? Crdit Agricole S.A. en qualit dorgane central du rseau Crdit Agricole, tel que dfini

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • 1

    CAISSE REGIONALE DE GUADELOUPE

    COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2016

    Arrts par le Conseil dadministration de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe en date du 24 janvier 2017 et soumis lapprobation de

    lAssemble gnrale ordinaire en date du 31 mars 2017

  • 2

    SOMMAIRE

    CADRE GENERAL ....................................................................................................................................................... 4

    PRESENTATION JURIDIQUE DE LENTITE ........................................................................................................................ 4 ORGANIGRAMME SIMPLIFIE DU CREDIT AGRICOLE ...................................................................................................... 4 RELATIONS INTERNES AU CREDIT AGRICOLE ............................................................................................................... 6

    ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ...................................................................................................................... 11

    COMPTE DE RESULTAT ........................................................................................................................................ 11 RESULTAT NET ET GAINS ET PERTES COMPTABILISES DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES...... 12 BILAN ACTIF ........................................................................................................................................................... 13 BILAN PASSIF ......................................................................................................................................................... 14 TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES ..................................................................................... 15 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE .............................................................................................................. 17

    NOTES ANNEXES AUX ETATS FINANCIERS ..................................................................................................... 19

    1 PRINCIPES ET METHODES APPLICABLES DANS LE GROUPE, JUGEMENTS ET ESTIMATIONS UTILISES. ........ 19 1.1 Normes applicables et comparabilit ..................................................................................................... 19 1.2 Format de prsentation des tats financiers ........................................................................................... 28 1.3 Principes et mthodes comptables .......................................................................................................... 29 1.4 Principes et mthodes de consolidation (IFRS 10, IFRS 11 et IAS 28) .................................................. 54

    2 PRINCIPALES OPERATIONS DE STRUCTURE ET EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE LEXERCICE .................... 58 3 GESTION FINANCIERE, EXPOSITION AUX RISQUES ET POLITIQUE DE COUVERTURE ................................... 60

    3.1 Risque de crdit ...................................................................................................................................... 60 3.2 Risque de march .................................................................................................................................... 66 3.3 Risque de liquidit et de financement ..................................................................................................... 70 3.4 Couverture des risques de flux de trsorerie et de juste valeur sur taux dintrts et de change ........... 72 3.5 Risques oprationnels ............................................................................................................................. 73 3.6 Gestion du capital et ratios rglementaires ............................................................................................ 73

    4. NOTES RELATIVES AU RESULTAT NET ET GAINS ET PERTES COMPTABILISES DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES .................................................................................................................................................. 75

    4.1 Produits et charges dintrts ................................................................................................................. 75 4.2 Commissions nettes ................................................................................................................................. 75 4.3 Gains ou pertes nets sur instruments financiers la juste valeur par rsultat ....................................... 76 4.4 Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles la vente ............................................................ 76 4.5 Produits et charges nets des autres activits .......................................................................................... 77 4.6 Charges gnrales dexploitation ........................................................................................................... 77 4.7 Dotations aux amortissements et aux dprciations des immobilisations corporelles et incorporelles . 78 4.8 Cot du risque ......................................................................................................................................... 78 4.9 Gains ou pertes nets sur autres actifs ..................................................................................................... 79 4.10 Impts ..................................................................................................................................................... 80 4.11 Variation des gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres ....................................... 81

    5 INFORMATIONS SECTORIELLES ................................................................................................................ 83 5.1 Information par secteur oprationnel ..................................................................................................... 83 5.2 Information sectorielle par zone gographique ...................................................................................... 83

    6 NOTES RELATIVES AU BILAN ................................................................................................................... 84 6.1 Caisse, banques centrales ....................................................................................................................... 84 6.2 Actifs et passifs financiers la juste valeur par rsultat ........................................................................ 84 6.3 Instruments drivs de couverture .......................................................................................................... 85 6.4 Actifs financiers disponibles la vente ................................................................................................... 85 6.5 Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle ...................................................... 86 6.6 Actifs financiers dtenus jusqu lchance .......................................................................................... 87 6.7 Actifs transfrs non dcomptabiliss ou dcomptabiliss avec implication continue ........................... 88 6.8 Dprciations inscrites en dduction des actifs financiers ..................................................................... 89 6.9 Exposition au risque souverain ............................................................................................................... 89 6.10 Dettes envers les tablissements de crdit et la clientle ........................................................................ 91 6.11 Dettes reprsentes par un titre et dettes subordonnes ......................................................................... 92 6.12 Informations sur la compensation des actifs et des passifs financiers .................................................... 93

  • 3

    6.13 Actifs et passifs dimpts courants et diffrs ......................................................................................... 95 6.14 Comptes de rgularisation actif, passif et divers .................................................................................... 96 6.15 Actifs non courants dtenus en vue de la vente et activits abandonnes ............................................... 97 6.16 Co-entreprises et entreprises associes .................................................................................................. 97 6.17 Immeubles de placement ......................................................................................................................... 98 6.18 Immobilisations corporelles et incorporelles (hors carts dacquisition) .............................................. 99 6.19 Ecarts dacquisition ................................................................................................................................ 99 6.20 Provisions techniques des contrats dassurance..................................................................................... 99 6.21 Provisions ............................................................................................................................................. 100 6.22 Capitaux propres .................................................................................................................................. 102 6.23 Ventilation des actifs et passifs financiers par chance contractuelle ................................................ 105

    7 AVANTAGES AU PERSONNEL ET AUTRES REMUNERATIONS .................................................................... 106 7.1 Dtail des charges de personnel ........................................................................................................... 106 7.2 Effectif fin de priode ............................................................................................................................ 106 7.3 Avantages postrieurs lemploi, rgimes cotisations dfinies......................................................... 106 7.4 Avantages postrieurs lemploi, rgimes prestations dfinies ........................................................ 107 7.5 Autres avantages sociaux ...................................................................................................................... 109 7.6 Paiements base dactions ................................................................................................................... 109 7.7 Rmunrations de dirigeants ................................................................................................................ 109

    8 ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT ET DE GARANTIE ET AUTRES GARANTIES .......................................... 110 9 RECLASSEMENTS DINSTRUMENTS FINANCIERS ..................................................................................... 112 10 JUSTE VALEUR DES INSTRUMENTS FINANCIERS ...................................................................................... 113

    10.1 Juste valeur des actifs et passifs financiers comptabiliss au cot ....................................................... 114 10.2 Informations sur les instruments financiers valus la juste valeur .................................................. 117

    12 PERIMETRE DE CONSOLIDATION AU 31 DECEMBRE 2016 ....................................................................... 121 12.1 Information sur les filiales .................................................................................................................... 121 12.2 Composition du primtre .................................................................................................................... 122

    13 PARTICIPATIONS ET ENTITES STRUCTUREES NON CONSOLIDEES ............................................................ 123 13.1 Participations non consolides ............................................................................................................. 123 13.2 Entits structures non consolides ...................................................................................................... 123

    14 VENEMENTS POSTERIEURS AU 31 DECEMBRE 2016 .............................................................................. 124

  • 4

    Les comptes consolids sont constitus du cadre gnral, des tats financiers consolids et des notes annexes aux tats financiers

    CADRE GENERAL

    Prsentation juridique de lentit

    La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe est une socit cooprative capital variable rgie par le livre V du Code Montaire et Financier et la loi bancaire du 24 janvier 1984 relative au contrle et lactivit des tablissements de crdit. Le sige social est situ Petit Prou 97139 ABYMES, immatricul au R.C.S. de Pointe--Pitre 314 560 772 00217 n de gestion 93 D 129, en date du 17/05/1993 code NAF, 651 D.

    Organigramme simplifi du Crdit Agricole

    Un Groupe bancaire dessence mutualiste Lorganisation du Crdit Agricole fait de lui un Groupe uni et dcentralis : sa cohsion financire, commerciale et juridique va de pair avec la dcentralisation des responsabilits. Les Caisses locales forment le socle de lorganisation mutualiste du Groupe. Leur capital social est dtenu par 9,2 millions de socitaires qui lisent quelques 30 902 administrateurs. Elles assurent un rle essentiel dans lancrage local et la relation de proximit avec les clients. Les Caisses locales dtiennent la majeure partie du capital des Caisses rgionales, socits coopratives capital variable et banques rgionales de plein exercice. La SAS Rue La Botie, dtenue exclusivement par les Caisses rgionales, dtient la majorit du capital de Crdit Agricole S.A. Les titres SAS Rue La Botie ne sont pas cessibles en dehors de la communaut des Caisses rgionales. Par ailleurs, les transactions ventuelles sur ces titres entre Caisses rgionales sont encadres par une convention de liquidit qui fixe notamment les modalits de dtermination du prix de transaction. Ces oprations recouvrent les cessions de titres entre les Caisses rgionales et les augmentations de capital de la SAS Rue la Botie. La Fdration Nationale du Crdit Agricole (FNCA) constitue une instance dinformation, de dialogue et dexpression pour les Caisses rgionales. Crdit Agricole S.A. en qualit dorgane central du rseau Crdit Agricole, tel que dfini larticle R. 512-18 du Code montaire et financier veille, conformment aux dispositions du Code montaire et financier (article L. 511-31 et article L. 511-32), la cohsion du rseau Crdit Agricole au bon fonctionnement des tablissements de crdit qui le composent et au respect des dispositions lgislatives et rglementaires qui leur sont propres en exerant sur ceux-ci un contrle administratif, technique et financier. A ce titre, Crdit Agricole S.A. peut prendre toute mesure ncessaire, notamment pour garantir la liquidit et la solvabilit tant de lensemble du rseau que de chacun des tablissements qui lui sont affilis.

  • 5

    Lopration de simplification du groupe Crdit Agricole annonce le 17 fvrier 2016 a t ralise le 3 aot 2016. Lessentiel des Certificats Coopratifs dInvestissement ( CCI ) et les Certificats Coopratifs dAssoci ( CCA ) des Caisses rgionales dtenus par Crdit Agricole S.A. ont t cds dans une holding ( Sacam Mutualisation ) conjointement dtenue par les Caisses rgionales. (Cf. note 2 "Principales oprations de structure et vnements significatifs de la priode", paragraphe "Opration de simplification capitalistique du groupe Crdit Agricole").

  • 6

    Relations internes au Crdit Agricole

    Mcanismes financiers internes Les mcanismes financiers qui rgissent les relations rciproques au sein du Crdit Agricole sont spcifiques au Groupe.

    Comptes ordinaires des Caisses rgionales

    Les Caisses rgionales ont un compte de trsorerie ouvert dans les livres de Crdit Agricole S.A., qui enregistre les mouvements financiers correspondant aux relations financires internes au Groupe. Ce compte, qui peut tre dbiteur ou crditeur, est prsent au bilan en Oprations internes au Crdit Agricole - Comptes ordinaires et intgr sur la ligne Prts et crances sur les tablissements de crdit ou Dettes envers les tablissements de crdit .

    Comptes d'pargne rgime spcial

    Les ressources d'pargne rgime spcial (Livret d'pargne populaire, Livret de dveloppement durable, comptes et plans d'pargne-logement, plans d'pargne populaire, Livret jeune et Livret A) sont collectes par les Caisses rgionales pour le compte de Crdit Agricole S.A., o elles sont obligatoirement centralises. Crdit Agricole S.A. les enregistre son bilan en Comptes crditeurs de la clientle .

    Comptes et avances terme

    Les ressources d'pargne (comptes sur livrets, emprunts obligataires, bons et certains comptes terme et assimils, etc.) sont galement collectes par les Caisses rgionales au nom de Crdit Agricole S.A. et centralises par Crdit Agricole S.A., elles figurent ce titre son bilan. Les comptes dpargne rgime spcial et les comptes et avances terme permettent Crdit Agricole S.A. de raliser les avances (prts) faites aux Caisses rgionales destines assurer le financement de leurs prts moyen et long terme.

    Quatre principales rformes financires internes ont t successivement mises en uvre. Elles ont permis de restituer aux Caisses rgionales, sous forme d'avances, dites avances-miroir (de dures et de taux identiques aux ressources d'pargne collectes), 15 %, 25 %, puis 33 % et, depuis le 31 dcembre 2001, 50 % des ressources d'pargne qu'elles ont collectes et dont elles ont la libre disposition.

    Depuis le 1er janvier 2004, les marges financires issues de la gestion de la collecte centralise (collecte non restitue sous forme davances miroirs) sont partages entre les Caisses rgionales et Crdit Agricole S.A. et sont dtermines par rfrence lutilisation de modles de replacement et lapplication de taux de march.

    Par ailleurs, 50 % des nouveaux crdits raliss depuis le 1er janvier 2004 et entrant dans le champ dapplication des relations financires entre Crdit Agricole S.A. et les Caisses rgionales peuvent tre refinancs sous forme davances ngocies prix de march auprs de Crdit Agricole S.A.

    Ainsi, deux types d'avances coexistent ce jour : celles rgies par les rgles financires davant le 1er janvier 2004 et celles rgies par les nouvelles rgles.

  • 7

    Par ailleurs, des financements complmentaires taux de march peuvent tre accords aux Caisses rgionales par Crdit Agricole S.A.

    Transfert de l'excdent des ressources montaires des Caisses rgionales

    Les ressources d'origine montaire des Caisses rgionales (dpts vue, dpts terme non centraliss et certificats de dpt ngociables) peuvent tre utilises par celles-ci pour le financement de leurs prts clients. Les excdents sont obligatoirement transfrs Crdit Agricole S.A., o ils sont enregistrs en comptes ordinaires ou en comptes terme dans les rubriques Oprations internes au Crdit Agricole .

    Placement des excdents de fonds propres des Caisses rgionales auprs de Crdit Agricole S.A.

    Les excdents disponibles de fonds propres des Caisses rgionales peuvent tre investis chez Crdit Agricole S.A. sous la forme de placements de 3 10 ans dont les caractristiques sont celles des oprations interbancaires du march montaire.

    Oprations en devises

    Crdit Agricole S.A., intermdiaire des Caisses rgionales auprs de la Banque de France, centralise leurs oprations de change.

    Titres moyen et long terme mis par Crdit Agricole S.A.

    Ceux-ci sont placs sur le march ou par les Caisses rgionales auprs de leurs clients. Ils figurent au passif du bilan de Crdit Agricole S.A., en fonction du type de titres mis, en Dettes reprsentes par un titre ou Dettes subordonnes .

    Couverture des risques de liquidit et de solvabilit Dans le cadre de lintroduction en bourse de Crdit Agricole S.A., la CNCA (devenue Crdit Agricole S.A.) a conclu en 2001 avec les Caisses rgionales un protocole ayant notamment pour objet de rgir les relations internes au groupe Crdit Agricole. Ce protocole prvoit en particulier la constitution dun Fonds pour Risques Bancaires de Liquidit et de Solvabilit (FRBLS) destin permettre Crdit Agricole S.A. dassurer son rle dorgane central en intervenant en faveur des affilis qui viendraient connatre des difficults. Les principales dispositions du protocole sont dtailles au Chapitre III du Document de rfrence de Crdit Agricole S.A. enregistr auprs de la Commission des oprations de bourse le 22 octobre 2001 sous le numro R. 01-453. Le dispositif europen de rsolution des crises bancaires adopt au cours de lanne 2014 (directive BRRD, transpose en droit franais par lordonnance 2015-1024 du 20 aot 2015, qui a galement adapt le droit franais au rglement sur le mcanisme de rsolution unique) introduit plusieurs modifications importantes dans la rglementation applicable aux tablissements de crdit. Ce dispositif, qui comprend des mesures de prvention et de rsolution des crises bancaires, a pour objet de prserver la stabilit financire, dassurer la continuit des activits, des services et des oprations des tablissements dont la dfaillance aurait de graves consquences pour lconomie, de protger les dposants, et dviter ou de limiter au maximum le recours au soutien financier public. Dans ce cadre, les autorits de rsolutions europennes, dont le Conseil de rsolution unique, ont t dotes de pouvoirs trs tendus en vue de prendre toute mesure ncessaire dans le cadre de la rsolution de tout ou partie dun tablissement de crdit ou du groupe auquel il appartient.

  • 8

    Ce dispositif de rsolution ne remet pas en cause le mcanisme lgal de solidarit financire interne prvu larticle L. 511-31 du Code montaire et financier, appliqu au rseau Crdit Agricole tel que dfini par larticle R. 512-18 de ce mme Code. Crdit Agricole S.A. considre quen pratique, ce mcanisme devrait sexercer pralablement toute mesure de rsolution, dans la mesure o, en tant quorgane central, il doit prendre toute mesure ncessaire pour garantir la liquidit et la solvabilit de chaque membre du rseau comme de lensemble. Ainsi, chaque membre du rseau (en ce compris Crdit Agricole S.A.) bnficie de cette solidarit financire interne. Lapplication au groupe Crdit Agricole de la procdure de rsolution suppose ainsi que le mcanisme lgal de solidarit interne naurait pas permis de remdier la dfaillance dune ou plusieurs entits affilies du Groupe, et donc du rseau dans son ensemble. Elle est par ailleurs de nature limiter la survenance des conditions de mise en uvre de la garantie des obligations de Crdit Agricole S.A. consentie en 1988 au bnfice de ses tiers cranciers par lensemble des Caisses rgionales, solidairement entre elles, et hauteur de leurs fonds propres agrgs. Il est rappel que cette garantie est susceptible dtre mise en uvre en cas dinsuffisance dactif de Crdit Agricole S.A. constate lissue de sa liquidation judiciaire ou de sa dissolution. Dans la conduite de son action en tant quautorit de rsolution, le Conseil de Rsolution Unique doit respecter le principe fondamental selon lequel aucun crancier ne doit, en rsolution, subir de pertes plus importantes que celles quil aurait subies si lentit concerne avait t liquide selon une procdure normale dinsolvabilit (principe dit du No Creditor Worse Off than on Liquidation NCWOL prvu larticle L.613-57-I du Code montaire et financier et larticle 73 de la directive BRRD). La ncessit de respecter ce principe conduit Crdit Agricole S.A. considrer que lexistence de la garantie accorde en 1988 par les Caisses rgionales au bnfice des cranciers de Crdit Agricole S.A. devra tre prise en compte par le Conseil de Rsolution Unique, sans quil soit possible de prjuger des modalits de cette prise en compte.

    Garanties spcifiques apportes par les Caisses rgionales Crdit Agricole S.A. (Switch)

    Lopration de simplification de la structure du Groupe sest traduite par la cession des participations CCI/CCA dtenues par Crdit Agricole S.A. une socit intgralement dtenue par les Caisses rgionales, SACAM Mutualisation (Cf. note 2 "Principales oprations de structure et vnements significatifs de la priode", paragraphe "Opration de simplification capitalistique du groupe Crdit Agricole"). Crdit Agricole S.A. ntant plus actionnaire des Caisses rgionales lissue de lopration ( lexception de 4 Caisses rgionales pour lesquels Crdit Agricole S.A. a conserv une partie marginale des CCA pour des raisons juridiques) ; celle-ci sest accompagne de la signature de deux avenants la Convention Cadre de la garantie Switch. Le dispositif des garanties Switch, mis en place le 23 dcembre 2011 complt par un premier avenant sign le 19 dcembre 2013 et amend par deux avenants en 2016 respectivement signs le 17 fvrier (avenant n2) et le 21 juillet (avenant n3), sinscrit dans le cadre des relations financires entre Crdit Agricole S.A., en qualit dorgane central, et le rseau mutualiste des Caisses rgionales de Crdit Agricole. Les nouvelles garanties ont pris effet rtroactivement le 1er juillet 2016, en remplacement des prcdentes, avec pour chance le 1er mars 2027 sous rserve de rsiliation anticipe totale ou partielle ou de prorogation selon les dispositions prvues au contrat. A travers ce dispositif, et dans la limite du plafond contractuel, les Caisses rgionales sengagent supporter, pour le compte de Crdit Agricole S.A., les exigences prudentielles lies la mise en quivalence de certaines participations dtenues par Crdit Agricole S.A., et en subir les risques conomiques associs sous forme dindemnisation le cas chant. Les garanties en vigueur permettent un transfert des exigences prudentielles sappliquant dsormais aux participations de Crdit Agricole S.A. dans Crdit Agricole Assurances (CAA),

  • 9

    celles-ci tant mises en quivalence pour les besoins prudentiels : on parle dsormais des garanties Switch Assurance. Elles font lobjet dune rmunration fixe qui couvre le risque actualis et le cot dimmobilisation des fonds propres par les Caisses rgionales. La bonne fin du dispositif est scurise par des dpts de garantie verss par les Caisses rgionales Crdit Agricole S.A. Ces dpts de garantie sont calibrs pour matrialiser lconomie de fonds propres ralise par Crdit Agricole S.A., et sont rmunrs taux fixe aux conditions de la liquidit long terme. Ainsi les garanties Switch Assurance protgent Crdit Agricole S.A. en cas de baisse de valeur de mise en quivalence des participations susvises moyennant le versement par les Caisses rgionales dune indemnisation compensatrice prleve sur le dpt de garantie. Symtriquement, en cas de hausse ultrieure de la valeur de mise en quivalence, Crdit Agricole S.A., de par lapplication dune clause de retour meilleure fortune, pourrait restituer les indemnisations pralablement perues. Sur le plan prudentiel : - Crdit Agricole S.A. rduit ses exigences de capital proportion du montant des garanties

    accordes par les Caisses rgionales ; - Les Caisses rgionales constatent symtriquement des exigences de capital gales celles

    conomises par Crdit Agricole S.A. Ce dispositif, qui est neutre au niveau du groupe Crdit Agricole, permet de rquilibrer lallocation en fonds propres entre Crdit Agricole S.A. et les Caisses rgionales. Sur le plan comptable : Les garanties sanalysent en substance comme des contrats dassurance du fait de lexistence dun risque dassurance au sens de la norme IFRS 4. La norme IFRS 4 permet lmetteur dun contrat dassurance, de recourir aux principes comptables dj appliqus pour des garanties donnes similaires, sous rserve deffectuer un test de suffisance du passif selon les modalits vises par le paragraphe 14(b) de la norme. Par consquent, le traitement comptable des garanties est assimilable celui dune garantie donne premire demande et leur rmunration est enregistre de manire tale dans la marge dintrt en Produit net bancaire. Dans le cas o il existerait des perspectives de perte nette l'chance aprs prise en compte dhypothse raisonnables de retour meilleure fortune, une provision serait doter, en Cot du risque, conformment aux exigences du test de suffisance du passif. En cas dappel des garanties, ou le cas chant lors dun retour meilleure fortune ultrieur, la charge dindemnisation ou le produit de remboursement seraient respectivement reconnus en Cot du risque. Il convient de noter que lactivation des garanties Switch Assurance est semestrielle et sapprcie sur la base des variations semestrielles de la Valeur de Mise en Equivalence des participations dtenues dans Crdit Agricole Assurance. Lors des arrts trimestriels, les Caisses rgionales sont tenues destimer sil existe un risque dindemnisation et de le provisionner le cas chant ; en cas de retour probable meilleure fortune, aucun produit ne peut tre comptabilis, celui-ci ntant pas certain. Lors des arrts semestriels et si les conditions sont vrifies, les Caisses rgionales comptabilisent les effets de lactivation des garanties sous forme dappel ou de retour meilleure fortune.

  • 10

    Informations relatives aux parties lies Conformment aux mcanismes financiers internes au Crdit Agricole, les oprations conclues entre Crdit Agricole S.A. et les Caisses Rgionales sont prsentes au bilan et au compte de rsultat en oprations internes au Crdit Agricole. Autres informations relatives aux parties lies : Le tableau ci-dessous prsente les crances et dettes relatives aux entreprises lies suivantes :

    - SCI Les Palmiers de Petit Prou

    (En milliers d'euros) Solde au 31/12/2016 Solde 31/12/2015

    Oprations avec les entreprises lies et les

    participations

    Oprations avec les entreprises lies et les

    participations

    Crances 0 0

    Sur les tablissements de crdit et institutions financires

    Sur la clientle

    Obligations et autres titres revenu fixe

    Dettes 6 045 5 142

    Sur les tablissements de crdits et institutions financires

    Sur la clientle 6 045 5 142

    Dettes reprsentes par un titre et dettes subordonnes

    Engagements donns 0 0

    Engagements de financement en faveur d'tablissements de crdit

    Engagements de financement en faveur de la clientle

    Garanties donnes des tablissements de crdit

    Garanties donnes la clientle

    Titres acquis avec facult d'achat ou de reprise

    Autres engagements donns

  • 11

    ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

    COMPTE DE RESULTAT

    Notes 31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros)

    Intrts et produits assimils 4.1 68 065 68 557 Intrts et charges assimiles 4.1 -20 099 -17 095 Commissions (produits) 4.2 66 743 64 746 Commissions (charges) 4.2 -4 881 -6 686 Gains ou pertes nets sur instruments financiers la juste valeur par rsultat

    4.3 153 176

    Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles la vente 4.4 2 863 1 822 Produits des autres activits 4.5 226 406 Charges des autres activits 4.5 -487 -386 PRODUIT NET BANCAIRE 112 583 111 540

    Charges gnrales d'exploitation 4.6-7.1-7.4-7.6

    -73 559 -70 060

    Dotations aux amortissements et aux dprciations des immobilisations incorporelles et corporelles

    4.7 -2 084 -2 025

    RESULTAT BRUT DEXPLOITATION 36 940 39 455

    Cot du risque 4.8 -9 086 531 RESULTAT D'EXPLOITATION 27 854 39 986

    Quote-part du rsultat net des entreprises mises en quivalence 6.16 Gains ou pertes nets sur autres actifs 4.9 -239 Variations de valeur des carts d'acquisition 6.19 RESULTAT AVANT IMPOT 27 615 39 986

    Impts sur les bnfices 4.10 -11 241 -14 015 Rsultat net d'impt des activits abandonnes 6.15 RESULTAT NET 16 374 25 971

    Participations ne donnant pas le contrle RESULTAT NET PART DU GROUPE 16 374 25 971

    Rsultat par action (en euros) (1) 6.22 Rsultat dilu par action (en euros) (1) 6.22

    (1) Correspond au rsultat y compris Rsultat net des activits abandonnes.

