Comment animer au mieux ses ateliers ? - Les jeudis ? Association Jeudis des EPN - 2010 Comment

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.orgComment animer au mieux ses ateliers ?Comment organiser un atelier multimdia dans un EPN ? Cest lune des questions primordiales poses lanimateur. Cette fiche ne prtend pas rpondre tous les cas de figure possible, mais propose une sorte de bote outils pour un animateur dj rompu par la pratique et m par une pratique consciente de son mtier. Que ce mtier, encore neuf et en devenir, ne soit pas toujours reconnu sa juste valeur ne doit pas nous empcher pas d'en tre fiers, et satisfaisants pour les usagers qui en bnficient. I ProblmatiqueLanimation pdagogique ne va pas de soi : elle sapprend. Plus que la technique informatique, cest la capacit permettre que les usagers sapproprient les outils et leur usage, qui caractrise le vritable animateur. On pourrait mme avancer que, sans tre hyper-comptent, celui qui arrive mettre en situation les usagers pour qu'ils apprennent et produisent avec l'informatique, le multimdia ou Internet, est un bon animateur.Les nouveaux professeurs reproduisent bien souvent les situations durant lesquelles ils ont eu l'impression d'apprendre le plus : les situations scolaires. C'est oublier qu'une trs grande partie des apprentissages de la vie est ralise en autodidacte. C'tait d'ailleurs le cas pour la plupart des animateurs pionniers, dans les premire annes des espaces multimdia, lorsqu'il n'existait pas de formation spcifique correspondant ce mtier mergeant. L'animateur n'est pas seulement l pour transmettre, mais pour mettre en condition d'apprendre et de raliser, afin que les usagers puissent ensuite se passer de lui : tel est le paradoxe dune pdagogie russie. Donner au public les moyens d'acqurir des connaissances, dexercer son esprit critique, et les techniques que celui-ci pourra mettre en pratique de manire autonome. II - La dmarche pdagogique Quest ce que lanimateur ? Un formateur, un rfrent technique, un tuteur, un mdiateur ? Un peu de tout cela la fois, et cest ce qui constitue la fois la difficult et l'intrt de ce travail. Un formateur ? Certainement, car il transmet des connaissances et anime le groupe qui il les transmet. C'est aussi un producteur de contenus de formation. Un rfrent technique ? Il n'est pas ncessairement pointu dans tous les domaines et thmes d'atelier, mais il est malgr un rfrent technique pour ce qui concerne l'environnement de travail. : cest ainsi quil est en tout cas peru par les usagers. A lui de s'assurer que tout fonctionne, et s'il ne connat pas la rponse chaque interrogation technique, sans parler des invitables bugs, il doit savoir comment aborder les problmes pour les rsoudre.Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 1/11Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.org Un tuteur ? Un peu aussi. Souvent l'animateur, connat ou a mis en place le parcours pdagogique de l'usager en fonction du projet, du contexte... Son rle dpasse en gnral la seule animation de l'atelier. Il est garant de la cohsion des activits par rapport au projet dfini. Un mdiateur ? Oui, aussi ! L'atelier est un tremplin et doit aider chaque participant devenir lui aussi autonome, aussi bien dans la ralisation technique que dans la capacit apprendre et rsoudre les problmes par lui-mme et ou avec d'autres. On peut jouer un rle de mdiateur en tant celui qui favorise les changes entre participants, en encourageant les uns expliquer aux autres, quitte prendre la place de l'animateur et lui laisser les rnes. Une personne n'a pas forcment besoin d'avoir la bonne rponse pour expliquer aux autres, mais de pouvoir expliquer sa dmarche de recherche. Cela encourage la confrontation des dmarches, et cela permet aussi de changer le rapport au formateur, en ne le considrant pas comme puits de science dans lequel vient inlassablement puiser l'apprenant.Partant de ces diffrentes facettes, on conoit que les postures pdagogiques de l'animateur sont multiples et se superposent. Le contexte, le public font que l'on met un ou une autre facette an avant un moment donn.. Spcificit des ateliers multimdia Pourquoi parle-t-on d' ateliers plus volontiers que de stages ou sessions de formation ? Le terme a son importance. Le Larousse dfinit latelier comme groupe de travail constitu autour d'une activit, d'un thme, etc., en particulier dans le