1. Thématique TraAM histoire-géographie 2014-2015 ?· Professeur de lettres-histoire-géographie ...…

  • Published on
    13-Sep-2018

  • View
    213

  • Download
    1

Transcript

1. Thmatique TraAM histoire-gographie 2014-20151.1. Appel proposition 2014-2015Lintitul des TraAM en histoire-gographie est le suivant :1.2. Orientation du projet acadmiqueLe groupe projet de lacadmie de Versailles a fait le choix de produire des moments numriques permettant la mise en oeuvre dune pdagogie diffrencie. Lide principale tant de concevoir des activits en autonomie pour explorer un document principal grce un questionnement plus ou moins guid. Des ressources complmentaires, une progression dans les questions ainsi des aides ou des approfondissements adapts au profil de chaque lve seraient proposs. La contrainte au niveau du temps impose de cibler les comptences et les capacits travailles pour que chaque moment numrique ne dpasse pas quarante minutes, idalement correction comprise. Par consquent, laxe choisi par lquipe-projet permet de concevoir des activits disciplinaires o lobjectif nest pas de faire produire du contenu numrique par les lves mais plutt de mettre les lves au travail via un support utilisant le numrique. Lhypothse de dpart repose sur lide que ce type dactivit pdagogique est une source de motivation pour les lves et assure la durabilit de lapprentissage. Lenseignant peut faire travailler sa classe en autonomie car la production lui donne les moyens dassurer un suivi du travail de chacun.Bilan acadmique -TraAM 2014-2015 1Capacits et moments numriques au collge, au lyce et au lyce professionnel. Que ce soit dans les situations pdagogiques de travail individuel ou collaboratif, de travail autonome, guid, les TraAM proposeront en relation avec des capacits un usage simple du numrique. Cet usage apportera une plus-value didactique et pdagogique et sera sur un temps de classe court. Il sera test par un(e) professeur(e) disposant d'un palier de maturit numrique simple. La restitution de ces moments numriques sera sous la forme d'une courte captation. Prcisons que parmi les attendus, les quipes devront proposer des productions en lien avec les ressources duthque notamment. (Source duscol : Les TraAM, dvelopper lusage du numrique)http://eduscol.education.fr/cid56227/un-accompagnement-au-developpement-des-usages-du-numerique.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid56227/un-accompagnement-au-developpement-des-usages-du-numerique.html2. Composition de l'quipe TraAM et outils utiliss dans le projet2.1. Membres de lquipe TraAM de lacadmie de VersaillesLes professeurs-testeurs sont issus des acadmies de Versailles et Strasbourg. Chaque production a ainsi t teste au moins deux fois par des professeurs matrisant un usage simple du numrique. Leurs noms seront prciss lors de la prsentation des quatre moments numriques. 2.2. Outils acadmiques mobiliss par le projetLes productions conues par les membres de lquipe TraAM sont des animations interactives au format html 5. Elles saffichent donc dans tous les navigateurs internet et peuvent tre utilises sur tous les supports numriques (ordinateurs et tablettes tactiles). Pour les concevoir, un logiciel spcifique a t utilis : il sagit dun outil dvelopp par la DANE de lacadmie de Versailles qui permet denrichir une image grce du contenu vari (texte, image, vido, lien). Les activits interactives TraAM utilisent plusieurs outils acadmiques qui ont par ailleurs souvent des quivalents gratuits proposs par des sites internet propritaires. Ces outils sont brivement prsents ci-dessous pour viter des confusions lorsquils seront voqus ultrieurement.Prnom et nom Fonction Rle dans le projet TraAMAnne-Franoise Pasquier IA-IPR histoire-gographie Responsabilit pdagogiqueAnnie Couderc IEN lettres-histoire Responsabilit pdagogiqueChristine Fiasson Professeure dhistoire-gographie au lyce du Parc des Loges Evry (91)Rfrente acadmique TraAM et conceptriceCorinne Ritter Professeure dhistoire-gographie au collge Louis Lumire Marly-le-roi (78) ConceptriceAurore Tondellier Professeure dhistoire-gographie au collgeau collge Gay Lussac Colombes (95) ConceptriceFrdric Saumon Professeur de lettres-histoire-gographie au lyce Camille Claudel de Mantes-la-ville (78) ConcepteurBilan acadmique -TraAM 2014-2015 2Logiciel Xia : une extension du logiciel Inkscape qui permet de gnrer des animations html 5. Outil dvelopp par la DANE de lacadmie de Versailles.Site internet : http://xia.dane.ac-versailles.fr/ Tlchargement libre et gratuit.Service en ligne du-Sondage : un outil qui permet de crer un questionnaire complet accessible via un