ENQUETE SUR LES PRIX DES MEDICAMENTS - ?· Enquête sur les prix des médicaments en République Démocratique…

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Rpublique Dmocratique du CongoMINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUESECRETARIAT GENERAL A LA SANTE

    PROGRAMME NATIONAL DAPPROVISIONNEMENT EN MEDICAMENTS ESSENTIELS (PNAM)

    ENQUETE SUR LES PRIX DES MEDICAMENTS

    EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

    RAPPORTJUILLET 2007

    Appui technique et financier de lORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE ET LA COOPERATION TECHNIQUE BELGE

    OMS

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Rpublique Dmocratique du CongoMINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUESECRETARIAT GENERAL A LA SANTE

    PROGRAMME NATIONAL DAPPROVISIONNEMENT EN MEDICAMENTS ESSENTIELS (PNAM)

    ENQUETE SUR LES PRIX DES MEDICAMENTS

    EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

    RAPPORTJUILLET 2007

    Appui technique et financier de lORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE ET LA COOPERATION TECHNIQUE BELGE

    OMS

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    TABLE DES MATIERES

    Acronymes............................................................................................................................................5

    Remerciements...................................................................................................................................7

    Rsum ..........................................................................................................................................................9

    Introduction et contexte.......................................................................................................................11

    Cadre institutionnel.................................................................................................................................16

    Mthodologie ............................................................................................................................................17

    Rsultats......................................................................................................................................22

    Discussion...........................................................................................................................................32

    Recommandations ...................................................................................................................................34

    Conclusion ...................................................................................................................................................35

    Annexes...............................................................................................................................................36

