Bilan de la décennie pour l'éducation en vue du développement ...

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    215

  • Download
    2

Transcript

1 Dcennie pour lducation en vue du dveloppement durable Bilan des pays francophones 2 CRDITS Ralisation Fondation Monique-Fitz-Back pour le compte de lOrganisation internationale de la Francophonie Coordination Benot Mercille Recherche et rdaction Christian Payeur et Benot Mercille Rvision, mise en page et production Julie Moffet Secrtariat Karine Gagnon Collaboration Lyne Gingras (CONFEMEN) et Jean Kafando (CSFEF) 3 4 ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE DIRECTION DE LDUCATION ET DE LA JEUNESSE 19-21, avenue Bosquet, 75007 Paris (France) tlphone : +(33) 1 44 37 33 00 www.francophonie.org 5 Bilan de la dcennie de lducation en vue du dveloppement durable Pays francophones Contenu Dcennie pour lducation en vue du dveloppement durable ................................... 1 CRDITS .................................................................................................................. 2 Contexte .................................................................................................................... 7 La Confrence mondiale de 2014 sur lducation au dveloppement durable (EDD) : un tournant pour lEDD .............................................................................................. 8 Quelques rappels du bilan mi-parcours de la Dcennie. ......................................... 8 La dmarche du prsent bilan ................................................................................... 9 Portrait des rpondants lenqute ......................................................................... 10 Section 1 - Les initiatives transversales significatives en Francophonie..12 Initiative 1 La dmarche de lADEA : un cadre stratgique de lducation pour le dveloppement durable en Afrique .......................................................................... 12 Initiative 2 La rflexion de la CONFEMEN sur La diversification de loffre dducation de base : les grands dfis pour lcole de demain en lien avec le dveloppement durable et les TIC ......................................................................... 14 Initiative 3 La chaire UNESCO ducation, formation et recherche pour le dveloppement durable et son rseau UNITWIN.................................................. 17 Initiative 4 Le Centre virtuel francophone en ducation au dveloppement durable du CSFEF ............................................................................................................... 20 Initiative 5 LONG internationale PlantERE et ses Forums ................................. 22 Section 2 - Les grandes tendances du dveloppement en EDD en Francophonie..25 Des modalits varies de coordination.26 Une volont commune dintgration ............................................................... 27 6 Des mthodes actives pour de futurs citoyens actifs.....29 Un portrait contrast de la formation des enseignants ...................................... 29 Matriel scolaire et action des ONG .................................................................. 25 Cinq axes dinnovation en EDD ........................................................................ 25 Section 3 - Les syndicats et la DEDD....35 Conclusions et recommandations..39 Annexe 1 Fiches des pays...43 Annexe 2 Fiches des pratiques innovantes..76 Annexe 3 Tableau synthse des rponses par pays.110 Annexe 4 Grilles d'enqute111 SIGLES ..................................................................................................................122 7 Contexte Depuis la Confrence mondiale de l'UNESCO sur lducation pour le dveloppement durable Sengager dans la seconde moiti de la Dcennie qui a eu lieu Bonn (Allemagne) du 31 mars au 2 avril 2009, la Francophonie na pas mnag ses efforts en matire de promotion de lenvironnement et du dveloppement durable. Cette confrence qui a fait le bilan mi-parcours de la Dcennie de lducation au dveloppement durable (DEDD), lance en 2005, a t aussi une occasion pour la Francophonie de resserrer la coordination de son action. Le bilan mi-parcours de la DEDD en Francophonie, ralis par lIEPF avec la collaboration de ses partenaires, a t une contribution utile au renforcement de cette coordination et lidentification des enjeux pour la poursuite de la DEDD jusquen 2014. Les derniers Sommets de la Francophonie ont accord une trs grande importance lenvironnement, au dveloppement durable et lducation. Le Sommet Kinshasa en octobre 2012 avait dailleurs pour thmes les enjeux environnementaux et conomiques face la gouvernance mondiale. La prparation et la participation actives de la Francophonie au Sommet RIO+20 illustrent une volont bien tablie dune action concerte de la Francophonie en matire de dveloppement durable. Lanalyse de la gouvernance du dveloppement durable en Francophonie, publie par lIEPF en partenariat avec la Chaire en co-conseil de lUniversit du Qubec Chicoutimi, en pralable du Sommet RIO+20, confirme que la Francophonie est bien en marche en matire de dveloppement durable, mais quelle doit renforcer encore les changes entre les pays pour consolider les dmarches entreprises et en amliorer limpact. Cette analyse rcente de la gouvernance du dveloppement durable fait cho dune certaine manire aux grands constats que faisait le Bilan mi-parcours de la DEDD ralis par lIEPF en 2009. Que sest-il pass depuis? Existe-t-il des pratiques qui ont fait leur preuve et qui mritent dtre valorises? Peut-on appuyer cet effort en recourant aux technologies de linformation et des communications? Vers quelles recommandations pratiques doit sorienter la Confrence de clture de la DEDD qui se tiendra Nagoya en 2014? Cest ces questions que tente de rpondre le prsent bilan, ralis par la Fondation Monique-Fitz-Back pour lducation au dveloppement durable. 8 La Confrence mondiale de 2014 sur lducation au dveloppement durable (EDD) : un tournant pour lEDD Pour atteindre le dveloppement durable, les rglementations politiques et les incitations financires ne sont pas suffisantes. Un changement radical simpose, tant dans les mentalits que dans les actions mener. La communaut internationale reconnat depuis longtemps que pour apporter ce changement, lducation est cruciale. LEDD permet aux apprenants dacqurir les comptences (savoirs, savoir-faire, savoir-tre) et les valeurs ncessaires pour faonner un avenir durable. LEDD inclut les questions cls telles que les changements climatiques et la rduction de la pauvret. LEDD exige par ailleurs un enseignement/apprentissage fond sur des mthodes pdagogiques qui responsabilisent les apprenants, les incitent participer et agir en faveur du dveloppement durable. La Confrence mondiale de 2014 cherchera atteindre les quatre objectifs suivants : 1. Clbrer une Dcennie daction 2. Rorienter lducation en vue de btir un avenir meilleur pour tous 3. Acclrer laction en faveur du dveloppement durable 4. Dfinir lagenda de lEDD au-del de 2014 Quelques rappels du bilan mi-parcours de la Dcennie. Le Bilan mi-parcours de la DEDD ralis par lIFDD en 2009 indiquait quelques points forts de lEDD en Francophonie : Il existe une dynamique institutionnelle bien relle, mais qui mrite dtre renforce; On constate limportance de lexistence dune coordination institutionnelle bien tablie, lie une vision clairement dfinie du dveloppement durable et une participation de la socit civile; Des efforts importants ont t raliss pour lintgration de lEDD au curriculum, mais ils mritent aussi une consolidation vers la salle de classe; On observe une dynamique locale diversifie et un besoin de fdrer les efforts tout en fournissant un support pratique aux intervenants de premire ligne. 9 Que sest-il pass depuis ? Le portail EDD du Comit syndical francophone de lducation et de la formation (CSFEF), lanc le 5 juillet 2012, ralis avec lappui du Fonds francophone des inforoutes et en partenariat avec la Fondation Monique-Fitz-Back, illustre trs bien le dynamisme qui anime le milieu de lducation de la Francophonie en matire dEDD. Le prsent bilan sappuie sur les orientations de la Francophonie, telles que dfinies dans les derniers Sommets, et sest ralis avec la collaboration de lOIF, de la CONFEMEN et du Comit syndical francophone de lducation et de la formation (CSFEF). La ralisation de ce bilan a t confie la Fondation Monique-Fitz-Back pour lducation au dveloppement durable qui avait aussi ralis le bilan mi-parcours en 2009. La dmarche du prsent bilan Sappuyant sur les acquis du bilan mi-parcours de la DEDD, nous avons suivi la dmarche suivante : Recension et analyse des grandes initiatives transversales en ducation au dveloppement durable au sein de la Francophonie; Mise jour du questionnaire denqute du bilan mi-parcours en consultation avec les partenaires; En collaboration avec la CONFEMEN, envoi du questionnaire aux ministres de lducation; En collaboration avec le CSFEF, envoi du questionnaire aux syndicats denseignants; En collaboration avec la CONFEMEN et le CSFEF, identification et analyse de pratiques exemplaires en EDD; Ralisation dune fiche de 3 4 pages pour chaque pays comprenant les informations cls sur leurs engagements et leurs ralisations en EDD; Ralisation dune fiche dune page sur les pratiques exemplaires retenues; Inventaire des possibilits de formation distance en EDD; Ralisation dune analyse globale pour la formulation dorientations pratiques. On retrouve les grilles denqute utilises en annexe 4. 10 Portrait des rpondants lenqute Nous avons reu des rponses notre enqute provenant des autorits de 14 pays ainsi que des rponses provenant de syndicats de lenseignement de 15 pays. Comme lillustre le tableau suivant, les rponses combines de lun et de lautre groupe font que les rsultats proviennent de 21 pays diffrents. PAYS AUTORITS SYNDICATS Burkina Faso X X Burundi X Congo X Congo RDC X Cte dIvoire X X France X X Gabon X Liban X Luxembourg X Nouveau-Brunswick-Canada X Mali X X Maroc X X Maurice X Niger X Ontario X Qubec- Canada X X Roumanie X Sngal X X Suisse X X Togo X Wallonie-Bruxelles X Ces pays sont du Sud comme du Nord et reprsentent une part non ngligeable de la Francophonie agissante en matire dEDD. En 2009, lors de la ralisation du bilan mi-parcours de la DEDD pour la Francophonie, nous avions obtenu des rponses des autorits de 16 pays, dont 6 avec un niveau faible ou inexistant dactivit en EDD. Les rponses des syndicats provenaient de 14 pays, dont 7 avec un niveau faible ou inexistant dactivit en EDD. Le prsent bilan illustre que les pays ayant rpondu en 2013 sont effectivement au jeu ( une exception : le Burundi). La grande majorit des pays ayant rpondu en 2013 avait rpondu en 2009. Trois pays, la Cte dIvoire, le Luxembourg et la Suisse ont rpondu en 2013 et navaient pas rpondu en 2009. 11 Section 1 - Les initiatives transversales significatives en Francophonie Pour rendre compte des avances relles de la Francophonie en ducation au dveloppement durable, il savre pertinent de prendre en compte quelques ralisations majeures pouvant constituer autant de points de repre que de prises pour laction future. Ces initiatives ne sont pas toutes de mme nature et nabordent pas les mmes aspects de lducation au dveloppement durable : il peut sagir de coordination et de dveloppement des politiques, de rseautage en recherche ou en enseignement, de forums pdagogiques, etc. Elles ont par contre en commun dillustrer des contributions nouvelles et significatives dans latteinte des objectifs de la Dcennie. Les cinq initiatives qui ont t retenues Initiative 1 La dmarche de lAssociation pour le dveloppement de lducation en Afrique (ADEA) : un cadre stratgique de lducation pour le dveloppement durable en Afrique. Initiative 2 La rflexion de la CONFEMEN : La diversification de loffre dducation de base : les grands dfis pour lcole de demain en lien avec le dveloppement durable et les technologies de linformation et de la communication (TIC). Initiative 3 La chaire UNESCO, ducation, formation et recherche pour le dveloppement durable et son rseau UNITWIN. Initiative 4 Le Centre virtuel francophone en ducation au dveloppement durable. Initiative 5 LONG internationale PlantERE et ses Forums. 12 Initiative 1 La dmarche de lADEA : un cadre stratgique de lducation pour le dveloppement durable en Afrique Bien quelle dborde des cadres de la Francophonie, lAssociation pour le dveloppement de lducation en Afrique (ADEA) mrite une attention particulire dans cette section portant sur les initiatives transversales du bilan de la Dcennie de lducation pour le dveloppement durable. Dans le cadre de la Triennale, tenue en novembre 2012, lADEA organisait un atelier sur lducation pour le dveloppement : Promouvoir le dveloppement des connaissances, comptences et qualifications critiques pour le dveloppement durable de lAfrique . Latelier consistait dvelopper des stratgies et des mcanismes visant promouvoir les comptences fondamentales permettant aux jeunes et aux adultes de faire une utilisation responsable et judicieuse des ressources naturelles disponibles afin dassurer lquit intergnrationnelle et de btir un avenir pacifique et prospre. Subsquemment, un cadre politique stratgique a t labor pour mettre en uvre les recommandations de la Triennale 2012, cadre qui ft prsent aux chefs dtat africains lors de leur Sommet de janvier 2013, autour des grandes orientations suivantes: 1. Ladoption dune vision holistique du dveloppement des comptences qui ouvrira des possibilits et des opportunits pour une ducation allant bien au-del de lcole formelle ; 2. La promotion dune approche stratgique des politiques dducation et de formation ; 3. Le repositionnement de lgalit et de la qualit de lducation et de la formation comme base du dveloppement en offrant des opportunits correspondant aux besoins de chacun pour russir son apprentissage. 4. Lintgration de lhritage culturel, linguistique, historique et spirituel de lAfrique ; 5. La cration dune culture scientifique dans les systmes dducation et de formation ; 6. La promotion de lapprentissage tout au long de la vie ; 7. Lintgration des technologies de linformation et de la communication (TIC) dans lducation, la formation et lapprentissage ; 8. La mise en place des conditions essentielles pour russir la mise en place de rformes. Enfin, dans les cinq prochaines annes, lADEA veut renforcer son action dans le dveloppement de lducation avec la mise en uvre de son deuxime plan stratgique moyen terme (2013-2017) visant inciter les ministres de lducation sattaquer aux principaux dfis de lducation et mettre en uvre un changement de paradigme ainsi que les rformes ducatives proposes par les Chefs dtat africains lors de la Triennale 2012 13 Transformer lducation et la formation pour permettre aux pays africains de russir un dveloppement durable . Voici un tableau rsumant les orientations retenues. Objectifs stratgiques et quelques initiatives stratgiques slectionnes No Objectifs stratgiques Initiatives stratgiques slectionnes 1 Encourager les politiques, les stratgies, les pratiques et les programmes qui favorisent les connaissances, comptences et qualifications essentielles Dfinir et slectionner les connaissances, comptences et qualifications essentielles clairer llaboration de politiques, stratgies, pratiques et programmes efficaces 2 Dvelopper et promouvoir des solutions dducation et de formation menes par lAfrique pour rpondre aux besoins nationaux et rgionaux Faire avancer la Deuxime dcennie de lducation de lUA et dautres initiatives rgionales continentales slectionnes Encourager une plus grande sensibilisation et lapplication des solutions africaines existantes 3 Encourager une plus grande utilisation des TIC pertinentes pour acclrer la transformation des approches et rsultats de lducation et de la formation Engager les parties prenantes des secteurs de la technologie et de lducation dans un dialogue pour identifier des solutions TIC ralisables Promouvoir des politiques et stratgies dintgration des TIC ciblant les groupes et populations marginaliss 4 Profiter de leffet de levier dun rseau de partenaires vari et durable Diversifier la base de partenaires pour intgrer de nouvelles voix et expriences dans le dialogue politique Accrotre lappui financier des partenaires du rseau 5 Renforcer la capacit et lefficacit de lorganisation Dvelopper et amliorer en permanence les processus Institutionnaliser et encourager une culture interne positive 14 Initiative 2 La rflexion de la CONFEMEN sur La diversification de loffre dducation de base : les grands dfis pour lcole de demain en lien avec le dveloppement durable et les TIC Les rflexions de la 55e session ministrielle de la CONFEMEN, tenue en dcembre 2012, ont port sur le thme La diversification de loffre dducation de base : les grands dfis pour lcole de demain en lien avec le dveloppement durable et les TIC. Le document ralis fait tat de la recherche sur la question et prsente des tudes de cas menes dans huit pays de la CONFEMEN : le Bnin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Mauritanie, la Rpublique dmocratique du Congo (RDC), le Sngal, le Tchad et la Tunisie, en se fondant sur des entretiens avec une dizaine de responsables de chaque pays. Le fait dinterroger la gestion des systmes ducatifs, sous langle notamment de leur efficacit et de lquit, fait partie de la dmarche globale de lducation au dveloppement durable. Ce document de rflexion et dorientation de la CONFEMEN aborde principalement les thmes de la diversification et de lintgration travers les variables institutionnelles et curriculaires. Pour chacun des thmes traits, le document propose des recommandations adoptes par les ministres de lducation ainsi que des pistes de rflexion et daction , laissant ainsi la dmarche ouverte permettant de la contextualiser. En liant lducation au dveloppement durable cette rflexion, la CONFEMEN confirme une volont dintgration de cette proccupation par les instances responsables de lducation dans les pays de la francophonie. Selon lUNESCO, lducation pour le dveloppement durable () implique l'adoption de mthodes participatives pdagogiques visant motiver et autonomiser les apprenants, pour qu'ils modifient leurs comportements et deviennent les acteurs du dveloppement durable. C'est pourquoi l'ducation pour le dveloppement durable favorise l'acquisition de comptences permettant aux apprenants de dvelopper leur esprit critique, d'imaginer des scnarios prospectifs et de prendre des dcisions communes. L'ducation pour le dveloppement durable implique un changement en profondeur de l'enseignement tel qu'il est gnralement pratiqu aujourd'hui. 1 1 Site de la Confrence mondiale sur lducation au dveloppement durable, http://www.unesco.org/new/fr/unesco-world-conference-on-esd-2014/resources/what-is-esd/ 15 Certains lments de contexte, plus directement lis au dveloppement durable, signals par le document de la CONFEMEN, mritent dtre mentionns. Ainsi, y lit-on que le contexte ducatif fait partie dun contexte gnral social, conomique, culturel, mais aussi environnemental . Ce contexte est affect profondment par un phnomne dacclration li lactivit humaine, tmoignant certains gards dirrespect, voire de mpris pour le monde du vivant . Parmi ces phnomnes, on cite la recherche du profit tout prix, la pauvret, le sous-emploi, la remise en question des systmes de valeurs et de la transformation des modes dinformation et de communication. Dans un tel contexte, la CONFEMEN note que ces volutions obligent sans cesse lcole rinterroger sa pertinence : duquer pour quoi ? Pour quel projet de socit, aussi bien au niveau local quau niveau global ? . La question des adaptations curriculaires est abondamment traite et prsente un intrt particulier sous langle de lducation au dveloppement durable. Si le document recommande de donner progressivement une marge de manuvre aux rgions en matire de programme scolaire de lducation de base, sous le pilotage du niveau central , il mentionne aussi quil est plus raliste de recourir des adaptations contextuelles des programmes et des outils de formation qu des adaptations de contenus, qui sont souvent plus lourdes . Dans lvolution du curriculum, trois points sont retenir, notamment dans la perspective de lducation au dveloppement durable : 1. Lvolution du curriculum doit tre accompagne doutils pratiques. La CONFEMEN mentionne la pertinence de crer une banque doutils pour favoriser la transition entre le primaire et le secondaire. 2. On souligne limportance de gnraliser les situations dintgration , gages de plus de pertinence et dquit, ainsi quune approche facilitant la comprhension de situations complexes. 