Tendances social media 2017 - Kantar Media

  • Published on
    24-Jan-2018

  • View
    1.111

  • Download
    0

Transcript

  1. 1. TENDANCES SOCIAL MEDIA 2017
  2. 2. Marie Doll marie.dolle@kantarmedia.com Comme chaque anne, nous prenons plaisir dcortiquer les rseaux sociaux pour vous en livrer les grandes lignes venir. Et premier enseignement, si le contenu est toujours le carburant des rseaux sociaux et du web en gnral, leur mise en scne est plus que jamais au cur de leur russite. Comme lindique Gary Vaynerchuk, gourou amricain des rseaux sociaux if content is king, context is god . Dans un monde o tout un chacun est devenu une entreprise de mdias, Vaynerchuk nonce un principe trs simple : Respectez la plateforme, respectez vos lecteurs, puis prenez votre objectif et faites-le passer au 3me plan . Tout est question de gagner de lempathie pour lever votre statut au rang de love brand. Sans plus attendre, je vous laisse dcouvrir nos 10 tendances pour 2017 Introduction 2017 : par ici les grandes tendances ! 2 | | 3
  3. 3. 4 | | 5 Vous pensiez que Pinterest tait timor ? Voire moins ambitieux que ses concurrents ? Il nen est rien. Cest par lui que nous commenons : avec un total de 6 acquisitions au cours de lanne 2016, le rseau ddi limage sest rvl le plus actif ! Ses conqutes sont toutes lies au social commerce et lamlioration du parcours utilisateur au sein de sa plateforme. Et la firme amricaine ne compte pas sarrter en si bon chemin. Objectif 2017 : la vente pure et dure. Si l'avenir du commerce social est encore crire, Pinterest pourrait bien rdiger un nouveau chapitre, ou en tout cas, une partie consquente. Facebook, lui, ne mise plus tout sur le rseau social. En effet, la socit avait dj tendu ses activits dans le hardware avec des projets tels que le drone solaire Aquila ou encore lOculus Rift en 2014. En 2016, il continue sa lance dans le hardware avec lacquisition de Nascent Objects, une start-up californienne qui propose une approche modulaire de lInternet des objets (IoT) pour concevoir des gadgets lectroniques. Une voie galement adopte par Snapchat qui a dvoil son premier produit connect en septembre dernier (des lunettes nommes Spectacles) et par la mme occasion, le changement de nom de lentreprise qui tend ses activits. Linkedin a galement t prolifique de son ct en ciblant des socits capables damliorer la qualit de son flux de contenu, et en dployant les fonctionnalits de sa solution de social selling Sales Navigator. Grce notamment l'acquisition de Point Drive, une application axe sur les ventes qui amliore la faon dont vous partagez du contenu avec les clients. Enfin, l'acquisition de Connectifier aidera les RH au sein de Linkedin dcouvrir et engager avec les meilleurs talents. Quid de Twitter ? Sans grande surprise - en raison de sa situation actuelle et future inconnue ses acquisitions sont parmi les plus nigmatiques de lanne. En particulier avec l'acquisition de Peer, un outil permettant de grer la communication et les feedbacks au sein de lentreprise entre managers et employs, avec pour objectif damliorer les performances de chacun. Une claircie est-elle prvoir en 2017 ? Le suspense est l. Nascent Objects Inc 19 Septembre 2016 Plateforme lectronique modulaire Vurb 15 Aot 2016 Moteur de recommandation Magic Pony Technology 20 Juin 2016 Traitement des images par lintelligence artificielle Instapaper 23 Aot 2016 Bookmarking Point Drive 26 Juillet 2016 Social selling Two Big Ears 6 Aot 2016 Son 3D Crowtangle 11 Novembre 2016 Monitoring du buzz en ligne FacioMetrics 16 Novembre 2016 Technologie de reconnaissance faciale Obvious Engineering 3 Juin 2016 Technologie 3D MathCamp 15 Juillet 2016 App de photo & dcouverte sociale Tote 22 Juin 2016 App de shopping influenceurs Runhop 5 Mai 2016 Distribution de contenus Eye Groove 23 Mai 2016 App de selfie musical Bitstrips 24 Mars 2016 Cration de personnages de bande dessine son effigie. Peer 7 Avril 2016 Outil de communication Intra-entreprise Fleksy 15 Juin 2016 Clavier alternatif URX 3 Mai 2016 Publicit mobile et deep-linking Curator & Co 21 Avril 2016 Bookmarking visuel Connectifier 4 Fvrier 2016 Machine Learning RH Acquisitions de socits en 2016 : and the winner is... Qui sest toff ? Qui sest dmarqu ? Qui a fait son march ?
