Un rseau d'initiatives de Jeunes et territoires ... ? ... des cultures numriques et de l ...

  • Published on
    13-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • Un rseau d'initiatives de Jeunes et territoires numriques

    l'office

    NOTE DE RESTITUTION FINALE DU PORTEUR DE PROJET

    Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Direction de la Jeunesse, de l'ducation Populaire et de la Vie Associative Institut National de la Jeunesse et de lducation Populaire Mission d'animation du Fonds d'Exprimentation pour la Jeunesse 95, avenue de France 75650 Paris CEDEX 13 www.experimentation.jeunes.gouv.fr

    Thmatique :

    APX NXX

    Date de remise du rapport : mm/2016

    http://www.experimentation.jeunes.gouv.fr/

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 2

    INTRODUCTION Ce projet a t financ par le Fonds dExprimentation pour la Jeunesse dans le cadre de lappel projets n__ lanc en_____ par le Ministre charg de la jeunesse. Le Fonds dExprimentation pour la Jeunesse est destin favoriser la russite scolaire des lves et amliorer linsertion sociale et professionnelle des jeunes de moins de vingt-cinq ans. Il a pour ambition de tester de nouvelles politiques de jeunesse grce la mthodologie de lexprimentation sociale. A cette fin, il impulse et soutient des initiatives innovantes, sur diffrents territoires et selon des modalits variables et rigoureusement values. Les conclusions des valuations externes guideront les rflexions nationales et locales sur de possibles gnralisations ou extensions de dispositifs dautres territoires. Le contenu de cette note nengage que ses auteurs, et ne saurait en aucun cas engager le Ministre. Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Direction de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative Institut National de la Jeunesse et de lducation Populaire Mission d'animation du Fonds d'Exprimentation pour la Jeunesse 95, avenue de France 75650 Paris CEDEX 13 Pour plus dinformations sur lvaluation du projet, vous pouvez consulter le rapport dvaluation remis au Fonds dExprimentation pour la Jeunesse par lvaluateur du projet sur le site www.experimentation.jeunes.gouv.fr

    APX NXX

    http://www.experimentation.jeunes.gouv.fr/

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 3

    FICHE SYNTHTIQUE DU PROJET Cette fiche doit tenir en une seule page et tre remplie en utilisant le cadre suivant.

    THMATIQUE : Numro du projet : APEP_134

    LE DISPOSITIF EXPERIMENT

    Titre : Un rseau d'initiatives de jeunes et Territoires Numriques Objectifs initiaux : Exprimenter des lieux ouverts et conviviaux pour faciliter l'initiative jeunesse partir des pratiques numriques cratives d'expression, et de production de nouveaux mdias citoyens, et avec un cosystme d'acteurs de l'information jeunesse et de l'ducation populaire, des cultures numriques, et de l'conomie sociale et solidaire. A l'chelle de la mtropole Aix-Marseille. Public(s) cible(s) : Jeunes collgiens, lycens, tudiants, jeunes actifs ou sans emplois frquentant les lieux IJ et d'animation jeunesse sur Aix-Marseille Mtropole. Plus de 3000 jeunes touchs et mobiliss par l'exprimentation Descriptif synthtique du dispositif expriment : Le dispositif s'est dploy en trois types d'actions : autour des outils de l'IJ 2.0 : accompagnement de projets de jeunes, dispositifs d'informations, mdias ; iMdiaCinma, dispositif d'ducation aux images 2.0 ; et un dispositif de formation. Des dispositifs de coopration inter-structurel.

    Territoire(s) d'exprimentation : Aix-Marseille Mtropole, avec des actions cibles sur Vitrolles, La Ciotat, Marseille, mais aussi Aix-en-Provence et Aubagne.

    Valeur ajoute du dispositif expriment : Dveloppement d'actions innovantes par ou pour les jeunes dans les structures partenaires, avec et sans les outils numriques ; dveloppement d'une coopration effective entre structures partenaires pour mettre en place de nouveaux services destination des jeunes ; et pour organiser un travail mthodologique entre cultures libres et ducation populaire ; Partenaires techniques oprationnels : (1) Partenaires initialement viss dans la convention : CRIJPA, Intermade, Urban Prod, Vatos Locos Vidos, ZINC, Seconde Nature, Design the Future Now, Radio Grenouille, quidam Production. (2) Partenaires effectifs de lexprimentation : CRIJPA, Intermade, Urban Prod, Vatos Locos Vidos, ZINC, Seconde Nature, Design the Future Now, Radio Grenouille. Anonymal La Maison Numrique, Tabasco Vido, Cometik Diffusion, LAlhambra et LInstitut de limage Ple rgional dducation au Cinma, la Mdiathque Simone Veil, la Mdiathque Marcel Pagnol d'Aubagne, le Collge Jean Jaurs (La Ciotat), le Point dInformation Jeunesse Aubagne, Massilia Zoom, Plante Emergences, Images et Paroles Engages, Le Festival International du Film dAubagne, Cinma Les Lumires (Vitrolles), Quidam Production.

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 4

    Partenaires financiers (avec montants): Fonds dExprimentation pour la Jeunesse (150 000), Ville de Vitrolles (28 000), Ville de La Ciotat (24 000), Communaut du Pays d'Aix (21 000), Conseil Dpartemental 13 (26 000), Conseil Rgional PACA (6 000).

    Dure de l'exprimentation : (1) Dure initiale : 24 mois, dcembre 2014 jusqu' dcembre 2016 (2) Dure effective : idem

    LE PORTEUR DU PROJET Nom de la structure : l'office, association de prfiguration d'une cooprative culture numrique. Type de structure : association

    L'VALUATEUR DU PROJET/ DU PROGRAMME

    Nom de la structure : La Critic/Le LERIS Type de structure : association et structure publique

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 5

    PLAN DE LA NOTE DE RESTITUTION Sommaire Introduction 6 I. Rappel des objectifs et du public vis par lexprimentation 7 A. Objectifs de lexprimentation 7 B. Public vis et bnficiaires de l'exprimentation (analyse quantitative et qualitative) 8 II. Droulement de lexprimentation 11 A. Actions mises en uvre 14 B. Partenariats 18 C. Pilotage de lexprimentation 20 D. Difficults rencontres 20 III. Enseignements gnraux de lexprimentation 22 A. Modlisation du dispositif expriment 22 B. Enseignements et conditions de transfrabilit du dispositif 24 Conclusion 28 Annexes 33 Tableau 1 sur les publics Tableau 2 sur les actions Tableau 3 sur les outils Tableau 4 sur lexcution financire

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 6

    Introduction Le projet Rseau d'Initiatives de Jeunes et territoires numrique , appel &CO, s'est droul durant 2 annes sur le territoire mtropolitain d'Aix-Marseille. L'enjeu de l'exprimentation tait de mettre en uvre des dynamiques nouvelles et non encore prise en charge par les diffrentes politiques territoriales, autour de l'accompagnement de projets de jeunes, dans un contexte de profondes mutations, entre autre d aux transformations numriques. De plus, pour mener cette exprimentation, ont t associ des structures venant de diffrents horizons (IJ, ESS, ducation populaire, mdiation numrique, design) pour mettre en uvre de actions, en coopration, qui renouvellent la capacit des structures innover et mettre en uvre de nouveaux dispositifs et outils. Cette exprimentation s'est mene l'chelle mtropolitaine (Aix-Marseille), partir de lieux territorialiss Vitrolles, La Ciotat, Aubagne et partir du CRIJPA Marseille avec un cosystme d'acteurs de lducation populaire, de l'information jeunesse, des cultures numriques et de l'initiative ESS. Cette exprimentation a gnr : - une adhsion forte des jeunes aux dispositifs expriments en prenant en compte de problmatiques de mobilit/non mobilit, l'offre d'activit et le mode d'adresses, l'ouverture des lieux aux possibilits d'initiatives. - un projet coopratif entre structures qui s'est construit par itration. Pour rpondre au plus prs des besoins des structures en termes mthodologiques et de formation des agents et salaris pour conduire l'exprimentation, et pour rpondre au plus prs aux besoins que le projet faisait merger auprs des jeunes. - l'mergence d'un rseau professionnel inter-sectoriel entre cultures libres et ducation populaire. Pour rpondre au besoin des structures d'largir leurs cadres d'interventions et leurs cadres mthodologiques pour apprhender les mtamorphoses actuelles, tant institutionnelles que de pratiques et denvironnement. - un largissement territorial en cours d'exprimentation. Face aux besoins fort des structures IJ et d'animation et une maturit cooprer, le projet s'est tendu depuis Vitrolles vers d'autres ville de la mtropole (Aix, Aubagne La Ciotat) pour mobiliser et s'adresser plus largement aux jeunes. Cet largissement a eu des incidences financires en largissant l'investissement des collectivits, et en conduisant les structures co-financer l'exprimentation cooprative. I. Rappel des objectifs et du public vis par lexprimentation A. Objectifs de lexprimentation

