Tendances social media 2016 - kantar media

  • Published on
    16-Apr-2017

  • View
    1.187

  • Download
    1

Transcript

  • TENDANCES SOCIAL MEDIA

    2016

  • Marie Doll est responsable de la stratgie de contenu et du digital chez Kantar Media. Elle intervient galement lESP - Ecole Suprieure de Publicit - en stratgie digitale.

    Crer et diffuser un contenu au bon endroit, au bon moment, sous le bon format, est loin dtre une mince affaire. Surtout lorsque cela concerne lunivers des mdias sociaux en proie un perptuel big bang : toujours plus dadeptes, de rseaux, de technologies

    Comment faire la diffrence ? Aprs le Dark Social, le Snackable Shopping ou les Wearable Tech abords en 2015, quelles nouveauts marqueront lanne venir ?

    Chez Kantar Media, nous avons slectionn dix tendances surveiller de prs, commentes et tayes par des experts du digital.

    Une certitude : les mdias sociaux continueront occuper une place centrale dans les stratgies marketing et communication des marques.

    Bonne lecture !

    A propos des auteurs

    Introduction

    #1 #2

    #9

    #3

    #45#

    6#

    #10

    #7#8

    Mathilde Audenaert est chef de projet en marketing et communication chez Kantar Media. Elle est galement consultante en dveloppement de contenus auprs de structures publiques et prives.

    Paid, Owned, Earned SOLD !

    UX Advertising : la publicit vectrice de valeur

    La rvolution phygitale

    Ce contenu sautodtruira...

    Je clique donc je suis

    Merci pour ce moment

    Vidos : du mini au micro

    My Data is rich

    La mtamorphose des Notifications Push

    Facebook, lagrgateur de votre quotidien

    2 3

    https://twitter.com/MarieDOLLEhttps://www.linkedin.com/in/mariedollehttps://www.linkedin.com/in/mathildeaudenaert

  • Dmarrons cette anne 2016 par une tendance mergente venue tout droit de Chine, l mme o le web social est rput pour son dynamisme. Au-del de la multiplicit des acteurs et des pratiques, la caractristique de ce march tient surtout ltroite connexion entre le-commerce - vritable phnomne de socit - et les mdias sociaux.

    En effet, les rseaux sociaux made in China intgrent dj communment les solutions dachat direct. Une tendance fort potentiel de conversion conomique lorsque lon sait que WeChat permet aux marques de crer des vitrines virtuelles au sein desquelles effectuer son shopping. Et ce, sans quitter lapplication pour finaliser lachat.

    Les sites marchands, quant eux, sont considrs comme tant de plus en plus sociaux. A limage deBay ou Amazon, les clients dAlibaba, leader chinois du e-commerce, ont la possibilit de commenter leurs achats passs ou venir.

    Love from the stars - Yves Saint Laurent

    Sur Alibaba, certains revendeurs ne se sont pas contents dutiliser le descriptif fourni par la marque Yves Saint Laurent pour promouvoir le rouge lvres n52 : ils y ont ajout des captures dcran issues dune sitcom chinoise en vogue o lactrice principale arbore une bouche supposment maquille avec le produit. Cette illustration a gnr un vrai buzz les revendeurs ayant diffus cette information sur le rseau social Weibo et une rupture de stock du rouge lvres en question. Il aura fallu un dmenti de la part dun influenceur non, lactrice na pas t maquille par la marque ! - pour que les ventes reviennent la normale.

    #1

    Que faut-il en retenir ? En France, les marketplaces auraient gnr un chiffre daffaire dun peu plus de deux milliards deuros en 2014, sancrant progressivement dans le paysage du e-commerce. Ce nouveau Retail Generated Content ou RGC - en rfrence au User Generated Content ou UGC, dj trs influent dans le e-commerce - devrait donc se dvelopper rapidement dans les marchs occidentaux.

    Paid, Owned, Earned SOLD !La puissance ditoriale des marketplaces

    Cette dernire se doit donc dtre vigilante sur ces contenus crs et dploys par les revendeurs afin de dterminer leur impact sur la perception et la vente dun produit. En effet, les revendeurs ne prsentant pas toujours une offre avec le mme positionnement, il revient la marque-mre de collaborer avec eux pour crer un buzz unifi et en tirer profit : les codes de communication utiliss par les consommateurs et les revendeurs sur les rseaux sociaux pourraient ainsi se retrouver dans le message officiel de la marque, signe dune proximit forte avec son audience.

    Les magasins peuvent tre petits mais ils crent beaucoup de buzz et reprsentent, pour certaines marques de mode, 40 ou 50% du buzz total. Ce buzz nest pas du spam car les contenus sont rellement informatifs et utiles. Cest un contenu qui duque et influence la perception des consommateurs sur le produit.

    Sam Flemming, fondateur et PDG de Kantar Media CIC Shangai.

    Car si les annonceurs ont intgr le modle Paid-Owned-Earned, ce quatrime mdia - que lon pourrait qualifier de Sold - sinscrit hors du primtre de contrle de la marque.

