Anne Devevey Architecte Portfolio

  • Published on
    18-Mar-2016

  • View
    216

  • Download
    4

DESCRIPTION

Portfolio de morceaux choisis d'architecture, entre chantiers, concours, DCE, et croquis vagabonds.

Transcript

  • -1-

    Anne Emmanuelle Devevey

    Diplme de lEcole Nationale

    SuprieuredArchitecturede Versailles

    Architecture

    Portfolio

  • -2-

  • -3-

    Cursus personnel

    Experiences professionnelles

    Diplme de fin dtudes

    Travaux personnels

    4-7

    9-23

    25-35

    37-49

  • -4-

    CURSUS PERSONNEL

    Clibataire16/09/1982 - 27 ans

    Nationalit Franaise7, Rue des Dames, 75017 Paris

    06-32-09-86-90ae.devevey@gmail.com

    Fvrier 2008 Master en Architecture, ENSA Versailles.

    Septembre 2005-juin2006 Cycle Master, Universit de Montral, Facult damnagement.

    Mars 2005 Voyage dtude dans le cadre universitaire en Thailande sur lle de Pukhet ravage par le Tsunami.

    Juin 2001 Baccalaurat srie S. Paris.

    FORmatiON

    Membre cofondateur dune fanfare de lEAV, nous rpondons des contrats: mariage, CA dentreprises, ftes... en France et ltranger.Formation complte par 10 ans dexprience de piano.

    Membre actuel dun quipage de rgate en J80. Cette activit rgulire me permet de mieux apprhender la comptition, le travail en quipe, et la matrise de soi, le respect des autres et de la mer.

    Durant mes tudes, Archivoile, club de voile de lEAV, ma permis de mener bien un projet ambitieux avec un groupe dtudiants, bas sur la confiance morale et financire de grandes entreprises.

    Le sport, notamment le tennis, a toujours reprsent pour moi une source dpanouissement et dquilibre indispensable, travers des tournois, stages et pratique en loisirs.

    Longtemps investie dans le scoutisme. Lorganisation de plusieurs manifestations dampleur, la responsabilit de jeunes enfants, la capacit sadapter aux autres, vivre en groupe, la vie dans la nature et dans le respect de celle-ci...autant daspects que ma apport le scoutisme depuis de nombreuses annes et qui ont contribu me construire.

    LOiSiRS Et CENtRES DiNtEREtS

  • -5-

    Septembre-dcembre 2009 : CDD chez ALC Architectes et Associs, 2 rendus de concours: Un centre de Recherches pour lENS, RP, et pour une EHPAD maison pour poly-handicaps, Cergy.

    Janvier-Juillet 2009 : Mission de chef de projet chez ARCHMED, Casablanca. Suivi de chantier pour une villa de luxe et un htel 5 toiles +, Marrakech.

    Septembre-octobre 2008 : CDD chez ALC Architectes et Associs, pour un rendu de concours pour une EHPAD maison pour poly-handicaps, Cergy.

    Mars-Juillet 2008 : CDD architecte collaboratrice chez Christophe Ducharme Architecte; conception, PC, et DCE de maisons de villgiature lIle de R.gros oeuvre et dcoration intrieure.

    Janvier-septembre 2007 CDI en tant quassocie chez Franois Le Coeur, Architecte du Patrimoine, Versailles. Plans dxcution et suivi de chantier dune cole dans les Yvelines.

    Septembre-dcembre 2006 Stage de Master au SDAP de Paris auprs des Architectes des Btiments de France. Elaboration dune base de donnes sur les htels particuliers du 17me arrondissement parisien.

    Avril-juillet 2005 CDD en tant quassocie-dessinatrice chez Nicolas Cardon, architecte, Neuilly.Plans dxcution de magasins dalimentation et de garages concessions automobiles.

    Mars 2005 Voyages dtude Pukhet sur les plages dvastes par le Tsunami. Projet adapt par la suite par les autorits locales.

    Septembre2003-Fvrier 2004 CDD temps partiel dans lquipe darchitectes du Cabinet Blaise Perrin, bld St Germain, Paris. Rnovations et travaux dans des rsidences secondaires. Projets et plans dxcution.