3. On recommande de promouvoir une approche curriculaire holistique et cohrente qui garantisse aux pays la capacit ncessaire pour dvelopper leurs curriculums, en toute indpendance . Le regard port sur le dveloppement des technologies de linformation et de la communication (TIC) en ducation mrite aussi une attention. bien des gards, les limitations identifies au dveloppement des TIC en ducation ne sont pas sans rappeler les contraintes la diffusion de lducation au dveloppement durable. Ainsi le document de la CONFEMEN souligne : Quelle que soit loption pdagogique retenue, des obstacles sont voqus au dveloppement des TIC dans les coles : le manque de formation des enseignants ; 16 le manque de moyens et de matriels ; la non-disponibilit de lnergie dans les coles ; le cot du matriel ; labsence dun grand vivier de formateurs ; lutilisation de loutil non rendue obligatoire (programmes et examens et concours) ; labsence de moyens pour prenniser les activits, une fois les ressources des partenaires puises. (p.72) Le rapport termine son analyse des TIC avec un souci dans lquit daccs et la ncessit de valoriser les initiatives visant rendre les TIC accessibles aux lves, en particulier les plus vulnrables. En ce qui concerne plus spcifiquement la proccupation du dveloppement durable, le rapport mentionne dentre de jeu quil se limite sa dimension environnementale. Cela dit, il insiste pour souligner que lducation en matire de dveloppement durable doit sinscrire dans le curriculum officiel, mais aussi dans le curriculum implant . Il ne sagit pas de se limiter des politiques formelles, mais de voir aussi leur intgration dans les pratiques relles afin dobserver des changements de comportements des lves. Bien que les pratiques soient variables et diversifies selon les pays, on peut observer lintrt pour linterdisciplinarit et la pertinence des clubs de lenvironnement pour renforcer limpact sur les comportements des lves. Cest donc une approche dintgration du dveloppement durable dans les diffrents programmes qui est propose, complte par un appui aux initiatives locales et un souci accru pour lducation en matire agro-sylvo-pastorale dans une perspective dautonomie et de scurit alimentaire. Les recommandations concernant le dveloppement durable se proccupent autant des apprentissages que de la vie des tablissements scolaires: 1. Intgrer la proccupation de dveloppement durable au sein des disciplines existantes, plutt que den faire une nouvelle discipline. 2. Appuyer toute initiative locale visant le dveloppement durable, dans toute sa diversit, en veillant toutefois ne pas affaiblir les apprentissages fondamentaux. 3. Restaurer limportance de lducation en matire agro-sylvo-pastorale dans lducation de base, notamment dans une perspective dautonomie et de scurit alimentaire. 4. Appuyer toute initiative locale visant la fois raliser des conomies dnergie et de consommation deau au niveau des tablissements scolaires ainsi qu favoriser laccs des sources dnergie alternative, en veillant documenter et partager les expriences russies. 17 Initiative 3 La chaire UNESCO ducation, formation et recherche pour le dveloppement durable et son rseau UNITWIN La chaire UNESCO ducation, formation et recherche pour le dveloppement durable et le rseau UNITWIN qui lui est associ ont pour objectif de mieux mobiliser le monde universitaire francophone afin de dvelopper plus efficacement et plus visiblement les politiques, les capacits et les instruments se rapportant l'ducation, la formation, la recherche et au transfert de connaissances se rapportant au dveloppement durable. Bien que le prsent bilan focalise sur lenseignement primaire et secondaire, la pertinence de traiter de la chaire et de son rseau simpose. La dmarche s'adresse essentiellement aux tablissements d'enseignement suprieur qui ont un rle majeur dans notre socit : la fois rceptacle des jeunes issus de l'enseignement secondaire et creuset des futurs acteurs de nos socits, ces tablissements doivent renforcer leur dmarche de formation continue envers les adultes, mieux participer l'apprentissage social et s'impliquer plus concrtement dans un partenariat avec les collectivits territoriales, les entreprises et la socit civile. L'Universit est particulirement dsigne pour mettre en place des cooprations afin de mieux analyser la complexit des problmes environnementaux, socioconomiques et culturels des pays concerns et de proposer des partenariats concernant l'enseignement, la formation et la recherche : outils et programmes pdagogiques, formations diplmantes multi sceaux, changes d'enseignants et de doctorants, banques de donnes, etc. Bref, la chaire et le rseau constituent une plate-forme de production et de transfert de connaissances. Plusieurs objectifs spcifiques composent la premire partie du projet dvelopp dans le cadre d'un partenariat inter universitaire largi : 1. Contribuer la formation des formateurs au dveloppement durable, au plan des connaissances thoriques comme de leurs applications, en prenant concrtement en compte les spcificits environnementales, socioconomiques et culturelles des pays concerns; 2. Dvelopper les dispositifs d'ducation et de formation sur le dveloppement durable : une formation diplmante de type Master et des stages de perfectionnement privilgiant les approches concrtes par le biais de partenariats public/priv; diverses formations continues l'intention des divers acteurs de l'tat, des collectivits, des entreprises et de la socit civile ; 3. Cibler la recherche en matire de dveloppement durable, que ce soit en matire de recherche pdagogique ou de recherche 18 fondamentale associe des transferts de connaissance. 4. Veiller une approche institutionnelle globale dans les universits du rseau car l'ducation au dveloppement durable ne peut se concevoir qu'au sein d'une institution qui applique elle-mme les grands principes du dveloppement durable, notamment par le biais des Agendas 21 d'tablissement. 5. S'intgrer aux divers rseaux de veille scientifique sur le dveloppement durable (UNESCO, OCDE, PNUE, UNECE, AUF, IFDD, rseau des universits de la Baltique et des universits des pays de la Mditerrane et des Balkans, Environmental School Initiatives - ENSI, etc.) et diffuser les informations au sein du rseau. Stratgie et rseau UNITWIN Comme le prconise la Dcennie 2005-2014 des Nations Unies de l'ducation pour un Dveloppement durable (DEED), le renforcement des changes et des cooprations internationales entre les universits doit accrotre significativement l'impact de lducation et de la formation au dveloppement durable en favorisant la cration, tous les niveaux, d'un nouvel espace d'ducation, de formation et de recherche associant les pays du Nord et du Sud. En ce sens, la mise en place d'un rseau UNITWIN francophone l'occasion de la cration d'une chaire UNESCO ducation, Formation et recherche pour le Dveloppement durable , vise favoriser la mise en uvre d'initiatives concrtes rpondant aux besoins des divers partenaires, qu'ils relvent de l'tat, des entreprises, des collectivits ou de la socit civile. Ces initiatives reprsentent un dfi que l'ensemble des acteurs et partenaires de la chaire et du rseau entend relever. Les 3 et 4 Juin 2010, s'est tenu Bordeaux la 1re confrence du Rseau des universits francophones pour l'ducation, la formation et la recherche pour le dveloppement durable. Cette runion a t un succs grce la participation des responsables des universits membres du rseau appartenant 17 pays francophones. Les principaux thmes touchant l'ducation, la formation et la recherche ont t abords afin de dgager des actions prioritaires et laborer la stratgie 2010-2014 de la chaire UNESCO et du rseau UNITWIN et, plus particulirement : 1. Suivi des travaux des universits en matire d'ducation, de formation et de recherche pour le dveloppement durable du rseau 2. La gestion durable des campus en liaison avec le programme national des Universits et des Grandes coles : le rfrentiel Plan Vert 19 3. La formation initiale et continue au dveloppement durable avec la cration d'un certificat universitaire de niveau licence (undergraduate) et d'un diplme universitaire de niveau matrise (postgraduate) 4. L'laboration et la diffusion des documents et d'outils pdagogiques numriques dans le cadre d'un partenariat avec l'Universit numrique environnement et dveloppement durable-UVED; 5. La recherche en didactique et pdagogie sur le dveloppement durable en association avec les coles normales suprieures (ENS) de Lyon et de Cachan/Paris. 6. La prparation de la confrence mondiale finale de la Dcennie de l'ducation pour le dveloppement durable (Nagoya, Japon, nov. 2014), la chaire UNESCO tant en charge de la synthse des travaux et propositions pour l'enseignement suprieur franais et francophone. Ces informations sont disponibles sur le site de la chaire UNESCO francophone : www.developpement-durable-bordeaux.fr http://www.developpement-durable-bordeaux.fr/20 Initiative 4 Le Centre virtuel francophone en ducation au dveloppement durable du CSFEF Avec la contribution de lOrganisation internationale de la Francophonie (OIF), le Comit syndical francophone de lducation et de la formation (CSFEF) a travaill avec la Fondation Monique-Fitz-Back pour lducation au dveloppement durable la cration du Centre virtuel francophone en ducation au dveloppement durable, qui se veut un centre de ressources pdagogiques en ducation au dveloppement durable. Lobjectif de CSFEF, en dveloppant ce portail sur lducation au dveloppement durable, est de crer un centre virtuel de ressources pdagogiques, de favoriser lchange et le partage des expriences pdagogiques et du matriel pdagogique raliss par le personnel enseignant et les organismes locaux, de dvelopper la formation distance en appui laction des organisations concernes (syndicats, instituts de recherche et de formation, ministres de lducation nationale, ONG, etc.) pour la prise en compte de lducation au dveloppement durable au sein des diffrents systmes ducatifs de la Francophonie. Plus spcifiquement, le centre virtuel a pour objectif de : Recenser et diffuser le matriel pdagogique et didactique existant, particulirement le matriel produit localement, Renforcer le partage de contenus des sites des syndicats du rseau CSFEF sur la question de lEDD pour en faire un vritable outil pour chaque pays de la francophonie, Permettre le dveloppement de contenus en EDD sur le site de chaque syndicat participant en lien avec le portail CSFEF, Diffuser les pratiques exemplaires et favoriser lchange dexpriences entre pairs, Valoriser et diffuser les expriences de coopration en EDD, Favoriser le dveloppement de la coopration en la matire, Dvelopper et diffuser du matriel pdagogique et didactique, tablir des liens entre les ressources existantes en dveloppement durable et le milieu ducatif en faisant tat des ralisations au niveau local, Informer sur les vnements en ducation au dveloppement durable au sein de la Francophonie. Sassocier diffrents projets de diffusion et de formation en Francophonie. Ce portail EDD sur le site du CSFEF est anim par le Centre de Ouagadougou du CSFEF. Cest aussi le Centre de Ouagadougou qui est responsable du dveloppement du contenu en EDD sur les sites des syndicats de lenseignement, en lien avec le portail CSFEF pour le dveloppement dune communaut de pratique, ainsi que de la cration dun rseau de rpondants en EDD, couvrant lensemble des syndicats participants au CSFEF. 21 Le site vise rejoindre prioritairement les pdagogues actifs en EDD au niveau local, via les organismes agissant en appui au personnel de lducation, au premier titre les syndicats, mais aussi les ONG et les Instituts de recherche et de formation. Il vise de plus valoriser et diffuser les ralisations pdagogiques locales ainsi quoffrir des ressources pdagogiques pertinentes et un cadre dapprentissage coopratif entre les syndicats, les pdagogues et les organismes. Il vise enfin favoriser les liens avec les ralisations des organismes proccups dducation au dveloppement durable au sein de la Francophonie, y inclus lOIF, lIFDD et la CONFEMEN. On peut consulter le site : http://edd.csfef.org/. http://edd.csfef.org/22 Initiative 5 LONG internationale PlantERE et ses Forums Le mouvement PlantERE a trouv son origine au Qubec au dbut des annes 90. Il est n de la volont de lAssociation qubcoise pour la promotion de lducation relative lenvironnement (AQPERE) et de la Centrale des syndicats du Qubec (CSQ, anciennement la Centrale de lenseignement du Qubec (CEQ)), de runir Montral les acteurs qui uvrent dans lducation relative lenvironnement et qui ont le Franais en partage. Une premire rencontre organise par ses fondateurs a eu lieu en novembre 1997 lUniversit du Qubec Montral puis, trois autres forums suivirent, en France (2001) sous la responsabilit du Collectif Franais pour lducation lEnvironnement (CFEE), au Burkina Faso (2005) linitiative de la Fondation Nature et Vie (FNV) et au Cameroun (2010) avec lONG Volontariat pour lEnvironnement (VPE). Suite une dmarche informelle initie en 2001, lONG internationale PlantERE tait cre Paris en 2004, dans le but de prenniser ce rseau francophone des acteurs de lducation lenvironnement. Lorganisme a pour mission dencourager le dveloppement et la promotion de lducation lenvironnement vers le dveloppement durable afin que celle-ci serve de moteur lamlioration de la qualit de vie de tous les tres humains qui peuplent la plante. Le forum PlantERE 5 a eu lieu au Maroc (juin 2013) sous le thme de Partage, synergie : leviers pour lducation lcocitoyennet plantaire . Bien qu la demande de certains participants au forum PlantERE 1 que quelques stages de trois jours prcdant le forum soient organiss par des ONG en rgion, cest le CFEE qui a donn au forum PlantERE sa structure actuelle en deux phases : une phase rgionale runissant un nombre plus restreint de participants dans diffrentes localits rgionales, suivie dune phase nationale ouverte lensemble des participants. Il y a eu 11 forums rgionaux au Maroc en 2013. Les objectifs des Forums, qui se droulent aux quatre ans, sont : Mobiliser les acteurs uvrant en ducation relative lenvironnement et convaincus que lducation est la seule voie qui conduit aux changements de comportement des humains pour un avenir plus viable des socits; Encourager la recherche en ducation relative l'environnement et communiquer les informations sur cette recherche, afin quelle serve dvelopper lesprit critique des acteurs de terrain; Servir de lieu d'changes pour discuter des questions d'ducation 23 relative l'environnement dans leurs dimensions pdagogiques, juridiques, conomiques, culturelles, thiques, sociales et politiques, aux niveaux rgional, national et local; Dvelopper des outils dinformation pour apporter un soutien aux acteurs en ducation relative lenvironnement; Intervenir auprs des gouvernements et des organismes internationaux afin de faire adopter des politiques nationales en matire d'ducation relative l'environnement. En 2010, lONG PlantERE a lanc le Rseau des coles PlantERE. Au fil des annes ce rseau na cess de grandir. Il comptait au 1er novembre, 280 coles de 26 pays. Lobjectif du projet consiste mettre en communication deux coles francophones de mme niveau afin de leur permettre dchanger sur les ralisations environnementales des lves et des efforts accomplis pour faire des de ceux-ci de meilleurs co citoyens. On peut obtenir plus dinformation sur les activits environnementales de lONG PlantERE sur le site : http://www.planetere.org/index.php3. http://www.planetere.org/index.php324 Section 2- Les grandes tendances du dveloppement de lEDD en francophonie Quelques grandes tendances se dgagent des informations reues des diffrents pays en matire de dploiement de lducation en vue du dveloppement durable : Les tendances du dveloppement de lducation en vue du dveloppement durable en francophonie Tendance 1 Des modalits varies de coordination Au plan de lorganisation formelle de la coordination et de la mise en uvre, il nexiste pas un modle bien dfini commun chaque pays. On observe plutt une diversit dapproches adaptes au contexte de chaque pays. Tendance 2 Une volont commune dintgration On constate une orientation commune visant lintgration et la prise en compte du dveloppement durable dans les diffrents programmes de formation comme dans les domaines gnraux de formation. Lide de durabilit est toujours prsente, mme si dans plusieurs pays elle se ralise surtout travers les enjeux environnementaux, alors que dautres pays abordent demble les diffrentes facettes du dveloppement durable. Tendance 3 Des mthodes actives pour de futurs citoyens actifs La volont de former des citoyens capables de composer avec la complexit et limportance des enjeux contemporains influence lvolution des curriculums. Elle guide lvolution des approches pdagogiques travers la promotion de mthodes actives et la cration despaces pour la ralisation de projets intgratifs. Dans le mme esprit, on accorde souvent une importance la possibilit de prise en compte des contextes locaux. Tendance 4 Un portrait contrast de la formation des enseignants Le portrait de la formation des enseignants savre plus contrast. Au plan formel, lintgration de la proccupation du dveloppement durable dans la formation initiale des enseignants est soit ralise, soit en voie de ltre. La cration de modules spcifiques, la diffusion de guides ou de feuillets lectroniques dans certains pays illustrent un besoin encore souvent inassouvi pour la mise en uvre de lEDD. En formation continue, la cration dunits spciales ou dquipes ambulantes constitue une exprience suivre, tout comme la cration en Suisse de lagence ducation21. 25 Tendance 5 Matriel scolaire et action des ONG La production de matriel scolaire officiel nest pas en phase avec la volont dintgration du dveloppement durable. Les pays ou gouvernements faisant tat de ressources pdagogiques nombreuses lassocient la prsence dONG particulirement actives dans ce domaine. Par contre, plusieurs pays font tat de linsuffisance de ressources en franais. Quelques pays vont rpondre au besoin en produisant guides ou cahiers dactivits. Tendance 6 Cinq axes dinnovation en EDD Linnovation en EDD emprunte plusieurs chemins, desquels on peut dgager cinq grands types dinitiatives : les actions de rseautage, lappui lengagement des jeunes et lentrepreneuriat, le dveloppement de matriel pdagogique, les actions thmatiques, le recours aux TIC ainsi quaux mdias. Abordons chacune de ces tendances plus en dtail. Tendance 1 Des modalits varies de coordination La coordination de la Dcennie ou plus globalement du dploiement de lEDD connat des modalits varies selon les pays. Dans certains cas, un comit interministriel soccupe de lEDD. Ailleurs, un comit gouvernemental inscrit lEDD travers la proccupation globale du dveloppement durable. Maurice, un comit sur lEDD a t constitu au sein de linstance de coordination du dveloppement durable. Nonobstant les diffrentes modalits de coordination, une majorit de pays inscrit son action en EDD travers une stratgie globale de dveloppement durable. Dautres pays ont choisi une instance plus informelle ouverte la socit civile. Au Nouveau-Brunswick (Canada), on en a fait une occasion de rseautage avec les ONG. Les pays dAfrique de lOuest vont aussi insister sur les liens avec les communauts locales. De fait, comme notamment au Qubec, en France ou en Belgique, une large place est faite linitiative des ONG. En Suisse, depuis janvier 2013, la coordination du dploiement de lEDD a t confie lagence ducation21, laquelle participent les autorits ducatives et la socit civile. 26 De nombreux pays ont tabli des liens avec la commission nationale de lUNESCO de leur pays, comprenant une participation au comit de coordination de lEDD. Au Qubec, cette collaboration passe par le Rseau des coles associes de lUNESCO, alors que le Sngal collabore avec lUNESCO dans le cadre des coles vertes. Tendance 2 Une volont commune dintgration Une orientation trs largement partage favorise lintgration de lEDD travers le curriculum existant, avec le souci explicite de mieux contribuer la formation de citoyens actifs, capables de composer avec la nouvelle complexit de monde. Aucun cours dducation au dveloppement durable na t cr pour lducation de base. Il est plutt not que, pour chaque niveau, chaque matire est mise contribution pour traiter de dveloppement durable. Certains pays vont aussi assurer cette intgration par le dveloppement de comptences transversales, comme au Mali, ou au sein des domaines gnraux de formation, comme au Qubec. Une diversit de thmes, relis aux enjeux environnementaux et particulirement aux changements climatiques, sont traits dans une Tableau 1 : Participation au comit national Dcennie et au Comit ONG PAYS Comit national Dcennie Comit ONG Burkina Faso Oui Oui, inclus dans comit national Cte dIvoire Non Non France Oui Jusquen 2008 Liban Oui Oui Luxembourg Oui, comit ministriel Non Nouveau-Brunswick-Canada Oui Oui Mali Oui Non Maroc Non Oui Maurice Non, mais un comit Maurice, Ile durable Oui, un groupe de travail ducation Qubec- Canada Non, mais coordination pancanadienne Non Sngal Non Groupe informel et association socit civile Suisse Oui, comit ministriel Cration de lagence ducation21 Wallonie-Bruxelles Non mentionn Non mentionn 27 perspective de durabilit. linstar du Luxembourg et de la Suisse, certains pays intgrent dautres thmes qui renvoient la perspective du dveloppement durable (vivre ensemble, dmocratie, solidarit, etc.). Le Nouveau-Brunswick (Canada) fait tat dune proccupation particulire lgard des ralits autochtones. Sur cet aspect, on peut aussi consulter la fiche suivante (en annexe) sur des pratiques innovantes : FICHE 6 : Introduction des nouvelles matires (lducation sur lEntreprenariat). Tendance 3 Des mthodes actives pour de futurs citoyens actifs Laction en EDD inclut gnralement une proccupation pdagogique visant tant lintgration des savoirs que le dveloppement des comptences requises pour que les jeunes deviennent des citoyens actifs. Plus spcifiquement, on parle de limportance de prvoir des espaces pour la ralisation de projets intgratifs et le recours des mthodes actives, souvent travers les rformes du curriculum. Ces projets intgratifs rejoignent la proccupation, souvent exprime en Afrique de lOuest, de sarrimer aux proccupations locales et de dvelopper des projets dcoles. La collaboration Nord-Sud, somme toute peu dveloppe en matire dEDD, procde la plupart du temps travers des projets dirigs par des ONG ou Tableau 2 : Intgration de lEDD travers la formation existante PAYS Plan daction DEDD Stratgie nationale Collaboration UNESCO Burkina Faso Oui Oui Oui Cte dIvoire Non Non Non France Oui Oui Oui Liban Oui Oui Oui Luxembourg Oui Oui Non mentionn Nouveau-Brunswick (Canada) Oui Oui Oui Mali Non (contexte de crise) Non Oui Maroc Oui, par ONG Oui par Projet Oui Maurice Oui Oui Oui Qubec- Canada Pas de plan spcifique Dcennie Oui Non mais participation aux coles associes de lUNESCO Sngal Non Oui Oui Suisse Oui, Plan 2007-2014 Oui Non mentionn Wallonie-Bruxelles Non mentionn Non mentionn Non mentionn 