  4. 4. 6 | | 7 Snap & Facebook: exit le social La diversification, cl de la toute-puissance 1.8 milliard dutilisateurs actifs par mois (MAUs). Vous pensiez que le gant Facebook pourrait sen contenter ? Pourtant, ce nest que la partie merge de liceberg... Facebook tend toujours plus ses tentacules en rebondissant sans cesse. En 2013, les plus jeunes ont commenc dserter Facebook en masse, trouvant quil perdait de sa branchitude . Mais Mark Zuckerberg a su redresser la situation son avantage ! Au lieu de chercher renforcer la marque, il a au contraire entrepris une politique de debranding . Ses acquisitions de lpoque notamment Instagram, WhatsApp, Oculus VR et ProtoGeo OY ont continu fonctionner comme des applications autonomes, sans connexion apparente Facebook. Lide tait de se diversifier en faisant entrer chacune de ces activits dans les habitudes : diviser pour mieux rgner en somme. Un positionnement payant. La stratgie de Zuckerberg a consolid Facebook dans sa place de leader mondial incontest des rseaux sociaux. Mais pour combien de temps ? Car dans le monde impitoyable du numrique, rien n'est acquis... Ainsi, le rseau des jeunes, Snapchat, pourrait bien venir mettre un peu de piment dans le paysage social. Certes, sa base dutilisateurs atteint peine 20 % de celle de Facebook, mais Snapchat sait exploiter sa petite taille en engrangeant du contenu vido, qui fait cho chez les 18-24 ans. Un environnement que Facebook voudrait bien dominer. Pour lheure et selon la dernire tude Infinite Dial, Facebook (y compris Messenger) reste la plateforme sociale la plus populaire chez les Amricains de 12 24 ans, dont 32 % affirment utiliser la firme de Marck Zuckerberg en priorit. Snapchat arrive deuxime avec 26 %. Ce quil faut retenir cependant, cest que Snapchat est pass devant Instagram en gagnant 11 % d'utilisateurs en un an, alors que Facebook a perdu 11 % sur la mme priode. Imaginez ce que lavenir rserve pour cet outsider, une poque o les jeunes utilisateurs recherchent constamment des nouveaux terrains dexpression. Malgr ces bons auspices, Snapchat ne sendort pas sur ses lauriers. La marque sest rebrande Snap et sest lance dans le hardware avec le lancement de Spectacles, des lunettes de soleil connectes, diversifiant par la mme occasion son activit au-del de son application phare 1
  5. 5. (exactement comme Facebook). Dans un article sur leur blog, le CEO Evan Spiegel expliquait dernirement que maintenant que nous dveloppons de nouveaux produits comme Spectacles, nous avons besoin dun nom qui aille au-del dun seul produitmais sans perdre la familiarit et lhumour de notre quipe et notre marque. De quoi ouvrir la voie vers de nouvelles activits pour cette jeune et ambitieuse socit. La stratgie de Snapchat est dailleurs reprsentative d'une tendance croissante : les rseaux cherchent dsormais gommer ltiquette sociale qui leur colle la peau. Pinterest souhaite tre peru comme un catalogue d'ides plutt quun rseau social. De mme, en avril dernier Twitter a chang de catgorie dans lApple Store passant ainsi de Rseau social News . Qu'est-ce qui se cache derrire ce changement de stratgie ? Ne plus tre peru comme une distraction mais comme un usage indispensable du quotidien Il y a plusieurs routes que les rseaux sociaux pourraient prendre pour atteindre ce niveau d'importance. Ils pourraient fusionner en conglomrats existants (Linkedin acquis par Microsoft), construire leur propre empire grce la diversification (Facebook ou Snap), ou tenter leur chance en existant comme petit outsider. Une chose est certaine : ils comptent aller au del du social linstar de modles tout-en- un comme WeChat en Chine, et devenir ainsi des vritables super apps du quotidien. Si le paysage des rseaux sociaux tait jusquici fragment, le temps de la consolidation est arriv. 8 | | 9
  6. 6. 10 | | 11 Super ralit : 100% UX Lessor du web ambiant Oculus Rift, PlayStation VR, Gear VR, HTC Vive Ces noms vous sont peut-tre inconnus, et pourtant, ces casques de ralit virtuelle (VR) viendront bientt frapper votre porte. Pour les non-initis, la ralit virtuelle est une exprience dimmersion dans laquelle les mouvements de votre tte sont retracs dans un monde en trois dimensions grce un casque et des appareils mobiles. Et cette anne, TOUS les grands joueurs, depuis les GAFA jusquaux mdias mainstream comme le New York Times, veulent croquer une bouche de ce juteux march ! Le succs phnomnal de PokemonGo cet t a donn aux joueurs rien de moins qu'un avant- got de ralit augmente... Et attis un peu plus leur apptit ! Facebook pour sa part, se place encore une fois en mga- influenceur. Lors de sa confrence F8 qui sest tenue en avril, la socit a dvoil sa feuille de route pour les 10 prochaines annes. Comme on pouvait sy attendre, elle est fortement axe sur lintelligence artificielle/la ralit virtuelle et la ralit augmente. Avec lacquisition du pionnier de la 2 VR Oculus Rift, la firme de Menlo Park a dj avanc ses pions. Mais il reste encore beaucoup venir. Grce l'acquisition de Two Big ears (une entreprise d'audio spatial) elle est en train de crer un web ambiant dans lequel les gens puiseront si facilement leur quotidien que lexprience coulera de source. Mark Zuckerberg a galement annonc que les futurs