BÉBÉS, FAMILLES ET CARTES POSTALES

  • Published on
    24-Jul-2016

  • View
    217

  • Download
    3

DESCRIPTION

De 1900 1950, du projet de loi contre la dpopulation aux premires annes du baby-boom, cette histoire illustre de la population franaise fait cho nos propres histoires familiales. Un livre publi par les Editions de l'INED. * Des cartes postales rvlatrices de la grande histoire et de lhistoire intime * Une histoire divertissante et en images de la population franaise (1900-1950)

Transcript

<ul><li><p>Les nombreuses cartes postales qui ont circul dans la premire moiti du xxe sicle, diverses dans leurs thmes comme dans leur style, per-mettent dillustrer les changements dmogra-phiques de cette priode. La plupart des v-nements de la vie (naissance, mariage, divorce, veuvage, etc.) sont parfois dpeints avec une grande fantaisie, un certain humour, voire de ma-nire satirique ou grivoise. Un bb peut arriver dans une famille, rcolt dans un chou ou dans une rose, pch dans un lac, apport par une cigogne, envoy par la poste ou mme fabriqu par une machine.De 1900 1950, du projet de loi contre la dpo-pulation aux premires annes du baby-boom, cette histoire illustre de la population franaise fait cho nos propres histoires familiales.</p><p>Institut national dtudes dmographiques Ined, Paris, 2015 Tl. : 33 (0)1 56 06 20 00w w w. i n e d . f r I S B N - 978 -2-73 32-10 61-1</p></li><li><p>Sommaire</p><p>i. Les vnements de la vie</p><p>11 Lorsque lenfant parat12 Calendrier des naissances16 Des bbs et des ufs18 Natre dans les choux20 ou dans les roses21 Bbs en vente23 La pche aux bbs28 Graine de bois de lit30 Quand passent les cigognes</p><p>34 Des bbs gagner38 La petite enfance47 La monte de ladoption49 Lge scolaire50 Du clibat au mariage64 Constitution de la famille77 Le temps de la sparation83 La fin de la vie</p><p>ii . Lenfant dans tous ses tats</p><p>91 La France rurale95 Bbs multiples en mouvement</p><p>110 intrieur113 extrieur</p><p>iii . Dnatalit et repopulation</p><p>123 La dnatalit en dbat134 La Grande Guerre 151 encouragements la repopulation154 La natalit : un renouveau ?</p></li><li><p> Entre le xviie sicle et la premire moiti du xxe sicle, les naissances ont continu de varier selon le mois de lanne, avec toujours un pic en fvrier-mars et un creux en fin danne. Mais lamplitude des variations sest considrablement rduite, exception faite de quelques priodes particulires comme celles des guerres. Le rap-port entre le mois ayant le plus de naissances et celui en ayant le moins est ainsi pass de 1,8 au xviie sicle 1,2 au dbut du xxe sicle. Cette vo-lution conduit carter les explications faisant ap-pel la temprature ou la nature, dans la mesure o les conditions climatiques nont pas connu de profonds changements. La moindre observance des prceptes religieux et la diminution de la part des paysans dans la population active au fil des sicles ont probablement jou un rle dans laf-faissement du mouvement saisonnier. </p><p>A. Rgnier-Loilier et J.-M. Rohrbasser Une saisonnalit de moins en moins marque au fil des sicles </p><p>1909</p><p>60 </p><p>70 </p><p>80 </p><p>90 </p><p>100 </p><p>110 </p><p>120 </p><p>130 </p><p>140 </p><p>Oct. Nov. Dc. Janv. Fv. Mars Avr. Mai Juin Juil. Aot Sept. Oct. Nov. Dc. Janv. Fv. MarsMois de naissance</p><p>Avr. Mai JuinJanv. Fv. Mars Avr. Mai Juin Juil. Aot Sept. Oct. Nov. Dc. Janv. Fv. MarsMois de conception</p><p>XVIIe sicle </p><p>XVIIIe sicle </p><p>1817-1819 </p><p>1927-1929 </p><p>Mouvement saisonnier des naissances en France du xviie au xxe sicle (indice base 100 mensuelle)</p><p>Lecture : un indice 105 correspond un mois o lon a observ 5 % de naissances en plus par rapport la moyenne annuelle.</p><p>Source : indices calculs par Dupquier, 1976.</p></li><li><p>Lallaitement</p><p>* Dispositif hermtique utilis pour strili-ser sous pression.