28 linitiative dcoles. On relve aussi une proccupation de relier lEDD et lutilisation des technologies numriques, par exemple avec le projet Sankor, lanc Maurice en 2011. Sur le projet Sankor, on peut consulter la fiche suivante (en annexe) : FICHE 7 : Projet Sankor. Tendance 4 Un portrait contrast de la formation des enseignants Le portrait de la formation des enseignants savre plus contrast. Au plan formel, lintgration de la proccupation du dveloppement durable dans leur formation initiale est soit ralise soit en voie de ltre. Au Qubec, cette intgration se fait travers un mcanisme formel existant daccrditation des programmes de formation des enseignants. Au Sngal et Maurice, lintgration se ralise avec la cration de modules spcifiques (consultez la fiche de ces pays en annexe). La diffusion de guides ou de feuillets lectroniques dans certains pays illustre un besoin encore souvent inassouvi pour la mise en uvre de lEDD, allant au-del de la formation formelle pour atteindre les pratiques relles denseignement. En formation continue, on peut constater quil sagit encore dun dfi relever. De ce point de vue, la cration dunits spciales ou dquipes ambulantes constitue une exprience suivre, notamment travers laction de Maurice. Tableau 3 : Rformes et intgration de lEDD PAYS Liens EPT, OM et DEDD Intgration Programme Burkina Faso Pas explicitement Oui Cte dIvoire Non mentionn Oui France Oui Oui Liban Oui Oui, des modules Luxembourg Oui Oui, en cours Nouveau-Brunswick-Canada Oui Oui Mali Oui Oui Maroc Oui Oui Maurice Oui Oui Qubec- Canada Non Oui Sngal Oui, implicitement Oui Suisse Oui Oui Wallonie-Bruxelles Non Oui 29 Le Maroc est le seul pays avoir fait tat dune proccupation marque pour la formation des cadres. A ce propos, on peut consulter les fiches suivantes : FICHE 28 : Badra : renforcement des capacits des cadres et des centres dducation lenvironnement au Maroc FICHE 30 : Formation des directeurs des tablissements scolaires FICHE 32 : Programmes ducatifs de la SPANA Tendance 5 Matriel scolaire et action des ONG Malgr une action soutenue au niveau des programmes de formation, la production de matriel scolaire officiel nest pas en phase avec la volont dintgration du dveloppement durable. Le Liban et Maurice ont accompagn leurs rformes des programmes dune offre consquente de matriel scolaire, mais le Liban constate que le matriel dvelopp en 2008 a besoin dune mise jour. Les pays ou gouvernements, notamment le Qubec, la France et la Belgique, faisant tat de ressources pdagogiques nombreuses, lassocient la prsence dONG particulirement actives dans ce domaine. Linitiative du Luxembourg avec la Charte de lEDD se distingue en fournissant un cadre commun aux ONG engages en EDD. Par ailleurs, plusieurs pays font tat de linsuffisance de ressources en franais. Quelques pays vont rpondre au besoin en produisant guides ou cahiers dactivits (le Burkina Faso et le Mali). Tableau 4 : Formation initiale et continue des enseignants PAYS Formation initiale des enseignants Formation continue des enseignants Burkina Faso Oui Oui, diffusion de guides Cte dIvoire Non mentionn Non mentionn France Oui Oui Liban Oui Non Luxembourg Oui Oui Nouveau-Brunswick-Canada Non mentionn Oui, mais toujours un dfi Mali Oui Oui Maroc Non Oui Maurice Oui Oui Qubec- Canada Oui Oui, localement Sngal Oui, de faon parcellaire Non Suisse Oui Oui Wallonie-Bruxelles Oui, rforme en cours Oui 30 Plusieurs projets innovateurs (fiches en annexe) ont t mentionns sur ce thme et intgrent la production de matriel pdagogique : FICHE 1 : Campagne de sensibilisation dans les tablissements scolaires dans les rgions du Sahel, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest avec pour thme : Prenons soin de la plante FICHE 3 : Introduction des Technologies de linformation et de la Communication lcole (TICE) FICHE 4 : ducation aux Droits de lHomme et la Citoyennet (EDHC) FICHE 6 : Introduction des nouvelles matires (lducation sur lEntreprenariat) FICHE 9 : Rseau EDD (Charte de lEDD) FICHE 16 : Science et biodiversit : Vigie Nature cole FICHE 17 : Le voyage de Lella, au cur de la rserve naturelle du Boundou FICHE 20 : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (1) FICHE 21 : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (2) FICHE 22 : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (3) FICHE 23 : Les cahiers du dveloppement durable FICHE 24 : Lducation relative lenvironnement et au dveloppement durable FICHE 26 : Cration de lAgence et du site ducation21 FICHE 33 : Programme des co-coles Tableau 5 : Matriel scolaire et pratiques innovantes des ONG PAYS Matriel pdagogique Pratiques innovantes Burkina Faso Oui, programme et guides Oui Cte dIvoire Non mentionn Oui France Oui Oui Liban Oui, mais mise jour requise Non Luxembourg Oui, mais insuffisance matriel francophone Oui Nouveau-Brunswick-Canada Oui, mais insuffisance matriel francophone Oui Mali Oui, guides et cahiers Oui Maroc Oui Oui Maurice Oui Oui Qubec- Canada Oui, guide en laboration Oui 31 Sngal Oui Oui Suisse Oui Oui Wallonie-Bruxelles Pas de matriel officiel mais offre des associations Oui Tendance 6 Cinq axes dinnovation en EDD Nous avons interrog les pays sous deux angles en matire dinnovation. La premire question demandait de faire tat des innovations en EDD et une autre demandait de dcrire les expriences les plus significatives. Tous les pays ayant rpondu lenqute ont mentionn une ou plusieurs innovations. On retrouvera en annexe 2 une fiche pour chacune des innovations soumises. Pour linstant, prsentons les grandes tendances qui se dgagent en matire dinnovation. Linnovation en EDD emprunte plusieurs chemins mais on peut dgager cinq grands types dinitiatives : les actions de rseautage, lappui lengagement des jeunes et lentrepreneuriat, le dveloppement de matriel pdagogique (prcdemment trait), les actions thmatiques, puis le recours aux technologies de linformation et des communications ainsi quaux mdias. Ainsi, parmi les actions de rseautage, on retrouve cette proccupation au Qubec, en Belgique, Maurice, sans compter les initiatives du Comit syndical francophone de lducation et de la formation (CSFEF) et de lONG PlantERE. Le Sngal fait aussi tat dun maillage avec le milieu artistique. On peut consulter les fiches des pratiques innovantes suivantes : FICHE 1 : Campagne de sensibilisation dans les tablissements scolaires dans les rgions du Sahel, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest avec pour thme : Prenons soin de la plante FICHE 7 : Projet Sankor FICHE 9 : Rseau EDD FICHE 11 : tablissements Vert Brundtland (EVB) FICHE 12 : Colloque en codveloppement des institutions denseignement du Qubec FICHE 18 : duquer au dveloppement durable et la solidarit internationale, leons dexpriences du projet des Alpes au Sahel FICHE 24 : Lducation relative lenvironnement et au dveloppement durable FICHE 25 : Lenvironnement, cest laffaire de tous! FICHE 26 : Cration de lAgence et du site ducation21 FICHE 29: Organisation de PlantERE 5 32 Lappui lengagement des jeunes et lentrepreneuriat fait lobjet dactions spcifiques et dvnements notamment en France, au Luxembourg, Maurice, au Nouveau-Brunswick et au Qubec. Certains projets intgrent une proccupation explicite pour la formation de jeunes leaders, dautres se traduisent en campagne de sensibilisation et de mobilisation. On peut consulter les fiches suivantes (en annexe) : FICHE 1 : Campagne de sensibilisation dans les tablissements scolaires dans les rgions du Sahel, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest avec pour thme : Prenons soin de la plante FICHE 2 : Lopration Prenons soin de la plante adresse aux jeunes du primaire et du secondaire des pays sur les changements climatiques FICHE 6 : Introduction des nouvelles matires (lducation sur lEntreprenariat) FICHE 9 : Rseau EDD FICHE 11 : tablissements Vert Brundtland (EVB) FICHE 12 : Colloque en codveloppement des institutions denseignement du Qubec FICHE 13 : cole communautaire entrepreneuriale Blanche-Bourgeois FICHE 14 : E3D FICHE 15 : Projets acadmiques FICHE 18 : duquer au dveloppement durable et la solidarit internationale, leons dexpriences du projet des Alpes au sahel FICHE 19 : Production de 20 vidos FICHE 22 : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire FICHE 25 : Lenvironnement, cest laffaire de tous! FICHE 33: Programme des co-coles FICHE 34: Programme des jeunes reporters pour lenvironnement Le travail de production de matriel pdagogique (prcdemment trait) est complt dintervention portant sur des thmatiques spcifiques, touchant diffrents aspects du dveloppement durable. On retrouve ce type de projets dans les fiches suivantes : FICHE 1 : Campagne de sensibilisation dans les tablissements scolaires dans les rgions du Sahel, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest avec pour thme : Prenons soin de la plante FICHE 2 : Lopration Prenons soin de la plante adresse aux jeunes du primaire et du secondaire des pays sur les changements climatiques FICHE 4 : ducation aux Droits de lHomme et la Citoyennet (EDHC) FICHE 20 : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire 33 FICHE 25 : Lenvironnement, cest laffaire de tous! FICHE 27: duquer pour sadapter aux changements climatiques!! FICHE 31: Programme national de rhabilitation des coles rurales Il existe aussi une volont de recourir aux TIC dans la diffusion de lEDD. Le projet Sankor, lanc Maurice, lappui des sites ressources en France, en Belgique, au Luxembourg, lappui au dveloppement des TIC en Cte dIvoire, laction du syndicat FSE Spiru Haret en Roumanie et dautres initiatives contribuent cette tendance. Plusieurs pays ont aussi fait des efforts prcis pour susciter la couverture des grands vnements en EDD par les mdias. Maurice a aussi mentionn la diffusion dune mission quotidienne de 3 minutes, ECOTV, sur les proccupations de dveloppement durable. ce propos, on peut consulter les fiches suivantes : FICHE 3 : Introduction des Technologies de linformation et de la Communication lcole (TICE) FICHE 5 : Initiative francophone de formation distance des matres (IFADEM)/UNESCO CFIT FICHE 7 : Projet Sankor FICHE 10 : BNE.lu FICHE 19 : Production de 20 vidos FICHE 26 : Cration de lAgence et du site ducation21 34 Section 3 - Les syndicats et la DEDD Suite lenvoi dun questionnaire auprs des organisations membres du Comit syndical francophone de lducation et de la formation (CSFEF), nous avons obtenu des rponses de 17 syndicats de lenseignement provenant de 15 pays distincts. Le tableau 6 prsente une synthse des rponses obtenues Tableau 6 : Rponses des syndicats de lenseignement Pays Syndicat Participation Comit national Projets pour la DEDD Ralisation projet DEDD Bilan de la DEDD Projets 2009-2014 Burkina Faso SNEAB Non Oui Oui Satisfait Non Burkina Faso SNESS Oui, comit intersyndical Oui Oui Non satisfait Oui Congo FETRASSIC Non Non Non Ne sait pas Non, mais nouveau curriculum Congo RDC SYECO Non Non Oui Peu dimpacts pratiques Intgration peu rpandue Cte dIvoire SNEPPCI Oui Oui Oui Positif Engagement des jeunes en environnement Cte dIvoire SYNESCI Non Oui Oui Peu dactions Oui, plan de dveloppement France SNUIPP-FSU Non, mais CFEEDD Non Non Non Non Gabon SENA Non Non Non Intgration par thmes Non Mali SNEC Non Oui Oui faire Oui lectrification et dchets Maroc SNE-FDT Non Non Non, en dveloppement En cours En projet Niger SNEN Oui Oui Oui Progrs accomplis, curriculum, direction ducation nationale Projets du Conseil national de lenvironnement pour un dveloppement durable (eau et assainissement) et site Web syndical Ontario AEFO Non Non Non Non Oui, rforme du curriculum Qubec CSQ Non Oui Oui Progrs mais problme de finance-ment Oui, dveloppement EVB 35 Roumanie FSE Spiru Haret Oui Oui Oui Une stratgie nationale EDD Une stratgie nationale Dveloppement durable Sngal SNELL/CNTS Oui Oui Oui En cours Oui, dveloppement de la Casamance Suisse SER Non Oui Non, mais participa ducation 21 Bilan trs favorable Poursuite des mesures entreprises Togo FESEN Non Oui Oui Oui pour ducation, genre, population et sant Oui intgration au programme scolaire Signalons quelques grands constats que nous pouvons faire : 1. Seulement quatre syndicats ont particip un comit national de la Dcennie de lducation en vue du dveloppement durable. Concernant ce type de participation, il sagit donc de lexception plutt que de la rgle. 2. linverse, 12 des 17 syndicats ayant rpondu lenqute ont particip des comits dONG et des projets dans le cadre de la Dcennie et/ou ont ralis eux-mmes un projet dans le cadre de la Dcennie. Lassociation formelle un comit national de la Dcennie ne prsume pas du degr de dynamisme des organisations syndicales. Leur participation la dcennie sest ralise travers des projets qui ont t soit mens en collaboration avec les autorits ministrielles, soit en association avec des ONG ou tout simplement sur leur propre base. Nous y reviendrons. 3. Le bilan qui est fait de la Dcennie par les organisations syndicales de lenseignement est moins homogne. Certes, un noyau important (6 syndicats) est satisfait ou positif face aux rsultats de la Dcennie. Cinq autres nont pas dide ce sujet ou nont pas complt leur valuation. Trois syndicats mentionnent, pour leur part, que les actions entreprises ont eu peu dimpacts alors quun seul se dclare carrment insatisfait. Cest donc dire que sil y a une attitude relativement positive face la Dcennie, il existe aussi des attentes importantes qui ne sont pas combles. 36 4. Dans la mme logique, plusieurs font tat dinitiatives entreprises dans la deuxime moiti de la Dcennie, dont on peut gnralement croire quelles donneront des rsultats au-del de la Dcennie en 2014. Pour bien comprendre la porte de laction de ces syndicats en matire dEDD, il faut examiner plus fond les projets dans lesquels ils se sont engags, titre de partenaires ou de responsables. Tableau 7 : Lengagement des syndicats de lenseignement Pays Syndicat Engagements Burkina Faso SNEAB Le SNEAB a dvelopp une section EDD sur son site Internet. Il a form un rseau de treize rpondants rgionaux en EDD. Le SNEAB est aussi actif dans les projets du CSFEF. Burkina Faso SNESS Le SNESS a un comit EDD et a ralis un programme de formation de ses membres. Il participe aux projets du CSFEF et est associ plusieurs projets en mergence. Congo FETRASSIC Le FETRASSIC est actif dans les projets du CSFEF. Congo RDC SYECO Le SYECO a particip lintgration de lEDD au primaire. Il identifie un besoin urgent en gestion des dchets. Cte dIvoire SNEPPCI Le SNEPPCI a organis un sminaire sur lEDD pour ses membres. Cte dIvoire SYNESCI Le SYNESCI a un plan daction visant le renforcement des capacits en EDD et participe aux activits du CSFEF. Mali SNEC Le SNEC a un comit syndical EDD et a un important projet de dveloppement dcoles vertes. Il participe aussi un programme de plantation darbres. Niger SNEN Guide en EREDD, formation de formateurs, ateliers de formation, rubrique sur le site WEB, projet dcoles vertes avec la CSQ Maroc SNE-FDT Projet en cours de dveloppement. Ontario AEFO Suivi de la rforme du curriculum. Qubec CSQ De 2005 2013, le nombre dtablissements verts Brundtland est pass de 500 1400. La CSQ a organis, avec ses partenaires, un Carrefour de la citoyennet responsable, dans le cadre de la DEDD de 2005 2009. En 2010, 2011 et 2012, la CSQ a organis de grands colloques en EDD. En 2013, un grand rassemblement EVB a soulign les 20 ans des EVB. Roumanie FSE Spiru Haret Un projet avec la Fondation Soros pour la prparation de formateurs pour les TIC Sngal SNELL/CNTS En plus de son comit syndical EDD, le SNELL 37 dveloppe un projet dcoles vertes contre la dgradation des milieux de vie, pour lamlioration du cadre de vie des coles et pour lengagement communautaire des jeunes. Suisse SER Aprs avoir particip lvolution de la Fondation ducation et dveloppement, le SER a particip la cration de lAgence Education21 dont la mission est le soutien au dveloppement de lEDD en Suisse. Togo FESEN Le FESEN est actif dans les projets du CSFEF. Quatre faits marquants sont mettre en vidence : 1. linstar du succs obtenu par la Centrale des syndicats au Qubec avec son rseau des tablissements verts Brundtland (EVB-CSQ), dautres syndicats sengagent dans ce type de rseautage visant le renforcement des capacits des coles en EDD. 2. Laction du CSFEF a un effet multiplicateur dans de nombreux pays africains, notamment par la formation de comits EDD au sein des syndicats et la formation des enseignantes et enseignants. 3. Lorganisation de Carrefours de la citoyennet responsable de 2005 2009, par la CSQ, suivis de grands colloques pdagogiques, rejoint lapproche dveloppe par les autorits ministrielles de nombreux pays intgrant lorganisation de grands vnements pour la sensibilisation et la mobilisation des jeunes et du personnel de lducation. 4. La cration en Suisse de lAgence ducation21, laquelle a particip le Syndicat des enseignants romands (SER), qui regroupe les forces vives en EDD, mrite une attention particulire. Cre en 2013, cette agence a pour mission de coordonner et de promouvoir lEDD en Suisse. Elle agit comme centre de comptence national, sur mandat des autorits ducatives. ce titre, elle doit fournir au milieu de lducation le matriel pdagogique et la formation en matire dEDD. Une exprience suivre. 38 Conclusions et recommandations Le dynamisme latent au sein de la Francophonie dans le champ de lEDD, rvl par lenqute de 2009, se confirme nouveau par lenqute de 2013. On peut mme affirmer quil se renforce et surtout que le potentiel de diffusion sest accru tant par les capacits dveloppes dans les pays les plus actifs que par les initiatives transversales qui ont vu le jour depuis. Mais malgr ce portrait, il est important de ne pas diminuer les efforts entrepris. En effet, plusieurs pays amorcent peine leur dmarche en EDD et ont besoin dtre soutenus. Dautres ont vcu des crises majeures (notamment le Mali) qui ont forc un arrt momentan de leur dmarche en EDD. Enfin, laccs un matriel pdagogique en franais nest pas assur partout. Lexpertise francophone en EDD sest consolide, dveloppe et raffine. Un effort majeur dintgration de lEDD dans les programmes a t ralis et continue se faire. Mais les rflexions de lADEA et de la CONFEMEN nous suggrent de faire une distinction entre une intgration formelle aux programmes et la ralit de lenseignement. Les ingrdients dune intgration relle plus importante sont connus et ont mme fait lobjet dexprimentation. Il sagit : 1. du rseautage des acteurs, que ce soit au niveau des ministres des diffrents pays que des acteurs terrains de lenseignement, 2. de la diffusion de matriel pdagogique en franais et adapt aux diffrents contextes des pays, des rgions et des coles, 3. dun meilleur accs aux TIC intgrant la proccupation de lEDD, 4. dune action mieux reconnue et mieux soutenue des ONG, 5. dun recours des stratgies novatrices de formation des enseignants, incluant la formation distance. 6. de la reconnaissance de lengagement des jeunes, des enseignants et des tablissements travers de solides campagnes de sensibilisation et de mobilisation. Cest sur la base de ces six lments que nous formulons nos recommandations, dans lobjectif de consolider et de poursuivre les dmarches entreprises dans de nombreux pays et de favoriser lmergence de nouvelles initiatives ailleurs. 