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 7

    Le but du projet consistait exprimenter, pendant deux ans, les diffrents moyens d'engager une nouvelle dynamique de lieu ouvert pour l'initiative jeunesse. Ces articulations prenaient en compte l'volution des pratiques des jeunes observes qui mettent en jeu de nouvelles modalits de frquentation des lieux et des institutions, associes l'appropriation des outils numriques et des relations sociales horizontales, dans la production de cultures domiciles (Sylvie Octobre, 2009, Olivier Donnat 2010, Alternatives Economiques 2013, Rapport inclusion numrique du CNN 2014). Au dveloppement d'un lieu sur Vitrolles, et avec le CRIJPA sur Marseille, s'articulaient des projets comme iMdiaCinma et des nouveaux mdias favorisant une participation des jeunes. Cette approche transversale permettait une prise en compte large des pratiques numriques des jeunes tant sous forme d'expression crative, qu'informative. Pratiques partir desquelles des enjeux de vie d'un lieu, de frquentations, d'information et d'accompagnement pourraient s'ancrer. Un dispositif de rencontres et de formations professionnelles, associant le CREPS PACA, est venu accompagner ces volutions pour transmettre et essaimer. Les quatre objectifs du projet ont t : - proposer aux jeunes un cadre pour la participation et la construction collective d'une culture commune de l'initiative partir des enjeux d'information, d'expression, de convivialit, d'innovation et de crativit. Ces enjeux croiss se sont concrtiss par une utilisation active des dispositifs et des outils numriques, et en exprimentant l'articulation des dynamiques de production et de diffusion des expressions culturelles avec les nouveaux mdias numriques, aux logiques d'accompagnement des initiatives et des projets, et des dispositifs de circulation dcentraliss de l'information jeunesse. - accompagner la cration de contextes de socialisation et d'un vivre ensemble des jeunes sur les territoires et l'chelle mtropolitaine, faciliter l'articulation entre les communauts : tudiants, jeunes actifs, scolaires, inactifs ... pour dvelopper des cooprations dans l'action ; - mettre en uvre des mthodes d'ducation populaire pour promouvoir une mancipation dans des cadres contemporains d'activit et de travail en exprimentant les manires innovantes d' apprendre ensemble , via le numrique, l'ouverture et la coopration, la capacitation de tous (professionnels, jeunes) et la facilitation ; - mobiliser les acteurs du territoire et sappuyer sur un rseau de partenaires inter-sectoriel l'chelle mtropolitaine en exprimentant l'essaimabilit d'un dispositif d'mergence de l'initiative des jeunes d'autres territoires avec les acteurs prsents, en travaillant le code source de l'action et la construction d'outils pdagogiques partags. B. Public vis et bnficiaires de l'exprimentation (analyse quantitative et qualitative)

    1. Public vis Le public vis par cette exprimentation tait des jeunes entre 12 et 30 ans, scolaires, tudiants, actifs et inactifs, vivant l'chelle ou sur des territoires de la mtropole. Et plus prcisement :

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 8

    Collgien-ne-s, lycen-e-s vitrollais, Etudiant-e-s d'Aix Marseille Universit et autres tablissements d'enseignement suprieurs, Vitrolles et Marseille Jeunes travailleuses/eurs habitant Vitrolles, Jeunes de Foyers de Jeunes Travailleurs jeunes frquantant les mdiathques et les structures et actvits des partenaires du projets souhaitant ou dveloppant des projets et des initiatives cratives, expressives, dinformation, de mdiation, conomiques ... estimation de publics touchs au dmarrage du projet : 1910

    2. Bnficiaires directs 3110 jeunes ont t touchs par les actions pendant les deux annes d'exprimentation.

    2.1. Statistiques descriptives 6-10 ans 14%

    10-16 ans 34%

    16-18 ans 41%

    18-25 ans 10% Collgiens 14%

    Lycens en LEGT 22%

    Lycens en lyce professionnel 9%

    Jeunes apprentis en CFA 4%

    tudiants du suprieur 28%

    Demandeurs d'emploi 7%

    Actifs occups 9%

    Autres : (prciser) 7% Filles 47%

    Garons 53%

    2.2. Analyse qualitative Dans la premire anne d'exprimentation nous avons volontairement t la rencontre de jeunes d'horizons et tranches d'ge trs diffrentes, pour identifier d'une part les diffrentes pratiques, envies et besoins des jeunes du territoire (de manire non exhaustive), et d'autre part pour rencontrer des jeunes avec qui

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 9

    construire les exprimentations 2016. Ds la rentre 2015, des activits qui ont pris place dans les tablissements scolaires (collges, lyces), nous avons touch beaucoup de jeunes entre 16 et 25 ans, qui semble tre les jeunes les plus concerns par la transformation des offres que peuvent faire nos partenaires. En 2016, les 16-25 restent le public le plus touch. Il apparat que depuis janvier 2016, les partenaires ont russi proposer des offres depuis leurs structures, et fdrer un public la fois captif (collge et lyces) et moins captif (hors des tablissements) en choisissant de prototyper des dispositifs avec des jeunes majoritairement situs entre 20 et 30 ans. Les lycens et les tudiants sont ainsi les populations les plus touches par l'exprimentation. Effectivement, les communauts d'tudiants et de services civiques impliqus auprs des diffrentes structures du rseau &CO ont t relais d'information de pair pair. Ce qui explique l'augmentation des publics de la tranche 18-25 et 25-30 ans sur les six premiers mois de 2016. Nous nous sommes appuys sur ces communauts de jeunes en les invitant prendre une place plus importante dans le projet &Co, se faisant ambassadeurs et parfois animateurs des diffrents dispositifs auxquels ils contribuent (voir Dclic, RadioLab, Les mallettes pdagogiques, la plateforme COREMOB et les ateliers iMdiaCinma). Puisque l'accompagnement des initiatives jeunes s'est rvl tre un enjeu important, les nouveaux partenaires culture-jeunesse associs au projet &Co en 2016 sont eux aussi devenus prescripteurs auprs de jeunes entrant dans le monde professionnel, pour accompagner l'mergence de projet, et leurs parcours de vie. Ce qui explique que nous ayons touch moins de jeunes entre 12 et 18 ans depuis le dbut de l'anne 2016. Depuis janvier 2016, le rseau &Co s'largit avec l'implication du BIJ de La Ciotat, du PIJ d'Aubagne et du BIJ d'Aix-en-Provence. Un travail de transmission se met en place avec les quipes d'animateurs, de conseillers, et de responsables de structures culturelle. Ces temps de transmission consolident des cooprations entre les partenaires et expliquent l'augmentation des publics adultes professionnels dans les bnficiaires. (Note : on retrouve la population des 25-30 ans dans les statistiques Adultes (autres)). L'augmentation de 50 % du nombre de bnficiaires touchs s'explique par l'appropriation forte par les structures des dynamiques du projet, et d'une pertinence de leurs rponses face aux besoins des jeunes. D'une certaine manire le projet est arriv au bon moment pour les bon partenaires. La tendance dbut 2017 est que l'accroissement de la frquentation des lieux par les jeunes se poursuit dans la majorit des structures partenaires du projet.

    3. Bnficiaires indirects Les bnficiaires indirects sont les parents et les animateurs des structures, directement associs de prs aux actions menes par les jeunes.