casques de ralit virtuelle auront la taille dune paire de lunettes classiques et greront en mme temps ralit augmente et ralit virtuelle. Une annonce qui trouve aussi cho chez le CEO de Google, Sundar Pichai. Selon lui, nous allons passer dun monde mobile first un monde AI first. Mais ce nest rien compar lobjectif intermdiaire de Zuckerberg : la tlportation dici 2025... Oui, vous avez bien lu. Facebook nest pas le seul avoir des projets audacieux. Snapchat a toujours utilis des filtres inspirs de la ralit augmente. Et il se murmure aujourdhui que l'entreprise aurait de gros projets en cours, dans la ligne de ses dernires acquisitions : le dveloppeur de lunettes connectes Vergence Labs en 2014, et le lancement de Spectacles en septembre. Facebook est en train de crer un web ambiant
  7. 7. 12 | | 13 Mme Twitter, qui semblait silencieux sur le sujet, a embauch un directeur de VR - AR pour se valoriser dans la rvolution de linformatique spatiale , dixit la page LinkedIn du directeur. Que doivent retenir les marques ? Que les rseaux sociaux ne sont plus juste des apps ddies un seul usage. Ils sapparentent davantage l'lectricit - moins visible et encore plus profondment ancr dans la vie des gens. Comme Dan Lynch (Interop et SRI International) la crit, l'impact le plus utile est la possibilit de connecter les gens. De cela, tout coule. Les marques devront sadapter ce nouvel environnement ambiant de l'information en intgrant de nouvelles technologies telles que le VR, AR, et lIA. Le dfi sera de se concentrer sur la cration de cette empathie digitale forte et de connecter les humains plus en profondeur. Bienvenue dans lre de la narration immersive ! Les rseaux sociaux ne sont plus juste des apps ddies un seul usage.
  8. 8. 3 14 | | 15 La Rvolution du Distributed Media Vers une atomisation des contenus Depuis quelques annes, les moteurs de recherche et les mdias sociaux tendent se substituer aux sites web dditeurs mdias pour diffuser (et partager en masse !) les dernires news mises en ligne. L'tape suivante n'tait plus qu'une question de temps: pourquoi servir uniquement de canal pour partager des liens, quand vous pouvez pousser vous-mme les diteurs publier leur contenu directement via votre plateforme ? Le cheminement est simple : les contenus crent des habitudes, les habitudes amnent les internautes revenir sur votre plateforme, o se cre alors lengagement. Et lengagement, n'est-ce pas le Graal des rseaux sociaux, en qute permanente de montisation de leurs services ? La boucle est belle et bien boucle. Forts de ce constat, les GAFA, ces gants de la Silicon Valley, multiplient les initiatives : Apple News, Google Amp, Linkedin Pulse ou mme Twitter Beyond 10K Tous se rvent dsormais en diteurs de contenus. Dans ce nouveau paysage, Facebook Instant Articles ne fait pas figure de prcurseur. Pourtant, il est le rseau qui pourrait bien marquer un tournant. La raison ? Son audience gigantissime, vritable nerf de la guerre. Car le rseau cr par Mark Zuckerberg reprsente lui tout seul, nous lavons dit, 1,8 milliard d'utilisateurs actifs dans le monde. Il est en capacit de dmocratiser de nouveaux usages, trs grande chelle et trs grande vitesse. Dautant que Facebook n'est jamais la trane en termes de prouesses technologiques. Nous sommes en train de vivre une mutation profonde du paysage mdia, et ce changement devrait avoir des rpercussions trs importantes sur le march publicitaire. Si pour lheure Facebook et ses Instants Articles laissent le choix aux mdias de commercialiser eux-mme leurs espaces publicitaires (et garder la totalit des revenus) ou de montiser le stock invendu avec des publicits de Facebook Audience Network (qui empochera au passage 30% de commission sur les revenus gnrs), le modle pourrait voluer. Fin octobre Snapchat a dfray la chronique en annonant quil envisageait de modifier le modle conomique de Discover (mme concept que Instant Articles) en arrtant de partager les revenus publicitaires avec les mdias partenaires. La firme de Evan Spiegel souhaiterait ainsi se rapprocher des pratiques tlvisuelles, savoir, acheter du contenu un certain prix pour rcuprer ensuite la totalit des
  9. 9. 16 | | 17 Le meilleur moyen d'atteindre son audience est encore d'aller l o elle se trouve. revenus gnrs par lannonceur. Les annonceurs toucheraient ainsi un revenu fixe mensuel, selon les modalits stipules par le contrat. De quoi bouleverser les rgles conomiques. Reste une interrogation de taille : cette plateformisation des contenus ne pourrait-elle pas - long terme - nuire aux marques et aux diteurs ? Y penser est lgitime : plus la consommation dinformation migre vers les rseaux sociaux et vers les nouveaux canaux (VR, IoT, Messaging Apps etc.) et plus le phnomne de dpendance sinstalle. Mais si la question d'une indpendance relative mrite dtre pose, est- elle pour autant un frein ? Car on le sait : le meilleur moyen d'atteindre son audience est encore d'aller l o elle se trouve. Cest en tout cas le pari fait par des mdias tels que Minute Buzz ou AJ+ qui ont supprim site et blog pour publier uniquement sur les rseaux sociaux. Un choix audacieux ou suicidaire, quand les deux modles pourraient co-xister ? Rendez-vous en 2017 pour les premiers retours d'exprience.
