche, un aird’emplois. En Grande-Bretagne,au chômage technique raient en priorité les cols blancs, de déjà-vu : l’organisation syndi-Sources : direction générale de la mer et du transport et UICle site d’Ellemere Port verraittechniciens et cadres. cale majoritaire de la SNCF500 salariés partir. Celui de Rüs-La poursuite de la grève chez Mi-février, le constructeur amé- demande l’ouverture de « vérita- vée au deuxième semestre de cet- pour un chiffre d’affaires deselsheim (Allemagne) serait aussi l’équipementier automobile amé-ricain avait annoncé une perte net- bles négociations » sur la pénibili- te année. La SNCF veut créer une 1,7 milliard. Sans les grèves desconcerné. Enfin, dans l’usine ricain American Axle and Manu- te de 38,7 milliards de dollars té, dans le cadre de la réforme du « famille fret » avec des conduc-mois d’octobre et de novembre, Trollhtan de Saab (Suède), un facturing (AAM) entraînait, lundi(26,8 milliards d’euros) en 2007 régime spécial de retraite, ainsiteurs dédiés, avec plus polyvalen- Fret SNCF aurait pu ramener sesplan de réduction d’un peu plus de10 mars, la fermeture temporaire conséquence d’une charge de que sur l’avenir du fret.ce, et des matériels consacrés.pertes à 200 millions. Le program- 100 postes est déjà en cours. de onze usines de General38,3 milliards pour dépréciation Mercredi, doit se tenir la der- Les organisations syndicales, me d’action lancé il y a un an pré- La France ne sera pas épar-Motors (GM) et la suspension par-d’avoirs fiscaux liés aux exercices nière table ronde conclusive entre qui défendent une « famille che- voit un retour à l’équilibre engnée. Ainsi, à l’usine de Stras-tielle de l’activité dans 18 autres. précédents. GM avait alors annon- la direction et les organisationsminots » contre une « famille2010.bourg, qui fabrique des boîtes de Le mouvement de grève chez cé un nouveau plan de départs syndicales sur la pénibilité. Dans fret », redoutent qu’en autonomi-L’organisation du travail est au vitesse automatiques à cinq et sixAAM, qui est une ancienne filialevolontaires. En 2006, 30 000 les faits, le mouvement de grève sant le fret au maximum (person- cœur du remaniement. « Les che-vitesses et emploie 1 400 salariés, de GM, a commencé le 26 février. ouvriers payés environ 75 dollars devait débuter mardi à 20 heures nels, matériels, exploitation), il minots voient passer les trains de la256 départs sont programmés Il a été lancé par le syndicat del’heure avaient déjà accepté de par- pour prendre fin jeudi à 8 heures. soit plus aisé de le filialiser puis concurrence et ça ne les laisse pasdont 34 « naturels », 130 ouvriersl’automobile UAW, à l’issue de tir. La direction veut les remplacer La nouvelle loi sur le service mini- de le privatiser.insensibles ! » dit Luc Nadal, direc-recevront une indemnité de départ négociations infructueuses avecpar 16 000 ouvriers payés beau- mum obligeant les grévistes à seLa réorganisation du fret pré-teur adjoint du Fret. Une concur-volontaire, 92 autres salariés desla direction. Celle-ci souhaitecoup moins cher (25 dollars). GM déclarer 48 heures à l’avance, lavoit également près de 2 000 sup-rence dont la productivité seraitservices de maintenance pour- renégocier le prochain contrat veut se rapprocher des ratios de SNCF a d’ores et déjà annoncépressions d’emplois, soit 10 % meilleure, de l’ordre de 20 % àraient être repris par une autresalarial d’entreprise. AAM fournit productivité des constructeurs que le trafic serait « pratiquementdes effectifs. 30 %, grâce à des structures plussociété. La direction de l’usine étu- au constructeur environ 70 % asiatiques. Il vise un ratio de coûts normal » sur « l’ensemble dusouples et une polyvalence assu- die une reprise de cette activité par des pièces dont il a besoin pour fixes rapportés au chiffre d’affai- réseau ».« Nouveau projet industriel »mée des cheminots privés : par un partenaire extérieur.produire ses plus gros véhicules : res de 25 % d’ici 2010 contre enco- Une nouvelle fois, le fret est au Depuis le 9 janvier, Fret SNCFexemple, celui qui conduit le train « Des discussions sont en coursessieux, châssis et composants re 29,7 % en 2007. a cœur des revendications des che- a engagé – sans grand succès,assure également le chargement.entre la direction et les représen- associés.Nathalie Brafman minots, avec comme premier sou-puisqu’une seule organisationCar depuis que le fret a été hait de « maintenir l’activité fretsyndicale, la FGAAC, a accepté ouvert complètement à la concur- dans l’entreprise intégrée SNCF »d’engager le dialogue – des dis- rence, il y a juste deux ans, le et de « garantir l’unicité de la trac- cussions sur l’organisation du tra-1er avril 2006, les opérateurs pri- tion ». C’est-à-dire de renoncer à vail. Toutefois, tous les cheminotsvés ont une part de marché de avoir des conducteurs unique-en connaissent le contenu puis-8 %, mesurée selon le tonnage, à ment voués aux trains de fret et que deux documents ont été large-la fin de 2007. Cette part pourrait de garder les établissements d’ex- ment diffusés dès le 4 janvier sur atteindre 12 % à 13 % à la fin de ploitation communs à toutes lesl’Intranet de Fret SNCF. Deux2008, prévient Luc Nadal. activités de la SNCF. Pas ques-documents qui commencent par Pour conserver ses parts de tion, donc, pour les cheminots la même phrase : « Le sauvetagemarché, la SNCF doit parvenir à que l’activité fret fonctionne com-du fret au sein de la SNCF appelle se structurer comme une entrepri- me une filiale indépendante de laun nouveau projet industriel et de se privée. Cette réorganisation per- SNCF.nouvelles conditions d’emploi. » mettra-t-elle à M. Pepy, comme Ces revendications sont à Un sauvetage qui s’impose : enlui a demandé le président de la l’inverse de ce que prévoit la réor- 2007, les pertes du fret devraient République, de « construire un lea- ganisation du fret lancée en avoisiner celles enregistrées en der du fret et de la logistique » ? a mars 2007 et qui devrait être ache-2006, soit 260 millions d’euros, François BostnavaronUne activité rentable en Allemagne BERLIN devenu une activité rentable. La de nombreuses suppressions d’em- CORRESPONDANCE croissance du secteur est constan- plois et de fermetures de gares, Outre-Rhin, le succès de la libérali-te et élevée : en 2006, le tonnage priorité a été donnée aux lignes les sation du fret ferroviaire, engagéetransporté sur le rail a progressé plus rentables et aux contrats les en 1994 avec plus de dix ans de 12 %, bénéficiant tant à l’opéra- plus lucratifs. En réaction, de nom- d’avance sur l’échéance européen-teur dominant qu’à ses nombreuxbreux concurrents de la DB ont ne, est fréquemment cité en exem-concurrents. Et la part du ferroviai-choisi de se positionner sur des cré- ple. La Deutsche Bahn (DB), la re dans le transport de marchandi- neaux spécialisés. Par exemple compagnie des chemins de fer alle- ses représente 17 %, contre uneRail4Chem, l’un de ses rivaux les mands, a gardé un rôle dominantmoyenne européenne de 12 %.plus dynamiques créé en 2000 par dans le transport de marchandises BASF et récemment acquis par par le biais de sa filiale fret, Réorganisation Veolia Cargo, se concentre sur le Railion. Mais la part de ses concur-Sans aucun doute, le fret alle- transport de produits chimiques. rents a connu une croissance mand recueille les fruits d’une Dans tous les cas, l’internationa- notoire ces huit dernières années. croissance vigoureuse tirée par leslisation est un des axes privilégiés Quasi inexistants dans un premierexportations. Le pays jouit en par les opérateurs allemands qui temps, ils occupaient 2 % du mar-outre d’une situation géographi- nouent des coopérations avec ché en 2000 et 13 % en 2005. que stratégique, au cœur des fluxleurs homologues des pays voi- Aujourd’hui, quelque 300 opé-européens de marchandises. sins. Railion, en particulier, s’est rateurs privés détiennent plus deEnfin, l’ouverture à la concurren- engagé dans une vaste politique 18 % du secteur. « Une quinzaine ce, en conduisant à une baisse d’alliances à l’échelle européenne L’INFORMATION LA PLUS LUE seulement sont des acteurs significa-générale des prix, a considérable- jusqu’à mettre sur pied des chaî- tifs », nuance toutefois Arthurment accru l’attractivité du sec-nes logistiques complètes, inté- Martini, président du Netzwerk teur. « La Deutsche Bahn, surtout, grant rail, route et mer. Outre l’Al- Privatbahnen, une fédération a été contrainte d’améliorer son lemagne, la société possède aujour-20 Minutes est le défendant les intérêts des concur- offre », observe un expert.d’hui des filiales dans quatre rents de la DB. Largement déficitaire à l’origi-pays : le Danemark, l’Italie, les Depuis le début des années ne, Railion a profité de la libéralisa-Pays-Bas et la Suisse. a 2000, le fret en Allemagne est tion pour se réorganiser : au prixMarie de Vergèspremier quotidien national FINANCELa Société générale réussitINTERNETpour la deuxième fois consécutive. Le fonds américain son augmentation de capitalAmazon peut reprendreAvec 2 526 000 lecteurs chaque jour, Blackstone en perte fin 2007 Le fonds d’investissement améri-La Société générale a annoncé,mardi 11 mars, le « succès » de les livraisons gratuites Le libraire en ligne Amazon a obte- 20 Minutes continue d’augmenter son audience. cain Blackstone a annoncé, lundi son augmentation de capital de nu, en référé, la levée de l’exécu- 10 mars, une perte de 170 mil- 5,5 milliards d’euros. La deman- tion provisoire du jugement du lions de dollars (110,7 millions de d’actions a été près de deux11 décembre 2007, qui lui interdi- d’euros) au 4e trimestre 2007, dufois supérieure à l’offre. Ses sait les livraisons gratuites. Ama- fait de la crise financière. Sur l’an- actionnaires institutionnels zon peut reprendre la gratuité de Source : TNS EPIQ 2007 - LNM - 15 ans et plus.www.20minutes.fr née, Blackstone est bénéficiaire (CDC, Groupama, etc.) ont tous port, en attendant le jugement en de 1,62 milliard de dollars. souscrit. – (AFP.) appel (audience le 9 octobre). LE MONDE 141x215 REVELATION.indd1 110/03/08 11:37:34
  • 16. 16Economie & Finances0123Mercredi 12 mars 2008 TABLEAU DE BORD Ecofrictions France La hausse des prix des produits alimentaires, d’hygiène et d’en- EADS, une « golden share » Les bonbons de la colère tretien dans les grandes surfa- ces est de l’ordre de 5 % sur un pour gâter les actionnaires an, a indiqué, lundi 10 mars, Christine Lagarde sur LCI. La ministre de l’économie se fondait C L’INDUSTRIE de la défense a un groupe franco-allemand et laomment limiter la promo-té, protégeons nos enfants » ani-sur les résultats d’une enquête caractère stratégique. Ce qui don- réussite de la stratégie de son tion des produits gras et mé notamment par UFC-Que choi- effectuée de février 2007 à ne un sens au projet en prépara- directeur général, Louis Gallois. sucrésdestinés auxsir et les deux fédérations de février 2008 par la direction tion en France et en Allemagne Celui-ci veut réduire la dépendan-enfants ? Cette questionLa ministre a demandé parents d’élèves PEEP et FCPE. générale de la concurrence et de visant à protéger EADS, le fabri-ce du groupe vis-à-vis d’Airbus,devait être débattue lors d’une réu-aux distributeurs et auxCe collectif demande « l’encadre-la consommation (DGCCRF) cant d’Airbus, contre des action-en renforçant ses activités denion de concertation organiséement des publicités télévisées pourdans 5 700 grandes surfaces. naires indésirables. La formuledéfense. Il souhaite aussi investir par le ministère de la santé, ven-fabricants de réfléchir les produits déséquilibrés ». C’est vers laquelle penchent Bonn et en dehors de la zone euro, pour sedredi 7 mars. Mais les représen-aux moyens de contenirce qui existe déjà en Grande-Breta-Zone euro Paris est celle de la « golden sha-protéger des fluctuations errati- tants de l’industrie agroalimen-la progression de l’obésité gne, où les chaînes ne peuvent La Banque centrale européen- re » – une action dite préférentiel- ques du dollar. taire et de la de la distribution etplus insérer de spots publicitairesne est « inquiète des mouve- le qui permettrait aux deux gouver- Or les clients de M. Gallois ont les publicitaires ont pratiqué la pour des aliments trop gras ou ments excessifs » des taux de nements de s’opposer à l’arrivée besoin de savoir qu’EADS n’estpolitique de la chaise vide.trop sucrés dans les émissions des-change, a affirmé, lundi 10 mars, d’un actionnaire jugé hostilepas susceptible d’être racheté du « Réactiondemauvaisetinées aux enfants de 4 à 15 ans.son président, Jean-Claude Tri- au-dessus d’un certain seuil.jour au lendemain par un oligar-humeur », explique Jean-Renéfabricants d’élaborer des pistesLes chaînes de télévision n’ontchet, en marge de la réunionLa mesure serait justifiée d’un que russe ou par un fonds souve-Buisson, président de l’Associa-d’action afin de contenir la pro- pas accueilli le projet avec lebimestrielle du G10 au siège de la point de vue politique et commer-rain pas forcément amical. Cas de tion nationale des industries ali-gression de l’obésité. Mme Bache- même enthousiasme. « L’interdic- Banque des règlements interna- cial. Et elle pourrait même bénéfi-figure impossible pour l’instantmentaires (Ania). A l’origine delot a notamment évoqué la sup-tion de la publicité n’est pas une bon-tionaux à Bâle (Suisse). cier aux actionnaires du groupe. Iltant que les actionnaires français, son agacement, le dernier couppression, d’ici avril, de la publiciténe solution au problème de l’obésité Vendredi 7 mars, la monnaie est en effet difficile d’imaginer le allemands et espagnols sont réu-médiatique de Michel-Edouardpour les produits trop gras ou trop infantile », déclare Emmanuelleeuropéenne avait atteint un nou- Pentagone accordant un contrat nis dans un pacte contrôlant plus Leclerc, qui, dans un entretien sucrés pendant les programmes Guilbart, présidente du pôle jeu-veau record face au billet vert, pluriannuel de 35 milliards de dol-de 50 % du groupe. Mais Lagardè-accordé au Parisien du 7 mars, atélévisés destinés aux enfants. Ellenesse de Lagardère Active quià 1,5464 dollar. lars à un groupe européen dont,re et Daimler veulent vendre leur annoncé son intention de retirers’est aussi prononcée pour la sup-regroupe, entre autres, les chaînes par exemple, la Russie contrôleraitparticipation.des caisses de ses magasins treizepression au 1er juin des confiseriespour enfants Tiji, CanalJ, mais aus- Pétrole 30 % du capital.M. Gallois pourra donc enfin seréférences de confiserie d’ici au aux caisses des supermarchés. si la chaîne de la TNT, Gulli. ElleLe prix du pétrole brut a dépas-Le ministère américain de laretrouver un jour avec des action-1er juin.Mais, dans un premier temps, s’inquiète des conséquencessé la barre des 108 dollars le défense a bien accordé un telnaires qui s’intéresseraient àL’initiative a fait sortir de ses elle souhaite que l’ensemble desqu’aurait l’arrêt de la promotionbaril lundi 10 mars à New York, contrat à EADS – alors qu’une ban- l’avenir du groupe. Mais cela veutgonds M. Buisson, qui a qualifié le parties prenantes s’accorde.de certains produits sur l’écono-et établi un nouveau record abso- que russe détient encore 5 % dudire aussi qu’il devra, pour lesdiscours du président des centres Au regard de l’échange entremie de ces chaînes. « La chaînelu à 108,21 dollars. Sur le capital du groupe. Mais c’est parcesatisfaire, accélérer sa politiqueE. Leclerc de « démagogique » et aMM. Buisson et Leclerc, c’est mal Gulli dépend à 100 % de la publici-New York Mercantile Exchange que l’Etat français, le groupe de création de valeur. Il y auraaccusé ce dernier de faire « cava-parti. Or, en cas d’échec de cetteté. Or, l’industrie alimentaire repré- (Nymex), le baril de light sweet Lagardère et l’allemand Daimlerbeaucoup d’espoirs déçus chez lier seul », alors que l’interprofes- approche basée sur le volontariat,sente 20 % de notre chiffre d’affai- crude pour livraison en avril a lui contrôlent encore le groupe. Et si les protectionnistes habituelssion devait justement se réunir Mme Bachelot n’exclut pas « des res et près des deux tiers de ce mon-aussi terminé la séance à un les Américains contestent le qui, en France comme en Allema- lundi 10 mars pour tenter de défi-mesures législatives d’interdiction ».tant serait concerné par les mesures record en clôture, à 107,90 dol- contrat qui aurait dû à leurs yeux gne, espèrent que la « golden sha-nir une position commune.Au-delà de la polémique entred’interdiction », précise Mme Guil-lars. A Londres, le baril de brent revenir à Airbus, c’est plus pourre » servira à protéger EADS desLa ministre de la santé, Rosely-fabricants et distributeurs, la posi- bart. Les friandises n’ont pas finide la mer du Nord a atteint un des raisons politiques et sociales.vents de la mondialisation. a ne Bachelot, a en effet demandé letion de Mme Bachelot va dans le de susciter la polémique. aniveau historiquement haut,Le sujet est important pour le Pierre Briançon4 février aux distributeurs et auxsens du collectif associatif « Obési- Laurence Girardà 104,42 dollars le baril. La stupidité des banques LES BOURSES DANS LE MONDE 11/3, 9h53PaysIndiceDernier cours % var.Maxi 2008Mini2008 PERVALEURS DU CAC40Mardi 11 mars 9h45est récurrente FRANCE CAC 40CAC Mid100 4576,64 11/3 6620,09 11/3 0,21 0,12 5665,94 2/1 7736,69 2/14505,14 22/15759,58 22/1 10,50ValeurACCOR ............................◗AIR FRANCE-KLM .............◗ Dernier cours45,1115,60Cours préc.44,9815,73 % var. % var. /préc. 31/120,29 -17,53 -0,83 -35,14 Plus haut 55,75 24,61 Plus44,47 15,60bas Divid. net2,950,48TT CodeISINFR0000120404FR0000031122 CAC Small 906620,71 10/3-0,38 8124,81 2/16034,08 22/1AIR LIQUIDE ......................◗ 91,12 91,09 0,03 -10,48 105,21 82,154,00T FR0000120073 SELON le stéréotype, un responsa-geants n’ont pas été alerté assez SBF 2503231,84 10/3-1,26 3953,69 2/13175,77 22/1 11,00ALCATEL-LUCENT .............◗3,423,47-1,44 -30,91 5,153,420,16T FR0000130007 ble des risques bancaires est un tôt. Quand ils l’ont été, il était en ALLEMAGNEDAX Index 6445,78 11/3-0,04 8100,64 2/16384,40 23/1 10,70ALSTOM.............................◗ 132,30132,94-0,48 -10,00 153,60113,150,80T FR0010220475ARCELORMITTAL ..............◗ 47,43 47,59-0,34 -10,8354,15 35,350,21A LU0323134006 intello rêveur, gribouillant des let-général trop tard pour couvrir ou ROYAUME UNIFTSE 100 index5652,90 11/30,426534,70 4/15338,70 22/1 10,70AXA....................................◗20,31 20,17 0,69 -25,8527,60 19,991,06T FR0000120628 tres grecques sur un tableau. Mais vendre la position perdante. Cela SUISSE Swiss market7054,06 11/3-0,01 8421,00 3/16950,91 22/1 11,40BNP PARIBAS ....................◗ 55,86 56,06-0,36 -24,7475,41 55,543,10T FR0000131104 les erreurs mathématiques ne sontn’a rien de nouveau et s’était déjà BOUYGUES........................◗ 42,93 42,80 0,30 -24,6857,25 42,621,20T FR0000120503ETATS-UNIS Dow Jones ind. 11740,15 10/3-1,29 13279,54 2/111634,82 22/1 11,80CAP GEMINI ......................◗33,57 33,65-0,24 -21,9343,58 31,120,70T FR0000125338 pas responsables des malheurs de produit lors des crises liées aux Nasdaq composite 2169,34 10/3-1,95 2661,50 2/12168,67 10/3 17,80CARREFOUR ......................◗ 47,61 47,49 0,25 -10,6653,75 43,521,03T FR0000120172 Wall Street. Les régulateurs dejunk bonds (obligations pourries) JAPONNikkei 225 12658,28 11/31,01 15156,66 4/1 12352,79 11/3 12,80CREDIT AGRICOLE ............◗ 17,08 17,06 0,12 -25,9623,38 17,001,15T FR0000045072DANONE............................◗ 51,57 51,76-0,37 -16,0164,00 50,102,00T FR0000120644 cinq pays ont publié une étude sur et, ensuite, à la bulle Internet. PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour DEXIA.................................◗ 14,94 14,89 0,34 -13,1918,65 13,270,61T BE0003796134 les pratiques de gestion des ris-L’étude montre que les banquesl'exercice courant. PER : Jacques Chahine Finances ; données : la Cote Bleue.n/d : valeur non disponible.EADS ..................................◗16,40 17,28-5,09 -24,8722,20 15,010,10T NL0000235190 ques de onze banques. Les pertes ayant tiré les leçons du passé ontEDF .....................................◗61,14 60,85 0,48 -24,9683,90 56,930,58A FR0010242511ESSILOR INTL.....................◗39,10 39,10n/d -10,4244,39 35,001,10T FR0000121667 étaient surtout la conséquence été, elles, capables d’identifier laFRANCE TELECOM ............◗21,57 21,42 0,70 -12,3926,14 21,161,20T FR0000133308 d’erreurs de débutant commises montée des périls dès 2006. COURS DE L'EURO ORGAZ DE FRANCE................◗38,14 37,74 1,06 -4,65 43,47 33,351,10T FR0010208488LAFARGE............................◗ 108,56109,11-0,50 -12,80 125,45102,653,00T FR0000120537 par les dirigeants. Les banquiers aiment aussi à blâ- Achat VenteMARDI 11 MARS 9h53 Cours % var. LAGARDERE ......................◗ 49,62 50,40-1,55 -3,26 54,68 42,631,20T FR0000130213Ceux qui ont perdu le plusmer les dysfonctionnements desL'OREAL .............................◗76,81 77,23-0,54 -21,6199,26 74,251,18T FR0000120321dollar us ................................1,5364...........1,5365 ONCE D'OR EN DOLLAR.................973,15.......-0,55 n’avaient pas de système efficacemodèles de risques de crédit. MaisLVMH MOET HEN.............◗ 65,80 66,09-0,44 -20,4283,93 61,950,35A FR0000121014yen .......................................156,7000 ......156,7400MICHELIN ..........................◗60,89 61,65-1,23 -22,4379,90 55,121,45T FR0000121261 pour collecter les données et mesu-les régulateurs ont trouvé que lescouronne tchèque.............25,0500.........25,0700PERNOD RICARD ..............◗ 68,24 68,18 0,09 -13,6779,97 61,651,26S FR0000120693 rer les risques pris dans l’ensem- perdants utilisaient des modèlesPÉTROLE PEUGEOT ...........................◗47,11 47,95-1,75 -9,14 53,68 44,781,35T FR0000121501couronne danoise ...............7,4565...........7,4567PPR .....................................◗84,50 85,00-0,59 -23,18 112,76 79,903,00T FR0000121485 ble de leurs établissements. Ils ont dépassés et statiques. Autre erreur livre sterling.........................0,7644...........0,7645MARDI 11 MARS 9h53 Cours % var.RENAULT ...........................◗63,76 64,77-1,56 -34,2799,16 63,633,10T FR0000131906 donné trop de liberté aux respon-massive : l’incapacité des banquesforint hongrois...............263,0600 ......264,0600 LIGHT SWEET CRUDE.....................107,67.......-0,21SAINT-GOBAIN.................◗49,63 49,51 0,24 -23,0465,26 46,501,70T FR0000125007 sables des différents métiers pour à mesurer le risque de liquidité. zloty polonais ......................3,5570...........3,5670SANOFI-AVENTIS .............◗ 47,73 47,24 1,04 -24,2166,90 46,731,75T FR0000120578SCHNEIDER ELECTRIC.......◗77,00 77,47-0,61 -16,9294,29 69,013,00T FR0000121972 fixer les limites de risques et n’ont Si les régulateurs avaient faitcouronne suédoise ..............9,4072...........9,4122SOCIETE GENERALE ..........◗64,65 64,08 0,89 -30,1893,52 62,525,20T FR0000130809 rien fait pour casser les barrièresporter la responsabilité sur unecouronne slovaque ..........32,3170.........32,4170 TAUXSTMICROELECTRONICS ...◗6,907,03-1,85 -29,59 9,896,870,19T NL0000226223 bureaucratiques qui empêchenterreur technique, cela aurait été franc suisse ...........................1,5681...........1,5688 TAUX D'INTÉRÊT LE 11/3SUEZ...................................◗41,72 41,39 0,80 -10,4149,35 37,701,20T FR0000120529couronne norvég. ...............7,8806...........7,8846 TOTAL ................................◗ 48,32 48,13 0,39 -14,9759,50 46,411,00A FR0000120271 les mauvaises nouvelles de remon-plus confortable car facile à corri-Taux TauxTaux TauxUNIBAIL-RODAMCO ........◗161,57161,30 0,17 7,77 174,41136,511,70A FR0000124711rouble...................................36,6040.........36,7040j.le j.3 mois 10 ans 30 ans ter au sommet. Une multitude ger. La résurgence périodique de la VALLOUREC.......................◗145,19145,09 0,07 -21,58 185,25120,024,00S FR0000120354livre turque...........................1,9193...........1,9293france4,134,56 3,95 4,55VEOLIA ENVIRON. ............◗ 48,09 47,52 1,20 -22,9964,00 46,601,05T FR0000124141 d’activités ont ainsi donné librestupidité bancaire est un problèmeVINCI..................................◗42,85 43,16-0,72 -15,4050,80 39,600,47A FR0000125486dollar australien ................1,6681...........1,6691 royaume-uni 5,335,78 4,32 4,42 cours à leur appât du gain sansmoins facile à résoudre. adollar canadien...................1,5244...........1,5254 italie4,134,56 4,36 4,98VIVENDI.............................◗ 24,45 24,53-0,33 -22,0831,60 24,421,20T FR0000127771 que leurs performances soient éva-Dwight Cassyuan chinois .......................10,9118.........10,9218 allemagne 4,134,56 3,75 4,47Cours en euros.◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant l'objet d'un contrat d'anima- luées à la lumière des risques pris. won sud-coréen ............1482,9000 ....1483,9000japon 0,581,00 1,32 2,38tion. Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2008. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité.Quand certaines activités ont Pour plus de commentaires, connec-dollar néo-zéland...............1,9290...........1,9390 états-unis3,102,90 3,55 4,48Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet : commencé à mal tourner, les diri-tez-vous sur breakingviews.comrand sud-africain .............12,2575.........12,2675suisse2,422,82 2,95 3,44http://finance.lemonde.fr (Publicité) SICAV ET FCP ATOUT EURO MONDED36,23 7/3CM-CIC ACTS USA6,33 6/3 LBPAM ACTIONS PACIFIQUE D 15,72 7/3 F&C ASIA PACIFIC DYNAMIC A 13,34 10/3F&C STEWARDSHIP INT I 8,46 10/3ATOUT FRANCE C208,50 7/3CM- CIC ACTS JAPON 4,15 6/3 LBPAM MONETAIRE 1 C123,2110/3 F&C ASIA PACIFIC DYNAMIC I 13,35 10/3F&C US SMALL COMP A USD 71,90 10/3ATOUT FRANCE D164,91 7/3CIC PROFILE EQUILI19,19 7/3 LBPAM MONETAIRE E56180,9910/3 F&C ASIA PACIFIC DYNAMIC X 13,41 10/3F&C US SMALL COMP C USD 7,85 10/3 SÉLECTION publiée sous laATOUT MODERATIONSC111,17 7/3CM-CIC TEMPERE 162,61 7/3 LBPAM MONETAIRE1D108,6410/3 F&C COM GL EM MKTS HDG104,75 10/3F&C GLB CLIMATE OPPORTUNITIES 44,50 10/3 responsabilité de l'émetteur ATOUT MONDE C37,88 7/3CIC PLAN BOURSE 12,64 7/3 LBPAM OBLI COURT TERME C23,51 9/3 F&C DIVERS.GR. X GBP 96,37 10/3F&C GLB CONVERTIBLE OPP EUROIH 12,62 10/3ATOUT VERT HORIZ C 15,35 7/3CIC FRANCE D31,85 10/3LBPAM OBLI COURT TERME D18,08 9/3 F&C EMERGING MKTS. BD A USD12,67 10/3......................................................................................ATOUT VIVACTIONS C106,85 7/3CIC EUROLEADERS C 38,69 10/3LBPAM OBLI LONG TERME 1 C141,21 9/3 F&C ENHALPHAUKEQ I GBP 97,16 10/3...................................................................................... Dernier cours connu le 11/3 à 9h CAPITOP EUROBLIG C127,37 7/3LBPAM OBLI LONG TERME 1 D129,39 9/3 F&C ENHALPHAUKEQ X GBP 97,32 10/3......................................................................................CAPITOP EUROBLIG D 83,61 7/3LBPAM OBLI MOYEN TERME C 231,31 9/3 F&C EUR INFLATION LINK BD A10,16 10/3......................................................................................CAPITOP MONETAIREC215,51 12/3 LBPAM OBLI MOYENTERME D181,21 9/3 F&C EUR INFLATION LINK BD B 9,90 10/3......................................................................................CAPITOP REVENUS D 159,27 7/3LBPAM OBLI MONDE C 151,36 9/3 F&C EUROPEAN CORPORATE BD A 16,61 10/3 ...................................................................................... Valeur Cours dateATOUT HORIZON DUO 9,91 7/3Multi-promoteursLBPAM OBLI MONDE D 129,40 9/3 F&C EURO HIGH YLD BD A 12,49 10/3......................................................................................CM EUROPE ACTIONS 26,53 10/3LBPAM OBLI REVENUS 758,09 9/3 F&C EUROP SM CAP A 14,10 10/3...................................................................................... en euro valeurFonds communs de placements LBPAM PROFIL 80 PEA D 80,40 9/3 F&C EUROPEAN EQTY A15,06 10/3......................................................................................CM ACTIONS EURO C 23,4110/3 LBPAM PROFIL 100 C72,14 7/3 F&C GL .EMG. MKT. A USD26,37 10/3......................................................................................CM SELECTION PEA 8,5510/3 LBPAM PROFIL 100 D66,15 7/3 F&C GL CONV BD AH12,51 10/3......................................................................................EURCO SOLIDARITE259,35 7/3CM OBLIG CT C193,9010/3 LBPAM PROFIL 15 C218,55 9/3 F&G GLOBAL CONVERTIBLE BD A11,85 10/3...................................................................................... Fonds communs de placementsMONELION JOUR C 555,57 10/3 CM MID ACTS EUROPE20,50 7/3 LBPAM PROFIL 15 D200,22 9/3 F&C GL REAL ESTATE A 12,85 10/3...................................................................................... ECUR.1,2,3 FUTUR48,80 9/3MONELION JOUR D 429,39 10/3 CM-CIC TEMPERE 162,61 7/3 LBPAM PROFIL 50 C223,42 9/3 F&C GTAA ALPHA FUND A93,03 7/3 ...................................................................................... ECUR.ACTS EUROPEC 18,20 9/3SICAV 5000159,38 7/3CM-CIC DYN.EUROPE 35,94 7/3 LBPAM PROFIL 50 D205,23 9/3 F&C GTAA ALPHA FUND I93,50 7/3 ...................................................................................... ECUR.CAPIPREMIEREC2665,97 9/3SLIVAFRANCE 244,61 7/3CM FRANCE ACTION C36,3610/3 LBPAM PROFIL 80 C231,30 9/3 F&C GTAA ALPHA FUND I99,03 7/3 ...................................................................................... ECUR.CAPITAL.C55,23 9/3SLIVARENTE 40,88 7/3CM MONDE ACTIONS 243,38 7/3 LBPAM PROFIL 80 D213,11 9/3 F&C JAPAN.EQTY A 20,05 10/3...................................................................................... ECUR.DYNAMIQUE +D 39,08 9/3SLIVINTER 121,74 7/3CM-CIC EQUILIBRE69,57 7/3 LBPAM PROFIL 80 PEA C 87,79 9/3 F&C NORTH AMER EQ. A 18,02 10/3...................................................................................... ECUR.ENERGIE D43,64 9/3TRILION 775,41 7/3CM MID-ACTS FRANCE43,3410/3 LBPAM TRESORERIE 2 C3061,2410/3 F&C PACIFIC EQTY A 38,86 10/3...................................................................................... ECUR.EURIBOR1196,9510/3Fonds communs de placements LBPAM TRESORERIE 2 D2320,9110/3 F&C STEWARDSHIP INT A 8,14 10/3...................................................................................... ECUR.EXPANSION C 17578,6410/3DYNALION EUROPE85,12 7/3Fonds communs de placements ECUR.INVEST D 52,56 9/3EGERIS AC 25-65C185,53 7/3LBPAM ACTIONS TELECOM 48,19 7/3 ECUR.MONEPRE.INSTC113174,4510/3EGERIS AC 25-65D147,84 7/3LBPAM 1ERE MOYEN TERME 11341,38 9/3 ECUR.MONEPREMIEREC2309,7610/3EGERIS AC 55-100C 164,12 7/3LBPAM ACTIONS AMERIQUE C20,37 7/3 LBPAM 1ERE MONETAIRE E8303,10 10/3 ECUR.SECURIPREM.C 2487,53 9/3EGERIS AC 55-100D 135,26 7/3LBPAM ACTIONS AMERIQUE D18,65 7/3 LBPAM ACTIONS EUROPE C67,66 7/3 ECUREUIL SENSIPREM3292,53 9/3EGERIS AC PEA25-65165,30 7/3LBPAM ACTIONS DEVELDURABLE C 126,77 7/3 LBPAM ACTIONS FINANCE 76,38 7/3 ECUR.TRESORERIE C 64,23 9/3EGERIS ACPEA55-100 60,08 7/3LBPAM ACTIONS DEVELDURABLE D 118,38 7/3 LBPAM ACTIONS SANTE 90,19 7/3 ECUR.TRIMESTRIEL D 260,13 9/3EGERIS PRUDENT200,49 10/3 LBPAM ACTIONS EURO R28,99 7/3 LBPAM ACTIONS TECHNOLOGIE 19,93 7/3INTERLION 310,39 6/3LBPAM ACTIONS FRANCE C96,35 7/3 LBPAM ACTIONS EUROPE D66,04 7/3EGERIS OBJ CAC7000 96,42 7/3LBPAM ACTIONS FRANCE D86,85 7/3 LBPAM ALTERNA 10 R 118,60 9/3LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE 37,67 7/3 LBPAM MONETAIRE I 594913,83 10/3 ATOUT QUANTEURO D 109,997/3LBPAM ACTIONS INDICE EURO 91,79 7/3 LBPAM OBLI CREDIT128,30 9/3 CAAM ACTS EUROPE C326,087/3LBPAM ACTIONS MIDCAP C 112,57 7/3 LBPAM OBLI EUROPE C118,46 9/3 CAPITOP MONDOBLIG67,716/3Fonds communs de placements LBPAM ACTIONS MIDCAP D 104,24 7/3 LBPAM OBLI EUROPE D106,13 9/3 Fonds communs de placementsCM-CIC DYN.INTERN. 26,92 7/3LBPAM ACTIONS MIDCAP E9061,77 7/3 ATOUT EUROLAND D161,397/3CIC OBLI C.T. D 133,42 10/3 LBPAM ACTIONS MONDE C190,77 7/3 ATOUT EUROPE C491,087/3CIC OBLIGATIONS D25,25 10/3 LBPAM ACTIONS MONDE D162,01 7/3CIC EURO OPPORTUNI 32,89 10/3 LBPAM ACTIONS PACIFIQUE C 17,69 7/3 FCP Multi-gestion
  • 17. 0123 17Décryptages Mercredi 12 mars 2008Portrait Valérie FourneyronUne tous pour PARCOURS 19591983 1991-199519952007 2008Naissance au Petit-Quevilly Docteur en médecine. Médecin de l’équipeAdjointe au maire de Rouen, Députée (PS) deBat le centriste Pierre(Seine-Maritime).de France de volley-ball.chargée des sports. la première circonscriptionAlbertini au premier tourde Seine-Maritime. des municipales à Rouen. Elle sera maire de Rouen, après la victoire de sa liste dès le premier tour des municipales contre le centriste Pierre Albertini. Médecin, passionnée de sport, cette socialiste est issue d’une famille d’industriels de droite Le duffle-coat beige éliméa fait toute la campagne.Le vêtement bâille, défor-mé par les heures passéesà distribuer les tracts,arpenter les cages d’esca-lier, entrouvrir les portespour glisser quelques mots, bavarder. Valérie Fourneyron l’a porté jusqu’au bout de sa campagne, com- me un talisman qu’elle ne pouvait plus quitter. Pas d’élégance pour convaincre, mais qu’importe. Il fallait gagner. « Je sens un enthousiasme, une envie de parta- ger comme jamais », lançait à quelques encablures du scrutin celle qui s’installe- ra, samedi 15 mars, dans le fauteuil qu’aRouen aux héritiers de Jean Lecanuet.à n’en plus finir. « Il a beaucoup compté », elle poursuit par la médecine du sport, L’échec politique de 2001 n’arrête rien. occupé Jean Lecanuet pendant vingt-cinqUne rencontre par l’intermédiaireadmet-elle en racontant avec une pointes’intéresse à la traumatologie, à la physio- Son objectif est de retrouver un mandat ans à la mairie de Rouen.d’amis communs, et il lui propose de de fierté qu’à ses obsèques il y avait, réu- logie de l’effort. municipal, « celui qui correspond le mieuxAvec son mari Philippe, médecin géné- réfléchir à une politique sportive munici- nis, ses amis à elle, de gauche, et ceux de Engagée par les clubs locaux de hockeyà la façon de faire de la politique, à l’engage- raliste, cette femme de 48 ans a élevé qua-pale, alors qu’elle n’a aucune accointan-son grand-père, de droite. sur glace, de football, chargée du suivi ment public ». Elle devient conseillère tre enfants. Elle se démultiplie et rassurece particulière avec le Parti socialiste. A l’écouter, on sent poindre en perma-d’athlètes de haut niveau, la jeune méde-régionale, puis conseillère générale en ses amis en leur disant qu’elle se « régénè- Elle n’avait « jamais fait de politiquenence la nécessité de la reconnaissancecin découvre la vie publique. Elle est 2004, députée en juin 2007 après une ten- re dans le sport ». Mais la politique n’estd’une façon concrète », mais se prend aumédecin inspecteur régional de la jeu- tative infructueuse en 2002. La mairie de jamais loin : lorsqu’elle enfile le maillotjeu, participe à l’équipe de campagne, estnesse et des sports, chef de mission auRouen, but ultime ? Pas de réponse. Elle du conseil régional de Haute-Normandie,élue sur la liste conduite par Yvon Robertministère, puis médecin directeur du cen-préfère parler de sa visite, lundi matin, c’est pour le Raid Normand, sorte de ral-et se retrouve propulsée au rang d’adjoin-tre régional de médecine sportive en Hau-dès le lendemain de la victoire, à ses lye découverte multi-discipline, « un truc te au maire de Rouen chargée des sports.te-Normandie et enfin médecin de l’équi- « potes des Hauts de Rouen », quartier en vachement sympa où on se marre entreElle connaît son job sur le bout des pe de France de volley-ball. En 1995, lors-rénovation urbaine où elle a bataillé copains ». Pendant toute la campagne, on doigts. Elle entre – comme elle marche,Etre maire correspondqu’elle franchit les portes de l’hôtel de vil- contre « la démagogie éhontée du maire de n’entendait qu’un seul mot d’ordre : « Latête baissée – dans les cercles socialistes le de Rouen, la novice en politiqueRouen ». Elle s’y sent chez elle. Son point victoire, c’est après la ligne d’arrivée. »rouennais rompus aux débats intermina- le mieux à la façonconnaît de près les arcanes de l’adminis-de rendez-vous est le restaurant associatifLes électeurs lui ont donné raisonbles des congrès. Elle impressionne parde faire de la politique,tration. Plein Sud tenu par des femmes africaines. dimanche 9 mars. Ce jour-là, la fille d’unesa détermination et emporte l’adhésion Cette ascension aurait pu s’arrêter net Ces femmes qui « vont plus au fond des dos- très bourgeoise famille d’industriels, les de ses collègues élus devenus « camara- à l’engagement publicen mars 2001 lorsque la mairie a basculé à siers, pour qui l’attention fait davantage Absire-Sevrey, tanneurs à Rouen depuis des ». Après trois ans de mandat, elle estdroite. Mais le mandat d’élue municipale partie du caractère ». Mais il faudra « s’ins- le XIXe siècle, a fait mettre plus que lepropulsée au poste de première adjointe.l’avait transformée. Ce fut alors « unecrire dans la durée et faire la promotion de genou à terre à la droite locale, écrasé le Néophyte ? Pas si sûr. Valérie a appro-défaite violente au regard de l’investisse-l’engagement public chez les femmes ». maire Pierre Albertini, ancien de l’UDFché la chose publique très jeune. Chez lesment consenti ». Epreuve d’autant plusIl n’y aura cependant aucune faiblesse passé de Bayrou à Sarkozy en un week-Absire, on est catholique, de droite, maisdouloureuse que pendant ces années pas-de sa part sous prétexte de parité. La pre- end de premier tour de présidentielleattaché et attentif aux valeurs sociales.du travail accompli, quelles que soient lessées à l’hôtel de ville, elle avait perdu un mière sortie de la première femme appe- mais exclu de l’ouverture qui suivit.C’est le grand-père maternel qui lui a lais- convictions de ses interlocuteurs. Les pre-de ses fils, tué dans un accident de scoo- lée à devenir maire de Rouen la mènera àL’ouverture, justement, elle en rigole :sé ce goût. Guy Lauprêtre était un gaullis-miers engagements, « dans la famille »,ter. Moment d’incompréhension, où lesCaen, dans l’autre Normandie. Où Philip- « J’en ai été avant que ce ne soit à late qui fut responsable local du RPRprécise-t-elle, furent pour Giscard d’Es-regards des proches sont forcément accu- pe Duron, son camarade socialiste, aspire mode. » C’était en 1995. Yvon Robert,au Havre, soutien actif d’Antoine Rufe-taing, dans les années 1970. Elle choisitsateurs, y compris de ceux qui participent à devenir maire, à la place d’une femme, l’énarque que Laurent Fabius avait attirénacht. Un amoureux de la chose publiquede faire médecine, comme sa mère, et pra-à la ronde un peu folle des réunions qui l’UMP Brigitte Le Brethon. a auprès de lui au Grand-Quevilly, avait qui lui a communiqué sa passion, l’a tique en parallèle le volley-ball à haut s’enchaînent et bousillent la vie de Etienne Banzet été envoyé au feu pour ravir la ville de emmenée dans des discussions politiquesniveau. Docteur en médecine en 1983, famille.Photo Benoît Decout/rea
  • 18. 18 Reportage0123Mercredi 12 mars 2008IrakLes janissaires de l’Amérique Cinq ans après l’invasion, les Américainsont engagé un formidable pari tactique en Irak.C’est un jeune officier auxyeux clairs qui termineson troisième séjour en Ennemis d’hier, 80 000 sunnites, anciensIrak. Face au Françaisqui l’apostrophe dans le« terroristes », ex-saddamistes et guerrierslobby de l’Al Rachid, der-nier « palace » à peu tribaux sont désormais salariés des Etats-Unis.près en état de marcheau cœur de la fameuse Amis ou « chevaux de Troie » de la rébellion ? « zone verte » ultra-fortifiée de Bagdad, Dexter F. a une hésitation. « SorryA Bagdad, le débat fait rage. “frenchie”, je n’ai pas le droit de vous parler nommément, vous le savez bien. » On sait. Depuis un an environ, les autorités irakien- Patrice Claude nes font la même chose et interdisent à Bagdad, envoyé spécial leurs policiers, soldats et même aux méde- cins de s’exprimer dans la presse. Notam- qui fut longtemps « la » place forte des dji- l’Amérique avait commis des erreurs ment sur les attentats, les attaques, le nom- hadistes anti-occidentaux, qui approcha « en 2003 et 2004, avec le démantèlement bre des victimes. Heureusement, tout le le premier, fin 2006, les commandants de l’armée irakienne, l’éviction des baassis- monde n’obéit pas… américains du cru. Le père et trois des frè- tes de l’administration, etc. », il affirmait,Para de la 82e unité aéroportée, le sol- res du cheikh Abdoul Sattar Abou Richa, en février à Newsweek, avoir tardivement dat américain a fini par se laisser tomber petit chef local qui, jusque-là, ne s’intéres- « réalisé que beaucoup de ces gens qui nous sur la banquette de cuir noir. On l’avait ren- sait guère, dit-on, qu’à la meilleure maniè- combattaient n’étaient pas vraiment des contré début 2007 dans un Pizza Hut de re de détrousser les véhicules qui traver- insurgés. Ils n’étaient pas vraiment idéologi- Camp Victory, l’immense base logistique saient « son » territoire tribal, avaient été quement opposés au progrès. (…) Ils d’environ 60 000 hommes et femmes que égorgés par des fidèles d’Al-Qaida en Irak. essayaient juste de survivre. » l’US Army a édifiée comme une ville dePourquoi ? Refus de coopérer sans dou- En janvier 2007, les « citoyens locaux banlieue texane près de l’aéroport interna- te. On ne saura jamais combien de milliersconcernés » étaient moins de 1 500 quand tional de Bagdad. A l’époque, Dexter enta- de civils irakiens, notamment chiites, ont le président Bush, jouant son va-tout, déci- mait un troisième séjour irakien qui allait été massacrés dans des centaines d’atten- da d’envoyer, à partir de juin et pour un durer quinze mois. Il était hors de lui. tats aveugles, y compris des dizaines de an, 30 000 soldats supplémentaires pour« Franchement, lâche-t-il à la première « résistants » opposés à l’occupation mais renforcer un corps expéditionnaire alors question, heureusement qu’on s’en va, je jugés par trop « mécréants », par les obs- estimé à 135 000 hommes. « Nos élus n’en peux plus. Voilà maintenant qu’on curantistes patentés du djihad. Du côté de réclamaient des résultats rapides – et visi- nous oblige à siroter le thé avec des types qui Diyala et de Mossoul, où ils sont engagés bles – sur le terrain, se souvient Dexter. Il nous tiraient dessus il n’y a pas six mois. Et depuis huit semaines dans « une offensivefallait changer de tactique. » qui nous tirent encore peut-être à la nuit tom- de longue haleine » contre « les dernières L’idée, développée alors par M. Bush, bée, on n’en sait rien. Des types qui ont par- concentrations terroristes », les soldats amé- était d’ouvrir « une fenêtre d’opportunité » fois tué les nôtres, qui ont torturé, mutilé ou ricains et irakiens découvrent plus d’unau gouvernement du chiite Nouri Al-Mali- décapité des civils. C’est dégueulasse… » charnier par semaine. 20, 30, 40 cadavres ki afin qu’il prenne rapidement toutes les Tout Bagdad ne parle plus que de ces à chaque fois, presque toujours avec les mesures législatives et pratiques à une « types », les « sahwas », les « Fils mains liées dans le dos, une balle dans la« nécessaire réconciliation nationale » d’Irak », les « comités populaires d’autodé- nuque et parfois des traces d’horribles tor- entre les communautés du cru. Pour l’es- fense » ou encore les « citoyens locaux tures sur le corps. sentiel, l’Amérique attend toujours. Mais « Subrepticement, s’alarme un ministre On était une cinquantaine. Il a dit que les concernés », comme les a curieusement C’est, entre autres, à cause de ces tue-le fameux « surge », le sursaut, l’effort adjoint chiite qui dirige une grande admi- gens d’Al-Dora, les honnêtes commerçants, baptisés l’ambassade américaine. ries que le phénomène du Réveil (Sahwa dont le succès ou l’insuccès occupe les nistration à Bagdad, c’est une nouvelleles derniers médecins, les instituteursPeu importe l’appellation, en arabe) a commencé. débats politiques en cours dans la campa- armée, un gros cheval de Troie, une milice disaient qu’ils en avaient assez des combats ce sont bien les mêmes hom- Assaillis par leurs ouaillesgne des primaires américaines, a incontes-plus puissante et plus dangereuse que toutes et des raids des apostats » (dans le langage mes, les mêmes groupes, tous « On ne peut pas qui n’en pouvaient plus dutablement fonctionné parce que le général celles qui existent déjà que les Américainscodé en vigueur depuis le début de la avec la même paye et la même tuer toute une rigorisme moyenâgeux quePetraeus a su profiter de deux développe- ont créée. Que veut Washington au fond ? guerre civile, les « apostats », pour les acti- mission, qui sont recrutés insurrection,les fanatiques salafistes ments assez inattendus : la suspension, Répéter les erreurs commises en Afghanis-vistes sunnites, sont les chiites, et les « tak- depuis un an environ pour imposaient dans leurs villa-depuis août 2007, des activités armées destan ? Multiplier les “seigneurs de guerre” firis », « ex-communicateurs », pour aider, moyennant 10 dollars on ne peut pasges ou leurs quartiers à Bag- 60 000 miliciens de l’Armée du Mahdiqu’il sera impossible de désarmer ? Préparer leurs homologues chiites, ce sont les sun- par jour, à établir dans leurs vaincre tout ledad, Fallouja, Ramadi oucréée par le prêcheur chiite radical Moqta- la prochaine guerre civile peut-être ? Remet-nites). « Il a dit qu’un officier infidèle avait quartiers, dans leurs villes ou monde. Il fautBakouba, des dizaines deda Al-Sadr, et la surprenante montée en tre la minorité sunnite au pouvoir pour faireproposé d’arrêter les combats, de mettre des leurs tribus, la pax americanacheikhs tribaux, souventpuissance du phénomène « sahwa ». pièce à l’Iran et satisfaire ses alliés sunnites murs anti-bombes autour de nos quartiers, en Irak. Payer l’ennemi pour les retourner »plus importants qu’Abou du Golfe, les Saoudiens, les Jordaniens, les de nous laisser protéger nous-mêmes nos A qu’il cesse ses attaques. Sala- Richa, qui sera assassiné en ujourd’hui, les supplétifs Egyptiens ? »rues et nos maisons. Il a dit que les rier les « bad guys », les Général David Petraeus septembre, dix jours après sont autour de 80 000, de Alaa Abou Ahmed, un grand costaud “Amrikis” proposaient de nous organiser, de « bandits », les « rebelles »,avoir imprudemment serré confession sunnite à 82 %, presque imberbe, âgé « d’environ fournir des armes et des véhicules en cas de les « insurgés », les « terroristes » pour la main du président Bush face aux télévi-et « anciens terroristes pour30 ans », mécanicien de son état et mem- besoin. Et même de nous donner un salaire qu’ils changent de camp, qu’ils deviennent sions, ont fini par imiter l’exemple et offertau moins la moitié d’entre bre salarié de la milice créée l’an dernierde 14 000 dinars par jour (environ 10 dol- les yeux et les oreilles de l’armée, qu’ils ces- leurs services à l’Amérique.eux », glisse un officierdans le « chaud » district d’Al-Dora, dans lars ou 7 euros) ! Certains d’entre nous ont sent, à tout le moins, de tirer sur les La deuxième raison du retard avec supérieur chiite. Le général Petraeus le sud de la capitale, nous explique com-crié à la trahison. Les autres ont accepté. » « boys » ou de placer des engins explosifs lequel le haut commandement américainrésuma sa motivation dans Time, lement le « réveil » a sonné pour lui. IlComme beaucoup de ceux passés à la sous leurs pieds.a engagé le plus formidable et le plus dan-11 février : « On ne peut pas tuer toute uneavoue d’abord sans complexe avoir « parti- coopération avec « l’envahisseur », leL’idée, qui, comme dit le général David gereux pari tactique du conflit irakien, insurrection, on ne peut pas vaincre tout lecipé » au nettoyage ethnique des chiites chef du groupe d’Alaa, un certain Saleh L. Petraeus, commandant en chef du corps c’est un lieutenant-colonel d’infanterie,monde. Il faut les retourner. » En apparen- qui habitaient naguère son quartier. Kashgul Saleh, était colonel dans les ser- expéditionnaire, « a largement contribué » anonyme lui aussi parce que, selon la for- ce, c’est fait. La seule question qui angois- « Oui, j’en ai tué certains », reconnaît-ilvices de sécurité intérieure – les à la baisse de 60 % à 70% des attaques et mule consacrée, il « n’est pas autorisé à par-se la région est de savoir pour combien d’un pâle sourire en coin. « Des salauds de« moukhabarates » de triste mémoire – des attentats depuis huit mois, était telle- ler à la presse », qui l’explique : « Nous de temps… toute façon. (…) Mon frère habite mainte-de Saddam Hussein. « Qu’avions-nous à ment simple que certains, dans les chancel- nous sommes aveuglés tout seuls. NousRépartis dans près de 150 milices sup- nant une petite maison qui appartenait à unperdre ?, poursuit notre interlocuteur. La leries, se demandent pourquoi il a fallu avons cru en notre propre propagande qui plétives, « les Fils d’Irak » sont essentielle- tueur de Jaish-Al-Madi », la milice d’Al-plupart d’entre nous ont accepté que les infi- près de 4 000 soldats tués, 29 000 blessés faisait de tous ceux qui nous attaquaient soit ment basés dans la moitié nord du pays. Sadr, accusée par de nombreux sunnites dèles prennent leur photo et leurs emprein- et, selon l’OMS, au moins 150 000 victi- des baassistes acharnés, soit des fanatiques Sauf au Kurdistan où les pouvoirs autono- chassés des anciens quartiers mixtes de la tes pour entrer leur identité dans leurs ordi- mes irakiennes, pour en arriver là.islamistes aux ordres d’Al-Qaida. »mes n’en veulent sous aucun prétexte et capitale d’avoir été le fer de lance du carna- nateurs en échange du badge qui nous per-La première raison est simple, les stratè- A la veille de son départ définitif d’Irak, vitupèrent contre celles qui ont été créées ge interconfessionnel en 2006 et une gran- met de sortir armés. Pas moi. Quand je ges de Washington ne l’avaient pas envisa- le général Raymond Odierno, numéro autour de leur région, dans les environs de de partie de 2007. sors, j’emprunte celui d’un de mes cousins. gée. C’est un petit clan tribal sunnite de deux du corps expéditionnaire, ne disait Mossoul et Kirkuk. Les Kurdes ne sont pasEn avril 2007, reprend Abou Ahmed,Je préfère rester anonyme. Un jour, les l’immense province sunnite d’Al-Anbar, pas autre chose : après avoir admis queles seuls à se méfier du phénomène. « notre cheikh nous a réunis à la mosquée. “Amrikis” partiront. »
  • 19. 0123 Mercredi 12 mars 200819Un membre d’un comité populaire d’autodéfense, le 18 janvier, à Saha, dans la banlieue sud de Bagdad. YURI KOZYREVLes listes peuvent tomber entre les mainsemploi public aux adhérents du parti Maliki ! », le premier ministre chiite dune, le premier ministre Maliki et son prin- se de mettre en garde « contre tout triom- des moudjahidin. Ou bien dans celles des Baas, est bel et bien renversé. A Adha- pays, importe peu. Le « Lion » contrôle cipal allié politique, Abdel Aziz Al-Hakim, phalisme intempestif ». « Iraniens » qui nous gouvernent et dont miyeh, l’un des derniers bastions sunnites plusieurs centaines d’hommes en armeschef du premier parti chiite de l’Assem- Le général Petraeus et ses adjoints tien- il faudra bien qu’on s’occupe, plus tard…de Bagdad, le nouvel homme fort était un et il affirme à qui veut l’entendre queblée, ont tempéré leur position et saluentnent le même langage et réclament Depuis octobre, au moins deuxancien officier de police, le colonel Riyad « jamais la police ou l’armée des “Perses”désormais, en public, « le sursaut patrioti-d’ailleurs qu’une fois la majorité des cents miliciens des « comités sahwas »,Al-Samarraï. Tué le 7 janvier dans un qui contrôlent l’Irak n’entrera » dansque des frères sunnites » qui a permis de 30 000 renforts du « surge » rentrés chez dont plusieurs dizaines de cheikhs clani-attentat-suicide, il a été immédiatement « sa » zone. diminuer l’intensité des carnages. Ce eux – d’ici à juillet en principe – son ques, ont été assassinés, parfois sur ordreremplacé par un solide gaillard en veste A Amriya, c’est un certain Abouqu’ils en pensent vraiment transparaît de contingent soit maintenu à « au moins » d’Al-Qaida, souvent par des membres de de cuir, naguère officier baasiste lui aussi, Ahmed, ancien capitaine de l’armée baa- leurs décisions.135 000 hommes pour « toute l’année leur propre petite armée ou de leur tribu. nommé Farouk Abdou Sattar Al-Obeidi.siste et ancien chef d’une unité de l’Armée 2008, et sans doute plus longtemps ». AP Pour certains, c’est une nouvelle guerreA la satisfaction des généraux de l’US islamique en Irak, l’une des organisations as question par exemple d’ac-Bagdad, chacun ou presque en est persua- civile, intrasunnite désormais, qui démar- Army, l’« œuvre » du « martyr héroïque », majeures de la « résistance », qui dirige le corder aux Américains – quidé, quelle que soit l’identité de celui ou cel- re en Irak. « Les sahwas sont presque tous comme disent les affiches de deuil collées « Réveil » local. Dans la partie ouest du veulent allerjusqu’à le qui occupera la Maison Blanche l’an infiltrés ou complices des rebelles », répè- sur les murs décrépits et troués de balles Grand Bagdad, qui inclut notamment la 100 000 supplétifs –, tout ceprochain, les Américains ne sont pas prêts tent inlassablement les officiers irakiens du quartier, se poursuit. Les centaines de localité d’Abou Ghraib, Abou Marouf,qu’ils demandent pour leursau départ. de l’armée et de la police qui sont presquemiliciens qu’il avait recrutésnaguère « émir » local d’un« nouveaux amis ». Pas de Où en sera alors le phénomène sahwa ? tous chiites et qui se méfient des « Filspour « défendre » le lieu conti- « Toutegroupe de la résistance natio-quartier général du « Réveil » à Bagdad,Mystère. « Toute l’entreprise est un pari, d’Irak » comme de la peste.nuent le « travail ». On peut naliste dénommé Brigadespas d’armements lourds, pas de véhiculeslâche Labid Abbawi, sous-secrétaireles voir à toute heure du jour l’entreprise est de la révolution de 1920, blindés. Même le rétablissement des servi-d’Etat aux affaires étrangères, un formida-et de la nuit, certains en civil un formidable L es militaires américains contrôle aujourd’hui la zoneces publics – eau courante, électricité,ble pari sur l’avenir de l’Irak. » Qu’ils aient admettent qu’il « peut y avoir avec keffieh rouge et blanc pari sur l’avenir avec 13 000 « salariésreconstruction des écoles, transports,changé de cheval pour des raisons mer- des traîtres » au sein de leurssur le chef, d’autres tête nue, contractuels ». ramassages des ordures, etc. – promis par cantiles – outre les salaires des supplétifs, nouveaux groupes de supplé-en vareuse vaguement kaki, de l’Irak »Ramadi, Bakouba, Diya-l’US Army à ses supplétifs dans les zones des « dons » de dizaines de milliers de dol- tifs. Plusieurs dizaines d’entre kalachnikov au poing, dres- la, c’est à peu près partout la tribales, les villages et les quartiers lars sont discrètement distribués aux eux ont dû être arrêtés pour ser des barrages autour des Labid Abbawi, même chose désormais. Eturbains tarde à être mis en œuvre. « La cheikhs des tribus pacifiées –, par refus des exactions contre les civils, ou « meur-voies et des lieux stratégi- haut fonctionnaire irakien les frictions qui tournent par- mauvaise volonté et la corruption du gouver-du fanatisme, par sursaut patriotique, ou tres extrajudiciaires ». Sur le terrain, beau- ques, fouiller les véhicules et fois à l’affrontement arménement sont patentes », nous disait l’unsimple tactique en attendant des jours coup, comme Dexter, ne « tournentles passants, vérifier les papiers de tous avec la police ou l’armée irakiennes sedes « pères » autoproclamés du phéno- meilleurs, les Fils d’Irak veulent à présent jamais le dos » aux nouveaux alliés. Maisceux qui entrent ou sortent du quartier.multiplient. La majorité chiite qui dominemène, le cheikh Ali Hatem Al-Ali Sulei- jouer un rôle politique. les officiers insistent : « Notre processus deA Fazl, autre quartier central de la capi- le gouvernement depuis les élections de man, « prince » de la grande tribu des Un « Parti du Réveil » est en cours de sélection est bon », affirme le contre-ami-tale, Adel Al-Mashadani, ancien officier 2005 reste rétive à la volte-face américai-Douleym.création. Certains réclament déjà des pos- ral Greg Smith, porte-parole de l’US de la Garde républicaine spéciale de l’an- ne. Depuis un an que le général PetraeusLe développement des sahwas a mon- tes ministériels. La chance de la majorité Army.cien dictateur, est désormais « le Lion de réclame l’intégration d’au moins un quarttré son efficacité sur le terrain. Dans la pro- chiite, pour l’instant, est que la nouvelleUne chose est sûre, le processus quiBagdad ». Au service des Américains. de ses auxiliaires sunnites dans l’armée etvince d’Al-Anbar, les attaques antiaméri- armée supplétive n’obéit pas à un chef avait consisté, dès avril 2003, à liquider Que les murs de ses rues soient couverts la police, moins de 12 000 d’entre eux caines ont diminué de 90 %. Les géné- mais à 100, à 1 000. Elle est désunie, frac- l’armée et tous les services de sécurité de graffitis à la gloire du « grand martyr seraient « en passe » d’y être acceptés. raux s’interdisent pour autant de crier vic-tionnée, divisée. « Grâce à Dieu… », se ras- nationale, de même qu’à interdire tout Saddam » ou réclament « la mort pour Initialement très critiques du phénomè-toire et le contre-amiral Greg Smith ne ces-sure-t-on dans la « zone verte ». a
  • 20. 20 Débats0123Mercredi 12 mars 2008 Pour des cursus plus professionnalisés Une approche par compétences des formations universitaires provoque de violentes crispations. Bien à tort, car elle est urgente D ans l’enceinte des prentissage (cours magistraux,Enfin, les approches par compé- – de disposer de solides chancesenvironnement. Une bonne capaci- universités, cer- tains mots sentent Guy Le Boterf situations d’étude de problèmes,projets, laboratoires, conférences, tences ne traitent pas de la même façon les diverses facultés ou éta- de réussite dans leur insertion et dans leur vie professionnelle ;té d’apprentissage est une ressour-ce essentielle pour défendre son parfois le soufre :ateliers, stages, travaux dirigés…)blissements d’enseignement supé- – de se positionner, dès leur sor-employabilité. l’autonomie en est Directeur de Le Boterf Conseil. concourant de façon cohérente àrieur. Elles doivent se concrétiser tie de l’université, comme des Une telle approche justifie-t-elle un ; la profession-professeur associé à l’université des objectifs de préparation à la viede façon différenciée selon qu’il offreurs de compétences et non pas le blocage des amphis et des labora- nalisation en est un de Sherbrooke (Canada)professionnelle. s’agit de facultés ou de départe- comme de simples demandeurstoires auquel on a assisté ces der- autre. Evoquer devant des universi- Ils ne se limitent pas non plus à ments préparant à des métiers d’emploi ou diplômés ; niers temps ? En quoi serait-elle taires ce que pourrait être uneconçus avec une approche profes-vouloir répondre aux besoins à (médecine, ingénierie, psycholo- – de savoir combiner et mobili- incompatible avec les missions tra- approche professionnalisante ousionnalisante ou « par compéten-court terme des secteurs profes- gie, notariat…) ou préparant à desser en situation professionnelle les ditionnelles de diffusion de savoirs « par compétences » des cursus ces » n’éliminent pas l’acquisition sionnels employeurs. Les évolu-champs professionnels pouvant ressources (connaissances, savoir- de haut niveau, de recherche avan- universitaires entraîne souventnécessaire de connaissances disci-tions des métiers et des contextes inclure une grande diversité de faire, modes de raisonnement, une levée de boucliers contre uneplinaires ou scientifiques de hautprofessionnels sont tels que des métiers (lettres, sciences humai- capacités intellectuelles, réflexion supposée dégradation de la voca- niveau et fondées sur les avancéesprogrammes fondés sur une logi-nes, philosophie, droit, sciences decritique, culture…) qu’ils ont acqui- tion de l’université. Il suffit d’évo- de la recherche : un enseignant, un que d’adéquation formation-l’éducation, histoire de l’art…). Les ses dans leurs cursus. Une véritable quer la mission d’orientation et médecin, un chimiste, un avocat,emploi à court terme seraient inap-études doctorales préparant à lapolitique d’alternance articulant d’insertion professionnelle attri- un ingénieur, un psychologue sans propriés et dangereux. Il ne s’agitrecherche mériteraient égalementles formations au sein de l’universi- buée par la loi Pécresse au servicede solides connaissances ne peu-pas de transformer les universités une approche particulière.té et les stages trouve, ici, sa place ; Une bonne capacité public de l’enseignement supé- vent être compétents. en des écoles professionnelles pré- De quoi s’agit-il donc ? L’évolu- – d’évoluer et de se développer rieur ou le rapport Hetzel (2006) D’autre part, de tels cursus neparant à des postes de travail ou àtion et l’ouverture internationaleprofessionnellement afin d’êtred’apprentissage pour créer des crispations intellec- consistent pas à adopter une seuledes emplois. Il s’agit plutôt de déve- du marché du travail, les exigences mobiles sur des marchés du travail est une ressource tuelles. modalité pédagogique (telle que lopper chez les étudiants une largede compétitivité auxquelles nede plus en plus instables ;Il est plus que temps de sortir l’approche par problème ou parpalette de connaissances et de com-peut se soustraire la France, entraî-– d’avoir acquis une forte capaci-essentielle du marasme des confusions. Deprojet, adoptée par certaines uni-pétences pour qu’ils puissent fairenent pour les universités la nécessi- té de réflexion critique et éthiquepour défendre quoi ne s’agit-il pas ? Ecartons les versités américaines ou européen- face à l’évolution des secteurs d’ac-té de concevoir les cursus de forma-leur donnant la possibilité d’être représentations erronées. Tout nes). Ce qui doit être recherché, tivité, y réussir des parcours et destion et des parcours permettant des acteurs d’innovation et de pro-son employabilité d’abord, des cursus universitaires c’est une variété de situations d’ap- transitions professionnels.aux étudiants : grès dans leurs futures activités et contextes professionnels et de tra- vailler de façon solidaire et efficace dans des collectifs de travail ;– d’effectuer de nouveauxENTRÉE GRATUITE en partenariat avecapprentissages tout au long de leurcée et de réflexion critique sur leOuvert à tous les étudiantsvie. Actualiser ses connaissances, savoir ? Il faut que des idéologiesCarte d’étudiant exigéeen acquérir de nouvelles ou lesdépassées rendent bien aveugles approfondir, intégrer de nouveauxpour ne pas voir le bien-fondé et savoir-faire, s’entraîner à des rai- l’urgence de repenser intelligem- sonnements divers, tirer les leçonsment les liens de l’université avec de l’expérience constituent desla vie professionnelle. Un jour vien- impératifs pour tout professionnel dra où les nouvelles générations soucieux d’évoluer et d’être à lademanderont des comptes. Et hauteur des changements de son avec raison. a Xavier Bertrand : « Aucun Français ne nous demande de mettre fin aux réformes » Dans les Côtes-d’Armor, dansune entreprise de transport, un « Le Franc-Parler »salarié m’a dit : « Le président, il France Inter b i-TÉLÉ best comme il est. Ce que je veux, ce « Le Monde » sont des résultats. » (…) Il y a uneManagement, Finance, Innovation, Marketing, Communication, Production, Ressources Humaines,Xavier Bertrand, perception très juste de la part ministre des relations sociales International… TOUS les métiers sont aujourd’hui “impactés” par le Développement Durable !et de la solidaritédes Français, selon laquelle cetimmobilisme nous serait fatal.Nous sommes la dernière généra- Pierre Méhaignerie (UMP) sou-tion à pouvoir être courageux. Si 4 Journées d’échanges entre étudiants et professionnels haite que votre parti se retire à Pau pour que François Bayrounous ne menons pas ces réfor-mes, nos enfants, eux, n’aurontDialogues EQUATION bénéficie du haut patronage de Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, soit élu. Y êtes-vous favorable ?aucune marge de manœuvreM. Bayrou n’a pas souhaité de pour le faire, auront des déficits àSecrétaire d’Etat à l’Ecologie, présente le 19 Mars à Paris. négociation nationale. Nous, combler tellement gigantesques nous sommes dans une logique que l’on ne pourra plus. Et le Mercredi Jeudi Mardi Jeudid’ouverture, de rassemblement. On voit bien, après ce qu’a dit Ber-modèle social sera un lointain sou-venir. Parce que les choses trand Delanoë à Paris, que c’est lan’étaient pas faciles, ils ont choisi 19 mars 27 mars 1er avril3 avrilgauche qui est dans une logique de fermeture et de sectarismeNicolas Sarkozy. Ils pensent qu’ilest à la fois le seul capable de vis-à-vis du MoDem. Pas nous.transformer le pays, le porteurà l’Université Paris 1 à ESC Lilleà l’INSA à AudenciaLa droite s’est débarrassée du des réformes et celui qui est capa- Front national, qui, jusque-là,ble de réussir.Panthéon-Sorbonne de LyonNantesl’empêchait de gagner dans cer-Le scandale de l’UIMM est-il de Grand Amphithéâtre de la Sorbonne taines élections. Le MoDem nature à fragiliser le Medef, alors n’est-il pas un nouveau problè-que des négociations sociales me sur votre chemin ?d’importance sont en cours ?Inscription et programme :L’alpha et l’oméga du deuxiè- La modernisation voulue par me tour, c’est la mobilisation deLaurence Parisot et Frédéric Saint- www.companieros.comnotre électorat populaire. Les résultats seront très très serrés dans de très nombreuses villes. SiGeours, le nouveau président del’UIMM, va dans le bon sens. Maisil faut à la fois modernisation et Co-organisation notre électorat est mobilisé, lestransparence. Je présenterai, en résultats seront équilibrés. 2008, un texte sur la certification Les résultats de ce premier tour des organisations syndicales et sont-ils un avertissement pour leprofessionnelles, pour que, plus gouvernement ? jamais, vous ne puissiez avoir uneNous savions que ces électionsvalse des millions sans que l’on ne seraient pas les plus faciles.sache d’où les choses sont parties C’est à chaque fois le cas pour deset où elles sont arrivées. élections intermédiaires, quel que Les retraités manifestaient la Partenaires soit le gouvernement. Les gens semaine dernière. Allez-vous veulent des résultats. « Il faut que augmenter leurs pensions ? les résultats viennent plus viteNous allons augmenter les pen- encore, monsieur le ministre »,sions des retraités dès cette année disent-ils. Aucun Français ne nous 2008 : cela aura un coût pour l’en- demande de mettre fin aux réfor- semble des caisses de retraite. a mes. Au contraire. Propos recueillis par Le mode de gouvernance de Nico-Raphaëlle Bacqué, Thomas las Sarkozy a-t-il compté ? Hugues et Stéphane Paoli
  • 21. 0123 Mercredi 12 mars 2008Débats21Lelivre dujour Shimon de la Rive gaucheEspérons que la visite en France du président d’Israël renforce l’amitié ancienne entre les deux nations Homélie laïque sur le « nouveau cléricalisme » S ’il est un homme qui illustre et qu’il aime à chanter, comme Yves Mon- de Maurice Bourgès-Maunoury et Abel l’amitié vieille et sans cesse renouvelée entre la France et Claude Sitbon tand, à qui le liait une vieille et fidèle amitié. Une ville où il se plaît à aller sur les tracesThomas, de Christian Pinaut et Guy Mol-let, de Pierre Mendès France et du général ean-Luc Mélenchon est un redoutable Israël, c’est, sans aucun dou-du correspondant viennois de la Neue Freie Koenig, ainsi que de nombreux résistants J décrypteur de signes. Socialiste bien à gauche, républicain inébranlable, te, le président de l’Etat d’Is- raël, Shimon Pérès. Il est pro- Sociologue, Fondation de JérusalemPress, Theodor Herzl, le fondateur du sio- nisme politique, ou à la recherche d’Eliezerfrançais. Tous ces hommes ont réponduaux demandes israéliennes : entre 1953 et franc-maçon et laïcard pur sucre, le séna-bable que bien des écueilspeuple…. a assisté dix-sept fois à la ruine deBen Yehuda, le père de l’hébreu moderne. 1967, la France a aidé le jeune Etat d’Israël teur PS de l’Essonne s’est livré à l’exégèse auraient pu être évités si les IsraéliensJérusalem, et rien ne peut le décourager ;Il est intéressant de constater que ces pen- plus qu’aucun autre pays, à un moment des discours de Nicolas Sarkozy sur la laï-avaient ajouté du cartésianisme à leur rai-rien ne peut l’empêcher de tourner sesseurs sionistes ont forgé dans les bistrotsoù il en avait le plus besoin. Elle fut le pre- cité. D’une conférence devant le Grand sonnement, et si les Français avaient misregards vers Sion », et celle de Lamartine, du Quartier latin l’idéologie qui allait boule-mier fournisseur en moyens de défense Orient de France, où il a analysé la prose plus de bonne volonté à comprendre laen 1835 : « Cette terre, réorganisée par uneverser l’avenir du peuple juif . pour l’Etat juif naissant, bien plus que les du chef de l’Etat à Latran (20 décembresituation complexe de l’Etat juif. Il est pos- nouvelle nation juive, mise en valeur par Depuis 1953, Shimon Pérès a su, à forceEtats-Unis. 2007) et à Riyad, en Arabie saoudite sible que cela tienne au fait que le peupledes mains intelligentes, serait à nouveau lade travail et de talent, trouver les moyens Il convient aussi de rappeler le toast (14 janvier), et y a même rattaché des pro-français et le peuple israélien ont uneTerre promise de jadis, si la Providence la qui lui ont permis de « confondre les allées que le général de Gaulle a porté à Paris, envision universelle d’eux-mêmes. Ils ontrendait à son peuple, et si le courant des évé- du pouvoir de la IVe République et les traver- 1961, à Ben Gourion : « Israël, notre ami,fondé leur nation sur une idée – la Révolu-nements mondiaux lui apportait la paix et ses de la Knesset ». Le général de Gaulle ne notre allié » ; le discours du président Laïcité : réplique au discours tion de 1789 pour la France, le sionisme la liberté. » l’oubliera pas, rappelant à David Ben Gou- François Mitterrand à la Knesset, à Jérusa- de Nicolas Sarkozy, chanoine pour Israël.Rien ne prédisposait Shimon Pérès à la rion : « Vous savez certainement ce que fait lem, en 1982 : « Oui, le peuple français est de Latran Pour mieux comprendre encore cettecivilisation française. Mais, très proche col-M. Pérès le jour. Moi, je sais ce qu’il fait lal’ami du peuple d’Israël », et enfin le dis- Jean-Luc Mélenchon longue relation entre les deux nations,laborateur de David Ben Gourion, il se trou-nuit. » Il est vrai que le président de l’Etat cours du président Nicolas Sarkozy, au Ed. Bruno Leprince, 80 pages, 5 ¤. souvenons-nous des déclarations de deuxva obligé d’apprendre le français et tombad’Israël n’oubliera pas sa rencontre avecdernier dîner du CRIF, insistant sur la soli-ministres français des affaires étrangères amoureux de la culture française et del’économiste Georges Elgozy – conseiller de relation franco-israélienne. pos tenus par M. Sarkozy en 2005, à– celle de Chateaubriand, en 1811 : « Ce Paris, cette capitale qu’il découvrit en 1946 d’Edgar Faure –, de même que le soutien Shimon Pérès a toujours trouvé le Neuilly, devant l’association Bible, il atemps de rencontrer des intellectuels et tiré un petit livre incisif pour dénoncer le des écrivains. Passionné par Fernand « nouveau cléricalisme » de celui qu’il se plaît à appeler « le chanoine de Latran ». Ouverture par SelçukBraudel et Claude Lévi-Strauss, il est tou-jours au courant de l’activité intellectuelle La thèse de Jean-Luc Mélenchon est en France. Ajoutons à sa francophilie son simple : les positions de Nicolas Sarkozydésir de voir Israël faire partie de la gran- s’apparentent à une violation de la loi de de famille des pays francophones : c’est 1905 sur la séparation des Eglises et de ainsi qu’en 1993 il déposa le dossier d’ad- l’Etat dont, comme président de la Répu- mission d’Israël à l’Organisation interna- blique, il devrait être l’intransigeant gar- tionale de la francophonie. L’une des dien. Cela ressemble à un pamphlet, mais règles, incompréhensible et obsolète, de l’ancien ministre a l’habileté de ne pas cet organisme étant celle de l’unanimité, céder à cette facilité en habillant sonIsraël à ce jour ne fait pas partie de cette réquisitoire d’un docte argumentaire. Il a institution internationale. Souhaitons décrypté des encycliques papales comme Mirari vos (1832), dans laquelle Grégoi- re XVI, avec un ton inquisitorial contre l’indifférentisme religieux, dénonce la liberté de la presse, « liberté la plus funes- te, liberté exécrable ». Le sénateur consacre un sort particu-Très proche collaborateur lier à Vehementer nos (1906), charge au vitriol contre la loi de 1905, « très grave-de David Ben Gourion, ment injurieuse pour Dieu », dans laquelle il se trouva obligé Pie X enjoignait aux catholiques de ne pas la respecter et de ne pas créer d’asso-d’apprendre le français ciations cultuelles. Cette plongée dans leset tomba amoureux encycliques papales permet à M. Mélen- chon d’établir de fortes connivencesde la culture française entre les réflexions de M. Sarkozy et cel- les des pontifes romains. Ainsi relève-t-il une parenté entre l’évocation par le « cha- noine de Latran » des « souffrances » des catholiques en 1905 et le commentaire de Jean Paul II parlant, en 2005, d’« événe-que l’appel pour l’admission d’Israël, ment douloureux et traumatisant pour signé par les candidats – dont le président l’Eglise de France ».Sarkozy – à la veille de l’élection de Rien dans les « prêches » de M. Sarko- mai 2007, se transforme en réalité. zy ne rencontre l’indulgence de son cen-Durant sa visite officielle en France, Shi- seur. Le baptême de Clovis ? C’est lamon Pérès rencontrera la communauté « première forme d’alliance entre Eglise etjuive, la première d’Europe, qui entretient pouvoir politique » en vue d’une « domi- une relation quasi charnelle avec l’Etat nation mutuellement assistée ». La « contribution spirituelle » de Saint Louis ? Louis IX « s’illustra surtout dansLes écrivains israéliens à Paris, une chanced’Israël. Rappelons-le, la France a été lepremier pays à « émanciper » les juifs en1791, dans le sillage de la Révolution fran- des persécutions sans précédent contre les Auteurs et éditeurs français doivent condamner les appels au boycottage çaise ; même si l’affaire Dreyfus a divisé la hérétiques et les juifs ». M. Mélenchonsociété française, ce fut surtout la victoire décrit un président qui, à Riyad, se mue de la liberté ; en dépit des crimes impar- en « prédicateur » du « Dieu transcen- donnables commis par le régime de Vichy,L dant qui est dans la pensée et le cœur de cha-’invitation d’Israël au Salon dules témoignages, les livres d’historiens c’est en France que la proportion la plus que homme ». A ses yeux, le « chanoine » « s’est institué commentateur et source de livre de Paris suscite une vague de commentaires habituels dès Olivier Rolin publiés sur les différentes guerres qu’a connues Israël aussi bien que sur la sociétéélevée (75 %) de la communauté juive aéchappé à la Shoah, principalement grâce théologie à propos du contenu des reli- lors qu’il s’agit de ce pays. L’ap- civile et ses injustices, vous y trouverez les à l’action de Justes français, dont un gions ». « Il n’est pas sûr, ironise-t-il, quepel au boycottage de cette mani-Ecrivaincritiques, les interrogations, les œuvres lesgrand nombre sont honorés à Yad le monarque wahhabite à qui le discoursfestation culturelle par la plupart des pays plus aiguës, les plus talentueuses. On aime- Vachem, à Jérusalem. Enfin, en 2007, était censé s’adresser ait vraiment adhéré à arabes est certes regrettable mais tout àrait en lire d’équivalentes provenant de dans la crypte du Panthéon, a été dévoilée l’œcuménisme du président prédicateur ». En grand prêtre de la laïcité, l’auteurfait attendu, Israël y est rompu depuis bel-le lurette, quel que soit le contexte politi-Olivier Rubinsteinl’autre camp. Faut-il ici rappeler que les vingt-deux pays arabes réunis traduisentune inscription : « Hommage de la nationaux Justes de France » lors d’une cérémo- s’insurge contre la « laïcité positive » deque du moment. Le boycottage, au-delàmoins de titres étrangers que la Grèce ? nie présidée par le président Chirac et M. Sarkozy – « un concept papal » inven- des faux-semblants, est un appel à la néga-Editeur (Denoël)Ce Salon du livre n’est pas l’ONU ou unSimone Veil. té par Benoît XVI en 2005 –, selon lequeltion pure et simple d’une identité, d’un TPI, c’est, ce devrait être, le lieu de tous lesAujourd’hui, Pérès arrive à Paris, au la laïcité veille à la liberté de « croire et de Etat dont l’existence ne cesse d’être remise dignation sélective, nous aurions aimépossibles. Mais l’écrivain qui se fait porte-moment où le président Sarkozy peaufine ne pas croire », mais « ne considère pas en question. entendre, par exemple, l’écrivain égyptienvoix de son gouvernement, quel qu’il soit, un projet important, celui de l’Union pour que les religions sont un danger mais plutôt Ce qui surprend en revanche, c’est leAlaa El Aswany nous donner son senti- est un idéologue, non un créateur ; l’écri-la Méditerranée. Il sera en total accord un atout ». Pour M. Mélenchon, c’est lasilence assourdissant de l’ensemble de lament sur les centaines de milliers de Dar-vain égyptien, par exemple, qui entend pro-avec Shimon Pérès, car les deux hommes marque d’un « retour du religieux dans communauté des écrivains et éditeurs fran- fouris assassinés sur le territoire d’un pays fiter de cette manifestation pour « distri-ont compris que l’intérêt d’Israël, y com- tout l’espace public », un « nouveau clérica-çais qui participe de fait au Salon du livre.voisin du sien, le Soudan, dont nombre de buer des photos d’enfants palestiniens victi-pris sur le plan de la sécurité, est d’accep- lisme ». Dans la même veine, il égratignePas un mot, pas une ligne pour souligner survivants, comble de l’ironie, se réfugientmes de la politique israélienne » instrumen- ter l’existence d’une patrie palestinienne l’insistance de M. Sarkozy sur l’aspira- que cette manifestation offre justement la en Israël après avoir été traités comme dutalise grossièrement le malheur au lieudémocratique et prospère. La majorité tion des hommes à « une dimension quipossibilité de se parler par-delà les pesan- bétail humain par l’Egypte !d’essayer de le penser, ce qu’on serait en des Israéliens accepte le partage et désire les dépasse ». « Alors que sa propre propen- teurs diplomatiques habituelles. Pas un Le monde arabe est malheureusement droit d’attendre de lui. que les deux peuples vivent côte à côte. sion aux consommations ostentatoires est mot, pas une ligne pour dire la formidable criblé d’exemples de ce genre. Les intellec-Aussi nous saluons nos confrères ara-Israël faisant partie de la Méditerranée, mise en cause, observe-t-il, il est presqueopportunité que nous donne cette manifes-tuels arabes qui ont le courage de lesbes qui bravent courageusement les mena- les politiques d’Israël et de la France se savoureux de lire que, pour le président detation pour découvrir, échanger, polémi- dénoncer sont menacés physiquementces et interdiction qui leur sont faites derejoignent, et c’est sur cette amitié qu’il la République, la ‘‘question du sens de la quer, voire comprendre ! Pas un mot, pas dans leurs propres pays. Qui en parle ? participer au Salon du livre par leurs gou-faudra construire l’avenir. vie’’ se poserait à chaque conscience en réac- une ligne pour rappeler que ce ne sont pas vernements respectifs, qu’ils soient ici lesEn y contribuant, la France jouera un tion avec la frénésie de consommations des représentants officiels d’un Etat quiLe Salon n’est pas l’ONUbienvenus. Et nous serons ravis, demain, rôle original et retrouvera l’influence qu’el- matérielles… ».sont invités, mais des écrivains !On a tout à fait le droit de critiquer lanous l’espérons, de participer à un Salonle n’aurait jamais dû perdre. Car, comme Le procès est mené sans excès de nuan- Nous regrettons profondément aussi politique du gouvernement israélien, nom- du livre où l’Etat palestinien, libre et démo- le dit Shimon Pérès lui-même dans Com- ces, mais la cause est entendue : sur la laï-l’attitude (devrions-nous dire la posture ?) bre d’auteurs de ce pays n’ont pas attenducratique, sera l’invité d’honneur de la Fran-bat pour la paix (Fayard, 1995), « la mer cité, M. Sarkozy affiche « la radicalité dede la plupart des écrivains arabes appelantles contempteurs habituels, c’est même un ce, où toutes les sensibilités littéraires etMéditerranée peut une fois encore en venir à sa rupture avec les principes constants de laau boycottage d’un pays coupable, selonsport national et c’est plutôt la preuveintellectuelles de ce pays en devenir seront représenter ce qu’elle avait été à l’aube de République ». La messe est dite. a eux, de « crimes contre l’humanité ». La bel-d’une vigueur démocratique assez rare représentées et pourront s’exprimer en tou-l’histoire : un berceau de la culture, un sen- Michel Noblecourtle affaire ! Outre que ces écrivains ont l’in- dans la région. Regardez, lisez les romans, te liberté. atier de vie et un horizon d’espoir ». a