  • 12

    RESULTAT NET ET GAINS ET PERTES COMPTABILISES DIRECTEMENT EN CAPITAUX PROPRES

    (en milliers d'euros) Notes 31/12/2016 31/12/2015

    Rsultat net 16 374 25 971

    Gains et pertes actuariels sur avantages post-emploi 4.11 -1 504 852

    Gains et pertes sur actifs non courants destins tre cds 4.11

    Gains et pertes avant impt comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables, hors entreprises mises en quivalence

    -1 504 852

    Gains et pertes avant impt comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables, des entreprises mises en quivalence

    4.11

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables hors entreprises mises en quivalence

    4.11 315 -294

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables des entreprises mises en quivalence

    4.11

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables sur activits abandonnes

    4.11

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables

    -1 189 558

    Gains et pertes sur carts de conversion 4.11 Gains et pertes sur actifs disponibles la vente 4.11 811 398 Gains et pertes sur instruments drivs de couverture 4.11

    Gains et pertes avant impt comptabiliss directement en capitaux propres recyclables, hors entreprises mises en quivalence

    811 398

    Gains et pertes avant impt comptabiliss directement en capitaux propres recyclables part du Groupe, des entreprises mises en quivalence

    4.11

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables hors entreprises mises en quivalence

    4.11 26 -59

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables des entreprises mises en quivalence

    4.11

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres recyclables sur activits abandonnes

    4.11

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres recyclables

    4.11 837 339

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres

    4.11 -352 897

    Rsultat net et gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres

    16 022 26 868

    Dont part du Groupe 16 022 26 868

    Dont participations ne donnant pas le contrle

  • 13

    BILAN ACTIF

    Notes 31/12/2016 31/12/2015 (en milliers d'euros)

    Caisse, banques centrales 6.1 51 116 50 018 Actifs financiers la juste valeur par rsultat 6.2-6.9 Instruments drivs de couverture 3.2-3.4 5 538 5 393 Actifs financiers disponibles la vente 6.4-6.7-6.8-6.9 176 281 129 824 Prts et crances sur les tablissements de crdit 3.1-3.3-6.5-6.7-

    6.9 186 717 170 804

    Prts et crances sur la clientle 3.1-3.3-6.5-6.7-

    6.9 1 469 919 1 452 462

    Ecart de rvaluation des portefeuilles couverts en taux -2 860 -85 Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 6.6-6.7-6.9 26 046 26 658 Actifs d'impts courants et diffrs 6.13 15 994 13 640 Comptes de rgularisation et actifs divers 6.14 55 031 59 338 Actifs non courants destins tre cds et activits abandonnes

    6.15

    Participation aux bnfices diffre 6.20 Participations dans les entreprises mises en quivalence

    6.16

    Immeubles de placement 6.17 28 33 Immobilisations corporelles 6.18 27 718 27 178 Immobilisations incorporelles 6.18 431 662 Ecarts d'acquisition 6.19

    TOTAL DE L'ACTIF 2 011 959 1 935 925

  • 14

    BILAN PASSIF

    Notes 31/12/2016 31/12/2015 (en milliers d'euros)

    Banques centrales 6.1 Passifs financiers la juste valeur par rsultat 6.2 Instruments drivs de couverture 3.2-3.4 14 450 17 609 Dettes envers les tablissements de crdit 3.3-6.10 819 000 829 660 Dettes envers la clientle 3.1-3.3-6.10 807 445 768 264 Dettes reprsentes par un titre 3.2-3.3-6.11 Ecart de rvaluation des portefeuilles couverts en taux Passifs d'impts courants et diffrs 6.13 8 865 Comptes de rgularisation et passifs divers 6.14 58 356 51 775 Dettes lies aux actifs non courants destins tre cds et activits abandonnes

    6.15

    Provisions techniques des contrats d'assurance 6.20 Provisions 6.21 24 310 23 504 Dettes subordonnes 3.2-3.3-6.11 30 272 208

    Total dettes 1 753 841 1 691 885

    Capitaux propres 258 118 244 040

    Capitaux propres - part du Groupe 258 118 244 040 Capital et rserves lies 50 217 50 156 Rserves consolides 190 407 166 441

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres

    1 120 1 472

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres sur activits abandonnes

    Rsultat de l'exercice 16 374 25 971 Participations ne donnant pas le contrle 6.23

    TOTAL DU PASSIF 2 011 959 1 935 925

  • 15

    TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES Part du Groupe

    (en milliers d'Euros)

    Capital et rserves lies Gains et pertes comptabiliss directement

    en capitaux propres

    Rsultat net

    Capitaux

    propres

    Capitaux

    propres consoli

    ds

    Capital Primes et

    Rserves

    consolides

    lies au capital

    (1)

    Elimination des titres

    autodtenus

    Autres instruments de capitau

    x propres

    Total Capital et Rserves consolid

    es

    Gains et pertes

    comptabiliss

    directement en

    capitaux propres

    recyclables

    Gains et

    pertes comptabiliss directement

    en capitau

    x propres

    non recycla

    bles

    Total des

    gains et

    pertes comptabilis

    s directement

    en capita

    ux propr

    es

    Capitaux propres au 1er janvier 2015 42 069 174 388 216 457 2 569 -1 994 575 0 217 032 217 032

    Augmentation de capital 2 191 2 191 0 0 2 191 2 191 Variation des titres autodtenus 0 0 0 0 0 Emissions d'instruments de capitaux propres

    0 0 0 0 0

    Rmunration des missions d'instruments de capitaux propres

    0 0 0 0 0

    Dividendes verss en 2015 -2 052 -2 052 0 0 -2 052 -2 052 Dividendes reus des Caisses rgionales et filiales

    0 0 0 0 0

    Effet des acquisitions / cessions sur les participations ne donnant pas le contrle

    0 0 0 0 0

    Mouvements lis aux paiements en actions

    0 0 0 0 0

    Mouvements lis aux oprations avec les actionnaires

    2 191 -2 052 0 0 139 0 0 0 0 139 139

    Variation des gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres

    0 339 558 897 0 897 897

    Quote-part dans les variations de Capitaux Propres hors rsultat des entreprises mises en quivalence

    0 0 0 0 0

    Rsultat 2015 0 0 25 971 25 971 25 971 Autres variations 1 1 0 0 1 1

    Capitaux propres au 31 dcembre 2015

    44 260 172 337 0 0 216 597 2 908 -1 436 1 472 25 971 244 040 244 040

    Affectation du rsultat 2015 25 972 25 972 0 -25 971

    Capitaux propres au 1er janvier 2016 44 260 198 309 0 0 242 569 2 908 -1 436 1 472 0 244 040 244 040

    Augmentation de capital 61 61 0 0 61 61 Variation des titres autodtenus 0 0 0 0 0 Emissions d'instruments de capitaux propres

    0 0 0 0 0

    Rmunration des missions d'instruments de capitaux propres

    0 0 0 0 0

    Dividendes verss en 2016 -2 019 -2 019 0 0 -2 019 -2 019 Dividendes reus des Caisses rgionales et filiales

    0 0 0 0 0

    Effet des acquisitions / cessions sur les participations ne donnant pas le contrle

    0 0 0 0 0

    Mouvements lis aux paiements en actions

    13 13 0 13 13 13

    Mouvements lis aux oprations avec les actionnaires

    61 -2 006 0 0 -1 945 0 0 -1 945 -1 945

    Variation des gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres

    0 837 -1 189 -352 0 -352 -352

    Quote-part dans les variations de Capitaux Propres hors rsultat des entreprises mises en quivalence

    0 0 0 0 0

    Rsultat 2016 0 0 16 374 16 374 16 374 Autres variations 0 0 0 0 0

    CAPITAUX PROPRES AU 31 DECEMBRE 2016

    44 321 196 303 0 0 240 624 3 745 -2 625 1 120 16 374 258 117 258 117

    (1) Rserves consolides avant limination des titres d'auto-contrle.

  • 16

    Les rserves consolides sont essentiellement constitues des rsultats des exercices antrieurs non distribus, de montants relatifs la premire application des normes IFRS et de retraitements de consolidation. Les montants sortis des capitaux propres par transfert en compte de rsultat et relatifs des couvertures de flux de trsorerie sont positionns en Produit Net Bancaire. Les capitaux propres de la Caisse Rgionale slvent 258,1 millions deuros. Ils augmentent de 13,9 millions deuros depuis la clture de lexercice prcdent (soit +5,41%) sous leffet principal du rsultat consolid qui slve 16,3 millions deuros, et des distributions de lexercice dun montant de 2 M.

  • 17

    TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

    Le tableau de flux de trsorerie est prsent selon le modle de la mthode indirecte. Les activits oprationnelles sont reprsentatives des activits gnratrices de produits de la Caisse Rgionale de Crdit Agriole Mutuel de Guadeloupe y compris les actifs recenss dans le portefeuille de placements dtenus jusqu lchance. Les flux dimpts sont prsents en totalit avec les activits oprationnelles. Les activits dinvestissement reprsentent les flux de trsorerie pour lacquisition et la cession de participations dans les entreprises consolides et non consolides, et des immobilisations corporelles et incorporelles. Les titres de participation stratgiques inscrits dans le portefeuille Actifs financiers disponibles la vente sont compris dans cette rubrique. Les activits de financement rsultent des changements lis aux oprations de structure financire concernant les capitaux propres et les emprunts long terme. La notion de trsorerie nette comprend la caisse, les crances et dettes auprs des banques centrales, ainsi que les comptes (actif et passif) et prts vue auprs des tablissements de crdit.

  • 18

    (en milliers d'euros)

    31/12/2016 31/12/2015

    Rsultat avant impt 39 986

    Dotations nettes aux amortissements et aux dprciations des immobilisations corporelles et incorporelles

    2 084 2 024

    Dprciations des carts d'acquisition et des autres immobilisations Dotations nettes aux dprciations et aux provisions 8 009 -7 238 Quote-part de rsultat lie aux entreprises mises en quivalence Rsultat net des activits d'investissement 239 -5 Rsultat net des activits de financement 70 7 Autres mouvements 1 290 663 Total des lments non montaires inclus dans le rsultat net avant impts et des autres ajustements

    11 692 -4 549

    Flux lis aux oprations avec les tablissements de crdit 40 182 64 692

    Flux lis aux oprations avec la clientle 10 057 -5 167

    Flux lis aux autres oprations affectant des actifs ou passifs financiers 21 345 -24 739

    Flux lis aux oprations affectant des actifs ou passifs non financiers 9 442 -10 824

    Dividendes reus des entreprises mises en quivalence (1)

    Impts verss -14 066 -11 789

    Variation nette des actifs et passifs provenant des activits oprationnelles 66 960 12 173 Flux provenant des activits abandonnes

    Total Flux nets de trsorerie gnrs par l'activit oprationnelle (A) 78 652 47 610

    Flux lis aux participations (1) -63 476 -1 270 Flux lis aux immobilisations corporelles et incorporelles -2 632 -2 057 Flux provenant des activits abandonnes

    Total Flux nets de trsorerie lis aux oprations d'investissement (B) -66 108 -3 327

    Flux de trsorerie provenant ou destination des actionnaires (2) -1 958 139 Autres flux nets de trsorerie provenant des activits de financement (3) 29 994 -7 Flux provenant des activits abandonnes

    Total Flux nets de trsorerie lis aux oprations de financement (C ) 28 036 132

    Effet de la variation des taux de change sur la trsorerie et quivalent de trsorerie (D)

    Augmentation/(diminution) nette de la trsorerie et des quivalents de trsorerie (A + B + C + D)

    40 580 44 415

    Trsorerie et quivalents de trsorerie l'ouverture 98 464 54 046

    Solde net des comptes de caisse et banques centrales * 50 018 42 797 Solde net des comptes, prts/emprunts vue auprs des tablissements de crdit ** 48 446 11 249 Trsorerie et quivalents de trsorerie la clture 166 657 98 464

    Solde net des comptes de caisse et banques centrales * 51 116 50 018 Solde net des comptes, prts/emprunts vue auprs des tablissements de crdit ** 115 541 48 446

    VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE ET DES EQUIVALENTS DE TRESORERIE

    68 193 44 418

    * Compos du solde net du poste Caisse et banques centrales, hors intrts courus et y compris trsorerie des entits reclasses en activits abandonnes. ** Compos du solde des postes Comptes ordinaires dbiteurs sains et Comptes et prts au jour le jour sains tels que dtaills en note 6.5 et des postes Comptes ordinaires crditeurs et Comptes et emprunts au jour le jour tels que dtaills en note 6.10 (hors intrts courus et y compris oprations internes au Crdit Agricole) ; (1) Cette ligne recense les effets nets sur la trsorerie des acquisitions et des cessions de titres de participation. Ces oprations externes sont dcrites dans la note 2 "Principales oprations de structure et vnements significatifs de la priode". Au cours de lanne 2016, limpact net des acquisitions sur la trsorerie de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe slve 63 476 milliers deuros, portant notamment sur les oprations suivantes :

    Acquisition des titres de participations SACAM Mutualisation pour un impact de 63 283 K

    Acquisition des titres de participations CA-CHEQUES pour un impact de 80 K (2) Le flux de trsorerie provenant ou destination des actionnaires comprend :

    la rmunration des CCA de Crdit Agricole SA pour -1,3 M

    les intrts associs la rmunration des parts sociales pour un montant -0,5 M verss par la Caisse rgionale et les Caisses locales.

    les flux de souscription / remboursement de parts sociales des Caisses Locales pour 61 K. (3) Au cours de lanne 2016, les emprunts subordonns Tier2 auprs de CASA slvent 30 M deuros.

  • 19

    NOTES ANNEXES AUX ETATS FINANCIERS

    1 Principes et Mthodes applicables dans le Groupe, jugements et estimations utiliss.

    1.1 Normes applicables et comparabilit

    En application du rglement CE n 1606/2002, les comptes consolids ont t tablis conformment aux normes IAS/IFRS et aux interprtations IFRIC applicables au 31 dcembre 2016 et telles quadoptes par lUnion europenne (version dite carve out), en utilisant donc certaines drogations dans lapplication de la norme IAS 39 pour la comptabilit de macro-couverture. Ce rfrentiel est disponible sur le site de la Commission europenne, ladresse suivante : http://ec.europa.eu/internal_market/accounting/ias/index_fr.htm. Les normes et interprtations sont identiques celles utilises et dcrites dans les tats financiers du Groupe au 31 dcembre 2015. Elles ont t compltes par les dispositions des normes IFRS telles quadoptes par lUnion europenne au 31 dcembre 2016 et dont lapplication est obligatoire pour la premire fois sur lexercice 2016. Celles-ci portent sur :

    Normes, Amendements ou

    Interprtations

    Date de publication par

    lUnion europenne

    Date de 1re application obligatoire :

    exercices ouverts

    compter du

    Applicable dans le Groupe

    Amliorations des IFRS cycle 2010-

    2012 :

    - IFRS 2 Paiement fond sur

    des actions : Reformulation

    de la dfinition dune

    condition dacquisition de

    droits

    - IFRS 3 Regroupement

    dentreprises :

    Harmonisation sur la

    comptabilisation dun

    ajustement ventuel du

    prix ; valuation la juste

    valeur des complments de

    prix ventuels

    - IFRS 8 Secteurs

    oprationnels :

    Regroupement de secteurs

    oprationnels et

    rconciliation des actifs

    17 dcembre

    2014 (UE n

    2015/28)

    1er fvrier 2015 (1)

    1er fvrier 2015 (1)

    1er fvrier 2015 (1)

    1er fvrier 2015 (1)

    Oui

    Oui

    Oui

    Non

    http://ec.europa.eu/internal_market/accounting/ias/index_fr.htm

  • 20

    sectoriels avec le total des

    actifs

    - IAS 16 Immobilisations

    corporelles et IAS 38

    Immobilisations

    incorporelles : Clarification

    sur la mthode optionnelle

    de rvaluation des

    immobilisations corporelles

    et incorporelles

    - IAS 24 Information relative

    aux parties lies :

    Modification de la dfinition

    dune partie lie

    1er fvrier 2015 (1)

    Oui

    Amendement IAS 19 Avantages du

    personnel

    Rgimes prestations dfinies :

    prcision sur la comptabilisation des

    cotisations des membres du personnel

    qui se rattachent aux services rendus

    mais qui ne dpendent pas du nombre

    dannes de service

    17 dcembre

    2014 (UE

    n2015/29)

    1er fvrier 2015 (1) Oui

    Amendement IAS 16

    Immobilisations corporelles et IAS

    41 Agriculture

    Evaluation dun actif biologique selon

    IAS 41 sil ne correspond pas une

    plante productrice

    23 novembre

    2015

    (UE 2015/2113)

    1er janvier 2016 Non

    Amendement IFRS 11

    Partenariats

    Comptabilisation des acquisitions

    d'intrts dans une activit conjointe

    selon IFRS 3 si les actifs acquis

    constituent un "business" au sens

    d'IFRS 3 et non un simple groupe

    dactifs

    24 novembre

    2015

    (UE 2015/2173)

    1er janvier 2016 Oui

    Amendement IAS 16

    Immobilisations corporelles et IAS

    38 Immobilisations incorporelles

    Clarifications sur la mthode

    damortissement fonde sur le revenu

    (interdite sous IAS 16 et acceptable

    sous IAS 38)

    02 dcembre

    2015

    (UE 2015/2231)

    1er janvier 2016 Oui

    Amliorations des IFRS cycle 2012-

    2014 :

    15 dcembre

    2015

    (UE 2015/2343)

    IFRS 5 Actifs non courants dtenus en

    vue de la vente :

    1er janvier 2016 Oui

  • 21

    Prcision sur les modifications

    apportes un plan de cession

    lorsquun actif non courant destin

    tre cd doit tre reclass en actif non

    courant destin tre distribu, et

    rciproquement

    - IFRS 7 Instruments financiers Informations fournir :

    Clarification sur le maintien

    dimplication continue aux

    contrats de services dont la

    rmunration dpend de la

    performance des actifs transfrs

    Informations non obligatoires pour les

    arrts intermdiaires sur la

    compensation des actifs et passifs

    financiers

    1er janvier 2016 Oui

    - IAS 19 Avantages au personnel : Prcision sur le taux de rendement des

    obligations dEtat utilis pour

    lactualisation de la dette actuarielle

    1er janvier 2016 Oui

    IAS 34 Information financire

    intermdiaire : Clarification sur

    lemplacement possible des autres

    informations fournir

    1er janvier 2016 Oui

    Amendement IAS 1 Prsentation

    des tats financiers

    Objectif damlioration de la

    prsentation dinformations

    18 dcembre

    2015

    (UE 2015/2406)

    1er janvier 2016 Oui

    Amendement IAS 27 Etats

    financiers individuels

    Autorisation lutilisation de la

    mthode de la mise en quivalence

    dans les tats financiers individuels

    18 dcembre

    2015

    (UE 2015/2441)

    1er janvier 2016 Non

    Amendement IFRS 10-IFRS 12-

    IAS 28 Entits d'investissement : application

    de l'exception la consolidation

    22 septembre

    2016

    (UE 2016/1703)

    1er janvier 2016 Non

    (1) Soit partir du 1er janvier 2016 dans le Groupe.

  • 22

    Il est rappel que lorsque lapplication anticipe de normes et interprtations adoptes par lUnion europenne est optionnelle sur une priode, loption nest pas retenue par le Groupe, sauf mention spcifique. Ceci concerne en particulier :

    Normes, Amendements ou

    Interprtations

    Date de publication par

    lUnion europenne

    Date de 1re application obligatoire :

    exercices ouverts

    compter du

    Applicable dans le Groupe

    IFRS 15 Produits des activits

    ordinaires tirs de contrats conclus

    avec des clients Remplacement dIAS 11 sur la

    reconnaissance des contrats de

    construction et dIAS 18 sur la

    reconnaissance des produits ordinaires

    22 septembre

    2016

    (UE 2016/1905)

    1er janvier 2018 Oui

    IFRS 9 Instruments financiers Remplacement dIAS 39 -

    Instruments financiers :

    classification et valuation,

    dprciation, couverture

    22 novembre

    2016

    (UE 2016/2067)

    1er janvier 2018 Oui

    Norme IFRS 15 Produits des activits ordinaires tirs de contrats conclus avec des clients

    La norme IFRS 15 Produits des activits ordinaires tirs de contrats conclus avec des clients sera applicable aux exercices ouverts compter du 1er janvier 2018 (conformment au rglement UE 2016/1905). Lamendement Clarification dIFRS 15 qui apporte des prcisions complmentaires est en cours dadoption par lUnion europenne et devrait entrer en vigueur la mme date. Pour la premire application de cette norme, le groupe Crdit Agricole a choisi la mthode rtrospective modifie, en comptabilisant leffet cumulatif au 01/01/2018, sans comparatif au niveau de lexercice 2017, et en indiquant en annexe les ventuelles incidences de la norme sur les diffrents postes des tats financiers. La norme IFRS 15 remplacera les normes IAS 11 Contrats de construction, IAS 18 Produits des activits ordinaires, ainsi que toutes les interprtations lies IFRIC 13 Programmes de fidlisation de la clientle, IFRIC 15 Contrats de construction de biens immobiliers, IFRIC 18 Transferts d'actifs provenant de clients et SIC 31 Produits des activits ordinaires - oprations de troc impliquant des services de publicit. Elle regroupe dans un texte unique les principes de comptabilisation des revenus issus des ventes de contrats long terme, ventes de biens, ainsi que des prestations de services qui nentrent pas dans le champ dapplication des normes relatives aux instruments financiers (IAS 39), aux contrats dassurance (IFRS 4) ou aux contrats de location (IAS 17). Elle introduit des concepts nouveaux qui pourraient modifier les modalits de comptabilisation de certains revenus du produit net bancaire. Une tude dimpact de la mise uvre de la norme dans le groupe Crdit Agricole est en cours de ralisation, avec des premiers rsultats attendus dbut 2017.

  • 23

    En ltat actuel de ses analyses, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe nattend pas dimpacts significatifs sur son rsultat.

    Norme IFRS 9 Instruments Financiers La norme IFRS 9 Instruments Financiers est appele remplacer la norme IAS 39 Instruments financiers. Elle a t adopte par lUnion europenne le 22 novembre 2016 et publie au Journal Officiel de lUnion europenne le 29 novembre 2016. Elle entrera en vigueur de manire obligatoire pour les exercices ouverts compter du 1er janvier 2018. Elle dfinit de nouveaux principes en matire de classement et dvaluation des instruments financiers, de dprciation du risque de crdit et de comptabilit de couverture, hors oprations de macro-couverture. Les principales volutions apportes par la norme

    Classement et valuation des actifs financiers Sous IFRS 9, les critres de classement et dvaluation dpendent de la nature de lactif financier, selon quil est qualifi dinstrument de dette (ie prt, avance, crdit, titre obligataire, part de fonds) ou dinstruments de capitaux propres (i.e. action). Sagissant des instruments de dettes (prts et titres revenus fixes ou dterminables), la norme IFRS 9 sappuie sur le modle de gestion dune part et sur lanalyse des caractristiques contractuelles dautre part, pour classer et valuer les actifs financiers. - Les trois modles de gestion :

    o Le modle de pure collecte dont lintention est de collecter les flux de trsorerie

    contractuels sur la dure de vie ;

    o Le modle mixte dont lintention est de collecter les flux de trsorerie contractuels sur la

    dure de vie et de cder lactif sil existe une opportunit ; et

    o Le modle de pure cession dont lintention est de cder lactif.

    - Les caractristiques contractuelles (test Solely Payments of Principal & Interests ou test

    SPPI) :

    Ce second critre est appliqu aux caractristiques contractuelles du prt ou du titre de dette pour en dduire lligibilit dfinitive de linstrument une catgorie comptable de classement et dvaluation. Lorsque linstrument de dette a des flux de trsorerie attendus qui ne refltent pas uniquement des lments de capital et de pure rmunration dintrts (i.e. taux simple), ses caractristiques contractuelles sont juges trop complexes et dans ce cas, le prt ou le titre de dette est comptabilis la juste valeur par rsultat quel que soit le modle de gestion. Sont viss les instruments qui ne respectent pas les conditions du test SPPI. Sur cet aspect, certains points dinterprtation sont encore ltude au niveau de lIASB. Ainsi, le groupe Crdit Agricole suit attentivement les discussions lIASB relatives notamment certaines indemnits de remboursement anticip et prendra en compte le cas chant les conclusions de ces discussions.

  • 24

    Sur la base des critres noncs ci-dessus : - Un instrument de dette est comptabilis au cot amorti condition dtre dtenu en vue den

    percevoir les flux de trsorerie reprsentatifs uniquement dlments de capital et de pure

    rmunration dintrts respectant le test SPPI.

    - Un instrument de dette est comptabilis la juste valeur par capitaux propres recyclables

    condition dtre dans un modle mixte de collecte de flux de trsorerie et de revente en

    fonction des opportunits, sous rserve que ses caractristiques contractuelles soient

    galement reprsentatives dlments de capital et de pure rmunration dintrts respectant

    le test SPPI.

    - Un instrument de dette qui nest pas ligible la catgorie cot amorti ou en juste valeur par

    capitaux propres recyclables est enregistr en juste valeur par rsultat. Cest le cas notamment

    des instruments de dette dont le modle de gestion est de pure cession. Cela concerne

    galement les parts dOPCVM non consolides qui sont des instruments de dette ne

    respectant pas le test SPPI indpendamment du modle de gestion.

    Sagissant des instruments de capitaux propres (investissements de type actions), ils doivent tre, par dfaut, comptabiliss la juste valeur par rsultat, sauf option irrvocable pour un classement la juste valeur par capitaux propres non recyclables (sous rserve que ces instruments ne soient pas dtenus des fins de transaction). En synthse, lapplication du volet classement et valuation dIFRS 9 devrait conduire une augmentation de la part des instruments financiers OPCVM et instruments de capitaux propres valoriss la juste valeur par rsultat. Globalement, les prts et crances respectent le test SPPI et resteront au cot amorti. Dprciation La norme IFRS 9 instaure un nouveau modle de dprciation qui exige de comptabiliser les pertes de crdit attendues (Expected Credit Losses ou ECL) sur les crdits et les instruments de dette valus au cot amorti ou la juste valeur par capitaux propres recyclables, sur les engagements de prts et sur les contrats de garantie financire qui ne sont pas comptabiliss la juste valeur, ainsi que sur les crances rsultant de contrats de location et crances commerciales. Cette nouvelle approche ECL vise anticiper au plus tt la comptabilisation des pertes de crdit attendues alors que dans le modle de provisionnement dIAS 39, elle est conditionne par la constatation dun vnement objectif de perte avre. LECL se dfinit comme la valeur probable espre pondre de la perte de crdit (en principal et en intrts) actualise. Elle correspond la valeur actuelle de la diffrence entre les flux de trsorerie contractuelles et ceux attendus (incluant le principal et les intrts). La formule de calcul intgre les paramtres de probabilit de dfaut, perte en cas de dfaut et dexposition au moment du dfaut. Ces calculs sappuient largement sur les modles internes utiliss dans le cadre du dispositif prudentiel lorsquils existent, mais avec des retraitements pour dterminer une ECL conomique. La norme IFRS 9 prconise une analyse en date darrt (Point in Time) tout en tenant compte de donnes de pertes historiques et des donnes prospectives macro-conomiques (Forward Looking), alors que la vue prudentielle sanalyse travers le cycle (Through The Cycle) pour la probabilit de dfaut et en bas de cycle (downturn) pour la perte en cas de dfaut.

  • 25

    Lapproche comptable conduit galement recalculer certains paramtres blois, notamment pour neutraliser les cots internes de recouvrement ou les floors qui sont imposs par le rgulateur dans le calcul rglementaire de la perte en cas de dfaut (Loss Given Default ou LGD). Le nouveau modle de provisionnement du risque de crdit distingue trois tapes : - 1re tape : ds la comptabilisation initiale de linstrument (prt, titre de dette, garantie ),

    lentit comptabilise les pertes de crdit attendues sur 12 mois ;

    - 2me tape : dans un deuxime temps, si la qualit de crdit se dgrade significativement pour

    une transaction ou un portefeuille donn, lentit comptabilise les pertes prvues sur sa dure

    de vie ;

    - 3me tape : dans un troisime temps, ds lors quun ou plusieurs vnements de dfaut sont

    intervenus sur la transaction ou sur la contrepartie en ayant un effet nfaste sur les flux de

    trsorerie futurs estims, lentit comptabilise une perte de crdit avre maturit.

    Concernant la deuxime tape, le suivi et lestimation de la dgradation significative du risque de crdit peuvent tre effectus sur une base individuelle de niveau transactionnel ou sur une base collective de niveau portefeuille en regroupant les instruments financiers en fonction de caractristiques communes de risque de crdit. La dmarche repose sur lutilisation dun large ventail dinformations, incluant des donnes historiques de pertes observes, des ajustements de nature conjoncturelle et structurelle, ainsi que des projections de pertes tablies partir de scnarii raisonnables. Cette dgradation dpend du niveau de risque la date de comptabilisation initiale et doit tre constate avant que la transaction ne soit dprcie (3me phase). Afin dapprcier la dgradation significative, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe sinscrit dans le processus du groupe Crdit Agricole fond sur deux niveaux danalyse : - Un premier niveau dpendant de rgles et de critres absolus et relatifs qui simposent

    lensemble des entits du Groupe ;

    - Un deuxime niveau li lapprciation en local de critres qualitatifs du risque port par le

    Groupe sur ses portefeuilles pouvant conduire durcir les critres de dgradation dfinis en

    premier niveau (bascule dun portefeuille ou sous-portefeuille en phase 2 dECL maturit).

    Il existe une prsomption rfutable de dgradation significative en prsence dun impay de plus de trente jours. Le Groupe pourra rfuter cette prsomption sur le primtre des encours pour lesquels des dispositifs de notation internes ont t construits, en particulier les expositions suivies en mthodes avances, considrant que lensemble des informations intgres dans les dispositifs de notation permet une apprciation plus pertinente que le seul critre dimpays de plus de trente jours. En labsence de modle de notation interne, , la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe retiendra le seuil absolu dimpays suprieur trente jours comme seuil ultime de dgradation significative et de classement en deuxime phase. Concernant le primtre des instruments entrant dans la troisime tape de provisionnement, le Groupe alignera la dfinition de la dfaillance avec celle du dfaut actuellement utilise en gestion pour des fins rglementaires.

  • 26

    Ainsi, un dbiteur est considr en situation de dfaut, lorsquau moins une des deux conditions suivantes est satisfaite : - Un arrir de paiement gnralement suprieur quatre-vingt-dix jours sauf si des

    circonstances particulires dmontrent que larrir est d des causes non lies la situation

    du dbiteur ;

    - Lentit estime improbable que le dbiteur sacquitte intgralement de ses obligations de crdit

    sans quelle ait recours dventuelles mesures telles que la ralisation dune sret.

    En synthse, le nouveau modle de provisionnement dIFRS 9 pourrait conduire une augmentation du montant des dprciations sur les prts et titres comptabiliss au bilan au cot amorti ou en juste valeur par capitaux propres recyclables, et sur les engagements hors bilan ainsi que sur les crances rsultant de contrats de location et les crances commerciales. Comptabilit de couverture Sur la comptabilit de couverture (hors oprations de macro-couverture de juste valeur), la norme IFRS 9 prvoit des volutions limites par rapport IAS 39. Les dispositions de la norme sappliquent au primtre suivant :

    - Toutes les oprations de micro-couverture ; et

    - Les oprations de macro-couverture de flux de trsorerie uniquement.

    Les oprations de macro-couverture de Juste Valeur de risque de taux sont exclues et peuvent rester dans le champ dIAS 39 (option). Lors de la premire application de la norme IFRS 9, deux possibilits sont offertes par la norme :

    - Appliquer le volet couverture IFRS 9 ; ou

    - Maintenir IAS 39 jusqu lapplication dIFRS 9 pour lensemble des relations de

    couverture (au plus tard lorsque le texte macro-couverture de Juste Valeur de taux sera

    adopt par lUnion europenne).

    Conformment la dcision du Groupe, , la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe nappliquera pas ce volet de la norme. Toutefois, des informations devront tre fournies dans les annexes aux tats financiers avec une granularit accrue sur la gestion des risques et les effets de la comptabilit de couverture sur les tats financiers. Le dploiement du projet dans le groupe Crdit Agricole

    La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe fait partie intgrante du projet Groupe qui sest organis pour mettre en uvre la norme IFRS 9 dans les dlais requis, en associant lensemble des fonctions comptables, finances, risques et informatiques.

  • 27

    Les tapes du projet et les ralisations date Au premier semestre 2015, les travaux ont port sur : - Lanalyse des dispositions de la norme, avec une attention particulire sur les changements

    induits par les nouveaux critres de classement et dvaluation des actifs financiers et par la

    refonte du modle de dprciation du risque de crdit qui requiert de passer dun

    provisionnement de pertes de crdit avres un provisionnement de pertes de crdit

    attendues (ECL) ;

    - Lidentification des questions cls et des principaux sujets dinterprtation comptable partir

    des premiers macro-chiffrages des impacts de la norme.