  10. 10. 4 accepter de converser avec un robot quotidiennement ? - Cependant, avant de mettre tous vos oeufs dans le mme panier, il serait prudent de prendre en considration les points suivants : La connexion humaine : Les marques ont tout intrt combiner l'IA avec l'expertise humaine. Par exemple, lassistant M de Facebook est mi-humain mi- robot, ce qui permet la firme de Menlo Park de limiter les rats qui peuvent nuire la marque. Cela permet galement doffrir un aperu plus authentique des dsirs de ses utilisateurs. Les chatbots comme co-star : Malgr l'engouement qu'ils suscitent, ne perdez pas de vue que les chatbots ne sont qu'un outil dans votre arsenal marketing. Lorsque vous ciblez le Dark Social (le partage qui se droule en priv notamment via les canaux de messaging apps), ce ne sont plus les marques qui initient le dialogue avec leurs consommateurs, mais les utilisateurs qui initient un dialogue avec les marques. Cest un changement important qui oblige les marques cultiver une connexion humaine plus personnalise, tout en respectant Les ChatBots ne sont pas seuls Lumire sur le Dark Social 2014 est lanne o, pour la premire fois, les marques ont atteint les consommateurs via des applications de messagerie. Des socits comme Feeligo ont dmocratis lusage de stickers de marques dans les espaces de conversation prive, afin de connecter les annonceurs leur public. Ces moticons brands et personnaliss plongent les consommateurs dans lunivers de la marque, et sont disponibles gratuitement sur les plateformes. Pourquoi ce changement soudain ? Parce que les consommateurs dsertaient dj les rseaux traditionnels en faveur des applications de messagerie. Il ne restait plus qu saisir au vol leurs prfrences. En 2016, les services de ChatBots, aussi appels agents conversationnels, se sont invits sur bon nombre de messageries et ont amorc une nouvelle grande tendance. Intuitives et ludiques, ces applications reproduisent les codes dune conversation de faon gnrer automatiquement une communication. Grce aux ChatBots, il est dsormais possible de commander un Uber, grer des rservations, prendre des billets davion etc. Pratique, rapide et accessible via smartphone, les bots pourraient bien rvolutionner les ventes en ligne et donner naissance un e-commerce conversationnel Serions-nous pour autant prts 18 | | 19 2 1
  11. 11. 20 | | 21 lintimit de leurs utilisateurs. Pas franchement une stratgie auxquelles les marques sont habitues ! Le point cl retenir ? Les ChatBots sont utiles mais ils ne peuvent pas tout faire. Les marques ont besoin de stratgies de marketing globales et avant-gardistes sur ces nouveaux canaux. Adidas est un excellent exemple de marque qui cherche bousculer les codes et mettre en lumire ces canaux Dark Social. En mai, la marque de sport a lanc des communauts pour les fans hyper-connects de football. Ces communauts baptises Tango Squads (environ 200 membres chacun, lobjectif est den atteindre 500) fonctionnent sur les applications de messagerie directe tels que Facebook Messenger, WhatsApp, et Line. Elles sont gres par une quipe Adidas en interne, qui partage du contenu exclusif et des nouveauts produit avec les quipes avant toute diffusion publique par les canaux Adidas officiels. Dans quel but ? Le directeur de la communication globale, Florian Alt, lexplique de cette faon : Ce nest pas quune question de porte. Ces fans hyper-connects apportent une notorit de masse. Ce sont les gars qui vont pousser vos histoires et votre contenu. Ils donnent de la longvit et de l'authenticit vos news, parce qu'ils parlent dans un environnement de messagerie prive. Si linformation se prsente comme la rfrence dun ami, vous tes beaucoup plus susceptible de lintgrer que si elle provient d'une marque. Il a ensuite fait valoir que le contenu est peru comme beaucoup plus authentique sil est distribu 500 personnes avec 2000 followers chacun, que sil est livr un influenceur mondial avec un million de fans.
