Bilan économique de la filière nucléaire française - Source : CSFN

  • Published on
    02-Nov-2014

  • View
    1.190

  • Download
    8

DESCRIPTION

La filire nuclaire franaise est une composante importante de lindustrie franaise, avec : Prs de 220 000 salaris, soit 6,1 % de lemploi industriel franais Plus de 2 500 entreprises dans ce primtre Un chiffre daffaires de plus de 46 milliards deuros dans les activits nuclaires et une valeur ajoute de prs de 15 milliards deuros Un investissement en R&D qui la place au 4e rang des industries innovantes Plus des 2/3 des entreprises qui exportent leur savoir-faire, avec une perspective de croissance 60 % des entreprises sont la recherche de collaborateurs sur toutes les qualifications (ouvriers, ETAM et cadres) 110 000 emplois sont pourvoir dici 2020.

Transcript

  • 1. COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 PUBLICATION JUIN2012
  • 2. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 2 Photographies sur la page de couverture, de haut en bas et de gauche droite : Laboratoire Atalante, intervention au tlmanipulateur dans la chane blinde procd (CEA - S. Le Couster) ; tablissement de La Hague - Piscine dentreposage des combustibles uss de lusine de traitement des combustibles uss (AREVA - JM. Taillet) ; Trave lourde. Usine AREVA, Chalon Saint-Marcel (AREVA - T. Faveyrial) ; Stockage dune coque de dchets dans un ouvrage du stockage CSFMA de lANDRA Soulaines Dhuys (ANDRA - E. Gaffard) ; Chantier de Flamanville 3 (EDF - A.Morin) ; Centrale nuclaire de Penly (EDF - D. Marc)
  • 3. 3 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Dans le cadre des tats Gnraux de lIndustrie, il a t dcid de lancer un programme de travaux pour amliorer la comptitivit des principales filires industrielles franaises. Douze filires ont t identifies, dont la filire nuclaire, qui regroupe lensemble des acteurs de llectronuclaire franais. Le Conseil de Politique Nuclaire du 21fvrier 2011 a demand au ministre charg de lnergie, dinstaller un Comit Stratgique de la Filire Nuclaire (CSFN), runissant lensemble des acteurs de la filire nuclaire, exploitants nuclaires, socits dingnierie, fournisseurs de services, fabricants dquipements, entreprises du cycle du combustible, donneurs dordre, sous-traitants, organisations syndicales reprsentatives des salaris. Sous la prsidence du ministre en charge de lnergie et la vice-prsidence du Prsident Directeur Gnral dEDF, le CSFN a t install le 25juillet 2011 Chalon-sur- Sane. Il a pour vocation de faire des propositions damlioration de la performance de la filire. Ses travaux sinscrivent dans ceux de la Confrence Nationale de lIndustrie. Le CSFN comprend 80 membres. Le premier Comit de Pilotage du CSFN sest tenu le 4octobre 2011 sous la prsidence du Prsident Directeur Gnral dEDF et vice-prsident du CSFN. Ce comit comprend ALSTOM, AREVA, BOUYGUES, CEA, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, DGCIS, DGEC, EDF, FO, GDF-SUEZ, GIIN, PNB, VINCI. Sont notamment associs le FSI, lASN et lANDRA. Le Comit de Pilotage a mandat le Groupe de Travail Performance de la filire pour raliser une cartographie de la filire sappuyant sur une vaste enqute auprs des entreprises qui la composent, avec comme objectif de la dcrire et den faire merger les forces et faiblesses. Cette cartographie sera suivie dune seconde phase qui portera sur les observations et les propositions mises par les entreprises interroges, dans lobjectif commun damliorer la performance et la comptitivit industrielle de la filire. PRAMBULE LA PREMIRE CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE FRANAISE
  • 4. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 4 TABLE DES MATIRES I. La filire nuclaire franaise p. 5 1. La filire nuclaire franaise p. 6 2. Les acteurs de la filire p. 7 3. La composante industrielle de la filire p. 9 4. La spcificit des activits nuclaires p.10 III. Les industriels de lenqute p.15 1. Les entreprises p.16 2. Les qualifications p.18 3. Le poids du parc existant dans la filire p.19 4. Les mtiers p.20 5. Les secteurs dactivit p.22 IV. Lactivit conomique p.25 1. La rpartition de lactivit p.27 2. La part consacre la R&D p.29 3. Le carnet de commandes p.29 4. Lexport p.30 V. Les emplois p.31 1. Les caractristiques de lemploi par type dentreprise p.33 2. La rpartition gographique p.35 3. La qualification & la formation p.36 4. La dynamique p.37 5. Le suivi dosimtrique p.39 6. Les caractristiques socio-conomiques p.40 II. Les chiffres cls de la filire p.11 1. La cartographie p.12 2. La mthodologie p.12 3. Les chiffres cls p.13 VI. Les perspectives de dveloppement linternational p.43 Annexes p.47 1. Zoom sur les acteurs exploitants nuclaires p.48 1.1 Leur activit nuclaire p.48 1.2. La valeur ajoute p.49 1.3. Lemploi et les salaris p.50 2. Zoom sur les industriels non-exploitants nuclaires p.52 2.1 Au global p.52 2.2 Les Grandes Entreprises p.53 2.3 Les Entreprises de Taille Intermdiaire p.58 2.4 Les Petites et Moyennes Entreprises p.63 3. Liste des membres du CSFN p.68 Rsultats de lenqute auprs des industriels de la filire p.14
  • 5. 5 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE I LA FILIRE NUCLAIRE FRANAISE Centrale nuclaire de Paluel ( EDF - D. marc)
  • 6. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 6 Dfinition La production dlectricit partir dquipements et de technologies lectronuclaires a pour principale caractristique la mise en uvre de ractions de fissions nuclaires. Cela induit: un encadrement rglementaire des activits trs strict, tant sur le plan de la sret que sur ceux de lenvironnement et de la sant; une haute technicit des entreprises et personnels de la filire. Autour des acteurs industriels, la filire inclut donc dautres acteurs dont les missions sont de contrler la mise en uvre rglementaire, dlivrer des certifications, qualifications et habilitations pour les entreprises et les intervenants, former aux comptences pr-requises pour intervenir dans les installations. La filire recouvre potentiellement tous les processus de production dlectricit dorigine nuclaire, mme si ce jour seuls les racteurs de type REP (Racteur Eau sous Pression) sont en activit en France. Activits incluses dans le primtre Recherche & Dveloppement sur les processus lectronuclaires civils; Le primtre de la filire comprend toutes les activits ncessaires la production dlectricit, depuis lamont du process (notamment les racteurs de recherche permettant lamlioration du processus nuclaire) jusqu la dconstruction de toutes les installations nuclaires qui ont t utilises pour le processus et la gestion des dchets gnrs; Construction des installations et matriels de production Traitement et stockage des dchets; Cycle de vie du combustible nuclaire: conversion, enrichissement, fabrication, traitement / recyclage. Activits exclues du primtre Activits non directement lies la production dlectricit (gardiennage, espaces verts, nettoyage hors zones techniques, ventes, transport); Activits de transport et de distribution de llectricit; Activits nuclaires militaires ou mdicales; Activits ralises en dehors du territoire franais (dont notamment extraction minire). LA FILIRE NUCLAIRE FRANAISE La filire nuclaire rassemble les acteurs participant la production dlectricit partir de processus lectronuclaires, implants sur le territoire franais. I.1
  • 7. 7 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE LES ACTEURS DE LA FILIRE La filire nuclaire comprend des acteurs publics et privs agissant dans les domaines de la production, de la recherche, de la construction, du contrle et de la formation. I.2 La filire nuclaire Volet industriel de la filire Industries ayant une spcialit dans le nuclaire Autorit de Sret Nuclaire Organismes de formation Fournisseurs et prestataires ayant une spcialit dans le nuclaire Contrle de la Sret et de la Radioprotection Organismes de certification Comptences radioprotection Comptences mtier du nuclaire Pouvoirs publics & ministres Politiques nergtiques, environnementales et de sant IRSN Expertise des risques lis la radioactivit Associations et organisations professionnelles Exploitants nuclaires Fournisseurs et prestataires nayant pas de spcialit dans le nuclaire Reprsentation, promotion et conseils Qualifications
  • 8. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 8 Les organismes de contrle et de sret LASN (Autorit de Sret Nuclaire): contrle la sret nuclaire et la radioprotection pour protger les travailleurs, les patients, le public et lenvironnement des risques lis lutilisation du nuclaire. LIRSN (Institut de Radioprotection et de Sret Nuclaire): effectue des recherches et expertises sur les risques lis la radioactivit. Les pouvoirs publics & les ministres dfinissent les politiques nergtique, environnementale et de sant applicables lensemble des acteurs de la filire. Les industriels Les exploitants nuclaires et loprateur de recherche ci aprs dnomms dans le rapport: acteurs exploitants nuclaires: ce sont les entreprises, tablissement et agence qui, dans le cadre de leurs activits, exploitent une ou plusieurs INB, (Installation Nuclaire de Base) en nombre, taille et nature diffrentes selon les activits principales de lentit: EDF: est matre douvrage et exploitant dinstallations de production dlectricit parmi lesquelles les 19 Centres Nuclaires de Production dlectricit (CNPE) du parc franais; AREVA: intervient sur lensemble du cycle du combustible et exploite ce titre les usines de construction et de traitement des combustibles nuclaires, qui sont des INB. Le Groupe conoit et construit des racteurs et participe leur maintenance; CEA: est oprateur de R&D. Dans son activit nuclaire, il construit et exploite des racteurs exprimentaux et des laboratoires des fins de recherche sur les quipements et technologies nuclaires et sur lensemble du cycle de leurs combustibles; ANDRA: exploite les installations de traitement et de stockage des dchets radioactifs, dont les dchets issus des installations des exploitants. Les fournisseurs des exploitants dlivrent des biens et des services. Ils sont de tailles diverses, depuis les filiales de grands groupes et les PME / PMI. Certains exploitants sont aussi fournisseurs des autres exploitants. Les organismes de certification et qualification certifient et qualifient les acteurs dans leur comptence nuclaire. Les organismes de formation forment les diffrents acteurs aux comptences mtier spcifiques du nuclaire. Les organismes de recherche (CEA, CNRS, universits): mnent des activits de recherche, fondamentale et applique et de dveloppement. Les ples rgionaux Le PNB (Ple Nuclaire de Bourgogne), labellis ple de comptitivit par ltat, accompagne les entreprises dans leur capacit innover; Nuclopolis fdre les comptences industrielles, de formation et de recherche disponibles en Basse-Normandie tout au long de la chane de valeur des sciences nuclaires. Les associations et organisations professionnelles Elles ont pour vocation de reprsenter leurs entreprises adhrentes et de les aider dans divers domaines (marchs, scurit, technique), de les promouvoir, de leur apporter un service de veille ou de favoriser le renouvellement des comptences de leur secteur dactivit, notamment: GIIN: Groupe Intersyndical de lIndustrie Nuclaire; GIMELEC: Groupement des industries de lquipement lectrique, du contrle-commande et des services associs; FIM: Fdration des Industries Mcaniques et notamment son Syndicat National de la Chaudronnerie et la Tuyauterie (SNCT); SERCE: Syndicat des Entreprises de Rseau et de Construction lectrique; COPSAR: Comit Professionnel des Prestataires de Services en Assainissement Radioactif. Les organisations syndicales des salaris reprsentent les salaris au sein des acteurs de la filire (donneurs dordre, prestataires, sous- traitants, organismes de recherche). Elles participent du dialogue social et du dialogue avec la socit civile. Par leur action elles jouent un rle dans larticulation entre intrt gnral, logiques industrielles, emploi, scurit et sret. Chaque acteur de la filire est un maillon dune chane permettant de respecter le haut niveau des exigences rglementaires et techniques.