    Aprs cette tape danalyse et de diagnostic, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a pris part la phase de mise en uvre du projet partir de septembre 2015. Par ailleurs, depuis le dbut de lanne 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a t associe aux principales ralisations qui ont concern : - Les chantiers normatifs avec lidentification des principaux impacts sur les tats financiers et la

    dfinition du processus cible de provisionnement du Groupe qui sest concrtis par la

    rdaction dun cadre mthodologique commun ;

    - Les chantiers mthodologiques Groupe de dfinition des options possibles concernant la

    formule de calcul des provisions, la dgradation significative et le forward looking, ainsi que la

    mthodologie de calcul de la juste valeur des crdits ;

    - Des simulations provisoires des impacts de la nouvelle norme sur les tats financiers et les

    fonds propres prudentiels, notamment pour rpondre au mieux aux demandes de lAutorit

    Bancaire Europenne au niveau du groupe Crdit Agricole. Ces travaux ont t effectus sur

    la base des donnes comptables au 31/12/2015 de niveau Groupe ;

    - Les chantiers informatiques avec des impacts majeurs dans les systmes dinformation,

    impliquant des travaux de spcifications sur les outils Risques et Finance et des choix doutils

    mutualiss, savoir : un outil central de provisionnement et pour les titres de dettes cts un

    outil danalyse des caractristiques contractuelles permettant lindustrialisation du test SPPI.

    Lensemble de ces travaux de dploiement se poursuivront en 2017 et intgreront des chiffrages dimpact sur la base des tats financiers au 31 dcembre 2016 afin de rpondre notamment la demande de lAutorit Bancaire Europenne (EBA).

    Transition

    La norme IFRS 9 est dapplication rtrospective et obligatoire compter du 1er janvier 2018 en ajustant le bilan douverture en date de premire application, sans lobligation de retraiter les tats financiers de la priode comparative 2017. En consquence, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe ne prvoit pas de retraiter les tats financiers prsents en comparaison avec ceux de lanne 2018.

  • 28

    Les normes et interprtations publies par lIASB au 31 dcembre 2016 mais non encore adoptes par lUnion europenne ne sont pas applicables par le Groupe. Elles nentreront en vigueur dune manire obligatoire qu partir de la date prvue par lUnion europenne et ne sont donc pas appliques par le Groupe au 31 dcembre 2016. Cela concerne en particulier la norme IFRS 16. La norme IFRS 16 Contrats de location remplacera la norme IAS 17 et toutes les interprtations lies (IFRIC 4 Dterminer si un accord contient un contrat de location, SIC 15 Avantages dans les contrats de location et SIC 27 Evaluation de la substance des transactions impliquant la forme juridique dun contrat de location). Elle sera applicable aux exercices ouverts compter du 1er janvier 2019. La principale volution apporte par la norme IFRS 16 concerne la comptabilit des locataires. IFRS 16 imposera pour les locataires un modle visant comptabiliser au bilan tous les contrats de location, avec la reconnaissance au passif dune dette locative reprsentative des engagements sur toute la dure du contrat, et lactif un droit dutilisation amortir. Une tude dimpact de la mise en uvre de la norme dans le groupe Crdit Agricole sera ralise en 2017 afin den valuer les principaux enjeux. Par ailleurs, trois amendements des normes existantes ont t publis par lIASB, sans enjeu majeur pour le Groupe : il sagit des amendements IAS 7 Etat des flux de trsorerie, IAS 12 Impts sur le rsultat, applicables au groupe Crdit Agricole S.A. au 1er janvier 2017 tandis que lamendement IFRS 2 Classement et valuation des transactions dont le paiement est fond sur des actions sera applicable au 1er janvier 2018, ces dates seront confirmes aprs adoption de ces textes par lUnion europenne.

    1.2 Format de prsentation des tats financiers

    En labsence de modle impos par le rfrentiel IFRS, , la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe utilise les formats des documents de synthse (bilan, compte de rsultat, tat du rsultat net et des gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres, tableau de variation des capitaux propres, tableau des flux de trsorerie) prconiss par la recommandation ANC n2013-04 du 07 novembre 2013.

  • 29

    1.3 Principes et mthodes comptables

    Utilisation de jugements et estimations dans la prparation des tats financiers De par leur nature, les valuations ncessaires ltablissement des tats financiers exigent la formulation dhypothses et comportent des risques et des incertitudes quant leur ralisation dans le futur. Les ralisations futures peuvent tre influences par de nombreux facteurs, notamment :

    les activits des marchs nationaux et internationaux ;

    les fluctuations des taux dintrt et de change ;

    la conjoncture conomique et politique dans certains secteurs dactivit ou pays ;

    les modifications de la rglementation ou de la lgislation.

    Cette liste nest pas exhaustive. Les estimations comptables qui ncessitent la formulation dhypothses sont utilises principalement pour les valuations suivantes :

    les instruments financiers valus la juste valeur ;

    les participations non consolides ;

    les rgimes de retraite et autres avantages sociaux futurs ;

    les plans de stock options ;

    les dprciations durables de titres disponibles la vente et dactifs financiers dtenus jusqu lchance ;

    les dprciations des crances ;

    les provisions ;

    les dprciations des carts dacquisition ;

    les actifs dimpts diffrs ;

    la valorisation des entreprises mises en quivalence ;

    la participation aux bnfices diffrs [si lentit est concerne] Les modalits de recours des jugements ou des estimations sont prcises dans les paragraphes concerns ci-aprs.

  • 30

    Instruments financiers (IAS 32 et 39) Les actifs et passifs financiers sont traits dans les tats financiers selon les dispositions de la norme IAS 39 telle quadopte par la Commission europenne. Lors de leur comptabilisation initiale, les actifs et passifs financiers sont valus leur juste valeur en intgrant les cots de transaction ( lexception des instruments financiers comptabiliss la juste valeur par le biais du compte de rsultat). Aprs la comptabilisation initiale, les actifs et passifs financiers sont valus en fonction de leur classification soit leur juste valeur, soit au cot amorti en utilisant la mthode du taux dintrt effectif. IFRS 13 dfinit la juste valeur comme le prix qui serait reu pour la vente dun actif ou pay pour le transfert dun passif lors dune transaction normale entre des intervenants du march, sur le march principal ou le march le plus avantageux, la date dvaluation. Le taux dintrt effectif est le taux qui actualise exactement les dcaissements ou encaissements de trsorerie futurs sur la dure de vie prvue de linstrument financier ou, selon le cas, sur une priode plus courte de manire obtenir la valeur comptable nette de lactif ou du passif financier.

    Titres lactif

    Classification des titres lactif

    Les titres sont classs selon les quatre catgories dactifs applicables aux titres dfinis par la norme IAS 39 : - actifs financiers la juste valeur par rsultat par nature ou sur option ; - actifs financiers dtenus jusqu lchance ; - prts et crances ; - actifs financiers disponibles la vente.

    o Actifs financiers la juste valeur par rsultat par nature ou sur option

    Selon la norme IAS 39, ce portefeuille comprend Ies titres dont le classement en actif financier la juste valeur par rsultat rsulte, soit dune relle intention de transaction affectation par nature, soit dune option prise par la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe. Les actifs financiers la juste valeur par rsultat par nature sont des actifs acquis ou gnrs par lentreprise principalement dans lobjectif de les cder court terme ou qui font partie dun portefeuille dinstruments grs en commun dans le but de raliser un bnfice li des fluctuations de prix court terme ou une marge darbitragiste. La comptabilisation dactifs financiers la juste valeur par rsultat sur option, quant elle, pourra tre retenue, sous rserve de rpondre aux conditions dfinies dans la norme, dans les trois cas de figure suivants : pour des instruments hybrides comprenant un ou plusieurs drivs incorpors, dans une optique de rduction de distorsion de traitement comptable ou dans le cas de groupe dactifs financiers grs dont la performance est value la juste valeur. Cette comptabilisation est gnralement utilise pour viter de comptabiliser et valuer sparment des drivs incorpors des instruments hybrides.

  • 31

    Les titres classs en actifs financiers la juste valeur par rsultat sont initialement comptabiliss la juste valeur, hors cots de transaction directement attribuables lacquisition (directement enregistrs en rsultat) et coupons courus inclus. Ils sont ultrieurement valus leur juste valeur et les variations de juste valeur sont comptabilises en rsultat. Cette catgorie de titres ne fait pas lobjet de dprciations. Les encours de syndication de titres destins tre cds sont affects la catgorie Actifs financiers la juste valeur par rsultat par nature et sont valus en mark-to-market.

    o Actifs financiers dtenus jusqu lchance

    La catgorie Actifs financiers dtenus jusqu lchance (applicable aux titres maturit dfinie) est ouverte aux titres revenu fixe ou dterminable que la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a lintention et la capacit de conserver jusqu leur chance, autres que : - ceux que la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a dsigns lors de

    leur comptabilisation initiale comme des actifs valus en juste valeur en contrepartie du rsultat ;

    - ceux qui rpondent la dfinition des prts et crances. Ainsi, les titres de dettes non cots

    sur un march actif ne peuvent pas tre classs dans la catgorie des Actifs dtenus jusqu lchance.

    Le classement dans cette catgorie entrane lobligation imprative de respecter linterdiction de cder des titres avant leur chance, sauf exceptions prvues par la norme IAS 39. La couverture du risque de taux pour cette catgorie de titres nest pas ligible la comptabilit de couverture dfinie par la norme IAS 39. Les titres dtenus jusqu lchance sont initialement comptabiliss pour leur prix d'acquisition, frais de transaction directement attribuables lacquisition et coupons courus inclus. Ils sont comptabiliss ultrieurement au cot amorti avec amortissement de la surcote/dcote et des frais de transaction selon la mthode du taux dintrt effectif. Cette catgorie de titres fait lobjet de dprciations dans les conditions dcrites dans le chapitre spcifique Dprciation des titres pour les titres valus au cot amorti.

    o Prts et crances La catgorie Prts et crances enregistre les actifs financiers non cots sur un march actif revenus fixes ou dterminables. Les titres du portefeuille Prts et crances sont comptabiliss initialement pour leur prix dacquisition, frais de transaction directement attribuables et coupons courus inclus. Ils sont comptabiliss ultrieurement au cot amorti avec amortissement de la surcote / dcote et des frais de transaction selon la mthode du taux dintrt effectif. Cette catgorie de titres fait lobjet de dprciations dans les conditions dcrites dans le chapitre spcifique Dprciation des titres pour les titres valus au cot amorti.

  • 32

    o Actifs financiers disponibles la vente

    La catgorie Actifs financiers disponibles la vente est dfinie par la norme IAS 39 comme la catgorie par dfaut ou par dsignation. Les titres classs en Actifs financiers disponibles la vente sont initialement comptabiliss la juste valeur, frais de transaction directement attribuables lacquisition et coupons courus inclus. Les titres classs en Actifs financiers disponibles la vente sont ultrieurement valus leur juste valeur et les variations de juste valeur sont enregistres en gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres. En cas de cession, ces variations sont transfres en rsultat. Lamortissement des ventuelles surcotes/dcotes et des frais de transaction des titres revenu fixe est comptabilis en rsultat selon la mthode du taux dintrt effectif. Cette catgorie de titres fait lobjet de dprciations dans les conditions dcrites dans le chapitre spcifique Dprciation des titres . Valorisation des titres SAS Rue La Botie : Lensemble des Caisses rgionales de Crdit Agricole dtient la totalit du capital de SAS Rue La Botie dont l'objet exclusif est la dtention tout moment de plus de 50 % des droits de vote et du capital de Crdit Agricole S.A. La fixation de paramtres permettant de reflter lensemble des droits et obligations attachs la dtention des titres SAS Rue La Botie est complexe et ne permet pas de dterminer une juste valeur fiable au sens de la norme IAS 39. Cela concerne des lments tels que : - La stabilit capitalistique du Groupe qui permet dassurer le contrle collectif et permanent

    des Caisses rgionales sur Crdit Agricole S.A. ; - La couverture des risques de liquidit et de solvabilit des Caisses rgionales ;, - Les relations conomiques et financires internes au groupe Crdit Agricole ;, - La mise en commun de moyens ; et - La valorisation, le dveloppement et lutilisation de la marque Crdit Agricole. En consquence, et en application de lexception prvue par la norme IAS 39, les titres SAS Rue La Botie sont valoriss leur cot dans les comptes des Caisses rgionales. Les titres font lobjet dun test de dprciation annuel et, le cas chant, en cas dindice de pertes de valeur (cf. partie principes et mthodes comptables dprciation des titres).

    Dprciation des titres Une dprciation doit tre constate lorsquil existe un indice objectif de dprciation rsultant dun ou plusieurs vnements intervenus aprs lacquisition des titres autres que ceux classs en juste valeur par rsultat.

  • 33

    Constitue un indice objectif de perte une baisse durable ou significative de la valeur du titre pour les titres de capitaux propres, ou lapparition dune dgradation significative du risque de crdit matrialise par un risque de non recouvrement pour les titres de dettes. Pour les titres de capitaux propres, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe utilise des critres quantitatifs comme indicateurs de dprciation potentielle. Ces critres quantitatifs reposent principalement sur une perte de linstrument de capitaux propres de 30 % au moins de sa valeur sur une priode de 6 mois conscutifs. La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe prend galement en considration des facteurs de type difficults financires de lmetteur, perspectives court terme etc. Au-del de ces critres, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe constate une dprciation en cas de baisse de valeur suprieure 50 % ou observe pendant plus de 3 ans. Valorisation des titres SAS Rue La Botie : Les titres SAS Rue la Botie, valoriss au cot, font systmatiquement lobjet dun test de dprciation annuel et en cas dindices de pertes de valeurs. A titres dexemples, les situations suivantes pourraient tre considres comme des indications objectives de dprciation ( apprcier en fonction de leur significativit) : - Annonce dun plan de restructuration ou de cession sur le primtre Groupe Crdit Agricole

    S.A. ; - Baisse du cours de laction Crdit Agricole S.A. ; - Diminution de lactif net consolid de Crdit Agricole S.A. ; - Constatation dun rsultat net dficitaire ; - Dgradation de la notation de Crdit Agricole S.A. ... Une dprciation sera enregistre en rsultat ds lors que la valeur comptable du titre sera suprieure une valeur de rfrence dtermine sur une approche multicritre fonde sur des paramtres de march visant tablir une valeur des flux de trsorerie futures attendus actualiss au taux qui serait retenu par le march pour un actif similaire conformment au paragraphe 66 dIAS 39. Cette approche combine une valorisation des flux futurs attendus des diffrentes activits du Groupe actualiss un taux de march, une valorisation de lactif net du Groupe, une valorisation des activits du Groupe par rfrence des prix de transactions observs rcemment sur des activits similaires, une valorisation fonde sur le cours de bourse de Crdit Agricole S.A. complt dune prime de contrle et, le cas chant une valorisation par rfrence aux transactions internes. Pour les titres de dettes, les critres de dprciation sont ceux qui sappliquent aux prts et crances.

  • 34

    La constatation de cette dprciation ne se fait que dans la mesure o elle se traduira par une perte probable de tout ou partie du montant investi :

    - pour les titres valus au cot amorti via lutilisation dun compte de dprciation, le montant

    de la perte tant comptabilis au compte de rsultat, avec une reprise possible en cas damlioration ultrieure,

    - pour les titres disponibles la vente par un transfert en rsultat du montant de la perte cumule sortie des capitaux propres, avec possibilit, en cas damlioration ultrieure de la valeur des titres, de reprendre par le rsultat la perte prcdemment transfre en rsultat lorsque les circonstances le justifient pour les instruments de dettes.

    Date denregistrement des titres Les titres classs dans les catgories Actifs financiers dtenus jusqu lchance et Prts et crances sont enregistrs la date de rglement livraison. Les autres titres, quelle que soit leur nature ou la catgorie dans laquelle ils sont classs sont enregistrs la date de ngociation.

    Reclassements dactifs financiers

    Conformment IAS 39, il est autoris doprer des reclassements de la catgorie Actifs financiers disponibles la vente vers la catgorie Actifs financiers dtenus jusqu lchance en cas de changement dintention de gestion et si les critres de reclassement en HTM sont respects. Conformment lamendement de la norme IAS 39 publi et adopt par lUnion europenne en octobre 2008, il est galement autoris doprer les reclassements suivants : - des catgories Actifs financiers dtenus des fins de transaction et Actifs financiers

    disponibles la vente vers la catgorie Prts et crances, si lentit a dsormais lintention et la capacit de conserver lactif financier concern dans un avenir prvisible ou jusqu lchance et si les critres dligibilit cette catgorie sont respects la date de transfert (notamment actif financier non cot sur un march actif) ;

    - dans le cas de circonstances rares et documentes, de la catgorie Actifs financiers dtenus

    des fins de transaction vers les catgories Actifs financiers disponibles la vente ou Actifs financiers dtenus jusqu lchance, si les critres dligibilit sont respects la date de transfert pour chacun des deux postes.

    La juste valeur la date de reclassement devient le nouveau cot ou le nouveau cot amorti, selon le cas, de lactif financier reclass. Les informations sur les reclassements raliss par , la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe, en application de lamendement de la norme IAS 39 sont donnes dans la note 9 "Reclassements dinstruments financiers".

    Activit de crdits Les crdits sont affects principalement la catgorie Prts et crances. Ainsi, conformment la norme IAS 39, ils sont valus linitiation la juste valeur, et ultrieurement au cot amorti selon la mthode du taux dintrt effectif. Le taux dintrt effectif est le taux qui actualise exactement les flux de trsorerie futurs lencours net dorigine. Ce taux inclut les dcotes ainsi que les produits et cots de transaction intgrables au taux dintrt effectif, le cas chant.

  • 35

    Les crdits et encours de syndication destins tre cds court terme sont affects la catgorie Actifs financiers la juste valeur par rsultat par nature et sont valus en mark-to-market. Les prts subordonns, de mme que les oprations de pension (matrialises par des titres ou des valeurs), sont intgrs dans les diffrentes rubriques de crances, en fonction de la nature de la contrepartie. Les revenus calculs sur la base du taux dintrt effectif sur les crances sont ports au compte de crances rattaches en contrepartie du compte de rsultat.

    Dprciations de crances Conformment la norme IAS 39, les crances affectes en Prts et crances sont dprcies lorsquelles prsentent une indication objective de dprciation rsultant dun ou plusieurs vnements de perte intervenus aprs la ralisation de ces crances, tel que :

    - des difficults financires importantes du dbiteur ;

    - une rupture de contrat telle quun dfaut de paiement des intrts ou du capital ;

    - loctroi par le prteur lemprunteur, pour des raisons conomiques ou juridiques lies aux

    difficults financires de lemprunteur, dune facilit que le prteur naurait pas envisage dans dautres circonstances (restructuration de prts) ;

    - une probabilit croissante de faillite ou autre restructuration financire de lemprunteur.

    Les dprciations peuvent tre ralises sur base individuelle, sur base collective, ou sous forme de dcotes sur prts restructurs pour cause de dfaillance du client. Les dotations et reprises de dprciation pour risque de non recouvrement sont inscrites en cot du risque ; laugmentation de la valeur comptable des crances du fait de la dsactualisation de la dprciation et de lamortissement de la dcote des crances restructures est inscrite dans la marge dintrts. Lvaluation dune dprciation sur base actualise est estime en fonction dun certain nombre de facteurs, notamment conomiques ou sectoriels. Il est possible que les valuations futures du risque de crdit diffrent de faon significative des valuations actuelles, ce qui pourrait ncessiter une augmentation ou une diminution du montant de la dprciation. Les pertes probables relatives aux engagements hors bilan sont prises en compte par voie de provisions figurant au passif du bilan.

    o Dprciations sur base individuelle Le risque de perte avr est tout dabord examin sur les crances prises individuellement. Les pertes prvisibles sont ainsi apprhendes travers lenregistrement de dprciations individuelles portant sur des crances de toute nature, mme assorties de garanties, prsentant une indication objective de dprciation. Le montant des dprciations correspond la diffrence entre la valeur comptable des prts (cot amorti) et la somme des flux futurs estims, actualiss au taux dintrt effectif dorigine.

  • 36

    Pour les encours composs de petites crances prsentant des caractristiques similaires, ltude, contrepartie par contrepartie, peut tre remplace par une estimation statistique des pertes prvisionnelles.

    o Dprciations sur base collective Les sries statistiques et historiques des dfaillances clientle du Groupe dmontrent lexistence de risques avrs de non recouvrement partiel sur les encours non dprcis sur base individuelle. Afin de couvrir ces risques par nature non individualiss, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a constat lactif de son bilan, selon des modles labors partir de ces sries statistiques, diverses dprciations sur bases collectives. Elles sont dtermines par ensemble homogne de crances dont les caractristiques de risque de crdit sont similaires. Dprciations calcules partir de modles blois Dans le cadre de la rglementation bloise, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe dtermine, partir doutils et de bases statistiques, un montant de pertes attendues horizon dun an, en fonction de multiples critres dobservation qui rpondent la dfinition de lvnement de perte au sens de la norme IAS 39. Lvaluation de la dprciation fait appel la probabilit de dfaillance affecte chaque classe de notation attribue aux emprunteurs mais fait galement appel au jugement expriment de la Direction. Le montant de cette dprciation est obtenu par lapplication au montant de pertes attendues calcul selon les modles blois, dun coefficient correcteur de passage maturit, destin prendre en compte la ncessit de constituer des dprciations sur les pertes attendues jusquau terme du contrat

    - Autres dprciations sur base collective : Par ailleurs, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a galement constat lactif de son bilan des dprciations sur bases collectives destines couvrir des risques clientle non affects individuellement, telles que les dprciations sectorielles ou les dprciations sur pays risque. Ces dernires visent couvrir des risques estims sur une base sectorielle ou gographique pour lesquels il existe statistiquement ou historiquement un risque de non-recouvrement partiel. Au 31 dcembre 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a constitu des dprciations collectives sur les secteurs suivants : - Immobilier - Locatif - Agriculture - BTP - Services aux entreprises - Collectivits publiques - Corporate - Forbearance

  • 37

    Le montant des dprciations sectorielles slve 19 914 milliers deuros au 31 dcembre 2016.

    Restructurations de crances Les crances restructures pour difficults financires sont des crances pour lesquelles lentit a modifi les conditions financires initiales (taux dintrt, dure) pour des raisons conomiques ou juridiques lies aux difficults financires de lemprunteur, selon des modalits qui nauraient pas t envisages dans dautres circonstances. Ainsi elles concernent les crances classes en dfaut et, depuis le 1er janvier 2014, les crances saines, au moment de la restructuration. La rduction des flux futurs accorde la contrepartie, qui peut notamment provenir du report de ces flux sur un horizon plus lointain lors de la restructuration, donne lieu lenregistrement dune dcote. Elle correspond au manque gagner de flux de trsorerie futurs, actualiss au taux effectif dorigine. Elle est gale lcart constat entre : - la valeur comptable du prt ; - et la somme des flux de trsorerie futurs thoriques du prt restructur, actualiss au taux

    dintrt effectif dorigine (dfini la date de lengagement de financement). La perte constate lors dune restructuration de crance est comptabilise en cot du risque. Son amortissement affecte ensuite la marge dintrt. Les crdits restructurs font lobjet dun suivi en fonction de la notation conforme aux rgles bloises et sont dprcis en fonction du risque de crdit estim. Ils sont dprcis individuellement au plus tard au bout de 30 jours dimpays. Les crdits restructurs restent classs dans cette catgorie pendant une priode de deux ans (trois ans sils taient en dfaut au moment de la restructuration).

    Encours en souffrance Les encours en souffrance sont des encours pour lesquels ont t constats des arrirs de paiement nentranant pas pour autant une dprciation sur base individuelle (encours sensibles sous surveillance).

    Rengociations commerciales Les crances rengocies pour raisons commerciales en labsence de difficults financires de la contrepartie et dans le but de dvelopper ou conserver une relation commerciale sont dcomptabilises en date de rengociation. Les nouveaux prts accords aux clients sont enregistrs cette date leur juste valeur puis ultrieurement au cot amorti partir du taux dintrt effectif dtermin selon les conditions du nouveau contrat.

    Intrts pris en charge par lEtat (IAS 20) Dans le cadre de mesures daides au secteur agricole et rural, ainsi qu lacquisition de logement, certaines entits du groupe Crdit Agricole S.A. accordent des prts taux rduits, fixs par l'Etat. En consquence, ces entits peroivent de lEtat une bonification reprsentative du diffrentiel de taux existant entre le taux accord la clientle et un taux de rfrence prdfini. En consquence, il nest pas constat de dcote sur les prts qui bnficient de ces bonifications. Les modalits de ce mcanisme de compensation sont rexamines priodiquement par l'Etat.

  • 38

    Les bonifications perues de lEtat sont enregistres sous la rubrique Intrts et produits assimils et rparties sur la dure de vie des prts correspondants, conformment la norme IAS 20.

    Passifs financiers La norme IAS 39 adopte par lUnion europenne reconnat trois catgories de passifs financiers : - les passifs financiers valus par nature en juste valeur en contrepartie du compte de rsultat.

    Les variations de juste valeur de ce portefeuille impactent le rsultat aux arrts comptables ; - les passifs financiers valus sur option en juste valeur, en contrepartie du compte de

    rsultat. La comptabilisation de passifs financiers la juste valeur par rsultat sur option pourra tre retenue, sous rserve de rpondre aux conditions dfinies dans la norme, dans les trois cas de figure suivants : pour des instruments hybrides comprenant un ou plusieurs drivs incorpors, dans une optique de rduction de distorsion de traitement comptable ou dans le cas de groupes de passifs financiers grs dont la performance est value la juste valeur. Cette comptabilisation est gnralement utilise pour viter de comptabiliser et valuer sparment des drivs incorpors des instruments hybrides ;

    - les autres passifs financiers : cette catgorie regroupe tous les autres passifs financiers. Ce

    portefeuille est enregistr en juste valeur l'origine (produits et cots de transaction inclus) puis est comptabilis ultrieurement au cot amorti selon la mthode du taux dintrt effectif.

    La valorisation des missions comptabilises la juste valeur intgre la variation du risque de crdit propre du Groupe.

    Titres au passif

    o Distinction dettes capitaux propres La distinction entre instrument de dette et instruments de capitaux propres est fonde sur une analyse de la substance conomique des dispositifs contractuels. Un instrument de dettes constitue une obligation contractuelle : - de remettre des liquidits ou un autre actif financier ou ;

    - dchanger des instruments dans des conditions potentiellement dfavorables. Un instrument de capitaux propres est un contrat qui offre une rmunration discrtionnaire mettant en vidence un intrt rsiduel dans une entreprise aprs dduction de tous ses passifs financiers (actif net) et qui nest pas qualifi dinstrument de dette.

    Produits de la collecte Les produits de la collecte sont comptabiliss en totalit dans la catgorie des Dettes envers la clientle malgr les caractristiques du circuit de collecte dans le groupe Crdit Agricole, avec une centralisation de la collecte chez Crdit Agricole S.A. en provenance des Caisses rgionales. La contrepartie finale de ces produits de collecte pour le Groupe reste en effet la clientle. Lvaluation initiale est faite la juste valeur, lvaluation ultrieure au cot amorti. Les produits dpargne rglemente sont par nature considrs comme tant taux de march. Les plans dpargne-logement et les comptes dpargne-logement donnent lieu le cas chant une provision telle que dtaille dans la note 6.21 "Provisions".

  • 39

    Instruments drivs

    Les instruments drivs sont des actifs ou des passifs financiers et sont enregistrs au bilan pour leur juste valeur lorigine de lopration. A chaque arrt comptable, ces drivs sont valus leur juste valeur quils soient dtenus des fins de transaction ou quils entrent dans une relation de couverture. La contrepartie de la rvaluation des drivs au bilan est enregistre en rsultat (sauf dans le cas particulier de la relation de couverture de flux de trsorerie).

    La comptabilit de couverture La couverture de juste valeur a pour objet de se protger contre une exposition aux variations de juste valeur dun actif ou dun passif comptabilis ou dun engagement ferme non comptabilis. La couverture de flux de trsorerie a pour objet de se prmunir contre une exposition la variabilit des flux de trsorerie futurs sur des instruments financiers associs un actif ou un passif comptabilis (par exemple, tout ou partie des paiements dintrts futurs sur une dette taux variable) ou une transaction prvue hautement probable. La couverture dun investissement net dans une activit ltranger a pour objet de se protger contre le risque de variation dfavorable de la juste valeur li au risque de change dun investissement ralis ltranger dans une monnaie autre que leuro. Dans le cadre dune intention de couverture, les conditions suivantes doivent tre respectes afin de bnficier de la comptabilit de couverture : - ligibilit de l'instrument de couverture et de l'instrument couvert ; - documentation formalise ds l'origine, incluant notamment la dsignation individuelle et les

    caractristiques de l'lment couvert, de l'instrument de couverture, la nature de la relation de couverture et la nature du risque couvert ;

    - dmonstration de lefficacit de la couverture, lorigine et rtrospectivement, travers des

    tests effectus chaque arrt. Pour les couvertures dexposition au risque de taux dintrt dun portefeuille dactifs financiers ou de passifs financiers, le groupe Crdit Agricole S.A. privilgie une documentation de couverture en juste valeur telle que permise par la norme IAS 39 adopte par lUnion europenne (version dite carve out). De plus, le Groupe documente ces relations de couverture sur la base dune position brute dinstruments drivs et dlments couverts. La justification de lefficacit de ces relations de couverture seffectue par le biais dchanciers.