  • 22. 22 Carnet 0123Mercredi 12 mars 2008Francine Cicurel, Bordeaux.Claire Mouzas, Jean-Claude Casanova, son épouse, président de la Fondation nationaleColloquesson épouse,Michel et Sophie Cicurel,Mme Albert Garrigues, Docteur Georges Mouzas, des sciences politiques, L'Institut Michel VilleyDavid et Alejandra Cicurel,M. et Mme Alain Garriguespour la culture juridique et la philosophieson frère et Joyce,Le Carnet Jeremy et Margalit Cicurel,et leurs enfants,Richard Descoings,du droit de l'université Paris II M. et Mme Jean-Michel Garrigues Lucas Mouzas et Claire Lemanski,Ilana et David Revcolevschi, directeur de Sciences Po, (Panthéon-Assas) organise et leurs enfantsAgnès Flohr et Denis Herpin,le vendredi 14 mars 2008, une journée ses enfants, Et toute la famille, ses enfants,intitulée : « Comment penserFaites part Frank, Philippe, Deborah, Sam, Elsa, Julien et Mélanie,Les membresle comparatisme en droit ? »,Judith, Lila, Noam, Eve, du conseil d'administration de la FNSP,de vos événementsses petits-enfants, ont la douleur de faire part du retour à Dieu, dans sa quatre-vingt-septième Jefferson, Thomas, Alexis, ouverture par Louis Vogel, présidentde l'université Paris II, sous la présidenceGérard et Mireille Wiener, Ferdinand, Hippolyte, Jules,saluent avec émotion la mémoire de par téléphone : 01 57 28 28 28année, dede Marie Goré et Hélène Ruiz Fabri,Simone et Hervé Bentata, Sango, Anis, communication de Mme Colliot-Thélène,par e-mail : [email protected] beaux-frères et belles-soeurs, ses petits-enfants,M. Semih VANER,MM. Garapon et Picard par fax : 01 57 28 21 36 Michel et Joan Mendès-France M. Albert GARRIGUES, directeur de recherche au CERI. (matinée de 9 heures à 12 heures), au journal ou par courrier : Et leurs enfants, ont la tristesse d'annoncer la mort deMM. Papadopoulos, SchönbergerMireille Mendès-France, officier de la Légion d'honneur,décédé le 12 février 2008.et Tusseau (après-midiLe Monde - Le Carnet de 14 heures à 17 heures).Elise, Emmanuel, Oriane, Anaëlle,commandeur de l'ordre80 boulevard Auguste Blanqui national du Mérite, Byron MOUZAS,Lieu : Centre Panthéon, ses neveux et nièces,Ils expriment à son fils et à sa famille75707 Paris cedex 13 commandeur de l'ordre architecte,12, place du Panthéon, salle des Conseils.Sylvain Levy,leur vive sympathie et leurs plus sincères Renseignements au : 01 44 41 89 92 Tarifs 2008 (prix à la ligne) de Saint-Grégoire-le-Grand, condoléances.ou [email protected] ont la douleur de faire part de commandeur de l'ordresurvenue le 7 mars 2008,d'Isabelle-la-Catholique,site : villey.com la disparition dedans sa quatre-vingt-troisième année.Naissances, Anniversaires officier du Mérite allemand. Diplômé de la faculté de sciencede naissance, Mariages,politique de l'université de Lausanne, Raymond CICUREL,Il sera enterré mercredi 12 mars, àConférences Fiançailles… : 18 g TTC musicien, Semih Vaner, était un spécialiste des La cérémonie religieuse aura lieu le Montjustin, (Alpes-de-Haute-Provence). systèmes politiques en Turquie et au Dans le cadre des conférences Décès, remerciements, mercredi 12 mars, à 15 heures, en l'égliseMoyen-Orient mais également de « Connaissance du Vietnam »Avis de messe, Anniversaires survenue le 9 mars 2008.Saint-Ferdinand, rue Croix de Seguey, à 65, rue de Lourmel, l'Europe (post-) communiste. l'Association d'Amitiéde décès, Souvenirs : 24 g TTC Bordeaux. 75015 Paris. Il était président de l'Associationfranco-vietnamienne présente :Les obsèques auront lieu au cimetière Regards croisés : française pour l'étude de la MéditerranéeThèses : 15 g TTCparisien de Pantin, ce mardi 11 mars, L'inhumation aura lieu dans l'intimitéorientale et du Monde turco-iranien etentre Français et Vietnamiens Réduction abonnés à 14 heures. Réunion à l'entrée principale. familiale.Ses enfants,au XXe siècle, à travers la littérature Ses petits-enfants, directeur des Cahiers d'Etude sur la par Alain Ruscio, historien, Prix du livre Un justificatif d’identité sera demandé.Méditerranée orientale et le monde turco- Ni fleurs ni couronnes. « Entre dans la Joie de ton Maître. »La famille Durand, la famille Nadjo, anticolonial 2008, et Trinh van Thao, iranien. professeur de sociologie, mardi 18 mars,Vous pouvez nous transmettreles familles parentes, alliées et amies, Ils rappellent la mémoire de sa fille 338, boulevard Président Wilson,à 19 heures, mairie du XIIIe,vos annonces la veille pour 33000 Bordeuax.Toulouse.1, place d'Italie, 75013 Paris.le lendemain :ont le chagrin de faire part du décès deLiora,• du lundi au jeudi jusqu’à 19 h ;Jean-Paul et Francine,Le docteur et Mme Bernard Petel,Dans le cadre des Conférences • le vendredi jusqu’à 17 h ; Mme Hélène NADJO, Le docteur et Mme Jacques Vigreux, de Linguistique de Sorbonne partie en 1980 à l'âge de douze ans. Claude et Anne,Françoise,née DURAND, Le docteur et Mme Philippe Vigreux, l'équipe de recherche• le samedi et jours fériésOlivier, ses enfants,« Sens, texte, histoire »jusqu’à 16 h.« Comme une gazelle languit après (directeur : professeur Olivier Soutet). ses enfants, survenu à Fontenay-aux-RosesM. et Mme Marc Grobien,Téléphone abonnements : des sources fraîches, ainsi languitSes petits-enfantsle 16 février 2008, M. et Mme Christophe Larré,0 825 000 778 mon âme après Toi, mon Créateur ».Conférence du professeurEt ses arrière-petits-enfants,à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans. M. et Mme Sébastien Vigreux,( Psaume 42).Jean-Claude Coquet de l'universitéM. Loïc Petel, ont la tristesse de faire part du décès de M. et Mme Alen Seremet, Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis AU CARNET DU «MONDE» La cérémonie religieuse a eu lieu au « La sémiotique des instances » Olivier et Karine, Bénin, le samedi 1 er mars, en l'église M. Benjamin Vigreux,Simone IMHOF,ses petits-enfants,NaissancesNotre-Dame de Porto-Novo. Le jeudi 13 mars 2008, ont la douleur de faire part du décès de Charlotte, Stanislas, Matthias, Antoine, de 18 heures à 19 h 30, le 7 mars 2008, dans sa quatre-vingt- Valentine, Baptiste, Pauline, leur pèreUne messe sera célébrée le jeudià la Maison de la Recherche Carol et Barry MAGIDOFF,treizième année.ses arrière-petits-enfants, Charlotte et Hugo VINSONNEAU,13 mars, à 19 heures, en l'église Saint-Salle D035, rez-de-chaussée Ninon et JonathanRoger Les obsèques auront lieu vendredi Pierre-Saint-Paul, 3, avenue du Parc,28, rue Serpente, 75006 Paris BARDOT de CLAREMBAUT, ont la douleur de faire part du décès de(métro Odéon). 14 mars, à 14 h 30, en l'église Saint-Pierre 92260 Fontenay-aux-Roses. ont la joie d'annoncer la naissance de leur Saint-Paul, place Hérold, Courbevoie survenu le 8 mars 2008. (Hauts-de-Seine). Mme Odette VIGREUX,Le CENTRE CULTUREL ANATOLIE petit-fils et fils15, avenue Nationale, née LE NORMAND, DE PARISSociété IMHOF, 91300 Massy.vous propose d'assister à la conférence Samuel Jules MAGIDOFF, Encarnacion Fenoy, survenu le 9 mars 2008, dans sa quatre- son épouse,34, rue Louis Ulbach, « Laïcités autoritaires en terre d'Islam »92400 Courbevoie.vingt-treizième année.par Pierre-Jean Luizard, le 8 mars 2008, à Paris. Sylviane et Lucien,Mme Anne Nesteroff-Seyrès, Natasha,chercheur au CNRS, ses frère et sœur, La cérémonie religieuse sera célébrée Paris. Ecully. Corenc. Lans-en-sa filleGroupe sociétés, religions, laïcitésMonique et Guy MAZELRené-Georges, Louis-Richard, en l'église Saint-Jérôme, à Toulouse, le partagent avec sa cousine,Vercors.Et Ludmilla,(GSRL-CNRS/EPHE),Marie-Elisabeth, mercredi 12 mars, à 9 h 30.Héloïse, le jeudi 13 mars 2008, à 19 heures, ses enfants, sa petite-fille,entrée libre, l a joie d'annoncer la naissance de leur Didier Lebel (†) et Brigitte Lebel-Sophie, Hélène, Vincent, Chavanat, Adresse du deuil,CCA, 77, rue La Fayette, Paris 9e. petit-fils,leurs conjoints, ont la tristesse de faire part du décèsFunérarium Labeur,Noël et Françoise Lebel,Tél.: 01 42 80 04 74.Raphaël, Julia, Clara, Simon, Marie-Christine Lebel,le 5 mars 2008, à Paris, deroute de Mondonville,Consultez le site www.cca-anatolie.com Mathis,Odile, Anne, Antoine, Adrien,31700 Cornebarrieu.Bertrand et Laura Lebel, ses petits-enfants,Thierry et Sophie Lebel,Wladimir D. NESTEROFF, Tél. : 05 61 85 27 30. le 3 mars 2008, ses enfants,ancien élève deCommunications diverses ont la douleur de faire part du décès de au foyer de l'Institut français du pétrole, Remerciements Carine et Xavier.Olivier, Anne-Sophie, Ségolène, M. René FENOY,Pascale et Séverine, docteur ès sciencesen géologie dynamique,Les familles Brenac, Mincer et Michel,Croix de guerre 1939-1945,Pierre-Eloi, Aube et Quentin,directeur de recherches au CNRS. remercient chaleureusement toutes les Mariages chevalier des Palmes académiques, Maÿlis, Sébastien et Vianney, personnes qui se sont associées à leur ancien censeur du Lycée Saint-LouisDoan,Grégoire, Guilhem et Gaspard,20, rue du Commandant Mouchotte,peine, lors du décès du Stéphanie WACHE et directeur des classes préparatoires du Collège Stanislas, ses petits-enfants et leurs conjoints,75014 Paris.et général Maurice BRENAC,Bertrand NEYRET Ses dix-huit arrière-petits-enfants, survenu le 5 mars 2008, à Alicante,Mme Mauricette Oursin, dans sa quatre-vingt-sixième année. et sont particulièrement sensibles sont heureux de faire part de leur mariage Gérald Bezombes,son épouse,aux témoignages d'estime et d'amitiéAu CBL, 10, rue Saint Claude, Paris 3e, célébré le 8 mars 2008, en l'Abbaye auxDominique Chavanat, Ses neveux et nièces,exprimés à son égard.jeudi 13 mars 2008, à 20 h 30 : débat avec Hommes de Caen. Les obsèques ont eu lieu à Montpellier,Gérard Israël, auteur de Jésus est-il Dieu ?Sa famille, dans l'intimité familiale. Les familles Allart et Flichy,(Ed. Payot).ont la tristesse de faire part du décès du Anniversaires de décèswww.bernardlazare.orgDécès Jean-Claude Casanova,ont la tristesse de faire part du décès deLa Vieille Loye (Jura).président de la Fondation nationale 12 mars 2008. Un anSemaine japonaiseMme Paul LEBEL,docteur Philippe OURSIN,à l'École normale supérieure des sciences politiques,M. Pierre Bachelier, née Marie-Françoise ALLART,ancien attaché des Hôpitaux de Paris,Michèle,du 13 mars au 20 mars 2008 son fils, 45, rue d'Ulm, Paris 5e.Richard Descoings, survenu le 8 mars 2008,Aurore, Laurent, Fabien,survenu le 8 mars 2008,ma sœur, que tu as disparu, directeur de Sciences Po, dans sa quatre-vingt-quatorzième année.Millénaire du Dit du Genji, ses petits-enfants,à l'âge de soixante-quinze ans.mais la déchirure avait pris les devants.M. Pierre Mourin, Concert de shakuhachi, J'aurais tant voulu, pourtant, son frèreLes membres du conseil La cérémonie religieuse aura lieu le musique contemporaine (Matsudaira) Une bénédiction aura lieu le 14 mars, que nous puissions nous tenir Projections et avant-premières cinéma :Et toute la famille parente et alliée, d'administration de la FNSP,mercredi 12 mars, à 15 h 30, en l'église Saint-Séverin, Paris 5e. Elle sera suivie de à 10 heures, en l'église Saint-Antoine,l'une l'autre, comme des sœurs. La Traversée du temps, Eureka, l'inhumation le jeudi 13 mars, à 14 h 30,au Chesnay et sera suivie de l'inhumation, Dans le silence qui te suit,The Cure, Young Yakuza ont la douleur de faire part du décès desaluent avec émotion la mémoire de aux Houches (Haute-Savoie).dans l'intimité, à Ouroux-en-Morvan. restent la douleur, le manque Rencontre autour du manga et le regret des voix qui se sont tuesGastronomie, conférences d'AzumaMme veuve Maurice BACHELIER, Mme RenataHiroki et de Horie Toshiyukinée Jeanne MOURIN, Geneviève Léger-Coutou, 1, rue Victor-André Robert, au lieu d'apaiser,FRITSCH BOURNAZEL,Présentation des bourses de recherche son épouse, 78150 Le Chesnay. qui ont nourri le ressentimentdirecteur de recherche au CERI Les mathématiques japonaises, survenu le 7 mars 2008, à Auzeville au lieu de plaider le rapprochement. et retraité depuis juillet 2006,l'histoire du fait national au Japon. (Haute-Garonne), à l'âge de quatre-vingt-Marie-Solange Léger, Michèle, ma sœur, cela aurait pu êtreSa femme, deux ans. sa sœur,autrement.Programme complet qui nous a quittés à l'âge de soixante-six Ses fils et ses petits-enfants, ans.www.ens.fr/actualites/semaine- Ses obsèques religieuses ont eu lieu leHenri-Dominique et Christine Léger, ont la douleur d'annoncer le décès [email protected] japonaise.pdf mardi 11 mars, à 10 heures, en l'église de Alain et Roselyne Léger, La Vieille Loye.Ils expriment à sa famille leur vive Jean-Marc et Marie-Laure Léger, Gérard Marcel PÉREZ, sympathie et leurs plus sincèresses enfants, professeur agrégé d'espagnol,Jeanne rejoint condoléances.Ses douze petits-enfantssurvenu le 2 mars 2008. Maurice, De double culture, Renata Fritsch Et son arrière-petit-fils, son époux décédé en 1993, Bournazel a mené plusieurs projets de 110, rue Raspail,Le Carnet recherche sur l'Allemagne dans le monde,ont la tristesse d'annoncer le rappel à 92270 Bois-Colombes. ses relations avec la France, la Russie, la Dieu de Jean, Pologne, mais aussi sur la deuxième guerre mondiale et l'après-guerre. Elle a Martine et Hélène Perentidis, son fils décédé en 2002. été membre du Conseil scientifique deM. Jean-Etienne LÉGER,sa fille et sa petite fille,M. Pierre Bachelier, l'Institut fédéral d'études orientales et Sa famille4 ter, chemin du Carrelet, internationales de Cologne pendant de chevalier de la Légion d'honneur, Et tous ses amis,31320 Castanet-Tolosan.nombreuses années.officier de l'ordre national du Mérite,Faites part de officier des Palmes académiques, croix de guerre 1939 - 1945,ont la douleur de faire part du décès, vos soutenancessurvenu dans la paix, le 9 mars 2008, à laColette BERGÉ,Frédéric GROVER,résidence des Chenêts, à Courbevoie, dede thèse, actrice,ancien directeur Pechiney Ugine Kuhlmann, nous a quittés le 8 mars 2008. né à Paris en 1920, est décédé àprofesseur honoraire à l'École Centrale Emmanuel PERROT, de mémoire… Vancouver, le 29 janvier 2008.des Arts et Manufactures,Une cérémonie nous rassembleraIl avait été professeur de littératurené le 11 avril 1921, ancien libraire, le mardi 11 mars, à 16 h 30, au crématorium du Père-Lachaise, à Paris 20e. française du XX e siècle, d'abord à à Neuilly-sur-Seine, le 8 mars 2008,bien connu sous le nom de Beaufils.Tarif 2008 : 15 g TTC Swarthmore College, aux États-Unis, puisdans sa quatre-vingt-seizième année. Prix à la ligne à l'Université de Colombie Britannique, Selon ses voeux, son corps a étéSa disparition nous plonge dans une grande tristesse. à Vancouver. La cérémonie religieuse sera célébrée transmis à la faculté de médecine le mercredi 12 mars, à 11 heures,de Paris.Phil Lee,De la part de en l'église Saint-Pierre de Neuilly, Vous pouvez nous faire parvenir son mari, 90, avenue du Roule.Cet avis tient lieu de faire-part. vos textes par :Francine Bergé, Marianne,Tél. : 01 57 28 28 28 sa sœur,son épouse,Cet avis tient lieu de faire-part.Raphaël Bergé,Claire, Eve, Fabrice et Caroline,Martine Perentidis,Fax : 01 57 28 21 36 son neveu ses enfants17, rue Parmentier,9 rue de Saint-Marceaux, E-mail : [email protected] ses amis.Et ses quatre petits-enfants. 92200 Neuilly-sur-Seine. 75017 Paris.
  • 23. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXIIILes conseils en recrutement ont sélectionné… cette semainePoste Sté/Secteur LieuRémunération kg Réf PosteSté/SecteurLieuRémunération kg Réf [email protected]énieur Spéc. Traitement Air & Fluides BTPIDF–C132-75343-MConsultant Formateur Service Paris –VPC02 01208-MIngénieur Electricien Spéc. courants forts/courants faibles BTP IDF–JC726-90113-M Responsable des Affaires SocialesService IDF –VPC032-8443-MResponsable Ressources HumainesIndustrieLe Havre –VPC84-34193MDirecteur Régional Loisirs Rhône-Alpes – VPC94-9482-MResponsable Grands Comptes IndustrieIDF–VPC0497-369MFutur Directeur d’UsineIndustrie lourdeFrance et International –JC796-68372-MResponsable Production IndustrieNord –VPC12-4516-MResponsable des Ventes ConstructionIDF –VP38-2460Mwww.alphacdi.comConsultant Solutions Editeur logiciel RHParis– GH571Directeur Informatique Cabinet de conseilParis – AB576Responsable d’Affaires Acteur communication on line Paris– MC536Directeur Commercial ServicesParis – AADCCoordinateur Technique / ConsultantEditeur ERP/MESParis– MHD549 Directeur Commercial Pôle Energie Envt SSIIIDF – AB566Directeur de la CommunicationEditeur de logiciels IDF– AB575Responsable des Ventes Retail EMEA Acteur majeur loisirs numériquesIDF – SF531Responsable Informatique Editeur de logiciels Paris– AB521Ingénieur d'Affaires Grands ComptesEditeur de logicielsIDF – SF583 www.michaelpage.frPharmacien Contrôle Qualité H/F Industrie pharmaceutiqueYonne45/60TSCH544867Directeur Général ou Adjoint Centre de Soins H/F Cliniques MCO Toute France85/120 TPME545989Médecin PharmacovigilanceSociété de biotechnologies PACA 90/100 TSCH539520Responsable de la Libération des LotsIndustrie pharmaceutiqueIle-de-France50TSTE545480Directeur des Opérations Cliniques H/F Industrie pharmaceutique Ile-de-France 100/130 TSCH546130Responsable du Développement CommercialIndustrie pharmaceutiqueBretagne75/90THBO540338Chef de Groupe R&D Protéines BiotechnologiesPays-de-Loire 65TPME545088Directeur Délégué Institut de Formation H/FCentre de soins PACA–THBO544926Directeur du Développement Commercial Industrie H/F Répartition pharmaceutiqueIle-de-France 110 TPME546303Responsable ADV et Analyse des VentesIndustrie pharmaceutiqueHauts-de-Seine–THBO545090www.chantalbaudron.frResponsable Achats Site e-commerceParis– 3045.07 MResponsable de Développement RéseauLinge de maison Paris – 3136.08 MResponsable Marketing Opérationnel Editeur de logiciels Paris– 3140.08 MChef de ProduitDécorationParis – 3124.08 MContrôleur de Gestion Industriel Groupe textile Rhône-Alpes– 3112.08 MFutur Directeur d’Agence Agence conseil en communication Rennes– 3077.07 MResponsable Commercial Mobilier contemporainParis– 3082.07 MResponsable Production et Logistique Lingerie haut de gammeFrance/Tunisie– 3125.08 MContrôleur de Gestion Industriel Instruments scientifiquesEssonne– 3134.08 MChef de SecteurDistribution spécialiséeRhône-Alpes – 3115.08 M [email protected] Technique H/FMachines spéciales Centre – B6779Business Developer H/F Industrie Canada– C7782Directeur Développement Internet H/F Marketing direct Paris– D3286Responsable Marketing H/FConseil Paris – C8642Responsable Equipe Design H/FEquipementier sportif–– B7748Directeur Opérations Mines Afrique – C4684Ingénieur Produits Textile H/F Equipementier sportif–– D2396Directeur de Projets H/F Industrie Paris – D3289Responsable Développement H/FConseilParis– C7779Sales Analyst H/FAgroalimentaire Paris – B6779 www.groupefsc.frResponsable Zone ExportSantéRP –09BEX1R.R.H. ExportBâtimentRP– 09AEB26Consultant en Risques IndustrielsServices RP – 09ALY45Commercial Produits de levageBelgique–09AVE5Médecin Resp. des Affaires Scientifiques et MédicalesSantéRP – 09AUM7 Chargé de Recrutement (C.D.D.) Métallurgie RP– 09BFJ1Chef des VentesDistribution chimieRP –09BEO1Directeur Régional NordSanté RP– 09ADJ34Directeur des Affaires JuridiquesBâtiment RP – 09AEB25Responsable Formation Export Santé RP–09AWV4Nous rappelons à nos lecteurs que tous ces postes sont accessibles sans discrimination notamment de sexe ou d’âge.
  • 24. Paroles d’expertsSantéDOSSIER RÉALISÉ PAR LE MONDE PUBLICITÉ Santé : des attentes toujours insatisfaites L’économie de la santé est au cœur du débat public depuis des années. La multiplication des plans dit de sauvetage n’a pas calmé l’intensité des interrogations. En revanche, rien sur le terrain n’a été prévu pour réguler un marché de l’emploi du secteur médical et paramédical toujours en mal de postulants. Les opportunités d’emploi dans ces secteurs sont fortes et les attentes des acteurs du monde médical de plus en plus ouvertes. l’exception des grandes premièresressources humaines. « Nous sommes trèsd’un quinquennat, il va nous falloir renou-cins étrangers. Il en est de même pour leAmédicales qui démontrent la perma-nence du progrès technique dans cet univers, les questions de santé quand ellesNos métiers sont en pleine évolution avec la mutualisa- tion des compétences clairement dans un secteur qui est créateur d’emplois » affiche en cœur nos experts. « Cette tension existe depuis plusieursveler la moitié du personnel des métiersde santé au sein de la fonction publiquehospitalière. Un défi que nous aurons du paramédical « depuis 5 ans nous recrutons une centaine d’étrangers par an : des infirmières et des kinésithérapeutes en occupent la une de l’actualité le font très années. Elle est flagrante dans certainesmal à relever car ces professions se cher- Espagne, au Liban où le niveau technique majoritairement sous l’angle des dépenses(Georges Ichkanian – spécialités médicales. Elle le devient aussi chent et que nous sommes déjà souvent en est excellent et nous abordons la prospec- et des fameux « trous » de la sécurité socia- La Générale de Santé) dans les corps paramédicaux depuis 2001situation de pénurie » souligne Elisabethtion dans les pays de l’Est comme la le. Un traitement très paradoxal puisque si et le choc non préparé des 35 heures.Verger, directrice des ressources humaines Hongrie, la Pologne ou la Roumanie » la santé est un bien inestimable, singulierquestion des difficultés de fonctionnement Nous manquons en France d’infirmières, de l’Etablissement Français du Sang. Leexplique Georges Ichkanian. Une prospec- même dans le champ de l’analyse écono- de ces institutions. Si l’organisation parfois d’aides-soignantes, de kinésithérapeutes relâchement tardif des quotas imposés partion qui repose sur une véritable démarche mique ou sociale puisqu’il est exclu duféodale du système de santé français n’est et de sages-femmes », constate Georgesindustrielle avec pré-sélection par des marché, il n’en est pas moins très réguliè-pas étranger à ces problèmes, la tension Ichkanian, directeur des ressources humai-relais locaux et des évaluations techniques rement ramené au thème de la croissanceet la pénurie de candidats dans le secteur nes de la Générale de Santé, société privéeNous sommes sur un marchéet culturelles. Un travail de démarchage des dépenses et des difficultés que pose sont l’une des plus sérieuses difficultés que qui réalise 9 % de la totalité de l’hospitalisa- plus complexe pour les métiers où la son financement. Il est plus rarementdoivent surmonter les responsables des tion française publique et privée confondue. de niche qu’il faut découvrirFrance a créé des statuts qui n’existent pas La situation est d’autant plus (Philippe Beaugendre – CERP Rouen) ailleurs en Europe comme ceux de méde- aiguë que la santé longtempscins biologistes par exemple. repliée à l’intérieur des frontiè-Mais la chasse aux talents ne se limite pas res de chaque pays, entre de le numerus clausus ne produira ses effetsaux seuls personnels médicaux. Ainsi, plus en plus dans le cercle de que dans 10 ou 15 ans. D’ici là, les tensionsl’Etablissement Français du Sang qui est la mondialisation et que déjàvont rester vives. Georges Ichkanian neun opérateur national découvre les exigen- en Europe les concurrences cache pas que pour les cinq ans à venir lesces de la conservation, du transport, des pour les talents et les experti- perspectives sont lourdes « même si l’op-magasins virtuels ou de la métrologie. Ces ses commencent à voir le jour. tion libérale offerte par une organisation problèmes de supply chain sont le quotidien « Il y a un marché mondialiséprivée comme celle de la Générale de d’un groupe comme CERP Rouen, l’un des de l’offre de soin et en toutSanté attire beaucoup plus facilement lesgrands répartiteurs de médicaments en cas une entreprise comme lamédecins », il chasse comme tous les France. Ces grossistes du médicament qui nôtre qui a 178 centres de employeurs de l’Hexagone, les anesthésis-livrent quotidiennement toutes les pharma- Georges Ichkanian Elisabeth Verger Philippe Beaugendresoins en Europe voit bientes ou les obstétriciens avec acharnement. l’internationalisation de ce Pour faire face à leur besoin, le monde Directeur des ressources Directrice des ressourcesDirecteur des ressourcessecteur d’activité. Les évolu- hospitalier innove dans son sourcing, sesNous combinons un soucihumaineshumaineshumaines tions sont nombreuses chez politiques d’attractivité et son organisationd’efficience avec le respect La Générale de SantéEtablissement Français du SangGroupe CERP Rouen nos voisins que ce soit en Italiedes ressources humaines « nous récupé- de l’éthique où nous dirigeons 11 établis-rons par exemple, les personnels qui ont « Nous sommes clairement « Nous sommes un organisme « Nous sommes une professionsements ou dans le Nord de des difficultés à continuer de supporter le(Elisabeth Verger - EFS) un secteur créateur d’emplois. parapublic et nous travaillons méconnue sur un marché de l’Europe » ajoute Georgesstress du métier infirmier et nous multi- Dans les 110 métiers différentssur fonds propres. Parmi nos 70 niche et qui mérite d’être Ichkanian de la Générale deplions les partenariats avec les Instituts decies du pays en temps record sont aussi en que nous occupons, nous ne métiers, nous avons une dyna- découverte. Notre rôle d’inter-Santé. Dans ces transforma-formation infirmiers » précise Elisabeth quête de compétences dans ces domaines. sommes en réalité freinés quemique d’emploi qui est répartie médiaire est inconnu du grandtions en cours, la participation Verger. Utile mais insuffisant pour faire face « Nous sommes en train de passer de par la faiblesse des places public alors que nous sommesdes personnels médicaux et au frein que représente la limitation desl’artisanat à un processus industriel de dis-sur toute la France et les DOM. dans les centres de formation.paramédicaux est fondamenta- places dans les centres de formation. «tribution. Ce qui signifie plus de marketing,En 2008 nous allons créerun acteur incontournable Nous allons recruter 2 300le. En France, la pyramide Nous pourrions intégrer 250 personnesplus de merchandising plus de services225 emplois durant le premierpuisque la distribution des personnes en 2008 dont 1 300des âges qui va entraîner un demain si les compétences étaient dispo- associés en direction des officines. Cela créations. En termes de per- semestre, nous aurons à re- médicaments passe à 80 % par profond renouvellement des nibles » déplore Georges Ichkanian. Car il signifie aussi l’arrivée de profils de gestion- sonnel soignant, la priorité denouveler 500 postes et nous nous. Nous livrons toutes lesacteurs de ces métiers dansn’y a pas de crise vocationnelle soulignenaires pour encadrer nos établissements nos recherches c’est le para-ferons appel à environ 500 officines 2 à 3 fois par jour.les 5 ans à venir va jouer unnos experts. Beaucoup d’aspects desrelais et de pharmaciens responsables de médical et particulièrement lescollaborateurs temporaires. Notre métier qui a déjà beau-rôle non-négligeable. Pour les métiers de la santé séduisent : la technicitéces unités » indique Philippe Beaugendre, infirmières à hauteur de 50 %Nos attentes sont très cernées : coup évolué est en pleine muta- professions sévèrement règle-de plus en plus pointue qui offre des carriè-directeur des ressources humaines du puis les aides-soignantes nous nous sommes en chasse de tion : nous passons de l’ère arti-mentées comme la médecineres évolutives, la relation avec le malade qui Groupe CERP Rouen. On le voit du médecin en cherchons 500, et enfin les biologistes qui vont nous quittersanale à celle du processus ou le paramédical qui sont par humainement est souvent très riche. Pour au marketeur, le monde de la santé offre kinésithérapeutes, les radios-industriel de la distribution.ailleurs soumis à de très strictscombler les trous, les appels aux talentsdes opportunités d’antant plus nombreusespour la moitié d’entre eux dansnumerus clausus, la conjonc- extérieurs se multiplient. Nous savons déjàque le secteur est en pleine croissance et manipulateurs et les sages-les 4 ans qui viennent ; de Dans un marché qui continue àture s’annonce délicate pour que nombre d’hôpitaux français ne fonc-que l’attente des recruteurs est forte. femmes. Par ailleurs, nous recruterons de 1 000 à 1 500 médecins de prélèvement et croître globalement en volume les employeurs « dans la durée tionnent que grâce à la présence de méde- Ch. M CDD ou intérim. Quant auxd’infirmiers. Inutile de dire que et en valeur. Notre groupe ras- médecins, 5 200 praticiens libé- la compétition avec le privé est semble 3 000 salariés pour raux, la croissance de ceux quiféroce pour certaines spéciali- 3 milliards de chiffre d’affaires nous rejoignent est de 10 %. tés comme les biologistes qui et les répartiteurs regroupent Mais nous recherchons aussi environ 2 300 collaborateursreprésentent le quart de nos activement des talents pour dont 200 cadres. Nos besoins1 200 médecins. D’autant que renforcer notre encadrement.augmentent de 10 à 15 % par anles problèmes règlementaires Pour les 500 cadres clés du notamment pour cause de papynous compliquent la tâche groupe, nous avons créé avecboum. Tout cela nous conduitpuisque les médecins et les HEC un cursus de formationà rechercher des gestionnaires sur 2 ans au management et pharmaciens biologistes n’ont et des pharmaciens pour nos à la gestion des hôpitaux de pas les mêmes prérogatives : établissements qui comptent demain. Nous recherchons des le conseil transfusionnel est de 30 à 160 personnes selon les profils différents du mondeexclusivement réservé aux mé- régions. Nos jeunes diplômés hospitalier traditionnel. Il fautdecins. Il y a là des problèmes intègrent via le point de passa- un profil d’entrepreneur car d’équivalence de spécialités ge obligé qui est la fonction c’est un métier complexe qu’il faudra bien résoudre. Pour commerciale avant de débou- notamment parce qu’il faut le personnel infirmier, nos cher sur le management. Les gérer des médecins libéraux. besoins sont moins techniques écoles de commerce sont les Mais aussi parce qu’il y a uneque relationnels cela nous bienvenues mais les profils plus transformation de fond de nos métiers : les malades restentpermet de récupérer des infir- expérimentés nous intéressent de moins en moins longtempsmières qui ne supportent plus aussi. En 2008, nous allons dans nos établissements, il faut le stress des hôpitaux. Par embaucher 25 cadres plus des donc coordonner la suite des ailleurs, depuis la réorganisa- créations de postes pour nos soins. Et puis, il y a en perspec- tion du secteur de la transfu- nouvelles activités. Pour les tive une révolution informatique sion il y a 8 ans, nous sommes pharmaciens qui sont très avec le dossier médical et enfin un opérateur national dont les recherchés, la répartition est avec l’avènement de la carte contraintes de sécurité sont souvent un bon moyen de déni- sanitaire il va falloir une plus maximales. Nous avons donc cher la pharmacie de leurs grande professionnalisationde plus en plus besoin de com- rêves. En termes de rémunéra- des cadres intermédiaires.pétences sur ce que l’industrie tion nous offrons un package Nous allons passer de la tech- nique au management et auappelle la supply chain. Les global très complet (intéresse- développement de synergies magasins virtuels, la métrolo- ment, participation, mutuelle, privé/public avec des complé-gie,… sont des métiers nouveaux sur complémentaire et véhicu- mentarités et une mutualisa- pour nous et pour lesquels nous le) autour d’un salaire de base tion des compétences. »avons besoin d’experts. »qui varie de 25 à 35 K€. »mardi 18 : Conseil / Audit
  • 25. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXV ■ Dirigeants ■ Finance, Administration, Juridique, R.H. ■ Banque, Assurance ■ Conseil, Audit ■ Marketing, Commercial, CommunicationRetrouvez nos offres sur www.lemonde.fr, ■ Santé pour les postes situés en région www.regionsjob.com ■ Industries & Technologies• www.estjob.com • www.pacajob.com ■ Éducation• www.nordjob.com• www.rhonealpesjob.com ■ Carrières internationales• www.ouestjob.com • www.sudouestjob.com ■ Multipostes ■ Carrières publiquesLe Monde Publicité - Service Emploi : 01 57 28 39 36 - Service direct : 01 57 28 30 00 - [email protected] rappelons à nos lecteurs que tous ces postes sont accessibles sans discrimination notamment de sexe ou d’âge.>Santé( Chef de projet clinique h/fAu sein du groupe Phase IV, vous conduisez la gestion des activités relatives aux essais cliniques, de la demande initiale à l’archivage des études, dans lerespect du planning et du budget préalablement définis. Dans ce cadre, vous assurez la responsabilité du développement du protocole des études, cahiersd’observation notamment ainsi que la vérification et le suivi de tous les aspects de l’essai clinique incluant la communication vers le management, lespropositions d’activités futures, la vérification de l’obtention des approbations réglementaires nécessaires. Vous sélectionnez les CROs et les investigateursintervenant en sous-traitance sur vos essais. Vous gérez l’ensemble de vos fournisseurs externes en particulier CROs et laboratoires centraux. Vous réalisezles visites de monitoring sur site et notamment les visites d’initiation, visites pour formation, visites pour cause et visites de co-monitoring avec lesCROs. Vous êtes en charge du suivi des ARCs investigateurs et vous assurez de la conformité de leur travail. Vous coordonnez les activités d’essais cliniquesen transversal avec les autres métiers impliqués et notamment Data Management, Assurance Qualité, Contrats et Achats, Unité Pharmaceutique, AffairesRéglementaires et Marketing. Vous êtes en charge du suivi des Adverse Events et Serious Adverse Events relatifs à vos essais. Vous assurez la revue détailléedes documents techniques et leur approbation (DMP, SAP,...). Enfin, vous collaborez avec le Marketing à des projets initiés par les Dermatologues etassurez pour lui la fourniture d’un support efficace. Titulaire d’un MASTER en Sciences du Vivant, vous possédez 5 à 7 ans d’expérience dans desfonctions similaires en Industrie Pharmaceutique. Votre anglais est courant tant à l’oral qu’à l’écrit. Votre maîtrise de la réglementation GCP des guidelines ,ICH et des techniques de gestion de projet appliquées aux essais cliniques fait de vous un expert sur votre activité. Doté d’un excellent leadership, vous pos-sédez une réelle capacité convaincre et à faire passer vos idées au-delà de votre groupe de travail direct en situation de management transversal et dans uncontexte international. Vous anticipez les problèmes et êtes orienté vers la recherche de solutions. Habitué à la gestion de plusieurs projets en parallèle, vous Soyez acteurêtes attentif au détail et produisez un travail de qualité. Réf. SA0803/CPCLIN4/MD ( Responsable essais cliniques h/fAu sein de l’unité Clinical Study Management and Monitoring, vous êtes en charge du management opérationnel des centres d’essais multicentriquesde la dermatologieincluant la participation d’ARCs internes ou externes à la société. Vous intervenez en support du Responsable essais cliniques senior dans le managementd’essais cliniques complexes et externalisés. Dans ce cadre, vous assurez la planification et les spécifications des essais cliniques incluant la revue des pro-tocoles et de leur possibilité de réalisation, la sélection appropriée des pays ainsi que à la sélection des investigateurs. En relation avec le Chef de projetclinique, vous prenez les décisions d’externalisation appropriées. Vous participez à la préparation de la documentation appropriée. Vous élaborez lesdu futurobjectifs spécifiques de recrutement par pays avec les ARCs et le Responsable de votre unité. Vous intervenez sur la sélection des CROs en identifiant lescritères spécifiques de sélection. Vous participez à la conception et à la maîtrise de leurs services. Enfin, vous rédigez le cahier des charges. Vous développezet finalisez les manuels de référence des essais (Protocole et Monitoring), CRFs, et toute documentation adéquate. Vous êtes amené à coordonner etorganiser les formations techniques telles que meetings investigateurs, meetings pour les CROs et ARCs. Avant le début des essais, vous vous assurezde l’obtention de toutes les approbations réglementaires ainsi que de la disponibilité de la documentation et des fournitures pour les investigateurs dansles délais impartis. Vous intervenez également sur le suivi des déviations, la définition de contrôles qualité et la proposition de solutions. Vous êtes legarant de l’élaboration des reportings nécessaires (CRFs, SAEs, réconciliation des documents internes et externes...). Titulaire d’un BAC+5 en Sciences duVivant, vous disposez de 5 ans d’expérience minimum dans des fonctions similaires en Industrie Pharmaceutique. Votre anglais est courant. Vous disposezd’une très bonne connaissance et pratique des guidelines FDA GCP-ICH et des règlementations locales. Vous maîtrisez les essais cliniques et leurs étapes,du démarrage de l’essai à l’archivage, ainsi que du management sur site d’une étude. Vous possédez un fort leadership. Excellent planificateur, vous êtestrès organisé et rigoureux. Vous possédez une très bonne capacité à comprendre le design d’un protocole d’étude clinique. Vous êtes flexible et adaptableet êtes orienté vers la recherche de solution. Réf. SA0803/CTM1/MD ( Ingénieur applications h/fAu sein du groupe Information Management, vous êtes chargé de la configuration et de la maintenance des applications ainsi que de leurs interfaces.Dans ce cadre, vous participez aux phases de définitions des architectures (vérification des pré-requis techniques) et gérez le différentes demandesd’environnements (test, validation, production) ainsi que leur disponibilité. Vous assurez l’intégration technique des équipements scientifiques et leurslogiciels associés dans le système d’information R&D. Vous réalisez les corrections de paramétrages ou les développements complémentaires de maintenancepour les applications issues des projets. Vous élaborez les rapports de type Crystal report sur des bases de données applicatives. Vous développez et maintenezles interfaces applicatives ainsi que les outils internes de l’équipe. Vous êtes en charge de l’élaboration de la documentation et des procédures nécessairesà l’exploitation des applications. Vous analysez et gérez les retours d’informations issus des équipes d’exploitation. Vous apportez un support de secondniveau en cas d’incident applicatif et gérez le cas échéant la relation avec le support éditeur. Enfin, vous suivez et analysez les performances des applicationsen regard des pré-requis indiqués au cours des projets et émettez des propositions d’améliorations. Ingénieur en Informatique, vous possédez 4 ansd’expérience minimum dans des fonctions similaires. Votre anglais est courant. Vous maîtrisez les environnements Microsoft et Citrix, les bases de donnéesrelationnelles, la méthodologie de développement, les architectures web et n-tier et enfin l’algorithmique, les langages et environnements de développement.Doté d’un très bon relationnel, vous êtes adaptable et aimez le travail en équipe. Réf. SA0803/INGAPPLI/MD ( Veilleur - analyste scientifique h/fAu sein de l’unité Veille Scientifique et Concurrentielle des Services Scientifiques Centraux, vous prenez en charge auprès du Responsable :• la veille de l’environnement scientifique et concurrentiel dans les domaines de traitements des maladies de la peau et les domaines physiolo-giques connexes • l’identification des innovations émergentes et des opportunités • l’analyse des informations et la production des documents de syn-thèse et recommandations contribuant à la prise de décision.Dans ce cadre, vous assurez notamment la définition des besoins, de la méthodologie de veille (stratégie, sources) et des formats de restitution del’information, en collaboration avec les clients internes. Vous collectez les informations par les outils de la recherche documentaire et auprès despersonnes adéquates. Vous validez et analysez l’information relative aux axes thérapeutiques dont vous avez la responsabilité, ainsi que l’identificationdes opportunités et des menaces correspondantes. Vous rédigez les rapports de synthèse périodique comme outil d’aide à la décision. Vous identifiezles opportunités d’innovation (produits, axes de recherche) par une surveillance large des nouveautés scientifiques ou technologiques, en dermatologieet hors du domaine dermatologique. Enfin, vous validez, interprétez et analysez l’information afin de fournir des synthèses et recommandations. Vousparticipez également aux évaluations des projets innovants pour Galderma, en étroite collaboration avec le Licensing R&D. Docteur en Biologie et/ouen Médecine, vous disposez d’une formation complémentaire en Sciences de l’information scientifique. Vous possédez 5 ans d’expérience en industriepharmaceutique, en R&D et/ou en veille. Vous êtes bilingue anglais. Vous maîtrisez les sources d’information biomédicales (littérature, brevets,actualité et pipelines) et leur traitement, ainsi que les stratégies de recherche de l’information. Vous êtes capable d’assimiler et d’analyser une im-portante quantité d’informations et la restituer avec valeur ajoutée. Doté d’une très bonne capacité de rédaction, vous produisez des documents clairset soignés. Réf. SA0803/VLRANALY/MDImaginatif. Innovant. Rejoindre l’Acteur de la dermatologie dufutur, c’est avant tout partager une ambition : « être reconnu( Technicien de laboratoire analytique h/fAu sein du Contrôle Qualité Développement Chimique, vous assurez les activités suivantes, dans un contexte BPL/BPF :comme l’entreprise innovante la plus compétente, dédiée à • la mise au point et le développement des méthodes analytiques pour les nouvelles entités chimiques • l’analyse des matières premières, réactifs,la satisfaction des besoins des patients en dermatologiesolvants, intermédiaires de synthèse et des principes actifs d’après les méthodes mises au point • les préparations suivant les spécifications établies(solutions, suspensions) dans le respect des SOP’s applicables à cette activité • les prélèvements d’échantillons et veiller au stockage des préparationset des médecins. » Galderma, joint-venture entre Nestlé etpendant la durée des analyses • la livraison des produits ou préparations aux services demandeurs • le contrôle des préparations et leur stabilité.L’Oréal, aujourd’hui un des leaders sur le marché mondial deVous participez également à la mise au point et à la validation des méthodes analytiques, ainsi qu’à la rédaction des rapports de développement. Enfin,vous gérez les appareils scientifiques du laboratoire (maintenance, qualification) et participez à la rédaction des instructions nécessaires. Vous possédezla dermatologie, développe et commercialise des solutions de bonnes connaissances en chimie analytique, et maîtrisez les techniques de laboratoire nécessaires à l’analyse des produits. Titulaire d’un BAC + 2thérapeutiques, correctives et esthétiques innovantes pouren Chimie et/ou Chimie analytique, vous disposez de 2 ans d’expérience en analyse chimique en industrie pharmaceutique. Vous possédez unbon niveau d’anglais. Vous maîtrisez la bureautique classique. Réf. SA0803/TANALYTDC/MDla prévention, le diagnostic et le traitement des maladiesdermatologiques. Nous recrutons pour le centre de R&Dsitué à Sophia Antipolis (06). Bienvenue dans un laboratoire( Cadre formulation h/fAu sein de l’unité Formulation du groupe Développement Pharmaceutique, vous assurez la mise au point des produits de la gamme « Skin Care » etdéveloppez en interne une solide expertise pour la mise au point de dispositifs médicaux destinés à la Dermatologie Correctrice. Dans ce cadre, vousde dermatologie unique en son genre.concevez et réalisez la mise au point de formulations des produits « Skin Care » dans le respect des cahiers des charges, des contraintes technico-régle-mentaires en vigueur et des plannings proposés. Vous apportez une connaissance technique et un savoir faire pour la mise au point de dispositifs médicauxcontenant notamment des biopolymères et destinés à la Dermatologie Correctrice, dans le respect des réglementations en vigueur. Vous êtez force deproposition pour le développement de nouveaux produits. Vous rédigez des notes techniques d’invention en vue de la rédaction de brevets. Enfin, vousassurez une relation optimisée de partage et d’échange d’informations avec les équipes de l’Unité de Formulation et du groupe Développement Publicis Consultants I RHPharmaceutique. Vous encadrerez une petite équipe de techniciens. Titulaire d’un BAC+5 minimum en formulation, vous disposez de 5 à 7 ansd’expérience minimum en R&D cosmétique et/ou pharmaceutique ou biotechnologique. Vous possédez une expérience significative en managementd’équipe de 2 ans minimum. Vous disposez d’une bonne connaissance de la formulation des formes liquides et semi-solides en environnement BPL. Unebonne connaissance des biopolymères, de leur caractérisation et de leur mise en oeuvre pour la mise au point de produits à usage humain serait un plustrès apprécié. Créatif et autonome, vous êtes très dynamique. Vous possédez un bon relationnel. Des contacts fréquents avec nos partenaires étrangers tantinternes qu’externes nécessitent une bonne pratique de l’anglais. Vous possédez un esprit d’équipe, d’initiative et d’innovation et une réelle capacité àvous investir totalement dans la mission. Réf. SA0803/CADFORMUL/MDMerci d’adresser vos CV et lettre de motivation en précisant la référence du poste choisi par mail à [email protected] ou par courrierà Galderma R&D, service Ressources Humaines, 2400 route des Colles, Les Templiers, BP 87, 06902 Sophia Antipolis cedex. GALDERMAest toujours en recherche active et prospective de profils liés à ses métiers (chimie, formulation, analytique, clinique, développementpharmaceutique...), n’hésitez pas à nous adresser votre dossier (cv et lettre de motivation) en candidature spontanée.
  • 26. XXVI/LE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008 REPRODUCTION INTERDITE >Santé/Dirigeants LE CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL Assistant(e) ROBERT BALLANGER D’AULNAY-SOUS-BOIS Affaires Réglementairesà 10 km de Paris RER B (20 mn du Châtelet) stationSevran-BeaudottesIle-de-France • CDI • 30/35 K€ • H/FFacile d’accès par autoroutes (A1 - A3 - A 104)Cadre verdoyant de 36 hectares Société spécialisée dans l'industrie pharmaceutique,RECRUTE H/F :recherche dans le cadre de son développement un(e) L’INSTITUT SAINTE CATHERINE Assistant(e) Affaires Réglementaires.Sous l'autorité du Pharmacien Responsable des Affairesà AVIGNONRéglementaires, vous assurez les missions suivantes : • Vous rédigez et archivez les courriers aux autorités Établissement participant(cause départ à la retraite)(HAS, AFSSAPS, ministère de la santé), vous constituez9 salles d’opérationles dossiers d’AMM, les mettez en for me et gérez au service public hospitalierles dépôts à l'AFSSAPS,spécialisé en cancérologieStructure d’ambulatoire bloc certifiée V2,démarche qualité engagée (V3)• Vous êtes l’interface entre les services réglementaireset d’importance régionale Plateau technique restructuré, informatiséassurance/qualité et pharmacovigilance, recherche à temps plein H/F : (blocqual) • Vous serez en charge de toute la veille réglementaireet scientifique au niveau national et international,Collaboration étroite avec les services cliniques • Vous serez en charge de la mise à jour d'une base de(conseil de bloc) données et collecterez toutes les infor mationsEquipe dynamique et investieréglementaires provenant des filliales.Transition assurée pour la prise en charge du bloc Il est nécessaire que vous ayez déjà travaillé dans un service réglementaire dans l'industrie pharmaceutique.Les candidatures sont à adresser à :Madame GOUTTE Directrice des Soins De formation BAC+2 de type BTS assistanat de direction,Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballangervous parlez couramment anglais et maîtrisez les outils bureautiques (Word, Excel, PowerPoint), ainsi qu'InternetBoulevard Robert Ballanger qui sera votre principal outil pour la veille.93602 Aulnay-sous-Bois cedex.Adresser dossier complet de candidature prbcom.fr (lettre de motivation, CV) par courrier à : Merci d’adresser votre CV (format WORD) à : Direction Institut Sainte Catherine - BP 846 – [email protected] avec en objet la réf. prbcom.fr TJOB 549008 (Bureau de Neuilly-sur-Seine).AVIGNON CEDEX 2 WWW.PAGEPERSONNEL.FRINTÉRIM & RECRUTEMENTou par mail [email protected]• 3 métiers : l’Hébergement de personnes âgées dans des structures médicalisées- les Services à la personne – le Conseil.• 1 550 personnes prises en charge réparties sur le Rhône, l’Hérault et la région parisienne. Responsable Développement• 900 salariés.Dans un cadre de développement axé sur un véritable projet associatif, venez rejoindre nos équipes : plus de 900 femmes Commercial et hommes fédérés par un même engagement contribuent, au quotidien, au bien-être de la personne en perte d’autonomie.Une politique de ressources humaines fondée sur la reconnaissance et l'émulation des compétences qui encourage laformation et facilite la mobilité. Laboratoire pharmaceutique leader sur son marché, réalisant 80% de son chiffre d'affaires à l'export,Nous recherchons pour l’un de nos établissements relevant du secteur sanitaire : recherche dans le cadre de son développement un(e) Responsable du Développement Commercial.DIRECTEUR D’ÉTABLISSEMENT H/F (Région lyonnaise) Ille-et-Vilaine (35) ◆ H/F Médecin ou de formation Soignant avec un diplôme de Direction d’Etablissement Sanitaire ou Rattaché(e) au directeur de la division, votre mission est d'accompagner vos clients distributeurs dansMédico-Social (Niveau I), vous avez une expérience significative du management. le développement de leurs ventes.A ce titre, vous assurez la négociation des contrats et Vous apportez votre dynamisme, votre sens de l’initiative, votre goût pour l’organisation, rigueur des prix, prospectez de nouveaux marchés sur de et aisance relationnelle. En charge du bon fonctionnement et du rayonnement de l’établissement, nouvelles zones géographiques et managez une équipe de 3 personnes dédiée à l'ADV.vous êtes garant de la qualité de prise en charge des résidents, de la sécurité des personnes et des De formation école de commerce ou équivalent, biens par l’optimisation des ressources humaines, techniques et financières. vous justifiez d'une expérience d'au moins 5 ans en tant que responsable de zone export dans les secteurs Merci d’adresser votre candidature (lettre, cv et prétentions) par courrier à : ACPPA - M. Vianney JARROSSON de l'industrie pharmaceutique, en produits OTC ou Directeur des Ressources Humaines - 7 Chemin du Gareizin - BP 32 - 69340 FRANCHEVILLE. éthiques, de la cosmétique ou de la grande distribution.ou par email : [email protected] maîtrisez parfaitement l'anglais, une troisième Pour plus de renseignements sur notre Association, visitez le site internet : http://www.acppa.fr langue européenne est un plus.Au delà de votre expérience, ce sont avant tout votre tempérament commercial et votre forte culture internationale qui vous permettront de vous épanouir dans ce poste.Executive Search & Services Merci d’adresser votre CV par e-mail (format WORD) : [email protected] avec en objet la réf. THBO 540338 Spécialiste du développement des compétences dans les secteurs de l’Habitat Social et de la Ville, l’AFPOLS contribue à Hilaire de Boisgrollier (Bureau de Neuilly-sur-Seine). depuis 35 ans au professionnalisme d’acteurs toujours plus ■ DirecteurAdministratif nombreux.et financier H/F Division Industrielle www.michaelpage.frConsultant H/F Poste basé dans la région de Saint-Etienne (42) réf. FR11.17992-LM Formation / Développement des compétences Paris 8eBras droit du Directeur Général de la branche, vous supervisez et coordonnez l'ensemble des fonctions finance, gestion, juridique, TélévisionVous accompagnez les entreprises du milieu professionneltrésorerie, fiscale, achats, assurance et SI de nos sociétés. Vous parti- Cinémadans leurs projets de développement et d’évolution des métiers, cipez activement à toutes les actions concernant le développement de l'activité. Bonnes connaissances juridiques et anglais courant. 1ER NEWS CULTUREL FRANÇAIS RECHERCHE Livrespar la mise en œuvre de dispositifs de : Formation, Développement des Compétences et des Ressources Humaines. Vous êtes Musique CONTRÔLEURresponsable de la commercialisation de vos missions. Vous ■ Directeur Administratif Art&Scènesparticipez à la réflexion sur l’évolution des métiers et desDE GESTION compétences.et Financier Groupe H/Fdébutant H/F Groupe immobilier indépendant – Contexte multi-sociétés De formation supérieure (Bac + 4/5), vous justifiez impérati- Poste basé en Région Centreréf. FR73.17947-LM CDD d’un an vement d’une expérience confirmée de consultant (5 ansPoste à pourvoir rapidementminimum) qui fait de vous un professionnel de la formation :Rattaché(e) au Directeur Général de votre entité et fonctionnellementRattaché directement à la Directrice de la gestion,expertise pédagogique, capacités d’animation, conduite de aux directeurs généraux des autres sociétés. Vous êtes responsablevous aurez comme principales missions :projets, accompagnement du changement. Vous connaissez déjà d’une équipe pluridisciplinaire de 15 personnes, vous pilotez les• Elaborer les reportings mensuels (réalisés, budgets, ou vous êtes motivé par le secteur de l’Habitat Social. activités financières, comptables, fiscales, de trésorerie, contrôle derévisés) • Participer au contrôle budgétaire (suivigestion, procédures d’achat, ainsi que le système d’information.de la masse salariale, des coûts de distribution,des refacturations groupe, de la pagination…)Nous vous proposons une responsabilité globale et une forte• Assurer le contrôle financier (rapprochement autonomie au sein d’une structure légère et performante. Pour en savoir plus sur ces postes et consultercomptabilité / gestion et suivi de la trésorerie)toutes nos offres, connectez-vous sur notre site :• Contribuer à l’optimisation des outils et desMerci d’adresserwww.mercuriurval.frprocédures de gestion. votre candidatureMerci de postuler par E-mail : (CV + lettre [email protected] par E-mail : [email protected] formation supérieure en gestion de niveauen précisant la référence choisie en objet du mail.Bac+4/5 (université ou école de commerce), vousde motivation), Précisez la référence FR73.18040-LM dans l’objet du mailpossédez une expérience d’un an minimum dans une sous la référence Mercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers,fonction équivalente. Vous maîtrisez parfaitementCGD/LM92522 Neuilly-sur-Seine Cedex.les outils informatiques de type Excel. Doté d’unà Morgane Bak,www.mercuriurval.comtrès bon relationnel, vous alliez rigueur, autonomie VM Magazines,et esprit de synthèse. 8 rue J-A-de-Baïf,Poste basé à Paris.75212 Paris Cedex 13.
  • 27. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXVII>Conseil/Finance/International The European Aviation ACCOMPAGNEZ LA MODERNISATION DE L’ETAT Safety Agency Le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,pour renforcer leur équipe de consultants internes, recherchent unThe European Aviation Safety Agency (EASA) is an Agency ofthe European Union with increasing devolved responsibilities CONSULTANT CONFIRMÉH/F STATUT D’AGENT CONTRACTUEL DU MINISTÈRE.for specific regulatory and executive tasks in aviation safety.POSTE BASÉ À PARIS 7ÈME (DÉPLACEMENTS DE COURTE DURÉE À PRÉVOIR EN RÉGION).Based in Cologne, Germany, the EASA is the centrepiece of theEuropean Union’s strategy for aviation safety. En appui des Directions centrales et des Académies, vous intervenez sur des missions de conseil et d’expertise auprès d’interlocuteurs de haut niveau.As a rapidly expanding Agency of the European Union, Diplômé(e) d’une grande école de commerce ou d’ingénieur et/ou d’un 3ème cycle universitaire, vous justifiez impérativement dewe continuously recruit highly qualified specialists plus de 5 ans d’expérience réussie en cabinet de conseil. Généraliste, vous avez conduit des missions de conseil variées etand administrators across a wide range of fields and complexes dans les domaines de l’organisation et de la conduite du changement : pilotage de la performance / contrôle despecialisations. gestion, ressources humaines,…We invest in our employees by offering attractive termsAutonome et volontaire, vous êtes force de proposition. Vous êtes reconnu pour vos capacités d’analyse et de synthèse, votre esprit novateur et pragmatique. Vos talents relationnels et rédactionnels, votre sens de la diplomatie ainsi que votre goût duof employment and remuneration and act as an Equal travail en équipe vous permettront d’intégrer favorablement ce poste.Opportunity Employer.Interested and qualified candidates who are committed to Vous voulez contribuer activement à la modernisation du service public de l’éducation : nous vous remercions d’adresser votre dossier de candidature, à notre Conseil Vediorbis search, sous la référence Men/nla par mail à :contribute to the achievement of the Agency’s challenging [email protected] ou par courrier au 12, rue Blaise Pascal, 92200 Neuilly sur Seine.objectives are invited to consult the “careers” section of ourwebsite where vacancies will be published regularly: Visitez notre sitehttp://www.easa.europa.euwww.vediorbis-search.com Conseil en recrutement http://www.easa.europa.euEuropean Investment Bank • European Investment Bank INTERNATIONAL MONETARY FUND SHORT-TERM INTERPRETER/TRANSLATOR La Banque européenne d’investissement (BEI), l’institution de financement de l’Union européenne, qui a son siège à Luxembourg, recherche pour sa division «Services linguistiques» un(e): The International Monetary Fund is seeking freelance interpreter/translators to work under short-term contracts for itsmissions to Africa. Candidates must be professional conference interpreters with knowledge of economic terminology. ¿ Traducteur/trice Candidates should have French, Portuguese or Spanish as their A language and be capable of working from and intode langue maternelle françaiseEnglish and of producing final written translations into both languages in electronic format. Traduction de l’anglais (éventuellement de l’allemand, de l’italien ou de l’espagnol) vers le français, de textes portant sur les différentsThe IMF is also seeking freelance translators. Candidates must be able to produce high-quality final translations from domaines d’activité de la Banque.English into Arabic, Chinese, French, Portuguese, Russian, or Spanish, and/or from any of these languages into English, Pour postuler et pour plus de détails, veuillez vous rendre sur le sitein electronic format, and have sound experience translating economic, legal, and financial topics. www.bei.org/about et cliquer sur la référence SG08WWW03. La BEI offre de bonnes conditions d’emploi et de rémunérationAbility to work under pressure as part of a team is essential, and familiarity with word processing software is a much accompagnées d’une série d’avantages. La BEI pratique unevalued asset. Selected candidates will be notified directly and may be convened for interpretation/translation tests and politique d’Egalité des Chances et les candidatures féminines sont interviews. vivement encouragées. Tous nos postes vacants sontPlease send your CV by March 26, 2008, listing your qualifications, interpretation and translation experience, andpubliés sur notre site webindicating your telephone/fax number and/or e-mail address to : [email protected], Attn : Mrs. Susana Eri,www.bei.org/about.Chief Interpreter. Please indicate clearly whether you are applying as an interpreter, a translator, or both. L‘Office européen des brevets recrute actuellementContrôleur(se)sdes ingénieurs et des scientifiques de Gestion pour exercer la fonction d‘examinateur de brevets dans ses services deMunich (DE), Berlin (DE) et La Haye (NL) Etablissement public industriel et commercial de dimensionL‘Office européen des brevetsVous avez : Nous vous proposons : nationale recherche un(e) Contrôleur(se)s de Gestion. - l‘administration chargée de délivrer les brevets pour l‘Europe - est une organisation• la nationalité d‘un Etat membre de l‘OEB• un emploi stable dans un intergouvernementale autofinancée qui possèdeenvironnement international à la pointe Paris ◆ H/F un effectif de plus de 6.000 agents répartis sur• un diplôme sanctionnant des étudesde la technologie Sous l'autorité du Chef de Département Contrôle de Gestion, 4 sites différents. complètes de niveau universitaire au sein de la direction financière, vous réalisez les tableaux • une formation initiale intensive portant Il compte actuellement 34 Etats membres et est• une bonne connaissance pratique d‘ausur tous les aspects de l‘examen des de bords mensuels qui permettent de calibrer la performance responsable du système régional de brevets quimoins deux des langues officielles debrevets, ainsi que des cours de de l'établissement en terme d'effectifs, de volumes financiers. Vous suivez la négociation des contrats d'objectifs entre le connaît la croissance la plus rapide au monde.l‘OEB (allemand, anglais, français) et vous perfectionnement niveau central et les directions territoriales à la fois en terme êtes prêt à apprendre latroisième langue Travailler pour l‘OEB, c‘est encourager• un traitement très intéressant, un d'élaboration de la maquette, d'analyse de projets et l‘innovation, la compétitivité et la croissance avant de prendre vos fonctions d'arbitrage. Vous conseillez les territoires en terme deéconomique, dans l‘intérêt des citoyens d‘examinateurexcellent système de prevoyance contrôle de gestion et êtes force de proposition. Vous pouvez européens. sociale et des conditions de travail intervenir en tant qu'expert(e) auprès du réseau du contrôle motivantes de gestion grâce à votre maîtrise de SAP. Vous assurez desVos fonctions principales consisteront à examiner les demandes de brevet dans les trois langues officielles et à prendre des décisions activités de formateur(trice) occasionnel(le). relatives à la délivrance de brevets pour un maximum de 36 pays européens. Titulaire d'un diplôme de l'enseignement supérieur de gestion de type école de commerce ou équivalent universitaire Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations (notamment sur les domaines techniques pour lesquels il existe des postes BAC +4/5. Vous avez au moins une première expérience en reporting, en audit externe ou en contrôle de gestion vacants) et déposer votre candidature, nous vous invitons à consulter notre site internet : commercial/ marketing. Vous disposez d'une connaissance du secteur public et maîtrisez les principes de la comptabilitéhttp://www.epo.org/about-us/jobs/engineers-scientists_fr.html publique. Ayant le goût du travail en équipe, vous devrez travailler en logique réseau à la fois au sein de la direction financière mais également auprès des territoires. Vous maîtrisez l'environnement SAP et ses modules CO et FM ainsi qu'Excel (Virtual Basic). Reconnu(e) pour votre sens des priorités et de l'anticipation, vous saurez vous investir et démontrer votre sens de l'analyse.Merci d’adresser votre CV par e-mail (format WORD) : [email protected] avec en objet la référence ODME 546025 à David Mérigonde (Bureau de Neuilly-sur-Seine). www.michaelpage.fr LEGAL COUNSEL (Ref.: ECB/017/08) The Legal Advice Division of the Directorate General Legal Services of the European Central Bank (ECB) is seeking applications for the post of Legal Counsel. The Division is responsible for assisting the ECB’s decision-making bodies in all legal aspects of the operational, institutional, regulatory and contractual framework of the ECB and of the European System of Central Banks (ESCB), including the preparation of the ECB’s legal acts and instruments. It coordinates the ECB’s consultative role with respect to draft Community legislation in areas falling within the ESCB’s field of competence and assists the ECB’s decision-making bodies in matters relating to the interpretation of Community law. Its responsibilities also include advising on Retrouvez notre opération spécialethe labour and social security legal framework of the ECB and representing the ECB before the Community judicature. The vacant position is within the team in charge of legal issues arising from staff matters. The successful candidate will be a highly qualified lawyer who has a sound grounding in Community labour and social security law or the regulations applicable to the Community civil service. He/she will be expected to handle complex legal matters as part of a team, to show initiative and tof CONSEIL / AUDIT interact with internal and external counterparts. Qualifications and experience: • An advanced university degree in law obtained in an EU Member State. A qualification to practise law in an EU Member State or a research and publication record would be an advantage. • A very good knowledge of Community law with an emphasis on Community labour and social security law. Knowledge of the regulations applicable to thele mardi 18 mars * Community civil service would be an asset. • At least two years’ experience as a practising lawyer in at least one of the above-mentioned areas. Experience in Community judicial practice and procedure would be an asset. • Knowledge of the legal aspects of core central banking tasks and the institutional law dimension of Eurosystem or ESCB-related matters. • Excellent command of English with proven drafting ability as well as a working knowledge of French. Working knowledge of another official language of the EU would be an advantage. dansFurther information about the position, the required profile and the application process is available on the ECB’s website www.ecb.int, Working for Europe. Candidates must be nationals of a Member State of the European Union. Retrouvez toutes nos offres sur www.lemonde.fr *daté mercredi 19 mars.
  • 28. XXVIII/LE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008REPRODUCTION INTERDITE>Ingénieurs/Formation/EducationINAFON est l’organisateur de formations qui délivre une création pédagogique répondant à l’ensemble des besoins des personnels de la profession notariale. Visitez notre siterecrute 400 collaborateurs en 2008 www.inafon.fr.dans ses écoles et filiales, dont :Dans le cadre de notre développement, nous recherchons :20 enseignants-chercheurs 2 Responsables 200 doctorants et post-doctorantsd’Antennes Régionales 150 ingénieurs R&D de Formation H/F dans les domaines suivants :1er poste : Basé à Paris > Communications physiques2ème poste : Basé à Strasbourg > Informatique et réseaux Reportant auprès du Directeur, votre mission s’articule autour de > Traitement de l’information et des connaissances4 axes : > Sciences économiques et sociales, et management 1. Relais actif de la politique décidée par le Conseil d’Administration. 2. Animation du Conseil Paritaire de Gestion de votre région : accom- pagnement de son activité, détermination des besoins de formation, élaboration de l’offre…Informations et candidatures sur le site : 3. Communication auprès des études et des instances professionnelles.www.institut-telecom.fr4. Coordination pédagogique. Vous assurez également le suivi administratif et financier de l’antenne.Diplômé(e) Notaire ou avec une bonne connaissance de l’univers notarial, vous avez déjà à votre actif l’animation et la gestion réussies d’une petite unité. Vous savez faire preuve de curiosité, de talent relationnel, de qualités de communicant et de sens de l’organisation.EX CLUSI VI TÉ Votre vision opérationnelle et la pro-activité que vous mettrez dans votre rôle de représentation sur votre secteur seront des atouts pour réussir à ce poste. Maîtrise des outils informatiques nécessaire.Vous êtes cadre et cherchez à vous former dans l’immobilier ?Merci de postuler par E-mail :[email protected] Rejoignez la 2ème promotion du : Précisez la référence FR38.17354-LM et la villechoisie dans l’objet du mailB.A.D.G.E.*Mercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers,92522 Neuilly-sur-Seine Cedex.MANAGEMENT DES ENTREPRISESwww.mercuriurval.com DES AFFAIRES ET DES HOMMESDANS L’IMMOBILIER - Accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles - Validé par la branche professionnelle de l’Immobilier (CEFI) Ouverture : FIN AVRIL 2008 Dispensé à PARIS en partenariat avec l’EDHEC Contact ESI :Conditions d’accès : Bac + 2 et 3 ans d’expérience professionnelle ou Bac et 5 ansDiane GILLOUIN d’expérience professionnelle. Rythme : 3 jours/mois pendant 10 mois.E mail : [email protected] : plan de formation, DIF, CIF, Tél : 01 44 20 77 75 période de professionnalisation, fonds personnels. *Bilan d’Aptitude Délivré par la Conférence des Grandes Ecoles. LE LYCEE FRANÇAIS DE KINSHASA RECRUTEPostes de titulaires de l’Education Nationale à pouvoir : Professeur des Ecoles, Professeurs Certifiés de Lettres, d’Espagnol, d’EPS, de Sciences Physiques, de SVT, d’Histoire-Géographie, de mathématiques et un(e) CPE.Dans le cadre de son développement, l'Ecole dePostes en contrat local à pouvoir(niveau BAC+3 minimum + 1ère expérience). Management de Strasbourg de l'Université RobertProfesseurs de SVT, de Sciences Physiques, d’Allemand + Espagnol. Schuman, issue de la fusion de l'IECS et de l'IAE, Contacts mèle : [email protected] recrute des enseignants-chercheurs pour la rentréeContacts tél : 00.243.89.89.97.550 ou 00.243.89.89.97.553 2008/09 > 2 professeurs des universités> 2 maîtres de conférences Ecole Technique recherche :Ce nouveau pôle de management unique en France propose unMaster Grande École avec une spécificité internationale, etENSEIGNANT EN MERCATIQUE26 formations bac+3 à bac+5 dans tous les grands domaines de (MARKETING) H/Fpour Terminale STGla gestion : Achat, Audit, Commerce, Comptabilité-contrôle,Entrepreneuriat, Marketing, Management et Ressources Humaines. option Mercatique10 heures de cours hebdoContact : Ecole de Management de Strasbourg - Karine Bouvier : Merci d'adresser votre CV + LM à :Profil : Personne dynamique03 90 41 42 66 - [email protected] CNB - 22 rue du Sergent Bauchatet expérimentée.Toutes les informations sur www-urs.u-strasbg.fr, rubrique 75012 PARIS Libre de suite.Recrutements ou [email protected]é d'évolution. Sous le haut Patronage du Ministèrede l'Ecologie, du Développement 2 & 3 avril 2008 et de l'Aménagement Durables Espace Grande Arche • 30 conférences et tables rondes Paris-La-Défense• 50 exposants • 5000 visiteurs Le Rendez Vous des Professionnels duDéveloppement Durableet de la RSEResponsabilité, Compétitivité, Emploi :Le Développement Durable… Demandez au cœur de vos métiers ! votre badge d’accès gratuit sur :Tél. : +33 (0)1 43 12 87 04 www.produrable.comwww.produrable.com
  • 29. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXIX >Carrières Publiques LE PARC NATUREL RÉGIONAL DU PERCHE recrute son directeur Cadre d’emploi des ingénieurs administrateurs et attachés à défaut contractuels Le Syndicat Mixte de gestion du Parc naturel régional du Perche regroupe les Régions de Basse-Normandie et du Centre, les Départements de l’Orne et de l’Eure-et-Loir et les communes membres. Le Parc achève la procédure de renouvellement de son classement pour un territoire de 134 communes et 80 000 habitants à la notoriété croissante.Missions : • Réelles capacités d’animation, de négociation et de mobilisation. Collaborateur direct du Président, le directeur assure le bon fonction-Aptitude à la prospective, force de proposition et d’initiative. Centre Hospitalier Intercommunal nement des instances du Parc. Il anime, coordonne et veille à la mise• Maîtrise de l’action publique, des acteurs institutionnels et desRobert Ballanger en œuvre et au suivi du projet territorial de la nouvelle Charte, à la procédures. préparation des budgets et des programmes d’action. Il conduit • Aisance relationnelle et qualités organisationnelles.Aulnay-sous-Bois l’exécution de ses budgets et mobilise les moyens nécessaires sous l’autorité du Président et du bureau. Il dirige et anime l’équipe du ParcCondition : Rémunération : fonction publique territoriale.Hôpital de référence de Roissy et du Nord Francilien et assure la consolidation du réseau de ses partenaires territoriaux et Candidatures à adresser avant le 25 mars 2008 institutionnels. Il représente le Parc auprès des services des Régions, MCO – psychiatrie – SSRPrise de fonction le 1er juin 2008 des Départements et de l’Etat ainsi qu’auprès des collectivités du 850 lits territoire et des établissements publics. Candidature à adresser à Monsieur le PrésidentBassin de 450 000 ha Profil et compétences requises :du Parc naturel régional du Perche 20 mn de Paris centre (RER) • Expérience de pilotage de projets, pratique des problématiques avec lettre de motivation manuscrite, CV Maison du Parc – Courboyer territoriales et de l’action des collectivités. recherche • Expérience et capacité de management (35 personnes environ), 61340 NOCE maîtrise des finances publiques.Site internet : www.parc-naturel-perche.fr • Pratique et maîtrise des enjeux de la préservation et de la valorisation Renseignements auprès de Madame Anne GAUDIN, responsable administrative et financière du Parc (02.33.85.36.36). PEDIATRE NEONATOLOGUE de la nature, du patrimoine et du développement durable.RESPONSABLE D’UNITE USI – Néonatalogie16 – 20 lits (Centre Périnatal IIb Maternité 2500 naissancesChirurgie pédiatrique Plateau technique complet)Managers et Experts Candidatures à adresser 3è Ville d’Aquitaine, 2è Ville de Gironde,65 000 Habitants, 1 400 agents, Le Maire de Mérignac, des Services au Publicàdésire consolider la place de la ville comme leader Monsieur le Directeur un budget de 60 M€.économique Aquitain en initiant et développant des■ Directeur Patrimoine H/F Centre Hospitalier Intercommunal4 000 entreprises, 40 000 salariés,20 parcs d’activités, 22 hôtels,projets porteurs d’avenir, créateurs d’emplois, et Robert Ballangeroffrant une large part aux technologies de pointe.Office public d'Aménagement et de construction100 enseignes de grande distribution, Bd Robert Ballangerun aéroport international…Dans cette perspective, il recherche :Poste basé à Tarbes (65)réf. FR80.17168-LM 93602 Aulnay sous Bois cedexRattaché(e) au Directeur Général, vous êtes responsable de la conceptionet de la mise en œuvre de la stratégie de gestion et de développement de• CHARGE DE DEVELOPPEMENT notre patrimoine. Manager opérationnel, vous avez un goût développé pour ECONOMIQUE H/F - Réf 18/TL le secteur du bâtiment, le service et la qualité. Sous l’autorité du Maire et plus particulièrement du Directeur de Cabinet, vous assurez un rôleInstitut de Recherche public en Biologie recrute■ Directeur de la Gestionde conseiller technique auprès du Maire et des élus, et de facilitateur/interface, auprès desSecrétaire Général H/Facteurs économiques. A ce titre :Immobilière H/F• Vous développez des actions de lobbying et• Vous identifiez les besoins des chefs OISE HABITAT - Développement immobilier social localMissions : Gestion administrative et finan-Lieu de travail : Marseille.cière. Prise en charge et suivi du budgetparticipez activement à toutes les réunions d’entreprises en matière d’emploi, dévelop- Poste basé à Creil (60) réf. FR96.15285-LM Position : CDD de niveau Ingénieur de(5,5 M.euros) et de la comptabilité analy- Recherche avec possibilité de recrutementtechniques et comités de pilotage relatifspement commercial, mise en relation institu-tique. Gestion des Ressources Humaines.aux projets à dimension stratégique pour la tionnelle… et les orientez en conséquence ; Rattaché(e) au Directeur Général, vous prenez en charge la responsabilitéultérieur par concours.opérationnelle de notre patrimoine et des collaborateurs décentralisésCoordination de l’activité des Servicesville et l’agglomération bordelaise : Aéro- (44 agents). Relations avec les tutelles.Prise de fonction : 2ème trimestre 2008.parc, Pôle santé et sport, requalification de • Vous initiez et/ou accompagnez lesen quatre agences. Force de propositions vous apportez votre expérienceProfil : Formation Supérieure en GestionMerci d’adresser votre candidature etla zone commerciale de Carrefour, S.A deactions de communication et de relationsen gestion et management ainsi que vos idées concrètes et efficaces. vos prétentions salariales à :publiques du Maire à l’attention des acteursFinancière et Management, Doctorat,l’Aéroport de Bordeaux-Mérignac, Pôle Ecole ingénieur. Pratique de l’Informatique Mr le Secrétaire Général, CIML,hôtelier et tourisme d’affaires…économiques ■ Directeur Général H/F de Gestion. Capacité d’organisation et Case 906, LUMINY,d’encadrement. Maîtrise de l’anglais. 13288 Marseille cedex 09• Vous assurez l’accueil et l’accompagnement• Vous assurez la coordination des actions de Val Touraine Habitatdes chefs d’entreprises en apportant desla Ville avec les agences économiques, lesPoste basé à Tours (37) réf. FR96.17979-LMsolutions en matière d’urbanisme opéra- structures d’aides à l’emploi, les organismesconsulaires…Sous l’autorité du Président, vous pilotez l’organisme dans tous ses aspects.tionnel dans les projets d’implantation, de Représentant l’organisme à l’échelle du département, vous animez l’équipedéplacement, d’agrandissement et mobilisezd’encadrement, et intervenez aussi bien au niveau du financement de laà cet effet les services administratifs/tech- gestion et du développement de la structure.Au service social de l’habitatniques de la ville ;Nous sommes un E.P.I.C.* chargé de :Bac + 4/5 IEP, ESC et/ou Aménagement du territoire, idéalement issu du monde de Pour en savoir plus sur ces postes et consulter toutes nos offres,- élaborer la réglementation du secteur du 1% logement et contrôler E&M GRAND SUDl’entreprise et attentif aux contraintes des politiques publiques territoriales, vous êtes reconnu connectez-vous sur notre site : www.mercuriurval.frles organismes collecteurscomme quelqu’un sachant gérer les priorités et le stress, autonome, loyal, disponible, bon Postulez par E-mail : recrutement.fr@mercuriurval.com- programmer l’emploi de fonds destinés à des actions prioritairesnégociateur, doté de qualités relationnelles, rédactionnelles, d’analyse, de synthèse et en précisant la référence choisie en objet du mail.de logement sociald’anticipation. - analyser financièrement et statistiquement le secteur du « 1% logement »Nous recherchons leRecrutement par voie de mutation ou à défaut contractuel.Merci d'adresser votre dossier de candidature àTerritoires RH, Tony LOURENÇO,19 Allée James Watt, Bat C, 1er étage, BP 5, Directeur du département33702 Mérignac, [email protected] actions prioritaires H/F Paris L’Agence du Patrimoine Immatériel de l’Etat (APIE), service à compétenceRattaché au Directeur Général et membre du comité de direction, nationale créée par l’arrêté du 23 avril 2007, vous managez une équipe de 9 personnes et êtes responsable de définir a pour missions de piloter le recensementPar voieet mettre en œuvre la politique d’actions sociales prioritaires : foyers des actifs immatériels de l’Etat et des établis- contractuelle de travailleurs migrants, logements outre mer, logements d’insertion, sements publics, de coordonner l’action des gestionnaires publics en résidences hôtelières à vocation sociale, etc. En relation étroite avec les animant un réseau de correspondants ministériels, et d’apporter une pour la Direction Générale Adjointe aux Relationsacteurs locaux (maires, préfets, SEM…) et nationaux, vous financez et assistance opérationnelle aux gestionnaires publics par le biais decontribuez à définir des opérations spécifiques de logement social. Votre projets. Afin de soutenir notre développement, nous recherchons notre : Internationales et aux Affaires Européennes, mission est très riche par la variété des situations : elle implique à la foisMission Europe, l’imagination de solutions nouvelles et un suivi administratif rigoureux desChef de projet Un chargé de mission pour l’animation etprocédures ou des bilans. De formation supérieure (droit, économie, gestion, ingénieur), vous recensement H/Fl’appui technique du programme decoopération territoriale européenneavez 10 ans minimum d’expérience dans la programmation, la constructionou l’exploitation de logements sociaux, en tant que directeur de programme Votre mission : Rattaché(e) à la Direction Générale, vous aurez pour mission ou dans une fonction liée aux investissements et à la gestion. Vos qualités de piloter le recensement des actifs immatériels des administrations et France-Italie ALCOTRA 2007-2013 (H/F)relationnelles pour fédérer une équipe autour d’un projet, votre capacité établissements publics. Dans ce cadre, vous développez une méthodologieà apporter des solutions et votre rigueur de gestion sont des critères clés adaptée, mettant au point des cadres et procédures de recensement enCatégorie Ade réussite. concertation avec les gestionnaires concernés et en animant le recueil des Mis au service des acteurs transfrontaliers du programme pour informations et leur mise à jour en continu. Vous développez une collaboration Nous vous offrons de rejoindre une structure partenariale (Etat, patronat, étroite avec les services ministériels compétents (par ex : DGCP) pour la renforcer l’appui à l’émergence et au montage des projets dans les territoires concernés de la zone Sud (territoires éligibles et adjacents syndicats) au cœur des sujets économiques et sociaux de notre époque et définition de normes comptables adaptées à la réalité des actifs immatériels et leur prise en compte effective dans les comptes patrimoniaux de l’Etat.de Provence-Alpes-Côte d’azur), il ou elle aura pour missionsde prendre des responsabilités aux finalités en constant développement. Vous organisez une veille active au plan international sur l’ensemble des principales : *E.P.I.C. : Etablissement Public Industriel et Commercial questions touchant au domaine de compétences, notamment en ce qui concerne- L’information des porteurs de projets sur le programme et sur les la comptabilisation des actifs immatériels. Dans ce cadre, vous développez lesmodalités pratiques de montage des projets de coopération, Merci de postuler par E-mail : [email protected] échanges utiles et participez notamment à des conférences. En fonction de - L’aide à l’émergence de projets éligibles aux mesures du programme, Précisez la référence FR68.18072-LM dans l’objet du mail votre expérience, vous serez l’expert de l’APIE sur les questions économiques.- L’appui technique et réglementaire aux maîtres d’ouvrage pour leMercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers, Pour réussir dans vos missions, vous bénéficierez de l’assistance d’un cadremontage des dossiers, notamment dans le respect des règles 92522 Neuilly-sur-Seine Cedex. www.mercuriurval.com intermédiaire (cadre B de la fonction publique). Vous vous appuyerez également sur les chargés de mission de l’APIE impliqués dans les projets opérationnels. d’éligibilité et des priorités du programme. Votre profil : De formation BAC + 5 et plus, vous avez une expérience Ce poste nécessite une maîtrise écrite et orale de la langue italienne. d’au moins 5 années en économie et/ou en comptabilité publique. Vous avez Une formation supérieure de niveau Master en Affaires européennes, travaillé sur des projets interministériels et/ou interdirectionnels et vous avez Développement local ou Aménagement du territoire est vivement été impliqué sur le développement et la mise en œuvre de méthodologie(s)souhaitée ainsi qu’une connaissance spécifique du contexte innovante(s). Rigoureux, vous faites preuve d’esprit d’initiative et savez évoluerinstitutionnel français et italien, des fonds structurels et des en autonomie dans un environnement en voie de structuration. Doté(e) d’un programmes communautaires. excellent relationnel, vous avez l’habitude de travailler en équipe. Ce poste est basé à l’antenne régionale de Gap ; Des déplacements Vous avez envie d’être un acteur actif de la modernisation de l’Etat ? Vous avez des idées de changement, une vision à défendre ? Rejoignez nous ! réguliers sont à prévoir sur les différents territoires du partenariat franco-italien (permis B obligatoire).Merci d’adresser votre candidature à Charles POUVREAU, MERCURI URVAL, Si vous êtes intéressé(e) par cette offre, merci de nous adresser par E-mail (format word) : [email protected] candidature (CV + lettre de motivation manuscrite) N° 1 sur les Cadres de l'Administration Précisez la référence FR131.17966-LM dans l’objet du mail Mercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers, sous la référence DGARIAE/ME/CM/JM/08,et des Collectivités Territoriales92522 Neuilly-sur-Seine Cedex. www.mercuriurval.comavant le 31 mars 2008 à l’adresse suivante :Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Hôtel de Région 171 000 lecteurs issus de laDirection des Ressources HumainesFonction Publique lisent Le Monde * 27, place Jules Guesde - 13481 Marseille cedex 20*Source : FCA 2007 (LNM).
  • 30. XXX/LE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008REPRODUCTION INTERDITENOUS AVANÇONS, NOUS AGISSONS © Arno Lam - YethyMission Handicap :donner sa place à chaque compétence En 2007, SociétéLe handicapUne Mission HandicapGénérale a créé sanous concerne tous pour réaliser nos objectifsMission HandicapC’est pourquoi Société GénéraleAu cœur de cette dynamique,pour le développement s’engage pour développer la Mission Handicap agitl’emploi et l’intégrationquotidiennement ende l’emploi desdes personnes en situation desensibilisant et mobilisantpersonnes en situationhandicap. Notre objectif : l’ensemble des acteurs internes.de handicap.doubler les recrutements chaqueEt crée les meilleuresannée pendant 4 ans et agirconditions de travail pourpour plus d’intégration, les collaborateurs handicapés.d’accompagnement et deformation. Un engagement À nous de vous donner uneconcrétisé par des place dans notre Groupe, dansaménagements d’horaires ou toute sa diversité de talents.ergonomiques lorsque cela estnécessaire et la volonté d’ouvrirl’ensemble des parcours deformation de l’entreprise.Pour plus d’information ou nous envoyer votrecandidature : [email protected] 151 000 150 métierscollaborateurs 119 nationalités 82 pays 57 % de femmes 60 % des collaborateurs à l’internationalRéseaux de Détail & Services Financiers . Gestions d’Actifs & Services aux Investisseurs . Banque de Financement & d’Investissement