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 10

    II. Droulement de lexprimentation Le projet s'est droul autour de trois axes d'exprimentations et en trois, itrations/tapes de travail. Le point de dpart du projet est de faire voluer les lieux d'accueil de jeunes vers des lieux ouverts et conviviaux pour faciliter l'initiative jeunesse partir des pratiques numriques cratives d'expression, et de production de nouveaux mdias citoyens, et avec un cosystme d'acteurs de l'information jeunesse et de l'ducation populaire, des cultures numriques, et de l'conomie sociale et solidaire. Cette volution prend appui sur diffrentes activits menes par les jeunes et facilites par un cosystme d'acteurs locaux et mtropolitains, intersectoriels : axe 1 : des lieux outills axe 2 : valoriser les pratiques cratives d'expression axe 3 : un rseau d'acteur form Cette approche permet de traiter ces diffrents axes de l'appel projet APEP de manire transversale, partir d'une approche culturelle des pratiques numriques. Ces articulations prennent en compte l'volution des pratiques des jeunes observes qui mettent en jeu de nouvelles modalits de frquentation des lieux et des institutions, associes l'appropriation des outils numriques et des relations sociales horizontales, dans la production de cultures domiciles . Pour traiter des diffrentes complexits transversalit des actions, htrognit des acteurs, diffrentes typologies d'actions, diffrences de publics jeunes - et rpondre au plus prs aux besoins des structures et des jeunes en cours d'exprimentation enjeu d'innovation - le projet a t conduit selon les principes de la mthode AGILE, par itration et en favorisant l'intelligence collectif du groupe de partenaire. Axe 1 : Des lieux ouverts et outills Ouvrir les lieux l'initiative des jeunes, sur diffrents sites l'chelle de la Mtropole, partir de Vitrolles et de la Ciotat, avec les directions de la Jeunesse des villes, et avec le CRIJPA Marseille. Dvelopper des outil mdia et de mdiation, des jeunes pour les jeunes pour proposer d'autres approches et accs l'information territoriale (orientations, bons plans ). De manire synthtique, les livrables de l'exprimentation : - les lieux IJ comme des tiers-lieux : renouvellement des activits de pratiques numriques d'accueil, appropri par les quipes qui travaillent diffremment (cf. tmoignage de Christian Salque, directeur du CRIJ PA en annexe) ; - DECLIC : un dispositif d'accompagnement de projets des jeunes par les jeunes ; - O jeunes , une mission de radio mensuelle sur les ondes de Radio Grenouille/Radio Campus ; - Des outils d'orientation et d'information autour d'un jeu de rle et de dispositifs numriques (CV vido, base de donnes emploi, cartographie du territoire ). Axe 2 : iMdiaCinma, un dispositif d'expression via les outils numriques mobiles

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 11

    iMdiacinema est un festival de pocket films, qui produit de nouvelles pratiques numriques d'expression et des espaces de diffusion qui valorisent la production audiovisuelle et cinmatographique des jeunes hors des circuits traditionnels de l'education aux images, et hors des plateformes en ligne (Youtube, Facebook ). De manire synthtique, les livrables de l'exprimentation : - un festival annuel - plus d'une centaine d'ateliers mens par les partenaires - 170 films slectionns et diffuss - une plate-forme de ressources en ligne - un rseau de professionnels (30) associant les acteurs de l'ducation l'image, les Ples rgionaux d'ducation l'image, les mdias citoyens, les acteurs de la mdiation numrique et les acteurs de l'animation jeunesse (rseau IJ, Centre Sociaux). Axe 3 : Un dispositif de formation et de rencontres professionnelles pour un rseau d'acteurs mtropolitain L'enjeu de la formation a t cl, dans ce cadre d'exprimentations, pour permettre aux acteurs d'identifier et de s'approprier des lments d'innovation et en envisager l'implmentation de manire durable. Aprs un panorama des cultures numriques ralis pour l'ensemble des quipes des partenaires en mars 2015, une dizaine de modules de formations ont t mis en oeuvre entre l't 2015 et novembre 2016 pour rpondre aux besoins des structures. En parallle de ces formations, un Certificat de Spcialisation a t labor par le CREPS PACA sur les usages et la mdiation numrique pour dmarrer en septembre 2017. Des rencontres professionnelles ont t conues comme la clture de ce processus d'appropriation/formation. Un sprint d'dition a t organis en novembre 2016 pour produire des communs et du rcit sur 3 jours, avec pour objectifs de collecter de la matire auprs de tous les partenaires et s'organiser en sprint sur 3 jours pour crire, concevoir et diter des supports de transmission et de valorisation, distribus en dcembre pendant les rencontres Keep in touch . Les rencontres professionnelles ont eu lieu les 13 et 14 dcembre 2016 au CREPS PACA. mancipation et Jeunesse : keep in touch ! , une rencontre entre l'ducation populaire et les cultures numriques au service de l'mancipation des jeunes pour partager les questionnements, les expriences, les outils et les mthodes autour de la notion d'mancipation croisant : - Les enjeux d'ducation l'image, au mdia, outils collaboratifs, rseaux sociaux, etc. - La place des cultures numriques dans l'ducation populaire, de l'open source et du DIY. - Les enjeux de formation professionnelle, d'animation de rseaux, de coopration. - Les moyens de l'apprentissage de pair pair, de l'mancipation, de la co-construction. Cette rencontre a t aussi l'occasion de penser les continuits du projet &CO* avec l'ensemble des partenaires et autres structures rencontres pendant les deux annes d'exprimentation, de permettre chacun de s'ouvrir d'autres pratiques, de partager sur des situations vcues et pourquoi pas d'engager de nouvelles collaborations. Le programma

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 12

    t construit avec l'ensemble des acteurs : Ateliers Pocket film (Vatos Locos Vido), Ateliers "La vie dont tu es le hros" (CRIJPA), Discussion avec Cap Berriat autour de l'accompagnement des jeunes porteurs de projets (l'office), Dbat "Numrique, vie priv et sant" (rseau BIJ et PIJ), Arpentages, dbats mouvants ... De manire synthtique, les livrables de l'exprimentation : - dossier d'habilitation d'un certificat de spcialisation usages numriques et jeunesse . - la rencontre keep in touch - l'dition d'un carnet de valorisation accessible en ligne http://www.and-co.org. Les itrations La mthode de projet AGILE a t choisie pour la mise en uvre de ce projet. Mthode itrative, adaptative et incrmentale, permettant de s'adapter en permanence aux diffrents contextes publics et partenariaux. Cette mthode a permis d'tre au plus prs des proccupations, des besoins et des envies des jeunes. Cela a permis d'avancer de manire itrative en construisant le projet tape par tape. Cette mthode AGILE est adapte aux projets d'innovation sociale et d'exprimentation culturelle, multi-partenariale, dans des contextes fortement volutifs. Ce qui a permis vritablement : - de construire avec les jeunes partir et au plus proche de leurs besoins et des envies exprimes. Travail sur des principes d'innovation ascendante et de pair--pair. - de mener un travail de coopration : travailler ensemble de manire cooprative, l'chelle des territoires et l'chelle de la mtropole. L'innovation a consist construire des cadres de coopration entre acteurs, un dispositif d'intelligence collective s'inspirant des principes de l'ducation permanente, au-del du travail collaboratif. - de dvelopper des rseaux d'acteurs, en associant, activit aprs activit, de nouvelles structures et professionnels. Le projet a fait tche d'huile et a intress, pendant les deux annes, plus d'une trentaine d'oprateurs qui sont venus d'associer aux trois axes. Le dveloppement le plus important s'est fait autour du dispositif iMdiaCinma qui a associ les Ples d'ducation l'image, les mdias citoyens du territoire, des associations de production, des festivals Ces acteurs ont souhait ainsi constituer une plateforme de coopration territoriale pour oeuvrer auprs de la direction de l'ducation du Conseil Dpartemental et auprs du Rectorat, pour valoriser les actions mene en terme d'ducation aux mdias. Ce travail a produit un document cadre en annexe de ce rapport. A. Actions mises en uvre 1. Prparation du projet Janvier Juillet 2015 Permanences