  • 40

    Lenregistrement comptable de la rvaluation du driv se fait de la faon suivante :

    - couverture de juste valeur : la rvaluation du driv et la rvaluation de llment couvert hauteur du risque couvert sont inscrites symtriquement en rsultat. Il napparat, en net en rsultat, que lventuelle inefficacit de la couverture ;

    - couverture de flux de trsorerie : la rvaluation du driv est porte au bilan en

    contrepartie dun compte spcifique de gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres pour la partie efficace et la partie inefficace de la couverture est, le cas chant, enregistre en rsultat. Les profits ou pertes sur le driv accumuls en capitaux propres sont ensuite reclasss en rsultat au moment o les flux couverts se ralisent ;

    - couverture dun investissement net dans une activit ltranger : la rvaluation du driv

    est porte au bilan en contrepartie dun compte dcarts de conversion en capitaux propres et la partie inefficace de la couverture est enregistre en rsultat.

    Lorsque les conditions ne sont plus respectes pour bnficier de la comptabilit de couverture, le traitement comptable qui suit doit tre appliqu prospectivement. - couverture de juste valeur : seul l'instrument de couverture continue tre rvalu en contrepartie du rsultat. L'lment couvert est intgralement comptabilis conformment sa classification. Pour les titres disponibles la vente, les variations de juste valeur postrieures l'arrt de la relation de couverture, sont enregistres en capitaux propres. Pour les lments couverts valus au cot amorti, qui taient couverts en taux, le stock d'cart de rvaluation est amorti sur la dure de vie restante de ces lments couverts. - couverture de flux de trsorerie : l'instrument de couverture est valoris la juste valeur par rsultat. Les montants accumuls en capitaux propres au titre de la part efficace de la couverture demeurent en capitaux propres jusqu' ce que l'lment couvert affecte le rsultat. Pour les lments qui taient couverts en taux, le rsultat est affect au fur et mesure du versement des intrts. Le stock d'cart de rvaluation est donc amorti sur la dure de vie restante de ces lments couverts. - couverture d'investissement net l'tranger : Les montants accumuls en capitaux propres au titre de la part efficace de la couverture demeurent en capitaux propres tant que l'investissement net est dtenu. Le rsultat est constat lorsque l'investissement net l'tranger sort du primtre de consolidation.

    Drivs incorpors Un driv incorpor est la composante dun contrat hybride qui rpond la dfinition dun produit driv. Le driv incorpor doit tre comptabilis sparment du contrat hte si les trois conditions suivantes sont remplies : - le contrat hybride nest pas valu la juste valeur par rsultat ; - spar du contrat hte, llment incorpor possde les caractristiques dun driv ; - les caractristiques du driv ne sont pas troitement lies celle du contrat hte.

  • 41

    Dtermination de la juste valeur des instruments financiers La juste valeur des instruments financiers est dtermine en maximisant le recours aux donnes dentre observables. Elle est prsente selon la hirarchie dfinie par IFRS 13. IFRS 13 dfinit la juste valeur comme le prix qui serait reu pour la vente dun actif ou pay pour le transfert dun passif lors dune transaction normale entre des intervenants du march, sur le march principal ou le march le plus avantageux, la date dvaluation. La juste valeur sapplique chaque actif financier ou passif financier titre individuel. Par exception, elle peut tre estime par portefeuille, si la stratgie de gestion et de suivi des risques le permet et fait lobjet dune documentation approprie. Ainsi, certains paramtres de la juste valeur sont calculs sur une base nette lorsquun groupe dactifs financiers et de passifs financiers est gr sur la base de son exposition nette aux risques de march ou de crdit. Cest notamment le cas du calcul de CVA/DVA. La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe considre que la meilleure indication de la juste valeur est la rfrence aux cotations publies sur un march actif. En labsence de telles cotations, la juste valeur est dtermine par lapplication de techniques de valorisation utilisant des donnes observables ou non observables.

    Risque de contrepartie sur les drivs La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe intgre dans la juste valeur lvaluation du risque de contrepartie sur les drivs actifs (Credit Valuation Adjustment ou CVA) et, selon une approche symtrique, le risque de non-excution sur les drivs passifs (Debt Valuation Adjustment ou DVA ou risque de crdit propre). Le CVA permet de dterminer les pertes attendues sur la contrepartie du point de vue du groupe Crdit Agricole, le DVA les pertes attendues sur le groupe Crdit Agricole du point de vue de la contrepartie. Le calcul du CVA/DVA repose sur une estimation des pertes attendues partir de la probabilit de dfaut et de la perte en cas de dfaut. La mthodologie employe maximise lutilisation de donnes dentre observables. Elle repose prioritairement sur des paramtres de march tels que les CDS nominatifs cots (ou CDS Single Name) ou les CDS indiciels en labsence de CDS nominatif sur la contrepartie. Dans certaines circonstances, les paramtres historiques de dfaut peuvent tre utiliss.

    Hirarchie de la juste valeur La norme classe les justes valeurs selon trois niveaux en fonction de lobservabilit des donnes dentre utilises dans lvaluation

    o Niveau 1 : justes valeurs correspondant des cours (non ajusts) sur des marchs actifs.

    Sont prsents en niveau 1 les instruments financiers directement cots sur des marchs actifs pour des actifs et des passifs identiques auxquels lentit peut avoir accs la date dvaluation. Il sagit notamment des actions et obligations cotes sur un march actif (tels que la Bourse de Paris, le London Stock Exchange, le New York Stock Exchange), des parts de fonds dinvestissement cotes sur un march actif et des drivs contracts sur un march organis, notamment les futures.

  • 42

    Un march est considr comme actif si des cours sont aisment et rgulirement disponibles auprs dune bourse, dun courtier, dun ngociateur, dun service dvaluation des prix ou dune agence rglementaire et que ces prix reprsentent des transactions relles ayant cours rgulirement sur le march dans des conditions de concurrence normale. Sur les actifs et passifs financiers prsentant des risques de march qui se compensent, La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe retient des cours mid-price comme base de ltablissement de la juste valeur de ces positions. Pour les positions nettes vendeuses, les valeurs de march retenues sont celles aux cours acheteurs et pour les positions nettes acheteuses, il sagit des cours vendeurs.

    o Niveau 2 : justes valeurs values partir de donnes directement ou indirectement observables, autres que celles de niveau 1.

    Ces donnes sont directement observables ( savoir des prix) ou indirectement observables (donnes drives de prix) et rpondent gnralement aux caractristiques suivantes : il sagit de donnes qui ne sont pas propres lentit, qui sont disponibles / accessibles publiquement et fondes sur un consensus de march. Sont prsents en niveau 2 :

    les actions et obligations cotes sur un march considr comme inactif, ou non cotes sur un march actif, mais pour lesquelles la juste valeur est dtermine en utilisant une mthode de valorisation couramment utilise par les intervenants de march (tels que des mthodes dactualisation de flux futurs, le modle de Black & Scholes) et fonde sur des donnes de march observables ;

    les instruments ngocis de gr gr pour lesquels la valorisation est faite laide de modles qui utilisent des donnes de marchs observables, c'est--dire qui peuvent tre obtenues partir de plusieurs sources indpendantes des sources internes et ce de faon rgulire. Par exemple, la juste valeur des swaps de taux dintrt est gnralement dtermine laide de courbes de taux fondes sur les taux dintrt du march observs la date darrt.

    Lorsque les modles utiliss sont fonds notamment sur des modles standards, et sur des paramtres de marchs observables (tels que les courbes de taux ou les nappes de volatilit implicite), la marge lorigine dgage sur les instruments ainsi valoriss est constate en compte de rsultat ds linitiation.

    o Niveau 3: justes valeurs pour lesquelles une part significative des paramtres utiliss pour leur dtermination ne rpond pas aux critres dobservabilit.

    La dtermination de la juste valeur de certains instruments complexes de march, non traits sur un march actif repose sur des techniques de valorisation utilisant des hypothses qui ne sont pas tayes par des donnes observables sur le march pour le mme instrument. Ces produits sont prsents en niveau 3. Il sagit pour lessentiel de produits complexes de taux, de drivs actions et de structurs de crdit dont la valorisation requiert, par exemple, des paramtres de corrlation ou de volatilit non directement comparables des donnes de march. Le prix de transaction lorigine est rput reflter la valeur de march et la reconnaissance de la marge initiale est diffre.

  • 43

    La marge dgage sur ces instruments financiers structurs est gnralement constate en rsultat par talement sur la dure pendant laquelle les paramtres sont jugs inobservables. Lorsque les donnes de march deviennent observables , la marge restant taler est immdiatement reconnue en rsultat. Les mthodologies et modles de valorisation des instruments financiers prsents en niveau 2 et niveau 3 intgrent lensemble des facteurs que les acteurs du march utilisent pour calculer un prix. Ils doivent tre au pralable valids par un contrle indpendant. La dtermination des justes valeurs de ces instruments tient compte notamment du risque de liquidit et du risque de contrepartie. Absence de technique de valorisation reconnue pour dterminer la juste valeur dun instrument de capitaux propres. Conformment aux principes dIAS 39, si aucune technique ne peut donner satisfaction, ou si les diverses techniques utilises donnent des estimations trop divergentes, le titre reste valu au cot et est maintenu dans la catgorie Actifs financiers disponibles la vente car sa juste valeur ne peut pas tre dtermine de manire fiable. Dans ce cas, le Groupe ne communique pas de juste valeur, conformment aux prconisations de la norme IFRS 7 en vigueur. Pour la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel Guadeloupe, cela concerne le titre SAS Rue la Botie, titre de participation de socit non cote sur un march actif dont la dtermination dune juste valeur fiable est difficile.

    Gains ou pertes nets sur instruments financiers

    Gains ou pertes nets sur instruments financiers la juste valeur par rsultat : Pour les instruments financiers dsigns la juste valeur par rsultat et les actifs et passifs financiers dtenus des fins de transaction, ce poste comprend notamment les lments de rsultat suivants : - les dividendes et autres revenus provenant d'actions et autres titres revenu variable classs

    dans les actifs financiers la juste valeur par rsultat ; - les variations de juste valeur des actifs ou passifs financiers la juste valeur par rsultat ; - les plus et moins-values de cession ralises sur des actifs financiers la juste valeur par

    rsultat ;

    - les variations de juste valeur et les rsultats de cession ou de rupture des instruments drivs n'entrant pas dans une relation de couverture de juste valeur ou de flux de trsorerie.

    Ce poste comprend galement l'inefficacit rsultant des oprations de couverture.

  • 44

    Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles la vente Pour les actifs financiers disponibles la vente, ce poste comprend notamment les lments de rsultat suivants : - les dividendes et autres revenus provenant d'actions et autres titres revenu variable classs

    dans la catgorie des actifs financiers disponibles la vente ; - les plus et moins-values de cession ralises sur des titres revenu fixe et revenu variable

    classs dans la catgorie des actifs financiers disponibles la vente ; - les pertes de valeur des titres revenu variable ; - les rsultats de cession ou de rupture des instruments de couverture de juste valeur des actifs

    financiers disponibles la vente lorsque l'lment couvert est cd ; - les rsultats de cession ou de rupture des prts et des crances, des titres dtenus jusqu'

    l'chance dans les cas prvus par la norme IAS 39.

    Compensation des actifs et passifs financiers Conformment la norme IAS 32, , la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe compense un actif et un passif financier et prsente un solde net si et seulement sil a un droit juridiquement excutoire de compenser les montants comptabiliss et a lintention de rgler le montant net ou de raliser lactif et de raliser le passif simultanment. Les instruments drivs et les oprations de pension traits avec des chambres de compensation dont les principes de fonctionnement rpondent aux deux critres requis par la norme IAS 32 font lobjet dune compensation au bilan. Cet effet de compensation est prsent dans le tableau de la note 6.12 relative lamendement dIFRS 7 sur les informations fournir au titre des compensations dactifs financiers et des passifs financiers.

    Garanties financires donnes Un contrat de garantie financire est un contrat qui impose lmetteur deffectuer des paiements spcifis pour rembourser le titulaire dune perte quil encourt en raison de la dfaillance dun dbiteur spcifi effectuer un paiement lchance aux termes initiaux ou modifis de linstrument de dette.

    Les contrats de garantie financire sont valus initialement la juste valeur puis ultrieurement au montant le plus lev entre : - celui dtermin conformment aux dispositions de la norme IAS 37 Provisions, passifs

    ventuels et actifs ventuels ; ou - le montant initialement comptabilis, diminu le cas chant des amortissements

    comptabiliss selon la norme IAS 18 Produits des activits ordinaires .

    Les engagements de financement qui ne sont pas dsigns comme actifs la juste valeur par rsultat ou qui ne sont pas considrs comme des instruments drivs au sens de la norme IAS 39 ne figurent pas au bilan. Ils font toutefois lobjet de provisions conformment aux dispositions de la norme IAS 37.

  • 45

    Dcomptabilisation des instruments financiers Un actif financier (ou groupe dactifs financiers) est dcomptabilis en tout ou partie : - lorsque les droits contractuels sur les flux de trsorerie qui lui sont lis arrivent expiration ;

    - ou sont transfrs ou considrs comme tels parce quils appartiennent de fait un ou

    plusieurs bnficiaires et lorsque la quasi-totalit des risques et avantages lis cet actif financier est transfre.

    Dans ce cas, tous les droits et obligations crs ou conservs lors du transfert sont comptabiliss sparment en actifs et en passifs.

    Lorsque les droits contractuels sur les flux de trsorerie sont transfrs mais que seule une partie des risques et avantages, ainsi que le contrle, sont conservs, lentit continue comptabiliser lactif financier dans la mesure de son implication continue dans cet actif.

    Un passif financier est dcomptabilis en tout ou partie : - lorsquil arrive extinction ; ou

    - lorsque les analyses quantitative et qualitative concluent quil a t substantiellement modifi

    en cas de restructuration.

  • 46

    Provisions (IAS 37 et 19) La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe identifie les obligations (juridiques ou implicites), rsultant dun vnement pass, dont il est probable quune sortie de ressources sera ncessaire pour les rgler, dont lchance ou le montant sont incertains mais dont lestimation peut tre dtermine de manire fiable. Ces estimations sont le cas chant actualises ds lors que leffet est significatif. Au titre des obligations autres que celles lies au risque de crdit, La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a constitu des provisions qui couvrent notamment : - les risques oprationnels ; - les avantages au personnel ; - les risques dexcution des engagements par signature ; - les litiges et garanties de passif ; - les risques fiscaux ; - les risques lis lpargne-logement.

    Cette dernire provision est constitue afin de couvrir les engagements aux consquences dfavorables des contrats pargne-logement. Ces engagements sont relatifs, dune part, lobligation de rmunrer lpargne dans le futur un taux fix louverture du contrat pour une dure indtermine, et, dautre part, loctroi dun crdit aux souscripteurs des comptes et plans dpargne-logement un taux dtermin fix louverture du contrat. Cette provision est calcule par gnration de plan pargne-logement et pour lensemble des comptes dpargne-logement, sachant quil ny a pas de compensation possible entre les engagements relatifs des gnrations diffrentes. Les engagements sont tablis en prenant en compte, notamment : - le comportement modlis des souscripteurs, en utilisant des hypothses dvolution de ces

    comportements, fondes sur des observations historiques et susceptibles de ne pas dcrire la ralit de ces volutions futures ;

    - lestimation du montant et de la dure des emprunts qui seront mis en place dans le futur,

    tablie partir dobservations historiques de longue priode ; - la courbe des taux observables sur le march et ses volutions raisonnablement anticipes. Lvaluation des provisions suivantes peut galement faire lobjet destimations : - la provision pour risques oprationnels pour lesquels, bien que faisant lobjet dun

    recensement des risques avrs, lapprciation de la frquence de lincident et le montant de limpact financier potentiel intgre le jugement de la Direction ;

    - les provisions pour risques juridiques qui rsultent de la meilleure apprciation de la Direction,

    compte tenu des lments en sa possession la date darrt des comptes. Des informations dtailles sont fournies en note 6.21 "Provisions".

  • 47

    Avantages au personnel (IAS 19)

    Les avantages au personnel, selon la norme IAS 19, se regroupent en quatre catgories :

    - les avantages court terme, tels que les salaires, cotisations de scurit sociale, congs annuels, intressement, participations et primes, sont ceux dont on sattend ce quils soient rgls dans les douze mois suivant lexercice au cours duquel les services ont t rendus ;

    - les avantages long terme (mdailles du travail, primes et rmunrations payables douze

    mois ou plus la clture de lexercice) ; - les indemnits de fin de contrat de travail ; - les avantages postrieurs lemploi, classs eux-mmes en deux catgories dcrites ci-

    aprs : les rgimes prestations dfinies et les rgimes cotisations dfinies.

    Avantages long terme Les avantages long terme sont les avantages verser aux salaris, autres que les avantages postrieurs lemploi et les indemnits de fin de contrats, mais non intgralement dus dans les douze mois suivant la fin de lexercice pendant lesquels les services correspondants ont t rendus. Sont notamment concerns les bonus et autres rmunrations diffrs verss douze mois ou plus aprs la fin de lexercice au cours duquel ils ont t acquis, mais qui ne sont pas indexs sur des actions. La mthode dvaluation est similaire celle utilise par le Groupe pour les avantages postrieurs lemploi relevant de la catgorie de rgimes prestations dfinies.

    Avantages postrieurs lemploi

    Rgimes prestations dfinies La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe dtermine chaque arrt ses engagements de retraite et avantages similaires ainsi que lensemble des avantages sociaux accords au personnel et relevant de la catgorie des rgimes prestations dfinies. Conformment la norme IAS 19, ces engagements sont valus en fonction dun ensemble dhypothses actuarielles, financires et dmographiques, et selon la mthode dite des Units de Crdit Projetes. Cette mthode consiste affecter, chaque anne dactivit du salari, une charge correspondant aux droits acquis sur lexercice. Le calcul de cette charge est ralis sur la base de la prestation future actualise. Les calculs relatifs aux charges lies aux prestations de retraites et avantages sociaux futurs sont tablis en se fondant sur des hypothses de taux dactualisation, de taux de rotation du personnel ou dvolution des salaires et charges sociales labores par la Direction. Si les chiffres rels diffrent des hypothses utilises, la charge lie aux prestations de retraite peut augmenter ou diminuer lors des exercices futurs (cf. note 7.4 "Avantages postrieurs lemploi, rgimes prestations dfinies"). Les taux d'actualisation sont dtermins en fonction de la dure moyenne de l'engagement, c'est--dire la moyenne arithmtique des dures calcules entre la date d'valuation et la date de paiement pondre par les hypothses de turnover.

  • 48

    Le taux de rendement prvu sur les actifs des rgimes est galement estim par la Direction. Les rendements estims sont fonds sur le rendement prvu des titres revenu fixe comprenant notamment le rendement des obligations. Le rendement attendu des actifs de rgimes est dtermin sur la base des taux dactualisation retenus pour valuer lobligation au titre de prestations dfinies. Conformment la norme IAS 19 rvis la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe impute la totalit des carts actuariels constats en gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres. Le montant de la provision est gal : - la valeur actuelle de lobligation au titre des prestations dfinies la date de clture, calcule

    selon la mthode actuarielle prconise par la norme IAS 19 ; - diminue, le cas chant, de la juste valeur des actifs allous la couverture de ces

    engagements. Ceux-ci peuvent tre reprsents par une police dassurance ligible. Dans le cas o lobligation est totalement couverte par une police correspondant exactement, par son montant et sa priode, tout ou partie des prestations payables en vertu du rgime, la juste valeur de cette dernire est considre comme tant celle de lobligation correspondante (soit le montant de la dette actuarielle correspondante).

    Afin de couvrir ses engagements, la la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a souscrit des assurances auprs de Prdica et dADICAM. Au titre de ces engagements non couverts, une provision destine couvrir les indemnits de dpart la retraite figure au passif du bilan sous la rubrique Provisions. Cette provision est gale au montant correspondant aux engagements concernant les personnels de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe, prsents la clture de l'exercice, relevant de la Convention Collective du groupe Crdit Agricole entre en vigueur le 1er janvier 2005.

    Rgimes cotisations dfinies Il existe divers rgimes de retraite obligatoires auxquels cotisent les socits employeurs . Les fonds sont grs par des organismes indpendants et les socits cotisantes nont aucune obligation, juridique ou implicite, de payer des cotisations supplmentaires si les fonds nont pas suffisamment dactifs pour servir tous les avantages correspondant aux services rendus par le personnel pendant lexercice et les exercices antrieurs. Par consquent, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe n'a pas de passif ce titre autre que les cotisations payer pour lexercice coul.

  • 49

    Impts courants et diffrs Conformment la norme IAS 12, limpt sur le bnfice comprend tous les impts assis sur le rsultat, quils soient exigibles ou diffrs. Celle-ci dfinit limpt exigible comme le montant des impts sur le bnfice payables (rcuprables) au titre du bnfice imposable (perte fiscale) dun exercice . Le bnfice imposable est le bnfice (ou perte) dun exercice dtermin selon les rgles tablies par ladministration fiscale. Les taux et rgles applicables pour dterminer la charge dimpt exigible sont ceux en vigueur dans chaque pays dimplantation des socits du Groupe. Limpt exigible concerne tout impt sur le rsultat, d ou recevoir, et dont le paiement nest pas subordonn la ralisation doprations futures, mme si le rglement est tal sur plusieurs exercices. Limpt exigible, tant quil nest pas pay, doit tre comptabilis en tant que passif. Si le montant dj pay au titre de lexercice et des exercices prcdents excde le montant d pour ces exercices, lexcdent doit tre comptabilis en tant quactif. Par ailleurs, certaines oprations ralises par lentit peuvent avoir des consquences fiscales non prises en compte dans la dtermination de limpt exigible. Les diffrences entre la valeur comptable dun actif ou dun passif et sa base fiscale sont qualifies par la norme IAS 12 de diffrences temporelles. La norme impose la comptabilisation dimpts diffrs dans les cas suivants : Un passif d'impt diffr doit tre comptabilis pour toutes les diffrences temporelles imposables, entre la valeur comptable d'un actif ou d'un passif au bilan et sa base fiscale, sauf dans la mesure o le passif d'impt diffr est gnr par : - la comptabilisation initiale de lcart dacquisition ; - la comptabilisation initiale d'un actif ou d'un passif dans une transaction qui n'est pas un

    regroupement d'entreprises et naffecte ni le bnfice comptable, ni le bnfice imposable (perte fiscale) la date de la transaction.

    Un actif d'impt diffr doit tre comptabilis pour toutes les diffrences temporelles dductibles, entre la valeur comptable d'un actif ou d'un passif au bilan et sa base fiscale, dans la mesure o il est jug probable qu'un bnfice imposable, sur lequel ces diffrences temporelles dductibles pourront tre imputes, sera disponible. Les taux dimpts de chaque pays sont retenus selon les cas. Le calcul des impts diffrs ne fait pas lobjet dune actualisation. Les plus-values latentes sur titres, lorsquelles sont taxables, ne gnrent pas de diffrences temporelles imposables entre la valeur comptable lactif et la base fiscale. Elles ne donnent donc pas lieu constatation dimpts diffrs. Lorsque les titres concerns sont classs dans la catgorie des titres disponibles la vente, les plus et moins-values latentes sont comptabilises en contrepartie des capitaux propres. Aussi, la charge dimpt ou lconomie dimpt rel supporte par lentit au titre de ces plus-values ou moins-values latentes est-elle reclasse en dduction de celles-ci.

  • 50

    L'impt exigible et diffr est comptabilis dans le rsultat net de l'exercice sauf dans la mesure o l'impt est gnr :

    - soit par une transaction ou un vnement qui est comptabilis directement en capitaux

    propres, dans le mme exercice ou un exercice diffrent, auquel cas il est directement dbit ou crdit dans les capitaux propres ;

    - soit par un regroupement d'entreprises.

    Les actifs et passifs d'impts diffrs sont compenss si, et seulement si :

    - l'entit a un droit juridiquement excutoire de compenser les actifs et passifs d'impt exigible ;

    et - les actifs et passifs d'impts diffrs concernent des impts sur le rsultat prlevs par la

    mme autorit fiscale :

    a) soit sur la mme entit imposable, b) soit sur des entits imposables diffrentes qui ont l'intention, soit de rgler les passifs

    et actifs d'impts exigibles sur la base de leur montant net, soit de raliser les actifs et de rgler les passifs simultanment, lors de chaque exercice futur au cours duquel on s'attend ce que des montants importants d'actifs ou de passifs d'impts diffrs soient rgls ou rcuprs.

    Les crdits dimpts sur revenus de crances et de portefeuilles titres, lorsquils sont effectivement utiliss en rglement de limpt sur les socits d au titre de lexercice, sont comptabiliss dans la mme rubrique que les produits auxquels ils se rattachent. La charge dimpt correspondante est maintenue dans la rubrique Impts sur le bnfice du compte de rsultat. Cependant, en raison de lobjectif poursuivi par le lgislateur de permettre la diminution des charges de personnel par le Crdit dImpts pour la Comptitivit et lEmploi (CICE), la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a fait le choix de comptabiliser le Crdit dImpt pour la Comptitivit et lEmploi (article 244 quater C du CGI) en dduction des charges de personnel.

  • 51

    Traitement des immobilisations (IAS 16, 36, 38 et 40) Le groupe Crdit Agricole S.A. applique la mthode de comptabilisation des actifs par composants lensemble de ses immobilisations corporelles. Conformment aux dispositions de la norme IAS 16, la base amortissable tient compte de lventuelle valeur rsiduelle des immobilisations. Les terrains sont enregistrs leur cot d'acquisition, diminu des dprciations ventuelles. Les immeubles dexploitation et de placement, ainsi que le matriel d'quipement sont comptabiliss leur cot dacquisition diminu des amortissements ou des dprciations constitus depuis leur mise en service. Les logiciels acquis sont comptabiliss leur cot dacquisition diminu des amortissements ou des dprciations constats depuis leur date dacquisition. Les logiciels crs sont comptabiliss leur cot de production diminu des amortissements ou des dprciations constats depuis leur date dachvement. Outre les logiciels, les immobilisations incorporelles comprennent principalement les actifs acquis lors de regroupements dentreprises rsultant de droits contractuels (accord de distribution par exemple). Ceux-ci ont t valus en fonction des avantages conomiques futurs correspondants ou du potentiel des services attendus. Les immobilisations sont amorties en fonction de leurs dures estimes dutilisation. Les composants et dures damortissement suivants ont t retenus par le groupe Crdit Agricole S.A. suite lapplication de la comptabilisation des immobilisations corporelles par composants. Il convient de prciser que ces dures damortissement sont adaptes la nature de la construction et sa localisation : Les amortissements drogatoires, qui correspondent des amortissements fiscaux et non une dprciation relle de lactif, sont annuls dans les comptes consolids. Les lments dont dispose la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe sur la valeur de ses immobilisations amortissables lui permettent de conclure que les tests de dprciation ne conduiraient pas la modification des valeurs inscrites au bilan.

    Composant Dure damortissement

    Foncier Non amortissable

    Gros uvre 25 ans

    Second uvre 25 ans

    Installations techniques 10 ans

    Agencements 10 ans

    Mobilier 10 ans

    Matriel et outillage 5 ans

    TPE + Climatisation 3 ans

    Logiciels 1 3 ans

  • 52

    Oprations en devises (IAS 21) En application de la norme IAS 21, une distinction est effectue entre les lments montaires et non montaires. A la date darrt, les actifs et passifs montaires libells en monnaie trangre sont convertis au cours de clture dans la monnaie de fonctionnement du groupe Crdit Agricole S.A. Les carts de change rsultant de cette conversion sont comptabiliss en rsultat. Cette rgle comporte deux exceptions :

    - sur les actifs financiers disponibles la vente, seule la composante de lcart de change

    calcule sur le cot amorti est comptabilise en rsultat ; le complment est enregistr en capitaux propres ;

    - les carts de change sur les lments dsigns comme couverture de flux de trsorerie ou

    faisant partie dun investissement net dans une entit trangre sont comptabiliss en capitaux propres.

    Les traitements relatifs aux lments non montaires diffrent selon la nature de ces lments :

    - les lments au cot historique sont valus au cours de change du jour de la transaction ; - les lments la juste valeur sont mesurs au cours de change la date de clture.

    Les carts de change sur lments non montaires sont comptabiliss :

    - en rsultat si le gain ou la perte sur llment non montaire est enregistr en rsultat ; - en capitaux propres si le gain ou la perte sur llment non montaire est enregistr en

    capitaux propres.

  • 53

    Commissions sur prestations de services (IAS 18) Les produits et charges de commissions sont enregistrs en rsultat en fonction de la nature des prestations auxquelles ils se rapportent : - les commissions qui font partie intgrante du rendement dun instrument financier sont

    comptabilises comme un ajustement de la rmunration de cet instrument et intgres son taux dintrt effectif ;

    - lorsque le rsultat d'une transaction faisant intervenir une prestation de services peut tre

    estim de faon fiable, le produit des commissions associ cette transaction est comptabilis dans la rubrique Commissions et en fonction du degr d'avancement de la transaction la date de clture :

    a) les commissions perues ou verses en rmunration de services ponctuels sont

    intgralement enregistres en rsultat. Les commissions verser ou recevoir sous condition de ralisation dun objectif de performance sont comptabilises uniquement si lensemble des conditions suivantes sont respectes : i) le montant des commissions peut tre valu de faon fiable, ii) il est probable que les avantages conomiques associs la prestation iront

    lentreprise, iii) le degr davancement de la prestation peut tre valu de faon fiable, et les

    cots encourus pour la prestation et les cots pour achever celle-ci peuvent tre valus de faon fiable ;

    b) les commissions rmunrant des services continus (commissions sur moyens de

    paiement, par exemple) sont, quant elles, tales en rsultat sur la dure de la prestation rendue.