    - Donnes internationales sur les prix des mdicaments

    - Rcapitulatif de la disponibilit et des prix par secteur

    - Rcapitulatif de la disponibilit et des prix par mdicament

    - Liste des superviseurs et enquteurs

    3

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    ACRONYMES

    ASRAMES : Association Rgionale dApprovisionnement en Mdicaments

    Essentiels

    BAD : Banque Africaine de Dveloppement

    Bc : Bas-Congo

    Bdd : Bandundu

    BPD : Bonnes Pratiques de Distribution

    BPDi : Bonnes Pratiques de Dispensation

    CAMESKIN : Centrale dAchat des Mdicaments Essentiels de Kinshasa

    CDR : Centrales de Distribution Rgionales

    CS : Centre de Sant

    CTB : Coopration Technique Belge

    DCI : Dnomination Commune Internationale

    DEP : Direction dEtudes et Planification

    DPM : Direction des Pharmacies, Mdicaments et Plantes Mdicinales

    DGM : Direction Gnerale des Migrations

    Eq : Equateur

    FC : Franc Congolais

    FEDECAME : Fdration des Centrales dAchat des Mdicaments Essentiels

    FM : Fonds Mondial

    FPI : Fonds de Promotion de lIndustrie

    FSP : Formation Sanitaire Publique

    GMC : Gnrique le Moins Cher

    HGR : Hpital Gnral de Rfrence

    HAI : Health Action Internationnal

    ICA : Impt sur le Chiffre dAffaire

    IDH : Indice de Dveloppement Humain

    INN : Innovateur

    IPS : Inspection Provinciale de la Sant

    IRA : Infections Respiratoires Aigus

    Jrs : Jours

    K Occ : Kasa-Occidental

    5

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    K Or : Kasa-Oriental

    Kat : Katanga

    Kin : Kinshasa

    LAPHAKI : Laboratoire Pharmaceutique de Kinshasa

    LNME : Liste Nationale des Mdicaments Essentiels

    MICS2 : Multiple Indicator Cluster Survey (2001) ou Enqute par grappes

    indicateurs multiples

    NPO : National Profesional Officer

    NK : Nord-Kivu

    OFIDA : Office des Douanes et Assises

    OMS : Organisation Mondiale de la Sant

    PCIME : Prise en Charge Intgre des Maladies de lEnfant

    PEV : Programme Elargi de Vaccination

    PNAM : Programme National dApprovisionnement en Mdicaments essentiels

    PNUD : Programme des Nations Unies pour le Dveloppement

    P Or : Province Orientale

    PPN : Politique Pharmaceutique Nationale

    PRONANUT : Programme National de la Nutrition

    PROSAKIN : Promotion Sant Kinshasa

    PRI : Prix de Rfrence Internationnal

    RDC : Rpublique Dmocratique du Congo

    RPM : Ration des Prix Mdians

    SNAME : Systme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels

    SJM : Salaire Journalier Minimun

    SSP : Soins de Sant Primaires

    UE : Union Europenne

    UNICEF : Fonds des Nations Unies pour lEnfance

    UNIKIN : Universit de Kinshasa

    UNFPA : Fonds des Nations Unies pour la Population

    VIH/SIDA : Virus de lImmunodficience Humaine/Syndrome dImmunodficience Acquise

    ZS : Zone de Sant

    6

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    REMERCIEMENTS

    Le Ministre de la Sant Publique remercie lOrganisation Mondiale de la Sant et la Coopration Technique Belge travers le Projet CDR pour leur appui technique et financier dans laccomplissement de ce travail.

    Les remerciements vont galement aux Dr Anastasie Mulumba, Dr Ray Mankl, Dr Simona Chorliet et Mr Laurent Verschueren pour leur appui logistique et technique important dans lorganisation du processus de lenqute et llaboration du rapport ; tous les cadres et agents du Programme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels et de la Direction de la Pharmacie, Mdicaments et Plantes Mdicinales, sans oublier les Pharmaciens Inspecteurs Provinciaux et tous les enquteurs qui se sont surpasss, souvent dans des conditions difficiles, ainsi que tous ceux qui de loin ou de prs ont contribu la russite de ce travail.

    7

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo8

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    RESUME

    Le Programme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels a men cette tude pour mesurer les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo en utilisant une mthodologie standardise internationale.

    Les donnes ont t collectes pour 35 mdicaments dans les formations sanitaires du secteur public, les pharmacies du secteur priv lucratif et les formations sanitaires du secteur confessionnel pour les prixpatients ainsi que dans les dpts pharmaceutiques privs et Centrales de Distribution Rgionales des mdicaments pour les prix de vente aux structures clientes.

    Ltude sest droule dans 9 provinces de la RDC qui sont Kinshasa, Bas-Congo, Bandundu, Kasa-Occidental, Kasa-Oriental, Katanga, Nord-Kivu, Province Orientale et quateur du 09 au 19 Juillet 2007.

    Nous avons recherch la disponibilit des mdicaments, les ratios des prix de vente des grossistes, les ratios des prix mdians des mdicaments dans le secteur priv but lucratif, les ratios des prix mdians des mdicaments dans le secteur public et les ratios des prix mdians des mdicaments dans le secteur priv but non lucratif, en comparaison avec les prix de rfrence internationaux.

    La disponibilit des mdicaments gnriques est un problme trs proccupant car la disponibilit est trs faible dans tous les secteurs. En effet, les secteurs public et confessionnel prsentent une disponibilit nulle de mdicaments innovateurs (ce qui est normal dans le sens de la politique de promotion des gnriques) mais la disponibilit des mdicaments gnriques est trs faible avec 55,6% dans le public.

    Le secteur confessionnel affiche une disponibilit encore plus faible avec 48,5%, tandis que le secteur priv qui devrait profiter des dfaillances de ces deux autres secteurs ne prsente quune disponibilit de 65,4% pour les gnriques et de 9,6% pour les innovateurs.

    Les grossistes vendent les mdicaments innovateurs 11 fois plus chers (RPM mdian 10,90) que les prix de rfrence internationaux alors que leurs quivalents gnriques sont vendus 1,28 fois plus chers que ces prix de rfrence. Concernant les prix pays par les patients, les gnriques sont vendus 2 fois plus chers (RPM mdian 2,02) que les PRI dans les formations sanitaires publiques. Ces prix sont plus levs dans le secteur priv (RPM mdian 2,23) et paradoxalement encore plus levs dans le secteur confessionnel (RPM mdian 2,44). Les innovateurs du secteur priv sont vendus des prix beaucoup plus levs soit, RPM mdian de 34,26 par rapport aux PRI.

    En ce qui concerne laccessibilit financire, le traitement du diabte (pathologie chronique) par le Glibenclamide dans le secteur public ncessite 11,1 SJM pour linnovateur et 2,0 SJM pour le gnrique le moins cher. Dans le secteur priv, il

    9

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo10

    reprsente 13,0 SJM pour linnovateur et 2,0 SJM pour le gnrique le moins cher et enfin, dans le secteur confessionnel, le gnrique le moins cher reprsente 1,3 SJM.

