ALA info mai 2009

  • Published on
    06-Mar-2016

  • View
    218

  • Download
    2

DESCRIPTION

ALA informations mai 09

Transcript

<ul><li><p>Les vnementsLes vnementsLes vnementsLes vnements </p><p>Assemble Gnrale Assemble Gnrale Assemble Gnrale Assemble Gnrale de lA.L.A le 14 Mai au Collge Pierre Bodet Ma Cam-pagne 18 h 00 </p><p>. U.T.L.. U.T.L.. U.T.L.. U.T.L. </p><p>. Confrences </p><p>. 20 mai 14 h 30 lEspace Franquin La photographie . 23 septembre assemble de rentreassemble de rentreassemble de rentreassemble de rentre Lunesse ds 14 h 00 . Voyage - Les villes flamandes du 25 au 30 mai 2009 - Sortie St-Junien le 28 juin pour voir les ostensions. Repas libre. </p><p>. C.T.L.. C.T.L.. C.T.L.. C.T.L. </p><p>. Sortie lIle Madame le 4 juin 2009 </p><p>. Mchoui Roullet le 11 juin 2009 </p><p>. Sjour randonnes Port Bail (Manche) du 21 au 26 juin 2009 . Sortie St-Junien le 28 juin pour voir les ostensions. Repas libre. . 24 septembre assemble de rentre assemble de rentre assemble de rentre assemble de rentre Lunesse 16 h 00 </p><p>. Chorale. Chorale. Chorale. Chorale Concert le 5 juin 2009 dans lglise de Rougnac 20 h 30 </p><p>. Encadrement. Encadrement. Encadrement. Encadrement Exposition de latelier sur le site de Clair-gon de 10 h 17 h le 6 juin 2009 </p><p>. Portes ouvertes. Portes ouvertes. Portes ouvertes. Portes ouvertes Le 26 septembre de 10 h00 17 h 00 la salle de Lunesse Angoulme avec expositions et dcouvertes de lensem-ble des ateliers de lassociation et ins-criptions </p><p>12 Mai 2009 </p><p>Amicale Laque Angoulme 14, rue Marcel Paul Tl. 05 45 95 64 01 alaique@wanadoo.fr </p><p>Directeur de rdaction : Michel Buisson Comit de rdaction : Colette Farnieras, Dominique Gallardo, Brigitte Hardy, Nolle Longueville, Patrick Pouzet, Maria Roux, Andr Sevrit, Annick Simon, Irne Tiffonnet. Tirage : 400 exemplaires </p><p>Page 1 </p><p>Editorial </p><p>La dernire ligne droite de cette saison associative 2008/2009, ponctue par no-tre traditionnelle assemble gnrale en mai, me donne limpression, cette anne, dtre au milieu du gu et quil va tre impratif de bien ngocier le virage de la saison 2009/2010. Comme toutes les autres associations, et la socit en gn-ral, nous connaissons aujourdhui une crise de lengagement dans un contexte de surconsommation, dindividualisme et de crainte dun avenir incertain pour bon nombre de nos concitoyens. Un autre phnomne, un peu nouveau, o il est aussi de plus en plus puisant pour les bnvoles que nous sommes, dexpliquer que ladhsion est non seulement une obligation statutaire, mais une contribu-tion lconomie de lassociation, lob-tention dune assurance individuelle et collective indispensable et quelle est avant tout un acte militant. Nos interven-tions dans ce sens sont de plus en plus courantes et elles dnotent dun dlite-ment de lesprit associatif. Dans cet envi-ronnement, notre amicale va plutt trs bien et vous pourrez en juger dans notre rapport dactivit et ce journal A.L.A. infos . Mais nous sentons bien aussi aujourdhui que certains des bnvoles qui militent et animent nos activits de-puis de nombreuses annes commencent spuiser et le renouvellement dont je fais tat depuis quelques mois commence devenir urgent. Il nous faut imprative-ment aller en qute de personnes qui viendront grossir les rangs de nos admi-nistrateurs, animateurs et rfrents. Lan dernier, nous avons crit notre pro-jet associatif 2008/2012 qui, justement, indique quil nous faut penser renouve-ler nos responsables et il me semble que cet objectif devient de plus en plus pres-sant. Bien videmment, comme je lai dj crit dans des ditos prcdents, une des rponses cet objectif passe par une communication accrue de nos activits et du sens de notre action en mettant encore plus en avant les valeurs qui nous sont chres. Cest pour cette raison que nous continuons