Chapitre 3 LES MODELES MACROECONOMIQUES DE LA ?· Chapitre 3 LES MODELES MACROECONOMIQUES DE LA SYNTHESE.…

  • Published on
    16-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • Chapitre 3

    LES MODELESMACROECONOMIQUES

    DE LA SYNTHESE

  • 2

    Point de dpart : artcle de J. Hicks MisterKeynes and the classics (Econometrica avril 1937)

    Interrogaton sur la pertnence deloppositon entre Keynes et lconomieclassique et volont de construire un modlepermetant dexprimer les deux thories dansdes termes comparables afn de mieuxmesurer leurs difrences

    1. Le modle IS - LM1. Le modle IS - LM

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    2

  • 3

    Formalisaton partr de lartcle de John Hicksrepris par Alvin Hansen

    Modle desprit keynsien : quilibre de CT est li la demande + quilibrepeut tre de sous emploi

    Modle mobilise une mthode no-classique avecune approche en terme dquilibre de marchs

    Dbat autour du respect de la perspectve keynsienne dans lemodle IS - LM

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    3

  • 4

    1.1 Les hypothses du modle1.1 Les hypothses du modle

    Reprises des hypothses keynsiennes de base :Raisonnement de court termeOfre sajuste immdiatement la demandePrix fxesEconomie ferme

    Mobilisaton de fonctons de comportement :

    Foncton de demande globale autour de ladditon de laconsommaton (lie au revenu), de linvestssement (li au tauxdintrt et aux antcipatons) et des dpenses publiques(autonomes)Foncton de demande de monnaie qui dpend positvement durevenu (motfs de transacton et de prcauton) et ngatvementdu taux dintrt (motf de spculaton)

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    4

  • 5

    conomie dcrite partr de lartculaton de deux marchs :

    March des biens et march de la monnaie

    Artculaton entre les deux marchs se fait partr de deuxvariables cl : revenu global (Y) et taux dintrt

    Chacune de ces variable est dterminante sur un march etdtermine sur lautre

    Revenu est dtermin sur le march des biens et variabledterminante sur le march de la monnaie

    Taux dintrt est dtermin sur le march de la monnaie etdterminant sur le march des biens

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    5

  • 6

    1.2 La courbe IS1.2 La courbe IS

    Dcrit les conditons dquilibre sur le march des biens

    1.2.1 La constructon de la courbe1.2.1 La constructon de la courbe

    quaton de la demande globale :

    Yd = C + I + G

    Deux relatons causales

    C = cY (avec 0 < c

  • 7

    Yd = Ys

    On peut rcrire lquaton dquilibre sous la forme suivante :

    c Y + b (r ) + G = Y

    Aprs transformaton :

    b (r ) = (1 c) Y - G

    Courbe IS associe chaque valeur de r (taux dintrt) la valeur de Y quipermet dassurer lquilibre entre la dpense et le revenu sur le marchdes biens

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    7

  • 8

    1.2.2 Lanalyse de la courbe1.2.2 Lanalyse de la courbe

    Queston de la pente de la courbe IS

    Hyp. : taux dintrt baisse

    Entrane une hausse de linvestssement Hausse de linvestssement gnre une hausse du revenu

    (principe du multplicateur)

    Pente de la courbe IS est dcroissante (vrifcaton mathmatque : pente correspond (1 c) / b avec (1 c)positf et b ngatf)

    8

  • 9

    R (tauxdintrt)

    Y (revenu)

    Courbe IS

    9

  • 10

    R (tauxdintrt)

    Y (revenu)

    IS si linvestssementdpend peu du tauxdintrt

    IS si linvestssementest trs sensible autaux dintrt ou lapropension consommer prochede 1

    Courbe IS peut prendre des pentes partculires

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    10

  • 11

    Queston de la positon de la courbe IS dans le plan

    Positon dpend de trois lments :

    Valeur de la propension consommerImpact du taux dintrt sur linvestssementNiveau des dpense autonomes

    Variaton positve dun de ces lments entrane un dplacementvers la droite de la courbe

    Sous lhypothse de constance court terme de c et de b, le dplacementde la courbe IS est li aux dpenses publiques autonomes

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    11

  • 12

    1.3 La courbe LM1.3 La courbe LM

    Dcrit les conditons dquilibre sur le march de la monnaie

    1.3.1 La constructon de la courbe1.3.1 La constructon de la courbe

    Courbe se construit partr dune foncton de demande de monnaiekeynsienne :

    Motfs de transacton et de prcauton gnrent une demandepositvement lie au revenuMotf de spculaton suscite une demande ngatvement lie autaux dintrt

    Lofre de monnaie est exogne (fxe par les autorits montaires)

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    12

  • 13

    Dterminaton de lquaton dquilibre de la courbe LM

    Mo = L1 (Y) + L2 (r )Avec L1 positf et L2 ngatf

    Courbe LM associe chaque valeur du revenu (Y) la valeur du tauxdintrt (r) qui permet lquilibre sur le march de la monnaie

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    13

  • 14

    1.3.2 Lanalyse de la courbe1.3.2 Lanalyse de la courbe

    La pente de LM est positve :

    Hyp : augmentaton du revenu

    Hausse du revenu entrane une hausse de la demande de monnaiepour motfs de transacton et de prcauton

    A ofre de monnaie constante, cela entrane une hausse du tauxdintrt qui permet de rduire la demande de spculaton

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1 14

  • 15

    R (tauxdintrt)

    Y (revenu)