    Le traitement dune infection respiratoire aigu (pathologie aigu) par le Cotrimoxazole chez lenfant dans le secteur public ncessite 0,5 SJM pour le gnrique le moins cher. Dans le secteur priv il ncessite 4,2 SJM pour linnovateur et 0,5 SJM pour le gnrique le moins cher, tandis que dans le secteur confessionnel le traitement par le gnrique le moins cher reprsente 0,5 SJM.

    Rsum des recommandations

    Tenir une runion de restitution des rsultats de lenqute ;

    Renforcer le systme national dapprovisionnement en mdicaments essentiels ;

    Assainir le secteur pharmaceutique par le contrle du respect des BPA, BPD et BPDi ;

    Mettre en place une politique des prix des mdicaments en RDC ;

    Pr qualifier les fournisseurs pour le secteur public ;

    Assurer le contrle et le suivi du respect des normes de fixation des prix ;

    Raliser une tude sur la qualit des mdicaments en circulation ;

    Assurer la surveillance de la qualit ;

    Enregistrer les laboratoires internationaux de fabrication des mdicaments ;

    Raliser les tudes sur laccessibilit financire par rapport aux pathologies les plus dominantes ;

    Rduire les taxes et autres charges sur les mdicaments et matires premires imports ou fabriqus localement ;

    Mettre en place et favoriser les mutuelles pour laccs aux mdicaments.

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    I. INTRODUCTION ET CONTEXTE

    La Rpublique Dmocratique du Congo a dvelopp une politique pharmaceutique nationale dont lun des objectifs est de faire appliquer des prix qui rendent les mdicaments conomiquement accessibles la majorit de la population. Labsence dune politique claire en matire des prix des mdicaments ne permet pas la mise en uvre de cette politique. Cest dans ce cadre que le Ministre de la Sant a sollicit lappui de lOMS et la Coopration Technique Belge pour mener une tude sur les prix des mdicaments afin de faire un tat des lieux qui permettra la mise en place dune politique nationale des prix des mdicaments rpondant aux objectifs de la Politique Pharmaceutique Nationale.

    Les objectifs de notre tude taient de rpondre aux questions suivantes :

    - Quel est le niveau des prix des mdicaments en RDC ?

    - Quelle est la diffrence qui existe entre les prix des mdicaments de marque innovateurs et de leurs quivalents gnriques ?

    - Quelles taxes et droits sont imposs aux mdicaments ?

    - Quelle est laccessibilit financire des mdicaments pour les personnes revenu faible ?

    1. Situation gnrale de la RDC1.1. Situation gographique

    La Rpublique Dmocratique du Congo (RDC) est situe en Afrique Centrale entre le 4me degr de latitude nord et le 2me degr de latitude sud. Cest le troisime pays le plus vaste dAfrique derrire le Soudan et lAlgrie, avec une superficie de 2.345.409 km2 et une frontire de plus de 9.045 km avec neuf pays voisins : Angola et Zambie au Sud,Tanzanie, Burundi, Rwanda et Uganda lEst, Rpublique Centrafricaine et Soudan au Nord, Rpublique du Congo lOuest. Il est le second pays Subsaharien de par son tendue.

    1.2. Situation dmographique

    La RDC est le pays le plus peupl dAfrique centrale avec une population estime 66.514.506 habitants en 20081. Le taux de croissance dmographique annuel est de 5,1%. La population congolaise actuelle est trs jeune et les moins de 20 ans reprsentent presque 47,1% de la population totale, alors que la population ge de 20 59 ans ne reprsente quenviron 48.8%. La population ge de 60 ans et plus compte pour prs de 4.1.

    1 http://www.statistiques-mondiales.com/congo_kinshasa.htm

    11

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo12

    Figure 1. Carte gographique de la Rpublique Dmocratique du Congo

    1.3. Situation administrative

    La Rpublique Dmocratique du Congo (RDC) est subdivise en 11 provinces, 45 districts administratifs, 225 territoires et 737 collectivits. La langue officielle du pays est le franais. Les quatre langues nationales parles par les habitants sont : le swahili, le lingala, le kikongo et le tshiluba. En plus, le pays compte plus de 350 dialectes.

    1 4. Situation politique

    La RDC est rgie par la constitution de la IIIe rpublique promulgue en 2006, qui prvoit la sparation des pouvoirs. Le pouvoir excutif est incarn par le prsident de la Rpublique, lu pour un mandat de 5 ans par suffrage universel. Le pouvoir lgislatif est exerc par un parlement divis en deux chambres, lAssemble nationale et le Snat. Les 632 dputs provinciaux (dont 44 pour Kinshasa) sont lus pour 5 ans.

