Enquete Nationale Sur Le Handicap-2004

  • Published on
    26-Jun-2015

  • View
    138

  • Download
    1

Transcript

Secrtariat d'tat charg de la Famille, de l'Enfance et des Personnes Handicapes

http://www.sefsas.gov.ma/Default.htm

Le Secrtariat d'tat charg de la Famille, de l'Enfance et des Personnes Handicapes analyse les conditions de vie et les besoins de la population touche par le handicap au Maroc. En septembre 2004, le Maroc comptait 5,12% de personnes dclarant tre en situation de handicap, soit lquivalent de 1 530 000 personnes sur lensemble de la population. Cest lune des donnes rvles par lEnqute Nationale sur le Handicap ralise par le Secrtariat dtat charg de la Famille, de lEnfance et des Personnes Handicapes avec lassistance technique du consortium franais CREDES / Handicap International dans le cadre dun financement de lUnion Europenne. LEnqute Nationale sur le Handicap a t ralise sur un chantillon reprsentatif de la population, de plus de 54.000 personnes, construit partir de la base de sondage des districts du Recensement Gnral de la Population et de lHabitat 2004 (RGPH) labore par le Haut Commissariat au Plan. Son protocole mthodologique a t valid par le Comit de Coordination des Enqutes Statistiques (COCOES). Un grand nombre de donnes a pu tre recueilli, dont la prvalence du handicap au Maroc, les principales caractristiques sociodmographiques de la population des personnes en situation de handicap, leurs difficults au quotidien, leurs attentes vis--vis de l'tat et de la socit Ces donnes ont t collectes sur la base des dclarations des personnes handicapes identifies parmi la population interroge. Les rsultats complets de cette enqute seront mis disposition des institutions et associations marocaines travaillant dans le domaine du handicap la fin de lanne 2005. Ils seront galement consultables par tous sur le site web du Secrtariat dtat charg de la Famille, de lEnfance et des Personnes Handicapes (www.sefsas.gov.ma). Ils permettront dlaborer, lhorizon 2006, un Plan National d'Action pour sensibiliser lensemble de la population au handicap et aider les personnes en situation de handicap trouver leur place dans la socit marocaine. Les maladies acquises, premire cause de handicap Cette vaste enqute a mis en lumire la complexit de la relation entre dficiences et situations de handicap. Lensemble des personnes en situation de handicap interroges prsente plus de 5.500 dficiences. Parmi elles, 45,6% en prsentent une et 54,4% en prsentent plusieurs. Les plus frquentes sont les dficiences motrices (51,9%), puis les dficiences viscrales et mtaboliques (31,8%), lies aux maladies cardiovasculaires, endocriniennes, respiratoires, immunitaires Les dficiences visuelles (28,8%) et du langage (25,8%) arrivent en troisime et quatrime position, suivies des dficiences psychiques et mentales (23%), auditives (14,3%) et, plus loin derrire, esthtiques (4,7%). Les premires causes dclares par les personnes interroges en ce qui concerne leur situation de handicap sont les maladies acquises (38,4%), cest--dire les maladies apparues aprs la naissance. Viennent ensuite les accidents (24,4%), avec en tte les accidents de la route, puis les accidents du travail, les complications lies un traitement mdical ou une opration et les violences sociales et familiales. Les problmes qui apparaissent durant la grossesse ou lors de laccouchement sont aussi frquemment dclars comme cause de handicap (22,8%), ainsi que les maladies dues au vieillissement (14,4%).