    Septembre 2002 Stage, EMOC, tablissement public de maitrise douvrage du Ministre de la Culture.

    PaRCOURS PROFESSiONNEL

    VOYaGESSjour professionnel de 8 mois Casablanca, Maroc

    Mission DCE et suivi de chantier

    Janvier-Juillet2009

    Sjour dun an Montral en change universitaireSeptembre2005-Juillet2006

    Voyage dtudes en Thailande, Bangkok et Pukhet_Mars-Avril 2005

    Voyages touristiques en Italie, Egypte, Prague, Barcelone, Berlin et Bilbao, aux USA(cte Ouest, New-

    York, Chicago...), au Canada.

    Anglais lu , crit, parl. Sjours en Grande-Bretagne,

    Allemagne, Autriche.

  • -6-

  • -7-

    EXPERiENCES PROFESSiONNELLES

  • -8-

    CONCOURS: E.N.S. LaBORatOiRES C.E.R.E.E.P.UN PROGRammE miXtE EN ZONE BOiSE Et SitE OCCUP NEmOURS

    Une approche paysagre du projet a fait merger trs vite un double systme de linarits constituant le site:- des artres bties patrimoniales E/O (murs, masses bties): Les contreforts.- des linarits paysagres N/S (lisire de la fort, plateaux successifs, rue, rivire en contrebas...): Les glissements.

    Le projet propose une conhrence du site en renforant ces linarits: Un mur contenporain vient positionner un support, une limite (1)Un btiment contemporain (2) vient relier 2 entits flottantes (3) et redessiner la cour (4), lgitimant ainsi la position de chacun dans un ensemble cohrent.

    Pour se dtacher du vocabulaire architectural vernaculaire du site, et pour marquer leur diffrence et leur intgration, les btiments du projet sont revtus dune enveloppe unique en Tecu Patina Cuivre.Une toiture plate vgtalise finalise la nappe couvrante.Le projet apparat ainsi comme un jeu de tectonique des plaques paysagres, articulant au travers des champs, ensembles vgtaliss, espaces et cours engazonns, les volumes des btiments patrimoniaux valoriss et intgrant limage dun sol surlev habit de fonctions de programmes.Coupe transversale Est/Ouest AA

    Image de synthse Reliefinfographie

  • -9-

    (1)

    (2)

    (3) (3)

    (4)

    (5)

    B

    a

    a

    B

    LOGEMENTS

    POLE CONFERENCES

    SALLE DE TP

    POLE RECHERCHE

    POLE TERTIAIRE

    POLE RESTAURATION

    POLE ENTRETIEN

    Un systme distributif unique reliant les diffrents ples dun programme clat

    Les ples du programme:

    Coupe longitudinale Nord/ Sud BB

    HbergementRangements,garage, vestiairesLocaux supports

    bureauxlaboratoiresple restaurationsallede confrences

  • -10-

    CONCOURS: UN BtimENt DaNS La PENtECONSTRUCTION DUN SERVICE DE JOUR ET DHBERGEMENT. RP

    Ce btiment est destin accueillir des personnes handicapes mental et/ou physique, pour y passer leur vie. Le projet sest efforc doffrir ces rsidents tout particulier un cadre de vie ouvert sur lextrieur, chaleureux, et volutif.

    En amont dun petit village du Val dOise, ce projet se situe sur un terrain au dnivel embarrassant. Pour sincrire au mieux dans la topographie du lieu, mais aussi pour minimiser limpact visuel du btiment, le projet sest construit autour dun mail central suivant la pente et distribuant lensemble des ples dactivit du centre daccueil.Les fonctions de jour et nuit, mais aussi dactivits de groupe et de ncessits plus privatives, sont clairement identifies en ailes spares par des jardins formant un parcours de promenade autour du btiment. Ces ailes observent un cart de niveau denviron 1,50m, ouvrant les perspectives et les vues sur la valle.

    Coupe AA

    Image de synthse Reliefinfographie

  • -11-

    Equipements lis leau, formant signal et point de repre

    Fonction ducative et ludique

    Potager / vergerFonction ducative et pdagogique

    Rivires sches Fonction technique (rcupration des EP, coulement, col-

    lecte)

    Bassin dorage / roselire / espace vert inondable.Fonction de rcupration et stockage des Eaux Pluviales.