39 Recommandation 1 : Supporter le rseautage des acteurs, tous les niveaux. Cette premire recommandation prend appui principalement sur les 5 initiatives transversales traites en section 1 et sur les expriences de rseautage identifies dans plusieurs pays. Ces efforts de rseautage doivent tre poursuivis et renforcs, puis tendus un nombre croissant de pays. En appui cette recommandation, nous suggrons les actions suivantes : Poursuivre les actions en rseau entreprises par lADEA et la CONFEMEN sur lintgration et la diffusion de lEDD, avec un souci accru de sensibilisation et de mobilisation des acteurs de terrains, Reconnatre limportance de renforcer et danimer le travail de rseautage en matire de recherche et dducation ralis par le milieu universitaire, Appuyer les actions de rseautage rejoignant directement les enseignantes et les enseignants engags ou dsirant sengager en EDD. Recommandation 2 : Dvelopper un matriel pdagogique en franais La densit de la prsence francophone nassure pas toujours les conditions permettant le dveloppement et la diffusion de matriel pdagogique en franais. Il y a de fait une ingalit daccs au matriel pdagogique en franais selon les contextes propres aux diffrents pays ou gouvernements. Il faut de plus produire un matriel capable de sadapter aux diffrents contextes nationaux, rgionaux ou locaux. En appui cette recommandation, nous suggrons les actions suivantes : Crer un programme dappui la production de matriel pdagogique en franais pour lEDD Dvelopper un soutien aux actions de coopration Nord-Sud et Sud-Sud en EDD Recommandation 3 : Assurer un meilleur accs aux TIC dans la diffusion de lEDD Plusieurs initiatives francophones durant la DEDD ont permis le dveloppement de ressources pdagogiques disponibles sur le Web et dautres supports. Malheureusement, laccs aux TIC est limit dans plusieurs pays. En appui cette recommandation, nous suggrons les actions suivantes : 40 Dvelopper un programme francophone daccessibilit aux TIC dans le milieu de lducation, en collaboration avec les grands bailleurs de fonds Assurer une mise jour continue des ressources francophones disponibles sur le Web en soutenant les sites existants cet effet Recommandation 4 : Mieux reconnatre et encadrer laction des ONG La contribution des ONG dans la ralisation de campagnes de sensibilisation et de mobilisation ainsi que dans la production et la diffusion dun matriel pdagogique intgr diffrents contextes a clairement t mise en relief. Il nexiste notre connaissance aucun programme formel dappui aux ONG actives en EDD. Par ailleurs, ladoption de la Charte de lEDD au Luxembourg met en vidence limportance dtablir clairement les standards devant rgir cette collaboration entre les ONG et le milieu scolaire, dans le cadre dune stratgie globale de diffusion de lEDD. En appui cette recommandation, nous suggrons les actions suivantes : Inciter les tats et les gouvernements adopter des programmes de soutien aux ONG actives en EDD Adopter une charte francophone de lEDD et en favoriser ladoption et la diffusion au sein des tats et gouvernements de la Francophonie Recommandation 5 : Recourir des formules novatrices de formation des enseignants Deux constats ressortent en formation des enseignants : les besoins demeurent importants de nouvelles approches sont possibles Il demeure quune formation initiale intgrant mieux lEDD et laccs une formation continue pour le personnel en exercice constituent des facteurs indispensables la diffusion et lenracinement de lEDD. En appui cette recommandation, nous suggrons les actions suivantes : Crer une veille sur les expriences novatrices en formation des enseignants en EDD, initiale et continue, et en assurer la diffusion au sein de la Francophonie Favoriser le dveloppement de la formation distance des enseignants par la ralisation de projets pilotes 41 Recommandation 6 : Reconnatre lengagement des jeunes, des enseignants et des tablissements Une des finalits de lEDD est de favoriser lmergence dune co-citoyennet active chez les jeunes. Latteinte dun tel objectif exige un engagement particulier des tablissements et du personnel. Il demande aussi dinscrire les tablissements dans une vision communautaire tablie sur des relations plus troites avec leur communaut. Le rseau EVB de la CSQ comme celle des co-coles au Maroc, ainsi que lexistence de plusieurs expriences de campagne de sensibilisation et de mobilisation interpellant directement les jeunes, illustrent que ces actions doivent faire partie dune stratgie de diffusion de lEDD. En appui cette recommandation, nous suggrons les actions suivantes : tablir une semaine francophone de lEDD et de lengagement co-citoyen permettant la reconnaissance des jeunes, des tablissements et du personnel actifs en EDD. Diffuser les expriences de reconnaissance de lengagement des jeunes, des tablissements et du personnel en EDD 42 Annexe 1 Fiches des pays (13) FICHE 1 : BURKINA FASO 1) Sources Ministre de lducation nationale et de lAlphabtisation et Secrtariat permanent du (SP/CONEED) du Ministre de lEnvironnement et du Dveloppement durable 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Un comit national de pilotage de la Direction de lEnvironnement et du Dveloppement durable a t mis sur pied en novembre 2009. Il est compos des dpartements ministriels, des institutions, de la socit civile, du secteur priv, des collectivits territoriales et de toute personne dsigne en fonction de ses comptences. Le comit est compos ainsi quil suit : Prsident : le Secrtaire gnral de la Commission nationale de la lUNESCO Vice-prsident : le Secrtaire permanent du Conseil National pour lEnvironnement et du Dveloppement durable Rapporteurs : le Point focal de lEnvironnement et du Dveloppement durable et celui du Ministre de lducation nationale et de lAlphabtisation Membres : Un reprsentant par structures cites plus haut. Un plan daction a t adopt pour: Promouvoir et amliorer la qualit de lducation Inscrire lducation et le dveloppement durable dans le dbat social et politique chaque chelon du territoire national Dvelopper une ducation du dveloppement durable pour tous tout au long de la vie Accompagner la mise en oeuvre concrte des projets et actions de lducation et du dveloppement durable sur le territoire Former et soutenir les acteurs et la population active de lducation et du dveloppement durable Enrichir et diffuser des connaissances utiles lEDD Mettre en place une coopration inter dpartementale pour faire voluer les pratiques ducatives. Au regard du nouveau paysage institutionnel de la gestion du dveloppement durable, la coordination, le suivi et lvaluation de lEDD seront faits par la Direction de la Promotion du dveloppement durable de la Direction gnrale de la Prservation de lenvironnement et du Dveloppement durable du Ministre de lEnvironnement et du Dveloppement durable. La prsidence du Comit national de pilotage de lEDD est assure par la Commission nationale de lUNESCO du Burkina Faso 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Les programmes denseignement du prscolaire luniversit sont rorients afin de vhiculer les connaissances, modes de penses et valeurs ncessaires pour btir un monde viable pour un dveloppement durable de nos communauts. Les mesures prises sont les suivantes : Orienter toute ducation en vue dun dveloppement durable Prvoir des espaces projets permettant de penser dveloppement 43 durable et sa mise en oeuvre Raliser un agenda local lchelle de lcole Renforcer la cohrence entre la socit Donner un sens certains apprentissages Un programme minimal existe du prscolaire la Terminale Un guide de lEDD du professeur existe de la 3e la Terminale Le guide du matre du CP au CM est en cours Lintgration des thmes mergents dans les programmes denseignement prenant en compte lEDD. Les thmes privilgis dans le dveloppement de lEDD dont: Insalubrit de lenvironnement Exploitation des ressources naturelles Perte de la biodiversit Catastrophes naturelles Changements climatiques Pollutions et nuisances Dgradation des terres et des sols Valorisation des ressources naturelles Expositions aux rayonnements ionisants Notion de la biotechnologie et la bioscurit. 4) Formation du personnel LEDD est intgre la formation des matres en impliquant la mise en relation des programmes scolaires pour faciliter sa mise en oeuvre dans les matires enseignes. Un programme existe pour la formation en EDD pour le personnel en exercice par la diffusion des guides du matre et du professeur. 5) Matriel pdagogique Il existe : Un programme minimal du prscolaire la terminale Un guide de lEDD de la 3eme la terminale Un guide dco-citoyennet (franais et en langues nationales moor et dioula. 6) Pratiques innovantes Il y a une collaboration avec les mdias. Les jeunes participent la couverture mdiatique des vnements de lEDD et la diffusion des informations travers la direction de la communication et de la presse ministrielle 7) Description des pratiques innovantes significatives Deux pratiques innovantes ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : Campagne de sensibilisation dans les tablissements scolaires dans les rgions du Sahel, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest avec pour thme : Prenons soin de la plante . Responsable(s) : Ministre de lEnvironnement et du Dveloppement durable. 2) Titre : Lopration Prenons soin de la plante adresse aux jeunes du primaire et du secondaire des pays sur les changements climatiques. Responsable(s) : Ministre de lEnvironnement et du Dveloppement durable. 44 FICHE 2 : CTE DIVOIRE 1) Sources CONFEMEN COTE DIVOIRE et DPFC (Direction de la Pdagogie et de la Formation continue) 2) Le cadre organisationnel de la dcennie La Cte d'Ivoire n'a pas mis en place un comit national de pilotage de la Dcennie pour l'ducation au service du dveloppement durable (EDD) en tant que tel, mais certains lments du dveloppement durable se retrouvent de faon parse dans les programmes d'enseignement et dans le programme d'activits de certaines structures comme la DPFC (Direction des Programmes et de la Formation continue). 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Aucune information fournie 4) Formation du personnel Aucune information fournie 5) Matriel pdagogique Aucune information fournie 6) Pratiques innovantes Aucune information fournie 7) Description des pratiques innovantes significatives Trois pratiques innovantes ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : Introduction des Technologies de linformation et Communication lcole (TICE). Responsable(s) : Direction de la Pdagogie et de la Formation continue (DPFC). 2) Titre : ducation aux Droits de lHomme et la Citoyennet (EDHC). Responsable(s) : DPFC 3) Titre : Initiative francophone de formation distance des matres (IFADEM)/UNESCO CFIT. Responsable(s) : DPFC. 45 FICHE 3 : FRANCE 1) Source Ministre de lducation nationale 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Un comit de pilotage de la Dcennie de lducation au dveloppement durable a t cr jusquen 2008, puis le pilotage en a t repris par le Commissariat gnral au dveloppement durable du ministre en charge de lcologie et du dveloppement durable. La Dcennie de lEDD a t dcline sous diffrentes formes : la gnralisation de lducation au dveloppement durable par le ministre de lducation nationale, la prise en compte des enjeux de dveloppement durable par les ministres et les tablissements publics concerns (ministres de lAgriculture, de lEnseignement suprieur et de la Recherche, de la Jeunesse, des Sports, de lducation populaire, lADEME, les Agences de leau, ). Par ailleurs, les collectivits territoriales sont nombreuses avoir dvelopp des actions dEDD. La coordination au sein de lappareil gouvernemental est mene par le Commissariat gnral au dveloppement durable, dans le cadre formel de la feuille de route gouvernementale annuelle pour la transition cologique et dans celui, informel, de lespace national de concertation, qui regroupe toutes les parties prenantes. Une collaboration a t tablie avec la Commission nationale franaise pour lUNESCO pour lorganisation dun colloque EDD et numrique en avril 2014. 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Les Objectifs du millnaire sont largement repris sous forme de thmes denseignement, en particulier dans les programmes denseignement de gographie du collge et du lyce. Dans le sens de la gnralisation de lEDD dans le systme ducatif, les thmes du DD sont intgrs aux programmes denseignement de lcole lmentaire, du collge et du lyce, ainsi que dans les actions ducatives, les projets dcoles et dtablissement et dans les projets ducatifs territoriaux. Cette politique ducative est mene en prenant en compte les grands enjeux du XXI sicle, lis, par exemple, aux ressources, au climat, la biodiversit, la croissance dmographique et urbaine, ou lalimentation, la cohsion sociale, la solidarit internationale et au dveloppement humain. . Il sagit ainsi de former le futur citoyen aux choix complexes qui mettent en jeu le dveloppement durable dans son existence personnelle et dans la socit dans laquelle il vit. Il existe des projets en EDD mettant contribution des ressources du Nord et du Sud, dans le cadre des travaux dducation au dveloppement et la solidarit internationale et dans certains projets acadmiques comme Des Alpes au Sahel , qui mobilisent des acadmies franaises, africaines et italiennes. 4) Formation du personnel La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de lcole de la Rpublique donne ltat les moyens de dployer, pour la formation initiale et 46 continue des enseignants du primaire, du secondaire, et de lenseignement suprieur, des actions de formation volontariste dEEDD. Lducation lenvironnement et au dveloppement durable sera introduite au sein de la formation mise en place par les coles Suprieures du Professorat et de l'ducation. Ces enjeux seront intgrs aux actions de formation des enseignants du suprieur et adapts en fonction de leur domaine disciplinaire. Ds 2013, les services des ministres concerns et les acteurs associatifs et institutionnels collaboreront pour mettre au point et soutenir ces formations de faon oprationnelle partir de la rentre scolaire 2014-2015. Au niveau de la formation continue, il existe une offre nationale de formation, le forum national de lEDD et une offre acadmique. 5) Matriel pdagogique Les ressources pdagogiques en EDD sont extrmement nombreuses. Elles sont produites aux niveaux local, acadmique et territorial et national, souvent en partenariat. Elles permettent de dcliner les enjeux du DD sous forme didactique. Le CRDP dAmiens a t missionn comme ple national de ressources pour les recenser. Par ailleurs, de nombreux partenariats permettent aussi de mettre de la documentation scientifique de trs bonne qualit disposition de la communaut ducative. 6) Pratiques innovantes Les lycens sont particulirement encourags sengager, en particulier dans le cadre de la Vie lycenne, organise par les Conseils acadmiques de la vie lycenne. Pour prparer laccueil en 2015 de la 21e Confrence des parties la convention climat en France, une dmarche impliquant la jeunesse, les coliers, les collgiens et les lycens est prvue. La prise de conscience citoyenne des enjeux climatiques est essentielle pour le succs de cette confrence. Les ministres concerns organiseront, en concertation avec les partenaires publics et privs un processus dappel et de recueil dinitiatives en vue dune valorisation territoriale et nationale qui se droulera de septembre 2014 juin 2016 impliquant une participation forte de la jeunesse au moment de la Confrence. 7) Description des pratiques innovantes significatives Trois pratiques innovantes ont t mentionnes (voir fiche descriptive dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : E3D, Ministre/DGESCO/IGEN. Responsables: Ministre/DGESCO/IGEN. 2) Titre : Projets acadmiques. Responsable : Coordonnateurs acadmiques de lducation au dveloppement durable. 3) Titre : Science et biodiversit : Vigie Nature cole. Responsables : Comit de pilotage MEN / CRDP de Paris / musum national dhistoire naturelle / Nature parif. 47 FICHE 4 : LIBAN 1) Source Centre de recherche et de dveloppement pdagogique (CRDP) Ministre de lducation libanais. Site Web : www.crdp.org 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Un comit national a t mis sur pied en aot 2008, compos dun reprsentant des organisations suivantes : Du CERD Du Ministre de lducation De lUniversit Libanaise Des coles prives Des ONG Un plan daction pour la DEDD a t prsent la ministre de lducation de lpoque, Mme Bahia Hariri. Ce plan prvoyait des activits complmentaires au curriculum tous les cycles. Des confrences de sensibilisation des parents ont t organises. Des rencontres de coordination entre les ministres de lducation et de lEnvironnement ont eu lieu dans la premire moiti de la DEDD. Plusieurs actions ont t menes en collaboration avec lUNESCO 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Les thmes choisis pour tre traits dans les modules publis par le ministre de lducation et le CRDP correspondaient aux Objectifs du Millnaire et de lEPT. Il sagissait dun tronc commun. En 2008, le CRDP a mis la disposition des coles des modules contenant des activits de sensibilisation au dveloppement durable, dans une approche pluridisciplinaire. Les thmes abords taient : La conservation La sant La consommation responsable Les mdias La citoyennet Dautres thmes ont t abords par la suite : Les nergies renouvelables Les catastrophes naturelles La pauvret dans le monde La biodiversit Pour les coles prives, on mentionne les sorties pdagogiques, notamment sur le thme de la biodiversit dans la Rserve du Chouf. 4) Formation du personnel Suite ldition et la publication des modules relatifs lEDD, des sessions de formation eurent lieu dans les coles Normales pour une dure de 15 jours, par des formateurs du CRDP et du milieu universitaire. 48 Il ny a pas de programme de formation continue pour le personnel en exercice. 5) Matriel pdagogique Cest le matriel conu en 2008 et il aurait besoin dune rdition. 6) Pratiques innovantes Il ny a pas de collaboration organise avec les mdias, mais ceux-ci ont jou un rle positif 7) Description des pratiques innovantes significatives 49 FICHE 5 : LUXEMBOURG 1) Sources Ministre de lducation nationale et de la Formation professionnelle, avec la participation du SCRIPT, service de coordination de la recherche et de linnovation pdagogique et technologique. Site Web : www.men.lu 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Il existe un comit interministriel pour lEDD, assurant une coordination au sein de lappareil gouvernemental. Sa composition est la suivante: Ministre de lducation nationale et de la Formation professionnelle, Ministre des Affaires trangres (Direction de la Coopration au Dveloppement), Ministre de la Culture, de lEnseignement suprieur et de la Recherche, Ministre du Dveloppement durable et des Infrastructures (dpartement de lEnvironnement), Ministre de la Famille et de lIntgration Un programme ou un plan daction national pour la Dcennie de lEDD a t dvelopp travers la Stratgie nationale dducation pour un dveloppement durable . 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable La Stratgie nationale dducation pour un dveloppement durable tablit des liens implicites par le choix des thmes proposs entre lEDD, les objectifs dEPT et les Objectifs du Millnaire. Une intgration curriculaire plus approfondie est prvue pour la rforme scolaire en cours : ex. intgration des comptences EDD dans les comptences transversales; intgration interdisciplinaire de thmes EDD. Les thmes privilgis dans le dveloppement de lEDD sont : comportements de consommation et styles de vie, conomie durable, diversit culturelle, biodiversit et protection des ressources, nergie et protection du climat, changement environnemental global, mobilit et transports, protection de la nature et utilisation des sols, agriculture et alimentation, dveloppement global une plante, sant et qualit de vie, participation citoyenne et good governance , structures et volutions dmographiques, pauvret et protection sociale, paix et conflits, dmocratie et droits de lhomme, coopration en matire de dveloppement. 50 Une Charte de lEDD offre un cadre commun pour lensemble des intervenants en EDD, y incluant les ONG. En matire de coopration internationale, il nexiste pas de projets nationaux, mais des initiatives ponctuelles de certaines ONG; par exemple des projets de dveloppement soutenus par des jeunes. 4) Formation du personnel En formation des matres, il y a un cours obligatoire pour les tudiants de la 1re anne de formation. De plus, un module pdagogique li lEDD, est offert aux semestres 5-8. Ce module interdisciplinaire (correspondant 8 ECTS c.--d. 208 heures) inclut en dehors dune participation des sminaires - la ralisation dun travail personnel danalyse ou dactivits pdagogiques avec des enfants / des jeunes (au niveau scolaire ou parascolaire) Pour le personnel en exercice, des formations ponctuelles sont dores et dj offertes. Un programme de formation plus cohrent pour lducation formelle et non formelle est en laboration. 5) Matriel pdagogique Diffrents matriels pdagogiques et dinformation sont mis disposition par des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux. Au niveau des manuels scolaires, les ditions nationales sont en minorit. En raison la situation linguistique du Luxembourg, les manuels scolaires pour le secondaire proviennent donc de pays francophones, tandis le fondamental doit sorienter plus vers les pays germanophones. Malheureusement lintgration des concepts EDD semble tre moins pousse chez les diteurs francophones. Pour permettre une implmentation cohrente de lEDD travers la scolarit, des complments aux livres sont donc souvent de rigueur. 6) Pratiques innovantes Il nexiste pas dengagement formel offert aux jeunes lintrieur et hors du milieu scolaire en suivi aux efforts en EDD. Par contre, un Inventaire des actions locales ayant trait lEDD est en cours de ralisation (projets dtablissement, actions inities par des jeunes ou des acteurs externes, etc.). Pour regrouper les initiatives propices sous lgide de lEDD, des changes rguliers avec promotion de bonnes pratiques sont prvus. 7) Description des pratiques innovantes significatives Deux pratiques innovantes ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) 1) Titre : Rseau EDD et Charte EDD. Responsable(s) : Comit interministriel pour lEDD. http://edd.cercle.lu/files/2012/10/RecueilED_Charte_05.pdf 2) BNE.lu (site internet et brochure). Responsable(s) : Comit interministriel pour lEDD. http://www.BNE.lu http://edd.cercle.lu/files/2012/10/RecueilED_Charte_05.pdfhttp://www.bne.lu/51 FICHE 6 : MALI 1) Source Direction nationale de la pdagogie 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Un comit a t mis en place sous la prsidence du Ministre de lEnvironnement et de lAssainissement. Le Ministre de lducation nationale y est reprsent par la Direction nationale de la Pdagogie. cause de la crise scuritaire et institutionnelle, un programme ou un plan daction national pour la Dcennie de lEDD na pu tre labor. La coordination qui existe au sein de lappareil gouvernemental entre lEDD et les politiques nationales en matire de dveloppement durable est le partenariat entre le Ministre de lEnvironnement et de lAssainissement ; le Ministre de lducation nationale qui est reprsent par la Direction nationale de la Pdagogie et lUNESCO. Il existe des collaborations avec des institutions de lUNESCO dans le cadre des activits nationales relies la Dcennie de lEDD telles que lUNESCO multi-pays et la commission malienne de lUNESCO. 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable LEDD contribue latteinte des objectifs de lEPT et des OMD travers les actions de renforcement des capacits des enseignants dans le domaine de la gestion de lenvironnement. Dans le cas du Mali, il sagit de formation/information sur lenvironnement, la lutte contre la scheresse, la dsertification, la pollution et les nuisances. Les matres ainsi forms contribuent au changement de comportement de leurs lves qui en retour influencent leurs pairs et leurs parents. Au Mali, les mesures qui ont t prises pour intgrer lEDD au curriculum et aux activits des milieux scolaires peuvent tre numres ainsi: Dans le cadre du dveloppement des curriculums selon lapproche par les comptences au niveau de lenseignement fondamental et du secondaire, lEDD a t pris en charge par la formulation des comptences suivantes : Grer son environnement; Utiliser rationnellement les diffrentes sources et formes dnergie pour amliorer la qualit de vie. Comme thmes privilgis dans le dveloppement de lEDD on peut retenir : la lutte contre la scheresse, la dsertification, les pollutions et les nuisances, la gestion de lnergie domestique, la gestion des ordures et des eaux uses, les changements climatiques, lducation lenvironnement et au dveloppement durable, etc. Un projet en EDD mettant contribution des ressources du Nord et du Sud a t amorc en octobre 2011 la Direction nationale de la Pdagogie travers un financement de lOIF. Le projet avait pour objectif de redynamiser lducation environnementale dans les coles. cause de la mme crise cite plus haut le projet a t suspendu. 