    Dans un march plus expos la contrefaon et o les frais de retour sont rarement offerts, les consommateurs tiennent sassurer de recevoir le bon produit, au bon prix. Do de nombreux changes en ligne voire hors ligne avec le vendeur avant de procder lachat. De quoi flouter les frontires entre social et shopping. Mais nous nous sommes aperus que les consommateurs en Chine ntaient plus les seuls crer le buzz : les vendeurs au sein des marketplaces deviennent eux aussi de puissants pourvoyeurs de contenus. Les vendeurs de-commerce, en particulier ceux avec des magasins de petite ou moyenne taille sur Taobao ou WeChat, reprsentent un nouveau terrain dexpression et dinformation. Certains de ces magasins sont des distributeurs officiels, mais beaucoup ne le sont pas. Ils engagent avec les consommateurs et font la promotion de leurs produits sur les mdias sociaux en publiant leurs propres contenus. Il ny a aucune garantie quant la vracit de ces informations et elles chappent gnralement au contrle de la marque.

    4 5

  • 1,54 milliards : le nombre dutilisateurs actifs de Facebook. Un chiffre vertigineux et pourtant en-dessous de la ralit puisque WhatsApp et Instagram cumulent eux deux plus de 900 millions dutilisateurs actifs et appartiennent galement au conglomrat Facebook. La porte de la marque est donc bien plus importante quelle ny parait.

    #2

    Que faut-il en retenir ? Facebook vise offrir ses utilisateurs mobiles des notifications plus personnalises, notamment en rapport avec les actualits et informations locales. Dun rseau utile , Facebook devrait tendre son emprise en devenant un outil omniprsent dans le quotidien de ses membres.

    Laudience est le nerf de la guerre sociale

    Facebook, lagrgateur de votre quotidienLomniprsence programme

    dinformation de rfrence mais galement un assistant virtuel en agrgeant toutes les informations utiles en un seul et mme endroit.

    Dans les mois venir, Facebook vise devenir un outil indispensable. Un souhait dj exprim par son fondateur, ce dernier ayant compar dans une interview la situation de Facebook celle de llectricit, savoir un utilitaire omniprsent.

    Une tendance confirme par ltude Connected Life de TNS qui montre que, quelle que soit la catgorie dge - 12/24 ans, 25/34 ans, 35/44 ans ou 45/54 ans -, Facebook reste, de loin, le rseau social prfr des Franais pour sinformer.

    ses diffrentes plateformes sociales, a permis au groupe Facebook de mieux montiser les applications.

    2015 a engag une nouvelle rvolution : Mark Zuckerberg a entrepris de redorer limage de Facebook, rseau phare de son empire. Une opration sduction faisant la part belle la protection des utilisateurs : notifications anti cyber-attaques, alertes de signalement lencontre des comportements suididaires...

    Facebook a t le premier rseau placer les notifications au cur de son service et les utiliser pour fidliser ses membres. En 2016, il compte poursuivre dans cette direction grce une refonte complte de son centre de notifications pour ses applications mobiles. Actualits, mto, programmes TV ou encore golocalisation damis proximit : le ciblage et la personnalisation seront la cl de vote de cette nouvelle structuration des alertes. Lobjectif : devenir une source

    Pour survivre, il est indispensable de conserver et daccrotre son quota dabonns tout en sachant se renouveler en permanence. En 2012, lorsque Marck Zuckerberg saperut que sa marque risquait de sessouffler face des rseaux toujours plus jeunes, toujours plus cools , il dploya dans la foule une politique de debranding, passant dune logique de rseau unique une stratgie de conglomrat social. Souvenez-vous : ses acquisitions de lpoque - dont Instagram, WhatsApp, Oculus VR et ProGeo OY - continurent fonctionner comme des apps autonomes, sans lien apparent avec Facebook.

    Une faon astucieuse de se diversifier tout en morcelant les activits en usages, en somme, lart de segmenter pour mieux rgner. Rsultat : de nombreux utilisateurs qui avaient quitt Facebook pour dautres rseaux jugs plus tendance sont en fait rests dans lunivers Facebook sans mme le savoir Par ailleurs, le croisement entre

    6 7

  • Mais attention ! Lintelligence de la data reste le matre-mot et NiemanLab blog ddi aux tendances dans le journalisme - nhsite pas pointer du doigt ces marques qui font une utilisation douteuse de leur data dans leurs dispositifs RP.

    La vague de donnes bullshit est en hausse, et maintenant cest notre tour de comprendre comment ne pas tre balay par ce raz de mare

    A wave of P.R. data, Jacob Harris, blog Nieman Lab

    Bien plus quun effet de mode, le Big Data est aujourdhui une tendance de fond. Les marques prennent peu peu conscience de la valeur de leurs donnes et des usages quelles peuvent en tirer, notamment dans le domaine de la communication et du marketing.

    Cette data propritaire leur offre une source dinspiration concrte et autant de sujets de contenu partager avec leurs audiences. Ce nest pas pour rien quune nouvelle gnration de communicants voit le jour et grossit les rangs des entreprises et des agences : bienvenue aux Data Storytellers ! Leur mission ? Analyser les donnes internes dune marque et en tirer le meilleur pour gnrer un contenu engageant susceptible dalimenter des dispositifs RP denvergure.

    Et lorsque la data se transforme en contenu de marque, elle peut tout fait sinscrire dans une stratgie cross-media. Des chiffres-cls sur Twitter aux 4x3

    mettant lhonneur une tendance chiffre, il ny a de limite que la crativit des Data Storytellers. Les consommateurs sont friands dinformations sur les marques, surtout lorsque celles-ci sinscrivent dans un dispositif de narration multimdia associant images et vidos.

    Vive le branded data content !