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 13

    Permanences CRIJPA : des temps de rencontres pour prsenter &Co, collecter la parole des jeunes grce au questionnaire et des temps d'animation (porteur de parole) Permanence Vitrolles MAJIC : des temps de rencontres pour prsenter &Co, collecter la parole des jeunes grce au questionnaire Accompagnement de structures Accompagnement CRIJPA : participation des runions d'quipes, et rendez-vous pour construire avec l'quipe les actions d'exprimentation Accompagnement des structures vitrollaises (Meleza, MPT, Vatos Locos ) : participation des runions d'quipe, et rendez-vous pour construire avec les quipes les actions autour de la construction d'un tiers-lieu numrique au sein de MAJIC. Enqute Mobilisation Au CRIJPA, Vitrolles et sur la mtropole. Aller la rencontre de jeunes en s'appuyant sur les structures partenaires et leurs vnements, en itinrance, dans des lieux publics, des universits, etc. Prparation laboration des actions d'exprimentation - Workshop design au CRIJPA pour la ralisation d'un diagnostic sur les besoins de la structure pour la transformation du lieu et de ses usages - Accompagnement de projets de jeunes prparation, rencontres, reprages de projets de jeunes pour construire collectivement la logique d'accompagnement de projets de jeunes au sein de &Co (qui donneront lieu aux journes Dclic) iMdiaCinma - Atelier Pocket films : atelier de ralisation de pocket films avec diffrents partenaires, dans divers lieux, et avec divers publics (dans le cadre de iMdiaCinma) - Formation pocket films : des formations ralises pour essaimer la pratique du pocket film et rendre autonomes les structures (culturelles, jeunesse, d'animation, etc.) - Rsidence d'artistes (Dronards) ateliers drones : Rsidence Vitrolles par l'quipe des Dronards pour le tournage d'un film de Science fiction, de manire participative, avec des ateliers, des dambulations dans la ville Panorama/formation Journes de sensibilisation : qui ont rassembl l'ensemble des partenaires du projet, pour partager et se construire une culture commune autour des enjeux lis au numrique, l'action jeunesse, l'ducation populaire, etc. 2. Mise en uvre du projet Juillet 2015 Septembre 2016 Accompagnement - Accompagnement CRIJPA : accompagnement de l'quipe (participation aux runions d'quipe, animation de temps de runions pour concevoir des actions lies au lieu, aux usages ou l'information jeunesse en rgime numrique)

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 14

    - Accompagnement du BIJ de la Ciotat (participation aux runions d'quipe, animation de temps de runions pour concevoir des actions lies au lieu, aux usages ou l'information jeunesse en rgime numrique) - Accompagnement des structures partenaires pour l'laboration des diffrentes actions. Ateliers du CRIJPA - Emission de radio : mission de radio co-construite avec le CRIJPA et Radiolab - USE IT Map it together : en lien avec le LabZ, accompagnement d'un projet de jeunes de cartographie et ateliers carto (collecte de bons plans dans la ville) - Minimix CRIJPA : des workshop pour imaginer des outils d'information innovants - Workshop LabZ : des journes de crativit pour crer un premier prototype d'outil numrique cartographiant les bons plans Marseille - Atelier plateforme de jeunes : accompagnement du CRIJPA pour la ralisation d'ateliers de prototypage d'une plateforme sur la mobilit internationale des jeunes au niveau rgional avec scnarios d'usages, prototypage sur application Ateliers Vitrolles - Atelier MAO Vitrolles : atelier de pratique artistique avec un vidaste et un musicien - Atelier Drone : pour dcouvrir ces objets et produire des images autrement - Camion Petits Dbrouillards : mler de la mdiation scientifique aux pratiques numriques cratives Ateliers La Ciotat - Outils de l'IJ BIJ La Ciotat : accompagnement pour imaginer, prototyper et tester un jeu de rle version papier et numrique pour tracer son parcours de vie et tre accompagn par les BIJ et PIJ Accompagnement de projets de jeunes - Accompagnement de projets de jeunes : reprages, rencontres, conseils, mise en lien, suivi de jeunes porteurs de projets - Dclic : Session d'acclration de projet, pour faire se rencontrer des jeunes porteurs de projets avec des personnes ressources. iMdiaCinma - Atelier pocket films : atelier de ralisation de pocket films avec diffrents partenaires, dans divers lieux, et avec divers publics (dans le cadre de iMdiaCinma) - Rencontres iMdiaCinma : temps fort avec des rencontres professionnelles et la rencontre des jeunes mlant diffusion de la slection de films, et pratiques cratives lies l'image en mouvement - Diffusion iMdiaCinma : valorisation des films raliss et diffusion dans d'autres cadres - Dveloppement iMdiaCinma : prsentation du projet dans diffrents contextes et vnements extrieurs pour essaimer et en alimenter la dimension d'ouverture - SummerCamp : Une semaine d'universit auto-gre autour de la question des mdias (dans le cadre de iMdiaCinma)

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 15

    Formation - Formation identit numrique : une journe de formation sur les enjeux de vie prive et d'internet - Formation community management : une journe pour apprhender les outils de community management - Formations pocket films, Question de jeunesse, Camras Mobiles : des formations lies aux question d'ducation l'image 2.0 (dans le cadre de iMdiaCinma) 3. Achvement du projet Septembre Dcembre 2016 Ateliers La Ciotat - Forum de jeunes : animation d'un forum runissant des jeunes en service civique, en apprentissage, de missions locales, etc. - Atelier CV vidos au lyce Lumire de La Ciotat avec Urban Prod - Ateliers vido au collge avec Urban Prod Ateliers au CRIJPA - Atelier vidomathon avec la Fabulerie - Outils de l'information jeunesse : ateliers sur le territoire avec le CRIJPA et le BIJ de La Ciotat autour de la ralisation de mallettes de l'information jeunesse - Atelier radio avec Radiolab qui a constitu un groupe de jeunes - Plateaux radio Radiolab : en public, l'universit Dclic Dclic : deux sessions d'acclration de projets de jeunes Valorisation - Marathon d'dition : un marathon d'criture pour construire collectivement des rcits sur les deux ans d'exprimentation - iMdiaCinma : Rencontre avec diffusion de films, ateliers en lien avec l'Open Bidouille Camp Junior - Rencontres Emancipation et Jeunesse : deux journes de partage d'expriences et d'outils autour des notions d'ducation populaire croisant les cultures numriques au service des jeunes. b) les actions ralises Axe 1 : Tiers Lieu 1- outils et mdias citoyens a) Radiolab b) Minimix c) Cartographie

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 16

    2- accompagnement a) Dclic- l'accompagnement des jeunes par les jeunes - b) COREMOB plateforme de mobilit internationale c) Mallettes pdagogiques de l'info jeunesse 3- appui au CRIJPA Axe 2 : iMdiaCinma 1. les Rencontres iMdiaCinma 2. Projet artistique 3. Les ateliers et Summercamp 4. Rseau mtropolitain Axe 3 : Formation & atelier &CO 1. Un Certification de Spcialisation 2. Le panorama des cultures numriques 3. Les ateliers &CO 4. Le sprint de valoorisation 5. Les rencontres professionnelles Keep in touch

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 17

    B. Partenariats Le projet d'exprimentation a t crit avec un socle de partenaires implants sur les territoires et des oprateurs ressources l'chelle mtropolitaine. L'objectif a t de construire, sur les territoires d'actions (Vitrolles, La Ciotat, Marseille, Aubagne, Aix), et l'chelle mtropolitaine, une capacitation collective entre acteurs associatifs, collectivits et institutions dans l'innovation, puis la mise en uvre et la structuration d'activit jeunesse 2.0, en y associant les usagers. Cette capacitation a permis d'articuler trois outils de l'ducation populaire mthode de projet, participation des public/public-acteur et formation. Cette mthode s'est base sur l'implication et la mobilisation des quipes, des responsables associatifs, des lus et des services au sein des diffrentes instances de pilotage du projet et des diffrentes activits. Lors des diffrentes itration du projet, cette mthode a permis d'intgrer de nouveaux partenaires et de constituer des groupes d'acteurs rfrents se structurant en cosystmes de dveloppement, autour du projet iMdiacinema et de l'ducation aux mdias (cf. ant), autour du CRIJPA et plus gnralement de l'accompagnement de l'initiative jeunesse, et autour de dispositifs innovants, type Living Lab et Tiers-Lieu, tourns vers les projets de jeunes Marseille et La Ciotat. Un partenariat a t men avec le Shadok Strabourg pour partager les fruits des deux exprimentations.