  • 9. 9 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE LA COMPOSANTE INDUSTRIELLE DE LA FILIRE Les activits industrielles se structurent autour des phases du cycle industriel dune centrale lectronuclaire et du cycle de vie du combustible. I.3 Cycle industriel de la production dlectricit dorigine nuclaire La chane des activits comprend deux axes: Celui relatif aux diffrentes phases du cycle industriel dune centrale de production dlectricit (R&D / tudes sur les process, tudes de conception / fabrication des matriels / construction des installations, exploitation / maintenance des installations, dmantlement des installations et traitement / stockage des dchets). Celui relatif au cycle du combustible ncessaire lexploitation des centrales (extraction minire hors primtre de la cartographie, conversion, enrichissement, fabrication, utilisation, traitement / recyclage, traitement et stockage). R&D et tudes amont tudes, fabrication et Construction Exploitation et maintenance Traitement des dchets Dmantlement et Cycle du combustible Extraction Conversion Enrichissement Fabrication Traitement et stockage Traitement / recyclage Utilisation du combustible Hors primtre
  • 10. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 10 Les spcificits de la filire Le nuclaire nest pas un mtier en soi mais un domaine dans lequel sexercent des mtiers qui doivent contribuer, grce leur excellence, la sret, la scurit et la performance des installations lectronuclaires. La sret nuclaire et la radioprotection sont fondes sur un ensemble de dispositions visant protger en toutes circonstances lhomme et son environnement naturel contre les effets nuisibles des rayonnements ionisants provenant des produits radioactifs. Ces dispositions sappliquent toutes les tapes de la chane des activits du cycle des racteurs nuclaires, tout comme celles du cycle du combustible. En consquence, tous les industriels qui contribuent cet objectif, de faon directe ou indirecte, doivent faire la preuve de leur capacit matriser leur processus complet, capacit matrialise par une qualification prononce pour une dure dtermine sur leur domaine de comptence. En outre, les personnels intervenant en zone contrle, y compris sur des matriels non lis aux procds nuclaires, doivent tre dtenteurs dhabilitations lies au seul environnement de lintervention en milieu ionisant, dlivres lissue de formations spcifiques en rapport avec leur responsabilit sur les chantiers. La filire se caractrise par un cycle long, tenant la fois au montant des investissements industriels et humains ncessaires et la dure de vie des installations. La filire volue dans un contexte de recherche permanente du meilleur niveau dans les domaines de la sret, de la scurit et de la performance industrielle. Lexigence du haut niveau de comptence de lensemble de ses acteurs induit un haut niveau de qualification et de formation des salaris. LA SPCIFICIT DES ACTIVITS NUCLAIRES La filire se caractrise par le haut niveau de comptence de lensemble de ses acteurs. I.4 Les qualifications et certifications dlivres aux entreprises Les exploitants nuclaires, en tant que responsable de la sret de leurs exploitations, examinent les capacits de leurs sous-traitants sur tous les volets ncessaires la matrise de leurs processus: capacit technique, scurit / radioprotection / environnement, organisation qualit / culture sret, capacit conomique. LASN fait rgulirement des audits tant au niveau national que sur les Installations Nuclaires de Base (INB) pour vrifier la robustesse des dispositifs. Les matriels les plus sensibles vis--vis de la sret font, chacun deux, lobjet de tests aux conditions accidentelles, qui leur permettent dtre qualifis pour les conditions dexploitation requises. Les entreprises ayant des activits en zone contrle doivent avoir une certification (CEFRI) prouvant leur capacit grer interventions et salaris sur le plan de la radioprotection. Parmi les domaines de qualification, on peut citer: Activits sur le combustible, chaudronnerie, essais non destructifs, gnie climatique Chacun deux dcomposs en sous-domaines (examen du combustible irradi, capacits et changeurs, ventilation industrielle, ultrasons, magntoscopie, groupes frigorifiques) Les activits nuclaires ncessitent, pour la majeure partie dentre elles, des qualifications, certifications et habilitations spcifiques, donc une offre spcifique la filire pour les entreprises.
  • 11. 11 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE II LES CHIFFRES CLS DE LA FILIRE Racteur Osiris, manutention de radiolment artificiel en piscine sous eau (REA/CEA / P. Allard)
  • 12. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 12 Le primtre de la cartographie La prsente cartographie est la toute premire laquelle se livre la filire nuclaire. Au-del de son objectif immdiat qui est de caractriser les entreprises qui la composent afin de mieux les connatre, cette tude a pour objectif didentifier des axes de progrs. Le CSFN a donc dcid dtudier dans un premier temps plus particulirement la majorit des activits qui la caractrisent par rapport aux autres filires industrielles. Ont donc t cartes de ce premier primtre: Les activits connexes: celles de la chane production dlectricit (surveillance des installations, informatique de gestion, entretien btiments tertiaires, formation, transport); Les activits dextraction: minire. Organisation de lenqute Lenqute a t confie par le CSFN une socit de conseil indpendante au titre de tiers collecteur (KURT SALMON), afin de pouvoir garantir la confidentialit des donnes individuelles confies par les entreprises. Un questionnaire a t envoy 670 entreprises industrielles de la filire, identifies partir des listes des principaux sous-traitants des exploitants nuclaires du GT1 (cf. page64), dont lenveloppe est constitue de 2500 entreprises. Les 670 entreprises portent, hors combustible, 80% du volume sous-trait par les exploitants. Les thmes abords portaient sur la caractrisation de lentreprise, ses qualifications et certifications, son activit conomique, les emplois et collaborateurs, le dveloppement. Le questionnaire portait sur les donnes de lanne 2010. Exploitation de lenqute Les rponses lenqute couvrent les trois quarts du volume de la sous-traitance, hors combustible. Ce taux lev de retour a t obtenu grce une mobilisation de lensemble du GT1 en charge de la cartographie lors des relances, notamment sur le top 200 des entreprises les plus importantes. Sur les 312 retours reus, les regroupements faits par les entreprises lors de leur rponse (filiales) conduisent in fine lexploitation de 278 retours de questionnaires. LA CARTOGRAPHIE LA MTHODOLOGIE La premire cartographie a port sur les activits lies au process industriel de la filire. Ltude sest appuye sur une enqute mene auprs des industriels pour caractriser les entreprises de la filire et en tablir la premire cartographie. II.1 II.2
  • 13. 13 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE En outre, lenqute auprs des industriels a montr: Un investissement en R&D de 7% des Dpenses Intrieures de Recherche et Dveloppement des Entreprises franaises, qui place la filire nuclaire au quatrime rang des industries innovantes. Une activit lexport en dveloppement: 70% ont une activit lexport, qui porte 25% de leur chiffre daffaires, avec une perspective de croissance. Une trs forte capacit de recrutement: 60% des entreprises sont en recherche de collaborateurs. Une forte qualification des salaris, avec une part de la formation dans le chiffre daffaires 3 fois plus leve que la moyenne de lindustrie. LES CHIFFRES CLS DE LA FILIRE EN 2010 La filire nuclaire est une composante importante de lindustrie franaise, dune haute technicit et portant de fortes opportunits de dveloppement. II.3 La composante industrielle de la filire comprend plus de 2500 entreprises Les 670 entreprises les plus importantes (1) : Sur le primtre tudi: plus de 185000 salaris sur les activits de la filire: temps plein pour plus de 90% cadres et agents de matrise pour les 2/3 Une valeur ajoute de plus de 13milliards d Un chiffre daffaires global de plus de 40milliards d dans les activits nuclaires (1) Ces 670 entreprises portent, hors combustible, 80% du volume de la sous-traitance des acteurs exploitants nuclaire. Lextrapolation 670 a t pratique en utilisant les ratios des retours de lenqute. La filire (2) : Sur le primtre tudi: prs de 220000 salaris sur les activits de la filire Une valeur ajoute de prs de 15milliards d Un chiffre daffaires de plus de 46milliards d dans les activits nuclaires (2) Lextrapolation de 670 2500 a t pratique en utilisant les ratios de lindustrie nationale.
