Cout et prix des cantines (sept 2011)

  • Published on
    04-Jul-2015

  • View
    139

  • Download
    0

Transcript

  • 1. LYONCommunique : A Lyon les cantines scolaires les plus chres de France ? - 21 sept. 2011Nous interrogions, voici 15 jours, ladjoint en charge des affaires scolaires sur lecot des solutions bricoles par la Ville pour faire djeuner les enfants hors de leurcole, et ce afin de pallier au manque de places. Nous navons pas eu de rponse etaujourdhui dautres questions se posent. La modification des tarifs de la restauration scolaire soulve en effet bien desinterrogations. Nul nest oppos lide de rpartir plus quitablement les cots duservice public. Mais les principes mis en avant sont dconnects de la ralit.Les prix les plus levs de FranceAvec cette nouvelle grille tarifaire, Lyon se trouve tre une des villes les pluschres de France pour la restauration scolaire (plus que Marseille, Bordeaux, Strasbourg,Nmes, etc.). Aucune natteint les 6 /repas facturs aux familles. Ainsi, derrirelargument selon lequel 13% des familles les plus fortunes assument lessentiel delaugmentation, il faut lire une augmentation globale du prix de la restauration scolaire(M Fournel reconnat 7%). Ce nest pas le moindre des paradoxes que nous ayons un prix plus lev alorsque nous servons 2 3 fois plus de repas que les villes cites en rfrence. Il faut noteraussi que ce prix est suprieur ce que facturent les coles privs sous contrats Lyon.Le cot est aussi un des plus levs Avec un cot affich 10 par repas, nous sommes dans une situation trsdiffrente des villes dj cites (entre 7,5 et 9,3). Il faut stonner de ce chiffre. Dansun premier temps car lanne dernire il tait de 8,5. Comment expliquer 18%daugmentation en 1 an ? Dans un deuxime temps parce que le fait de livrer beaucoupde repas devrait nous conduire des conomies dchelle importantes. O sont-elles ?Il est vraisemblable que nous avons l les rponses la question du cot desinitiatives de la rentre pour contrler la crise des cantines : les 1000 repassupplmentaires, les dplacements en cars, etc. Laugmentation des prix finance leserrements et le refus de mettre en place des solutions plus simples comme celle quenous avions propose.Il est donc dmontr que lon peut proposer des repas moins chers aux familles.La qualit de ce service public dpend de laccueil, de la qualit des repas mais aussi duprix. Deux des facteurs sont mis en question aujourdhui. La gestion hsitante descantines scolaires par M Fournel la loign de cet objectif de qualit de vie pour leslyonnais. Peut-tre est-il temps davoir une autre approche de ce dossier ?Pour le Mouvement Dmocrate Lyon Eric LafondContact presse : 06 35 15 03 19