    1. Partenaires oprationnels

    Nom de la structure partenaire

    Type de structure partenaire Rle dans lexprimentation

    CRIJPA association Acteur ressource sur l'IJ, terrain d'exprimentation, animation de rseau

    InterMADE association Mthodes d'acclration de projet, reprage de projets

    UrbanProd association Education l'image, ateliers, structure ressource iMediaCinema

    Vatos Locos association Education l'image, ateliers, structure ressource iMediaCinema

    ZINC association

    Exprimentation cartographique, oprateur ressource mdiation numrique

    Seconde Nature association Fonction ressource formation usages numrique RadioLab association Animation d'atelier radio

    Design The Future Now association Exprimentation design de service Ples rgionaux Education

    l'image : Alhambra et association Education l'image, ateliers

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 18

    Institut de l'Image

    Anonymal association Education l'image, ateliers, structure ressource iMediaCinema

    CREPS Aix Service public Fonction ressource formation Education Populaire

    BIJ La Ciotat Ville de la Ciotat Terrain d'exprimentation, mobilisation de jeunes Service Jeunesse Ville de Vitrolles Terrain d'exprimentation

    2. Partenaires financiers

    Financements Part de ces financements dans le budget

    total de lexprimentation (hors valuation) en %

    Fonds dExprimentation pour la Jeunesse 44 %

    Cofinancements extrieurs la structure 40 %

    Autofinancement 16 %

    C. Pilotage de lexprimentation La conduite du projet a t assure par le comit des partenaires ressources et les partenaires associs sur les territoires. Il s'est runit chaque itration du projet : tous les 6 mois. Il a intgr en 2016 les nouveaux partenaires du projet : Ville de la Ciotat, mdias citoyens ... Les objectifs de travail de ce comit ont t : - travailler ensemble de manire cooprative, l'chelle des territoires d'exprimentation (Vitrolles, La Ciotat, Aubagne, Marseille) et l'chelle de la mtropole ; poser les cadres de coopration, les mthodes de travail, les attendus structurels et collectifs ...

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 19

    - construire avec les jeunes partir des besoins et des envies exprims sur le terrain, dans le quotidien des actions. - avancer de manire itrative en construisant le projet tape par tape : dfinir les objets de travail, organiser les groupes, rpartir les tches, et construire ensemble les diffrentes tapes du travail. Un des enjeux du projet a t de mener un travail de structuration de ce type d'action avec les institutions concernes. Le projet a bnfici d'un contexte complexe et intressant pour ce travail avec la construction mtropolitaine Aix-Marseille. Complexe parce que les diffrentes institutions (communes, mtropole, conseil dpartemental) ont dfini et affich leur politique dans le courant de l'anne 2016 en envisageant concevoir les cadres administratifs dans le courant des annes 2017 et 2018. Intressant parce que la Mtropole a identifi la jeunesse et les activits d'accompagnement des jeunes comme l'un des axes structurants de son dveloppement. Deux comits de pilotage se sont runis sur les deux territoires concerns directement par l'exprimentation : Vitrolles en janvier 2016 et la Ciotat en mars 2016, ainsi que s'est opr un travail l'chelle mtropolitaine autour du CRIJPA et de son pilotage institutionnel, en particulier avec la DRDJSCS. L'objectif de ces comits de pilotage a t de suivre les exprimentation et leur enseignement, et de tracer les perspectives au-del de 2016 en associant plus largement les institutions du territoire ce travail et d'changer sur les positionnements des acteurs concerns. D. Difficults rencontres - Mutualiser dans les rseaux : L'enjeu a t de prototyper des outils et des dispositifs dans un rseau d'acteurs pour pouvoir essaimer ces outils, et permettre qu'ils soient utiliss par d'autres. La difficult t de trouver les formulations et documents pour pouvoir tre relays dans les rseaux et faire cole . L'enjeu t de crer des outils avec le CRIJPA, tte de rseau des BIJ et PIJ de la Rgion, avec les structures ressources d'accompagnement de projets de jeunes, et avec les structures autour de la mdiation et d'ducation aux images numriques. Cela a t ralis lors du Sprint de valorisation (novembre 2016) et a donn lieu des documents dits et accessibles en ligne. - Mailler la mtropole : intgrer de nouveaux acteurs, de nouveaux territoires et de nouveaux projets en cours d'exprimentation comme les BIJ de la Ciotat, Aubagne ou Aix-en-Provence, intgrer de nouveaux oprateurs ressources associatifs comme l'Institut de l'Image ou les mdias citoyens (Anonymal, Tabasco Vido, Cometik ). Cette difficult t rsolue en prcisant la mthode de coopration pour la rendre immdiatement appropriable et comprhensible par les nouveaux oprateurs. Cela s'est aver tant pour les nouvelles collectivits que pour les acteurs associatifs. Cette mthode venant rpondre pour dpasser des limits mthodologiques et des blocages oprationnels dans les structures. - Jouer le jeu de l'exprimentation : Des freins sont apparus face l'incertitude de l'exprimentation, accentus par une mconnaissance de la culture mergente de coopration et de transversalit, auprs essentiellement des collectivits territoriales, mais

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 20

    aussi auprs des acteurs associatifs de territoire. La question centrale a t celle des moyens de passer de l'exprimentation la construction d'une politique publique ? Cela a ncessit d'accompagner les collectivits intgrer des cadres d'exprimentation au sein de leurs politiques publiques, en posant des points de vigilance sur le fait que l'exprimentation ne peut pas tre une injonction, elle ne peut qu'tre co-construite, et approprie par l'ensemble des parties-prenantes. Cette difficult gnr, in fine, un travail d'laboration de cadre de coopration entre collectivit et acteurs associatifs, avec des disparits territoriale en fonction de la maturit cooprer des quipes des collectivits et des associations.

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 21

    III. Enseignements gnraux de lexprimentation A. Modlisation du dispositif expriment L'exprimentation a modlis : Des dispositifs accompagnement de projets de

    jeunes

    DECLIC

    festival d'expression jeunesse

    iMdiaCinma

    rseau professionnel

    ducation populaire et cultures libres

    des outils la malette IJ et des outils d'information

    Le jeu dont tu es le hros

    une formation

    Un Certificat de Spcialisation

    Mdiation et usages numrique

    DECLIC Dclic est un outil d'accompagnement des jeunes par les jeunes, de pair pair, bas sur des sprints cratifs et un rseau de partage de comptences. 5 journes d'exprimentation ont t ralises entre janvier et juillet 2016 dans diffrents lieux (MarsMediaLab, CRIJPA, Friche de la Belle de Mai, etc.). La mthode est amliore chaque nouvelle journe dexprimentation, et la priode entre septembre et dcembre 2016 a permis de poursuivre la mise en place rgulire de ces temps d'accompagnements par les diffrents partenaires : CRIJPA, InterMADE, RadioLab. De nombreux professionnels ont t invits participer ces sprints cratifs, et des acteurs hors du rseau &Co se sont dj montrs intresss pour transfrer la mthode Dclic dans leurs propres contextes daccompagnement dinitiatives de jeunes (Cit Lab, dans des quartiers prioritaires, Uniscit pour leur dispositif Rve et Ralise). Le CRIJPA et InterMADe l'ont intgr dans leurs fonctionnement. Le jeu dont tu es le hros /mallettes pdagogiques de l'IJ En parallle du travail des ateliers Dclic, a merg le besoin d'outiller les acteurs de l'information jeunesse (agent d'accueil, animateur, ou volontaire) pour prendre en compte les nouveaux usages et les nouvelles pratiques lis l'environnement numrique actuel. Le BIJ de La Ciotat a t pilote dans la conception d'une nouvelle reprsentation de l'information jeunesse, s'appuyant sur ses volontaires, invits donner leur vision du BIJ pour proposer de nouveaux outils. Un prototype de mallette pdagogique et de jeux de rle pour tracer son parcours ont ainsi t conu et ralis pour tre tests auprs des jeunes dans plusieurs BIJ et PIJ du rseau IJ :

