Carte touristique de Sagunto

  • Published on
    25-Nov-2015

  • View
    63

  • Download
    1

DESCRIPTION

Sagunto (Patrimoine Historique) et Puerto de Sagunto (Patrimoine Industriel)

Transcript

  • 1 2 4 5 6 7 8 10 11 12 PLAÃA RODRIGO PLAÃA DE SOL PLAÃA DE LA MARINA PLAÃA INDEPENDÃNCIA 3 9 i LAPALMERA TE C/PILARICA C/ C LOT DE LENMIG C/PILARICA C/ VILLANUEV A CARRER EMILI LLOPIS CARRER GILET 10 11 12 18 6 5 7 13 14 16 17 19 4 i 20 21 CASTILLO TEATRO ROMANO 3 1 3 2 4 5 6 8 7 PLAZA ALMENARA ALBACAR PLAZA DE LA CONEJERA PLAZA DE ARMAS PLAZA DE ESTUDIANTES PLAZA SAN FERNANDO PLAZA DE LA CIUDADELA PLAZA DEL DOS DE MAYO ZONA âDELS TRES POUETSâ 1 6 7 2 4 5 3 9 15 1 PLAÃA TARONJERS 8 ZONA âDELS TRES CASTELLETSâ DOMUS ROMANA 2 PLAÃA MAJOR PUERTO DE SAGUNTO ET PLAGES SAGUNTO Terre de légendes Le Château de Sagunto Plaza de Armas (Place des Armes) Place de lâAlmenara (de la tour de guet)-Place de la Conejera Place de San Fernando Antiquarium Ãpigraphique Place dâEstudiantes Place de la Ciudadela (de la citadelle) Zone des âTres Pouetsâ (des trois petits puits) Place du Dos de Mayo (Place du Deux Mai) Héros de Saguntum Itinéraire culturel dans la cité ibéro-romaine de Sagunto Porte du Cirque Romain Vestiges du Pont Romain. Voie Auguste. Cardus-Decumanus Forum Urbain Vestiges du Mur du Temple de Diane Musée Historique de Sagunto Théâtre Romain Cultures de Morvedre Itinéraire dans la cité médiévale et moderne de Sagunto Plaça de la Peixcateria (Place de la Poisonnerie) (zone des arcs ogivaux) Zone Islamique Four des Bains Arabes Muraille Médiévale Casa Señorial Cuatre Cantons (Maison Seigneuriale des Quatre Angles) Maison de la Culture Capellà Pallarés Ãglise de Santa María, XIV-XVIIIe siècles Plaça Major Porticada (Place Principale à Arcades) Musée Historique de Sagunto Judería (Quartier juif) Chapelle de Santa María Magdalena, XVIIIe siècle. Mont Calvaire / Chapelle du Santísimo Cristo, XIXe siècle. Chapelle de la Sangre, XVIIIe siècle Chapelle de la Virgen de los Dolores, XIXe siècle. Chapelle de San Roque et de la Virgen de los Desamparados, XVIIe siècle. Palau del Delme (Palais de la Dîme) Chapelle de San Miguel, XVIIIe siècle. Muraille Médiévale Ãglise du Salvador, XIIIe siècle Chemin Royal Mairie 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. La ville dâacier Itinéraire dans Puerto de Sagunto Hospital Viejo (Vieil Hôpital) Ateliers Industriels Généraux Haut-Fourneau nº2 Entrepôt dâEffets et de Pièces de Rechange. Ãglise de Nuestra Señora de Begoña. Ãconomat Dépendances de la Gerencia (la Gérance) Ville jardin Barrio Obrero (Quartier Ouvrier) Sanatorium Altos Hornos de Vizcaya Couvent de Santa María Inmaculada Collège de Nuestra Señora de Begoña Un pont naturel vers la Mer Méditerranée Randonnée cyclotouristique sur le littoral de Sagunto Littoral méditerranéen Plages Centro de Educación Medioambiental La Marjal del Moro (Les Marais du Maure) Grau Vell 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 1. 2. 3. 4. 5. Itinéraire à lâintérieur de la judería (quartier juif). Accès au Mont Calvaire. 1 Playa Malvarrosa Playa Corinto Playa Almardá PUERTO DE SAGUNTO Grau Vell N-340 A-7 N-225 A-23 V-21 CV- 309 SAGUNTO 5 43 2 Canet dâen Berenguer Corral del Batlle Gola de lâEstany CV-320 Playa de Puerto de Sagunto = Itinéraire facultatif sur le littoral i
  • SAGUNTO ITINÃRAIRES CULTURELS à SAGUNTO FONDO EUROPEO DE DESARROLLO REGIONAL VALENCIA CASTELLà DE LA PLANA ALICANTE SAGUNTO PUERTO DE SAGUNTO Terre de légendes Le Château de Sagunto Cette forteresse occupe une enceinte qui sâétend de lâest à lâouest de la colline, atteignant presque un kilo- mètre dâextension, à 172 mètres au dessus du niveau de la mer. Son histoire remonte au Ve siècle av. J.C., lors de la construction de la cité ibère dâArse. En lâan 218 av. J.C. le général carthaginois Hannibal attaque la cité, provoquant ainsi la Deuxième Guerre Punique (218-212 av. J.C.) contre les Romains qui finissent par vaincre. Câest sous lâEmpire Romain que fut construit le Forum Romain de Saguntum et que le château connut son époque de plus grande splendeur. Il subit pendant la Guerre dâIndépendance (1808-1814) de grandes modifications structurales et fut déclaré Monument National sous la Deuxième République en 