  • 14. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 14 Rsultats de lenqute auprs des industriels de la filire Les caractristiques tudies sont conformes aux dfinitions de lINSEE. La mention les entreprises dans les pages suivantes se rfre aux entreprises qui ont rpondu lenqute. DFINITIONS Activit conomique: dfinitions Chiffre daffaires: montant des ventes ralises par lentreprise (marchandises, produits fabriqus, prestations de services) Valeur ajoute: contribution conomique propre lentreprise. Elle est gale la valeur de la production diminue du montant confi en sous-traitance. Carnet de commandes: volume des commandes restant livrer, en jours, mois ou annes de production. Il donne lampleur de la visibilit de lentreprise sur son activit venir. Biens: produits physiques (matriels, outillages). Ils caractrisent ici particulirement les fabricants. Services: produits intellectuels ou prestations de service. Ils caractrisent ici les entreprises dtudes et les prestataires de construction et de maintenance sur les sites nuclaires. Typologie des entreprises: dfinitions Grande Entreprise: plus de 5000 salaris et un chiffre daffaires de plus de 1000millions d. Entreprise de Taille Intermdiaire (ETI): 250 4999 salaris ou un chiffre daffaires entre 50millions d et 1000millions d. Petite et Moyenne Entreprise (PME): moins de 250 salaris et un chiffre daffaires de moins de 50millions d. Emploi: dfinitions Emploi, en nombre de contrats: nombre de personnes ayant un contrat de travail que ce contrat soit temps plein ou temps partiel Emploi, en ETP (quivalent Temps Plein): nombre de personnes ncessaires pour raliser lactivit si toutes taient employes temps plein Emploi non permanent: personnes non employes en CDI par les entreprises de la filire Les emplois induits (cest--dire ceux aliments par les dpenses des employs) ne sont pas pris en compte Primtre de ltude Les rsultats de ltude ne portent que sur les emplois des entreprises interroges, dans le primtre de leurs activits nuclaires, tant pour les entreprises ayant une qualification spcifique que pour celles qui nen ont pas. Le nombre des entreprises ayant contribu au thme prsent est indiqu en bas de chaque page.
  • 15. 15 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE III LES INDUSTRIELS DE LENQUTE Stockage dune coque de dchets dans un ouvrage du stockage CSFMA de lANDRA Soulaines Dhuys (ANDRA / E. Gaffard)
  • 16. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 16 La filire se structure autour de 4 exploitants principaux et irrigue de nombreuses ETI et PME / PMI. Les 4 exploitants principaux, EDF, AREVA, le CEA et lANDRA, reprsentent plus de la moiti de lactivit de la filire. Ils reprsentent 60% du Chiffre dAffaires de la filire et de sa Valeur Ajoute et 36% des emplois. De nombreuses ETI sont actives dans la filire, elles reprsentent le tiers des entreprises de lenqute. Les activits nuclaires reprsentent en moyenne 17% du CA des entreprises, les PME / PMI ayant une implication plus forte, avec 40% de leur CA ddi au nuclaire. Les entreprises sous-traitent 30% de leur activit. Hors exploitants, la part de sous-traitance des entreprises est de 20%. Le haut niveau dexigence se traduit par un fort taux dentreprises ayant des qualifications ou certifications spcifiques. 80% des entreprises ont une offre spcifique la filire nuclaire 87% des entreprises considrent que la qualification est un atout pour obtenir des marchs. Les entreprises ayant rpondu sont constitues de* : 53 Grandes Entreprises (au sens de lINSEE), elles sont filiales de 27 Grands Groupes 89 Entreprises de Taille Intermdiaire (ETI) 132 PME/PMI 17% en nombre sont des filiales de socits trangres, mais ne reprsentent que 2,1% de la Valeur Ajoute et 3,6% de lemploi des entreprises ayant rpondu Cette proportion de filiales de socits trangres reflte essentiellement la prise de participation ou lachat de socits franaises par des entreprises trangres * Cf. p.14 pour les dfinitions Une forte prsence des Grandes Entreprises et des ETI qui traduit limportance de linvestissement ncessaire pour travailler dans la filire, mais dans laquelle des PME / PMI trouvent leur place. LES ENTREPRISESIII.1 Nombre dentreprises par taille (vision consolide des entreprises par groupe) PME / PMI 132 ETI 89 Grandes Entreprises 53 Acteurs exploitants nuclaires 4 Source: enqute CSFN - 278 rponses
  • 17. 17 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Avec prs de 50% de part du nuclaire dans leur activit, limplication des PME / PMI est significative. Part de lactivit nuclaire dans le CA des entreprises Ventilation par CA nuclaire 4 000 M 800 M 60 M 18 900 M 300 M 300 M 100 M 450 M 150 M 3 500 M 6 000 M 1 000 M 250 M 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI 34 56 37 2 5 12 33 8 23 2 11 6 30 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI De 75% 100% De 50% 75% De 25% 50% De 0% 25% Acteurs Grandes ETI PME/ Expl . nuc Entreprises PMIActeurs Grandes ETI PME/ Expl . nuc Entreprises PMI 4 000 M 800 M 60 M 18 900 M 300 M 300 M 100 M 450 M 150 M 3 500 M 6 000 M 1 000 M 250 M 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI 34 56 37 2 5 12 33 8 23 2 11 6 30 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI De 75% 100% De 50% 75% De 25% 50% De 0% 25% Acteurs Grandes ETI PME/ Expl . nuc Entreprises PMIActeurs Grandes ETI PME/ Expl . nuc Entreprises PMI Source: enqute CSFN - 259 rponses Ventilation par nombre dentreprises Sur un CA de 36Milliards d dans les activits nuclaires, les entreprises sous-traitent 30%. Part du chiffre daffaires sous-trait dans lactivit nuclaire, par taille dentreprises Part de la sous-traitance auprs dentreprises trangres dans lactivit nuclaire * localises ou non en France 79% 60% 82% 92% 21% 40% 18% 8% Acteurs Grandes ETI PME/ Expl . nuc Entreprises PMI Total 79% 60% 82% 92% 76% 21% 40% 18% 8% 24% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI Exploitant Grande Entreprise Acteurs Grandes ETI PME/ Total . nuc Entreprises PMI rponses 64% 80% 79% 82% 70% 36% 20% 21% 18% 30% CA sous - trait CA non sous- trait 10,7 Md Acteurs Grandes ETI PME/ Total Expl . nuc Entreprises PMI rponses CA sous -trait des entreprises trangres * CA sous -trait des entreprises franaises 36 Md Source: enqute CSFN - 250 et 238 rponses
  • 18. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 18 Un tiers des entreprises dtiennent les 3 qualifications. 60% des entreprises dtiennent au moins 2 des qualifications. Les entreprises sont qualifies par chaque exploitant pour lequel elles sont sous-traitantes. Qualification EDF 33% Qualification AREVA 6% Qualification CEA 1% 33% 19% 3% 5% Taux de recouvrement des qualifications Source: enqute CSFN - 207 rponses Parmi les activits ralises pour les exploitants nuclaires, celles qui sont spcifiques la filire ncessitent des qualifications et/ou certifications: Les exigences en matire de sret, qualit, scurit et radioprotection des travailleurs imposent une qualification formelle des entreprises prouvant leur capacit exercer une activit dans le nuclaire, quelle soit de fournisseur de biens ou de services. Cette qualification est dlivre par lexploitant nuclaire donneur dordre son sous-traitant, dans des conditions contrles par lASN (cf. p 10). La certification CEFRI* porte sur les seules entreprises intervenant sur les installations nuclaires, sur le domaine de la radioprotection. 87% des entreprises qui se sont exprimes considrent que la qualification est un atout lobtention de marchs. * CEFRI: cf. p.10 LES QUALIFICATIONS 80% des entreprises dveloppent une offre spcifique la filire, avec au moins une qualification dEDF, dAREVA, du CEA et/ou du CEFRI*. Source: enqute CSFN - 269 rponses Part dentreprises non exploitant nuclaire, ayant une offre spcifique la filire, par taille 87% 81% 80% 81% 13% 19% 20% 19% Grande Entreprise ETI PME / PMI Essemble Filire Non spcialiss Spcialiss avec qualification (EDF, AREVA, CEA ou CEFRI) Total rponses Grandes ETI PME/ Total Entreprises PMI rponses III.2
  • 19. 19 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE LE POIDS DU PARC EXISTANT DANS LA FILIRE Le fonctionnement des installations nuclaires du parc existant implique 44% des effectifs tudis. Part du fonctionnement des installations nuclaires dans les effectifs et la VA (exploitation, maintenance, cycle du combustible) Source: enqute CSFN 239 et 226 rponses Lensemble de la filire repose largement sur lexploitation du parc actuel de centrales nuclaires. Effectifs 56% 44% Fonctionnement des installations nuclaires Reste de la filire 36% 64% Fonctionnement des installations nuclaires Reste de la filire 44% 56% 51% 49% Valeur Ajoute 56% 44% Fonctionnement des installations nuclaires Reste de la filire 36% 64% Fonctionnement des installations nuclaires Reste de la filire 44% 56% 51% 49% III.3
  • 20. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 20 Le fort taux de biens dans les Grandes Entreprises traduit leur part prpondrante dans la fabrication des gros composants du process nuclaire (cuve, gnrateur de vapeur, turbines, alternateur). LES MTIERS Lactivit se rpartit quivalence entre biens et services, la part des services tant prpondrante dans les ETI et les PME / PMI. Rpartition de la valeur ajoute en Biens et en Services, par taille dentreprise Source: enqute CSFN - 253 rponses 52% 36% 46% 48% 48% 64% 54% 52% Grande Entreprise ETI PME / PMI Moyenne Filire VA Biens VA Services Total rponses Grandes ETI PME/ Total entreprises PMI rponses III.4