lien. Les rponses sont rcupres via le site ou par envoi dun mail.Site internet : http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_231932/edu-portail#titre7 Accs limit aux personnels de lacadmie de Versailles.Service en ligne ScolaWebTV : un outil qui permet de dposer des vidos pdagogiques. Les ressources peuvent ensuite tre tlcharges ou intgres dans un site ou activit multimdia.Site internet : http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_231932/edu-portail#titre17 Accs limit aux personnels de lacadmie de Versailles.http://www.dane.ac-versailles.fr/http://xia.dane.ac-versailles.fr/http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_231932/edu-portail#titre7http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_231932/edu-portail#titre173. Prsentation et analyse des productions TraAM3.1. Quels moments numriques ont t produits par lquipe TraAM acadmique ?Toutes les productions prsentes dans le tableau ci-dessus ont t conues avec le logiciel Xia : il sagit danimations html 5 qui permettent de naviguer dans limage support en cliquant sur des zones actives ou de dplacer des lments (principe du glisser/dposer). Pour commencer la sance, il est juste ncessaire de communiquer aux lves le lien qui donne accs chaque animation dpose en ligne. Les consignes sont inclues dans lactivit (onglet droite de limage) et un lien peut donner accs un questionnaire en ligne pour que les lves envoient les rponses leur professeur.Des ressources issues du portail duthque sont utilises directement ou indirectement dans chaque activit :- des vidos du site INA-Jalons (productions n 2 et 3)- une enluminure issue du site du Louvre (production n1)- des ressources iconographiques de lHistoire par limage (production n2)- des cartes avec IGN-dugo (production n4)Numro et titre de la productionDiscipline et niveau Concepteur Testeurs Lien Visueln1 Le Mont-Saint-Michel, une abbaye au Moyen geHistoire 5e Aurore TondellierAurore Tondellierhttp://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1302n2 tudier un film dactualits : la Libration de ParisHistoire 3e Corinne RitterNicolas PrvostPhilippe Porthttp://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1318n3 Manifestation de suffragettes Paris, place de la BastilleHistoire 1re Pro Frdric SaumonMarie-Agns FlandrinSophie Philippihttp://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1320n4 De la carte IGN de Roissy au croquisGographie 1re STMG Christine FiassonElsa Alves-DiasClaire Bernhardhttp://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1290 Bilan acadmique -TraAM 2014-2015 3http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1302http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1318http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1320http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1290http://www.edutheque.fr/accueil.htmlhttp://www.edutheque.fr/thematiques/sciences-humaines-et-sociales/partenaire/ina-jalons.htmlhttp://www.edutheque.fr/thematiques/arts-et-lettres/partenaire/louvre.htmlhttp://www.edutheque.fr/thematiques/arts-et-lettres/partenaire/rmn-gp-mcc-lhistoire-par-limage.htmlhttp://www.edutheque.fr/thematiques/sciences-humaines-et-sociales/partenaire/ign-edugeo.html3.2. Apports pdagogiques des productionsUne mise en activit efficace grce aux images XiaLes productions TraAM de lacadmie de Versailles permettent une mise en activit rapide des lves sur des ressources disciplinaires quil sagisse de vidos, de documents iconographiques ou de cartes. Le numrique permet un gain de temps pendant la sance. En effet, les lves peuvent se lancer dans la tche demande en toute autonomie ds la lecture des consignes. Chacun progresse ensuite son rythme en suivant lenchanement des questions. Lune des limites couramment formules lencontre du numrique tant son caractre chronophage, il est intressant de constater que lutilisation des images Xia proposes na pas engendr une perte de temps notable. Les activits nont jamais dpass le cadre dune sance de cinquante-cinq minutes et, si on enlve le temps dinstallation des lves, on atteint une dure maximum de quarante-cinq minutes pour raliser le travail demand.Les lves les moins autonomes (en classe de premire STMG notamment) sont parfois apparus drouts par lactivit numrique. Cela a induit un dcalage avec le reste du groupe car la mauvaise comprhension des consignes leur a fait prendre du retard en dbut de sance. La professeure ayant test cette production a voqu cette problmatique dans la vido de retour dusage tourne au lyce Georges-Braque.Un moment numrique pour une approche diffrencie de lactivitChaque production donne