    Nombreuses sont les marques ne pas se contenter dun one shot en dveloppant de vritables stratgies autour du data content. Cest le cas de Spotify qui a lanc Spotify Insight Data, une plateforme danalyse de big data musicale destination des journalistes, blogueurs, professionnels du secteur ou simples passionns. Chaque article se base sur des millions - voire des milliards - de donnes impliquant algorithmes, recherches scientifiques et big data. A la cl, des contenus pour comprendre comment un son devient un tube, dcouvrir les mots associs aux musiques ou encore lanatomie dun hit.

    Le classement des villes de France qui achtent des livres - Amazon

    Amazon a publi pour la deuxime anne conscutive son classement des 20 villes de plus de 100 000 habitants o on lit le plus de livres achets sur Amazon. Suivant cette logique de data transforme en contenu de marque, le Gouvernement lui-mme a ft le cap de ses 200 000 followers en publiant leur portrait-robot sous forme dinfographie.

    #3

    Que faut-il en retenir ? Le contenu de donnes devrait connatre un temps fort en 2016 et dans les annes venir. Mais If Content is King, Quality is Queen disent les Amricains : les marques devront veiller la qualit de leur data storytelling, au risque de crer le bad buzz.

    My Data is richValoriser la data de marque pour nourrir des dispositifs RP

    8 9

  • Que faut-il en retenir ? Les Notifications Push vont se mtamorphoser. Dune utilisation dstructure et de masse, elles tendent devenir plus cibles, personnalises et prcises dans leur contenu et leur mode de transmission, notamment grce aux volutions technologiques.

    Sans doute les pratiquez-vous dj : les push de notification sont de petits messages dalerte envoys par un serveur un utilisateur via une application mobile. Ils permettent dapporter une information instantane ou de dclencher une session utilisateur.

    Ces Notifications Push constituent leldorado du marketing mobile. En effet, leur impact sur lengagement des utilisateurs savre excellent : une application disposant de notifications actives verrait son taux douverture amplifi de 80%, selon la socit Loyalitics. Et irait mme jusqu + 280% pour les apps de-commerce.

    Tous les rseaux sociaux utilisent r g u l i re m e n t d e s N o t i f i ca t i o n s Push et, limage de Facebook qui souhaite professionnaliser son centre de notifications, il y a fort parier que ces alertes gagnent en sophistication dans les mois venir.

    #4 La mtamorphose des Notifications PushLa good vibe des technologies haptiquesAllons mme plus loin et envisageons ces pushs comme le futur de lemailing en leur attribuant toutes les spcificits dun courriel : listes blanches et noires, bote de rception prioritaire, filtres, dossiers, rapports de spam, fonctionnalits dAB testing

    terme, ces notifications devraient galement permettre dintgrer des contenus multimdias riches tels que des fichiers audio ou des images. Le tout, facilit par lessor des objets connects - voir les tendances Social Media 2015 - faisant appel de nouvelles technologies denvergure. Google Glass ou montres Android Wear : autant de faons dafficher des notifications sous les yeux ou au poignet des utilisateurs. Des usages rendus bel et bien rels par des procds haptiques bass sur le sens du toucher. Il en va de mme pour lApple Watch qui devrait traduire les alertes par des vibrations multiples et diversifies.

    Ces interfaces devraient ainsi enrichir la grammaire gestuelle introduite par les crans tactiles et gnrer, dans la foule, de nouveaux modes dinteraction. De plus, ces technologies pourraient inaugurer des interfaces qui ne ncessiteraient plus de focaliser lattention visuelle de lusager et diminueraient donc les ruptures avec les activits de la vie courante.

    La rvolution des notifications sollicitations intimes et permanentes - ne fait que commencer.

    Enrichir la grammaire gestuelle introduite par les cranstactiles

    10 11

  • UX Advertising la publicit vectrice de valeurStop la publicit intrusive !

    A lheure o loffre et les formats publicitaires se caractrisent par leur omniprsence et leur varit, une tendance se dessine : celle de canaux et contenus promotionnels entirement repenss.

    Face aux bannires et aux pre-rolls que les internautes fuient comme la peste, les rseaux sociaux tendent favoriser le native advertising, souvent qualifi de publicit nouvelle gnration dont lambition est de remettre lutilisateur au centre du dispositif publicitaire. Ces messages ont la particularit dtre plus qualitatifs et mieux intgrs au contexte du mdia. Lobjectif ? Gnrer des leviers dengagement entre lannonceur et ses consommateurs.

    Mais le revers de la mdaille existe car ces contenus sponsoriss - qui restent de la publicit - peuvent rebuter les internautes. Le dilemme de la montisation se pose galement : comment intgrer la publicit rmunratrice sans pour autant faire fuir ses utilisateurs ?

    Les publicits cool - SnapchatChez Snapchat, le respect de lutilisateur est au cur des proccupations. Le rseau emblmatique de lphmre laisse ainsi le choix ses audiences de consommer ou non une publicit, la faon dun opt-in. Les prmices dune publicit cool selon les termes de son PDG Evan Spiegel, et une stratgie qui semble porter ses fruits. Daprs ltude Connected Life de TNS, 56% des utilisateurs de Snapchat changent quotidiennement avec une marque via la plateforme.