domaine de l'enseignement, d'un congrs scientifique, etc., ou comme ensemble des collaborateurs, aides ou lves d'un artiste ; unit d'enseignement, ensemble des lves d'un mme matre dans une cole d'art, une acadmie, voire change d'informations entre professionnels d'un ou de plusieurs secteurs d'activits sur les problmes les concernant. Aucune de ces dfinitions, on le voit, ne correspond exactement la dfinition d'un atelier informatique dans un EPN, pourtant on y retrouve des mots qui pourront servir de guides dans l'animation d'ateliers : groupe de travail, thme commun, ensemble de collaborateurs, change d'informations...Une particularit des ateliers informatiques dans un EPN, par rapport des stage organiss par des organismes de formation par exemple, est que les sessions sont limites dans le temps en gnral (de 2 3 heures rcurrentes ou pas), rassemblent un public diversifi et qu'en gnral ces ateliers servent de tremplin une activit ou projet qui peut ventuellement se drouler en liaison avec le mme EPN.Un atelier peur tre dcoup en plusieurs sances sur une dure plus ou moins longue selon les contextes (par exemple, atelier de robotique et programmation logo qui peut se prolonger en fonction de la nature du projet dfini ), ou constituer une balise intgre dans un parcours pdagogique modulable (par exemple : savoir utiliser une messagerie qui est ncessairement limite dans le temps de par la nature de l'objectif pdagogique). Ainsi, l'atelier est la fois un lieu d'acquisition de comptences mais aussi un lieu de production et d'expression partages.Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 2/11Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.org Quelques bonnes questions se poser Idalement on recherchera une mthode pdagogique qui soit la plus participative possible. Il faut videmment composer avec la ralit du terrain. Pour ce faire, une mthode consiste se poser chaque fois quelques questions : L'animateur devra t-il obligatoirement recourir la mthode "j'explique/je montre comment faire" pour une tape donne ou bien est-ce que l'on pourra remplacer/combiner cette mthode avec d'autres techniques ? Est-ce que l'on peut construire des outils pour travailler sur une pdagogie constructive, faire appel des supports existants ? Est-ce que l'atelier est prvu pour un public bien dlimit (par exemples enfants, pas entirement francophone...) auquel cas la mthodologie doit tre adapte ce public ? Faut-il laisser les participants construire ensemble ou sparment leur-savoir faire en dlimitant des activits ? A partir d'outils, de lignes directrices, de recherches et/ou de phases de production ? Faire travailler les participants ensemble, comment, pourquoi et quel(s) moment(s) ? Laisser la main un ou plusieurs participants pour des explications ? Quelle proportion entre le temps de parole de l'animateur et celui des participants, leur temps de recherche et production ? Cette liste n'est bien sr pas exhaustive...Un exemple. Dans le contexte dun atelier HTML - les bases, on sest fix un objectif : savoir dterminer ce qui relve des mta-informations et des informations effectivement affichs sur une page HTML. On utilise une mthode dmonstrative pour expliquer rapidement la diffrence entre mta-donnes (qui dfinissent la page) et donnes (mdia qui s'affichent sur la page) en utilisant une page HTML affiche sur cran. Pour permettre une appropriation et diffrenciation entre les deux types de donnes, on sappuie sur des outils ayant une dimension ludique. On rdige en amont, on met en ligne une page HTML avec images, puis on construit un jeu de cartes avec un recto et un verso. Au recto, on indique une donne de la page (par exemple, le titre de la page) et au verso l'usager indique en cochant une case s'il s'agit d'une information figurant sur la page ou dfinissant la page . Le jeu consiste distribuer les cartes aux diffrents participants et ils doivent complter en rassemblant toutes les cartes correspondant la page et en remplissant les cases cocher. Dans cet exemple on voit qu'en construisant des outils, on peut rduire la partie thorique et privilgier le temps de construction et dintgration par l'apprenant en utilisant des outils et la collaboration entre les participants.Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 3/11Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.org III - En amontDiagnostics pralablesAnimer un atelier est aussi une question dquilibre : il sagit de trouver ladquation entre lEPN avec ses possibilits, qui peuvent tre nombreuses, mais jamais illimites, et un public. Cest pourquoi un double diagnostic est ncessaire. Les moyens dont on disposeDans tous les cas de figure, il est judicieux de recenser des ressources pdagogiques et/ou techniques qui permettront de construire son propre savoir pendant et aprs l'atelier. On remplit ainsi un double objectif : permettre une relle appropriation technique et dvelopper la capacit apprendre. Les ressources peuvent tre sur diffrents supports en ligne, sur livre ou brochure papier, CD-Rom... Dans l'exemple d'atelier dj cit (HTML - les bases), un sous-objectif est ddi la recherche de ressources sur Internet ( recherche syntaxes/balises HTML). On recensera donc ces ressources dans la grille d'atelier.Mais les moyens, cela ne dsigne pas seulement la documentation, le nombre de postes, les outils complmentaires tels que vido-projecteur et autres supports. Laspect juridique ventuel doit aussi tre pris en compte. Est-ce quon utilise seulement des logiciels libres ? Si lon cre un site Web, faudra-t-il acheter un nom de domaine ? Si lon constitue une base de donnes des usagers, prvoir une dclaration la CNIL ? Ne pas oublier non plus les questions de droits dauteur et de droit limage...Enfin, lanimateur peut juger opportun de faire appel, un moment ou lautre de latelier, un intervenant extrieur : il sagit alors de prvoir les modalits de rmunration, de transport, voire dhbergement. Le public cibleIl importe de savoir lavance qui lon va sadresser : do partent les usagers, et o ils peuvent arriver. Il faut pour cela valuer le nombre de participants (souhaitable et possible), et en dgager un profil gnral : tranche dge ventuelle (jeunes, seniors...), besoins spcifiques (insertion sociale et/ou professionnelle), mais surtout dterminer quels sont leurs comptences de dpart (comme par exemples la capacit effectuer une recherche sur Internet, le degr de matrise de la bureautique) : cest ce quon appelle les pr-requis. Bien sr, tous ne seront pas dun niveau exactement identique, mais un minimum dhomognit est ncessaire, pour que latelier soit pdagogiquement efficace. Il faut donc procder une valuation : voir le module valuer / http://jeudisepn.org/spip.php?article71 Fixer des objectifs et des sous-objectifsUne fois le double diagnostic tabli, on peut dfinir les objectifs de latelier. Ces objectifs, que lon prendra soin dannoncer aux usagers, sont divers et varis, mais se rapportent le plus souvent une forme de savoir, thorique ou technique : cela peut tre un savoir-faire, et mme un savoir-tre. Pour plus de clart, on distinguera un objectif principal, et des tapes intermdiaires, quon appellera les sous-objectifs. Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 4/11http://jeudisepn.org/spip.php?article71Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.orgSi lon poursuit notre exemple datelier HTML, on pourra fixera comme objectif final mettre en ligne une page rdig en HTML sur son site.Puis, on dlimitera les sous-objectifs : Savoir dterminer ce qui relve des mta-informations et des informations effectivement affichs sur une page HTML A partir de balises "head" donnes, remplir les variables (auteur, titre, descriptif...) dune page HTML A partir de mdia texte et images donns sur carte papier, placer ces mdia/cartes papier dans lordre et la position souhaits Comprendre la structuration des dossiers HTML A partir des variables "head" dlimites, saisir sur un gabarit HTML vierge les mta-informations en HTML Grer laffichage des texte sur une page HTML Utiliser internet pour rechercher syntaxes/balises HTML non donnes Insrer des hyperliens sur du texte Placer une image sur une page HTML Mettre en ligne une page HTMLLaspect technique est certes important, car il est immdiatement visible aux yeux de lanimateur comme de lusager. Mais plus gnralement, et cest particulirement vrai lorsquon sadresse aux plus jeunes, on peut aussi fixer des objectifs au-del de cet aspect. Par exemple, un atelier vido ne consiste pas seulement apprendre la prise en main dune camra et ensuite dun logiciel de montage, mais aussi lcriture scnaristique, la collaboration au sein dune quipe de tournage, etc. De mme, linitiation limage peut saccompagner dune analyse critique de celle-ci, un atelier rseau dune certaine mise en garde sur les donnes