Energy Infrastructure in the Congo: L\'INGA

  • Published on
    12-Jul-2015

  • View
    420

  • Download
    2

Transcript

  • Le complexe hydrolectrique dInga

  • Gographie Inga est situ dans la partie Ouest du pays, environ 300 km de Kinshasa, la capitale .

  • Construction du Barrage Inga possde un potentiel hydrolectrique de 40 000 45 000 MW sur les 100 000 MW que possde le pays tout entier. http://www.britannica.com/EBchecked/topic/288028/Inga-Falls Dans lincapacit aujourdhui de rhabiliter seul ce complexe coteux, le Congo demande lappui de la communaut internationale, plus particulirement la collaboration des pays dAfrique australe.Le gouvernement du Congo recherche un financement pour la ralisation du projet de production dnergie dInga. Ils veulent construire Inga 3 et Grand Inga, et inclure un financement pour rtablir Inga I et Inga II.

  • HistoireInga est constitu de deux centrales, Inga 1 et Inga 2, de 1800 MW chacune, mises en service respectivement en 1972 et 1982. Le rve cest de renforcer ce potentiel par la construction dInga 3 et enfin du Grand Inga. Cependant le potentiel nergtique du pays est aujourdhui en quasi-hibernation du fait des quipements mal entretenus. La Socit nationale dlectricit (SNEL) ne peut plus assurer la maintenance de ses machines selon les normes.

    Selon les statistiques de la SNEL, seulement 5% de la population congolaise a accs lnergie lectrique

  • Les tats voisins Membre de la Communaut de dveloppement de lAfrique australe (SADC), la Rpublique dmocratique du Congo a galement intress ses partenaires dans la recherche dune solution durable la question de lnergie lectrique.

    En particulier, quatre pays membres de ce regroupement rgional sont intresss par cette offre de collaboration; LAfrique du sud, la Namibie, lAngola et le Botswana.

  • Le financement

    [8/21/2009]exploitation de l'nergie lectrique base de ressources go-thermales au KatangtaUne firme amricaine, Trans Gaz Energy, a annonc jeudi Kinshasa, l'exploitation de l'nergie lectrique base de ressources go-thermales dans la province du Katanga au sud-est de la Rpublique dmocratique du Congo (RDC).

    Le prsident de cette firme, Kim Barkan a inform le ministre congolais de l'Energie Laurent Muzangisa de ce vaste projet en prcisant que ce projet va coter 20 30 millions de dollars. Les sites choisis dans la province du Katanga sont: Kongolo, Kalemie, le Sud-Manono et le Sud-Ouest de Kamina avant d'envisager d'autres sites dans d'autres provinces. Les ressources go-thrmales visent l'exploitation de l'nergie dans le sous-sol pour rcuprer la chaleur qui accompagne l'eau et transformer cette chaleur en nergie lectrique non polluante. Il s'agit d'une grande premire en RDC selon les responsables de la firme.

    Depuis 2002, la Banque mondiale intervient dans les programmes de financement du secteur nergtique en RDC, tels que les installations hydrolectriques Inga.

    Un des ces programmes soutenus est le Projet du March dElectricit la Consommation Domestique et lExport (PMEDE). Le financement initial de la Banque mondiale en faveur du projet PMEDE est de lordre de 300 millions USD. Un financement additionnel de 200 millions USD est prvu la suite de la flambe des prix sur le march international et de la crise financire mondiale.

    SNEL a beaucoup de dettes maintenant et la Banque voudrait construire le financement avec des partenaires privs. Historiquement, SNEL navait pas eu de bonne gestion.

  • Amlioration du niveau de vie Si tout Congolais arrive payer sa facture dlectricit, selon un expert de la SNEL, cela relvera de 3% le PIB du Congo. Et ainsi, la vente de lnergie lectrique lextrieur pourra permettre la RDC, de mettre en uvre son plan de travail pour le bnfice de la population congolaise.

    Je propose que les pays membres de SADC participent au financement de la centrale Inga. Je pense que les populations de SADC dsirent obtenir llectricit. Mais, on doit penser aux questions de lenvironnement et des droits de lhomme.

    La corruption gouvernementale arrte galement le progrs.

  • Lavenir La centrale fournirait assez dnergie pour 500 millions de personnes. Mais selon les experts de la Banque mondiale, bien que lnergie dInga soit propre et bon march, le dveloppement dInga 3 et du Grand Inga ne pourra pas rsoudre tous les problmes dnergie en RDC et en Afrique.

    Cest la raison pour laquelle le gouvernement congolais recherche dautres solutions en dehors de ce complexe pour le reste du pays.

    Je suis daccord avec les experts. Tous les pays africains manquent de projets dinfrastructures. Les populations ont besoin de recevoir ces services de leur gouvernement.

    ********

Recommended

View more >