galement la possibilit aux enseignants de diffrencier leur pdagogie la fois en amont de la sance et pendant que les lves sont en activit. Au moment de la conception des images Xia, les professeurs-concepteurs ont insr des boutons Aide ou Pour vous aider qui permettent aux lves qui le souhaitent dobtenir des informations en terme de contenu ou de mthode (productions n1 et 2). De mme, pour les lves ayant termin lactivit ou souhaitant approfondir une notion particulire, des questions supplmentaires facultatives ont t introduites (production n3). Par ailleurs, une option Pour aller plus loin peut tre propose (productions n1 et 2). Ces propositions adaptent le travail demand plusieurs profils dlves et facilitent leur progression autonome.Bilan acadmique -TraAM 2014-2015 4Production n2 : Des conseils sont disponibles en cliquant sur le bouton Pour vous aider. Claire Bernhard, test de la production n4 sur Roissy (Acadmie de Strasbourg) : Llve est mis en activit simplement et rapidement. Il est en russite rapide et travaille en autonomie. Cest un gain de temps considrable pour une activit (cration dun croquis) qui aurait pris au moins une heure.Les lves les plus fragiles peuvent donc choisir les aides supplmentaires et les lves avec un niveau de matrise plus lev peuvent approfondir sils en ont le temps et lenvie. Lune des consquences directes de cette adaptation des animations interactives au niveau de matrise des lves est que l'enseignant peut consacrer davantage de temps laccompagnement des lves rencontrant des difficults particulires ou des problmes dordre technique. Des lves, acteurs pour une durabilit de leurs apprentissagesLes productions permettent aux lves de naviguer librement dans les activits proposes. Lordre des questions nest pas impos et ils peuvent donc choisir de suivre la progression conseille ou, au contraire, de dcouvrir librement les ressources mises leur disposition (textes, images, vidos, liens) pour raliser lactivit. Les lves ont apprci cette libert qui a renforc leur motivation. Ils se sont rapidement tourns vers les contenus multimdia, comme les vidos ou les sites internet, mais ils ont galement su consulter les textes intgrs dans les images Xia. Les questions sont traites dans la quasi-totalit des cas pour les classes ayant test les productions n1, 2 et 3. Les rponses sont dtailles et, mme si les lves, dans leurs tmoignages, voquent dabord le caractre ludique du numrique, tous ont considr les activits proposes comme un travail scolaire. De mme, la production n4 sur Roissy a t ralise jusquau bout par les lves qui ont ensuite coll le croquis avec leur proposition de titre dans leur cours sur ce sujet dtude.Le fait que les lves soient acteurs assure une meilleure attention de leur part et un engagement suprieur dans lapprentissage. Cette motivation est visible lors des interviews des lves-testeurs qui prsentent une bonne comprhension des notions ou des vnements ainsi tudis.Des activits numriques intgres dans une squence pdagogiqueChaque production ne constitue quun moment numrique dans une sance ou une squence plus longue. Elle ne reprsente donc quune tape dans une progression pdagogique ; elle assure le suivi du travail individuel de chaque lve, via les rsultats des questionnaires en ligne, avant une mise en commun collective ou la poursuite de ltude sous une autre forme. La production n1 est ainsi conue comme une introduction pour une squence sur lglise au Moyen ge. La production n2 replace le contexte gnral de la Libration de Paris et entraine les lves la rdaction dun texte construit en vue du Diplme National du Brevet. La production n3 introduit le sujet dtude sur Roissy en accompagnant les lves dans la ralisation dun croquis du territoire tudi. Il sagit donc bien de moments numriques totalement intgrs dans les squences pdagogiques.Bilan acadmique -TraAM 2014-2015 5Exemple de questionnairerempli par un lve de 3e dans le cadre de la production n2sur la Libration de ParisFrdric Saumon, test de la production n3 sur les suffragettes (Acadmie de Versailles) : La majorit des lves a su rpondre en trente minutes lensemble des questions poses ; quelques-uns ont eu le temps de rpondre aux questions bonus. Les lves manifestent plus denthousiasme utiliser de nouveaux supports ; au cours de la sance jai pu prendre le temps daider les lves en difficult. 