damliorer et de diffuser notre journal, que nous sommes en train de travailler sur une plaquette de prsen-</p><p>tation de notre amicale et que nous vou-lons crer notre logo dont certains mod-les vous sont actuellement proposs. Mais nous pouvons tre optimistes car notre association possde de nombreux atouts avec une longue et riche histoire, des salaris, que ce soient nos animateurs du centre de loisirs, notre secrtaire comptable Florence et notre animatrice Brigitte qui se donnent pour le meilleur fonctionnement possible, des activits qui continuent de se dvelopper et de se drouler dans une bonne ambiance et une grande convivialit. Il nous reste au-jourdhui continuer de suivre les orien-tations de notre projet, savoir, mettre du lien et renforcer le sentiment dapparte-nance notre amicale. Cest pour cette raison, en plus des moments conviviaux dj en place, que nous avons program-m en septembre prochain Lunesse une journe portes ouvertes qui nous per-mettra de prsenter notre amicale au grand public et de montrer limage dune association multi activits qui dfend des valeurs et qui est ouverte tous. Alors, si nous sommes au milieu du gu avec par-fois des courants un peu plus forts, par-fois des arbres couchs en travers, conti-nuons notre chemin avec une grande s-rnit et un engagement sans faille, avec lobjectif principal de rendre le plus heu-reux possible nos adhrents et nos res-ponsables qui prendront du plaisir par-tager une activit et des moments de ren-contres et dchanges. Noublions pas que la vie associative, dans les temps de crise, est aussi un anti-dote la morosit et quelle doit contri-buer lpanouissement de lindividu quelles que soient les difficults de la vie quotidienne. Cest pour cette raison que la vie associative doit tre soutenue par ltat et les collectivits territoriales car elle est un bon remde pour une saine vie en socit et pour la paix sociale. Je ter-minerai par lternel refrain qui est de plus en plus dactualit : Mais que se-rait la vie sans les associations ? </p><p>Michel Buisson Prsident </p><p>de lAmicale Laque dAngoulme. </p></li><li><p>Page 2 </p><p>Le cyclotourisme chez les Compagnons </p><p> Les femmes dautrefois brodaient pour passer le temps, les Les femmes dautrefois brodaient pour passer le temps, les Les femmes dautrefois brodaient pour passer le temps, les Les femmes dautrefois brodaient pour passer le temps, les femmes daujourdhui brodent pour l arrter.femmes daujourdhui brodent pour l arrter.femmes daujourdhui brodent pour l arrter.femmes daujourdhui brodent pour l arrter. A la Ferme des Valettes, le vendredi, un atelier permet de mettre en pratique cette citation. Certaines dbutent avec enthousiasme profitant du savoir-faire des plus exprimentes. En novembre 2008, loccasion du salon Loisirs et dcora-tion de Bordeaux, elles ont fait le dplacement pour admirer et glaner des ides et des conseils sur des ouvrages ralisables aux points compts pour dcorer et faire des prsents personnaliss. Depuis, elles brodent : torchons, bavoirs, abcdaires, toises, draps de bain, tableaux, etc Elisabeth Foltz </p><p>La Broderie </p><p>Au sein de notre Amicale, lorsque lon parle Compagnons du Temps Libre, cest la randonne qui vient lesprit; mais il ne faut pas oublier que chez les compagnons, il se pratique une autre activit, elle aussi trs dynamique : le cyclotourisme. Les animateurs de ces randonneurs cyclos sont actuellement face un pro-blme ; deux dparts ne font pas lunanimit : Ma Campagne/Puymoyen et stade Lo Lagrange Soyaux . Ces deux dparts sont situs sur des som-mets ; 112 mtres pour le premier et 120 mtres pour le second qui en plus </p><p>prsente un handicap certain : la dangereuse sortie de Soyaux. Doit-on remplacer ces rendez-vous par dautres lieux ? A la place de Lo Lagrange Soyaux le rond-point de Bellevue va tre test ds le mois davril. Pour