  • 31. 012331 Culture&vous Mercredi 12 mars 2008CinémaIci& Cavale funèbre au féminin ailleurs Dix ans après « La Vie rêvée des anges », Erick Zonca met en scène Tilda Swinton, stupéfiante A Berlin, les stars sur un boulevard Julia d’Erick Zonca Berlin Correspondante bbb I Une femme imbibe l y a la Walk of Fame à Hol-l’écran dès la première lywood, en Californie. Il y aurascène, une femme imbi-bientôt le boulevard des Starsbée d’alcool, trop à Berlin. Courant 2009, la capitalemaquillée,yeux allemande va se doter d’un par- vitreux, ivre du pouvoir qu’ellecours inscrit dans le sol à la peut avoir sur les cadres à cravate mémoire des grands noms du ciné- dénouée qui s’affalent dans un barma germanophone. Initiative du enfumé, grisée surtout de pouvoir Musée du cinéma et de la télévi- s’oublier, ignorer ses problèmes, sion, ce projet, que la ville de Ber- plonger quelques heures dans un lin finance à hauteur d’un million trip d’où elle resurgira le lende-d’euros, traversera la Potsdamer main matin avec la gueule de bois,Platz, point névralgique de la le rideau de scène tombé sur sonmétropole où a lieu la Berlinale. one woman show dérisoire et funè- C’est Gero Gandert, membre du bre.comité de direction du musée, quiQuand on la voit, au petit matin,en a eu l’idée. Sa vie durant, ce jetée par un mâle dont elle necinéphile âgé de 79 ans a parcouru reconnaît pas le visage, titubant les Etats-Unis pour en rapporter sur ses talons aiguilles et rajustant objets ou documents ayant appar- sa culotte, grande bringue rousse tenu à des réalisateurs et acteurs mal attifée dans sa robe froissée,allemands en exil, tels Fritz Lang, on pense à deux comédiennes amé-Billy Wilder ou Marlene Dietrich. ricaines ayant irradié l’écran de « Je voulais que ces grandes figures leur présence : Barbara Loden, la aient à nouveau leur place au cœur femme dans tous ses états de Wan- de Berlin, je tenais à leur rendre da, qu’elle avait elle-même réalisé,hommage en restituant leur présen- surprise au lit avec un voyageur de ce dans la ville », explique Gero commerce qui tente de filer à l’an- Gandert, qui se bat depuis 2003 glaise tandis qu’elle ronfle surpour obtenir le financement de ce l’oreiller. Gena Rowlands, la fem-mémorial qui sera aussi dédié aux me sous influence des films deDans le rôle de Julia, Tilda Swinton, dont la présence est telle qu’on n’imagine pas le film d’Erick Zoncka sans elle. CAMILLE NATTAcinéastes non exilés. John Cassavetes, corps voué à laSon rêve va donc voir le jour, sous dépense excessive, presque théâtra- compulsive, se mouvoir comme Cette illuminée, un rien mégalo- dépassée par ce qu’elle a aveuglé-trop préoccupée par sa survie pourforme d’ellipses anthracite de ter- lisée, grand châssis en proie à la fiè- une girafe nerveuse, vibrionnante.mane, que ses troubles rendent ment mis en branle, l’histoire esquisser la moindre compassion.razzo (ciment et marbre poli) vre, au plaisir d’un soir, à l’ébriété Donc, elle s’appelle Julia. Gran-peu fiable, et que Julia a croisée d’une menteuse piégée par sesDraguée par un type dans un caféincrustées dans le sol, parsemées nécessaire pour compenser le vide de gueule, coupée de ses amis,aux Alcooliques anony- mensonges, l’histoirede Tijuana, elle se laisse distraire, de poudre d’or et de pastilles de existentiel et favoriser le don de soivirée de son boulot, prompte à l’in-mes, lui raconte qu’on d’une kidnappeuse kid- ne pense plus qu’au trouble de la verre synthétique, le tout éclairé sans états d’âme. jure, bourrée de dettes, elle est lalui a confisqué son fils,L’originalité nappée. Croyant dou- sensation présente, oublie de sur-par en dessous. Les noms d’Han-Si l’on pense d’emblée à ces nouvelle héroïne d’un cinéaste atti-qu’elle a besoin d’unedu scénario bler son informatrice, veiller le môme qui est devenu sa na Schygulla ou de Rainer Werner deux séduisants monstres sacrés,ré par les êtres en marge. Dans Lacomplice pour le récupé-est de fairecroyant pouvoir agir seule monnaie d’échange. Dénuée Fassbinder apparaîtront en lettres avant même de savoir que l’intri- Vie rêvée des anges (qui avait valu à rer, le kidnapper aude cette femmemasquée, croyant pou-de tout instinct maternel, elle enfer-argentées. La célèbre architecte gue de Julia va ressembler (unElodie Bouchez et Natacha grand-père milliardai-une cynique,voir récupérer sa rançon me le gamin dans son coffre, le ligo- londonienne Zaha Hadid est peu) à celle de Wanda et (beau- Régnier un double prix d’interpré-re… Julia, dès lors, se lan-trop préoccupée avec autant de facilitéte, l’assomme de somnifères,l’auteure de cette « Promenade de coup) à celle de Gloria, où Genatation à Cannes), Isa et Mariece dans une escalade depar sa survie que dans les thrillers oùl’abandonne dans le désert, le mal- lumière », qui tient à se démar- Rowlands se retrouvait en cavaleétaient deux jeunes femmes pau- manipulations, une fui-pour esquisserla consigne des gares amène, le houspille, et cependantquer de la Walk of Fame d’Hol- avec un môme portoricain que la mées, rebelles à une vie de galère. te en avant qui semblela moindrel’air d’avoir été inventée cette femme ne nous est jamaislywood Boulevard tout en adres- Mafia a rendu orphelin, c’est parce L’apprenti boulanger du Petit sans issue, mais au fil decompassionpour cela, elle fonce, neantipathique. Elle devient même sant un clin d’œil aux quelque que la présence de la flamboyante Voleur tentait d’échapper à son des-laquelle son appréhen- lâche rien, s’empêtre, presque héroïque à la fin, dans l’in- 2 000 étoiles de marbre rouge. Tilda Swinton est telle qu’on n’ima-tin de laissé-pour-compte en rejoi- sion des autres va changer. finit dans un cul-de-sac au Mexi- fernale toile d’araignée où elle s’estLes noms qui figureront sur le bou- gine pas le film sans elle, sa façongnant la pègre. Julia, elle, croit toutJulia est l’histoire en abîme que, cernée par des crapules qui fourrée.levard des Stars seront décidés par de chanceler, de faire trembler ses à coup pouvoir annuler sa déchéan-d’une femme déterminée à gruger inversent les rôles. Erick Zonca est trop malin pourun jury représentant les diverses mâchoires, parler avec du coton ce lorsque sa voisine lui propose tout le monde et qui se retrouve pri-L’originalité du scénario est de imaginer une issue totalement institutions du cinéma allemand. dans la bouche, fumer de façonun « coup ».se dans les nasses de l’action, faire de cette femme une cynique, rédemptrice, mais nous laisse réflé-Le parcours lui-même est laissé chir aux acquis de cette épopée ini-ouvert, afin qu’il puisse s’enrichirAprès cinq ans d’écriture, chroniquetiatique. Son film n’est pas sans défauts. Quelques longueurs dans un récit pourtant truffé d’ellipses, chaque année de nouvelles stars. « Des noms d’hier, d’aujourd’hui et de demain y trouveront place, égale-d’un film « particulièrement difficile à monter » sans doute parce qu’il durait 4 h 30 au départ. Un jeu assez inexistant chez le gamin. Mais il y a Tilda Swinton, sa surenchère de ment issus du milieu de la télévision, puisque aujourd’hui le cinéma n’est plus rien sans elle », explique Gero Gandert. bla-bla et la course éperdue de son Des pionniers de l’industrie ciné- Entretien cée par Noë Productions, avec producteurs d’Ang Lee et Michelourd’hui et l’apport de StudioCa-corps qui s’épuise, un scénario tor-matographique, tel Max Sklada- Erick Zonca, cinéaste Frédérique Dumas, qui croyait à Gondry. Ted, qui est pourtant un nal a fondu. Ted a essayé en vaindu, une action à l’américaine dansnowsky, pourraient s’y inscrire. A ce projet. Quand Noë a été mise très gros calibre dans la produc-les studios et les fonds d’investis- des décors qui évoquent parfois les ce jour, la presse évoque prudem- Vous avez signé votre premier en redressement judiciaire, Jac-tion américaine, n’arrivait pas àsements américains. On a hésitéphotographies de Nan Goldin. Ce ment les actrices Hildegard Knef long métrage en 1998, à 41 ans, ques Ouaniche [qui en a repristrouver d’argent pour ce film. Ilà y aller. Au total, j’ai fait le film n’est pas rien. a et Maria Schell, ou encore le came- avec La Vie rêvée des anges, puis les rênes] a voulu trouver un pro-m’a proposé trois scénaristesavec 4 millions d’euros.Jean-Luc Douin raman Michael Ballhaus. Tous, en on ne vous a plus vu sur lesducteur américain. Or, Bimghamaméricains différents pour cou-Comment s’est passétout cas, feront l’objet « de respect écrans, hormis Le Petit VoleurRay, que je connaissais bien, unper le scénario initial. le tournage ?Film franco-américain. Avec Tilda Swin- et d’amour », selon le souhait d’un pour Arte en 1999. Julia a-t-il été producteur indépendant appeléPendant ce temps, j’ai refuséOn a tourné en cinquanteton, Saul Rubinek, Kate del Castillo, homme qui leur a voué sa vie. a un film si difficile à monter ? par la Paramount pour relancertoutes les offres qui m’étaient fai- jours. Le film faisait 4 heures et Aidan Gould. (2 h 20.)Lorraine RossignolAttendre dix ans, c’est un United Artists, voulait faire untes – une adaptation de la trilogiedemi, il a été considérablement moyen de se faire désirer… Je remake américain du Petit de Kieslowski, un film sur les coupé. Tourner aux Etats-Unis mets du temps à écrire les scéna- Voleur. Parce que j’ai trouvé boat- people avec Terrence coûte quatre fois plus cher qu’au rios. Il m’avait fallu trois ans et l’adaptation trop bavarde et senti- Malic k… Au moment où j’allais Mexique, c’est la raison pour 30e FESTIVAL INTERNATIONAL 14 au 23 mars 2008 demi pour La Vie rêvée des anges. mentaliste, cela n’a pas pu se fai- abandonner, François Marquis,laquelle nous ne sommes restés Le Petit voleur était une partiere mais je l’ai convaincu de pro- le producteur de tous mes pre- que huit jours à Los Angeles. 150 films - 15 séances par jour non tournée de mon premierduire Julia. Le scénario étaitmiers films m’a dit : « laisse-moi Mais du coup, on ne nous a pasDès 11 h tous les jours séances Ciné Café ! long métrage et son scénario adonc déposé chez United Artists six mois pour trouver de l’argent ». donné de bons techniciens. AuSamedi 15 mars 21h été bouclé en un mois. Pour Julia,quand, quinze jours plus tard, Avec Ted, nous avons convain- Mexique, les équipes de techni-Soirée Autoportrait de Josiane Balasko nous avons mis, avec Aude Py, Bimgham s’est fait virer du stu-cu Julianne Moore d’incarner ciens sont pléthoriques, pas tou-Sac de Nœuds de Josiane Balasko * ma coscénariste, quatre à cinqdio car il avait dit trop de mal de Julia. Avec cette actrice « banka- jours très bonnes – le chef ans au total pour écrire le film. Ilses boss dans le livre Sexe, men- ble », Studio Canal, France 3machino ne savait pas faire unDimanche 16 mars a été particulièrement difficile àsonges et Hollywood…Cinéma et un coproducteur belgetravelling par exemple – mais monter. C’est un film long, deQu’avez-vous fait ? ont donné leur accord financier. agréables et réglos.19h Agnès Varda, Jackie Buet : 2 heures 20, tourné aux Etats-Je suis allé voir Michel Saint- Nous devions tourner en dixQuels sont vos projets ?festivals de films de femmes Unis et au Mexique, avec desJean (qui dirige Diaphana). Il asemaines, mais Julianne Moore Je veux retourner à New York,21h Soirée Anniversaire 30 Ans acteurs américains et mexicains.trouvé le scénario glauque, le per- ne voulait pas plus de huit semai- où j’ai un autre projet avec TildaBirlyant, une histoire Tchétchène Beaucoup m’ont reproché d’avoir sonnage trop négatif, il n’aimait nes. Je l’ai virée, mes producteursSwinton, une comédie violente, Photo Karine Saportade Helen Doyle * écrit un scénario trop glauque, pas l’idée de cette femme qui faitétaient blêmes… Nous avons un peu dans la veine de Taren-suivie d’un concert avec Birlyant Ramzaeva négatif, sur une femme alcooli- mal au gamin. Son assistante l’ademandé à Tilda Swinton, à qui tino. J’ai aussi un autre projet de que.convaincu du contraire et contreje pensais depuis le début. Elle a film à Mexico, sur les relations* en présence des réalisatrices Quels sont les producteurs quitoute attente il a voulu produire été immédiatement enthousiaste,sexuelles. A dans dix ans… a vous ont soutenu ?le film. Nous sommes allésnous a reçus en Ecosse. Elle étaitPropos recueillis parMaison des Arts de Créteil Métro Créteil Préfecture 01 49 80 38 98 www.filmsdefemmes.comAu début, l’écriture a été finan-ensemble voir Ted Hope, l’un desbien moins connue qu’auj-Nicole Vulser
  • 32. 32 Cinéma b b b excellent b b b à voir b b b pourquoi pas b b b on peut éviter0123Mercredi 12 mars 2008 Duo de femmes déracinées sous le soleil de Provence Sur un sujet qui fâche : les relations entre juifs et musulmans, Philippe Faucon signe une comédie pleine de grâceDans la vie C’est sans doute dans la mise de Philippe Faucon en scène de ce continuo dissonantde la guerre et de l’hostilité irrai- bbbsonnée que Dans la vie déçoit unQ u’est ce qu’on peut fairepeu. La vieille Halima a décidé avec de bonnes inten-d’utiliser l’argent gagné chez tions, de bons senti-Esther pour financer son pèlerina- ments ? Un film, répondge à La Mecque. Elle se heurte à la Philippe Faucon, auréprobation de ses fils ; plus tôt mépris de tous les lieux communs dans le film, sa fille a encouru l’op- sur le revêtement de sol de l’enfer. probre de cousines voilées. Dans Dans la vie, qui raconte une histoi- ces moments de démonstration, re de juifs et de musulmans à Tou- Philippe Faucon semble poser les lon, s’empare du sujet qui fâche briques de ses arguments et perd par excellence (pour ne pas dire la grâce qui baigne le reste du de la plus sanglante des pommesfilm. de discorde) pour réaliser uneCar Dans la vie est un film comédie ensoleillée qui tourne d’abord gracieux qui pousse natu- résolument le dos au malheur.rellement dans l’air et la lumièreLe geste est beau, inattendude la ville où il a été tourné. Com- aussi – le dernier film de Faucon, me à son habitude, Philippe La Trahison, mettait en scène la Faucon a fait appel à des comé- guerre d’Algérie et les précédents diens non professionnels, mais il (Sabine, Samia) s’intéressaientn’a pas dû être surpris en décou- plus à ce qui sépare le genrevrant qu’Ariane Jacquot et Zohra humain du bonheur qu’à ce der- Mouffok, les interprètes de ses nier. Cet effet de surprise permet deux matriarches méditerranéen- à Dans la vie de surpasser ses nes, étaient des femmes de specta- défauts – un programme pédago- cle, capables de colères spectacu- gique un peu trop évident, une dis-laires comme de rires homéri- tribution inégale et un scénario ques. parfois schématique – pour ne C’est quand il n’explique rien, laisser, au bout de sa très brèvequand il laisse les dialogues durée, qu’une sensation d’apaise- Zohra Mouffok, dans le rôle d’Halima. DR banals de tous les jours se dérou- ment.ler paresseusement dans l’air du ble qui consomme infirmières et est née en Algérie, et ce lien du solMême si elle déverse des tom-Provence. Pour ce duo de vieillesMidi – au long d’une formidable Partition délicateauxiliaires de vie au rythme où fait un puissant antidote à l’hu- bereaux d’insultes à l’endroit d’Is-femmes déracinées, Philippeséquence à la plage, par exemple A Toulon, donc, Sélima (Sabri-Humphrey Bogart finissait ses meur acariâtre de l’infirme qui raël quand la télévision montre Faucon (et trois autres scénaris-– que Dans la vie parvient à ses na Ben Abdallah), une jeune infir-paquets de cigarettes.bientôt ne jure plus que par Séli-des images de la guerre au Liban, tes, sa femme Yasmina Nini-fins, à montrer la possibilité du mière qui vient de s’établir à son Sélima est une femme moder-ma. Celle-ci fait appel à sa mère elle se lance dans l’exploration de Faucon, le cinéaste William Karelbonheur et de sa condition pre- compte, se présente chez un ne, qui cache une partie de sa vieHalima (Zohra Mouffok) afin la culture juive, de la religion à la et Sarah Saada) a écrit une parti- mière, la paix. a médecin juif (Philippe Faucon,de célibataire libre (son petit ami qu’Esther soit à chaque heure degastronomie, avec un enthousias-tion délicate, qui mêle les instantsThomas Sotinel pas très à l’aise de ce côté-ci de la est d’origine subsaharienne, elle sa vie entre des mains familières.me d’étudiante en ethnologie. quotidiens (la cuisine, le ham- caméra) qui lui propose de pren-fume et boit parfois de l’alcool) à Halima n’a jamais travaillé enFlattée par cette curiosité, Esther mam) et le bruit du monde (les Film français. dre en charge Esther (Ariane Jac- sa famille algérienne. Comme lesdehors de chez elle et se découvrese laisse entraîner à son tour dans nouvelles de l’intervention israé- Avec Sabrina Ben Abdallah, Zohra Mouf- quot), sa mère impotente et irasci- parents de son infirmière, Esther un appétit pour l’inconnu.le quotidien d’une Algérienne enlienne au Liban).fok, Ariane Jacquot. (1 h 13.) Alcool, serial killer et chef teigneux,1 9 6 8 où tout a changé ça fait beaucoup pour un seul flic Dans « MR73 », 0livier Marchal, ancien inspecteur devenu cinéaste, L’année fait à nouveau de Daniel Auteuil un policier à la dériveMR73film. Il faut dire que Louis, alcooli-Il y a, pour tout dire, beaucoup d’Olivier Marchal que notoire, ne fait globalement trop de choses pour un seul hom- que des conneries, sauf quand il me, voire pour un seul film, toutIE H O R S -S É R bbb est sur une enquête. Rien d’éton-particulièrement quand celui-ciQ uatre ans après 36, quai des Orfèvres, gros succès com- mercial, Olivier Marchal nant quand on porte sur ses épau- les tant de fardeaux à la fois. Il y a le souvenir de l’accident qui abalise le chemin du spectateur àgrand renfort d’effets de stylepompeux, de retours en arrière revient sur les écrans avec son transformé sa femme en épave,explicatifs et de considérations nouveau film : MR73. Les nom- qui revient le hanter régulière- psychologiques passablement tri- bres changent, la recette reste.ment mais que le scénario oublie-viales. Un composé d’attestation auto-ra in fine de nous expliquer. Cette inflexion délibérée vers Antonio Negri,biographique (Olivier Marchalla tragédie morale, qui réussit si Martin Luther King, fut policier), d’acteurs presti-Effets de stylebien à un James Gray, se révèle Janis Joplin, gieux mis au service du récit – Il y a la libération d’un dange- fort peu convaincante chez 68 Daniel Cohn-Bendit, Daniel Auteuil rempile sans reux maniaque qui a massacré Olivier Marchal. C’est d’autant19 Ivan Illich, Jean-PaulDepardieu et tient seul la vedettevoici vingt ans une famille dont laplus regrettable que le réalisateur Sartre, Jane Fonda, cette fois – et de métaphysique à fille survivante se met aujour-dispose a priori de l’expérience Vaclav Havel, Edgar la truelle. d’hui sous la protection du poli-qui permettrait à ses films deLe tout servant une remise aucier. Il y a l’enquête qu’il mène au devenir de grands polars : celle Morin, Jean-Luc goût du jour du bon vieux polar à présent sur les traces d’un mysté- de la connaissance intime du tra- Godard, John Lennon,la française, avec noirceur derieux tueur en série provençal. Il vail policier. a Herbert Marcuse,l’âme, médiocrité du genrey a aussi son ennemi juré dans leJacques Mandelbaum Mary Quant… humain et cynisme de l’institu- service, un fieffé teigneux, qui tion poussés jusqu’à l’abject.fait tout pour lui compliquer uneFilm français. Avec Daniel Auteuil, Oli- Ils sont TOUSMR73, c’est d’abord le flingue existence pourtant assez compli- via Bonamy, Catherine Marchal, Francis S dans le hors-sérieavec lequel la police nationale a quée comme ça. UTIOENAMRenaud. (2 h 04.) du Monde 2. été équipée en 1973, un petitRÉVARIL VI TNOS bijou créé par la société Manu- Ils accompagnent unerhin de Mulhouse. Son rôle tragi- rétrospective riche en photos, témoignages, analyses, articles de PROMEPRAGUE que dans le film n’en est pas moins secondaire, puisqu’il y dort tout du long comme une reli-esec.edu/ÉCOLE DE CINÉMA cette année, devenue que dans un tiroir. mythique par ses ÉTATS-UNIS Tourment moral Journée portes-ouverte : révolutions sociales, Disons que c’est un des rares politiques et culturelles.instruments de la certification12 avril 2008 documentaire dont se prévaut le film. Pour le reste, il faudra faire Un hors-série du Monde 2 - 100 pages - 7 € - Disponible le 13 mars. avec les grandes orgues du tour- ment moral et de la déréliction, façon Dostoïevski made in Fran- ce.Journée spéciale jeudi 13 mars sur France Info Louis Schneider (Daniel Auteuil) en est le héros pathéti- que. C’est un flic au SRPJ de Mar-« 1968 dans le monde » seille, un homme moralementavec le hors-série du Monde 2défait et physiquement détruit,21 rue de Cîteaux - 75012 Paris qu’on voit détourner un bus sous l’effet de l’ivresse au début du01 43 42 43 22 - [email protected]
  • 33. 0123 Mercredi 12 mars 2008 Cinémab b b excellent b b b à voirb b b pourquoi pasb b b on peut éviter33Entre l’Autriche et le Liban, Lesfilmsdelasemaine un roman oral et mental4 Lire notre critiqueb b bbbà voir4 Dans la vie Au collège Pierre-Sémard de Bobo- gny, dirigé par Joseph Rossetto, une expérience pédagogique origi- nale tente de prendre à rebours le Les souvenirs d’un homme d’affaires tressent un pont inattendu entre les deux paysFilm français de P. Faucon (1 h 13).fatalisme de l’échec. Départ à Paris4 Juliabd’une tournée nationale pour cet Film français d’E. Zonca (2 h 20).intéressant témoignage dépourvu Home 4 Homebde visée esthétique. J. M. de Patrick ChihaFilm franco-autrichien de P. Chila bbb (50 mn).bbbon peut éviterpourquoi pasE ncore inconnu du grandbbb Mon Führer public, Patrick Chiha est Film allemand de D. Levy (1 h 30). l’auteur de l’intrigant Modern Love Fin 1944 : Adolf Hitler est au plus moyen métrage Home. Film français de S. Kazandjianmal, complètement déprimé. Alors Agé de 32 ans, ce cinéas- (1 h 32). qu’il doit prononcer un discours te est autrichien de naissance, liba- Modern Love imbrique les histoi-Joseph Goebbels tire d’un camp de nais d’ascendance, français d’adop- res amoureuses de deux amateurs concentration un ancien profes- tion. Sans doute n’en fallait-il pasde comédies romantiques, incapa-seur de théâtre juif pour le coa- moins pour formuler, comme il lebles de vivre une vie sentimentalecher. Annoncée comme un succès fait ici, l’idée d’un pont reliantsatisfaisante, avec l’histoire d’uneoutre-Rhin, cette comédie sinistre, l’Autriche et le Liban, d’une nébu- comédie musicale qu’ils voientqui pille outrageusement quelques leuse d’échos que se renverraient dans la même salle. Le scénario grands classiques du genre, rappel- mutuellement l’histoire et la géo-suscite l’intérêt pour les trajectoi- le le temps où le cinéma allemand graphie de deux pays que ni l’histoi- res de ses personnages mais lasemblait venir d’on ne sait quel re ni la géographie n’ont jamaismise en scène neutralise la capaci- arrière-monde culturel. J. M. rapprochés. té du film à créer du rêve. I. R. Le Voyage de Primo Levi Le film s’ouvre dans un majes-Rendez-vous à Brick LaneFilm documentaire italien tueux paysage autrichien de mon-Film britannique de S. Gavron de D. Ferrario (1 h 32). tagnes boisées, sur fond d’une ver- (1 h 37). Soixante ans après le long voyage sion chantée et arabisante de la 40eAdapté du roman de Monica Ali de Primo Levi après la libération Symphonie de Mozart. Une voitureSept mers et treize rivières, ced’Auschwitz, qui conduisit l’écri- noire s’aventure sur les lacets premier film voudrait être une fres-vain, comme il le relate dans son d’une petite route de crête, à l’inté- Julien Lucas et Alain Libolt. DR que, qui va de l’indépendance dulivre La Trève, de Pologne jusqu’en rieur de laquelle deux hommes,Bangladesh aux attentats du Biélorussie pour revenir de là vers l’un jeune (Julien Lucas) et l’autre irrépressible d’un flux de mémoire ment lui en donner le choix, à son Aéré par des prises de vues de Bey-11 septembre 2001, et la chroniquel’Italie, Davide Ferrario a suivi le plus âgé (Alain Libolt), cadreset la dynamique du présent.jeune collègue. Destinataire par routh filmées en super-huit quide la vie d’une femme, immigrée même itinéraire. Le documentaire d’une entreprise textile françaiseopportunité de ce récit qui plonge font écho à la narration de Libolt bangladeshi à Londres. Cettequ’il en a rapporté se présente venus faire des affaires dans le Emprunt au théâtre au cœur de l’Autriche nazie, puisautant qu’aux paysages autri-ambition pousse Rendez-vous à comme une traversée express, et pays, cherchent le lieu de leur ren-Alain Libolt incarne ici un hom-d’un Liban mythifié d’avant la chiens, bousculé par le frottement Brick Lane vers le haut, avec l’ap- sans véritable point de vue de ce dez-vous.me d’une cinquantaine d’années,guerre, celui-ci renvoie la balleavec le réel, par un humour pince- pui de comédiens formidables, qu’on appelle aujourd’hui « la En associant le monde des affai- né d’une mère autrichienne qui avec bienveillance, le ramène vers sans-rire distillé dans les dialo- mais elle met aussi à l’épreuve nouvelle Europe ». I. R. res à ce décor millénaire, Patrick s’exila au cours des années 1950 à la réalité de leur mission, le laissegues, le film n’en propose pas l’inexpérience et la maladresse de Chiha s’extrait d’emblée de touteBeyrouth, et d’un père libanais. Ceaussi parfois poursuivre seul. moins une musique singulière, surla cinéaste. T. S.nous n’avons pas perspective naturaliste. Tout sonvoyage qui le ramène sur les lieuxEmpruntant au théâtre, ce dis-laquelle le spectateur peut mentale- 4 MR 73 b pu voir film, de fait, flotte dans une zonede son enfance fait déferler une ava-positif, qui fait imploser un refoulément se projeter son propre film. a Film français d’O. Marchal indéterminée entre la sphère réellelanche de souvenirs, qu’il restituehistorique lourd dans ce décor Isabelle Régnier(2 h 04).10 000, de R. Emmerich. et la sphère mentale, entre le mono- dans un curieux monologue, une immuable, sans aspérités, est à laQuelle classe ma classe Retrouvez l’intégralité logue intérieur et le dialogue philo-sorte d’ébauche de roman oralfois ce qui fait la force mystérieuseFilm franco-autrichien. Avec Alain Film documentaire français de des critiques de ces films sophique, entre la mise en branledont il confie la primeur, sans vrai-du film et ce qui le rigidifie un peu. Libolt, Julien Lucas. (0 h 50.)P. Troyon (60 mn).sur www.lemonde.fr/cinemaLe nazi qui sauva les Chinois de Nankin, héros de cinéma Leschoix Le cinéaste allemand Florian Gallenberger tourne à Shanghaï l’histoire vraie de John Rabe, sujet de cinq films du«Monde» Festival du film asiatique Shanghaï Un homme d’une cinquantainede la ville de Nankin, un autre de Deauville Correspondantd’années, grand, affublé de lunet- jour d’hiver, il y a exactement DEAUVILLE. La dixième éditiontes rondes, ordonne que le portail soixante-dix ans. John Rabe, film du festival normand et oriental Regroupé derrière une lour-soit ouvert. réalisé par Florian Gallenberger, propose un hommage au réalisa-de porte de bois, un petit Il neige ce jour-là, l’équipe doitun réalisateur allemand deteur coréen Im Kwon-taek. Songroupe d’hommes et de se contenter de quelques scènes35 ans et coproduit par la France œuvre survole plus d’un demi-siè- femmes occidentaux sont plon-cadrées serrées, pour être « rac-et la Chine, est en tournagecle, mais on n’en a eu la révéla- gés dans une discussion animée,cord » avec les plans des jours pré- depuis bientôt quatre mois. tion en France que pendant la observant à travers un judas cecédents. On est dans la région de Des cinq films de fictiondernière décennie. qu’on imagine être, hors champ,Shanghaï, dans un décor qui figu-annoncés pour 2008 sur le sac deA Deauville, on pourra combler des troupes armées, prêtes à tirer.re, grandeur nature, une partieNankin (un américain, trois cette lacune tout en découvrant chinois et un allemand), qui débu-son dernier film, Par-delà les ans, ta en décembre 1937 avec la prise dans lequel Im Kwon-taekLes meilleures entrées en France de la capitale chinoise par l’ar- revient sur deux de ses sujetsÉvolutionmée japonaise et se solda, au boutd’élection, l’art musical du panso- Nombre depar rapportTotal d’un peu moins de deux mois, parri et l’histoire tourmentée de lasemaines NombreNombre à la semainedepuis plusieurs centaines de milliers depéninsule après la seconded’exploitation d’entrées (1) d’écrans précédente la sortie victimes, celui-ci a une résonanceguerre mondiale. Bienvenue chezparticulière. D’autres hommages seront ren- les Ch'tis3 3 209 572 840 – 11 %8 223 801A droite, Ulrich Tukur dans le rôle titre de « John Rabe ».dus au compositeur japonais JoeLes Femmes Témoignage précieuxTOMOKO KIKUCHI/MAJESTIC, H&V, BETA, PAMPAHitaishi, à son compatriote l’ac-de l'ombre 1236 152469 236 152C’est le seul réalisé par un teur Kôji Yakusho (L’Anguille) et Paris 3166 344482 – 48 %1 322 120 cinéaste allemand, et qui donne Dans ses lettres à Adolf Hitler,pour nous du mal, qui sert à sauver au cinéaste et comédien chinois une telle place à la figure de JohnJohn Rabe demande l’aide dula vie des gens, ce n’est pas Jiang Wen. La compétition du fes- Taken 2163 347350 – 34 %454 761 Rabe, expatrié au long cours etFührer pour mettre fin aux « atro- banal ! », opine l’acteur Danieltival offrira, entre autres, le très membre du Parti nazi, dont lecités inconcevables contre la popu-Brühl, qui joue le diplomatebeau Wonderful Town duBenjamin Gates 2 4129 030527 – 45 %1 753 942 journal intime, découvert il y a lation civile sans défense » commi-Rosen.Thaïlandais Aditya Assarat.Asterix auxseulement une dizaine d’années,ses par les Japonais – lettres quiLe maniement de ce genre deCentre international, casino et ciné- Jeux olympiques.6128 010998– 60 % 6 641 173 fournit un témoignage précieux lui vaudront d’être arrêté par lasymbolique a longtemps été vu ma Morny. Du 12 au 16 mars. deau- Soyez sympas, sur un événement historique quiGestapo à son retour en Allema-comme un terrain miné en Alle-villeasia.congres-deauville.comrembobinez 1121 420190 121 420 continue d’envenimer les rela- gne. magne. « On a affaire à cette nou- L'Heure d'été tions entre la Chine et le Japon. velle vague de réalisateurs alle- 1119 039168 119 039 Iris Chang, l’auteure sino-améri-Terrain miné mands, décomplexés par rapport àJumper 3 114 414 508 – 48 %995 586 caine du Viol de Nankin (Editions Parce qu’il est nazi et que l’Alle- leur histoire, et qui abordent le ciné- les grandes 20 20 Payot) qui contribua à la décou- magne est l’alliée du Japon, Johnma de manière très contemporai- voix07 08 There Will Be Blood 293 973 120 – 37 %274 492 verte du manuscrit de John Rabe, Rabe dirige le comité d’expatriésne », juge Nicolas Traube, le le décrivit alors comme l’Oskaroccidentaux qui impose à l’armée coproducteur français du film. Diana THÉÂTRE DES CHAMPS-ELYSÉESAP : Avant-premièreSource : Ecran Total* Estimation (1) Période du 5 au 9 mars inclus Schindler de Chine.japonaise une zone de sécuritéEn Chine, le montage du pro-DamrausopranoEn cet hiver 1937, John Rabedans la partie de la capitalejet, qui a le statut de film chinoisL’orientation du marché cinématographique reste résolument septen- est le représentant de Siemens à chinoise où les puissances occi- et donc est soumis à la censure,trionale : la deuxième semaine d’exploitation de Bienvenue chez lesNankin. « Tout à coup, le destin dentales ont leurs ambassades et ne fut pas aisé. « Il y avait le ris-Ch’tis est à la hauteur des débuts du film de Dany Boon : avec lui offre un rôle. Siemens lui ordon-divers intérêts. Sorte de ghetto à que que trop de films traitent du43 copies supplémentaires en circulation, la moyenne de spectateursne de quitter la ville, mais il reste, l’envers, la zone de sécurité abri-sujet, et les autorisations ont pris devient ce personnage inhabituel,tera quelque 250 000 Chinois dedu temps car la Chine et le Japon© Michael Tmmano/Emi Classicspar écran s’élève encore à 3 821, soit largement le triple des succèsordinaires. Ce qui n’empêche pas certains films sortis le 5 mars deplus grand que nature, qui, nuit etNankin qui auront la vie sauve.étaient en plein effort de réconcilia- Mozarttrouver leur public, recrutant peut-être chez les refoulés à l’entrée de jour, risque sa vie pour protéger des Dans une des scènes d’ouvertu-tion », constate une responsable Salieriséances complètes des Ch’tis. Les Femmes de l’ombre se classe en Chinois, s’interpose entre les sol-re du film, John Rabe déroule un de la production chez Huayi Bro- Airs extraits de La Flûte enchantée,tête sans remplir tout à fait les nombreuses salles où il est projeté. Dis-dats japonais et leurs victimes, grand drapeau représentant lathers. Les Noces de Figaro, Semiramide, de Cublai tribués sur un nombre plus modeste de copies, Soyez sympas, rembo- criant aux Japonais qu’il allait croix gammée dans le parc deEn dehors de John Rabe, dontEnsemble Orchestral de Parisbinez et L’Heure d’été parviennent à une moyenne de spectateurs parinformer Hitler de ce qu’ils fai-l’usine Siemens et pousse lesla sortie est attendue fin 2008, Joseph Swensen, directionécran plus élevée, 639 et 709. A la 13e place de ce classement, avec saient ! », raconte l’acteur UlrichChinois qui ont trouvé refugeseul Nanking Nanking, du jeune69 023 entrées, L’Orphelinat ne rééditera sans doute pas en France leTukur, qui interprète Rabe aux chez lui à se cacher dessous pourréalisateur chinois Lu Chuan, estMardi 18 mars 2008 - 20h Théâtre des Champs-Elyséesformidable succès rencontré dans son pays d’origine, l’Espagne.côtés notamment de Steve Busce-échapper aux bombardements.en cours de tournage. a Location : 01 49 52 50 50 www.theatrechampselysees.fr mi et d’Anne Cosigny.« Une croix gammée, symboleBrice Pedroletti
  • 34. 34 &vousLundi Roues libresMardiSanté&formeMercrediA table Jeudi A la maison Vendredi En voyage0123Mercredi 12 mars 2008 Ados plus grands, plus tôt Une relation étroite existe entre puberté et obésitéAugmentation de lacollective notent que l’accroisse-taille, puberté plus pré-ment de la taille est associé à unecoce, mais aussi ten-accélération du processus de crois-dance croissante ausance. L’essentiel du gain est réali-surpoids. Les adoles-sé dès les premières années de la cents d’aujourd’hui ne sont plusvie. « La majeure partie de l’évolu- ceux d’hier. Une expertise collecti-tion séculaire de la taille adulte est ve publiée fin février par l’Institut d’ailleurs atteinte dès l’âge de national de la santé et de la recher- 2 ans », soulignent-ils. Néan- che médicale (Inserm) présentemoins, cette évolution peut être les principales évolutions de laremise en question en fonction des croissance et les interactionsconditions de vie. La période post- entre puberté et obésité. natale est en effet la plus sensibleComme dans les autres pays aux facteurs environnementaux d’Europe occidentale, la taille socio-économiques, nutritionnels, moyenne en France s’est élevéefamiliaux, psychologiques… par rapport aux générations pré-Si plusieurs gènes contribuent cédentes. En l’absence d’études à déterminer la taille d’un indivi- plus récentes, la littérature scienti-du, les facteurs de nutrition et « La Bouteille de lait », de Julia Fullerton-Batten. (REPRÉSENTÉE PAR VALÉRIE HERSLEVEN À PARIS) fique montre que la taille a aug- d’environnement sont ainsi déter- menté de 0,7 cm par décennieminants. « La génétique jouerait niveau de la croissance et du déve-vie : cela explique que les change- étroite entre l’importance de la l’inverse ? Produite par le tissu entre 1900 et 1960, et de 1 à 2 cmun rôle peu important dans le pro- loppement sont des bons indica-ments n’aient pas débuté à la même masse adipeuse et la survenue de adipeux et impliquée dans la régu- par décennie entre 1960 et 1990.cessus d’évolution séculaire puisque teurs des conditions de vie d’uneépoque dans les différents pays euro- la puberté. Les situations de lation de l’appétit, une hormone, Les centimètres gagnés ne sontles enfants de milieu favorisé danssociété, notamment la situationpéens », pointent les auteurs.carence alimentaire ou celles la leptine, joue un rôle important pas uniformément répartis : l’évo-le tiers-monde croissent de manièrenutritionnelle et sanitaire. « En Actuellement, certains pays en réduisant la masse adipeuse – dans la mise en place de la fonc- lution de la taille « est essentielle-assez semblable à ceux de popula-Europe, l’évolution séculaire de laEurope comme la Belgique comme la pratique intensive du tion de reproduction. ment liée à celle de la longueur destions de pays développés », indi-croissance est clairement en rela- connaissent un ralentissement, sport – sont associées à un retardLa relation entre surcharge adi- membres inférieurs ». quent les experts de l’Inserm. tion avec l’industrialisation et les voire un arrêt de l’augmentation de puberté. peuse et maturation sexuelle fonc-Les auteurs de cette expertise Les changements observés auchangements associés des modes dede la taille moyenne. Une tendan- En revanche, surpoids et puber- tionnerait dans les deux sens, préci- ce qui pourrait s’expli- té précoce vont de pair. sent les auteurs de l’expertise. quer soit par le fait que« Les filles qui ont une « L’accumulation de graisse au les conditions environ-L’âge moyen des puberté précoce sont moment de la puberté pourrait nementales sont deve-premières règlesplus souvent obèses que dépendre des hormones sexuelles (les nues optimales pourest de 12 ans enles filles qui ont une niveaux d’œstrogènes), mais la quan-Italie, 12,6 ans en puberté tardive alors tité de graisse accumulée pourraitGRANDS CINEASTES réaliser son potentiel génétique au plan de la taille, soit que ces condi-France, et 13,5 que l’inverse est observé elle-même précipiter la maturationans en Allemagne chez les garçons », mon- sexuelle. » Loin d’être inerte, le tis-Série 11 tions aient cessé de tre l’expertise. Les hor- su adipeux se comporterait commeCette semaine Michelangelo Antonioni s’améliorer au cours des décen- mones sexuelles féminines une « glande hormonale secondai- nies les plus récentes. auraient un effet sur le développe- re », influençant la libération d’hor- le livre des Cahiers du cinéma + le DVD L’AvventuraL’expertise collective a égale- ment de l’obésité, contrairement mones comme les œstrogènes. Le ment analysé les déterminants de aux hormones masculines. Pour tissu adipeux jouerait donc un rôle la puberté, une période de modifi- autant, la préexistence d’un important, via la leptine, dans le cations importantes influencées surpoids est-elle à l’origine d’une déclenchement de la puberté. a par de nombreux facteurs et où se puberté précoce ou bien est-cePaul Benkimoun produit un pic de croissance. L’âge moyen des premières règles Des habitudes variables chez les migrants a notablement diminué, passant de 17 ans à 14 ans entre le milieu L’immigration vers les pays occi- A l’inverse, 79 % des mères du XIXe siècle et le milieu du dentaux entraîne des modifica-maghrébines et 89 % des Africai- XXe siècle. Actuellement, il est de tions des habitudes alimentaires nes allaitent leur bébé. 12 ans en Italie, 12,6 ans en Fran- différentes selon les communau-Chez l’enfant plus grand, on note ce et 13,5 ans en Allemagne, tés, indique l’anthropologue Fran- des taux élevés de consomma- confirmant une précocité crois- çoise Rovillé-Sausse du Muséum tion de sodas (84 % des enfants sante en allant de l’Europe du d’histoire naturelle dans une com- d’origine chinoise en boivent quo- Nord vers l’Europe du Sud. munication jointe à l’expertise tidiennement) et de sucre chez Moins d’études sont consacrées collective de l’Inserm. les enfants originaires du aux garçons. Le premier signe de En France, les mères asiatiques Maghreb et d’Afrique subsaha- puberté masculine – l’augmenta- allaitent peu leurs enfants : ellesrienne. Cela se traduit par l’appa- tion du volume des testicules – recourent dans 99 % des cas àrition de « pathologies des pays survient vers l’âge de 12-13 ans. l’allaitement artificiel, responsa-industrialisés (surpoids, cariesDe nombreux travaux scientifi- ble d’un développement pondéral dentaires précoces…) », note ques ont constaté une relation plus rapide.Françoise Rovillé-Sausse. ProcréationEtudesL’étude prévient toutefois Une journéeDu soja pour réduirequ’une consommation excessive pour parler d’infertilitéle risque de cancer de génistéine, notamment sous Plusieurs spécialistes de la fertili-du sein forme de complément alimen-Cette semaineté répondront aux interrogations Les femmes qui mangent réguliè- taire, peut, à l’inverse, augmen- du public, mercredi 12 mars, à rement de la nourriture à base de ter les risques de cancer du sein.Michelangelo Antonioni l’occasion de la Journée nationa-soja auraient moins de risque dele livre + le DVDle de la fertilité organisée à Paris.développer un cancer du sein, Progrès médicalL’AvventuraQu’est-ce que l’insémination arti- affirme une étude réalisée par le Les CHU fêtent€ ficielle ? Comment se dérou- Centre national du cancer deleurs 50 ansN°12 - 8,60 en plus du Monde* le-t-elle ? Qu’est-ce que le don d’ovocytes ? Quinze ateliers inte-Tokyo et publiée vendredi7 mars. Les chercheurs ont suiviA l’occasion du cinquantenairede la création des centres hospita- ractifs permettront de découvrir quelque 25 000 femmes âgées deliers universitaires (CHU), l’As- les derniers développements de 40 à 69 ans dans tout le Japonsistance publique-Hôpitaux de la médecine de reproduction et pendant plusieurs années en pre-Paris (AP-HP) propose, à l’atten- de faire le point sur les problè-nant en compte leur consomma- tion du grand public, une série mes éthiques que peuvent poser tion de soja (tofu, soupe miso, de conférences, débats, exposi- Chez vous, chaque semaine,certaines pratiques. Plus de 10 % des couples français consultentharicots fermentés appelés« natto », etc.). Résultat :tions, visites de plateaux techni-ques et de blocs opératoires afindécouvrez un grand cinéaste. pour l’infertilité. En 2005, les techniques d’assistance médicaleles femmes ayant le plus hauttaux de génistéine (une isoflavo-de découvrir la réalité du progrèsmédical. Plus de dix thématiques Chaque week-end, avec Le Monde et “Le Monde TV&Radio”.à la procréation ont permis plus ne contenue dans le soja),seront abordées, parmi lesquel-Pour plus d’informations : www.lemonde.fr/cineastesde 19 000 naissances.c’est-à-dire consommant les la prise en charge des mala- Découvrez vos privilèges abonnés en téléphonant au 0825 120 219 (0,15 €/mn) Journée nationale de la fertilité :100 grammes de tofu et 50 gram- dies chroniques, les nouvellesou sur notre site internet.mercredi 12 mars de 9 heures à 18 h 30 mes de natto par jour, ont un ris-thérapeutiques contre le cancer, *Le Monde, son supplément “Le Monde TV&Radio”, un livre et un DVD : 9,90 €, sauf le N° 1 Chaplin : 5,20 € (offre de lancement valable duau CNIT, La Défense. Entrée 10 euros.que de cancer trois fois moinsles greffes, etc. 09/09/07 au 05/12/07). Chaque élément de l’offre peut être acheté séparément à la Boutique du Monde, 80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris, ou par correspondance. Voir conditions en magasin ou sur le site www.lemonde.fr/cineastes. Offre limitée à la France métropolitaine, dans laRenseignements : tél. : 0800-17-11-30important que celles ayant le Programme des manifestations : limite des stocks disponibles. www.journeedelafertilite.com taux le plus bas. www.jubile.aphp.fr
  • 35. 0123 Mercredi 12 mars 2008&vous 35 Paul & Joe a séduit Pierre Cardin Visionnaire et pionnier, le couturier Pierre Cardin est parve- nu pendant plus d’un demi-siècle à faire partie des grands noms de la mode parisienne. Depuis son premier défilé en 1953, il a été récompensé par trois Dés d’or, et « l’esprit » Pierre Cardin dépasse les frontières de sa génération. Pour Sophie Albou, créatrice de la marque Paul & Joe, le style du maître n’a pas pris une ride. « Sa mode demeure jolie, glamour et tellement fraîche. Cardin ce n’est pas seulement la robe futuriste », explique-t-elle. Dans ses défilés, particuliè- rement appréciés des jeunes filles, elle aime introduire une ambiance de vacances. C’est dans cette même veine qu’elle a réinterprété, « pour s’amuser », quelques pièces vintage de Cardin, achetées dans une vente aux enchères. Le coutu- rier, aujourd’hui âgé de 86 ans, a apprécié et il a accepté de contracter un mariage original avec la jeune styliste françai- se. Un contrat de sept ans pendant lequel ils devraient tra- vailler ensemble pour concevoir une dizaine de modèles par saison, en série limitée. « Le temps d’un mariage », com- mente Sophie Albou, qui avait attrapé le virus de la mode lors d’un stage chez Azzedine Alaïa. a S. Ch. (PHOTO DR)Aujourd’hui Sauvegarder ses données informatiques Regarder la téléDe plus en plus puissants et accessibles, les disques durs externes offrent une sécurité supplémentaire sans grilles de programmes Notre « vie numérique » ne cher. Les sociétés spécialisées d’une connexion Wi-Fi ont fait spécial (Ethernet) qui, lui même,à un ordinateur. Une nouvellecesse de croître. Photos, dans la récupération de données leur apparition. La sauvegarde sese branche sur l’ordinateur et sur génération d’appareils multimé-musiques et vidéos pren- facturent leurintervention fait alors par les ondes. C’est le le disque dur. Le réseau électri-dias se branche sur un téléviseur C ’est Canal+ qui s’est lan-nent sans cesse plus de place dans 300 euros au minimum, un chif-cas, par exemple, avec Time Cap- que transporte les informationsgrâce à une connexion adaptée. cée la première. Depuis les ordinateurs familiaux. Pour fre qui peut facilement tripler en sule, d’Apple, qui permet une sau- de l’ordinateur au disque dur. Ces disques durs, dont les pre- mardi 11 mars, la chaînestocker ces documents, les dis- fonction de la panne.vegarde en continu des donnéesPar le même système, il est pos-miers prix se situent en dessous cryptée met en ligne Canal+ à laques durs standards livrés dansLe moyen le plus simple de se grâce au logiciel Time Machine sible de relier son disque à Inter-de 130 euros, se pilotent avec une demande. M6 suivra jeudiles machines voient leur taille prémunir contre ce genre de désa-intégré dans le système d’exploita-net via un modem spécial (un rou-télécommande. Ils permettent de 13 mars avec M6Replay. Le nou-régulièrement augmenter. Il n’est grément est d’acheter un secondtion des ordinateurs Mac. Autreteur) qui peut être une box qui per- lire sur l’écran de son salon des veau service de Canal+ permet pas rare de trouver, à un prix disque dur. Branché sur son ordi- avantage de ce type d’appareil, lesmet d’avoir accès à Internet. Le fichiers vidéo, musicaux ou des aux abonnés de regarder – via accessible, des ordinateurs équi- nateur, il permettra d’effectuer données stockées sont disponi- disque dur peut alors être accessi-photos que l’on aura préalable- Internet et sans supplément depés de disque dur de 240 gigaoc- une sauvegarde régulière de ses bles pour l’ensemble des ordina- ble n’importe où dans le monde.ment transférés sur le disque dur. prix – les émissions de Canal+ àtets (Go) tandis que les machines données. Seulement 10 % des par- teurs de la maison.L’accès est protégé par un identi- Certains modèles autorisent aus- leur guise, c’est-à-dire sans sefixes sont souvent dotées de ticuliers réalisent cette opération. Il existe un autre moyen de fiant et un mot de passe. Il est si l’enregistrement d’émissions soucier de la grille des program- 500 Go de stockage !Pourtant, acheter un relier un disque dur aux ordina- même possible de donner l’accèsde télévision. Les disques durs mes de la chaîne cryptée. ToutesDe quoi accumuler dedisque dur revient teurs de la maison : le courant por- à son disque à plusieurs membres multimédias connaissent un suc- les émissions, séries, documen- multiples fichiers puis- Acheter un disque moins cher que de récu-teur en ligne. En branchant un de la famille ou amis. cès croissant, ils représenteraient taires ou compétitions sportivesqu’une photo « pèse » dur revient pérer les données suradaptateur sur les prises électri-Autre nouveauté, les disquesprès d’un quart des ventes. a seront disponibles après leur dif-environ 20 Mo et qu’un moins cherun appareil défectueux.ques on peut y connecter un câbledurs ne se relient plus forcémentJoël Morio fusion à l’antenne à l’exceptionfilm en format stan- que de récupérer Les premiers prix se des films français et des mat-dard occupe les données situent sous la barre ches de la Ligue 1. Les program-750 mégaoctets (Mo). sur un appareil des 100 euros tandis mes pourront être vus trois fois Le disque dur, orga- défectueuxque la capacité de stoc- durant un mois après leur pre-ne essentiel d’un ordi- kage ne cesse d’aug- mière diffusion. Dans quelquesnateur, peut cependant connaître menter. Des disques de 1 téraoc- mois, Canal+ à la demande serades défaillances. Il est composé tet (1 To équivalent à 1 000 Go) aussi accessible sur le câble, le de quelque 200 pièces mécani- sont désormais disponibles pour satellite ou l’ADSL.ques dont certaines ont l’épais- environ 300 euros.Même principe pour seur d’un ongle. Il est donc sensi-Ces gros disques durs peu- M6Replay qui donne accès, via ble aux chocs, aux élévations de vent être composés de deux dis- Internet, aux émissions de la températures et autres variations ques. Cette configuration per- chaîne. « Quatre-vingt-dix pour du courant électrique. Du coup – met de sauvegarder sur le deuxiè- cent des programmes diffusésmême si les fabricants assurent me les données de l’ordinateur entre 18 heures et minuit sur que ce chiffre n’est pas élevé – les stockées sur le premier. Si un M6 » pourront être téléchargéspannes sont fréquentes. C’est des disques durs vient à tomber gratuitement pendant unealors tout une vie numérique qui en panne, les données seront tou- Dès le 14 mars, le CD-livret de Beethoven : semaine après leur retransmis-disparaît.jours accessibles. Concertos pour piano nos 4 et 5 « l’Empereur » sion sur M6, indique la chaîne.Car les informations inscritesUn disque dur peut également Seuls manqueront les films et sur un disque dur ne peuvent pas servir à sauvegarder les donnéespar Wilhelm Kempff certains matches de football. a toujours être récupérées. Et, lors- contenues sur plusieurs ordina- que c’est possible, cela revient teurs. Des disques durs équipés en plus du Monde et du Monde 2.G. D.€*La maison préfabriquée d’Ikea 4,95 en plus du Mondedébarque en Grande-Bretagne La firme suédoise profite de la pénurie de logements bon marché E lle se veut compacte, bon de l’ameublement ont été inaugu- Maison Phénix s’emploient à marché et fonctionnelle,rées à Gateshead, dans le nord-renouveler le marché de la mai- mais il n’est pas obligatoire est de l’Angleterre. La première son économique et préfabriquée. de la monter soi-même : la mai- tranche porte sur 36 logements.C’est en 1996 qu’Ikea s’est asso- son Ikea arrive en Grande-Breta-84 autres doivent suivre, avec l’ob- cié à la major suédoise du BTP gne. Après la Suède, la Norvège etjectif de livrer 500 habitations Skanska pour concevoir des mai- le Danemark, où plus de par an d’ici 2009. sons individuelles et des résiden- 3 500 logements sont déjà sortis Aucunecommercialisation ces collectives d’appartements de terre, les premières résidencesn’est pour l’instant prévue en censés répondre à la pénurie deOriginal Image Bit Processing. préfabriquées du géant suédoisFrance, où des acteurs comme logements bon marché. Le systè- Plus de présence, pureté du timbre,me constructif, baptisé BoKlokmeilleure définition spatiale.(« bien vivre »), utilise largementle bois et la préfabrication en usi-ne, avec des adaptations de styleselon les pays.Les prix aussi varient. En Gran-de-Bretagne, il faudra débourser130 000 euros pour un studio,200 000 euros pour une maison Les plus grands compositeursavec trois chambres. La firme sué-doise veut donner la priorité auxménages à faibles revenus. Elle a par les meilleurs interprètesconclu un partenariat, en Grande-Bretagne, avec une associationPour plus d’informations : www.lemonde.fr/DG et au 0825 120 219 (0,15 € TTC / min)spécialisée dans le logementsocial, Home Group. Et, devant* Collection Le Monde & Deutsche Grammophon : à partir du 11 janvier, chaque vendredi chez votre marchand de journaux avecl’afflux des demandes, prévoit d’or-Le Monde daté du samedi et son supplément Le Monde 2. En plus du prix du journal et de son supplément, le numéro1 Beethoven : 1 € ; le numéro 2 + le numéro 3 : 4,95 € ; chaque numéro suivant : 4,95 €. Chaque CD et son livret peuvent êtreganiser un tirage au sort pour dési-achetés séparément à la boutique du Monde – 80, bd Auguste Blanqui – 75013 Paris ou par correspondance. Offre valable engner les futurs propriétaires. aFrance métropolitaine et dans la limite des stocks disponibles.Ikea veut donner la priorité aux ménages à faibles revenus. DRGrégoire Allix
  • 36. 36 Météo & Jeux 0123 Mercredi 12 mars 2008 Mercredi 12 marsLe 12.03.2008 EN EUROPEDANS LE MONDEEn Europe12.03.2008 12h TU985 Très variable selon Lille Lille 7° 3°Températures Amsterdam faible pluie Athènesorageux8 14 199 AlgerAmman beau temps ensoleillé106 19 21à l’aubeBangkokéclaircies 24 34 les régions 80 km/h11° 15° et l’après-midi Belgrade Berlinéclairciesfaible pluie671612BeyrouthBrasilia éclaircies averses éparses 19 11 17 25ReykjavikReykjavik Amiens Bernepluvieux8 10Cherbourg8°7° Bratislava pluvieux Bruxellespluie éparse69 1110Buenos Aires éclairciesDakarbeau temps1417 22 28 D70 km/h 11° Rouen 10° Budapest pluvieuxDjakarta averses modérées 25 32 Oslo HelsinkiSt-Pétersbourg 7° 6 10 9°MetzBucarest Dubaibeau temps 22 29 Stockholmensoleillé7 18 985 Caen 10° 11° 8° Copenhague faible pluieHongkong beau temps 16 22Brest7° PARIS Châlons- 10°9° en-Champagne Dublin couvert7399 Jérusalem ensoleillé520DRiga Moscou 7°10°StrasbourgEdimbourg faible pluie 2 7 Kinshasa faible pluie 22 26Edimbourg975 Copenhague11° Rennes12°10°Helsinki faible pluie3 5 Le Caire beau temps 827 9°Orléans11°Istanbul très nuageux 10 18Mexico éclaircies 7201005DublinMinsk Kiev Montréal très nuageux -4 1 Berlin12° 10° éclaircies1 13 AmsterdamVarsovie La Valette beau temps 10 16Nairobiensoleillé 14 29Londres12°Dijon Lisbonne New Delhi très nuageux20 28Bruxelles Prague Besançonbeau temps 11 17KievNantes9° Ljubljanaaverses éparses 5 13New York très nuageux 29 1015 10° 12° 9°Londrestrès nuageux9 10Pékinensoleillé-1 17 ParisMunichVienneBudapest 12° Poitiers 11°Luxembourg forte pluie10 8 Pretoria ensoleillé 15 27Berne Odessa50 km/h 10° Chamonix Madrid ensoleillé7 16Rabatbeau temps 8201020 Milan Zagreb 12° Moscou pluie et neige0 4 Séoulaverses éparses -418Clermont- 3° NicosieSingapourforte pluie24 26 BelgradeBucarest Ferrand Lyon 9°éclaircies 11 20 Limoges7° Oslo pluie et neige5 5 Sydney beau temps 18 30 Sofia11° 13°Prague pluvieux5 9 Téhéranéclaircies 10 19Barcelone Rome8° 102513°Reykjavik neigeux0 3 Tokyotrès nuageux 89Istanbul 11°Grenoble Riga faible pluie5 7 Tunisbeau temps 920 Madrid 7°Rome Washington éclaircies 09LisbonneAnkaraensoleillé8 17BordeauxBordeaux11°12°Sofiaéclaircies Stockholm faible pluie75147 OUTREMER A Séville Alger Tunis DAthènes 20 km/h 14° Tallin faible pluie4 6 Cayenne ensoleillé24 28 AAnticycloneD Dépression Tirana ensoleillé8 16Fort-de-Fr. ensoleillé20 27RabatBeyrouthNice Varsovie faible pluie711 Nouméaaverses éparses 22 30 Front chaudFront froidTripoli ToulouseMontpellier9° Vienne Papeete averses éparses 24 30 OcclusionThalwegJérusalem Biarritz10°16°10°18° Marseille10° Vilnius Zagrebpluvieuxfaible pluie64148 Pte-à-PitreSt-Denisbeau tempsaverses éparses2022 26 27< -10° -10 à -5° - 5 à 0°0 à 5°5 à 10° A10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° >35°Le Caire12° éclaircies5 1717° 18°PerpignanAjaccio Dans le monde Après des inondations catastrophiques, les orages menaceront toujours Rio de Janeiro 12° 70 km/hSt-Pétersbourg 9°Anchorage 20° 2°16° -4°Vancouver 4°Omsk -9° Irkoutsk< -10° -10 à -5° - 5 à 0° 0 à 5° 5 à 10°10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° >35°1°Québec Paris 9°-6°-7° 3°-6°12° 6° -6°-1°Vladivostock LEVER: 07h08LEVER: 08h48BarceloneSTE-JUSTINEChicago13° Ankara-8° -4°6° Bagdad4° COUCHER: 18h51COUCHER: 00h2120°Kaboul7°COEFF. DE MARÉE: 89 5° Tripoli 13° 20° Los Angeles 15° Shanghai PARIS PARIS12° 17°Marrakech 10°30° 2°Miami 10°23° 24°18°Riyad Karachi19° Honolulu25° En France 18° Khartoum11°31°24° Hanoi32°18° Mercredi, les pluies qui concerneront toute la moitié nord en début de matinée, se 25°Managua18° 29°20°42° décaleront sur un axe allant de l’Aquitaine au Massif central et aux régions de l’est en fin de Cumul pluviométrique31°Caracas20° Abidjan Yaoundé 19°Kuala Lumpur journée. Toutes les régions situées au nord de la Loire retrouveront donc un ciel plusle 12.03.2008 30°22°30° 27°23°28°> 50 mm Port Moresby changeant avec des éclaircies, des nuages et quelques averses s’atténuant Lima 25° progressivement. Les précipitations seront abondantes au nord des Alpes et sur le Jura.15-50 mm 22°La Paz33° 23° 4°Antananarivo Les régions méditerranéennes conserveront un temps sec et bien ensoleillé, surtout près 5-15 mm 7° Rio de Janeiro13°Alice Springs20°22° de la mer où le mistral et la tramontane seront assez soutenus. 1-5 mm30° 17° Auckland Auckland 33°Santiago du Chili17°Le Cap 11° 16° < 1 mm22° Jeudi Jours suivants 24°22°7° Région VendrediSamedi Dimanche7° 11° 9°6° 3° Météorologue en direct 12° Nord-Ouest6°15° 12°11°au 0899 700 703 12°5°9° 7° 6° (1,34 € l’appel + 0,34 € la minute) 11° Ile-de-France6° 15°12°11° 7 jours/7 de 6h30-18h 14°5°6°6° 5° 6° Service proposé par MeteoNewsParis-Manchester Nord-Est 12° 13° 14°13° 9°en partenariat avec Le Monde5 vols par jour8° 18° 7°8° 5° Sud-Ouest21° 15°13° 10°www.airfrance.fr 17°10° 8° 5°8° 6°18°16°Sud-Est http://www.meteonews.fr19° 17°14° MOTS CROISÉS Nº 08 - 062 SCRABBLE ® N˚576SUDOKU Nº 730Solution du no 72912 3456 7 8 9 10 11 12 13 14 15 7 25 43 1 6 8 9 Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr189 38 72 6 1 4 5 1 46 89 5 7 3 2 A 12345 678 9 10 1 1 1242 9 2 83 56 4 9 7 1 B H 6 19 27 3 8 5 4 IC A 614 5 74 91 8 2 6 3 8 61 34 2 5 9 7 IID L 8 3 4 9 52761 5 8 7 9 4 3 1 2 8 6E E 546 III Facile F N IV82 9 5e Compl´tez toute la G E grille avec des chiffres allant de 1 ` 9.
  • 37. 0123 Mercredi 12 mars 2008Ecrans37 Télévision Les programmes télévisés 2007 analysés et critiqués Tasmin Little ouvre de nouvelles Vu&commenté C’est une somme annuelle qui n’a pas d’équivalent et le fruit d’un tra- voies à la musique classique vail colossal de critiques passion- nés. Télévision française, la saison 2008 vient de paraître aux Edi- Internet La violoniste anglaise propose son dernier « L’embrouille enregistrement, « The Naked Violin », en téléchargement gratuit tions de l’Harmattan (432 pages, 35 euros). Coordonné par Chris- tian Bosséno, cet ouvrage analyse par voie de courrier »P 300 programmes de télévision (fic- lus de 250 000 visites sur Concerto de György Ligeti. Sur Chine, où la carte de crédit n’est pas tions et documentaires en premiè-le site Internet d’une inter-son site, l’auditeur a le choixtrès répandue ». Dominique Dhombres notre projet, avec nos alliances à re diffusion) diffusés entre septem- prète de musique classi- entre trois modes de télécharge-Même si ce projet n’engendre gauche, et clairement dans une F bre 2006 et fin août 2007. Toutes que : un record ! Depuis le 14 jan- ment. « Il y a différentes tailles deaucun bénéfice financier direct,rançois Hollande ne veutopposition à la politique de Nicolas ces œuvres de création sont assor-vier, la violoniste Tasmin Little fichiers, permettant de contenterles retombées ne sont pas minces. pas d’alliance nationaleSarkozy, ils seront les bienvenus », ties de leur fiche technique. Enpropose son dernier enregistre- ceux qui aiment la très haute défini-A commencer par la médiatisa- entre le Parti socialiste et le expliquait-il. ouverture, une chronologiement en téléchargement gratuit. tion, mais aussi ceux qui souhai-tion, qui a contribué à accroître la MoDem. Il est seulement prêt à En clair, la stratégie au cas par détaillée retrace les faits mar-« J’ai voulu montrer que les musi-tent un téléchargement rapide », notoriété et l’image de la violonis- des accords locaux, au cas par cas est maintenue. Quant à quants de la télévision, suivie des ciens classiques vivent avec leur précise la violoniste. te. Tasmin Little remarque égale-cas, dans certaines villes et sous savoir qui décide au Parti socialis- notices nécrologiques des person- époque, explique l’artiste. On peutment que son expérience a suscitécertaines conditions.te et quelle est la consigne pour nalités du petit écran disparus utiliser l’incroyable pouvoir d’In- Forte médiatisationun véritable débat au Royaume- Ségolène Royal tenait un toutle second tour des municipales, entre septembre 2006 et ternet pour transmettre au plusCe qui a créé une polémique Uni, concernant l’importance deautre discours, dimanche soir, la réponse va tellement de soi aux août 2007.grand nombre une image positive dans l’univers feutré de la musi-la musique classique et son ensei- sur France 3. Elle regrette tou- yeux de l’intéressé qu’il n’éprou- de ce genre musical. »que classique, c’est l’accès gratuit gnement aux enfants. « Je réflé- jours son rendez-vous manqué vait pas le besoin de préciser Internet Au programme de son album, à ces téléchargements. En novem- chis maintenant avec des membres avec François Bayrou entre les davantage. « Il y a autant de posi- Facebook en françaisintitulé The Naked Violin, figu-bre 2007, la célèbre cantatricedu gouvernement britannique pour deux tours de l’élection présiden- tions du MoDem qu’il y a de villes Le site communautaire Facebookrent la Troisième Partita de Jean-Barbara Hendricks avait déjà voir comment la musique classiquetielle. Il y avait de la lumière dansen France », disait-il encore. A est disponible en version française Sébastien Bach, la Troisième Sona-expérimenté la diffusion par pourrait être utilisée pour enrayerl’appartement parisien de ce der-Marseille, précisément, au depuis lundi 10 mars. Cette nouvel- te, dite « Ballade », d’EugèneInternet, mais proposait, à l’ins- la délinquance. »nier, mais il ne l’avait pas laissée moment même où se déroulait le version vise à répondre auxYsaÿe, ainsi que les Variations tar du groupe de rock Radiohead,Décidément entreprenante, lamonter… François Hollande n’al’entretien, on apprenait que le attentes des 1,4 million d’internau-Luslawice du compositeurque les auditeurs rémunèrent l’al- violoniste Tasmin Little se dédiemanifestement aucune nostalgie candidat socialiste Jean-Noël tes français qui utilisent le site com- contemporain Paul Patterson. Ce bum à leur convenance. Pour Tas- à présent à la direction d’orches- de ce genre. Le premier secrétai-Guérini venait de faire alliance munautaire. Facebook espère éga-répertoire en solo révèle le jeu sen- min Little, qui a enregistré vingt-tre. Jouer, diriger et superviserre, pour quelque temps encore, avec Jean-Luc Bennahmias, un lement attirer les publicitaires. Lesible et puissant de la violonistetrois CD « physiques », « la bar-ses enregistrements : peut-être le du PS était lundi soir l’invitéancien des Verts passé au site a été traduit en une seule jour- anglaise, qui a été notamment rière financière dissuade de nom-nouveau modèle du musicien d’Audrey Pulvar, dans le MoDem. « Je préfère des fusions née avec l’aide de 4 000 internau-remarquée en 2003 lors d’unebreuses personnes d’écouter de laclassique. a « 19-20 » de France 3. « Vousde liste sur des projets politiques tes français. Chacun proposait destournée avec l’Orchestre Philhar- musique classique. De plus, monAntoine Pecqueur avez ironisé sur ce que vous avezplutôt que la lettre de Nicolas traductions puis votait pour choi-monique de Berlin, dirigé par enregistrement a été téléchargé appelé l’appel au secours de l’UMP Sarkozy qui arrive sur le bureau de sir les plus appropriées. Simon Rattle, où elle jouait le dans certains pays, comme la www.tasminlittle.org.ukau MoDem. Vous avez affirméJean-Claude Gaudin à la veille qu’il n’y avait pas de stratégie d’al- d’un scrutin. Je préfère la clarté liance entre le PS et le MoDem. Ce politique à l’embrouille, y compris Mardi 11 mars n’est pas tout à fait ce que nous apar voie de courrier », expliquait dit Ségolène Royal hier. François Hollande. Le président On comprend mal. Qui décide au de la République promet en effetTF1France 2 France 3Canal +Arte M6 Parti socialiste et quelle est la consi- monts et merveilles à Marseille, gne ? », lui demandait-elle. Ladans une lettre datée du 6 mars, 20.5020.5020.50 20.5021.00 20.50journaliste était bien placée pour mais rendue publique seulement Les Experts, Miami.Chez Maupassant. K-19, le piègeHard Candy Le Monde selon Monsanto.Pékin Express, pointer cette différence. Elle lundi. « La capitale française de Disparitions 0 CrimesAux champs. Le Petit Fût Série des profondeurs Film David Slade. Avec Documentaire. Marie-Monique la route des Incas.avait participé dimanche soir àl’Union pour la Méditerranée s’ap- sur le campus 0 Pirates(S2, 3 et 4/8). Avec MarianneFilm Kathryn Bigelow. AvecPatrick Wilson, Ellen Page,Robin (Fr. - Can., 2008) d. Episode 8 Perdus au milieu l’entretien en duplex avec Ségolè- pellera Marseille », écrit Nicolas de l’Atlantique 2 Série (S3, 1,Basler ; Tsilla Chelton (2007) d.Harrison Ford, Liam Neeson, Sandra Oh (EU, 2005) 6 d.22.45 Débat.de nulle part, dans le désertne Royal. « La chose est simple », Sarkozy à son ami « Jean- 4 et 9/24). Avec David Caruso, Dans Aux champs, une femme Peter Sarsgaard (2002) d. Une adolescente drague 23.19 d’Uyuni. Jeu présenté par répondait François Hollande. OnClaude », entre autres gâteries Adam Rodriguez (2004) d. aisée achète le dernier enfant Une panne à bord d’un sous- un homme, le kidnappeThema.Stéphane Rotenberg d. Delko et Horatio sont appelésd’une famille de paysans.marin soviétique nucléaire risque et le torture. Le Congo, infiniment riche, 22.40admirera l’adjectif. destinées à arracher la réélection sur les lieux d’un drame : un22.25de déclencher une catastrophe.22.35démocratiquement pauvre T’empêches tout« Si, parmi les candidats, il y en a du maire sortant. Cela faisait sou- bateau vient de percuter un pont.Faites entrer l’accusé.23.00 The Last Show a a a23.20 Congo, une démocratie le monde de dormir.qui veulent venir avec nous, sur rire François Hollande. a 23.20Le Meurtre du député Benbara Keno, Soir 3. Film Robert Altman. Avec à inventer ? Documentaire.Magazine présenté par Marc- Pascal, le grand frère.Magazine présenté par23.30 Kevin Kline, Garrison Keillor, Bernard Lepla et Myriam Olivier Fogiel, avec la parti- Télé-réalité d.Christophe Hondelatte d. ModiglianiLindsay Lohan, Meryl Streep, Lanotte (Belgique, 2007) d. cipation de Fabrice Eboué, 1.05 23.45Film Mick Davis. Avec AndyLily Tomlin (EU, 2006) d.23.55 Pillage au CongoPierre Ménès et Armelle d. Diagnostics. Journal, Météo.Garcia, Elsa Zylberstein, 0.15 Documentaire. Caroline1.15 Course contre la montre. 0.10 Hippolyte Girardot (EU - Fr. -The Hard Corps.Dumay (France, 2006) d. Météo. La Fièvre dans le sang Série Histoires courtes. All., 2004, 125 min) d. Téléfilm. Sheldon Lettich. 0.45 Patrice Lumumba1.20 (saison 1, 2 et 3/11). AvecMagazine. Sommaire : Monstre ; Chronique des derniers mois Avec Jean-Claude Van Damme [2/8]. Une tragédie africaine M 6 Music l’alternative. Ursula Karven (100 min) d. Melody (85 min) 0 d. de Modigliani.(EU, 2006, 110 min) 0. (Allemagne, 2000, 33 min) d.Magazine musical (60 min) d. Mercredi 12 marsTF1France 2 France 3Canal +Arte M6 20.5020.5520.50 20.50 21.0020.50 Dr House.Vérités assassines.Pièces à conviction.Je crois que je l’aimeLes MercredisRecherche Demi-prodige. L’HommeTéléfilm. Arnaud Selignac. Shoah par balles, l’HistoireFilm Pierre Jolivet. Avec de l’Histoire. appartement ou maison. de ses rêves. Empoisonnement Avec Zabou Breitman, Michèle oubliée 0 Magazine présenté Vincent Lindon, SandrineThe War [3 et 4/14] Le pireTélé-réalité. Au sommaire : Série (saison 3, 15 et 16/24 ; Bernier, Maher Kamoun. [1/2] par Elise Lucet. Avec SimoneBonnaire (France, 2006) d.est à venir. Ça commence Nathalie et Charles ; Christine, saison 1, 8/22). Avec Hugh (France, 2007) 2 d.Veil, Patrick Desbois d.Un homme d’affaires fait suivre à barder. Documentaire.Alain et leurs trois enfants ; Laurie, Lisa Edelstein d.Une psychiatre intervient22.55 la femme qu’il aime par Ken Burns et Lynn Novick Emmanuelle et Coralie ; Charles, 23.10dans une prison : une détenueKeno, Soir 3. un détective. (Etats-Unis, 2007) d.Catherine et leurs trois New York unité spéciale. a mené une prise d’otages23.25 22.20 22.45enfants ; etc. La Mort du cygne 0 et tué une gardienne.Petits d’homme. La Traque.A pas de loup0.15 Shéhérazade Série (saison 8, 22.30La Deuxième Année [2/2] Téléfilm. Laurent Jaoui. Avec Film Vanessa Jopp. Avec MeretMétéo. 9 et 10/22). Avec ChristopherPresto.Documentaire. Laurent Frapat d. Yvan Attal, Franka Potente, Becker, Stefanie Stappenbeck 0.20 Meloni, Mariska Hargitay, BrianNisi dominus, de Vivaldi.Les cinq bébés ont maintenant Hanns Zischler (Fr., 2008) 0 d. (Allemagne, 2006, v.o.) d. Enquête exclusive. Dennehy (EU, 2006) d.22.40grandi et approchent les 2 ans, 0.100.20 Les Kamikazes du trafic 0.50 Un jour, un destin.l’âge de l’autonomie. EragonCourt-circuit. de cocaïne Magazine présenté L’Empreinte du crime.Claude François : la vérité0.30Film Stefen Fangmeier.Ma mère à découvert, de Kenpar Bernard de La Villardière d. La Cité sanglante 2 Sériesur sa mort Magazine présentéNYPD Blue.Avec Ed Speleers, JeremyWardrop ; Tournoi d’automne, 1.50 (saison 3, 6/8). Avec Hans par Laurent Delahousse Des nus et des morts 0 SérieIrons, Robert Carlyle (EU - GB, Dorothea Nöll ; Kwiz, de RenaudL’Alternative live. Werner Meyer (55 min) d. (75 min) d.(saison 7, 4/22, 40 min) d. 2006, v.o., 100 min) 0 d. Callebaut... (80 min) d. Magazine musical (85 min) FRANCE 5TMC NT 1LCP-AN/PUBLIC SÉNAT La sélection radio 20.40 19.50 20.4520.00 Question maison.Le Mur infernal.Au-delà du réel, l’aventure continue.Tombé du ciel. Magazine présenté par Stéphane Thebaut d. Jeu présenté par Laurence Boccolini.De temps en temps. La Tanière des lions. Dieu aime-t-il la guerre ou la paix ? Magazine d.MARDI 11 MARSMERCREDI 12 MARS 21.30 20.45 Le Refus des autres Série (saison 7, 15 et 18/22 ; 20.30 Silence, ça pousse !90’ enquêtes. saison 4, 9/26). Avec Kristin Lehman, ChrisDossier urgent.RegardeRegarde Magazine d. Travaux à domicile, enquêtes sur les pièges Martin, Paul Popowich, Ingrid Kavelaars. Education : le piège de la précarité d.les hommes changer les hommes changer 22.00 et les bonnes affaires Magazine d.Une jeune fille découvre par hasard un moyen 21.0015.00 Europe 1 Frédéric Taddeï 15.00 Europe 1 L’auteur, compo- C’est notre affaire.22.30 de changer le cours du temps.Ça vous regarde. reçoit François Berléand, qu’onsiteur, interprète et poète québé- 22.30 Extreme Makeover Home Edition : 23.0022.00pourra voir, le soir même, à 21.50,cois Gilles Vigneault est l ’invité C dans l’air. Les Maçons du cœur. Jury de stars. Divertissement d. Bouge la France !sur France 2, dans l’adaptationde Frédéric Taddeï. 23.40 La Famille Dolan [1 et 2/2]. La Famille Johnson.0.15 22.45de Maupassant, réalisée par Les Escapades de Petitrenaud (25 min).Documentaire (140 min) d. Journal (10 min).Face à nous. Magazine (45 min) d. Claude Chabrol, Le Petit Fût,Culture viveFRANCE 4DIRECT 8W9I-TELE avec Tsilla Chelton et Marc Citti. 17.10 RFI Jacques Coursil est ungénial trompettiste de free-jazz 20.45 20.40 20.4519.34 et 21.34, 0.34 Nonobstant des années 1960, qui avait mis P.J.Hôpital souterrain. Enquête d’action.N’ayons pas peur des mots. 17.05 France Inter L’invitée entre parenthèses sa carrière Vol à l’arraché. Escroquerie Série (S2, 1 et 2/6).Téléfilm. Serge Meynard. Avec FlorenceProstitution : la nouvelle traite des Blanches 0 Présenté par Samuel Etienne d. d’Yves Calvi est la chanteusemusicale pour enseigner la linguis- Avec Bruno Wolkowitch, Lisa Martino (1998). Thomassin, Jean-Pierre Lorit, Juliette Sebran,Magazine présenté par François Pécheux d.20.15 22.30 Daniel Ceccaldi, Nathalie Besançon (Fr., 2002) d. 22.20Sans interdit. Véronique Sanson, qui entame,tique. Trente-cinq ans plus tard, Toutaz. 22.15 Rien que la vérité.Magazine.le 21 avril à Albi, « Un peu d’air il a repris son instrument, et 23.35 Les Livres de la 8. Présenté par Julie Raynaud d.20.40pur et hop ! », sa tournée 2008, Clameurs, album sorti en 2007, Le Montreux Festival23.20 23.30Journal de l’économie, i Bourse. qu’elle terminera, à l’Olympia,a connu un grand succès critique. du rire fait son cabaret. Direct sport. Inavouables désirs.21.15à Paris, du 8 au 10 décembre. Avec Stéphane Guillon, Yann Lambiel, PatriceSpécial UEFA Hambourg - Bayer Leverkusen. Téléfilm. Bruno Costes. Avec Maeva, AlexandraJournal de l’international. C’était hier Thibaud, Michaël Gregorio, Otto Wessely,0.30Hai, Georges Brasero, Estelle Desanges,22.00Patrimoine classique e20.00 France Musique 25 anni- Vincent Roca, Jean Martiny... (95 min) d. Morandini ! (60 min). Philippe Lejeune (France, 2003, 90 min) 6 d. Info soir (120 min). 23.00 Radio Classique Enregis- versaire de la mort d’Igor Marke- Les codes du CSA 0 Déconseillé aux moins de 10 ans 2 Déconseillé aux moins de 12 ans 6 Déconseillé aux moins de 16 ans 8 Déconseillé aux moins de 18 ans. trements de référence du clarinet- vitch. Avec l’Orchestre national Les cotes des films a On peut voir a a A ne pas manquer a a a Chef-d’œuvre ou classique. Sous-titrage spécial pour les sourds et malentendants d. tiste français Michel Portal.de l’ORTF.
  • 38. 380123 Mercredi 12 mars 2008de la constitution de la première écono-Au-delà s’impose une réflexion sur lesLe champ d’action de l’entreprise neEthique du capitalisme mie-monde, avec l’internationalisationdes flux, le dépassement des pouvoirspublics nationaux, la révolution technolo-gique. Il implique la fin du monopole deprincipes et les règles du capitalisme mon-dialisé. Quatre axes de travail sont à explo-rer. Primo, réduire le fossé qui s’est crééentre l’universalité du capitalisme et lecesse de s’étendre, de même que sa respon-sabilité. Pour autant, l’entreprise ne peutni s’autoréguler ni se trouver soumise àun principe de responsabilité illimitée. Lemondialisé l’Occident sur la régulation des échangeset des paiements mondiaux, ainsi que lacohabitation du capitalisme avec des systè-mes de valeurs et de normes hétérogènes.caractère national de sa régulation enouvrant le G8 aux superpuissances duSud, en réformant les institutions multila-térales, en cherchant à définir un noyaugouvernement d’entreprise a privilégié– avec une efficacité relative – le seulpoint de vue des actionnaires. Il devrait enrevenir à des principes fondamentaux :Ensuite le choc de la crise financière, dur de normes en matière sociale et envi- garantir le jeu effectif des contre-pouvoirsqui révèle la montée incontrôlée des ris- ronnementale. Secundo, renforcer la coor- pour l’ensemble des parties prenantes, yques. Avec à la clé un retour au premierdination des politiques économiques des compris les salariés ; assurer la transpa- Carte blancheplan des Etats, via les instruments classi-ques des politiques contra-cycliquespays développés. Tertio, réviser les nor-mes juridiques et comptables les plus dés-rence de l’information ; intégrer la dimen-sion du développement à long terme. Nicolas Baverezmises en œuvre aux Etats-Unis ou la mobi- tabilisantes pour les marchés (mark toAu-delà des institutions du marché etlisation des ressources des fonds souve-market). Enfin, accélérer la constitution de ses règles, le capitalisme est indissocia-rains pour abonder les bilans des ban-du grand marché européen, favoriser ble d’un esprit et d’une éthique. L’espritques. Mais aussi la création d’une infla- l’émergence d’un droit commun des socié-n’est pas à chercher dans la captation du Alors qu’il a conquis unesein des institutions financières et d’orga-tion différée dont les effets n’apparaîtronttés et des marchés, transférer vers l’Union profit ou la maximisation des rentes maisdimension universelle, le nismes patronaux, demande de réassuran- que dans deux à trois ans.la régulation des marchés et des institu- dans la prise de risque librement consen-capitalisme fait l’objetce des marchés par les Etats, notamment Enfin, certains pays développés connais-tions financières.tie et le pari de l’innovation. L’éthique,d’interrogations pressan- par les fonds souverains du Sud. Bref, le sent des difficultés particulières, soit du c’est la responsabilité qui croît avec lates. Les premières, idéolo- capitalisme mondialisé semble profondé- fait de l’importance des bulles financières réussite, qu’elle soit celle de l’entreprisegiques, sont inspirées parment déréglé, sinon corrompu. et immobilières (Etats-Unis, Royaume- ou de ses dirigeants. Face au totalitarismeun néomarxisme prônéCette crise est pour le moins paradoxa- Uni, Espagne), soit du fait des incohéren-soviétique, Soljenitsyne rappelait que « la par les Etats contestant la nouvelle don-le. D’abord, ce choc de défiance intervient ces de leur modèle économique et social, àFace à la crise du capitalismepart essentielle de notre liberté est intérieure, ne de la mondialisation – tel le Venezue-après deux décennies de débats et de réfor- l’image de la France qui a fait le choix du elle dépend de notre volonté. Si nous cédons la de Chavez – ou les altermondialistes. mes destinés à améliorer et moraliser legrand marché européen et de la mondiali-mondialisé, la responsabilité nous-mêmes à la corruption, nous n’avonsLes secondes, économiques, s’enraci-gouvernement des entreprises et des mar-sation tout en conservant structures et des dirigeants d’entreprise plus le nom d’hommes ». Face à la crise du nent dans le constat de dysfonctionne- chés. Ensuite, son intensité est maximale mentalités d’une économie administrée.capitalisme mondialisé, la responsabilité ments que la crise financière éclaire d’un dans les pays développés où se trouve l’épi-Le caractère critique de la crise financiè- se trouve directement des dirigeants d’entreprise se trouve direc- jour cru : contradiction entre rémunéra- centre du séisme qui ébranle les marchés, re exige des mesures d’urgence pour assu- engagée au plan juridique tement engagée au plan juridique et éco- tions des dirigeants et performances des tandis que les contestations demeurentrer le sauvetage des institutions financiè- nomique mais aussi au plan moral : il entreprises, divergence entre la progres-limitées au sein des superpuissances émer-res, ainsi qu’un soutien coordonné de l’ac- et économique mais aussidépend d’eux de respecter les valeurs fon- sion des profits et la stagnation des salai- gentes – Chine, Inde, Brésil et Russie. tivité par les banques centrales et les gou-au plan moral datrices de la liberté économique. a res moyens, fuite des capitaux et évasionLes tensions qui s’exercent sur le capita-vernements aux antipodes des stratégies fiscale à vaste échelle, cascade de débâcles lisme se situent au point de convergencepoursuivies par les Etats-Unis, l’Union Nicolas Baverez est économiste bancaires, bulles spéculatives, fraudes au de trois évolutions. D’abord le régime issu européenne et le Japon. et historienBillet Robert SoléRésultats annuels 2007 Laisser le temps au temps IL N’EST JAMAIS trop tard pour bien faire. Un retraité brésilien,de CNP Assurances Sebastiao Oliveira, âgé de 101 ans, vient d’apprendre à lire et à écrire. Ayant obtenu son certificat d’alphabétisation, il envisage maintenant de commencer des études primaires. On ne peut que lui souhaiter ensuite une longue carrière universitaire.Une performanceDans les jardins du Vatican, une statue de Galilée (1564-1642) sera érigée l’an prochain, à la demande des membres de l’Acadé- mie pontificale des sciences. C’est un hommage sympathique,très robuste quoique un peu tardif, au célèbre astronome, contraint d’abjurer après avoir soutenu que la Terre tournait.Non, il n’est jamais trop tard… Nicolas Sarkozy a souhaité lun- di « la création d’un Etat palestinien moderne, démocratique et via- ble avant la fin 2008 ». Sur place, certains s’y emploient active- 1er assureur de personnes+ de 26 000 points de vente22 millions ment : surenchère verbale, missiles aveugles et attentats-suicides en Franceen France et à l’international de personnes assurées d’un côté ; assassinats ciblés, nouvelles colonies et humiliations de l’autre. La « communauté » internationale compte les points. Il ne faut pas désespérer. Patience. Un Etat palestinien a de bon- nes chances de voir le jour avant la fin du troisième millénaire. aRésultat brut d’exploitationEn 2007, première année d'intégration de 50 % d'Ecureuil Vie,en millions d’euros CNP Assurances réalise une performance très robuste malgré IL Y A 50 ANS DANS « LE MONDE »1 837 M€un marché de l’assurance vie en recul en France, et dans un contexte La crise du logement + 21 %de tension sur le marché du crédit au second semestre à la suite dela crise des crédits hypothécaires américains. L’impact de la crise est LE CONSEIL municipal de Paris police, et qui, par le dépôt de plu- + 20 % à données comparablestrès limité pour CNP Assurances dont le résultat net courant hors a consacré sa première séance desieurs tonnes d’ordures dans les plus-values réalisées progresse de 20 % à données comparables du fait travail à l’examen de plusieurs combles, ont précipité la dégra- de la hausse continue des encours qui représentent plus de 80 % des questions orales ayant pour objet dation complète de l’immeuble.revenus. Le résultat net part du groupe progresse également de 7%. la crise du logement. Le relogement de ces asociaux, Ce débat a permis au directeur de « véritables squatters profession- La valeur intrinsèque européenne avant dividende au 31 décembreRésultat net courant hors l’habitation de faire une mise au nels », ne peut être envisagéplus-values en millions d’euros 2007 s’élève à 77,8 € par action, soit une variation de 14 % sur un an. point sur des incidents qui sedans les constructions nouvel- La valeur des affaires nouvelles à 355 M€ croît de 18 % et de 1 % sont produits récemment lors de les, d’où la dispersion momenta- l’évacuation des occupants de deux immeubles en état de péril née des familles jusqu’à la mise à disposition de locaux. En réali-1 120 M€à données comparables.grave.té, un gros effort est poursuivi + 35 % Les habitants de la rue Couraten faveur du relogement : dans + 20 % à données comparables (20e) ont été relogés à titre défini- les six derniers mois 82 immeu- Perspectives 2008 tif dans les trois jours ayant suivibles ont été évacués et 29 sont l’évacuation. Tout autre était le en passe de l’être, représentant Sauf aggravation sensible de la crise financière, et même dans des cas des familles installées rue une population de 3 000 person- conditions d’activité dégradées en France, l’évolution des encours Henri-Monnier (9e). Cet immeu-nes. Mais, a conclu le représen-devrait permettre une progression du résultat net courant du groupe ble vétuste avait fait l’objet, voici tant de l’administration, « nosDividende net en euros par actiond’au moins 10 % sur l’année 2008. deux ans, d’une réquisition pourdifficultés sont accrues par le mau- six foyers. Lorsqu’il fallut en ordonner l’évacuation, l’adminis- vais service que rendent à la popu- lation ceux qui suscitent ou encou-2,85 € Prochains rendez-vous 2008 22 avril : Assemblée Générale au Palais Brongniart à Paris tration se trouva en présence deragent l’installation de squat-+ 24 % dix-sept familles dont les querel-ters ». a 29 avril : mise en paiement du dividende les incessantes requéraient fré- R.-L. Duret13 mai : chiffre d’affaires du 1er trimestreLe dividende sera proposé quemment l’intervention de la (12 mars 1958)à l’Assemblée Générale du 22 avril 2008. Les actionnaires de CNP Assurances peuvent exprimer leur mode SOMMAIREde participation et de vote par correspondance via internet.L’actualité Décryptages Editorial et analyses ............. 2 Portrait ................................ 17 Page trois .............................. 3 Enquête ............................... 18 International ......................... 4 Débats ................................ 20 Sciences & Environnement . 8Carnet ................................. 22 Europe .................................. 9 Petites annonces ............... 23Retrouvez l’intégralité du communiqué sur www.cnp.fr France ................................. 10Relations Actionnaires individuels Relations Investisseurs Economie & Médias ........... 14Culture&vous0800 544 544Tél. : 01 42 18 77 27 Actualités & Critiques ........ 31 e-mail : [email protected] e-mail : [email protected] Modes de vie ...................... 34 L’actualité au fil de la journéeMétéo & Jeux ..................... 36 sur lemonde.frEcrans ................................. 37 a Tirage du Monde daté mardi 11 mars 2008 : 550 978 exemplaires. 123
    Please download to view
  • All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
    ...