    Filtre plant Fonction technique de dpollution des Eaux Uses/ Eaux

    Vannes Station autonome

    1

    2

    3

    4

    5

    INTEGRATION DE LA RESSOURCE EAU

    2

    3

    1

    1

    LOT A

    voie pompiers

    Rue du Lieutenant Guibert

    limite de proprit

    limite de proprit

    1

    2

    3

    3

    3

    2

    1

    12

    4

    5

    Voie nouvelle ( cre

    r)a

    a

  • -12-

    Une mission complte pour cet htel de lAgdal de Marrakech. le chantier de la partie hbergements. Plus de 200 clefs et 5 modles de suites dans cet htel de luxe.Un souci du dtail et de lintgration de la domotique pour une clientle haut de gamme.

    Eclairage indirect par non

    fente de reprise

    HOtEL 5 tOiLES+ DCE Et CHaNtiERHBERGEmENt: CHamBRES Et SUitES. maRRaKECH

  • -13-

    HOtEL 5 tOiLES+ DOSSiER DCORatiONLOCaUX COmmUNS:LOBBY, SaLLES Et REStaURaNtS.maRRaKECH

    Toujours pour le mme htel, cette fois ci la prsentation architecture et dcoration du piano bar: des bois chauds, des coloris lgants et neutres dans les verts, un bar central compos de colonnes phosporescentes pour prsenter les verres et bouteilles, des tissus de fauteuils lgerement vintage: une ambiance ici chaleureuse et propice aux confidences...

    stores vnitiens

    assises de fauteuils

    les revtements muraux

    Une moquette sur mesure

    a

    coupe AA

  • -14-

    CONCOURS EHPaD maiSON DaCCUEiL POUR POLY HaNDiCaPS RP

    La rsille bois unifie lancien et le nouveau btiment.

    Principe en plan masse de lopration: deux cantous de chaque ct,et les salles de vie au centre, rythms de patios.La nouvelle aile prend un angle avec la rue et lancienne aile de la maison daccueil, elle adopte une situation plein sud, pour les panneaux solaires, et pour dgager un jardin potager tag devant la rue.

    Elvation sud sur rue.

  • -15-

    Plans de ltage, du RdC et du sous sol.

    Units de vie

    salons SAM

    SdB spcialise

    locaux support

    Cuisines

    accueil public

    salles communes

    activits de jour

    soins thrapeutiques

    cabinets mdicaux

    administration

    locaux supports

    Circulation

    Plans de ltage, du RdC et du sous sol.

  • -16-

    RaLiSatiON DE maiSONS LiLE DE R

    Construction dune maison neuve dans un lotissement.

  • -17-

    Utilisation de la dent creuse dune maison existante pour une extension en bardage bois.

  • -18-

    CONStRUCtiON DE maiSONS LiLE DE R

    DCE de la construction de deux maisons neuves associes sur un terrain. Mlange de structure brique prorotherm et de structure bton.

  • -19-

    Calepin de menuiseries intrieures bois.

    Dtails du calepin menuiseries intrieures bois , chelle 1/50

  • -20-

    DCE Et SUiVi DE CHaNtiER DUNE COLE RGiON PaRiSiENNE

    DCE de la construction de lextension dune cole maternelle. Au programme: salle de restauration, cuisines, salles de classe, salle des professeurs, salle de motricit, et prau amnag pour ateliers de plein air.Un prau lancienne, soutenue dune structure bois authentique.

  • -21-

  • -22-

  • -23-

    Diplme de fin dtudes

  • -24-

    Le site est une friche portuaire linterface entre une zone industrielle, une zone de fret international, et le centre-ville de Calais. Lenjeu est de proposer un rinvestissement de cette friche par des activits tertiaires et de loisirs. Le but de ce projet est de permettre la rencontre entre des populations qui aujourdhui se croisent sans changer, une ville qui se btit ct de leau sans dialoguer avec elle.