  • 54

    1.4 Principes et mthodes de consolidation (IFRS 10, IFRS 11 et IAS 28)

    Primtre de consolidation

    Les tats financiers consolids incluent les comptes de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe et ceux de toutes les socits sur lesquelles, selon les dispositions des normes IFRS 10, IFRS 11 et IAS 28, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe dispose dun pouvoir de contrle, de contrle conjoint ou dune influence notable.

    Consolidation des Caisses rgionales

    Les normes de consolidation existant dans le rfrentiel international, sont dfinies en rfrence des groupes ayant des structures juridiques intgrant les notions classiques de socit-mre et de filiales. Le groupe Crdit Agricole, qui repose sur une organisation mutualiste, ne s'inscrit pas directement et simplement dans le cadre de ces rgles, compte tenu de sa structure dite de pyramide inverse. Le Crdit Agricole Mutuel a t organis, par la loi du 5 novembre 1894, qui a pos le principe de la cration des Caisses locales de Crdit Agricole, la loi du 31 mars 1899 qui fdre les Caisses locales en Caisses rgionales de Crdit Agricole et la loi du 5 aot 1920 qui cre l'Office National du Crdit Agricole, transform depuis en Caisse Nationale de Crdit Agricole, puis Crdit Agricole S.A., dont le rle d'organe central a t rappel et prcis par le Code Montaire et financier. Ces diffrents textes expliquent et organisent la communaut d'intrts qui existent, au niveau juridique, financier, conomique et politique, entre Crdit Agricole S.A., les Caisses rgionales et les Caisses locales de Crdit Agricole Mutuel. Cette communaut repose, notamment, sur un mme mcanisme de relations financires, sur une politique conomique et commerciale unique, et sur des instances dcisionnaires communes, constituant ainsi, depuis plus d'un sicle, le socle du groupe Crdit Agricole. Ces diffrents attributs, dclins au niveau rgional et attachs la communaut rgionale du Crdit Agricole Agricole Mutuel de Guadeloupe reprsentent les lments principaux qui caractrisent gnralement la notion de socit-mre : valeurs, objectifs et idal communs, centralisation financire et prises de dcisions politique commerciale communes, histoire partage. C'est pourquoi, en accord avec les autorits de rgulation franaise, le Crdit Agricole a dfini une socit-mre conventionnelle et existant deux niveaux, national et rgional. Cette maison-mre conventionnelle tant dfinie, le groupe Crdit Agricole applique les normes de consolidation prvues dans le rfrentiel international. La maison-mre conventionnelle rgionale est constitue de la Caisse rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe et des Caisses locales de Crdit Agricole Mutuel qui lui sont affilies ; ses comptes consolids sont constitus de l'agrgation des comptes de ces diffrentes entits aprs limination des oprations rciproques.

  • 55

    Notions de contrle Conformment aux normes internationales, toutes les entits contrles, sous contrle conjoint ou sous influence notable sont consolides, sous rserve qu'elles n'entrent pas dans le cadre des exclusions voques ci-aprs. Le contrle exclusif sur une entit est prsum exister lorsque la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe est expose ou a droit aux rendements variables rsultant de son implication dans lentit et si le pouvoir quelle dtient sur cette dernire lui permet dinfluer sur ces rendements. Pour apprcier la notion de pouvoir, seuls les droits (de vote ou contractuels) substantifs sont examins. Les droits sont substantifs lorsque leur dtenteur a la capacit, en pratique, de les exercer, lors de la prise de dcision concernant les activits pertinentes de lentit. Le contrle dune filiale rgie par les droits de vote est tabli lorsque les droits de vote dtenus confrent la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe la capacit actuelle de diriger les activits pertinentes de la filiale. la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe contrle gnralement la filiale lorsquelle dtient, directement ou indirectement par lintermdiaire de filiales, plus de la moiti des droits de vote existants ou potentiels dune entit, sauf sil peut tre clairement dmontr que cette dtention ne permet pas de diriger les activits pertinentes. Le contrle existe galement lorsque la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe dtient la moiti ou moins de la moiti des droits de vote, y compris potentiels, dune entit mais dispose en pratique de la capacit de diriger seul(e) les activits pertinentes en raison notamment de lexistence daccords contractuels, de limportance relative des droits de vote dtenus au regard de la dispersion des droits de vote dtenus par les autres investisseurs ou dautres faits et circonstances. Le contrle dune entit structure ne sapprcie pas sur la base du pourcentage des droits de vote qui nont, par nature, pas dincidence sur les rendements de lentit. Lanalyse du contrle tient compte des accords contractuels, mais galement de limplication et des dcisions de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe lors de la cration de lentit, des accords conclus la cration et des risques encourus par la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe, des droits rsultants daccords qui confrent linvestisseur le pouvoir de diriger les activits pertinentes uniquement lorsque des circonstances particulires se produisent ainsi que des autres faits ou circonstances qui indiquent que linvestisseur a la possibilit de diriger les activits pertinentes de lentit. Lorsquil existe un mandat de gestion, ltendue du pouvoir dcisionnel relatif la dlgation du pouvoir au grant ainsi que les rmunrations auxquelles donnent droit les accords contractuels sont analyss afin de dterminer si le grant agit en tant quagent (pouvoir dlgu) ou principal (pour son propre compte). Ainsi au moment o les dcisions relatives aux activits pertinentes de lentit doivent tre prises, les indicateurs analyser pour dfinir si une entit agit en tant qu'agent ou en tant que principal sont l'tendue du pouvoir dcisionnel relatif la dlgation de pouvoir au grant sur l'entit, les rmunrations auxquels donnent droit les accords contractuels mais aussi les droits substantifs pouvant affecter la capacit du dcideur dtenus par les autres parties impliques dans l'entit et, l'exposition la variabilit des rendements tirs d'autres intrts dtenus dans l'entit. Le contrle conjoint sexerce lorsquil existe un partage contractuel du contrle sur une activit conomique. Les dcisions affectant les activits pertinentes de lentit requirent lunanimit des parties partageant le contrle. Dans les entits traditionnelles, linfluence notable rsulte du pouvoir de participer aux politiques financire et oprationnelle dune entreprise sans en dtenir le contrle. La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe est prsume avoir une influence notable lorsquelle

  • 56

    dtient, directement ou indirectement par le biais de filiales, 20 % ou plus des droits de vote dans une entit.

    Exclusions du primtre de consolidation

    Conformment aux dispositions prvues par les normes IAS 28.18, les participations minoritaires dtenues par des entits de capital-risque sont exclues du primtre de consolidation dans la mesure o elles sont classes en actifs financiers la juste valeur par rsultat soit par nature soit sur option.

    Mthodes de consolidation Les mthodes de consolidation sont fixes respectivement par les normes IFRS 10 et IAS 28 rvise. Elles rsultent de la nature du contrle exerc par la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe sur les entits consolidables, quelle quen soit lactivit et quelles aient ou non la personnalit morale : - lintgration globale, pour les entits contrles, y compris les entits structure de comptes

    diffrente, mme si leur activit ne se situe pas dans le prolongement de celle de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe ;

    - la mise en quivalence, pour les entits sous influence notable et sous contrle conjoint. L'intgration globale consiste substituer la valeur des titres chacun des lments d'actif et de passif de chaque filiale. La part des participations ne donnant pas le contrle dans les capitaux propres et dans le rsultat apparat distinctement au bilan et au compte de rsultat consolids. Les participations ne donnant pas le contrle sont telles que dfinies par la norme IFRS 10 et intgrent les instruments qui sont des parts d'intrts actuelles et qui donnent droit une quote-part de l'actif net en cas de liquidation et les autres instruments de capitaux propres mis par la filiale et non dtenus par le Groupe. La mise en quivalence consiste substituer la valeur des titres la quote-part du Groupe dans les capitaux propres et le rsultat des socits concernes. La variation de la valeur comptable de ces titres tient compte de lvolution de lcart dacquisition. Lors dacquisitions complmentaires ou de cessions partielles avec maintien du contrle conjoint ou de linfluence notable la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe constate : - en cas daugmentation du pourcentage dintrts, un cart dacquisition complmentaire ;

    - en cas de diminution du pourcentage dintrts, une plus ou moins-value de cession/dilution

    en rsultat.

  • 57

    Retraitements et liminations Les retraitements ncessaires l'harmonisation des mthodes d'valuation des socits consolides sont effectus. L'effet sur le bilan et le compte de rsultat consolids des oprations internes au Groupe est limin pour les entits intgres globalement. Les plus ou moins-values provenant de cessions d'actifs entre les entreprises consolides sont limines ; les ventuelles dprciations durables mesures loccasion dune cession interne sont constates.

  • 58

    2 Principales oprations de structure et vnements significatifs de lexercice

    Conformment IFRS 3, la juste valeur provisoire des actifs et passifs acquis peut tre ajuste afin de reflter les informations nouvelles obtenues propos des faits et des circonstances qui prvalaient la date dacquisition pendant la priode dvaluation qui ne doit pas excder un an compter de la date dacquisition. Par consquent les carts dacquisition prsents dans ce paragraphe peuvent faire l'objet dajustements ultrieurs dans ce dlai. Le primtre de consolidation et ses volutions au 31 dcembre 2016 sont prsents de faon dtaille la fin des notes annexes en note 11 "Primtre de consolidation au 31 dcembre 2016".

    Opration de simplification capitalistique du groupe Crdit Agricole Lopration de simplification du groupe Crdit Agricole annonce le 17 fvrier 2016 a t ralise le 3 aot 2016. Lessentiel des Certificats Coopratifs dInvestissement ( CCI ) et les Certificats Coopratifs dAssoci ( CCA ) dtenus par Crdit Agricole S.A. ont t cds une holding ( Sacam Mutualisation ) conjointement dtenue par les Caisses rgionales. Le prix de cession fix initialement sur un multiple des capitaux propres IFRS consolids retraits des Caisses rgionales de Crdit Agricole arrts au 31 dcembre 2015, soit 18,025 milliards deuros, a fait lobjet dun ajustement pour tenir compte de lvolution des capitaux propres IFRS consolids retraits des Caisses rgionales entre le 31 dcembre 2015 et le 30 juin 2016. Cet ajustement slve 517 millions deuros de sorte que le prix final de cession des CCI et CCA transfrs par Crdit Agricole S.A. SACAM Mutualisation (filiale 100% des Caisses rgionales), slve 18,542 milliards deuros. Le financement de Sacam Mutualisation a t ralis via un apport en capital des Caisses rgionales (souscription par chacune des Caisses rgionales une augmentation de capital de SACAM Mutualisation lui permettant dacqurir les CCI/CCA dtenus par Crdit Agricole SA). Dans ce cadre, la la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a particip laugmentation de capital de Sacam Mutualisation pour un montant de 63 283 millions deuros. Des prts sniors de Crdit Agricole SA hauteur de 11 milliards deuros ont t consentis aux Caisses rgionales pour financer une partie de laugmentation de capital de Sacam Mutualisation , dont 37 532 millions deuros en faveur de la la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe. Cette opration sinscrit dans une optique de simplification de la structure du Groupe, daccroissement de la mutualisation des rsultats des Caisses rgionales et permet le maintien et le renforcement de la solidarit conomique entre les Caisses rgionales qui existait dj indirectement au travers de la participation de Crdit Agricole S.A. dans les Caisses rgionales et de la garantie Switch CCI/CCA. Post opration, la la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe conserve un niveau de solvabilit extrmement solide. Sa ralisation entraine le dbouclage de la garantie Switch avec effet au 1er juillet 2016 pour sa composante couvrant les CCI/CCA et le remboursement du dpt auprs de Crdit Agricole SA relatif cette garantie (5 milliards deuros pour lensemble des Caisses rgionales et 15 266 millions deuros pour la la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe).

  • 59

    Garanties spcifiques apportes par les Caisses rgionales Crdit Agricole S.A. (Switch)

    Suite lopration de simplification de la structure du Groupe qui sest traduite par la cession des participations CCI/CCA dtenues par Crdit Agricole S.A. une socit intgralement dtenue par les Caisses rgionales, SACAM Mutualisation, Crdit Agricole S.A. nest plus actionnaire des Caisses rgionales lissue de lopration ( lexception de 4 Caisses rgionales pour lesquels Crdit Agricole S.A. a conserv une partie marginale des CCA pour des raisons juridiques) ; celle-ci sest donc accompagne de la signature de deux avenants la Convention Cadre de la garantie Switch respectivement signs le 17 fvrier (avenant n2) et le 21 juillet (avenant n3) et mettant notamment fin la garantie sur les CCI/CCA. Ce dispositif ainsi modifi a pris effet le 1er juillet 2016 et permet dsormais de transfrer aux Caisses rgionales uniquement les exigences prudentielles des participations de Crdit Agricole S.A. dans Crdit Agricole Assurances (CAA) dans la limite dun plafond contractuel : on parle donc dsormais des Switch Assurance. La bonne fin du dispositif reste scurise par des dpts de garantie verss par les Caisses rgionales Crdit Agricole S.A. Ces dpts de garantie sont calibrs pour matrialiser lconomie de fonds propres ralise par Crdit Agricole S.A. et sont rmunrs taux fixe aux conditions de la liquidit long terme. Ainsi les garanties Switch Assurance protgent Crdit Agricole S.A. en cas de baisse de valeur globale de mise en quivalence des participations susvises moyennant le versement par les Caisses rgionales dune indemnisation compensatrice prleve sur le dpt de garantie. Symtriquement en cas de hausse ultrieure de la valeur globale de mise en quivalence globale, Crdit Agricole S.A., de par lapplication dune clause de retour meilleure fortune, peut restituer les indemnisations pralablement perues.

  • 60

    3 Gestion financire, exposition aux risques et politique de couverture Le pilotage des risques bancaires au sein de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe est assure par la Direction RH. Cette direction est rattache au Directeur gnral et a pour mission dassurer la matrise et le contrle permanent des risques de crdit, financiers et oprationnels. La description de ces dispositifs ainsi que les informations narratives figurent dsormais dans le rapport de gestion, chapitre Facteurs de risques , comme le permet la norme IFRS 7. Les tableaux de ventilations comptables continuent nanmoins de figurer dans les tats financiers.

    3.1 Risque de crdit

    cf. Rapport de gestion chapitre 5.2

    Exposition maximale au risque de crdit Lexposition maximale au risque de crdit dune entit correspond la valeur brute comptable, nette de tout montant compens et de toute perte de valeur comptabilise.

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Actifs financiers la juste valeur par rsultat (hors titres revenu variable et actifs reprsentatifs de contrats en units de compte)

    Instruments drivs de couverture 5 538 5 393 Actifs disponible la vente (hors titres revenu variable ) 10 366 30 233 Prts, crances et dpts de garantie sur les tablissements de crdit (hors oprations internes au Crdit Agricole)

    2 252 931

    Prts , crances et dpts de garantie sur la clientle 1 469 919 1 452 462 Actif financiers dtenus jusqu' l'chance 26 046 26 658

    Exposition des engagements de bilan (nets de dprciations)

    1 514 121 1 515 677

    Engagements de financement donns (hors oprations internes au Crdit Agricole)

    140 406 176 744

    Engagements de garantie financire donns (hors oprations internes au Crdit Agricole)

    22 454 15 153

    Provisions - Engagements par signature -57 -57

    Exposition des engagements hors bilan (nets de provisions)

    162 803 191 840

    Exposition maximale au risque de crdit 1 676 924 1 707 517

    Le montant des garanties et autres rehaussements de crdits reus s'lvent :

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Prts et crances sur les tablissements de crdit (hors oprations internes au Crdit Agricole)

    Prts et crances sur la clientle 240 413 249 507 Engagements de financement donns (hors oprations internes au Crdit Agricole)

    Engagements de garantie donns (hors oprations internes au Crdit Agricole)

  • 61

    La prsentation de diverses concentrations de risques permet de donner une information sur la diversification de cette exposition aux risques.

    Concentrations par agent conomique de lactivit de crdit Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle par agent conomique (hors oprations internes au Crdit Agricole)

    31/12/2016

    (en milliers d'euros) Encours bruts

    dont encours bruts

    dprcis sur base

    individuelle

    Dprciations

    individuelles

    Dprciations

    collectives

    Total

    Administration gnrale 274 971 -36 274 935 Banques centrales 0 Etablissements de crdit 2 252 2 252 Grandes entreprises 203 540 9 057 -8 389 -13 321 181 830 Clientle de dtail 1 064 852 44 293 -35 282 -16 416 1 013 154

    Total Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle (1)

    1 545 615 53 350 -43 671 -29 773 1 472 171

    (1) Dont encours restructurs pour 14 230 milliers d'euros.

    31/12/2015

    (en milliers d'euros) Encours bruts

    dont encours bruts

    dprcis sur base

    individuelle

    Dprciations

    individuelles

    Dprciations

    collectives

    Total

    Administration gnrale 290 378 290 378 Banques centrales 0

    Etablissements de crdit 931 931

    Grandes entreprises 224 824 13 291 -11 074 -10 218 203 532 Clientle de dtail 1 009 717 44 287 -34 927 -16 238 958 552

    Total Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle (1)

    1 525 850 57 578 -46 001 -26 456 1 453 393

    (1) Dont encours restructurs pour 17 144 milliers d'euros.

  • 62

    Engagements donns en faveur de la clientle par agent conomique

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Engagements de financement en faveur de la clientle

    Administration gnrale 67 48 517 Grandes entreprises 28 817 28 825 Clientle de dtail 111 522 99 402

    Total Engagements de financement 140 406 176 744

    Engagements de garantie en faveur de la clientle

    Administration gnrale Grandes entreprises 21 403 7 182 Clientle de dtail 1 241 8 161

    Total Engagements de garantie 22 644 15 343

    Dettes envers la clientle par agent conomique

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Administration gnrale 982 598 Grandes entreprises 339 868 316 497 Clientle de dtail 466 595 451 169

    Total Dettes envers la clientle 807 445 768 264

  • 63

    Concentrations par zone gographique de lactivit de crdit Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle par zone gographique (hors oprations internes au Crdit Agricole)

    (en milliers d'euros)

    31/12/2016

    Encours bruts

    dont encours bruts dprcis sur base

    individuelle

    Dprciations

    individuelles

    Dprciations collecti

    ves

    Total

    France (y compris DOM-TOM) 1 540 524 53 332 43 653 29 773 1 467 098 Autres pays de l'Union europenne 51 51 Autres pays d'Europe 5 016 5 016 Amrique du Nord 9 3 3 6 Amriques centrale et du Sud 0 Afrique et Moyen-Orient 15 15 15 0 Asie et Ocanie (hors Japon) 0 Japon 0 Organismes supranationaux 0

    Total Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle (1)

    1 545 615 53 350 43 671 29 773 1 472 171

    (1) Dont encours restructurs pour 14 230 milliers d'euros.

    (en milliers d'euros)

    31/12/2015

    Encours bruts

    dont encours bruts dprcis sur base

    individuelle

    Dprciations

    individuelles

    Dprciations collecti

    ves

    Total

    France (y compris DOM-TOM) 1 516 728 53 542 -43 796 -26 456 1 446 476 Autres pays de l'UE 4 059 3 998 -2 182 1 877

    Autres pays d'Europe 5 020 5 020

    Amrique du Nord 27 23 -23 4 Amriques Centrale et du Sud Afrique et Moyen Orient 16 15 16

    Asie et Ocanie (hors Japon)

    Japon Organismes supranationaux

    Total Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle (1)

    1 525 850 57 578 -46 001 -26 456 1 453 393

    (1) Dont encours restructurs pour 17 144 milliers d'euros.

  • 64

    Engagements donns en faveur de la clientle par zone gographique :

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Engagements de financement en faveur de la clientle

    France (y compris DOM-TOM) 140 391 176 718 Autres pays de l'Union europenne 6 10 Autres pays d'Europe 7 Amrique du Nord 8 Amriques centrale et du Sud 6 Afrique et Moyen-Orient 2 2 Asie et Ocanie (hors Japon) Japon

    Total Engagements de financement 140 406 176 744

    Engagements de garantie en faveur de la clientle

    France (y compris DOM-TOM) 22 644 15 343 Autres pays de l'Union europenne Autres pays d'Europe Amrique du Nord Amriques centrale et du Sud Afrique et Moyen-Orient Asie et Ocanie (hors Japon) Japon

    Total Engagements de garantie 22 644 15 343

    Dettes envers la clientle par zone gographique

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    France (y compris DOM-TOM) 804 456 765 438

    Autres pays de l'Union europenne 385 665

    Autres pays d'Europe 109 167

    Amrique du Nord 1 124 608

    Amriques centrale et du Sud 1 067 1 251

    Afrique et Moyen-Orient 192 8

    Asie et Ocanie (hors Japon) 112 127

    Japon

    Organismes supra-nationaux

    Total Dettes envers la clientle 807 445 768 264

  • 65

    Informations sur les actifs financiers en souffrance ou dprcis individuellement Actifs financiers en souffrance ou dprcis individuellement par agent conomique

    (en milliers d'euros)

    31/12/2016 31/12/2016

    Ventilation par anciennet d'impay des encours en souffrance

    Valeur nette comptable des actifs dprcis

    individuellement

    Dprciations

    d'actifs financiers

    individuellement et

    collectivement tests

    90 jours > 90 jours

    180 jours

    > 180 jours

    1an

    > 1an Valeur comptable des actifs financiers

    en souffrance

    Instruments de capitaux propres 57337 1764

    Instruments de dettes 0 0 0 0 0 0 0

    Administration gnrale 0

    Banques centrales 0

    Etablissements de crdit 0

    Grandes entreprises 0

    Clientle de dtail 0

    Prts et avances 89005 0 0 0 89005 9679 73444

    Administration gnrale 14180 14180 36

    Banques centrales 0

    Etablissements de crdit 17 17

    Grandes entreprises 25300 25300 668 21710

    Clientle de dtail 49508 49508 9011 51698

    Total Actifs financiers en souffrance ou dprcis individuellement

    89005 0 0 0 89005 67016 75208

    (en milliers d'euros)

    31/12/2015 31/12/2015

    Ventilation par anciennet d'impay des encours en souffrance

    Valeur nette comptable des actifs dprcis

    individuellement

    Dprciations d'actifs

    financiers individuellemen

    t et collectivement

    tests

    90 jours

    > 90 jours

    180 jours

    > 180 jours

    1an

    > 1an Valeur comptabl

    e des actifs

    financiers en

    souffrance

    Instruments de capitaux propres 54 501 1 734

    Instruments de dette 0 0 0 0 0 0 0

    Administration gnrale 0

    Banques centrales 0

    Etablissements de crdit 0

    Grandes entreprises 0

    Clientle de dtail 0

    Prts et avances 80 329 629 0 0 80 958 11 577 72 457

    Administration gnrale 25 162 25 162

    Banques centrales 0

    Institutions non tablissements de crdit 0

    Grandes entreprises 23 333 23 333 2 217 21 292

    Clientle de dtail 31 834 629 32 463 9 360 51 165

    Total Actifs financiers en souffrance ou dprcis individuellement

    80 329 629 0 0 80 958 66 078 74 191

  • 66

    3.2 Risque de march

    cf. Rapport de gestion chapitre 5.4

    Oprations sur instruments drivs : analyse par dure rsiduelle La ventilation des valeurs de march des instruments drivs est prsente par maturit contractuelle rsiduelle. Instruments drivs de couverture juste valeur actif :

    (en milliers d'euros)

    31/12/2016 31/12/2015

    Oprations sur marchs organiss

    Oprations de gr gr Total en

    valeur de

    march

    Total en valeur de march

    1 an > 1 an 5 ans

    > 5 ans 1 an > 1 an 5 ans

    > 5 ans

    Instruments de taux d'intrt

    0 0 0 25 4 337 1 176 5 538 5 393

    . Futures

    . FRA

    . Swaps de taux d'intrts 25 4 337 1 176 5 538 5 393

    . Options de taux

    . Caps - floors - collars

    . Autres instruments conditionnels

    Instruments de devises et or :

    0 0 0 0 0 0 0 0

    . Oprations fermes de change

    . Options de change Autres instruments 0 0 0 0 0 0 0 0 . Drivs sur actions et indices boursiers

    . Drivs sur mtaux prcieux

    . Drivs sur produits de base

    . Drivs de crdits

    . Autres

    Sous-total 0 0 0 25 4 337 1 176 5 538 5 393

    . Oprations de change terme

    Total Juste valeur des instruments drivs de couverture - Actif

    0 0 0 25 4 337 1 176 5 538 5 393

  • 67

    Instruments drivs de couverture juste valeur passif :

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros)

    Oprations sur marchs organiss

    Oprations de gr gr Total en

    valeur de

    march

    Total en valeur de march

    1 an > 1 an 5 ans

    > 5 ans 1 an > 1 an 5 ans

    > 5 ans

    Instruments de taux d'intrt

    0 0 0 1 443 1 775 11 232 14 450 17 609

    . Futures

    . FRA

    . Swaps de taux d'intrts 1 443 1 775 11 232 14 450 17 609

    . Options de taux

    . Caps - floors - collars

    . Autres instruments conditionnels

    Instruments de devises et or

    0 0 0 0 0 0 0 0

    . Oprations fermes de change

    . Options de change Autres instruments 0 0 0 0 0 0 0 0 . Drivs sur actions et indices boursiers

    . Drivs sur mtaux prcieux

    . Drivs sur produits de base

    . Drivs de crdits

    . Autres

    Sous-total 0 0 0 1 443 1 775 11 232 14 450 17 609

    . Oprations de change terme

    Total Juste valeur des instruments drivs de couverture - Passif

    0 0 0 1 443 1 775 11 232 14 450 17 609

    Instruments drivs de transaction juste valeur actif : La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe ne dtient pas dinstruments drivs de transaction au 31 dcembre 2016, comme en 2015.

  • 68

    Instruments drivs de transaction juste valeur passif : La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe ne dtient pas dinstruments drivs de transaction au 31 dcembre 2016, comme en 2015.

    Oprations sur instruments drivs : montant des engagements 31/12/2016 31/12/2015

    Total encours notionnel

    Total encours notionnel

    (en milliers d'euros)

    Instruments de taux d'intrt 311 329 333 110

    . Futures

    . FRA

    . Swaps de taux d'intrts 311 329 333 110

    . Options de taux

    . Caps - floors - collars

    . Autres instruments conditionnels

    Instruments de devises et or 0 0

    . Oprations fermes de change

    . Options de change

    Autres instruments 0 0

    . Drivs sur actions et indices boursiers

    . Drivs sur mtaux prcieux

    . Drivs sur produits de base

    . Drivs de crdits

    . Autres

    Sous-total 311 329 333 110

    . Oprations de change terme 1 700 2 059

    Total Notionnels 313 029 335 169

  • 69

    Risque de change cf. Rapport de gestion chapitre 5.4 Contribution des diffrentes devises au bilan consolid

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Actif Passif Actif Passif

    EUR 1 999 812 1 999 813 1 924 087 1 924 069

    Autres devises de l'Union europenne

    USD 11 256 11 255 11 239 11 255

    JPY 230 230 177 177

    Autres devises 661 661 422 424

    Total bilan 2 011 959 2 011 959 1 935 925 1 935 925

    Dtail des emprunts obligataires et des dettes subordonnes par monnaie d'mission

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Emprunts obligataires

    Dettes subordonnes

    dure dtermine

    Dettes subordonnes

    dure indtermine

    Emprunts obligataires

    Dettes subordonnes

    dure dtermine

    Dettes subordonnes

    dure indtermine

    EUR 0 30 064 208 0 0 208

    Autres devises de l'Union europenne

    0 0 0 0 0 0

    USD 0 0 0 0 0 0

    JPY 0 0 0 0 0 0

    Autres devises 0 0 0 0 0 0

    Total 0 30 064 208 0 0 208

  • 70

    3.3 Risque de liquidit et de financement

    cf. Rapport de gestion chapitre 5.5

    Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle par dure rsiduelle (en milliers d'euros) 31/12/2016

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermine Total

    Prts et crances mis sur les tablissements de crdit (y compris oprations internes au Crdit Agricole)

    116 940 46 749 2 221 20 807 186 717

    Prts et crances mis sur la clientle (dont location-financement)

    151 204 148 748 513 909 729 502 1 543 363

    Total 268 144 195 497 516 130 750 309 0 1 730 080

    Dprciations -73 444

    Total Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle 1 656 636

    (en milliers d'euros) 31/12/2015

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermine Total

    Prts et crances mis sur les tablissements de crdit (y compris oprations internes au Crdit Agricole)

    50 021 47 739 47 091 25 953 170 804

    Prts et crances mis sur la clientle (dont location financement)

    161 736 151 530 511 613 700 040 1 524 919

    Total 211 757 199 269 558 704 725 993 0 1 695 723

    Dprciations -72 457

    Total Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle 1 623 266

    Dettes envers les tablissements de crdit et la clientle par dure rsiduelle (en milliers d'euros) 31/12/2016

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermine Total

    Dettes envers les tablissements de crdit (y compris oprations internes au Crdit Agricole)

    103 973 180 016 253 856 281 155 819 000

    Dettes envers la clientle 704 988 33 304 69 149 4 807 445

    Total Dettes envers les tablissements de crdit et la clientle

    808 961 213 320 323 005 281 159 0 1 626 445

    (en milliers d'euros) 31/12/2015

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermine Total

    Dettes envers les tablissements de crdit (y compris oprations internes au Crdit Agricole)

    205 284 340 924 219 101 64 351 829 660

    Dettes envers la clientle 637 729 39 748 90 784 3 768 264

    Total Dettes envers les tablissements de crdit et la clientle

    843 013 380 672 309 885 64 354 0 1 597 924

  • 71

    Dettes reprsentes par un titre et dettes subordonnes (en milliers d'euros) 31/12/2016

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermine Total

    Dettes reprsentes par un titre

    Bons de caisse 0

    Titres du march interbancaire 0

    Titres de crances ngociables 0

    Emprunts obligataires 0

    Autres dettes reprsentes par un titre 0

    Total Dettes reprsentes par un titre 0 0 0 0 0 0

    Dettes subordonnes

    Dettes subordonnes dure dtermine 64 30 000 30 064

    Dettes subordonnes dure indtermine 208 208

    Dpt de garantie caractre mutuel 0

    Titres et emprunts participatifs 0

    Total Dettes subordonnes 64 208 0 30 000 0 30 272

    (en milliers d'euros) 31/12/2015

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermine Total

    Dettes reprsentes par un titre

    Bons de caisse 0

    Titres du march interbancaire 0

    Titres de crances ngociables : 0

    Emprunts obligataires 0

    Autres dettes reprsentes par un titre 0

    Total Dettes reprsentes par un titre 0 0 0 0 0 0

    Dettes subordonnes

    Dettes subordonnes dure dtermine 0

    Dettes subordonnes dure indtermine 208 208

    Dpt de garantie caractre mutuel 0

    Titres et emprunts participatifs 0

    Total Dettes subordonnes 0 0 208 0 0 208

    Garanties financires en risque donnes par maturit attendue La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas de garanties financires qui ont fait lobjet de provision ou qui sont sous surveillance en risque inscrit dans ses livres au 31 dcembre 2016. Les chances contractuelles des instruments drivs sont prsentes dans la note 3.2 Risque de march .

