1/ Accompagner les lves dans leurs apprentissages ? Rfrence : Lettre tous les personnels

  • Published on
    13-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • Inspection delducation Nationale

    de Morangis

    IENAnne Duceux

    Tlphone01 60 49 16 60

    Mlce.ien0911091s@ac-

    versailles.fr

    16 rue de Wissous91420 Morangis

    Ce document doit tre prsent en Conseil des Matres, lu et marg par lensemble des enseignants delcole, y compris ZIL, brigades et stagiaires.

    Morangis, le 9 septembre 2014

    Linspectrice de lducation nationale

    Mesdames et Messieurs les Directeurs des colesmaternelles, lmentaires et primairesMesdames et Messieurs les Enseignants

    Note de service n 1

    Les axes prioritaires de lanne scolaire 2014/2015Rfrence : Lettre tous les personnels de lEducation Nationale BO circulaire n 2014-068 du 20-5-2014

    Les priorits de la rentre 2014 s'inscrivent dans l'objectif affirm par le Prsident de la Rpublique d'une refondation rpublicaine de l'cole et d'une refondation de la Rpublique par l'cole.Dans le cadre de la refondation de l'cole de la Rpublique, des rformes ambitieuses ont t engages pour accompagner les lves, notamment ceux rencontrant les plus grandes difficults : la priorit au primaire pour assurer les apprentissages fondamentaux, la refondation de l'ducation prioritaire, la formation initiale des personnels, de nouveaux rythmes scolaires dans le premier degr, la valorisation de l'enseignement professionnel, l'entre dans l're du numrique. Les conclusions de l'enqute Pisa parue en dcembre 2013 sont venues conforter ces orientations et justifient la concentration des moyens nouveaux sur les territoires o les lves en ont le plus besoin.

    L'anne scolaire 2013-2014 a permis des premires volutions structurelles. Le renouvellement des pratiques pdagogiques au sein de la classe a t engag dans le premier degr pour mieux rpondre aux besoins spcifiques de chaque lve et l'aider progresser dans ses apprentissages et la construction de son parcours. Les volutions se poursuivront la rentre 2014-2015, de manire cohrente et progressive, autour de quatre grands axes :

    1/ Accompagner les lves dans leurs apprentissages et la construction de leur parcours pour une meilleure insertion sociale et professionnelle ; 2/ combattre les ingalits tout au long de la scolari-t ; 3/ former, soutenir et accompagner les quipes pdagogiques et ducatives ; 4/ promouvoir une cole la fois exigeante et bienveillante.Cette premire note de service prsente les principes directeurs de cette anne scolaire. Je vous invite tou-tefois lire la lettre du ministre tous les personnels de lEducation Nationale dans son texte intgral du 20/05/2014.

  • 1/ Accompagner les lves dans leurs apprentissages et la construction de leur parcours pour une meilleure insertion sociale et professionnelleLa refondation de l'cole de la Rpublique place la qualit des apprentissages au cur de l'action engage.Les contenus d'enseignement doivent voluer. Ils permettront de garantir l'acquisition des connaissances et des comptences selon une progression plus cohrente et plus adapte aux apprentissages. Les ensei-gnants seront consults sur le projet de socle commun de connaissances, de comptences et de culture, les programmes d'enseignement moral et civique et le nouveau programme de maternelle en septembre-oc-tobre 2014.Le dispositif plus de matres que de classes continuera d'tre dvelopp, au service d'objectifs pdago-giques et didactiques dtermins par l'ensemble d'une quipe pdagogique organise autour d'un projet collectif de grande qualit.La rforme des rythmes scolaires sera gnralise la rentre 2014. Cette nouvelle organisation du temps scolaire, prvue par le dcret n 2013-77 du 24 janvier 2013, permet le renouvellement des pratiques pda-gogiques. Elle a pour ambition de favoriser la russite des lves par une meilleure rpartition des temps d'enseignement au cours de la semaine.L'action des directeurs d'cole sera soutenue. La rduction de leurs tches d'enseignement devra leur per-mettre de se concentrer sur leur mission d'animation pdagogique, ducative et administrative et sur les re-lations avec les parents d'lves. Pour les accompagner dans leurs tches administratives, de nombreux contrats aids ont t recruts. Par ailleurs, une dcharge dite de rentre scolaire a t instaure. partir de septembre 2014, les dcharges des directeurs des petites coles (1 3 classes) seront portes de 2 4 jours. Enfin, la dcharge du service des activits pdagogiques complmentaires sera renforce pour les coles de 3 13 classes.Faire voluer les pratiques d'valuation des lves :