  • 21. 21 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE 15 M 28 M 58 M 102 M 178 M 288 M 314 M 1 792 M 2 020 M 2 200 M 4 358 M SYSTEMES D'INFORMATION SERVICES DE PROTECTION DES INSTALLATIONS MATIERES PREMIERES ET PRODUITS SEMI -FINIS GENIE CIVIL ET SECOND UVRE LOGISTIQUE, MANUTENTION ET STOCKAGE ELECTRICITE, ELECTRONIQUE, INSTRUMENTATION SERVICES DE PRODUCTION FORGEAGE, CHAUDRONNERIE, TUYAUTERIE, SOUDAGE EQUIPEMENTS, COMPOSANTS et ACCESSOIRES MECANIQUES PRESTATIONS INTELLECTUELLES (R&D, Etudes, Conseil, Cetifications, Contrles..) PRODUCTION D'ELECTRICITE Les prestations intellectuelles recouvrent essentiellement les activits de R&D, dont les activits du CEA, mais aussi dtude, de conseil et de certification. Les quipements et composants mcaniques recouvrent les activits de fabrication et de maintenance de matriels, notamment les pompes et autres machines tournantes, les vannes et robinets, ainsi que les quipements mcaniques. Forgeage, Chaudronnerie, Tuyauterie, Soudage: concerne les activits de forgeage, de fonderie, de production et de maintenance dlments chaudronns (tuyauteries notamment). Hors production dlectricit, les mtiers de prestations intellectuelles et de fournitures dquipement reprsentent la majeure partie de lactivit. Rpartition de la valeur ajoute par mtier Source: enqute CSFN - 241 rponses Source: enqute CSFN - 241 rponses Prs de la moiti de la valeur ajoute des entreprises fournissant des quipements mcaniques provient de leurs activits de maintenance. 47,3% 32,3% 13,2% 7,0% 0,2% 50,3%48,2% 1,5% Equipements mcaniques et lectromcaniques Maintenance mcanique industrielle Composants mcaniques Rpartition de la valeur ajoute des mtiers dquipement mcanique Rpartition de la valeur ajoute par mtier pour le forgeage, la chaudronnerie, la tuyauterie et le soudage 47,3% 32,3% 13,2% 7,0% 0,2% Maintenance composants chaudronns, tuyauterie Composants chaudronns Forgeage Tuyauterie Fonderie 50,3%48,2% 1,5% Equipements mcaniques et lectromcaniques Maintenance mcanique industrielle Composants mcaniques
  • 22. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 22 LES SECTEURS DACTIVIT Les entreprises se rpartissent sur un spectre large des secteurs de lindustrie franaise. 121 67 35 15 10 10 6 3 3 2 INDUSTRIE MANUFACTURIRE ACTIVITS SPCIALISES, SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES CONSTRUCTION COMMERCE ; RPARATION D'AUTOMOBILES ET DE MOTOCYCLES TRANSPORTS ET ENTREPOSAGE ACTIVITS DE SERVICES ADMINISTRATIFS ET DE SOUTIEN PRODUCTION ET DISTRIBUTION D'EAU ASSAINISSEMENT, GESTION DES DCHETS ET DPOLLUTION ACTIVITS FINANCIRES ET D'ASSURANCE INFORMATION ET COMMUNICATION PRODUCTION ET DISTRIBUTION D'LECTRICIT, DE GAZ, DE VAPEUR ET D'AIR CONDITIONN 1% 6% 44% 25% 4% 4% 13% 1% 2% 1% Rpartition des entreprises de la filire par catgorie de Code NAF (en nombre dentreprises). Source: enqute CSFN - 272 rponses NAF : Nomenclature dActivits Franaise III.5
  • 23. 23 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE 30% 28% 16% 6% 5% 5% 5% 3% 1% 1% 1% Fabrication de produits mtalliques, lexception des machines et des quipements Fabrication de machines et quipements n.c.a. Rparation et installation de machines et d'quipements Fabrication d'quipements lectriques Fabrication de produits informatiques, lectroniques et optiques Mtallurgie Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique Industrie automobile Industrie de l'habillement Fabrication d'autres matriels de transport Fabrication de textiles 70% 16% 12% 1% Activits d'architecture et d'ingnierie ; activits de contrle et analyses techniques Autres activits spcialises, scientifiques et techniques Activits des siges sociaux ; conseil de gestion Recherche -dveloppement scientifique Zoom sur les secteurs industrie manufacturire et activits spcialises, scientifiques et techniques. Rpartition des entreprises de la filire sur les mtiers de lIndustrie Manufacturire Source: enqute CSFN - 272 rponses Rpartition des entreprises de la filire sur les activits spcialises, scientifiques et techniques
  • 24. 24
  • 25. 25 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE IV LACTIVIT CONOMIQUE CNPE de Chinon B, simulateur de conduite (EDF / JL. Petit)
  • 26. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 26 En 2010, les entreprises ayant rpondu ont produit prs de 11,4 Md de valeur ajoute sur les activits lectronuclaires. Lactivit se rpartit tout au long de la chane industrielle de llectronuclaire. 50% de la Valeur Ajoute provient de la phase dexploitation des racteurs (exploitation, maintenance et cycle de vie du combustible). La construction porte 28% de la Valeur Ajoute. Le tissu industriel est organis autour des implantations des exploitants. La filire reprsente une activit significative dans cinq rgions. La contribution de la filire leffort de R&D nationale est significative. Linvestissement de R&D denviron 1,8milliard d portent la filire au quatrime rang des industries innovantes. Sur leurs activits nuclaires, la visibilit du carnet de commandes des entreprises est de 13 mois en moyenne. La visibilit des Grandes Entreprises et des ETI est significativement plus importante que celle des PME/PMI. 18% du CA des entreprises est ralis lexport. 70% des entreprises de la filire exportent leur savoir-faire. Un montant dexport de plus de 5,6milliards d qui compense un mois du dficit commercial de la France.
  • 27. 27 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Amont Construction Fonctionnement Traitement des dchets Dmantlement Cycle combustible Autres (exploitation, maintenance et amliorations) 10% 28% 34% 2% 7% 17% 1% (dont R&D et tudes) (dont tudes et fabrication) 50% de la valeur ajoute provient des activits lies au fonctionnement des installations (cycle du combustible compris). Valeur ajoute selon le positionnement dans la chane dactivits du nuclaire 7% de la valeur ajoute correspond aux activits de dmantlement. 8 chantiers de dmantlement sont en cours en France. 28% de la valeur ajoute correspond aux installations en cours de construction (dont les centrales export). Source: enqute CSFN - 226 rponses La structure de la valeur ajoute, largement porte par les Grandes Entreprises, traduit le haut niveau dinvestissement de loutil industriel, ncessitant des acteurs de taille consquente. LA RPARTITION DE LACTIVIT Sur leurs activits nuclaires, les entreprises gnrent prs de 11,4milliards d de valeur ajoute, dont la moiti ralise par les exploitants. Rpartition des 11,4milliards d de valeur ajoute par taille dentreprise (millions d) Source: enqute CSFN - 241 rponses Acteurs exploitants nuclaires 6 616 M 58% Grandes Entreprises 3 595 M 32% ETI 945 M 8% PME / PMI 200 M 2% IV.1
  • 28. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 28 Les centrales nuclaires exploites par EDF sont implantes dans 11 des 22 rgions mtropolitaines, les centres dingnierie tant implants en Ile-de-France, Rhne-Alpes PACA et Centre. Les centres de recherche du CEA et de lANDRA sont implants dans 4 rgions: Ile-de-France (CEA / Saclay) Provence-Alpes-Cte-Dazur (CEA / Cadarache) Languedoc-Roussillon (CEA / Marcoule, dont une antenne Pierrelate) Lorraine & Champagne-Ardenne (ANDRA / Centre de Meuse Haute-Marne). Les sites de fabrication, de traitement/ recyclage et traitement/stockage du combustible dAREVA et de lANDRA sont implants dans 4 rgions: Basse-Normandie (AREVA & ANDRA / la Hague) Champagne-Ardenne (ANDRA / Morvilliers & la Chaise) Rhne-Alpes (AREVA / Tricastin et Romans sur Isre) Languedoc-Roussillon (AREVA / Mlox et Malvsi). Les sites en cours de dmantlement sont situs en Champagne-Ardenne (Chooz A), Bretagne (Brennilis), Centre (Saint- Laurent A), Rhne-Alpes (Bugey & Creys-Malville) et Languedoc-Roussillon (Marcoule). Les exploitants nuclaires sont implants dans 14 des 22 rgions mtropolitaines, avec une forte prsence dans 5 dentre elles. Centrales Nuclaires de Production dElectricit Centres de recherche Usines du cycle du combustible Stockage des dchets Lgende : Principaux siges sociaux et centres dingnierie des exploitants Sites en dmantlement Principales implantations des exploitants Sources: EDF, CEA, AREVA, ANDRA Ile-de-France 2 340 M Grand Centre 930 M Grand Est Bourgogne 1 280 M Nord Ouest 920 M Ouest Armorique 1 200 M Rhne-Alpes Auvergne 2 730 M Sud-Est 1 5404 M Sud-Ouest 390 M Valeur Ajoute de la filire par grande rgion 44% de la valeur ajoute est ralise au sein de deux rgions: Rhne-Alpes et Ile-de-France, mais sa contribution est significative dans plusieurs autres. Rhne-Alpes porte 23% de la Valeur Ajoute. LIle-de-France porte 21% de la valeur ajoute de la filire, ce qui sexplique notamment par une forte prsence des activits de recherche et de nombreux siges dentreprises. La filire nuclaire reprsente dans 5 rgions plus de 1% de la Valeur Ajoute Rgionale: Basse-Normandie, Rhne-Alpes, Bourgogne, PACA et Centre. Source: Enqute CSFN - 241 rponses; INSEE donnes 2009
