2) Le marxisme Karl Marx Friedrich Engels. Le marxisme fait référence aux travaux de Karl Marx et Friedrich Engels. Un déterminisme historique fondé sur.

  • Published on
    04-Apr-2015

  • View
    103

  • Download
    1

Transcript

  • Page 1
  • 2) Le marxisme Karl Marx Friedrich Engels. Le marxisme fait rfrence aux travaux de Karl Marx et Friedrich Engels. Un dterminisme historique fond sur la lutte des classes. Dans la perspective marxiste, lEtat est un instrument aux mains de la classe dominante, la bourgeoisie. Elment de la superstructure, il assure lhgmonie de la bourgeoisie Il faut le mettre bas.
  • Page 2
  • Chaque tape de dveloppement de la bourgeoisie saccompagnait dun progrs politique correspondant. Corps social opprim sous la domination des seigneurs fodaux, association arme sadministrant elle-mme dans la commune, ici rpublique urbaine indpendante, l tiers- tat de la monarchie assujetti limpt, puis, au temps de la manufacture, contre-poids de la noblesse dans la monarchie corporative ou absolue, principal fondement des grandes monarchies en gnral, la bourgeoisie depuis ltablissement de la grande industrie et du march mondial, sest finalement empare force de lutte de la souverainet politique exclusive dans ltat reprsentatif moderne. Le pouvoir tatique moderne nest quun comit charg de grer les affaires communes de la classe bourgeoise tout entire (Manifeste du parti communiste, 1848)
  • Page 3
  • Lnine : L'Etat et la rvolution (1917) Ltat est le produit et la manifestation des antagonismes de classes inconciliables. Ltat surgit l, au moment et dans la mesure o, objectivement, les contradictions de classes ne peuvent pas tre concilies. Et inversement, lexistence de ltat prouve que les antagonismes de classes sont inconciliables () Le remplacement de ltat bourgeois par ltat proltarien est impossible sans rvolution violente
  • Page 4
  • Lapport dAntonio Gramsci lorigine Le pouvoir de lEtat nest pas lorigine de lhgmonie de la bourgeoisie mais sa traduction. Il faut donc travailler un changement culturel de la perception, de la reprsentation et de laction de lEtat vers une nouvelle hgmonie culturelle
  • Page 5
  • De la mme manire, le Parti peut-il s'abstenir de participer aux luttes lectorales pour les institutions reprsentatives de la dmocratie bourgeoise, s'il a pour tche d'organiser politiquement toutes les classes opprimes autour du proltariat communiste, et si pour atteindre ce but il est ncessaire que de ces classes il devienne le parti de gouvernement au sens dmocratique, tant donn que c'est seulement du proltariat communiste qu'il peut tre le parti au sens rvolutionnaire ? Dans la mesure o il devient le parti de confiance dmocratique de toutes les classes opprimes, dans la mesure o il se tient en contact permanent avec toutes les couches de la population laborieuse, le Parti communiste conduit toutes les couches du peuple reconnatre dans le proltariat communiste la classe dirigeante qui doit remplacer dans le pouvoir d'Etat la classe capitaliste, il cre les conditions dans lesquelles il est possible que la rvolution comme destruction de l'Etat bourgeois s'identifie avec la rvolution proltarienne, avec la rvolution qui doit exproprier les expropriateurs, qui doit commencer le dveloppement d'un nouvel ordre dans les rapports de production et de distribution. Ainsi, dans la mesure o il se pose comme parti spcifique du proltariat industriel, dans la mesure o il travaille donner conscience et orientation prcise aux forces productives que le capitalisme a suscites en se dveloppant, le Parti communiste cre les conditions conomiques du pouvoir d'Etat aux mains du proltariat communiste, cre les conditions dans lesquelles il est possible que la rvolution proltarienne s'identifie avec la rvolte populaire contre l'Etat bourgeois, dans lesquelles cette rvolte devient l'acte de libration des forces productives relles qui se sont accumules au sein de la socit capitaliste.
  • Page 6