    Pour amliorer l'efficacit des apprentissages et la confiance en eux des lves, il importe de faire voluer les pratiques en matire d'valuation. Il s'agit d'viter que l'valuation ne soit vcue par l'lve et sa famille comme un moyen de classement, de sanction, ou bien rduite la seule notation. Elle doit faire l'objet d'unerflexion accrue des quipes pdagogiques. L'valuation formative doit tre conue comme un moyen de faire progresser les lves, au service des apprentissages.Un premier temps d'volution des pratiques d'valuation sera engag ds la rentre 2014. Des fiches re-pres seront mises en ligne la fin du printemps pour accompagner les enseignants dans cette volution majeure pour le systme ducatif.Amliorer la progressivit des apprentissages et la fluidit des parcours tout au long de la scolarit :

    Le conseil cole-collge renforce la continuit entre le premier et le second degr en proposant des actions de coopration, des enseignements et des projets pdagogiques communs visant l'acquisition par tous leslves du socle commun de connaissances, de comptences et de culture. Il permet une rflexion fonde sur une ralit ducative locale.Plus largement, pour favoriser la fluidit des parcours, ce sont toutes les transitions qui doivent tre mieux accompagnes : celle entre la grande section de maternelle et le cours prparatoire ; celle entre chaque cycle, l'cole comme au collge ; celle entre le collge et les trois voies du lyce ; celle enfin entre le lyceet l'enseignement suprieur, en tant attentif aux acquis des lves, aux mthodes de travail, la continuitde l'orientation et au reprage des signes prcurseurs du dcrochage.

    2/ Combattre les ingalits tout au long de la scolaritLes conclusions de l'enqute Pisa parue en dcembre 2013 ont rappel qu'en France, les carts de perfor-mance entre les lves se sont creuss et que la corrlation entre le milieu socio-conomique et la perfor-mance scolaire est particulirement marque. Il appartient donc tous les acteurs du systme ducatif de faire en sorte que les caractristiques sociales psent moins lourdement sur les rsultats scolaires.Refonder l'ducation prioritaire :C'est prcisment pour rduire les carts de russite entre les lves que la refondation de l'ducation prio-ritaire a t conue, autour de trois objectifs : mieux accompagner les lves dans leurs apprentissages ; constituer des quipes ducatives formes, stables et soutenues; instaurer un cadre propice aux apprentis-sages. La refondation de l'ducation prioritaire fera des rseaux d'ducation prioritaire (REP) et des rseauxd'ducation prioritaire renforcs (REP+) des lieux privilgis d'innovation pdagogique ouvrant la voie la russite de tous.L'anne scolaire 2014-2015 est une anne de transition qui doit permettre, d'une part, de renforcer l'action conduite, et, d'autre part, de prfigurer, dans une centaine de rseaux, la nouvelle politique qui distinguera les rseaux d'ducation prioritaire (REP) et les rseaux d'ducation prioritaire renforcs (REP+). Les coles et les collges qui rencontrent les plus importantes difficults sociales (REP+) bnficieront de moyens ren-forcs. Ainsi seront assures la progressivit et l'quit dans l'allocation des moyens. L'extension des REP+ la rentre 2015 s'appuiera sur l'exprience acquise grce aux prfigurateurs.

    http://eduscol.education.fr/cid72849/-plus-de-maitres-que-de-classes.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid57365/le-conseil-ecole-college.htmlhttp://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=66954

  • L'accueil des lves de moins de trois ans et le dispositif plus de matres que de classes seront dve-lopps en priorit dans les REP+ puis dans les REP. On veillera galement la qualit de la pdagogie mise en uvre dans ces classes, et tout particulirement celle du langage, gage de l'efficacit d'une prise en charge prcoce des trs jeunes enfants par l'cole. Le dploiement du dispositif plus de matres que de classes doit favoriser une amlioration significative des rsultats scolaires.