    Le pouvoir judiciaire est indpendant des pouvoirs lgislatif et excutif. Il est exerc par la Cour suprme de justice, les Cours dappel et les Cours et tribunaux civils et militaires ainsi que les Parquets. Le pays compte plus de 400 partis politiques.

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    1.5. Situation sociale

    La RDC se retrouve actuellement au 167me rang mondial de lindice de dveloppement humain (IDH) qui la place parmi les pays les plus pauvres. La malnutrition des enfants de moins de 5 ans est en forte augmentation. En 2001, 31% des enfants de moins de 5 ans prsentaient une insuffisance pondrale modre. Le taux dalphabtisation des adultes est de 82.3% pour les hommes et 56.8% pour les femmes. Le taux de scolarisation au niveau primaire est faible, soit 55% pour les garons et 49% pour les filles.

    1.6. Situation conomique

    La Rpublique Dmocratique du Congo fait partie des pays les moins avancs. Sa structure conomique est comparable celle des autres pays de lAfrique centrale, mais son conomie est handicape par une guerre civile larve et un niveau de corruption lev.

    En 2006, environ 80% de la population vivait en dessous du seuil de pauvret fix 2 dollars par jour. Prs de 44% des femmes et environ 22% des hommes nont aucun revenu. Les disparits rgionales sont trs fortes, avec un taux de chmage trs lev avoisinant les 40%, des salaires et des prestations sociales drisoires dans tout le pays.

    Lagriculture reste le principal secteur de lconomie, reprsentant 57,9% du PIB en 1997, et occupait 66% de la population active. Les espoirs de croissance conomique reposent sur lindustrie extractrice, en particulier lexploitation minire, mais cette dernire ne tire que partiellement profit de la grande richesse du sous-sol du pays. En 1997, le secteur secondaire ne comptait que pour 16,9% du PIB. La RDC tait le quatrime producteur mondial de diamant durant les annes 1980 et cette activit constitue encore la majorit des exportations (717 millions dUSD, soit 52% des exportations en 1997). La province minire du Katanga reste cependant une des rgions du pays les plus dynamiques, notamment grce aux activits de lindustriel George Forrest.

    La RDC est galement un producteur de ptrole (24 000 barils par jour en 2003), les lieux dextraction se localisant principalement sur la cte (terminal du Port de Banana). La rgion du Lac Albert abrite galement un important gisement.

    1.7. Situation sanitaire

    La situation sanitaire de la RDC demeure proccupante. Elle est marque essentiellement par :

    un taux de mortalit infantile de 126 pour 1000 naissances vivantes2 ;

    un taux de mortalit infanto - juvnile de 213 pour 10003 ;

    2 MICS23 MICS2

    13

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo14

    un taux de mortalit maternelle de 1.289 pour 100 000 naissances vivantes ;

    la rsurgence des maladies endmo - pidmiques jadis quasi-radiques (Monkey Pox, Fivre hmorragique virale, Trypanosomiase, Tuberculose, Lpre, Cholra, Typhus, ) ;

    le paludisme qui constitue la premire cause de morbidit et de mortalit ;

    la prvalence de VIH/SIDA qui se situe autour de 5% de lensemble de la population4 ;

    la prvalence leve de VIH/SIDA chez les femmes enceintes de 15 24 ans de lordre de 4.78%5 ;

    le dlabrement des infrastructures sanitaires, la vtust et lobsolescence des quipements ;

    la faible accessibilit de la population aux soins de sant (0,22 Nouveaux cas par habitant par an)6 ;

    laccessibilit aux mdicaments denviron 37%.

    Nanmoins, le Gouvernement Congolais contribue de manire croissante dans le budget de la sant depuis 2003. En effet, la part consacre la sant dans le budget national tait de 4,9% en 2003 ; 5,43% en 2004 et elle a connu une lgre chute en 2005 (4,2%). Mais le taux dexcution reste toujours faible7. Ce budget concerne essentiellement le paiement des salaires du personnel de sant, le fonctionnement et les exonrations limportation de matriel, mdicaments et quipements.

    Le budget dinvestissement, bien qulabor chaque anne, nest jamais excut depuis plusieurs annes. Ceci explique ltat de dlabrement dans les hpitaux et les structures de sant publiques, ainsi que la vtust de leurs quipements.

    Le systme de sant de la RDC est structur en trois (3) niveaux, savoir :

    Niveau central comprenant le Cabinet du Ministre et le Secrtariat Gnral appuy par 13 Directions centrales et 52 Programmes spcialiss. Ce niveau joue le rle stratgique et normatif.