    le monde 2008 03 12

    by merzak-emerzak

    on

    Report

    Category:

    Travel

    Download: 0

    Comment: 0

    20,324

    views

    Comments

    Description

    le monde 2008 03 12
    Download le monde 2008 03 12

    Transcript

    • 1.www.lemonde.fr64e Année - N˚19637 - 1,30 ¤ - France métropolitaine ---Mercredi 12 mars 2008Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Eric Fottorino Le MoDem est l’acteur ambiguBoeing conteste en justice le contrat d’EADS du second tour des municipalesaux Etats-Unis ’action EADS plongeait en Bourse Entretien « C’était une erreur de vouloir politiser cette élection », nous déclare Alain JuppéMarseille, le MoDem conclut une du parti centriste « non aligné », va devoirBayrou (3,7 % des suffrages en cumul natio-a Interview. Alain Juppé : « Les excès L mardi 11 mars au matin. Le construc- teur aéronautique européen subit le contrecoup de deux mauvaises nouvelles.Aalliance avec la gauche pour battreJean-Claude Gaudin. A Toulouse, il se rallie au maire UMP en ballottage diffici-compter sur le bon vouloir de l’UMP s’ilveut être élu maire. D’ailleurs, Alain Juppé,le triomphateur de Bordeaux, dit au Mondenal, contre 18,5 % lors de la présidentielle),mais il se retrouve en position d’arbitredans plusieurs villes importantes. démagogiques contre le gouvernement ont remobilisé notre électorat ». Page 10 a Portrait. Valérie Fourneyron, Boeing va contester la décision de l’US Air Force d’accorder un contrat d’avions ravitailleurs de 35 milliards de dollars au le, Jean-Luc Moudenc. A Paris, le mairequ’il souhaite la victoire de François Bay-La relative contre-performance du la socialiste qui a enlevé Rouentandem EADS-Northrop Grumman. Le socialiste, assuré de sa réélection, renvoie rou à Pau, mais qu’il n’ira pas le soutenir.MoDem n’oblige pas la direction nationa- à la droite dès le premier tour. Page 17groupe de Chicago va demander au les négociations avec le MoDem au lende- La diversité de ces situations souligne le du PS à transiger, tandis que l’UMP est a Cantonales. La gauche espèreGovernment Accountability Office, l’orga- main du second tour. A Pau, enfin, Françoisun paradoxe : le MoDem n’a su capterplutôt encline à négocier pour sauverremporter trois à six cantons, le PS peut ne d’investigation du Congrès, de réexa- Bayrou lui-même, fondateur et présidentqu’une fraction de l’électorat de Françoisquelques villes. a ravir la Seine-Saint-Denis au PCF. Page 13miner cette décision du 29 février. Une procédure qui va durer cent jours. Louis Gallois, le patron d’EADS, considère que Intempéries L’Europe de l’Ouest a été traversée par une forte tempête « le processus a été mené de manière extrê- mement professionnelle, transparente et équilibrée ». Seconde raison qui explique le recul de l’action EADS mardi matin : la publication par le groupe de résultats moins bons que prévu pour 2007. Il a per- du 446 millions d’euros l’an dernier, à comparer avec un bénéfice de 99 millions d’euros en 2006. a Lire page 14Un essai vaccinal pour lutter contre l’hypertension ourra-t-on un jour se vaccinerP contre l’hypertension artérielle ? C’est ce que laisse espérer un essai clinique conduit par une société suisse, dont les résultats sont publiés dans la revue The Lancet. Le vaccin expérimental testé par Cytos Biotechnology permet de diminuer la tension artérielle, notam- ment au petit matin. L’originalité de cet- te approche vaccinale est saluée par les spécialistes, qui soulignent cependant une inconnue de taille : on ne peut exclu- re que des injections répétées engen- drent des affections auto-immunes, com- me celles observées dans un autre essai vaccinal destiné à lutter contre la mala- L’Artemis s’est échoué, lundi 10 mars, aux Sables-d’Olonne (Vendée). Des a été secouru en Manche. Près de 60 000 foyers ont été privés d’électricitédie d’Alzheimer. a vents ont soufflé jusqu’à 130 km/h sur l’Europe. L’équipage d’un chalutier en France. La chute d’une branche a tué une femme dans l’Eure. F. PERRY/AFPLire page 8 PAGE TROISUne kidnappeuse, un flic déchu : SNCF UK price £ 1,40 La France fermée sombres héros du cinéma français Grève La CGT appelle à une aux Tchétchènes grève à la SNCF, mercredi Adam Siev, un Tchétchène 12 mars. La première de 28 ans, a pu rejoindreà laquelle devra faire sa fiancée, réfugiée à Angers, face Guillaume Pepy et demander l’asile. Maisen sa qualité de nouveau c’est sans doute le dernier, président de l’entrepriseferroviaire. Page 15© Martin dʼOrgeval car Paris a pris des mesures pour interrompre la filière.Irak France-IsraëlLes supplétifsFrançois-Marie Banier Rapprochementde l’Amérique Shimon Pérès, président israélien et Prix NobelHier, ils étaient deJohnny Dasoloredoutables ennemis. Ces roman de la paix, effectue la80 000 hommes, dont plus première visite d’Etat ende 80 % de sunnites, sont France depuis le début dumiliciens, au service de et mandat de Nicolasquot;Des moments de grâce oùsalariés par les Etats-Unis.l'amitié enchante les lieux, Sarkozy. Un symbole fort Reportage pages 18-19 après des années de froid. donne un surcroît de beauté Pages 4, 21 et l’éditorial page 2.Tilda Swinton dans le rôle principal de « Julia ». CAMILLE NATTA aux femmes et procureSanté l'illusion que le monde estuteur de La Vie rêvée des Même désespoir pour le poli-à prendre.quot;Aanges en 1998, le cinéastefrançais Erick Zonca est de retour avec Julia. Porté par l’inter- cier, moralement défait et physi- quement détruit, joué par Daniel Auteuil dans MR73, nouveau filmLes adolescentsont changéBernard Pivot, Le Journal du Dimanche prétation stupéfiante de Tilda Swin-de l’ancien flic Olivier Marchal,Plus grands, pubères ton, le film se joue des codes du qui veut remettre au goût du jourplus tôt, plus enclinsPour en savoir thriller pour suivre la cavale d’unele bon vieux polar à la française.plus sur nous,tournez ces pages. femme cynique au bout du rouleau, kidnappeuse d’enfant pour tenter d’échapper à sa déchéance.Et toutes les sorties de la semaine. aLire pages 31 à 33à l’obésité : les adolescentsne sont plus tout à faitce qu’ils étaient. Page 34Gallimard Algérie 60 DA, Allemagne 1,90 ¤, Antilles-Guyane 1,90 ¤, Autriche 2,00 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 400 F CFA, Canada 3,25 $, Côte d’Ivoire 1 400 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 20 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 400 F CFA, Grande-Bretagne 1,40 £, Grèce 2,00 ¤, Hongrie 650 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,00 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Maroc 10 DH, Norvège 24 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 1,90 ¤, Sénégal 1 400 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 25 KRS, Suisse 2,90 FS, Tunisie 1,8 DT, USA 3,30 $, Afrique CFA autres 1 400 F CFA,
  • 2. 2 0123Mercredi 12 mars 2008EditorialL’emploi au milieu du gué Sarkozy et Israël L a polémique sur le pouvoir d’achat est un exception à la règle. Les 25 millions d’actifs ont étédix ans, avec une croissance équivalente, la France signe qui ne trompe pas : le chômagedépassés en 1985, et les 28 millions devraient l’être voyait au mieux son chômage se stabiliser. Dans une n’est plus la principale préoccupation descette année. Comme le prouve la baisse du chôma-économie industrielle, ce sont les gains de producti- Ce n’est peut-être qu’un hasard du calendrier Français. Cette peur n’a pourtant pas dis-ge, la croissance est suffisante pour encaisser cette vité qui provoquent la croissance et génèrent doncdiplomatique, mais il n’en est pas moins paru. Le retentissement provoqué par la augmentation. En 2007, pas moins de l’emploi. Mais, en 2007, en France, l’emploi et lasignificatif que Shimon Pérès soit le pre- fermeture annoncée de l’usine ArcelorMittal de300 000 emplois ont été créés. Quasiment un croissance économique ont progressé au même ryth- Gandrange en témoigne. Ces sentiments contradic-record. Dans certains secteurs, c’est l’euphorie. me (+ 1,9 %). Si ces chiffres se confirment, cela signi-mier président étranger à se rendre en visite toires correspondent assez bien à la réalité statisti-L’Association pour l’emploi des cadres (APEC),fie que les gains de productivité ont été nuls. Sansd’Etat en France depuis l’élection de Nico-que : avec 7,5 % d’actifs sans emploi en métropole, gérée par les partenaires sociaux, estime que doute parce que, dans une économie de services, las Sarkozy. Le président de la République se veut un le chômage retrouve un plancher qu’il n’avait pas d’autres critères sont à prendre en compte. Réduire « ami véritable du peuple juif et de l’Etat d’Israël » et atteint depuis 1983, mais il n’a pas disparu pour les emplois créés en 2007 à des « petits boulots » est qualifié comme tel par les dirigeants israéliens. Son entrée à l’Elysée a été saluée par les dirigeants autant. Dans certains départements – le Nord, l’Hé- rault, le Gard, les Bouches-du-Rhône, notam- Analyse serait excessif. Néanmoins, une partie d’entre eux – entre 50 000 et 100 000 – seraient des services aux israéliens, même si, après une période très tendue, les ment –, il dépasse même encore les 10 %.particuliers, des emplois à temps très partiel. relations entre les deux Etats s’étaient un peu amélio-La référence à 1983 ne doit pas laisser croire que Frédéric LemaîtreRésultat : 1,4 million de personnes (soit 5,6 % rées avec la visite à Paris en 2005 d’Ariel Sharon. nous sortons d’un tunnel long de vingt- Editorialiste des actifs), salariées à temps partiel, souhaiteraient Mais Jacques Chirac était toujours considéré commecinq années. Au dernier trimestre 2001, le taux detravailler davantage. Dans certains secteurs comme chômage était certes un peu plus élevé (7,7 %), mais66 000 nouveaux emplois de cadres ont vu le jourla grande distribution, la pression est forte pour que le continuateur gaulliste de la « politique arabe de la nous étions encore plus près de la barre desen 2007, une progression de 23 % par rapport à l’an-les directions favorisent le passage à temps complet France ». deux millions de chômeurs (2,048 millions, contre née 2006. Alors que cette catégorie sociale connaît de leurs salariés. Par ailleurs, 700 000 personnesDès avant son élection, M. Sarkozy avait pris ses dis- 2,084 aujourd’hui). Pour mémoire, le million de une situation de plein emploi, avec un taux de chô- sans emploi disent vouloir travailler. Mais comme tances avec cette filiation. Non seulement il se refusait chômeurs a été dépassé (à la hausse cette fois) aumage de 3,8 %, l’APEC prévoit pour 2008 une nou-elles n’ont pas effectué de démarche récente ou ne à répéter les déclarations officielles et équilibrées sur ledeuxième trimestre 1977, et les deux millions velle progression de 25 % des recrutements. sont pas disponibles dans les deux semaines à conflit israélo-palestinien. Il les qualifiait de « palino- sept ans plus tard. Le pire – 10,9 % et 2,8 millions Malgré la crise actuelle, banques et assurancesvenir, elles ne sont pas comptabilisées parmi les dies » contredites par la tradition du ministère des affai- de chômeurs – remonte au deuxième trimestre desont les secteurs les plus porteurs. Même si l’indus- demandeurs d’emploi. res étrangères consistant à « diaboliser Israël ». Il expri-l’année 1997. trie recrute, ce secteur continue, globalement, de mait franchement sa proximité avec l’Etat hébreu et il Malgré tout, pourquoi bouder notre plaisir ? détruire des emplois. Heureusement, les services et Inégalités salariales Alors qu’à la fin des années 1990 certains déclinolo- la construction en créent bien davantage. Même On le voit : la situation de l’emploi s’améliore était soucieux de ne pas le voir se perdre dans le rôle de gues nous avaient prédit la fin du travail, il n’en est sans les turpitudes de ses dirigeants, l’Union desmais reste insatisfaisante. Son évolution risque l’agresseur alors qu’il le tenait pour la victime. Il n’est rien. Il n’y a même jamais eu autant de salariés surindustries et des métiers de la métallurgie (UIMM)même d’accentuer les inégalités, avec, d’un côté, les donc pas étonnant qu’il ait été reçu en Israël en hom-la planète. Mieux : malgré l’arrivée tout à fait excep- n’aura plus demain la place qui était la sienne hier. cadres toujours très recherchés, et donc correcte- me d’Etat au temps où il était simple président detionnelle de centaines de millions de Chinois et d’In-Les services vont prendre le relais.ment rémunérés, et, de l’autre, une multiplication l’UMP.diens sur le marché du travail mondial, l’Occident Cette transformation explique une partie du mys- d’emplois peu qualifiés. On peut regretter cetteMais l’amitié crée des obligations. A l’instar d’unvoit à la fois sa population active augmenter et sontère. Impossible autrement de comprendre pour-situation, mais ne soyons pas hypocrites : un pays autre ami d’Israël, François Mitterrand, plaidant pourtaux de chômage diminuer. La France ne fait pas quoi le secteur privé crée tant d’emplois. Il y a qui, chaque année, laisse 160 000 jeunes sortir du la création d’un Etat palestinien à la tribune de la Knes-système scolaire sans diplômes ne peut pas espérer set, M. Sarkozy est convaincu que son soutien de princi-avoir une économie qui ne reposerait que sur des pe à Israël lui impose de mettre en garde ses dirigeantsUIMM par Nicolas Vial emplois stables et qualifiés. C’est pour cette raison que, de Martine Aubry à la CFDT, une partie de la contre une politique qu’il juge contraire aux objectifs gauche préconise depuis longtemps le développe- poursuivis. Ce « langage de la vérité » l’amène à réité-ment des « emplois de proximité ». rer la position classique de la diplomatie française : laComme le note Patrick Artus, économiste chez meilleure garantie de sécurité pour Israël est la créa- Natixis, la France (comme l’Espagne et l’Italie) voit tion d’un Etat palestinien moderne, démocratique et ses inégalités salariales s’aggraver parce que des viable avant la fin de 2008, et cette création suppose la personnes exclues jusqu’ici du marché du travail fin de la colonisation. obtiennent des emplois peu qualifiés. La situationCar, sur le fond, la politique de la France au Proche- est différente (et pire) en Allemagne, où, en six ans, la part de la population menacée de pauvreté (car Orient n’a pas fondamentalement changé depuis l’élec- gagnant moins de 70 % du salaire médian) a bondi tion de M. Sarkozy. On pourrait même soutenir qu’en de 18,9 % à 25,4 %. Pas moins de cinq millions d’Al- dix mois le président de la République a mené une poli- lemands ont quitté la classe moyenne et font partie tique arabe très active, visitant nombre de pays, dudes défavorisés. Schématiquement, l’ascenseur Maghreb au golfe Persique, leur promettant l’aide fran- social monte du sous-sol au rez-de-chaussée en çaise pour construire une industrie nucléaire civile et France, il descend du premier étage au rez-de- annonçant la création d’une base militaire permanente chaussée outre-Rhin. à Abu-Dhabi. Il est vrai que la perception du danger ira-Outre la tertiarisation de l’emploi, l’autre caracté- nien, commune à la France et à Israël, n’est pas étran- ristique de la baisse actuelle du chômage est qu’elle ne semble pas s’accompagner d’une réforme struc- gère à cet activisme. Les dirigeants israéliens savent turelle du marché du travail. Sur les trois spécifici- gré à la France de sa fermeté sur ce dossier. tés du chômage en France – exclusion des jeunes,Mais ce qui a changé surtout entre Paris et Jérusa-des plus âgés et durée d’inscription à l’ANPE plus lem, c’est le climat. Et, comme l’a dit l’ambassadeur longue –, seule la troisième évolue (un peu) dans le israélien en France, dans une atmosphère d’ouverturebon sens. Comme le note le Conseil d’orientation de même les désaccords sont plus faciles. al’emploi – un organisme paritaire rattaché au pre- mier ministre –, « la France présente des résultats cor- rects sur l’emploi des 25-54 ans ». Le problème est Société éditrice du « Monde » SAque « l’emploi des jeunes a décroché depuis les années Président du directoire, directeur de la publication : Eric Fottorino 1970 » et que « l’emploi des seniors s’est effondré dans Vice-président, directeur général : David Guiraud les années 1980 et ne s’est pas amélioré depuis ». Secrétaire général du directoire : Pierre-Yves Romain Conclusion : alors que l’Union européenne s’estDirecteur du « Monde » : Eric Fottorino Directeur adjoint : Laurent Greilsamer fixé comme objectif de parvenir à un taux d’emploi Directeur général délégué : Patrick Collard de 70 % en 2010, il oscille en France autour de Directeur de la rédaction : Alain Frachon 60 %. Un niveau insuffisant pour que les FrançaisDirecteur adjoint de la rédaction : Jacques Buob aient vraiment le sentiment que le chômage ne les Directeur éditorial : Gérard Courtois menace plus. a Rédacteurs en chef : Sophie Gherardi, Patrick Jarreau, Michel Kajmanet Franck Nouchi (« Le Monde 2 ») Responsable de la conception : Eric AzanCourriel : [email protected] artistique : Quintin Leeds ; chef d’édition : Françoise Tovo Délégué général : Olivier Biffaud ; secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco Médiatrice : Véronique Maurus Directeur des relations internationales : Daniel VernetConseil de surveillance : Louis Schweitzer, président La spirale du Proche-Orient Anciens directeurs : Hubert Beuve-Méry (1944-1969), Jacques Fauvet I(1969-1982), André Laurens (1982-1985), André Fontaine (1985-1991),tzhak Rabin, le premier ministre israélienperfusion. La suspension des pourparlers qu’ilentre Israéliens et Palestiniens manifestant uneJacques Lesourne (1991-1994), Jean-Marie Colombani (1994-2007) assassiné à Tel-Aviv par un juif extrémiste avait décidée après les bombardements israéliensouverture d’esprit d’autant plus grande qu’ils Le Monde est édité par la Société éditrice du Monde SAen novembre 1995, avait forgé un principe : sur Gaza n’a pas résisté à quelques heures d’entre- n’avaient pas de responsabilités politiques, les Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 15 décembre 2000. Capital social : négocier avec les Palestiniens comme s’il n’y tien avec la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice.contours d’une solution sont connus. Le but est 149 017 497 ¤. Actionnaires directs et indirects : Le Monde SA, Le Monde et Partenaires Associés, Société des rédacteurs du Monde, Société des cadres du Monde, Société des employés du Monde,avait pas de terrorisme, combattre le terroris-On devrait s’en féliciter comme on devrait clair, mais le chemin qui y mène est semé d’embû- Société des personnels du Monde, Fonds commun de placement des personnels du Monde, Société des me comme s’il n’y avait pas de négociations.savoir gré au premier ministre israélien de ne pasches sur lesquelles buttent tous les jours les prota- personnels du groupe des publications de la Vie catholique, Association Hubert-Beuve-Méry, Société des lecteurs du Monde, Le Monde Entreprises, Le Monde Europe, Le Monde Investisseurs, Le MondeEhoud Olmert, son lointain successeur, n’a ni son avoir remis en cause la reprise des négociationsgonistes du drame. Presse, Le Monde Prévoyance, Claude-Bernard Participations, Investmonde.charisme ni sans doute sa vision stratégique, après l’attentat contre la yeshiva de Jérusalem.Toutes tendances confondues, les Israéliens même s’il s’est résolu à accepter le principe deLes apparences au moins sont sauves. Le prési-insistent sur les garanties de sécurité. Cette exigen-Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; télécopieur : 01-57-28-21-21 deux Etats sur le territoire de la Palestine manda- dent George Bush peut continuer à feindre de croi-ce est légitime. Ils veulent même imposer une pério-Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; taire. A la tête d’une coalition dont la longévité estre que l’Etat palestinien verra le jour au côté dede probatoire entre un éventuel accord de paix et sa Par courrier électronique : [email protected]édiateur : [email protected] paradoxalement assurée par la fragilité – person- l’Etat israélien avant la fin de l’année, comme pré-mise en œuvre. Ce serait la période de tous les dan-Abonnements : Par téléphone : de France 0-825-000-778 (0,15 TTC/min) ; ne n’a intérêt à retourner devant les électeurs –, il gers. Car il est probable qu’un accord provoquerait de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48. Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ navigue entre la répression des Palestiniens quiun déchaînement de la violence à côté duquel les vio- Changement d’adresse et suspension : 0-825-022-021 (0,15 TTC/min) Tarif 1 an : France métropolitaine : 374 ¤Internet : site d’information : www.lemonde.fr tirent sur les villes israéliennes depuis la bande de Gaza, l’agrandissement des colonies et la poursui- Chronique lences de ces dernières semaines apparaîtront com- me des incidents et les va-et-vient entre pourpar-finances : http://finance.lemonde.frEmploi : www.talents.fr/ Immobilier : http://immo.lemonde.fr te des pourparlers avec Mahmoud Abbas, sous lalers, suspension et reprise comme des péripéties.Télématique : 3615 lemonde. Documentation : http://archives.lemonde.fr pression des Américains.L’idée d’une force internationale s’imposera Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40International Daniel VernetLe Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 De son côté, le chef de l’Autorité palestiniennealors. Les Européens doivent s’attendre à être sol- est dans une situation encore plus difficile. Il n’avu à la conférence d’Annapolis. Les Européens licités dans une aventure qui sera plus délicate 0123est édité par la Société Editrice du Monde (SA). La reproduction de tout pas les moyens de lutter contre le terrorisme, qu’ilpeuvent continuer à brandir la « feuille de rou-encore que l’opération Finul renforcée au Liban. article est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publicationsa au moins le mérite de condamner verbalement,te », et les Français se réjouir d’avoir récolté, à laIl s’agirait moins de veiller au respect d’un accord et agences de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 puisqu’il a perdu tout contrôle sur les extrémistes.réunion de Paris des généreux donateurs, 7 mil- que d’imposer sa mise en œuvre. D’éviter que la Imprimerie du Monde Et il n’a pas le choix d’interrompre les négocia- liards de dollars (4,551 milliards d’euros) d’aidespirale de la violence ne défasse chaque jour ce12, rue Maurice-Gunsbourg94852 Ivry cedex tions avec Israël. Ce qu’il est convenu de nommer pour les Palestiniens.que les hommes politiques auront mis des annéesPrésident : Patrick Collardpar antiphrase « le processus de paix » est la seu-Tout cela, malheureusement, ne rapproche guè-à tisser. Autrement, d’éviter que ne se perpétue leDirecteur général : Stéphane Corre le justification de son existence politique. Le vou-re la fin d’un conflit aussi vieux que les 60 ans d’Is- quotidien du Proche-Orient. a 80, bd Auguste-Blanqui 75707 PARIS CEDEX 13drait-il qu’il serait vite rappelé à l’ordre par lesraël. Depuis le début des années 2000, avec les PRINTED IN FRANCE Tél : 01-57-28-39-00 - Fax : 01-57-28-39-26 Américains et les Européens, qui le tiennent sous « paramètres Clinton » et l’« accord de Genève »Courriel : [email protected]
  • 3. 0123 Mercredi 12 mars 2008Page trois Immigration 3C’est l’histoire d’Adam, qui voulait fuir les dangers de Grozny et rejoindre sa fiancée à Angers,et qui a obtenu in extremis le formulaire pour demander l’asile. Avant que la règle ne change... Le dernier réfugié tchétchène C’est dans un faubourg d’Angers(Maine-et-Loire), dans le studiode sa fiancée, native, comme lui,de Tchétchénie, qu’Adam Siev, Commentâgé de 28 ans, a posé son baga- ge. Il salue les visiteurs d’un timide « bon- jour », l’un des rares mots de français qu’il assécher connaisse. Visage carré, épaules massives, le jeune homme a l’air étonné d’être là. Il a raison. Sans doute est-il l’un des derniers les filières émigrés tchétchènes à avoir pu gagner la France. L’un des derniers miraculés de cet- te guerre oubliée des confins de la Russie, de l’exil qui n’ait pas, sitôt arrivé à Roissy, été ren- voyé directement à Moscou. Adam SievINTRODUITS par la France dans le débat est un genre de migrant en voie d’extinc- européen, aujourd’hui utilisés par les Etats tion : il a eu finalement accès au formulai-de l’espace Schengen, les visas de transit re de demande d’asile…aéroportuaire (VTA), exigés pour effectuerIl est vrai qu’Adam Siev est un voya-une escale dans un aéroport de transit, per- geur atypique : plutôt que de s’envoler mettent aux autorités de contrôler l’embar- pour l’Europe d’un aéroport d’Ukraine,quement d’étrangers sur les vols internatio- de Biélorussie, de Moldavie voire de Tur- naux non directs. En France, depuis les pre- quie ou d’Egypte – comme le font la majo- miers, institués en 1995, la liste des pays rité des candidats à l’exil d’origine tchét-visés n’a cessé de s’allonger. Elle compte chène –, il a choisi de partir de Moscou, aujourd’hui 22 pays, en plus des 12 soumis avec un billet pour Alger via Paris ou, à cette obligation dans l’ensemble de l’espa- plus exactement, via Roissy. Ce choix ce Schengen, un record en Europe. La liste inhabituel se révélera payant.nationale espagnole, par exemple, compte 8 pays. « On a eu la totale » Les autorités françaises ont ajouté à leur lis-« Pour aller en Algérie, on a besoin te, par arrêtés des 15 janvier et 1er février, d’un visa. Mais on l’obtient assez facile-Djibouti et « les Russes provenant d’un aéro- ment », explique Assia M., 24 ans, en port situé en Ukraine, Biélorussie, Moldavie, France depuis sept ans, mariée religieu-Turquie ou Egypte ». Hasard ? Ces ajouts sement à Adam. Les jeunes gens commu- ont eu lieu après un pic d’arrivées, fin niquent le plus souvent par téléphone décembre 2007, de personnes fuyant des mobile. Adam n’a qu’une idée en tête :situations de guerre en Somalie (souvent rejoindre Assia, qui vit et travaille à en l’occurrence sous couvert d’un docu- Angers depuis six ans. Loin des soldats ment de Djibouti) ou en Tchétchénie. et des check-points de Grozny. Le Cette mesure vise, affirme le ministère dimanche 27 janvier, Adam décolle dede l’immigration, à assécher les filières Moscou. L’avion se pose quelques heu- d’immigration clandestine transitant par res plus tard sur le Tarmac de Roissy.Paris. Les associations constatent que « ce « J’avais dit à Adam : quand tu arrives,sont les principales nationalités sollicitant va tout de suite voir un agent de police et l’asile à la frontière qui font l’objet d’une telle demande le droit d’asile », poursuitmesure ». « Leur instauration a immédiate- Assia. Ce qu’il fait, docilement. ment pour effet de faire chuter voire de neu-Conduit au local de police, où patientetraliser la demande d’asile en provenance de déjà une famille de Tchétchènes en prove-Assia et Adam, chez eux à Angers, où la jeune femme est installée depuis six ans. FRANCK TOMPS POUR « LE MONDE » ces Etats », relèvent le Groupe d’informa- nance du Caire, le jeune homme doit don-tion et de soutien des immigrés (Gisti) et ner son passeport, ses billets d’avion etAssia décide de venir l’attendre, avec unecar suspectes d’« aide à l’entrée et au mulaire de demande d’asile. Peut-êtrel’Association nationale d’assistance aux son téléphone mobile, que les policiersde ses amies tchétchènes. Elle appréhen-séjour irrégulier » d’un étranger.sera-t-il finalement débouté et expulséfrontières pour les étrangers (Anafé) dans « éteignent aussitôt ». Quant à la deman-de un peu, forcément. Pour la jeune fem- « On a eu la totale : les menottes, les inter- du territoire français. Mais au moinsun recours en annulation des arrêtés fixant de d’asile, pas question. Il a beau dire etme, aussi, c’est un moment crucial. rogatoires interminables, la fouille au corps à aura-t-il la possibilité – prévue par la loi la liste des ressortissants soumis au VTA. demander, les policiers restent de mar- L’avion se pose à l’heure et Assia aper- deux reprises, et une nuit de détention », résu-– de plaider sa cause. En attendant, il estRecours que doit examiner, jeudi 13 mars, bre. Impuissant, Adam est conduit sous çoit la silhouette d’Adam, à travers la me Assia. Ses copains, Jeanne M., une étu-lui aussi relâché, sur décision du juge desle Conseil d’Etat. bonne escorte jusqu’à « son » avion, enbaie vitrée du terminal 2B. Ils se font diante d’origine rwandaise, et Jean A., libertés et de la détention de Bobigny.« Depuis l’instauration de deux nouveaux partance pour Alger. Après tout, n’est-cesigne. La jeune femme interpelle un employé dans un fast-food et Angevin pureAdam Siev ne le sait pas, mais il est unVTA, pratiquement plus aucun Somalien ou pas la destination marquée sur son agent de la police des frontières, pour souche, réunis autour d’un café, dans une « miraculé » : depuis le 1er février, l’obliga-Tchétchène n’arrive à Roissy, observe Caroli- billet ? Arrivé à Alger, avec son visa ensavoir ce qui va se passer. Le fonctionnai- brasserie d’Angers, sourient. L’incidenttion d’un visa de transit aéroportuairene Maillary, de l’Anafé. Extrêmement diffici- bonne et due forme, il téléphone à Assia.re se montre aimable, Assia lui parle de la fait partie du passé. Car l’histoire, cette fois, (VTA) interdit à l’immense majorité desles à obtenir, les VTA ont pour effet d’empê- Il ne parle ni le français ni l’arabe. Et le Tchétchénie, elle lui explique la situation s’est bien terminée. Quand l’avocate com- Tchétchènes candidats à l’exil de quitter la cher l’embarquement sur des vols internatio- tchétchène n’est pas franchement à lad’Adam – qui fuit les persécutions et les mise d’office rencontre les deux femmes,Russie. « Il va devenir de plus en plus compli-naux de personnes tentées de demander l’asi- mode parmi les personnels de l’aéroportviolences. Le fonctionnaire semble atten- mardi 29 janvier, elle ne comprend pas ce qué d’arriver jusqu’en France. Mais, relèvele au cours d’un arrêt en France. » de Dar El-Beida. tif. Comme en passant, il demande à faire qu’elles font là. Il faudra pourtant attendre Martin Rosselot, coordinateur du ComitéJusqu’au dernier trimestre 2007, le tauxAssia, en revanche, maîtrise parfaite-une copie de ses papiers d’identité. Assial’après-midi pour qu’on les relâche.tchétchène, cela n’aura pour effet que de ren- d’amission des Tchétchènes était de ment la langue d’Albert Camus et dene se méfie pas. Elle propose même deAdam, placé en zone d’attente, subit leforcer le commerce parallèle et les filières clan- 100 %. Dans un rapport publié en novem- Kateb Yacine : c’est elle, par téléphone servir d’interprète, en cas de besoin.même traitement. Il a détruit son passe-destines. Car les Tchétchènes continueront à bre 2006, la Commission nationale consul- mobile interposé, qui, de Paris, parlemen- Après tout, elle connaît la France. Elle- port, ses titres de transport et tout ce quis’exiler. » Selon lui, cela en découragera tative des droits de l’homme (CNCDH) te avec l’employée algérienne de la com- même est devenue française en 2006. pouvait permettre de déterminer sa natio- peut-être quelques-uns qui venaient pour appelait les autorités françaises à « s’abste- pagnie Air France, afin d’avancer la dateElle a confiance. Toujours flanquée denalité : pour pouvoir le remettre dans un des raisons économiques, mais certaine-nir d’imposer l’exigence de VTA aux ressortis- de retour d’Adam. Ce dernier obtient une son amie tchétchène, elle suit l’hommeavion à destination de Moscou, les autori-ment pas ceux qui ont des « raisons vala-sants de pays en grande instabilité politique réservation sur le vol du lendemain, lun-jusqu’au local de police. Et le piège setés françaises doivent d’abord prouverbles et légitimes » de demander l’asile. a et en proie à la violence, dont sont originaires di 28 janvier. Cette seconde escale pari-referme : les deux jeunes femmes appren-qu’il est russe. Cette fois-ci, il a donc leCatherine Simonde nombreux demandeurs d’asile ». a sienne représente son ultime chance. nent qu’elles sont placées en garde à vue,temps et l’opportunité de remplir le for- et Laetitia Van Eeckhout L.V.E.PARIS3/5 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORÈTEL. 0 1 44949595DOLCEGABBANA.IT
  • 4. 4 International0123 Mercredi 12 mars 2008 Diplomatie La visite d’Etat à Paris du président Shimon Pérès illustre « l’ancienneté » de l’amitié franco-israélienneM. Sarkozy appelle à la création d’un Etat palestinien avant fin 2008’est un « ami d’Israël » qui a côté tenu à adopter « le langage de nu Daniel Shek, l’ambassadeurprésidents de l’Assemblée natio-Creçu un « ami de la Fran-ce », lundi 10 mars, en fin d’après-midi, à l’Elysée. En réser- la vérité ». Au cours de l’entretien, d’Israël en France, quelques jours puis lors du dîner donné en l’hon- avant l’arrivée de M. Pérès en Fran- neur de M. Pérès à l’Elysée, le pré- ce. « Mais dans l’atmosphère d’ami-nale et du Sénat et le maire deParis. Il inaugurera, jeudi, leSalon du livre, dont l’invité d’hon- vant au président israélien, Shi- sident de la République a déclaré : tié, d’ouverture, de dialogue quineur est Israël, qui commémore mon Pérès, la première visite « En tant qu’ami je vous dis que la règne aujourd’hui entre nous, même cette année le 60e anniversaire de d’Etat accordée à un homologuesécurité d’Israël passe par l’arrêt de les désaccords sont plus faciles. » sa création. L’événement est boy- étranger depuis le début de son la colonisation. » Une positionLa rencontre entre MM. Sarko- cotté par plusieurs pays arabes ; quinquennat, Nicolas Sarkozyrépétée alors même que le gouver- zy et Pérès a aussi été l’occasion une attitude déplorée par entendait illustrer « la force et nement israélien vient de donner de souligner des analyses conver- M. Pérès. l’ancienneté de l’amitié qui lie [les]son feu vert à lagentes sur d’autres dos- Les fastes réservés à la visite ne deux peuples ». construction de 750siers, tels que le nucléai- doivent pas masquer le caractèreLes deux hommes se sont ren- logements dans une « La Francere iranien. « Lui, com- essentiellement symbolique du contrés durant une heure, dès colonie proche de Jéru- nous a beaucoupme nous, sommes d’ac- déplacement de M. Pérès en Fran- l’arrivée du chef de l’Etat d’Israëlsalem, en Cisjordanie. aidés à la période cord pour voir en l’Irance. En dépit de la stature interna- sur le sol français. A l’issue de« Ma conviction est la plus critique le plus grand dangertionale acquise par le Prix Nobel l’entretien, M. Pérès s’est félicitéclaire, a aussi insisté de notre aujourd’hui », a décla- de la paix sur les sujets diplomati- histoire » d’avoir en M. Sarkozy « un amiM. Sarkozy, la meilleure ré M. Pérès. « Un Iranques, M. Pérès n’a aucun pouvoir véritable du peuple juif, un amigarantie de sécurité pourdoté de l’arme nucléairede décision dans son pays. honnête et vrai de l’Etat d’Israël, Israël, c’est la création Shimon Pérès est inacceptable », aEn juin, lors de la visite qu’il sans aucune ambiguïté » et a sou- d’un Etat palestinienrépété M. Sarkozy lun-effectuera en Israël et dans les ter- ligné que cette visite le ramenaitmoderne, démocratique et viable di soir, précisant que « la France ritoires palestiniens – et non plus « cinquante-trois ans en arrière, avant fin 2008 », date arrêtée par sera toujours aux côtés d’Israëlen mai, afin, sans doute, de ne pas âge d’or des relations franco-israé-les accords intervenus en novem- quand son existence sera mise eninterférer avec les commémora- liennes. La France nous a beau- bre 2007 à Annapolis (Etats- cause ».tions officielles de la création d’Is- coup aidés à la période la plus criti-Unis) entre Israéliens et Palesti- Le projet d’Union méditerra-raël –, M. Sarkozy aura l’occasion que de notre histoire ».niens. « Les paramètres d’un règle- néenne défendue par le président de rencontrer le premier ministreIllustrant une nouvelle fois sament sont connus. Tout est désor- français, qui souhaite y associerisraélien et de s’exprimer devant conception d’une amitié « exigean-mais affaire de volonté. »Israël, ainsi que la volonté françai-la Knesset. Il en profitera peut- te », le président français a de son « Au moins M. Sarkozy n’est pas se d’inclure l’Etat juif dans la fran-être pour aller admirer les 3 600 soupçonné de double langage », se cophonie ont également été oliviers plantés au sud de Tel- La colonisation provoquefélicite un diplomate israélien. salués par le président israélien.Aviv, que le président israélien lui un concert de protestations « L’intimité retrouvée [entre lesDurant ses quatre jours de visi-a offerts dans le cadre de la visite deux pays] n’empêchera pas les te, M. Pérès aura l’occasion de ren-d’Etat. a Le président Nicolas Sarkozy accueille son homologue israélien, L’annonce, dimanche 9 mars, par désaccords entre nous », avait recon- contrer le premier ministre, lesStéphanie Le BarsShimon Pérès, à son arrivée à l’Elysée, lundi 10 mars. JACQUES BRINON/AP Israël de la construction de 750 logements dans une colonie proche de Jérusalem, en Cisjorda- nie, a suscité, lundi 10 mars, un concert de protestations interna- « Une relation forte » qui oscille au gré des événements et des guerres tionales. Les Etats-Unis, principal allié de l’Etat juif, ont jugé cetteLA VISITE d’Etat de quatre jours autorités israéliennes n’ont toute- appréciation critique de la politi- est considéré comme pro-arabe et neurs rendus par la France à Yas- décision « inopportune ». Lecommencée, lundi 10 mars à fois jamais reconnu disposer de que israélienne. Les relations ne favorable aux Palestiniens. Sa visi- ser Arafat après sa mort, le secrétaire général de l’ONU, BanParis, par le président israélien, l’arme atomique.sont ni bonnes, ni mauvaises. te à Jérusalem en octobre 1996 est 11 novembre 2004, à l’hôpital Ki-moon, a souligné que les colo- Shimon Pérès, « résume, selon Le climat entre les deux paysElles oscillent au gré des événe- restée dans toutes les mémoires. militaire Percy de Clamart, achè- nies sont « contraires (…) au droit lui, soixante ans de l’histoire d’Is-s’est ensuite dégradé. La fameuse ments et des guerres. L’invasionFurieux des excès de zèle des servi- vent de pourrir la situation. Elie international ». Et le gouverne-raël, durant lesquelles la France aphrase du général de Gaulle pro-du Liban en 1982 n’est guèreces de sécurité israéliens, il avait Barnavi, ancien ambassadeur ment allemand a jugé que la déci- joué un rôle extrêmement impor-noncée le 27 novembre 1967 :menacé de reprendre l’avion. d’Israël en France, parle alors de sion israélienne était un « dangertant ». « Je suis venu lui dire mer- « Un peuple d’élite, sûr de lui et Les relations continuèrent de « grave francophobie en Israël ». potentiel » pour le processus de paix. Interrogé sur ce point, lundi, ci », a-t-il déclaré dans un entre- tien au Figaro. Shimon Pérèsdominateur », scelle une rupturepolie avec Israël et une nouvelleEclairage se dégrader avec l’arrivée d’ArielSharon au pouvoir enUn pic a été atteint. La décrue du désamour commence consa- le président israélien, Shimonn’est pas rentré dans les détails. orientation pro-arabe de la politi- février 2001 pour devenir carré- crée par le voyage d’Ariel Sharon, Pérès, a déclaré : « Je ne penseMais il aurait pu mentionner que que française. L’époque du sou- Michel Bôle-Richard ment mauvaises. Le 19 octobreen juillet 2005. Il salue les efforts pas qu’Israël crée de nouvelles c’est grâce aux Mirages français tien à l’Etat naissant et de la gran- 2003, le quotidien Maariv publie de la France dans la lutte contre implantations. » – (AFP.) qu’Israël a remporté la guerre de amitié qui a conduit à l’aventu- appréciée par François Mitterrand une photo de Jacques Chirac avec l’antisémitisme. Jacques Chirac des Six-Jours (1967) en détrui-re conjointe de Suez (avec la qui, à l’époque, prône la créationce titre, « Le collaborateur »,fait valoir que « par-delà les sant au sol l’aviation égyptienne. Grande-Bretagne), en octo-d’un Etat palestinien. Comme le expliquant que le chef de l’Etat malentendus, la réalité est celle publicationsEt que Paris a permis à l’Etat juifbre 1956, est terminée. Israël se reconnaît aujourd’hui un diploma- représente « le visage de l’antisé-d’une relation forte » entre les judiciaires d’acquérir ce que M. Pérès lui-tourne alors vers les Etats-Uniste israélien, « c’était inaudible pourmitisme français ». Le 18 juilletdeux pays. L’arrivée de Nicolas 56, bd Mission Marchand 92411 Courbevoie cedex même avait appelé, il y a quel-qui deviennent le grand allié et le les Israéliens et aujourd’hui c’est au2004, Ariel Sharon invite les juifsSarkozy au pouvoir ne fait que Tél. 01 49 04 01 85 - Fax. 01 43 33 51 36 ques années, « une capacitépourvoyeur d’armes. cœur de notre politique ».de France à émigrer « d’urgen- renforcer les retrouvailles après www.osp.fr - [email protected] nucléaire », en l’occurrence un Au fil des ans, Paris va désor- La France est alors de plus en ce » en Israël pour fuir « un anti-une longue bouderie. aEXTRAIT DES MINUTES DU réacteur et du combustible. Lesmais garder ses distances et sonplus marginalisée. Jacques Chirac sémitisme déchaîné ». Les hon- (Jérusalem, correspondant)GREFFE DE LA COURD’APPEL DE PARIS Par arrêt de la 9ème chambre (section B) TUNISIELIBAN SEIZIÈME REPORT DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE KURDISTAN IRAKIEN de la cour d’appel de Paris du 11 janvier 2008, DE CASABIANCA Al-Qaida revendique Didier, né le 6 septembre 1947 à Schaerbeck, Bruxelles (Belgique), de l’enlèvement de deux touristes autrichiensLe blocage politique au Liban pèseAgression contresur l’organisation du sommet arabe de Damas une«journaliste Bernard DE CASABIANCA et de TUNIS.Labranche d’Al-Qaida au HERILIER Colette, demeurant 12 rue Rosa Bonheur 75015 Paris, a été Maghreb a affirmé avoir enlevé condamné à 18 mois d’emprisonne- ment avec sursis, la publication de un couple de touristes autri- chiens porté disparu depuis la BEYROUTHdu Monde »24 novembre 2007, le conseil desSleimane, considéré comme le l’arrêt par extraits dans le Journalmi-février dans le sud tunisien, ministres exerce les prérogatives meilleur candidat de compromis L’ENVOYÉE SPÉCIALE du Mon-CORRESPONDANTE Officiel ainsi que dans les quotidiens le Monde et le Figaro, et l’affichage selon un enregistrement diffusé, Le président du Parlement liba- présidentielles. Or, le régimeentre l’opposition et la majorité. de en Irak, Cécile Hennion, a été de l’arrêt, par extraits, pendant 3 moislundi 10 mars, par la chaîne denais, Nabih Berri, ne cherche plussyrien et la majorité politique liba-Pour Riyad et Le Caire, le pays agressée, samedi 8 mars, dans son sur les panneaux réservés à l’affichage télévision Al-Jazira. Le porte-à justifier les reports successifs de naise sont à couteaux tirés.du Cèdre cristallise désormais les hôtel d’Erbil (Kurdistan irakien), des publications officielles à la mairieparole du ministère autrichien l’élection du chef de l’Etat. En Le roi Abdallah Ben Abdel Aziz,griefs retenus contre le régimepar un homme cagoulé et armé de la commune où le contribuable a son domicile, pour : SOUSTRAC-des affaires étrangères a indiquéquelques mots, il a fait annoncer,d’Arabie saoudite, et le présidentsyrien auquel il est aussi reprochéd’un couteau. Elle a été griève- TION A L’ETABLISSEMENT OU que Vienne allait « vérifier la cré- lundi 10 mars, l’ajournement de égyptien, Hosni Moubarak – lesson alliance avec l’Iran et sa politi- ment blessée aux mains dans la AU PAIEMENT DE L’IMPOT :dibilité » de l’enregistrement.deux semaines de la réunion dudirigeants des deux plus puissantsque vis-à-vis de la Palestine et delutte avec son agresseur, qui a fina- OMISSION DE DECLARATION - Selon la presse autrichienne, lesParlement qui devait être consa-Etats arabes – ont fait savoir qu’ils l’Irak. Par la persuasion ou les lement pris la fuite. Après avoir FRAUDE FISCALE, courant 2002, à Paris, infraction prévue par l’articledeux noms donnés par Al-Qaidacrée, mardi, à ce scrutin. Ce seiziè- lieraient leur présence à celle d’unpressions, ils ont tenté, en vain àété hospitalisée à Erbil, où elle a 1741 AL.1 du Code général des sont bien ceux des touristes por-me report depuis la fin septem- président libanais. Dans le cas ce jour, de convaincre le prési- subi une intervention chirurgica- impôts et réprimée par les articles tés disparus. – (AFP.) bre 2007 reflète l’impasse politi-contraire, ils se feraient alors repré- dent syrien, Bachar Al-Assad, de le, elle a quitté l’Irak mardi matin 1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 duque interne qui pèse désormaissenter par des responsables delâcher du lest au Liban. Damas 11 mars, et devait être rapatriée Code général des impôts, l’article 50 § I Loi 52-401 du 14/04/1952. OMIS- IRAK sur le succès du sommet arabe deuxième rang. D’après des sour-nie être en mesure d’imposer à dans la journée à Paris. Au terme SION D’ECRITURE DANS UN Huit soldats américains tués prévu, les 29 et 30 mars, à Damas.ces de la majorité libanaise, le roises alliés libanais une solution de deux jours d’enquête, la police D O C U M E N T C O M P TA B L E :BAGDAD. Trois soldats améri-La tenue du sommet n’est pas Abdallah II de Jordanie et d’autres qu’ils rejettent. Elle a par ailleursd’Erbil a annoncé, lundi, dans un FRAUDE FISCALE, courant 2001, à cains et un interprète irakien ont compromise. Ce qui l’est, c’est lechefs d’Etat pourraient les imiter. clamé qu’elle ne braderait pas lecommuniqué, avoir « identifié et Paris, infraction prévue par l’article 1743 AL.1 1° du Code général desété tués, lundi 10 mars, par l’ex- niveau de la représentation des Liban sur l’autel du sommet. arrêté le criminel qui a attaqué » impôts, les articles L.123-12, L.123- plosion d’une bombe dans le cen- Etats arabes à cette réunionAlliance avec TéhéranVia ses alliés libanais, le pouvoir Cécile Hennion, et précise que 13, L.123-14 du Code de commerce et tre-nord de l’Irak. Le même jour,annuelle, lors de laquelle le prési- Une majorité de dirigeants ara-syrien exerce au Liban une capaci- « son dossier a été transféré au tri- réprimés par les articles 1743 AL.1,cinq autres GI sont morts dans dent en exercice – actuellement bes accusent la Syrie d’entraver le té de paralysie des institutions.bunal ». L’homme, qui est passé 1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 du Code général des impôts, l’article 50 un attentat-suicide à Bagdad. Lesl’Arabie saoudite – passe le relais scrutin présidentiel, via les objec-Pour des sources arabes et occiden-aux aveux, est un employé de l’hô- §I de la Loi 52-401 du 14/04/1952. La soldats étaient descendus de leurau pays hôte. Damas assure qu’autions et les conditions posées partales, il en use pour obtenir, notam-tel où notre journaliste résidait. Cour a, en outre ordonné, aux frais dublindé pour visiter certaines desmoins 9 chefs d’Etat – sur les 22 ses alliés de l’opposition libanaise. ment, des garanties concernant le Le Monde témoigne sa recon- condamné : 1° la publication de cet boutiques qui ont rouvert ces der- membres de la Ligue arabe – ont Ce qui bloque la mise en œuvretribunal à caractère international naissance aux autorités du Kurdis- arrêt, par extrait, dans le J.O. et les quotidiens le Monde et le Figaro. 2°niers mois dans l’ancien quartierconfirmé leur présence. A en croi-d’une « feuille de route » arabe des- chargé de juger les responsables tan irakien, qui ont mis tout en l’affichage de cet arrêt, par extrait,prospère d’Al-Mansour. Dans la re un de ses responsables, la Ligue tinée à sortir le Liban de la crise. Le présumés de l’assassinat de l’an-œuvre pour soigner Cécile Hen- pendant 3 mois, sur les panneauxprovince de Diyala, au nord-estignorait encore, lundi, de quelssecrétaire général de la Ligue arabe, cien premier ministre libanais,nion et conduire l’enquête. Le réservés à l’affichage des publications de Bagdad, une femme kamikazechefs d’Etats il s’agissait. Ce mêmeAmr Moussa, a rappelé, dimanche,Rafic Hariri. Damas veut mettre àjournal remercie également le officielles de la commune de 75015s’est fait exploser dans le bureau jour, le Liban était le seul pays ara-que ce plan d’action donne la priori- l’abri d’éventuelles poursuites desQuai d’Orsay, et tout particulière- Paris où le contribuable a son domici- le. Pour extrait conforme délivré à d’un chef tribal rallié aux Améri- be à ne pas avoir encore été invité té à l’élection d’un président – en responsables syriens qui seraientment le docteur Frédéric Tissot, Monsieur le procureur général sur sacains, tuant Cheik Taher Gadba-au sommet. Compte tenu de lal’occurrence le commandant en impliqués dans cet assassinat. a consul de France à Erbil, qui a été réquisition. Pour le Greffier en Chef.ne Al-Kharki. – (AFP.) vacance de la présidence depuis lechef de l’armée, le général Michel Mouna Naïmun précieux soutien. a
  • 5. Le progrès a un nom. En fait, il va en avoir maintenant 10.000, rassemblant les buts et aspirations de femmes aux quatre coins du monde.Le programme 10,000 WomenSM a été conçu pour mettre à la disposition des femmes qui y participeront les moyensde réaliser ces aspirations. Grâce à des partenariats avec des universités de pointe et des organismes de développement,10,000 Women leur donnera accès à une formation à l’entreprenariat et à la gestion, impactant ainsi de manière profondeet durable les économies locales, avec un effet d’entraînement sur les générations futures. La formation sera complétéepar un programme de tutorat et l’accès à un réseau international, avec la participation active des collaborateurs deGoldman Sachs. Pour plus d’informations : 10000women.org © 2008, The Goldman Sachs Group, Inc., All rights reserved.
  • 6. 6 International 0123Mercredi 12 mars 2008 BIRMANIE TROISIÈME MISSION D’IBRAHIM GAMBARI L’émissaire de l’ONU s’est heurtéLe dalaï-lama dénonce la répression à la ligne dure de la junte birmane« inimaginable » de Pékin au Tibet BANGKOKque leurs enfants ont conservé la nationa- CORRESPONDANTlité du Royaume-Uni. L’envoyé spécial des Nations unies sur la Si M. Gambari a entendu, dans le huis- Birmanie, Ibrahim Gambari, s’est vu clos de ses entretiens, des propos plus opposer un refus confinant aux sarcas- amènes, il les a, sur le moment, gardés mes, de la part de la junte, à ses tentatives pour lui. Le chef de la junte, le général de débloquer la situation entre le pouvoir Than Shwe, l’a snobé. Le ministre de l’in- militaire et l’opposition. Au cours d’une formation, le général Kyaw Hsan, lui a visite de cinq jours en Birmanie, M. Gam- fait publiquement la leçon en l’accusant bari a rencontré à deux reprises la chef de de placer des paroles d’encouragement file de la Ligue nationale pour la démocra- dans la bouche de l’opposante, Prix tie (LND), Aung San Suu Kyi, autorisée Nobel de la paix. pour l’occasion à quitter son domicile de L’envoyé de l’ONU a reconnu que le Rangoun, où elle est assignée à résiden- « centre » de ses « franches » conversa- ce. Rien n’avait filtré de leurs entretiens tions avait été occupé par la question des au départ du diplomate de l’ONU, lundi sanctions occidentales à l’encontre de la 10 mars.junte. il a laissé entendre queCe qui avait, en revanche, les militaires ne bougeraient été rendu public de ses conver-C’est, semble-t-il,pas tant que celles-ci demeure- sations avec des représentantssous la pression raient en l’état. Les Etats-Unis de la junte, par celle-ci, n’étaitde Pékin que les viennent, au demeurant, de nullement encourageant. A lamilitaires birmans renforcer les leurs en frappant proposition que l’ONU assisteavaient acceptéd’interdit tout rapport avec des le régime dans l’organisationde recevoirfirmes contrôlées par divers d’élections prévues pour 2010,M. Gambari hommes d’affaires birmans selon le calendrier adopté paraussi notoirement liés à la jun- les militaires, ces derniers ont sèchement te qu’au trafic de stupéfiants. Des socié- répondu que la question relevait « de la tés ayant pignon sur rue, à Singapour souveraineté nationale » birmane et qu’ils notamment, sont de facto frappées par avaient « assez d’expérience » pour se ces sanctions. débrouiller eux-mêmes.C’est, semble-t-il, sous la pression deAuparavant, les militaires avaient la Chine que les militaires birmans repoussé sans égards diplomatiques avaient accepté de recevoir le médiateurDes moines tibétains en exil en Inde marchent, lundi 10 mars, contre la tenue des Jeux olympiques à Pékin. MANAN VATSYAYANA/AFP l’idée qu’ils puissent amender le projet de l’ONU début mars, pour sa troisième de Constitution qu’ils ont adopté en mission depuis la répression des mani-Le chef spirituel des Tibétainspagnant « de la négation de la liberté reli-gue avec Pékin : « Depuis la reprise de 2007, et s’apprêtent à faire entériner par festations de l’été 2007, alors qu’ils gieuse et de la politisation des questionscontacts directs en 2002 [entre le gouverne- référendum en mai, pour permettre à auraient préféré ne le revoir qu’en avril. vient de se livrer à un virulent religieuses ».ment en exil tibétain et le gouvernement Mme Suu Kyi de briguer un mandat élec- Il reste à M. Gambari à dire au Conseil réquisitoire de la politique de la Au même moment, illustrant ce regainchinois], aucun changement positif ne s’est tif. La « souveraineté nationale », là enco- de sécurité dans quelle mesure la teneur de tension autour de la question tibétai- produit au Tibet, a-t-il regretté. Les autori- re, est invoquée pour interdire pareil rôle de ses conversations à huis clos corres-Chine au Tibet. L’approche des ne, environ soixante-dix moines ont été tés chinoises continuent d’agir de manière à une femme qu’ils considèrent comme pond à l’impression de nette hostilitéJO suscite un regain de tensionarrêtés lundi à Lhassa, après avoir prisque l’on peut qualifier de comportement étrangère à la Birmanie dans la mesure que les généraux ont publiquement faitautour de la question tibétainepart à deux petites marches commémo-inhumain. » où elle a été mariée à un Britannique, passer. arant le soulèvement de 1959. Selon la l’universitaire Michael Aris, décédé, etFrancis DeronPÉKINradio américaine Radio Free Asia, la plus « Génocide culturel »CORRESPONDANTimportante procession a mobilisé quel- Le dalaï-lama, qui n’a cessé de dénon-e dalaï-lama a prononcé, lundi que trois cents religieux qui ont tenté decer le « génocide culturel » en cours sur le PAKISTAN VINGT MORTS DANS LA CAPITALE DU PENDJAB Un nouvel attentat à Lahore illustreL 10 mars, depuis la ville indienne oùil est en exil, un discours d’une rarevirulence contre le régime de Pékin à l’oc- rejoindre le centre-ville à partir du monas- tère de Drepung, situé en périphérie de Lhassa. Les forces paramilitaires chinoi- Toit du monde, a mis de nouveau l’accent sur le fait que « la langue, les coutumes, les traditions du Tibet sont en train de disparaî-casion du 49e anniversaire de sa fuite deses étaient déployées mardi dans la citétre », tandis que l’augmentation de laLhassa, qu’il avait dû quitter précipitam- pour la seconde journée consécutive.population non tibétaine d’ethnie chinoi- l’insécurité persistante au Pakistan ment en 1959 après un soulèvement man-qué de la population de la capitale tibétai- Le discours de Sa Sainteté Tenzing Gyatso, 72 ans, 14e dalaï-lama et Prix se han « a réduit les Tibétains à une insigni- fiante minorité dans leur propre pays ». ISLAMABADqué. Les autorités accusent traditionnel- ne contre l’armée d’occupation chinoise. Nobel de la paix 1989, s’inscrit dans ce Le chef du gouvernement en exil, qui CORRESPONDANTE lement le chef des talibans pakistanais, Contrastant avec son approche habi- contexte crispé. Le chef tibétain semblesiège dans la petite ville himalayenne de Deux explosions meurtrières ont frappé Baitullah Mehsud, mais les experts dou- tuellement plus conciliante à l’égard de désormais découragé après avoir inlassa-Dharamsala (Inde), a cependant affirmé une nouvelle fois, mardi 11 mars, la ville tent de plus en plus de la capacité de celui- la Chine, le chef de l’Eglise tibétaine ablement répété – au risque de s’attirer les qu’il approuvait la tenue en Chine des pakistanaise de Lahore, faisant au moins ci à intervenir aussi souvent et en des dénoncé une « répression continuelle » critiques de jeunes Tibétains en exil pourJeux olympiques. Il a par ailleurs affirmé 20 morts et des dizaines de blessés. Lelieux très éloignés, et avec un tel niveaupar les forces de sécurité du régime etlesquels sa politique trop « molle » n’aqu’il était déterminé à poursuivre sa poli- premier attentat, d’une très forte intensi-d’organisation. des « violations énormes et inimaginablespas porté ses fruits – que « le Tibet fait par- tique modérée « de la voie du milieu ». té, a quasiment soufflé l’immeuble occu-Depuis le 1er janvier, vingt-huit atta-des droits de l’homme », le tout s’accom-tie de la Chine » et qu’il est prêt au dialo- Mais les autorités chinoises ont toujours pé par l’Agence fédérale d’investigation ques – dont quinze suicides – ont été per- choisi d’ignorer ces ouvertures du dalaï- (FIA) alors que le second a visé un bâti-pétrées au Pakistan, tuant près de lama, ne cessant de fustiger ses velléités ment abritant des compagnies privées.300 personnes. La volonté de déstabili-« séparatistes ». us Selon les images des télévisions, des fla- ser le pays paraît être l’objectif de cette La communauté tibétaine en exil a com-Ind ques de sang et des morceaux de corps se campagne qui connaît une ampleur mencé par ailleurs à se mobiliser, cinq mêlaient aux monceaux de gravats et auxrenouvelée depuis les élections du Srinagar CH I N E mois avant le début des Jeux de Pékin que dizaines de voitures incendiées qui18 février remportées par les partis oppo-Islamabadcertains dissidents perçoivent comme l’oc- étaient garées à proximité de l’immeuble sés au président Pervez Musharraf. LesLahore casion d’attirer l’attention sur les ques-PA K I STA NT i b e t de la FIA. groupes soupçonnés de recourir à cette tions des droits de l’homme en Chine. Par-Cet attentat est le troisième à frapper stratégie sont nombreux.Dharamsala H Lhassatis lundi de Dharamsala dans l’intentionI la capitale de la province du Pendjab Le rétablissement de la sécurité seraMA A de passer clandestinement au Tibet etL AY depuis le début de l’année. Le 10 janvier, une des premières tâches auxquellesd’organiser une marche symbolique dansGa nNew Dehli ge Katmandou 26 personnes avaient été tuées lors d’unedevra s’atteler, dans des conditions diffi- N É PA L BHOUTAN leur pays d’origine, une centaine d’exilése attaque-suicide au cœur de la ville et, le ciles, le nouveau gouvernement de coali-Pékinutr tibétains ont été arrêtés dans leur progres- 4 mars, cinq personnes avaient été tuées tion qui sera constitué dans les prochai- Brahmapo sion par la police indienne. Mais l’un de et 19 blessées dans un double attentat-nes semaines. L’état d’alerte général a été IND E BANGLADESH leur porte-parole a indiqué qu’ils poursui- suicide visant une école navale militaire. déclaré à travers tout le pays. aBIRMANIEvraient leur marche. a Aucun de ces attentats n’a été revendi-Françoise ChipauxCalcutta 300 kmBruno PhilipOUGANDA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Exclusivité mondiale PublicitéLes rebelles ougandais de la LRA conditionnentBotoina:Botoina une nouvelle technologiela paix à l’arrêt des poursuites contre leur chefcontre les ridesLA HAYECORRESPONDANCE suspects visés par la Cour, condi- tionnent l’accord final au retrait suivre les criminels de guerre.En jugeant les responsables deUne délégation de l’Armée de des mandats d’arrêt, issus d’unecrimes, l’Ouganda mettrait un ter-résistance du Seigneur (Lord’s enquête ouverte par le procureurme à la procédure de La Haye.Resistance Army, LRA), groupeà la demande du président ougan-Pour faire progresser les négocia-rebelle du nord de l’Ouganda, estdais, Yoweri Museveni.tions, le gouvernement s’est enga-venue, lundi 10 mars, « négocier »Lundi, le procureur, qui s’oppo- gé à juger ces derniers dans desauprès de la Cour pénale interna-se à ce retrait, a refusé de rencon-termes flous que les rebelles inter-tionale (CPI) le retrait de man- trer la délégation, reçue finale- prètent comme un non-lieu pourBotoina - exclusivité mondiale. Applicateur cosmétique gradué de précision à extrémité tronquée pour applicationdats d’arrêt émis en juillet 2005 àment au greffe. Le représentant Joseph Kony. On ne peut « signerexterne de Botoina sur les sillons des rides d'expression.l’encontre des chefs du mouve- de la LRA dans les négociations,un accord avec quelqu’un et ensuitement. La LRA conduit depuisDavid Matsanga, se prévautlui passer les menottes », estime Prenez quatre molécules,teur qui les transportera dans la Botoina et on le répartit sur les1986 une guerre au cours ded’une décision de la CPI rendue à M. Matsanga, qui accuse la CourAcetyl Dipeptide-1 Cetyl peau et le tour est joué! Vous avez rides de quatre différentes zones:laquelle elle a notamment enlevé la fin du mois de février deman-de nuire aux négociations. MaisEster, Sodium-Potassium, donné naissance à Botoina defront et glabelle, pattes d’oie,et enrôlé 25 000 enfants.dant à Kampala de confirmer lacelle-ci perdrait toute crédibilitéMagnesium Gluconate et Labo, une exclusivité mondiale. rides naso-labiales et contour des Depuis juillet 2006, des négo-mise en place d’un tribunal spé-si elle retirait les mandats d’arrêt.Pentapeptideamide-4. Faites desComment utiliser Botoina? Pourlèvres. Chaque application dureciations de paix entre le gouverne-cial en Ouganda. Celle-ci est pré- L’ONU, qui peut soit déclen-tests in vitro pour vérifier leurl’application, on utilise un appli- 10 minutes et doit être répétéement et la LRA se poursuivent. vue dans un accord signé fincher des arrestations, soit deman-action de détente sur les cellu- cateur gradué de précision avec pendant 20 jours.Fin février, plusieurs accords février avec les rebelles.der à la Cour de suspendre ses pro-les responsables de la formation extrémité tronquée qui permet Botoina de Labo est une prépa-intermédiaires ont été signés.En effet, la CPI n’est compé-cédures pendant un an, pourraitdes rides d’expression. Unissezde déposer la préparation sur ration à usage externe disponibleMais les rebelles, dont le chef, tente que si les Etats n’ont pasdétenir la clef du problème. aces 4 molécules à l’aide d’un vec- la ride. On aspire 1 millilitre deen pharmacie.Joseph Kony, fait partie des cinqles moyens ou la volonté de pour-Stéphanie Maupas
  • 7. 0123 Mercredi 12 mars 2008International7 ÉTATS-UNIS RÉSEAU DE PROSTITUTION Le gouverneur de New YorkLe guérillero colombien qui a tué son chef cité dans un scandale de mœurs réclame aux autorités sa récompense sa carrière sur l’« éthique ». Attor-A en croire le déserteur, monde, les FARC ne libéreront un fonctionnaire international. Frank Pearl, conseiller prési- ney general (ministre de la jus- Ingrid Betancourt. Il faut que sa Rojas refuse toutefois de donner dentiel pour la réinsertion, a tice) de l’Etat de New York, ilun chef des FARC, Ivanmère, Yolanda, y pense », a-t-il des détails sur les conditions du défendu le paiement de la récom- avait âprement bataillé de 2001 àMarquez, et leur dirigeantdéclaré à Radio Caracol. Fils de meurtre d’Ivan Rios. Le chef gué- pense promise à Rojas. Selon lui, 2003 contre les responsables depaysan, analphabète, il aurait rillero aurait été tué avec sa com- c’est un moyen d’inciter d’autres malversations à Wall Street. Ban-historique, Manuelpassé seize ans dans le maquis. Il pagne dans leur sommeil. Leursguérilleros à suivre son exemple, NEW YORKquiers d’affaires, maisons de cour-Marulanda, séjourneraient a entendu dire qu’Ingrid Betan- corps ont été retrouvés, le frontdéveloppant ainsi « un mécanis- CORRESPONDANT tage et assureurs s’étaientau Venezuelacourt est dans le sud de la Colom- troué d’une balle.me pour désorganiser les FARC ». L’« affaire Spitzer », qui a éclaté,d’abord gaussés du « justicier soli- bie, qu’elle est une « femme rebel-« Les chefs maintenant vont se Rojas est passible d’être incul- lundi 10 mars, aux Etats-Unis,taire mégalomane », avant qu’ilBOGOTAle », mais il ne l’a jamais vue.méfier de leurs propres troupes », pé d’assassinat. En considérant provoque une tempête médiati- ne fasse rendre gorge aux plus CORRESPONDANTEA l’en croire, lesprédit le déserteur. Ilque la légitime défense pouvait que qui pourrait se transformer grands : Citigroup, Merrill ojas va-t-il toucher latrois Américains pris juge que son crime est,être invoquée, le procureur géné- en tornade politique. Figure pro- metteuse du Parti démocrate, sur- nommé « M. Propre » pour avoir Lynch, AIG, le premier assureur mondial, plusieurs gros fonds spé- culatifs…Rrécompense de 5 milliards de pesos colombiens(1,8 million d’euros) offerte pouren otages par les FARCdepuis cinqauraient été « condam- ans « Pour rien au monde, les FARC ne libéreront Ingridpour les FARC, un« coup encore plus durque la mort de Raul ral, Mario Iguaran, a évoqué la possibilité d’un non-lieu, qui per- mettrait à Rojas de toucher la bâti sa carrière sur la lutte contre la capture d’un chef guérillero ? nés à une peine pareilleReyes », le numéro récompense promise. Betancourt » le crime et la délinquance finan- « Revanche de Wall Street »« C’est promis, c’est dû », affirme à celle de Simon Trini- deux de la guérilla, tuéPlusieurs juristes ont critiqué cière, Eliot Spitzer, 48 ans, gou- Accusés de multiples délits,l’intéressé. De son vrai nomdad », un chef de lapar l’armée colombien- cette hypothèse. « Un Etat de verneur de l’Etat de New York,dont celui de conseiller à leurs Pablo Montoya, il s’est présentéguérilla extradé et Le déserteur Rojasne en territoire équato- droit ne peut pas payer pour un cri- partisan et collecteur de fonds declients des investissements qu’ils le 6 mars aux autorités, aprèscondamné à 60 ans derien le 1er mars.me commis », s’insurge Ramiro la candidature de Hillary Clinton savaient déjà trop risqués, tous avoir tué son chef, Ivan Rios, un prison aux Etats-Unis. A Bogota, les observateurs en Bejarano, ex-directeur des servi- à l’investiture démocrate à l’élec- avaient fini par payer de lourdesdes sept membres de la directionSelon Rojas, Ivan Marquez, conviennent. Ce succès macabreces de sécurité. Le cas est « signi- tion présidentielle, a reconnuamendes. Nombre de leurs diri- des Forces armées révolutionnai-membre du « secrétariat » des et inattendu de la lutte contre lesficatif de la dégradation générale devant des enquêteurs avoir eugeants avaient démissionné.res de Colombie (FARC, extrêmeFARC, séjourne au Venezuela. FARC place néanmoins le gou-du conflit », écrit le quotidien El recours aux services d’une prosti-Avant la délinquance financière, gauche). « J’ai agi pour le bien du Manuel Marulanda, le chef histori- vernement colombien en por- Tiempo, dans son éditorial de tuée de luxe. « Tout ça n’est pas M. Spitzer s’en était pris aux pays », insiste le déserteur, qui a que de la guérilla, pourrait lui aus- te-à-faux. La politique de récom-mardi. Et de conclure : « Dans bon pour Hillary Clinton », écrit proxénètes.présenté la main de sa victime, si s’y trouver. « Rojas est aux mains penses a été mise en place pourbien peu de pays, quelqu’un présen- un internaute sur politico.com,Gagnant le surnom d’Eliot comme preuve de son forfait.de l’armée depuis cinq jours et il a inciter les informateurs à la déla- te une main amputée pour récla- un des grands blogs politiques« Ness » Spitzer, il est devenu Lundi 10 mars, Rojas était sur tout intérêt à dire ce que les militai- tion, non au meurtre, ni à la muti-mer une récompense de l’Etat. » a américains. gouverneur de l’Etat de New York toutes les ondes. « Pour rien aures veulent entendre », rappelle lation des cadavres. Marie DelcasTout a commencé le 6 mars, en 2006. Malgré l’hostilité farou- avec l’arrestation, à Brooklyn et che des républicains, il y a défen- dans le New Jersey, de quatre per-du une politique « éthique » et sonnes soupçonnées de gérer sur humaine – proposant ainsi, sans Internet un réseau de prostitu- succès, une régularisation des tion actif à New York, Washing- sans-papiers. ton, Miami, Londres et Paris.« Wall Street tient sa revan-Le 7 mars, M. Spitzer appre- che », commentait lundi le site nait que la police fédérale (FBI) dealbreakers.com, très informé détenait des enregistrementsde la vie du milieu des affaires. téléphoniques l’impliquant dans Pro-républicaine, la chaîne de - Bouygues Telecom - 20, quai du Point du Jour - 92100 Boulogne-Billancourt - S.A. au capital de 616 661 789,28 € - 397 480 930 RCS Nanterre. une transaction financière en télévision Fox a annoncé sa démis- vue de « rencontrer » une prosti- sion avant de démentir la nouvel- tuée du réseau de l’Emperorsle. Mais sa concurrente CBS juge Club VIP, le 13 février, à Washing- que ce départ est « inévitable ». ton. Le FBI aurait la preuve qu’ilSur les médias, l’expression « le lui avait versé un « acompte » de lien de M. Spitzer avec la prostitu- 3 200 dollars.tion » revient en boucle.Lundi, le gouverneur, accompa-« Mes pensées et mes vœux vont gné de sa femme Silda, s’adres- à sa famille », s’est contentée de sait aux médias. Sans évoquer les déclarer Hillary Clinton, en cam- faits mais une « affaire privée », il pagne en Pennsylvanie, où des pri- s’excusait « d’abord devant [sa]maires auront lieu le 22 avril. famille » et aussi « le public »« Pour le reste, attendons de voir les pour sa conduite. prochains jours », a ajouté la séna-Brillant, médiatique, détermi- trice de New York. a né, Eliot Spitzer a construit touteSylvain Cypel Dans le Mississippi, Bill se démultiplie au service d’Hillarypeine 11 heures du matin,mêmes petites blagues : « Il fautABill Clinton allume un grosmaintenant que je dise certaines cho-Mars 2008. Crédit photo: Ralph Wenig.cigare. Il sourit. Le cortègeses, sinon je ne rentre pas à la mai- part sur une route du Mississippi.son ce soir. » A quatre reprises L’ancien président des Etats-Unis dans la journée, il rappellera com- vient d’en finir avec son premier ment il s’est senti perdu le jour où meeting du jour. Trois autres sontil a dû quitter la Maison Blanche. au programme. Il file à grande allu-« Devoir s’arrêter aux feux rouges, re dans ce fief républicain – qui ne plus entendre une musique dès vote, mardi 11 mars, aux primairesque l’on pénètre une pièce… C’était démocrates – pour présenter, unesi facile en tant que président de croi- énième fois depuis le début de cet- re qu’on était quelqu’un ! » te campagne présidentielle, son Le nom du rival Barack Obama numéro parfaitement rôdé au ser-ne sera mentionné qu’une seulePour être sûr de vous joindre, il faut vous laisser vice de sa femme, Hillary.fois en réponse à une question deEn un peu moins d’une heure, celui qui reste parmi les présidents l’auditoire. Seulement une allu- sion à un ticket Clinton-Obama, combien de messages ? préférés des Américains depuis« une équipe imbattable », selon John F. Kennedy brûle les plancheslui. La proposition, reprise par du pays avec une faconde intraita-Hillary Clinton, a été rejetée par le ble et une santé insolente. Un exer-principal intéressé, lui même en cice de style en forme de plaidoyer déplacement dans le Mississippi. pour défendre la candidature de « Ce sont ces moments que nous celle qu’il considère, « indépendam-guettons chez Bill, ces détails qui ment du fait qu’[il] soit marié avecpeuvent être des faux pas ou simple- elle, comme la plus capable à diriger ment de nouvelles idées qu’il entend—— le pays ». Rien qu’en février, « Mis- faire passer, reconnaît un journa- ter President », comme on l’appel-liste de la chaîne ABC. Il teste certai- le, a ainsi visité 75 villes, allant jus- nes formules reprises généralement qu’à cinq rencontres publiquesun peu plus tard par Hillary. » Bill quotidiennes. Clinton serait une « main invisi-> Interface synchroUn seul message suffit car vous pouvez le consulter« Sincèrement, je ne sais pas com- ble » guidant la campagne de sa ment il tient », glisse une de ses jeu- femme, selon le magazine Time. > Messagerie uniquesur votre téléphone fixe, votre mobile ou votre ordinateur. nes collaboratrices. Ici dans ce Sud profond comme ailleurs, Il est 22 heures dans la petite ville de Meridian, dernière tribu-> Sonnerie synchro Rendez-vous sur www.bouyguestelecom.fr devant quelques dizaines ou plu-ne du jour. Bill aura évoqué Hilla-> Appel en un clic sieurs centaines de personnes, il ry à plus de 500 reprises avant de fait rire ; défend avec à-propos le reprendre l’avion pour Washing-> Numéro unique programme d’Hillary, ajustant etton. Dehors, une septuagénaire à détaillant, selon le contexte local,peine sortie de la salle demande : > Économies certaines propositions, sans« Quel homme ferait cela pour sa jamais se départir de cet air jovialfemme ? » a et sérieux à la fois qu’on lui Nicolas Bourcier (Pass connaît. Tel un crooner infatiga- Christian, Biloxi, Ellisville, ble, il répétera à chaque étape les Meridian, envoyé spécial)
  • 8. 8 Environnement & Sciences0123 Mercredi 12 mars 2008 ESPACE ENDEAVOUR EN ROUTE POUR LA STATION SPATIALEUn vaccin expérimental a permis de réduire l’hypertension artérielle Un essai clinique conduit sant le diamètre de ces dernières. Ces préliminaires ? « Les résultats de cette nou- anticorps devraient limiter le nombre velle biothérapie sont surprenants et pro- par une firme suisse a montré des liaisons de ce peptide avec ses récep- metteurs, et la vaccination pour l’hyperten- des résultats encourageants.teurs et provoquer ainsi une forme de sion pourrait se montrer très utile pour de relâchement artériel. Le vaccin est quant nombreux patients », estiment les doc- Mais des injections répétéesà lui constitué du peptide chimiquement teurs Ola Samuelsson et Hans Herlitz pourraient engendrerassocié à une particule virale produite (département de néphrologie, hôpital des effets secondaires nocifs par recombinaison génétique. universitaire Sahlgrenska, Göteborg, Suè-L’étude publiée dans The Lancet a été de), dans un commentaire du Lancet. Cesourra-t-on demain prévenir l’hyper-financée par Cytos Biotechnology et coor- deux spécialistes rappellent notammentPtension artérielle comme on pré-vient, depuis longtemps déjà grâce à des vaccins, un nombre croissant de mala- donnée par Martin F. Bachmann, direc- les difficultés rencontrées en pratique teur scientifique de cette société. Elle a par les personnes qui, ne parvenant pas à été menée à Lausanne et à Berlin, auprès réduire leurs chiffres tensionnels à partir dies infectieuses ? Une telle perspective de 72 personnes volontaires souffrant de d’une modification de leur alimentation ne semble plus aujourd’hui totalement formes légères ou modérées d’hyperten- ou de leur mode de vie, doivent prendre irréaliste, comme le montrent les résul-sion artérielle. Après tirage au sort et en quotidiennement des médicaments anti- tats d’une étude clinique publiée dans lesrespectant la méthodologie dite du « dou- hypertenseurs. colonnes de l’hebdomadaire médical bri- ble aveugle », où le prescripteur neMais ils s’interrogent aussi sur les pos- tannique The Lancet daté du 8 mars. Ceconnaît pas la nature du produit qu’il sibles conséquences de stimulations répé- travail visait à étudier l’innocuité et l’effi- administre à son patient, tées du système immunitaire à cacité d’un vaccin expérimental contre24 personnes ont reçu un vac- partir d’une telle construction l’hypertension artérielle mis au point parcin dosé à 300 microgrammes,Les chercheurs vaccinale. En l’état des don- des chercheurs de la société suisse Cytos 24 un vaccin dosé à 100 micro-précisentnées disponibles, plusieurs Biotechnology. Cette nouvelle approchegrammes, et 24 un vaccin pla-que la diminution injections devraient être prati- thérapeutique se fonde sur l’un des systè-cebo. Trois injections ont étéde la pression quées chaque année pour mes moléculaires régulateur de la pres- faites sur une période de troisartérielle est plus maintenir les bénéfices anti- sion exercée par le courant sanguin sur lamois (à 0, 4 et 12 semaines).particulièrement hypertenseur observés lors de paroi interne des artères. Les chercheurs ont alorsnettecet essai. Une recherche vacci-Il s’agit du système dit « rénine-angio- observé une diminution, selonau petit matin nale voisine, concernant une tensine », qui est déjà la cible des deux eux, statistiquement significati- forme de prévention de la mala- principales familles de médicaments anti- ve de la pression artérielle diurne dans le die d’Alzheimer, a récemment montré hypertenseurs. Spécialisés dans le déve-groupe recevant la dose de 300 micro- que de telles entreprises pouvaient ne loppement de procédés visant à stimuler grammes. Ils précisent que cette diminu- pas être dénuées de sérieux risques d’in- le système immunitaire pour luttertion est plus particulièrement nette au duction de mécanismes équivalents à contre des affections chroniques et trèspetit matin : elle est, selon, eux comprise ceux qui sont à l’origine des affections fréquentes (dépendance à la nicotine, entre 1,3 et 2,5 centimètres de mercure à auto-immunes. obésité), les chercheurs de la société suis-8 heures. Quelques effets secondaires ont Cytos Biotechnology avait, sur le se ont développé une molécule destinée àété observés : il s’agissait le plus souvent même principe que celui concernant l’hy- DON EMMERT/AFP moduler le fonctionnement du systèmede réactions bénignes et passagères, sur pertension artérielle, lancé un essai vacci- La navette Endeavour a décollé, mardicanadien. La principale mission des sept rénine-angiotensine.le site de l’injection. Plusieurs personnes nal concernant l’obésité. Il s’agissait d’in- 11 mars à 7 h 28 (heure de Paris), duastronautes de l’équipage sera de fixerDénommé CYT006-AngQb, leur vac-(trois patients dans le groupe « 100 micro- duire la production d’anticorps contrecentre spatial Kennedy de Cap Canave-ces deux nouveaux éléments à la station cin expérimental induit la production grammes » et sept dans le groupe une hormone peptidique ayant une actionral (Floride). Elle emporte dans sa souteorbitale. Endeavour devrait ramener sur par l’organisme d’anticorps contre l’an-« 300 microgrammes ») ont également stimulatrice de l’appétit. Lancé en le premier des trois éléments du labora- Terre l’astronaute français Léopold giotensine II, peptide de petite taille qui a ressenti des symptômes similaires à ceux mai 2005, cet essai avait été abandonnétoire orbital Kibo, principale contributionEyharts, parti le 7 février sur Atlantis en pour propriété d’augmenter la pressionobservés dans les syndromes grippaux.fin 2006 faute de résultats satisfaisants. a du Japon à la station spatiale internationa- même temps que Columbus, le labora- du sang sur la paroi des artères en rédui- Que peut-on conclure de ces donnéesJean-Yves Nau le (ISS), ainsi que Dextre, le bras robotisé toire orbital européen. CLIMAT UN DOCUMENT PRÉSENTÉ AU PROCHAIN CONSEIL EUROPÉEN 0123 Selon l’Union européenne, le réchauffement climatique menace la sécurité internationalewww.lemonde.fr BRUXELLESparticulier, est susceptible de provo-risque de créer des situations diffi- BUREAU EUROPÉENquer des troubles civils et des pertesciles. Selon les Nations unies, indi- Le réchauffement de la planète neéconomiques substantielles, mêmeque le document, on dénombrera constitue pas seulement un dan-dans les économies solides », écri- d’ici à 2020 des millions de ger pour l’environnement, il met vent les auteurs, qui mentionnent migrants environnementaux. aussi en péril la sécurité interna-aussi « les tensions liées à l’approvi-« Ces migrations, ajoute-t-il, tionale. Tel est le leitmotiv d’un sionnement énergétique », dont la pourraient se traduire par une aug- document établi conjointementmultiplication accroîtra l’instabi- mentation du nombre de conflits par les services du haut représen- lité. Les conflits pourraient égale-dans les régions de transit et de des- tant de l’Union européenne,ment s’intensifier autour des res-tination. » Certaines des régions Javier Solana, et de la Commis-sources situées dans les régionsles plus vulnérables aux change- sion, qui sera présenté, jeudi polaires, rendues exploitables parments climatiques, comme l’Afri- 13 mars, aux chefs d’Etat et dele réchauffement. que du Nord et le Proche-Orient, STYLESgouvernement, au cours de la réu-étant voisines de l’Union euro- nion du Conseil européen.« Pertes de territoires » péenne, celle-ci devrait connaîtreSelon ce rapport, les change-Les régions côtières, où vit des pressionsmigratoires ments climatiques représentent près d’un cinquième de la popu- accrues. un « multiplicateur de menaces »,lation mondiale, sont particuliè-Enfin, le réchauffement peut qui « exacerbe les tendances, les ten- rement menacées. « Les mégapo-déstabiliser les Etats les plus fragi- sions et l’instabilité existantes ». les, et leurs infrastructures de sou- les, s’ils ne parviennent pas à y fai- Aussi l’Union doit-elle se donnertien, telles que les installations por- re face, et favoriser la « radicalisa- les moyens de répondre à ces ris-tuaires et les raffineries de pétrole,tion politique ». ques en renforçant ses capacités sont souvent implantées en bordIl risque aussi d’« attiser les res- « de recherche, d’analyse, de suivide mer ou dans les deltas des riviè-sentiments » entre les principaux et d’alerte rapide » et en amélio- res », note le rapport, qui s’in- responsables des changements rant ses outils de protection civile quiète des conséquences de l’élé- climatiques et ceux qui seront les et de gestion de crises face aux vation du niveau de la mer. Deplus touchés. Cette « fracture catastrophes à venir.plus, « le recul des côtes et la sub- potentielle », selon le rapport, neLe texte distingue plusieurs for- mersion de vastes zones pour- sera pas seulement une division mes de menaces liées aux change- raient entraîner des pertes de terri- Nord-Sud mais comportera une ments climatiques. Certaines ont toires, et même la disparition de dimension Sud-Sud, avec la part pour cause la recrudescence prévi- pays entiers ». croissante de la Chine et de l’Inde sible des conflits sur l’accès auxAutre conséquence possible,dans les émissions mondiales. a ressources. « La pénurie d’eau, en l’accroissement des migrationsThomas FerencziPOLLUTIONl’hypothèse que les nanoparticu-température printanière, selon Respirer du diesel modifie les présentes dans les suies de une analyse de données satellitai- le fonctionnement du cerveau fumée, capables de pénétrer jus-res parue dans Global Change Bio- Inhaler des gaz d’échappementqu’au cerveau, induisent ceslogy de mars. Au court du XXe siè- de moteur diesel provoque un modifications. « Des études com-cle, une telle précocité de la stress cérébral, même en cas d’ex- plémentaires seront nécessaires feuillaison n’avait pas été obser- position de courte durée, selonpour évaluer les implications clini-vée à une telle échelle. une étude néerlandaise publiée ques de ces observations », indi- dans la revue Particle and Fibre que-t-il. Les bébés phoques de la merSÉQUENCES VOYAGE Toxicology. Des volontaires, bran- Baltique menacés de mort chés à un électro-encéphalogra-CLIMATOLOGIEpar le réchauffement phe, ont respiré pendant une heu-La feuillaison est plus Selon le Fonds mondial de la re des vapeurs de diesel. L’activi-précoce dans les forêts nature (WWF), des centaines de té électrique de leur cerveau aboréales eurasiennesbébés phoques, nés ces dernières SUPPLÉMENT GRATUIT DE 108 PAGES montré des signes de stress après trente minutes d’exposition, quiEntre 1982 et 2002, l’apparitiondes feuilles dans les forêts boréa-semaines, seraient menacés demourir de froid en mer Baltique, Mercredi 12 mars avec 0123 daté jeudi 13 mars 2008se sont prolongés pendant l’heu- re suivante. L’équipe de Paulles eurasiennes a été avancée decinq jours, ce qui traduit une aug-en raison de la fonte précoce de labanquise, qui les prive de la pro- Borm (université de Zuyd) fait mentation sans précédent de latection de leurs nids de glace.