    Enfin, les enseignants exerant dans les REP+ verront leur temps de travail pour les missions lies l'en-seignement reconnu : le temps qu'ils consacrent au travail en quipe, ncessaire l'organisation de la prise en charge des besoins des lves, aux actions correspondantes ainsi qu'aux relations avec les parents d'lves, est reconnu par la mise en uvre d'une pondration dans le second degr et par dix-huit demi-journes libres dans le premier degr.

    Mieux aider et accompagner les lves qui en ont le plus besoin

    La diffrenciation pdagogique permet de faire progresser tous les lves au sein de la classe, notamment en mettant en place des pratiques pdagogiques diversifies. Si ncessaire, des aides spcifiques peuvent aussi tre apportes, en veillant au respect du principe d'inclusion. Les missions des enseignants spciali-ss et des psychologues scolaires qui mettent en uvre ces aides doivent tre mieux identifies et mieux reconnues. Leur travail en quipe sera confort et leur professionnalisation renforce.

    La promotion d'une cole inclusive pour mieux scolariser les lves en situation de handicap est poursuivie.La prise en compte de leurs besoins est facilite grce la redfinition du projet personnalis de scolarisa-tion et du projet d'accueil individualis. Ces dispositifs sont complts par le plan d'accompagnement per-sonnalis, destination des lves relevant de troubles des apprentissages. Un important effort de profes-sionnalisation des personnels qui accompagnent ces lves a t engag. 2 400 auxiliaires de vie scolaire bnficieront d'un contrat dure indtermine la rentre. Les dispositifs de scolarisation sont gradus pour permettre une meilleure fluidit du parcours des lves.

    3/ Former, soutenir et accompagner les quipes pdagogiques et ducativesAu cur de la refondation de l'cole de la Rpublique et de l'volution des pratiques pdagogiques, la r-forme de la formation des personnels d'enseignement et d'ducation s'est traduite par l'ouverture d'une cole suprieure du professorat et de l'ducation (ESPE) dans chaque acadmie la rentre 2013 et la cration des masters Mtiers de l'enseignement, de l'ducation et de la formation (MEEF).La rentre 2014 verra la premire gnration de concours rnovs, la mise en place du M2 en alternance etune croissance sans prcdent du nombre de stagiaires accueillis et accompagns dans les coles et les tablissements. Une attention particulire sera notamment porte la qualit de l'accompagnement person-nalis du stagiaire, la fois par un tuteur universitaire et un tuteur de terrain, et la transmission d'une culture professionnelle commune tous les tudiants des ESPE.Dvelopper le service public du numrique ducatif, vecteur de renouvellement des pratiques pdago-giques :

    Faire entrer l'cole dans l're du numrique, c'est transmettre des savoirs, des comptences et des savoir-tre des jeunes qui voluent depuis leur naissance dans une socit irrigue par les technologies de l'in-formation et de la communication. L'usage des outils et ressources numriques peut renforcer, enrichir et amliorer les apprentissages, en rendant les lves plus actifs et plus engags dans l'acquisition des sa-voirs.

    Cette dernire inscrit la formation des enseignants au et par le numrique comme un volet essentiel de la professionnalisation des futurs enseignants. Cette formation constitue en effet un moyen essentiel pour fa-voriser le dploiement des usages dans les classes. L'effort particulier mis sur la formation continue au nu-mrique devra s'appuyer sur les collaborations avec les ESPE et sur les formations mises en uvre l'aidedu numrique.

    Les acadmies poursuivront le travail engag pour gnraliser les espaces numriques de travail (ENT) qui permettent un accs direct, unique et scuris aux ressources pdagogiques.