4) Formation du personnel Au Mali, lEDD est intgre la formation des enseignants par la formation des 52 formateurs par une quipe pdagogique nationale qui son tour procde la formation des formateurs rgionaux qui se chargent plus tard de la formation des matres. Toutefois, le niveau rgional peut faire appel au niveau national pour lappuyer. Suite au plan daccompagnement de la gnralisation de lducation environnementale au Mali, les Acadmies denseignement et les Centres danimation pdagogiques travaillent la prennisation de lEDD par lorganisation de sessions de formation de leur personnel en exercice. Dans ce contexte des ateliers de renforcement de capacits sont organiss avec les partenaires de lcole. 5) Matriel pdagogique Dans le cadre de la mise en uvre de lEDD, le matriel pdagogique et didactique suivant est disponible : Le guide du formateur en ducation environnementale pour lenseignement fondamental; Le guide du formateur en ducation environnementale pour lenseignement secondaire; Les cahiers dactivit des classes de 1re,2e ,3e ,4e ,5e et 6e annes de lcole fondamentale; Les recueils des techniques et pratiques de pdagogie active; Les cahiers de message; Les planches pdagogiques. 6) Pratiques innovantes Une collaboration avec les mdias existe dans le domaine de la couverture mdiatique lors des activits de formation et dans llaboration des messages dinformation, de sensibilisation, de communication et de mobilisation en faveur de lEDD. Comme type dengagement offert aux jeunes lintrieur du milieu scolaire en suivi aux efforts en EDD on peut retenir entre autres : La dotation des coles en manuels et supports pdagogiques dEDD aux diffrents niveaux de formation (enseignements fondamental et secondaires); La mise en place dans les tablissements denseignement fondamental dun gouvernement des enfants avec un ministre charg de lenvironnement et de lassainissement; Au sein de lducation non formelle, lEDD a t introduite dans la formation des apprenants des Centres dducation pour le Dveloppement (CED); Des confrences-dbats sur lEDD sont organises lintention du Parlement des Enfants lHmicycle. 7) Description des pratiques innovantes significatives Trois pratiques innovantes, issues dinitiatives dOBNL, ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (cahiers dactivit). Responsable(s) : Direction nationale de la Pdagogie (DNP). 2) Titre : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (Manuels et guides du matre). 53 Responsable(s) : Direction nationale de la Pdagogie (DNP). 3) Titre : Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (Recueils des techniques et pratiques). Responsable(s) : Direction nationale de la Pdagogie (DNP). 54 FICHE 7 : MAROC 1) Source Association des enseignants des Sciences de la vie et de la terre Maroc- AESVT avec ministre de lEnvironnement, Acadmie rgionale de lducation et de la formation du grand Casablanca SPANA, 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Il nexiste pas de commission nationale de la DEDD mais, un collectif avec 4 ONG nationales (AESVT-MAROC GREPOM SPANA Petit dbrouillards) a t cr. Il y a des plans daction pour chaque ONG, et un programme commun vient dtre mis en place. Il existe des projets nationaux o le ple de lducation lenvironnement est prsent : le projet de lutte contre les sacs en plastique, le programme national de rhabilitation des coles rurales, les projets au niveau des parcs nationaux de Toubkal , Souss Massa , El Hociema Des clubs de lUnesco travaillent avec le ministre de lducation nationale 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Les objectifs dEPT et les Objectifs du Millnaire sont complmentaires ceux de lEDD. Plusieurs mesures dintgration de lEDD au curriculum ont t prises : Au Maroc depuis 1992, lEDD est de plus en plus prsente dans les tablissements scolaires, En 1995, une note officielle incite la cration des clubs denvironnements En 2010, cration de la coordination rgionale et provinciale en matire dducation lenvironnement au niveau des acadmies rgionales et des dlgations Les programmes sont porteurs de concepts en EDD mais loprationnalisation reste faible Actuellement, il existe une commission qui travaille sur le curriculum du primaire en vue de mieux intgrer les diffrentes dimensions de EDD dans les programmes Il existe des programmes nationaux en EDD : les programmes co-coles et jeunes reporters pour lenvironnement mis en place par la Fondation Mohamed VI pour la protection de lenvironnement et le ministre de lducation nationale. Le programme national de rhabilitation des coles rurales Les centres dducation lenvironnement AESVT- Ministre de lducation nationale soutiennent les projets des clubs denvironnement 55 Les thmes abords varient dune rgion une autre, mais dans tous les tablissements scolaires : la biodiversit prend une part importante, notamment avec le jardin scolaire, car lembellissement des coles, par la cration de jardins thmatiques ou de plantes aromatiques et mdicinales, reste une ncessit; Le second thme est leau, car ces cots sont parfois grands, do la mise en place dactions de sensibilisation et de recherche de systme darrosage conomisant leau, la mise en place de robinets conomiques, la capacit de savoir lire la facture deau par les membres des clubs; le troisime thme est la gestion des dchets solides, car lcole produit du papier qui souvent est brl. Il y a des actions de collecte et de recyclage du papier. Actuellement lchelle du Grand Casablanca plusieurs projets ont t dvelopps dans ce sens par lAESVT et lAREF, un projet est en cours de ralisation pour donner une seconde vie au papier en collaboration avec une socit de recyclage : Papier Troc . Le thme des changements climatiques est aussi abord par la pollution, le transport, lnergie propre mme si cela reste difficile en absence doutils adquats et adapts. LAESVT Maroc et la coopration suisse ont mis en place une exposition interactive qui a quip 8 centres dducation lenvironnement et a enregistr plus de 120 000 visites en une anne. Plusieurs projets de coopration Nord-Sud existent. LAESVT a dpendu essentiellement de Nord pour le financement des projets dducation lenvironnement : Premier projet Accross de Water du WWF et grand projet sur leau qui incit le ministre de lducation nationale envoyer une note pour la cration des clubs denvironnement Projet de la promotion de la culture scientifique et technique avec lInstitut de Recherche pour le Dveloppement (IRD) avec le volet EDD, ralisation dexposition sur leau, la biodiversit, le littoral formation des animateurs en EDD, formation des enseignants Projet Badra avec lassociation Hollandaise IVN (2009-2012) et financement du ministre NL des Affaires trangres pour le renforcement des capacits de 12 centres dducation lenvironnement, formation des cadres, mise en place de stratgies importantes comme la mobilisation des volontaires. Projet Droso Fondation Suisse, sur leau Marrakech et sur la biodiversit Demnate, et actuellement un projet sur la coproduction de la propret lchelle nationale LAmbassade Suisse et la Coopration Suisse : Changements climatiques LAmbassade de France pour le Forum Planet ERE, Association Le livre de Mars : CPN de France sur le thme de la biodiversit. 56 4) Formation du personnel LEDD nest pas intgre dans la formation initiale des matres. Ils reoivent des formations sur des thmes selon les projets et les besoins. Il y a des formations pour les enseignants en exercice selon les thmes rgionaux et en partenariat avec les partenaires de lAREF qui sont offertes soit par les secteurs ministriels ou des associations. LAESVT met en place le renforcement des capacits des enseignants en priorit dans tous les projets dvelopps, car les personnes formes ralisent les actions dencadrement des lves. 5) Matriel pdagogique Le matriel pdagogique est vari, mais reste insuffisant : des mallettes didactiques thmatiques en arabe, adaptes au contexte marocain, ne sont pas diffuses grande chelle. Les expositions : eau, changements climatiques, biodiversit, dchets solides, littoral. Des livrets : changements climatiques, mobilisation des volontaires, stratgies ducatives des centres, approche territoriale pour animations des sorties. Des affiches et dpliants ont aussi t produits 6) Pratiques innovantes Il existe une collaboration surtout avec les Entreprises uvrant dans le domaine de gestion de lenvironnement : gestion de leau, mais reste limite et non intgre dans une vision globale. La plupart des projets se font avec des partenaires trangers et des Nations unies. Les jeunes dans les tablissements simpliquent et sengagent dans les projets EDD. Ils construisent des expriences uniques et un savoir-faire particulier : les campagnes pour la lutte contre les sacs ont permis aux jeunes de rencontrer les responsables et aussi le grand public. Les clubs denvironnement ralisent des chartes internes denvironnement pour une meilleure adhsion des jeunes. On se base aussi sur des formations des ducateurs-pairs pour que les jeunes soient porteurs de messages vhiculer auprs de leurs pairs, dans la famille et dans la rue. 7) Description des pratiques innovantes significatives Huit pratiques innovantes, issues dinitiatives dOBNL, ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : Titre 1 : duquer pour sadapter aux changements climatiques!! Responsable(s) : AESVT, Abderrahim Ksiri, Malika Ihrachen Titre 2 : Badra : renforcement des capacits des cadres et des centres dducation lenvironnement au Maroc. Responsable(s) : AESVT, Abderrahim Ksiri, Malika Ihrachen, Abdelilah Jouichate Titre 3 : Organisation de Planet ERE 5, Responsable(s) : AESVT Titre 4 : Formation des directeurs des tablissements scolaires, Responsable(s) : AREF Casablanca. Titre 5 : Programme national de rhabilitation des coles rurales, Responsable(s) : ministre de lEnvironnement, ministre de lducation nationale et ministre de lIntrieur. 57 Titre 6 : Programmes ducatifs de la SPANA, Responsable(s) : AESVT Titre 7 : Programme des co-coles, Responsable(s) : Fondation Mohamed VI pour la protection de lenvironnement et ministre de lducation nationale Titre 8 : Programme des jeunes reporters pour lenvironnement, Responsable(s) : Fondation Mohamed VI pour la protection de lenvironnement et Ministre de lducation nationale 58 FICHE 8 : MAURICE 1) Sources Ministre de lducation et des Ressources humaines et lInstitut de Pdagogie de Maurice (Mauritius Institute of Education ou MIE). Site Web : http://ministry-education.gov.mu. 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Il nexiste pas de comit de pilotage de la Dcennie. Mais, il existe un comit national sur le projet Maurice Ile Durable (MID) qui se dcline sur les 5 E(s) (ducation, nergie, Environnement, quit et Emplois). Le groupe de travail ducation incluait des reprsentants des diffrents secteurs : public, priv, corps paratatiques, ONGs et groupes syndicaux de lducation ainsi que des individus trs actifs dans le domaine de lducation. Le Ministre de lducation et des Ressources humaines qui pilote les projets ducatifs ayant surtout trait la durabilit a souvent recours dautres instances, y compris les partenaires ministriels, les ONGs, les syndicats et la socit civile. Le document Education & Human Resources Strategy Plan 2008-2020 (EHRSP) englobe les noncs de la Dcennie de lEDD : Crer des rseaux avec les partenaires. Dvelopper des stratgies pour atteindre les objectifs dEPT et les objectifs du Millnaire. Incorporer la qualit de lducation dans lenseignement et lapprentissage de lEDD. En sus, partir de juin 2013, le document Maurice Ile Durable Policy, Strategy and Action Plan (Politique, Stratgie et Plan dAction Maurice Ile Durable) a nonc un plan spcifique pour le secteur ducatif (voir http://www.gov.mu/portal/sites/mid/index.html). Le projet Maurice Ile Durable est pilot par le Bureau du Premier ministre qui assure la coordination entre les divers partenaires et sa mise en uvre. LUNESCO travers le COMNAT a aid dans la mise en uvre des initiatives sur le VIH/SIDA, linterculturalit, lgalit des genres et les changements climatiques. 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Les grandes lignes de lEDD se retrouvent dans les objectifs dEPT et ceux du Millnaire. LEDD nest pas enseigne comme matire part entire, mais a t plutt intgre dans le cursus scolaire existant (voir le Curriculum Framework (Primary) et (Secondary) sur le site du Ministre de lducation et des Ressources humaines). De nouveaux manuels scolaires ont t produits cet effet. Diverses activits intra et extra scolaires sont organises au niveau des coles sur le recyclage, le tri des dchets, la rcolte de leau de pluie, le ramassage des piles et tlphones mobiles usags, le compostage. Un autobus transform en exhibition mobile a t utilis pour la sensibilisation des lves et des enseignants sur le changement climatique entre autres. Pour les initiatives prises au niveau des institutions post secondaires voir les sites : www.mqa.mu et tertiary.gov.mu. Les thmes privilgis dans le dveloppement de lEDD sont : http://www.mqa.mu/http://www.tertiary.gov.mu/59 Lducation interculturelle Linclusion des langues maternelles Lducation pour la consommation et la production soutenables Les valeurs sociales, morales, environnementales Les TIC(s) En matire de coopration internationale, le projet Sankor, qui a pour objectif daider lAfrique atteindre lducation pour tous travers lautonomisation numrique grce lutilisation de technologies innovantes, est une collaboration Nord-Sud. Lanc Maurice en avril 2011, ce projet a permis aux lves du primaire de profiter de 1085 projecteurs interactifs et 842 ordinateurs portables donns par le gouvernement franais ainsi que de matriels ducatifs numriss dvelopps par le MIE. 4) Formation du personnel LEDD a dj t intgre dans un module relatif aux programmes de formation initiale des enseignants : Teachers' Diploma (primaire) et Post Graduate Certificate in Education ( temps plein / temps partiel). Chaque module a ses propres approches et spcificits envers les processus denseignement et dapprentissage ; par exemple, le premier module est interdisciplinaire et s'appuie sur des disciplines telles que les mathmatiques, les sciences, lhistoire / gographie, la sociologie, la psychologie, entre autres. Dans le deuxime module, les diffrents dpartements cooprent dans l'enseignement du module de sorte que les stagiaires sont exposs la nature pluridisciplinaire des questions environnementales et de durabilit. Il y a aussi des approches de mthodologies participatives, actives et centres sur l'apprenant pour la pratique de l'EDD, comme les jeux de rle, le travail de groupe, les mthodes dducation par les pairs, les enqutes / lapprentissage exprientiel, etc. L'anne dernire, le MIE a assur la formation de son personnel acadmique sur l'une des perspectives stratgiques de l'EDD, l'ducation au changement climatique pour le dveloppement durable (CCESD). Le MIE a galement mis en place une unit spciale ducation pour le dveloppement durable (Education for sustainable development ESD unit) qui a labor un plan d'action visant assurer des sessions de renforcement des capacits (ou de formation) sur l'EDD pour les universitaires. Une srie de sessions de formation lie l'EDD sera organise pour les universitaires (note: la premire session tait prvue pour la deuxime semaine de Septembre, mais a t reporte la mi-Octobre 2013). Cependant, il faut noter que plusieurs universitaires de l'tablissement ont dvelopp une bonne comprhension de l'EDD en participant activement divers projets multi et interdisciplinaires lis l'EDD. 5) Matriel pdagogique Le MIE a ralis divers projets lis l'EDD qui ont conduit l'laboration des documents de rfrence EDD suivants: Le manuel de l'enseignant sur l'empreinte cologique Le manuel de l'lve sur l'empreinte cologique Lducation sur la sant reproductive, la sexualit et les infections sexuellement transmissibles y compris le VIH et le SIDA Des manuels sur l'ducation au changement climatique pour les enseignants de l'cole primaire 60 Fiches d'information pour les lves du primaire Dessins anims pour les tudiants des coles primaires et secondaires Des manuels sur l'ducation au changement climatique pour les enseignants du secondaire L'ducation au changement climatique pour le dveloppement durable En outre, les concepteurs de programmes (universitaires du MIE qui ont t impliqus dans le comit d'criture) ont galement inclus plusieurs activits lies l'EDD dans les manuels scolaires du primaire et du secondaire. Il y a eu galement un appui solide pour des approches participatives pour le matriel de support pdagogique et cette tape renforce la pertinence. 6) Pratiques innovantes Il y a une collaboration de la tlvision nationale (MBC) pour la diffusion une heure de grande coute dun programme quotidien denviron 3 minutes ECOTV , destin sensibiliser le public sur les bonnes pratiques pour un dveloppement durable. Les tudiants participent dans diverses activits lies au dveloppement durable, dont des projets et comptitions financs/organiss par des ONGs, dautres ministres et institutions prives, par exemple dans le cadre de la clbration de la Journe internationale de lEnvironnement, la Journe mondiale de lAlimentation, de la Sant, etc. Le Ministre de la Jeunesse et des Sports uvre aussi dans ce sens travers des cours de formation et de sensibilisation. 7) Description des pratiques innovantes significatives Trois pratiques innovantes ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : Introduction des nouvelles matires (lducation sur lEntreprenariat). Responsable : Directrice de Curriculum (Dveloppement & valuation) 2) Titre : Projet Sankor. Responsable : Directeur responsable de la numrisation des coles et son quipe en collaboration avec linstitution MIE. 3) Titre : Green School Project http://www.gov.mu/portal/sites/nsp/popular/environment.htm#GreenSchoolProject 61 FICHE 9 : NOUVEAU-BRUNSWICK (CANADA) 1) Sources Ministre de lducation et du Dveloppement de la petite enfance, Secteur ducatif francophone et Direction des politiques et planification. Site Web : www.gnb.ca/0000/ 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Le ministre de lducation et du Dveloppement de la petite enfance est membre de lAlliance pour lducation la viabilit (AEVNB). Cette entit rassemble des groupes formels et informels en ducation, des groupes communautaires et des reprsentants de divers ministres. Le CANADA / Nouveau-Brunswick a adopt une stratgie pour lEDD dont les orientations sont : Nous souhaitons amliorer les pratiques pdagogiques dans la salle de classe afin daider btir une socit inclusive et juste dont les droits humains sont respects et promus. Nous misons galement sur lamlioration des comptences des lves en numratie et en littratie. Nous mettons en uvre un modle de services intgrs afin de fournir des services adquats pour nos lves besoin. Enfin, nous souhaitons la promotion et offrir un appui aux diffrentes initiatives de lEDD en collaboration avec les autres gouvernements. LAlliance pour lducation la viabilit (AEVNB) voit la coordination des activits, des suivis et de larrimage entre les organismes et institutions partenaires. Le CANADA/Nouveau-Brunswick a sign une entente avec la Commission canadienne pour lUNESCO qui permet le partage de son expertise avec les pays et coles au niveau de limplantation du concept dcole communautaire entrepreneuriale (ECE). LECE vise dvelopper, ds le plus bas ge, une culture dapprentissage autonome et de lentrepreneuriat conscient en rendant chaque enfant entreprenant. Il est possible davoir linformation relative au concept en visitant le site: http://www.gnb.ca/0000/ecolescommunautaires.asp Et lire le communiqu concernant lentente ladresse : http://www.gnb.ca/cnb/newsf/edu/2009f0776ed.htm 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable LEDD comprend les aspects sociaux, culturels, environnementaux et conomiques. Entre autres, soulignons lintgration de la culture des Premires Nations et de linclusion de tous les lves dans nos coles. De cette faon, il est possible de favoriser une plus grande prise de conscience de limportance de lacceptation des diffrences de chacun et de prendre soin de lenvironnement des coles et des communauts. De plus, le CANADA / Nouveau-Brunswick souhaite accrotre la participation et les diplms des programmes en STIM (sciences, technologie, ingnierie et mathmatiques), promouvoir lapprentissage et la certification des coles secondaires parmi les populations autochtones. Enfin, il dsire amliorer laccessibilit de lenseignement postsecondaire pour les autochtones, les groupes sous reprsents et les familles faible revenu, promouvoir la recherche et linnovation, notamment en STIM, et favoriser les liens entre les tablissements denseignement postsecondaire et les employeurs. Le CANADA / Nouveau-Brunswick mise sur des mthodes spcifiques afin dintgrer http://www.gnb.ca/0000/http://www.gnb.ca/0000/ecolescommunautaires.asphttp://www.gnb.ca/cnb/newsf/edu/2009f0776ed.htm62 lEDD dans les activits dapprentissages des programmes dtudes. Notons les mthodes telles : lapprentissage par la dcouverte, le transfert des connaissances, lapprentissage participatif / collaboratif, la mise en situation, linterdisciplinarit, lapprentissage avec les pairs, la pense critique, la pense systmique et lenvironnement dapprentissage. Les thmes privilgis dans le dveloppement de lEDD sont : la scurit alimentaire et agriculture, la biodiversit, le changement climatique, lnergie, lradication de la pauvret, la sant, les ocans, les villes et ltalage urbain, la production et consommation durables et la gestion des eaux uses. 4) Formation du personnel Depuis 2011, le ministre de lducation et du Dveloppement de la petite enfance produit et diffuse des feuillets lectroniques dinformation et de sensibilisation auprs du personnel. Actuellement, la formation du personnel enseignant est un dfi. LEDD doit dpasser le cadre de lenseignement des sciences et doit devenir une comptence gnrale cible par lensemble du curriculum scolaire. 