E-Identit et les Territoires Numriques de Demain

  • Published on
    02-Nov-2014

  • View
    2

  • Download
    0

DESCRIPTION

Prsentation donne la Journe Territoires de Demain "CCNM, un Territoire de Demain", organis par La communaut de communes du Nord de la martinique les Systmes d'Information et la fondation des Territoires de Demain.16 septembre 2010http://www.arenotech.org/2010/La_Martinique_Territoires_de_demain/La_Martinnique_Territoires_de_Demain.htm

Transcript

  • 1. Le-Identit & les Territoires Numriques de Demain
    • Comprendre les enjeux lis lidentit numrique & des mdia sociaux pour une utilisation dans le contexte des Territoires numriques de demain

Thierry Nabeth Senior Research Fellow INSEAD & FIDIS Journe CCNM:Un Territoire de Demain/ 16septembre2010 2. Les Territoires 2.0: Riches, sociaux & participatifs

  • Sociaux

Importance de la personne Participatifs Tout le monde peut contribuer Riches Vidos, animations, 3. Les Nouveaux Territoires Numriques sont des Espaces Sociaux

  • Institutions & citoyens y communiquent travers:
  • Les mdias sociaux: (cf. Blogs, les News, YouTube, etc.)
    • Linformation est comment et relaye.
  • Rseaux sociaux (cf. Facebook, Twitter)
    • Les ides / opinions se forment et circulent (relayes & amplifies).
  • Les Forums:
    • Dbat y prend place
  • Les Wiki (cf. Wikipdia):
    • La connaissance sy construit. (description la commune, des personnalits politiques, des projets)
  • Les mondes virtuels

4. Dans les espaces dchange: Un contrle social

  • Ces espaces dchange sont des outils de transparence qui ne sont pas contrls de manire centrale, mais plutt via des mcanismes sociaux (mode, rputation, etc.).

5. Limportance de lidentit dans les espaces sociaux

  • Lidentit est un lment cl dans la circulation de linformation et linteraction dans les espaces sociaux.
  • Elle permet de supporter les processus sociaux (confiance, rputation).
  • Mais elle peut prsenter des risques si elle est mal gre
  • (socit de surveillancechaos)

6. Les rseaux sociaux (Facebook)

  • Les pages Facebook Martinique:
  • Martinique: 1500 fans
  • La Martinique: l'ile de mon cur: 11000 fans
  • FIER DE MON ILE LA MARTINIQUE OBJECTIF 800000: 26000 fans
  • La Martinique, Fleur des Carabes 26000 fans

http://www.facebook.com/search/?init=srp&sfxp=&q=martinique&o=65&c1=105 7. La page Facebook:FIER DE MON ILE LA MARTINIQUE OBJECTIF 800000

  • Caractristiques
  • 26000 fans
  • Des amoureux de la Martinique!
  • Mais qui sont-ils?

http ://www.facebook.com/pages/FIER-DE-MON-ILE-LA-MARTINIQUE-OBJECTIF-800000/194322767636?v=wall 8. Les media sociaux. Example du Nouvel Obs

  • Les media sociaux engagent le lectorat.
  • On peut aimer une page afin de signaler son intrt.
  • Le lecteur peut ragir par un commentaire.
  • Le citoyen nest plus totalement passif

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100824.OBS8892/la-martinique-tente-d-enrayer-l-epidemie-de-dengue.html 9. Wikipedia: Lencyclopedie participative

  • Une communaut participe la rdaction des articles
  • Ils dbatent aussi
  • Encore des participants

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aim%C3%A9_C%C3%A9saire 10. Les mondes virtuels (Second Life)

  • Streaming de vidos

http://vantan.org/insead/2008/10/insead-in-second-life-capacity.php Une communaut interagit dans un monde virtuel. Ici, les participants utilisent des avatars 11. La e-Participation: Un exemple dapplication du e-Gouvernement

  • La e-Participation rfre au dveloppement et lutilisation destechnologies de linformationet des communications dans les processus lgislatifs et dcisionnels au sein des parlements et des gouvernements en vue de renforcer laparticipation des citoyenset de contribuer amliorer la lgislation.
  • telecom.gouv.fr