  12. 12. 22 | | 23 Chaque anne, une de nos tendances vient d'Asie, et cette anne ne fait pas exception. La Chine a rcemment vu l'adoption massive de nouveaux services de questions/rponses (Q & A). Demandez-moi tout ce que vous voulez ! . Telle est la devise de sites trs populaires comme Fenda () et Zhihu Live () qui permettent aux utilisateurs dinteragir en direct avec des personnalits chinoises. Fenda propose aux utilisateurs de poser des questions aux clbrits et dobtenir une rponse moyennant rmunration. Wang Sicong, (le fils de lhomme le plus riche de Chine), a ainsi recueilli plus de 30 000 euros en 20 minutes en rpondant simplement des ragots le concernant. Autre plateforme en vogue, Zhihu qui permet aux internautes de soffrir des sessions prives avec des experts de diffrentes industries. Ces modles de Q&A sont-ils en passe de sexporter lOuest ? Tout porte le croire ! Quora et Jelly ne sont plus seuls sur le crneau. Lamricain Tiptalk (semblable Fenda) sest dj positionn sur le march des people en rmunrant les clbrits au texto ou la vido demands par les fans. Le monde professionnel nest pas en reste : Wiselike (semblable Zhihu) mais aussi Linkedin se sont lancs dans le crneau du Q&A. En aot dernier, LinkedIn a dailleurs lanc son application mobile ddie son groupe des TOP 500 influenceurs baptise Record. Le principe ? Les influenceurs accdent une liste de questions poses par les utilisateurs sur leur page de profil. Ils peuvent ensuite enregistrer une courte vido (30 secondes maximum) pour rpondre aux interrogations de la communaut LinkedIn. Enfin, cette dernire est intgre directement depuis lapplication au fil dactualit de lutilisateur. En introduisant cet outil dinteractivit avance, LinkedIn compte bien videmment stimuler lactivit et lchange sur ses pages. Mais ce dploiement, pour lheure limit, pourrait offrir de nombreuses perspectives si la fonctionnalit devait souvrir tous. Avec son gisement dexperts en tout genre, imaginez un peu les possibilits que LinkedIn pourrait offrir... Les employs d'une entreprise pourraient, par exemple, simposer comme autant dambassadeurs dune bonne stratgie de marque. Nul doute que le phnomne Q&A dj particulirement dynamique en Chine pourrait apparatre comme une grande tendance en 2017 ou dans les annes venir, aussi bien pour le monde des influenceurs mais aussi des clbrits. Affaire suivre... Le Boom des rseaux de Q&A Clbrits et influenceurs vont vous rpondre 5
  13. 13. 24 | | 25 Prescription, glamour... et business La Trust Economy, plus quune tendance Lidentit de marques a t transforme. Elle nest plus seulement le fruit de son positionnement, mais se trouve faonne par lexprience collective des consommateurs et des fans qui suivent la marque. Or, les techniques traditionnelles de marketing/communications sont insuffisantes pour retranscrire ce type de connexions. Voil pourquoi le marketing d'influence est amen briller en 2017. Il suffit dailleurs de voir le nombre vertigineux de socits qui existent autour du marketing dinfluence pour comprendre limportance que cela prend. En 2016, on sest rendu compte de limportance des employs comme catgorie dinfluenceurs. En 2017, llite de ces influenceurs sera rige au statut de thought leaders pour la marque. La Sharing Economy caractristique de notre poque est ainsi intimement lie la notion de trust ou de confiance. La notion de confiance est alimente par de bonnes critiques ou notes, et par l'influence en gnral. Mais la confiance pourrait bientt tre un produit que les consommateurs exigent de leurs marques et des personnes avec lesquelles ils interagissent, et non plus une simple commodit. Et les rseaux sociaux veulent devenir le foyer mme de cette conomie de confiance. A limage de Google qui a lanc une tiquette Fact Check pour Google Actualits, Twitter qui a simplifi la procdure pour avoir un compte certifi ou Youtube qui a lanc en octobre une nouvelle mention indiquant les partenariats avec les marques, tout est fait pour renforcer la crdibilit. En Chine (toujours un foyer d'innovation numrique), les clbrits sociales, appeles Wang Hong , sont en train de devenir des investissements attractifs dans le monde des Key Opinion Leaders (KOL). Papi Jiang, une clbrit du net autodidacte, a rcolt 12 millions de yuans (HK $14,4 millions) en financement capital risque afin de laider promouvoir ses contenus sur les rseaux sociaux. Elle est, de fait, devenue un modle de business indpendant. Comment les clbrits sociales russissent-elles cela ? En transformant leurs followers en consommateurs et en crant des marques personnelles La Sharing Economy caractristique de notre poque est ainsi intimement lie la notion de trust 6