5) Matriel pdagogique Le manque de ressource en franais est une problmatique pour lavancement du dossier. 6) Pratiques innovantes Le CANADA / Nouveau-Brunswick participe au groupe de travail du Conseil des ministres de lducation du Canada (CMEC) afin de poursuivre le travail de promotion et de support au niveau des initiatives des coles. De plus, dans le cadre du programme des coles communautaires entrepreneuriales, plusieurs projets pdagogiques et communautaires sont organiss en collaboration avec les partenaires communautaires locaux et privs. Les mdias participent la promotion des projets et des initiatives ralises par les coles. Enfin, notons que trois coles francophones sont associes au mouvement des coles de lUNESCO. Le ministre de lducation et du Dveloppement de la petite enfance, en collaboration avec la Fdration des Jeunes Francophones du Nouveau-Brunswick et les moniteurs la vie scolaire, organise un colloque de leadership pour les lves des conseils des lves des coles secondaires. Cette formation, vise offrir les habilets et comptences ncessaires aux lves afin quils puissent tre des leadeurs dans leurs coles et communauts notamment sur des questions portant sur lEDD. 7) Description des pratiques innovantes significatives Une pratique innovante a t mentionne (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 63 1) Titre : cole communautaire entrepreneuriale Blanche-Bourgeois. Responsable(s) : Rachel Schofield et Serge Larochelle (cole communautaire Blanche-Bourgeois, Cocagne NB) + Maxime Gauvin (coordonnateur des coles communautaires entrepreneuriales au District scolaire francophone sud, DSFS). 64 FICHE 10 : QUBEC (CANADA) 1) Sources Source: Ministre de lducation, du Loisir et du Sport Site Web : www.mels.gouv.qc.ca 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Le Qubec collabore au Groupe de travail pancanadien sur lducation pour le dveloppement durable, qui relve du Conseil des ministres en ducation du Canada (CMEC). Le Qubec na pas adopt de programme ou de plan daction spcifique pour la Dcennie sur lducation pour le dveloppement durable. Par contre, depuis 2008, le ministre de lducation, du Loisir et du Sport a un plan daccompagnement des commissions scolaires et des tablissements denseignement privs en matire de dveloppement durable. Il comprend un volet dlaboration doutils en dveloppement durable et un volet information et sensibilisation. Le Ministre labore prsentement un guide pour intgrer le dveloppement durable dans lenseignement. Ce guide fera tat des encadrements lgislatifs du dveloppement durable au Qubec. De plus, il explicitera ce quest lducation pour le dveloppement durable de mme que les points dancrage dans le Programme de formation de lcole qubcoise. Finalement, le guide prsentera des pistes dexploitation du dveloppement durable travers les diffrents programmes disciplinaires. En 2006, le Qubec a adopt la Loi sur le dveloppement durable qui assujettit lensemble des ministres et organismes. En 2007, la Loi fut suivie par ladoption de la Stratgie gouvernementale de dveloppement durable 2008-2013. Cette stratgie comporte neuf orientations dont trois sont prioritaires. Parmi celles-ci Informer, sensibiliser, duquer, innover . Sources : http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/D_8_1_1/D8_1_1.html et http://www.mddefp.gouv.qc.ca/developpement/strategie_gouvernementale/index.htm) Il nexiste pas de collaboration entre lUNESCO et ses institutions et le Ministre dans le cadre de la Dcennie de lEDD. Par contre, 14 coles primaires et secondaires qubcoises sont certifies coles associes de lUNESCO et font partie de ce Rseau international cr il y a plus de 50 ans par des ducatrices et des ducateurs. Ce dernier reconnat l'engagement des tablissements d'enseignement envers les valeurs promues par l'UNESCO, lesquelles reposent sur les quatre piliers principaux de l'ducation tels que prconiss par la Commission internationale sur l'ducation pour le XXIe sicle http://www.mels.gouv.qc.ca/http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/D_8_1_1/D8_1_1.htmlhttp://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/D_8_1_1/D8_1_1.htmlhttp://www.mddefp.gouv.qc.ca/developpement/strategie_gouvernementale/index.htmhttp://www.mddefp.gouv.qc.ca/developpement/strategie_gouvernementale/index.htm65 (Commission Delors) : apprendre connatre, apprendre faire, apprendre tre et apprendre vivre ensemble. Le Rseau des coles associes de l'UNESCO du Qubec a quant lui t mis en place grce un partenariat entre le ministre de l'ducation, du Loisir et du Sport du Qubec et ses partenaires, soit ducation internationale, la Fdration des commissions scolaires du Qubec, la Fdration des tablissements d'enseignement privs et la Centrale des syndicats du Qubec. Source :http://www.evb.csq.qc.net/actualites/nouvelle/news/ecoles-associees-de-lunesco-du-quebec-lancement-de-lappel-de-candidatures-2013-2014 /. 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Le Programme de formation de lcole qubcoise inclut des domaines gnraux de formation. Ceux-ci prsentent des problmatiques auxquelles les jeunes peuvent tre confronts dans diffrentes sphres de leur vie. Ils sont porteurs denjeux importants pour les individus et les collectivits. Les domaines gnraux de formation permettent davoir une intention ducative pour les situations dapprentissage et dvaluation. Le Ministre labore prsentement un guide pour soutenir lintgration du dveloppement durable dans lenseignement. Celui-ci donne des exemples dintentions ducatives lies ce thme. Les domaines gnraux de formation sont : Sant et bien-tre : Amener llve se responsabiliser dans ladoption de saines habitudes de vie sur le plan de la sant, de la scurit et de la sexualit. Orientation et entrepreneuriat : Amener llve entreprendre et mener terme des projets orients vers la ralisation de soi et linsertion dans la socit. Environnement et consommation : Amener llve entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique lgard de la consommation et de lexploitation de lenvironnement. Mdias : Amener llve faire preuve de sens critique, thique et esthtique lgard des mdias et produire des documents mdiatiques respectant les droits individuels et collectifs. Vivre-ensemble et citoyennet : Amener llve participer la vie dmocratique de la classe ou de lcole et dvelopper une attitude douverture sur le monde et de respect de la diversit. Lorganisation de projets de coopration internationale relve de la responsabilit des coles et des enseignants. 4) Formation du personnel La Loi sur linstruction publique confre au Comit dagrment des programmes de formation lenseignement (CAPFE) le mandat dagrer les programmes de formation des enseignants. Elle doit prendre en considration le Programme de formation de lcole qubcoise, notamment les domaines gnraux de formation qui font le pont avec les 16 principes de dveloppement durable de la Loi sur le dveloppement durable. La formation continue du personnel scolaire est sous la responsabilit des directions dtablissement et des commissions scolaires. Des comits paritaires sont mis en place localement avec les syndicats afin de grer les montants allous pour le http://www.evb.csq.qc.net/actualites/nouvelle/news/ecoles-associees-de-lunesco-du-quebec-lancement-de-lappel-de-candidatures-2013-2014http://www.evb.csq.qc.net/actualites/nouvelle/news/ecoles-associees-de-lunesco-du-quebec-lancement-de-lappel-de-candidatures-2013-201466 perfectionnement du personnel et de dfinir les modalits de leur utilisation. Les contenus de formation sont dtermins localement, en lien avec les besoins de chacun des milieux, et ils ne sont pas rpertoris. Il est donc impossible de prciser combien de milieux scolaires ont pu profiter de formation en EDD. 5) Matriel pdagogique Il nexiste pas de matriel pdagogique propre lducation en vue du dveloppement durable, ni de manuel scolaire consacr ce thme. Par contre, comme il a t mentionn prcdemment, le Ministre souhaite laborer un guide et des outils lintention des enseignants pour lintgrer lenseignement. tant donn qu environnement et consommation est un domaine gnral de formation du Programme de formation de lcole qubcoise, ce thme est abord dans plusieurs disciplines enseignes au primaire et au secondaire. On retrouve des notions de ce thme dans les manuels scolaires et dans les guides denseignement qui y prsentent des exemples de situations dapprentissage et dvaluation, et ce, dans tous les domaines disciplinaires. Ce thme est plus spcifiquement abord dans le programme Science et technologie. Certains organismes publics ou privs prparent aussi des trousses pdagogiques et autres matriels didactiques qui sont remis aux coles et aux enseignants pour raliser des projets relis lenvironnement, la qualit de leau, le compostage, le recyclage, etc. 6) Pratiques innovantes l'intrieur du milieu scolaire, les offres dengagement peuvent prendre plusieurs formes. Les activits parascolaires comme un comit environnemental, un comit vert ou un projet d'expo-sciences sont quelques exemples. 7) Description des pratiques innovantes significatives Deux pratiques innovantes, issues dinitiatives dOBNL, ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 2) Titre : tablissements Vert Brundtland (EVB) de la Centrale des syndicats du Qubec. 3) Titre : Colloque en codveloppement des institutions denseignement du Qubec de lAssociation qubcoise pour lducation relative lenvironnement. 67 FICHE 11 : SNGAL 1) Sources Source: Ministre de lducation nationale - Direction de la Planification et de la rforme de lducation (DPRE) Site Web : www.men.gouv.sn 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Au niveau national aucun comit de coordination de la Dcennie na t mis place. Nanmoins, un groupe restreint consultatif informel de cinq personnes a travaill pour la prise en compte de lEDD dans le secteur de lducation (des Inspections dAcadmie et un coordinateur au niveau national). Ce groupe a collabor avec diffrents acteurs : tat, Collectivits locales, Socit civile, Organisation communautaire de base. En revanche, au sein des structures dconcentres des dynamiques sont en cours en rapport avec les collectivits locales : IA et rgion de Tambacounda, IA et rgion de Ziguinchor (IEF Bignona), IA de MATAM, IEF de Grand Dakar II. Au sein de la socit civile, un comit dinitiative a t mis en place, avec une vingtaine dassociation et dONG, coordonn par lAssociation Sngalaise de Recherche et d'Appui pour le Dveloppement communautaire (ASRADEC). Lobjectif est de mettre en place un comit avec diffrentes familles dacteurs (tat, ONG, Syndicats). En rsum, plusieurs initiatives dorganisation disparates sont notes, mais elles nont pas t formalises. Il nexiste pas encore un plan daction national pour la Dcennie de lEDD. Dans le cadre de la stratgie nationale de dveloppement conomique et social qui prconise un dveloppement durable, un dispositif de suivi valuation est retenu, dont un comit prsidentiel et un comit national de suivi et dorientation prsid par le Premier ministre. Il faut prciser que cette coordination nest pas exclusivement consacre lEDD et la politique de dveloppement durable. Elle est consacre toute la politique conomique et sociale. On peut dire quil ny a pas une coordination entre lEDD et les politiques nationales en matire de Dveloppement durable. Il existe des collaborations avec des institutions de lUNESCO, dans le cadre des coles vertes. 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Au plan formel, les liens entre lEDD, les objectifs dEPT et les Objectifs du Millnaire nont pas t mis en vidence. Mais en se basant sur la philosophie de lEDD et la pratique, il est possible de dire que tout le travail men pour lEPT entre dans ce cadre : la lutte pour la rduction des disparits : inter rgionale; ville campagne, fille garon, la promotion de lducation des filles, lducation inclusive. Il ny a pas une stratgie explicite qui tablit les liens entre lEDD, les objectifs de lEPT et les objectifs du millnaire. Il ny a pas une lgislation spcifique sur lducation au dveloppement durable. Toutefois, on peut signaler des dimensions de lEDD; dans la loi 2004-du 15 http://www.men.gouv.sn/68 dcembre 2004 qui modifie et complte la loi dorientation de lducation N 91-22 du 16 fvrier 1991. Cette loi prcise que lducation nationale tend prparer les conditions dun dveloppement intgral, assum par la nation toute entire . Elle vise faire de sa population des hommes et des femmes dvous au bien commun, respectueux des lois et des rgles de la vie sociale et uvrant les amliorer dans le sens de la justice, de lquit et du respect mutuel . De mme, lducation nationale tend promouvoir les relations dans lesquelles la nation se reconnait plus exactement elle est ducation pour la libert, la dmocratie pluraliste et le respect des droits de lhomme . Ces diffrents lments sont mis en exergue pour montrer quil est possible de dvelopper lducation au dveloppement durable bien quil ny ait pas une lgislation spcifique. Les rformes du Curriculum de lducation de base et du curriculum du moyen prennent en charge lEDD sans pour autant que de nouvelles mesures lgislatives soient prises. Cela confirme les possibilits dinterprtation de la loi dorientation. Les diffrents aspects de la loi dorientation voqus permettent de dvelopper une EDD qui se fonde sur lducation la rflexion et la pense critique, lducation la pense systmique, lducation la clarification des valeurs et lducation la participation. De mme, la loi dorientation garantit le droit lducation, la prise en charge des personnes vivant avec des handicaps, lenracinement dans la culture et les valeurs nationales qui sont aussi des dimensions essentielles dun dveloppement durable. Cette perspective correspond aux vises de lEDD qui consistent changer les attitudes les valeurs et les actes de telle sorte que lon sachemine vers une socit plus viable long terme sur la base de la justice, lquit et le respect mutuel. La Lettre de politique gnrale sectorielle ducation formation 2012, dans les principes directeurs indique ladoption de lapproche base sur les droits humains qui considrent le droit lducation comme pralable lexercice de tous autres droits et garantissent laccs lducation, lquit et lgalit de chances en ducation de mme que la prise en compte des intrts diffrencis des filles et des garons et du respect de lenvironnement. Deux projets internationaux mettant contribution des ressources du Nord et du Sud ont t raliss: Des Alpes au Sahel avec la rgion Rhne Alpes (France) et la rgion Pimont (Italie) 2009-2011 et le second Rgion ducation au Dveloppement durable et la Solidarit (REDDSO) qui regroupe les deux rgions cites et deux nouvelles : Catalogne en Espagne et une rgion de Pologne. Par ailleurs, des conventions de partenariat existent entre certaines acadmies du Nord et du Sud dont le contenu a permis dinitier des actions dEDD : Tambacounda et Grenoble, Matam et Grenoble. Des relations existent entre des tablissements du Nord et de Sud dans le cadre de la correspondance scolaire et des changes. 69 4) Formation du personnel Il ny a pas une formation spcifique sur lEDD. La formation dispense dans le cadre du curriculum de lducation de base est gnrale, en ce sens quelle ne se centre pas sur une dimension particulire. Par contre, dans le moyen il existe un module spcifique sur lducation au dveloppement durable. Dune manire gnrale, les comptences acquises par les enseignants dans le domaine de lEDD sont parcellaires, c'est--dire quelles ne couvrent pas tout le champ de lEDD et cette prise en charge napparait ni en formation initiale ni en formation continue. En ralit, des dimensions de l EDD sont prises en charge dans le cadre dinitiatives localises et des formations sont ralises. Elles sont souvent impulses par le biais des projets soutenus par des partenaires (ducation la citoyennet, ducation aux droits humains, ducation la paix ducation environnementale, ducation la vie familiale, prise en charge des questions de genre). Dans le cadre des changes entre le nord et le sud, des formations ponctuelles peuvent se faire (projet craie en main entre les enseignants de Bignona et Savoie). Il ny a pas eu un programme de formation en EDD spcifiquement pour le personnel en exercice. 5) Matriel pdagogique Le matriel pdagogique et didactique en EDD est produit dans le cadre des projets voqus. les productions vido, des manuels, des fiches les documents dchange 6) Pratiques innovantes Il nous semble difficile de mesurer le degr de collaboration avec les mdias et les entreprises prives dans le cadre de la Dcennie de lEDD et dune manire gnrale entre le monde conomique, culturel et artistique et des partenaires sociaux. Certaines missions relatives lenvironnement sont sponsorises par des entreprises. On peut aussi dnombrer plusieurs actions qui peuvent avoir un impact sur le dveloppement durable, par exemple la fabrication de charbon vert, la construction dcoles, la mise en place dentreprises sociales et solidaires, laccompagnement de jeunes dartistes, la prise en charge de la sant, la construction de pistes de production. Toutefois, la dimension ducative napparait que rarement. Lducation la nouvelle convention routire, appuye par une entreprise de la place, illustre des possibilits qui soffrent ce niveau. Le monde artistique simplique dans le dveloppement durable. titre illustratif on peut citer Baba Maal, qui chaque anne fait une tourne dans le nord du pays, pour la promotion du dveloppement durable. Il en est de mme du groupe NGARY LAAW qui sinvestit dans lducation au dveloppement durable partir de lentre EAU et Les frres Guiss. dans le cadre du parc de Hann et de la baie de Hann. Des artistes plasticiens comme Viye Diba sont aussi engags. Pour permettre lengagement des jeunes, on propose des campagnes de reboisement, les bois dcole, la mobilisation autour de la muraille verte, les 70 vacances citoyennes des tudiants, la prservation de la rserve du Boundou et du Parc Zoologique de Hann, concerts musicaux, correspondances scolaires et des projets thmatiques : sur leau et sur lmigration. 7) Description des pratiques innovantes significatives Trois pratiques innovantes ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : Le voyage de Lella, au cur de la rserve naturelle du Boundou. Responsable : Association Bore Conseil gnral Isre. 2) Titre : duquer au dveloppement durable et la solidarit internationale, Leons dexpriences du projet des Alpes au Sahel. Responsable(s) :Resacoop, consorzio ONG Piemont, Rgion Rhne Alpes, Rgion Pimont. 3) Titre : Production de 20 vidos. Responsable(s) : idem 71 FICHE 12 : SUISSE 1) Sources Sources: Sites de la Confrence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) et de lAgence ducation 21 (site Internet) avec la collaboration du SER. Sites Web : http://www.edk.ch/dyn/11926.php, http://www.education21.ch/fr/home 2) Le cadre organisationnel de la dcennie En 2007, le Secrtariat gnral de la Confrence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), instance nationale de coordination de lducation, a labor un plan de mesures 20072014 pour l'ducation au dveloppement durable (EDD) avec six offices fdraux membres de la Confrence suisse de coordination EDD. Ce plan s'inscrit dans le cadre de la Dcennie de l'ONU. En adoptant ce plan, les membres de la Confrence suisse de coordination EDD avaient ainsi pour objectifs de soutenir par des projets communs l'intgration de l'EDD dans les futurs plans d'tudes rgionaux, dans la formation des enseignantes et des enseignants et dans le dveloppement de la qualit au sein des coles. Ils veulent en outre s'engager davantage dans ce domaine sur le plan international et intgrer l'ducation au dveloppement durable dans tous les dossiers nationaux d'ducation et de formation o elle a sa place. Depuis le 1er janvier 2013, lducation en vue d'un dveloppement durable (EDD) a une identit en Suisse: la fondation ducation21. Elle a t mandate par les cantons, la Confdration et les institutions prives pour aider la mise en uvre et lancrage de lEDD. Elle est issue de la fusion de la Fondation ducation et Dveloppement (FED) et de la Fondation suisse dducation pour lEnvironnement (FEE) qui uvraient jusquici principalement dans les domaines de lducation la citoyennet mondiale et de l'ducation lenvironnement. ces thmes de travail viennent dsormais sajouter la sant, lducation citoyenne, dont les droits de lHomme, et lconomie. ducation21 souhaite contribuer la formation des enfants et adolescents pour affronter lavenir dans un monde de plus en plus complexe. Pour cela, elle se base sur le dveloppement de plans dtudes qui, en intgrant lEDD, poursuivent le mme objectif. 