    Niveau intermdiaire qui regroupe les 11 Divisions Provinciales de la sant et 63 Districts Sanitaires. Il joue le rle dappui technique aux Zones de Sant.

    Niveau priphrique ou oprationnel : il est constitu des 515 Zones de Sant. La Zone de Sant est lunit de planification et de mise en uvre des oprations.

    4 MICS25 MICS26 Etude sur laccessibilit des communauts aux soins de sant, 20047 Financement du secteur de la sant, DEP, 2006, premier semestre

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    1.8. Situation pharmaceutique

    Tableau 1 : Indicateurs cls du secteur pharmaceutique

    Liste Nationale des Mdicaments Essentiels Rvise en 2007

    Politique Nationale Pharmaceutique Rvise en 2005 et en cours de vulgarisation

    Schmas Thrapeutiques Standards Rviss en 2005 et 2007

    Nombre des pharmaciens affilis 1300, soit un pharmacien pour 46.944 habitants

    Nombre des techniciens en sciences pharmaceutiques

    1900, soit un technicien pour 32.119 habitants

    La politique pharmaceutique de la Rpublique Dmocratique du Congo a t labore et adopte en 1997. Depuis lors, elle a t actualise en 2005 et est actuellement discute au niveau du gouvernement pour sa proposition au parlement sous forme dun projet de loi.

    La nouvelle loi attendue permettra de mettre jour deux lois qui servent inadquatement de cadre juridique lgal la rglementation pharmaceutique. Il sagit de lordonnance n 27 bis / hyg. du 15 mars 1933 sur lexercice de la pharmacie, et du dcret royal du 15 mars 1952 sur lart de gurir au Congo Belge.

    Lapprovisionnement en mdicaments essentiels a connu des priodes particulires dans le temps; en effet, depuis lpoque coloniale jusque vers les annes 1980 aprs lindpendance, lapprovisionnement en mdicaments tait assur pour toutes les formations sanitaires publiques du pays par le Dpt Central Mdico Pharmaceutique (DCMP), institution publique charge de lacquisition et la distribution des mdicaments en RDC. La faillite du DCMP courant 1980, a engendr la carence des mdicaments dans le pays et occasionn la prolifration anarchique et illicite de structures prives (grossistes et dtaillants) qui ont approvisionn les formations sanitaires publiques et prives en mdicaments.

    Dans le secteur priv, les tablissements pharmaceutiques de vente en gros ne respectent pas de manire gnrale les Bonnes Pratiques de Distribution (BPD) et ces grossistes fournissent les mdicaments dans le public, le priv et parfois dans le confessionnel. Le problme se pose galement au niveau de la dispensation de ces produits dans les pharmacies qui fonctionnent anarchiquement et illgalement, pour la plupart sans personnel qualifi, ni conditions exiges pour la conservation et la dispensation des mdicaments aux malades. On note galement que des mdicaments contrefaits ou provenant des sources douteuses circulent dans ce secteur.

    Depuis 2002, le Ministre de la sant a cr le Systme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels (SNAME) grce aux appuis des partenaires, en vue de mettre en uvre les stratgies de la Politique Pharmaceutique Nationale (PPN) en matire dapprovisionnement. Ce systme mis en place se doit de fournir les mdicaments dans le secteur public, dj occup par les privs lucratifs pendant plus de 20 ans.

    15

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo16

    Lessentiel de ces stratgies consiste la centralisation des achats travers une structure centrale dacquisition constitue en ASBL, la Fdration des Centrales dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels (FEDECAME), et la dcentralisation de la distribution des mdicaments travers un socle denviron 20 centrales de distribution rgionales (CDR) dotes de statuts dASBL. Pour coordonner, superviser et valuer la mise en place du SNAME, le Ministre de la sant a cr le Programme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels (PNAM).

    Actuellement, le SNAME est constitu de la FEDECAME et quinze CDR oprationnelles. Entre-temps, le rseau priv lucratif constitu par les importateurs et grossistes, rpartiteurs, les fabricants et les dtaillants, continue prolifrer dans un systme pharmaceutique drgul et se caractrisant par la prolifration des tablissements pharmaceutiques travers tout le pays et la non matrise des prix des mdicaments.

    Lanarchie qui svit dans le secteur pharmaceutique due principalement la faiblesse de lautorit de rglementation pharmaceutique pour plusieurs raisons constitue un handicap srieux la mise en uvre de la politique pharmaceutique nationale.