1931. Héros de Saguntum Sagunto, cité ibère et romaine Il y a plus de 2500 ans, ce territoire était connu sous le nom dâArse et était occupé par la civilisation ibère. Ce fut un peuple qui atteignit un grand pouvoir économique, doté dâune monnaie propre, et qui arriva à sâorganiser comme une cité moderne. Suite à une période de paix, ils durent affronter les carthaginois (218-212 av. J.C.) commandés par Hannibal, dont la force de destruction fut telle que seul le Temple de Diane en fut épargné. Après la deuxième Guerre Punique, Rome négocia la restitution de la ville aux ibères. La transformation de la cité ibère en ville hispano-romaine fut lente et elle se reflète autant dans la double frappe de monnaie que dans le changement de nom: Arse deviendra Saguntum. Cultures de Morvedre Sagunto, cité médiévale et moderne Lâhéritage des cultures islamique, chrétienne et juive est très présent à Sagunto. Au XVIIIe siècle lâIslam sâinstalle à Sagunto et baptise la ville du nom de Murviter qui fait allusion aux vieux murs des ruines romai- nes. Les arabes eurent une grande influence sur lâurbanisme, lâagriculture, la gastronomie et les systèmes dâirrigation. Suite à la conquête chrétienne de Jaime Ier, (1238), Sagunto deviendra Murviedro, ses rues sâempliront de chapelles et de maisons seigneuriales et lâon entamera la construction de la Iglesia Mayor (Ãglise Principale). On bâtira également la Judería (le quartier juif) dans la rue Castell. Issues dâune époque plus contemporaine, on peut distinguer quelques personnalités locales comme José Romeu, le héros qui lutta contre les Français, le grand musicien Joaquín Rodrigo ou le chroniqueur Chabret. Il est constitué de sept places. Dans la Plaza de Armas (Pla- ce des Armes) se trouvent les vestiges du Forum Romain et le Musée Historique Militaire. Lorsque lâon franchit la Porte dâAlmenara (de la tour de guet) on se retrouve dans la place qui porte le même nom, avec une vue donnant sur lâAlbacar (en- ceinte fortifiée). à lâautre extrémité se situent la Place de San Fernando et lâAntiquarium épigraphique où est conservée une importante collection épigraphique. Dâautres espaces que lâon peut observer sont la Place dâEstudiantes, la Citadelle, avec une vue sur la zone des Tres Pouets (des trois petits puits) (vestiges de la muraille ibère) et la Place Dos de Mayo (Place du Deux Mai). Le Château de Sagunto Cirque Romain La Porte Méridionale du cirque romain, qui date du IIe siècle apr. J.C., est située à environ 250 mètres de lâoffice du touris- me. Il sâagit dâun pylône architravé construit en pierre bleue. Le cirque avait une forme allongée, il mesurait plus de 300 mètres de longueur et lâon en conservait encore, jusquâau siècle dernier, la plate-forme. On y disputait les courses de chars à chevaux conduits par les auriges. Les courses partaient des bâtiments qui servaient dâentrepôt de chars, où est situé actuellement le collège Cro- nista Chabret, et elles connurent leur plus grand essor durant le Bas Empire. Vestiges du Mur du Temple de Diane Cette construction qui date de lâépoque ibère, Vème et VIe siècles av. J.C., se trouve derrière lâÃglise de Santa María, de lâautre côté de la Plaza Mayor (Place Principale). Ãtant donnée la grande envergure des blocs de pierre conser- vés, on peut facilement imaginer les énormes dimensions que devait atteindre le temple, bien que certains pensent quâil pourrait sâagir dâun pan de muraille de défense. Cependant, quatre inscriptions dédiées à la déesse Diane, divinité à laquelle Sagunto rendait culte à cette époque, ont été retrouvées dans les environs. Théâtre Malgré les vicissitudes endurées tout au long de lâhistoire, ce colosse de lâarchitecture romaine continue toujours à dominer la ville du versant de la montagne couronnée par le Château. Datant du Ier siècle apr. J.C., il constitue lâune des oeuvres de lâarchitecture civile romaine des plus importantes dâEspagne. De forme demi-circulaire, il se compose de deux parties bien distinctes: les gradins ou cavea et la Scena. Il fut réstauré par les architectes Grassi et Portaceli, retrouvant ainsi sa fonctionnalité, et fut déclaré Monu- ment National en 1896. Plaça de la Peixcateria (Place de la Poissonnerie) Lieu plutôt tranquille où étaient situés