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable En tant quorientation de toute la socit, le dveloppement durable a pour objectif dintgrer tous les acteurs et donc galement lcole. Cette dernire peut contribuer construire les comptences et les savoirs ncessaires un dveloppement durable. En tant que composante du mandat public de formation, lEDD doit inciter penser et agir durablement. Elle doit permettre dvaluer les consquences dune dcision sur la nature, sur les gnrations futures, sur ses contemporains et dintgrer ces consquences dans la dcision. (Isabelle Chassot, prsidente de la CDIP). L'EDD peut contribuer construire les comptences et les savoirs ncessaires un dveloppement durable, et peut crer les conditions permettant aux lves de traiter de limportance et du sens de ce concept. Ils apprennent reprer leur coresponsabilit et laborer les outils qui leur permettent de participer activement http://www.edk.ch/dyn/11926.phphttp://www.education21.ch/fr/homehttp://www.unesco.org/new/fr/education/themes/leading-the-international-agenda/education-for-sustainable-development/education-for-sustainable-development/72 et de faon constructive aux processus de ngociation et dorganisation inhrents la socit. ducation21 veut rapprocher les cinq entres thmatiques suivantes de l'EDD pour agrandir ainsi le noyau commun (l'EDD) : l'ducation la citoyennet mondiale l'ducation l'environnement lducation citoyenne incluant lducation aux droits humains la sant l'conomie 4) Formation du personnel Concernant la formation initiale et continue du corps enseignant, ducation21 collabore avec les hautes coles pdagogiques et dautres institutions de formation pour les enseignantes et enseignants. Le travail de la fondation est assur par environ 40 collaboratrices et collaborateurs. Les quipes dducation21 sont interdisciplinaires et travaillent en rseau avec les acteurs de lEDD tous les niveaux du systme ducatif et de la socit civile. Le financement de la fondation est garanti par des contributions de la Confdration, des cantons et dinstitutions prives, ainsi que par des fonds propres. 5) Matriel pdagogique Le site ducation21 regroupe de nombreuses ressources pdagogiques. Dans la rubrique "enseignement", on peut retrouver des informations et outils concrets qui favorisent la pratique d'un enseignement de qualit dans le domaine de l'ducation en vue d'un dveloppement durable : Moyens d'enseignement Films pour un seul monde Activits pdagogiques Bonnes pratiques Dossiers thmatiques Soutiens financiers Revue ventuno 6) Pratiques innovantes La cration de lagence ducation21 et de son site Internet constitue une innovation majeure en EDD. De plus, on retrouve sur ce site une section sur les bonnes pratiques. 7) Description des pratiques innovantes significatives Une pratique innovante a t mentionne (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : Cration et site de Agence ducation 21 http://www.education21.ch/fr/enseignement/moyens-denseignementhttp://www.education21.ch/fr/enseignement/films-pour-un-seul-mondehttp://www.education21.ch/fr/enseignement/activites-pedagogiqueshttp://www.education21.ch/fr/enseignement/bonnes-pratiqueshttp://www.education21.ch/fr/enseignement/dossiers-thematiqueshttp://www.education21.ch/fr/enseignement/un-soutien-financier-pour-vosprojetshttp://www.education21.ch/fr/enseignement/ventuno73 FICHE 13 : FDRATION WALLONIE-BRUXELLES (BELGIQUE) 1) Source Ministre de la Fdration Wallonie-Bruxelles Site Web : http://www.federation-wallonie-bruxelles.be 2) Le cadre organisationnel de la dcennie Aucune information fournie 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Pour intgrer lEDD au curriculum et aux activits des milieux scolaires, lobjectif 3 des accords de coopration signs entre les rgions et la FWB prcise quil est ncessaire de travailler partir des rfrentiels inter-rseaux de comptences. Cest pourquoi un groupe de travail, mis sur pied dans la foule des assises de ErE DD, compos dinspecteurs, de membres de lASBL Rseau Ide et de la DGEO ont produit 2 documents. Le premier reprenant le cadre thorique et le second reprenant une centaine de fiches qui illustrent quelques portes dentre dans les rfrentiels inter-rseaux destination des coles fondamentales et secondaires. Les thmes privilgis dans le dveloppement de lEDD sont : Relations homme-plante o Le dveloppement durable o Stratgies o Agir dans la vie quotidienne Dfis du 21me sicle Pour chaque thmatique : dveloppement des aspects environnementaux, sociaux, conomiques, pistes et solutions : Matires premires Substances dangereuses nergie Eau Air Sol Biodiversit Climat Dchets Sant et environnements Seules certaines ONG proposent des projets mettant contribution des ressources du Nord et du Sud. Contacter ACODEV: www.acodev.be 4) Formation du personnel La rforme des programmes pour la formation initiale des enseignants est en cours dlaboration. LEDD sera repris dans le cursus scolaire. Des formations sont organises pour le personnel en exercice: www.cahiersdveloppement-durable.be. Celles-ci permettent lintgration du DD au sein des tablissements scolaires. http://www.federation-wallonie-bruxelles.be/http://www.acodev.be/http://www.cahiers-dveloppement-durable.be/http://www.cahiers-dveloppement-durable.be/74 5) Matriel pdagogique Les coles ne disposent pas de matriel pdagogique et didactique officiel en EDD. Seules les ASBL actives peuvent rpondre la demande des coles. Par ailleurs, le rseau Ide www.reseau-idee.be rpond cette demande. 6) Pratiques innovantes Aucune information fournie. 7) Description des pratiques innovantes significatives Trois pratiques innovantes ont t mentionnes (voir fiches descriptives dans la section du rapport sur les pratiques innovantes) : 1) Titre : Les cahiers du dveloppement durable. Responsable(s) : Jean-Michel Lex (initiateur) et Jasmin Jalajel (auteure principale). Linformation est accessible sur Internet: www.cahiers-dveloppement-durable.be 2) Titre : Lducation relative lenvironnement et au dveloppement durable. Responsable(s) : Administration gnrale de lEnseignement et de la recherche scientifique Fdration Wallonie Bruxelles. Linformation est accessible sur Internet: www.enseignement.be/ere 3) Titre : Lenvironnement, cest laffaire de tous! Responsable(s) : Rgion wallonne, rgion bruxelloise, FWB, Rseau Ide ASBL. Linformation est accessible sur Internet : www.assises-ere.be/4jours http://www.reseau-idee.be/http://www.cahiers-dveloppement-durable.be/http://www.enseignement.be/erehttp://www.assises-ere.be/4jours75 Annexe 2 Fiches des pratiques innovantes (34) FICHE 1 Titre Campagne de sensibilisation dans les tablissements scolaires dans les rgions du Sahel, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest avec pour thme : Prenons soin de la plante Pays ou gouvernement Burkina Faso Responsable(s) Ministre de lEnvironnement et du Dveloppement Durable Type de ralisation Fiche dinformation et fiche pdagogique Thme(s) trait(s) Les changements climatiques Niveau denseignement et matire primaire et secondaire en Sciences de la vie et de la Terre et en Gographie Brve description Lopration prenons soin de la plante est une occasion unique de mieux connatre les causes et les consquences potentielles des changements climatiques travers une approche la fois scientifiques, thique et artistique. Mots-cls Matriel pdagogique, Campagne de sensibilisation, Changement climatique 76 FICHE 2 Titre Opration prenons soin de la plante adresse aux jeunes du primaire et du secondaire des pays sur les changements climatiques Pays ou gouvernement Burkina Faso Responsable(s) Ministre de lEnvironnement et du Dveloppement durable Type de ralisation vnement (confrence sur les changements climatiques des jeunes scolaires du monde entier au Brsil en 2010) Thme(s) trait(s) Les changements climatiques Niveau denseignement et matire Primaire et secondaire en Sciences de la vie et de la Terre et en Gographie Brve description Permettre aux jeunes de sengager lgard des changements climatiques. Information accessible sur le site de la Confrence au Brsil : http://www.mondepluriel.org/prenons-soin-de-la-planete Mots-cls vnement, Changement climatique, Engagement des jeunes http://www.mondepluriel.org/prenons-soin-de-la-planete77 FICHE 3 Titre Introduction des Technologies de linformation et Communication lcole (TICE) Pays ou gouvernement Cte dIvoire Responsable(s) Direction de la Pdagogie et de la Formation continue (DPFC) Type de ralisation Programme, guides pdagogiques et fiches pdagogiques Thme(s) trait(s) Technologie de lInformation, Traitement de lInformation numrique, Internet et Information Niveau denseignement et matire De la maternelle la 3e Brve description Connaissance du micro-ordinateur, manipulation du micro-ordinateur, traitement dinformation numrique et communication via internet. Mots-cls Matriel pdagogique, TIC 78 FICHE 4 Titre ducation aux Droits de lhomme et la Citoyennet (EDHC) Pays ou gouvernement Cte dIvoire Responsable(s) Direction de la Pdagogie et de la Formation continue (DPFC) Type de ralisation Manuels scolaires produits par la DPFC, guides et programmes pdagogiques, fiches pdagogiques. Thme(s) trait(s) Environnement, pauvret, surpopulation, respect des lois et reproduction Niveau denseignement et matire De la maternelle la 3e Brve description Donner un enseignement en vue de favoriser la qualit de vie chez lapprenant. Imprgner lapprenant des ralits socioconomiques de son pays. Mots-cls Matriel pdagogique, Droits humains, Environnement, Pauvret 79 FICHE 5 Titre Initiative francophone de formation distance des matres (IFADEM) Pays ou gouvernement Cte dIvoire Responsable(s) Direction de la Pdagogie et de la Formation continue (DPFC) Type de ralisation Cration dun espace numrique, formation des formateurs en France Thme(s) trait(s) Initiation linformatique et Internet, recherche et production des ressources pdagogiques numriques, mise en ligne des ressources pdagogiques numriques Niveau denseignement et matire Primaire et secondaire Brve description Nouveaux supports dautoformation pour les instituteurs en activit, destins relever le niveau de formation et de professionnalisation des enseignants en Franais. Favoriser la production et la distribution doutils pdagogiques. Mots-cls TIC, Formation des matres, Autoformation 80 FICHE 6 Titre Introduction des nouvelles matires (lducation sur lEntrepreneuriat) Pays ou gouvernement Rpublique de Maurice Responsable(s) Directrice de Curriculum (Dveloppement & valuation) Type de ralisation Livre Thme(s) trait(s) Les catgories dentreprises et lesprit dentrepreneuriat Niveau denseignement et matire Premire anne du secondaire Brve description Activit pdagogique et visites des entreprises modles de dveloppement conomique dune faon durable Mots-cls Curriculum, Entrepreneuriat, Matriel pdagogique 81 FICHE 7 Titre Projet Sankor Pays ou gouvernement Rpublique de Maurice Responsable(s) Directeur responsable de la numrisation des coles et son quipe en collaboration avec linstitution MIE Type de ralisation Projecteurs interactifs, ordinateurs portables et matriaux ducatifs numriss Thme(s) trait(s) Le temps, les catastrophes naturelles, lenvironnement, etc. inclus dans toutes les matires enseignes lcole primaire Niveau denseignement et matire Standards IV & V et toutes les matires enseignes lcole primaire Brve description Classes interactives utilisant les quipements et matriaux sus mentionns. Information accessible sur Internet: http://ministry-education.gov.mu Mots-cls Rseautage, TIC http://ministry-education.gov.mu/82 FICHE 8 Titre Green School Project Pays ou gouvernement Maurice Responsable(s) Projet Maurice le durable Ministre de lEnvironnement et du Dveloppement national Type de ralisation Campagne de mobilisation et programme de certification Thme(s) trait(s) Qualit de leau, quipement sanitaire, conservation de lnergie, gestion des dchets, etc. Niveau denseignement et matire Primaire et secondaire Brve description Voir le document EDUCATION Vers lInnovation et la Modernit Ralisations (2005-2010) page 3 sur EDUCATION ET DEVELOPPEMENT DURABLE. Source : http://www.gov.mu/portal/sites/nsp/popular/environment.htm#GreenSchoolProject Mots-cls Campagne de sensibilisation et de mobilisation, certification 83 FICHE 9 Titre Rseau EDD et Charte EDD Pays ou gouvernement Luxembourg Responsable(s) Comit interministriel pour lEDD Type de ralisation Tables rondes et charte Thme(s) trait(s) Conception commune de lEDD / consensus des organismes actifs dans le milieu ducatif Niveau denseignement et matire Tous niveaux Brve description Processus participatif cherchant un consensus conceptuel pour la bonne pratique de lEDD, les mthodes et lassurance de la qualit. Signature dune charte commune engageant la responsabilit des organismes concerns. Information accessible sur Internet: http://edd.cercle.lu/files/2012/10/RecueilED_Charte_05.pdf Mots-cls Rseautage, Campagne de sensibilisation et de mobilisation http://edd.cercle.lu/files/2012/10/RecueilED_Charte_05.pdf84 FICHE 10 Titre BNE.lu Pays ou gouvernement Luxembourg Responsable(s) Comit interministriel pour lEDD Type de ralisation Site Internet et brochures Thme(s) trait(s) Offres scolaire et extrascolaire EDD Niveau denseignement et matire Tous niveaux Brve description Banque de donnes nationales (en construction) regroupant toutes les offres des organisations gouvernementales et non gouvernementales signataires de la charte EDD. Information accessible sur Internet : www.BNE.lu. Mots-cls TIC, Rseautage, Site internet http://www.bne.lu/85 FICHE 11 Titre tablissements Vert Brundtland (EVB) Pays ou gouvernement Qubec Responsable(s) Centrale des syndicats du Qubec (en collaboration avec des partenaires, dont RECYC-QUBEC) Type de ralisation Certification Thme(s) trait(s) cologie, pacifisme, solidarit, dmocratie Niveau denseignement et matire Primaire et secondaire Brve description Le rseau EVB compte maintenant plus de 1 400 tablissements inscrits depuis sa cration en 1993. Dans un EVB, on rflchit, on instruit, on duque et on agit en fonction des valeurs pour une socit plus cologique, plus pacifique, plus solidaire et plus dmocratique. On valorise l'engagement des jeunes et des adultes en faisant connatre et reconnatre socialement leurs ralisations et leurs actions. Information sur www.evb.csq.qc.net/accueil/ Mots-cls Rseautage, Engagement des jeunes, Engagement des tablissements http://www.evb.csq.qc.net/accueil/86 FICHE 12 Titre Colloque en codveloppement des institutions denseignement du Qubec Pays ou gouvernement Qubec Responsable(s) LAssociation qubcoise pour lducation relative lenvironnement Type de ralisation vnement Thme(s) trait(s) Gestion du dveloppement durable et ducation pour le dveloppement durable Niveau denseignement et matire Primaire, secondaire, collgial et universitaire Brve description Au total, une trentaine de prsentations taient proposes lors des deux journes de lvnement qui sest tenu en mai 2012. Ces prsentations ont port sur la gestion du dveloppement durable et sur lducation relative lenvironnement et au dveloppement durable. Le colloque a rassembl des dlgus des commissions scolaires, des cgeps et des universits. Il a constitu une occasion de partager des expriences, dchanger sur les ralits des diffrents milieux et de transfrer lexpertise. Information : http://www.aqpere.qc.ca/EcoD/index.htm Mots-cls vnement, Rseautage http://www.aqpere.qc.ca/EcoD/index.htm87 FICHE 13 Titre cole communautaire entrepreneuriale Blanche-Bourgeois Pays ou gouvernement Nouveau-Brunswick (Canada) Responsable(s) Rachel Schofield et Serge Larochelle (cole communautaire Blanche-Bourgeois, Cocagne NB) + Maxime Gauvin (coordonnateur des coles communautaires entrepreneuriales au District scolaire francophone sud, DSFS Type de ralisation Projet pdagogique et communautaire Thme(s) trait(s) cologie, Entrepreneuriat, Dveloppement communautaire, Dveloppement durable, conomie sociale, Dveloppement de comptences durables Niveau denseignement et matire De la maternelle la 8e anne Brve description Projets de ppinire communautaire, de compostage et de rcupration d'eau avec les lves de l'cole communautaire entrepreneuriale Blanche-Bourgeois. Ces initiatives sont en lien direct avec le projet de Cuisine communautaire de lcole Blanche - Bourgeois, devenue une cooprative communautaire (6 coles environnantes) depuis 2013. Information : http://ecole.district1.nbed.nb.ca/ecole-blanche-bourgeois Mots-cls Entrepreneuriat, Projet pdagogique http://ecole.district1.nbed.nb.ca/ecole-blanche-bourgeois88 FICHE 14 Titre E3D Pays ou gouvernement France Responsable(s) Ministre/DGESCO/IGEN Type de ralisation Les dmarches globales de dveloppement durable des coles et des tablissements scolaires engags dans un projet de dveloppement durable fond sur la mise en uvre dun projet tablissant une continuit entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire tout en souvrant sur lextrieur par le partenariat. Thme(s) trait(s) Environnement, cohsion sociale, conomie, culture Niveau denseignement et matire Tous les niveaux Brve description Voir Type de ralisation Mots-cls Campagne de mobilisation et de sensibilisation 89 FICHE 15 Titre Projets acadmiques Pays ou gouvernement France Responsable(s) Coordonnateurs acadmiques de lducation au dveloppement durable. Type de ralisation Mobilisation de plusieurs tablissements autour dun mme thme de DD. Exemple : lducation au dveloppement et la solidarit internationale dans lacadmie de Besanon ou de Grenoble Thme(s) trait(s) Divers Niveau denseignement et matire Tous les niveaux Brve description Voir Type de ralisation Mots-cls Campagne de mobilisation, Projet cole 90 FICHE 16 Titre Science et biodiversit : Vigie Nature cole Pays ou gouvernement France Responsable(s) Comit de pilotage MEN / CRDP de Paris / musum national dhistoire naturelle / Nature parif Type de ralisation Programme dobservation Thme(s) trait(s) Biodiversit et sciences participatives Niveau denseignement et matire Tous les niveaux Brve description Depuis une dizaine d'annes les programmes de science participative ddis au suivi de la biodiversit connaissent un essor marqu en France et l'tranger. Ces programmes, fonds sur la participation dun public bnvole la rcolte de donnes sur la biodiversit, permettent aux scientifiques davoir accs une grande quantit de donnes qui n'auraient pas t disponibles autrement. Les protocoles d'observation tablis par les scientifiques sont conus de faon suffisamment simple pour que n'importe qui, sans connaissances naturalistes pralables, puisse y participer. C'est partir d'changes entre le MNHN et le Ministre de l'ducation Nationale que le projet Vigie Nature Scolaire2 a vu le jour. Dans la perspective de renforcer lenseignement des sciences, et de la gnralisation de lducation au dveloppement durable le ministre a pressenti la pertinence d'introduire le programme Vigie Nature dans le plan "Sciences". Dclinaison scolaire dune action de science collaborative ouverte propose par le Musum national dhistoire naturelle, Vigie nature cole permet des classes de participer la rcolte de donnes sur la biodiversit utile la recherche scientifique. La mise en uvre repose sur le partenariat entre le Musum, le CRDP de Paris, lassociation Natureparif, le Ministre de lducation nationale et la fondation dentreprise GDF-SUEZ. Dveloppe initialement en rgion parisienne, cette action a vocation stendre sur lensemble du territoire. Lopration est porte par le CRDP de Paris dans les trois acadmies dIle-de-France et dans lacadmie de Rennes. Information : www.vigienature-ecole.fr Mots-cls Programme dobservation, Science, Biodiversit http://www.vigienature-ecole.fr/91 FICHE 17 Titre Le voyage de Lella, au cur de la rserve naturelle du Boundou Pays ou gouvernement Sngal Responsable(s) Association Bore Conseil gnral Isre Type de ralisation Livre Thme(s) trait(s) Dcouverte des ressources naturelles de la rserve du Boundou et la vie au quotidien Niveau denseignement et matire lmentaire Brve description Prsentation de la faune et de la flore, leau, les dchets, lhabitat, la vie quotidienne, lcole Mots-cls Matriel pdagogique, Ressources naturelles, Livre 92 FICHE 18 Titre duquer au dveloppement durable et la solidarit internationale, leons dexpriences du projet des Alpes au Sahel Pays ou gouvernement Sngal Responsable(s) Resacoop, Consorzio ONG Pimont, Rgion Rhne Alpes, Rgion Pimont Type de ralisation Brochure Thme(s) trait(s) Capitalisation expriences dducation au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Tous les niveaux Brve description Pourquoi duquer au dveloppement durable? Points de vue du Sud et du Nord sur lEDD. La Co construction de parcours ducatifs dans lEDD et la Solidarit internationale. Que faut-il valuer et comment en EDD et la solidarit internationale. Information : http://www.londootiloo.org Mots-cls Rseautage, Mobilisation http://www.londootiloo.org/93 FICHE 19 Titre Production de 20 vidos Pays ou gouvernement Sngal Responsable(s) Resacoop, Consorzio ONG Pimont, Rgion Rhne Alpes, Rgion Pimont Type de ralisation Vido Thme(s) trait(s) Se nourrir/Quest-ce quon mange? Nourrir les hommes : Do vient ce que lon mange? Protger la nature : Quest-ce que la nature pour toi? Cohabiter : Loup lphant, leveur agriculteur Aller lcole se dplacer, Comment vas-tu lcole? Habiter : Et demain o vivras-tu? tre solidaire : Quest-ce que la solidarit?