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 22

    - Une malette pdagogique destination des conseillers amens se dplacer pour prsenter le BIJ l'extrieur et pour aller la rencontre des jeunes (photo-langage, ice breaking, etc.) - Un jeu de rle pour accompagner de manire ludique et collective, les jeunes dans leur parcours de vie. Toujours partir de l'exprience de ces trois volontaire et des situations vcues des conseillers, le jeu consiste en un jeu de carte situations qui invitent les participants raconter leurs exprience personnelles, pour valoriser des comptences informelles (par exemple du babysitting dans la famille) et de formuler des envies des gots et des ides pour ouvrir les diffrents chemins possibles. Chaque joueur a son propre carnet de jeu, dans lequel il peut tracer son propre parcours et garder les pistes et les contacts qu'on lui donne. Le jeu de rle sera dit par le CRIJPA pour tre diffus au sein du rseau. Imediacinma Les associations d'ducation l'image et de mdiation numrique associ au projet iMdiaCinma - Urban Prod (Marseille), Vatos Locos Vidos (Vitrolles), Anonymal (Aix), Tabasco vido (Marseille), Cometik (Aubagne) - partir de la pratique vido, webtv, mdia citoyens, se sont regroupes pour laborer un cadre pdagogique sur les images 2.0. Elles ont propos l'Education Nationale et aux Collectivits Territoriales des modules d'animations sur comment produire ces images ? Quelles "valeurs", "qualit" ont-elles ? Comment les regarder, les lire, les diffuser ? Ce cadre de rfrence prend la forme d'un projet pdagogique, de modules type d'animation et d'un catalogue de ressources. Il a t finalis en septembre 2016 pour tre expriment dans des tablissement test en 2017-2018. Par ailleurs, Urban Prod a souhait poursuivre la coordination du Festival iMdiaCinma, et l'animation de la communaut mtropolitaine. Deux premiers vnements sont programms en mai Aubagne et Marseille. Le Certificat de Spcialisation Le CREPS PACA a port la ralisation et le dpt pour agrment d'un Certificat de Spcialisation mdiation et usages numriques mettre en uvre pour la rentre de septembre 2017. Le programme de formation a t construit en lien avec les comptences et les pratiques dveloppes par les partenaires du projet Rseau ducation populaire et cultures libres La rencontre mancipation et jeunesse Keep in touch a permis de rassembler prs de 50 professionnels pour deux jours de discussion et d'laboration autour des diffrents sujets mis en travail pendant les deux annes du projet. Un lien t fait, via la DRDJSCS, avec la rflexion sur la mise en place d'une Equipe Technique Rgionale d'Education Populaire, par l'association Chouf Chouf.

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 23

    Des suites ce travail vont tre mise en uvre en 2017 dans le cadre d'une formation destination des responsables et animateurs d'accueils de jeunes dans les Bouches du Rhne et la participation l'animation d'une ETR Education Populaire . Documentation des mthodes et outils transfrables : Le Padlet &Co Le sprint de documentation et de valorisation des expriences de chaque structure a permis de raliser 6 cahiers composs par des rcits pour tmoigner de diffrents points de vue d'une mme exprience, et de la documentation dtaille sous forme de wiki crer des communs transfrables. Cette documentation est accessible en ligne. www.loffice.coop/andco/documentation https://padlet.com/loffice/documentation_and_co B. Enseignements et conditions de transfrabilit du dispositif

    1. Public vis Les jeunes pour le dispositif DECLIC et le je dont tu es les hros . Condition de transfrabilit : disponibilit du jeu dans les structures d'accueil. Les professionnels responsables de lieux, animateur, charg de mission, responsable de services - pour les autres outils. Condition de transfrabilit : programme de sensibilisation et de formation

    2. Actions menes dans le cadre du dispositif Le projet a transform rapidement des premires exprimentations en dispositif prenne. Les oprateurs ressources et les acteurs de terrain ont trouv dans &CO, des moyens (mthodes, actions, exemples, partenaires ) pour largir, approfondir, ajuster leurs projets, propositions, offres auprs des jeunes de leur territoire. La question des jeunes a t un tel creux pour l'ensemble des acteurs que les solutions n'ont plus plus t sectorielles, territoriales ou individuelles, mais dpendant de dynamiques collectives concertes et partages. Le projet &CO a ainsi t un facilitateur de transition en tant un espace collectif d'exprimentation.

    3. Partenariats, coordination dacteurs et gouvernance

    La gouvernance a permis de dessiner deux espaces de coopration, entre les acteurs de l'exprimentation d'une part, et entre les acteurs et collectivits territoriale d'autre part. L'intrt de l'exprimentation est d'ouvrir des temps o il n'y a pas d'obligation de rsultats,

    http://www.loffice.coop/andco/documentationhttps://padlet.com/loffice/documentation_and_co

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 24

    mais une ncessit de moyens. Cela a permis aux acteurs et aux collectivits de pouvoir faire un pas de ct pour modifier leur cadre classique de relations ( travers la demande et l'octroi de subvention, ou dans le cadre de collaboration ou coproduction part gales ). La dynamique de coopration engage travailler sur des objets tiers qui ne relvent d'aucun acteurs au dpart. Ainsi a gouvernance cooprative et le travail en comit de pilotage permis de se cultiver d'autres formes de travail collectif dans le cadre des rseaux professionnels et des mode d'intervention sur les territoires, qui perdure l'issue du projet.

    4. Impacts sur la structure La structure dvelopp et approfondi deux champs de travail : - sur des modes de coopration territoriaux - sur l'importance de l'accompagnement de projets de jeunes. Verbatim de Christian Salque, directeur du CRIJPA Un des principaux objectifs de ma prise de fonction de directeur du CRIJ Provence-Alpes en mars 2014 tait clairement orient vers la transition numrique de lInformation Jeunesse, et donc tout dabord celle du CRIJ. Le CRIJ tait dj identifi comme EPN, labellis ERIC par la Rgion PACA. Nous avions le service minimum du numrique, par devoir. Il nous fallait entrer dans lre numrique , par conviction. Conviction quune mission dinformation des jeunes ne pouvait pas, en 2014, se faire autrement quen entrant dans le grand bain. Comment pouvions-nous rpondre justement notre mission auprs des jeunes, des digitals natives , en nous contentant du minimum : quelques ordinateurs en libre service et un atelier dorientation en ligne ? Oui mais faire entrer linformation jeunesse dans lre numrique , a veut dire quoi, a consiste en quoi ? Pas facile de rpondre cette question, quand le foss gnrationnel rend certains dentre nous bien loigns des pratiques numriques actuelles. Quand lappel projet du FEJ ducation populaire et numrique est sorti, il tait clair pour moi que cette opportunit ne se prsenterait pas de si tt. Pour autant, il mest apparu galement trs rapidement que les ressources et les comptences internes au CRIJ ne me permettraient pas dy rpondre directement. Il me fallait trouver des partenaires capables de porter ce projet dampleur, en y associant les objectifs du CRIJ. Plusieurs pistes virent le jour, et la plus pertinente sembla vite celle propose par loffice, qui avait :

    - une souplesse qui permettait dintgrer les enjeux du CRIJ un projet dj existant

    - une exprimentation qui permettrait de construire en le faisant lIJ numrique de demain

    La force de la russite du projet au CRIJ fut darriver fdrer plusieurs projets, plusieurs dispositifs :

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 25

    - le projet de Maison de lEtudiant de la Ville de Marseille (accueil des tudiants et des associations tudiantes) qui nous a permis une rnovation des locaux et de crer de nouveaux espaces au sein du CRIJ : des espaces de co-working et de convivialit, des espaces culturels (lieu dexposition et salle de projection vido), avec une rflexion importante pour repenser laccueil et la relation lusager ;

    - le dispositif ERIC Lab de la Rgion PACA qui nous a permis dquiper notre

    nouveau Tiers-lieu numrique dune wifi grand public, dun studio de montage vido, de matriel son, photo et vido ;

    - le dispositif Service Civique, qui permet au CRIJ dintgrer des jeunes de faon permanente dans son projet, dans une dynamique dinformation de pairs pairs et de dynamique numrique de digitals natives (animation des rseaux sociaux, web reporters)

    Il manquait cependant ces diffrents dispositifs un liant , sans lequel tout cela aurait pu rester une coquille vide : comment faire vivre ce tiers-lieux sans culture numrique interne ? Comment accompagner les volontaires et les salaris sur des missions numriques sans un minimum de formation ? Comment inventer les outils numriques quand on ne connat pas les possibles ? Le FEJ numrique port par loffice a clairement t ce liant , qui a permis une mise en mouvement global, une cohrence au projet, une immersion dans la dimension numrique, pour que les diffrents dispositifs mis en uvre ne restent ni coquille vide, ni superposition sans lien La dynamique itrative a permis une appropriation progressive de la lenvironnement numrique en cration. La prsence de lquipe de loffice, notamment pendant la premire phase denqute, travers diffrents outils (enqute numrique, murs de parole), a permis une sensibilisation aux premiers outils auprs de toute lquipe. Lexprimentation doutils concrets (vidomaton, rseaux sociaux, minimix, LabZ) , a permis de mesurer in situ le plus que pouvait apporter le numrique dans le quotidien de lassociation. La formation apporte au personnel sur la culture numrique gnrale ou sur des outils concrets comme la ralisation de pockets-films a permis une appropriation de loutil vido et une acquisition de rflexe numrique (cration systmatique dun vnement facebook par exemple). Ces deux ans sont passs trs vite. Il nous faut aujourdhui poursuivre la dynamique de faon autonome, notamment en dveloppant de nouveaux outils dinformation jeunesse en ligne, concrtisant les travaux entrepris comme lapplication mobile, et dvelopper des vidos pdagogiques complmentaires de nos productions documentaires. Beaucoup reste faire, mais le chemin est aujourdhui clairement trac, et lquipe du CRIJ aujourdhui - si tous ne sont pas des fondus du numrique - comprend les enjeux de dvelopper cette culture numrique et limportance dtre la pointe pour notre projet associatif dinformation des jeunes dans une socit en cours (bien avanc) de mutation.