  • 9. 0123 Mercredi 12 mars 2008 Europe9 BELGIQUE SUSPICION DE « MYTHOMANIE »Les Pays-Bas craignent une rééditionBruges remet en question de l’affaire des caricatures danoises des accusations d’antisémitisme L’annonce de la diffusion, Personne n’aurait encore vu le ger », avait indiqué le chef du gou-tion devenait trop menaçante. Ils BRUXELLES tant de confirmer que M. Kalmann film en question, préparé dans le vernement.ont mis en garde les ambassades etCORRESPONDANT est, en fait, un Néerlandais et « un fin mars, d’un film duplus grand secret depuis l’autom- M. Balkenende a été accusé parles entreprises nationales implan-Patrick Moenaert, le maire de Bru-mythomane ». Il aurait vécu aux populiste Geert Wilders sur ne 2007. Des médias néerlandais M. Wilders d’avoir lui-même « pro-tées dans des pays sensibles, auges, exige des excuses et une miseEtats-Unis mais ne serait pas pro- croient toutefois savoir qu’il dure- voqué et amplifié l’inquiétude », en Moyen-Orient, en Afrique, en Asie au point de la part du magazine fesseur ; il régnerait « une incertitu- le Coran a obligé La Haye rait quinze minutes et qu’on y ver- faisant en sorte que “tout le monde du Sud-Est, où des milliers des juif anversois Joods Actueel à pro- de quant à son lieu de naissance » : à s’organiser contrerait Mahomet caricaturé dans un soit au courant, de Tombouctou àmusulmans étaient descendus pos de « l’affaire Kalmann ». Marcle touriste a dit être né à Aus- d’éventuelles représaillesdessin animé. Certains affirment l’Afghanistan” ». Un chroniqueur dans la rue en 2006 pour brûler Kalmann, qui se présente commechwitz, peu avant la Libération. aussi que M. Wilders y réputé, Afshin Ellian, des drapeaux danois. Des plansun professeur américain deM. Moenaert soutient que ses poli- brûlerait le Coran, un spécialiste de la multi- d’évacuation ont été mis au point.64 ans, avait affirmé, en février,ciers ont dressé un procès-verbal LA HAYE ENVOYÉ SPÉCIALlivre dont il avait récla- « Je trouveculturalité à l’université Médecins sans frontières Neder- avoir été chassé d’un restaurantpour antisémitisme et « donné foia tension monte aux Pays-mé l’interdiction en importante de Leyde, reproche auland a pris les devants en rapa-brugeois parce qu’il portait une kip- aux affirmations de l’intéressé ».LBas à la suite de l’annoncepar le député populiste Geert Wilders qu’il fera diffuser avant la août 2007 et qu’il décrit comme « le Mein Kam- pf de la religion qui vise à la liberté d’expression mais d’avoir annoncé que le je pense aussi aux possiblespremierministre film allait automatique- triant des équipes du Pakistan.Sur le plan diplomatique, le gouvernement tente de faire com- pa (Le Monde du 9 février). Bruges soutient que des enquêtes menées par la police et le service du touris-« Il s’est passé quelque chose dans ce restaurant mais nos propres recherches semblent confirmer une fin du mois son film Fitna, censé éliminer les autres et les ment entraîner la colère prendre aux pays musulmansme remettent fondamentalement imposture », explique Michael Frei- victimes » dénoncer le Coran et « les dangerstraite de chiens d’in- des musulmans, ce quiqu’il ne peut être assimilé à M. Wil- en question cette version.lich, rédacteur en chef de Joods de l’islam ». Toutes les chaînes de croyants ».aboutissait en bout de ders. Il s’efforce d’obtenir le sou- M. Moenaert, qui avait d’abord Actueel. Le journaliste rejette la fau- télévision néerlandaise ont refusé Divisé, le gouverne- Jan Peter Balkenende ligne à donner raisontien de ses partenaires européens présenté ses excuses au touristete sur les policiers qui ont pris note le projet, notamment parce que le ment néerlandais n’es- premier ministreaux islamophobes.afin de ne pas se trouver isolé siaméricain, estime aujourd’hui de la plainte – brandie par M. Kal- chef du Parti de la liberté (PVV) exi-père plus faire interdireD’autres intellectuels l’affaire débouchait sur une criseque « s’il s’est effectivement passémann lors de sa visite au journal – geait qu’il soit montré dans sonle film, comme le voulaient cer- soulignent que le bon moyen d’ar-diplomatique avec des capitales quelque chose dans le restaurant, sans exiger aucune pièce d’identi- intégralité.tains ministres. Fitna ne déroge, rêter le projet de film était de traî-comme Téhéran ou Le Caire.les proportions qui ont été données té. « Cet homme est venu nous par-M. Wilders a alors indiqué qu’il selon son auteur, à « aucune règle ner M. Wilders devant les tribu- La Haye entend enfin obtenir le à cette affaire font naître beaucoupler avec des larmes dans les yeux. S’il tiendrait une conférence de pressede l’Etat de droit ». M. Wilders a naux pour incitation au racisme. soutien de ses partenaires au seinde questions ». Sollicité par Le Mon- a menti, il nous a aussi causés du à La Haye, probablement leproposé de le montrer en avant-pre- Les autorités de La Haye, qui de l’OTAN, afin de ne pas mettrede, le maire renvoie à une réponsetort, ainsi d’ailleurs qu’à l’ensemble 28 mars. Les organisateurs ontmière au coordinateur national de craignent une réédition de l’affaireen danger sa mission militairedonnée, le 26 février, à un d’une communauté qui affronte fré- hésité avant de lui donner l’autori-la lutte antiterroriste, à condition des caricatures danoises du pro- dans la province d’Uruzgan, dansconseiller municipal. Il y évoque quemment de vrais actes antisémi- sation d’utiliser leur salle mais ont d’avoir préalablement la garantie phète, ont des plans qui visent à le sud de l’Afghanistan. ades « informations confidentielles »tes », déclare M. Freilich. a expliqué qu’ils entendaient respec- qu’il ne serait pas censuré. « exfiltrer » M. Wilders si la situa- Jean-Pierre Stroobants provenant des Pays-Bas et permet- J.-P. S. ter le principe de la liberté d’expres-Il y a une dizaine de jours, le pre- sion. Le débat reste cependantmier ministre chrétien-démocrate, ouvert quant au paiement des fraisJan Peter Balkenende, avait invité liés à la sécurité de l’événement : le leader populiste à arrêter son les autorités ont fait savoir au dépu-projet compte tenu des risques té que la protection des partici- qu’il faisait, selon lui, courir à son pants lui incomberait. M. Wilders pays. « Je trouve importante la liber- pourrait donc finalement organi-té d’expression mais je pense aussi ser la diffusion sur le site Internet aux possibles victimes, aux militai- spécial qu’il a créé très récem-res, aux entreprises, aux ambassa- ment : fitnathemovie. des, aux Néerlandais vivant à l’étran-HONGRIE REVERS POUR LE PREMIER MINISTRE Les réformes hongroises freinées par un référendum LE GOUVERNEMENT social- tations de rue, avait appelé en jan- libéral hongrois vient d’essuyervier à la démission de M. Gyurcsa- un sérieux revers à l’occasion du référendum sur des mesures ny en cas d’échec au référendum. Il a salué, dimanche, l’expression RÉSULTAT NET: 1101 MILLIONS D’EUROS impopulaires de la réforme de lade l’« unité nationale ». santé adoptée par le Parlement en décembre 2007. La popularité duLes consultations populaires sur des lois adoptées peuvent être DIVIDENDE : 0,45 EURO PAR ACTION premier ministre socialiste,organisées en Hongrie à l’initiati- Ferenc Gyurcsany, qui a engagéve de tout citoyen à condition de Pour sa première année d’exercice opérationnelle, Natixisdes Services (+ 13 %) et du Capital investissement et Gestion de douloureuses réformes structu- réunir 200 000 signatures, de res-a dégagé un bénéfice supérieur à 1,1 milliard d’eurosprivée (+ 12 %). La capacité de Natixis à résister à des chocs relles pour sortir le pays d’un défi- pecter la Constitution et de dans un environnement marqué par une crise sectorielle externes violents confirme la pertinence du modèle économique cit public excessif, ne cesse de se recueillir au moins 25 % des suf- dégrader. Il a annoncé lundifrages exprimés. Le Parlementet financière d’une ampleur exceptionnelle. fondé sur un portefeuille d’activités diversifié et de larges bases 10 mars que l’annulation desdoit alors tenir compte de ces de clientèle. Les travaux d’intégration au sein de Natixis se sont dites mesures ferait l’objet d’un résultats. Après un an de batailleUn impact de la crise concentrépar ailleurs poursuivis dans le respect du calendrier. vote au Parlement le 17 mars. juridique, le Fidesz a obtenu la La crise financière qui a affecté les marchés bancairePlus de 82 % des Hongrois ontvalidation du scrutin par la Cour voté dimanche pour la suppres-constitutionnelle le 22 janvier. et financier à partir de l’été 2007 s’est traduite pour Natixis Une situation financière saine sion du forfait d’1,2 euro imposéPour l’historien Zoltan Ripppar un impact fort, mais limité à certains métiers de la Banque La structure financière du groupe demeure très solide et stable sur chaque consultation médicalecité par l’agence MTI, le vote de de Financement et d’Investissement. Les dépréciationspar rapport à 2006. Les capitaux propres ressortent ainsi et par jour d’hospitalisation, et dimanche marque surtout la vic- de portefeuilles d’actifs financiers dans ces métiers, intervenues à 16,9 milliards d’euros. Les ratios prudentiels se situent parmi contre l’introduction de droits toire du populisme et pourraitpour l’essentiel au quatrième trimestre 2007, ramènent leles meilleurs de la place. d’inscription à l’université. Sym-annoncer une crise de la démocra- boles du programme de réformestie parlementaire si le référen- résultat net à 1,1 milliard d’euros, malgré les bonnes du gouvernement, ces mesuresdum devenait une pratique cou- performances enregistrées au titre du premier semestre. Dividende 2007 ont un impact économique limité,rante pour contester les décisions Le dividende au titre de l’exercice 2007 proposé à l’Assemblée à 0,1 % du PIB, mais leur rejet a du gouvernement.Un modèle économique résistant Générale des actionnaires du 22 mai 2008 s’élève à 0,45 euro un effet politique certain. La forte Justifiant la décision du premier mobilisation au référendumministre d’annuler les mesuresDans tous ses métiers, à l’exception de BFI, le groupe affiche par action. Une option de paiement en actions sera également (50,49 %) souligne, selon la plu- rejetées par les électeurs, le polito-une croissance forte de son activité et de ses résultats. C’est le proposée aux actionnaires (1). Cette option sera exerçable part des analystes hongrois, « la logue socialiste Attila Agh a estimécas notamment des métiers de la Gestion d’actifs (RBE: +14 %), jusqu’au 18 juin, le dividende étant payé le 30 juin. défaite personnelle du premierque puisque « c’est la Cour constitu- ministre », jugé responsable de lationnelle qui a permis ce référen-(1) Les principaux actionnaires de Natixis, la Banque Fédérale des Banques Populaires et la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne, ont annoncé leur décision d’opter pour le chute du pouvoir d’achat et sou-dum », M. Gyurcsany « ne fait paiement en actions. vent accusé d’arrogance.donc que respecter la Constitution ».C’est évidemment l’avis du lea-« Mais il poursuivra son mandat et der de l’opposition de droite, Vik- ses réformes jusqu’au bout comme il(En millions d’euros) Produit Net Produit Net 2007/2006 Résultat Brut Résultat Brut2007/2006 tor Orban, qui est à l’initiative del’a annoncé dimanche, car il a l’en-Bancaire 2007Bancaire 2006d’Exploitation 2007 d’Exploitation 2006 cette consultation. « Le référen- tier soutien du parti », a-t-il dit.Banque de financement et d’investissement dum est une victoire pour la Hon- « La question qui demeure, estime grie. Les seuls perdants de ce référen- cependant l’économiste Juan Car- Avant dépréciations (1) 3 0543 494- 13 % dum sont les partis de la coali-los Rodaro, est la capacité deAprès dépréciations (1) 1 8343 494 - 48 % -1611 389 – tion », a-t-il déclaré au soir du M. Gyurcsany, avec 15 % seule- scrutin. Sa formation politique, le ment d’opinions favorables, à pour- Gestion d’actifs 1 7101 497 + 14 %427 386 + 11 % Fidesz, qui avait déjà tenté d’obte-suivre ses réformes, dont le rythme nir la chute du gouvernement àva certainement se ralentir ». aCapital investissement et gestion privée 504449 + 12 %337 302 + 12 % l’automne 2006 par des manifes-Anne RodierServices 1 2991 151 + 13 %480 383 + 25 % Poste Clients916840+9%259 235 + 10 % MALTE formation du premier ministre, (1) Dépréciations liées aux expositions subprimes et aux rehausseurs de crédit Le Parti nationaliste Lawrence Gonzi, a obtenu pro-européen49,3 % des voix, contre 48,8 % se maintient au pouvoir aux travaillistes, 1,3 % à l’Allian-Prochain rendez-vous :Relations actionnaires LA VALETTE. Le Parti nationaliste,ce démocratique (Verts) et 0,5 % au pouvoir depuis plus de vingt à Action nationale (extrême droi- Assemblée Générale le 22 mai 2008 ans à Malte, a, une nouvelle fois,te). M. Gonzi, qui a présidé à l’en- remporté dimanche 9 mars, les trée de son pays dans l’Union élections législatives, face soneuropéenne en 2004, défend uneNATIXIS 30, avenue Pierre-Mendès-France 75013 Paris France – T : +33 1 58 32 30 00 www.natixis.com rival de gauche, le Parti travaillis- politique pro-européenne et libé- te, mais d’une marge infime. La rale en économie. – (AFP.)
  • 10. 10 France Municipales0123Mercredi 12 mars 2008 Majorité Le président du MoDem a rejeté la « proposition de négociations globales » de MM. Devedjian et RaffarinLe « cas » Bayrou perturbe l’UMP as question, pour François Bayrou, sa perte. M. Bayrou l’a donc refusée, lais-P de se laisser garrotter par l’UMP. sant ses partisans choisir leurs alliances Depuis sa permanence électorale au cas par cas. Alors que les listes électo- de Pau, le président du MoDem a rejeté, rales pour le second tour devaient être lundi 10 mars, la « proposition de négocia- déposées mardi avant 18 heures, les négo- tions globales » que lui avaient faite, dans ciations ont déjà commencé. En refusant la matinée, Patrick Devedjian et Jean- l’offre globale de l’UMP, le président du Pierre Raffarin. Une sorte de « donnant- MoDem s’est assuré de retrouver la postu- donnant » promettant un retrait au re de résistant et de martyr qui ne lui a second tour d’Yves Urieta, le maire sor- pas si mal réussi jusqu’à présent. tant (ex-PS) de Pau soutenu par l’UMP, L’attitude à adopter face à M. Bayrou en échange d’accords UMP-MoDem perturbe et divise l’UMP depuis la créa- dans les villes où la majorité présidentiel- tion par Jacques Chirac du parti unique le est en difficulté.de la droite en 2002. Profitant« Si les responsables dudu désaccord stratégique au MoDem acceptent de soutenir « Tuer Bayrousommet au Parti socialiste sur les listes de la majorité présiden- n’est pas le meilleur la marche à suivre vis-à-vis du tielle, naturellement nous sou- signal à envoyer leader centriste, la majorité a tiendrons les candidats du aux électeursvoulu cette fois régler son sort, du MoDem » MoDem qui sont en position deen se proposant de le « sau- se maintenir et d’être soutenusver » pour mieux le ramener par notre majorité », avait Patrick Devedjian, dans le giron de la droite. déclaré le premier ministre, secrétaire général Les candidats UMP en diffi- de l’UMP François Fillon. culté, tels Jean-Claude GaudinM. Bayrou a dénoncé leà Marseille ou Françoise de « grand bluff » de cette offre, qu’il assimi- Panafieu à Paris, se sont eux aussi décla- le à un « baiser de la mort ». Se disant rés en faveur d’une alliance sans délai. déterminé à se « battre sur [ses] convic- « Si M. Bayrou est bien informé, il m’aura tions », il a écarté toute négociation de entendu, il aura entendu M. Raffarin. Il cet ordre. « Je n’ai d’ailleurs eu aucun saura qu’à l’UMP il y a des gens qui ne sont appel d’aucune sorte en provenance de pas acharnés contre lui, loin s’en faut », l’UMP », a-t-il ajouté.voulait croire M. Gaudin. Et chacun deL’ancien candidat à l’élection présiden- promettre à ses alliés espérés qu’ils tielle n’a pas hésité longtemps. S’il accep- seraient « bien traités »…ancien adversaire à l’élection présiden-Certains conseillers de l’Elysée ont jugé (Seine-et-Marne), s’est montré réservé à tait la proposition piège de l’UMP, il seLundi matin, lors de la réunion de cabi-tielle. L’occasion d’affaiblir M. Bayrou enles offres de services faites à M. Bayroul’idée d’un rapprochement avec le prési- retrouvait dans la situation paradoxale et net autour de Nicolas Sarkozy, celui-ci le privant d’une base de reconquête à Pautrop rapides : « Avant de négocier, il fautdent du MoDem : « Je n’ai pas souvenir encombrante de devoir un éventuel suc- s’est montré, selon un des participants,était tentante, fût-ce au prix de pertes menacer », pestait l’un d’eux. Jean-Fran-qu’il ait une seule fois dit du bien du gouverne- cès à ses adversaires les plus acharnés à plutôt « rugueux » à l’encontre de son pour la majorité.çois Copé, réélu au premier tour à Meaux ment actuel. » « Tuer Bayrou n’est pas lemeilleur signal à envoyer aux électeurs duMoDem dont nous avons besoin », relève Ville par ville, les alliances à la carte du MoDem pour sa part M. Devedjian.Alain Juppé, réélu au premier tour à Bor- AU SOIR du premier tour, François Bay-propositions a été repris dans le programme(MoDem, 26,9 %) et celle de Frédéric (16,68 %), dans une triangulaire avec le deaux, s’est proposé de jouer le « monsieur rou a indiqué qu’il n’y aurait « pas de commun que nous formons », s’est félicitéBernard (PS, 27,1 %) afin de déloger Jac-maire sortant (divers droite) Jean-Marie bons offices » en faveur du ministre de consigne générale » du Mouvement démo-M. Bennahmias, dont la liste a obtenuques Masdeu-Arus (UMP, 42,2 %), quiRausch (24,16 %) et la liste d’union de la l’éducation nationale, Xavier Darcos, en crate au second tour, mais un examen5,54 % des voix au premier tour. concourt pour un cinquième mandat. gauche (34,04 %).position délicate à Périgueux. A Colombes des situations « ville par ville, candidat A Chartres, où Eric Chevée (MoDem)Fusions UMP-MoDem. Le MoDem,Jean-Luc Forget (MoDem, 5,90 %) (Hauts-de-Seine), la ville où Rama Yade se par candidat ». était arrivé en troisième position avecqui avait obtenu 8,6 % au premier tour,avait tenté, à Toulouse, de négocier unprésente en troisième position, M. Deved-Résultat, le MoDem, qui a franchi la 13,74 %, devancé par le maire sortant, a en revanche décidé à Colombes (Hauts-accord avec Pierre Cohen (PS, 39 %). jian, président du conseil général des barre des 10 % dans quarante villes ouJean-Pierre Gorges (UMP, 46,12 %) et de-Seine) de fusionner sa liste avec celle « Il nous a aimablement éconduits », Hauts-de-Seine, a parrainé l’accord de arrondissements, est au centre de toutesFrançoise Vallet (PS, 29,25 %), les listes de la maire sortante (UMP) Nicole Goue-a-t-il regretté. Un accord a été conclusecond tour entre l’UMP et le MoDem. les sollicitations. Et la géographie électo-PS et MoDem devraient fusionner. ta (42,46 %) sur laquelle figure en troi-avec Jean-Luc Modenc (UMP, 42,60 %). Ces gestes en direction du MoDem ont rale d’entre-deux tours prend des alluresLe PS (36,34 %) et le MoDem sième position la secrétaire d’Etat auxNi fusion ni accord. A Saint-Etienne,eu le don d’exaspérer les alliés centristes de de cousu main.(15,47 %) s’apprêtent également àdroits de l’homme, Rama Yade, alorsGilles Artigues (20,23 %) maintient sa l’UMP rassemblés dans le Nouveau Cen- Fusions PS-MoDem. Jean-Luc Benna- fusionner à Melun pour tenter de ravir laque la liste d’union de la gauche aliste au second tour. « Nous n’étions pastre, qui avaient lâché M. Bayrou en 2007 hmias, chef de file du MoDem à Mar- préfecture de Seine-et-Marne à l’UMP recueilli 43,56 %. demandeurs d’un rapprochement », préci-pour rallier M. Sarkozy. Leur chef de file, seille, ne cachait pas sa volonté d’aboutir Gérard Millet, qui a réuni 48,19 % desArrivée en quatrième position à Metzse ce fidèle de M. Bayrou. Aucun accordFrançois Sauvadet, a dénoncé cette « danse à un accord avec la liste de gauche condui- suffrages au premier tour. avec 14,69 % des suffrages, Nathalie n’est intervenu, non plus, à Blois, Caen,du ventre (…) ridicule et totalement ineffica- te par Jean-Noël Guérini. Celui-ci a été Fusion annoncée, aussi, à Poissy (Yve-Griesbeck (MoDem) a décidé de s’allier Strasbourg, Paris, Tarbes. a ce » de « certains dirigeants de l’UMP ». a rapidement conclu. « L’essentiel de nos lines), entre la liste de Richard Bertrand avec l’UMP Marie-Jo ZimmermannPatrick Roger Philippe Ridet et Patrick Roger Alain Juppé : « La sanction du gouvernement er1 salon international du tourisme ne dure que quinze jours, un maire reste six ans »3 jours pomronde !u BORDEAUXtats, j’ai été frappé par la pressionje lui ai dit que ce n’était pas une deaux, je n’ai fait que progresser. le de l’extrême gauche et par la margi- bonne stratégie et il a compris. Ce sont les médias politiques quidécouvrirCORRESPONDANTELa liste conduite par Alain Juppé,nalisation du Front national. Le Que conseillez-vous aux candi- ont parlé d’une « défaite cuisan-debattu aux législatives de 2007, a discours du FN s’est essoufflé, le dats qui vous sollicitent ?te » aux législatives de juin 2007, onété élue au premier tour desleader a vieilli et certaines idées Jean-Luc Moudenc [candidatalors que j’ai été battu de seule-municipales à Bordeaux avec ont été reprises sans hypocrisie par app. UMP à Toulouse] m’a propo-ment 700 voix. Il y a eu un accident is M56,62 % des voix. L’ex-premierNicolas Sarkozy. Cela a joué dès lasé de participer avec lui à un mee-à la présidentielle de mai 2007 arwww.lemondeaparis.com ministre commente les résultats.présidentielle, et ça se maintient.ting jeudi. Je vais lui envoyer une[Ségolène Royal a été majoritaire àP© Photos : Digital Stock / PhotoAlto / Photodisc / GoodShoot / thierry burot / Galyna Andrushko / Marc Lobjoy / createsima / Fotolia.Les enjeux locaux semblentLa stratégie d’ouverture est-ellevidéo en témoignage de soutien,Bordeaux au second tour], une élec-avoir prévalu au premier tour la bonne ? car nous avons des synergies entre tion nationale, politisée, avec unedes élections municipales. Est-L’ouverture a payé, à BordeauxBordeaux et Toulouse. J’ai aussi ambiguïté entre maire et ministre.ce une surprise ? [un ex-PRG et un Verts figuraientété appelé par le maire sortantEt votre réhabilitation nationale ? Non. Pendant la campagne,sur la liste Juppé] mais aussi d’Angoulême, la candidate deCela m’inspire de l’amusement.des sondages avaient reflétéailleurs. Je n’ai pas compris la que-Mont-de-Marsan. François Bay-Le terme de « recours » qu’onqu’au moins deux tiers des élec-relle au sujet des étiquettes politi-rou ne m’a pas demandé de veniremploie parfois est excessif et à lateurs souhaitaient que leur maire ques sur les listes. A Bordeaux, jeà Pau, et je n’irai pas, mais je sou-limite du ridicule, car le pays ne vits’exprime sur la gestion locale.n’ai jamais mis mon appartenance haite sa victoire. Tous ces candi- pas de drame national ni de criseLes bons résultats du PS ne tra-politique sur les documents de dats en ballottage doivent revenir grave. Que cela soit clair : je neduisent-ils pas un vote-sanctioncampagne. Même aux élections aux enjeux locaux. Ce n’est pas le prendrai pas de responsabilitéscontre Nicolas Sarkozy ?dans le 18e à Paris, j’étais le candi- troisième tour de la présidentielle, nationales, car je ne me sens pas le Il y a une percée incontestabledat de Chirac, pas du RPR. ni la sanction du gouvernement.besoin de le faire, et j’ai envie dede la gauche, notamment par rap- C’est le corollaire de la deman-François Fillon appelle à un désis-plaider la cause des villes souventport aux municipales de 2001. de de la population : les enjeux tement mutuel entre le MoDem,ignorées et méprisées. Du 15 au 17 mars 2008 > Paris-Pte de Versailles-Halls 3 & 4C’est vrai que le contexte national locaux l’emportent sur le reste. A en perte de vitesse, et l’UMP. Vous n’avez plus aucune ambi-n’a pas été positif là où les équipes Bordeaux, des gens de gauche ontJ’ai eu des contacts à ce sujet tion nationale ? INVITATION GRATUITE VALABLE POUR 1 PERSONNEsortantes étaient fragiles. Mais ce voté pour moi. On dit qu’on n’estavec Jean-Claude Gaudin et Jean-Ma curiosité est toujours aussin’est pas la vague puissante annon- jamais élu sur un bilan mais, en cePierre Raffarin. Cette stratégie est grande, je m’intéresse aux problè- Merci de remplir ce coupon et de le remettre aux hôtesses d’accueil du salon cée. Les excès démagogiques qui me concerne, ce fut monla bonne. Je serais plutôt favorable mes nationaux et internationaux.Prénom, Nom contre le gouvernement ont, aumeilleur atout. Mais ça ne fonc- à une négociation globale. EncoreJe m’exprime en public quand çaAdresse contraire, fini par remobiliser tionne pas toujours. Le bilan estfaut-il qu’on se parle franchement,m’intéresse et je ne m’interdirainotre électorat, et la « sarkopho-une arme si une adéquation existece qui n’est pas le cas actuelle-pas de continuer. Par exemple, j’aiCode postalVillebie » ambiante a eu un effetavec la personnalité qui le porte. ment. Quant à l’affaiblissement du dit que la laïcité est au cœur de laMerci de nous confier votre e-mail afin que nous puissions vous envoyer une e-invitation pour MAP - Le Monde à Paris 2009inverse. Quant au vote-sanction, je Après avoir voulu nationaliser MoDem, ce n’est pas une surprise notion même de la République.E-mailne l’ai senti ni à Bordeaux, ni les enjeux du scrutin, Nicolas vu l’hétérogénéité de son électoratMais je ne veux plus m’investir deFichier déclaré à la CNIL. Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification,d’opposition et de suppression des données vous concernant. Vous pouvez vous opposer à la communication à des tiers. Pour exercer vos droits,ailleurs, dans mes contacts, mesSarkozy s’est mis en retrait…et sa stratégie à géométrie politi-la même manière. Pour des respon-MONil vous suffit de nous écrire à l’adresse indiquée ci-dessus en précisant vos coordonnées et le nom du salon.Sauf opposition écrite de votre part,le nom de votre société pourra également apparaître sur tous les supports utilisés par l’organisateur à l’occasion des éditions du salon.rencontres ou mes lectures. C’estC’était une erreur de vouloir que variable.sabilités suprêmes, c’est clair, j’aiun argument politicien quand on politiser cette élection. C’était un Hier cloué au pilori, aujourd’huiété mis hors-jeu.est dans l’opposition. Et la sanc-mauvais mélange des genres, enco-porté aux nues, comment vivez- Est-ce une position définitive ?tion du gouvernement, ça ne durere moins bon quand la situationvous cette versatilité de l’électo- C’est ce que je pense aujour-que quinze jours contre un mairenationale n’est pas porteuse.rat bordelais ?d’hui. aqui reste six ans.Quand il est venu à Bordeaux [leLes électeurs ne sont pas versati-Propos recueillis par A la lecture globale des résul-22 janvier], sur le chemin de Pau, les. Depuis mon arrivée à Bor- Claudia Courtois
  • 11. 0123 Mercredi 12 mars 2008France Municipales 11Le Parti socialiste est conduit à élargirMetz, bastionde la droite, pourrait au centre sa stratégie d’alliancebasculer à gauche Comme lors de la présidentielle, et les Verts enregistraient une défaite pré- res du premier tour, le MoDem mais elle suggère que le maire de la capi- METZsidentielle de grande ampleur, a libéré la ne dispose pas d’une stratégie claire au tale ne veut pas laisser le MoDem pari- CORRESPONDANT la gauche traditionnelle a besoinparole de ceux qui considèrent que la gau- niveau national. Coupable d’un léger sien s’échapper de sa sphère d’influence. Devancé au premier tour des municipales, de l’électorat centriste pour être che traditionnelle est désormais structu-écart de langage qui risquait de laisser Mme Royal ne dit pas autre chose lors-dimanche 9 mars, de dix points (24,1 %rellement minoritaire dans le pays.penser que des négociations pouvaient qu’elle propose de forger « un nouvelcontre 34 %) par le socialiste Dominique majoritaire aux municipales. La conclusion d’accords dès le pre-se généraliser avec le parti de François alliage progressiste » allant des altermon- Gros, Jean-Marie Rausch (divers droite), La direction du PS a du malmier tour des municipales, en particulierBayrou, Ségolène Royal a dû corriger le dialistes aux centristes.qui brigue à 78 ans un septième mandat de à assumer cette évolutionà Dijon, Grenoble ou Montpellier, a ététir. Après avoir, au soir du premier tour, Dans ces conditions, la question desmaire à Metz, devra compter au secondprésentée par le PS comme un pendant prôné « des alliances, partout » avec le alliances devrait être au cœur du pro-tour avec la fusion de deux listes de droite : e premier tour des élections munici- de « l’ouverture » sarkozyenne : les repré-MoDem, la présidente de la région Poi- chain congrès socialiste. Encore faudrait-celle de la députée UMP Marie-Jo Zimmer-L pales a définitivement levé le tabou de l’élargissement vers le centre des alliances du Parti socialiste.sentants du MoDem n’apparaissaientqu’à titre « individuel ». Or, depuisdimanche 9 mars, des fusions de listes tou-Charentes a précisé lundi 10 mars, sur France Inter, qu’il s’agissait de « lancer un appel La question des alliancesil que ce thème ne soit passeulement évoqué en termesde tactique électorale maismann et celle de son ex-première adjointeNathalie Griesbeck, soutenue par leMoDem. Les deux candidates, que l’on La multiplication d’accords avec leont lieu à Marseille, à Chartres ou Asniè- aux électeurs » centristes afinaussi de projet. « Il est natu- croyait brouillées à jamais, ont créé la sur- MoDem à la veille du second tour confir- res. Les conditions imposées à ses nou-qu’ils votent à gauche au second devrait être rel de se poser la question de la prise, lundi. Mme Zimmermann conduira la me, même si les dirigeants du PS éprou-veaux partenaires par le PS – l’engage-tour. Lundi, François Hollande au cœurconquête d’un électorat hostile liste. Mme Griesbeck, députée européenne vent quelques difficultés à l’assumer, ment sur un programme municipal et laa rappelé que le PS « n’est pas du prochainà la surenchère idéologique,et conseillère générale, figurera en posi- que le centre de gravité politique du pre- reconnaissance de tous les autres alliés dans une stratégie d’alliances » congrès socialiste sensible enfin à la problémati- tion symbolique pour éviter le cumul. Elles mier parti de la gauche est train de sede gauche – sont inchangées mais laavec le parti de M. Bayrou qui,que de l’intérêt général ; la ont reçu le soutien d’un indépendant, déplacer.nature du rapprochement a changé ; dans la grande majorité des cas, est inca- gauche doit prendre en compte cette réalité,Emmanuel Lebeau. A eux trois, ils totali- La prise d’autonomie de François Bay-dorénavant, il s’agit d’accords de parti à pable de se maintenir au second tour. qui est celle d’une opinion publique en avan-sent au premier tour 37 % des voix. rou avait pris au dépourvu le PS pendant parti.Pour autant, on ne peut réduire la ce sur les partis politiques », assure Gaë-M. Rausch estime être « le candidat la présidentielle de 2007. Ségolène RoyalPourtant, cet élargissement – auquel question du rapprochement avec le tan Gorce, député socialiste « rénova- naturel pour faire barrage à la gauche » avait, sans attendre le feu vert de son par- ils ont tout intérêt – est difficile à gérer MoDem à un simple effet d’aubaine teur ». Quant à Gérard Collomb, assuré mais reconnaît que ses chances sont « min- ti, tenté de s’allier avec le fondateur du pour les socialistes, portés par les bonsmunicipale qui se refermera au soir du de sa réélection à Lyon, il estimait, auces ». « Ma carrière est derrière moi, dit-il. MoDem. Une fin de non-recevoir lui résultats d’une union de la gauche plutôtsecond tour. Bertrand Delanoë, à peine soir de sa victoire, que le PS doit « évoluer Les deux autres, en revanche, jouent gros car avait été adressée par M. Bayrou mais sa performante dans les urnes municipales avait-il conclu un accord avec les Verts, en interne » et faire « sa mue culturelle »si la gauche devait l’emporter, elles en porte- démarche, d’abord critiquée au sein du mais beaucoup moins lorsqu’il s’agit den’a-t-il pas proposé lundi soir à Marielle avant de s’interroger sur l’attitude du par-raient la responsabilité. » Metz n’a jamais PS, a agi comme un déclic. Cette initiati- conquérir l’Elysée. En position de faibles-de Sarnez « un partenariat original avec ti vis-à-vis du MoDem. aeu de maire de gauche. a ve, intervenue alors que les communistes se, compte tenu de l’ensemble de ses sco-le MoDem » ? L’offre a été repoussée Jean-Michel NormandNicolas Bastuck Les primaires ont compliqué les fusions de listes PCF-PS LE JEU des alliances se compli-La fédération PS du départe- que après la série de « primai- ment a appelé ses troupes, lundi res » qui ont opposé le PS ou les soir, à « chercher l’union ». Mais Verts au PCF au premier tour dessans exclure des maintiens. « Pour élections municipales, dimanche faire une fusion acceptable, la seule 9 mars. Les instances nationalesrègle, c’est le rapport de forces du pre- des trois partis ont appelé, lundimier tour », assure Bruno Le Roux, 10 mars à l’Assemblée nationale,secrétaire national aux élections. au « désistement républicain » au « Si on n’est pas entendu, on se main- second tour. Mais localement, latiendra », prévient Claude Bartolo- concurrence entre militants autre-ne, chef de file du PS en Seine- fois alliés a laissé des traces. Et les Saint-Denis. « Pas question de se fai- discussions avant le dépôt des lis- re couillonner en mettant trop de PS tes, mardi 11 mars, sont très ten-alors qu’ils réintégreront les dissi- dues. dents », rétorque Michel Laurent,Dans les villes de plus de responsable des élections au PCF. 20 000 habitants, sept primaires ont été déclenchées par le PS dansMaintien de Mme Voynet les municipalités communistesLes discussions avec les Verts ne en Seine-Saint-Denis, deux dans sont pas plus simples. A Mon- le Val-de-Marne. Si la fédération treuil, la sénatrice Verts Domini- PS du Val-de-Marne paraît accep-que Voynet a déclaré qu’elle se ter l’union à Vitry et Orly, il n’enmaintenait face au maire (app. est pas de même en Seine-Saint- PCF), Jean-Pierre Brard, « pour Denis.laisser le choix aux électeurs de gau-A Saint-Denis, où Didier che ». Les instances nationales des Paillard, le maire sortant PCF aVerts ont laissé faire. obtenu 42 %, contre 22 % à Geor- Dernière composante en posi- ges Sali (PS), l’accord achoppe sur tion de compter, la LCR. Les amis la représentation des socialistes.d’Olivier Besancenot ont tenté, Les communistes, qui expliquent dans les villes où ils ont fait plus de avoir déjà intégré cinq socialistes 5 %, d’obtenir une « fusion techni- sur leur liste au premier tour, refu- que » pour obtenir des élus, sans sent l’application de la proportion-participation à la majorité munici- nelle. Le PS, lui, ne veut pas enten- pale. Les discussions entamées dre parler de ces dissidents, qu’il a avec le PS, notamment à Clermont- exclus. Même schéma à Bagnolet. Ferrand, Toulouse, Bar-le-Duc,A Aubervilliers, où Pascal Beau- Nancy, Agen ou Villeurbanne, ont det, maire sortant, a obtenu 35 %,été interrompues par le PS, lundi contre 32 % au PS, les discussionssoir. « Le PS nous barre la route des semblaient bloquées avec les socia- conseils municipaux pour préférer listes, qui exigent « la parité ». Ades discussions avec le MoDem. C’est Villetaneuse, les négociations se scandaleux », s’insurge Pierre- heurtent au même problème, lesFrançois Grond, membre du socialistes demandant cinq postes bureau politique de la Ligue. a d’adjoints sur neuf.Sylvia Zappi A Strasbourg, socialistes et Verts s’unissent sans le MoDem STRASBOURGurbaine. Ils s’engagent sur le vote CORRESPONDANT annuel du budget et la solidarité de Un accord de fusion a été réalisé à gestion, mais conserveront un Strasbourg, lundi 10 mars, entregroupe séparé. L’accord est « équi- la liste de Roland Ries (PS) et lalibré », selon M. Jund. liste d’Alain Jund (Verts). La liste M. Ries a précisé avoir proposé Ries a obtenu 43,89 % des voix au deux places éligibles au MoDem premier tour des municipales, de Chantal Cutajar (5,73 % des dimanche, face à celle de Fabien- voix), « sans contrepartie », mais ne Keller (UMP), maire sortante qu’il avait essuyé un refus. (33,92 %). Les Verts ont obtenu Mme Cutajar a déploré que ne lui 6,36 %. soit pas proposé un accord sur le Les Verts auront sept places surprogramme. Le numéro deux de la liste (six éligibles en cas de victoi- la liste, l’ex-secrétaire national re, une en cas de défaite). Ils des Verts Yann Wehrling, ne se auront, dans le premier cas, deux voyait proposer que la 51e place, adjoints, un conseiller délégué etl’avant-dernière éligible. a cinq délégués à la communauté Jacques Fortier
  • 12. 12 France Municipales0123Mercredi 12 mars 2008 A Marseille, le PS et le MoDem s’allientA Paris, M. Delanoë recompose pour « rompre avec le vieux clientélisme »sa majorité à sa main MM. Guérini et Bennahmias ACCORD a minima avec les Verts, désac- cord persistant avec le MoDem. Fort de ont entériné un accordses 41,6 % au premier tour qui devrait face à Jean-Claude Gaudin.donner, pour la première fois, une majori- té absolue aux élus PS-PCF-MRC-PRG L’extrême gauche appelle, candidats sur les listes conduites par Ber- elle, à « en finir » avec l’équipetrand Delanoë au premier tour, le maire UMP sortantede Paris a privilégié des alliances avec la gauche et les Verts. MARSEILLES’agissant des écologistes, « on les CORRESPONDANT RÉGIONALreprend mais on ne sera plus dépendantses petits candidats de Marseille, long-d’eux », se félicitait, lundi 10 mars, un pro-Ltemps négligés, sont devenus, lundi10 mars, l’objet de toutes les sollicita- tions politiques. Dès midi, Jean-Luc Ben- che du maire de la capitale. Au terme de l’accord noué lundi, après quinze heures de discussion avec les représentants de nahmias, tête de liste du MoDem, rencon-M. Delanoë, les écologistes ont obtenu l’as- trait Jean-Claude Gaudin (UMP) dans son surance de garder la mairie du 2e arrondis- bureau de maire. Il lui demandait « lasement. Le bon score du maire sortant de transparence dans l’attribution des places de cet arrondissement Jacques Boutault crèches et les logements, et un groupe au (Verts), 30 % des voix, a « surpris » conseil municipal » – en clair : cinq élus. EtM. Delanoë, qui s’est dit prêt sans bargui- surtout un « moratoire sur l’incinérateur degner à renoncer à confier la mairie au PS, Fos », condition inacceptable par le mairepourtant arrivé en tête. et président de la communauté urbaine, qui se bat depuis des années sur le plan« Logique partisane » politique et judiciaire pour l’imposer.Sur la base de leur score de 6,78 % au Déçu de n’avoir dépassé les 5 % que niveau parisien – contre 12,31 % en 2001 –, dans trois secteurs sur huit, M. Bennah-les écologistes ont négocié une fusion des mias savait bien qu’il avait peu de chances listes avec celles de la gauche dans les d’être entendu de ce côté-là. 11 arrondissements encore en ballottage A 14 heures, il se rendait au siège deoù ils ont obtenu plus de 5 % des voix. Ils campagne de Jean-Noël Guérini, le candi-sont assurés d’obtenir 9 élus au conseil de dat socialiste, évidemment plus ouvert.Jean-Luc Bennahmias (à gauche), tête de liste MoDem, avec le socialiste Jean-Noël Guérini, lundi 10 mars. BRUNO SOUILLARD/PQR/MAXPPP Paris. Ils étaient 23 en 2001, mais 17 à la « C’est normal puisqu’on était tous les deuxveille du scrutin après plusieurs départs au dans l’opposition », soulignait le responsa- « sur le nombre de places de crèches àA 23 heures, la question était tranchée :métropole de la Méditerranée ». Dans cetteMoDem. « Les Verts ne seront plus un grou- ble centriste. Après quelques allers-construire ».Marseille contre-attaque à gauche, qui n’amissive, le président reprend les promes- pe charnière, note Yves Contassot, adjoint retours entre les deux permanences, il Du coté de l’extrême gauche, représen- finalement reçu aucune proposition, décla-ses faites par François Fillon en début de(Verts) sortant de M. Delanoë. Le maire tenait à 19 h 30 une conférence de pressetée par la liste Marseille contre-attaque àrait close la période des tractations. Elle campagne, dont la plupart étaient déjàsera tenté de passer en force sur tous les sujets. commune avec M. Guérini. « Notre accordgauche (LCR, collectifs antilibéraux, alter- rappelait pourtant qu’elle voulait « en finir antérieures à sa venue, comme le soutienMais nous aurons aussi une plus grande liber- marque la volonté de rompre avec le vieuxnatifs), dont les voix sont aussi indispensa-avec celui qui fit alliance avec Le Pen enau Musée de la civilisation et de la Méditer- té pour exprimer nos désaccords devant la clientélisme », lançait ce dernier, quibles à la gauche, on se disait d’abord heu-1986, et qui est le numéro deux de l’UMP, ranée ou l’accroissement des aides accor- population. » Dans la future majorité, le annonçait « une victoire à portée de main ». reux d’avoir à gérer le dépassement de lal’ami de Hortefeux, l’organisateur des rafles dées par l’Agence nationale de rénovation groupe communiste devrait passer de 11 àbarre des 5 % dans quatre secteurs. « La de sans-papiers », c’est-à-dire le maire sor- urbaine (ANRU). Il y ajoute une escouade8 élus et le MRC de 7 à 5. « Engagement de la nation »question de la fusion des listes peut effective- tant. Au siège de campagne de M. Guérini, de policiers et précise que le tracé de la futu- En revanche, le MoDem, qui comptaitAyant compris que la rencontre avec lement se poser », expliquait son porte-paro-on restait confiant sur le désistement desre ligne à grande vitesse qui passe par Mar-10 élus au conseil de Paris, pourrait n’en MoDem ne déboucherait sur rien, M. Gau-le, Samy Johsua, dans l’après-midi. Il l’esti- « électeurs antilibéraux » vers la gauche.seille « a sa préférence ». avoir plus aucun, le 16 mars. Malgré son din avait expliqué dans l’après-midi que lamait cependant peu probable : « Jean- Quant à M. Gaudin, il résumait lorsM. Gaudin a précisé qu’ayant reçu cette score de 9,06 %, mais faute d’avoir trouvé discussion sur l’incinérateur, « qu’il fautNoël Guérini a sur ses listes des gens qui ont d’une conférence de presse le contenu lettre vendredi, il n’avait pas voulu en faireun accord pour fusionner avec le PS. « Les appeler centre d’enfouissement et de métha-voté Sarkozy, il a dit qu’il choisirait lui- d’une lettre de Nicolas Sarkozy (Le Monde état juste avant le premier tour pour que positions floues » du MoDem avant le pre- nisation », ne pouvait aboutir. Il ajoutaitmême les colistiers et surtout qu’on devait se du 10 mars) confirmant « l’engagement decela n’ait pas « l’air d’une manœuvre ». amier tour et « les divergences sur le fond ren- que la négociation avait aussi achoppé rassembler sur son propre programme. » la nation pour faire de Marseille la grandeMichel Samsondent difficile la perspective d’une gouvernan- ce commune de Paris », a de nouveau indi- qué, lundi, M. Delanoë.M. Moudenc (UMP) et M. Cohen (PS) se livrent un duel serré à ToulouseMardi, Marielle de Sarnez a dénoncé, dans Le Parisien, le choix de « la fermetu- re » et la « logique partisane » du maire de TOULOUSE rée, rien n’avait filtré sur l’issue de leur ment égales 11 % des suffrages, que surPour décrocher un succès dimanche, Paris. La chef de file du MoDem avait pro- ENVOYÉ SPÉCIAL discussion. Au final, après avoir entrete- sa droite, où il s’efforce de ménager les M. Cohen parie sur « la volonté des Tou-posé des « partenariats avec la gauche » le La bataille de Toulouse fait rage et la jour-nu le suspense toute la journée de lundi,électeurs du MoDem. lousains » d’en finir avec la droite qui diri-soir du 9 mars. « Trop tard », explique l’en- née de lundi 10 mars a donné lieu à de M. Forget a fini par se rallier au maire sor- Aussi M. Cohen s’est-il appliqué à ren-ge le Capitole depuis trente-sept ans.tourage M. Delanoë, qui envisage, en nombreuses tractations. A droite, le mai-tant. Il obtiendrait sept places éligibles,contrer séparément les trois chefs de file. C’est sur ce constat, plus encore que sur revanche, de proposer au MoDem des re sortant, Jean-Luc Moudenc (UMP),dont trois d’adjoints au maire.Rencontres de pure forme en vérité, puis- son projet, qu’il espère rassembler « les « présidences de commissions ou de SEM qui a rassemblé 42,6 % des suffrages, n’a que M. Cohen ne semble pas décidé à 60 % de Toulousains qui aspirent au chan- [sociétés d’économie mixte] de la Ville », guère l’embarras du choix. Son éventuel- « Nécessité d’une alternance » remodeler sa liste. « Je souhaite réunirgement ». C’est la leçon qu’il a tirée de saau vu de « l’attitude constructive » du le victoire repose sur un double pari : A gauche, le candidat socialiste, Pierreautour de moi une majorité unie et solidai- rencontre avec M. Forget : « Même si la MoDem, a précisé M. Delanoë. Le MoDem mobiliser les nombreux abstentionnistesCohen, qui a totalisé 39 % des voix, dispo-re », s’est-il justifié en annonçant qu’il ne conclusion de cette rencontre n’est pas celle a décidé de se maintenir au second tour (43,5 %) de ce premier tour et rallier lese de meilleures réserves que son concur-fusionnerait ni avec la liste Debout, pré-d’un accord de fusion, nous avons constatédans le 14e, le 15e et le 5e. maximum des 5,9 % des voix obtenuesrent, mais sa situation n’en est pas simpli- sentée par les Motivé-e-s et la LCR, ni avecdes convergences sur la nécessité d’une alter- Candidat du MoDem dans le 5e, Philip- par le candidat du MoDem, Jean-Luc For-fiée pour autant. Soucieux d’éviterla gauche alternative, ni avec le MoDem.nance politique à Toulouse. » pe Meyer (14,3 % au premier tour) estime get. « Il faut lui tendre la main et l’inviter l’écueil qui avait valu en 2001 à son prédé-Tout juste s’est-il contenté de proposerDe son côté, pour conserver son man- que son maintien affaiblit les chances à rejoindre la liste », estime Dominique cesseur, François Simon, d’échouer dansune place à François Simon, le chef dedat, M. Moudenc brandit le risque d’une Lyne Cohen-Solal, la candidate du PS de Baudis, l’ancien maire de la ville. Celui-ci la conquête du Capitole en ouvrant sa lis- file de la gauche alternative, que l’intéres- hausse des impôts locaux en cas d’une vic-battre Jean Tiberi (UMP), arrivé légère- en a « parlé avant le premier tour » avecte lors du second tour aux candidats des sé a aussitôt refusée. « Je ne suis pas untoire de son adversaire. Les deux hom-ment en tête. Celle-ci « dénonce l’impasse l’intéressé car, explique-t-il, « Jean-Luc Motivé-e-s, M. Cohen s’applique cettemercenaire, je n’irai pas seul », a commen- mes ont rendez-vous jeudi soir. Ils débat-du vote MoDem, puisque M. Meyer n’a aucu- Forget et Jean-Luc Moudenc appartien-fois à ne froisser personne. Tant sur sa té celui-ci, qui s’était empressé dimanchetront en direct sur TLT, la chaîne de télé- ne chance d’être élu ». Et compte sur le sou- nent à la même famille ». Les deux hom-gauche, où il doit composer avec deux lis- de fixer les enchères à « quatre ou cinqvision toulousaine. a tien sur le terrain de M. Delanoë. a mes se sont rencontrés mais, en fin de soi-tes qui se sont partagées à parts quasi- candidats ».Yves Bordenave Béatrice JérômeMobilités urbaines,quelles nouvelles Tintelligences ? 9 avril • Paris > Salons Hoche < Informations & Inscription : www.lesrencontresprofessionnelleslemonde.com - 01 75 49 80 50Organisé parAvecEn partenariat avec Avec le soutien deSOLUTIONS POUR UN MONDE MOBILE
  • 13. 0123 Mercredi 12 mars 2008Municipales Cantonales13 VOTE DÉMOBILISATION DANS LES BANLIEUES L’abstention relativise l’élan La gauche espère conquérir trois à six civique du printemps 2007départements à l’issue des cantonales AVEC 66,5 % de participation au 2005, Clichy-sous-Bois, peuplée de La gauche, qui dirige premier tour, les municipales de 28 200 habitants, illustre cette ten- Une dizaine de départements en balance 2008 enregistrent une mobilisa- dance. La commune avait connu51 conseils généraux sur tion en légère baisse par rapport à une forte hausse des inscriptions101, semble assurée Risque de basculementSeine-Saint-Denis 2001 (67,4 %), et s’inscrivent dans sur les listes électorales en 2006, la diminution continue de la parti- puis une abstention limitée à 18 %de conquérir au moins à gauche à droite cipation aux élections communa- pour la présidentielle. Or l’absten- l’Allier, la Corrèzevers le PS vers l’UMP les depuis 1983 (78,3 %). tion a dépassé 55 % dimanche.et le Lot-et-Garonne « Le printemps civique et démocra- Conséquence, le nombre de votants tique de 2007 n’a pas eu d’effet d’en- en 2008 (4 325) est similaire à celuiu vu des résultats du pre- traînement, commente Jérôme Four- de 2001 (4 123), alors que la ville quet, directeur adjoint du départe- compte près de 2 000 électeurs sup- ment opinion publique de l’IFOP. plémentaires. Elu avec 65,9 % desAmier tour des élections can- tonales, la gauche peut« raisonnablement » espérer une Seine-et-Marne Paris n’est pas concernéepar les élections cantonales. Un tiers des Français ne se sont pas suffrages au premier tour, soit progression de quatre ou cinq siè-C’est le Conseil déplacés, alors que les municipales 2 792 voix, le maire sortant, Claude ges au sein de l’Assemblée des de la ville de Paris sont considérées comme des élections Dilain (PS), n’est choisi que par undépartements de France (ADF),qui exerce importantes et que la figure du maire habitant sur dix.qu’elle préside depuis 2004 avec Indre-et-les attributions se caractérise par un fort niveau d’at-« Dès que l’intensité d’une campa-une courte majorité de 51 sur 101. Loire dévoluesaux conseils tachement. »gne chute, ce sont les populations lesAux trois départements (Allier,généraux. De manière générale, la participa- moins prédisposées à voter qui s’abs- Corrèze, Lot-et-Garonne) dont leDeux- tion distingue les territoi- tiennent, souligne le poli- basculement en sa faveur paraît Sèvres Allier res ruraux et urbains. tologue Jean-Yves Dor-probable, s’ajoutent les gains pos- Les départements où on« Dès magen, auteur avec Céli-sibles de la Charente-Maritime, Charente- Rhôneque l’intensitéMaritime a le plus voté sont la Lozè- neBraconnierdede l’Indre-et-Loire et des Deux- re (83,5 %) et la Haute-d’une campagneLa Démocratie de l’abs- Sèvres, où la droite ne disposeCorrèze Corse (81,1 %). Achute, ce sonttention (Gallimard). Lesque d’un siège de majorité et seHautes-les populationsAlpes l’inverse, la participationtaux de participation detrouve en situation délicate dans a été la plus faible en Ile-les moins 2008 correspondent àdeux cantons. Lot-et-prédisposées GaronneSource : Le Monde de-France : Seine-Saint- ceux d’avant la présiden-La partie semble en revanche Denis (52,3 %), Val-de-à voter qui tielle. Comme si 2007 plus difficile en Côte-d’Or et danss’abstiennent » Marne (54,7 %), Val- avait seulement marquéla Somme, où il faudrait à la gau- d’Oise (56,4 %), Paris etune sorte de parenthèse che gagner trois sièges pour faireJean-Yves Dormagen Hauts-de-Seine enchantée. »basculer la majorité. (56,9 %). L’effet des Politologue Fin 2007, dans uneLa droite semble désormais vacances scolaires, qui se étude, l’Insee avait insis- avoir limité ses espoirs de conquê- terminaient dimanche 9 mars, n’est té sur le caractère « exceptionnel »te à la Seine-et-Marne et croiseLes conseils généraux sortantsFrance métropolitaine pas démontré : si la mobilisation a de la mobilisation pour la présiden- les doigts pour récupérer la prési- baissé en Ile-de-France, elle s’est tielle, suivie d’une abstentiondence des Hautes-Alpes, détenue UMP MoDem PS Divers gauche maintenue en Aquitaine. record aux législatives : « Les élec-par un divers gauche bien que la La démobilisation a été particu- teurs ne délaissent pas les urnes maisgauche y soit minoritaire. aNouveau CentreDivers droite PCFRadicaux de gauche lièrement importante dans les quar- s’expriment par un vote intermittent P. Rr tiers populaires. L’abstention a pro- et sélectif. » gressé de manière significative àCe comportement touche en pre- Grigny, dans l’Essonne (de 46 % à mier lieu les jeunes des quartiers 55,3 % entre 2001 et 2008), aux populaires, très mobilisés contreLe PCF s’apprête à perdre la Seine-Saint-Denis Mureaux, dans les Yvelines (de Nicolas Sarkozy en 2007 maisLE PCF obtient un résultat miti- tête au soir du premier tour et cés », assure Laurence Cohen,Deux autres cantons pour- 42,5 % à 52,4 %), ou à Sarcelles, retombés, depuis, dans l’abstention. gé aux élections cantonales en devraient l’emporter le 16 mars.secrétaire fédérale du PCF. Une raient rester entre les mains du dans le Val-d’Oise (de 49,6 % à Cela explique les résultats para-région parisienne. Si les commu-Le PS et le PCF sont tombésrencontre entre les différentes parti : celui de Montreuil-Est et 55,2 %). Une abstention élevée a doxaux observés dans des commu- nistes devraient garder le d’accord pour appliquer la règlefédérations de la gauche devait celui de Noisy-le-Sec. aussi été enregistrée à Saint-Denis nes comme Aulnay-sous-Bois,conseil général du Val-de-Mar- du désistement réciproque. La sceller, mardi 11 mars, l’accord Le socialiste Claude Bartolo- (56,2 %), Stains (56,3 %), Bobigny Colombes ou Argenteuil : Ségolène ne sans trop de difficultés, ils gauche pourrait donc gagner définitif.ne, élu dans le canton de Pantin- (53,6 %). Tout comme dans la ban- Royal l’avait largement emportédevraient perdre celui de Seine- trois sièges de plus. Ainsi à Fon-est, a donc réussi son pari de lieue de Lyon, à Vaulx-en-Velin lors de la présidentielle, mais les can- Saint-Denis, un bastion qu’ils tenay-Ouest, siège détenu par laDéfaite douloureuse ravir le conseil général de Seine- (56 %) et Vénissieux (51,7 %). Elle didats socialistes ont eu du mal à fai-détiennent depuis sa création, droite, la candidate communisteEn Seine-Saint-Denis, en Saint-Denis au PCF et devrait en dépasse même 60 % à Roubaix, re le plein des voix dans un contexte en 1965. est en tête à gauche et pourrait, à revanche, le destin des commu-devenir le président, avec une dans le Nord. plus favorable à la gauche. a Dans le Val-de-Marne, seuls la faveur du désistement socialis-nistes semble plié. Les primaires majorité de 17 sièges au PS et 13 Ville-symbole des émeutes deLuc Bronnerdeux sièges maintenaient une te, emporter le canton. A L’Haÿ-lancées par le Parti socialiste lui au PCF.majorité à gauche. Le premierles-Roses, à l’inverse, le PS pour- ont été plutôt favorables : sur le Si la défaite est douloureuse 79,7 % : le meilleur score pour M. Dupont-Aignan tour des cantonales, dimancherait prendre le canton détenu canton de Montreuil-Nord, lapour les communistes, elle est9 mars, a conforté les listespar la droite. Enfin, à Orly, lesortante Claire Pessin-Garric,moins nette qu’attendu. Les dis- Yerres (Essonne) et sesconfronté à une liste de gauche.emmenées par les conseillers candidat divers gauche soutenusoutenue par le PCF, est arrivéecussions de répartition des 28 500 habitants ont établi un Un résultat d’autant plus mar-généraux PCF sur leurs six can-par le maire sortant, Gastonderrière le socialiste Frédéric moyens entre les deux partis record au premier tour des élec- quant que le président de Debouttons renouvelables. Dans les Viens, devrait être élu leMolossi. A Saint-Denis-Sud, vont s’engager. Les communis- tions municipales dans les villesla République, opposant à la ratifi-trois cantons de Vitry, les deux 16 mars. « La gauche et la majori-Ronan Kerrest, PCF, est battu tes devraient garder plusieurs de plus de 20 000 habitants, encation du traité européen de Lis- de Champigny, comme celui du té emmenée par Christian Favier par Mathieu Hanotin. Ces deux vice-présidences mais aussi des reconduisant à 79,7 % leur maire bonne, est en rupture avec la Kremlin-Bicêtre, les candidats [président PCF du conseil cantons perdus suffisent à fairemoyens de groupe. a sortant, Nicolas Dupont-Aignan,majorité UMP. PCF ou apparentés étaient en général] devraient sortir renfor- tomber la majorité communiste. Sylvia Zappi Panne informatique La gauche pourrait emporterNT EVIERAITR au ministère de l’intérieurle Lot-et-Garonne DE PAAMÉRIQUES LATINESAGEN (Lot-et-Garonne)té départementale a dû gouverner FAIT INHABITUEL, les résultats 22 h 30, nous avons travaillé sur leCORRESPONDANTE grâce à la voix prépondérante de des élections municipales et can-système de secours, le ministère nous Dimanche 16 mars, si la gauche neson président. Elle a failli vaciller, tonales ne sont parvenus aux jour- a proposé une adresse de délestageconquiert ne serait-ce qu’un can-en 2005, avec l’annulation de naux quotidiens que très tardive-pour accéder aux données », précise ton soumis à renouvellement sans l’élection cantonale de Duras par ment dans la nuit du dimancheJosé Bolufer. Le système étanten perdre, elle ravira le conseille Conseil d’Etat. Ce dernier avait 10 mars au lundi 11, de façonengorgé, les services de l’intérieurgénéral du Lot-et-Garonne à la estimé que la candidate UMP, incomplète, et avec des erreurs. ont dû ressaisir les résultats. Ledroite. Et s’installera à sa présiden- élue avec quinze voix d’avance,« La première ville de plus detaux de participation définitif n’a ce, après avoir cru pouvoir y parve- avait bénéficié d’une consigne de 10 000 habitants est arrivée à 1 heu-été établi que lundi après-midi.nir en 2004, puis en 2005. vote illégale de Jean François-Pon- re du matin, avec plus de trois heuresLe prestataire, qui avait traité lesPendant vingt-deux ans, Jeancet, qui avait envoyé une lettre, à de retard par rapport à nos prévi- élections présidentielle et législati-François-Poncet, ex-UDF recon- la veille du second tour, aux viti- VOYAGES 2008-2009 sions », explique ainsi José Bolufer,ves de 2007, utilise « ce que l’onverti à l’UMP, a présidé le conseilculteurs de la cave coopérative directeur des services informati-peut trouver de plus puissant », assu-général sur ces terres radicales.locale. A la grande déception de la ques du groupe Le Monde. Le Mon- re Bertrand Maréchaux, directeurEn 2004, lors du renouvellementgauche, la cantonale partielle qui de a fourni les résultats de 753 com-des systèmes d’information du de la moitié du conseil général, lea suivi a confirmé le premier vote. Demandez et recevez gratuitement munes de plus de 10 000 habi-ministère. Le fait que ce dernier PS avait obtenu d’excellents résul- tants, au lieu des 891 prévues.donnait, pour la première fois, les tats dans le département. CesBallottages incertains le catalogue de tous les voyagesLe ministère de l’intérieur refu- se de parler de « bug ». Mais il alistes complètes dans les villes demoins de 3 500 habitants, n’estrésultats l’auraient placé en situa-tion d’égalité parfaite avec la droi-Sur les vingt cantons renouve- lables cette année, quinze étaient www.maisondesameriqueslatines.com bien été victime d’une panne infor-pas de nature à fournir une explica-te et lui auraient permis de dispu-aux mains de l’UMP et cinq dans matique majeure. tion convaincante, d’autant que ter la présidence du conseil géné- le giron de la gauche plurielle.Soyez nos invités ! Au musée du quai Branly pour la soirée privéeLes résultats ont d’abord parcou- « la capacité de traitement avait été ral à l’UMP Michel DiefenbacherAprès le scrutin du dimanchedu mardi 8 avril à l'occasion de l'exposition ru le chemin traditionnel : les mai- doublée ». M. Maréchaux confiait, – le dauphin désigné de M. Pon-9 mars, chaque camp a déjà“Paracas, trésors inédits du Pérou ancien”. ries les ont envoyés, par téléphonelundi soir, n’avoir toujours pascet –, si une conseillère générale conquis trois cantons mais cer- Dans la limite des places disponibles ou par fax, dans les préfectures, quitrouvé « de véritable explication PS n’était décédée à quelquestains ballottages s’annoncent (300 invitations) Réservez ! les ont communiqués via un systè-technique ».jours du scrutin. L’élection du pré- incertains. Si Agen-Centre paraît [email protected] me Intranet au ministère. « La syn- Mme Alliot-Marie, rompant avec sident de l’assemblée départemen-sur le point de basculer à droite, thèse s’est faite tout à fait normale- l’habitude de la plupart de ses pré-tale s’est ainsi déroulée avec unpas moins de sept cantons sont ment », assure-t-on dans l’entoura-décesseurs, s’est refusée dimanchesiège laissé vacant, permettant àsusceptibles de préférer la gau- ge de la ministre de l’intérieur,à toute apparition publique pourla droite de disposer de vingt can-che, parmi lesquels Laplume, 3, rue CassetteFax 01 42 84 23 28 Michèle Alliot-Marie. Mais les ser-donner les résultats et s’est conten- tons contre dix-neuf pour la gau-ancien fief de M. François-Pon- 75006 Paris [email protected] veurs, hébergés par une sociététée d’un communiqué diffusé à che. cet et Marmande-Ouest où Tél. 01 53 63 13 40Métro Saint-Sulpice externe, dont le ministère n’a pas 23 h 13. a Le rapport ayant été rééquili-Michel Dienfenbacher semble voulu divulguer le nom, se sontIsabelle Mandraud bré, en juin 2004, avec le rempla- avoir déjà fait le plein des voix. aPhotographies : Pascal Mannaert / Elisabeth Hurtel / imagesud écroulés à plusieurs reprises. « Dèset Nathalie Guibertcement du siège vacant, la majori-Florence Moreau
  • 14. 14 Economie & Médias0123Mercredi 12 mars 2008 Aéronautique Le marché portant sur la fourniture d’avions ravitailleurs à l’armée américaine fait l’objet d’une plainteBoeing conteste le contrat remporté par EADSoeing a annoncé, lundi 10 mars, le commanditaire du contrat. PendantBqu’il allait porter plainte contre le ce temps, c’est-à-dire jusqu’au début durésultat de l’appel d’offres sur le mois de juillet, d’autres options sont pos- contrat des avions ravitailleurs de l’ar- sibles comme un règlement amiable une mée américaine, attribué le 29 février au annulation de la plainte. initialement, consortium transatlantique EADS- les premiers avions devraient entrer en Northrop Grumman. D’un montant de service en 2013 pour remplacer la flotte 35 milliards de dollars (22,7 milliards vieillissante de KC-135, dont certains d’euros), ce contrat porte sur la livraison étaient en service depuis les années de 179 appareils.1960.Cette plainte devait être déposée mar-Depuis qu’il a fait un point vendredi di 11 mars, devant la Cour des comptes 7 mars avec le Pentagone pour se faire américaine, le GAO (Government expliquer les raisons de son échec, Accountability Office), l’instan-Boeing menaçait de saisir la ce saisie par les entreprises sou- justice. Principal fournisseur haitant contester un contrat « Ce n’est pas de l’armée en avions ravi- par hasard que passé par une administration tailleurs, Boeing était donné nous avons gagné américaine. « Nos équipes ontfavori de cet appel d’offre. les dernières examiné de près la décision sur Son échec a provoqué un campagnes d’avions les avions ravitailleurs et onttollé dans les rangs politiques ravitailleurs trouvé de sérieux manquementsau nom de la sécurité nationa- dans le monde » dans le processus [de décision], le et des emplois menacés par qui méritent que nous fassions un groupe étranger, sur fond appel », a expliqué dans un Louis Galloisde campagne présidentielle. communiqué le PDG de président d’EADSL’affaire a aussi choqué alors Boeing, Jim McNerney.que Washington et Bruxelles« Nous avons le sentiment que le proces- ont un contentieux devant l’Organisa- sus a été mené de manière très profession- tion mondiale du commerce (OMC) sur nelle, transparente et équilibrée », a réagi les subventions respectives à Boeing et à de son côté Louis Gallois refusant de EADS. commenter plus cette contestation. LeInitialement attribuée à Boeing en président exécutif d’EADS souligne le 2003, la commande a été retirée aprèsUn KC-135 de Boeing effectue une opération de ravitaillement en vol, au-dessus du Pacifique en avril 2005. V. GEMPIS/US AIR FORCE/AP fait que « ce n’est pas par hasard que un scandale de corruption ayant nous avons gagné les quatre dernières cam- conduit à des peines de prison de plu-de l’Air » a souligné M. McNerney. DeNorthrop a aussi souligné qu’à l’issue CHRONOLOGIE pagnes d’avions ravitailleurs dans le mon- sieurs responsables et à la démission duson côté, Northrop-Grumman a souhai-de sa propre analyse avec l’armée sur l’at- 2003. Boeing remporte un contrat por- de ». Face à Boeing, EADS a imposé son PDG de l’époque. Boeing et Northrop seté « faire le point sur les nombreux com- tribution de ce contrat, « il est ressorti quetant sur 100 avions ravitailleurs pour l’ar- Airbus A330 en Grande Bretagne, en sont battus ces derniers jours à coup dementaires erronés » diffusés par sonnotre offre était clairement supérieure »,mée de l’air des Etats-Unis, mais à l’issue Australie, en Arabie saoudite et dans les communiqués, alors que le Pentagoneconcurrent. en termes de spécifications techniques et d’une commission d’enquête parlemen- Emirats arabes unis. défendait un processus de décision Le groupe a souligné qu’il était lede prix.taire pour « concussion », le CongrèsLa procédure va entraîner la suspen- « rigoureux ». signataire du contrat avec l’US Air For- L’armée de l’air américaine n’a pasvote en 2004 son annulation. sion du contrat pendant un délai maxi- « Compte tenu de ce que nous avonsce, EADS n’étant que « l’un des sous-trai-souhaité faire de commentaire. « Dans laSeptembre 2005. EADS et l’américain mum de cent jours, le temps que la cour vu, nous continuons de penser que nous tants de premier plan », aux côtésmesure où nous n’avons pas vu la plainteNorthrop préparent une proposition des comptes examine la plainte et trans- avons proposé l’avion le plus performant, d’autres groupes américains. Il a estiméformelle, nous sommes dans l’incapacité deconjointe. mette sa recommandation. Le GAO n’a le moins risqué, et celui dont le cycle de vie que le contrat représentait 25 000commenter », a indiqué sa porte-parole29 février 2008. Ils emportent le pas de pouvoir d’injonction et la déci- a le coût probable le plus bas, au regardemplois aux Etats-Unis et 1 500 créa- Jennifer Cassidy. a contrat des avions ravitailleurs. sion finale appartiendra au Pentagone, des critères de l’appel d’offres de l’armée tions nettes d’emplois. Dominique Gallois (avec AFP) AÉRONAUTIQUE UNE PERTE NETTE DE 446 MILLIONS D’EUROS EN 2007PRESSE 22,7 MILLIONS DE FRANÇAIS LISENT UN QUOTIDIEN Malgré des ventes record, EADS dans le rouge Les journaux ont gagné des lecteurs en 2007 L’ANNÉE 2007 sera mauvaisel’avion de transport militaire militaires –, les trois autres que LES QUOTIDIENS et les magazi-Monde a vu le nombre de ses lec- pour EADS. Pour la deuxième A400M, celles dues au lancementsont les hélicoptères (Eurocop-nes ont gagné des lecteurs enL’effet « Sarkozy » teurs augmenter de 7,7 % en fois depuis sa création, en 2000, du futur long-courrier A350XWB,ter), l’espace (Astrium) et la défen-2007. Tels sont les résultats de 2007, à 2,03 millions, passant le groupe franco-allemand d’aéro- et aussi celles constituées pour se sécurité sont bénéficiaires.l’étude Audipresse, nouvelle socié-AUDIENCE DE LA PRESSE devant Le Parisien, Aujourd’hui en nautique et de défense a plongé Power8, le plan de redressement Paradoxalement, le groupe neté d’études créée en 2007 qui ras- QUOTIDIENNE EN 2007 France et restant derrière L’Equi- dans le rouge, enregistrant une d’Airbus. A cela s’est ajouté l’im-s’est jamais aussi bien porté sur le semble les études AEPM (magazi-(en millions de lecteurs) pe (2,3 millions). Bon score pour perte nette de 446 millions pact de la détérioration de la paritéplan commercial. Les prises de nes) et EPIQ (quotidiens) surNationale Libération, qui a vu ses lecteurs d’euros, contre un bénéfice deentre le dollar et l’euro. commandes ont doublé en un anl’audience de la presse, publiée progresser de 10,4 % en 2007 (àL’Equipe2,30 99 millions en 2006. « Ces résultats ne me satisfont pour atteindre 136,8 milliards mardi 11 mars. Certes, les élec- 890 000). Le Figaro stagneLe résultat d’exploitation s’est pas, reconnaît Louis Gallois, prési- d’euros. Le flux de trésorerie dis-tions présidentielle et législatives,Le Monde 2,03 (+ 0,5 %, à 1,19 million). lui aussi dégradé mais parvient à dent exécutif d’EADS, mais ils ponible est passé à 3,4 milliardset l’« effet Sarkozy », ont incité à rester très légèrement positif àsont marqués par des provisionsd’euros, contre 869 millions enla lecture, mais pas seulement.Le Parisien 2,00Les gratuits en tête 52 millions d’euros contre 399 mil- constituées soit pour préparer l’ave-2006. « Les améliorations consta- L’audience de la presse magazi- Le Figaro1,20L’audience de la presse quoti- lions en 2006. Cette annonce pro- nir, soit pour régler les difficultés du tées dans les différentes divisions, ne a augmenté de 1,2 % en 2007,dienne régionale a progressé de voquait une baisse du cours passé. » Pour lui, le groupe est ainsi que notre récente percée sur lepar rapport à la période Libération 0,89 0,6 %, avec 16,729 millions de lec- d’EADS, mardi 11 mars, l’action remis en ordre de marche. « 2007 marché de la défense américain juillet 2006-juin 2007. La FranceLes Echos0,63 teurs chaque jour, Ouest-France plongeant de 6,48 % à 16,16 euros a été une année difficile marquéeannoncent un démarrage promet- reste très consommatrice derestant largement en tête à l’ouverture de la séance. par de nombreux défis, affirme-t-ilteur pour 2008 », estime le prési- magazines, avec 48,3 millions de La Tribune 0,40 (2,337 millions). Sans surprise, laLe groupe franco-allemand adans un communiqué. Nous avons dent d’EADS. Signe de cette ambi-personnes, soit 97,2 % de la popu- presse quotidienne gratuite pour-L’Humanité 0,34 poursuivi sa réorganisation après réalisé d’importants progrès, même tion, le groupe vise un résultat lation âgée de 15 ans et plus, qui suit son offensive avec une haus- la crise de sa principale filiale, Air- s’il nous reste beaucoup à faire pourd’exploitation (EBit) de 1,8 mil-lisent chaque mois au moins un La Croix 0,30 se de 6,6 % de son audience, bus, voici deux ans. EADS a pâtireconquérir l’entière confiance de liard d’euros cette année. magazine. Les hebdomadaires se 20 Minutes restant le quotidien le principalement de trois charges nos investisseurs et de nos clients. »Néanmoins, affirme M. Gallois,sont bien comportés, avec uneUrbaine gratuiteplus lu en France (+ 4,3 %, à exceptionnelles que sont les provi-Si deux activités ont été en perte« le vrai défi, c’est le dollar ». La fai- hausse de 1,5 %. L’ensemble de la20 Minutes 2,53 2,52 millions), malgré une diffu- sions pour faire face aux retards de– Airbus et les avions de transportblesse de la monnaie américainepresse d’information a progressé sion en baisse de 3,9 %, devantMétro2,32face à l’euro va conduire, dès lede 4,2 %. La presse économique Metro. « 20 Minutes se féliciteprintemps, à des mesures addition- et patrimoniale a également profi- Source : audipresse d’avoir un taux de reliquats de seu-nelles sur Power8 qui auront unté de ce climat favorablelement 0,2 % », explique son prési-impact sur 2011 et 2012. De plus,(+5,6 %), ajoute Audipresse.La presse quotidienne nationa- dent, Pierre-Jean Bozo.0123cela va conduire EADS à accélérer « Toutes les familles de presse sontle (PQN), qui avait perdu des lec- Nouveauté depuis 2006, Février-Mars2008sa politique de diversification de en progression en 2007, ce qu’on teurs lors de la précédente vague,l’audience des marques de quoti-ses approvisionnements et de ses n’avait pas vu depuis dix ans », seconnaît, elle aussi, une légère haus- diens (qui mesure l’impact desimplantations en zone dollar.félicite Xavier Dordor, directeurse. Chaque jour, 22,7 millions de suppléments et des sites Internet) général d’Audipresse. Autre ensei- Français lisent un quotidien. touche 36,4 millions de person-ES HORS-SÉRIE ARCHIVDix prioritésgnement, « les titres augmentent en Près de 7,78 millions de person- nes, L’Equipe étant numéro un Avant la publication des résul- lectorat sur les publics les plus utilisa- nes lisent un quotidien national(7,46 millions), devant Le Mondetats, M. Gallois a adressé, le 5 mars, teurs d’Internet, preuve que le Web(+ 0,2 %) chaque jour. En inté- (6,5 millions), 20 Minutes et Leune lettre à l’ensemble des salariés ne concurrence pas le papier maisgrant la presse hippiqueFigaro suivant au coude-à-coudedu groupe pour leur exposer lesque les deux se complètent », souli- (600 000 lecteurs), la PQN totali-avec 4,5 millions de lecteurs. aprincipales priorités de 2008. Elles gne M. Dordor. se 8,173 millions de lecteurs. LePascale Santisont au nombre de dix. Le patrond’EADS insiste sur la nécessité dese lancer dans une politique d’ex- TRANSPORT AÉRIEN JOUETSTEXTILEpansion. Il entend « proposer au AIR France KLM dépose uneMajorette repris par un fonds Du pareil au même est la cibleconseil d’administration deux pro- offre pour la reprise d’Alitalia d’investissementd’une OPA hostilejets d’acquisition dans les domaines Le numéro un mondial du trans- Le tribunal de commerce deH Partners Distribution – sociétéde la défense, de la sécurité ou des ser-port aérien, Air France-KLM, a Lons-le-Saunier a désigné, lundid’investissement contrôlée parvices, l’un d’entre eux au minimum reçu lundi 10 mars le feu vert de10 mars, le fonds d’investisse- Olivier Halley, un des membresdevant être aux Etats-Unis ». Il son conseil d’administration ment français Compagnie MI29de la famille fondatrice de Promo-s’agit de « positionner EADS danspour déposer le 14 mars une offrepour reprendre Majorette, dès et actionnaire-clé de Carre-les marchés de défense et sécurité de reprise de la compagnie Alita-ancienne filiale de Smoby, en four – a lancé, lundi 10 mars, uneaméricains et – étape majeure – assu-lia, en difficultés financières. redressement judiciaire. Le planoffre publique d’achat non sollici-rer un démarrage réussi pour leL’Etat italien, qui en détient de reprise de la Compagnie MI29 tée sur le groupe de vêtementsKC-45A », l’avion ravitailleur rete- 49,9 %, souhaite vendre sa part. prévoit de conserver 55 salariéspour enfants Du pareil au mêmeEN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX - 3,€Le départ de FideLa victoire de 195l Castro p. 2 et 3 9 p. 4 et 590nu par l’US Air Force. a L’offre doit obtenir l’aval du gou-sur un effectif total de 78 person- pour un montant de 92,7 mil- i 6 t7 D. G.vernement italien. – (AFP.)nes. – (AFP.) lions d’euros. – (AFP.)