Ma Campagne/Puymoyen des ides, messieurs les cy-clos ! Pour cette activit cyclotourisme, des bnvoles sont recherchs pour faire les itin-raires du mardi. Prire de se faire connatre auprs du nouveau responsable, Jean-Pierre TABUTEAU, qui non sans humour, donne quelques conseils ces futurs bn-voles pour les itinraires quils voudront bien prparer : - Eviter les ctes, prfrer toujours les descentes. - Il y a du vent, assurez-vous que ce dernier souffle dans le dos des cyclos et non dans le nez de ceux-ci. - Lorsquune sortie est prvue pour une certaine distance, vitez dallonger celle-ci exagrment. - Pour terminer, avant de redevenir srieux, dernier petit conseil, envoyez nos cyclos sur des routes ensoleilles, ils vous en seront reconnaissants . Amis cyclos, respectez le code de la route et noubliez pas que les marches du jeudi, les sorties la journe, les sorties dune semaine, vous sont galement destines. Jean-Pierre Tabuteau </p></li><li><p>Billet dhumeur </p><p>Page 3 </p><p>Tu seras financier, mon fils ! Il fut un temps o les parents, songeant lavenir, disaient leurs enfants (sils ne rvaient pas quils pren-</p><p>nent leur succession) : Tu seras mdecin, tu seras ingnieur, tu seras inventeur, tu seras gnral, tu seras avocat ou ils pensaient </p><p>tout bas, en regardant leurs petits gnies : tu entreras Polytechnique, Normale Sup., lENA, tu seras le Pasteur, lEinstein de demain </p><p>Les plus modestes se disaient : tu seras instituteur, peut-tre professeur (le masculin englobe les filles, au moins depuis quelles accdent aux tudes longues). Les enfants avaient aussi leurs rves : Je serai Voltaire, Hugo, Mozart, astronaute, mdaill olympique. </p><p>Et puis tout cela a chang. Jusqu ces tout derniers mois, parents et enfants partageaient le mme rve, au moins quand ces derniers, </p><p>ayant franchi toutes les barrires, avaient accd la Terminale S, puis aux Classes Prparatoires: Mme si tu intgres une de ces Grandes Ecoles prestigieuses dont le nom seul sur un CV ouvre toutes les </p><p>portes, tu seras je serai - banquier, expert financier Nous formons en France, on le clamait bien haut il y a moins dun an, les meilleurs experts financiers du </p><p>monde. Wall Street et la City se les disputaient prix dor ! Le fils pouvait prciser : je serai trader ou plutt : je serai : Johnny Halliday, Lance Amstrong La matire grise et le talent, il faut que a paye ! Si 50 ans on na pas une Rollex, on a quand mme rat sa vie comme disait rcemment Jacques Sgu-</p><p>la, publiciste clbre, qui sait si bien vendre un Prsident de la Rpublique en France ou ailleurs Le comble de la russite ? Un Master de lobbying ! a existe. Le brillant diplm de 23 ans qui a essay </p><p>de se faire embaucher sur internet puis sur lEsplanade de la Dfense tait titulaire, a-t-on dit, entre autres, dun Mas-ter de lobbying ! Autrement dit : Si vous achetez mes services je sais comment faire, lgalement, pour quaucune lection, aucun vote, jamais, ne menace vos intrts Un rve </p><p>Et voil pourquoi notre monde va si bien ? Raymonde Baptiste </p><p>Vie de chien </p><p>Il y a deux ans, Andr Sevrit nous disait quau Canada, les chiens taient des tres bien levs grce aux aires dexercice qui leur taient rserves. Celles-ci nexistent pas chez nous et beaucoup dangoumoisins voient dun mauvais il leurs trottoirs souills mais qui sont les fautifs ? Certaines personnes naiment pas les chiens : parce quelles en ont peur, quelles nont jamais cohabit avec eux, que dans leur enfance, elles nont pas eu loccasion de jouer avec eux. Beaucoup dexpressions familires traduisent ce sentiment anti-chien : tre chien , mener une vie de chien , il fait un temps de chien , ne pas valoir les quatre fers dun chien etc Je prfre retenir des expressions, moins nombreuses, mais tellement plus sympathiques comme tre fidle comme un chien , cest St