à lâépoque musul- mane le souk Central et lâabattoir. Jusquâà il nây a pas très longtemps, on y vendait encore de la viande et du poisson. Juste en face était située la Porte de la Ville et la Mairie, de construction moderne projetée à la fin du XVIIIe siècle. LâAlmudín Nuevo (Nouvelle Halle au Blé) (1699) se trouvait dans la rue Abril. Un peu plus loin on trouvait les Bains Ara- bes, aujourdâhui disparus, et le Four, qui conserve encore sur sa façade un arc en plein cintre et le blason de la famille Múzquiz. Plaça Major (Place Principale) La Plaça Major (Place Principale) à arcades est dâorigine gothique et quelques fûts de colonnes romaines sây conservent encore. On y trouve lâAlmudín (halle publique de blé) et lâÃglise de Santa María, de style gothique ogival valen- cien, dont la partie intérieure est composée de trois nefs à contreforts qui forment les chapelles latérales. Le temple fut entièrement construit de pierres de taille extraites des collines avoisinantes. Elle a été déclarée Mo- nument National en 1982. Le clocher actuel, de style néo-gothique, fut construit au début du XXe siècle et achevé en 1913. Ãglise de la Sangre et Judería (Quartier juif) On trouvera dans la rue Castell de nombreuses mai- sons seigneuriales dâorigine médiévale, le Musée Historique de Sagunto, la Judería et la Chapelle de la Magdalena un peu plus en haut. Le Mont Calvaire, construit vers le milieu du XIXe siècle, est situé sur le versant de la montagne. On conserve de la Ju- dería la porte dâentrée marquée par un arc en plein cintre située face à la rue de la Sang Nova, où se trouve la Chapelle de la Sangre, bâtiment baroque datant du début du XVIIe siècle. Près de cette rue, dans la rue Major, se dressent les chapelles de la Virgen de los Dolores, (1860), de San Roque, (1647-1648) et de San Miguel. Plus loin, dans la Place du Salvador on trouve lâéglise romane qui porte le même nom. On y trouve également le Palacio del Diezmo (Palais de la Dîme). Il sâagit dâun bâtiment gothique où lâon prélevait cet impôt, à lâintérieur duquel fut retenu Pierre IV le Cérémonieux, également connu sous le nom de âel del punyaletâ (celui du petit poignard), (1319-1397). On réparait, à lâintérieur de ces hangars, des locomotives et on y réalisait des travaux de fonte et de chaudronnerie. Plus de 700 ouvriers parvinrent à y travailler. On appela ce bâtiment la Cathédrale de lâIndustrie dû à son apparence externe: deux hangars dans la partie centrale plus élevés et larges et une baie vitrée dans la partie supérieure qui illumine lâintérieur. Actuellement devenu le siège dâévènements culturels, il ac- cueille tous les ans les différentes représentations théâtrales et musicales du festival Sagunt a Escena qui se déroule pen- dant les mois dâété. On y organise également tout au long de lâannée différentes expositions, des congrèsâ¦. Ateliers Industriels Généraux (1918) Franc C. Roberts fut le créateur de cette colossale et belle âsculptureâ de fer, qui produisit sa première coulée dâacier en 1926. Il faisait partie dâun ensemble constitué de trois fourneaux dâacier, une batterie de fours à coke et un atelier de laminage. Ils produisaient ensemble plus de 100 000 tonnes dâacier par an. On peut encore voir aujourdâhui les vestiges de ses quatres tuyères de plus de 27 mètres de hauteur qui fournissaient suffisamment dâair pour per- mettre la combustion du charbon. Ce Haut Fourneau est définitivement éteint en 1984. Haut Fourneau Nº 2. On trouve dans la rue Fundición lâune des constructions manufacturières les plus im- portantes de la Compañía Siderúrgica del Mediterráneo (Compagnie Sidérurgique de la Méditerranée), lâEntrepôt dâEffets et de Pièces de Rechange (1927). Il était essentiellement destiné au chargement et au déchargement des matériaux nécessaires à la production. Le hangar était parcouru dâune série de voies ferrées connues comme voies de largeur commerciale et une énorme grue capable de supporter jusquâà dix tonnes de poids pendait à lâintérieur. Entrepôt dâEffets et de Pièces de Rechange En continuant par lâavenue 9 dâOctubre on arrive à lâEglise de Nuestra Señora de Begoña, cons- truite en 1927. Il sâagit dâun édifice constitué de trois nefs de style néo-baroque, qui se caracté- rise par lâabsence