  • 29. 29 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Leffort en R&D des exploitants comprend, notamment, la recherche sur les technologies nuclaires, porte par le CEA. Il a t valu 1milliard d en 2010 par la Cour des Comptes dans son rapport de janvier2012. Leffort en R&D de 1,8milliard d des entreprises ayant rpondu reprsente 4% de leffort de recherche national (DIRD*) et 7% de celui des entreprises (DIRDE), plaant la filire nuclaire en quatrime position, derrire lautomobile (16%), lindustrie pharmaceutique (13%) et la construction aronautique et spatiale (10%). * Dpense Intrieure de Recherche et Dveloppement LA PART CONSACRE LA R&D Les entreprises produisent un effort trs important de Recherche & Dveloppement avec 5% de leur chiffre daffaires. Part du chiffre daffaires consacr la R&D par taille dentreprise 5% 7% 7% 4% 5% Acteurs exploitants nuclaires Grandes Entreprises ETI PME / PMI Grand Total IV.2 La visibilit du carnet de commandes est considre comme bonne par les entreprises de la filire, mais les Grandes Entreprises bnficient de contrats de plus longue dure, do lcart du carnet de commande: 15 mois pour les Grandes Entreprises 13 mois en moyenne pour les ETI 6 mois pour les PME / PMI Avec un carnet de commandes infrieur lanne, les ETI et les PME/PMI sont dpendantes des donneurs dordre, de faon significative pour les PME / PMI. LE CARNET DE COMMANDES Les fournisseurs du nuclaire ont une visibilit de leur carnet de commandes de 13 mois en moyenne, avec des disparits selon leur taille. Visibilit du carnet de commandes en fonction de la catgorie de lentreprise (en nombre dentreprises). Source: enqute CSFN - 278 rponses 13 26 44 4 7 1910 20 31 2 20 25 29 2 5 7 8 5. Plus de 3 ans 4. 1 3 ans 3. 6 mois 1 an 2. 3 6 mois 1. Moins de 3 mois Acteurs Grandes ETI PME/ expl. nuc Entreprises PMI IV.3 Source: enqute CSFN - 205 rponses
  • 30. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 30 Source: enqute CSFN - 120 rponses Les entreprises de la filire ont russi dpasser le march europen et pntrer les deux autres grandes zones dexploitation de centrales que sont lAmrique du Nord et lAsie. Rpartition du chiffre daffaires lexport dans le nuclaire par principale zone gographique. Les ETI et PME sont particulirement actives en Asie o elles ralisent un chiffre daffaires lexport plus important (48%) que pour lEurope (40%) ou lAmrique du Nord (12%). Europe 2 164 M Amrique du Nord 1 830 M Amrique du Sud 3 M Asie 1 617 M Moyen - Orient 2 M Afrique 16 M Ocanie 2 M 70% des entreprises ayant rpondu exportent leur savoir-faire nuclaire. Leffort lexport des ETI et des PME / PMI est significatif, suprieur la moyenne nationale: Les ETI: + 4 % Les PME / PMI: + 2 % En considrant les seules entreprises qui exportent, lexport reprsente respectivement 26% de leur chiffre daffaires pour les Grandes Entreprises, 28% pour les ETI et 26% pour les PME/PMI. Le montant de lexport de plus de 5,6milliards d en 2010 amliore la balance commerciale franaise hauteur de lquivalent dun mois de dficit. LEXPORT Lexport reprsente 18% du chiffre daffaires des entreprises. Chiffre daffaires domestique et chiffre daffaires lexport dans la filire (en%) selon la catgorie de lentreprise. Source: enqute CSFN - 164 rponses, INSEE donnes 2010 81% 88% 77% 89% 82% 19% 12% 23% 11% 18% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI Filire nuclaire CA Export CA domestique Total rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc Entreprises PMI rponses IV.4
  • 31. 31 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE V LES EMPLOIS Laboratoire Atalante, intervention au tlmanipulateur dans la chane blinde procd (CEA / S. Le Couster)
  • 32. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 32 Les entreprises ayant rpondu lenqute emploient sur leur activit nuclaire plus de 150000 personnes sur les 220000 que comprend la filire sur le primtre tudi. Les emplois sont rpartis sur lensemble de la chane industrielle mais restent concentrs au sein des grands groupes. 80% des salaris sont employs par les exploitants et les Grandes Entreprises mais avec une population de moins de 30 ans plus leve de 10 points, les PME / PMI ont une dynamique de recrutement plus forte. Lemploi se rpartit autour des implantations des exploitants. 61% des emplois sont situs dans trois rgions: Ile-de-France, Rhne-Alpes et PACA. La filire reprsente une part significative de lemploi dans 7 rgions. Un haut niveau de qualification et de formation. Les deux tiers des effectifs sont cadres ou ETAM et la proportion de cadres est 2 fois plus leve que pour la moyenne de lindustrie. Les salaris de la filire reoivent en moyenne 16 jours de formation par an, bien davantage que la moyenne de lindustrie nationale de 3 jours. Le march de lemploi de la filire est stable, mais parfois tendu avec des recrutements critiques dans certains mtiers Le turnover des effectifs est de 6%, soit prs de trois fois moins que la moyenne nationale dans lindustrie. 61% des entreprises expriment des difficults de recrutement sur certains mtiers.
  • 33. 33 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Amont Construction Fonctionnement Traitement de dchets Dmantlement Cycle Combustible Autres 11% 32% 29% 2% 8% 15% 3% (exploitation, maintenance et amliorations) (dont R&D et tudes) (dont tudes et fabrication) 32% des emplois sont ports par la construction de nouvelles installations (en France et ltranger), incluant la fabrication de matriels. 8% des emplois sont consacrs aux activits de dmantlement, 8 chantiers principaux de dmantlement tant en cours en France. 44% des emplois des entreprises sont ddis aux activits de fonctionnement des installations (cycle du combustible compris). Rpartition des emplois selon le positionnement dans la chane dactivits du nuclaire et selon la taille de lentreprise (en nombre de salaris) Source: enqute CSFN 239 rponses LES CARACTRISTIQUES DE LEMPLOI PAR TYPE DENTREPRISE En moyenne dans lindustrie, les effectifs se rpartissent: 48% sur des PME 23% sur des ETI 28% sur des Grandes Entreprises Le poids des grandes entreprises, notamment par rapport aux ETI, est beaucoup plus fort dans la filire nuclaire quen moyenne sur lindustrie franaise, traduisant, lquivalence des rpartitions de la valeur ajoute, limportance des investissements ncessaires, ici en comptences, organisation (notamment assurance de la qualit et sret) et formations spcifiques. Les entreprises spcialises* emploient 85% des salaris. * Qualifi par un exploitant ou certifi CEFRI Les acteurs exploitants et les grandes entreprises concentrent plus de 80% des effectifs ddis aux activits nuclaires. Rpartition des emplois de la filire par taille dentreprise Sources: enqute CSFN 278 rponses, INSEE 2009 Acteurs exploitants nuclaires 53 810 36% Grandes Entreprises 69 589 46% ETI 22 863 15% PME / PMI 4 378 3% V.1
  • 34. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 34 PRODUCTION D'ELECTRICITE PRESTATIONS INTELLECTUELLES (R&D, Etudes, Conseil, Certifications, Contrles) EQUIPEMENTS, COMPOSANTS et ACCESSOIRES MECANIQUES FORGEAGE, CHAUDRONNERIE, TUYAUTERIE, SOUDAGE SERVICES DE PROTECTION DES INSTALLATIONS ELECTRICITE, ELECTRONIQUE, INSTRUMENTATION LOGISTIQUE, MANUTENTION ET STOCKAGE SERVICES DE PRODUCTION SYSTEMES D'INFORMATION MATIERES PREMIERES ET PRODUITS SEMI-FINIS GENIE CIVIL ET SECOND UVRE 22% 17% 17% 11% 4% 3% 1% 1% 1% 0,2 % 23% Hors production dlectricit, les principaux mtiers portent sur les prestations intellectuelles et les quipements et composants mcaniques. Rpartition des effectifs par segment (poids dans la filire) Source: enqute CSFN - 164 rponses Le recours au temps partiel est infrieur de 10 points la moyenne nationale. La filire propose en large majorit des emplois temps plein, alors mme que lactivit, notamment de maintenance, est trs saisonnire. Cela traduit le haut niveau de qualification exig de la part des employs qui incite les entreprises privilgier le temps plein au temps partiel. Le recours au temps partiel reste limit, de 7% au global. Sources: enqute CSFN - 203 rponses; INSEE 2010 Taux de plein-emploi par taille dentreprise (ratio en nombre dETP sur effectifs) 97% 91% 93% 93% 93% Exploitant Grande ETI PME / PMI Filire Total rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses
  • 35. 35 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE LIle-de-France reprsente 24% des emplois, ce qui sexplique par une forte prsence des activits dingnierie et de recherche. Rhne-Alpes reprsente 23% des emplois, due la prsence de plusieurs centrales nuclaires et des installations du Tricastin/ Pierrelatte. La filire nuclaire reprsente une part significative des emplois dans 7 rgions: Ile-de-France, Basse-Normandie, Haute-Normandie, Bourgogne, Rhne-Alpes, Centre & PACA. Les emplois suivent les implantations majeures des exploitants: centrales nuclaires, Pierrelatte, La Hague, Marcoule et Malvsi. LA RPARTITION GOGRAPHIQUE DES EMPLOIS DE LA FILIRE 60% des emplois ddis au nuclaire sont concentrs dans trois rgions: Ile-de-France, Rhne-Alpes et Provence-Alpes-Cte dAzur. Emploi par grande rgion Sources: enqute CSFN - 222 rponses; INSEE, donnes 2008 Ile-de-France 32 081 Grand Centre 7 250 Grand Est Bourgogne 13 597 Nord Ouest 9 887 Ouest Armorique 12 955 Rhne-Alpes Auvergne 32 370 Sud-Est 20 675 Sud-Ouest 3 861 V.2