  • 72

    3.4 Couverture des risques de flux de trsorerie et de juste valeur sur taux dintrts et de change

    Les instruments financiers drivs utiliss dans le cadre dune relation de couverture sont dsigns en fonction de lobjectif poursuivi

    - de couverture de valeur, - de couverture de rsultats futurs, - de couverture dun investissement net en devise.

    Chaque relation de couverture fait lobjet dune documentation formelle dcrivant la stratgie, linstrument couvert et linstrument de couverture ainsi que la mthodologie dapprciation de lefficacit.

    Couverture de juste valeur Les couvertures de juste valeur modifient le risque induit par les variations de juste valeur dun instrument taux fixe causes par des changements de taux dintrts. Ces couvertures transforment des actifs ou des passifs taux fixe en lments taux variable. Les couvertures de juste valeur comprennent notamment la couverture de prts, de titres, de dpts et de dettes subordonnes taux fixe.

    Couverture de flux de trsorerie Les couvertures de flux de trsorerie modifient notamment le risque inhrent la variabilit des flux de trsorerie lis des instruments portant intrt taux variable. Les couvertures de flux de trsorerie comprennent notamment les couvertures de prts et de dpts taux variable.

    Couverture dun investissement net en devise Les couvertures des investissements nets en devises modifient le risque inhrent aux fluctuations des taux de change lies aux participations dans les filiales en devise trangres.

  • 73

    Instruments drivs de couverture (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Valeur march Montant Valeur march Montant

    positive ngative Notionnel positive ngative Notionnel

    Couverture de juste valeur 5 538 14 450 311 329 5 393 17 609 333 110

    Taux d'intrt 5 538 14 450 311 329 5 393 17 609 333 110

    Instruments de capitaux propres

    Change

    Crdit

    Matires premires

    Autres

    Couverture de flux de trsorerie 0 0 0 0 0 0

    Taux d'intrt

    Instruments de capitaux propres

    Change

    Crdit

    Matires premires

    Autres

    Couverture d'investissements nets dans une activit l'tranger

    Total Instruments drivs de couverture 5 538 14 450 311 329 5 393 17 609 333 110

    3.5 Risques oprationnels

    cf. Rapport de gestion chapitre 5.6

    Le risque oprationnel correspond la possibilit de subir une perte dcoulant dun processus interne dfaillant ou dun systme inadquat, dune erreur humaine ou dun vnement externe qui nest pas li un risque de crdit, de march ou de liquidit.

    3.6 Gestion du capital et ratios rglementaires

    Lamendement de la norme IAS 1 adopt par lUnion europenne le 11 janvier 2006 prvoit des informations sur le capital et sa gestion. Lobjectif de lamendement est de fournir au lecteur des informations sur les objectifs, politiques et procdures de gestion du capital de lmetteur. A ce sujet, des informations de nature qualitative et quantitative sont requises en annexe et notamment : donnes chiffres rcapitulatives sur les lments grs en tant que capital, description des ventuelles contraintes externes auxquelles lentreprise est soumise au titre de son capital (par exemple du fait dobligations rglementaires), indication ou non du respect des contraintes rglementaires et en cas de dfaut de respect, une indication des consquences qui en dcoulent.

    Conformment la rglementation prudentielle bancaire qui transpose en droit franais les directives europennes adquation des fonds propres des entreprises dinvestissement et des tablissements de crdit et conglomrats financiers , La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupeest soumise au respect du ratio de solvabilit et des ratios relatifs la liquidit, la division des risques ou les quilibres de bilan. La gestion des fonds propres de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe est conduite de faon respecter les niveaux de fonds propres prudentiels au sens de la directive europenne 2013/36 et du rglement europen 575/2013 depuis le 1er janvier 2014 et exigs par les autorits comptentes, la Banque centrale europenne (BCE) et lAutorit de contrle prudentiel et de rsolution (ACPR) afin de couvrir les risques pondrs au titre des risques de crdit, des risques oprationnels et des risques de march.

  • 74

    Le dispositif prudentiel a t renforc par la rforme Ble 3 qui consiste notamment renforcer la qualit et la quantit des fonds propres rglementaires requis, mieux apprhender les risques, inclure des coussins de capital et des exigences supplmentaires au terme de la liquidit et du levier. Certaines dispositions sappliquent de manire progressive jusquau 31 dcembre 2017, de mme pour lexigence de coussins en capital qui atteindra la cible en 2019. Toutefois, le rgulateur a maintenu les exigences de fonds propres au titre des niveaux plancher (lexigence Ble 3 ne pouvant tre infrieure 80 % de lexigence Ble 1). Le niveau plancher a t supprim. Cependant, linformation relative aux exigences Ble 1 reste obligatoire et est prvue jusqu la fin de la priode transitoire prvue fin 2017. Les fonds propres sont rpartis en trois catgories :

    - les fonds propres de base de catgorie 1 ou Common Equity Tier 1 (CET1), dtermins

    partir des capitaux propres du Groupe et retraits notamment de certains instruments de capital qui sont classs en Additional Tier 1 (AT1) et des immobilisations incorporelles ;

    - les fonds propres de catgorie 1 ou Tier 1, constitus du Common Equity Tier 1 et des fonds propres additionnels de catgorie 1 ou Additional Tier 1 (AT1) ;

    - les fonds propres globaux, qui sont constitus des fonds propres de catgorie 1 et des fonds propres de catgorie 2 composs dinstruments subordonns ayant une maturit minimale lmission de 5 ans.

    Pour tre reconnus en Ble 3, les instruments de fonds propres de catgorie 1 et de catgorie 2 doivent rpondre des critres dinclusion plus exigeants. Si ces instruments ne sont pas ligibles Ble 3, ils font lobjet dune clause de grand-pre qui stale sur 10 ans jusqu fin 2021 pour les liminer des fonds propres de faon progressive. Les dductions relatives aux participations dans dautres tablissements de crdit viennent minorer le total de ces fonds propres et simputent respectivement selon le type de linstrument sur les montants du CET1, du Tier 1 (AT1) et du Tier 2. Elles sappliquent galement aux dtentions dans le secteur des assurances quand ltablissement nest pas soumis lapplication de la Directive conglomrat financier, sinon les valeurs de mise en quivalence des titres des entreprises dassurances dtenues dans le Groupe sont pondres en risques. En 2016 comme en 2015 et selon la rglementation en vigueur, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a rpondu aux exigences rglementaires.

  • 75

    4. Notes relatives au rsultat net et gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres

    4.1 Produits et charges dintrts

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Sur oprations avec les tablissements de crdit 4 7 Sur oprations internes au Crdit Agricole 4 869 5 188 Sur oprations avec la clientle 61 139 61 774 Intrts courus et chus sur actifs financiers disponibles la vente Intrts courus et chus sur actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 82 61 Intrts courus et chus des instruments de couverture 1 971 1 527 Sur oprations de location-financement Autres intrts et produits assimils

    Produits d'intrts (1) (2) 68 065 68 557

    Sur oprations avec les tablissements de crdit -54 -18 Sur oprations internes au Crdit Agricole -6 636 -6 608 Sur oprations avec la clientle -3 408 -3 664 Sur dettes reprsentes par un titre 0 Sur dettes subordonnes -70 -7 Intrts courus et chus des instruments de couverture -9 931 -6 798 Sur oprations de location-financement Autres intrts et charges assimiles

    Charges d'intrts -20 099 -17 095

    (1) Dont 1 949 milliers d'euros sur crances dprcies individuellement au 31 dcembre 2016 contre 2 046 milliers d'euros au 31 dcembre 2015. (2) Dont 63 milliers d'euros correspondant des bonifications reues de l'Etat au 31 dcembre 2016 contre 81 milliers d'euros au 31 dcembre 2015.

    4.2 Commissions nettes

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Produits Charges Net Produits Charges Net

    Sur oprations avec les tablissements de crdit 46 -100 -54 18 -65 -47

    Sur oprations internes au Crdit Agricole 4 565 -2 060 2 505 4 979 -1 978 3 001

    Sur oprations avec la clientle 25 462 -128 25 334 24 467 -153 24 314

    Sur oprations sur titres 0 0

    Sur oprations de change 28 28 29 29

    Sur oprations sur instruments drivs et autres oprations de hors bilan

    0 0

    Sur moyens de paiement et autres prestations de services bancaires et financiers

    36 547 -2 586 33 961 35 157 -4 480 30 677

    Gestion d'OPCVM, fiducie et activits analogues 95 -7 88 96 -10 86

    Produits nets des commissions 66 743 -4 881 61 862 64 746 -6 686 58 060

  • 76

    4.3 Gains ou pertes nets sur instruments financiers la juste valeur par rsultat

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Dividendes reus

    Plus ou moins-values latentes ou ralises sur actif/passif la juste valeur par rsultat par nature

    Plus ou moins-values latentes ou ralises sur actif/passif la juste valeur par rsultat sur option

    Solde des oprations de change et instruments financiers assimils (hors rsultat des couvertures d'investissements nets des activits l'tranger)

    153 176

    Rsultat de la comptabilit de couverture

    Gains ou pertes nets sur instruments financiers la juste valeur par rsultat 153 176

    Le rsultat de la comptabilit de couverture se dcompose comme suit :

    31/12/2016

    (en milliers d'euros) Profits Pertes Net

    Couvertures de juste valeur 22091 -22091 0

    Variations de juste valeur des lments couverts attribuables aux risques couverts 10312 -11779 -1467

    Variations de juste valeur des drivs de couverture (y compris cessations de couvertures)

    11779 -10312 1467

    Couvertures de flux de trsorerie 0 0 0

    Variations de juste valeur des drivs de couverture - partie inefficace

    Couvertures d'investissements nets dans une activit l'tranger 0 0 0

    Variations de juste valeur des drivs de couverture - partie inefficace

    Couvertures de la juste valeur de l'exposition au risque de taux d'intrt d'un portefeuille d'instruments financiers

    18631 -18631 0

    Variations de juste valeur des lments couverts 7928 -10703 -2775

    Variations de juste valeur des drivs de couverture 10703 -7928 2775

    Couvertures de l'exposition des flux de trsorerie d'un portefeuille d'instruments financiers au risque de taux d'intrt

    0 0 0

    Variations de juste valeur de l'instrument de couverture - partie inefficace

    Total Rsultat de la comptabilit de couverture 40722 -40722 0

    4.4 Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles la vente

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Dividendes reus 2 892 1 819

    Plus ou moins-values de cessions ralises sur actifs financiers disponibles la vente (1) 1 5

    Pertes sur titres dprcis durablement (titres de capitaux propres) -30 -2

    Plus ou moins-values de cessions ralises sur actifs financiers dtenus jusqu' l'chance et sur prts et crances

    Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles la vente 2 863 1 822

    (1) Hors rsultat de cession sur actifs financiers disponibles la vente revenu fixe dprcis durablement mentionns en note 4.8 " Cot du risque".

  • 77

    4.5 Produits et charges nets des autres activits

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Gains ou pertes sur immobilisations hors exploitation

    Participation aux rsultats des assurs bnficiaires de contrats d'assurance

    Autres produits nets de l'activit d'assurance

    Variation des provisions techniques des contrats d'assurance

    Produits nets des immeubles de placement -5 -5

    Autres produits (charges) nets -256 25

    Produits (charges) des autres activits -261 20

    4.6 Charges gnrales dexploitation

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Charges de personnel -41 371 -40 732 Impts et taxes (1) -2 827 -2 671 Services extrieurs et autres charges gnrales d'exploitation -29 361 -26 657

    Charges gnrales d'exploitation -73 559 -70 060

    (1) Dont 111 milliers deuros comptabiliss au titre du fonds de rsolution.

    Honoraires des commissaires aux comptes Le montant des charges gnrales dexploitation intgre les honoraires des commissaires aux comptes de Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe. La rpartition par cabinet et par type de mission de ces honoraires comptabiliss dans le rsultat 2016 est donne ci-dessous :

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros hors taxes) EY EY

    Commissaires aux comptes, certification, examen des comptes individuels et consolids

    141 138

    Autres diligences et prestations directement lies la mission du Commissariat aux comptes

    Total Honoraires des commissaires aux comptes 141 138

  • 78

    4.7 Dotations aux amortissements et aux dprciations des immobilisations corporelles et incorporelles

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Dotations aux amortissements -2 084 -2 025

    Immobilisations corporelles -2 083 -2 021

    Immobilisations incorporelles -1 -4

    Dotations (reprises) aux dprciations 0 0

    Immobilisations corporelles

    Immobilisations incorporelles

    Dotations aux amortissements et aux dprciations des immobilisations corporelles et incorporelles

    -2 084 -2 025

    4.8 Cot du risque

    (en milliers d'euros) 31/12/2016

    31/12/2015

    Dotations aux provisions et aux dprciations -27 090 -21 796

    Actifs financiers disponibles la vente revenu fixe Prts et crances -24 333 -16 651 Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance Autres actifs Engagements par signature Risques et charges -2 757 -5 145

    Reprises de provisions et de dprciations 18 244 24 828

    Actifs financiers disponibles la vente revenu fixe Prts et crances 15 921 20 286 Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance Autres actifs 151 Engagements par signature Risques et charges 2 323 4 391

    Dotations nettes de reprises des dprciations et provisions

    -8 846 3 032

    Plus ou moins-values de cessions ralises sur actifs financiers disponibles la vente revenu fixe dprcis

    Pertes sur prts et crances irrcouvrables non dprcis -398 -3 021 Rcuprations sur prts et crances amortis 238 704 Dcotes sur crdits restructurs -15 Pertes sur engagements par signature Autres pertes Autres produits -80 -169

    Cot du risque -9 086 531

  • 79

    4.9 Gains ou pertes nets sur autres actifs

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Immobilisations corporelles et incorporelles d'exploitation -239 0 Plus-values de cession Moins-values de cession -239

    Titres de capitaux propres consolids 0 0 Plus-values de cession Moins-values de cession

    Produits (charges) nets sur oprations de regroupement

    Gains ou pertes nets sur autres actifs -239 0

  • 80

    4.10 Impts

    Charge dimpt

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Charge d'impt courant -10 889 -12 737

    Charge d'impt diffr -352 -1 278

    Charge d'impt de la priode -11 241 -14 015

    Rconciliation du taux dimpt thorique avec le taux dimpt constat

    Au 31 dcembre 2016

    (en milliers d'euros) Base Taux d'impt Impt

    Rsultat avant impt, dprciations d'carts d'acquisition, activits abandonnes et rsultats des entreprises mises en quivalence

    27 615 34,43% -9 508

    Effet des diffrences permanentes 20 700

    Effet des diffrences de taux d'imposition des entits trangres

    Effet des pertes de l'exercice, de l'utilisation des reports dficitaires et des diffrences temporaires

    Effet de l'imposition taux rduit 49

    Effet des autres lments

    Taux et charge effectifs d'impt 40,71% 11 241

    Le taux dimpt thorique est le taux dimposition de droit commun (y compris la contribution sociale additionnelle) des bnfices taxables en France au 31 dcembre 2016.

    Au 31 dcembre 2015 (en milliers d'euros) Base Taux

    d'impt Impt

    Rsultat avant impt, dprciations d'carts d'acquisitions, activits abandonnes et rsultats des entreprises mises en quivalence

    39 986 38,00% 15 195

    Effet des diffrences permanentes -1,3% -508

    Effet des diffrences de taux d'imposition des entits trangres

    Effet des pertes de l'exercice, de l'utilisation des reports dficitaires et des diffrences temporaires

    1,9% 743

    Effet de l'imposition taux rduit

    Effet des autres lments -3,5% -1 415

    Taux et charge effectifs d'impt 35,1% 14 015

  • 81

    Le taux dimpt thorique est le taux dimposition de droit commun (y compris la contribution sociale additionnelle et la contribution exceptionnelle sur limpt sur les socits) des bnfices taxables en France au 31 dcembre 2015.

    4.11 Variation des gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres

    Est prsent ci-dessous le dtail des produits et charges comptabiliss de la priode :

    Dtail des gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres recyclables

    Gains et pertes sur carts de conversion 0 0 Ecart de rvaluation de la priode Transferts en rsultat Autres reclassifications Gains et pertes sur actifs disponibles la vente 811 398

    Ecart de rvaluation de la priode 789 403 Transfert en rsultat 22 -5 Autres variations Gains et pertes sur instruments drivs de couverture 0 0 Ecart de rvaluation de la priode Transferts en rsultat Autres variations

    Gains et pertes avant impt comptabiliss directement en capitaux propres recyclables des entreprises mises en quivalence

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables hors entreprises mises en quivalence

    26 -59

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables des entreprises mises en quivalence

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres recyclables sur activits abandonnes

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres recyclables 837 339

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables

    Gains et pertes actuariels sur avantages post-emploi -1 504 852

    Gains et pertes avant impt comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables des entreprises mises en quivalence

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables hors entreprises mises en quivalence

    Impt sur les gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables des entreprises mises en quivalence

    315 -294

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables sur activits abandonnes

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables -1 189 558

    Gains et pertes nets comptabiliss directement en capitaux propres -352 897

    Dont part du Groupe -352 897 Dont participations ne donnant pas le contrle

  • 82

    Dtail des gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres et effets dimpt

    31/12/2015 Variation 31/12/2016

    (en milliers d'euros) Brut Impt

    Net d'impt

    Net dont part Grou

    pe

    Brut Impt

    Net d'impt

    Net don

    t part Groupe

    Brut Impt

    Net d'impt

    Net dont part Grou

    pe

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables

    Gains et pertes sur carts de conversion 0 0 0

    Gains et pertes sur actifs disponibles la vente 398 -59 339 339 413 85 498 498 811 26 837 837

    Gains et pertes sur instruments drivs de couverture 0 0 0

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables, hors entreprises mises en quivalence

    398 -59 339 339 413 85 498 498 811 26 837 837

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables des entreprises mises en quivalence

    0 0 0

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables sur activits abandones

    0 0 0 0

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres recyclables

    398 -59 339 339 413 85 498 498 811 26 837 837

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables

    Gains et pertes actuariels sur avantages post-emploi 852 -294 558 558 -652 21 -631 -1 504 315 -1 189 -1 189

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables, hors entreprises mises en quivalence

    852 -294 558 558 -652 21 -631 0 -1 504 315 -1 189 -1 189

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables des entreprises mises en quivalence

    0 0 0

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables sur activits abandonnes

    0 0 0 0

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres non recyclables

    852 -294 558 558 -652 21 -631 0 -1 504 315 -1 189 -1 189

    Gains et pertes comptabiliss directement en capitaux propres 1 250 -353 897 897 -239 106 -133 498 -693 341 -352 -352

  • 83

    5 Informations sectorielles

    Dfinition des secteurs oprationnels Du fait de lorganisation de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole de Guadeloupe, les activits de chaque entit lmentaire peuvent se rattacher pour lessentiel un seul secteur : la banque de proximit en France.

    5.1 Information par secteur oprationnel

    La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe ne dispose pas dinformation par secteur oprationnel compte tenu des lments rappels ci-dessus.

    5.2 Information sectorielle par zone gographique

    La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe ne dispose pas dinformation sectorielle par zone gographique compte tenu des lments rappels ci-dessus.

  • 84

    6 Notes relatives au bilan

    6.1 Caisse, banques centrales

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Actif Passif Actif Passif

    Caisse 35 749 41 868

    Banques centrales 15 367 8 150

    Valeur au bilan 51 116 0 50 018 0

    6.2 Actifs et passifs financiers la juste valeur par rsultat

    Actifs financiers la juste valeur par rsultat Au 31 dcembre 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas dactifs financiers la juste valeur par rsultat.

    Actifs financiers dtenus des fins de transaction Au 31 dcembre 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas dactifs financiers dtenus des fins de transaction

    Actifs financiers la juste valeur par rsultat sur option Au 31 dcembre 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas dactifs financiers la juste valeur par rsultat sur option.

    Passifs financiers la juste valeur par rsultat Au 31 dcembre 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas de passifs financiers la juste valeur par rsultat.

    Passifs financiers dtenus des fins de transaction Au 31 dcembre 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas de passifs financiers dtenus des fins de transaction.

    Passifs financiers la juste valeur par rsultat sur option Au 31 dcembre 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas de passifs financiers la juste valeur par rsultat sur option

  • 85

    6.3 Instruments drivs de couverture

    Linformation dtaille est fournie la note 3.4 relative la couverture du risque de flux de trsorerie ou de juste valeur, notamment sur taux dintrt et de change.

    6.4 Actifs financiers disponibles la vente

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Valeur au bilan

    Gains latents

    Pertes latentes

    Valeur au bilan

    Gains latents

    Pertes latentes

    Effets publics et valeurs assimiles Obligations et autres titres revenu fixe 10 366 -747 66 255 2 908 Actions et autres titres revenu variable 36 882 3 680 836 Titres de participation non consolids 129 033 2 012 62 733 1 787 -23

    Total des titres disponibles la vente 176 281 4 945 0 129 824 4 695 -23

    Crances disponibles la vente

    Total des crances disponibles la vente

    0 0 0 0 0 0

    Valeur au bilan des actifs financiers disponibles la vente (1)

    176 281 4 945 0 129 824 4 695 -23

    Impts -1 200 -1 226

    Gains et pertes sur actifs financiers disponibles la vente comptabiliss directement en capitaux propres (nets d'impt)

    3 745 0 3 469 -23

    (1) Dont - 1764 milliers d'euros comptabiliss au titre de la dprciation durable sur titres et crances au 31 dcembre 2016 et - 1734 milliers d'euros au 31 dcembre 2015.

  • 86

    6.5 Prts et crances sur les tablissements de crdit et sur la clientle

    Prts et crances sur les tablissements de crdit (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Etablissements de crdit

    Titres de dettes

    0 0

    Titres non cots sur un march actif Prts et avances

    2 252 931

    Comptes et prts

    1 998 678

    dont comptes ordinaires dbiteurs sains 1 998 678 dont comptes et prts au jour le jour sains Valeurs reues en pension Titres reus en pension livre Prts subordonns 254 253 Autres prts et crances

    Valeur brute 2 252 931 Dprciations Valeur nette des prts et crances auprs des tablissements de crdit

    2 252 931

    Oprations internes au Crdit Agricole

    Titres de dettes

    0 0

    Titres non cots sur un march actif Prts et avances

    184 465 169 873

    Comptes ordinaires 113 543 47 772 Comptes et avances terme 70 922 122 101 Prts subordonns

    Valeur brute 184 465 169 873 Dprciations Valeur nette des prts et crances internes au Crdit Agricole

    184 465 169 873

    Valeur au bilan 186 717 170 804

  • 87

    Prts et crances sur la clientle (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Oprations avec la clientle

    Titres de dettes 504 502 Titres non cots sur un march actif 504 502 Prts et avances 1 542 859 1 524 417 Crances commerciales 3 196 3 422 Autres concours la clientle 1 497 188 1 464 000 Titres reus en pension livre Prts subordonns Crances nes doprations dassurance directe Crances nes doprations de rassurance Avances en comptes courants d'associs 1 049 1 049 Comptes ordinaires dbiteurs 41 426 55 946

    Valeur brute 1 543 363 1 524 919 Dprciations -73 444 -72 457 Valeur nette des prts et crances auprs de la clientle 1 469 919 1 452 462

    Oprations de location-financement

    Location-financement immobilier Location-financement mobilier, location simple et oprations assimiles

    Valeur brute 0 0 Dprciations Valeur nette des oprations de location-financement 0 0

    Valeur au bilan 1 469 919 1 452 462

    6.6 Actifs financiers dtenus jusqu lchance

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Effets publics et valeurs assimiles 10 389 10 768

    Obligations et autres titres revenu fixe 15 657 15 890

    Total 26 046 26 658

    Dprciations

    Valeur au bilan 26 046 26 658

  • 88

    6.7 Actifs transfrs non dcomptabiliss ou dcomptabiliss avec implication continue

    Actifs transfrs non dcomptabiliss intgralement au 31 dcembre 2016 Nant.

    Titrisations Les titrisations consolides avec investisseurs externes constituent un transfert dactifs au sens de lamendement IFRS 7. En effet, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel Guadeloupe a une obligation contractuelle indirecte de remettre aux investisseurs externes les flux de trsorerie des actifs cds au fonds de titrisation (bien que ces actifs figurent au bilan de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel Guadeloupe via la consolidation du fonds). Les crances cdes au fonds de titrisation servent de garantie aux investisseurs. Les titrisations consolides intgralement autosouscrites ne constituent pas un transfert dactif au sens de la norme IFRS 7.

    Engagements encourus relatifs aux actifs transfrs dcomptabiliss intgralement au 31 dcembre 2016

    Nant

    Engagements encourus relatifs aux actifs transfrs dcomptabiliss intgralement au 31 dcembre 2015 Nant

  • 89

    6.8 Dprciations inscrites en dduction des actifs financiers

    (en milliers d'euros) 31/12/2015 Variations

    de primtre

    Dotations

    Reprises et

    utilisations

    Ecart de conversio

    n

    Autres mouvement

    s

    31/12/2016

    Crances sur les tablissements de crdit 0

    Crances sur la clientle -72 457 -25 294 24 307 -73 444

    dont dprciations collectives -26 456 -6 252 2 935 -29 773

    Oprations de location-financement 0

    Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 0

    Actifs disponibles la vente -1 734 -30 -1 764

    Autres actifs financiers -396 -396

    Total Dprciations des actifs financiers -74 587 0 -25 324 24 307 0 0 -75 604

    (en milliers d'euros) 31/12/2014

    Retrait Variation

    de primtre

    Dotations

    Reprises et

    utilisations

    Ecart de conversio

    n

    Autres mouvement

    s

    31/12/2015

    Crances sur les tablissements de crdit 0

    Crances sur la clientle -81 562 -17 502 26 607 -72 457

    dont dprciations collectives -28 675 -929 3 148 -26 456

    Oprations de location-financement 0

    Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 0

    Actifs disponibles la vente -1 732 -2 -1 734

    Autres actifs financiers -592 196 -396

    Total Dprciations des actifs financiers -83 886 0 -17 504 26 803 0 0 -74 587

    6.9 Exposition au risque souverain

    Le primtre des expositions souveraines recenses couvre les expositions ltat, hors collectivits locales. Les crances fiscales sont exclues du recensement. Lexposition aux dettes souveraines correspond une exposition nette de dprciation (valeur au bilan) prsente la fois brute et nette de couverture.