    Gnraliser les usages du numrique dans les pratiques d'enseignement, c'est aussi dvelopper les tablis-sements numriques. En partenariat avec les collectivits, les services acadmiques devront donc assurer dans les coles et les tablissements les conditions permettant aux enseignants de se concentrer sur les usages pdagogiques du numrique.

  • 4/ Promouvoir une cole la fois exigeante et bienveillanteLieu d'enseignement et d'apprentissage, l'cole est aussi un lieu de vie dans lequel chaque lve doit se sentir en confiance. L'action sur le climat scolaire est dterminante pour la russite scolaire et le bien-tre des lves. La lutte contre le harclement l'cole doit rester constante, de mme que la prvention et la gestion des crises et de toutes les formes de violence. Pour la russite de tous les lves, la coopration avec les parents, particulirement ceux les plus loigns de l'institution scolaire, doit s'inscrire dans une relle dmarche de coducation.Dfendre et promouvoir les valeurs de la Rpublique et prvenir toutes les formes de discriminations :

    La devise de la Rpublique ainsi que le drapeau tricolore et le drapeau europen doivent tre apposs sur la faade des coles et des tablissements d'enseignement. La Dclaration des droits de l'homme et du ci-toyen du 26 aot 1789 doit tre affiche de manire visible dans les locaux.

    La Charte de la lacit l'cole doit aussi tre visible dans les coles et tablissements publics et il est re-command de la joindre au rglement intrieur. Sa prsentation aux parents lors des runions annuelles de rentre sera l'occasion, pour les directeurs et directrices d'cole et pour les chefs d'tablissement, de faire connatre la Charte, d'en clairer le sens et d'en assurer le respect.

    Principe au fondement de l'cole de la Rpublique, la lacit garantit l'ensemble de la communaut duca-tive un cadre propice la transmission des savoirs et des comptences, ainsi qu' l'exercice des responsa-bilits de chacun. La comprhension et l'application par les lves et l'ensemble de la communaut duca-tive du principe de lacit est une priorit qui doit irriguer la formation des personnels et l'ensemble des ac-tions menes dans le cadre de l'apprentissage de la citoyennet.

    L'appropriation des valeurs de la Rpublique, par la culture du respect et de la comprhension de l'autre qu'elle implique, permet de combattre toutes les violences et les discriminations, notamment racistes, sexistes et homophobes. La mise en uvre de la Convention interministrielle pour l'galit entre les filles et les garons, les hommes et les femmes dans le systme ducatif se poursuit.

    L'institution scolaire participe la construction d'une mmoire collective autour de valeurs partages et contribue ainsi au vivre ensemble. En complment des enseignements, en particulier celui de l'histoire, l'cole, au collge et au lyce, les journes commmoratives et de nombreuses actions ducatives per-mettent de transmettre aux lves les valeurs de la Rpublique. La communaut ducative participera acti-vement au cours de l'anne scolaire 2014-2015 la commmoration du centenaire de la premire guerre mondiale et celle du 70e anniversaire de la Rsistance, de la libration de la France et de la lutte contre labarbarie nazie.

    Refonder la politique ducative sociale et de sant en faveur des lves :

    lment essentiel de rduction des ingalits territoriales, la politique ducative sociale et de sant doit s'inscrire dans une nouvelle. Le parcours de sant dfini dans la loi pour la refondation de l'cole de la R-publique comporte le suivi de la sant des lves et l'ducation la sant tout au long du cursus scolaire. Dans ce cadre, les quipes ducatives veillent intgrer la prvention des conduites addictives dans les projets d'cole et d'tablissement, en prenant appui sur les comits d'ducation la sant et la citoyenne-t (CESC). Une information aux parents est faite sur les actions prvues au cours de l'anne scolaire, si possible au moment de la rentre.