</p><p>** La loi Roussel du 23 dcembre 1874 prvoyait un contrle des nourrices de campagne.</p><p>Jusqu la dcouverte par Pasteur des micro-organismes en 1890, les questions touchant lhygine du lait taient peu abordes.</p><p> Vers 1900, un des points les plus dis-cuts dans lallaitement artificiel est encore de savoir si le lait doit tre don-n au nourrisson, cru, bouilli lair libre ou strilis lautoclave*. La prfrence des mdecins allait en gnral au lait dnesse dont la com-position se rapproche le plus de celle du lait de femme. En 1889, le Dr Morisset dfenseur de ce mode dallaitement au Congrs in-ternational dhygine et de dmogra-phie, estimait quavec la loi Roussel** et en supprimant le biberon au bn-fice de lallaitement direct par la chvre on arriverait faire baisser considra-blement le taux de mortalit des nour-rissons du premier ge. </p><p>Marie-Claude Delahaye, Ttons et ttines. Histoire de lallaitement</p><p>Le lait de brebis tait extrmement riche ; on le recommandait aux en-fants dlicats. Peu digeste pour les nouveau-ns, il sera dlaiss au profit du lait de vache.</p><p> La vache hollandaise produit beau-coup plus que la vache normande mais un lait aqueux tandis que celui de la vache normande est trs riche, en par-ticulier en beurre. </p><p>Marie-Claude Delahaye, op. cit.</p></li><li><p>1905</p></li><li><p>1906</p></li><li><p> Du bois des Sources, on le voyait entre les branches, o se posaient en essaims verts les premiers bourgeons. Herse par les obus, ventre coups de torpilles, use, tragique, ctait une butte crayeuse, hrisse de quelques pieux qui avaient t des arbres. Sur les cartes dtat-major elle devait avoir un nom. Les soldats lavaient appele le mont Calvaire. </p><p>Roland Dorgels Les Croix de bois</p><p> Notre tranche est presque dtruite. En beaucoup dendroits elle na plus cinquante centimtres de haut ; elle est crible de trous, entonnoirs et mon-tagnes de terre. Droit devant notre galerie clate un obus. Aussitt cest lobscurit complte. Nous sommes en-fouis sous la terre et nous devons nous dgager. Au bout dune heure lentre est redevenue libre et nous sommes un peu plus calmes, parce que le travail a occup notre esprit. Notre comman-dant de compagnie vient nous en rampant et il annonce que deux des abris sont anantis. Les recrues se tran-quillisent en le voyant. Il dit que, ce soir, on tentera davoir manger. </p><p>Erich-Maria Remarque lOuest rien de nouveau</p><p>1917</p><p>1917</p></li><li><p>Les nombreuses cartes postales qui ont circul dans la premire moiti du xxe sicle, diverses dans leurs thmes comme dans leur style, permettent dillustrer les changements dmographiques de cette priode. La plupart des vnements de la vie (naissance, mariage, divorce, veuvage, etc.) sont parfois dpeints avec une grande fantaisie, un certain humour, voire de manire satirique ou grivoise. Un bb peut arriver dans une famille, rcolt dans un chou ou dans une rose, pch dans un lac, apport par une cigogne, envoy par la poste ou mme fabriqu par une machine.Ces cartes ont illustr aussi bien des sujets lgers que des thmes plus graves. Durant la Grande Guerre, chaque </p><p>bb tait vu comme un futur poilu et il ne semblait pas dplac de le reprsenter lintrieur dun obus de 75. Les cartes postales publies cette poque peuvent aussi vhiculer un message politique ou, du moins, lui faire cho. Traitant de dpopulation et de repopulation, questions devenues brlantes aprs la dfaite de 1870, elles mritent dtre replaces dans une perspective dmographique. Mais elles racontent aussi lintime, celle du soldat au front ou celle de lheureux vnement .De 1900 1950, du projet de loi contre la dpopula-tion aux premires annes du baby-boom, cette his-toire illustre de la population franaise fait cho nos propres histoires familiales.</p><p>9 782733 210611</p><p>29,00 E</p></li></ul>

Recommended

View more >