3.3. Leviers, difficults ou obstacles rencontrsUn logiciel prendre en main pour personnaliser les productionsLe projet de dpart pour lquipe TraAM a ncessit un accompagnement. En effet, pour concevoir les activits disciplinaires numriques envisages, le choix sest port sur le logiciel Xia, dvelopp en 2014 par la DANE de lacadmie de Versailles. La conception dune image interactive simple est relativement rapide et laide de la documentation en ligne ou des vidos de tutoriel peut tre suffisante. Cependant, pour concevoir des animations html 5 plus complexes, une formation complmentaire a t ncessaire. Les formateurs de la DANE se sont rendus disponibles pour accompagner la prise en main de Xia. Cela a permis un gain de temps pour la conception des moments numriques et la diffusion sur le site acadmiques des fichiers sources au format .svg (utilisable dans des logiciels de dessin vectoriel comme Inkscape ou LibreOffice Draw) peut permettre aux enseignants qui le souhaitent de disposer dun modle de fichier modifier pour sapproprier les activits.Des contraintes techniques locales qui limitent lefficacit des productionsChaque tablissement prsente une situation particulire en terme de matriel et de qualit du rseau. Par consquent, le test des productions proposes par lacadmie de Versailles sest parfois rvl plus difficile que prvu du fait de diverses contraintes techniques. Cependant, aucun test na t abandonn cause de ces situations locales.Voici quelques exemples de problmes rencontrs par les professeurs-testeurs : le dbit internet a t insuffisant pour permettre laffichage de toutes les vidos de la production sur la Libration de Paris ; le temps de chargement des images Xia sur Roissy dpasse parfois quelques secondes ; des navigateurs internet qui ne sont pas jour limitent laffichage de certaines pages. Les productions testes sont mises disposition des enseignants-testeurs de faon clef en main, ce qui limite fortement les contraintes techniques puisquil suffit davoir le lien vers limage Xia pour travailler. La lenteur du dbit internet nempche pas la sance mais la ralentit un peu. Certains moments numriques ont ainsi parfois dur un peu plus longtemps que les trente-cinq minutes prvues.3.4. valuation des lvesLes questionnaires en ligne servent de base pour suivre le travail individuel de chaque lve. La correction collective des activits peut tre rapide pour permettre une mise en commun efficace loral ou lcrit la fin de chaque moment numrique.Le nombre de questionnaires envoys par classe, lheure laquelle cet envoi a t effectu, la qualit des rponses permettent dvaluer partiellement lapprentissage des lves. De faon gnrale, les questionnaires sont valids au bout dune demi-heure de travail et les derniers sont envoys au bout de quarante minutes.Voici plusieurs exemples dans le tableau ci-dessous avec des productions et des classes diffrentes.Lorsque les questionnaires sont progressifs et dtaills, comme dans le cas des productions n 1, 2 et 3, les lves parviennent rpondre toutes les questions. Dans la majorit des cas et les Aides et Pour aller plus loin sont beaucoup utiliss daprs les professeurs-testeurs.Production teste Niveau et nombre dlves Nombre de rponses obtenuesNombre de rponses correctes et/ou pertinentesn2 tudier un film dactualits : la Libration de ParisUne classe de 3e avec 26 lvesAcadmie de Versailles26 rponses 26 rponses(soit 100 %)n2 tudier un film dactualits : la Libration de ParisUne classe de 3e avec 26 lves Acadmie de Strasbourg22 rponses22 rponses dont 2 questionnaires incomplets(soit 100%)Bilan acadmique -TraAM 2014-2015 6http://xia.dane.ac-versailles.fr/documentation-fr.pdfhttp://scolawebtv.crdp-versailles.fr/player.php?id=3740Lorsque le questionnaire en ligne a seulement comme objectif de collecter une proposition de rponse unique, comme dans le cas de lactivit sur Roissy o les lves proposent un titre pour le croquis, les rponses peuvent tre moins pertinentes. La collecte des titres des lves est alors pense comme un travail prparatoire de type brainstorming pour mettre en commun des ides avant le choix du meilleur titre pour le croquis. De faon gnrale, les act iv i ts interactives sont donc bien russies par les lves, ce qui les motive pour la suite des squences. En effet, les animations placent les lves dans une posture de russite, ce qui renforce leur attention et leur confiance en eux. Ils ont ainsi trouv les activits faciles et plus intressantes alors que les capacits travailles ne sont pourtant pas les plus simples (dvelopper un sens critique, construire un croquis). 