prives, sans oublier la sensibilisation des sujets comme les enjeux du logiciel libre, la notion de creative commons entre autres...Concevoir la squenceLes objectifs fixs et valids, vient ensuite la phase dlaboration de la squence pdagogique proprement dite. Il sagit de construire un parcours en plusieurs tapes.On peut distinguer par exemple : Des phases dapprentissage (qui peut dbuter par une forme de cours au sens classique) Des exercices Une ou plusieurs phases rcratives (plus ludique, qui peut tre lie lvaluation...) Un temps dchange et de dbat...On mettra profit une {veille documentaire} sur le contenu, afin de prparer les ressources (sites, vidos) et on noubliera pas de faire une estimation de timing de chaque sance.Inscription dans un calendrierLa squence bien sr sinsre dans le calendrier de lespace numrique. Le planning est modulable selon les saisons. Lt par exemple, on privilgie ce qui se rapproche du fun et qui rappelle de prs ou de loin les vacances : loisirs, rseaux sociaux, tchat, photo... A contrario, lautomne est plus favorable aux activits de bureautique et aux activits lies aux besoins professionnels, techniques de recherche demploi, etc.Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 5/11Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.orgPour plus de dtails sur cette question, voyez la fiche programme dactivitshttp://jeudisepn.org/spip.php?article68 / sous longlet priodicit et progression.Communiquer sur l'atelierIl sagit prsent de faire savoir aux usagers que latelier va avoir lieu. On ne stendra pas sur la communication, qui a dj fait lobjet dune fiche spcifique : http://jeudisepn.org/spip.php?article64 Rappelons simplement que la faon dont va tre formul lintitul de latelier est capitale. Prenez le temps, au besoin lors dun brainstorming collectif, de bien peser les mots. Il faut donner envie, le thme doit tre valorisant, accrocheur, et adapt au public vis. On a vu par exemple un atelier intitul raliser une veille documentaire qui na pas dplac grand monde. Une fois rebaptis Jorganise mon bureau virtuel avec Netvibes, le mme atelier a attir beaucoup de jeunes. Prenez le temps de rdiger un communiqu attractif, sans ngliger laspect visuel. IV - Quelles mthodes pour quel public ?Cette partie reprend la synthse dun atelier organis dans le cadre des rencontres dAutrans 2002. Ses participants ont t en majorit des animateurs dEPN venus pour la premire fois ces rencontres.Il a t propos de partir des pratiques de terrain exposes par les animateurs multimdia prsents, et de les re-situer parmi les courants pdagogiques. Chaque courant abord est rapidement dcrit et quelques applications caricaturales sont exposes, ainsi que ses avantages et inconvnients. Les animateurs se sont prts au jeu trs facilement.Nous sommes partis du cas trs concret de lapprentissage du maniement dun logiciel simple. Des animateurs se sont exprims et ont racont comment ils sy prenaient pour aborder les premiers pas des usagers dans le traitement de texte.NB : Pour pouvoir resituer les pratiques dans des courants, la prsentation de ceux-ci a t dlibrment caricaturale, dans un souci de simplification.Jexplique / je montre comment faire.Il sagit dun courant transmissif ou "denseignement traditionnel". Le principe en est que lapprenant est un rceptacle informations quil faut lui transmettre. Le "professeur" a un rle hgmonique. Les applications les plus connues sont le cours magistral ou les travaux dirigs.Cette mthode prsente lavantage dtre trs rapide et peu coteuse en moyens. Elle est plutt litiste parce quelle ne convient quaux "lves" ayant un profil "scolaire". Il y a complte htronomie (le contraire de lautonomie) de lapprenant vis--vis de lanimateur. Cette mthode peut tre efficace pour des connaissances notionnelles (des informations), mais ni procdurales (savoir-faire), ni cognitives (savoir-savoir). Cest une pratique "naturelle" denseignement. Mieux vaut y rflchir un peu plus. On oublie souvent quil est possible dapprendre en consultant une documentation ou une aide en ligne ou encore en demandant quelquun parce quon en a besoin...Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 6/11http://jeudisepn.org/spip.php?article64http://jeudisepn.org/spip.php?article68Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.orgJe donne une suite dexercices simples raliser.Cette pratique sapparente lassociationnisme. Le principe en est que lon apprend par les consquences de nos actes. Il sagit dun conditionnement.Cest souvent le principe des didacticiels, les exercices dirigs, les QCM, les quizz...Il peut y avoir interactions et changes, mais tout est programm par lanimateur.Mthode rapide, efficace quand les notions sont trs dlimites. Pas de rflexion sur ces savoirs. Htronomie de lapprenant, pas de diffrenciation au style. Dpendance de lapprenant au formateur qui organise tout, guide...Je dfie les apprenants de raliser un document. Je les aide dpasser lobstacle. Je propose un nouveau dfi plus compliqu et on recommence.Le principe de cette mthode est quon apprend partir du groupe, avec laide de lanimateur, ce quon pourra faire seul plus tard (zone de proche dveloppement). Ce sont les courants mdiationnels. Il faut prvoir ds la dpart ce qui sera confi aux apprenants et ce qui sera divulgu (dstayage). Lanimateur est un mdiateur. Chacun a loccasion de sexprimer, dapporter ses comptences ; il y a autonomie des apprenants. Cela favorise la remise en cause des solutions (entre autres choses). Il faut beaucoup de temps pour le collectif puis pour chaque individu pour rinvestir seul.Jinvite les usagers raliser un dossier sur un sujet qui les intresse. Ils vont apprendre en faisant ce dossier.Cela ressemble beaucoup de la "pdagogie de projet" qui est lente mais confre aux apprenants un rle dacteur. Cette mthode est une suite logique du constructivisme (on apprend par laction relle dans et surtout sur lenvironnement). On peut avoir recours des ateliers de libre dcouverte, doutils de simulation, de ttonnement exprimental. Lapprenant est autonome et peut facilement rinvestir ses acquis dans sa pratique. Cette mthode prend du temps et des moyens.La suite logique de cette mthode a t le socio-constructivisme (ou psychologie sociale gntique) qui fait intervenir la dimension collective et laffectif dans le processus. Le principe en est quon apprend grce la confrontation avec les pairs. Les applications sont nombreuses : apprentissage coopratif, dbats, changes, projets collectifs... Il y a autonomie du groupe, lanimateur a un rle important pour poser le climat dtendu ncessaire. Cela demande de la prparation, du temps et des moyens.Raliser un document sur un sujet dcid par lapprenant. On apprend en faisant, au fur et mesure, lorsquon en a besoin.La prise en compte de la motivation et de laffectif est assez rcente. La thorie de la motivation humaine prend comme principe que lapprentissage est avant tout gouvern par un projet ou un but. Lapprenant fait parti du processus de formation. Il accepte les efforts parce quil a un but quil a dcid datteindre. Ce principe peut prendre la forme de lautoformation, de formation individualise. Il faut prvoir lavance des contenus adaptables.Puis une question a suivi, partant dune constatation simpleModule de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 7/11Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.orgLa plupart des gens ont appris linformatique de manire autodidacte. Est-ce que cela correspond un modle dapprentissage?On pourrait dire que cela correspond la thorie de la motivation humaine, mais il serait plus juste de scarter des modles pdagogiques pour sorienter vers des modles politiques ou sociaux.Ces modles communautaires ou humanistes ne cherchent pas lacquisition de comptences, mais la qualification sociale. En plus des expriences individuelles majoritaires, les expriences organises sont par exemple les rseaux dchanges de savoir, les projets socioculturels, les politiques de publics, les lieux ouverts/ressources. Le principe en est que chacun a sa place dans une socit qui bouge. Ce type dapproche nest possible que sil ny a pas un projet plus global que le simple multimdia dans la structure ou sur le territoire. Cest une ngation du "pdagogique" ou du "didactique" pour privilgier lapprentissage "naturel", comme le pratique le grand frre qui apprend sa petite sur. On peut remarquer que ces modles ressemblent beaucoup au fonctionnement de linternet non commercial : le dveloppement coopratif des logiciels libres, les mise disposition des travaux et les changes entre universitaires, les "initiatives dactions citoyennes"...Alors, quelle mthode employer, quelle est la meilleure?Et bien sans doute un peu de toutes, suivant les contraintes, les objectifs socioculturels, lenvie. Chaque mthode peut prsenter un intrt