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 26

    Ce fut aussi une belle aventure humaine, en interne, avec loffice, mais peut-tre galement et surtout avec lensemble des acteurs plus ou moins lointain du projet, acteurs de lducation populaire, de la mdiation numrique. Cette aventure humaine a permis de crer des liens, des ponts, de faciliter les relations, les contacts, les soutiens, les partenariats, actuels et venir. Nul doute que cette exprience va nous permettre de dvelopper de nouveaux projets inter-associatifs. En interne, elle nous a aussi permis lembauche dun mdiateur numrique en emploi davenir, et dessaimer cette dynamique dans le rseau Information Jeunesse rgional, notamment lors des Rencontres Rgionales de lInformation Jeunesse en PACA qui se sont droules le 14 juin 2016 Aix-en-Provence. Alors, du fond du cur, merci loffice et son quipe, pour nous avoir mis sur ce chemin, avec le sourire et lenvie daller plus loin ! Le 23 dcembre 2016 Christian Salque Directeur du CRIJ Provence-Alpes

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 27

    Conclusion Elements de rflexions produits pour le livret du projet FIP port par le Shadok, restituant l'exprience men Strasbourg en 2015/2016. Issus d'une rflexion partenariale sur les jeunes, le numrique et la mdiation. Quelle place prendre entre jeunes et outils numriques ? Ou pourquoi est il important de s'occuper des pratiques numriques des jeunes ? Commenons par deux ides reues : les jeunes, parce qu'ils sont des digitals natifs, sont comptents avec les outils Internet ; la fracture numrique est rsorbe par la large et presque totale diffusion des outils numriques, en particulier les ordinateurs et les smartphones. Il n'y aurait donc rien faire, plus d'enjeu d'accueillir - ou de faire venir - les jeunes dans les lieux d'animation, d'information, de cultures, de pratiques ? Quand on s'intresse, sur le terrain1, leurs pratiques numriques blog, chane tuto, snapchat - ou de leurs commentaires sur des plateformes comme les tournois de jeux vidos qu'ils organisent, les vidos postes sur youtube pour faire comme Enjoy Phoenix les jeunes nous ont renvoy cette question : ah bon ca vous intresse ? . Nous ne comprenons dcidment pas grand-chose leurs pratiques ! Et ils ont tendance considrer leurs pratiques avec d'autres registres de lgitimit que les notre. En mme temps cette interrogation peut tre un levier pour penser une autre forme d'action auprs des jeunes. En effet, il n'y a pas de rejet de facto des acteurs, structures ou quipements mais plutt une mconnaissance de l'intrt des adultes , des institutions, pour leurs pratiques numriques quotidiennes. Ce n'est pas que ces pratiques soient illgitimes, mais cela confirme plutt leurs indisciplines ou leurs in-organisations, la tension entre la facilit de manipulation et une forme d'incomptence culturelle. Quand on creuse le sujet avec d'autres enqutes2, pour les 15-25 ans ce sont les copains d'abord , passer du temps avec ses amis, couter de la musique, parler-discuter. Prs de 13h de connexion sur Internet chez les 13-19 ans pour des pratiques : rseaux sociaux, divertissement, partage de photos et mdia (80%), et plus de 400 SMS semaine. 40 % crivent des commentaires. 50 % surfent dans leurs lits. 60 % des foyers sont quips de tablettes. Plus de 10 crans dans les maisons. 50 % des connexions internet se font sur tlphone mobile. Top 10 : facebook, youtube, wikipdia, leboncoin, amazon, linternaute, blogger, dailymotion, overblog ... Face aux deux ides reues, deux pistes de rflexions :

    1

    Enqute de terrain dans le cadre du projet &CO. Prs de 300 jeunes ont t rencontrs au CRIJPA de Marseille, la gare routire de Vitrolles, dans des Internat et des cours de lyces, dans des fablab, des cyber Ce sont des collgiens, des lycens, des tudiants, des bnvoles, des militants, des services civiques Pas d'enjeu de sondage scientifique, mais l'ide de tenter, partir des lieux de dveloppement du projet, d' aller la rencontre pour saisir des paroles et enrichir, sur le terrain, un travail d'analyse d'usages. De fvrier juin 2015, sur la Mtrople aix-Marseille. 2

    Sources : 24h chrono dans la vie d'un jeune (DREES, avril 2015), Usages du numrique (l'observatoire de la jeunesse, janvier 2013), Sondage mdiamtire Mensuel sur l'audience de l'internet (juin 2015), Junior Connect 2015, la conqute de l'engagement (Ipsos Connect, avril 2015), Les pratiques numriques des jeunes en insertion socioprofessionnelle. tude de cas : Les usagers des missions locales face aux technologies de linformation et de la communication, (Connexion Solidaires, mai 2015)

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 28

    - Les pratiques restent manipulatoires et techniques, essentiellement autour d'applis qui se renouvellent en permanence. Discerner les diffrents registres de pratiques (communication, recommandation, publication, partage ) parat tre un lment important pour en constituer une culture. Ce n'est pas parce que l'on a une camra sur un smartphone que l'on sait faire un film. - les fractures numriques restent vivaces entre les diffrents milieux sociaux, avec des diffrences radicales en terme de comptences informatiques et culturelles avec ces outils. Ce n'est pas parce que l'on a un smartphone que l'on sait l'utiliser, dans toutes ses dimensions . Les lieux d'apprentissage ou de partage restent alors importants. Ce qui est confirm dans la rencontre avec les jeunes : On a besoin d'tre accompagn mais on ne trouve pas les bons interlocuteurs est aussi souvent entendu. Besoin de conseils, d'coute, de parrainage, de mentors Pas de tendances convergente, mais une diversit de demandes depuis un lieu pour travailler, jusqu'aux financements pour investir dans une nouvelle activit en ligne, en passant par un bon dbit internet ou des connexions avec des fournisseurs. Cela nous conduirait modifier la culture de la rencontre avec les jeunes : ne plus envisager un apprentissage descendant, mais se laisser pirater par leurs pratiques indisciplines, nous conduire en enrichir voire transformer les notre. Mais aussi pour explorer, ensemble, d'autres modes d'accompagnement des pratiques et permettre de leur, et nous donner ensemble les capacits de dvelopper et de s'approprier ces pratiques en les croisant avec des pratiques de rfrences sociales, culturelles Transformer les manires de se rencontrer c'est aussi transformer incidemment les lieux de rencontres : On cherche des lieux pour faire, et aussi ne rien faire . Des espaces qui nous accueillent, simplement : Canap pour discuter se rencontrer ; Wifi pour se connecter Internet avec son tlphone portable ; Cuisine ou cafet pour manger ensemble, avoir un espace de convivialit ; besoin de lieux collectifs d'activits Les institutions ne sont pas rejetes mais simplement elles n'offrent pas les bases d'une convivialit ncessaire. L'importance de la coopration au sein des rseaux d'acteurs Deux perspectives de travail : Apprentissage et convivialit. Un enjeu d'apprentissage : manque de comptences culturelles, voire fracture culturelle, peu voire pas de formation dans les lieux classiques d'ducation, dveloppement des apprentissage de pair pair nous engagent penser et poser autrement les logiques d'accompagnement des pratiques numriques. De plus, les perspectives des coles numriques et les nouveaux emplois de l'conomique numrique donnent une autre ampleur la fonction sociale de ces pratiques. Elles ne sont plus simplement du ressort de dynamiques d'animation ou dans le champs des pratiques amateurs, voire circonscrite des pratiques quotidiennes. Elles peuvent devenir des moteurs de crativits, voire d'initiatives. Un enjeu d'accompagnement d'initiative : enjeu corollaire, celui de la lgitimation concerte et partage de ces pratiques, dans les lieux rfrants. Les pratiques numriques sont