12. Lutilit de ces espaces dchange

  • Identification des besoins / attentes
    • Collecte dides & de suggestions
    • Tests dacceptance des nouvelles ides
  • Facilite la conduite des changements
    • Les citoyens ont le sentiment de ne pas subir des changements, mais den tre les acteurs.
    • Habituation progressives des parties prenantesaux transformations

13. Les inconvnients

  • Perte de contrle
    • Trop de transparence (atteinte la vie prive)
    • Les dbordements de lopinion publique (rumeur, activisme, etc.)
    • Erreur de communication.
  • Les Cots
    • Le temps que cela prend pour les grer
    • Le besoin de dvelopper des comptences (community manager).

14. Lidentit numrique 15. Les fonctions de lidentit numrique

  • Identification: Authentifier la personne.
  • valuer la pertinence et niveau de crdibilit de cette personne en tant qumettrice de messages (fait scientifique ou opinion?)
  • Evaluer son rle
  • Evaluer son niveau dinfluence (leader dopinion)

16. Les risques associs cette identit

  • Exposition de la vie prive
  • Atteinte la rputation
  • Harclement en ligne?
  • Usurpation didentit
  • Socit de surveillance des actions des individus
  • Aspects lgaux
  • Protection des donnes personnelles

17. LIdentit: de multiples identits partielles.

  • Lidentit est compose de multiples identits partielles utilises dans des contextes diffrents
  • (Lidentit dAlice, un schma de Marit Hansen, ICCP)

18. LIdentit: les risques associs ces identits partielles

  • Il y a des risques lorsque:
  • Une identit partielle est utilise dans un contexte diffrent de celui qui tait sa vocation.
  • Par exemple:
  • Une photographie associ la sphre prive (Facebook) se retrouve dans la sphre professionnelle (un recruteur ).
  • Do la ncessit disoler les diffrentes sphres dinteraction

19. LIdentit: de multiples lments la dfinissent et lexposent

  • Lidentit sexpose:
  • Explicitement (crit) ou implicitement (les traces numriques).
  • Par lindividu, ou par les autres
  • En consquence: Lindividu na pas un contrle parfait de son identit. Par exemple il est difficile de contrler les informations qui sont gnres par autrui.

20. Identit: Thierry Nabeth Mon identit en ligne Identit dclare: Je dis Je dis que je suis un expert Je lindique sur mes profiles LinkedIn, Viadeo, etc. Identit observe: Je fais Mes actions sont celle dun expert. Je contribue sur WikiPedia! Ma rputation dclare: Les autres disent que je suis un expert. Les autres me donnent de bonne revues, me certifient, etc.. Mon impact observ: Les autres mcoutent On peut observer mon impact de mes actions sur les autres Explicite Implicite Personnel Social 21. Les profiles des rseaux sociaux prsentent les diffrentes dimensions

  • Exemple: Richard Menneveux, une personnalit du Web 2.0. (son profile LinkedIn)
  • Personnel:
  • Il dcrit ce quil est
  • Son flux dactivit indique ses actions
  • Social
  • Il dispose de recommandations
  • Il est cout par autrui. 1,504 suiveurs (followers) - Twitter

http://fr.linkedin.com/in/menneveux/ 22. Les agrgateurs dinformation personnelles (123 People)

  • Certains services tels 123 people collectent sur lInternet mes informations personnelles, telles que rseaux sociaux, emails, blogs, etc. et les exposent.
  • Un extrait de Thierry Nabeth sur 123 People.

http://www.123people.fr/s/thierry+nabeth 23. En savoir plus. (quelques rfrences)

  • Groupe Identits actives de la Fing:http://www.identitesactives.net/(vie prive, etc.)
  • Sociologue Dominique Cardon (dimension sociologique de lidentit en ligne)
  • FIDIS: Le future de lidentit numrique.www.fidis.net
  • A suivre: Id Compass, tude de la Commission Europenne

24.