un moment. Les conditions dans lesquelles travaillent les animateurs dans les EPN ne sont pas identiques, les publics accueillis non plus ; les possibilits offertes seront limites certaines mthodes. Aucune mthode ne peut tre qualifie de "meilleure". Cest une question de choix pdagogique, donc politique (au sens large). Lanimateur a une grande responsabilit dans la relation pdagogique. Mieux vaut souvent quil soit laise avec une mthode quil a choisie ; plutt que rcalcitrant en pratiquant une mthode quon lui impose. Cela nempche nullement lexprimentation, il faut bien sessayer et mettre au point sa pratique avant quelle fonctionne bien. V - La fin de l'atelierEncore un peu de communicationComme nous lavons pos au dpart, lune des finalits de latelier est de faire gagner lusager le maximum dautonomie. On prendra donc soin : dorienter les usagers vers des mdias quils pourront retrouver eux-mmes (documentation diverse, sites ressources...) de prvoir des prolongations possibles de latelier : autres ateliers, et/ou suivi individuel.Par exemple, notre atelier HTML - les bases peut ouvrir sur des ateliers de dveloppement Web sous les formes qu'on lui connat aujourd'hui (mise en ligne mdia images, blogs et CMS, animation Web...).Il faut donc prvoir avec quoi les usagers repartiront la fin de latelier : une mallette pdagogique, un guide ou un mmo... et le calendrier des prochains ateliers.Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 8/11Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.orgUne double valuation1) Evaluation des usagersCela parat certains superflu... Et pourtant, comment sassurer que les usagers savent quils savent ? En procdant une valuation des comptences.Autant que peut se faire, une autovaluation est la meilleure formule pour viter lide de sanction. Tous les moyens sont bons : exercices, QCM, changes... La rfrence aux objectifs noncs en dbut datelier simpose gnralement pour montrer la cohrence de lensemble. Ce qui importe surtout, cest que lusager puisse mesurer lui-mme le chemin parcouru, ce quil acquis depuis le dbut de latelier. A eux ensuite de continuer la pratique de ce qui a t labor lors de latelier pour ancrer les nouvelles comptences.2) valuer la satisfaction des usagersIl importe aussi de questionner la satisfaction des usagers. Leur avis compte, autant quils le sachent, et cela les mle davantage la vie de lespace. Cela est vrai pour tous les publics, mme de jeunes enfants. ventuellement, lanimateur pourra linclure dans son bilan pdagogique.Toutes les formes sont possibles, en privilgiant de prfrence la mise en commun de ces avis. Ce peut tre une simple question orale de lanimateur vers le groupe, ou un questionnaire type.Quelques exemples de questions possibles : L'atelier a-t-il permis d'atteindre les objectifs de production? D'acqurir les comptences pour y arriver? Est-ce que la manire dont s'est droul l'atelier a convenu aux participants? Est-ce que cela leur a permis d'envisager des applications pratiques, des projets? Pensent-ils avoir les moyens de prolonger lactivit entame au-del du temps de l'atelier? VI - A viter Le matriel non test. Ordinateurs, logiciels, cbles dalimentation, lecteurs de cartes : vrifiez tout avant, mme la carte SD de votre camra HD de poche! Les mthodes pdagogiques inadaptes au public. Par exemple, un usager de faible niveau de qualification et ayant connu lchec scolaire napprciera pas une forme de pdagogie de type scolaire ou associationniste qui lui rappellera de funestes souvenirs... Noubliez jamais qui vous vous adressez. Vrifiez rgulirement le suivi des usagers, leur motivation... Lindlicatesse, sous quelle forme que ce soit. Chacun ses blessures, et la fracture numrique nest pas un simple slogan, comme vous avez pu le constater... Faites preuve de tact et de diplomatie. Valorisez les progrs, mme lents, et infimes. Mnagez les susceptibilits et montrez-vous prvenant en cas dchec.Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 9/11Association Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.org Le jargon. On ne s'en rend pas forcment compte, mais le vocabulaire des animateurs multimdia peut tre parfois effrayant pour une personne qui se mettre l'informatique a dj demand pas mal de courage. RSS, IP, FAI, CGM... : limitez vos sigles au strict indispensable, prfrez-leur les mots entiers, que vous prendrez le soin de traduire s'ils sont initialement en anglais. A moins que lacquisition de vocabulaire fasse partie des sous-objectifs ? Dans ce cas, dressez une liste des termes retenir. Monopoliser la parole (et aussi le feutre, le vido-projecteur...) Et oui, le bon animateur doit savoir seffacer. Lusager est dailleurs tout sauf un spectateur. Sachez passer la main, noubliez pas que la responsabilit mne lautonomie... La rigidit. Un planning prcis ne doit pas empcher une certaine flexibilit. Par exemple, une question imprvue peut amener une digression intressante pour tout le groupe. A vous de juger ! Nhsitez pas raccourcir, voire sacrifier un exercice, une tape finalement moins pertinente. Inversement, si vous avez pris un peu davance sur votre timing, cela peut tre loccasion de donner plus de temps au dialogue... Bref, soyez pragmatique ! Noubliez pas les temps de pause. Cest un moment qui fait partie de latelier, il permet parfois aux usagers des changes personnels fructueux... VII - a a march ailleursDans tous les cas de figure, il faut tenter d'imaginer la plus-value que l'atelier EPN peut apporter au public par rapport des formules dj existantes ou pas. Une fois de plus, poser les bonnes questions : Qui est ce public ? Quels sont leurs besoins ? Pourquoi n'y a-t-il pas l'heure actuelle de rponse(s) ces besoins ? Est-ce que ce public frquente d'autres structures locales ? Existe-t-il des antcdents de partenariat avec ces structures et quels enseignements ? On citera quelques exemples de ralisation qui ont pour particularit de s'adapter des objectifs et publics spcifiques. Exemple 1 :Public : demandeurs emploiBesoins : pouvoir se former aux techniques informatiques pour pratiquer la recherche d'emploi, disposer de matriel adquat et bnficier d'un accompagnement par des spcialistes de l'insertion. Il n'y a pas de rponse toute faite dans le domaine. La recherche d'emploi est un usage important dans les EPN (avec des variations selon la localisation, mais c'est une constante). Un autre constat est la limite atteinte par les traditionnels ateliers "faire son CV", "crire sa lettre de motivation" qui restent trop ponctuels pour coller la ralit de la recherche d'emploi, souvent une dmarche de moyen terme, hlas trop souvent solitaire. Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 10/11Fiche Communiquer par l'association Jeudis des EPNavec le soutien de la DUI Dlgation aux Usages de l'Internet2011 Jeudis des EPN Licence CC BY-SATrouvez d'autres supports en lien avec cette fiche,http://ressources.jeudisepn.orgAssociation Jeudis des EPN - 2010 http://jeudisepn.orgCi-dessous, le descriptif d'une action exprimentale d'atelier, mene en partenariat avec spcialiste de l'emploi, alternant temps d'ateliers collectifs avec suivi et dmarches individuelles. Vous trouverez la fois des rfrences sur la construction pdagogique : [->47] mais aussi des retours chiffrs mais aussi sous forme de tmoignages de la part des diffrents participants : http://arobase.pierrefitte93.fr/v3/spip.php?article211 Exemple 2 :Public : enfants de 6 12 ans frquentant les centres de loisirsBesoins : participer des actions multimdia la fois ludiques mais avec une valeur ducative On note que les rponses en termes d'atelier que l'on peut faire sont lies au public et au contexte (centres de loisirs). Les enfants ont tendance frquenter les centres de loisirs de manire rgulire. On peut donc envisager des actions dans la dure plutt que ponctuelles (ce qui n'empche pas les ateliers ponctuels...). L'accent doit tre mis sur l'aspect ludique et la qualit d'veil ducatif de l'atelier. Laspect formation aux techniques multimdia est secondaire et n'est qu'un moyen pour atteindre les objectifs prcdemment cits.Pari quelques initiatives d'atelier l'attention de ce public parmi les nombreuses mises en place : http://arobase.pierrefitte93.fr/v3/spip.php?article52 Le jeu et les outils multimdia pour les centres de loisirs maternels ou comment rendre les enfants autonomes dans la pratique de jeux ludo-ducatifshttp://arobase.pierrefitte93.fr/v3/spip.php?article37 Ressources Vous trouverez des ressources en ligne depuis la fiche sur le site web.> http://jeudisepn.org/spip.php?article73 Module de formation Jeudis des EPN avec le soutien de DUI . 2011 11/11http://jeudisepn.org/spip.php?article73http://arobase.pierrefitte93.fr/v3/spip.php?article37http://arobase.pierrefitte93.fr/v3/spip.php?article52http://ressources.jeudisepn.org/