    Un calendrier scolaire 2014-2015Rentre des enseignants : deux demi-journes (ou un horaire quivalent), prises en dehors des heures de cours, seront dgages, avant les vacances de la Toussaint, afin de permettre de prolonger la rflexion en-gage lors de la journe de prrentre, pour les coles nayant pas travaill le vendredi 29 aot.

    Pour la zone C, les vacances scolaires de 2014 - 2015 sont fixes aux dates suivantes :

    Toussaint 2014 : du samedi 18 octobre au lundi 3 novembre 2014Nol 2014 : du samedi 20 dcembre 2014 au lundi 5 janvier 2015Hiver 2015 : du samedi 14 fvrier au lundi 2 mars 2015Printemps 2015 : du samedi 18 avril au lundi 4 mai 2015t 2015 : du samedi 4 juillet au lundi 31 aot 2015

    http://eduscol.education.fr/pid23340/memoire-et-histoire.html

  • 5/ Informations diversesLes lections des reprsentants des parents d'lves au conseil d'cole auront lieu du 10 au 11 octobre 2014, BO N24 du 12 juin 2014. Le jour de scrutin sera choisi par la commission lectorale.La cooprative scolaire, circulaire n2008-095 du 23/07/2008. Elle est gre par les lves avec le concours des enseignants. Elle contribue au dveloppement de l'esprit de solidarit entre les lves et l'amlioration du cadre scolaire et des conditions de travail et de vie des lves dans l'cole.Consultation des enseignants sur les nouveaux programmes (cycle 1) et socle commun (cycles 2 et 3). Une demi-journe acadmique banalise est prvue entre le 29 septembre et le 18 octobre 2014.

    Absences et congs Congs (maladie, enfant malade) : adresser les feuillets n2 et 3 de larrt de travail ou le certificat mdical enfant malade au secrtariat dans les 48 heures qui suivent la date de dbut de larrt. Le certificat pour enfant malade doit prciser les nom et prnom(s) de lenseignant(e) concern(e) et stipuler que la prsence du parent est ncessaire auprs de lenfant.Cong de maternit : le certificat adress lIEN doit prciser la date prsume de laccouchement. La circonscription renvoie automatiquement une confirmation de la bonne rception de la dclaration.Autorisation dabsence exceptionnelle : la demande, accompagne obligatoirement dun justificatif et de lavis du directeur (trice) de lcole, doit parvenir au plus tard une semaine avant le jour d'absence. Sauf castrs particulier, une absence pour convenance personnelle sera refuse ou accorde sans traitement. Si elleest accorde, le remplacement ne sera pas prioritaire et les lves pourront tre rpartis dans les classes.

    Animations pdagogiquesLes thmes retenus et les modalits des animations pdagogiques feront lobjet dun envoi ultrieur. Elles auront lieu essentiellement, les mercredis aprs-midi. La prsence aux animations pdagogiques est obligatoire. Toute absence devra tre justifie.

    Activits pdagogiques complmentairesLes activits pdagogiques complmentaires s'inscrivent dans l'ensemble des mesures qui doivent contribuer la matrise du socle commun de connaissances, de comptences et de culture et la russite de tous les lves,en donnant chacun la possibilit de matriser les savoirs fondamentaux et de s'panouir socialement et personnellement.Instaures dans le cadre de la rforme de l'organisation de la journe et de la semaine scolaires dans le premier degr, les APC font partie des obligations de service des professeurs qui les organisent et les mettent en uvre dans toutes les coles. Les APC ne relvent pas du temps d'enseignement obligatoire pour les lves mais s'ajoutent aux 24 heures hebdomadaires d'enseignement dues tous et ncessitent l'accord des parents concerns. Leur organisation prend en compte l'offre pri-ducative existante, le cas chant dans le cadre du projet ducatif territorial (PEDT).Les APC offrent un large champ d'action pdagogique et permettent d'apporter aux lves un accompagne-ment diffrenci, adapt leurs besoins, pour susciter ou renforcer le plaisir d'apprendre. Les enseignants peuvent aider les lves lorsqu'ils rencontrent des difficults dans leurs apprentissages, les accompagner dans leur travail personnel ou leur proposer une activit prvue dans le cadre du projet d'cole.