3.5. Relation enseignant-lves, transformation des lieux et temps dapprentissageUn changement de posture des enseignantsLes moments numriques changent la place de lenseignant pendant la sance qui se droule en salle multimdia. Comme les activits interactives sont conues pour permettre un travail en autonomie des lves, le professeur se place dans une posture daccompagnateur ou de guide. Il se tourne en particulier vers les lves rencontrant des difficults techniques ou mthodologiques, mme si ces derniers sont minoritaires, daprs les retours des professeurs-testeurs. Les retours dusages en vido montrent cet accompagnement ponctuel des enseignants pendant la sance. Un dveloppement ncessaire des appareils mobilesLes activits interactives ont besoin dune connexion internet pour tre menes. Comme les professeurs-testeurs ne possdent pas de matriel numrique dans leur salle, les moments numriques se sont drouls dans les salles multimdias ou les CDI des tablissements. Cette contrainte matrielle fait perdre du temps et limite lintgration des moments numriques au sein une sance de cours se droulant dans une salle de classe traditionnelle. Les outils nomades (tablettes tactiles, classe mobile) sont un moyen dintgrer des usages numriques sans avoir dplacer une classe entire pour une activit de trente minutes. Les animations conues par lquipe TraAM de lacadmie de Versailles tant compatibles avec toutes les tablettes, cette adaptation ne ncessite que la prsence du matriel dans ltablissement.n4 De la carte IGN de Roissy au croquisUne classe de 1e STMG avec 35 lvesAcadmie de Versailles 30 rponses25 rponses (soit + de 80%)n4 De la carte IGN de Roissy au croquisUne classe de 1e STMG avec 35 lvesAcadmie de Versailles 26 rponses 26 rponses (soit 100%)n4 De la carte IGN de Roissy au croquisDeux classes de 3e avec 26 lvesAcadmie de Strasbourg 52 rponses36 rponses(soit 70%)Bilan acadmique -TraAM 2014-2015 7Corinne Ritter, test de la production n2 sur la Libration de Paris (Acadmie de Versailles) : Les lves ont beaucoup apprci cette sance car elle changeait des pratiques classiques; ils ont trouv quelle permettait de comprendre et dapprendre autrement.Elsa Alves-Dias, test de la production n4 sur la Roissy (Acadmie de Versailles) : Cette activit peut parfaitement tre mise en uvre avec des tablettes. Cela permettrait dviter une sance en groupe en salle informatique et par contre les lves travail-leraient en autonomie sur la tablette une vingtaine de minutes.Puis on passerait une correction et une mise en perspective en classe entire.4. Productions TraAM et comptences numriques4.1. Comptences numriques des enseignantsLes moments numriques conus par lquipe TraAM de lacadmie de Versailles cherchent simplifier au maximum lusage des animations interactives pour les enseignants-testeurs. Le niveau de matrise du numrique demand, pour pouvoir mettre en oeuvre lactivit avec des lves, est donc volontairement peu lev. Les comptences du C2i2e (Certificat informatique et internet de lenseignement suprieur de niveau 2 enseignant ) ncessaires pour utiliser les activits interactives sont les suivantes : - A1. Matrise de lenvironnement numrique professionnel : les enseignants doivent tre capables dutiliser des ordinateurs relis au rseau de ltablissement (en salle multimdia ou au CDI), dindiquer aux lves comment trouver le lien vers la ressource via un navigateur internet (ENT, site de ltablissement, etc.) et de rcuprer les questionnaires remplis via leur boite mail professionnelle.- A3. Responsabilit professionnelle dans le cadre du systme ducatif : il est ncessaire de connatre le filtrage internet en place dans ltablissement pour viter des problmes daffichage pour les activits interactives ; les outils utiliss, notamment en ce qui concerne les questionnaires en ligne, doivent faire lobjet dune rflexion pralable pour privilgier les services assurant la scurit des donnes personnelles des lves et des enseignants : le respect de la charte dusage numrique au sein de ltablissement doit galement faire lobjet dune attention particulire.- B3. Mise en uvre pdagogique de situations dapprentissage utilisant les TICE : les enseignants intgrent lactivit utilisant le numrique au sein dune squence pdagogique qui na pas recours aux TICE ; ils prennent en compte la diversit des lves dans la mise en oeuvre des activits numriques et peuvent anticiper un incident technique en prvoyant une activit de remplacement.Pour crer des animations interactives avec Xia, dautres comptences sont ncessaires : - B2. Conception et prparation de contenus denseignement et de situations dapprentissage : il faut tre capable didentifier les situations dapprentissage propices lutilisation des TICE, prendre en main le logiciel Xia, prparer des ressources adaptes la diversit des publics et des situations pdagogiques en slectionnant des documents utilisables (questions des droits dauteurs pour les documents utiliss ; portail duthque pour accder des ressources pdagogiques qui peuvent tre