  • 36. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 36 Ouvriers 54 515 36% ETAM 57 050 38% Cadres 38 876 26% La forte proportion de cadres, 2 fois plus importante que la moyenne de lindustrie franaise, reflte le haut niveau de technicit requis pour dvelopper un produit pour la filire. Cette part est encore plus leve pour les exploitants. titre de comparaison, la rpartition dans lindustrie en 2010 tait de: 16% de cadres 35% dETAM 43% douvriers 6% de non salaris (auto-entrepreneurs) LA QUALIFICATION & LA FORMATION Lindustrie nuclaire se caractrise par son fort niveau de qualification: deux tiers des effectifs sont cadres ou ETAM (1) . Rpartition des effectifs par collge de salaris (en effectifs et%). (1) Employs, Techniciens et Agents de Matrise Source: enqute CSFN - 197 rponses; INSEE donnes 2010 V.3 La part de la formation dans le chiffre daffaires est 3 fois plus leve que la moyenne nationale qui est de 0,4%. Part du chiffre daffaires consacr la formation, par taille dentreprise Sources: enqute CSFN - 231 et 209 rponses. INSEE 2009 Les salaris reoivent en moyenne 16 jours de formation par an, ce qui est bien suprieur la moyenne de lindustrie nationale, qui est de moins de 3 jours par salari. 37% des entreprises recrutent des personnels issus des filires de formation spcifiques du nuclaire. 19 19 6 8 16 Exploitant Grande ETI PME / PMI Moyenne Filire 1,49% 0,78% 1,44% 0,59% 1,27% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI Total Filire Total rponses Total rponses Exploitant Grande Entreprise Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses Nombre de jours de formations par an et par effectif, par taille dentreprise 19 19 6 8 16 Exploitant Grande ETI PME / PMI Moyenne Filire 1,49% 0,78% 1,44% 0,59% 1,27% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI Total Filire Total rponses Total rponses Exploitant Grande Entreprise Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses
  • 37. 37 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les ETI et les PME / PMI pratiquent une politique de recrutement plus dynamique que les autres entreprises: la part des moins de 30 ans y est significativement plus importante. Une pyramide des ges dynamique: 60% des effectifs ont moins de 45 ans et prs de 20% ont moins de 30 ans. Pyramide des ges des effectifs des entreprises Sources: enqute CSFN - 178 rponses; INSEE 2010 Population moins de 30 ans 26 339 18% Population 30 45 ans 65 068 43% Population 45 55 ans 42 517 28% Population plus de 55 ans 16 522 11% Le turnover est trs infrieur celui de lindustrie dans son ensemble (15,5%). La grande stabilit de la main-duvre dans la filire sexplique par le haut niveau de qualification et de formation qui incite les entreprises vouloir conserver dans leurs effectifs une main-duvre forme. LA DYNAMIQUE Sur leurs activits nuclaires, les entreprises interroges ont un turnover de 6%, soit trois fois moins que la moyenne nationale dans lindustrie. Turnover des effectifs par taille dentreprise (en%) Sources: enqute CSFN - 229 rponses; INSEE 2010 V.4 3% 9% 5% 5% 6% Exploitant Grande ETI PME / PMI Filire nuclaire Total rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses
  • 38. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 38 Les principaux mtiers concerns, par dcroissance de citation de ces difficults, sont: Soudeurs Bureaux dtudes: dessins, calculs, planification, dveloppement produit Techniciens en contrle non destructifs, COFREND diffrents niveaux Contrle-commande et instrumentation Qualit / Sret Robinetiers Tous les niveaux de qualification cadres, ETAM et ouvriers sont concerns (ouvriers, chefs de chantier et/ou de projet, chargs daffaire, dirigeants, spcialistes). 60% des entreprises interroges ont dclar avoir des difficults de recrutement dans un ou plusieurs mtiers. Part dentreprises dclarant des difficults de recrutement Sources: enqute CSFN - 235 rponses 50% 40% 36% 41% 39% 50% 60% 64% 59% 61% Exploitant Grande Entreprise ETI PME / PMI Filire nuclaire Difficults de recrutement dans certaines catgories Pas de difficults de recrutement Total rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses
  • 39. 39 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les travailleurs exposs aux rayonnements ionisants sont classs en catgorie A ou B, selon quils travaillent occasionnellement ou rgulirement sous rayonnement ionisant. Leurs limites de dose admissible sont respectivement de 20 mSv et 6 mSv sur 12 mois*. Ces travailleurs font lobjet dun suivi dosimtrique individuel et reoivent un relev mensuel rcapitulant, notamment, leur dose carrire. Ils bnficient dun suivi mdical renforc, conformment la rglementation. 76% des entreprises ont des salaris amens travailler en milieu ionisant. Plus de la moiti des effectifs qui font lobjet dun suivi dosimtrique sont des salaris des exploitants. LE SUIVI DOSIMTRIQUE 44% des 150000 salaris des entreprises ayant rpondu lenqute sont amens travailler en milieu ionisant. Proportion de personnes amenes travailler en milieu ionisant, par taille dentreprise Source: enqute CSFN - 212 rponses Pour mmoire* : Un franais reoit au total une dose moyenne annuelle de lordre de 3,7 mSv. Lexposition induite par un scanner abdominal est de 10 mSv. Acteurs exploitants nuclaires 35012 52% Grandes Entreprises 22185 33% ETI 7803 12% PME / PMI 2023 3% V.5 * Information IRSN
  • 40. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 40 La part des femmes dans la filire est denviron un quart plus faible que celle de lindustrie franaise dans son ensemble, pour laquelle la part est de 27,6%. Des facteurs structurels peuvent expliquer cet cart, notamment la faible part des femmes sortant des formations techniques. La proportion de femmes est plus importante dans les petites et moyennes entreprises (29% contre 21% en moyenne). LES CARACTRISTIQUES SOCIO-CONOMIQUES Les femmes reprsentent 21% des effectifs, taux infrieur la moyenne de lindustrie franaise. Pourcentage hommes/femmes par taille dentreprise Sources: enqute CSFN - 232 rponses, base INSEE - donnes 2010 80% 79% 79% 71% 79% 20% 21% 21% 29% 21% Exploitant Grande ETI PME/PMI Ensemble filire Effectifs Hommes Effectifs Femmes Total rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses V.6 La Mtallurgie, la Chimie, le Syntec et le Btiment reprsentent la quasi-totalit des conventions collectives des entreprises de la filire ayant rpondu lenqute. Hors statuts particuliers (CEA, EDF), lemploi des entreprises est rgi principalement par la convention collective de la Mtallurgie. Rpartition des effectifs en fonction des types de conventions collectives de leur entreprise (en nombre de contrats). Source: enqute CSFN - 197 rponses Statuts particuliers (CEA, EDF, Autres) 53436 36% Mtallurgie 51769 34% Chimie 24230 16% Syntec 12818 9% Btiment 6590 4% Nettoyage 847 1% Transport 540 0,4%
  • 41. 41 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les conventions collectives sont trs diversifies, refltant la diversit des activits des entreprises de la filire. Nombre dentreprises par convention collective, positionnes sur leur activit dominante dans la chane des activits de la filire. Source: enqute CSFN 193 rponses (dont R&D et tudes) 8 1 2 8 4 7 1 2 5 1 2 38 5 32 3 5 4 18 1 2 1 1 3 1 7 1 3 0 10 20 30 40 50 60 70 Amont Cycle combustible Dmantlement Traitement dchets Autres Statuts particuliers Transport Nettoyage Mtallurgie Chimie Syntec Batiment 13 2 6 1 Construction (dont tudes et fabrication) Fonctionnement (exploitation, maintenance et amliorations) Construction et fonctionnement ( parts identiques dans lactivit de lentreprise)
  • 42. 42
  • 43. 43 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE VI LES PERSPECTIVES DE DVELOPPEMENT LINTERNATIONAL CNPE de Gravelines, piscine du racteur (EDF / S. Lavoue)
  • 44. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 44 Ds lors quun industriel veut travailler linternational, il est confront au choix des normes et codes imposs par le client. Parmi les principaux codes reconnus linternational: RCC: Rgles de Conception et de Construction des matriels des chaudires nuclaires (norme franaise). Ces codes sont rdigs par lAFCEN (Association Franaise pour les rgles de Conception, de construction et de surveillance en exploitation des matriels et chaudires nuclaires). Ils se dclinent notamment sur les combustibles (RCC-C), les matriels mcaniques (RCC-M), lectriques (RCC-E) et le gnie civil (RCC-G). Ce code est utilis sur les centrales chinoises construites par la France. La filire franaise poursuit sa promotion lexport. ASME: American Society of Mechanical Engineers (norme US). labor par une association de125 000 ingnieurs sur les sciences mcaniques, ce code est largement appliqu linternational. lexport, prs de 60% des entreprises utilisent la fois les codes de conception franais et les codes amricains. Recouvrement des codes de conception / conception RCC / ASME utiliss par les entreprises Sources: enqute CSFN - base de 102 rponses LEXPORTVI Code RCC (norme franaise) 11% 58% Code ASME (norme US) 31% Les perspectives de dveloppement de la filire linternational reposent notamment sur la poursuite de la dynamique du parc nuclaire franais. Le parc franais est une vitrine technologique pour lactivit lexport. tre fournisseur des donneurs dordre du nuclaire franais constitue une rfrence technique qui facilite le dveloppement lexport. Les majors de lindustrie nuclaire ont une forte capacit dexportation et entranent avec eux les fournisseurs de la filire. Les entreprises ont su sadapter pour aller lexport, en dveloppant des produits sous code ASME (USA).