  • L'Etat minimal La pense librale Dans la pense politique, le libralisme est promoteur de lEtat et craintif envers lui Dans la pense conomique, il prne un Etat minimal Au dpart : LEtat est dot des stricts attributs rgaliens. Le rgulateur de la socit est la main invisible du march . Le pouvoir fonctionne sur la base dune sparation des pouvoirs (Locke, Montesquieu, ) Adam Smith, Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776).
  • Page 7
  • La main invisible de lEtat, cest la main de lgosme individuel Ce nest pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bire et du boulanger que nous attendons notre dner, mais bien du soin quils apportent leurs intrts. Nous ne nous adressons pas leur humanit, mais leur gosme ; et ce nest jamais de nos besoins que nous leur parlons, cest toujours de leur avantage. Principe dautorgulation sur la base des avantages individuels et le Rejet de la main de lEtat
  • Page 8
  • Les ouvertures timides lintervention de lEtat vont se produire:. Besoin dinfrastructures,. Ncessit denseignement/formation,. LEtat comme agent conjoncturel de lconomie,. LEtat comme assureur social. Le nouveau renversement de la priode contemporaine : la vague no-librale Les paradoxes du libralisme contemporain dans son rapport lEtat : Libralisme libertarien vs libralisme conservateur
  • Page 9
  • Libralisme conomique VVD/V D66/RV/ Spirit Conservatisme socital Libralisme culturel PiS Verts SD Rgulation tatique
  • Page 10
  • L'interventionnisme tatique 1. La pense sociale-dmocrate/socialiste Une pense originellement mfiante et hostile envers lEtat. Le dtachement de la perspective marxiste Edouard Bernstein, un penseur prcurseur: la formulation de la pense rformiste Mais dans la ralit, une socit soucieuse dintervenir, de soccuper de certains besoins, de mettre fin des abus, ne peut se passer dorganes, dune constitution, de moyens financiers et ventuellement de moyens de coercition. Or, pour tout cela, il faut de toute vidence autre chose quune socit mystique dsincarne.
  • Page 11
  • La conqute de la dmocratie et la formation dorganes politiques et conomiques de cette dmocratie sont les conditions primordiales et indispensables la ralisation du socialisme. Importance du cadre national La sortie de la perspective dterministe et catastrophiste sur le plan conomique : Limportance de lapport keynsien et planiste : la formulation de la pense sociale-dmocrate dans le champ conomique et social. Le modle dEtat social et la pense sociale-dmocrate : un modle bouscul.
  • Page 12
  • La vision catholique/dmocrate chrtienne hostile A lorigine, une perspective hostile laction de lEtat Les mutations du XIX e sicle : catholicisme intransigeant vs catholicisme libral
  • Page 13
  • Le tournant de lEncyclique Rerum Novarum, 1891 C'est une erreur grave et funeste de vouloir que le pouvoir civil pntre sa guise jusque dans le sanctuaire de la famille. Assurment, s'il arrive qu'une famille se trouve dans une situation matrielle critique et que, prive de ressources, elle ne puisse d'aucune manire en sortir par elle-mme, il est juste que, dans de telles extrmits, le pouvoir public vienne son secours, car chaque famille est un membre de la socit. De mme, si un foyer domestique est quelque part le thtre de graves violations des droits mutuels, il faut que le pouvoir public y rtablisse le droit de chacun. Ce n'est point l empiter sur les droits des citoyens, mais leur assurer une dfense et une protection rclames par la justice. L toutefois doivent s'arrter ceux qui dtiennent les pouvoirs publics' la nature leur interdit de dpasser ces limites . Lon XIII, Rerum Novarum
  • Page 14
  • Une ouverture laction de lEtat, mais timide et encadre - LEtat doit sinscrire dans une perspective subsidiaire Pour un Etat suppltif et subsidiant Le magnifique exemple de la Belgique - Une pense du fdralisme : un Etat central modeste, des entits dcentralises, la promotion de lEtat fdral europen - une pense rtive la dmocratie

Recommended

View more >