    Limportation des produits pharmaceutiques est rglemente par lordonnance n 27 bis / hyg du 15 mars 1933. Il existe larrt ministriel n 1250/ CAB/ MIN/ S/ AJ/ MS/ 013/ 2001 du 09/ 12/ 2001 relatif lenregistrement et autorisation de mise sur le march des mdicaments dont lapplication est faible. Il est important de relever lexistence des entres frauduleuses et massives des mdicaments, des circuits illicites sans la mise en uvre de mesures de rpression appropries.

    Le contrle des prix des mdicaments nest pas assur par le Ministre de la sant mais plutt par dautres ministres tels celui de lconomie, et ce contrle est faible ou quasi inexistant ; pourtant la Politique Pharmaceutique Nationale rvle la ncessit de rendre les mdicaments accessibles financirement la majorit de la population.

    II. CADRE INSTITUTIONNEL DE LETUDE

    Le Ministre de la sant ne dispose pas ce jour des tudes connues ayant t menes en RDC sur les prix des mdicaments et il a, travers le Programme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels (PNAM), sollicit lappui de lOMS et la CTB pour lorganisation de cette enqute sur les prix des mdicaments.

    Le PNAM a t charg de la coordination des travaux de ltude et il a bnfici de diverses expertises savoir :

    Dr Simona Chorliet, Consultant OMS;

    Dr Ray Mankl, Conseiller aux mdicaments essentiels de lOMS en Rpublique du Congo, pour la finalisation du rapport;

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Dr Anastasie Mulumba, Conseiller aux mdicaments essentiels de lOMS en RDC;

    Pharmacien Lonard Matamba, Directeur du PNAM;

    Pharmacien Franck Biayi, Directeur Adjoint du PNAM et Coordon-nateur de ltude, Charg de lanalyse et validation des donnes, du suivi de la saisie informatique, de lexploitation des donnes et rdaction du rapport;

    Mr Vangu Ngoma, Charg de lencodage et analyse des donnes;

    Mr Kalota Tshipanga, Charg de la saisie des rapports;

    Neuf Pharmaciens Inspecteurs provinciaux de Kinshasa, Bas-Congo, Bandundu, Kasa-Occidental, Kasa-Oriental, Katanga, Nord-Kivu et Province Orientale Chargs de la supervision des enquteurs.

    Dix-huit enquteurs (mdecins, pharmaciens, administrateurs et statisticiens) recruts et forms pour lutilisation des fiches denqutes et du cahier lectronique.

    III. METHODOLOGIE DE LETUDE

    1. Type dtudes

    Il sagit dune tude descriptive transversale susceptible de gnrer des hypothses sur la mise en uvre des activits futures du programme.

    2. Techniques de collecte des donnes

    Tenant compte de la pertinence de ltude, les techniques et les outils utiliss pour la collecte de donnes sont prsents dans les sous-sections ci-dessous :

    a) Techniques

    Linterview, la revue documentaire et lobservation sont les trois techniques que nous avons utilises lors de notre collecte de donnes.

    b) Outils

    Les enquteurs ont utilis les formulaires standardiss fournis par lOMS. Un manuel dinstructions pour enquteur a t mis leur disposition pour une meilleure utilisation sur terrain desdits formulaires.

    Au cours de la formation des enquteurs et superviseurs qui sest droule du 19 au 22 Juin 2007 Kinshasa, les formulaires de collecte des donnes ont t pr-tests dans 6 structures sanitaires et 6 pharmacies prives. Les donnes recueillies ont t encodes et traites dans le logiciel fourni par lOMS.

    17

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo18

    3. Echantillonnage

    a) Univers statistique

    Tableau 2: Univers statistiques

    N NIVEAUX UNIVERS STATISTIQUE VIS1. Niveau I Province2. Niveau II District sanitaire3. Niveau III Zone de sant

    4 Niveau IV Structures dachat, Formations sanitaires publiques et confessionnelles et pharmacies prives

    b) Biais et limites de ltude

    Compte tenu des conditions particulires (inaccessibilit, inscurit, etc) de chacune des provinces, les critres suivants ont t galement utiliss pour liminer dabord 2 provinces : le Sud-Kivu et le Maniema pour respectivement inscurit et faible activit pharmaceutique, mais galement certains sites dans les provinces slectionnes ayant des caractristiques suivantes :

    Gratuit des mdicaments;Subvention des mdicaments;Spcialisation des formations sanitaires (pdiatrie, ); Inaccessibilit des formations sanitaires (routes impraticables); Inscurit dans les sites ou les environs.