  • 15. 0123 Mercredi 12 mars 2008 Economie & Entreprises15AUTOMOBILE LE GÉANT AMÉRICAIN A PERDU 38,7 MILLIARDS DE DOLLARS EN 2007Les cheminots acceptent malLes usines européennes de General Motors la réforme du fret à la SNCF pourraient supprimer 5 400 postes La CGT a appelé àLES EFFECTIFS des usines euro-tants du personnel pour augmenterappris la nouvelle. « Ils nous ontLa France a un retard à combler péennes de General Motors (GM)l’efficacité dans toutes nos usines en d’abord félicités pour notre travail la grève, mercredi 12 mars.POIDS DES DIFFÉRENTS POIDS DU FRET FERROVIAIREne seront pas épargnés par le planEurope », a indiqué un porte-et nos efforts, a indiqué au Monde C’est le premier conflit MODES DE TRANSPORTS(en milliards de tonnes/km, en 2006)de départs volontaires annoncéparole d’Opel à Francfort. « MaisRobert Roland, délégué syndicalEN 2006 EN FRANCE mi-février qui concerne potentiel-il est trop tôt pour donner desCGT à Strasbourg. Puis ils nous social que doit affronterlement 74 000 ouvriers dans ledétails. Il n’est pas question de pro- ont dit “il va falloir continuer les(en milliards de tonnes/km) Russie1 604,2 le nouveau président monde. Lors d’un comité d’entre-grammer de restructuration ou de efforts de productivité du fait de la310,5 Ukraine240,8prise européen, le chiffre de suppressions d’emplois drastiquesconcurrence” et ils ont confirmé les de l’entreprise, M. Pepy5 400 suppressions d’emplois aen Europe », assure-t-il suppressions de postes. » e mouvement de grève à laAllemagne 96,3été annoncé aux syndicats. GM Depuis 2000, les effectifs deL SNCF, mercredi 12 mars, à l’appel de la seule CGT, sera placé sous le signe des premières.BiélorussiePologne45,742,6Europe emploie actuellement quel-que 55 700 salariés. Selon Jean-Marc Ruhland, délé-Faire baisser les coûts C’est apparemment lors d’uneréunion informelle, lundi l’usine de Strasbourg sont passés de 2 100 à 1 450 personnes. « Aujourd’hui, on tourne à flux ten- Ce sera la première grève d’am-gué CFDT chez GM, cité par10 mars, avec Manfred Kraener, du. Nous produisons 1 700 boîtes pleur nationale à laquelle seraFrance40,9l’AFP, la restructuration concerne- numéro un de GM en Europe, etde vitesse par jour. Nous n’en avons confronté Guillaume Pepy, le toutra pratiquement tous les sites euro-John Buttermore, PDG de la divi- jamais produit autant et nous n’em- nouveau président de l’entreprise 41,2 Royaume-Uni22,2 péens. Mais à degrés divers : les sion Powertrain – spécialiséebauchons plus d’intérimaires », ferroviaire. Et ce sera la première21,8usines d’Anvers (Belgique), dedans les moteurs et les transmis-souligne M. Roland. fois que le service minimum se7,9Italie 20,8 Bochum (Allemagne) et de Sara-sions –, que les syndicats ontInterrogée, la direction de l’usi- verra mis à l’épreuve d’un mouve-gosse (Espagne) seraient les plusne n’a pas souhaité s’exprimer.Autriche 18,8ucs ute FerAux Etats-Unis, 11 siteslvia ment national. touchées avec respectivement Toutefois, selon les syndicats, les Ro oddu constructeur sont Flu Les revendications des chemi-Rép. tchèque 16,3 1 300, 930 et 900 suppressions suppressions de postes touche- Olé nots CGT ont, en revanche, un aird’emplois. En Grande-Bretagne,au chômage technique raient en priorité les cols blancs, de déjà-vu : l’organisation syndi-Sources : direction générale de la mer et du transport et UICle site d’Ellemere Port verraittechniciens et cadres. cale majoritaire de la SNCF500 salariés partir. Celui de Rüs-La poursuite de la grève chez Mi-février, le constructeur amé- demande l’ouverture de « vérita- vée au deuxième semestre de cet- pour un chiffre d’affaires deselsheim (Allemagne) serait aussi l’équipementier automobile amé-ricain avait annoncé une perte net- bles négociations » sur la pénibili- te année. La SNCF veut créer une 1,7 milliard. Sans les grèves desconcerné. Enfin, dans l’usine ricain American Axle and Manu- te de 38,7 milliards de dollars té, dans le cadre de la réforme du « famille fret » avec des conduc-mois d’octobre et de novembre, Trollhtan de Saab (Suède), un facturing (AAM) entraînait, lundi(26,8 milliards d’euros) en 2007 régime spécial de retraite, ainsiteurs dédiés, avec plus polyvalen- Fret SNCF aurait pu ramener sesplan de réduction d’un peu plus de10 mars, la fermeture temporaire conséquence d’une charge de que sur l’avenir du fret.ce, et des matériels consacrés.pertes à 200 millions. Le program- 100 postes est déjà en cours. de onze usines de General38,3 milliards pour dépréciation Mercredi, doit se tenir la der- Les organisations syndicales, me d’action lancé il y a un an pré- La France ne sera pas épar-Motors (GM) et la suspension par-d’avoirs fiscaux liés aux exercices nière table ronde conclusive entre qui défendent une « famille che- voit un retour à l’équilibre engnée. Ainsi, à l’usine de Stras-tielle de l’activité dans 18 autres. précédents. GM avait alors annon- la direction et les organisationsminots » contre une « famille2010.bourg, qui fabrique des boîtes de Le mouvement de grève chez cé un nouveau plan de départs syndicales sur la pénibilité. Dans fret », redoutent qu’en autonomi-L’organisation du travail est au vitesse automatiques à cinq et sixAAM, qui est une ancienne filialevolontaires. En 2006, 30 000 les faits, le mouvement de grève sant le fret au maximum (person- cœur du remaniement. « Les che-vitesses et emploie 1 400 salariés, de GM, a commencé le 26 février. ouvriers payés environ 75 dollars devait débuter mardi à 20 heures nels, matériels, exploitation), il minots voient passer les trains de la256 départs sont programmés Il a été lancé par le syndicat del’heure avaient déjà accepté de par- pour prendre fin jeudi à 8 heures. soit plus aisé de le filialiser puis concurrence et ça ne les laisse pasdont 34 « naturels », 130 ouvriersl’automobile UAW, à l’issue de tir. La direction veut les remplacer La nouvelle loi sur le service mini- de le privatiser.insensibles ! » dit Luc Nadal, direc-recevront une indemnité de départ négociations infructueuses avecpar 16 000 ouvriers payés beau- mum obligeant les grévistes à seLa réorganisation du fret pré-teur adjoint du Fret. Une concur-volontaire, 92 autres salariés desla direction. Celle-ci souhaitecoup moins cher (25 dollars). GM déclarer 48 heures à l’avance, lavoit également près de 2 000 sup-rence dont la productivité seraitservices de maintenance pour- renégocier le prochain contrat veut se rapprocher des ratios de SNCF a d’ores et déjà annoncépressions d’emplois, soit 10 % meilleure, de l’ordre de 20 % àraient être repris par une autresalarial d’entreprise. AAM fournit productivité des constructeurs que le trafic serait « pratiquementdes effectifs. 30 %, grâce à des structures plussociété. La direction de l’usine étu- au constructeur environ 70 % asiatiques. Il vise un ratio de coûts normal » sur « l’ensemble dusouples et une polyvalence assu- die une reprise de cette activité par des pièces dont il a besoin pour fixes rapportés au chiffre d’affai- réseau ».« Nouveau projet industriel »mée des cheminots privés : par un partenaire extérieur.produire ses plus gros véhicules : res de 25 % d’ici 2010 contre enco- Une nouvelle fois, le fret est au Depuis le 9 janvier, Fret SNCFexemple, celui qui conduit le train « Des discussions sont en coursessieux, châssis et composants re 29,7 % en 2007. a cœur des revendications des che- a engagé – sans grand succès,assure également le chargement.entre la direction et les représen- associés.Nathalie Brafman minots, avec comme premier sou-puisqu’une seule organisationCar depuis que le fret a été hait de « maintenir l’activité fretsyndicale, la FGAAC, a accepté ouvert complètement à la concur- dans l’entreprise intégrée SNCF »d’engager le dialogue – des dis- rence, il y a juste deux ans, le et de « garantir l’unicité de la trac- cussions sur l’organisation du tra-1er avril 2006, les opérateurs pri- tion ». C’est-à-dire de renoncer à vail. Toutefois, tous les cheminotsvés ont une part de marché de avoir des conducteurs unique-en connaissent le contenu puis-8 %, mesurée selon le tonnage, à ment voués aux trains de fret et que deux documents ont été large-la fin de 2007. Cette part pourrait de garder les établissements d’ex- ment diffusés dès le 4 janvier sur atteindre 12 % à 13 % à la fin de ploitation communs à toutes lesl’Intranet de Fret SNCF. Deux2008, prévient Luc Nadal. activités de la SNCF. Pas ques-documents qui commencent par Pour conserver ses parts de tion, donc, pour les cheminots la même phrase : « Le sauvetagemarché, la SNCF doit parvenir à que l’activité fret fonctionne com-du fret au sein de la SNCF appelle se structurer comme une entrepri- me une filiale indépendante de laun nouveau projet industriel et de se privée. Cette réorganisation per- SNCF.nouvelles conditions d’emploi. » mettra-t-elle à M. Pepy, comme Ces revendications sont à Un sauvetage qui s’impose : enlui a demandé le président de la l’inverse de ce que prévoit la réor- 2007, les pertes du fret devraient République, de « construire un lea- ganisation du fret lancée en avoisiner celles enregistrées en der du fret et de la logistique » ? a mars 2007 et qui devrait être ache-2006, soit 260 millions d’euros, François BostnavaronUne activité rentable en Allemagne BERLIN devenu une activité rentable. La de nombreuses suppressions d’em- CORRESPONDANCE croissance du secteur est constan- plois et de fermetures de gares, Outre-Rhin, le succès de la libérali-te et élevée : en 2006, le tonnage priorité a été donnée aux lignes les sation du fret ferroviaire, engagéetransporté sur le rail a progressé plus rentables et aux contrats les en 1994 avec plus de dix ans de 12 %, bénéficiant tant à l’opéra- plus lucratifs. En réaction, de nom- d’avance sur l’échéance européen-teur dominant qu’à ses nombreuxbreux concurrents de la DB ont ne, est fréquemment cité en exem-concurrents. Et la part du ferroviai-choisi de se positionner sur des cré- ple. La Deutsche Bahn (DB), la re dans le transport de marchandi- neaux spécialisés. Par exemple compagnie des chemins de fer alle- ses représente 17 %, contre uneRail4Chem, l’un de ses rivaux les mands, a gardé un rôle dominantmoyenne européenne de 12 %.plus dynamiques créé en 2000 par dans le transport de marchandises BASF et récemment acquis par par le biais de sa filiale fret, Réorganisation Veolia Cargo, se concentre sur le Railion. Mais la part de ses concur-Sans aucun doute, le fret alle- transport de produits chimiques. rents a connu une croissance mand recueille les fruits d’une Dans tous les cas, l’internationa- notoire ces huit dernières années. croissance vigoureuse tirée par leslisation est un des axes privilégiés Quasi inexistants dans un premierexportations. Le pays jouit en par les opérateurs allemands qui temps, ils occupaient 2 % du mar-outre d’une situation géographi- nouent des coopérations avec ché en 2000 et 13 % en 2005. que stratégique, au cœur des fluxleurs homologues des pays voi- Aujourd’hui, quelque 300 opé-européens de marchandises. sins. Railion, en particulier, s’est rateurs privés détiennent plus deEnfin, l’ouverture à la concurren- engagé dans une vaste politique 18 % du secteur. « Une quinzaine ce, en conduisant à une baisse d’alliances à l’échelle européenne L’INFORMATION LA PLUS LUE seulement sont des acteurs significa-générale des prix, a considérable- jusqu’à mettre sur pied des chaî- tifs », nuance toutefois Arthurment accru l’attractivité du sec-nes logistiques complètes, inté- Martini, président du Netzwerk teur. « La Deutsche Bahn, surtout, grant rail, route et mer. Outre l’Al- Privatbahnen, une fédération a été contrainte d’améliorer son lemagne, la société possède aujour-20 Minutes est le défendant les intérêts des concur- offre », observe un expert.d’hui des filiales dans quatre rents de la DB. Largement déficitaire à l’origi-pays : le Danemark, l’Italie, les Depuis le début des années ne, Railion a profité de la libéralisa-Pays-Bas et la Suisse. a 2000, le fret en Allemagne est tion pour se réorganiser : au prixMarie de Vergèspremier quotidien national FINANCELa Société générale réussitINTERNETpour la deuxième fois consécutive. Le fonds américain son augmentation de capitalAmazon peut reprendreAvec 2 526 000 lecteurs chaque jour, Blackstone en perte fin 2007 Le fonds d’investissement améri-La Société générale a annoncé,mardi 11 mars, le « succès » de les livraisons gratuites Le libraire en ligne Amazon a obte- 20 Minutes continue d’augmenter son audience. cain Blackstone a annoncé, lundi son augmentation de capital de nu, en référé, la levée de l’exécu- 10 mars, une perte de 170 mil- 5,5 milliards d’euros. La deman- tion provisoire du jugement du lions de dollars (110,7 millions de d’actions a été près de deux11 décembre 2007, qui lui interdi- d’euros) au 4e trimestre 2007, dufois supérieure à l’offre. Ses sait les livraisons gratuites. Ama- fait de la crise financière. Sur l’an- actionnaires institutionnels zon peut reprendre la gratuité de Source : TNS EPIQ 2007 - LNM - 15 ans et plus.www.20minutes.fr née, Blackstone est bénéficiaire (CDC, Groupama, etc.) ont tous port, en attendant le jugement en de 1,62 milliard de dollars. souscrit. – (AFP.) appel (audience le 9 octobre). LE MONDE 141x215 REVELATION.indd1 110/03/08 11:37:34
  • 16. 16Economie & Finances0123Mercredi 12 mars 2008 TABLEAU DE BORD Ecofrictions France La hausse des prix des produits alimentaires, d’hygiène et d’en- EADS, une « golden share » Les bonbons de la colère tretien dans les grandes surfa- ces est de l’ordre de 5 % sur un pour gâter les actionnaires an, a indiqué, lundi 10 mars, Christine Lagarde sur LCI. La ministre de l’économie se fondait C L’INDUSTRIE de la défense a un groupe franco-allemand et laomment limiter la promo-té, protégeons nos enfants » ani-sur les résultats d’une enquête caractère stratégique. Ce qui don- réussite de la stratégie de son tion des produits gras et mé notamment par UFC-Que choi- effectuée de février 2007 à ne un sens au projet en prépara- directeur général, Louis Gallois. sucrésdestinés auxsir et les deux fédérations de février 2008 par la direction tion en France et en Allemagne Celui-ci veut réduire la dépendan-enfants ? Cette questionLa ministre a demandé parents d’élèves PEEP et FCPE. générale de la concurrence et de visant à protéger EADS, le fabri-ce du groupe vis-à-vis d’Airbus,devait être débattue lors d’une réu-aux distributeurs et auxCe collectif demande « l’encadre-la consommation (DGCCRF) cant d’Airbus, contre des action-en renforçant ses activités denion de concertation organiséement des publicités télévisées pourdans 5 700 grandes surfaces. naires indésirables. La formuledéfense. Il souhaite aussi investir par le ministère de la santé, ven-fabricants de réfléchir les produits déséquilibrés ». C’est vers laquelle penchent Bonn et en dehors de la zone euro, pour sedredi 7 mars. Mais les représen-aux moyens de contenirce qui existe déjà en Grande-Breta-Zone euro Paris est celle de la « golden sha-protéger des fluctuations errati- tants de l’industrie agroalimen-la progression de l’obésité gne, où les chaînes ne peuvent La Banque centrale européen- re » – une action dite préférentiel- ques du dollar. taire et de la de la distribution etplus insérer de spots publicitairesne est « inquiète des mouve- le qui permettrait aux deux gouver- Or les clients de M. Gallois ont les publicitaires ont pratiqué la pour des aliments trop gras ou ments excessifs » des taux de nements de s’opposer à l’arrivée besoin de savoir qu’EADS n’estpolitique de la chaise vide.trop sucrés dans les émissions des-change, a affirmé, lundi 10 mars, d’un actionnaire jugé hostilepas susceptible d’être racheté du « Réactiondemauvaisetinées aux enfants de 4 à 15 ans.son président, Jean-Claude Tri- au-dessus d’un certain seuil.jour au lendemain par un oligar-humeur », explique Jean-Renéfabricants d’élaborer des pistesLes chaînes de télévision n’ontchet, en marge de la réunionLa mesure serait justifiée d’un que russe ou par un fonds souve-Buisson, président de l’Associa-d’action afin de contenir la pro- pas accueilli le projet avec lebimestrielle du G10 au siège de la point de vue politique et commer-rain pas forcément amical. Cas de tion nationale des industries ali-gression de l’obésité. Mme Bache- même enthousiasme. « L’interdic- Banque des règlements interna- cial. Et elle pourrait même bénéfi-figure impossible pour l’instantmentaires (Ania). A l’origine delot a notamment évoqué la sup-tion de la publicité n’est pas une bon-tionaux à Bâle (Suisse). cier aux actionnaires du groupe. Iltant que les actionnaires français, son agacement, le dernier couppression, d’ici avril, de la publiciténe solution au problème de l’obésité Vendredi 7 mars, la monnaie est en effet difficile d’imaginer le allemands et espagnols sont réu-médiatique de Michel-Edouardpour les produits trop gras ou trop infantile », déclare Emmanuelleeuropéenne avait atteint un nou- Pentagone accordant un contrat nis dans un pacte contrôlant plus Leclerc, qui, dans un entretien sucrés pendant les programmes Guilbart, présidente du pôle jeu-veau record face au billet vert, pluriannuel de 35 milliards de dol-de 50 % du groupe. Mais Lagardè-accordé au Parisien du 7 mars, atélévisés destinés aux enfants. Ellenesse de Lagardère Active quià 1,5464 dollar. lars à un groupe européen dont,re et Daimler veulent vendre leur annoncé son intention de retirers’est aussi prononcée pour la sup-regroupe, entre autres, les chaînes par exemple, la Russie contrôleraitparticipation.des caisses de ses magasins treizepression au 1er juin des confiseriespour enfants Tiji, CanalJ, mais aus- Pétrole 30 % du capital.M. Gallois pourra donc enfin seréférences de confiserie d’ici au aux caisses des supermarchés. si la chaîne de la TNT, Gulli. ElleLe prix du pétrole brut a dépas-Le ministère américain de laretrouver un jour avec des action-1er juin.Mais, dans un premier temps, s’inquiète des conséquencessé la barre des 108 dollars le défense a bien accordé un telnaires qui s’intéresseraient àL’initiative a fait sortir de ses elle souhaite que l’ensemble desqu’aurait l’arrêt de la promotionbaril lundi 10 mars à New York, contrat à EADS – alors qu’une ban- l’avenir du groupe. Mais cela veutgonds M. Buisson, qui a qualifié le parties prenantes s’accorde.de certains produits sur l’écono-et établi un nouveau record abso- que russe détient encore 5 % dudire aussi qu’il devra, pour lesdiscours du président des centres Au regard de l’échange entremie de ces chaînes. « La chaînelu à 108,21 dollars. Sur le capital du groupe. Mais c’est parcesatisfaire, accélérer sa politiqueE. Leclerc de « démagogique » et aMM. Buisson et Leclerc, c’est mal Gulli dépend à 100 % de la publici-New York Mercantile Exchange que l’Etat français, le groupe de création de valeur. Il y auraaccusé ce dernier de faire « cava-parti. Or, en cas d’échec de cetteté. Or, l’industrie alimentaire repré- (Nymex), le baril de light sweet Lagardère et l’allemand Daimlerbeaucoup d’espoirs déçus chez lier seul », alors que l’interprofes- approche basée sur le volontariat,sente 20 % de notre chiffre d’affai- crude pour livraison en avril a lui contrôlent encore le groupe. Et si les protectionnistes habituelssion devait justement se réunir Mme Bachelot n’exclut pas « des res et près des deux tiers de ce mon-aussi terminé la séance à un les Américains contestent le qui, en France comme en Allema- lundi 10 mars pour tenter de défi-mesures législatives d’interdiction ».tant serait concerné par les mesures record en clôture, à 107,90 dol- contrat qui aurait dû à leurs yeux gne, espèrent que la « golden sha-nir une position commune.Au-delà de la polémique entred’interdiction », précise Mme Guil-lars. A Londres, le baril de brent revenir à Airbus, c’est plus pourre » servira à protéger EADS desLa ministre de la santé, Rosely-fabricants et distributeurs, la posi- bart. Les friandises n’ont pas finide la mer du Nord a atteint un des raisons politiques et sociales.vents de la mondialisation. a ne Bachelot, a en effet demandé letion de Mme Bachelot va dans le de susciter la polémique. aniveau historiquement haut,Le sujet est important pour le Pierre Briançon4 février aux distributeurs et auxsens du collectif associatif « Obési- Laurence Girardà 104,42 dollars le baril. La stupidité des banques LES BOURSES DANS LE MONDE 11/3, 9h53PaysIndiceDernier cours % var.Maxi 2008Mini2008 PERVALEURS DU CAC40Mardi 11 mars 9h45est récurrente FRANCE CAC 40CAC Mid100 4576,64 11/3 6620,09 11/3 0,21 0,12 5665,94 2/1 7736,69 2/14505,14 22/15759,58 22/1 10,50ValeurACCOR ............................◗AIR FRANCE-KLM .............◗ Dernier cours45,1115,60Cours préc.44,9815,73 % var. % var. /préc. 31/120,29 -17,53 -0,83 -35,14 Plus haut 55,75 24,61 Plus44,47 15,60bas Divid. net2,950,48TT CodeISINFR0000120404FR0000031122 CAC Small 906620,71 10/3-0,38 8124,81 2/16034,08 22/1AIR LIQUIDE ......................◗ 91,12 91,09 0,03 -10,48 105,21 82,154,00T FR0000120073 SELON le stéréotype, un responsa-geants n’ont pas été alerté assez SBF 2503231,84 10/3-1,26 3953,69 2/13175,77 22/1 11,00ALCATEL-LUCENT .............◗3,423,47-1,44 -30,91 5,153,420,16T FR0000130007 ble des risques bancaires est un tôt. Quand ils l’ont été, il était en ALLEMAGNEDAX Index 6445,78 11/3-0,04 8100,64 2/16384,40 23/1 10,70ALSTOM.............................◗ 132,30132,94-0,48 -10,00 153,60113,150,80T FR0010220475ARCELORMITTAL ..............◗ 47,43 47,59-0,34 -10,8354,15 35,350,21A LU0323134006 intello rêveur, gribouillant des let-général trop tard pour couvrir ou ROYAUME UNIFTSE 100 index5652,90 11/30,426534,70 4/15338,70 22/1 10,70AXA....................................◗20,31 20,17 0,69 -25,8527,60 19,991,06T FR0000120628 tres grecques sur un tableau. Mais vendre la position perdante. Cela SUISSE Swiss market7054,06 11/3-0,01 8421,00 3/16950,91 22/1 11,40BNP PARIBAS ....................◗ 55,86 56,06-0,36 -24,7475,41 55,543,10T FR0000131104 les erreurs mathématiques ne sontn’a rien de nouveau et s’était déjà BOUYGUES........................◗ 42,93 42,80 0,30 -24,6857,25 42,621,20T FR0000120503ETATS-UNIS Dow Jones ind. 11740,15 10/3-1,29 13279,54 2/111634,82 22/1 11,80CAP GEMINI ......................◗33,57 33,65-0,24 -21,9343,58 31,120,70T FR0000125338 pas responsables des malheurs de produit lors des crises liées aux Nasdaq composite 2169,34 10/3-1,95 2661,50 2/12168,67 10/3 17,80CARREFOUR ......................◗ 47,61 47,49 0,25 -10,6653,75 43,521,03T FR0000120172 Wall Street. Les régulateurs dejunk bonds (obligations pourries) JAPONNikkei 225 12658,28 11/31,01 15156,66 4/1 12352,79 11/3 12,80CREDIT AGRICOLE ............◗ 17,08 17,06 0,12 -25,9623,38 17,001,15T FR0000045072DANONE............................◗ 51,57 51,76-0,37 -16,0164,00 50,102,00T FR0000120644 cinq pays ont publié une étude sur et, ensuite, à la bulle Internet. PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour DEXIA.................................◗ 14,94 14,89 0,34 -13,1918,65 13,270,61T BE0003796134 les pratiques de gestion des ris-L’étude montre que les banquesl'exercice courant. PER : Jacques Chahine Finances ; données : la Cote Bleue.n/d : valeur non disponible.EADS ..................................◗16,40 17,28-5,09 -24,8722,20 15,010,10T NL0000235190 ques de onze banques. Les pertes ayant tiré les leçons du passé ontEDF .....................................◗61,14 60,85 0,48 -24,9683,90 56,930,58A FR0010242511ESSILOR INTL.....................◗39,10 39,10n/d -10,4244,39 35,001,10T FR0000121667 étaient surtout la conséquence été, elles, capables d’identifier laFRANCE TELECOM ............◗21,57 21,42 0,70 -12,3926,14 21,161,20T FR0000133308 d’erreurs de débutant commises montée des périls dès 2006. COURS DE L'EURO ORGAZ DE FRANCE................◗38,14 37,74 1,06 -4,65 43,47 33,351,10T FR0010208488LAFARGE............................◗ 108,56109,11-0,50 -12,80 125,45102,653,00T FR0000120537 par les dirigeants. Les banquiers aiment aussi à blâ- Achat VenteMARDI 11 MARS 9h53 Cours % var. LAGARDERE ......................◗ 49,62 50,40-1,55 -3,26 54,68 42,631,20T FR0000130213Ceux qui ont perdu le plusmer les dysfonctionnements desL'OREAL .............................◗76,81 77,23-0,54 -21,6199,26 74,251,18T FR0000120321dollar us ................................1,5364...........1,5365 ONCE D'OR EN DOLLAR.................973,15.......-0,55 n’avaient pas de système efficacemodèles de risques de crédit. MaisLVMH MOET HEN.............◗ 65,80 66,09-0,44 -20,4283,93 61,950,35A FR0000121014yen .......................................156,7000 ......156,7400MICHELIN ..........................◗60,89 61,65-1,23 -22,4379,90 55,121,45T FR0000121261 pour collecter les données et mesu-les régulateurs ont trouvé que lescouronne tchèque.............25,0500.........25,0700PERNOD RICARD ..............◗ 68,24 68,18 0,09 -13,6779,97 61,651,26S FR0000120693 rer les risques pris dans l’ensem- perdants utilisaient des modèlesPÉTROLE PEUGEOT ...........................◗47,11 47,95-1,75 -9,14 53,68 44,781,35T FR0000121501couronne danoise ...............7,4565...........7,4567PPR .....................................◗84,50 85,00-0,59 -23,18 112,76 79,903,00T FR0000121485 ble de leurs établissements. Ils ont dépassés et statiques. Autre erreur livre sterling.........................0,7644...........0,7645MARDI 11 MARS 9h53 Cours % var.RENAULT ...........................◗63,76 64,77-1,56 -34,2799,16 63,633,10T FR0000131906 donné trop de liberté aux respon-massive : l’incapacité des banquesforint hongrois...............263,0600 ......264,0600 LIGHT SWEET CRUDE.....................107,67.......-0,21SAINT-GOBAIN.................◗49,63 49,51 0,24 -23,0465,26 46,501,70T FR0000125007 sables des différents métiers pour à mesurer le risque de liquidité. zloty polonais ......................3,5570...........3,5670SANOFI-AVENTIS .............◗ 47,73 47,24 1,04 -24,2166,90 46,731,75T FR0000120578SCHNEIDER ELECTRIC.......◗77,00 77,47-0,61 -16,9294,29 69,013,00T FR0000121972 fixer les limites de risques et n’ont Si les régulateurs avaient faitcouronne suédoise ..............9,4072...........9,4122SOCIETE GENERALE ..........◗64,65 64,08 0,89 -30,1893,52 62,525,20T FR0000130809 rien fait pour casser les barrièresporter la responsabilité sur unecouronne slovaque ..........32,3170.........32,4170 TAUXSTMICROELECTRONICS ...◗6,907,03-1,85 -29,59 9,896,870,19T NL0000226223 bureaucratiques qui empêchenterreur technique, cela aurait été franc suisse ...........................1,5681...........1,5688 TAUX D'INTÉRÊT LE 11/3SUEZ...................................◗41,72 41,39 0,80 -10,4149,35 37,701,20T FR0000120529couronne norvég. ...............7,8806...........7,8846 TOTAL ................................◗ 48,32 48,13 0,39 -14,9759,50 46,411,00A FR0000120271 les mauvaises nouvelles de remon-plus confortable car facile à corri-Taux TauxTaux TauxUNIBAIL-RODAMCO ........◗161,57161,30 0,17 7,77 174,41136,511,70A FR0000124711rouble...................................36,6040.........36,7040j.le j.3 mois 10 ans 30 ans ter au sommet. Une multitude ger. La résurgence périodique de la VALLOUREC.......................◗145,19145,09 0,07 -21,58 185,25120,024,00S FR0000120354livre turque...........................1,9193...........1,9293france4,134,56 3,95 4,55VEOLIA ENVIRON. ............◗ 48,09 47,52 1,20 -22,9964,00 46,601,05T FR0000124141 d’activités ont ainsi donné librestupidité bancaire est un problèmeVINCI..................................◗42,85 43,16-0,72 -15,4050,80 39,600,47A FR0000125486dollar australien ................1,6681...........1,6691 royaume-uni 5,335,78 4,32 4,42 cours à leur appât du gain sansmoins facile à résoudre. adollar canadien...................1,5244...........1,5254 italie4,134,56 4,36 4,98VIVENDI.............................◗ 24,45 24,53-0,33 -22,0831,60 24,421,20T FR0000127771 que leurs performances soient éva-Dwight Cassyuan chinois .......................10,9118.........10,9218 allemagne 4,134,56 3,75 4,47Cours en euros.◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant l'objet d'un contrat d'anima- luées à la lumière des risques pris. won sud-coréen ............1482,9000 ....1483,9000japon 0,581,00 1,32 2,38tion. Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2008. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité.Quand certaines activités ont Pour plus de commentaires, connec-dollar néo-zéland...............1,9290...........1,9390 états-unis3,102,90 3,55 4,48Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet : commencé à mal tourner, les diri-tez-vous sur breakingviews.comrand sud-africain .............12,2575.........12,2675suisse2,422,82 2,95 3,44http://finance.lemonde.fr (Publicité) SICAV ET FCP ATOUT EURO MONDED36,23 7/3CM-CIC ACTS USA6,33 6/3 LBPAM ACTIONS PACIFIQUE D 15,72 7/3 F&C ASIA PACIFIC DYNAMIC A 13,34 10/3F&C STEWARDSHIP INT I 8,46 10/3ATOUT FRANCE C208,50 7/3CM- CIC ACTS JAPON 4,15 6/3 LBPAM MONETAIRE 1 C123,2110/3 F&C ASIA PACIFIC DYNAMIC I 13,35 10/3F&C US SMALL COMP A USD 71,90 10/3ATOUT FRANCE D164,91 7/3CIC PROFILE EQUILI19,19 7/3 LBPAM MONETAIRE E56180,9910/3 F&C ASIA PACIFIC DYNAMIC X 13,41 10/3F&C US SMALL COMP C USD 7,85 10/3 SÉLECTION publiée sous laATOUT MODERATIONSC111,17 7/3CM-CIC TEMPERE 162,61 7/3 LBPAM MONETAIRE1D108,6410/3 F&C COM GL EM MKTS HDG104,75 10/3F&C GLB CLIMATE OPPORTUNITIES 44,50 10/3 responsabilité de l'émetteur ATOUT MONDE C37,88 7/3CIC PLAN BOURSE 12,64 7/3 LBPAM OBLI COURT TERME C23,51 9/3 F&C DIVERS.GR. X GBP 96,37 10/3F&C GLB CONVERTIBLE OPP EUROIH 12,62 10/3ATOUT VERT HORIZ C 15,35 7/3CIC FRANCE D31,85 10/3LBPAM OBLI COURT TERME D18,08 9/3 F&C EMERGING MKTS. BD A USD12,67 10/3......................................................................................ATOUT VIVACTIONS C106,85 7/3CIC EUROLEADERS C 38,69 10/3LBPAM OBLI LONG TERME 1 C141,21 9/3 F&C ENHALPHAUKEQ I GBP 97,16 10/3...................................................................................... Dernier cours connu le 11/3 à 9h CAPITOP EUROBLIG C127,37 7/3LBPAM OBLI LONG TERME 1 D129,39 9/3 F&C ENHALPHAUKEQ X GBP 97,32 10/3......................................................................................CAPITOP EUROBLIG D 83,61 7/3LBPAM OBLI MOYEN TERME C 231,31 9/3 F&C EUR INFLATION LINK BD A10,16 10/3......................................................................................CAPITOP MONETAIREC215,51 12/3 LBPAM OBLI MOYENTERME D181,21 9/3 F&C EUR INFLATION LINK BD B 9,90 10/3......................................................................................CAPITOP REVENUS D 159,27 7/3LBPAM OBLI MONDE C 151,36 9/3 F&C EUROPEAN CORPORATE BD A 16,61 10/3 ...................................................................................... Valeur Cours dateATOUT HORIZON DUO 9,91 7/3Multi-promoteursLBPAM OBLI MONDE D 129,40 9/3 F&C EURO HIGH YLD BD A 12,49 10/3......................................................................................CM EUROPE ACTIONS 26,53 10/3LBPAM OBLI REVENUS 758,09 9/3 F&C EUROP SM CAP A 14,10 10/3...................................................................................... en euro valeurFonds communs de placements LBPAM PROFIL 80 PEA D 80,40 9/3 F&C EUROPEAN EQTY A15,06 10/3......................................................................................CM ACTIONS EURO C 23,4110/3 LBPAM PROFIL 100 C72,14 7/3 F&C GL .EMG. MKT. A USD26,37 10/3......................................................................................CM SELECTION PEA 8,5510/3 LBPAM PROFIL 100 D66,15 7/3 F&C GL CONV BD AH12,51 10/3......................................................................................EURCO SOLIDARITE259,35 7/3CM OBLIG CT C193,9010/3 LBPAM PROFIL 15 C218,55 9/3 F&G GLOBAL CONVERTIBLE BD A11,85 10/3...................................................................................... Fonds communs de placementsMONELION JOUR C 555,57 10/3 CM MID ACTS EUROPE20,50 7/3 LBPAM PROFIL 15 D200,22 9/3 F&C GL REAL ESTATE A 12,85 10/3...................................................................................... ECUR.1,2,3 FUTUR48,80 9/3MONELION JOUR D 429,39 10/3 CM-CIC TEMPERE 162,61 7/3 LBPAM PROFIL 50 C223,42 9/3 F&C GTAA ALPHA FUND A93,03 7/3 ...................................................................................... ECUR.ACTS EUROPEC 18,20 9/3SICAV 5000159,38 7/3CM-CIC DYN.EUROPE 35,94 7/3 LBPAM PROFIL 50 D205,23 9/3 F&C GTAA ALPHA FUND I93,50 7/3 ...................................................................................... ECUR.CAPIPREMIEREC2665,97 9/3SLIVAFRANCE 244,61 7/3CM FRANCE ACTION C36,3610/3 LBPAM PROFIL 80 C231,30 9/3 F&C GTAA ALPHA FUND I99,03 7/3 ...................................................................................... ECUR.CAPITAL.C55,23 9/3SLIVARENTE 40,88 7/3CM MONDE ACTIONS 243,38 7/3 LBPAM PROFIL 80 D213,11 9/3 F&C JAPAN.EQTY A 20,05 10/3...................................................................................... ECUR.DYNAMIQUE +D 39,08 9/3SLIVINTER 121,74 7/3CM-CIC EQUILIBRE69,57 7/3 LBPAM PROFIL 80 PEA C 87,79 9/3 F&C NORTH AMER EQ. A 18,02 10/3...................................................................................... ECUR.ENERGIE D43,64 9/3TRILION 775,41 7/3CM MID-ACTS FRANCE43,3410/3 LBPAM TRESORERIE 2 C3061,2410/3 F&C PACIFIC EQTY A 38,86 10/3...................................................................................... ECUR.EURIBOR1196,9510/3Fonds communs de placements LBPAM TRESORERIE 2 D2320,9110/3 F&C STEWARDSHIP INT A 8,14 10/3...................................................................................... ECUR.EXPANSION C 17578,6410/3DYNALION EUROPE85,12 7/3Fonds communs de placements ECUR.INVEST D 52,56 9/3EGERIS AC 25-65C185,53 7/3LBPAM ACTIONS TELECOM 48,19 7/3 ECUR.MONEPRE.INSTC113174,4510/3EGERIS AC 25-65D147,84 7/3LBPAM 1ERE MOYEN TERME 11341,38 9/3 ECUR.MONEPREMIEREC2309,7610/3EGERIS AC 55-100C 164,12 7/3LBPAM ACTIONS AMERIQUE C20,37 7/3 LBPAM 1ERE MONETAIRE E8303,10 10/3 ECUR.SECURIPREM.C 2487,53 9/3EGERIS AC 55-100D 135,26 7/3LBPAM ACTIONS AMERIQUE D18,65 7/3 LBPAM ACTIONS EUROPE C67,66 7/3 ECUREUIL SENSIPREM3292,53 9/3EGERIS AC PEA25-65165,30 7/3LBPAM ACTIONS DEVELDURABLE C 126,77 7/3 LBPAM ACTIONS FINANCE 76,38 7/3 ECUR.TRESORERIE C 64,23 9/3EGERIS ACPEA55-100 60,08 7/3LBPAM ACTIONS DEVELDURABLE D 118,38 7/3 LBPAM ACTIONS SANTE 90,19 7/3 ECUR.TRIMESTRIEL D 260,13 9/3EGERIS PRUDENT200,49 10/3 LBPAM ACTIONS EURO R28,99 7/3 LBPAM ACTIONS TECHNOLOGIE 19,93 7/3INTERLION 310,39 6/3LBPAM ACTIONS FRANCE C96,35 7/3 LBPAM ACTIONS EUROPE D66,04 7/3EGERIS OBJ CAC7000 96,42 7/3LBPAM ACTIONS FRANCE D86,85 7/3 LBPAM ALTERNA 10 R 118,60 9/3LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE 37,67 7/3 LBPAM MONETAIRE I 594913,83 10/3 ATOUT QUANTEURO D 109,997/3LBPAM ACTIONS INDICE EURO 91,79 7/3 LBPAM OBLI CREDIT128,30 9/3 CAAM ACTS EUROPE C326,087/3LBPAM ACTIONS MIDCAP C 112,57 7/3 LBPAM OBLI EUROPE C118,46 9/3 CAPITOP MONDOBLIG67,716/3Fonds communs de placements LBPAM ACTIONS MIDCAP D 104,24 7/3 LBPAM OBLI EUROPE D106,13 9/3 Fonds communs de placementsCM-CIC DYN.INTERN. 26,92 7/3LBPAM ACTIONS MIDCAP E9061,77 7/3 ATOUT EUROLAND D161,397/3CIC OBLI C.T. D 133,42 10/3 LBPAM ACTIONS MONDE C190,77 7/3 ATOUT EUROPE C491,087/3CIC OBLIGATIONS D25,25 10/3 LBPAM ACTIONS MONDE D162,01 7/3CIC EURO OPPORTUNI 32,89 10/3 LBPAM ACTIONS PACIFIQUE C 17,69 7/3 FCP Multi-gestion
  • 17. 0123 17Décryptages Mercredi 12 mars 2008Portrait Valérie FourneyronUne tous pour PARCOURS 19591983 1991-199519952007 2008Naissance au Petit-Quevilly Docteur en médecine. Médecin de l’équipeAdjointe au maire de Rouen, Députée (PS) deBat le centriste Pierre(Seine-Maritime).de France de volley-ball.chargée des sports. la première circonscriptionAlbertini au premier tourde Seine-Maritime. des municipales à Rouen. Elle sera maire de Rouen, après la victoire de sa liste dès le premier tour des municipales contre le centriste Pierre Albertini. Médecin, passionnée de sport, cette socialiste est issue d’une famille d’industriels de droite Le duffle-coat beige éliméa fait toute la campagne.Le vêtement bâille, défor-mé par les heures passéesà distribuer les tracts,arpenter les cages d’esca-lier, entrouvrir les portespour glisser quelques mots, bavarder. Valérie Fourneyron l’a porté jusqu’au bout de sa campagne, com- me un talisman qu’elle ne pouvait plus quitter. Pas d’élégance pour convaincre, mais qu’importe. Il fallait gagner. « Je sens un enthousiasme, une envie de parta- ger comme jamais », lançait à quelques encablures du scrutin celle qui s’installe- ra, samedi 15 mars, dans le fauteuil qu’aRouen aux héritiers de Jean Lecanuet.à n’en plus finir. « Il a beaucoup compté », elle poursuit par la médecine du sport, L’échec politique de 2001 n’arrête rien. occupé Jean Lecanuet pendant vingt-cinqUne rencontre par l’intermédiaireadmet-elle en racontant avec une pointes’intéresse à la traumatologie, à la physio- Son objectif est de retrouver un mandat ans à la mairie de Rouen.d’amis communs, et il lui propose de de fierté qu’à ses obsèques il y avait, réu- logie de l’effort. municipal, « celui qui correspond le mieuxAvec son mari Philippe, médecin géné- réfléchir à une politique sportive munici- nis, ses amis à elle, de gauche, et ceux de Engagée par les clubs locaux de hockeyà la façon de faire de la politique, à l’engage- raliste, cette femme de 48 ans a élevé qua-pale, alors qu’elle n’a aucune accointan-son grand-père, de droite. sur glace, de football, chargée du suivi ment public ». Elle devient conseillère tre enfants. Elle se démultiplie et rassurece particulière avec le Parti socialiste. A l’écouter, on sent poindre en perma-d’athlètes de haut niveau, la jeune méde-régionale, puis conseillère générale en ses amis en leur disant qu’elle se « régénè- Elle n’avait « jamais fait de politiquenence la nécessité de la reconnaissancecin découvre la vie publique. Elle est 2004, députée en juin 2007 après une ten- re dans le sport ». Mais la politique n’estd’une façon concrète », mais se prend aumédecin inspecteur régional de la jeu- tative infructueuse en 2002. La mairie de jamais loin : lorsqu’elle enfile le maillotjeu, participe à l’équipe de campagne, estnesse et des sports, chef de mission auRouen, but ultime ? Pas de réponse. Elle du conseil régional de Haute-Normandie,élue sur la liste conduite par Yvon Robertministère, puis médecin directeur du cen-préfère parler de sa visite, lundi matin, c’est pour le Raid Normand, sorte de ral-et se retrouve propulsée au rang d’adjoin-tre régional de médecine sportive en Hau-dès le lendemain de la victoire, à ses lye découverte multi-discipline, « un truc te au maire de Rouen chargée des sports.te-Normandie et enfin médecin de l’équi- « potes des Hauts de Rouen », quartier en vachement sympa où on se marre entreElle connaît son job sur le bout des pe de France de volley-ball. En 1995, lors-rénovation urbaine où elle a bataillé copains ». Pendant toute la campagne, on doigts. Elle entre – comme elle marche,Etre maire correspondqu’elle franchit les portes de l’hôtel de vil- contre « la démagogie éhontée du maire de n’entendait qu’un seul mot d’ordre : « Latête baissée – dans les cercles socialistes le de Rouen, la novice en politiqueRouen ». Elle s’y sent chez elle. Son point victoire, c’est après la ligne d’arrivée. »rouennais rompus aux débats intermina- le mieux à la façonconnaît de près les arcanes de l’adminis-de rendez-vous est le restaurant associatifLes électeurs lui ont donné raisonbles des congrès. Elle impressionne parde faire de la politique,tration. Plein Sud tenu par des femmes africaines. dimanche 9 mars. Ce jour-là, la fille d’unesa détermination et emporte l’adhésion Cette ascension aurait pu s’arrêter net Ces femmes qui « vont plus au fond des dos- très bourgeoise famille d’industriels, les de ses collègues élus devenus « camara- à l’engagement publicen mars 2001 lorsque la mairie a basculé à siers, pour qui l’attention fait davantage Absire-Sevrey, tanneurs à Rouen depuis des ». Après trois ans de mandat, elle estdroite. Mais le mandat d’élue municipale partie du caractère ». Mais il faudra « s’ins- le XIXe siècle, a fait mettre plus que lepropulsée au poste de première adjointe.l’avait transformée. Ce fut alors « unecrire dans la durée et faire la promotion de genou à terre à la droite locale, écrasé le Néophyte ? Pas si sûr. Valérie a appro-défaite violente au regard de l’investisse-l’engagement public chez les femmes ». maire Pierre Albertini, ancien de l’UDFché la chose publique très jeune. Chez lesment consenti ». Epreuve d’autant plusIl n’y aura cependant aucune faiblesse passé de Bayrou à Sarkozy en un week-Absire, on est catholique, de droite, maisdouloureuse que pendant ces années pas-de sa part sous prétexte de parité. La pre- end de premier tour de présidentielleattaché et attentif aux valeurs sociales.du travail accompli, quelles que soient lessées à l’hôtel de ville, elle avait perdu un mière sortie de la première femme appe- mais exclu de l’ouverture qui suivit.C’est le grand-père maternel qui lui a lais- convictions de ses interlocuteurs. Les pre-de ses fils, tué dans un accident de scoo- lée à devenir maire de Rouen la mènera àL’ouverture, justement, elle en rigole :sé ce goût. Guy Lauprêtre était un gaullis-miers engagements, « dans la famille »,ter. Moment d’incompréhension, où lesCaen, dans l’autre Normandie. Où Philip- « J’en ai été avant que ce ne soit à late qui fut responsable local du RPRprécise-t-elle, furent pour Giscard d’Es-regards des proches sont forcément accu- pe Duron, son camarade socialiste, aspire mode. » C’était en 1995. Yvon Robert,au Havre, soutien actif d’Antoine Rufe-taing, dans les années 1970. Elle choisitsateurs, y compris de ceux qui participent à devenir maire, à la place d’une femme, l’énarque que Laurent Fabius avait attirénacht. Un amoureux de la chose publiquede faire médecine, comme sa mère, et pra-à la ronde un peu folle des réunions qui l’UMP Brigitte Le Brethon. a auprès de lui au Grand-Quevilly, avait qui lui a communiqué sa passion, l’a tique en parallèle le volley-ball à haut s’enchaînent et bousillent la vie de Etienne Banzet été envoyé au feu pour ravir la ville de emmenée dans des discussions politiquesniveau. Docteur en médecine en 1983, famille.Photo Benoît Decout/rea
  • 18. 18 Reportage0123Mercredi 12 mars 2008IrakLes janissaires de l’Amérique Cinq ans après l’invasion, les Américainsont engagé un formidable pari tactique en Irak.C’est un jeune officier auxyeux clairs qui termineson troisième séjour en Ennemis d’hier, 80 000 sunnites, anciensIrak. Face au Françaisqui l’apostrophe dans le« terroristes », ex-saddamistes et guerrierslobby de l’Al Rachid, der-nier « palace » à peu tribaux sont désormais salariés des Etats-Unis.près en état de marcheau cœur de la fameuse Amis ou « chevaux de Troie » de la rébellion ? « zone verte » ultra-fortifiée de Bagdad, Dexter F. a une hésitation. « SorryA Bagdad, le débat fait rage. “frenchie”, je n’ai pas le droit de vous parler nommément, vous le savez bien. » On sait. Depuis un an environ, les autorités irakien- Patrice Claude nes font la même chose et interdisent à Bagdad, envoyé spécial leurs policiers, soldats et même aux méde- cins de s’exprimer dans la presse. Notam- qui fut longtemps « la » place forte des dji- l’Amérique avait commis des erreurs ment sur les attentats, les attaques, le nom- hadistes anti-occidentaux, qui approcha « en 2003 et 2004, avec le démantèlement bre des victimes. Heureusement, tout le le premier, fin 2006, les commandants de l’armée irakienne, l’éviction des baassis- monde n’obéit pas… américains du cru. Le père et trois des frè- tes de l’administration, etc. », il affirmait,Para de la 82e unité aéroportée, le sol- res du cheikh Abdoul Sattar Abou Richa, en février à Newsweek, avoir tardivement dat américain a fini par se laisser tomber petit chef local qui, jusque-là, ne s’intéres- « réalisé que beaucoup de ces gens qui nous sur la banquette de cuir noir. On l’avait ren- sait guère, dit-on, qu’à la meilleure maniè- combattaient n’étaient pas vraiment des contré début 2007 dans un Pizza Hut de re de détrousser les véhicules qui traver- insurgés. Ils n’étaient pas vraiment idéologi- Camp Victory, l’immense base logistique saient « son » territoire tribal, avaient été quement opposés au progrès. (…) Ils d’environ 60 000 hommes et femmes que égorgés par des fidèles d’Al-Qaida en Irak. essayaient juste de survivre. » l’US Army a édifiée comme une ville dePourquoi ? Refus de coopérer sans dou- En janvier 2007, les « citoyens locaux banlieue texane près de l’aéroport interna- te. On ne saura jamais combien de milliersconcernés » étaient moins de 1 500 quand tional de Bagdad. A l’époque, Dexter enta- de civils irakiens, notamment chiites, ont le président Bush, jouant son va-tout, déci- mait un troisième séjour irakien qui allait été massacrés dans des centaines d’atten- da d’envoyer, à partir de juin et pour un durer quinze mois. Il était hors de lui. tats aveugles, y compris des dizaines de an, 30 000 soldats supplémentaires pour« Franchement, lâche-t-il à la première « résistants » opposés à l’occupation mais renforcer un corps expéditionnaire alors question, heureusement qu’on s’en va, je jugés par trop « mécréants », par les obs- estimé à 135 000 hommes. « Nos élus n’en peux plus. Voilà maintenant qu’on curantistes patentés du djihad. Du côté de réclamaient des résultats rapides – et visi- nous oblige à siroter le thé avec des types qui Diyala et de Mossoul, où ils sont engagés bles – sur le terrain, se souvient Dexter. Il nous tiraient dessus il n’y a pas six mois. Et depuis huit semaines dans « une offensivefallait changer de tactique. » qui nous tirent encore peut-être à la nuit tom- de longue haleine » contre « les dernières L’idée, développée alors par M. Bush, bée, on n’en sait rien. Des types qui ont par- concentrations terroristes », les soldats amé- était d’ouvrir « une fenêtre d’opportunité » fois tué les nôtres, qui ont torturé, mutilé ou ricains et irakiens découvrent plus d’unau gouvernement du chiite Nouri Al-Mali- décapité des civils. C’est dégueulasse… » charnier par semaine. 20, 30, 40 cadavres ki afin qu’il prenne rapidement toutes les Tout Bagdad ne parle plus que de ces à chaque fois, presque toujours avec les mesures législatives et pratiques à une « types », les « sahwas », les « Fils mains liées dans le dos, une balle dans la« nécessaire réconciliation nationale » d’Irak », les « comités populaires d’autodé- nuque et parfois des traces d’horribles tor- entre les communautés du cru. Pour l’es- fense » ou encore les « citoyens locaux tures sur le corps. sentiel, l’Amérique attend toujours. Mais « Subrepticement, s’alarme un ministre On était une cinquantaine. Il a dit que les concernés », comme les a curieusement C’est, entre autres, à cause de ces tue-le fameux « surge », le sursaut, l’effort adjoint chiite qui dirige une grande admi- gens d’Al-Dora, les honnêtes commerçants, baptisés l’ambassade américaine. ries que le phénomène du Réveil (Sahwa dont le succès ou l’insuccès occupe les nistration à Bagdad, c’est une nouvelleles derniers médecins, les instituteursPeu importe l’appellation, en arabe) a commencé. débats politiques en cours dans la campa- armée, un gros cheval de Troie, une milice disaient qu’ils en avaient assez des combats ce sont bien les mêmes hom- Assaillis par leurs ouaillesgne des primaires américaines, a incontes-plus puissante et plus dangereuse que toutes et des raids des apostats » (dans le langage mes, les mêmes groupes, tous « On ne peut pas qui n’en pouvaient plus dutablement fonctionné parce que le général celles qui existent déjà que les Américainscodé en vigueur depuis le début de la avec la même paye et la même tuer toute une rigorisme moyenâgeux quePetraeus a su profiter de deux développe- ont créée. Que veut Washington au fond ? guerre civile, les « apostats », pour les acti- mission, qui sont recrutés insurrection,les fanatiques salafistes ments assez inattendus : la suspension, Répéter les erreurs commises en Afghanis-vistes sunnites, sont les chiites, et les « tak- depuis un an environ pour imposaient dans leurs villa-depuis août 2007, des activités armées destan ? Multiplier les “seigneurs de guerre” firis », « ex-communicateurs », pour aider, moyennant 10 dollars on ne peut pasges ou leurs quartiers à Bag- 60 000 miliciens de l’Armée du Mahdiqu’il sera impossible de désarmer ? Préparer leurs homologues chiites, ce sont les sun- par jour, à établir dans leurs vaincre tout ledad, Fallouja, Ramadi oucréée par le prêcheur chiite radical Moqta- la prochaine guerre civile peut-être ? Remet-nites). « Il a dit qu’un officier infidèle avait quartiers, dans leurs villes ou monde. Il fautBakouba, des dizaines deda Al-Sadr, et la surprenante montée en tre la minorité sunnite au pouvoir pour faireproposé d’arrêter les combats, de mettre des leurs tribus, la pax americanacheikhs tribaux, souventpuissance du phénomène « sahwa ». pièce à l’Iran et satisfaire ses alliés sunnites murs anti-bombes autour de nos quartiers, en Irak. Payer l’ennemi pour les retourner »plus importants qu’Abou du Golfe, les Saoudiens, les Jordaniens, les de nous laisser protéger nous-mêmes nos A qu’il cesse ses attaques. Sala- Richa, qui sera assassiné en ujourd’hui, les supplétifs Egyptiens ? »rues et nos maisons. Il a dit que les rier les « bad guys », les Général David Petraeus septembre, dix jours après sont autour de 80 000, de Alaa Abou Ahmed, un grand costaud “Amrikis” proposaient de nous organiser, de « bandits », les « rebelles »,avoir imprudemment serré confession sunnite à 82 %, presque imberbe, âgé « d’environ fournir des armes et des véhicules en cas de les « insurgés », les « terroristes » pour la main du président Bush face aux télévi-et « anciens terroristes pour30 ans », mécanicien de son état et mem- besoin. Et même de nous donner un salaire qu’ils changent de camp, qu’ils deviennent sions, ont fini par imiter l’exemple et offertau moins la moitié d’entre bre salarié de la milice créée l’an dernierde 14 000 dinars par jour (environ 10 dol- les yeux et les oreilles de l’armée, qu’ils ces- leurs services à l’Amérique.eux », glisse un officierdans le « chaud » district d’Al-Dora, dans lars ou 7 euros) ! Certains d’entre nous ont sent, à tout le moins, de tirer sur les La deuxième raison du retard avec supérieur chiite. Le général Petraeus le sud de la capitale, nous explique com-crié à la trahison. Les autres ont accepté. » « boys » ou de placer des engins explosifs lequel le haut commandement américainrésuma sa motivation dans Time, lement le « réveil » a sonné pour lui. IlComme beaucoup de ceux passés à la sous leurs pieds.a engagé le plus formidable et le plus dan-11 février : « On ne peut pas tuer toute uneavoue d’abord sans complexe avoir « parti- coopération avec « l’envahisseur », leL’idée, qui, comme dit le général David gereux pari tactique du conflit irakien, insurrection, on ne peut pas vaincre tout lecipé » au nettoyage ethnique des chiites chef du groupe d’Alaa, un certain Saleh L. Petraeus, commandant en chef du corps c’est un lieutenant-colonel d’infanterie,monde. Il faut les retourner. » En apparen- qui habitaient naguère son quartier. Kashgul Saleh, était colonel dans les ser- expéditionnaire, « a largement contribué » anonyme lui aussi parce que, selon la for- ce, c’est fait. La seule question qui angois- « Oui, j’en ai tué certains », reconnaît-ilvices de sécurité intérieure – les à la baisse de 60 % à 70% des attaques et mule consacrée, il « n’est pas autorisé à par-se la région est de savoir pour combien d’un pâle sourire en coin. « Des salauds de« moukhabarates » de triste mémoire – des attentats depuis huit mois, était telle- ler à la presse », qui l’explique : « Nous de temps… toute façon. (…) Mon frère habite mainte-de Saddam Hussein. « Qu’avions-nous à ment simple que certains, dans les chancel- nous sommes aveuglés tout seuls. NousRépartis dans près de 150 milices sup- nant une petite maison qui appartenait à unperdre ?, poursuit notre interlocuteur. La leries, se demandent pourquoi il a fallu avons cru en notre propre propagande qui plétives, « les Fils d’Irak » sont essentielle- tueur de Jaish-Al-Madi », la milice d’Al-plupart d’entre nous ont accepté que les infi- près de 4 000 soldats tués, 29 000 blessés faisait de tous ceux qui nous attaquaient soit ment basés dans la moitié nord du pays. Sadr, accusée par de nombreux sunnites dèles prennent leur photo et leurs emprein- et, selon l’OMS, au moins 150 000 victi- des baassistes acharnés, soit des fanatiques Sauf au Kurdistan où les pouvoirs autono- chassés des anciens quartiers mixtes de la tes pour entrer leur identité dans leurs ordi- mes irakiennes, pour en arriver là.islamistes aux ordres d’Al-Qaida. »mes n’en veulent sous aucun prétexte et capitale d’avoir été le fer de lance du carna- nateurs en échange du badge qui nous per-La première raison est simple, les stratè- A la veille de son départ définitif d’Irak, vitupèrent contre celles qui ont été créées ge interconfessionnel en 2006 et une gran- met de sortir armés. Pas moi. Quand je ges de Washington ne l’avaient pas envisa- le général Raymond Odierno, numéro autour de leur région, dans les environs de de partie de 2007. sors, j’emprunte celui d’un de mes cousins. gée. C’est un petit clan tribal sunnite de deux du corps expéditionnaire, ne disait Mossoul et Kirkuk. Les Kurdes ne sont pasEn avril 2007, reprend Abou Ahmed,Je préfère rester anonyme. Un jour, les l’immense province sunnite d’Al-Anbar, pas autre chose : après avoir admis queles seuls à se méfier du phénomène. « notre cheikh nous a réunis à la mosquée. “Amrikis” partiront. »
  • 19. 0123 Mercredi 12 mars 200819Un membre d’un comité populaire d’autodéfense, le 18 janvier, à Saha, dans la banlieue sud de Bagdad. YURI KOZYREVLes listes peuvent tomber entre les mainsemploi public aux adhérents du parti Maliki ! », le premier ministre chiite dune, le premier ministre Maliki et son prin- se de mettre en garde « contre tout triom- des moudjahidin. Ou bien dans celles des Baas, est bel et bien renversé. A Adha- pays, importe peu. Le « Lion » contrôle cipal allié politique, Abdel Aziz Al-Hakim, phalisme intempestif ». « Iraniens » qui nous gouvernent et dont miyeh, l’un des derniers bastions sunnites plusieurs centaines d’hommes en armeschef du premier parti chiite de l’Assem- Le général Petraeus et ses adjoints tien- il faudra bien qu’on s’occupe, plus tard…de Bagdad, le nouvel homme fort était un et il affirme à qui veut l’entendre queblée, ont tempéré leur position et saluentnent le même langage et réclament Depuis octobre, au moins deuxancien officier de police, le colonel Riyad « jamais la police ou l’armée des “Perses”désormais, en public, « le sursaut patrioti-d’ailleurs qu’une fois la majorité des cents miliciens des « comités sahwas »,Al-Samarraï. Tué le 7 janvier dans un qui contrôlent l’Irak n’entrera » dansque des frères sunnites » qui a permis de 30 000 renforts du « surge » rentrés chez dont plusieurs dizaines de cheikhs clani-attentat-suicide, il a été immédiatement « sa » zone. diminuer l’intensité des carnages. Ce eux – d’ici à juillet en principe – son ques, ont été assassinés, parfois sur ordreremplacé par un solide gaillard en veste A Amriya, c’est un certain Abouqu’ils en pensent vraiment transparaît de contingent soit maintenu à « au moins » d’Al-Qaida, souvent par des membres de de cuir, naguère officier baasiste lui aussi, Ahmed, ancien capitaine de l’armée baa- leurs décisions.135 000 hommes pour « toute l’année leur propre petite armée ou de leur tribu. nommé Farouk Abdou Sattar Al-Obeidi.siste et ancien chef d’une unité de l’Armée 2008, et sans doute plus longtemps ». AP Pour certains, c’est une nouvelle guerreA la satisfaction des généraux de l’US islamique en Irak, l’une des organisations as question par exemple d’ac-Bagdad, chacun ou presque en est persua- civile, intrasunnite désormais, qui démar- Army, l’« œuvre » du « martyr héroïque », majeures de la « résistance », qui dirige le corder aux Américains – quidé, quelle que soit l’identité de celui ou cel- re en Irak. « Les sahwas sont presque tous comme disent les affiches de deuil collées « Réveil » local. Dans la partie ouest du veulent allerjusqu’à le qui occupera la Maison Blanche l’an infiltrés ou complices des rebelles », répè- sur les murs décrépits et troués de balles Grand Bagdad, qui inclut notamment la 100 000 supplétifs –, tout ceprochain, les Américains ne sont pas prêts tent inlassablement les officiers irakiens du quartier, se poursuit. Les centaines de localité d’Abou Ghraib, Abou Marouf,qu’ils demandent pour leursau départ. de l’armée et de la police qui sont presquemiliciens qu’il avait recrutésnaguère « émir » local d’un« nouveaux amis ». Pas de Où en sera alors le phénomène sahwa ? tous chiites et qui se méfient des « Filspour « défendre » le lieu conti- « Toutegroupe de la résistance natio-quartier général du « Réveil » à Bagdad,Mystère. « Toute l’entreprise est un pari, d’Irak » comme de la peste.nuent le « travail ». On peut naliste dénommé Brigadespas d’armements lourds, pas de véhiculeslâche Labid Abbawi, sous-secrétaireles voir à toute heure du jour l’entreprise est de la révolution de 1920, blindés. Même le rétablissement des servi-d’Etat aux affaires étrangères, un formida-et de la nuit, certains en civil un formidable L es militaires américains contrôle aujourd’hui la zoneces publics – eau courante, électricité,ble pari sur l’avenir de l’Irak. » Qu’ils aient admettent qu’il « peut y avoir avec keffieh rouge et blanc pari sur l’avenir avec 13 000 « salariésreconstruction des écoles, transports,changé de cheval pour des raisons mer- des traîtres » au sein de leurssur le chef, d’autres tête nue, contractuels ». ramassages des ordures, etc. – promis par cantiles – outre les salaires des supplétifs, nouveaux groupes de supplé-en vareuse vaguement kaki, de l’Irak »Ramadi, Bakouba, Diya-l’US Army à ses supplétifs dans les zones des « dons » de dizaines de milliers de dol- tifs. Plusieurs dizaines d’entre kalachnikov au poing, dres- la, c’est à peu près partout la tribales, les villages et les quartiers lars sont discrètement distribués aux eux ont dû être arrêtés pour ser des barrages autour des Labid Abbawi, même chose désormais. Eturbains tarde à être mis en œuvre. « La cheikhs des tribus pacifiées –, par refus des exactions contre les civils, ou « meur-voies et des lieux stratégi- haut fonctionnaire irakien les frictions qui tournent par- mauvaise volonté et la corruption du gouver-du fanatisme, par sursaut patriotique, ou tres extrajudiciaires ». Sur le terrain, beau- ques, fouiller les véhicules et fois à l’affrontement arménement sont patentes », nous disait l’unsimple tactique en attendant des jours coup, comme Dexter, ne « tournentles passants, vérifier les papiers de tous avec la police ou l’armée irakiennes sedes « pères » autoproclamés du phéno- meilleurs, les Fils d’Irak veulent à présent jamais le dos » aux nouveaux alliés. Maisceux qui entrent ou sortent du quartier.multiplient. La majorité chiite qui dominemène, le cheikh Ali Hatem Al-Ali Sulei- jouer un rôle politique. les officiers insistent : « Notre processus deA Fazl, autre quartier central de la capi- le gouvernement depuis les élections de man, « prince » de la grande tribu des Un « Parti du Réveil » est en cours de sélection est bon », affirme le contre-ami-tale, Adel Al-Mashadani, ancien officier 2005 reste rétive à la volte-face américai-Douleym.création. Certains réclament déjà des pos- ral Greg Smith, porte-parole de l’US de la Garde républicaine spéciale de l’an- ne. Depuis un an que le général PetraeusLe développement des sahwas a mon- tes ministériels. La chance de la majorité Army.cien dictateur, est désormais « le Lion de réclame l’intégration d’au moins un quarttré son efficacité sur le terrain. Dans la pro- chiite, pour l’instant, est que la nouvelleUne chose est sûre, le processus quiBagdad ». Au service des Américains. de ses auxiliaires sunnites dans l’armée etvince d’Al-Anbar, les attaques antiaméri- armée supplétive n’obéit pas à un chef avait consisté, dès avril 2003, à liquider Que les murs de ses rues soient couverts la police, moins de 12 000 d’entre eux caines ont diminué de 90 %. Les géné- mais à 100, à 1 000. Elle est désunie, frac- l’armée et tous les services de sécurité de graffitis à la gloire du « grand martyr seraient « en passe » d’y être acceptés. raux s’interdisent pour autant de crier vic-tionnée, divisée. « Grâce à Dieu… », se ras- nationale, de même qu’à interdire tout Saddam » ou réclament « la mort pour Initialement très critiques du phénomè-toire et le contre-amiral Greg Smith ne ces-sure-t-on dans la « zone verte ». a
  • 20. 20 Débats0123Mercredi 12 mars 2008 Pour des cursus plus professionnalisés Une approche par compétences des formations universitaires provoque de violentes crispations. Bien à tort, car elle est urgente D ans l’enceinte des prentissage (cours magistraux,Enfin, les approches par compé- – de disposer de solides chancesenvironnement. Une bonne capaci- universités, cer- tains mots sentent Guy Le Boterf situations d’étude de problèmes,projets, laboratoires, conférences, tences ne traitent pas de la même façon les diverses facultés ou éta- de réussite dans leur insertion et dans leur vie professionnelle ;té d’apprentissage est une ressour-ce essentielle pour défendre son parfois le soufre :ateliers, stages, travaux dirigés…)blissements d’enseignement supé- – de se positionner, dès leur sor-employabilité. l’autonomie en est Directeur de Le Boterf Conseil. concourant de façon cohérente àrieur. Elles doivent se concrétiser tie de l’université, comme des Une telle approche justifie-t-elle un ; la profession-professeur associé à l’université des objectifs de préparation à la viede façon différenciée selon qu’il offreurs de compétences et non pas le blocage des amphis et des labora- nalisation en est un de Sherbrooke (Canada)professionnelle. s’agit de facultés ou de départe- comme de simples demandeurstoires auquel on a assisté ces der- autre. Evoquer devant des universi- Ils ne se limitent pas non plus à ments préparant à des métiers d’emploi ou diplômés ; niers temps ? En quoi serait-elle taires ce que pourrait être uneconçus avec une approche profes-vouloir répondre aux besoins à (médecine, ingénierie, psycholo- – de savoir combiner et mobili- incompatible avec les missions tra- approche professionnalisante ousionnalisante ou « par compéten-court terme des secteurs profes- gie, notariat…) ou préparant à desser en situation professionnelle les ditionnelles de diffusion de savoirs « par compétences » des cursus ces » n’éliminent pas l’acquisition sionnels employeurs. Les évolu-champs professionnels pouvant ressources (connaissances, savoir- de haut niveau, de recherche avan- universitaires entraîne souventnécessaire de connaissances disci-tions des métiers et des contextes inclure une grande diversité de faire, modes de raisonnement, une levée de boucliers contre uneplinaires ou scientifiques de hautprofessionnels sont tels que des métiers (lettres, sciences humai- capacités intellectuelles, réflexion supposée dégradation de la voca- niveau et fondées sur les avancéesprogrammes fondés sur une logi-nes, philosophie, droit, sciences decritique, culture…) qu’ils ont acqui- tion de l’université. Il suffit d’évo- de la recherche : un enseignant, un que d’adéquation formation-l’éducation, histoire de l’art…). Les ses dans leurs cursus. Une véritable quer la mission d’orientation et médecin, un chimiste, un avocat,emploi à court terme seraient inap-études doctorales préparant à lapolitique d’alternance articulant d’insertion professionnelle attri- un ingénieur, un psychologue sans propriés et dangereux. Il ne s’agitrecherche mériteraient égalementles formations au sein de l’universi- buée par la loi Pécresse au servicede solides connaissances ne peu-pas de transformer les universités une approche particulière.té et les stages trouve, ici, sa place ; Une bonne capacité public de l’enseignement supé- vent être compétents. en des écoles professionnelles pré- De quoi s’agit-il donc ? L’évolu- – d’évoluer et de se développer rieur ou le rapport Hetzel (2006) D’autre part, de tels cursus neparant à des postes de travail ou àtion et l’ouverture internationaleprofessionnellement afin d’êtred’apprentissage pour créer des crispations intellec- consistent pas à adopter une seuledes emplois. Il s’agit plutôt de déve- du marché du travail, les exigences mobiles sur des marchés du travail est une ressource tuelles. modalité pédagogique (telle que lopper chez les étudiants une largede compétitivité auxquelles nede plus en plus instables ;Il est plus que temps de sortir l’approche par problème ou parpalette de connaissances et de com-peut se soustraire la France, entraî-– d’avoir acquis une forte capaci-essentielle du marasme des confusions. Deprojet, adoptée par certaines uni-pétences pour qu’ils puissent fairenent pour les universités la nécessi- té de réflexion critique et éthiquepour défendre quoi ne s’agit-il pas ? Ecartons les versités américaines ou européen- face à l’évolution des secteurs d’ac-té de concevoir les cursus de forma-leur donnant la possibilité d’être représentations erronées. Tout nes). Ce qui doit être recherché, tivité, y réussir des parcours et destion et des parcours permettant des acteurs d’innovation et de pro-son employabilité d’abord, des cursus universitaires c’est une variété de situations d’ap- transitions professionnels.aux étudiants : grès dans leurs futures activités et contextes professionnels et de tra- vailler de façon solidaire et efficace dans des collectifs de travail ;– d’effectuer de nouveauxENTRÉE GRATUITE en partenariat avecapprentissages tout au long de leurcée et de réflexion critique sur leOuvert à tous les étudiantsvie. Actualiser ses connaissances, savoir ? Il faut que des idéologiesCarte d’étudiant exigéeen acquérir de nouvelles ou lesdépassées rendent bien aveugles approfondir, intégrer de nouveauxpour ne pas voir le bien-fondé et savoir-faire, s’entraîner à des rai- l’urgence de repenser intelligem- sonnements divers, tirer les leçonsment les liens de l’université avec de l’expérience constituent desla vie professionnelle. Un jour vien- impératifs pour tout professionnel dra où les nouvelles générations soucieux d’évoluer et d’être à lademanderont des comptes. Et hauteur des changements de son avec raison. a Xavier Bertrand : « Aucun Français ne nous demande de mettre fin aux réformes » Dans les Côtes-d’Armor, dansune entreprise de transport, un « Le Franc-Parler »salarié m’a dit : « Le président, il France Inter b i-TÉLÉ best comme il est. Ce que je veux, ce « Le Monde » sont des résultats. » (…) Il y a uneManagement, Finance, Innovation, Marketing, Communication, Production, Ressources Humaines,Xavier Bertrand, perception très juste de la part ministre des relations sociales International… TOUS les métiers sont aujourd’hui “impactés” par le Développement Durable !et de la solidaritédes Français, selon laquelle cetimmobilisme nous serait fatal.Nous sommes la dernière généra- Pierre Méhaignerie (UMP) sou-tion à pouvoir être courageux. Si 4 Journées d’échanges entre étudiants et professionnels haite que votre parti se retire à Pau pour que François Bayrounous ne menons pas ces réfor-mes, nos enfants, eux, n’aurontDialogues EQUATION bénéficie du haut patronage de Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, soit élu. Y êtes-vous favorable ?aucune marge de manœuvreM. Bayrou n’a pas souhaité de pour le faire, auront des déficits àSecrétaire d’Etat à l’Ecologie, présente le 19 Mars à Paris. négociation nationale. Nous, combler tellement gigantesques nous sommes dans une logique que l’on ne pourra plus. Et le Mercredi Jeudi Mardi Jeudid’ouverture, de rassemblement. On voit bien, après ce qu’a dit Ber-modèle social sera un lointain sou-venir. Parce que les choses trand Delanoë à Paris, que c’est lan’étaient pas faciles, ils ont choisi 19 mars 27 mars 1er avril3 avrilgauche qui est dans une logique de fermeture et de sectarismeNicolas Sarkozy. Ils pensent qu’ilest à la fois le seul capable de vis-à-vis du MoDem. Pas nous.transformer le pays, le porteurà l’Université Paris 1 à ESC Lilleà l’INSA à AudenciaLa droite s’est débarrassée du des réformes et celui qui est capa- Front national, qui, jusque-là,ble de réussir.Panthéon-Sorbonne de LyonNantesl’empêchait de gagner dans cer-Le scandale de l’UIMM est-il de Grand Amphithéâtre de la Sorbonne taines élections. Le MoDem nature à fragiliser le Medef, alors n’est-il pas un nouveau problè-que des négociations sociales me sur votre chemin ?d’importance sont en cours ?Inscription et programme :L’alpha et l’oméga du deuxiè- La modernisation voulue par me tour, c’est la mobilisation deLaurence Parisot et Frédéric Saint- www.companieros.comnotre électorat populaire. Les résultats seront très très serrés dans de très nombreuses villes. SiGeours, le nouveau président del’UIMM, va dans le bon sens. Maisil faut à la fois modernisation et Co-organisation notre électorat est mobilisé, lestransparence. Je présenterai, en résultats seront équilibrés. 2008, un texte sur la certification Les résultats de ce premier tour des organisations syndicales et sont-ils un avertissement pour leprofessionnelles, pour que, plus gouvernement ? jamais, vous ne puissiez avoir uneNous savions que ces électionsvalse des millions sans que l’on ne seraient pas les plus faciles.sache d’où les choses sont parties C’est à chaque fois le cas pour deset où elles sont arrivées. élections intermédiaires, quel que Les retraités manifestaient la Partenaires soit le gouvernement. Les gens semaine dernière. Allez-vous veulent des résultats. « Il faut que augmenter leurs pensions ? les résultats viennent plus viteNous allons augmenter les pen- encore, monsieur le ministre »,sions des retraités dès cette année disent-ils. Aucun Français ne nous 2008 : cela aura un coût pour l’en- demande de mettre fin aux réfor- semble des caisses de retraite. a mes. Au contraire. Propos recueillis par Le mode de gouvernance de Nico-Raphaëlle Bacqué, Thomas las Sarkozy a-t-il compté ? Hugues et Stéphane Paoli
  • 21. 0123 Mercredi 12 mars 2008Débats21Lelivre dujour Shimon de la Rive gaucheEspérons que la visite en France du président d’Israël renforce l’amitié ancienne entre les deux nations Homélie laïque sur le « nouveau cléricalisme » S ’il est un homme qui illustre et qu’il aime à chanter, comme Yves Mon- de Maurice Bourgès-Maunoury et Abel l’amitié vieille et sans cesse renouvelée entre la France et Claude Sitbon tand, à qui le liait une vieille et fidèle amitié. Une ville où il se plaît à aller sur les tracesThomas, de Christian Pinaut et Guy Mol-let, de Pierre Mendès France et du général ean-Luc Mélenchon est un redoutable Israël, c’est, sans aucun dou-du correspondant viennois de la Neue Freie Koenig, ainsi que de nombreux résistants J décrypteur de signes. Socialiste bien à gauche, républicain inébranlable, te, le président de l’Etat d’Is- raël, Shimon Pérès. Il est pro- Sociologue, Fondation de JérusalemPress, Theodor Herzl, le fondateur du sio- nisme politique, ou à la recherche d’Eliezerfrançais. Tous ces hommes ont réponduaux demandes israéliennes : entre 1953 et franc-maçon et laïcard pur sucre, le séna-bable que bien des écueilspeuple…. a assisté dix-sept fois à la ruine deBen Yehuda, le père de l’hébreu moderne. 1967, la France a aidé le jeune Etat d’Israël teur PS de l’Essonne s’est livré à l’exégèse auraient pu être évités si les IsraéliensJérusalem, et rien ne peut le décourager ;Il est intéressant de constater que ces pen- plus qu’aucun autre pays, à un moment des discours de Nicolas Sarkozy sur la laï-avaient ajouté du cartésianisme à leur rai-rien ne peut l’empêcher de tourner sesseurs sionistes ont forgé dans les bistrotsoù il en avait le plus besoin. Elle fut le pre- cité. D’une conférence devant le Grand sonnement, et si les Français avaient misregards vers Sion », et celle de Lamartine, du Quartier latin l’idéologie qui allait boule-mier fournisseur en moyens de défense Orient de France, où il a analysé la prose plus de bonne volonté à comprendre laen 1835 : « Cette terre, réorganisée par uneverser l’avenir du peuple juif . pour l’Etat juif naissant, bien plus que les du chef de l’Etat à Latran (20 décembresituation complexe de l’Etat juif. Il est pos- nouvelle nation juive, mise en valeur par Depuis 1953, Shimon Pérès a su, à forceEtats-Unis. 2007) et à Riyad, en Arabie saoudite sible que cela tienne au fait que le peupledes mains intelligentes, serait à nouveau lade travail et de talent, trouver les moyens Il convient aussi de rappeler le toast (14 janvier), et y a même rattaché des pro-français et le peuple israélien ont uneTerre promise de jadis, si la Providence la qui lui ont permis de « confondre les allées que le général de Gaulle a porté à Paris, envision universelle d’eux-mêmes. Ils ontrendait à son peuple, et si le courant des évé- du pouvoir de la IVe République et les traver- 1961, à Ben Gourion : « Israël, notre ami,fondé leur nation sur une idée – la Révolu-nements mondiaux lui apportait la paix et ses de la Knesset ». Le général de Gaulle ne notre allié » ; le discours du président Laïcité : réplique au discours tion de 1789 pour la France, le sionisme la liberté. » l’oubliera pas, rappelant à David Ben Gou- François Mitterrand à la Knesset, à Jérusa- de Nicolas Sarkozy, chanoine pour Israël.Rien ne prédisposait Shimon Pérès à la rion : « Vous savez certainement ce que fait lem, en 1982 : « Oui, le peuple français est de Latran Pour mieux comprendre encore cettecivilisation française. Mais, très proche col-M. Pérès le jour. Moi, je sais ce qu’il fait lal’ami du peuple d’Israël », et enfin le dis- Jean-Luc Mélenchon longue relation entre les deux nations,laborateur de David Ben Gourion, il se trou-nuit. » Il est vrai que le président de l’Etat cours du président Nicolas Sarkozy, au Ed. Bruno Leprince, 80 pages, 5 ¤. souvenons-nous des déclarations de deuxva obligé d’apprendre le français et tombad’Israël n’oubliera pas sa rencontre avecdernier dîner du CRIF, insistant sur la soli-ministres français des affaires étrangères amoureux de la culture française et del’économiste Georges Elgozy – conseiller de relation franco-israélienne. pos tenus par M. Sarkozy en 2005, à– celle de Chateaubriand, en 1811 : « Ce Paris, cette capitale qu’il découvrit en 1946 d’Edgar Faure –, de même que le soutien Shimon Pérès a toujours trouvé le Neuilly, devant l’association Bible, il atemps de rencontrer des intellectuels et tiré un petit livre incisif pour dénoncer le des écrivains. Passionné par Fernand « nouveau cléricalisme » de celui qu’il se plaît à appeler « le chanoine de Latran ». Ouverture par SelçukBraudel et Claude Lévi-Strauss, il est tou-jours au courant de l’activité intellectuelle La thèse de Jean-Luc Mélenchon est en France. Ajoutons à sa francophilie son simple : les positions de Nicolas Sarkozydésir de voir Israël faire partie de la gran- s’apparentent à une violation de la loi de de famille des pays francophones : c’est 1905 sur la séparation des Eglises et de ainsi qu’en 1993 il déposa le dossier d’ad- l’Etat dont, comme président de la Répu- mission d’Israël à l’Organisation interna- blique, il devrait être l’intransigeant gar- tionale de la francophonie. L’une des dien. Cela ressemble à un pamphlet, mais règles, incompréhensible et obsolète, de l’ancien ministre a l’habileté de ne pas cet organisme étant celle de l’unanimité, céder à cette facilité en habillant sonIsraël à ce jour ne fait pas partie de cette réquisitoire d’un docte argumentaire. Il a institution internationale. Souhaitons décrypté des encycliques papales comme Mirari vos (1832), dans laquelle Grégoi- re XVI, avec un ton inquisitorial contre l’indifférentisme religieux, dénonce la liberté de la presse, « liberté la plus funes- te, liberté exécrable ». Le sénateur consacre un sort particu-Très proche collaborateur lier à Vehementer nos (1906), charge au vitriol contre la loi de 1905, « très grave-de David Ben Gourion, ment injurieuse pour Dieu », dans laquelle il se trouva obligé Pie X enjoignait aux catholiques de ne pas la respecter et de ne pas créer d’asso-d’apprendre le français ciations cultuelles. Cette plongée dans leset tomba amoureux encycliques papales permet à M. Mélen- chon d’établir de fortes connivencesde la culture française entre les réflexions de M. Sarkozy et cel- les des pontifes romains. Ainsi relève-t-il une parenté entre l’évocation par le « cha- noine de Latran » des « souffrances » des catholiques en 1905 et le commentaire de Jean Paul II parlant, en 2005, d’« événe-que l’appel pour l’admission d’Israël, ment douloureux et traumatisant pour signé par les candidats – dont le président l’Eglise de France ».Sarkozy – à la veille de l’élection de Rien dans les « prêches » de M. Sarko- mai 2007, se transforme en réalité. zy ne rencontre l’indulgence de son cen-Durant sa visite officielle en France, Shi- seur. Le baptême de Clovis ? C’est lamon Pérès rencontrera la communauté « première forme d’alliance entre Eglise etjuive, la première d’Europe, qui entretient pouvoir politique » en vue d’une « domi- une relation quasi charnelle avec l’Etat nation mutuellement assistée ». La « contribution spirituelle » de Saint Louis ? Louis IX « s’illustra surtout dansLes écrivains israéliens à Paris, une chanced’Israël. Rappelons-le, la France a été lepremier pays à « émanciper » les juifs en1791, dans le sillage de la Révolution fran- des persécutions sans précédent contre les Auteurs et éditeurs français doivent condamner les appels au boycottage çaise ; même si l’affaire Dreyfus a divisé la hérétiques et les juifs ». M. Mélenchonsociété française, ce fut surtout la victoire décrit un président qui, à Riyad, se mue de la liberté ; en dépit des crimes impar- en « prédicateur » du « Dieu transcen- donnables commis par le régime de Vichy,L dant qui est dans la pensée et le cœur de cha-’invitation d’Israël au Salon dules témoignages, les livres d’historiens c’est en France que la proportion la plus que homme ». A ses yeux, le « chanoine » « s’est institué commentateur et source de livre de Paris suscite une vague de commentaires habituels dès Olivier Rolin publiés sur les différentes guerres qu’a connues Israël aussi bien que sur la sociétéélevée (75 %) de la communauté juive aéchappé à la Shoah, principalement grâce théologie à propos du contenu des reli- lors qu’il s’agit de ce pays. L’ap- civile et ses injustices, vous y trouverez les à l’action de Justes français, dont un gions ». « Il n’est pas sûr, ironise-t-il, quepel au boycottage de cette mani-Ecrivaincritiques, les interrogations, les œuvres lesgrand nombre sont honorés à Yad le monarque wahhabite à qui le discoursfestation culturelle par la plupart des pays plus aiguës, les plus talentueuses. On aime- Vachem, à Jérusalem. Enfin, en 2007, était censé s’adresser ait vraiment adhéré à arabes est certes regrettable mais tout àrait en lire d’équivalentes provenant de dans la crypte du Panthéon, a été dévoilée l’œcuménisme du président prédicateur ». En grand prêtre de la laïcité, l’auteurfait attendu, Israël y est rompu depuis bel-le lurette, quel que soit le contexte politi-Olivier Rubinsteinl’autre camp. Faut-il ici rappeler que les vingt-deux pays arabes réunis traduisentune inscription : « Hommage de la nationaux Justes de France » lors d’une cérémo- s’insurge contre la « laïcité positive » deque du moment. Le boycottage, au-delàmoins de titres étrangers que la Grèce ? nie présidée par le président Chirac et M. Sarkozy – « un concept papal » inven- des faux-semblants, est un appel à la néga-Editeur (Denoël)Ce Salon du livre n’est pas l’ONU ou unSimone Veil. té par Benoît XVI en 2005 –, selon lequeltion pure et simple d’une identité, d’un TPI, c’est, ce devrait être, le lieu de tous lesAujourd’hui, Pérès arrive à Paris, au la laïcité veille à la liberté de « croire et de Etat dont l’existence ne cesse d’être remise dignation sélective, nous aurions aimépossibles. Mais l’écrivain qui se fait porte-moment où le président Sarkozy peaufine ne pas croire », mais « ne considère pas en question. entendre, par exemple, l’écrivain égyptienvoix de son gouvernement, quel qu’il soit, un projet important, celui de l’Union pour que les religions sont un danger mais plutôt Ce qui surprend en revanche, c’est leAlaa El Aswany nous donner son senti- est un idéologue, non un créateur ; l’écri-la Méditerranée. Il sera en total accord un atout ». Pour M. Mélenchon, c’est lasilence assourdissant de l’ensemble de lament sur les centaines de milliers de Dar-vain égyptien, par exemple, qui entend pro-avec Shimon Pérès, car les deux hommes marque d’un « retour du religieux dans communauté des écrivains et éditeurs fran- fouris assassinés sur le territoire d’un pays fiter de cette manifestation pour « distri-ont compris que l’intérêt d’Israël, y com- tout l’espace public », un « nouveau clérica-çais qui participe de fait au Salon du livre.voisin du sien, le Soudan, dont nombre de buer des photos d’enfants palestiniens victi-pris sur le plan de la sécurité, est d’accep- lisme ». Dans la même veine, il égratignePas un mot, pas une ligne pour souligner survivants, comble de l’ironie, se réfugientmes de la politique israélienne » instrumen- ter l’existence d’une patrie palestinienne l’insistance de M. Sarkozy sur l’aspira- que cette manifestation offre justement la en Israël après avoir été traités comme dutalise grossièrement le malheur au lieudémocratique et prospère. La majorité tion des hommes à « une dimension quipossibilité de se parler par-delà les pesan- bétail humain par l’Egypte !d’essayer de le penser, ce qu’on serait en des Israéliens accepte le partage et désire les dépasse ». « Alors que sa propre propen- teurs diplomatiques habituelles. Pas un Le monde arabe est malheureusement droit d’attendre de lui. que les deux peuples vivent côte à côte. sion aux consommations ostentatoires est mot, pas une ligne pour dire la formidable criblé d’exemples de ce genre. Les intellec-Aussi nous saluons nos confrères ara-Israël faisant partie de la Méditerranée, mise en cause, observe-t-il, il est presqueopportunité que nous donne cette manifes-tuels arabes qui ont le courage de lesbes qui bravent courageusement les mena- les politiques d’Israël et de la France se savoureux de lire que, pour le président detation pour découvrir, échanger, polémi- dénoncer sont menacés physiquementces et interdiction qui leur sont faites derejoignent, et c’est sur cette amitié qu’il la République, la ‘‘question du sens de la quer, voire comprendre ! Pas un mot, pas dans leurs propres pays. Qui en parle ? participer au Salon du livre par leurs gou-faudra construire l’avenir. vie’’ se poserait à chaque conscience en réac- une ligne pour rappeler que ce ne sont pas vernements respectifs, qu’ils soient ici lesEn y contribuant, la France jouera un tion avec la frénésie de consommations des représentants officiels d’un Etat quiLe Salon n’est pas l’ONUbienvenus. Et nous serons ravis, demain, rôle original et retrouvera l’influence qu’el- matérielles… ».sont invités, mais des écrivains !On a tout à fait le droit de critiquer lanous l’espérons, de participer à un Salonle n’aurait jamais dû perdre. Car, comme Le procès est mené sans excès de nuan- Nous regrettons profondément aussi politique du gouvernement israélien, nom- du livre où l’Etat palestinien, libre et démo- le dit Shimon Pérès lui-même dans Com- ces, mais la cause est entendue : sur la laï-l’attitude (devrions-nous dire la posture ?) bre d’auteurs de ce pays n’ont pas attenducratique, sera l’invité d’honneur de la Fran-bat pour la paix (Fayard, 1995), « la mer cité, M. Sarkozy affiche « la radicalité dede la plupart des écrivains arabes appelantles contempteurs habituels, c’est même un ce, où toutes les sensibilités littéraires etMéditerranée peut une fois encore en venir à sa rupture avec les principes constants de laau boycottage d’un pays coupable, selonsport national et c’est plutôt la preuveintellectuelles de ce pays en devenir seront représenter ce qu’elle avait été à l’aube de République ». La messe est dite. a eux, de « crimes contre l’humanité ». La bel-d’une vigueur démocratique assez rare représentées et pourront s’exprimer en tou-l’histoire : un berceau de la culture, un sen- Michel Noblecourtle affaire ! Outre que ces écrivains ont l’in- dans la région. Regardez, lisez les romans, te liberté. atier de vie et un horizon d’espoir ». a