    Tous les lves peuvent tre concerns par les activits pdagogiques complmentaires, un moment ou un autre de l'anne scolaire, selon les besoins identifis par les enseignants.

    Dcharges des directeurs d'cole sur le service de trente-six heures consacres aux activits pda-gogiques complmentaires

    Nombre de classes de l'cole Dcharge sur le service d'APC (36 h)1 2 6 h3 4 18 h5 et au-del 36

    Tenue des registres de prsenceLe registre d'appel, document obligatoire, doit tre tenu avec une grande rigueur par chaque enseignant. Il convient de le renseigner rigoureusement, deux fois par jour, au stylo sans rature ni correction. Pour toute absence, les personnes responsables de lenfant doivent au plus vite en faire connatre les motifs que lenseignant note sur le registre. Les premires pages qui mentionnent des renseignements sur les personnes responsables, en particulier les numros de tlphone seront jour.

  • Les taux de frquentation scolaire doivent tre reports mensuellement sur limprim qui figure la fin du registre. Les absences illgitimes (absences frquentes) accompagnent trs souvent des modifications de comportement ou une chute dans les rsultats scolaires qui caractrisent des souffrances diverses. Ces absences seront signales lIEN. Toute absence non justifie de plus de quatre demi-journes par mois doit tre signale lIEN

    Conseils des matres, de cycle et dcoleVous tablirez un compte-rendu l'issue des conseils des matres et de cycle. Pour les conseils d'cole, vous me ferez parvenir la date et l'ordre du jour, puis un compte-rendu aprs la runion, je vous demande de bien vouloir tablir le compte rendu du conseil dcole laide du document fourni par la circonscription.Les conseils de cycle doivent tre organiss en cohrence avec la nouvelle organisation scolaire choisie par la ville. Le calendrier prvisionnel tabli en concertation, est transmis lIEN.

    Exercice dvacuationJe vous rappelle que lorganisation dun exercice dvacuation une fois par trimestre est obligatoire. Je vous demande de bien vouloir envoyer la circonscription un double des rsultats de l'exercice minut. Ce double sera plac dans le dossier de l'cole.

    InspectionsLa note de service n2 dcrit les objectifs et les modalits de l'inspection. Un ensemble de documents m'est ncessaire : fiche de renseignement de l'enseignant, emploi du temps et document prparatoire (annexe la note de service). Sa rdaction est dj une entre en rflexion pour l'enseignant et lui permet de prparerl'change qui suit l'observation en classe. Ce moment privilgi de la carrire dun enseignant doit tre vcudans une perspective constructive, aussi je vous remercie de le prparer et de laccueillir comme tel.Les inspections individuelles, cette anne concerneront prioritairement les matres dans leur 2me anne de fonction (NT2), les enseignants qui ayant un projet professionnel spcifique solliciteront par crit une inspection et les enseignants dont la dernire inspection date de fin 2008 et de 2009. Elles dbuteront en octobre. Les enseignants inspects seront invits venir signer l'original de leur rapport au secrtariat de l'inspection ds rception de l'inspection acadmique.

    Pour assurer le redressement de son systme ducatif en luttant contre les ingalits, la Nation a conclu unnouveau pacte : la refondation de l'cole de la Rpublique. Sa russite repose sur l'engagement et sur la mobilisation de chacun des acteurs chargs de la faire vivre, dans un esprit d'optimisme et de confiance, auservice de la russite de chaque lve.

    Je souhaite la bienvenue aux enseignants qui intgrent la circonscription et en particulier aux jeunes ensei-gnants qui dbutent leur carrire. Ils bnficieront, comme chaque anne, de toute l'attention de l'quipe decirconscription et d'un accompagnement personnalis au plus prs de leur besoin. Enfin, je souhaite l'en-semble des enseignants une excellente anne scolaire riche de russite scolaire pour tous nos lves.

    Anne DuceuxInspectrice de lducation nationale

Recommended

View more >