de matériaux nobles puisque tant lâintérieur comme lâextérieur de lâéglise sont construits en béton armé, ceci dû à la situation économique de la Compañía. Elle subit pendant la Guerre Civile de nombreux dégâts dûs aux bom- bardements qui frappèrent lâusine. Ãglise de Nuestra Señora de Begoña LâÃconomat était le bâtiment destiné à fournir aux ouvriers et aux patrons tout ce dont ils pouvaient avoir besoin. Plus tard, il deviendra un lieu de réu- nion et de loisirs pour les ouvriers. Le bâtiment des Dépendances de la Gerencia (la Gérance), édifica- tion de maçonnerie et de pierres taillées revêtue à lâintérieur de matériaux nobles, était le siège des Oficinas Generales (Bureaux Généraux). Il hébergea les bureaux de direction de nombreuses entreprises installées dans le noyau portuaire dû à lâessor de la Sidérurgie (CSM, AHV et AHM). Ãconomat et Dépendances de la Gerencia (la Gérance) En poursuivant toujours notre par- cours dans lâavenue 9 dâOctubre, on atteint le Barrio Obrero, un treil- lis de rues alignées aux premières constructions réglées de la Com- pañía Siderúrgica del Mediterráneo (Compagnie Sidérurgique de la Médi- terranée), destinées aux ouvriers et aux employés. Il sâagit dâun ensemble de 115 logements identiques à usage unifamilial, adossés les uns aux au- tres, dâune surface de 130 m2, avec rez-de-chaussée. Barrio Obrero (Quartier Ouvrier) Au delà du village de Canet, on trouve les plages de lâAlmardá, Corinto et Malvarrosa, véritables joyaux naturels de la Com- munauté Valencienne grâce à leur cordon de dunes, de grande valeur écologique dû à leur extension et à la végétation qui y pousse. On prendra ensuite le chemin du Corral del Batlle (avenue Pal- mera) jusquâà la route CV-320 de circonvallation de Puerto de Sagunto qui dispose dâun réseau moderne de pistes cyclables. Plages On continue notre parcours sur ce réseau en y traversant diffé- rents rond-points jusquâà atteindre la route CV-309. En y suivant les indications, on trouvera finalement le Centro de Educación Medioambiental (Centre dâÃducation de lâEnvironnement), situé dans la Marjal del Moro (Marais du Maure). En suivant la côte, on arrivera au Grau Vell, ancien point dâembarquement de lâépoque romaine. Sa fonction principale tout au long des siècles fut cel- le de défendre la côte entre les tours Cabo Canet, aujourdâhui disparues, et le Puig. Le fortin se compose des entrepôts, de la batterie et de la tour. On trouve encore dans les environs les vestiges archéologiques de ce qui fut un jour le port romain de Sagunto. Grau Vell 1 5 7 1 78 9 10 11 12 13 14 15 17 21 1 2 3 4 5 6 7 8 2 3 5 6 7 9 2 5 2 3 19 16 www.aytosagunto.es/turismo La ville dâacier Puerto de Sagunto En 1900, Ramón de la Sota et Eduardo Aznar, entrepreneurs basques, bouleversent lâindustrie minière dâEspagne, avec la création de Puerto de Sagunto. Ces deux entrepreneurs vont placer la première pierre de celle qui deviendra lâune des plus importantes usines sidérurgiques de la Méditerranée et concluent un accord dâaffermage des mines de la Sierra Menera â Ojos Negros â de Teruel avec leur propriétaire, Cosme Echevarría. Lâinvestissement visera essentiellement à la construction dâune voie ferrée qui relie les 205 km qui séparent le port et les mines de Teruel. Une partie des investissements sera également destinée à lâouverture et à la préparation des mines et à la construction du dépôt et de lâembarcadère. Un pont naturel vers la Mer Méditerranée Randonnée cyclotouristique sur le littoral de Sagunto Nous vous proposons une promenade en bicyclette à Sagunto pour profiter de ses longues plages et de ses vues sur les champs dâagriculture traditionnelle. On découvrira tout au long de ce parcours différents paysages et espaces naturels: la frange littorale avec ses plages et ses dunes; lâespace de la Marjal del Moro (Marais du Maure), véritable bastion de vie sauvage; le Grau Vell et le Centro de Educación Medioambiental (Centre dâÃducation de lâEnvironnement). Dans les alentours de Sagunto, on peut également profiter de la beauté de sites naturels tels que la Font de Quart, le monastère de Santo Espíritu et la Sierra Calderona ( Massif montagneux de la Calderona). PUERTO DE SAGUNTO ET PLAGES PRENEZ LE TEMPS DE VOYAGER DANS LE TEMPS 4