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 29

    mobilises dans le dveloppement de projets culturels, de voyages, de loisirs, de travail, d'activits conomiques, et traversent les diffrentes frontires classique entre amateur et professionnel, personnel et professionnel, priv et public. Porosits des frontires qui impliquent une transformation petit petit des lieux et des structures, par une volution des offres, des services, des mtiers, des missions Incidemment, les jeunes, usagers, pourraient devenir acteur eux-mme au sein de ces lieux et structures, pour en accompagner ces transformations. Leurs pratiques numriques impliquent en effet l'volution des processus de lgitimation classiques portes par des intitutions (cole, tlvision, animation sociale, diteurs ). Ils pourraient tre la fois bnficiaires et facilitateurs de nouveaux types de service, et d'initiatives. Ces deux perspectives impliquent une autre forme d'organisation entre structures : cela ncessite de cooprer pour tendre et mettre en cohrence les offres auprs des jeunes. Elargir les services et les offres destination des jeunes. Cela implique de mutualiser les diffrentes propositions des acteurs sur un territoire. Et ainsi de permettre aux jeunes de se construire des parcours selon leurs besoins, et des cadres de rfrences ports par les structures. Enjeu d'assemblage de rseaux d'acteurs, partir de la mdiation numrique vers le secteur des mdias citoyens , les rseaux de l'ducation Populaire et de l'conomie Sociale et Solidaire. Pouvoir prendre en compte le fait que les jeunes, comme la plupart des gens, des usagers, habitants ... ne distinguent pas forcment, aujourd'hui, la diffrence entre les diffrents secteurs d'activits. Le raisonnement en silo est un vritable problme du ct des acteurs professionnels, malgr des collaborations ... Cela segmente les offres, cloisonne et ampute les services aux jeunes, ne cre pas d'innovation, n'est pas agile et ne s'adapte pas aux demandes qui voluent Et sur ce point, acteurs entre eux, puis les acteurs avec les collectivits ont un vritable travail de coopration engager. Face aux transformations induites par les pratiques numriques des jeunes, tout le monde est joyeusement incomptent ! La coopration permet d'engager un travail de capacitation plus global, l'chelle de l'ecosystme territorial, pour dpasser la fois les barrires sectorielles et les phnomnes de pseudo-concurence entre les acteurs. Cette capacitation engage deux retournements : celui des publics et celui des mtiers. Il serait aberrant de continuer raisonner en essayant de capter son public , en pendant que chacun des structures d'un territoire ses publics ! Au service de qui travaillons nous ? De qui sont les jeunes ? Travailler sur un territoire destination des jeunes c'est envisager alors avec qui travailler pour vritablement, ensemble, ouvrir aux jeunes le plus largement possible, l'accs aux outils, dispositifs, financements, accompagnement Ce ne sont pas les jeunes qui font la richesse ou la valeur de nos structures, mais nos structures qui ont de la valeur pour les jeunes. Et cela s'tend l'ensemble de nos approche publics pour travailler sur l'intrt gnral 2.0 ! Deuxime retournement celui des mtiers : Si nous pouvons avoir le sentiment que nous exerons des mtiers couteaux-suisse ou d'tre des moutons 5 pattes , c'est que peut tre nos mtiers sont en train de changer. D'une comptences experte lies aux missions de nos structures, construite dans une logique d'offre,nous devons peut tre passer une logique de rponse des besoins mergents pour deux raisons ; La premire est que nos mtiers qui se sont invents et fortement professionnaliss ces dernires dcennies ne sont peut tre

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 30

    plus en adquation avec les conditions d'exercices actuelles. Conditions qui se sont elles aussi fortement transforms ces dernires annes avec l'apparition de l'informatique, du numrique et de l'Internet. Nous sommes face , deuximement, une transformation profonde des pratiques culturelles, sociales des jeunes : peut tre nous faut-il alors tre l'coute de ces nouvelles pratiques non pas pour les prendre en tant que telle, mais trouver comment les socialiser, leur donner une valeur sociale . Et cela ne peut se faire qu'avec les jeunes. Cooprer nous semble tre alors une relle condition de travail, toutes les strates et tapes de nos projets. Perspective sur la place de la mdiation numrique La mdiation numrique peut venir accompagner ce travail transversal et vertical. Si on accepte le fait que les technologies numriques en rseaux transforment les outils de production des savoirs et des connaissances, alors la mdiation numrique est dterminantes pour comprendre comment, pourquoi, et vers quoi nous pouvons aller avec ces outils ? La mdiation numrique est la couche d'alphabtisation ncessaire pour nous ouvrir et permettre les choix possibles dans l'usage des outils. Elle peut tre apprhende comme une couche mthodologique qui permet de travailler les transformations au sein des diffrents secteurs d'activits : jeunesse, animation, culture, ESS, dveloppement durable, dveloppement conomique Une manire d'accompagner la transformation des codes. Nous voluons ainsi dans un environnement qui s'adapte en permanence entre technologies/outils, usages/pratiques, contextes d'usages/territoires et usagers. Ce n'est pas une mais plusieurs mdiations que nous sommes confronts. En effet, ces mdiations sont beaucoup plus horizontales que verticales 3. Ces mdiations horizontales prendront vraisemblablement autant de temps que les mdiations verticales classiques se mettre en place, mais avec un changement culturel important : la mdiation n'est pas seulement celle d'tre usager de ces outils, mais aussi potentiellement un artisan de leur dveloppement. Nous pouvons participer individuellement et collectivement l'laboration des savoirs-faire ncessaires leur traduction sociale, leur appropriation, voire la transformation des outils eux-mmes. La mdiation numrique n'est alors plus elle-mme une mdiation professionnelle, mais une mdiation en coopration , de pair pair . En ce sens, la mdiation numrique est plus un outil mthodologique qu'une discipline en soi. Nous atteignons alors la limite des mdiations actuelles. D'abord classiques issues des modles verticaux elles ont particip diffuser les innovations, puis elles se sont horizontalises pour traduire en particulier les relations entre de pairs paris entre crateurs/auteurs et les usagers. 3 . Un appareil-photo, par exemple, est implant sur un tlphone portable pour facilit la visio sur les rseaux 3G. Cette fonction photo puis vido est disponible pour tout le monde en mme temps, que l'on soit usager, professeur, ducateur, philosophe, animateur, lu ... Alors qu'auparavant les outils techniques mettaient un temps certain pour sortir des cercles d'experts (chercheurs, artistes, inventeurs ) puis se diffuser par couche successive en fonction du prix dcroissant des technologies qui se simplifiaient comme cela a t le cas des camras ou des appareils photos par exemple qui ont mis prs d'un demi-sicle pour tre rellement accessibles tous.

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 31

    Aujourd'hui elles doivent se transformer pour inclure les usagers au cur des transformations culturelles. Transformations qui prennent la forme de transitions dans de multiples secteur. Transitions qui nous permettent de considrer que nous sommes toutes et tous incomptents individuellement et collectivement intelligent 4, pour nous donner la capacit collective de construire une nouvelle forme dalphabtisation numrique qui considre les outils comme un commun social, et les usages comme les moyens de se les approprie, de les adapter nos besoins/envies, et d'en penser une gouvernance a diffrentes chelles. Une wiki-alphabetisation ? Une co-mdiation ? Une p2p mdiation ? La mdiation numrique peut accompagner cette transformation. A son chelle. De pair pair .

    4 . Nobody is as smart than everybody , Kevin Kelly

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 32

    Annexes :

    Tableau 1 sur les publics ( insrer la fin du rapport)

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 33

    Tableau 2 sur les actions ( insrer la fin du rapport)

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 34

    Tableau 3 sur les outils ( insrer la fin du rapport)

    Tableau 4 sur lexcution financire ( ne pas insrer au rapport)

  • Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Note de restitution finale du porteur de projet 35

    Fonds dExprimentation pour la Jeunesse

    Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

    Direction de la Jeunesse, de l'Education Populaire et de la Vie Associative Institut National de la Jeunesse et de lducation Populaire

    Mission d'animation du Fonds d'Exprimentation pour la Jeunesse

    95, avenue de France 75650 Paris cedex 13 Tlphone : 01 40 45 93 22

    www.experimentation.jeunes.gouv.fr

    http://www.experimentation.jeunes.gouv.fr/

Recommended

View more >