    #5

    Que faut-il en retenir ? La publicit en ligne intgre de plus en plus lexprience utilisateur - User ex perience ou UX - au cur de ses stratgies sociales. Elle en tire mme une nouvelle dnomination : lUX Advertising. La marque doit sexprimer comme une personne et respecter la communaut. On doit retrouver une marque comme on retrouve un ami ou quelquun de sa famille. La publicit doit tre intgre et ne doit pas perturber lutilisateur. Cdric Atlan, Facebook Creative Shop

    La start-up Feeligo - en partenariat avec plusieurs rseaux sociaux - a dvelopp son offre publicitaire grce un format discret mais nanmoins bien prsent : le brand sticker. Feeligo dveloppe en effet des autocollants digitaux sur-mesure qui simprgnent de lunivers de la marque et sont mis disposition gratuitement au sein des plateformes sociales. Une technique qui vise proposer aux annonceurs

    datteindre leurs audiences au sein despaces de conversation privs - tchats, messageries prives des rseaux sociaux, forums -, l o les bannires publicitaires sont souvent mal perues voire bloques. Un exemple ? La dclinaison de stickers reprsentant des lapins Duracell amoureux, excits ou paniqus, utiliss 20 millions de fois lhiver dernier.

    Le sujet est dautant plus dactualit que nous assistons au dveloppement massif des bloqueurs de publicit, de type Adblock. Daprs une tude Adobe et Page Fair, le nombre dinternautes utilisant ces adblockers aurait augment de 41% ces 12 derniers mois. Un phnomne qui fait trembler les rseaux sociaux qui, pour la plupart, basent leur modle conomique sur la gratuit et comptent donc sur les revenus publicitaires pour subsister.

    Pour tcher de rpondre ces problmatiques, des cellules spcialises ont vu le jour chez YouTube (Zoo), Twitter (Brand Strategy) ou encore Instagram (Creative Shop). Leur vocation est de conseiller gratuitement les marques dans la conception de formats publicitaires non intrusifs, adapts aux usages, codes et spcificits de chaque rseau social. En 2014, Zoo a ainsi imagin pour la marque italienne Fendi le premier dfil film par des drones et diffus en direct sur YouTube.

    12 13

  • Que faut-il en retenir ? La vido gagne du terrain au travers de nouveaux outils mais aussi dinnovations au sein des rseaux sociaux existants. Elle se raccourcit et sert toujours plus la personnalisation dune entit en allant plus loin quune simple image. Les marques vont devoir sadapter et rflchir des stratgies vido snackables. Les supports visuels statiques seront amens potentiellement voluer en micro-vidos en faisant appel des techniques varies telles que le cinmagraphe permettant dajouter un dtail anim un contenu fig.

    Si une image vaut 1 000 mots, que dire de la vido ? Riche en informations, divertissant, dynamique, captivant : le format vido se confirme comme tendance - cl du Social Media. En tmoigne le lancement, dbut 2015, dapplications de diffusion en direct : Periscope, Meerkat... et plus rcemment Fyuse, une application de photographie spatiale qui permet de partager des images animes en 3D grce au gyroscope du mobile. Son fondateur, Radu Rusu a ainsi dclar Une photo sert capturer un moment dans la vie. Une vido permet de capturer le temps. Mais que pensez vous dun moment dans lespace ?

    Une tendance que lon retrouve galement travers lintgration accrue de squences animes dans les rseaux les plus clbres. Facebook, par exemple, a rcemment prsent une nouvelle fonctionnalit : celle de pouvoir remplacer la traditionnelle photo de profil dun utilisateur par une vido de sept secondes avec lambition de dvoiler une part de vous que vous ne pouviez pas rvler auparavant et donner une nouvelle

    Quand la vido devient boutique De nombreuses marques ont commenc insrer des call to action au sein de leurs vidos afin den faire de vritables outils de vente. La socit new-yorkaise Cinematique a pouss le concept encore plus loin grce aux touchable videos : il suffit de cliquer sur les objets apparaissant dans une squence pour que ces derniers apparaissent ensuite dans un panier ddi.

    Aprs Net-A-Porter et Petit Bateau, Fendi a promu sa collection de chaussures Automne/Hiver 2015 via ce dispositif. Une preuve de plus que la vido est le nouveau terrain de jeu des rseaux sociaux et des marques !

    #6 Vidos : du mini au microLe rgne des squences animesune boucle vido reprsentant lapplication dune couche de maquillage sur les cils.

    De quoi concurrencer des apps spcialises telles que Vine qui, ironiquement, prnait dj le micro-film en proposant des vidos de six secondes lors de son lancement en 2012 Twitter, nest pas en reste avec une nouvelle fonctionnalit baptise ScratchReel permettant dinteragir avec des micro-animations en avanant et reculant sur lcran, du bout du doigt, la manire dune tlcommande.

    Pinterest mise galement sur les cinmatic pins, micro-format publicitaire sur mobile, mi-chemin entre les gifs et la vido. Originalit du dispositif : les images saniment lorsque lutilisateur scrolle et se figent quand lutilisateur sarrte afin de ne pas perturber la navigation. La chane amricaine de fast food Wendys a t lune des premires marques intgrer ce format dans son mix marketing.

    Du mini au micro la vido est incontestablement la nouvelle image de 2016 !

    dimension votre profil . Un pas de plus vers la personnalisation de sa page et, travers elle, de son identit online.

    nouvelle tendance, nouvelles pratiques : la firme de Mark Zuckerberg a galement annonc la cration dune plateforme vido permettant de raliser des squences 360, diffusables en live stream. Au mme moment, YouTube communiquait sur son nouveau service payant YouTube Red aux Etats-Unis : pas de publicit, visionnage offline (), en somme une exprience utilisateur repense.