utilises dans le cadre des ENT).4.2. Comptences et connaissances numriques des lvesLusage dactivits interactives permet aux lves de travailler des comptences numriques qui entrent dans le cadre des rfrentiels du Brevet Informatique et Internet (B2i) dfinis pour le collge et le lyce.B2i collge et lyceDomaine 1. Sapproprier un environnement informatique de travail- Utiliser les logiciels et les services en ligne mis disposition : les lves travaillent partir du navigateur internet install sur lordinateur utilis et rpondent aux questionnaires en ligne mis en lien dans limage interactive.Domaine 2. Adopter une attitude responsable- Connatre et respecter les rgles lmentaires du droit relatif sa pratique : les lves utilisent les ressources et les services mis disposition prioritairement pour leurs apprentissages en prenant en compte les autres utilisateurs. Domaine 3 - Communiquer, changer- crire, envoyer, diffuser, publier : les lves adaptent leur langage lors de la saisie du questionnaire en prenant en compte le destinataire de ce dernier.Bilan acadmique -TraAM 2014-2015 8https://c2i.education.fr/spip.php?article87http://xia.dane.ac-versailles.fr/http://www.edutheque.fr/accueil.htmlhttp://eduscol.education.fr/cid46073/b2i.html4.3. Productions TraAM et publication dlvesLes moments numriques de lacadmie de Versailles ne mnent pas une publication en ligne des lves visible sur internet. Ils consultent une animation html5 disponible via un lien et respectant les droits dauteurs (documents issus du portail duthque ou ayant fait lobjet dune autorisation dutilisation). Leurs rponses sont saisies dans des questionnaires en ligne utilisant le service du-Sondage du rectorat de lacadmie de Versailles, ceci afin de permettre une protection de leurs donnes personnelles et de leurs droits dauteur sur leur travail scolaire.5. Configurations requises pour optimiser ces pratiques pdagogiques Un nouvelle conception de la salle de classe semble ncessaire pour intgrer de faon fluide des moments numriques pendant une heure de cours. La configuration la plus optimale actuellement serait linstallation dun meuble mobile contenant des ordinateurs portables ou des tablettes numriques ainsi quune borne wifi permettant de se connecter internet sans aller en salle multimdia. De mme, le mobilier devrait pour certaines activits tre plutt install en lots pour faciliter les changes coopratifs entre les lves et les dplacements du professeur pendant que la classe mne un travail interactif.Du point de vue des productions numriques, les enseignants qui le souhaitent peuvent semparer des activits pour les modifier en fonction du profil de leurs lves et de leurs objectifs pdagogiques. Laccompagnement et la formation des professeurs peuvent prendre une forme nouvelle avec des modles transformer et des tutoriels vidos prsentant la cration dimages Xia pas pas.Des outils dvaluation de la plus-value des ces moments numriques sur lanne scolaire seraient particulirement pertinents pour mieux valuer les consquences de ce type dactivits sur les apprentissages des lves. Une meilleure comprhension des processus cognitifs engags dans ce type de mise en oeuvre permettrait de mieux scnariser une sance ou une squence de cours en alternant les types dactivit avec ou sans numrique.6. Partenaires sollicitsLes membres de la DANE de lacadmie de Versailles ont apport un soutien technique dans la matrise du logiciel Xia. Pascal Fautrero (concepteur du logiciel) et Geoffrey Gkire (formateur), en particulier, ont accompagn la phase de prise en main ncessaire la conception des activits interactives. 7. Accs au bilan et aux productions acadmiquesToutes les productions TraAM de lacadmie de Versailles sont disponibles sur le site Strabon (site acadmique en histoire, gographie et ducation civique) : http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1317. Les images Xia y sont disponibles en tlchargement avec les fichiers sources .SVG modifiables avec un logiciel de dessin vectoriel. Des documents daccompagnement sont galement disponibles ainsi que le bilan acadmique 2014-2015 : http://www.histoire.ac-versailles.fr/IMG/pdf/traam_bilanacademique.pdf.Christine Fiassonchristine.fiasson@ac-versailles.fr Rfrente du projet TraAM - Acadmie de VersaillesBilan acadmique -TraAM 2014-2015 9http://www.edutheque.fr/mode-demploi/conditions-generales-dutilisation.htmlhttp://www.dane.ac-versailles.fr/http://xia.dane.ac-versailles.fr/http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1317http://www.histoire.ac-versailles.fr/IMG/pdf/traam_bilanacademique.pdfmailto:christine.fiasson@ac-versailles.fr

Recommended

View more >