  • 22. 22 Carnet 0123Mercredi 12 mars 2008Francine Cicurel, Bordeaux.Claire Mouzas, Jean-Claude Casanova, son épouse, président de la Fondation nationaleColloquesson épouse,Michel et Sophie Cicurel,Mme Albert Garrigues, Docteur Georges Mouzas, des sciences politiques, L'Institut Michel VilleyDavid et Alejandra Cicurel,M. et Mme Alain Garriguespour la culture juridique et la philosophieson frère et Joyce,Le Carnet Jeremy et Margalit Cicurel,et leurs enfants,Richard Descoings,du droit de l'université Paris II M. et Mme Jean-Michel Garrigues Lucas Mouzas et Claire Lemanski,Ilana et David Revcolevschi, directeur de Sciences Po, (Panthéon-Assas) organise et leurs enfantsAgnès Flohr et Denis Herpin,le vendredi 14 mars 2008, une journée ses enfants, Et toute la famille, ses enfants,intitulée : « Comment penserFaites part Frank, Philippe, Deborah, Sam, Elsa, Julien et Mélanie,Les membresle comparatisme en droit ? »,Judith, Lila, Noam, Eve, du conseil d'administration de la FNSP,de vos événementsses petits-enfants, ont la douleur de faire part du retour à Dieu, dans sa quatre-vingt-septième Jefferson, Thomas, Alexis, ouverture par Louis Vogel, présidentde l'université Paris II, sous la présidenceGérard et Mireille Wiener, Ferdinand, Hippolyte, Jules,saluent avec émotion la mémoire de par téléphone : 01 57 28 28 28année, dede Marie Goré et Hélène Ruiz Fabri,Simone et Hervé Bentata, Sango, Anis, communication de Mme Colliot-Thélène,par e-mail : [email protected] beaux-frères et belles-soeurs, ses petits-enfants,M. Semih VANER,MM. Garapon et Picard par fax : 01 57 28 21 36 Michel et Joan Mendès-France M. Albert GARRIGUES, directeur de recherche au CERI. (matinée de 9 heures à 12 heures), au journal ou par courrier : Et leurs enfants, ont la tristesse d'annoncer la mort deMM. Papadopoulos, SchönbergerMireille Mendès-France, officier de la Légion d'honneur,décédé le 12 février 2008.et Tusseau (après-midiLe Monde - Le Carnet de 14 heures à 17 heures).Elise, Emmanuel, Oriane, Anaëlle,commandeur de l'ordre80 boulevard Auguste Blanqui national du Mérite, Byron MOUZAS,Lieu : Centre Panthéon, ses neveux et nièces,Ils expriment à son fils et à sa famille75707 Paris cedex 13 commandeur de l'ordre architecte,12, place du Panthéon, salle des Conseils.Sylvain Levy,leur vive sympathie et leurs plus sincères Renseignements au : 01 44 41 89 92 Tarifs 2008 (prix à la ligne) de Saint-Grégoire-le-Grand, condoléances.ou [email protected] ont la douleur de faire part de commandeur de l'ordresurvenue le 7 mars 2008,d'Isabelle-la-Catholique,site : villey.com la disparition dedans sa quatre-vingt-troisième année.Naissances, Anniversaires officier du Mérite allemand. Diplômé de la faculté de sciencede naissance, Mariages,politique de l'université de Lausanne, Raymond CICUREL,Il sera enterré mercredi 12 mars, àConférences Fiançailles… : 18 g TTC musicien, Semih Vaner, était un spécialiste des La cérémonie religieuse aura lieu le Montjustin, (Alpes-de-Haute-Provence). systèmes politiques en Turquie et au Dans le cadre des conférences Décès, remerciements, mercredi 12 mars, à 15 heures, en l'égliseMoyen-Orient mais également de « Connaissance du Vietnam »Avis de messe, Anniversaires survenue le 9 mars 2008.Saint-Ferdinand, rue Croix de Seguey, à 65, rue de Lourmel, l'Europe (post-) communiste. l'Association d'Amitiéde décès, Souvenirs : 24 g TTC Bordeaux. 75015 Paris. Il était président de l'Associationfranco-vietnamienne présente :Les obsèques auront lieu au cimetière Regards croisés : française pour l'étude de la MéditerranéeThèses : 15 g TTCparisien de Pantin, ce mardi 11 mars, L'inhumation aura lieu dans l'intimitéorientale et du Monde turco-iranien etentre Français et Vietnamiens Réduction abonnés à 14 heures. Réunion à l'entrée principale. familiale.Ses enfants,au XXe siècle, à travers la littérature Ses petits-enfants, directeur des Cahiers d'Etude sur la par Alain Ruscio, historien, Prix du livre Un justificatif d’identité sera demandé.Méditerranée orientale et le monde turco- Ni fleurs ni couronnes. « Entre dans la Joie de ton Maître. »La famille Durand, la famille Nadjo, anticolonial 2008, et Trinh van Thao, iranien. professeur de sociologie, mardi 18 mars,Vous pouvez nous transmettreles familles parentes, alliées et amies, Ils rappellent la mémoire de sa fille 338, boulevard Président Wilson,à 19 heures, mairie du XIIIe,vos annonces la veille pour 33000 Bordeuax.Toulouse.1, place d'Italie, 75013 Paris.le lendemain :ont le chagrin de faire part du décès deLiora,• du lundi au jeudi jusqu’à 19 h ;Jean-Paul et Francine,Le docteur et Mme Bernard Petel,Dans le cadre des Conférences • le vendredi jusqu’à 17 h ; Mme Hélène NADJO, Le docteur et Mme Jacques Vigreux, de Linguistique de Sorbonne partie en 1980 à l'âge de douze ans. Claude et Anne,Françoise,née DURAND, Le docteur et Mme Philippe Vigreux, l'équipe de recherche• le samedi et jours fériésOlivier, ses enfants,« Sens, texte, histoire »jusqu’à 16 h.« Comme une gazelle languit après (directeur : professeur Olivier Soutet). ses enfants, survenu à Fontenay-aux-RosesM. et Mme Marc Grobien,Téléphone abonnements : des sources fraîches, ainsi languitSes petits-enfantsle 16 février 2008, M. et Mme Christophe Larré,0 825 000 778 mon âme après Toi, mon Créateur ».Conférence du professeurEt ses arrière-petits-enfants,à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans. M. et Mme Sébastien Vigreux,( Psaume 42).Jean-Claude Coquet de l'universitéM. Loïc Petel, ont la tristesse de faire part du décès de M. et Mme Alen Seremet, Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis AU CARNET DU «MONDE» La cérémonie religieuse a eu lieu au « La sémiotique des instances » Olivier et Karine, Bénin, le samedi 1 er mars, en l'église M. Benjamin Vigreux,Simone IMHOF,ses petits-enfants,NaissancesNotre-Dame de Porto-Novo. Le jeudi 13 mars 2008, ont la douleur de faire part du décès de Charlotte, Stanislas, Matthias, Antoine, de 18 heures à 19 h 30, le 7 mars 2008, dans sa quatre-vingt- Valentine, Baptiste, Pauline, leur pèreUne messe sera célébrée le jeudià la Maison de la Recherche Carol et Barry MAGIDOFF,treizième année.ses arrière-petits-enfants, Charlotte et Hugo VINSONNEAU,13 mars, à 19 heures, en l'église Saint-Salle D035, rez-de-chaussée Ninon et JonathanRoger Les obsèques auront lieu vendredi Pierre-Saint-Paul, 3, avenue du Parc,28, rue Serpente, 75006 Paris BARDOT de CLAREMBAUT, ont la douleur de faire part du décès de(métro Odéon). 14 mars, à 14 h 30, en l'église Saint-Pierre 92260 Fontenay-aux-Roses. ont la joie d'annoncer la naissance de leur Saint-Paul, place Hérold, Courbevoie survenu le 8 mars 2008. (Hauts-de-Seine). Mme Odette VIGREUX,Le CENTRE CULTUREL ANATOLIE petit-fils et fils15, avenue Nationale, née LE NORMAND, DE PARISSociété IMHOF, 91300 Massy.vous propose d'assister à la conférence Samuel Jules MAGIDOFF, Encarnacion Fenoy, survenu le 9 mars 2008, dans sa quatre- son épouse,34, rue Louis Ulbach, « Laïcités autoritaires en terre d'Islam »92400 Courbevoie.vingt-treizième année.par Pierre-Jean Luizard, le 8 mars 2008, à Paris. Sylviane et Lucien,Mme Anne Nesteroff-Seyrès, Natasha,chercheur au CNRS, ses frère et sœur, La cérémonie religieuse sera célébrée Paris. Ecully. Corenc. Lans-en-sa filleGroupe sociétés, religions, laïcitésMonique et Guy MAZELRené-Georges, Louis-Richard, en l'église Saint-Jérôme, à Toulouse, le partagent avec sa cousine,Vercors.Et Ludmilla,(GSRL-CNRS/EPHE),Marie-Elisabeth, mercredi 12 mars, à 9 h 30.Héloïse, le jeudi 13 mars 2008, à 19 heures, ses enfants, sa petite-fille,entrée libre, l a joie d'annoncer la naissance de leur Didier Lebel (†) et Brigitte Lebel-Sophie, Hélène, Vincent, Chavanat, Adresse du deuil,CCA, 77, rue La Fayette, Paris 9e. petit-fils,leurs conjoints, ont la tristesse de faire part du décèsFunérarium Labeur,Noël et Françoise Lebel,Tél.: 01 42 80 04 74.Raphaël, Julia, Clara, Simon, Marie-Christine Lebel,le 5 mars 2008, à Paris, deroute de Mondonville,Consultez le site www.cca-anatolie.com Mathis,Odile, Anne, Antoine, Adrien,31700 Cornebarrieu.Bertrand et Laura Lebel, ses petits-enfants,Thierry et Sophie Lebel,Wladimir D. NESTEROFF, Tél. : 05 61 85 27 30. le 3 mars 2008, ses enfants,ancien élève deCommunications diverses ont la douleur de faire part du décès de au foyer de l'Institut français du pétrole, Remerciements Carine et Xavier.Olivier, Anne-Sophie, Ségolène, M. René FENOY,Pascale et Séverine, docteur ès sciencesen géologie dynamique,Les familles Brenac, Mincer et Michel,Croix de guerre 1939-1945,Pierre-Eloi, Aube et Quentin,directeur de recherches au CNRS. remercient chaleureusement toutes les Mariages chevalier des Palmes académiques, Maÿlis, Sébastien et Vianney, personnes qui se sont associées à leur ancien censeur du Lycée Saint-LouisDoan,Grégoire, Guilhem et Gaspard,20, rue du Commandant Mouchotte,peine, lors du décès du Stéphanie WACHE et directeur des classes préparatoires du Collège Stanislas, ses petits-enfants et leurs conjoints,75014 Paris.et général Maurice BRENAC,Bertrand NEYRET Ses dix-huit arrière-petits-enfants, survenu le 5 mars 2008, à Alicante,Mme Mauricette Oursin, dans sa quatre-vingt-sixième année. et sont particulièrement sensibles sont heureux de faire part de leur mariage Gérald Bezombes,son épouse,aux témoignages d'estime et d'amitiéAu CBL, 10, rue Saint Claude, Paris 3e, célébré le 8 mars 2008, en l'Abbaye auxDominique Chavanat, Ses neveux et nièces,exprimés à son égard.jeudi 13 mars 2008, à 20 h 30 : débat avec Hommes de Caen. Les obsèques ont eu lieu à Montpellier,Gérard Israël, auteur de Jésus est-il Dieu ?Sa famille, dans l'intimité familiale. Les familles Allart et Flichy,(Ed. Payot).ont la tristesse de faire part du décès du Anniversaires de décèswww.bernardlazare.orgDécès Jean-Claude Casanova,ont la tristesse de faire part du décès deLa Vieille Loye (Jura).président de la Fondation nationale 12 mars 2008. Un anSemaine japonaiseMme Paul LEBEL,docteur Philippe OURSIN,à l'École normale supérieure des sciences politiques,M. Pierre Bachelier, née Marie-Françoise ALLART,ancien attaché des Hôpitaux de Paris,Michèle,du 13 mars au 20 mars 2008 son fils, 45, rue d'Ulm, Paris 5e.Richard Descoings, survenu le 8 mars 2008,Aurore, Laurent, Fabien,survenu le 8 mars 2008,ma sœur, que tu as disparu, directeur de Sciences Po, dans sa quatre-vingt-quatorzième année.Millénaire du Dit du Genji, ses petits-enfants,à l'âge de soixante-quinze ans.mais la déchirure avait pris les devants.M. Pierre Mourin, Concert de shakuhachi, J'aurais tant voulu, pourtant, son frèreLes membres du conseil La cérémonie religieuse aura lieu le musique contemporaine (Matsudaira) Une bénédiction aura lieu le 14 mars, que nous puissions nous tenir Projections et avant-premières cinéma :Et toute la famille parente et alliée, d'administration de la FNSP,mercredi 12 mars, à 15 h 30, en l'église Saint-Séverin, Paris 5e. Elle sera suivie de à 10 heures, en l'église Saint-Antoine,l'une l'autre, comme des sœurs. La Traversée du temps, Eureka, l'inhumation le jeudi 13 mars, à 14 h 30,au Chesnay et sera suivie de l'inhumation, Dans le silence qui te suit,The Cure, Young Yakuza ont la douleur de faire part du décès desaluent avec émotion la mémoire de aux Houches (Haute-Savoie).dans l'intimité, à Ouroux-en-Morvan. restent la douleur, le manque Rencontre autour du manga et le regret des voix qui se sont tuesGastronomie, conférences d'AzumaMme veuve Maurice BACHELIER, Mme RenataHiroki et de Horie Toshiyukinée Jeanne MOURIN, Geneviève Léger-Coutou, 1, rue Victor-André Robert, au lieu d'apaiser,FRITSCH BOURNAZEL,Présentation des bourses de recherche son épouse, 78150 Le Chesnay. qui ont nourri le ressentimentdirecteur de recherche au CERI Les mathématiques japonaises, survenu le 7 mars 2008, à Auzeville au lieu de plaider le rapprochement. et retraité depuis juillet 2006,l'histoire du fait national au Japon. (Haute-Garonne), à l'âge de quatre-vingt-Marie-Solange Léger, Michèle, ma sœur, cela aurait pu êtreSa femme, deux ans. sa sœur,autrement.Programme complet qui nous a quittés à l'âge de soixante-six Ses fils et ses petits-enfants, ans.www.ens.fr/actualites/semaine- Ses obsèques religieuses ont eu lieu leHenri-Dominique et Christine Léger, ont la douleur d'annoncer le décès [email protected] japonaise.pdf mardi 11 mars, à 10 heures, en l'église de Alain et Roselyne Léger, La Vieille Loye.Ils expriment à sa famille leur vive Jean-Marc et Marie-Laure Léger, Gérard Marcel PÉREZ, sympathie et leurs plus sincèresses enfants, professeur agrégé d'espagnol,Jeanne rejoint condoléances.Ses douze petits-enfantssurvenu le 2 mars 2008. Maurice, De double culture, Renata Fritsch Et son arrière-petit-fils, son époux décédé en 1993, Bournazel a mené plusieurs projets de 110, rue Raspail,Le Carnet recherche sur l'Allemagne dans le monde,ont la tristesse d'annoncer le rappel à 92270 Bois-Colombes. ses relations avec la France, la Russie, la Dieu de Jean, Pologne, mais aussi sur la deuxième guerre mondiale et l'après-guerre. Elle a Martine et Hélène Perentidis, son fils décédé en 2002. été membre du Conseil scientifique deM. Jean-Etienne LÉGER,sa fille et sa petite fille,M. Pierre Bachelier, l'Institut fédéral d'études orientales et Sa famille4 ter, chemin du Carrelet, internationales de Cologne pendant de chevalier de la Légion d'honneur, Et tous ses amis,31320 Castanet-Tolosan.nombreuses années.officier de l'ordre national du Mérite,Faites part de officier des Palmes académiques, croix de guerre 1939 - 1945,ont la douleur de faire part du décès, vos soutenancessurvenu dans la paix, le 9 mars 2008, à laColette BERGÉ,Frédéric GROVER,résidence des Chenêts, à Courbevoie, dede thèse, actrice,ancien directeur Pechiney Ugine Kuhlmann, nous a quittés le 8 mars 2008. né à Paris en 1920, est décédé àprofesseur honoraire à l'École Centrale Emmanuel PERROT, de mémoire… Vancouver, le 29 janvier 2008.des Arts et Manufactures,Une cérémonie nous rassembleraIl avait été professeur de littératurené le 11 avril 1921, ancien libraire, le mardi 11 mars, à 16 h 30, au crématorium du Père-Lachaise, à Paris 20e. française du XX e siècle, d'abord à à Neuilly-sur-Seine, le 8 mars 2008,bien connu sous le nom de Beaufils.Tarif 2008 : 15 g TTC Swarthmore College, aux États-Unis, puisdans sa quatre-vingt-seizième année. Prix à la ligne à l'Université de Colombie Britannique, Selon ses voeux, son corps a étéSa disparition nous plonge dans une grande tristesse. à Vancouver. La cérémonie religieuse sera célébrée transmis à la faculté de médecine le mercredi 12 mars, à 11 heures,de Paris.Phil Lee,De la part de en l'église Saint-Pierre de Neuilly, Vous pouvez nous faire parvenir son mari, 90, avenue du Roule.Cet avis tient lieu de faire-part. vos textes par :Francine Bergé, Marianne,Tél. : 01 57 28 28 28 sa sœur,son épouse,Cet avis tient lieu de faire-part.Raphaël Bergé,Claire, Eve, Fabrice et Caroline,Martine Perentidis,Fax : 01 57 28 21 36 son neveu ses enfants17, rue Parmentier,9 rue de Saint-Marceaux, E-mail : [email protected] ses amis.Et ses quatre petits-enfants. 92200 Neuilly-sur-Seine. 75017 Paris.
  • 23. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXIIILes conseils en recrutement ont sélectionné… cette semainePoste Sté/Secteur LieuRémunération kg Réf PosteSté/SecteurLieuRémunération kg Réf [email protected]énieur Spéc. Traitement Air & Fluides BTPIDF–C132-75343-MConsultant Formateur Service Paris –VPC02 01208-MIngénieur Electricien Spéc. courants forts/courants faibles BTP IDF–JC726-90113-M Responsable des Affaires SocialesService IDF –VPC032-8443-MResponsable Ressources HumainesIndustrieLe Havre –VPC84-34193MDirecteur Régional Loisirs Rhône-Alpes – VPC94-9482-MResponsable Grands Comptes IndustrieIDF–VPC0497-369MFutur Directeur d’UsineIndustrie lourdeFrance et International –JC796-68372-MResponsable Production IndustrieNord –VPC12-4516-MResponsable des Ventes ConstructionIDF –VP38-2460Mwww.alphacdi.comConsultant Solutions Editeur logiciel RHParis– GH571Directeur Informatique Cabinet de conseilParis – AB576Responsable d’Affaires Acteur communication on line Paris– MC536Directeur Commercial ServicesParis – AADCCoordinateur Technique / ConsultantEditeur ERP/MESParis– MHD549 Directeur Commercial Pôle Energie Envt SSIIIDF – AB566Directeur de la CommunicationEditeur de logiciels IDF– AB575Responsable des Ventes Retail EMEA Acteur majeur loisirs numériquesIDF – SF531Responsable Informatique Editeur de logiciels Paris– AB521Ingénieur d'Affaires Grands ComptesEditeur de logicielsIDF – SF583 www.michaelpage.frPharmacien Contrôle Qualité H/F Industrie pharmaceutiqueYonne45/60TSCH544867Directeur Général ou Adjoint Centre de Soins H/F Cliniques MCO Toute France85/120 TPME545989Médecin PharmacovigilanceSociété de biotechnologies PACA 90/100 TSCH539520Responsable de la Libération des LotsIndustrie pharmaceutiqueIle-de-France50TSTE545480Directeur des Opérations Cliniques H/F Industrie pharmaceutique Ile-de-France 100/130 TSCH546130Responsable du Développement CommercialIndustrie pharmaceutiqueBretagne75/90THBO540338Chef de Groupe R&D Protéines BiotechnologiesPays-de-Loire 65TPME545088Directeur Délégué Institut de Formation H/FCentre de soins PACA–THBO544926Directeur du Développement Commercial Industrie H/F Répartition pharmaceutiqueIle-de-France 110 TPME546303Responsable ADV et Analyse des VentesIndustrie pharmaceutiqueHauts-de-Seine–THBO545090www.chantalbaudron.frResponsable Achats Site e-commerceParis– 3045.07 MResponsable de Développement RéseauLinge de maison Paris – 3136.08 MResponsable Marketing Opérationnel Editeur de logiciels Paris– 3140.08 MChef de ProduitDécorationParis – 3124.08 MContrôleur de Gestion Industriel Groupe textile Rhône-Alpes– 3112.08 MFutur Directeur d’Agence Agence conseil en communication Rennes– 3077.07 MResponsable Commercial Mobilier contemporainParis– 3082.07 MResponsable Production et Logistique Lingerie haut de gammeFrance/Tunisie– 3125.08 MContrôleur de Gestion Industriel Instruments scientifiquesEssonne– 3134.08 MChef de SecteurDistribution spécialiséeRhône-Alpes – 3115.08 M [email protected] Technique H/FMachines spéciales Centre – B6779Business Developer H/F Industrie Canada– C7782Directeur Développement Internet H/F Marketing direct Paris– D3286Responsable Marketing H/FConseil Paris – C8642Responsable Equipe Design H/FEquipementier sportif–– B7748Directeur Opérations Mines Afrique – C4684Ingénieur Produits Textile H/F Equipementier sportif–– D2396Directeur de Projets H/F Industrie Paris – D3289Responsable Développement H/FConseilParis– C7779Sales Analyst H/FAgroalimentaire Paris – B6779 www.groupefsc.frResponsable Zone ExportSantéRP –09BEX1R.R.H. ExportBâtimentRP– 09AEB26Consultant en Risques IndustrielsServices RP – 09ALY45Commercial Produits de levageBelgique–09AVE5Médecin Resp. des Affaires Scientifiques et MédicalesSantéRP – 09AUM7 Chargé de Recrutement (C.D.D.) Métallurgie RP– 09BFJ1Chef des VentesDistribution chimieRP –09BEO1Directeur Régional NordSanté RP– 09ADJ34Directeur des Affaires JuridiquesBâtiment RP – 09AEB25Responsable Formation Export Santé RP–09AWV4Nous rappelons à nos lecteurs que tous ces postes sont accessibles sans discrimination notamment de sexe ou d’âge.
  • 24. Paroles d’expertsSantéDOSSIER RÉALISÉ PAR LE MONDE PUBLICITÉ Santé : des attentes toujours insatisfaites L’économie de la santé est au cœur du débat public depuis des années. La multiplication des plans dit de sauvetage n’a pas calmé l’intensité des interrogations. En revanche, rien sur le terrain n’a été prévu pour réguler un marché de l’emploi du secteur médical et paramédical toujours en mal de postulants. Les opportunités d’emploi dans ces secteurs sont fortes et les attentes des acteurs du monde médical de plus en plus ouvertes. l’exception des grandes premièresressources humaines. « Nous sommes trèsd’un quinquennat, il va nous falloir renou-cins étrangers. Il en est de même pour leAmédicales qui démontrent la perma-nence du progrès technique dans cet univers, les questions de santé quand ellesNos métiers sont en pleine évolution avec la mutualisa- tion des compétences clairement dans un secteur qui est créateur d’emplois » affiche en cœur nos experts. « Cette tension existe depuis plusieursveler la moitié du personnel des métiersde santé au sein de la fonction publiquehospitalière. Un défi que nous aurons du paramédical « depuis 5 ans nous recrutons une centaine d’étrangers par an : des infirmières et des kinésithérapeutes en occupent la une de l’actualité le font très années. Elle est flagrante dans certainesmal à relever car ces professions se cher- Espagne, au Liban où le niveau technique majoritairement sous l’angle des dépenses(Georges Ichkanian – spécialités médicales. Elle le devient aussi chent et que nous sommes déjà souvent en est excellent et nous abordons la prospec- et des fameux « trous » de la sécurité socia- La Générale de Santé) dans les corps paramédicaux depuis 2001situation de pénurie » souligne Elisabethtion dans les pays de l’Est comme la le. Un traitement très paradoxal puisque si et le choc non préparé des 35 heures.Verger, directrice des ressources humaines Hongrie, la Pologne ou la Roumanie » la santé est un bien inestimable, singulierquestion des difficultés de fonctionnement Nous manquons en France d’infirmières, de l’Etablissement Français du Sang. Leexplique Georges Ichkanian. Une prospec- même dans le champ de l’analyse écono- de ces institutions. Si l’organisation parfois d’aides-soignantes, de kinésithérapeutes relâchement tardif des quotas imposés partion qui repose sur une véritable démarche mique ou sociale puisqu’il est exclu duféodale du système de santé français n’est et de sages-femmes », constate Georgesindustrielle avec pré-sélection par des marché, il n’en est pas moins très réguliè-pas étranger à ces problèmes, la tension Ichkanian, directeur des ressources humai-relais locaux et des évaluations techniques rement ramené au thème de la croissanceet la pénurie de candidats dans le secteur nes de la Générale de Santé, société privéeNous sommes sur un marchéet culturelles. Un travail de démarchage des dépenses et des difficultés que pose sont l’une des plus sérieuses difficultés que qui réalise 9 % de la totalité de l’hospitalisa- plus complexe pour les métiers où la son financement. Il est plus rarementdoivent surmonter les responsables des tion française publique et privée confondue. de niche qu’il faut découvrirFrance a créé des statuts qui n’existent pas La situation est d’autant plus (Philippe Beaugendre – CERP Rouen) ailleurs en Europe comme ceux de méde- aiguë que la santé longtempscins biologistes par exemple. repliée à l’intérieur des frontiè-Mais la chasse aux talents ne se limite pas res de chaque pays, entre de le numerus clausus ne produira ses effetsaux seuls personnels médicaux. Ainsi, plus en plus dans le cercle de que dans 10 ou 15 ans. D’ici là, les tensionsl’Etablissement Français du Sang qui est la mondialisation et que déjàvont rester vives. Georges Ichkanian neun opérateur national découvre les exigen- en Europe les concurrences cache pas que pour les cinq ans à venir lesces de la conservation, du transport, des pour les talents et les experti- perspectives sont lourdes « même si l’op-magasins virtuels ou de la métrologie. Ces ses commencent à voir le jour. tion libérale offerte par une organisation problèmes de supply chain sont le quotidien « Il y a un marché mondialiséprivée comme celle de la Générale de d’un groupe comme CERP Rouen, l’un des de l’offre de soin et en toutSanté attire beaucoup plus facilement lesgrands répartiteurs de médicaments en cas une entreprise comme lamédecins », il chasse comme tous les France. Ces grossistes du médicament qui nôtre qui a 178 centres de employeurs de l’Hexagone, les anesthésis-livrent quotidiennement toutes les pharma- Georges Ichkanian Elisabeth Verger Philippe Beaugendresoins en Europe voit bientes ou les obstétriciens avec acharnement. l’internationalisation de ce Pour faire face à leur besoin, le monde Directeur des ressources Directrice des ressourcesDirecteur des ressourcessecteur d’activité. Les évolu- hospitalier innove dans son sourcing, sesNous combinons un soucihumaineshumaineshumaines tions sont nombreuses chez politiques d’attractivité et son organisationd’efficience avec le respect La Générale de SantéEtablissement Français du SangGroupe CERP Rouen nos voisins que ce soit en Italiedes ressources humaines « nous récupé- de l’éthique où nous dirigeons 11 établis-rons par exemple, les personnels qui ont « Nous sommes clairement « Nous sommes un organisme « Nous sommes une professionsements ou dans le Nord de des difficultés à continuer de supporter le(Elisabeth Verger - EFS) un secteur créateur d’emplois. parapublic et nous travaillons méconnue sur un marché de l’Europe » ajoute Georgesstress du métier infirmier et nous multi- Dans les 110 métiers différentssur fonds propres. Parmi nos 70 niche et qui mérite d’être Ichkanian de la Générale deplions les partenariats avec les Instituts decies du pays en temps record sont aussi en que nous occupons, nous ne métiers, nous avons une dyna- découverte. Notre rôle d’inter-Santé. Dans ces transforma-formation infirmiers » précise Elisabeth quête de compétences dans ces domaines. sommes en réalité freinés quemique d’emploi qui est répartie médiaire est inconnu du grandtions en cours, la participation Verger. Utile mais insuffisant pour faire face « Nous sommes en train de passer de par la faiblesse des places public alors que nous sommesdes personnels médicaux et au frein que représente la limitation desl’artisanat à un processus industriel de dis-sur toute la France et les DOM. dans les centres de formation.paramédicaux est fondamenta- places dans les centres de formation. «tribution. Ce qui signifie plus de marketing,En 2008 nous allons créerun acteur incontournable Nous allons recruter 2 300le. En France, la pyramide Nous pourrions intégrer 250 personnesplus de merchandising plus de services225 emplois durant le premierpuisque la distribution des personnes en 2008 dont 1 300des âges qui va entraîner un demain si les compétences étaient dispo- associés en direction des officines. Cela créations. En termes de per- semestre, nous aurons à re- médicaments passe à 80 % par profond renouvellement des nibles » déplore Georges Ichkanian. Car il signifie aussi l’arrivée de profils de gestion- sonnel soignant, la priorité denouveler 500 postes et nous nous. Nous livrons toutes lesacteurs de ces métiers dansn’y a pas de crise vocationnelle soulignenaires pour encadrer nos établissements nos recherches c’est le para-ferons appel à environ 500 officines 2 à 3 fois par jour.les 5 ans à venir va jouer unnos experts. Beaucoup d’aspects desrelais et de pharmaciens responsables de médical et particulièrement lescollaborateurs temporaires. Notre métier qui a déjà beau-rôle non-négligeable. Pour les métiers de la santé séduisent : la technicitéces unités » indique Philippe Beaugendre, infirmières à hauteur de 50 %Nos attentes sont très cernées : coup évolué est en pleine muta- professions sévèrement règle-de plus en plus pointue qui offre des carriè-directeur des ressources humaines du puis les aides-soignantes nous nous sommes en chasse de tion : nous passons de l’ère arti-mentées comme la médecineres évolutives, la relation avec le malade qui Groupe CERP Rouen. On le voit du médecin en cherchons 500, et enfin les biologistes qui vont nous quittersanale à celle du processus ou le paramédical qui sont par humainement est souvent très riche. Pour au marketeur, le monde de la santé offre kinésithérapeutes, les radios-industriel de la distribution.ailleurs soumis à de très strictscombler les trous, les appels aux talentsdes opportunités d’antant plus nombreusespour la moitié d’entre eux dansnumerus clausus, la conjonc- extérieurs se multiplient. Nous savons déjàque le secteur est en pleine croissance et manipulateurs et les sages-les 4 ans qui viennent ; de Dans un marché qui continue àture s’annonce délicate pour que nombre d’hôpitaux français ne fonc-que l’attente des recruteurs est forte. femmes. Par ailleurs, nous recruterons de 1 000 à 1 500 médecins de prélèvement et croître globalement en volume les employeurs « dans la durée tionnent que grâce à la présence de méde- Ch. M CDD ou intérim. Quant auxd’infirmiers. Inutile de dire que et en valeur. Notre groupe ras- médecins, 5 200 praticiens libé- la compétition avec le privé est semble 3 000 salariés pour raux, la croissance de ceux quiféroce pour certaines spéciali- 3 milliards de chiffre d’affaires nous rejoignent est de 10 %. tés comme les biologistes qui et les répartiteurs regroupent Mais nous recherchons aussi environ 2 300 collaborateursreprésentent le quart de nos activement des talents pour dont 200 cadres. Nos besoins1 200 médecins. D’autant que renforcer notre encadrement.augmentent de 10 à 15 % par anles problèmes règlementaires Pour les 500 cadres clés du notamment pour cause de papynous compliquent la tâche groupe, nous avons créé avecboum. Tout cela nous conduitpuisque les médecins et les HEC un cursus de formationà rechercher des gestionnaires sur 2 ans au management et pharmaciens biologistes n’ont et des pharmaciens pour nos à la gestion des hôpitaux de pas les mêmes prérogatives : établissements qui comptent demain. Nous recherchons des le conseil transfusionnel est de 30 à 160 personnes selon les profils différents du mondeexclusivement réservé aux mé- régions. Nos jeunes diplômés hospitalier traditionnel. Il fautdecins. Il y a là des problèmes intègrent via le point de passa- un profil d’entrepreneur car d’équivalence de spécialités ge obligé qui est la fonction c’est un métier complexe qu’il faudra bien résoudre. Pour commerciale avant de débou- notamment parce qu’il faut le personnel infirmier, nos cher sur le management. Les gérer des médecins libéraux. besoins sont moins techniques écoles de commerce sont les Mais aussi parce qu’il y a uneque relationnels cela nous bienvenues mais les profils plus transformation de fond de nos métiers : les malades restentpermet de récupérer des infir- expérimentés nous intéressent de moins en moins longtempsmières qui ne supportent plus aussi. En 2008, nous allons dans nos établissements, il faut le stress des hôpitaux. Par embaucher 25 cadres plus des donc coordonner la suite des ailleurs, depuis la réorganisa- créations de postes pour nos soins. Et puis, il y a en perspec- tion du secteur de la transfu- nouvelles activités. Pour les tive une révolution informatique sion il y a 8 ans, nous sommes pharmaciens qui sont très avec le dossier médical et enfin un opérateur national dont les recherchés, la répartition est avec l’avènement de la carte contraintes de sécurité sont souvent un bon moyen de déni- sanitaire il va falloir une plus maximales. Nous avons donc cher la pharmacie de leurs grande professionnalisationde plus en plus besoin de com- rêves. En termes de rémunéra- des cadres intermédiaires.pétences sur ce que l’industrie tion nous offrons un package Nous allons passer de la tech- nique au management et auappelle la supply chain. Les global très complet (intéresse- développement de synergies magasins virtuels, la métrolo- ment, participation, mutuelle, privé/public avec des complé-gie,… sont des métiers nouveaux sur complémentaire et véhicu- mentarités et une mutualisa- pour nous et pour lesquels nous le) autour d’un salaire de base tion des compétences. »avons besoin d’experts. »qui varie de 25 à 35 K€. »mardi 18 : Conseil / Audit
  • 25. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXV ■ Dirigeants ■ Finance, Administration, Juridique, R.H. ■ Banque, Assurance ■ Conseil, Audit ■ Marketing, Commercial, CommunicationRetrouvez nos offres sur www.lemonde.fr, ■ Santé pour les postes situés en région www.regionsjob.com ■ Industries & Technologies• www.estjob.com • www.pacajob.com ■ Éducation• www.nordjob.com• www.rhonealpesjob.com ■ Carrières internationales• www.ouestjob.com • www.sudouestjob.com ■ Multipostes ■ Carrières publiquesLe Monde Publicité - Service Emploi : 01 57 28 39 36 - Service direct : 01 57 28 30 00 - [email protected] rappelons à nos lecteurs que tous ces postes sont accessibles sans discrimination notamment de sexe ou d’âge.>Santé( Chef de projet clinique h/fAu sein du groupe Phase IV, vous conduisez la gestion des activités relatives aux essais cliniques, de la demande initiale à l’archivage des études, dans lerespect du planning et du budget préalablement définis. Dans ce cadre, vous assurez la responsabilité du développement du protocole des études, cahiersd’observation notamment ainsi que la vérification et le suivi de tous les aspects de l’essai clinique incluant la communication vers le management, lespropositions d’activités futures, la vérification de l’obtention des approbations réglementaires nécessaires. Vous sélectionnez les CROs et les investigateursintervenant en sous-traitance sur vos essais. Vous gérez l’ensemble de vos fournisseurs externes en particulier CROs et laboratoires centraux. Vous réalisezles visites de monitoring sur site et notamment les visites d’initiation, visites pour formation, visites pour cause et visites de co-monitoring avec lesCROs. Vous êtes en charge du suivi des ARCs investigateurs et vous assurez de la conformité de leur travail. Vous coordonnez les activités d’essais cliniquesen transversal avec les autres métiers impliqués et notamment Data Management, Assurance Qualité, Contrats et Achats, Unité Pharmaceutique, AffairesRéglementaires et Marketing. Vous êtes en charge du suivi des Adverse Events et Serious Adverse Events relatifs à vos essais. Vous assurez la revue détailléedes documents techniques et leur approbation (DMP, SAP,...). Enfin, vous collaborez avec le Marketing à des projets initiés par les Dermatologues etassurez pour lui la fourniture d’un support efficace. Titulaire d’un MASTER en Sciences du Vivant, vous possédez 5 à 7 ans d’expérience dans desfonctions similaires en Industrie Pharmaceutique. Votre anglais est courant tant à l’oral qu’à l’écrit. Votre maîtrise de la réglementation GCP des guidelines ,ICH et des techniques de gestion de projet appliquées aux essais cliniques fait de vous un expert sur votre activité. Doté d’un excellent leadership, vous pos-sédez une réelle capacité convaincre et à faire passer vos idées au-delà de votre groupe de travail direct en situation de management transversal et dans uncontexte international. Vous anticipez les problèmes et êtes orienté vers la recherche de solutions. Habitué à la gestion de plusieurs projets en parallèle, vous Soyez acteurêtes attentif au détail et produisez un travail de qualité. Réf. SA0803/CPCLIN4/MD ( Responsable essais cliniques h/fAu sein de l’unité Clinical Study Management and Monitoring, vous êtes en charge du management opérationnel des centres d’essais multicentriquesde la dermatologieincluant la participation d’ARCs internes ou externes à la société. Vous intervenez en support du Responsable essais cliniques senior dans le managementd’essais cliniques complexes et externalisés. Dans ce cadre, vous assurez la planification et les spécifications des essais cliniques incluant la revue des pro-tocoles et de leur possibilité de réalisation, la sélection appropriée des pays ainsi que à la sélection des investigateurs. En relation avec le Chef de projetclinique, vous prenez les décisions d’externalisation appropriées. Vous participez à la préparation de la documentation appropriée. Vous élaborez lesdu futurobjectifs spécifiques de recrutement par pays avec les ARCs et le Responsable de votre unité. Vous intervenez sur la sélection des CROs en identifiant lescritères spécifiques de sélection. Vous participez à la conception et à la maîtrise de leurs services. Enfin, vous rédigez le cahier des charges. Vous développezet finalisez les manuels de référence des essais (Protocole et Monitoring), CRFs, et toute documentation adéquate. Vous êtes amené à coordonner etorganiser les formations techniques telles que meetings investigateurs, meetings pour les CROs et ARCs. Avant le début des essais, vous vous assurezde l’obtention de toutes les approbations réglementaires ainsi que de la disponibilité de la documentation et des fournitures pour les investigateurs dansles délais impartis. Vous intervenez également sur le suivi des déviations, la définition de contrôles qualité et la proposition de solutions. Vous êtes legarant de l’élaboration des reportings nécessaires (CRFs, SAEs, réconciliation des documents internes et externes...). Titulaire d’un BAC+5 en Sciences duVivant, vous disposez de 5 ans d’expérience minimum dans des fonctions similaires en Industrie Pharmaceutique. Votre anglais est courant. Vous disposezd’une très bonne connaissance et pratique des guidelines FDA GCP-ICH et des règlementations locales. Vous maîtrisez les essais cliniques et leurs étapes,du démarrage de l’essai à l’archivage, ainsi que du management sur site d’une étude. Vous possédez un fort leadership. Excellent planificateur, vous êtestrès organisé et rigoureux. Vous possédez une très bonne capacité à comprendre le design d’un protocole d’étude clinique. Vous êtes flexible et adaptableet êtes orienté vers la recherche de solution. Réf. SA0803/CTM1/MD ( Ingénieur applications h/fAu sein du groupe Information Management, vous êtes chargé de la configuration et de la maintenance des applications ainsi que de leurs interfaces.Dans ce cadre, vous participez aux phases de définitions des architectures (vérification des pré-requis techniques) et gérez le différentes demandesd’environnements (test, validation, production) ainsi que leur disponibilité. Vous assurez l’intégration technique des équipements scientifiques et leurslogiciels associés dans le système d’information R&D. Vous réalisez les corrections de paramétrages ou les développements complémentaires de maintenancepour les applications issues des projets. Vous élaborez les rapports de type Crystal report sur des bases de données applicatives. Vous développez et maintenezles interfaces applicatives ainsi que les outils internes de l’équipe. Vous êtes en charge de l’élaboration de la documentation et des procédures nécessairesà l’exploitation des applications. Vous analysez et gérez les retours d’informations issus des équipes d’exploitation. Vous apportez un support de secondniveau en cas d’incident applicatif et gérez le cas échéant la relation avec le support éditeur. Enfin, vous suivez et analysez les performances des applicationsen regard des pré-requis indiqués au cours des projets et émettez des propositions d’améliorations. Ingénieur en Informatique, vous possédez 4 ansd’expérience minimum dans des fonctions similaires. Votre anglais est courant. Vous maîtrisez les environnements Microsoft et Citrix, les bases de donnéesrelationnelles, la méthodologie de développement, les architectures web et n-tier et enfin l’algorithmique, les langages et environnements de développement.Doté d’un très bon relationnel, vous êtes adaptable et aimez le travail en équipe. Réf. SA0803/INGAPPLI/MD ( Veilleur - analyste scientifique h/fAu sein de l’unité Veille Scientifique et Concurrentielle des Services Scientifiques Centraux, vous prenez en charge auprès du Responsable :• la veille de l’environnement scientifique et concurrentiel dans les domaines de traitements des maladies de la peau et les domaines physiolo-giques connexes • l’identification des innovations émergentes et des opportunités • l’analyse des informations et la production des documents de syn-thèse et recommandations contribuant à la prise de décision.Dans ce cadre, vous assurez notamment la définition des besoins, de la méthodologie de veille (stratégie, sources) et des formats de restitution del’information, en collaboration avec les clients internes. Vous collectez les informations par les outils de la recherche documentaire et auprès despersonnes adéquates. Vous validez et analysez l’information relative aux axes thérapeutiques dont vous avez la responsabilité, ainsi que l’identificationdes opportunités et des menaces correspondantes. Vous rédigez les rapports de synthèse périodique comme outil d’aide à la décision. Vous identifiezles opportunités d’innovation (produits, axes de recherche) par une surveillance large des nouveautés scientifiques ou technologiques, en dermatologieet hors du domaine dermatologique. Enfin, vous validez, interprétez et analysez l’information afin de fournir des synthèses et recommandations. Vousparticipez également aux évaluations des projets innovants pour Galderma, en étroite collaboration avec le Licensing R&D. Docteur en Biologie et/ouen Médecine, vous disposez d’une formation complémentaire en Sciences de l’information scientifique. Vous possédez 5 ans d’expérience en industriepharmaceutique, en R&D et/ou en veille. Vous êtes bilingue anglais. Vous maîtrisez les sources d’information biomédicales (littérature, brevets,actualité et pipelines) et leur traitement, ainsi que les stratégies de recherche de l’information. Vous êtes capable d’assimiler et d’analyser une im-portante quantité d’informations et la restituer avec valeur ajoutée. Doté d’une très bonne capacité de rédaction, vous produisez des documents clairset soignés. Réf. SA0803/VLRANALY/MDImaginatif. Innovant. Rejoindre l’Acteur de la dermatologie dufutur, c’est avant tout partager une ambition : « être reconnu( Technicien de laboratoire analytique h/fAu sein du Contrôle Qualité Développement Chimique, vous assurez les activités suivantes, dans un contexte BPL/BPF :comme l’entreprise innovante la plus compétente, dédiée à • la mise au point et le développement des méthodes analytiques pour les nouvelles entités chimiques • l’analyse des matières premières, réactifs,la satisfaction des besoins des patients en dermatologiesolvants, intermédiaires de synthèse et des principes actifs d’après les méthodes mises au point • les préparations suivant les spécifications établies(solutions, suspensions) dans le respect des SOP’s applicables à cette activité • les prélèvements d’échantillons et veiller au stockage des préparationset des médecins. » Galderma, joint-venture entre Nestlé etpendant la durée des analyses • la livraison des produits ou préparations aux services demandeurs • le contrôle des préparations et leur stabilité.L’Oréal, aujourd’hui un des leaders sur le marché mondial deVous participez également à la mise au point et à la validation des méthodes analytiques, ainsi qu’à la rédaction des rapports de développement. Enfin,vous gérez les appareils scientifiques du laboratoire (maintenance, qualification) et participez à la rédaction des instructions nécessaires. Vous possédezla dermatologie, développe et commercialise des solutions de bonnes connaissances en chimie analytique, et maîtrisez les techniques de laboratoire nécessaires à l’analyse des produits. Titulaire d’un BAC + 2thérapeutiques, correctives et esthétiques innovantes pouren Chimie et/ou Chimie analytique, vous disposez de 2 ans d’expérience en analyse chimique en industrie pharmaceutique. Vous possédez unbon niveau d’anglais. Vous maîtrisez la bureautique classique. Réf. SA0803/TANALYTDC/MDla prévention, le diagnostic et le traitement des maladiesdermatologiques. Nous recrutons pour le centre de R&Dsitué à Sophia Antipolis (06). Bienvenue dans un laboratoire( Cadre formulation h/fAu sein de l’unité Formulation du groupe Développement Pharmaceutique, vous assurez la mise au point des produits de la gamme « Skin Care » etdéveloppez en interne une solide expertise pour la mise au point de dispositifs médicaux destinés à la Dermatologie Correctrice. Dans ce cadre, vousde dermatologie unique en son genre.concevez et réalisez la mise au point de formulations des produits « Skin Care » dans le respect des cahiers des charges, des contraintes technico-régle-mentaires en vigueur et des plannings proposés. Vous apportez une connaissance technique et un savoir faire pour la mise au point de dispositifs médicauxcontenant notamment des biopolymères et destinés à la Dermatologie Correctrice, dans le respect des réglementations en vigueur. Vous êtez force deproposition pour le développement de nouveaux produits. Vous rédigez des notes techniques d’invention en vue de la rédaction de brevets. Enfin, vousassurez une relation optimisée de partage et d’échange d’informations avec les équipes de l’Unité de Formulation et du groupe Développement Publicis Consultants I RHPharmaceutique. Vous encadrerez une petite équipe de techniciens. Titulaire d’un BAC+5 minimum en formulation, vous disposez de 5 à 7 ansd’expérience minimum en R&D cosmétique et/ou pharmaceutique ou biotechnologique. Vous possédez une expérience significative en managementd’équipe de 2 ans minimum. Vous disposez d’une bonne connaissance de la formulation des formes liquides et semi-solides en environnement BPL. Unebonne connaissance des biopolymères, de leur caractérisation et de leur mise en oeuvre pour la mise au point de produits à usage humain serait un plustrès apprécié. Créatif et autonome, vous êtes très dynamique. Vous possédez un bon relationnel. Des contacts fréquents avec nos partenaires étrangers tantinternes qu’externes nécessitent une bonne pratique de l’anglais. Vous possédez un esprit d’équipe, d’initiative et d’innovation et une réelle capacité àvous investir totalement dans la mission. Réf. SA0803/CADFORMUL/MDMerci d’adresser vos CV et lettre de motivation en précisant la référence du poste choisi par mail à [email protected] ou par courrierà Galderma R&D, service Ressources Humaines, 2400 route des Colles, Les Templiers, BP 87, 06902 Sophia Antipolis cedex. GALDERMAest toujours en recherche active et prospective de profils liés à ses métiers (chimie, formulation, analytique, clinique, développementpharmaceutique...), n’hésitez pas à nous adresser votre dossier (cv et lettre de motivation) en candidature spontanée.
  • 26. XXVI/LE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008 REPRODUCTION INTERDITE >Santé/Dirigeants LE CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL Assistant(e) ROBERT BALLANGER D’AULNAY-SOUS-BOIS Affaires Réglementairesà 10 km de Paris RER B (20 mn du Châtelet) stationSevran-BeaudottesIle-de-France • CDI • 30/35 K€ • H/FFacile d’accès par autoroutes (A1 - A3 - A 104)Cadre verdoyant de 36 hectares Société spécialisée dans l'industrie pharmaceutique,RECRUTE H/F :recherche dans le cadre de son développement un(e) L’INSTITUT SAINTE CATHERINE Assistant(e) Affaires Réglementaires.Sous l'autorité du Pharmacien Responsable des Affairesà AVIGNONRéglementaires, vous assurez les missions suivantes : • Vous rédigez et archivez les courriers aux autorités Établissement participant(cause départ à la retraite)(HAS, AFSSAPS, ministère de la santé), vous constituez9 salles d’opérationles dossiers d’AMM, les mettez en for me et gérez au service public hospitalierles dépôts à l'AFSSAPS,spécialisé en cancérologieStructure d’ambulatoire bloc certifiée V2,démarche qualité engagée (V3)• Vous êtes l’interface entre les services réglementaireset d’importance régionale Plateau technique restructuré, informatiséassurance/qualité et pharmacovigilance, recherche à temps plein H/F : (blocqual) • Vous serez en charge de toute la veille réglementaireet scientifique au niveau national et international,Collaboration étroite avec les services cliniques • Vous serez en charge de la mise à jour d'une base de(conseil de bloc) données et collecterez toutes les infor mationsEquipe dynamique et investieréglementaires provenant des filliales.Transition assurée pour la prise en charge du bloc Il est nécessaire que vous ayez déjà travaillé dans un service réglementaire dans l'industrie pharmaceutique.Les candidatures sont à adresser à :Madame GOUTTE Directrice des Soins De formation BAC+2 de type BTS assistanat de direction,Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballangervous parlez couramment anglais et maîtrisez les outils bureautiques (Word, Excel, PowerPoint), ainsi qu'InternetBoulevard Robert Ballanger qui sera votre principal outil pour la veille.93602 Aulnay-sous-Bois cedex.Adresser dossier complet de candidature prbcom.fr (lettre de motivation, CV) par courrier à : Merci d’adresser votre CV (format WORD) à : Direction Institut Sainte Catherine - BP 846 – [email protected] avec en objet la réf. prbcom.fr TJOB 549008 (Bureau de Neuilly-sur-Seine).AVIGNON CEDEX 2 WWW.PAGEPERSONNEL.FRINTÉRIM & RECRUTEMENTou par mail [email protected]• 3 métiers : l’Hébergement de personnes âgées dans des structures médicalisées- les Services à la personne – le Conseil.• 1 550 personnes prises en charge réparties sur le Rhône, l’Hérault et la région parisienne. Responsable Développement• 900 salariés.Dans un cadre de développement axé sur un véritable projet associatif, venez rejoindre nos équipes : plus de 900 femmes Commercial et hommes fédérés par un même engagement contribuent, au quotidien, au bien-être de la personne en perte d’autonomie.Une politique de ressources humaines fondée sur la reconnaissance et l'émulation des compétences qui encourage laformation et facilite la mobilité. Laboratoire pharmaceutique leader sur son marché, réalisant 80% de son chiffre d'affaires à l'export,Nous recherchons pour l’un de nos établissements relevant du secteur sanitaire : recherche dans le cadre de son développement un(e) Responsable du Développement Commercial.DIRECTEUR D’ÉTABLISSEMENT H/F (Région lyonnaise) Ille-et-Vilaine (35) ◆ H/F Médecin ou de formation Soignant avec un diplôme de Direction d’Etablissement Sanitaire ou Rattaché(e) au directeur de la division, votre mission est d'accompagner vos clients distributeurs dansMédico-Social (Niveau I), vous avez une expérience significative du management. le développement de leurs ventes.A ce titre, vous assurez la négociation des contrats et Vous apportez votre dynamisme, votre sens de l’initiative, votre goût pour l’organisation, rigueur des prix, prospectez de nouveaux marchés sur de et aisance relationnelle. En charge du bon fonctionnement et du rayonnement de l’établissement, nouvelles zones géographiques et managez une équipe de 3 personnes dédiée à l'ADV.vous êtes garant de la qualité de prise en charge des résidents, de la sécurité des personnes et des De formation école de commerce ou équivalent, biens par l’optimisation des ressources humaines, techniques et financières. vous justifiez d'une expérience d'au moins 5 ans en tant que responsable de zone export dans les secteurs Merci d’adresser votre candidature (lettre, cv et prétentions) par courrier à : ACPPA - M. Vianney JARROSSON de l'industrie pharmaceutique, en produits OTC ou Directeur des Ressources Humaines - 7 Chemin du Gareizin - BP 32 - 69340 FRANCHEVILLE. éthiques, de la cosmétique ou de la grande distribution.ou par email : [email protected] maîtrisez parfaitement l'anglais, une troisième Pour plus de renseignements sur notre Association, visitez le site internet : http://www.acppa.fr langue européenne est un plus.Au delà de votre expérience, ce sont avant tout votre tempérament commercial et votre forte culture internationale qui vous permettront de vous épanouir dans ce poste.Executive Search & Services Merci d’adresser votre CV par e-mail (format WORD) : [email protected] avec en objet la réf. THBO 540338 Spécialiste du développement des compétences dans les secteurs de l’Habitat Social et de la Ville, l’AFPOLS contribue à Hilaire de Boisgrollier (Bureau de Neuilly-sur-Seine). depuis 35 ans au professionnalisme d’acteurs toujours plus ■ DirecteurAdministratif nombreux.et financier H/F Division Industrielle www.michaelpage.frConsultant H/F Poste basé dans la région de Saint-Etienne (42) réf. FR11.17992-LM Formation / Développement des compétences Paris 8eBras droit du Directeur Général de la branche, vous supervisez et coordonnez l'ensemble des fonctions finance, gestion, juridique, TélévisionVous accompagnez les entreprises du milieu professionneltrésorerie, fiscale, achats, assurance et SI de nos sociétés. Vous parti- Cinémadans leurs projets de développement et d’évolution des métiers, cipez activement à toutes les actions concernant le développement de l'activité. Bonnes connaissances juridiques et anglais courant. 1ER NEWS CULTUREL FRANÇAIS RECHERCHE Livrespar la mise en œuvre de dispositifs de : Formation, Développement des Compétences et des Ressources Humaines. Vous êtes Musique CONTRÔLEURresponsable de la commercialisation de vos missions. Vous ■ Directeur Administratif Art&Scènesparticipez à la réflexion sur l’évolution des métiers et desDE GESTION compétences.et Financier Groupe H/Fdébutant H/F Groupe immobilier indépendant – Contexte multi-sociétés De formation supérieure (Bac + 4/5), vous justifiez impérati- Poste basé en Région Centreréf. FR73.17947-LM CDD d’un an vement d’une expérience confirmée de consultant (5 ansPoste à pourvoir rapidementminimum) qui fait de vous un professionnel de la formation :Rattaché(e) au Directeur Général de votre entité et fonctionnellementRattaché directement à la Directrice de la gestion,expertise pédagogique, capacités d’animation, conduite de aux directeurs généraux des autres sociétés. Vous êtes responsablevous aurez comme principales missions :projets, accompagnement du changement. Vous connaissez déjà d’une équipe pluridisciplinaire de 15 personnes, vous pilotez les• Elaborer les reportings mensuels (réalisés, budgets, ou vous êtes motivé par le secteur de l’Habitat Social. activités financières, comptables, fiscales, de trésorerie, contrôle derévisés) • Participer au contrôle budgétaire (suivigestion, procédures d’achat, ainsi que le système d’information.de la masse salariale, des coûts de distribution,des refacturations groupe, de la pagination…)Nous vous proposons une responsabilité globale et une forte• Assurer le contrôle financier (rapprochement autonomie au sein d’une structure légère et performante. Pour en savoir plus sur ces postes et consultercomptabilité / gestion et suivi de la trésorerie)toutes nos offres, connectez-vous sur notre site :• Contribuer à l’optimisation des outils et desMerci d’adresserwww.mercuriurval.frprocédures de gestion. votre candidatureMerci de postuler par E-mail : (CV + lettre [email protected] par E-mail : [email protected] formation supérieure en gestion de niveauen précisant la référence choisie en objet du mail.Bac+4/5 (université ou école de commerce), vousde motivation), Précisez la référence FR73.18040-LM dans l’objet du mailpossédez une expérience d’un an minimum dans une sous la référence Mercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers,fonction équivalente. Vous maîtrisez parfaitementCGD/LM92522 Neuilly-sur-Seine Cedex.les outils informatiques de type Excel. Doté d’unà Morgane Bak,www.mercuriurval.comtrès bon relationnel, vous alliez rigueur, autonomie VM Magazines,et esprit de synthèse. 8 rue J-A-de-Baïf,Poste basé à Paris.75212 Paris Cedex 13.
  • 27. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXVII>Conseil/Finance/International The European Aviation ACCOMPAGNEZ LA MODERNISATION DE L’ETAT Safety Agency Le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,pour renforcer leur équipe de consultants internes, recherchent unThe European Aviation Safety Agency (EASA) is an Agency ofthe European Union with increasing devolved responsibilities CONSULTANT CONFIRMÉH/F STATUT D’AGENT CONTRACTUEL DU MINISTÈRE.for specific regulatory and executive tasks in aviation safety.POSTE BASÉ À PARIS 7ÈME (DÉPLACEMENTS DE COURTE DURÉE À PRÉVOIR EN RÉGION).Based in Cologne, Germany, the EASA is the centrepiece of theEuropean Union’s strategy for aviation safety. En appui des Directions centrales et des Académies, vous intervenez sur des missions de conseil et d’expertise auprès d’interlocuteurs de haut niveau.As a rapidly expanding Agency of the European Union, Diplômé(e) d’une grande école de commerce ou d’ingénieur et/ou d’un 3ème cycle universitaire, vous justifiez impérativement dewe continuously recruit highly qualified specialists plus de 5 ans d’expérience réussie en cabinet de conseil. Généraliste, vous avez conduit des missions de conseil variées etand administrators across a wide range of fields and complexes dans les domaines de l’organisation et de la conduite du changement : pilotage de la performance / contrôle despecialisations. gestion, ressources humaines,…We invest in our employees by offering attractive termsAutonome et volontaire, vous êtes force de proposition. Vous êtes reconnu pour vos capacités d’analyse et de synthèse, votre esprit novateur et pragmatique. Vos talents relationnels et rédactionnels, votre sens de la diplomatie ainsi que votre goût duof employment and remuneration and act as an Equal travail en équipe vous permettront d’intégrer favorablement ce poste.Opportunity Employer.Interested and qualified candidates who are committed to Vous voulez contribuer activement à la modernisation du service public de l’éducation : nous vous remercions d’adresser votre dossier de candidature, à notre Conseil Vediorbis search, sous la référence Men/nla par mail à :contribute to the achievement of the Agency’s challenging [email protected] ou par courrier au 12, rue Blaise Pascal, 92200 Neuilly sur Seine.objectives are invited to consult the “careers” section of ourwebsite where vacancies will be published regularly: Visitez notre sitehttp://www.easa.europa.euwww.vediorbis-search.com Conseil en recrutement http://www.easa.europa.euEuropean Investment Bank • European Investment Bank INTERNATIONAL MONETARY FUND SHORT-TERM INTERPRETER/TRANSLATOR La Banque européenne d’investissement (BEI), l’institution de financement de l’Union européenne, qui a son siège à Luxembourg, recherche pour sa division «Services linguistiques» un(e): The International Monetary Fund is seeking freelance interpreter/translators to work under short-term contracts for itsmissions to Africa. Candidates must be professional conference interpreters with knowledge of economic terminology. ¿ Traducteur/trice Candidates should have French, Portuguese or Spanish as their A language and be capable of working from and intode langue maternelle françaiseEnglish and of producing final written translations into both languages in electronic format. Traduction de l’anglais (éventuellement de l’allemand, de l’italien ou de l’espagnol) vers le français, de textes portant sur les différentsThe IMF is also seeking freelance translators. Candidates must be able to produce high-quality final translations from domaines d’activité de la Banque.English into Arabic, Chinese, French, Portuguese, Russian, or Spanish, and/or from any of these languages into English, Pour postuler et pour plus de détails, veuillez vous rendre sur le sitein electronic format, and have sound experience translating economic, legal, and financial topics. www.bei.org/about et cliquer sur la référence SG08WWW03. La BEI offre de bonnes conditions d’emploi et de rémunérationAbility to work under pressure as part of a team is essential, and familiarity with word processing software is a much accompagnées d’une série d’avantages. La BEI pratique unevalued asset. Selected candidates will be notified directly and may be convened for interpretation/translation tests and politique d’Egalité des Chances et les candidatures féminines sont interviews. vivement encouragées. Tous nos postes vacants sontPlease send your CV by March 26, 2008, listing your qualifications, interpretation and translation experience, andpubliés sur notre site webindicating your telephone/fax number and/or e-mail address to : [email protected], Attn : Mrs. Susana Eri,www.bei.org/about.Chief Interpreter. Please indicate clearly whether you are applying as an interpreter, a translator, or both. L‘Office européen des brevets recrute actuellementContrôleur(se)sdes ingénieurs et des scientifiques de Gestion pour exercer la fonction d‘examinateur de brevets dans ses services deMunich (DE), Berlin (DE) et La Haye (NL) Etablissement public industriel et commercial de dimensionL‘Office européen des brevetsVous avez : Nous vous proposons : nationale recherche un(e) Contrôleur(se)s de Gestion. - l‘administration chargée de délivrer les brevets pour l‘Europe - est une organisation• la nationalité d‘un Etat membre de l‘OEB• un emploi stable dans un intergouvernementale autofinancée qui possèdeenvironnement international à la pointe Paris ◆ H/F un effectif de plus de 6.000 agents répartis sur• un diplôme sanctionnant des étudesde la technologie Sous l'autorité du Chef de Département Contrôle de Gestion, 4 sites différents. complètes de niveau universitaire au sein de la direction financière, vous réalisez les tableaux • une formation initiale intensive portant Il compte actuellement 34 Etats membres et est• une bonne connaissance pratique d‘ausur tous les aspects de l‘examen des de bords mensuels qui permettent de calibrer la performance responsable du système régional de brevets quimoins deux des langues officielles debrevets, ainsi que des cours de de l'établissement en terme d'effectifs, de volumes financiers. Vous suivez la négociation des contrats d'objectifs entre le connaît la croissance la plus rapide au monde.l‘OEB (allemand, anglais, français) et vous perfectionnement niveau central et les directions territoriales à la fois en terme êtes prêt à apprendre latroisième langue Travailler pour l‘OEB, c‘est encourager• un traitement très intéressant, un d'élaboration de la maquette, d'analyse de projets et l‘innovation, la compétitivité et la croissance avant de prendre vos fonctions d'arbitrage. Vous conseillez les territoires en terme deéconomique, dans l‘intérêt des citoyens d‘examinateurexcellent système de prevoyance contrôle de gestion et êtes force de proposition. Vous pouvez européens. sociale et des conditions de travail intervenir en tant qu'expert(e) auprès du réseau du contrôle motivantes de gestion grâce à votre maîtrise de SAP. Vous assurez desVos fonctions principales consisteront à examiner les demandes de brevet dans les trois langues officielles et à prendre des décisions activités de formateur(trice) occasionnel(le). relatives à la délivrance de brevets pour un maximum de 36 pays européens. Titulaire d'un diplôme de l'enseignement supérieur de gestion de type école de commerce ou équivalent universitaire Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations (notamment sur les domaines techniques pour lesquels il existe des postes BAC +4/5. Vous avez au moins une première expérience en reporting, en audit externe ou en contrôle de gestion vacants) et déposer votre candidature, nous vous invitons à consulter notre site internet : commercial/ marketing. Vous disposez d'une connaissance du secteur public et maîtrisez les principes de la comptabilitéhttp://www.epo.org/about-us/jobs/engineers-scientists_fr.html publique. Ayant le goût du travail en équipe, vous devrez travailler en logique réseau à la fois au sein de la direction financière mais également auprès des territoires. Vous maîtrisez l'environnement SAP et ses modules CO et FM ainsi qu'Excel (Virtual Basic). Reconnu(e) pour votre sens des priorités et de l'anticipation, vous saurez vous investir et démontrer votre sens de l'analyse.Merci d’adresser votre CV par e-mail (format WORD) : [email protected] avec en objet la référence ODME 546025 à David Mérigonde (Bureau de Neuilly-sur-Seine). www.michaelpage.fr LEGAL COUNSEL (Ref.: ECB/017/08) The Legal Advice Division of the Directorate General Legal Services of the European Central Bank (ECB) is seeking applications for the post of Legal Counsel. The Division is responsible for assisting the ECB’s decision-making bodies in all legal aspects of the operational, institutional, regulatory and contractual framework of the ECB and of the European System of Central Banks (ESCB), including the preparation of the ECB’s legal acts and instruments. It coordinates the ECB’s consultative role with respect to draft Community legislation in areas falling within the ESCB’s field of competence and assists the ECB’s decision-making bodies in matters relating to the interpretation of Community law. Its responsibilities also include advising on Retrouvez notre opération spécialethe labour and social security legal framework of the ECB and representing the ECB before the Community judicature. The vacant position is within the team in charge of legal issues arising from staff matters. The successful candidate will be a highly qualified lawyer who has a sound grounding in Community labour and social security law or the regulations applicable to the Community civil service. He/she will be expected to handle complex legal matters as part of a team, to show initiative and tof CONSEIL / AUDIT interact with internal and external counterparts. Qualifications and experience: • An advanced university degree in law obtained in an EU Member State. A qualification to practise law in an EU Member State or a research and publication record would be an advantage. • A very good knowledge of Community law with an emphasis on Community labour and social security law. Knowledge of the regulations applicable to thele mardi 18 mars * Community civil service would be an asset. • At least two years’ experience as a practising lawyer in at least one of the above-mentioned areas. Experience in Community judicial practice and procedure would be an asset. • Knowledge of the legal aspects of core central banking tasks and the institutional law dimension of Eurosystem or ESCB-related matters. • Excellent command of English with proven drafting ability as well as a working knowledge of French. Working knowledge of another official language of the EU would be an advantage. dansFurther information about the position, the required profile and the application process is available on the ECB’s website www.ecb.int, Working for Europe. Candidates must be nationals of a Member State of the European Union. Retrouvez toutes nos offres sur www.lemonde.fr *daté mercredi 19 mars.
  • 28. XXVIII/LE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008REPRODUCTION INTERDITE>Ingénieurs/Formation/EducationINAFON est l’organisateur de formations qui délivre une création pédagogique répondant à l’ensemble des besoins des personnels de la profession notariale. Visitez notre siterecrute 400 collaborateurs en 2008 www.inafon.fr.dans ses écoles et filiales, dont :Dans le cadre de notre développement, nous recherchons :20 enseignants-chercheurs 2 Responsables 200 doctorants et post-doctorantsd’Antennes Régionales 150 ingénieurs R&D de Formation H/F dans les domaines suivants :1er poste : Basé à Paris > Communications physiques2ème poste : Basé à Strasbourg > Informatique et réseaux Reportant auprès du Directeur, votre mission s’articule autour de > Traitement de l’information et des connaissances4 axes : > Sciences économiques et sociales, et management 1. Relais actif de la politique décidée par le Conseil d’Administration. 2. Animation du Conseil Paritaire de Gestion de votre région : accom- pagnement de son activité, détermination des besoins de formation, élaboration de l’offre…Informations et candidatures sur le site : 3. Communication auprès des études et des instances professionnelles.www.institut-telecom.fr4. Coordination pédagogique. Vous assurez également le suivi administratif et financier de l’antenne.Diplômé(e) Notaire ou avec une bonne connaissance de l’univers notarial, vous avez déjà à votre actif l’animation et la gestion réussies d’une petite unité. Vous savez faire preuve de curiosité, de talent relationnel, de qualités de communicant et de sens de l’organisation.EX CLUSI VI TÉ Votre vision opérationnelle et la pro-activité que vous mettrez dans votre rôle de représentation sur votre secteur seront des atouts pour réussir à ce poste. Maîtrise des outils informatiques nécessaire.Vous êtes cadre et cherchez à vous former dans l’immobilier ?Merci de postuler par E-mail :[email protected] Rejoignez la 2ème promotion du : Précisez la référence FR38.17354-LM et la villechoisie dans l’objet du mailB.A.D.G.E.*Mercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers,92522 Neuilly-sur-Seine Cedex.MANAGEMENT DES ENTREPRISESwww.mercuriurval.com DES AFFAIRES ET DES HOMMESDANS L’IMMOBILIER - Accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles - Validé par la branche professionnelle de l’Immobilier (CEFI) Ouverture : FIN AVRIL 2008 Dispensé à PARIS en partenariat avec l’EDHEC Contact ESI :Conditions d’accès : Bac + 2 et 3 ans d’expérience professionnelle ou Bac et 5 ansDiane GILLOUIN d’expérience professionnelle. Rythme : 3 jours/mois pendant 10 mois.E mail : [email protected] : plan de formation, DIF, CIF, Tél : 01 44 20 77 75 période de professionnalisation, fonds personnels. *Bilan d’Aptitude Délivré par la Conférence des Grandes Ecoles. LE LYCEE FRANÇAIS DE KINSHASA RECRUTEPostes de titulaires de l’Education Nationale à pouvoir : Professeur des Ecoles, Professeurs Certifiés de Lettres, d’Espagnol, d’EPS, de Sciences Physiques, de SVT, d’Histoire-Géographie, de mathématiques et un(e) CPE.Dans le cadre de son développement, l'Ecole dePostes en contrat local à pouvoir(niveau BAC+3 minimum + 1ère expérience). Management de Strasbourg de l'Université RobertProfesseurs de SVT, de Sciences Physiques, d’Allemand + Espagnol. Schuman, issue de la fusion de l'IECS et de l'IAE, Contacts mèle : [email protected] recrute des enseignants-chercheurs pour la rentréeContacts tél : 00.243.89.89.97.550 ou 00.243.89.89.97.553 2008/09 > 2 professeurs des universités> 2 maîtres de conférences Ecole Technique recherche :Ce nouveau pôle de management unique en France propose unMaster Grande École avec une spécificité internationale, etENSEIGNANT EN MERCATIQUE26 formations bac+3 à bac+5 dans tous les grands domaines de (MARKETING) H/Fpour Terminale STGla gestion : Achat, Audit, Commerce, Comptabilité-contrôle,Entrepreneuriat, Marketing, Management et Ressources Humaines. option Mercatique10 heures de cours hebdoContact : Ecole de Management de Strasbourg - Karine Bouvier : Merci d'adresser votre CV + LM à :Profil : Personne dynamique03 90 41 42 66 - [email protected] CNB - 22 rue du Sergent Bauchatet expérimentée.Toutes les informations sur www-urs.u-strasbg.fr, rubrique 75012 PARIS Libre de suite.Recrutements ou [email protected]é d'évolution. Sous le haut Patronage du Ministèrede l'Ecologie, du Développement 2 & 3 avril 2008 et de l'Aménagement Durables Espace Grande Arche • 30 conférences et tables rondes Paris-La-Défense• 50 exposants • 5000 visiteurs Le Rendez Vous des Professionnels duDéveloppement Durableet de la RSEResponsabilité, Compétitivité, Emploi :Le Développement Durable… Demandez au cœur de vos métiers ! votre badge d’accès gratuit sur :Tél. : +33 (0)1 43 12 87 04 www.produrable.comwww.produrable.com