    Mais pour 2016, la nouveaut rside aussi dans le renouvellement des formats. Car la mini-vido trs apprcie lre du Quick Action Web tend se rduire au profit de squences ultra-courtes. Trois secondes top chrono chez Instagram avec le lancement de son application vido Boomerang ! Son fonctionnement est simple : dix photos sont regroupes, diffuses en acclr et en boucle sous la forme dun fichier MP4. La marque de cosmtiques Benefit a t lune des premires adopter Boomerang en mettant lhonneur son mascara dans

    14 15

    http://www.adweek.com/news/technology/wendys-joins-pinterest-movement-these-cool-cinematic-pins-165238https://www.instagram.com/p/9KHkSAwv3r/http://www.fendi.com/fr/woman/video-shoes.html

  • Relier le digital au rel semble tre devenu lune des conditions sine qua non pour relever lun des plus grands dfis de toute marque, savoir entrer en contact et interagir avec son public.

    Nous assistons naturellement une rvolution phygitale - contraction de p ysique et digital - favorise par des dispositifs de pointe. La technologie iBeacon, utilise par Apple, permet par exemple de numriser du contenu informatif dans un espace physique. Lapp Blippar, elle, se base sur la reconnaissance dimage pour donner vie un contenu en le blippant avec la camra de son smartphone ou tablette.

    Et comment passer ct du bon vieux QR Code ! Souvent laiss pour mort, ce dispositif est pourtant loin dtre pass de mode. En Chine, le QR Code est omniprsent et souvent intgr en natif aux rseaux sociaux ; pourtant, force est de constater que la popularit marketing de cet outil en Occident est beaucoup plus mitige. Sil a gnr bien des usages pratiques au quotidien - billets de train ou

    places de spectacle dmatrialiss -, le QR Code souffre dune rputation en demi-teinte comme levier de communication.

    La faute nombre de campagnes dceptives :redirection vers une home page lambda et souvent non responsive, plac dans une zone sans rseau ou sur un support impropre au scan - sur un avion, sur les panneaux dautoroute -

    Utilis bon escient, le QR Code sinscrit 100% dans les stratgies phygitales. La socit de QR Codes Visualead - appartenant Alibaba, gant de le-commerce chinois - prconise une srie dusages-cls : login ou paiement mobile, outil de vrification sur la contrefaon ou non dun produit

    Mais la relation entre digital et rel peut aussi se matrialiser dans des dispositifs disruptifs. La marque Sephora - dcidment en phase avec le sujet - a ainsi cr Flash, un magasin connect implant l o lenseigne ne pouvait simplanter auparavant pour des raisons de place.

    Amnage sur 130m2 au lieu des 400m2 habituels, la boutique mise sur un parcours client numris et sur un principe de panier digital : une carte NFC permet deffectuer ses achats de faon dmatrialise via tablettes, bornes et gondoles spcifiques. Rsultat : seulement 3 500 produits sur les linaires mais un accs virtuel aux 14 000 rfrences de Sephora, livrables domicile ou en magasin.

    Autre exemple avec Loopa, une nouvelle forme dusage du numrique dans la ville. Selon son fondateur Jonathan Morion Bonacorsi, Loopa sapparente un livre dor numrique ractif . Petit uf lumineux auquel se connecter via smartphone, il permettra de laisser une trace du passage dune personne, anonyme ou identifie, dengager une conversation, de partager ses impressions et ses souvenirs de quartier Possdant son propre rseau wifi, il recueille les contenus sous forme dimages et de textes dans sa base de donnes et lenrichit avec les ractions des autres utilisateurs. Loopa sexprime par des couleurs : sil est rouge, cest que quelquun est en train dese connecter lui et sil vire au jaune, cest quune image vient dtre dpose. Un projet dcouvrir dans la cour de la Mairie du 4me arrondissement de Paris.

    Enfin, nous assisterons probablement dans les mois venir la multiplication des expriences multi-sensorielles : le got et les odeurs se mleront au digital pour une immersion totale limage des Apps Scentee et Vapor Communications.

    #7

    Que faut-il en retenir ? Le monde rel et le monde digital convergent de plus en plus : nous rentrons dans une tendance de fond, celle du digital immersif. NFC, Beacons, QR Codes, ralit augmente ou ufs-bornes connects : la palette de dispositifs devrait continuer saccroitre.

    La rvolution phygitaleLes passerelles du digital au rel

    La relation entre digital et rel peut aussi se matrialiser dans des dispositifs disruptifs

    16 17

  • Et s i le s co n te n u s s o c i a u x d i s p o s a i e n t d u n e d a t e dexpiration ? Si Snapchat en a fait son fonds de commerce, la culture de lphmre pourrait bien passer dans le langage commun et devenir une fonctionnalit disponible sur chaque rseau social. A limage de Foursquare, dont la spcificit de base - l a golocalisation sest standardise vitesse grand V sur dautres rseaux. Facebook la rcemment mis en pratique lors des attentats de Paris avec le lancement de photos de profil temporaires sur une heure, un jour, une semaine, Lobjectif est clair : favoriser encore et toujours lengagement en facilitant lexpression de ses motions un moment prcis, tout en programmant par la mme occasion le retour la normale .