  14. 14. 26 | | 27 uniques. Certains Wang Hong font mme appel des agences pour grer la promotion de leur marque depuis les plateformes. Autre lment qui dmontre le dynamisme et le potentiel du secteur : le lancement dcoles dinfluence. En France, Youtube sest associ avec LOral et a lanc BeautyTube, une nouvelle cole en ligne de vlogging beaut. Dix personnes slectionnes ont pass 6 mois apprendre les astuces marketing du succs des influenceurs. Ceci inclut la production vido, les techniques dengagement social et pas mal dautres choses. la fin du stage, les tudiants ont reu un certificat BeautyTube attestant leurs nouvelles comptences. La prochaine tape dans l'volution du marketing dinfluence rside dans une certaine standardisation des cots et des moyens. Aux Etats-Unis, une blogueuse a ainsi lanc un tumblr, whopaysinfluencers.com afin de recenser les marques qui font appel des influenceurs, et surtout d'en connatre les cots. Que faut-il en retenir ? Que lindustrie du marketing dinfluence se professionnalise et se prcise. Elle va devenir un outil de plus en plus courant dans les stratgies marketing des marques. Un exemple en guise de conclusion : Facebook, himself, aurait dpens 2,2 millions de dollars afin que des influenceurs postent des vidos au sein de sa plateforme de live stream... Le lancement dcoles dinfluence
  15. 15. 28 | | 29 Rseaux sociaux/TV, un couple davenir Vers une nouvelle gnration de tlspectateurs Les rseaux sociaux ont toujours partag une liaison forte avec la TV et la vido. La Social TV dsigne gnralement lutilisation faite des rseaux sociaux pour enrichir lexprience lie la consommation dun programme TV sur les rseaux sociaux ou sur des applications de type second cran . Ou autrement dit, les commentaires et partages faits autour de lmission via les rseaux sociaux. Au Royaume-Uni, o cette tendance perdure depuis plusieurs annes, la surveillance des discussions stend dsormais au-del de la fentre de diffusion de l'mission. Et surprise ! Les conversations hors de la fentre de diffusion deviennent plus importantes que les conversations au cours de la fentre de diffusion. Par exemple, les donnes du Royaume-Uni en septembre dernier, ont montr que 43% des Tweets sur les programmes de tlvision ont eu lieu pendant les fentres de diffusion. En Espagne, il tait de 54% et au Brsil 55%. De quoi parlent-ils ? En creusant un peu plus, nous avons examin les programmes les plus discuts et avons constat que Netflix tait la quatrime chane de tlvision la plus tweete en Septembre, avec notamment Stranger Things et Narcos. Tant de discussions qui ont lieu hors de la fentre de diffusion et de manire omniprsence dmontrent quel point le format vido est important. Et a, les rseaux sociaux lont bien compris et en ont fait une priorit. Le VP EMEA de Facebook, Nicola 7 Mendelsohn estime que lcrit va disparatre de la plateforme dans les 5 ans . Et dajouter : Chaque anne, nous voyons une diminution du texte Si je devais parier sur quelque chose, je dirais : la vido, la vido, la vido . Facebook ne se contente donc plus seulement de pousser la vido dans ses algorithmes mais a galement entrepris de dmocratiser la live vido en lintgrant en natif. Ainsi, une fois que vous avez l'application Facebook, nul besoin d'une application supplmentaire, telle que Priscope, pour accder la fonctionnalit. Twitter, de son ct, a retransmis en direct son premier match de football amricain en septembre dernier. La rencontre entre les Bills de Buffalo et les Jets de New York tait disponible via Twitter.com, lapplication mobile de Twitter, et trois applications TV - Apple TV, Amazon Feu TV et Xbox One de Microsoft. Quelle diffrence? Alors que Twitter commente la tlvision en direct depuis une dcennie, le match Bills - Jets tait, lui, diffus pour la premire fois ct d'un flux en direct de tweets. Que faut-il en retenir ? Les rseaux sociaux ne veulent pas uniquement servir de second cran sur lequel ses utilisateurs commentent en direct ; mais aspirent devenir de vritables acteurs crdibles dans la tlvision en direct, et terme, dans la tlvision tout court. Pour preuve ? Facebook qui permet dsormais ses utilisateurs de profiter des vidos du rseau social sur le tlviseur grce la prise en charge des protocoles Google Cast et AirPlay.