    Les expositions significatives de la Caisse Rgionale du Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe au risque souverain sont les suivantes :

  • 90

    Activit bancaire

    31/12/2016

    Expositions nettes de dprciations

    Dont portefeuille bancaire Total activit

    banque brut de

    couvertures

    Couvertures Actifs

    financiers disponibles

    la vente

    Total activit banque net de couvertures

    (en milliers d'euros) Actifs financiers dtenus jusqu'

    l'chance

    Actifs financiers disponibles la

    vente

    Actifs la juste valeur par rsultat

    Prts et crances Dont portefeuille de ngociation (hors drivs)

    Allemagne

    Arabie Saoudite

    Chine

    Espagne

    Etats-Unis

    France 10389 10389 10389

    Grce

    Hong Kong

    Irlande

    Italie

    Japon

    Maroc

    Portugal

    Royaume-Uni

    Russie

    Syrie

    Ukraine

    Total 10 389 0 0 0 0 10 389 0 10 389

    31/12/2015 Expositions nettes de dprciations

    Dont portefeuille bancaire Dont portefeuille

    de ngociation

    (hors drivs)

    Total activit banque brut de

    couvertures

    Couvertures Actifs

    financiers disponibles la vente

    Total activit

    banque net de

    couvertures

    (en milliers d'euros) Actifs la juste valeur par rsultat

    Actifs financiers

    disponibles la vente

    Prts et crances

    Actifs financiers dtenus jusqu'

    l'chance

    Allemagne

    Arabie Saoudite

    Belgique

    Brsil

    Chine

    Espagne

    Etats Unis

    France 10 768 10 768 10 768

    Grce

    Hong Kong

    Irlande

    Italie

    Japon

    Maroc

    Portugal

    Russie

    Syrie

    Ukraine

    Venezuela

    Ymen

    Total Exposition 0 0 0 10 768 0 10 768 0 10 768

  • 91

    Activit dassurance Nant

    6.10 Dettes envers les tablissements de crdit et la clientle

    Dettes envers les tablissements de crdit (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Etablissements de crdit

    Comptes et emprunts 303 264 dont comptes ordinaires crditeurs 4 dont comptes et emprunts au jour le jour Valeurs donnes en pension Titres donns en pension livre

    Total 303 264

    Oprations internes au Crdit Agricole

    Comptes ordinaires crditeurs Comptes et avances terme 818 697 829 396

    Total 818 697 829 396

    Valeur au bilan 819 000 829 660

    Dettes envers la clientle (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Comptes ordinaires crditeurs 639 854 579 847

    Comptes d'pargne rgime spcial 2 960 2 743

    Autres dettes envers la clientle 164 631 185 674

    Titres donns en pension livre

    Dettes nes d'oprations d'assurance directe

    Dettes nes d'oprations de rassurance

    Dettes pour dpts d'espces reus des cessionnaires et rtrocessionnaires en reprsentation d'engagements techniques

    Valeur au bilan 807 445 768 264

  • 92

    6.11 Dettes reprsentes par un titre et dettes subordonnes

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Dettes reprsentes par un titre

    Bons de caisse

    Titres du march interbancaire

    Titres de crances ngociables

    Emprunts obligataires

    Autres dettes reprsentes par un titre

    Valeur au bilan 0 0

    Dettes subordonnes

    Dettes subordonnes dure dtermine 30 064

    Dettes subordonnes dure indtermine 208 208

    Dpt de garantie caractre mutuel

    Titres et emprunts participatifs

    Valeur au bilan 30 272 208

  • 93

    6.12 Informations sur la compensation des actifs et des passifs financiers

    Compensation Actifs financiers

    31/12/2016 Effets de compensation sur les actifs financiers relevant de convention-cadre de compensation et autres accords similaires

    Nature des instruments financiers

    Montants bruts des actifs comptabiliss avant tout effet de compensation (1)

    Montants bruts des passifs

    effectivement compenss

    comptablement (1) et (2)

    Montants nets des actifs financiers

    prsents dans les tats de synthse

    Autres montants compensables sous conditions

    Montant net aprs l'ensemble des effets de

    compensation

    Montants bruts des passifs financiers

    relevant de convention-cadre de compensation

    Montants des autres instruments financiers reus en garantie, dont dpt

    de garantie

    (en milliers d'euros) (a) (b) (c)=(a)-(b) (d) (3) et (4) (e)=(c)-(d)

    Drivs 5 538 5 538 5 538

    Prises en pension de titres

    Prts de titres

    Autres instruments financiers

    Total des actifs financiers soumis compensation

    5 538 5 538 5 538

    (1) Si les divers instruments financiers prsents sont soumis des modes d'valuation diffrents, conformment IFRS 7.B42, l'entit doit indiquer les instruments pour le montant pour lequel elle les a comptabiliss et des informations connexes doivent tre donnes au sujet des diffrences d'valuation. (2) Montants compensables en application d'IAS 32.42. (3) Ces montants ne devraient comprendre uniquement les droits de compensation excutoires et exerables qu'en cas de dfaillance d'insolvabilit ou de faillite. Ils ne peuvent pas tre suprieurs aux soldes nets. (4) Conformment IFRS 7.13E et IFRS 7.B50, lentit doit dcrire les types de droits compensation et daccords similaires, y compris la nature de ces droits.

    31/12/2015 Effets de compensation sur les actifs financiers relevant de convention-cadre de compensation et autres accords similaires

    Nature des instruments financiers

    Montants bruts des actifs comptabiliss avant tout effet de compensation (1)

    Montants bruts des passifs

    effectivement compenss

    comptablement (1) et (2)

    Montants nets des actifs financiers

    prsents dans les tats de synthse

    Autres montants compensables sous conditions

    Montant net aprs l'ensemble des effets de

    compensation

    Montants bruts des passifs financiers

    relevant de convention-cadre de compensation

    Montants des autres instruments financiers reus en garantie, dont dpt

    de garantie

    (en milliers d'euros) (a) (b) (c)=(a)-(b) (d) (3) et (4) (e)=(c)-(d)

    Drivs 5 393 5 393 5 393

    Prises en pension de titres

    Prts de titres

    Autres instruments financiers

    Total des actifs financiers soumis compensation

    5 393 5 393 5 393

    (1) Si les divers instruments financiers prsents sont soumis des modes d'valuation diffrents, conformment IFRS 7.B42, l'entit doit indiquer les instruments pour le montant pour lequel elle les a comptabiliss et des informations connexes doivent tre donnes au sujet des diffrences d'valuation. (2) Montants compensables en application d'IAS 32.42. (3) Ces montants ne devraient comprendre uniquement les droits de compensation excutoires et exerables qu'en cas de dfaillance d'insolvabilit ou de faillite. Ils ne peuvent pas tre suprieurs aux soldes nets. (4) Conformment IFRS 7.13E et IFRS 7.B50, lentit doit dcrire les types de droits compensation et daccords similaires, y compris la nature de ces droits.

  • 94

    Compensation Passifs financiers

    31/12/2016 Effets de compensation sur les passifs financiers relevant de convention-cadre de compensation et autres accords similaires

    Nature des instruments financiers

    Montants bruts des passifs comptabiliss

    avant tout effet de compensation (1)

    Montants bruts des actifs effectivement

    compenss comptablement (1) et (2)

    Montants nets des passifs financiers

    prsents dans les tats de synthse

    Autres montants compensables sous conditions

    Montant net aprs l'ensemble des effets de

    compensation Montants bruts des

    actifs financiers relevant de convention cadre-de

    compensation

    Montants des autres instruments financiers

    donns en garantie, dont dpt de garantie

    (en milliers d'euros) (a) (b) (c)=(a)-(b) (d) (3) et (4) (e)=(c)-(d)

    Drivs 14 450 14 450 14 450

    Mises en pension de titres 0 0

    Emprunts de titres 0 0

    Autres instruments financiers 0 0

    Total des passifs financiers soumis compensation

    14 450 0 14 450 0 0 14 450

    (1) Si les divers instruments financiers prsents sont soumis des modes d'valuation diffrents, conformment IFRS 7.B42, l'entit doit indiquer les instruments pour le montant pour lequel elle les a comptabiliss et des informations connexes doivent tre donnes au sujet des diffrences d'valuation. (2) Montants compensables en application d'IAS 32.42. (3) Ces montants ne devraient comprendre uniquement les droits de compensation excutoires et exerables qu'en cas de dfaillance d'insolvabilit ou de faillite. Ils ne peuvent pas tre suprieurs aux soldes nets. (4) Conformment IFRS 7.13E et IFRS 7.B50, lentit doit dcrire les types de droits compensation et daccords similaires, y compris la nature de ces droits.

    31/12/2015 Effets de compensation sur les passifs financiers relevant de convention-cadre de compensation et autres accords similaires

    Nature des instruments financiers

    Montants bruts des passifs comptabiliss

    avant tout effet de compensation (1)

    Montants bruts des actifs effectivement

    compenss comptablement (1) et (2)

    Montants nets des passifs financiers

    prsents dans les tats de synthse

    Autres montants compensables sous conditions

    Montant net aprs l'ensemble des effets de

    compensation Montants bruts des

    actifs financiers relevant de convention cadre-de

    compensation

    Montants des autres instruments financiers

    donns en garantie, dont dpt de garantie

    (en milliers d'euros) (a) (b) (c)=(a)-(b) (d) (3) et (4) (e)=(c)-(d)

    Drivs 17 609 17 609 5 393 12 216

    Mises en pension de titres

    Emprunts de titres

    Autres instruments financiers

    Total des passifs financiers soumis compensation

    17 609 17 609 5 393 12 216

    (1) Si les divers instruments financiers prsents sont soumis des modes d'valuation diffrents, conformment IFRS 7.B42, l'entit doit indiquer les instruments pour le montant pour lequel elle les a comptabiliss et des informations connexes doivent tre donnes au sujet des diffrences d'valuation. (2) Montants compensables en application d'IAS 32.42. (3) Ces montants ne devraient comprendre uniquement les droits de compensation excutoires et exerables qu'en cas de dfaillance d'insolvabilit ou de faillite. Ils ne peuvent pas tre suprieurs aux soldes nets. (4) Conformment IFRS 7.13E et IFRS 7.B50, lentit doit dcrire les types de droits compensation et daccords similaires, y compris la nature de ces droits.

  • 95

    6.13 Actifs et passifs dimpts courants et diffrs

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Impts courants 2 871

    Impts diffrs 13 123 13 118

    Total Actifs d'impts courants et diffrs 15 994 13 118

    Impts courants -343

    Impts diffrs

    Total Passifs d'impts courants et diffrs 0 -343

    Le net des actifs et passifs dimpts diffrs se dcompose comme suit :

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Impts diffrs

    Actif

    Impts diffrs Passif

    Impts diffrs

    Actif

    Impts diffrs Passif

    Dcalages temporaires comptables-fiscaux

    12 487 -1 12 842 0

    Charges payer non dductibles 1 021 974 Provisions pour risques et charges non dductibles

    10 470 10 824

    Autres diffrences temporaires 996 -1 1 044 Impots diffrs sur rserves latentes 637 0 280 0 Actifs disponibles la vente -30 -376 Couvertures de Flux de Trsorerie Gains et pertes sur carts actuariels 667 656 Impots diffrs sur rsultat -1 -4

    Total Impts diffrs 13 123 -1 13 118 0

    Les impts diffrs sont netts au bilan par entit fiscale.

  • 96

    6.14 Comptes de rgularisation actif, passif et divers

    Comptes de rgularisation et actifs divers (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Autres actifs 37 168 41 126

    Comptes de stocks et emplois divers

    Gestion collective des titres Livret de dveloppement durable

    Dbiteurs divers 37 079 41 079

    Comptes de rglements 89 47

    Capital souscrit non vers

    Autres actifs d'assurance

    Parts des rassureurs dans les provisions techniques

    Comptes de rgularisation 17 863 18 213

    Comptes d'encaissement et de transfert 119 654

    Comptes d'ajustement et comptes d'carts

    Produits recevoir 17 085 16 417

    Charges constates d'avance 231 334

    Autres comptes de rgularisation 428 808

    Valeur au bilan 55 031 59 339

    Comptes de rgularisation et passifs divers (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Autres passifs (1) 20 735 17 107

    Comptes de rglements

    Crditeurs divers 20 735 16 994

    Versement restant effectuer sur titres 113

    Autres passifs d'assurance

    Autres

    Comptes de rgularisation 37 621 34 668

    Comptes d'encaissement et de transfert (2) 6 972 6 602

    Comptes d'ajustement et comptes d'carts

    Produits constats davance 7 615 6 221

    Charges payer 20 677 19 946

    Autres comptes de rgularisation 2 357 1 899

    Valeur au bilan 58 356 51 775

    (1) Les montants indiqus incluent les dettes rattaches. (2) Les montants sont indiqus en net.

  • 97

    6.15 Actifs non courants dtenus en vue de la vente et activits abandonnes

    Compte de rsultat des activits abandonnes Nant

    Bilan des actifs non courants destins tre cds et des activits abandonnes Nant

    Flux de trsorerie nets des activits abandonnes Nant

    6.16 Co-entreprises et entreprises associes

    Nant

    Informations sur les risques associs aux intrts dtenus Nant

    Restrictions significatives sur les co-entreprises et les entreprises associes Nant

  • 98

    6.17 Immeubles de placement

    (en milliers d'euros) 31/12/2015 Variations de

    primtre Augmentations (Acquisitions)

    Diminutions (Cessions et chances)

    Ecart de conversion

    Autres mouvements

    31/12/2016

    Valeur brute 175 175

    Amortissements et dprciations -142 -5 -147

    Valeur au bilan (1) 33 0 -5 0 0 0 28

    (1) Y compris immeubles de placement donns en location simple.

    (en milliers d'euros) 31/12/2014

    Retrait Variations de

    primtre Augmentations (Acquisitions,

    regroupements d'entreprises)

    Diminutions (Cessions et chances)

    Ecart de conversion

    Autres mouvements

    31/12/2015

    Valeur brute 175 175

    Amortissements et dprciations -137 -5 -142

    Valeur au bilan (1) 38 0 -5 0 0 0 33

    (1) Y compris immeubles de placement donns en location simple.

    La valeur de march des immeubles de placement comptabiliss au cot amorti demeure suprieure la valeur comptable qui slve 28 milliers deuros au 31 dcembre 2016 contre 33 milliers deuros au 31 dcembre 2015.

    Juste valeur des immeubles de placement (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Prix cots sur des marchs actifs pour des instruments identiques Niveau 1

    Valorisation fonde sur des donnes observables Niveau 2

    Valorisation fonde sur des donnes non observables Niveau 3 28 33

    Valeur de march des immeubles de placement 28 33

  • 99

    6.18 Immobilisations corporelles et incorporelles (hors carts dacquisition)

    (en milliers d'euros) 31/12/2015 Variations

    de primtre

    Augmentations (Acquisitions,

    regroupements d'entreprises)

    Diminutions (Cessions et chances)

    Ecart de conversion

    Autres mouvements

    31/12/2016

    Immobilisations corporelles d'exploitation

    Valeur brute 59 494 2 673 -50 62 117

    Amortissements et dprciations (1) -32 316 -2 083 -34 399

    Valeur au bilan 27 178 0 590 -50 0 0 27 718

    Immobilisations incorporelles

    Valeur brute 4153 -230 3 923

    Amortissements et dprciations -3491 -1 -3 492

    Valeur au bilan 662 0 -1 -230 0 0 431

    (1) Y compris amortissements sur immobilisations donnes en location simple.

    (en milliers d'euros) 31/12/2014

    Retrait Variations

    de primtre

    Augmentations (Acquisitions,

    regroupements d'entreprises)

    Diminutions (Cessions et chances)

    Ecart de conversion

    Autres mouvements

    31/12/2015

    Immobilisations corporelles d'exploitation

    Valeur brute 57 439 2 064 -7 -2 59 494

    Amortissements et dprciations (1) -30 296 -2 020 -32 316

    Valeur au bilan 27 143 0 44 -7 0 -2 27 178

    Immobilisations incorporelles

    Valeur brute 4 151 2 4 153

    Amortissements et dprciations -3 487 -4 -3 491

    Valeur au bilan 664 0 -4 0 0 2 662

    (1) Y compris amortissements sur immobilisations donnes en location simple.

    6.19 Ecarts dacquisition

    Nant

    6.20 Provisions techniques des contrats dassurance

    Ventilation des provisions techniques dassurance Nant

  • 100

    6.21 Provisions

    (en milliers d'euros) 31/12/2015 Variations

    de primtre

    Dotations Reprises utilises

    Reprises non

    utilises

    Ecart de conversion

    Autres mouvements

    31/12/2016

    Risques sur les produits pargne-logement 1 169 448 1 617

    Risques dexcution des engagements par signature

    57 57

    Risques oprationnels 3 427 900 -897 -1 642 1 788

    Engagements sociaux (retraites) et assimils (1)

    1 663 1 132 -1 218 -123 1 418 2 872

    Litiges divers 16 384 914 -232 -681 16 385

    Participations 150 150

    Restructurations 0

    Autres risques 654 1 476 -532 -157 1 441

    Total 23 504 0 4 870 -2 879 -2 603 0 1 418 24 310

    (1) Dont 2 380 milliers d'euros au titre des avantages postrieurs l'emploi sur des rgimes prestations dfinies, tels que dtaills dans la note 7.4, dont 492 milliers d'euros au titre de la provision pour mdaille du travail.

    (en milliers d'euros) 31/12/2014

    Retrait Variations

    de primtre

    Dotations Reprises utilises

    Reprises non

    utilises

    Ecart de conversion

    Autres mouvements

    31/12/2015

    Risques sur les produits pargne logement 1 213 433 -477 1 169

    Risques dexcution des engagements par signature

    57 57

    Risques oprationnels 5 353 2 900 -1 718 -3 108 3 427 Engagements sociaux (retraites) et assimils (1)

    4 770 989 -3 079 -1 017 1 663

    Litiges divers 16 339 2 200 -368 -1 787 16 384

    Participations 2 227 44 -2 121 150

    Restructurations 0 0

    Autres risques 419 770 -533 -2 654

    Total 30 378 0 7 336 -7 819 -5 374 0 -1 017 23 504

    (1) Dont 983 milliers d'euros au titre des avantages postrieurs l'emploi sur des rgimes prestations dfinies, tels

    que dtaills dans la note 7.4, dont 680 milliers d'euros au titre de la provision pour mdaille du travail.

  • 101

    Provision pargne-logement : Encours collects au titre des comptes et plans dpargne-logement sur la phase dpargne

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Plans d'pargne-logement Anciennet de moins de 4 ans 89 835 74 532 Anciennet de plus de 4 ans et de moins de 10 ans 54 740 58 084 Anciennet de plus de 10 ans 55 375 58 982

    Total plans d'pargne-logement 199 950 191 598

    Total comptes pargne-logement 33 018 34 335

    Total Encours collects au titre des contrats pargne-logement

    232 968 225 933

    L'anciennet est dtermine conformment au CRC 2007-01 du 14 dcembre 2007. Les encours de collecte, hors prime de lEtat, sont des encours sur base d'inventaire fin novembre 2016 pour les donnes au 31 dcembre 2016 et fin novembre 2015 pour les donnes au 31 dcembre 2015.

    Encours de crdits en vie octroys au titre des comptes et plans dpargne-logement

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Plans d'pargne-logement 2 933 3 567

    Comptes pargne-logement 2 326 2 762

    Total Encours de crdits en vie octroys au titre des contrats pargne-logement

    5 259 6 329

    Provision au titre des comptes et plans dpargne-logement

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Plans d'pargne-logement Anciennet de moins de 4 ans -596 -401 Anciennet de plus de 4 ans et de moins de 10 ans -289 -169 Anciennet de plus de 10 ans -732 -599

    Total plans d'pargne-logement -1 617 -1 169

    Total comptes pargne-logement

    Total Provision au titre des contrats pargne-logement

    -1 617 -1 169

    (en milliers d'euros) 31/12/2015 Dotations Reprises Autres mouvements

    31/12/2016

    Plans d'pargne-logement 1 169 448 1 617 Comptes pargne-logement 0

    Total Provision au titre des contrats pargne-logement

    1 169 448 0 0 1 617

    Lorganisation financire du groupe Crdit Agricole concernant les comptes dpargne rgime spcial est dcrite dans le paragraphe Relations internes aux Crdit Agricole - mcanismes financiers internes de la partie Cadre gnral .

  • 102

    6.22 Capitaux propres

    Composition du capital au 31 dcembre 2016 La Caisse rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe est une socit cooprative capital variable, soumise notamment aux articles L. 512-20 et suivants du Code montaire et financier relatifs au Crdit agricole, aux articles L. 231-1 et suivants du Code de commerce relatifs aux socits capital variable, et aux dispositions de la loi n 47-1775 du 10 septembre 1947 portant statut de la coopration. Son capital est compos de parts sociales cessibles nominatives souscrites par les socitaires, de Certificats Coopratifs dInvestissement (CCI) et de Certificats Coopratifs dAssocis (CCA). Conformment aux dispositions de lIFRIC 2, la qualit de capital est reconnue aux parts sociales des coopratives dans la mesure o lentit dispose dun droit inconditionnel de refuser le remboursement des parts. La cession des parts sociales tant soumise lagrment du conseil dadministration de la Caisse rgionale, cette dernire caractristique confirme par consquent leur qualit de capital social au regard des normes IFRS. Les CCI et/ou CCA sont des valeurs mobilires sans droit de vote mises pour la dure de la socit et reprsentatives de droits pcuniaires attachs une part de capital. Leur mission est rgie par les titres II quater et quinquies de la loi du 10 septembre 1947. A la diffrence des parts sociales, ils confrent leurs dtenteurs un droit sur lactif net de la socit dans la proportion du capital quils reprsentent.

    Les CCI sont mis au profit de titulaires nayant pas justifier de la qualit de socitaire, et sont librement ngociables. Les CCA ne peuvent en revanche tre souscrits et dtenus que par les socitaires de la Caisse rgionale et des Caisses locales qui lui sont affilies. Rpartition du capital de la Caisse rgionale Nombre

    de titres au

    01/01/2016

    Nombre de titres

    mis

    Nombre de titres

    rembourss

    Nombre de titres au

    31/12/2016

    % du capital

    % des droits de

    vote

    Certificats Coopratifs d'associs (CCA) 6 409 081 0 0 6 409 081 25% 25%

    Dont part du Public Dont part Crdit Agricole S.A. 6 409 081 6 409 081 25% 25%

    Parts sociales 19 227 244 0 0 19 227 244 75% 75%

    Dont 18 Caisses Locales 18 665 738 18 665 738 73% 73% Dont administrateurs de la CR Dont Crdit Agricole S.A. 561 506 561 506 2% 2%

    Total 25 636 325 0 0 25 636 325 100% 100%

    La valeur nominale des titres est de 1.53 euros et le montant total du capital est de 39,22 millions deuros

  • 103

    Rsultat par action Conformment la norme IAS 33, une entit doit calculer le rsultat attribuable aux porteurs dactions ordinaires de lentit mre. Celui-ci doit tre calcul en divisant le rsultat attribuable aux porteurs dactions ordinaires par le nombre moyen dactions ordinaires en circulation. Ainsi quil est voqu au paragraphe prcdent, les capitaux propres de la Caisse rgionale de ... sont composs de parts sociales, de CCI (le cas chant) et de CCA. Conformment aux dispositions de larticle 14 de la loi n 47-1775 du 10 septembre 1947 relative au statut de la coopration, la rmunration des parts sociales est au plus gale au taux moyen de rendement des obligations des socits prives publies par le ministre charg de lconomie. La rmunration des CCI et CCA est quant elle fixe annuellement par lassemble gnrale des socitaires et doit tre au moins gale celle des parts sociales. Par consquent, du fait des particularits lies au statut des socits coopratives capital variable portant tant sur la composition des capitaux propres quaux caractristiques de leur rmunration, les dispositions de la norme IAS 33 relative la communication du rsultat par action, sont inappropries.

    Dividendes Au titre de lexercice 2016, le Conseil dadministration de Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a dcid de proposer lAssembl gnrale du 31 mars 2017 le paiement dun dividende net par part sociale de 0,196518 euros, sous rserve de lapprobation par lAssemble gnrale.

    Proposition d'affectation du rsultat Donnes en K

    Bnfice de l'exercice 16 793

    Rmunration du capital social 500

    Rmunration des CCA 1 260

    Affectation la Rserve Lgale 11 275

    Affectation aux Rserves facultatives 3 758

    Dividendes

    Anne de rattachement du

    dividende Par CCI Par CCA Par Part

    Sociale

    Montant Net Montant Net Montant Net

    2013 1381 706

    2014 1513 544

    2015 1672 500

    Prvu 2016 1260 500

  • 104

    Dividendes pays au cours de lexercice Les montants relatifs aux dividendes figurent dans le tableau de variation des capitaux propres. Ils slvent 2 019 milliers deuros en 2016.

    Affectations du rsultat et fixation du dividende 2016 Laffectation du rsultat la fixation et la mise en paiement du dividende 2016 sont proposes dans le projet de rsolutions prsentes par le Conseil dadministration lAssemble gnrale de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe du 31 mars 2017 . Le texte de la rsolution est le suivant : LAssemble Gnrale constate un rsultat net comptable de 16 793 346,35 dcide, sur proposition du Conseil dAdministration, daffecter cette somme comme suit :

    Rserves lgales 11 275 308,57

    Rserves facultatives 3 758 436,19

    Rmunration de parts sociales 500 100,61

    Rmunration des CCA de CA.SA. 1 259 500,98

    Sur proposition du Conseil dAdministration, lAssemble Gnrale dcide de verser aux porteurs de parts sociales un intrt de 500 100,61 qui correspond un intrt de 1,70%. Sur proposition du Conseil dAdministration, lAssemble Gnrale dcide de verser aux porteurs de CCA un dividende de 1 259 500,98 qui correspond un dividende de 0,1965 par CCA.

  • 105

    6.23 Ventilation des actifs et passifs financiers par chance contractuelle

    La ventilation des soldes au bilan des actifs et passifs financiers est ralise par date dchance contractuelle. Lchance des instruments drivs de transaction et de couverture correspond leur date de maturit contractuelle. Les actions et autres titres revenu variable sont par nature sans chance contractuelle ; ils sont positionns en Indtermine . Les carts de rvaluation des portefeuilles couverts en taux sont considrs comme ayant une chance indtermine compte tenu de labsence de maturit dfinie. (en milliers d'euros) 31/12/2016

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermine Total

    Caisse, banques centrales 51 116 51 116

    Actifs financiers la juste valeur par rsultat 0

    Instruments drivs de couverture 25 4 337 1 176 5 538

    Actifs financiers disponibles la vente 10 366 165 146 175 512

    Prts et crances sur les tablissements de crdit 116 940 46 749 2 221 20 807 186 717

    Prts et crances sur la clientle 123 900 116 355 507 707 721 957 1 469 919

    Ecart de rvaluation des portefeuilles couverts en taux -2 860 -2 860

    Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 436 10 220 10 457 4 933 26 046

    Total Actifs financiers par chance 289 532 173 349 524 722 759 239 165 146 1 911 988

    Banques centrales 0

    Passifs financiers la juste valeur par rsultat 0

    Instruments drivs de couverture 60 1 383 1 775 11 232 14 450

    Dettes envers les tablissements de crdit 103 973 180 016 253 856 281 155 819 000

    Dettes envers la clientle 704 988 33 304 69149 4 807 445

    Dettes reprsentes par un titre 0

    Dettes subordonnes 64 208 30 000 30 272

    Ecart de rvaluation des portefeuilles couverts en taux 0

    Total Passifs financiers par chance 809 085 214 911 324 780 322 391 0 1 671 167

    (en milliers d'euros) 31/12/2015

    3 mois > 3 mois 1 an

    > 1 an 5 ans

    > 5 ans Indtermin Total

    Caisse, banques centrales 50 018 50 018

    Actifs financiers la juste valeur par rsultat 0

    Instruments drivs de couverture 5 393 5 393

    Actifs financiers disponibles la vente 30 233 99 591 129 824

    Prts et crances sur les tablissements de crdit 50 021 47 739 47 091 25 953 170 804

    Prts et crances sur la clientle 131 538 122 596 505 489 692 838 1 452 461

    Ecart de rvaluation des portefeuilles couverts en taux -85 -85

    Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 254 168 21 301 4 935 26 658

    Total Actifs financiers par chance 231 746 170 503 573 881 759 352 99 591 1 835 073

    Banques centrales 0

    Passifs financiers la juste valeur par rsultat 0

    Instruments drivs de couverture 101 1 789 4 711 11 008 17 609

    Dettes envers les tablissements de crdit 205 284 340 924 219 101 64 351 829 660

    Dettes envers la clientle 637 729 39 748 90 784 3 768 264

    Dettes reprsentes par un titre 0

    Dettes subordonnes 208 208

    Ecart de rvaluation des portefeuilles couverts en taux 0

    Total Passifs financiers par chance 843 114 382 461 314 804 75 362 0 1 615 741

  • 106

    7 Avantages au personnel et autres rmunrations

    7.1 Dtail des charges de personnel

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Salaires et traitements (1) (2) -26 493 -22 710

    Cotisation au titre des retraites (rgimes cotisations dfinies) -2 581 -2 626

    Cotisation au titre des retraites (rgimes prestations dfinies) -1 304 -3 218

    Autres charges sociales -8 632 -8 363

    Intressement et participation -1 738 -3 218

    Impts et taxes sur rmunration -623 -597

    Total Charges de personnel -41 371 -40 732

    (1) Dont indemnits lies la retraite pour 1 437 milliers deuros au 31 dcembre 2016 contre 3 413 milliers deuros au 31 dcembre 2015. (2) Dont mdailles du travail pour 0,1 milliers deuros au 31 dcembre 2016 contre zro milliers deuros au 31 dcembre 2015.

    7.2 Effectif fin de priode

    Effectifs 31/12/2016 31/12/2015

    France 431 466

    Etranger

    Total 431 466

    7.3 Avantages postrieurs lemploi, rgimes cotisations dfinies

    La Caisse rgionale mutuel de Guadeloupe a sign comme en 2015, un engagement daccord de retraite portant sur 18 dparts entre 2016 et 2018 pour un cot total qui slve 1.3M.