    LONDRES

    PARIS

    CALAIS: 45km de Douvres

    Le bassin Nord-Est de Calais: mixit peu rentabilise entre fret passager, industries, quartiers rsidentiels.

    zone industrialo-portuaire

    zone de fret avec lAngleterre

    le site: une friche en centre-ville

    zone rsidentielle de Calais-Nord

    CONtEXtE GOGRaPHiQUE

    Lhistoire commence au fil de leau. Le btiment-entrept en briques fin XIXme perd ses amarres, ses anciens murs flottent entre ville et bassin, et aujourdhui entre histoire et contemporainit.

  • -25-

    Z o n e i n d u s t r i e l l e Z o n e r s i d e n t i e l l e

    Z o n e p o r t u a i r e

    Comment un site la croise des chemins et des quartiers peut-il les faire inter-agir par son architecture?

    A r r i v e d u c e n t r e - v i l l e d e C a l a i s

  • -26-

    LE PROJET :UNE INTERFACE

    POPULATION LOCALE

    POPULATION EN TRANSIT

    ANCRAGE

    LEGERETE

    CONTEMPORAIN

    HISTOIRE

    MOUVEMENT

    BRASSAGE

    CONCEPt URBaiN Et aRCHitECtURaL

    taille progressive des gabarits

    Densits et talement du bti

    Progression des espaces privs (blanc) vers des espaces publics (gris)

    Dune logique de ville (jaune) une logique de quai(vert)

    Un parcours piton traversant le site

    Axonomtrie clate des lments qui composent le projet urbain.

  • -27-

    Axonomtrie du projet urbain, les relations avec le bassin et avec le quartier rsidentiel attenant.

  • -28-

    EtUDiER LES RaPPORtS aVEC LEaU

    le projet propose des amnagements urbains qui donnent envie de sinstaller au bord du bassin: rapports visuels, casino en lvitation au-dessus dune darse, passerelle flottante au ras de leau en caillibotti, belvdre qui surplombe la ville et le bassin et qui porte le regard vers les ferries et la mer...Au centre du quai, les pavs sont recouverts dune butte de terre qui devient jardin public, espace absent aujourdhui dans Calais-Nord.

    Partie pivot entre espace public et parties privatives: Les logements en fond de quai, le parc, et le belvdre au loin.

    Les commerces qui jouxtent les quartiers rsidentiels existants, la place publique et les terrasses quils dgagent vers le belvdre.

    coupe AA

    coupe BB

    coupe CC

    vue 1

    vue 2Le parc conserve le langage industriel: pavs, et grues sont adapts et intgrs

    Les logements en bande en porte--faux au-dessus du bassin.

  • -29-

    lvation vue du quai den face

    Plan masse

    vue 1

    vue 2

    Coupe AA Coupe BB Coupe CC

  • -30-

    Maquettevue depuis le quai

    1RHaBiLitatiON DUNE HaLLE DENtREPOSaGE FiN XiXme

  • -31-

    plan masse de la halle: une diagonale et une progression vers leau

  • -32-

    2

    plan du RdC: dsaxement provocateur plan de ltage: terrasses et vues en plonge

    RHaBiLitatiON DUNE HaLLE DENtREPOSaGE FiN XiXme

  • -33-

    le bar: mi intrieur, mi extrieur; mlange de styles et dpoques

    la bibliothque: espace calme et en

    suspension parmi les fermes mtalliques dpoque

  • -34-

  • -35-

    tRaVaUX PERSONNELS

  • -36-

    Transformer un espace vacant et architecturalement htroclite, consacr une circulation automobile mal organise, en une place aux multiples accs, renouant des liens entre la ville et son fleuve, rpondant architecturalement au pont de lEurope de Calatrava et aux multiples besoins de lagglomration. Larrive dune nouvelle ligne de tramway sert de tremplin un nouveau mode de circulation en ville, privilgiant transports en commun et pitons. Pour retrouver une identit, le terrain ncessite une restructuration globale avec des rpercussions lchelle de la ville.Faire de ce site en bord de Loire un espace aux multiples usages.