  • 45. 45 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE 76% des entreprises exportatrices anticipent une croissance de leur activit lexport, lidentique quelle que soit leur taille. Perspectives lexport (en part dentreprises rpondantes) Sources: enqute CSFN - base de 102 rponses La proportion dentreprises anticipant une augmentation de leur activit lexport est de: 82% pour les Grandes Entreprises 79% pour les ETI 83% pour les PME. 80%, les entreprises qui exportent jugent que lexprience acquise et les qualifications requises sur le march ouvrent des portes sur les marchs lexport et crent de lactivit en France. Croissance de l'activit export 81% Dcroissance de l'activit export 2% Stagnation de l'activit export 17% 40% 52% 41% 68% 47% 60% 48% 59% 32% 53% Exploitant Grande ETI PME / PMI Total Filire Services Biens Total rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses Prs de 40% des entreprises qui nexportent pas souhaitent se dvelopper lexport. La motivation des entreprises pour se dvelopper lexport est la mme pour les Grandes Entreprises, les ETI et les PME/PMI. La capacit sorganiser en consortiums et se coordonner est perue comme cl pour se dvelopper lexport. Les principaux freins cits par les entreprises pour aller lexport sont: La concurrence de consortium trangers (73% souvent ou trs souvent) Les problmes de coordination ou montage des consortiums (40%) Le cours lev de leuro (35%) Le manque des qualifications ou certifications exiges (27%) Source: enqute CSFN - 64 rponses Part des entreprises non exportatrices souhaitant aller lexport Part des biens et services dans lactivit des entreprises non exportatrices souhaitant aller lexport 14 18 377 12 25 Grande Entreprise ETI PME / PMI Souhaitent aller l'export Ne souhaitent pas aller l'export 62% 24% 45% 38% 76% 55% Grande ETI PME / PMI Services Biens Grandes ETI PME/ entreprises PMI Grandes ETI PME/ entreprises PMI Part des biens et services dans lactivit des entreprises exportatrices Croissance de l'activit export 81% Dcroissance de l'activit export 2% Stagnation de l'activit export 17% 40% 52% 41% 68% 47% 60% 48% 59% 32% 53% Exploitant Grande ETI PME / PMI Total Filire Services Biens Total rponses Acteurs Grandes ETI PME/ Total expl. nuc entreprises PMI rponses
  • 46. 46
  • 47. 47 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE ANNEXES CNPE de Penly (EDF / D. Marc)
  • 48. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 48 22,4 Md 6,6 Md 53 810 13,5 Md 4,7 Md 96 830 Chiffre d'affaires (Md) Valeur ajoute (Md) Emploi (Nb contrats) Reste de la Filire Exploitants 35,8 Md 11,4 Md 150 640 38% 62% 58% 42% 64% 36% Dans les trois premires rgions, les exploitants ralisent 52% du chiffre daffaires de la filire. La perspective lexport est vue en nette croissance. LEUR ACTIVIT NUCLAIRE Les 4 principaux exploitants nuclaires occupent une place prpondrante au sein de la filire en termes de chiffre daffaires, de valeur ajoute et demplois. 1.1 Poids de la part ddie lactivit nuclaire des acteurs exploitants nuclaires dans la filire Rpartition du chiffre daffaires par rgion Source: enqute CSFN, 4 exploitants principaux LES ACTEURS EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 49. 49 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Amont (dont R&D et tudes) Construction (dont tudes et fabrication) Fonctionnement (exploitation, maintenance et amliorations) Traitement des dchets Dmantlement Cycle combustible Autres 8% 18% 48% 1% 6% 18% 1% La valeur ajoute des exploitants nuclaires est porte 66% par les activits de fonctionnement des installations (cycle du combustible compris). Source: enqute CSFN, 4 exploitants principaux Les acteurs exploitants nuclaires ralisent une valeur ajoute globale de 6,6milliards d sur leur activit nuclaire. Valeur ajoute selon le positionnement dans la chane dactivits du nuclaire pour les exploitants LA VALEUR AJOUTE 1.2 LES ACTEURS EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 50. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 50 La rgion Rhne-Alpes, lIle-de-France et la Basse Normandie concentrent 52% des emplois des acteurs exploitants nuclaires sur leur activit nuclaire. Les acteurs exploitants nuclaires emploient 53800 salaris. Rpartition des emplois des acteurs exploitants nuclaires sur leur activit nuclaire, par rgion Source: enqute CSFN, 4 exploitants principaux Les femmes reprsentent 20% des effectifs. 55% des salaris ont moins de 45 ans, la moyenne dge est de 42 ans. Pyramide des ges de salaris Population moins de 30 ans 16% Population 30 45 ans 39% Population 45 55 ans 35% Population plus de 55 ans 10% LEMPLOI ET LES SALARIS 1.3 LES ACTEURS EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 51. 51 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les salaris ont un niveau de qualification trs lev: sur 53800, 34% sont cadres et 49% sont ETAM. La rpartition des qualifications des salaris des acteurs exploitants nuclaires est atypique car traduit leurs deux spcificits dans la filire: Ils portent la Matrise dOuvrage des installations nuclaires. ce titre, ils sont garants du respect des conditions de sret et de radioprotection de leur exploitation vis--vis de lAutorit de Sret Nuclaire. Ils ont des activits lies la conception des racteurs (R&D, architecte du design, conception de llot nuclaire). Ces activits expliquent la plus grande proportion de cadres et ETAM des acteurs exploitants par rapport au reste de la filire, du fait des emplois lis ces activits (notamment chercheurs, chargs de surveillance, chargs dtude, prparateurs, spcialistes calculs nuclaires, structures, matriaux, sret nuclaire). Source: enqute CSFN, 4 exploitants principaux, INSEE 2010 Rpartition des effectifs par collge de salaris (en effectifs et%) Exploitant Ouvriers 9 100 17% Exploitant ETAM 26 600 49% Exploitant Cadres 18 100 34%
  • 52. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 52 Plus de 70% de lactivit est ralise en Ile-de-France, Rhne-Alpes et Provence-Alpes-Cte dAzur. Rpartition du chiffre daffaires des non-exploitants par rgion AU GLOBAL 2.1 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES Amont (dont R&D et tudes) Construction (dont tudes et fabrication) Fonctionnement (exploitation, maintenance et amliorations) Traitement des dchets Dmantlement Cycle combustible Autres 14% 43% 13% 3% 9% 15% 3% Les non-exploitants ralisent une valeur ajoute globale de 4,8milliards d, consacre 57% la construction de nouvelles installations (amont compris). Rpartition de la valeur ajoute des non-exploitants par positionnement sur la chane de valeur Source: enqute CSFN 190 rponses La rpartition de lactivit sur le territoire suit limplantation des principaux sites des non exploitants: IDF 29% Rhne-Alpes 23% PACA 17% Les non-exploitants nuclaires emploient prs de 100000 salaris dont 64% sur les trois rgions principales dimplantation des exploitants. La moyenne dge des entreprises non exploitantes est denviron 39 ans. Source: enqute CSFN - 244 rponses
  • 53. 53 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les Grandes Entreprises sont trs dynamiques lexport: Elles exportent globalement 12% de leur chiffre daffaires 81% des Grandes Entreprises qui exportent anticipent une croissance de leur chiffre daffaires lexport 53% des Grandes Entreprises interroges nont pas dactivit lexport mais 38% dentre elles souhaitent y dvelopper leur activit Les Grandes Entreprises sous-traitent 20% de leur CA, dont 40% des entreprises trangres. Les Grandes Entreprises ralisent un chiffre daffaires de 10,4milliards d sur les activits nuclaires, dont 40% en Ile-de-France. Rpartition du chiffre daffaires par rgion GRANDES ENTREPRISES: LE CHIFFRE DAFFAIRES 2.2 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES Source: enqute CSFN - 54 rponses
  • 54. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 54 La valeur ajoute globale des Grandes Entreprises, de 3,6milliards d, est plus de 60% consacre au dveloppement de nouvelles installations (dont amont). Rpartition de la valeur ajoute des grandes entreprises par positionnement sur la chane de valeur Source: enqute CSFN - 54 rponses Amont (dont R&D et tudes) Construction (dont tudes et fabrication) Fonctionnement (exploitation, maintenance et amliorations) Traitement des dchets Dmantlement Cycle combustible Autres 16% 46% 8% 1% 10% 16% 2% 87% dentre elles sont qualifies et / ou certifies et 90% dentre elles considrent cet investissement comme un atout. Les services reprsentent 48% de leur activit. Principaux mtiers (en% de la valeur ajoute): La fabrication de composants et accessoires mcaniques: 32%. Les prestations intellectuelles: 30%. La fabrication de composants de chaudronnerie et tuyauterie: 27%. GRANDES ENTREPRISES: LA VALEUR AJOUTE 2.2 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 55. 55 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE La rpartition sur le territoire des effectifs suit limplantation des principaux sites des grandes entreprises: 70% sont concentrs sur les rgions Ile-de-France, Rhne-Alpes, Provence Alpes Cte dAzur. Les principales rgions o travaillent les salaris sont: le-de-France 29% Rhne-Alpes 22% Provence-Alpes-Cte dAzur 19% Basse-Normandie 7% Les Grandes Entreprises interroges emploient 69500 salaris. Rpartition des emplois des grandes entreprises par rgion Source: enqute CSFN - 48 rponses GRANDES ENTREPRISES: LEMPLOI PAR RGION 2.2 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 56. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 56 Plus de la moiti des grandes entreprises ont une visibilit suprieure un an, traduisant de nombreux contrats pluriannuels avec les exploitants nuclaires. Rpartition de la visibilit du carnet de commandes des Grandes Entreprises (en nombre dentreprises) Source: enqute CSFN - 48 rponses 7 2 4 8 2 2 2 6 12 3 Moins de 3 mois 3 6 mois 6 mois 1 an 1 3 ans Plus de 3 ans Biens Services GRANDES ENTREPRISES: LE CARNET DE COMMANDES 2.2 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 57. 57 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Source: enqute CSFN - 47 rponses Rpartition des effectifs par collge de salaris moins de 30 ans 16% Population 30 45 ans 55% Population 45 55 ans 21% 8% Hommes 55 100 79% Femmes 14 500 21% Ouvriers 56% ETAM 23% Cadres 21% 32% des salaris des Grandes Entreprises travaillent en milieu ionisant et font lobjet dun suivi dosimtrique. La pyramide des ges montre un effectif globalement plus jeune que la moyenne des entreprises interroges. Proportion hommes-femmes dans les Grandes Entreprises Population moins de 30 ans 16% Population 30 45 ans 55% Population 45 55 ans 21% Population plus de 55 ans 8% Hommes 55 100 79% Cadres 21% Pyramide des ges des salaris des Grandes Entreprises GRANDES ENTREPRISES: LES SALARIS 2.2 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES Population moins de 30 ans 16% Population 30 45 ans 55% Population 45 55 ans 21% Population plus de 55 ans 8% Hommes 55 100 79% Femmes 14 500 21% Cadres 21%