  • 29. REPRODUCTION INTERDITELE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008/XXIX >Carrières Publiques LE PARC NATUREL RÉGIONAL DU PERCHE recrute son directeur Cadre d’emploi des ingénieurs administrateurs et attachés à défaut contractuels Le Syndicat Mixte de gestion du Parc naturel régional du Perche regroupe les Régions de Basse-Normandie et du Centre, les Départements de l’Orne et de l’Eure-et-Loir et les communes membres. Le Parc achève la procédure de renouvellement de son classement pour un territoire de 134 communes et 80 000 habitants à la notoriété croissante.Missions : • Réelles capacités d’animation, de négociation et de mobilisation. Collaborateur direct du Président, le directeur assure le bon fonction-Aptitude à la prospective, force de proposition et d’initiative. Centre Hospitalier Intercommunal nement des instances du Parc. Il anime, coordonne et veille à la mise• Maîtrise de l’action publique, des acteurs institutionnels et desRobert Ballanger en œuvre et au suivi du projet territorial de la nouvelle Charte, à la procédures. préparation des budgets et des programmes d’action. Il conduit • Aisance relationnelle et qualités organisationnelles.Aulnay-sous-Bois l’exécution de ses budgets et mobilise les moyens nécessaires sous l’autorité du Président et du bureau. Il dirige et anime l’équipe du ParcCondition : Rémunération : fonction publique territoriale.Hôpital de référence de Roissy et du Nord Francilien et assure la consolidation du réseau de ses partenaires territoriaux et Candidatures à adresser avant le 25 mars 2008 institutionnels. Il représente le Parc auprès des services des Régions, MCO – psychiatrie – SSRPrise de fonction le 1er juin 2008 des Départements et de l’Etat ainsi qu’auprès des collectivités du 850 lits territoire et des établissements publics. Candidature à adresser à Monsieur le PrésidentBassin de 450 000 ha Profil et compétences requises :du Parc naturel régional du Perche 20 mn de Paris centre (RER) • Expérience de pilotage de projets, pratique des problématiques avec lettre de motivation manuscrite, CV Maison du Parc – Courboyer territoriales et de l’action des collectivités. recherche • Expérience et capacité de management (35 personnes environ), 61340 NOCE maîtrise des finances publiques.Site internet : www.parc-naturel-perche.fr • Pratique et maîtrise des enjeux de la préservation et de la valorisation Renseignements auprès de Madame Anne GAUDIN, responsable administrative et financière du Parc (02.33.85.36.36). PEDIATRE NEONATOLOGUE de la nature, du patrimoine et du développement durable.RESPONSABLE D’UNITE USI – Néonatalogie16 – 20 lits (Centre Périnatal IIb Maternité 2500 naissancesChirurgie pédiatrique Plateau technique complet)Managers et Experts Candidatures à adresser 3è Ville d’Aquitaine, 2è Ville de Gironde,65 000 Habitants, 1 400 agents, Le Maire de Mérignac, des Services au Publicàdésire consolider la place de la ville comme leader Monsieur le Directeur un budget de 60 M€.économique Aquitain en initiant et développant des■ Directeur Patrimoine H/F Centre Hospitalier Intercommunal4 000 entreprises, 40 000 salariés,20 parcs d’activités, 22 hôtels,projets porteurs d’avenir, créateurs d’emplois, et Robert Ballangeroffrant une large part aux technologies de pointe.Office public d'Aménagement et de construction100 enseignes de grande distribution, Bd Robert Ballangerun aéroport international…Dans cette perspective, il recherche :Poste basé à Tarbes (65)réf. FR80.17168-LM 93602 Aulnay sous Bois cedexRattaché(e) au Directeur Général, vous êtes responsable de la conceptionet de la mise en œuvre de la stratégie de gestion et de développement de• CHARGE DE DEVELOPPEMENT notre patrimoine. Manager opérationnel, vous avez un goût développé pour ECONOMIQUE H/F - Réf 18/TL le secteur du bâtiment, le service et la qualité. Sous l’autorité du Maire et plus particulièrement du Directeur de Cabinet, vous assurez un rôleInstitut de Recherche public en Biologie recrute■ Directeur de la Gestionde conseiller technique auprès du Maire et des élus, et de facilitateur/interface, auprès desSecrétaire Général H/Facteurs économiques. A ce titre :Immobilière H/F• Vous développez des actions de lobbying et• Vous identifiez les besoins des chefs OISE HABITAT - Développement immobilier social localMissions : Gestion administrative et finan-Lieu de travail : Marseille.cière. Prise en charge et suivi du budgetparticipez activement à toutes les réunions d’entreprises en matière d’emploi, dévelop- Poste basé à Creil (60) réf. FR96.15285-LM Position : CDD de niveau Ingénieur de(5,5 M.euros) et de la comptabilité analy- Recherche avec possibilité de recrutementtechniques et comités de pilotage relatifspement commercial, mise en relation institu-tique. Gestion des Ressources Humaines.aux projets à dimension stratégique pour la tionnelle… et les orientez en conséquence ; Rattaché(e) au Directeur Général, vous prenez en charge la responsabilitéultérieur par concours.opérationnelle de notre patrimoine et des collaborateurs décentralisésCoordination de l’activité des Servicesville et l’agglomération bordelaise : Aéro- (44 agents). Relations avec les tutelles.Prise de fonction : 2ème trimestre 2008.parc, Pôle santé et sport, requalification de • Vous initiez et/ou accompagnez lesen quatre agences. Force de propositions vous apportez votre expérienceProfil : Formation Supérieure en GestionMerci d’adresser votre candidature etla zone commerciale de Carrefour, S.A deactions de communication et de relationsen gestion et management ainsi que vos idées concrètes et efficaces. vos prétentions salariales à :publiques du Maire à l’attention des acteursFinancière et Management, Doctorat,l’Aéroport de Bordeaux-Mérignac, Pôle Ecole ingénieur. Pratique de l’Informatique Mr le Secrétaire Général, CIML,hôtelier et tourisme d’affaires…économiques ■ Directeur Général H/F de Gestion. Capacité d’organisation et Case 906, LUMINY,d’encadrement. Maîtrise de l’anglais. 13288 Marseille cedex 09• Vous assurez l’accueil et l’accompagnement• Vous assurez la coordination des actions de Val Touraine Habitatdes chefs d’entreprises en apportant desla Ville avec les agences économiques, lesPoste basé à Tours (37) réf. FR96.17979-LMsolutions en matière d’urbanisme opéra- structures d’aides à l’emploi, les organismesconsulaires…Sous l’autorité du Président, vous pilotez l’organisme dans tous ses aspects.tionnel dans les projets d’implantation, de Représentant l’organisme à l’échelle du département, vous animez l’équipedéplacement, d’agrandissement et mobilisezd’encadrement, et intervenez aussi bien au niveau du financement de laà cet effet les services administratifs/tech- gestion et du développement de la structure.Au service social de l’habitatniques de la ville ;Nous sommes un E.P.I.C.* chargé de :Bac + 4/5 IEP, ESC et/ou Aménagement du territoire, idéalement issu du monde de Pour en savoir plus sur ces postes et consulter toutes nos offres,- élaborer la réglementation du secteur du 1% logement et contrôler E&M GRAND SUDl’entreprise et attentif aux contraintes des politiques publiques territoriales, vous êtes reconnu connectez-vous sur notre site : www.mercuriurval.frles organismes collecteurscomme quelqu’un sachant gérer les priorités et le stress, autonome, loyal, disponible, bon Postulez par E-mail : recrutement.fr@mercuriurval.com- programmer l’emploi de fonds destinés à des actions prioritairesnégociateur, doté de qualités relationnelles, rédactionnelles, d’analyse, de synthèse et en précisant la référence choisie en objet du mail.de logement sociald’anticipation. - analyser financièrement et statistiquement le secteur du « 1% logement »Nous recherchons leRecrutement par voie de mutation ou à défaut contractuel.Merci d'adresser votre dossier de candidature àTerritoires RH, Tony LOURENÇO,19 Allée James Watt, Bat C, 1er étage, BP 5, Directeur du département33702 Mérignac, [email protected] actions prioritaires H/F Paris L’Agence du Patrimoine Immatériel de l’Etat (APIE), service à compétenceRattaché au Directeur Général et membre du comité de direction, nationale créée par l’arrêté du 23 avril 2007, vous managez une équipe de 9 personnes et êtes responsable de définir a pour missions de piloter le recensementPar voieet mettre en œuvre la politique d’actions sociales prioritaires : foyers des actifs immatériels de l’Etat et des établis- contractuelle de travailleurs migrants, logements outre mer, logements d’insertion, sements publics, de coordonner l’action des gestionnaires publics en résidences hôtelières à vocation sociale, etc. En relation étroite avec les animant un réseau de correspondants ministériels, et d’apporter une pour la Direction Générale Adjointe aux Relationsacteurs locaux (maires, préfets, SEM…) et nationaux, vous financez et assistance opérationnelle aux gestionnaires publics par le biais decontribuez à définir des opérations spécifiques de logement social. Votre projets. Afin de soutenir notre développement, nous recherchons notre : Internationales et aux Affaires Européennes, mission est très riche par la variété des situations : elle implique à la foisMission Europe, l’imagination de solutions nouvelles et un suivi administratif rigoureux desChef de projet Un chargé de mission pour l’animation etprocédures ou des bilans. De formation supérieure (droit, économie, gestion, ingénieur), vous recensement H/Fl’appui technique du programme decoopération territoriale européenneavez 10 ans minimum d’expérience dans la programmation, la constructionou l’exploitation de logements sociaux, en tant que directeur de programme Votre mission : Rattaché(e) à la Direction Générale, vous aurez pour mission ou dans une fonction liée aux investissements et à la gestion. Vos qualités de piloter le recensement des actifs immatériels des administrations et France-Italie ALCOTRA 2007-2013 (H/F)relationnelles pour fédérer une équipe autour d’un projet, votre capacité établissements publics. Dans ce cadre, vous développez une méthodologieà apporter des solutions et votre rigueur de gestion sont des critères clés adaptée, mettant au point des cadres et procédures de recensement enCatégorie Ade réussite. concertation avec les gestionnaires concernés et en animant le recueil des Mis au service des acteurs transfrontaliers du programme pour informations et leur mise à jour en continu. Vous développez une collaboration Nous vous offrons de rejoindre une structure partenariale (Etat, patronat, étroite avec les services ministériels compétents (par ex : DGCP) pour la renforcer l’appui à l’émergence et au montage des projets dans les territoires concernés de la zone Sud (territoires éligibles et adjacents syndicats) au cœur des sujets économiques et sociaux de notre époque et définition de normes comptables adaptées à la réalité des actifs immatériels et leur prise en compte effective dans les comptes patrimoniaux de l’Etat.de Provence-Alpes-Côte d’azur), il ou elle aura pour missionsde prendre des responsabilités aux finalités en constant développement. Vous organisez une veille active au plan international sur l’ensemble des principales : *E.P.I.C. : Etablissement Public Industriel et Commercial questions touchant au domaine de compétences, notamment en ce qui concerne- L’information des porteurs de projets sur le programme et sur les la comptabilisation des actifs immatériels. Dans ce cadre, vous développez lesmodalités pratiques de montage des projets de coopération, Merci de postuler par E-mail : [email protected] échanges utiles et participez notamment à des conférences. En fonction de - L’aide à l’émergence de projets éligibles aux mesures du programme, Précisez la référence FR68.18072-LM dans l’objet du mail votre expérience, vous serez l’expert de l’APIE sur les questions économiques.- L’appui technique et réglementaire aux maîtres d’ouvrage pour leMercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers, Pour réussir dans vos missions, vous bénéficierez de l’assistance d’un cadremontage des dossiers, notamment dans le respect des règles 92522 Neuilly-sur-Seine Cedex. www.mercuriurval.com intermédiaire (cadre B de la fonction publique). Vous vous appuyerez également sur les chargés de mission de l’APIE impliqués dans les projets opérationnels. d’éligibilité et des priorités du programme. Votre profil : De formation BAC + 5 et plus, vous avez une expérience Ce poste nécessite une maîtrise écrite et orale de la langue italienne. d’au moins 5 années en économie et/ou en comptabilité publique. Vous avez Une formation supérieure de niveau Master en Affaires européennes, travaillé sur des projets interministériels et/ou interdirectionnels et vous avez Développement local ou Aménagement du territoire est vivement été impliqué sur le développement et la mise en œuvre de méthodologie(s)souhaitée ainsi qu’une connaissance spécifique du contexte innovante(s). Rigoureux, vous faites preuve d’esprit d’initiative et savez évoluerinstitutionnel français et italien, des fonds structurels et des en autonomie dans un environnement en voie de structuration. Doté(e) d’un programmes communautaires. excellent relationnel, vous avez l’habitude de travailler en équipe. Ce poste est basé à l’antenne régionale de Gap ; Des déplacements Vous avez envie d’être un acteur actif de la modernisation de l’Etat ? Vous avez des idées de changement, une vision à défendre ? Rejoignez nous ! réguliers sont à prévoir sur les différents territoires du partenariat franco-italien (permis B obligatoire).Merci d’adresser votre candidature à Charles POUVREAU, MERCURI URVAL, Si vous êtes intéressé(e) par cette offre, merci de nous adresser par E-mail (format word) : [email protected] candidature (CV + lettre de motivation manuscrite) N° 1 sur les Cadres de l'Administration Précisez la référence FR131.17966-LM dans l’objet du mail Mercuri Urval, 27-29 rue des Poissonniers, sous la référence DGARIAE/ME/CM/JM/08,et des Collectivités Territoriales92522 Neuilly-sur-Seine Cedex. www.mercuriurval.comavant le 31 mars 2008 à l’adresse suivante :Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Hôtel de Région 171 000 lecteurs issus de laDirection des Ressources HumainesFonction Publique lisent Le Monde * 27, place Jules Guesde - 13481 Marseille cedex 20*Source : FCA 2007 (LNM).
  • 30. XXX/LE MONDE/MERCREDI 12 MARS 2008REPRODUCTION INTERDITENOUS AVANÇONS, NOUS AGISSONS © Arno Lam - YethyMission Handicap :donner sa place à chaque compétence En 2007, SociétéLe handicapUne Mission HandicapGénérale a créé sanous concerne tous pour réaliser nos objectifsMission HandicapC’est pourquoi Société GénéraleAu cœur de cette dynamique,pour le développement s’engage pour développer la Mission Handicap agitl’emploi et l’intégrationquotidiennement ende l’emploi desdes personnes en situation desensibilisant et mobilisantpersonnes en situationhandicap. Notre objectif : l’ensemble des acteurs internes.de handicap.doubler les recrutements chaqueEt crée les meilleuresannée pendant 4 ans et agirconditions de travail pourpour plus d’intégration, les collaborateurs handicapés.d’accompagnement et deformation. Un engagement À nous de vous donner uneconcrétisé par des place dans notre Groupe, dansaménagements d’horaires ou toute sa diversité de talents.ergonomiques lorsque cela estnécessaire et la volonté d’ouvrirl’ensemble des parcours deformation de l’entreprise.Pour plus d’information ou nous envoyer votrecandidature : [email protected] 151 000 150 métierscollaborateurs 119 nationalités 82 pays 57 % de femmes 60 % des collaborateurs à l’internationalRéseaux de Détail & Services Financiers . Gestions d’Actifs & Services aux Investisseurs . Banque de Financement & d’Investissement
  • 31. 012331 Culture&vous Mercredi 12 mars 2008CinémaIci& Cavale funèbre au féminin ailleurs Dix ans après « La Vie rêvée des anges », Erick Zonca met en scène Tilda Swinton, stupéfiante A Berlin, les stars sur un boulevard Julia d’Erick Zonca Berlin Correspondante bbb I Une femme imbibe l y a la Walk of Fame à Hol-l’écran dès la première lywood, en Californie. Il y aurascène, une femme imbi-bientôt le boulevard des Starsbée d’alcool, trop à Berlin. Courant 2009, la capitalemaquillée,yeux allemande va se doter d’un par- vitreux, ivre du pouvoir qu’ellecours inscrit dans le sol à la peut avoir sur les cadres à cravate mémoire des grands noms du ciné- dénouée qui s’affalent dans un barma germanophone. Initiative du enfumé, grisée surtout de pouvoir Musée du cinéma et de la télévi- s’oublier, ignorer ses problèmes, sion, ce projet, que la ville de Ber- plonger quelques heures dans un lin finance à hauteur d’un million trip d’où elle resurgira le lende-d’euros, traversera la Potsdamer main matin avec la gueule de bois,Platz, point névralgique de la le rideau de scène tombé sur sonmétropole où a lieu la Berlinale. one woman show dérisoire et funè- C’est Gero Gandert, membre du bre.comité de direction du musée, quiQuand on la voit, au petit matin,en a eu l’idée. Sa vie durant, ce jetée par un mâle dont elle necinéphile âgé de 79 ans a parcouru reconnaît pas le visage, titubant les Etats-Unis pour en rapporter sur ses talons aiguilles et rajustant objets ou documents ayant appar- sa culotte, grande bringue rousse tenu à des réalisateurs et acteurs mal attifée dans sa robe froissée,allemands en exil, tels Fritz Lang, on pense à deux comédiennes amé-Billy Wilder ou Marlene Dietrich. ricaines ayant irradié l’écran de « Je voulais que ces grandes figures leur présence : Barbara Loden, la aient à nouveau leur place au cœur femme dans tous ses états de Wan- de Berlin, je tenais à leur rendre da, qu’elle avait elle-même réalisé,hommage en restituant leur présen- surprise au lit avec un voyageur de ce dans la ville », explique Gero commerce qui tente de filer à l’an- Gandert, qui se bat depuis 2003 glaise tandis qu’elle ronfle surpour obtenir le financement de ce l’oreiller. Gena Rowlands, la fem-mémorial qui sera aussi dédié aux me sous influence des films deDans le rôle de Julia, Tilda Swinton, dont la présence est telle qu’on n’imagine pas le film d’Erick Zoncka sans elle. CAMILLE NATTAcinéastes non exilés. John Cassavetes, corps voué à laSon rêve va donc voir le jour, sous dépense excessive, presque théâtra- compulsive, se mouvoir comme Cette illuminée, un rien mégalo- dépassée par ce qu’elle a aveuglé-trop préoccupée par sa survie pourforme d’ellipses anthracite de ter- lisée, grand châssis en proie à la fiè- une girafe nerveuse, vibrionnante.mane, que ses troubles rendent ment mis en branle, l’histoire esquisser la moindre compassion.razzo (ciment et marbre poli) vre, au plaisir d’un soir, à l’ébriété Donc, elle s’appelle Julia. Gran-peu fiable, et que Julia a croisée d’une menteuse piégée par sesDraguée par un type dans un caféincrustées dans le sol, parsemées nécessaire pour compenser le vide de gueule, coupée de ses amis,aux Alcooliques anony- mensonges, l’histoirede Tijuana, elle se laisse distraire, de poudre d’or et de pastilles de existentiel et favoriser le don de soivirée de son boulot, prompte à l’in-mes, lui raconte qu’on d’une kidnappeuse kid- ne pense plus qu’au trouble de la verre synthétique, le tout éclairé sans états d’âme. jure, bourrée de dettes, elle est lalui a confisqué son fils,L’originalité nappée. Croyant dou- sensation présente, oublie de sur-par en dessous. Les noms d’Han-Si l’on pense d’emblée à ces nouvelle héroïne d’un cinéaste atti-qu’elle a besoin d’unedu scénario bler son informatrice, veiller le môme qui est devenu sa na Schygulla ou de Rainer Werner deux séduisants monstres sacrés,ré par les êtres en marge. Dans Lacomplice pour le récupé-est de fairecroyant pouvoir agir seule monnaie d’échange. Dénuée Fassbinder apparaîtront en lettres avant même de savoir que l’intri- Vie rêvée des anges (qui avait valu à rer, le kidnapper aude cette femmemasquée, croyant pou-de tout instinct maternel, elle enfer-argentées. La célèbre architecte gue de Julia va ressembler (unElodie Bouchez et Natacha grand-père milliardai-une cynique,voir récupérer sa rançon me le gamin dans son coffre, le ligo- londonienne Zaha Hadid est peu) à celle de Wanda et (beau- Régnier un double prix d’interpré-re… Julia, dès lors, se lan-trop préoccupée avec autant de facilitéte, l’assomme de somnifères,l’auteure de cette « Promenade de coup) à celle de Gloria, où Genatation à Cannes), Isa et Mariece dans une escalade depar sa survie que dans les thrillers oùl’abandonne dans le désert, le mal- lumière », qui tient à se démar- Rowlands se retrouvait en cavaleétaient deux jeunes femmes pau- manipulations, une fui-pour esquisserla consigne des gares amène, le houspille, et cependantquer de la Walk of Fame d’Hol- avec un môme portoricain que la mées, rebelles à une vie de galère. te en avant qui semblela moindrel’air d’avoir été inventée cette femme ne nous est jamaislywood Boulevard tout en adres- Mafia a rendu orphelin, c’est parce L’apprenti boulanger du Petit sans issue, mais au fil decompassionpour cela, elle fonce, neantipathique. Elle devient même sant un clin d’œil aux quelque que la présence de la flamboyante Voleur tentait d’échapper à son des-laquelle son appréhen- lâche rien, s’empêtre, presque héroïque à la fin, dans l’in- 2 000 étoiles de marbre rouge. Tilda Swinton est telle qu’on n’ima-tin de laissé-pour-compte en rejoi- sion des autres va changer. finit dans un cul-de-sac au Mexi- fernale toile d’araignée où elle s’estLes noms qui figureront sur le bou- gine pas le film sans elle, sa façongnant la pègre. Julia, elle, croit toutJulia est l’histoire en abîme que, cernée par des crapules qui fourrée.levard des Stars seront décidés par de chanceler, de faire trembler ses à coup pouvoir annuler sa déchéan-d’une femme déterminée à gruger inversent les rôles. Erick Zonca est trop malin pourun jury représentant les diverses mâchoires, parler avec du coton ce lorsque sa voisine lui propose tout le monde et qui se retrouve pri-L’originalité du scénario est de imaginer une issue totalement institutions du cinéma allemand. dans la bouche, fumer de façonun « coup ».se dans les nasses de l’action, faire de cette femme une cynique, rédemptrice, mais nous laisse réflé-Le parcours lui-même est laissé chir aux acquis de cette épopée ini-ouvert, afin qu’il puisse s’enrichirAprès cinq ans d’écriture, chroniquetiatique. Son film n’est pas sans défauts. Quelques longueurs dans un récit pourtant truffé d’ellipses, chaque année de nouvelles stars. « Des noms d’hier, d’aujourd’hui et de demain y trouveront place, égale-d’un film « particulièrement difficile à monter » sans doute parce qu’il durait 4 h 30 au départ. Un jeu assez inexistant chez le gamin. Mais il y a Tilda Swinton, sa surenchère de ment issus du milieu de la télévision, puisque aujourd’hui le cinéma n’est plus rien sans elle », explique Gero Gandert. bla-bla et la course éperdue de son Des pionniers de l’industrie ciné- Entretien cée par Noë Productions, avec producteurs d’Ang Lee et Michelourd’hui et l’apport de StudioCa-corps qui s’épuise, un scénario tor-matographique, tel Max Sklada- Erick Zonca, cinéaste Frédérique Dumas, qui croyait à Gondry. Ted, qui est pourtant un nal a fondu. Ted a essayé en vaindu, une action à l’américaine dansnowsky, pourraient s’y inscrire. A ce projet. Quand Noë a été mise très gros calibre dans la produc-les studios et les fonds d’investis- des décors qui évoquent parfois les ce jour, la presse évoque prudem- Vous avez signé votre premier en redressement judiciaire, Jac-tion américaine, n’arrivait pas àsements américains. On a hésitéphotographies de Nan Goldin. Ce ment les actrices Hildegard Knef long métrage en 1998, à 41 ans, ques Ouaniche [qui en a repristrouver d’argent pour ce film. Ilà y aller. Au total, j’ai fait le film n’est pas rien. a et Maria Schell, ou encore le came- avec La Vie rêvée des anges, puis les rênes] a voulu trouver un pro-m’a proposé trois scénaristesavec 4 millions d’euros.Jean-Luc Douin raman Michael Ballhaus. Tous, en on ne vous a plus vu sur lesducteur américain. Or, Bimghamaméricains différents pour cou-Comment s’est passétout cas, feront l’objet « de respect écrans, hormis Le Petit VoleurRay, que je connaissais bien, unper le scénario initial. le tournage ?Film franco-américain. Avec Tilda Swin- et d’amour », selon le souhait d’un pour Arte en 1999. Julia a-t-il été producteur indépendant appeléPendant ce temps, j’ai refuséOn a tourné en cinquanteton, Saul Rubinek, Kate del Castillo, homme qui leur a voué sa vie. a un film si difficile à monter ? par la Paramount pour relancertoutes les offres qui m’étaient fai- jours. Le film faisait 4 heures et Aidan Gould. (2 h 20.)Lorraine RossignolAttendre dix ans, c’est un United Artists, voulait faire untes – une adaptation de la trilogiedemi, il a été considérablement moyen de se faire désirer… Je remake américain du Petit de Kieslowski, un film sur les coupé. Tourner aux Etats-Unis mets du temps à écrire les scéna- Voleur. Parce que j’ai trouvé boat- people avec Terrence coûte quatre fois plus cher qu’au rios. Il m’avait fallu trois ans et l’adaptation trop bavarde et senti- Malic k… Au moment où j’allais Mexique, c’est la raison pour 30e FESTIVAL INTERNATIONAL 14 au 23 mars 2008 demi pour La Vie rêvée des anges. mentaliste, cela n’a pas pu se fai- abandonner, François Marquis,laquelle nous ne sommes restés Le Petit voleur était une partiere mais je l’ai convaincu de pro- le producteur de tous mes pre- que huit jours à Los Angeles. 150 films - 15 séances par jour non tournée de mon premierduire Julia. Le scénario étaitmiers films m’a dit : « laisse-moi Mais du coup, on ne nous a pasDès 11 h tous les jours séances Ciné Café ! long métrage et son scénario adonc déposé chez United Artists six mois pour trouver de l’argent ». donné de bons techniciens. AuSamedi 15 mars 21h été bouclé en un mois. Pour Julia,quand, quinze jours plus tard, Avec Ted, nous avons convain- Mexique, les équipes de techni-Soirée Autoportrait de Josiane Balasko nous avons mis, avec Aude Py, Bimgham s’est fait virer du stu-cu Julianne Moore d’incarner ciens sont pléthoriques, pas tou-Sac de Nœuds de Josiane Balasko * ma coscénariste, quatre à cinqdio car il avait dit trop de mal de Julia. Avec cette actrice « banka- jours très bonnes – le chef ans au total pour écrire le film. Ilses boss dans le livre Sexe, men- ble », Studio Canal, France 3machino ne savait pas faire unDimanche 16 mars a été particulièrement difficile àsonges et Hollywood…Cinéma et un coproducteur belgetravelling par exemple – mais monter. C’est un film long, deQu’avez-vous fait ? ont donné leur accord financier. agréables et réglos.19h Agnès Varda, Jackie Buet : 2 heures 20, tourné aux Etats-Je suis allé voir Michel Saint- Nous devions tourner en dixQuels sont vos projets ?festivals de films de femmes Unis et au Mexique, avec desJean (qui dirige Diaphana). Il asemaines, mais Julianne Moore Je veux retourner à New York,21h Soirée Anniversaire 30 Ans acteurs américains et mexicains.trouvé le scénario glauque, le per- ne voulait pas plus de huit semai- où j’ai un autre projet avec TildaBirlyant, une histoire Tchétchène Beaucoup m’ont reproché d’avoir sonnage trop négatif, il n’aimait nes. Je l’ai virée, mes producteursSwinton, une comédie violente, Photo Karine Saportade Helen Doyle * écrit un scénario trop glauque, pas l’idée de cette femme qui faitétaient blêmes… Nous avons un peu dans la veine de Taren-suivie d’un concert avec Birlyant Ramzaeva négatif, sur une femme alcooli- mal au gamin. Son assistante l’ademandé à Tilda Swinton, à qui tino. J’ai aussi un autre projet de que.convaincu du contraire et contreje pensais depuis le début. Elle a film à Mexico, sur les relations* en présence des réalisatrices Quels sont les producteurs quitoute attente il a voulu produire été immédiatement enthousiaste,sexuelles. A dans dix ans… a vous ont soutenu ?le film. Nous sommes allésnous a reçus en Ecosse. Elle étaitPropos recueillis parMaison des Arts de Créteil Métro Créteil Préfecture 01 49 80 38 98 www.filmsdefemmes.comAu début, l’écriture a été finan-ensemble voir Ted Hope, l’un desbien moins connue qu’auj-Nicole Vulser
  • 32. 32 Cinéma b b b excellent b b b à voir b b b pourquoi pas b b b on peut éviter0123Mercredi 12 mars 2008 Duo de femmes déracinées sous le soleil de Provence Sur un sujet qui fâche : les relations entre juifs et musulmans, Philippe Faucon signe une comédie pleine de grâceDans la vie C’est sans doute dans la mise de Philippe Faucon en scène de ce continuo dissonantde la guerre et de l’hostilité irrai- bbbsonnée que Dans la vie déçoit unQ u’est ce qu’on peut fairepeu. La vieille Halima a décidé avec de bonnes inten-d’utiliser l’argent gagné chez tions, de bons senti-Esther pour financer son pèlerina- ments ? Un film, répondge à La Mecque. Elle se heurte à la Philippe Faucon, auréprobation de ses fils ; plus tôt mépris de tous les lieux communs dans le film, sa fille a encouru l’op- sur le revêtement de sol de l’enfer. probre de cousines voilées. Dans Dans la vie, qui raconte une histoi- ces moments de démonstration, re de juifs et de musulmans à Tou- Philippe Faucon semble poser les lon, s’empare du sujet qui fâche briques de ses arguments et perd par excellence (pour ne pas dire la grâce qui baigne le reste du de la plus sanglante des pommesfilm. de discorde) pour réaliser uneCar Dans la vie est un film comédie ensoleillée qui tourne d’abord gracieux qui pousse natu- résolument le dos au malheur.rellement dans l’air et la lumièreLe geste est beau, inattendude la ville où il a été tourné. Com- aussi – le dernier film de Faucon, me à son habitude, Philippe La Trahison, mettait en scène la Faucon a fait appel à des comé- guerre d’Algérie et les précédents diens non professionnels, mais il (Sabine, Samia) s’intéressaientn’a pas dû être surpris en décou- plus à ce qui sépare le genrevrant qu’Ariane Jacquot et Zohra humain du bonheur qu’à ce der- Mouffok, les interprètes de ses nier. Cet effet de surprise permet deux matriarches méditerranéen- à Dans la vie de surpasser ses nes, étaient des femmes de specta- défauts – un programme pédago- cle, capables de colères spectacu- gique un peu trop évident, une dis-laires comme de rires homéri- tribution inégale et un scénario ques. parfois schématique – pour ne C’est quand il n’explique rien, laisser, au bout de sa très brèvequand il laisse les dialogues durée, qu’une sensation d’apaise- Zohra Mouffok, dans le rôle d’Halima. DR banals de tous les jours se dérou- ment.ler paresseusement dans l’air du ble qui consomme infirmières et est née en Algérie, et ce lien du solMême si elle déverse des tom-Provence. Pour ce duo de vieillesMidi – au long d’une formidable Partition délicateauxiliaires de vie au rythme où fait un puissant antidote à l’hu- bereaux d’insultes à l’endroit d’Is-femmes déracinées, Philippeséquence à la plage, par exemple A Toulon, donc, Sélima (Sabri-Humphrey Bogart finissait ses meur acariâtre de l’infirme qui raël quand la télévision montre Faucon (et trois autres scénaris-– que Dans la vie parvient à ses na Ben Abdallah), une jeune infir-paquets de cigarettes.bientôt ne jure plus que par Séli-des images de la guerre au Liban, tes, sa femme Yasmina Nini-fins, à montrer la possibilité du mière qui vient de s’établir à son Sélima est une femme moder-ma. Celle-ci fait appel à sa mère elle se lance dans l’exploration de Faucon, le cinéaste William Karelbonheur et de sa condition pre- compte, se présente chez un ne, qui cache une partie de sa vieHalima (Zohra Mouffok) afin la culture juive, de la religion à la et Sarah Saada) a écrit une parti- mière, la paix. a médecin juif (Philippe Faucon,de célibataire libre (son petit ami qu’Esther soit à chaque heure degastronomie, avec un enthousias-tion délicate, qui mêle les instantsThomas Sotinel pas très à l’aise de ce côté-ci de la est d’origine subsaharienne, elle sa vie entre des mains familières.me d’étudiante en ethnologie. quotidiens (la cuisine, le ham- caméra) qui lui propose de pren-fume et boit parfois de l’alcool) à Halima n’a jamais travaillé enFlattée par cette curiosité, Esther mam) et le bruit du monde (les Film français. dre en charge Esther (Ariane Jac- sa famille algérienne. Comme lesdehors de chez elle et se découvrese laisse entraîner à son tour dans nouvelles de l’intervention israé- Avec Sabrina Ben Abdallah, Zohra Mouf- quot), sa mère impotente et irasci- parents de son infirmière, Esther un appétit pour l’inconnu.le quotidien d’une Algérienne enlienne au Liban).fok, Ariane Jacquot. (1 h 13.) Alcool, serial killer et chef teigneux,1 9 6 8 où tout a changé ça fait beaucoup pour un seul flic Dans « MR73 », 0livier Marchal, ancien inspecteur devenu cinéaste, L’année fait à nouveau de Daniel Auteuil un policier à la dériveMR73film. Il faut dire que Louis, alcooli-Il y a, pour tout dire, beaucoup d’Olivier Marchal que notoire, ne fait globalement trop de choses pour un seul hom- que des conneries, sauf quand il me, voire pour un seul film, toutIE H O R S -S É R bbb est sur une enquête. Rien d’éton-particulièrement quand celui-ciQ uatre ans après 36, quai des Orfèvres, gros succès com- mercial, Olivier Marchal nant quand on porte sur ses épau- les tant de fardeaux à la fois. Il y a le souvenir de l’accident qui abalise le chemin du spectateur àgrand renfort d’effets de stylepompeux, de retours en arrière revient sur les écrans avec son transformé sa femme en épave,explicatifs et de considérations nouveau film : MR73. Les nom- qui revient le hanter régulière- psychologiques passablement tri- bres changent, la recette reste.ment mais que le scénario oublie-viales. Un composé d’attestation auto-ra in fine de nous expliquer. Cette inflexion délibérée vers Antonio Negri,biographique (Olivier Marchalla tragédie morale, qui réussit si Martin Luther King, fut policier), d’acteurs presti-Effets de stylebien à un James Gray, se révèle Janis Joplin, gieux mis au service du récit – Il y a la libération d’un dange- fort peu convaincante chez 68 Daniel Cohn-Bendit, Daniel Auteuil rempile sans reux maniaque qui a massacré Olivier Marchal. C’est d’autant19 Ivan Illich, Jean-PaulDepardieu et tient seul la vedettevoici vingt ans une famille dont laplus regrettable que le réalisateur Sartre, Jane Fonda, cette fois – et de métaphysique à fille survivante se met aujour-dispose a priori de l’expérience Vaclav Havel, Edgar la truelle. d’hui sous la protection du poli-qui permettrait à ses films deLe tout servant une remise aucier. Il y a l’enquête qu’il mène au devenir de grands polars : celle Morin, Jean-Luc goût du jour du bon vieux polar à présent sur les traces d’un mysté- de la connaissance intime du tra- Godard, John Lennon,la française, avec noirceur derieux tueur en série provençal. Il vail policier. a Herbert Marcuse,l’âme, médiocrité du genrey a aussi son ennemi juré dans leJacques Mandelbaum Mary Quant… humain et cynisme de l’institu- service, un fieffé teigneux, qui tion poussés jusqu’à l’abject.fait tout pour lui compliquer uneFilm français. Avec Daniel Auteuil, Oli- Ils sont TOUSMR73, c’est d’abord le flingue existence pourtant assez compli- via Bonamy, Catherine Marchal, Francis S dans le hors-sérieavec lequel la police nationale a quée comme ça. UTIOENAMRenaud. (2 h 04.) du Monde 2. été équipée en 1973, un petitRÉVARIL VI TNOS bijou créé par la société Manu- Ils accompagnent unerhin de Mulhouse. Son rôle tragi- rétrospective riche en photos, témoignages, analyses, articles de PROMEPRAGUE que dans le film n’en est pas moins secondaire, puisqu’il y dort tout du long comme une reli-esec.edu/ÉCOLE DE CINÉMA cette année, devenue que dans un tiroir. mythique par ses ÉTATS-UNIS Tourment moral Journée portes-ouverte : révolutions sociales, Disons que c’est un des rares politiques et culturelles.instruments de la certification12 avril 2008 documentaire dont se prévaut le film. Pour le reste, il faudra faire Un hors-série du Monde 2 - 100 pages - 7 € - Disponible le 13 mars. avec les grandes orgues du tour- ment moral et de la déréliction, façon Dostoïevski made in Fran- ce.Journée spéciale jeudi 13 mars sur France Info Louis Schneider (Daniel Auteuil) en est le héros pathéti- que. C’est un flic au SRPJ de Mar-« 1968 dans le monde » seille, un homme moralementavec le hors-série du Monde 2défait et physiquement détruit,21 rue de Cîteaux - 75012 Paris qu’on voit détourner un bus sous l’effet de l’ivresse au début du01 43 42 43 22 - [email protected]
  • 33. 0123 Mercredi 12 mars 2008 Cinémab b b excellent b b b à voirb b b pourquoi pasb b b on peut éviter33Entre l’Autriche et le Liban, Lesfilmsdelasemaine un roman oral et mental4 Lire notre critiqueb b bbbà voir4 Dans la vie Au collège Pierre-Sémard de Bobo- gny, dirigé par Joseph Rossetto, une expérience pédagogique origi- nale tente de prendre à rebours le Les souvenirs d’un homme d’affaires tressent un pont inattendu entre les deux paysFilm français de P. Faucon (1 h 13).fatalisme de l’échec. Départ à Paris4 Juliabd’une tournée nationale pour cet Film français d’E. Zonca (2 h 20).intéressant témoignage dépourvu Home 4 Homebde visée esthétique. J. M. de Patrick ChihaFilm franco-autrichien de P. Chila bbb (50 mn).bbbon peut éviterpourquoi pasE ncore inconnu du grandbbb Mon Führer public, Patrick Chiha est Film allemand de D. Levy (1 h 30). l’auteur de l’intrigant Modern Love Fin 1944 : Adolf Hitler est au plus moyen métrage Home. Film français de S. Kazandjianmal, complètement déprimé. Alors Agé de 32 ans, ce cinéas- (1 h 32). qu’il doit prononcer un discours te est autrichien de naissance, liba- Modern Love imbrique les histoi-Joseph Goebbels tire d’un camp de nais d’ascendance, français d’adop- res amoureuses de deux amateurs concentration un ancien profes- tion. Sans doute n’en fallait-il pasde comédies romantiques, incapa-seur de théâtre juif pour le coa- moins pour formuler, comme il lebles de vivre une vie sentimentalecher. Annoncée comme un succès fait ici, l’idée d’un pont reliantsatisfaisante, avec l’histoire d’uneoutre-Rhin, cette comédie sinistre, l’Autriche et le Liban, d’une nébu- comédie musicale qu’ils voientqui pille outrageusement quelques leuse d’échos que se renverraient dans la même salle. Le scénario grands classiques du genre, rappel- mutuellement l’histoire et la géo-suscite l’intérêt pour les trajectoi- le le temps où le cinéma allemand graphie de deux pays que ni l’histoi- res de ses personnages mais lasemblait venir d’on ne sait quel re ni la géographie n’ont jamaismise en scène neutralise la capaci- arrière-monde culturel. J. M. rapprochés. té du film à créer du rêve. I. R. Le Voyage de Primo Levi Le film s’ouvre dans un majes-Rendez-vous à Brick LaneFilm documentaire italien tueux paysage autrichien de mon-Film britannique de S. Gavron de D. Ferrario (1 h 32). tagnes boisées, sur fond d’une ver- (1 h 37). Soixante ans après le long voyage sion chantée et arabisante de la 40eAdapté du roman de Monica Ali de Primo Levi après la libération Symphonie de Mozart. Une voitureSept mers et treize rivières, ced’Auschwitz, qui conduisit l’écri- noire s’aventure sur les lacets premier film voudrait être une fres-vain, comme il le relate dans son d’une petite route de crête, à l’inté- Julien Lucas et Alain Libolt. DR que, qui va de l’indépendance dulivre La Trève, de Pologne jusqu’en rieur de laquelle deux hommes,Bangladesh aux attentats du Biélorussie pour revenir de là vers l’un jeune (Julien Lucas) et l’autre irrépressible d’un flux de mémoire ment lui en donner le choix, à son Aéré par des prises de vues de Bey-11 septembre 2001, et la chroniquel’Italie, Davide Ferrario a suivi le plus âgé (Alain Libolt), cadreset la dynamique du présent.jeune collègue. Destinataire par routh filmées en super-huit quide la vie d’une femme, immigrée même itinéraire. Le documentaire d’une entreprise textile françaiseopportunité de ce récit qui plonge font écho à la narration de Libolt bangladeshi à Londres. Cettequ’il en a rapporté se présente venus faire des affaires dans le Emprunt au théâtre au cœur de l’Autriche nazie, puisautant qu’aux paysages autri-ambition pousse Rendez-vous à comme une traversée express, et pays, cherchent le lieu de leur ren-Alain Libolt incarne ici un hom-d’un Liban mythifié d’avant la chiens, bousculé par le frottement Brick Lane vers le haut, avec l’ap- sans véritable point de vue de ce dez-vous.me d’une cinquantaine d’années,guerre, celui-ci renvoie la balleavec le réel, par un humour pince- pui de comédiens formidables, qu’on appelle aujourd’hui « la En associant le monde des affai- né d’une mère autrichienne qui avec bienveillance, le ramène vers sans-rire distillé dans les dialo- mais elle met aussi à l’épreuve nouvelle Europe ». I. R. res à ce décor millénaire, Patrick s’exila au cours des années 1950 à la réalité de leur mission, le laissegues, le film n’en propose pas l’inexpérience et la maladresse de Chiha s’extrait d’emblée de touteBeyrouth, et d’un père libanais. Ceaussi parfois poursuivre seul. moins une musique singulière, surla cinéaste. T. S.nous n’avons pas perspective naturaliste. Tout sonvoyage qui le ramène sur les lieuxEmpruntant au théâtre, ce dis-laquelle le spectateur peut mentale- 4 MR 73 b pu voir film, de fait, flotte dans une zonede son enfance fait déferler une ava-positif, qui fait imploser un refoulément se projeter son propre film. a Film français d’O. Marchal indéterminée entre la sphère réellelanche de souvenirs, qu’il restituehistorique lourd dans ce décor Isabelle Régnier(2 h 04).10 000, de R. Emmerich. et la sphère mentale, entre le mono- dans un curieux monologue, une immuable, sans aspérités, est à laQuelle classe ma classe Retrouvez l’intégralité logue intérieur et le dialogue philo-sorte d’ébauche de roman oralfois ce qui fait la force mystérieuseFilm franco-autrichien. Avec Alain Film documentaire français de des critiques de ces films sophique, entre la mise en branledont il confie la primeur, sans vrai-du film et ce qui le rigidifie un peu. Libolt, Julien Lucas. (0 h 50.)P. Troyon (60 mn).sur www.lemonde.fr/cinemaLe nazi qui sauva les Chinois de Nankin, héros de cinéma Leschoix Le cinéaste allemand Florian Gallenberger tourne à Shanghaï l’histoire vraie de John Rabe, sujet de cinq films du«Monde» Festival du film asiatique Shanghaï Un homme d’une cinquantainede la ville de Nankin, un autre de Deauville Correspondantd’années, grand, affublé de lunet- jour d’hiver, il y a exactement DEAUVILLE. La dixième éditiontes rondes, ordonne que le portail soixante-dix ans. John Rabe, film du festival normand et oriental Regroupé derrière une lour-soit ouvert. réalisé par Florian Gallenberger, propose un hommage au réalisa-de porte de bois, un petit Il neige ce jour-là, l’équipe doitun réalisateur allemand deteur coréen Im Kwon-taek. Songroupe d’hommes et de se contenter de quelques scènes35 ans et coproduit par la France œuvre survole plus d’un demi-siè- femmes occidentaux sont plon-cadrées serrées, pour être « rac-et la Chine, est en tournagecle, mais on n’en a eu la révéla- gés dans une discussion animée,cord » avec les plans des jours pré- depuis bientôt quatre mois. tion en France que pendant la observant à travers un judas cecédents. On est dans la région de Des cinq films de fictiondernière décennie. qu’on imagine être, hors champ,Shanghaï, dans un décor qui figu-annoncés pour 2008 sur le sac deA Deauville, on pourra combler des troupes armées, prêtes à tirer.re, grandeur nature, une partieNankin (un américain, trois cette lacune tout en découvrant chinois et un allemand), qui débu-son dernier film, Par-delà les ans, ta en décembre 1937 avec la prise dans lequel Im Kwon-taekLes meilleures entrées en France de la capitale chinoise par l’ar- revient sur deux de ses sujetsÉvolutionmée japonaise et se solda, au boutd’élection, l’art musical du panso- Nombre depar rapportTotal d’un peu moins de deux mois, parri et l’histoire tourmentée de lasemaines NombreNombre à la semainedepuis plusieurs centaines de milliers depéninsule après la seconded’exploitation d’entrées (1) d’écrans précédente la sortie victimes, celui-ci a une résonanceguerre mondiale. Bienvenue chezparticulière. D’autres hommages seront ren- les Ch'tis3 3 209 572 840 – 11 %8 223 801A droite, Ulrich Tukur dans le rôle titre de « John Rabe ».dus au compositeur japonais JoeLes Femmes Témoignage précieuxTOMOKO KIKUCHI/MAJESTIC, H&V, BETA, PAMPAHitaishi, à son compatriote l’ac-de l'ombre 1236 152469 236 152C’est le seul réalisé par un teur Kôji Yakusho (L’Anguille) et Paris 3166 344482 – 48 %1 322 120 cinéaste allemand, et qui donne Dans ses lettres à Adolf Hitler,pour nous du mal, qui sert à sauver au cinéaste et comédien chinois une telle place à la figure de JohnJohn Rabe demande l’aide dula vie des gens, ce n’est pas Jiang Wen. La compétition du fes- Taken 2163 347350 – 34 %454 761 Rabe, expatrié au long cours etFührer pour mettre fin aux « atro- banal ! », opine l’acteur Danieltival offrira, entre autres, le très membre du Parti nazi, dont lecités inconcevables contre la popu-Brühl, qui joue le diplomatebeau Wonderful Town duBenjamin Gates 2 4129 030527 – 45 %1 753 942 journal intime, découvert il y a lation civile sans défense » commi-Rosen.Thaïlandais Aditya Assarat.Asterix auxseulement une dizaine d’années,ses par les Japonais – lettres quiLe maniement de ce genre deCentre international, casino et ciné- Jeux olympiques.6128 010998– 60 % 6 641 173 fournit un témoignage précieux lui vaudront d’être arrêté par lasymbolique a longtemps été vu ma Morny. Du 12 au 16 mars. deau- Soyez sympas, sur un événement historique quiGestapo à son retour en Allema-comme un terrain miné en Alle-villeasia.congres-deauville.comrembobinez 1121 420190 121 420 continue d’envenimer les rela- gne. magne. « On a affaire à cette nou- L'Heure d'été tions entre la Chine et le Japon. velle vague de réalisateurs alle- 1119 039168 119 039 Iris Chang, l’auteure sino-améri-Terrain miné mands, décomplexés par rapport àJumper 3 114 414 508 – 48 %995 586 caine du Viol de Nankin (Editions Parce qu’il est nazi et que l’Alle- leur histoire, et qui abordent le ciné- les grandes 20 20 Payot) qui contribua à la décou- magne est l’alliée du Japon, Johnma de manière très contemporai- voix07 08 There Will Be Blood 293 973 120 – 37 %274 492 verte du manuscrit de John Rabe, Rabe dirige le comité d’expatriésne », juge Nicolas Traube, le le décrivit alors comme l’Oskaroccidentaux qui impose à l’armée coproducteur français du film. Diana THÉÂTRE DES CHAMPS-ELYSÉESAP : Avant-premièreSource : Ecran Total* Estimation (1) Période du 5 au 9 mars inclus Schindler de Chine.japonaise une zone de sécuritéEn Chine, le montage du pro-DamrausopranoEn cet hiver 1937, John Rabedans la partie de la capitalejet, qui a le statut de film chinoisL’orientation du marché cinématographique reste résolument septen- est le représentant de Siemens à chinoise où les puissances occi- et donc est soumis à la censure,trionale : la deuxième semaine d’exploitation de Bienvenue chez lesNankin. « Tout à coup, le destin dentales ont leurs ambassades et ne fut pas aisé. « Il y avait le ris-Ch’tis est à la hauteur des débuts du film de Dany Boon : avec lui offre un rôle. Siemens lui ordon-divers intérêts. Sorte de ghetto à que que trop de films traitent du43 copies supplémentaires en circulation, la moyenne de spectateursne de quitter la ville, mais il reste, l’envers, la zone de sécurité abri-sujet, et les autorisations ont pris devient ce personnage inhabituel,tera quelque 250 000 Chinois dedu temps car la Chine et le Japon© Michael Tmmano/Emi Classicspar écran s’élève encore à 3 821, soit largement le triple des succèsordinaires. Ce qui n’empêche pas certains films sortis le 5 mars deplus grand que nature, qui, nuit etNankin qui auront la vie sauve.étaient en plein effort de réconcilia- Mozarttrouver leur public, recrutant peut-être chez les refoulés à l’entrée de jour, risque sa vie pour protéger des Dans une des scènes d’ouvertu-tion », constate une responsable Salieriséances complètes des Ch’tis. Les Femmes de l’ombre se classe en Chinois, s’interpose entre les sol-re du film, John Rabe déroule un de la production chez Huayi Bro- Airs extraits de La Flûte enchantée,tête sans remplir tout à fait les nombreuses salles où il est projeté. Dis-dats japonais et leurs victimes, grand drapeau représentant lathers. Les Noces de Figaro, Semiramide, de Cublai tribués sur un nombre plus modeste de copies, Soyez sympas, rembo- criant aux Japonais qu’il allait croix gammée dans le parc deEn dehors de John Rabe, dontEnsemble Orchestral de Parisbinez et L’Heure d’été parviennent à une moyenne de spectateurs parinformer Hitler de ce qu’ils fai-l’usine Siemens et pousse lesla sortie est attendue fin 2008, Joseph Swensen, directionécran plus élevée, 639 et 709. A la 13e place de ce classement, avec saient ! », raconte l’acteur UlrichChinois qui ont trouvé refugeseul Nanking Nanking, du jeune69 023 entrées, L’Orphelinat ne rééditera sans doute pas en France leTukur, qui interprète Rabe aux chez lui à se cacher dessous pourréalisateur chinois Lu Chuan, estMardi 18 mars 2008 - 20h Théâtre des Champs-Elyséesformidable succès rencontré dans son pays d’origine, l’Espagne.côtés notamment de Steve Busce-échapper aux bombardements.en cours de tournage. a Location : 01 49 52 50 50 www.theatrechampselysees.fr mi et d’Anne Cosigny.« Une croix gammée, symboleBrice Pedroletti
  • 34. 34 &vousLundi Roues libresMardiSanté&formeMercrediA table Jeudi A la maison Vendredi En voyage0123Mercredi 12 mars 2008 Ados plus grands, plus tôt Une relation étroite existe entre puberté et obésitéAugmentation de lacollective notent que l’accroisse-taille, puberté plus pré-ment de la taille est associé à unecoce, mais aussi ten-accélération du processus de crois-dance croissante ausance. L’essentiel du gain est réali-surpoids. Les adoles-sé dès les premières années de la cents d’aujourd’hui ne sont plusvie. « La majeure partie de l’évolu- ceux d’hier. Une expertise collecti-tion séculaire de la taille adulte est ve publiée fin février par l’Institut d’ailleurs atteinte dès l’âge de national de la santé et de la recher- 2 ans », soulignent-ils. Néan- che médicale (Inserm) présentemoins, cette évolution peut être les principales évolutions de laremise en question en fonction des croissance et les interactionsconditions de vie. La période post- entre puberté et obésité. natale est en effet la plus sensibleComme dans les autres pays aux facteurs environnementaux d’Europe occidentale, la taille socio-économiques, nutritionnels, moyenne en France s’est élevéefamiliaux, psychologiques… par rapport aux générations pré-Si plusieurs gènes contribuent cédentes. En l’absence d’études à déterminer la taille d’un indivi- plus récentes, la littérature scienti-du, les facteurs de nutrition et « La Bouteille de lait », de Julia Fullerton-Batten. (REPRÉSENTÉE PAR VALÉRIE HERSLEVEN À PARIS) fique montre que la taille a aug- d’environnement sont ainsi déter- menté de 0,7 cm par décennieminants. « La génétique jouerait niveau de la croissance et du déve-vie : cela explique que les change- étroite entre l’importance de la l’inverse ? Produite par le tissu entre 1900 et 1960, et de 1 à 2 cmun rôle peu important dans le pro- loppement sont des bons indica-ments n’aient pas débuté à la même masse adipeuse et la survenue de adipeux et impliquée dans la régu- par décennie entre 1960 et 1990.cessus d’évolution séculaire puisque teurs des conditions de vie d’uneépoque dans les différents pays euro- la puberté. Les situations de lation de l’appétit, une hormone, Les centimètres gagnés ne sontles enfants de milieu favorisé danssociété, notamment la situationpéens », pointent les auteurs.carence alimentaire ou celles la leptine, joue un rôle important pas uniformément répartis : l’évo-le tiers-monde croissent de manièrenutritionnelle et sanitaire. « En Actuellement, certains pays en réduisant la masse adipeuse – dans la mise en place de la fonc- lution de la taille « est essentielle-assez semblable à ceux de popula-Europe, l’évolution séculaire de laEurope comme la Belgique comme la pratique intensive du tion de reproduction. ment liée à celle de la longueur destions de pays développés », indi-croissance est clairement en rela- connaissent un ralentissement, sport – sont associées à un retardLa relation entre surcharge adi- membres inférieurs ». quent les experts de l’Inserm. tion avec l’industrialisation et les voire un arrêt de l’augmentation de puberté. peuse et maturation sexuelle fonc-Les auteurs de cette expertise Les changements observés auchangements associés des modes dede la taille moyenne. Une tendan- En revanche, surpoids et puber- tionnerait dans les deux sens, préci- ce qui pourrait s’expli- té précoce vont de pair. sent les auteurs de l’expertise. quer soit par le fait que« Les filles qui ont une « L’accumulation de graisse au les conditions environ-L’âge moyen des puberté précoce sont moment de la puberté pourrait nementales sont deve-premières règlesplus souvent obèses que dépendre des hormones sexuelles (les nues optimales pourest de 12 ans enles filles qui ont une niveaux d’œstrogènes), mais la quan-Italie, 12,6 ans en puberté tardive alors tité de graisse accumulée pourraitGRANDS CINEASTES réaliser son potentiel génétique au plan de la taille, soit que ces condi-France, et 13,5 que l’inverse est observé elle-même précipiter la maturationans en Allemagne chez les garçons », mon- sexuelle. » Loin d’être inerte, le tis-Série 11 tions aient cessé de tre l’expertise. Les hor- su adipeux se comporterait commeCette semaine Michelangelo Antonioni s’améliorer au cours des décen- mones sexuelles féminines une « glande hormonale secondai- nies les plus récentes. auraient un effet sur le développe- re », influençant la libération d’hor- le livre des Cahiers du cinéma + le DVD L’AvventuraL’expertise collective a égale- ment de l’obésité, contrairement mones comme les œstrogènes. Le ment analysé les déterminants de aux hormones masculines. Pour tissu adipeux jouerait donc un rôle la puberté, une période de modifi- autant, la préexistence d’un important, via la leptine, dans le cations importantes influencées surpoids est-elle à l’origine d’une déclenchement de la puberté. a par de nombreux facteurs et où se puberté précoce ou bien est-cePaul Benkimoun produit un pic de croissance. L’âge moyen des premières règles Des habitudes variables chez les migrants a notablement diminué, passant de 17 ans à 14 ans entre le milieu L’immigration vers les pays occi- A l’inverse, 79 % des mères du XIXe siècle et le milieu du dentaux entraîne des modifica-maghrébines et 89 % des Africai- XXe siècle. Actuellement, il est de tions des habitudes alimentaires nes allaitent leur bébé. 12 ans en Italie, 12,6 ans en Fran- différentes selon les communau-Chez l’enfant plus grand, on note ce et 13,5 ans en Allemagne, tés, indique l’anthropologue Fran- des taux élevés de consomma- confirmant une précocité crois- çoise Rovillé-Sausse du Muséum tion de sodas (84 % des enfants sante en allant de l’Europe du d’histoire naturelle dans une com- d’origine chinoise en boivent quo- Nord vers l’Europe du Sud. munication jointe à l’expertise tidiennement) et de sucre chez Moins d’études sont consacrées collective de l’Inserm. les enfants originaires du aux garçons. Le premier signe de En France, les mères asiatiques Maghreb et d’Afrique subsaha- puberté masculine – l’augmenta- allaitent peu leurs enfants : ellesrienne. Cela se traduit par l’appa- tion du volume des testicules – recourent dans 99 % des cas àrition de « pathologies des pays survient vers l’âge de 12-13 ans. l’allaitement artificiel, responsa-industrialisés (surpoids, cariesDe nombreux travaux scientifi- ble d’un développement pondéral dentaires précoces…) », note ques ont constaté une relation plus rapide.Françoise Rovillé-Sausse. ProcréationEtudesL’étude prévient toutefois Une journéeDu soja pour réduirequ’une consommation excessive pour parler d’infertilitéle risque de cancer de génistéine, notamment sous Plusieurs spécialistes de la fertili-du sein forme de complément alimen-Cette semaineté répondront aux interrogations Les femmes qui mangent réguliè- taire, peut, à l’inverse, augmen- du public, mercredi 12 mars, à rement de la nourriture à base de ter les risques de cancer du sein.Michelangelo Antonioni l’occasion de la Journée nationa-soja auraient moins de risque dele livre + le DVDle de la fertilité organisée à Paris.développer un cancer du sein, Progrès médicalL’AvventuraQu’est-ce que l’insémination arti- affirme une étude réalisée par le Les CHU fêtent€ ficielle ? Comment se dérou- Centre national du cancer deleurs 50 ansN°12 - 8,60 en plus du Monde* le-t-elle ? Qu’est-ce que le don d’ovocytes ? Quinze ateliers inte-Tokyo et publiée vendredi7 mars. Les chercheurs ont suiviA l’occasion du cinquantenairede la création des centres hospita- ractifs permettront de découvrir quelque 25 000 femmes âgées deliers universitaires (CHU), l’As- les derniers développements de 40 à 69 ans dans tout le Japonsistance publique-Hôpitaux de la médecine de reproduction et pendant plusieurs années en pre-Paris (AP-HP) propose, à l’atten- de faire le point sur les problè-nant en compte leur consomma- tion du grand public, une série mes éthiques que peuvent poser tion de soja (tofu, soupe miso, de conférences, débats, exposi- Chez vous, chaque semaine,certaines pratiques. Plus de 10 % des couples français consultentharicots fermentés appelés« natto », etc.). Résultat :tions, visites de plateaux techni-ques et de blocs opératoires afindécouvrez un grand cinéaste. pour l’infertilité. En 2005, les techniques d’assistance médicaleles femmes ayant le plus hauttaux de génistéine (une isoflavo-de découvrir la réalité du progrèsmédical. Plus de dix thématiques Chaque week-end, avec Le Monde et “Le Monde TV&Radio”.à la procréation ont permis plus ne contenue dans le soja),seront abordées, parmi lesquel-Pour plus d’informations : www.lemonde.fr/cineastesde 19 000 naissances.c’est-à-dire consommant les la prise en charge des mala- Découvrez vos privilèges abonnés en téléphonant au 0825 120 219 (0,15 €/mn) Journée nationale de la fertilité :100 grammes de tofu et 50 gram- dies chroniques, les nouvellesou sur notre site internet.mercredi 12 mars de 9 heures à 18 h 30 mes de natto par jour, ont un ris-thérapeutiques contre le cancer, *Le Monde, son supplément “Le Monde TV&Radio”, un livre et un DVD : 9,90 €, sauf le N° 1 Chaplin : 5,20 € (offre de lancement valable duau CNIT, La Défense. Entrée 10 euros.que de cancer trois fois moinsles greffes, etc. 09/09/07 au 05/12/07). Chaque élément de l’offre peut être acheté séparément à la Boutique du Monde, 80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris, ou par correspondance. Voir conditions en magasin ou sur le site www.lemonde.fr/cineastes. Offre limitée à la France métropolitaine, dans laRenseignements : tél. : 0800-17-11-30important que celles ayant le Programme des manifestations : limite des stocks disponibles. www.journeedelafertilite.com taux le plus bas. www.jubile.aphp.fr
  • 35. 0123 Mercredi 12 mars 2008&vous 35 Paul & Joe a séduit Pierre Cardin Visionnaire et pionnier, le couturier Pierre Cardin est parve- nu pendant plus d’un demi-siècle à faire partie des grands noms de la mode parisienne. Depuis son premier défilé en 1953, il a été récompensé par trois Dés d’or, et « l’esprit » Pierre Cardin dépasse les frontières de sa génération. Pour Sophie Albou, créatrice de la marque Paul & Joe, le style du maître n’a pas pris une ride. « Sa mode demeure jolie, glamour et tellement fraîche. Cardin ce n’est pas seulement la robe futuriste », explique-t-elle. Dans ses défilés, particuliè- rement appréciés des jeunes filles, elle aime introduire une ambiance de vacances. C’est dans cette même veine qu’elle a réinterprété, « pour s’amuser », quelques pièces vintage de Cardin, achetées dans une vente aux enchères. Le coutu- rier, aujourd’hui âgé de 86 ans, a apprécié et il a accepté de contracter un mariage original avec la jeune styliste françai- se. Un contrat de sept ans pendant lequel ils devraient tra- vailler ensemble pour concevoir une dizaine de modèles par saison, en série limitée. « Le temps d’un mariage », com- mente Sophie Albou, qui avait attrapé le virus de la mode lors d’un stage chez Azzedine Alaïa. a S. Ch. (PHOTO DR)Aujourd’hui Sauvegarder ses données informatiques Regarder la téléDe plus en plus puissants et accessibles, les disques durs externes offrent une sécurité supplémentaire sans grilles de programmes Notre « vie numérique » ne cher. Les sociétés spécialisées d’une connexion Wi-Fi ont fait spécial (Ethernet) qui, lui même,à un ordinateur. Une nouvellecesse de croître. Photos, dans la récupération de données leur apparition. La sauvegarde sese branche sur l’ordinateur et sur génération d’appareils multimé-musiques et vidéos pren- facturent leurintervention fait alors par les ondes. C’est le le disque dur. Le réseau électri-dias se branche sur un téléviseur C ’est Canal+ qui s’est lan-nent sans cesse plus de place dans 300 euros au minimum, un chif-cas, par exemple, avec Time Cap- que transporte les informationsgrâce à une connexion adaptée. cée la première. Depuis les ordinateurs familiaux. Pour fre qui peut facilement tripler en sule, d’Apple, qui permet une sau- de l’ordinateur au disque dur. Ces disques durs, dont les pre- mardi 11 mars, la chaînestocker ces documents, les dis- fonction de la panne.vegarde en continu des donnéesPar le même système, il est pos-miers prix se situent en dessous cryptée met en ligne Canal+ à laques durs standards livrés dansLe moyen le plus simple de se grâce au logiciel Time Machine sible de relier son disque à Inter-de 130 euros, se pilotent avec une demande. M6 suivra jeudiles machines voient leur taille prémunir contre ce genre de désa-intégré dans le système d’exploita-net via un modem spécial (un rou-télécommande. Ils permettent de 13 mars avec M6Replay. Le nou-régulièrement augmenter. Il n’est grément est d’acheter un secondtion des ordinateurs Mac. Autreteur) qui peut être une box qui per- lire sur l’écran de son salon des veau service de Canal+ permet pas rare de trouver, à un prix disque dur. Branché sur son ordi- avantage de ce type d’appareil, lesmet d’avoir accès à Internet. Le fichiers vidéo, musicaux ou des aux abonnés de regarder – via accessible, des ordinateurs équi- nateur, il permettra d’effectuer données stockées sont disponi- disque dur peut alors être accessi-photos que l’on aura préalable- Internet et sans supplément depés de disque dur de 240 gigaoc- une sauvegarde régulière de ses bles pour l’ensemble des ordina- ble n’importe où dans le monde.ment transférés sur le disque dur. prix – les émissions de Canal+ àtets (Go) tandis que les machines données. Seulement 10 % des par- teurs de la maison.L’accès est protégé par un identi- Certains modèles autorisent aus- leur guise, c’est-à-dire sans sefixes sont souvent dotées de ticuliers réalisent cette opération. Il existe un autre moyen de fiant et un mot de passe. Il est si l’enregistrement d’émissions soucier de la grille des program- 500 Go de stockage !Pourtant, acheter un relier un disque dur aux ordina- même possible de donner l’accèsde télévision. Les disques durs mes de la chaîne cryptée. ToutesDe quoi accumuler dedisque dur revient teurs de la maison : le courant por- à son disque à plusieurs membres multimédias connaissent un suc- les émissions, séries, documen- multiples fichiers puis- Acheter un disque moins cher que de récu-teur en ligne. En branchant un de la famille ou amis. cès croissant, ils représenteraient taires ou compétitions sportivesqu’une photo « pèse » dur revient pérer les données suradaptateur sur les prises électri-Autre nouveauté, les disquesprès d’un quart des ventes. a seront disponibles après leur dif-environ 20 Mo et qu’un moins cherun appareil défectueux.ques on peut y connecter un câbledurs ne se relient plus forcémentJoël Morio fusion à l’antenne à l’exceptionfilm en format stan- que de récupérer Les premiers prix se des films français et des mat-dard occupe les données situent sous la barre ches de la Ligue 1. Les program-750 mégaoctets (Mo). sur un appareil des 100 euros tandis mes pourront être vus trois fois Le disque dur, orga- défectueuxque la capacité de stoc- durant un mois après leur pre-ne essentiel d’un ordi- kage ne cesse d’aug- mière diffusion. Dans quelquesnateur, peut cependant connaître menter. Des disques de 1 téraoc- mois, Canal+ à la demande serades défaillances. Il est composé tet (1 To équivalent à 1 000 Go) aussi accessible sur le câble, le de quelque 200 pièces mécani- sont désormais disponibles pour satellite ou l’ADSL.ques dont certaines ont l’épais- environ 300 euros.Même principe pour seur d’un ongle. Il est donc sensi-Ces gros disques durs peu- M6Replay qui donne accès, via ble aux chocs, aux élévations de vent être composés de deux dis- Internet, aux émissions de la températures et autres variations ques. Cette configuration per- chaîne. « Quatre-vingt-dix pour du courant électrique. Du coup – met de sauvegarder sur le deuxiè- cent des programmes diffusésmême si les fabricants assurent me les données de l’ordinateur entre 18 heures et minuit sur que ce chiffre n’est pas élevé – les stockées sur le premier. Si un M6 » pourront être téléchargéspannes sont fréquentes. C’est des disques durs vient à tomber gratuitement pendant unealors tout une vie numérique qui en panne, les données seront tou- Dès le 14 mars, le CD-livret de Beethoven : semaine après leur retransmis-disparaît.jours accessibles. Concertos pour piano nos 4 et 5 « l’Empereur » sion sur M6, indique la chaîne.Car les informations inscritesUn disque dur peut également Seuls manqueront les films et sur un disque dur ne peuvent pas servir à sauvegarder les donnéespar Wilhelm Kempff certains matches de football. a toujours être récupérées. Et, lors- contenues sur plusieurs ordina- que c’est possible, cela revient teurs. Des disques durs équipés en plus du Monde et du Monde 2.G. D.€*La maison préfabriquée d’Ikea 4,95 en plus du Mondedébarque en Grande-Bretagne La firme suédoise profite de la pénurie de logements bon marché E lle se veut compacte, bon de l’ameublement ont été inaugu- Maison Phénix s’emploient à marché et fonctionnelle,rées à Gateshead, dans le nord-renouveler le marché de la mai- mais il n’est pas obligatoire est de l’Angleterre. La première son économique et préfabriquée. de la monter soi-même : la mai- tranche porte sur 36 logements.C’est en 1996 qu’Ikea s’est asso- son Ikea arrive en Grande-Breta-84 autres doivent suivre, avec l’ob- cié à la major suédoise du BTP gne. Après la Suède, la Norvège etjectif de livrer 500 habitations Skanska pour concevoir des mai- le Danemark, où plus de par an d’ici 2009. sons individuelles et des résiden- 3 500 logements sont déjà sortis Aucunecommercialisation ces collectives d’appartements de terre, les premières résidencesn’est pour l’instant prévue en censés répondre à la pénurie deOriginal Image Bit Processing. préfabriquées du géant suédoisFrance, où des acteurs comme logements bon marché. Le systè- Plus de présence, pureté du timbre,me constructif, baptisé BoKlokmeilleure définition spatiale.(« bien vivre »), utilise largementle bois et la préfabrication en usi-ne, avec des adaptations de styleselon les pays.Les prix aussi varient. En Gran-de-Bretagne, il faudra débourser130 000 euros pour un studio,200 000 euros pour une maison Les plus grands compositeursavec trois chambres. La firme sué-doise veut donner la priorité auxménages à faibles revenus. Elle a par les meilleurs interprètesconclu un partenariat, en Grande-Bretagne, avec une associationPour plus d’informations : www.lemonde.fr/DG et au 0825 120 219 (0,15 € TTC / min)spécialisée dans le logementsocial, Home Group. Et, devant* Collection Le Monde & Deutsche Grammophon : à partir du 11 janvier, chaque vendredi chez votre marchand de journaux avecl’afflux des demandes, prévoit d’or-Le Monde daté du samedi et son supplément Le Monde 2. En plus du prix du journal et de son supplément, le numéro1 Beethoven : 1 € ; le numéro 2 + le numéro 3 : 4,95 € ; chaque numéro suivant : 4,95 €. Chaque CD et son livret peuvent êtreganiser un tirage au sort pour dési-achetés séparément à la boutique du Monde – 80, bd Auguste Blanqui – 75013 Paris ou par correspondance. Offre valable engner les futurs propriétaires. aFrance métropolitaine et dans la limite des stocks disponibles.Ikea veut donner la priorité aux ménages à faibles revenus. DRGrégoire Allix
  • 36. 36 Météo & Jeux 0123 Mercredi 12 mars 2008 Mercredi 12 marsLe 12.03.2008 EN EUROPEDANS LE MONDEEn Europe12.03.2008 12h TU985 Très variable selon Lille Lille 7° 3°Températures Amsterdam faible pluie Athènesorageux8 14 199 AlgerAmman beau temps ensoleillé106 19 21à l’aubeBangkokéclaircies 24 34 les régions 80 km/h11° 15° et l’après-midi Belgrade Berlinéclairciesfaible pluie671612BeyrouthBrasilia éclaircies averses éparses 19 11 17 25ReykjavikReykjavik Amiens Bernepluvieux8 10Cherbourg8°7° Bratislava pluvieux Bruxellespluie éparse69 1110Buenos Aires éclairciesDakarbeau temps1417 22 28 D70 km/h 11° Rouen 10° Budapest pluvieuxDjakarta averses modérées 25 32 Oslo HelsinkiSt-Pétersbourg 7° 6 10 9°MetzBucarest Dubaibeau temps 22 29 Stockholmensoleillé7 18 985 Caen 10° 11° 8° Copenhague faible pluieHongkong beau temps 16 22Brest7° PARIS Châlons- 10°9° en-Champagne Dublin couvert7399 Jérusalem ensoleillé520DRiga Moscou 7°10°StrasbourgEdimbourg faible pluie 2 7 Kinshasa faible pluie 22 26Edimbourg975 Copenhague11° Rennes12°10°Helsinki faible pluie3 5 Le Caire beau temps 827 9°Orléans11°Istanbul très nuageux 10 18Mexico éclaircies 7201005DublinMinsk Kiev Montréal très nuageux -4 1 Berlin12° 10° éclaircies1 13 AmsterdamVarsovie La Valette beau temps 10 16Nairobiensoleillé 14 29Londres12°Dijon Lisbonne New Delhi très nuageux20 28Bruxelles Prague Besançonbeau temps 11 17KievNantes9° Ljubljanaaverses éparses 5 13New York très nuageux 29 1015 10° 12° 9°Londrestrès nuageux9 10Pékinensoleillé-1 17 ParisMunichVienneBudapest 12° Poitiers 11°Luxembourg forte pluie10 8 Pretoria ensoleillé 15 27Berne Odessa50 km/h 10° Chamonix Madrid ensoleillé7 16Rabatbeau temps 8201020 Milan Zagreb 12° Moscou pluie et neige0 4 Séoulaverses éparses -418Clermont- 3° NicosieSingapourforte pluie24 26 BelgradeBucarest Ferrand Lyon 9°éclaircies 11 20 Limoges7° Oslo pluie et neige5 5 Sydney beau temps 18 30 Sofia11° 13°Prague pluvieux5 9 Téhéranéclaircies 10 19Barcelone Rome8° 102513°Reykjavik neigeux0 3 Tokyotrès nuageux 89Istanbul 11°Grenoble Riga faible pluie5 7 Tunisbeau temps 920 Madrid 7°Rome Washington éclaircies 09LisbonneAnkaraensoleillé8 17BordeauxBordeaux11°12°Sofiaéclaircies Stockholm faible pluie75147 OUTREMER A Séville Alger Tunis DAthènes 20 km/h 14° Tallin faible pluie4 6 Cayenne ensoleillé24 28 AAnticycloneD Dépression Tirana ensoleillé8 16Fort-de-Fr. ensoleillé20 27RabatBeyrouthNice Varsovie faible pluie711 Nouméaaverses éparses 22 30 Front chaudFront froidTripoli ToulouseMontpellier9° Vienne Papeete averses éparses 24 30 OcclusionThalwegJérusalem Biarritz10°16°10°18° Marseille10° Vilnius Zagrebpluvieuxfaible pluie64148 Pte-à-PitreSt-Denisbeau tempsaverses éparses2022 26 27< -10° -10 à -5° - 5 à 0°0 à 5°5 à 10° A10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° >35°Le Caire12° éclaircies5 1717° 18°PerpignanAjaccio Dans le monde Après des inondations catastrophiques, les orages menaceront toujours Rio de Janeiro 12° 70 km/hSt-Pétersbourg 9°Anchorage 20° 2°16° -4°Vancouver 4°Omsk -9° Irkoutsk< -10° -10 à -5° - 5 à 0° 0 à 5° 5 à 10°10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° >35°1°Québec Paris 9°-6°-7° 3°-6°12° 6° -6°-1°Vladivostock LEVER: 07h08LEVER: 08h48BarceloneSTE-JUSTINEChicago13° Ankara-8° -4°6° Bagdad4° COUCHER: 18h51COUCHER: 00h2120°Kaboul7°COEFF. DE MARÉE: 89 5° Tripoli 13° 20° Los Angeles 15° Shanghai PARIS PARIS12° 17°Marrakech 10°30° 2°Miami 10°23° 24°18°Riyad Karachi19° Honolulu25° En France 18° Khartoum11°31°24° Hanoi32°18° Mercredi, les pluies qui concerneront toute la moitié nord en début de matinée, se 25°Managua18° 29°20°42° décaleront sur un axe allant de l’Aquitaine au Massif central et aux régions de l’est en fin de Cumul pluviométrique31°Caracas20° Abidjan Yaoundé 19°Kuala Lumpur journée. Toutes les régions situées au nord de la Loire retrouveront donc un ciel plusle 12.03.2008 30°22°30° 27°23°28°> 50 mm Port Moresby changeant avec des éclaircies, des nuages et quelques averses s’atténuant Lima 25° progressivement. Les précipitations seront abondantes au nord des Alpes et sur le Jura.15-50 mm 22°La Paz33° 23° 4°Antananarivo Les régions méditerranéennes conserveront un temps sec et bien ensoleillé, surtout près 5-15 mm 7° Rio de Janeiro13°Alice Springs20°22° de la mer où le mistral et la tramontane seront assez soutenus. 1-5 mm30° 17° Auckland Auckland 33°Santiago du Chili17°Le Cap 11° 16° < 1 mm22° Jeudi Jours suivants 24°22°7° Région VendrediSamedi Dimanche7° 11° 9°6° 3° Météorologue en direct 12° Nord-Ouest6°15° 12°11°au 0899 700 703 12°5°9° 7° 6° (1,34 € l’appel + 0,34 € la minute) 11° Ile-de-France6° 15°12°11° 7 jours/7 de 6h30-18h 14°5°6°6° 5° 6° Service proposé par MeteoNewsParis-Manchester Nord-Est 12° 13° 14°13° 9°en partenariat avec Le Monde5 vols par jour8° 18° 7°8° 5° Sud-Ouest21° 15°13° 10°www.airfrance.fr 17°10° 8° 5°8° 6°18°16°Sud-Est http://www.meteonews.fr19° 17°14° MOTS CROISÉS Nº 08 - 062 SCRABBLE ® N˚576SUDOKU Nº 730Solution du no 72912 3456 7 8 9 10 11 12 13 14 15 7 25 43 1 6 8 9 Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr189 38 72 6 1 4 5 1 46 89 5 7 3 2 A 12345 678 9 10 1 1 1242 9 2 83 56 4 9 7 1 B H 6 19 27 3 8 5 4 IC A 614 5 74 91 8 2 6 3 8 61 34 2 5 9 7 IID L 8 3 4 9 52761 5 8 7 9 4 3 1 2 8 6E E 546 III Facile F N IV82 9 5e Compl´tez toute la G E grille avec des chiffres allant de 1 ` 9.
  • 37. 0123 Mercredi 12 mars 2008Ecrans37 Télévision Les programmes télévisés 2007 analysés et critiqués Tasmin Little ouvre de nouvelles Vu&commenté C’est une somme annuelle qui n’a pas d’équivalent et le fruit d’un tra- voies à la musique classique vail colossal de critiques passion- nés. Télévision française, la saison 2008 vient de paraître aux Edi- Internet La violoniste anglaise propose son dernier « L’embrouille enregistrement, « The Naked Violin », en téléchargement gratuit tions de l’Harmattan (432 pages, 35 euros). Coordonné par Chris- tian Bosséno, cet ouvrage analyse par voie de courrier »P 300 programmes de télévision (fic- lus de 250 000 visites sur Concerto de György Ligeti. Sur Chine, où la carte de crédit n’est pas tions et documentaires en premiè-le site Internet d’une inter-son site, l’auditeur a le choixtrès répandue ». Dominique Dhombres notre projet, avec nos alliances à re diffusion) diffusés entre septem- prète de musique classi- entre trois modes de télécharge-Même si ce projet n’engendre gauche, et clairement dans une F bre 2006 et fin août 2007. Toutes que : un record ! Depuis le 14 jan- ment. « Il y a différentes tailles deaucun bénéfice financier direct,rançois Hollande ne veutopposition à la politique de Nicolas ces œuvres de création sont assor-vier, la violoniste Tasmin Little fichiers, permettant de contenterles retombées ne sont pas minces. pas d’alliance nationaleSarkozy, ils seront les bienvenus », ties de leur fiche technique. Enpropose son dernier enregistre- ceux qui aiment la très haute défini-A commencer par la médiatisa- entre le Parti socialiste et le expliquait-il. ouverture, une chronologiement en téléchargement gratuit. tion, mais aussi ceux qui souhai-tion, qui a contribué à accroître la MoDem. Il est seulement prêt à En clair, la stratégie au cas par détaillée retrace les faits mar-« J’ai voulu montrer que les musi-tent un téléchargement rapide », notoriété et l’image de la violonis- des accords locaux, au cas par cas est maintenue. Quant à quants de la télévision, suivie des ciens classiques vivent avec leur précise la violoniste. te. Tasmin Little remarque égale-cas, dans certaines villes et sous savoir qui décide au Parti socialis- notices nécrologiques des person- époque, explique l’artiste. On peutment que son expérience a suscitécertaines conditions.te et quelle est la consigne pour nalités du petit écran disparus utiliser l’incroyable pouvoir d’In- Forte médiatisationun véritable débat au Royaume- Ségolène Royal tenait un toutle second tour des municipales, entre septembre 2006 et ternet pour transmettre au plusCe qui a créé une polémique Uni, concernant l’importance deautre discours, dimanche soir, la réponse va tellement de soi aux août 2007.grand nombre une image positive dans l’univers feutré de la musi-la musique classique et son ensei- sur France 3. Elle regrette tou- yeux de l’intéressé qu’il n’éprou- de ce genre musical. »que classique, c’est l’accès gratuit gnement aux enfants. « Je réflé- jours son rendez-vous manqué vait pas le besoin de préciser Internet Au programme de son album, à ces téléchargements. En novem- chis maintenant avec des membres avec François Bayrou entre les davantage. « Il y a autant de posi- Facebook en françaisintitulé The Naked Violin, figu-bre 2007, la célèbre cantatricedu gouvernement britannique pour deux tours de l’élection présiden- tions du MoDem qu’il y a de villes Le site communautaire Facebookrent la Troisième Partita de Jean-Barbara Hendricks avait déjà voir comment la musique classiquetielle. Il y avait de la lumière dansen France », disait-il encore. A est disponible en version française Sébastien Bach, la Troisième Sona-expérimenté la diffusion par pourrait être utilisée pour enrayerl’appartement parisien de ce der-Marseille, précisément, au depuis lundi 10 mars. Cette nouvel- te, dite « Ballade », d’EugèneInternet, mais proposait, à l’ins- la délinquance. »nier, mais il ne l’avait pas laissée moment même où se déroulait le version vise à répondre auxYsaÿe, ainsi que les Variations tar du groupe de rock Radiohead,Décidément entreprenante, lamonter… François Hollande n’al’entretien, on apprenait que le attentes des 1,4 million d’internau-Luslawice du compositeurque les auditeurs rémunèrent l’al- violoniste Tasmin Little se dédiemanifestement aucune nostalgie candidat socialiste Jean-Noël tes français qui utilisent le site com- contemporain Paul Patterson. Ce bum à leur convenance. Pour Tas- à présent à la direction d’orches- de ce genre. Le premier secrétai-Guérini venait de faire alliance munautaire. Facebook espère éga-répertoire en solo révèle le jeu sen- min Little, qui a enregistré vingt-tre. Jouer, diriger et superviserre, pour quelque temps encore, avec Jean-Luc Bennahmias, un lement attirer les publicitaires. Lesible et puissant de la violonistetrois CD « physiques », « la bar-ses enregistrements : peut-être le du PS était lundi soir l’invitéancien des Verts passé au site a été traduit en une seule jour- anglaise, qui a été notamment rière financière dissuade de nom-nouveau modèle du musicien d’Audrey Pulvar, dans le MoDem. « Je préfère des fusions née avec l’aide de 4 000 internau-remarquée en 2003 lors d’unebreuses personnes d’écouter de laclassique. a « 19-20 » de France 3. « Vousde liste sur des projets politiques tes français. Chacun proposait destournée avec l’Orchestre Philhar- musique classique. De plus, monAntoine Pecqueur avez ironisé sur ce que vous avezplutôt que la lettre de Nicolas traductions puis votait pour choi-monique de Berlin, dirigé par enregistrement a été téléchargé appelé l’appel au secours de l’UMP Sarkozy qui arrive sur le bureau de sir les plus appropriées. Simon Rattle, où elle jouait le dans certains pays, comme la www.tasminlittle.org.ukau MoDem. Vous avez affirméJean-Claude Gaudin à la veille qu’il n’y avait pas de stratégie d’al- d’un scrutin. Je préfère la clarté liance entre le PS et le MoDem. Ce politique à l’embrouille, y compris Mardi 11 mars n’est pas tout à fait ce que nous apar voie de courrier », expliquait dit Ségolène Royal hier. François Hollande. Le président On comprend mal. Qui décide au de la République promet en effetTF1France 2 France 3Canal +Arte M6 Parti socialiste et quelle est la consi- monts et merveilles à Marseille, gne ? », lui demandait-elle. Ladans une lettre datée du 6 mars, 20.5020.5020.50 20.5021.00 20.50journaliste était bien placée pour mais rendue publique seulement Les Experts, Miami.Chez Maupassant. K-19, le piègeHard Candy Le Monde selon Monsanto.Pékin Express, pointer cette différence. Elle lundi. « La capitale française de Disparitions 0 CrimesAux champs. Le Petit Fût Série des profondeurs Film David Slade. Avec Documentaire. Marie-Monique la route des Incas.avait participé dimanche soir àl’Union pour la Méditerranée s’ap- sur le campus 0 Pirates(S2, 3 et 4/8). Avec MarianneFilm Kathryn Bigelow. AvecPatrick Wilson, Ellen Page,Robin (Fr. - Can., 2008) d. Episode 8 Perdus au milieu l’entretien en duplex avec Ségolè- pellera Marseille », écrit Nicolas de l’Atlantique 2 Série (S3, 1,Basler ; Tsill