Roch et son chien , avoir du chien , Les chiens sont plus capables damour dsintress que beaucoup dtres humains. Ils ne doivent jamais. </p><p>Ils sont tristes quand nous sommes tristes. Ils manifestent leur joie ds quils nous aperoivent. Un bon matre est capable de lire dans les yeux de son chien ce que celui-ci ne peut pas exprimer par la parole : un lger reproche parfois, mais surtout beaucoup de re-connaissance et damour. Et quand ce compagnon nous quitte aprs 14 ou 15 ans de vie commune , il est difficile davouer la peine que nous prouvons car beaucoup de personnes ne pourraient pas comprendre notre chagrin et le vide que laisse cet ami fidle. </p><p>Colette Farnieras </p></li><li><p>Petit mot </p><p>Page 4 </p><p>On ma demand dcrire un petit mot pour me prsenter lALA et lUTL, ceux, bien sr, qui ne parti-cipent pas aux ateliers danglais, qui se droulent les lundis aux Valettes. Jhabite dfinitivement la campa-gne charentaise depuis six ans, ayant achet ma maison depuis plus de vingt ans, quand il ny avait pas daccent anglais, ni de voitures immatricules en Angleterre chaque coin. Je suis en retraite de ma pro-fession de chercheuse et professeur universitaire de lhistoire du mouvement ouvrier et de Womens Stu-dies . Cette discipline nexiste pas de la mme faon en France ; cependant, cest en France quon trouve ses grandes philosophes comme Flora Tristan, Simone de Beauvoir, Hlne Cixous, Luce Irigary etc. Je possde mme un livre de Luce Irigary (Je, Tu, Nous, ditions Grasset &amp; Fasquelle, 1990) quelle a sign et que jai achet doccasion Poitiers. Ces philosophes, dont des disciples de Foucault et Derrida, sintres-sent beaucoup aux langues, peut-tre ainsi suis-je retourne mes racines ? </p><p> Cependant, une fois chercheuse, toujours chercheuse . Ainsi jattends larrive de mon septime livre, qui va tre publi le 1er juin 2009 The Newer Eve : Women, Feminists and the Labour Party (ditions Pal-grave MacMillan). In this book, feminist theory is interwoven with womens voices in the study of three consecutive twentieth century womens organisations, separate from but affiliated to the Labour Party, starting with the Womens Labour League, 1906-1918 and concluding in 1993. It looks at how the womens leaders tried to balance a socialist feminist programme with the Partys national programs and the mostly middle class feminist movements. As these organisations represented women workers, consumers and politicians, so the totality of womens involvement in the Labour movement is considered. Womens labour market position and how this affects their Labour movement participation is discussed and the way that war affects political organisation. The subject matter gives a new insight into the Labour Party, engag-ing with its development from its first secretary and Labours first Prime Minister, Ramsay MacDonald to the Tony Blair New Labour, period. Insisting that Labour Party differences be recognised, both over time and in locality, the study concludes by using post-modernism to evaluate the future possibility of a Labour / feminist axis. </p><p>Christine Collette </p></li><li><p>Dessin, peinture </p><p>Page 5 </p><p> Lignes dhorizon, points et lignes de fuites, perspective frontale et oblique, proportions, ombre, lumire, autant de mots et bien dautres, sont autant de sujets tudis par les participants de latelier. Pourquoi aborder ces termes souvent inconnus ? Les diffrentes techniques, pastel, aquarelle, huile, ncessitent dobserver objets, paysages, personnages, avant den effectuer correctement le dessin. Ca y est, le mot est lch. Observer : regarder avec attention les pro-portions, les positions des choses les unes par rapport aux autres, leurs si-tuations dans lespace, les couleurs, les ombres, etcNous avons ds le d-</p><p>part des sances effectu la mise en cou...</p></li></ul>