  • 58. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 58 Les Entreprises de Taille Intermdiaire ralisent les trois quarts de leur activit sur le march domestique: Elles sont toutefois actives lexport dont la part reprsente 23% de leur chiffre daffaires. 77% des ETI qui exportent anticipent une croissance de leur chiffre daffaires lexport. 51% des ETI de la filire nont pas dactivit lexport mais 40% dentre elles souhaitent y dvelopper leur activit. Les ETI sous-traitent 21% de leur CA, dont 18% des entreprises trangres. Les Entreprises de Taille Intermdiaire ralisent un chiffre daffaires nuclaire de 2,5milliards d dont 50% en Rhne-Alpes. Rpartition du chiffre daffaires des ETI par rgion Source: enqute CSFN - 79 rponses ETI: LE CHIFFRE DAFFAIRES 2.3 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 59. 59 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE La valeur ajoute globale des ETI de 945millions d est domine part gale par le fonctionnement dinstallations existantes et la construction de nouvelles. Rpartition de la valeur ajoute des ETI par positionnement sur la chane de valeur Sources: enqute CSFN - 62 rponses 81% dentre elles sont qualifies et / ou certifies et 92% dentre elles considrent cet investissement comme un atout. Les services reprsentent 64% de leur activit. Principaux mtiers (en% de la valeur ajoute): La fabrication de composants et accessoires mcaniques: 23% Les prestations intellectuelles: 21% La fabrication de composants de chaudronnerie et tuyauterie: 17% Amont (dont R&D et tudes) Construction (dont tudes et fabrication) Fonctionnement (exploitation, maintenance et amliorations) Traitement des dchets Dmantlement Cycle combustible Autres 4% 31% 31% 11% 4% 12% 7% ETI: LA VALEUR AJOUTE 2.3 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 60. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 60 La rpartition sur le territoire des effectifs suit limplantation des principaux sites des exploitants: 70% sont concentrs sur les rgions Ile-de-France, Rhne-Alpes, Provence-Alpes-Cte dAzur. Les principales rgions o travaillent les salaris sont: le-de-France 31% Rhne-Alpes 24% Provence-Alpes-Cte dAzur 14% Auvergne 9% Les ETI emploient 22900 salaris. Rpartition des emplois des ETI par rgion Source: enqute CSFN 75 rponses ETI: LEMPLOI PAR RGION 2.3 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 61. 61 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Prs de 60% des ETI ont une visibilit infrieure 1 an, traduisant une forte dpendance des donneurs dordre. Rpartition de la visibilit du carnet de commandes des ETI (en nombre dentreprises) Source: enqute CSFN 77 rponses 14 5 10 12 4 2 10 13 7 Moins de 3 mois 3 6 mois 6 mois 1 an 1 3 ans Plus de 3 ans Biens Services ETI: LE CARNET DE COMMANDES 2.3 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 62. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 62 Les femmes reprsentent 21% des effectifs des ETI et 63% des salaris ont moins de 45 ans. Proportion hommes-femmes dans les ETI Ouvriers 35% Cadres 33% Hommes 18 161 79% Population moins de 30 ans 23% Population 30 45 ans 40% Population 45 55 ans 26% Population plus de 55 ans 11% Pyramide des ges de salaris des ETI ETI: LES SALARIS 2.3 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES Source: enqute CSFN - 71 rponses Rpartition des effectifs par collge de salaris 34% des salaris des ETI travaillent en milieu ionisant et font lobjet dun suivi dosimtrique. Ouvriers 35% ETAM 32% Cadres 33% Hommes 18 161 79% Population 30 45 ans 40% 45 55 ans 26% Ouvriers 35% ETAM 32% Cadres 33% Hommes 18 161 79% Femmes 4 702 21% Population moins de 30 ans 23% Population 30 45 ans 40% Population 45 55 ans 26% Population plus de 55 ans 11%
  • 63. 63 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les PME et PMI ralisent 89% de leur activit sur le march domestique: 34% dentre elles ont une activit lexport reprsentant 11% du chiffre daffaires du segment 78% des PME et PMI qui exportent anticipent une croissance de leur chiffre daffaires lexport Parmi les PME et PMI de la filire qui nont pas dactivit lexport, 40% dentre elles souhaitent y dvelopper leur activit Les PME et PMI sous-traitent 18% de leur CA, dont 8% des entreprises trangres Les PME et PMI ralisent un chiffre daffaires nuclaire de 537millions d dont 30% en Rhne-Alpes. Rpartition du chiffre daffaires par rgion Sources: enqute CSFN - 121 rponses PME & PMI: LE CHIFFRE DAFFAIRES 2.4 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 64. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 64 La valeur ajoute globale des PME et PMI de 178millions d se rpartit principalement entre la construction et le fonctionnement des installations. Rpartition de la valeur ajoute des PME et PMI par positionnement sur la chane de valeur Source: enqute CSFN - 89 rponses 80% dentre elles sont qualifies et / ou certifies et 83% dentre elles considrent cet investissement comme un atout. Elles sont en principalement partie fournisseur de biens, qui reprsentent 68% de leur activit. Principaux mtiers (en% de la valeur ajoute): La fabrication de composants et accessoires mcaniques: 29% Les prestations intellectuelles: 29% La fabrication de composants de chaudronnerie et tuyauterie: 20% 5% 26% 37% 3% 7% 9% 12% Amont (dont R&D et tudes) Construction (dont tudes et fabrication) Fonctionnement (exploitation, maintenance et amliorations) Traitement des dchets Dmantlement Cycle combustible Autres PME & PMI: LA VALEUR AJOUTE 2.4 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 65. 65 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE La rpartition sur le territoire des effectifs suit limplantation des principaux sites des PME et PMI: 48% sont concentrs sur les rgions Ile-de-France et Rhne-Alpes. Les principales rgions o travaillent les salaris de ces entreprises sont: Rhne-Alpes 31% le-de-France 17% Languedoc Roussillon 9% Lorraine 9% Les PME / PMI emploient 4400 salaris. Rpartition des emplois des PME & PMI par rgion Source: enqute CSFN - 103 rponses PME & PMI: LEMPLOI PAR RGION 2.4 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 66. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 66 70% des PME / PMI ont une visibilit infrieure 1 an, traduisant une forte dpendance aux donneurs dordre. Rpartition de la visibilit du carnet de commandes des PME et PMI (en nombre dentreprises) Source: enqute CSFN 118 rponses 21 9 15 10 1 14 8 16 17 7 Moins de 3 mois 3 6 mois 6 mois 1 an 1 3 ans Plus de 3 ans Biens Services PME & PMI: LE CARNET DE COMMANDES 2.4 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES
  • 67. 67 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les PME ont une dynamique de recrutement plus forte que la moyenne de la filire avec 28% de moins de 30 ans parmi les salaris pour 18% en moyenne dans la filire. Ouvriers 43% Cadres 26% Population moins de 30 ans 28% Population 30 45 ans 37% Population 45 55 ans 25% Population plus de 55 ans 10% Hommes 71% emmes 29% Pyramide des ges de salaris des PME et PMI PME & PMI: LES SALARIS 2.4 LES INDUSTRIELS NON-EXPLOITANTS NUCLAIRES Rpartition des effectifs par collge de salaris Ouvriers 43% ETAM 31% Cadres 26% Population moins de 30 ans 28% Population 30 45 ans 37% Population 45 55 ans 25% Population plus de 55 ans 10% Hommes 71% Femmes 29% 46% des salaris des PME et PMI travaillent en milieu ionisant et font lobjet dun suivi dosimtrique Source: enqute CSFN - 118 rponses Proportion hommes-femmes dans les PME et PMI Ouvriers 43% ETAM 31% Cadres 26% Population moins de 30 ans 28% Population 30 45 ans 37% Population 45 55 ans 25% Population plus de 55 ans 10% Hommes 71% Femmes 29%
  • 68. CARTOGRAPHIE DE LA FILIRE NUCLAIRE ENQUTE SUR LA SITUATION 2010 / PUBLICATION JUIN 2012 68 ACM ACPP AFNI Agence ITER France ALSTOM ANDRA APAVE ARCELOR MITTAL AREVA ASSYSTEM AUBERT ET DUVAL BECK CRESPEL BERNARD CONTROLS BOCCARD BOUYGUES BUREAU VERITAS CMP Arles CEGELEC CFDT CFE-CGC CFTC CGT CLEMESSY CNIM CEA COTEBA CYBERNETIX DAHER DCNS DGCIS DGEC DYNAMIC 3D EDF EGIS Industries EIFFAGE ENDEL ENERGETIC ST 52-55 FIVES NORDON FO FSI GDF SUEZ GIIN HCEA HORUS I2EN INDUSTEEL CREUSOT INGEROP INTERCONTROLE KAEFFER WANNER MANOIRS INDUSTRIES MPH NEXTIRAONE NUVIA ONECTRA ONET ORTEC PEINTAMELEC PFME PONTICELLI FRERES QUIRI REEL ROBATEL INDUSTRIES ROLLS-ROYCE CIVIL NUCLEAR SALZGITTER MANNESMANN SARRAZIN Technologies SCGI SNEF SOCOMEC SOFREN SPIE NUCLEAIRE STUDSVIK TECHNIP THERMODYN VALINOX NUCLEAIRE VALLOUREC PNB VALTIMET VANATOME VELAN VIBRATEC VINCI En rouge : membres du Comit de Pilotage 80 membres du CSFN LES MEMBRES DU CSFN ET DE SON COMIT DE PILOTAGE 3
  • 69. 69 COMIT STRATGIQUE DE LA FILIRE NUCLAIRE Les exploitants nuclaires: ANDRA, AREVA, CEA, EDF Les Grandes Entreprises et filiales de grands groupes: ARCELOR MITTAL, AUBERT DUVAL, ALSTOM, BOUYGUES, DCNS, EIFFAGE CONSTRUCTION METALIQUE, ENDEL, GDF SUEZ, NUVIA, ONET TECHNOLOGIES, ROLLS ROYCE, VINCI CEGELEC Les Entreprises de Taille Intermdiaire: BOCCARD, DAHER, FIVES NORDON, KAEFER WANNER, PONTICELLI FRERES, SNEF, VALTIMET Les PME / PMI: QUIRI, ROBATEL INDUSTRIE, SARRAZIN TECHNOLOGIES, STUDSVIK Les organisations professionnelles reprsentatives des industriels: GIIN, PNB Les organisations syndicales: CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO Les reprsentants des ministres: DGCIS, DGEC Les membres du GT1 du CSFN
  • 70. 70
  • 71. CSFN: Comit Stratgique de la Filire Nuclaire

Recommended

View more >