-protger et exploiter la fort Cohabiter, conflit Homme nature Recyclage du plastique au Burkina Faso Au collge de Wodobr Niveau denseignement et matire lmentaire, moyen et secondaire Brve description Voir thmes traits. Information : www. londootiloo.org Mots-cls Vidos, Mobilisation, Sensibilisation 94 FICHE 20 Titre Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (cahiers dactivit) Pays ou gouvernement Mali Responsable(s) Direction Nationale de la Pdagogie (DNP) Type de ralisation Les cahiers dactivit en classe de 1re, 2e ,3e ,4e ,5e et 6e annes de lcole fondamentale Thme(s) trait(s) ducation environnementale Niveau denseignement et matire ducation environnementale en classe de 1re, 2e ,3e ,4e ,5e et 6e annes 7e, 8e et 9e annes de lcole fondamentale. Brve description Concepts environnementaux, la lutte contre la scheresse, la dsertification, la pollution et les nuisances, etc. Mots-cls Matriel pdagogique, Environnement, Activits pdagogiques 95 FICHE 21 Titre Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (Manuels et guides du matre) Pays ou gouvernement Mali Responsable(s) Direction Nationale de la Pdagogie (DNP) Type de ralisation Manuels et guides du matre en ducation environnementale des classes de 5e, 6e, 7e, 8e et 9e annes. Thme(s) trait(s) ducation environnementale Niveau denseignement et matire Classes de 5e, 6e, 7e, 8e et 9e annes. Brve description la lutte contre la scheresse, la dsertification, les pollutions et les nuisances, la gestion de lnergie domestique, la gestion des ordures et des eaux uses, les changements climatiques, lducation lenvironnement et au dveloppement durable, etc. Mots-cls Matriel pdagogique, environnement, Guide, Manuel 96 FICHE 22 Titre Introduction de lEDD dans les programmes officiels des enseignements fondamental et secondaire (Recueils des techniques et pratiques) Pays ou gouvernement Mali Responsable(s) Direction Nationale de la Pdagogie (DNP) Type de ralisation Recueils des techniques et pratiques de pdagogie active Thme(s) trait(s) La lutte contre la scheresse, la dsertification, les pollutions et les nuisances, la gestion de lnergie domestique, la gestion des ordures et des eaux uses, les changements climatiques, lducation lenvironnement et au dveloppement durable, etc. Niveau denseignement et matire ducation environnementale en classes de 1re, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e, 8e et 9e annes. Annes de lcole fondamentale. Brve description Les formes dintgration : totale, partielle et par adjonction. Mots-cls Matriel pdagogique, Recueil pratique, Engagement 97 FICHE 23 Titre Les cahiers du dveloppement durable Pays ou gouvernement Fdration Wallonie Bruxelles (Belgique) Responsable(s) Jean-Michel Lex (initiateur) et Jasmin Jalajel (auteure principale) Type de ralisation 4 cahiers (vivre- entreprendre-travailler-outils) Thme(s) trait(s) Le dveloppement durable Niveau denseignement et matire Secondaire technique et professionnel (interdisciplinarit) Brve description Intgrer le dveloppement durable dans un projet dcole. Information : http://www.cahiers-dveloppement-durable.be Mots-cls Matriel pdagogique, Cahier pdagogique http://www.cahiers-dveloppement-durable.be/http://www.cahiers-dveloppement-durable.be/98 FICHE 24 Titre Lducation relative lenvironnement et au dveloppement durable Pays ou gouvernement Fdration Wallonie-Bruxelles (Belgique) Responsable(s) Administration gnrale de lEnseignement et de la recherche scientifique Fdration Wallonie -Bruxelles Type de ralisation Brochure et fiches pdagogiques Thme(s) trait(s) ducation relative lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Fondamental et secondaire Brve description Au terme dun processus participatif, mise en place des dispositifs de soutien et de renforcement de lErEDD dans les coles. Identifier les portes dentre dans les rfrentiels inter-rseaux de comptences. Information : http://www.enseignement.be/ere (fin novembre 2013) Mots-cls Rseautage, Matriel pdagogique, Brochure http://www.enseignement.be/ere99 FICHE 25 Titre Lenvironnement, cest laffaire de tous! Pays ou gouvernement Fdration Wallonie-Bruxelles (Belgique) Responsable(s) Rgion wallonne, rgion bruxelloise, FWB, Rseau Ide ASBL Type de ralisation vnement- 4 journes Thme(s) trait(s) ducation relative lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Tous niveaux - interdisciplinarit Brve description Runir les acteurs concerns par lErE DD de lcole, du systme scolaire ainsi que les partenaires extrieurs afin de renforcer les changes et tablir les ponts entre eux. Susciter le dcloisonnement, le travail en interdisciplinarit et lapproche systmique. Valoriser les dynamiques existantes et venir, de lenseignant dans sa classe jusquau projet dcole. Montrer que lErE DD est une opportunit de travailler ensemble. Information : www.assises-ere.be/4jours Mots-cls Environnement, vnement, Rseautage http://www.assises-ere.be/4jours100 FICHE 26 Titre Cration de lAgence et du site ducation21 Pays ou gouvernement Suisse Responsable(s) Agence ducation21 Type de ralisation Site Internet, matriel pdagogique, formation du personnel, vnements Thme(s) trait(s) L'ducation la citoyennet mondiale, l'ducation l'environnement, lducation citoyenne incluant lducation aux droits humains, la sant, l'conomie. Niveau denseignement et matire cole obligatoire et secondaire 2 Brve description Assurer la promotion et lintgration de lEDD dans les coles en offrant des ressources pertinentes. Mots-cls Rseautage, Matriel pdagogique, Droits humains, Environnement, citoyennet, Pauvret 101 FICHE 27 Titre duquer pour sadapter aux changements climatiques! Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre Maroc- AESVT Type de ralisation Exposition interactive avec des manipulations et des jeux Thme(s) trait(s) Les changements climatiques Niveau denseignement et matire Fin primaire, collge, lyce : sciences de la Vie et de la Terre, la gographie, communication ( jeux de rles ) Brve description Le projet a t fait de faon faire bnficier 8 rgions au Maroc. Lquipe du projet a produit les outils. Lanc une formation nationale pour la formation des coordinateurs rgionaux de lexposition. Cette formation a t dmultiplie 8 fois. Des sances dinauguration officielle avec les responsables pour valoriser lexposition et la mdiatiser. chaque fois, plus de 1200 visiteurs pendant une dure de un mois. Cette exposition a permis dquiper les 8 centres dducation lenvironnement qui continuent utiliser cet outil unique en langue arabe (plus de 18000 visiteurs) pour animer le module CC. Information disponible : www.aesvt-maroc.org Mots-cls Exposition, Matriel pdagogique, Changements climatiques, Rgions 102 FICHE 28 Titre Badra : renforcement des capacits des cadres et des centres dducation lenvironnement au Maroc Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre Maroc- AESVT et partenaires : IVN pays Bas, Ministre des affaires trangres, NL Type de ralisation Formation sur la mobilisation Formation sur les centres dducations lenvironnement en change aux Pays Bas Formation sur la stratgie ducative Formation sur lapproche territoriale Ralisation dun inventaire sur la mobilisation Ralisation 3 fascicules; mobilisation des volontaires, stratgies ducatives, approches territoriales Affiches, dpliants, des centres Expositions : sur leau, les dchets solides Ralisation de visite de suivi Animation dans les centres au service des lves et du grand public Thme(s) trait(s) ducation lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Les cadres de lAESVT en premier lieu Brve description La mobilisation des volontaires, stratgie ducative des centres dducation lenvironnement, approche territoriale, renforcement des capacits des cadres de lAESVT en mthodologie de mise en place de stratgie de travail dans les antennes Information disponible : www.aesvt-maroc.org Mots-cls Formation multiplicateurs 103 FICHE 29 Titre Organisation du Forum PlantERE Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre Maroc- AESVT Type de ralisation Confrences, tables-rondes sorties dbats dans 8 villes du Maroc Thme(s) trait(s) ducation lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Personnes engages en ERE Brve description Le Forum PlantERE qui se tient aux 4 ans, a eu lieu au Maroc en 2013. Mots-cls Formation multiplicateurs 104 FICHE 30 Titre Formation des directeurs des tablissements scolaires Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) AREF Casablanca Type de ralisation Formation avec des volets pratiques et thoriques Diagnostic environnemental des coles Projet dcoles sur lEDD La communication Le changement Thme(s) trait(s) ducation lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Formation des cadres Brve description Diagnostic des besoins partir du bilan de lEDD dans lAREF CASA Ralisation dune formation et linstitutionnalisation de cette formation dans lAREF du Grand-Casablanca Diversit des approches (active, interrogative , ..) Cette formation est actuellement institutionnalise dans lAcadmie Rgionale de Grand Casablanca : formation de 54 directeurs en 2013, 64 participants pour 2014. Mots-cls Formation des cadres 105 FICHE 31 Titre Programme national de rhabilitation des coles rurales Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) Ministre de lEnvironnement et partenaires : ministre de lducation nationale, ministre de lIntrieur Type de ralisation Rhabilitation des coles rurales : eau potable, sanitaires Formation nationale, rgionale et provinciale des encadrants des clubs denvironnement quipement des clubs denvironnement Thme(s) trait(s) ducation lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Enseignants du primaire Brve description Diagnostic des coles Plan de rhabilitation et ralisation des travaux, Runions rgionales Formation en EDD Cration et quipement des clubs denvironnement Mots-cls Formation enseignants, clubs environnement, eau potable, sanitaires 106 FICHE 32 Titre Programmes ducatifs de la SPANA Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre Maroc- AESVT Type de ralisation Exposition interactive Formation Visite de site Bus itinrant avec expo sur la biodiversit Thme(s) trait(s) ducation lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Enseignants, lves, grand public Brve description 8 centres dducation lenvironnement Formation des enseignants Animation pour les groupes dlves et le grand- public Infirmation disponible : www.spana.org.ma Mots-cls Formation des enseignants, Exposition 107 FICHE 33 Titre Programme des co-coles Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) Fondation Mohamed VI pour la protection de lenvironnement et ministre de lducation nationale Type de ralisation Cration Formation Suivi Labellisation Thme(s) trait(s) ducation lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Enseignants du primaire Brve description Diagnostic des coles Mise en place du programme avec une mthodologie participative de 7 tapes Formation en EDD Suivi valuation Information disponible : www.ecoecoles.org.ma Mots-cls Labellisation cole, Formation 108 FICHE 34 Titre Programme des jeunes reporters pour lenvironnement Pays ou gouvernement Maroc Responsable(s) Fondation Mohamed VI pour la protection de lenvironnement et ministre de lducation nationale Type de ralisation Lancement concours Ralisation de jury valuation Thme(s) trait(s) ducation lenvironnement et au dveloppement durable Niveau denseignement et matire Enseignants du collge et lyce et lves Brve description Ralisation de reportages sur des thmes de lenvironnement Ralisation des photos Information disponible :www.jeunesreporters.org.ma Mots-cls Concours, Mdias 109 Annexe 3 Tableau synthse des rponses des pays PAYS Comit national Dcennie Comit ONG Plan daction DEDD Stratgie nationale Collaboration UNESCO Liens EPT, OM et DEDD Intgration Programme Coopration Nord Sud Formation initiale Matres Formation continue Matres Matriel pdagogique Prati-ques innovantes Burkina Faso Oui Oui, inclus dans comit national Oui Oui Oui Pas explicitement Oui Non mentionn Oui Oui, diffusion de guides Oui, programme et guides Oui Cte dIvoire Non Non Non Non Non Non mentionn Oui Non mentionn Non mentionn Non mentionn Non mentionn Oui France Oui Jusquen 2008 Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Liban Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui, modules Non Oui Non Oui, mise jour requise Non Luxembourg Oui, comit ministriel Non Oui Oui Non mentionn Oui Oui, en cours Non, sauf au niveau des coles Oui Oui Oui, mais insuffisance matriel francophone Oui Nouveau-Brunswick-Canada Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Non mentionn Non mentionn Oui, mais toujours un dfi Oui, mais insuffisance matriel francophone Oui Mali Oui Non Non, contexte de crise Non Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui, guides et cahiers Oui Maroc Non Oui Oui, par ONG Par projet Oui Oui Oui Oui Non Oui Oui Oui Maurice Non, mais un comit Maurice, Ile durable Oui, un groupe de travail ducation Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Qubec- Canada Non, mais coordination pan-canadienne Non Pas de plan spcifique Dcennie Oui Non mais participations aux coles associes de lUNESCO Non Oui Non, sauf au niveau des coles Oui Oui, localement Oui, guide en laboration Oui Sngal Non Groupe informel et association socit civile Non Oui Oui Oui, implicitement Oui Oui Oui, de faon parcellaire Non Oui Oui Suisse Oui, comit ministriel Cration de lagence ducation21 Oui, Plan 2007-2014 Oui Non mentionn Oui Oui Non mentionn Oui Oui Oui Oui Wallonie-Bruxelles Non mentionn Non mentionn Non mentionn Non mentionn Non mentionn Non Oui Oui Oui, rforme en cours Oui Pas de matriel officiel mais offre des associations Oui 110 Annexe 4 Grilles denqute Bilan francophone de la dcennie de lducation en vue du dveloppement durable Enqute 111 Nous vous demandons de rpondre cette enqute de faon concise et factuelle. Cette enqute est ralise avec le soutien de lOrganisation internationale de la Francophonie. 1) Identification Pays : ________________________________________________________________ Responsable de la soumission du rapport : ____________________________________ Nom : ________________________________________________________________ SIGNATURE : ________________________________ DATE : | | Nom complet de linstitution : _______________________________________ Adresse postale : _______________________________________ Tlphone : ___________________________ Fax : ___________________________ E-mail du responsable : ____________________________________________ Site Web : _______________________________________________________ Autre personne contacter (le cas chant) au sujet du rapport national : ________________________________________________________________ 112 ________________________________________________________________ Quels organismes ont particip ou contribu ltablissement des rponses au prsent questionnaire ? ________________________________________________________________ ________________________________________________________________ ________________________________________________________________ 2) Le cadre organisationnel de la dcennie A-t-on mis sur pied un comit national de pilotage de la Dcennie pour lducation au service du dveloppement durable (EDD) ? Si oui, prcisez sa composition. Y a-t-il des ONG qui participent ce comit ? Les syndicats de lenseignement y sont-ils associs ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ A-t-on adopt un programme ou un plan daction national pour la Dcennie de lEDD ? Si oui, noncez les grandes lignes du programme ou du plan daction. ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________113 _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Quel type de coordination existe-t-il au sein de lappareil gouvernemental entre lEDD et les politiques nationales en matire de dveloppement durable ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Existe-t-il des collaborations avec des institutions de lUNESCO dans le cadre des activits nationales relies la Dcennie de lEDD ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 114 3) Le contenu de lducation au dveloppement durable Quels liens sont faits entre lEDD, les objectifs dEPT et les Objectifs du Millnaire ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Quelles sont les mesures qui ont t prises pour intgrer lEDD au curriculum et aux activits des milieux scolaires ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Quels sont les thmes privilgis dans le dveloppement de lEDD ? ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________115 ___________________________________________________________________________________________________________________________________________ Existe-t-il des projets en EDD mettant contribution des ressources du Nord et du Sud ? ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 4) Formation du personnel Comment lEDD est-elle intgre la formation des matres ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 116 Y a-t-il un programme de formation en EDD pour le personnel en exercice ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 5) Matriel pdagogique Dcrivez brivement la situation du matriel pdagogique et didactique en EDD qui est disponible : _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 117 6) Pratiques innovantes Existe-t-il une collaboration avec les mdias et les entreprises prives dans le cadre de la Dcennie de lEDD ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Quel type dengagement est-il offert aux jeunes lintrieur et hors du milieu scolaire en suivi aux efforts en EDD ? _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 118 7 ) Description des pratiques innovantes significatives Nous vous demandons de nous fournir des informations concernant les pratiques et les ralisations innovantes les plus significatives dans votre pays en ducation au dveloppement durable. Cette information est importante pour nous. Vous pouvez remplir autant de fiches que vous jugerez pertinentes. Sil vous plait, remplir une fiche par initiative (formation, journe thmatique, outil pdagogique, fiche dinformation, programme daction, etc.). Rfrence 1 Titre :_________________________________________________________ Responsable(s) :________________________________________________ _____________________________________________________________ Type (vnement, livre, programme, brochure, fiche dinformation, fiche pdagogique, etc.) _____________________________________________________________ _____________________________________________________________ Thme trait : _____________________________________________________________ Niveau denseignement et matire : _____________________________________________________________ 119 Brve description (contenu et approche) : _____________________________________________________________ _____________________________________________________________ _____________________________________________________________ _____________________________________________________________ Si linformation est accessible sur Internet, prcisez ladresse : _____________________________________________________________ _____________________________________________________________ Rfrence 2 Titre :_________________________________________________________ Responsable(s) :________________________________________________ _____________________________________________________________ Type (vnement, livre, programme, brochure, fiche dinformation, fiche pdagogique, etc.) : _____________________________________________________________ 120 _____________________________________________________________ Thme trait : _____________________________________________________________ Niveau denseignement et matire : _____________________________________________________________ Brve description (contenu et approche) : ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Si linformation est accessible sur Internet, prcisez ladresse : ______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Rfrence 3 Titre :_________________________________________________________ Responsable(s) :________________________________________________ _____________________________________________________________ Type (vnement, livre, programme, brochure, fiche dinformation, fiche pdagogique, etc.) : _____________________________________________________________ 121 _____________________________________________________________ Thme trait : _____________________________________________________________ Niveau denseignement et matire : _____________________________________________________________ Brve description (contenu et approche) : _______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Si linformation est accessible sur Internet, prcisez ladresse : _____________________________________________________________ Transmettre le questionnaire rempli : cpayeur@fondationmf.ca et lgingras@confemen.org. Merci de votre collaboration ! mailto:cpayeur@fondationmf.camailto:lgingras@confemen.org122 SIGLES ADEA : Association pour le dveloppement de lducation en Afrique AEFO : Association des enseignantes et enseignants francophones de lOntario AESVT : Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre, Maroc AREF : Acadmie rgionale dducation et de formation CFEEDD : Collectif Franais pour l'ducation l'environnement vers un dveloppement durable CONFEMEN : Confrence des ministres de lducation des tats et gouvernements de la Francophonie CSFEF : Comit syndical francophone de lducation et de la formation CSQ : Centrale des syndicats du Qubec DEDD : Dcennie de lducation au dveloppement durable EDD : ducation au dveloppement durable FESEN : Fdration des Syndicats de lducation nationale FETRASSIC : Fdration des travailleurs de la science, des sports, de lenseignement, de linformation et de la culture FSE SPIRU HARET : Federatie sindicatelor din educatie - Roumanie IFADEM : Initiative francophone pour la formation distance des matres IFDD : Institut francophone du dveloppement durable (anciennement IEPF) OIF : Organisation internationale de la Francophonie SER : Syndicat des enseignants romands SNEAB : Syndicat National des Enseignants du Burkina SNEC : Syndicat national de lducation et de la Culture SNE-FDT : Syndicat national de lenseignement SNELL- CNTS : Syndicat national de l'Enseignement lmentaire - Confdration nationale des travailleurs du Sngal SNEPPCI : Syndicat national de lEnseignement primaire public de Cte dIvoire SNESS : Syndicat national des enseignants du secondaire et du suprieur SNUIPP : Syndicat national unitaire des instituteurs professeurs des coles et Pegc (FSU-France) SYECO : Syndicat des enseignants du Congo SYNESCI : Syndicat national des enseignants du second degr de Cte dIvoire UNESCO : Organisation des Nations unies pour la coopration et le dveloppement

Recommended

View more >