    c) Taille de lchantillon

    En tenant compte des biais, des limites de ltude, de la dure, de la reprsen-tativit nationale et du choix raisonn, lchantillon retenu est de :

    o 9 Provinces pour lensemble du pays;

    o 24 Districts sanitaires;

    o 59 Zones de Sant;

    o 8 structures dachat (5 CDR et 3 grossistes privs) pour lensemble du pays, soit une structure par province (sauf au Nord-Kivu o aucune structure dachat na t rtenue)

    o 36 formations sanitaires publiques pour lensemble du pays rpresen-tes comme suit : 7 Kinshasa, 6 au Bandundu , 5 au Kasai-Oriental, 5 au Katanga, 4 au Bas-Congo, 4 dans la Province Orientale, 4 au Kasai-Occidental, 1 lEquateur.

    o 52 pharmacies prives pour tout le pays soit : 10 au Nord-Kivu, 7 au Katanga, 6 au Bandundu, 6 dans la Province Orientale, 5 au Bas-Congo, 5 lEquateur, 5 au Kasai-Occidental, 4 au Kasai-Orientale, 4 Kinshasa.

    o 33 formations sanitaires confessionnelles pour tout le pays soit : 8 au Nord-Kivu, 5 au Katanga, 4 Kinshasa, 4 au Kasai-Oriental, 3 dans la

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Province Orientale, 3 au Kasai-Occidental, 2 LEquateur, 2 au Bas-Congo, 2 au Bandundu.

    Il est essentiel de souligner que 15 structures au moins par province auraient d tre visites au cours de lenqute mais les contraintes avances ci-dessus ne lont pas permis.

    d) Techniques dchantillonnage .

    Une combinaison de techniques, savoir : chantillonnage plusieurs degrs et un chantillonnage systmatique et alatoire simple a t prconis accompagn du choix raisonn.

    Choix des Provinces

    9 provinces sur les 11 ont t slectionnes :Ltude sest droule dans neuf provinces :

    1) Ville de Kinshasa,2) Bas-Congo,3) Bandundu,4) Kasa-Occidental,5) Kasa-Oriental,6) Katanga, 7) Nord Kivu,8) Province Orientale, 9) quateur.

    Les provinces de Maniema et du Sud-Kivu ont t limines suite aux raisons voques prcdemment.

    Choix des Districts sanitaires

    Compte tenu de la difficult davoir les informations sur laccessibilit dans les districts sanitaires, seuls les districts sanitaires situs dans les chefs-lieux et les agglomrations daccs possible ont t retenus par choix raisonn.

    Choix des Zones de Sant

    Seules les Zones de sant fonctionnelles ont t tires au sort et remplaces par choix raisonne en cas de problmes lis laccessibilit.

    Choix des structures dachat (Dpts privs et CDR)

    Les CDR prsentes dans les chefs-lieux des provinces taient doffice retenues, mais remplaces par une autre structure si sa disponibilit tait infrieure 50% ; tandis que les dpts pharmaceutiques privs taient tirs au sort lorsquils sont sur le mme site, et remplac en cas dindisponibilit.

    19

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo20

    Choix des formations sanitaires publiques, des pharmacies prives et des formations sanitaires confessionnelles.

    Les hpitaux gnraux de rfrence des Zones de Sant accessibles taient

    doffice retenus, et remplacs le cas chant par les formations sanitaires publiques quivalentes. Les pharmacies prives et les formations sanitaires confessionnelles taient identifies dans le primtre proche de la formation sanitaire publique, puis tires au sort et remplaces si besoin.

    4. Droulement de ltude

    Ltude sest droule du 19 juin au 19 juillet 2007 et a t ralise en trois phases :

    a) Phase prparatoire, du 19 au 22 juin 2007

    Cette phase tait consacre la formation des enquteurs, lharmonisation de la mthodologie de ltude, la constitution des quipes et llaboration du planning de descente sur terrain.

    b) Phase de prparatifs, du 23 juin au 8 juillet 2007

    Elle a couvert la prparation administrative, technique et logistique de lenqute.

    c) Phase de collecte des donnes, du 9 au 19 juillet 2007

    Elle a concern la descente sur le terrain, la collecte par les enquteurs, la vrification des donnes par les superviseurs et la rdaction du rapport par chaque quipe.

    d) Difficults rencontres

    Trs frquents remplacements pour cause dindisponibilit des mdicaments ;

    Plusieurs structures pratiquent la gratuit ou le subventionnement avec les mmes consquences que prcedement ;

    La rticences de certains responsables des structures disponibiliser les donnes sur les prix (les dpts pharmaceutiques privs) ;

    Les moyens de transport alatoires lintrieur du pays ;

    Les voies de communication impraticables sur la majorit des zones visites.