Lanalyse des causes de handicap en fonction de lge montre limportance des problmes congnitaux et obsttricaux. Elle rvle aussi que les enfants et les adolescents marocains sont surtout victimes de maladies dorigine parasitaire et infectieuse. Des angines mal traites sont notamment lorigine de rhumatisme articulaire aigu entranant parfois de graves cardiopathies. Chez les jeunes adultes, les causes du handicap sont surtout dorigines accidentelles ou lies des problmes de sant mentale, comme la schizophrnie. Enfin, chez les personnes plus ges, ce sont les maladies cardiovasculaires, favorises par lhypertension, le diabte et lobsit qui sont en tte des causes de dficiences invalidantes. Les hommes plus touchs par le handicap 56,4% des personnes en situation de handicap sont ges de 16 60 ans, 41,2% dentre elles vivent en milieu rural et 58,8% dans les villes, dont 16% dans des zones dhabitat insalubre. Le handicap est plus frquent dans la population masculine, avec une prvalence de 5,49%, contre 4,75% chez les femmes. Les garons de moins de 16 ans reprsentent 9,4% de lensemble de la population en situation de handicap, contre 6,1% pour les filles. Cette tendance se confirme jusqu 40 ans, ce qui sexplique sans doute par une plus grande frquence des accidents de la route, du travail et des traumatismes dus aux violences chez les jeunes adultes de sexe masculin. Dans les tranches dge suprieures, la tendance sinflchit, avec 25% de femmes ges de plus de 40 ans au sein de la population touche par le handicap et 24,8% dhommes. La prvalence du handicap slve globalement avec lge, illustrant ainsi le lien entre handicap et vieillissement. Elle montre galement une augmentation spcifique entre 21 et 50 ans. Ces chiffres sexpliquent en partie par le fait que les personnes ges de 30 50 ans sont nes entre 1955 et 1975. Durant ces deux dcennies, les maladies infectieuses et parasitaires, poliomylite et trachome surtout, taient encore trs prsentes au Maroc. Difficults daccs aux soins, lducation et au travail Seules 12% des personnes handicapes sont affilies la Caisse Nationale de Scurit Sociale, une assurance ou une mutuelle. Parmi les personnes affilies, seules 11% dclarent que leur(s) assurance(s) couvrent la totalit de leurs frais. Seulement une personne touche par le handicap sur 100 bnficie donc dune assurance couvrant 100% les frais mdicaux et paramdicaux lis son handicap. Au moment de lenqute, 32% des enfants en situation de handicap, entre 4 et 15 ans, taient scolariss, soit un taux de scolarisation pratiquement trois fois infrieur celui des enfants non atteints par un handicap (de 6 11 ans le taux de scolarisation des jeunes marocains est de 92,6%. De 12 14 ans il est de 69,3% / Source : Ministre de l'Education). Pour les personnes en situation de handicap de plus de 15 ans, seulement 29% ont pu bnficier dune scolarit. La tendance est donc en voie damlioration, mais de faon trs timide cependant. Seulement 10,1% des personnes en situation de handicap sont des actifs occups. Dans les tranches dges de 15 60 ans, ce taux atteint 12,2%. Les actifs chmeurs reprsentent 13% de lensemble de la population des personnes en situation de handicap et 15,6% de la tranche dge 15 - 60 ans. Lensemble des personnes inaptes au travail pour raisons mdicales reprsentent 32,7% de lensemble de la population des personnes en situation de handicap et 39,6% des personnes ayant 15 ans ou plus. Les personnes en situation de handicap en ge dtre actives mais exclues du march du travail slve 55,2%. Compar au taux de chmage de 11,9% (Maroc en chiffre 2003) de lensemble de la population marocaine en ge dtre active, il est clair que le handicap est un facteur extrmement fort dexclusion du march du travail. Plus dune personne sur deux en ge dtre active, en situation de handicap, en est exclue.

Une logique de survie plus que dintgration Les activits pour lesquelles les personnes en situation de handicap rencontrent le plus de problmes sont celles de la vie quotidienne (hygine, habillage, alimentation, activits au domicile 40% des rponses, dplacements 20%, communiquer 14%) et celles consistant assumer des responsabilits personnelles et familiales 7%. Avoir un emploi ou tudier ne recueillent que 5 et 2% des rponses. Les principaux besoins exprims concernent laccs aux soins et aux aides financires pour rsoudre les besoins essentiels (respectivement 31 et 30% des rponses). Laccs lemploi, lducation et la formation professionnelle arrivent trs loin derrire (respectivement 4, 2 et 1% des rponses). Ces donnes montrent que la grande majorit des Marocains en situation de handicap sont dans des dynamiques de survie au quotidien, bien plus que dans la recherche dautonomie et dintgration.

2004 SEFEPH - Tous droits rservs