    Autre nouveaut sur Facebook : la possibilit, sur lapplication de messagerie, de slectionner une option qui dtruira le message une heure aprs son envoi. Il y a fort parier que cette tendance contribue un nouvel essor des techniques marketing bases sur le newsjacking

    et les dispositifs dautomatisation sur les rseaux sociaux, avec un effet secondaire non-ngligeable : celui de lutter contre linfobsit. En effet, aux nombreux avantages lis la prissabilit instan- tanit, exclusivit, raret sajoute une fonctionnalit indite : celle de contrer la saturation de linformation, chaque message seffaant pour laisser la place un autre. Le tout en tenant compte de critres stricts lis la pertinence et la modration qualitative des messages.

    Mais attention ne pas mettre tous ses ufs dans le mme panier ! La prennit des contenus est galement vitale pour la rputation des marques. Car ces long-form content ont notamment un intrt certain dans les stratgies SEO des marques. En effet, daprs une tude mene par la socit SerpiQ, les contenus les mieux rfrencs excdent les 2 450 signes. Nous pourrions donc assister des stratgies ditoriales double vitesse, complmentaires car bases sur la catgorisation et la hirarchisation des informations : des contenus pop-up dun ct et des messages de fond, plus denses, de lautre.

    #8

    Que faut-il en retenir ? Bien plus quune mode, la conscration de contenus et stratgies digitales phmres devrait donner naissance de nouvelles formes dexpression, tout en luttant contre linfobsit.

    Linstant Burberry

    La marque Burberry est une adepte de lphmre, comme en tmoignent ses pop-up stores lancs un peu partout dans le monde, au gr des vnements et des saisons. Une tendance galement mise en application dans ses dispositifs publicitaires puisque sa nouvelle campagne Printemps-Et 2017 a t diffuse en avant-premire sur Snapchat.

    Ce contenu sautodtruira...Vers des stratgies ditoriales double vitesse

    18 19

  • Des boutons dappel laction pour les pages de marques. Les administrateurs ont la possibilit dajouter une action spcifique cliquable sur une page sociale. Facebook dispose actuellement de sept types de boutons rservs aux pages Fan : Rserver maintenant, Nous contacter, Utiliser lapplication, Jouer un jeu, Acheter, Inscription et Regarder la vido. Une palette complte par les boutons initis sur les pages publicitaires. Les boutons raction. Afin permettre ses utilisateurs de ragir une publication autrement quavec le Like le clbre pouce lev, devenu symbole du rseau -, Facebok tend proposer des moticnes alternatives. Le rire, la joie, ltonnement, la tristesse ou la colre vont ainsi permettre de diversifier les usages et les sentiments. De linsight supplmentaire pour les marques qui auront cur de mesurer lengagement de leurs publications au plus prs.

    Sur Twitter avec des icnes de sondage oui et non , sur Pinterest avec des buyable pins, :

    quil appellent agir ou ragir, ces boutons peuvent tous tre regroups sous la dnomination de boutons daction rapide. Leur force ? Simplifier les prises dengagement la vole sur mobiles, objets connects, etc. Etant donn la facilit et la rapidit avec lesquelles ces dispositifs sintgrent aujourdhui dans le langage commun des rseaux sociaux, il y a fort parier que les marques sapproprient la tendance en crant leurs propres boutons, adapts leurs contenus, leurs call to action et leurs couleurs, pour susciter bien plus que de lengagement : du rflexe.

    Rpondre aux besoins du Quick Action Web, le web rflexe

    Je clique donc je suisLa dmocratisation des boutons daction sur les rseaux sociaux

    Que faut-il en retenir ? Des boutons dactions uniques devraient continuer se multiplier pour rpondre aux besoins du Quick Action Web, le web rflexe guid par le principe du KISS - Keep It Silly Simple - soit, en franais : faites au plus simple.

    Ce nest plus un secret. Dans u n m o n d e a p p - ce n t r i q u e , immdiatet et agilit sont de mise. Ici et maintenant ! est devenu la devise des internautes en qute dune satisfaction rapide de leurs besoins.

    Cette culture de limmdiatet donne aujourdhui naissance des outils technologiques destins rendre les actions online encore plus intuitives. Cest le cas des boutons daction. Chez Google, ces derniers sont intgrables dans lobjet dun mail et permettent de gnrer diffrentes oprations - voir une vido, rserver un htel, visualiser une facture, etc. - directement depuis sa messagerie, sans avoir rentrer dans le corps du message. Et nombreux sont les sites intgrer des click to buy permettant deffectuer un achat en un clic, une fonctionnalit dj trs rpandue en Asie. Dsormais, ces boutons se dveloppent sur les rseaux sociaux. Facebook encore et toujours ! a par exemple intgr ces dispositifs de deux faons :

    #9

    20 21

  • Face au nombre croissant de contenus publis chaque jour, les marques se doivent de sinspirer de ces mdias pour crer leurs propres rendez-vous avec leurs audiences, notamment sur leurs plateformes sociales.

    Cela leur permettra par ailleurs de pallier la baisse du reach sur Facebook: si un f an sait quune marque prend lhabitude dorganiser un jeu concours chaque vendredi ou quelle met en ligne un bon de rduction chaque jeudi, cela sinscrira dans son esprit. Il aura alors tendance aller naturellement consulter la page fan, mme si les notifications napparaissent pas sur son fil dactualit.

    Merci pour ce momentLe retour des rendez-vous sociaux

    Le web est par dfinition le mdia de la dlinarisation, celui-l mme o lon peut publier tout moment du jour et de la nuit. Et pourtant.Depuis quelque temps, les rdactions multiplient les tests pour recrer des rendez-vous avec leurs audiences et structurer le flux continu dinformations. Sans doute, l encore, une manire de lutter contre linfobsit en marquant les moments importants.