    CONCOURS: ORLEaNS:une place urbaine

    Agglomration orlannaise, voirie majeure Le site comme un noeud de circulation

    Vue du pont de lEurope vers la Loire

  • -37-

  • -38-

    CROQUiS_ aRCHitECtURE 1

    La cathdrale St Guy, Prague

    Lopra Bastille

    Logements, Gehry, Prague

    Seattle library, Seattle, Koolhaas

    Manhattan vue de Brooklin

  • -39-

    CROQUiS_ DiVERS 2

    les rues montralaises

    Le gnie civil amricain

    Art urbain

    Tempte bretonne, pastels

  • -40-

    Ce workshop sur lle de Pukhet sest fait en partenariat avec des tudiants thais de lUniversit de Bangkok, et les services durbanisme locaux. Lobjectif principal tait de dterminer rapidement quelles actions taient entreprendre sur les lieux du drame du Tsunami. Ltude sest concentre sur le village de Kamala, 5 000 habitants.

    Aprs relevs de terrain et coutes des habitants, les objectifs se sont fixs sur les problmes rsultant de la cohabitation entre locaux et touristes. Favoriser la diversit entre les fonctions sur le site (logements, activits de loisirs, parcs...), redessiner et revaloriser le rseau hydraulique, tmoin des origines du village, renforcer les liaisons entre les ples dactivits et de logements, amliorer les couturesentre les tissus, prserver des espaces tampons indispensables la flore locale.

    Etats actuel et projett de lutilisation des friches restantes: dessines par les routes de pimont bordes dhabitations traditionnelles, les friches sont petit petit amoindries par une urbanisation dsordonne et irrespectueuse. Le projet propose la dfinition de zones constructibles et la prservation de la flore. Des espaces de vie commune sont proposs, en respect du mode de vie des habitants thais.

    RECONStRUCtiON a PUKHEt_ tHaiLaNDEURBaNiSatiON DOUCE Et PaYSaGE

    Les effets du Tsunami

  • -41-

    Exemples types damnagement, conciliant locaux et touristes, et conservant des coeurs verts, appels sos.

    La vgtalisation comme outil de clture.

  • -42-

    La poche urbaine: une parcelle en plein centre-ville de MontralUne halte sur Ste-Catherine, artre principale de promenade urbaine...

    Permabilit sur le site, intgrer et faire dialoguer une grande surface, des petits commerces, des logements tudiants et un espace public.

    Le projet se construit comme une main qui recueille le passant venu de la rue.Un axe fort doubl de nombreuses perces visuelles travers la parcelle guide le passant dans lilt: cette structure en bois sert de lien urbain.

    Com

    mer

    ces

    Grande surface

    Loge

    men

    ts

    tudi

    ants

    et

    ate

    liers

    da

    rtist

    es

    Rue Ste Catherine

    miXit DaNS UNE PaRCELLE DU CENtRE ViLLE _ mONtRaL

  • -43-

    Un projet mixte regroupant 70 logements collectifs, des commerces de proximit, et un espace public ouvert cher Porzamparc.

    Le projet se construit par une gradation du public au priv. Les commerces sont accessibles de la rue mais tourns vers le coeur dilt, une venelle industrielle fait dialoguer commerces, locaux dartistes et dexposition libre, jardins privatifs, espaces publics.

    ENSEmBLE DE LOGEmENtS_ZaC RiVE GaUCHE_ PaRiS 13

    Fentre urbaine en front de Seine

    lilt ouvert Plan du rez de jardin et coupe longitudinale sur le coeur dilt.

  • -44-

    Une demi parcelle ouverte sur les rues Lecourbe, la Croix-Nivert, et Convention.Une rponse brutale, qui contredit lenvironnement urbain.

    Ce projet cre une dissociation pour accentuer limpact de ldifice public dans le paysage du quartier.La piscine se dtache du contexte. De lextrieur, ldifice simpose par sa puissance, sa monumentalit, mais lintrieur soffre une ambiance base sur lexprience sensorielle et le rapprochement de leau, du soleil, du ciel.Leau de la piscine flotte entre la terre et le ciel, et nous invite flotter avec elle.

    UN COmPLEXE SPORtiF EN ViLLE _ PaRiS 15

    Lenveloppe unifie les diffrentes parties du programme qui se dvoilent une fois dans lenceinte de ldifice.

  • -45-

  • -46-

    AnneEmmanuelleDeveveyae.devevey@gmail.com

    7, Rue des Dames_75017 Paris06-32-09-86-90