Baudelaire Et Modiano- Suffit

  • Published on
    22-Jul-2015

  • View
    39

  • Download
    0

Transcript

Baudelaire -Le Paris de Baudelaire la modernit. -La posie connait une ds le milieu du sicle. Le premier pote est Charles Baudelaire avec son recueil Les fleurs du mal. La posie de cette uvre porte attention au monde moderne, cet idal sera repris sa manire par Apollinaire dans son recueil Alcools, en faisant du monde moderne lessence mme de la posie. - lpoque de Les fleurs du mal la posie est domine par le Romantisme. Si ce recueil utilise essentiellement lalexandrin et la forme classique du sonnet, lesthtique de Baudelaire est cependant tout fait nouvelle, fonde su la thorie des correspondances. La modernit chez Baudelaire est donc moins du ct du monde contemporain, jug dcevant et lorigine du malaise nomm spleen que du ct de llaboration dun langage potique renouvelant les mtaphores et ouvrant la voie au pome en prose: la forme fait oublier langoisse dcevant du monde. -Lesprit de Baudelaire dans sa description de Paris comme ville moderne, en volution, et la socit et la vie Paris apparaissent dans de nombreux tableaux. -Paris et son peuple sont peints dans de nombreux tableaux de Renoir, Gustave Caillebotte (Les raboteurs de parquet), Delacroix (La libert guidant le peuple). Impressionnistes. -Dautres auteurs qui ont pris comme objectif Paris: Flaubert, Lducation sentimentale, Zola, lincipit de Lassommoir.

Modiano -Modiano dans ces uvres, aussi dans Une jeuneuse, est un enquteur. -Il utilise la ville, des objets et des tmoins dune faon identique. -Il utilise la mmoire pour sa qute. -La ville est le lieu de toutes les recherches et de tous les oublis. -Les narrateurs vont se promener dans les rues, simuler les faades des immeubles, attentifs, rceptifs aux moindres manifestations de la mmoire. Ils essaient toujours de comprendre celui qui se dplace dans Paris. -Dambulations dans Paris, partis intgrantes de la recherche, font aussi partie de la vie. -On peut se promener pour faire connaissance et la plupart de ces dambulations se fait plutt pied. -Souvent les personnages ne font pas vraiment le chemin. Ils se contentent de le remmorer, ce qui est un appel direct aux souvenirs et la nostalgie. -Les descriptions des lieux ne sont donc pas des manies mais des moyens de stimules la mmoire.