  16. 16. 30 | | 31 Le Search vous prend au mot Les assistants personnels veulent devancer vos dsirs 8Les requtes vocales ont doubl entre 2014-2015 et, comme lexplique Benjamin Thiers, spcialiste en SEO, le search traditionnel volue vers une approche toujours plus conversationnelle. Ce nest pas nouveau. Google dveloppe depuis des annes des mises jour apportant une dimension contextuelle, et mme prdictive, ses rsultats. Par exemple, la mise jour Venice permet depuis 2012 de personnaliser les rsultats en fonction de la position gographique : il suffit de taper femme de mnage ou restaurant , sans ajouter sa ville, pour que lalgorithme comprenne que vous voulez bnficier de rsultats locaux. Depuis 2013, Hummingbird sefforce de comprendre lintention de recherche pour mieux rpondre aux besoins rels des utilisateurs : il ne cherche pas forcment les pages qui contiennent vos mots- cls, mais celles qui possdent les lments de rponses la question pose. On sachemine dj depuis des annes vers un moteur de rponses plus quun simple moteur de recherche. Il faut aussi voir la multitude dlments du Knowledge Graph, qui apportent directement en premire page les informations dsires. Facebook, qui na jamais cach son ambition de venir concurrencer Google, a pour but de fournir un service de recherche et de questions-rponses qui supplantera tout autre moteur de recherche. Les spculations vont bon train et insistent sur le fait que le leader incontest des rseaux sociaux souhaite mettre un nouvel accent sur la recherche vocale grce son assistant personnel M . En effet, les services de conciergerie reprsentent un challenge pour la suprmatie des moteurs de recherche. Mais il y a la crainte que ces services perturberaient l'ensemble du modle de recherche, en commenant par le modle publicitaire (Cf, si je ne tape plus ma requte je ne verrai plus les liens sponsoriss). A y regarder de plus prs, ce ne sera sans doute pas le cas. Les annonces publicitaires vont juste devenir plus contextuelles et utiles pour l'utilisateur. Donc, si je suis la recherche d'un restaurant, par exemple, mon assistant de recherche pourrait me proposer un rsultat naturel en plus d'une suggestion parraine . Evolution ou rvolution ? Pour Benjamin Thiers les assistants personnels virtuels de Facebook, de Microsoft ou de Google devront sappuyer sur des algorithmes infaillibles pour convaincre au- del des technophiles : Mes parents, mon plombier, ou mon coiffeur utiliseront-ils ds 2017 les fonctionnalits avances de M , Cortana ou Now ? Je nen suis pas sr. Et ils reviendront bien vite aux bons vieux moteurs de recherche aprs deux ou trois dceptions. Je pense quil faudra encore un an ou deux ans pour imposer ces nouvelles interfaces auprs du plus grand nombre. Une chose est sre cependant : les requtes vocales sont 30 fois plus susceptibles d'tre orientes vers l'action que les requtes tapes. Un format qui offre donc de nombreuses perspectives.
  17. 17. 32 | | 33 Le Social Commerce dans le flou Pinterest pourrait bien amorcer le tournant Le Social Commerce a galement anim lanne 2016. Mais force est de constater que nous sommes encore loin dun succs fulgurant. Le bouton acheter en vogue sur les rseaux sociaux peine exploser dans les usages. Cela a forc les rseaux exprimenter d'autres approches et dautres outils pour transformer une dcouverte en achat de produits sur leurs plateformes. De son ct, Facebook a rcemment annonc de nouveaux outils pour faciliter les achats en ligne sur sa plateforme originale Facebook et sur Facebook Messenger. Il a galement commenc tester une fonctionnalit exprimentale qui permet aux Pages Entreprises dtiqueter leurs produits. Quand un produit tiquet est cliqu, les utilisateurs atterrissent sur une page ddie au contenu pertinent et engageant. La firme californienne a galement lanc une plateforme de vente entre particuliers nomme Marketplace pour concurrencer des acteurs comme Le BonCoin ou Ebay. Quant aux autres acteurs, ils embotent le pas. Instagram se lance galement dans le- commerce et met l'accent sur les outils de conversion directe. Jusqu prsent les marques souhaitant vendre sans passer par la pub devaient faire appel des socits comme Chirpify, Soldie et liketoknow. it, qui se greffaient Instagram. Ces services fonctionnent gnralement par le biais de liens ou de hashtags. Si vous exprimez un intrt pour un produit qui est port ou promu par une marque ou un influenceur, vous recevez un courriel envoy votre bote de rception avec un lien direct l'achat. Bien quintressants, ils se rvlaient encore complexes dans le parcours utilisateurs (il fallait que lutilisateur sinscrive sur une plateforme supplmentaire) et surtout rajoutaient des clics. Tout cela devrait se simplifier rapidement ! Dbut novembre, Instagram a ainsi annonc quelle permettrait ses utilisateurs de sinformer sur les produits dcouverts sur sa plateforme, et de les acheter bien plus facilement. La filiale de Facebook teste actuellement un bouton intgr aux photos donnant des informations prcises sur le produit (comme le prix). Un bouton shop now permettra lachat direct sur le site de la marque et surtout une exprience de vente sans couture . Pour lheure, les fonctionnalits se multiplient mais plutt en mode test et sans vraiment atteindre la conscration. Pourquoi ? Parce qu' la base, des plateformes comme Facebook ou Instagram sont principalement axes sur la connexion des gens, et non sur la gnration des ventes. 9
  18. 18. 34 | | 35 En fin de compte, Pinterest, petit acteur discret, pourrait bien se rvler tre lacteur du social commerce par excellence, celui qui va montrer le chemin. Aprs tout, son objectif principal est de dcouvrir de nouveaux produits, et de planifier de futurs achats. Cette anne, il a dploy de nombreuses fonctionnalits pour accueillir chaque tape du cycle d'achat du client, y compris un moteur de recommandation, des buyables pins, cest--dire des boutons acheter sur les pingles, des pingles enrichies qui contiennent des informations supplmentaires (il en existe six types : pour les applications, les films, les recettes, les produits, les articles et les lieux), un panier dachat et mme une boutique multimarques ddie Pinterest Shop. Le cabinet d'tudes Kantar Millward Brown a rapport que 96 % des visiteurs de Pinterest ont utilis le site pour planifier un achat, et que 87 % ont effectivement fait un achat aprs avoir vu quelque chose qu'ils aimaient. Ainsi, la capacit de Pinterest pour convertir les ventes est un facteur cl de diffrenciation pour leur plateforme. En somme, gardez l'il sur Pinterest en 2017 ! Sous ses airs de petite entreprise sans prtention (selon Kantar Media, en 2015 aux USA Pinterest a investi en publicit 26 fois moins que Twitter et 20 fois moins que Facebook. Et alors que Facebook a augment ses investissements publicitaires en 2015 de 81% et Twitter de 167%, Pinterest lui est -23% par rapport a 2014) le petit tableau de tendances pourrait bien devenir la nouvelle go-to plateform pour le commerce social.