    Chez Brief.me, les abonns reoivent chaque jour 18h30, une newsletter contenant les actualits marquantes de la journe. Chez leschos.fr, les rendez-vous dactualit prennent la forme de deux newsletters quotidiennes avec la matinale de 8h et celle de 18h : de vrais temps forts o lactualit est dcrypte par un ditorialiste - Henri Gibier, Daniel Fortin... Ces bulletins sont eux-mmes complts par une newsletter en mode zapping hebdomadaire. Mme tendance chez BFM avec lalerte information du dimanche soir, un push adapt lhorloge biologique envoy 18h lhiver et 20h lt.

    Les ventes prives du mercredi

    Chaque mercredi, Petit Bateau propose des ventes prives sur ses anciennes collections. Un crneau hebdomadaire pertinent, o parents et enfants ont parfois plus de temps libre : pas dcole laprs-midi, 4/5me travers des dispositifs multicanaux sur les rseaux sociaux mais aussi par mail, Petit Bateau a su faire de ses ventes prives un temps fort ritualis pour ses clients.

    #AidezVictor pour OrangeLagence Marcel sest illustre sur les mdias sociaux avec sa campagne #AidezVictor pour Orange ... Sur le point de partir en rendez-vous amoureux, son personnage Victor a demand la communaut Twitter de lui venir en aide, entre 15h et 20h, pour laider le prparer, en rpondant toute une srie de questions limites dans le temps. Grce Periscope en direct de Twitter, les internautes ont pu ensuite suivre en live le droulement de lhistoire et limpact de leurs choix jusqu la conclusion du fameux date de Victor! Une faon astucieuse de prolonger la publicit tl tout en faisant connatre les rseaux de marque du groupe et ses services associs.

    Que faut-il en retenir ? Le bon format au bon moment pour sortir du lot ? A limage des rdactions, les marques devront sefforcer de crer des rendez-vous avec leurs audiences. Encore un moyen de lutter contre linfobsit mais aussi de fidliser ses audiences souvent trs volages sur le web..

    #10

    22 23

  • Les applications de messagerie comme nouveau canal relationnel ?

    Les pratiques de social CRM ne sont pas neuves puisque les annonceurs se sont dj appropri des plateformes comme Twitter ou Facebook pour rpondre aux questions de leurs clients ou grer un ventuel litige. Les applications de messagerie comme WhatsApp ou Facebook Messenger prenant de plus en plus de place dans le quotidien des utilisateurs, il est normal que les marques sy intressent en tant que canal relationnel. Certains diteurs de ces applications mobiles ont dailleurs anticip ce mouvement avec la mise disposition de solutions pour les marques, notamment chez Facebook Messenger et Telegram. Attendez-vous une gnralisation de ces pratiques en 2016.

    Franois NICOLON

    BenjaminTHIERS

    JulienLECLERCQ

    EmilieLHOSTE

    BertrandESPITALIER

    FrdricCAVAZZA

    Linkedin se rve en universit en ligne

    Avec lacquisition de Lynda.com, pionnier des cours en ligne depuis 1995, Linkedin ne se contente plus dtre un Google des CV et a fortement toff son offre au fil des annes. Le leader amricain des rseaux professionnels senvisage dsormais en acclrateur de carrire et souhaite notamment proposer ses utilisateurs de dvelopper telle ou telle comptence identifie comme manquante pour dcrocher un job.

    Rseaux sociaux de marque : vers une conscration en 2016 ?

    Nous vous lannoncions en 2014 : de plus en plus de marques font le choix de crer leurs propres rseaux sociaux. A limage de Lancme en Chine ou de lapp de rencontre #SaladMatch lance par un bar salade new-yorkais, il semblerait que le phnomne prenne de lampleur en France. La marque The Kooples a ainsi lanc en octobre 2015 Blackout , un mini rseau social destin aux amoureux. Un pas de plus de nouvelles communauts de marques, hyper qualitatives, dveloppes sur des rseaux plus Owned Media que jamais

    Le SEM boulevers par les moteurs de recherche sociaux ?

    Et si le SEM (Search Engine Marketing) tel que nous le connaissons touchait bientt sa fin ? La recherche en ligne se montre de plus en plus proactive et prend linitiative, devanant les attentes des internautes. Comme chez Openoox, les algorithmes apprennent de la communaut pour offrir une exprience plus personnalise, le moteur passif devient un actif compagnon de recherche. Les centres de gravit voluent : Search Engine Marketing et Social Media Optimization sengagent sur des trajectoires de plus en plus convergentes.

    Et si on regardait Coursera et FUN travers un prisme social ?

    Au-del de la diffusion de MOOC, ces plateformes fdrent des communauts de milliers de personnes autour des thmes des cours. Les participants sont naturellement engags via lenseignement, mais aussi la participation des activits collaboratives. La richesse des changes au sein de ces communauts est exemplaire, avec des dbats de fond, des conseils pratiques, et des exemples dapplication des cours. Au final, le contenu acadmique est un moteur dengagement et de socialisation.

    Les rseaux sociaux et moi et

    moi et moi

    Des photos de famille sur Facebook, jusquaux selfies sur Twitter en passant par les phmres Bitstrips, tout est dsormais conu pour que ltre humain se conoive comme spectacle permanent... Quelles leons doivent en tirer les marques ? Facilitez limmortalisation numrique du soi ! Le succs des applications Nike rside dans la possibilit de partager lensemble de ses statistiques avec ses contacts. Chaque contenu devient ainsi personnalisable et a vocation devenir public. Cette mondialisation du narcissisme - lgologie - devrait en effet continuer prendre de lampleur en 2016.. contacts. Chaque contenu devient personnalisable et appel devenir public.