  • 107

    7.4 Avantages postrieurs lemploi, rgimes prestations dfinies

    Variation dette actuarielle

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Zone euro Hors zone euro

    Toutes zones

    Toutes zones

    Dette actuarielle au 31/12/N-1 18 326

    Ecart de change Cot des services rendus sur l'exercice 1 263 1 263 1 330 Cot financier 350 350 266 Cotisations employs Modifications, rductions et liquidations de rgime -257 Variation de primtre -87 -87 -162 Prestations verses (obligatoire) -609 -609 -1 072 Taxes, charges administratives et primes (Gains)/pertes actuariels - lis aux hypothses dmographiques (1) 109 109 -685 (Gains)/pertes actuariels - lis aux hypothses financires (1) 1 404 1 404 -51

    Dette actuarielle au 31/12/N 2 430 0 2 430 17 695

    (1) Dont carts actuariels lis aux ajustements dexprience

    Dtail de la charge comptabilise au rsultat

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Zone euro Hors zone euro

    Toutes zones

    Toutes zones

    Cot des services 1263 1 073 Charge/produit d'intrt net 20 55

    Impact en compte de rsultat au 31/12/N 1283 0 0 1 128

    Dtail des gains et pertes comptabiliss en autres lments du rsultat global non recyclables

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Zone euro Hors zone euro

    Toutes zones

    Toutes zones

    Rvaluation du passif (de l'actif) net

    Montant du stock d'carts actuariels cumuls en autres lments du rsultat global non recyclables au 31/12/N-1

    2188 2188 3 040

    Ecart de change Gains/(pertes) actuariels sur l'actif -10 -10 -116 Gains/(pertes) actuariels - lis aux hypothses dmographiques (1) 109 109 -685 Gains/(pertes) actuariels - lis aux hypothses financires (1) 1404 1404 -51 Ajustement de la limitation d'actifs

    Total des lments reconnus immdiatement en autres lments du rsultat global au 31/12/N

    3691 0 3691 2 188

    (1) Dont carts actuariels lis aux ajustements d'exprience.

  • 108

    Variation de juste valeur des actifs

    31/12/2016 31/12/2015 (en milliers d'euros) Zone euro Hors

    zone euro

    Toutes zones

    Toutes zones

    Juste valeur des actifs au 31/12/N-1 16712 16712 14 236

    Ecart de change Intrt sur l'actif (produit) 330 330 211 Gains/(pertes) actuariels 10 10 116 Cotisations payes par l'employeur 1389 1389 3 383 Cotisations payes par les employs Modifications, rductions et liquidations de rgime Variation de primtre -87 -87 -162 Taxes, charges administratives et primes Prestations payes par le fonds -609 -609 -1 072

    Juste valeur des actifs au 31/12/N 17745 0 17745 16712

    Position nette

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Zone euro Hors zone euro

    Toutes zones

    Toutes zones

    Dette actuarielle fin de priode -20 125 -20 125 -17 695

    Impact de la limitation d'actifs

    Juste valeur des actifs fin de priode 17 745 17 745 16 712

    Position nette (passif) / actif fin de priode -2 380 0 -2 380 -983

    Rgimes prestations dfinies : principales hypothses actuarielles

    31/12/2016 31/12/2015

    (en milliers d'euros) Zone euro Hors zone euro

    Zone euro Hors zone euro

    Taux d'actualisation (1) 1,37% 2,05% Taux de rendement effectifs des actifs du rgime et des droits remboursement 2,05% 1,45% Taux attendus d'augmentation des salaires (2) 1,58% 2,08% Taux d'volution des cots mdicaux Autres ( dtailler)

    (1) Les taux d'actualisation sont dtermins en fonction de la dure moyenne de l'engagement, c'est--dire la moyenne arithmtique des dures calcules entre la date d'valuation et la date de paiement pondre par les hypothses de rotation du personnel. (2) Suivant les populations concernes (cadres ou non cadres).

  • 109

    Information sur les actifs des rgimes - Allocations d'actifs (en milliers d'euros)

    Zone euro Hors zone euro Toutes zones

    En % en montant

    dont cot

    En % en montant

    dont cot

    En % en montant

    dont cot

    Actions 9,6% 1 704 9,6% 1 704 Obligations 84,1% 14 923 84,1% 14 923 Autres actifs 6,3% 1 118 6,3% 1 118

    Au 31 dcembre 2016, les taux de sensibilit dmontrent que :

    - Une variation de plus 50 points de base des taux dactualisation conduirait une baisse de lengagement de 4,58 % ;

    - Une variation de moins 50 points de base des taux dactualisation conduirait une hausse de lengagement de 4,88 %.

    7.5 Autres avantages sociaux

    Les provisions constitues par la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe au titre de ces engagements sociaux slvent 492 K la fin de lexercice 2016.

    7.6 Paiements base dactions

    Nant

    7.7 Rmunrations de dirigeants

    Conformment au paragraphe relatif au avantages du personnel, dans le chapitre Principes et mthodes comptables , la rmunration de lensemble des membres du Conseil dAdministration et des membres du comit de Direction slve 1 908 993,11 sur lexercice 2016.

  • 110

    8 Engagements de financement et de garantie et autres garanties

    Engagements donns et reus (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Engagements donns 268 972

    Engagements de financement 140 406 180 015

    . Engagements en faveur des tablissements de crdit 3 271

    . Engagements en faveur de la clientle 140 406 176 744

    Ouverture de crdits confirms 44 700 91 666

    - Ouverture de crdits documentaires 1 785 2 295

    - Autres ouvertures de crdits confirms 42 915 89 371

    Autres engagements en faveur de la clientle 95 706 85 078

    Engagements de garantie 50 981 88 957

    . Engagements d'ordre des tablissements de crdit 28 337 73 614

    Confirmations d'ouverture de crdits documentaires

    Autres garanties (1) 28 337 73 614

    . Engagements d'ordre de la clientle 22 644 15 343

    Cautions immobilires

    Autres garanties d'ordre de la clientle 22 644 15 343

    Engagements reus 331 539

    Engagements de financement 3 183 2 626

    . Engagements reus des tablissements de crdit 3 183 2 626

    . Engagements reus de la clientle

    Engagements de garantie 328 155 328 913

    . Engagements reus des tablissements de crdit 87 742 79 406

    . Engagements reus de la clientle 240 413 249 507

    Garanties reues des administrations publiques et assimiles

    Autres garanties reues 240 413 249 507

    (1) Dont 28 337 milliers deuros relatifs la garantie Switch Assurance mise en place le 1er juillet 2016, en amendement de la garantie prcdente octroye depuis le 2 janvier 2014 pour 28 337 milliers deuros.

  • 111

    Instruments financiers remis et reus en garantie (en milliers d'euros) 31/12/2016 31/12/2015

    Valeur comptable des actifs financiers remis en garantie (dont actifs transfrs) (1)

    Titres et crances apportes en garanties des dispositifs de refinancement (Banque de France, CRH )

    395 782 465 651

    Titres prts Dpts de garantie sur oprations de march Autres dpts de garantie (3) Titres et valeurs donns en pension

    Total de la valeur comptable des actifs financiers remis en garantie 395 782 465 651

    Valeur comptable des actifs financiers reus en garantie Autres dpts de garantie

    Juste valeur des instruments reus en garantie rutilisables et rutiliss (2) Titres emprunts Titres et valeurs reus en pension Titres vendus dcouvert

    Total Juste valeur des instruments reus en garantie rutilisables et rutiliss 0 0

    (1) prciser les termes et les conditions (2) prciser les termes et les conditions de l'utilisation (3) Lopration de simplification capitalistique qui sest traduite par la cession des parts CCA le 3

    aot 2016 sest accompagne de deux avenants au dispositif switch qui ont pris effet le 21 juillet 2016. Dans ce contexte, lassiette de la garantie globale (switch) et le dpt de gage espces ont t en partie rduits. Ainsi, le montant plafond de la garantie a baiss concurrence de la composante lies aux participations de Crdit Agricole S.A. dans les Caisses rgionales (CCA) et la partie correspondante du dpt de gage espces a t rembourse. A lissue de lopration, lentit conserve un dpt de 9 592 milliers deuros relatif aux exigences prudentielles lies la mise en quivalence des participations dans Crdit Agricole Assurance dtenues par Crdit Agricole S.A.

    Au 31 dcembre 2016 la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas utilis les titres souscrits auprs du FCT Crdit Agricole Habitat 2015 comme dispositif de refinancement.

  • 112

    Crances apportes en garantie Au cours de lanne 2016, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a apport 395 782 milliers deuros de crances en garantie dans le cadre de la participation du groupe Crdit Agricole diffrents mcanismes de refinancement, contre 465 651 milliers deuros en 2015. La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe conserve l'intgralit des risques et avantages associs ces crances. En particulier, la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a apport : - 286 718 milliers deuros de crances Crdit Agricole S.A. dans le cadre des oprations de refinancement du Groupe auprs de la Banque de France, contre 348 305 milliers deuros en 2015 ; - 42 967 milliers deuros de crances hypothcaires Crdit Agricole S.A. dans le cadre du refinancement auprs de la CRH (Caisse de Refinancement de l'Habitat), contre 54 094 milliers deuros en 2015 ; - 66 097 milliers deuros de crances Crdit Agricole S.A. ou d'autres partenaires du Groupe dans le cadre de divers mcanismes de refinancement, contre 63 252 milliers deuros en 2015.

    9 Reclassements dinstruments financiers Comme les exercices prcdents, la Caisse Rgionale de crdit agricole mutuel de Guadeloupe na pas opr en 2016 de reclassements hors de la catgorie actifs financiers dtenus des fins de transaction au titre de lamendement de la norme IAS 39 publi et adopt par lUnion europenne le 15 octobre 2008.

  • 113

    10 Juste valeur des instruments financiers

    La juste valeur est le prix qui serait reu pour la vente dun actif ou pay pour le transfert dun passif lors dune transaction normale entre des participants de march la date dvaluation. La juste valeur est base sur le prix de sortie (notion dexit price). Les montants de juste valeur indiqus ci-dessous reprsentent les estimations effectues la date darrt en ayant recours en priorit des donns de march observables. Celles-ci sont susceptibles de changer au cours dautres priodes en raison de lvolution des conditions de march ou dautres facteurs. Les calculs effectus reprsentent la meilleure estimation qui puisse tre faite. Elle se base sur un certain nombre dhypothses. Il est suppos que les intervenants de march agissent dans leur meilleur intrt conomique Dans la mesure o ces modles prsentent des incertitudes, les justes valeurs retenues peuvent ne pas se matrialiser lors de la vente relle ou le rglement immdiat des instruments financiers concerns. La hirarchie de juste valeur des actifs et passifs financiers est ventile selon les critres gnraux dobservabilit des donnes dentres utilises dans lvaluation, conformment aux principes dfinis par la norme IFRS 13. Le niveau 1 de la hirarchie sapplique la juste valeur des actifs et passifs financiers cots sur un march actif. Le niveau 2 de la hirarchie sapplique la juste valeur des actifs et passifs financiers pour lesquels il existe des donnes observables. Il sagit notamment des paramtres lis au risque de taux ou des paramtres de risque de crdit lorsque celui-ci peut tre rvalu partir de cotations de spreads de Credit Default Swaps (CDS). Les pensions donnes et reues portant sur des sous-jacents cots sur un march actif sont galement inscrites dans le niveau 2 de la hirarchie, ainsi que les actifs et passifs financiers avec une composante vue pour lesquels la juste valeur correspond au cot amorti non ajust. Le niveau 3 de la hirarchie indique la juste valeur des actifs et passifs financiers pour lesquels il nexiste pas de donne observable ou pour lesquels certains paramtres peuvent tre rvalus partir de modles internes qui utilisent des donnes historiques. Il sagit principalement des paramtres lis au risque de crdit ou au risque de remboursement anticip. Dans un certain nombre de cas, les valeurs de march se rapprochent de la valeur comptable. Il sagit notamment :

    - des actifs ou passifs taux variable pour lesquels les changements dintrts nont pas dinfluence notable sur la juste valeur, car les taux de ces instruments sajustent frquemment aux taux de march ;

    - des actifs ou passifs court terme pour lesquels nous considrons que la valeur de remboursement est proche de la valeur de march ;

    - des instruments raliss sur un march rglement (ex : lpargne rglemente) pour lesquels les prix sont fixs par les pouvoirs publics ;

    - des actifs ou passifs exigibles vue. - des oprations pour lesquelles il nexiste pas de donnes fiables observables.

  • 114

    10.1 Juste valeur des actifs et passifs financiers comptabiliss au cot

    Les montants prsents incluent les crances et dettes rattaches et sont nets de dprciation.

    Actifs financiers comptabiliss au cot au bilan valoriss la juste valeur (en milliers d'euros) Valeur au

    bilan au 31 dcembre

    2016

    Juste valeur au 31

    dcembre 2016

    Prix cts sur des marchs

    actifs pour des

    instruments identiques : Niveau 1

    Valorisation fonde sur

    des donnes observables :

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur

    des donnes non

    observables : Niveau 3

    Actifs financiers non valus la juste valeur au Bilan

    Prts et Crances 1 656 636 1 717 358 0 236 445 1 480 913

    Crances sur les tablissements de crdit 186 717 185 341 0 185 341 0

    Comptes ordinaires & prts JJ 115 541 115 541 115 541

    Comptes et prts terme 70 922 69 547 69 547

    Valeurs reues en pension

    Titres reus en pension livre

    Prts subordonns 254 253 253

    Titres non cots sur un march actif

    Autres prts et crances

    Crances sur la clientle 1 469 919 1 532 017 0 51 104 1 480 913

    Crances commerciales 3 196 3 196 3 196

    Autres concours la clientle 1 437 132 1 486 175 21 903 1 464 272

    Titres reus en pension livre

    Prts subordonns

    Titres non cots sur un march actif 504 498 498

    Crances nes doprations dassurance directe

    Crances nes doprations de rassurance

    Avances en comptes courants d'associs 1 049 1 035 1 035

    Comptes ordinaires dbiteurs 28 038 41 113 27 668 13 445

    Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 26 046 25 888 25 888 0 0

    Effets publics et valeurs assimiles 10 389 10 264 10 264

    Obligations et autres titres revenu fixe 15 657 15 624 15 624

    Total Actifs financiers dont la juste valeur est indique 1 682 682 1 743 246 25 888 236 445 1 480 913

  • 115

    (en milliers d'euros)

    Valeur au bilan au 31 dcembre

    2015

    Juste valeur au 31

    dcembre 2015

    Prix cts sur des marchs

    actifs pour des

    instruments identiques Niveau 1

    Valorisation fonde sur

    des donnes observables

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur

    des donnes non

    observables Niveau 3

    Actifs financiers non valus la juste valeur au Bilan

    Prts et Crances 1 623 266 1 623 624 171 304 1 451 960

    Crances sur les tablissements de crdit (1) 170 804 170 804 170 804

    Comptes ordinaires et prts JJ 48 450 48 450 48 450

    Comptes et prts terme 122 101 122 101 122 101

    Valeurs reues en pension

    Titres reus en pension livre

    Prts subordonns 253 253 253

    Titres non cots sur un march actif

    Autres prts et crances

    Crances sur la clientle 1 452 462 1 452 460 500 1 451 960

    Crances commerciales 3 422 3 422 3 422

    Autres concours la clientle 1 405 140 1 405 140 1 405 140

    Titres reus en pension livre

    Prts subordonns

    Titres non cots sur un march actif 502 500 500

    Crances nes doprations dassurance directe

    Crances nes doprations de rassurance

    Avances en comptes courants d'associs 1 049 1 049 1 049

    Comptes ordinaires dbiteurs 42 349 42 349 42 349

    Actifs financiers dtenus jusqu' l'chance 26 658 26 441 26 441

    Effets publics et valeurs assimiles 10 768 10 680 10 680

    Obligations et autres titres revenu fixe 15 890 15 761 15 761

    Total Actifs financiers dont la juste valeur est indique 1 649 924 1 649 705 26 441 171 304 1 451 960

  • 116

    Passifs financiers comptabiliss au cot au bilan valoriss la juste valeur (en milliers d'euros) Valeur au

    bilan au 31 dcembre

    2016

    Juste valeur au 31

    dcembre 2016

    Prix cts sur des marchs

    actifs pour des

    instruments identiques : Niveau 1

    Valorisation fonde sur

    des donnes observables :

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur

    des donnes non

    observables : Niveau 3

    Passifs financiers non valus la juste valeur au Bilan

    Dettes envers les tablissements de crdit 819 000 818 526 0 818 526 0

    Comptes ordinaires & emprunts JJ

    Comptes et emprunts terme 819 000 818 526 818 526

    Valeurs donnes en pension

    Titres donns en pension livre

    Dettes envers la clientle 807 445 805 800 0 802 840 2 960

    Comptes ordinaires crditeurs 639 854 639 853 639 853

    Comptes d'pargne rgime spcial 2 960 2 960 2 960

    Autres dettes envers la clientle 164 631 162 987 162 987

    Titres donns en pension livre

    Dettes nes d'oprations d'assurance directe

    Dettes nes d'oprations de rassurance

    Dettes pour dpts d'espces reus des cessionnaires et rtrocessionnaires en reprsentation d'engagements techniques

    Dettes reprsentes par un titre

    Dettes subordonnes

    Total Passifs financiers dont la juste valeur est indique 1 626 445 1 624 326 0 1 621 366 2 960

    (en milliers d'euros)

    Valeur au bilan au 31 dcembre

    2015

    Juste valeur au 31

    dcembre 2015

    Prix cts sur des marchs

    actifs pour des

    instruments identiques Niveau 1

    Valorisation fonde sur

    des donnes observables

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur

    des donnes non

    observables Niveau 3

    Passifs financiers non valus la juste valeur au Bilan

    Dettes envers les tablissements de crdit 829 660 829 660 829 660

    Comptes ordinaires et emprunts JJ 11 11 11

    Comptes et emprunts terme 829 649 829 649 829 649

    Valeurs donnes en pension

    Titres donns en pension livre

    Dettes envers la clientle 768 264 768 264 765 521 2 743

    Comptes ordinaires crditeurs 579 847 579 847 579 847

    Comptes d'pargne rgime spcial 2 743 2 743 2 743

    Autres dettes envers la clientle 185 674 185 674 185 674

    Titres donns en pension livre

    Dettes nes d'oprations d'assurance directe

    Dettes nes d'oprations de rassurance

    Dettes pour dpts d'espces reus des cessionnaires et rtrocessionnaires en reprsentation d'engagements techniques

    Dettes reprsentes par un titre

    Dettes subordonnes 208 208 208

    Total Passifs financiers dont la juste valeur est indique 1 598 132 1 598 132 1 595 389 2 743

  • 117

    10.2 Informations sur les instruments financiers valus la juste valeur

    Evaluation du risque de contrepartie sur les drivs actifs (Credit Valuation Adjustment ou CVA) du risque de non-excution sur les drivs passifs (Debt Valuation Adjustment ou DVA ou risque de crdit propre). Lajustement de valeur relatif la qualit de la contrepartie (Credit Value Adjustment CVA) vise intgrer dans la valorisation des instruments drivs le risque de crdit associ la contrepartie (risque de non-paiement des sommes dues en cas de dfaut). Cet ajustement est calcul globalement par contrepartie en fonction du profil dexpositions futures des transactions dduction faite dventuels collatraux. Cet ajustement est systmatiquement ngatif et vient en minoration de la juste valeur active des instruments financiers. Lajustement de valeur relatif au risque de crdit propre de notre tablissement (Debt Value Adjustment DVA) vise intgrer dans la valorisation des instruments drivs le risque port par nos contreparties. Cet ajustement est calcul globalement par contrepartie en fonction du profil dexpositions futures des transactions. Cet ajustement est systmatiquement positif et vient en diminution de la juste valeur passive des instruments financiers. Le calcul du CVA/DVA repose sur une estimation des pertes attendues partir de la probabilit de dfaut et de la perte en cas de dfaut. La mthodologie employe maximise lutilisation de donnes dentre observables. La probabilit de dfaut est dduite de CDS cots ou de proxys de CDS cots lorsquils sont jugs suffisamment liquides.

  • 118

    Rpartition des instruments financiers la juste valeur par modle de valorisation Actifs financiers valoriss la juste valeur

    Les montants prsents sont y compris crances rattaches et nets de dprciation. (en milliers d'euros) 31/12/2016 Prix cots sur

    des marchs actifs pour des

    instruments identiques : Niveau 1

    Valorisation fonde sur des

    donnes observables :

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur des donnes non observables :

    Niveau 3

    Actifs financiers dtenus des fins de transaction 0 0 0 0 Crances sur les tablissements de crdit 0 Crances sur la clientle 0 Titres reus en pension livre 0 Valeurs reues en pension Titres dtenus des fins de transaction 0 0 0 0 Effets publics et valeurs assimiles 0 Obligations et autres titres revenu fixe 0 Actions et autres titres revenu variable 0 Instruments drivs 0

    Actifs financiers la juste valeur par rsultat sur option 0 0 0 Crances sur les tablissements de crdit 0 Crances sur la clientle 0 Actifs reprsentatifs de contrats en units de compte 0 Valeurs reues en pension Titres la juste valeur par rsultat sur option 0 0 0 0 Effets publics et valeurs assimiles 0 Obligations et autres titres revenu fixe 0 Actions et autres titres revenu variable 0 Actifs financiers disponibles la vente 177 634 10 366 167 268 0 Effets publics et valeurs assimiles 0 Obligations et autres titres revenu fixe 10 366 10 366 Actions et autres titres revenu variable 167 268 167 268 Crances disponibles la vente 0

    Instruments drivs de couverture 5 538 5 538

    Total Actifs financiers valoriss la juste valeur 183 172 10 366 172 806 0

    Transferts issus du Niveau 1 : Prix cotes sur des marchs actifs pour des instruments identiques

    Transferts issus du Niveau 2 : Valorisation fonde sur des donnes observables

    Transferts issus du Niveau 3 : Valorisation fonde sur des donnes non observables

    Total des transferts vers chacun des niveaux 0 0 0 0

  • 119

    (en milliers d'euros) Total 31/12/2015

    Prix cots sur des marchs

    actifs pour des instruments identiques : Niveau 1

    Valorisation fonde sur des

    donnes observables :

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur des donnes non observables :

    Niveau 3

    Actifs financiers dtenus des fins de transaction 0 0 0 0 Crances sur les tablissements de crdit 0 Crances sur la clientle 0 Titres reus en pension livre 0 Valeurs reues en pension Titres dtenus des fins de transaction 0 0 0 0 Effets publics et valeurs assimiles 0 Obligations et autres titres revenu fixe 0 Actions et autres titres revenu variable 0 Instruments drivs 0

    Actifs financiers la juste valeur par rsultat sur option 0 0 0 0 Crances sur les tablissements de crdit 0 Crances sur la clientle 0 Actifs reprsentatifs de contrats en units de compte 0 Valeurs reues en pension Titres la juste valeur par rsultat sur option 0 0 0 0 Effets publics et valeurs assimiles 0 Obligations et autres titres revenu fixe 0 Actions et autres titres revenu variable 0 Actifs financiers disponibles la vente 131 177 30 233 100 944 0 Effets publics et valeurs assimiles 0 Obligations et autres titres revenu fixe 30 233 30 233

    Actions et autres titres revenu variable 100 944 100 944 Crances disponibles la vente 0

    Instruments drivs de couverture 5 393 5 393

    Total Actifs financiers valoriss la juste valeur 136 570 30 233 106 337 0

  • 120

    Passifs financiers valoriss la juste valeur

    (en milliers d'euros) 31/12/2016 Prix cots sur

    des marchs actifs pour

    des instruments identiques : Niveau 1

    Valorisation fonde sur des

    donnes observables :

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur des donnes non observables :

    Niveau 3

    Passifs financiers dtenus des fins de transaction 0 0 0 0 Titres vendus dcouvert 0 Titres donns en pension livre 0 Dettes reprsentes par un titre 0 Dettes envers la clientle 0 Dettes envers les tablissements de crdit 0 Instruments drivs

    Passifs financiers la juste valeur par rsultat sur option 0

    Instruments drivs de couverture 14450 14450

    Total Passifs financiers valoriss la juste valeur 14450 0 14450 0

    Transferts issus du Niveau 1 : Prix cotes sur des marchs actifs pour des instruments identiques

    Transferts issus du Niveau 2 : Valorisation fonde sur des donnes observables

    Transferts issus du Niveau 3 : Valorisation fonde sur des donnes non observables

    Total des transferts vers chacun des niveaux 0 0 0

    (en milliers d'euros) Total

    31/12/2015 Prix cots sur des marchs

    actifs pour des instruments identiques : Niveau 1

    Valorisation fonde sur des

    donnes observables :

    Niveau 2

    Valorisation fonde sur des donnes non observables :

    Niveau 3

    Passifs financiers dtenus des fins de transaction 0 0 0 0 Titres vendus dcouvert 0 Titres donns en pension livre 0 Dettes reprsentes par un titre 0 Dettes envers la clientle 0 Dettes envers les tablissements de crdit 0 Instruments drivs 0

    Passifs financiers la juste valeur par rsultat sur option 0

    Instruments drivs de couverture 17 609 17 609

    Total Passifs financiers valoriss la juste valeur 17 609 0 17 609 0

    Transfert issus du Niveau 1 : Prix cots sur des marchs actifs pour des instruments identiques

    Transfert issus du Niveau 2 : Valorisation fonde sur des donnes observables

    Transfert issus du Niveau 3 : Valorisation fonde sur des donnes non observables

    Total des transferts vers chacun des niveaux 0 0 0

  • 121

    12 Primtre de consolidation au 31 dcembre 2016

    Date de clture Les tats financiers utiliss pour la prparation des tats financiers consolids sont tablis la mme date que celle des tats financiers du Groupe lexception des entits suivantes : Entits Nature du contrle Date de clture

    des tats financiers utiliss

    Motivation

    E90001- CAISSES LOCALES Contrle exclusif 31/12/2016 E70900 - FCT CREDIT AGRICOLE HABITAT COMPARTIMENT CR900 GUADELOUPE

    Contrle exclusif 31/12/2016

    12.1 Information sur les filiales

    12.1.1 Restrictions sur les entits contrles

    Nant

    12.1.2 Soutiens aux entits structures contrles

    Nant

    12.1.3 Oprations de titrisation et fonds ddis

    En 2016 la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe na pas particip la titrisation du FCT Crdit Agricole Habitat 2016, titrisation dcrite au niveau de la note 2 Principales oprations de structure et vnements significatifs de la priode

    La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe dtient 99% des parts du fonds ddi Force CAM Avenir Guadeloupe. La juste valeur de ces parts slve 36 452 milliers deuros au 31 dcembre 2016.

  • 122

    12.2 Composition du primtre

    Primtre de consoldation de la Caisse Rgionale de Crdit

    Agricole Mutuel de Guadeloupe

    Mthode de consolidation

    Modification de primtre

    Implantation (Sige social si diffrent

    de l'implantatio

    n)

    Type d'entit

    et nature

    du contrle

    % de contrle % d'intrt

    31/12/2016 31/12/2015 31/12/2016 31/12/2015

    tablissements bancaires et financiers

    Caisse Rgionale du Crdit Agricole GLOBALE NON Guadeloupe Filiale 100% 100% 100% 100%

    16 Caisses Locales

    - Caisse locale MIQUEL GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale POINTE A PITRE CENTRE

    GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale ABYMES GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale PETIT-BOURG GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale NOLIVOS GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale de CAPESTERRE GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale TROIS-RIVIERES GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale POINTE-NOIRE GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale LAMENTIN GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale MORNE A L'EAU GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale PORT-LOUIS GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale MOULE GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale SAINT-FRANCOIS GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale SAINTE-ANNE GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale GOSIER GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

    - Caisse locale GRAND-BOURG GLOBALE NON Guadeloupe Filiale N/A N/A N/A N/A

  • 123

    13 Participations et entits structures non consolides

    13.1 Participations non consolides

    Ces titres enregistrs au sein du portefeuille Actifs financiers disponibles la vente , sont des titres revenu variable reprsentatifs dune fraction significative du capital des socits qui les ont mis et destins tre dtenus durablement. Au 31 dcembre 2016, la valeur au bilan des participations non consolides pour lesquelles le pourcentage de contrle est suprieur 20 % est non significative.

    13.2 Entits structures non consolides

    Conformment IFRS 12, une entit structure est une entit conue de telle manire que les droits de vote ou droits similaires ne constituent pas le facteur dterminant pour tablir qui contrle lentit ; cest notamment le cas lorsque les droits de vote concernent uniquement des tches administratives et que les activits pertinentes sont diriges au moyen daccords contractuels.

    Informations sur la nature et ltendue des intrts dtenus Au 31 dcembre 2016, , la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe a des intrts dans certaines entits structures non consolides, dont les principales caractristiques sont prsentes ci-dessous sur la base de leur typologie dactivit : Fonds de placement Le Fonds Force CAM Avenir Guadeloupe investit dans des socits cres afin de rpondre la demande des investisseurs dans le cadre de la gestion de sa trsorerie, dune part, et dans le cadre du placement des primes dassurance reues des clients des socits dassurance conformment aux dispositions rglementaires prvues par le Code des assurances dautre part. Les placements des socits dassurance permettent de garantir les engagements pris vis--vis des assurs tout au long de la vie des contrats dassurance. Leur valeur et leur rendement sont corrls ces engagements.

    Informations sur les risques associs aux intrts dtenus Soutien financier apport aux entits structures Nant Soutien financier effectif Nant Intention de fournir un soutien financier Nant

  • 124

    Intrts dtenus dans des entits structures non consolides par nature d'activits Au 31 dcembre 2016 et au 31 dcembre 2015 limplication de la Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe dans des entits structures non consolides, est limite la dtention des parts FCP Force CAM Avenir Guadeloupe dont la juste valeur slve 36,452 M. La Caisse Rgionale de Crdit Agricole Mutuel de Guadeloupe est expose la variabilit des rendements financiers du fonds commun de placement.

    Exposition maximale au risque de perte Lexposition maximale au risque de perte des instruments financiers correspond la valeur comptabilise au bilan lexception des drivs de vente doption et de credit default swap pour lesquels lexposition correspond lactif au montant du notionnel et au passif au notionnel minor du mark-to-market. Lexposition maximale au risque de perte des engagements donns correspond au montant du notionnel et la provision sur engagements donns au montant comptabilis au bilan.

    14 vnements postrieurs au 31 dcembre 2016 Nant.

Recommended

View more >