    Courbe LM

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    15

  • 16

    Si la demande de monnaie ne dpend pas du taux dintrt (hypothseclassique : monnaie nest demande que pour les transactons) alors LMdevient vertcale (le taux dintrt nest pas dtermin par des facteursmontaires)

    Si la demande de monnaie est infniment lastque au taux dintrt alors LMdevient horizontale

    Rfrence au principe keynsien de trappe liquidit : si le tauxdintrt est trs faible, le cot de dtenton de la liquidit est trsrduit et les perspectves de hausse du prix des ttres leves donctoute hausse de la masse montaire se traduit par de la thsaurisaton

    Constructon dune courbe LM composite

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    16

  • 17

    R (tauxdintrt)

    Y (revenu)

    Courbe LMcomposite

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    17

  • 18

    Positon dans le plan de la courbe LM dpend de trois facteurs :

    Lien revenu - demande de monnaieNiveau de prfrence pour la liquiditOfre de monnaie

    Sous lhypothse de la constance court et moyen terme du lienrevenu demande de monnaie, la positon de la courbe LM dans le plandpend de la modifcaton de la prfrence pour la liquidit(antcipatons des agents) et des variatons de lofre de monnaie

    Hausse de lofre de monnaie entrane un dplacement vers la droitede la courbe LM (sauf sil existe une zone de trappe liquidit)

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    18

  • 19

    1.4 Lquilibre du modle1.4 Lquilibre du modle

    R (tauxdintrt)

    Y (revenu)

    I-S

    L-M

    R*

    Y*

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    19

  • 20

    quilibre est unique et rsulte de lintgraton de facteursmontaires et de facteurs rels

    Y correspond au fux de revenu que la collectvit reoit etdpense durant une priode de temps

    Lofre est parfaitement lastque et sadapte immdiatement la demande

    Les producteurs dterminent la quantt de travail ncessairepour rpondre la demande

    Lquilibre nest pas ncessairement de plein emploi

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    20

  • 21

    1.5 La politque conomique dans le modle IS - LM1.5 La politque conomique dans le modle IS - LM

    Politque conomique justfe par le fait que lquilibre ne permetpas le plein emploi

    Acton publique soit par le biais des dpenses budgtaires, soit parlaugmentaton de lofre de monnaie peut permetre un dplacementdes courbes vers un quilibre avec un revenu plus lev donc un emploiplus important

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    21

  • 22

    1.5.1 La politque budgtaire1.5.1 La politque budgtaire

    I-S

    R (tauxdintrt)

    Y (revenu)

    L-M

    R1

    Y1

    Y1 : niveau de revenuinsufsant pour assurer leplein emploi

    Dpenses budgtairessupplmentaires dplacement de IS vers ladroite

    Y2

    R2

    Y2 : niveau de revenu pluslev suite laugmentatondes dpenses publiques

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    22

  • 23

    Identfcaton dun efet dvicton : hausse du revenu saccompagnedune hausse du taux dintrt (ncessaire pour conserver lquilibre sur lemarch montaire) qui rduit lefcacit de la politque budgtaire

    Augmentaton de la dpense publique a un efet ngatf surlinvestssement priv (lecture librale)

    Efcacit de la politque budgtaire dpend de la pente dIS (plus IS estvertcale, plus la politque budgtaire est efcace) et de LM (plus LM estvertcale moins la politque budgtaire est efcace)

    Importance de lefet dvicton dpend de la sensibilit de la demande demonnaie la variaton du revenu (forte sensibilit entrane fort efetdvicton) et de celle de linvestssement au taux dintrt

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    23

  • 24

    1.5.2 La politque montaire1.5.2 La politque montaire

    Politque montaire passe par une hausse de lofre de monnaie quientrane un dplacement vers la droite de la courbe LM

    Source du graphique :htp://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=211&codefaq=79

    r*

    r

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    24

  • 25

    Politque montaire entrane une baisse du taux dintrt quirenforce limpact positf sur le revenu

    Efcacit de la politque montaire dpend de la pente de lacourbe LM :

    Lorsque LM est horizontale (trappe liquidit) la politquemontaire est inefcaceLorsque LM est vertcale (demande de spculaton trs faible)lefcacit est maximale

    Et de celle de la courbe IS :

    Lorsque IS est vertcale (investssement inlastque au tauxdintrt) la politque montaire est inefcace

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    25

  • 26

    Synthse

    Hypothses keynsiennes conduisent privilgier la politque budgtaire

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    26

  • 27

    1.6 Lapplicaton du raisonnement en termes dIS - LM1.6 Lapplicaton du raisonnement en termes dIS - LM

    lhypothse montaire (Friedman)

    Contradictoire avec les faits observs

    Source du graphique :htp://.ulg.ac.be/crepp/profles/artge/documents/Lacrisede1929_000.pdf

    Applicaton lanalyse de la crise de 1929

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    27

  • 28

    Source des documents :htp://.ulg.ac.be/crepp/profles/artge/documents/Lacrisede1929_000.pdf

    Ch. 3 - Modeles de lasynthese - diapo1

    28

    Diapo 1Diapo 2Diapo 3Diapo 4Diapo 5Diapo 6Diapo 7Diapo 8Diapo 9Diapo 10Diapo 11Diapo 12Diapo 13Diapo 14Diapo 15Diapo 16Diapo 17Diapo 18Diapo 19Diapo 20Diapo 21Diapo 22Diapo 23Diapo 24Diapo 25Diapo 26Diapo 27Diapo 28

Recommended

View more >