  19. 19. 36 | | 37 Office War ! Avis de tempte pour Slack & consorts 10Le 10 octobre 2016, Facebook annonait la sortie de Workplace dclinaison du rseau social destination des entreprises, qui prtend notamment rivaliser avec les intranets et les botes mail en optimisant la communication entre salaris. Objectif : atteindre la dernire dimension de votre vie qui lui chappait, votre travail. Mais cette fois-ci, Facebook arrive en terre conquise. Du moins, en apparence. Slack y fait figure de leader depuis son lancement sur le march en 2014, et peut se targuer de rassembler dj plus de 3 millions dutilisateurs actifs et plus de 900.000 comptes payants. Le secteur compte galement Yammer, qui se bat pour gagner du terrain, avec un rel avantage : il est dtenu par le poids lourd Microsoft. Un point cl, puisque partir du 1er janvier 2017, Yammer Entreprise ne sera plus propos comme un outil seul, mais consolid et inclus dans Office 365. Et pourtant, Facebook Workplace pourrait sortir du lot. Comment ? Tout dabord grce sa simplicit dutilisation et son design, quasi clone de sa solution phare grand public lexception de la couleur. Le bleu est remplac par le gris, sans doute plus corporate. A noter galement que la firme de Marck Zuckerberg a galement jou la prudence, en dissociant spcifiquement sphre prive et sphre professionnelle, puisque chaque utilisateur disposera dun accs bien distinct. y regarder de plus prs, on saperoit que malgr leffet dannonce dans la presse, la comparaison avec des outils comme Slack et Yammer na pas vraiment lieu dtre. Slack par exemple, tire sa force de cette capacit s'ouvrir dautres environnements : + de 500 intgrations dautres applications ou sites, comme Google Drive ou Dropbox, soit un cosystme particulirement riche. Par ailleurs, il est principalement ax sur le document de travail, le chat y est presque secondaire. De ce fait, il se positionne davantage comme un instrument marketing, cest--dire un outil de productivit et de coordination. Facebook Workplace, pour sa part, sannonce comme un rseau dentreprise au sens premier du terme. Il se positionne avant tout comme un outil de communication, avec notamment des profils beaucoup plus dtaills, et des fonctionnalits de live stream et vido en temps rel. Autre point diffrenciateur capital : pour lheure, Facebook na pas de connecteurs avec des applications tierces et ne semble pas avoir la mme politique douverture vers dautres cosystmes.
  20. 20. 38 | | 39 Peut-on pour autant dire que la guerre des rseaux pros naura pas lieu ? Rien nest moins sr. Dautres acteurs, comme Hipchat (Atlassian), mettent galement laccent sur la communication (mais pas que !) et ont su creuser leur propre niche au sein des entreprises technologiques. Que peut-on en retenir ? Que dans lunivers de la communication au travail, le march se diversifie et la concurrence va devenir de plus en plus rude. Ce qui tait jusqu prsent un usage de early adopter va devenir la norme. Attendez-vous une adoption massive des outils de collaboration et de communication sociale. Nous voguons vers une vritable rvolution dans notre faon de papoter au travail. Alors, si vous ntes pas encore monts bord du navire, il est temps de rveiller le millenial qui sommeille en vous et de vous mettre jour.
  21. 21. Kantar Media est lacteur majeur des donnes et analyses mdias. Partout dans le monde nous apportons nos clients la "media data" ncessaire la prise de dcisions claires dans tous les domaines de la mesure, du suivi et des stratgies mdias. Rattach au groupe Kantar, ddi au management de donnes, Kantar Media propose les informations les plus compltes et prcises sur la consommation des mdias, leur performance et la valeur mdiatique. Retrouvez tous nos insights sur www.kantarmedia.com Kantar Media KantarMediaGlobal @Kantar_Media company/kantar-media @KantarMedia +KantarMedia Nous mesurons la couverture mdiatique et les conversations sociales en France et dans le monde en 67 langues Nous suivons 96% des investissements publicitaires mondiaux travers tous types de mdias off et online Les annonceurs utilisent nos donnes dans plus de 60 pays pour optimiser les 220 milliards USD investis dans la publicit TV Plus de 800000 individus sont interrogs chaque anne en France et travers 70 pays sur leurs habitudes de consommation, attitudes et exposition mdias