    # TrendspottingExperts du digital : regards et tendances

    24 25

  • Google+ se rinvente autour des

    fonctionnalits les plus populaires

    Lanc en 2011, la plateforme sociale de Google na jamais rencontr le succs espr. Allant dans le sens, notamment de Facebook, du dgroupage des fonctionnalits (cf. Messenger par exemple), Google a lanc ces jours-ci une nouvelle version de Google+, centre autour des deux fonctionnalits les plus utilises (et de trs loin) par les internautes : les Communauts (dont le but avou a toujours t de remplacer les forums et dont certaines fdrent des centaines de milliers de membres) et des Collections (service de curation de contenu). Le gant de Mountain View a profit de loccasion pour simplifier grandement linterface de Google+ en supprimant les fonctionnalits les moins utilises et refondre totalement ses applications mobiles Apple et Android. Et il se pourrait que cela marche !

    Marianne TOURNERY

    Victor RUIVO

    Marie-AliceBOYE

    Olivier CIMELIERE

    ClmentPELLERIN

    ThierryMOUSSU

    Lastroturfing, une nouvelle menace ?

    Lastroturfing est une redoutable technique de communication digitale qui commence tre usite de manire croissante par des militants et activistes de tous bords - mais dautres acteurs aussi - pour crer fictivement et/ou amplifier exagrment des mouvements spontans de citoyens sur Internet. Avec souvent pour vise ultime de susciter des emballements mdiatiques dans la foule et de modifier le cours de lopinion publique.

    La place cruciale des collaborateurs

    dans les stratgies social mdia

    A lheure o les services communication & marketing matrisent de plus en plus les rseaux sociaux, ce seront les collaborateurs des entreprises qui feront le succs des marques en 2016. En effet, consultants, commerciaux, personnel administratif ou encore les dirigeants doivent constituer des relais amplificateurs des contenus produits par lentreprise. Par lintermdiaire de leur prsence sur les rseaux sociaux, ces professionnels ont pour but de dmontrer leur expertise et un aspect plus humain des services / produits proposs par lentreprise. Deux entreprises sont selon moi avant-gardiste en la matire : Deloitte & Orange Business Services dont vous pourrez retrouver les productions ici :

    www.blog.deloitte.frhttp://www.orange-business.com/fr/blogs

    Et si laudience hors ligne tait le prochain graal des rseaux sociaux ?

    Si la question du mode hors ligne ne se pose pas, ou peu, avec nos bons vieux ordinateurs constamment connects Internet, les usages mobiles ont amens les grands acteurs du secteur sinterroger sur ce temps pass hors connexion. Comment retenir une audience prive de connexion web ? Plusieurs sites de vido et musique proposent dj, leur manire, des fonctionnalits hors connexion, en mode premium ou non, parvenant ainsi montiser cette audience non connecte. Facebook nest pas en reste en offrant la possibilit de poster un statut hors ligne depuis la version 10 de son application mobile. Grce au rachat dAtlas en 2013, la firme de Mark Zuckerberg est mme capable de croiser des donnes utilisateurs on et off-line, et donc, de proposer des exprience multi-devices ininterrompues. De quoi imaginer des stratgies de marque cibles sur des consommateurs finalement pas si hors de porte que cela.... .

    Quand les Mdias Sociaux deviennent le contenu

    Si les Mdias Sociaux sont devenus indispensables en tant que leviers de diffusion, le contenu lui est longtemps rest lextrieur, accessible depuis des liens. Or peu peu les plateformes cherchent rapatrier ces contenus lintrieur de leurs espaces. Lobjectif : viter que les visiteurs ne quittent leurs espaces et garantir leurs audiences publicitaires ! On a vu ainsi Facebook ou Twitter encourager la publication de vidos directement sur leurs interfaces (vs liens vers des plateformes spcialises telles que Youtube). Aujourdhui avec le dveloppement doutils de publications comme Linkedin Pulse ou Facebook Instant Articles, ce sont les contenus ditoriaux au sens large qui sont viss par ces oprations de reconqute. Si cela dmontre limportance de ces long form content quon pouvait croire dpasss par les formats courts du snackable content, cela remet aussi en cause en profondeur les stratgies des sites et blogs ditoriaux... Affaire suivre !

    Vers un web social dmotions et dhumeurs ?

    Lanne 2015 a marqu lobsession du rationnel, avec la rvolution des donnes et lavnement du big data qui taient au coeur des enjeux pour les marques. Mais lre de la marque rationnelle pourrait bien succder lre de lmotionnel... Explosion des emojis, coeurs de Twitter, mood graphs de Facebook, boutons sociaux ddis au partage de sentiments, avnement des rseaux sociaux sur la photo comme Instagram ou Snapchat, omniprsence de la vido dont on connat la puissance motionnelle... : Le web social est plus que jamais un catalyseur de sentiments, en offrant aux utilisateurs une exprience motionnelle de plus en plus riche. Aux marques de sen saisir !

    26 27

  • Kantar Media fournit des donnes et analyses pour toutes les informations de mesure, suivi et stratgie mdias. Nous apportons les tudes les plus compltes et prcises sur la consommation des mdias, leur performance et la valeur mdiatique.

    A propos de Kantar Media