    5. Recueil des donnes

    La collecte de donnes a t effectue par 18 enquteurs (pharmaciens, mdecins et administrateurs- gestionnaires, statisticiens) et 9 superviseurs qui sont tous des pharmaciens inspecteurs provinciaux, chacun ayant la responsabilit de superviser sa province.

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Pour la collecte des donnes sur les prix dachat, les enquteurs ont visit 5 Centrales de Distribution Rgionales des mdicaments et 3 dpts pharmaceutiques privs. Les diffrentes centrales nont pu fournir les prix dachat FEDECAME cause des nombreux achats de soudure effectus auprs dautres fournisseurs, et il tait difficile pour les enquteurs de disposer de temps pour rechercher les donnes dans les archives. Par ailleurs, les grossistes privs non plus, nont fourni les donnes sur leurs achats.

    En raison de ces difficults, les enquteurs ont recueilli la place les prix de vente des mdicaments aux formations sanitaires et cela, titre indicatif.

    Concernant les prix patients, les donnes ont t collectes dans 36 hpitaux

    gnraux de rfrence, 33 formations sanitaires confessionnelles et 52 pharmacies prives (ce nombre est d au remplacement opr par les enquteurs en tenant compte de la disponibilit en mdicaments et aussi de la variabilit des prix constats).

    6. Traitement et exploitation des donnes

    Les donnes ont t traites laide dun logiciel OMS - HAI et encodes avec une procdure de double saisie, suivie de la correction des erreurs; cela, en vue de sassurer dune fiabilit suffisante.

    Les rsultats sont prsents sous-forme de pourcentage pour la disponibilit et sous-forme de ratios des prix mdians (RPM) des mdicaments, le ratio tant le rapport entre le prix des mdicaments (prix dachat ou prix patient) et le prix de rfrence international (PRI).

    7. Liste de mdicaments

    Nous avons utilis les mdicaments de la liste nationale des mdicaments essentiels de la RDC, particulirement les traceurs, auxquels ont t ajouts quelques mdicaments pour certaines pathologies chroniques.

    Ces mdicaments sont les suivants :Acyclovir 200 mgBclomtasone arosolDoxycyclineAcide actylsalicylique 500mgCaptoprilFurosmideAlbendazole 400 mgCarbamazpineGentamycineAminophylline 100 mgCeftriaxoneGlibenclamide

    Amitryptiline 25 mgCiprofloxacineIbuprofneAmoxicilline 500mgCotrimoxazoleMbendazoleAmpicilline 1gCotrimoxazole suspensionSulfadoxine-pyrimthamineMetformineArtsunate 100 mgDiazpam

    MtronidazoleAtnolol 50 mgDiclofnacNifdipine retardNystatine ovuleOmprazoleParactamolParactamol suspensionPhenytoineRanitidineSalbutamol arosol

    21

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo22

    IV. RESULTATS

    Les analyses suivantes seront prsentes : La disponibilit des mdicaments le jour du recueil des

    donnes ; Les prix de vente des mdicaments par les grossistes ; Les ratios des prix mdians des mdicaments dans le

    secteur public en comparaison avec les prix de rfrence internationaux ;

    Les ratios des prix mdians des mdicaments innovateurs et leurs quivalents gnriques, dans le secteur priv but lucratif en comparaison avec les prix de rfrence internationaux ;

    Les ratios des prix des mdicaments dans le secteur confessionnel en comparaison avec les prix de rfrence internationaux ;

    La comparaison des ratios des prix des mdicaments entre le secteur public, le secteur priv et le secteur confessionnel ;

    Laccessibilit financire pour les personnes faible revenu des traitements dune slection daffections frquentes avec le mdicament innovateur, lquivalent gnrique le moins cher, dans le secteur public, priv et confessionnel.

    A. La disponibilit des mdicaments

    La disponibilit des trente-cinq (35) mdicaments tudis a t dtermine lors du recueil des donnes sur le terrain au niveau des trois secteurs par les enquteurs.

    Tableau 3 : Rcapitulatif de la disponibilit mdiane dans les diffrents secteurs

    Secteur Public Secteur Priv Secteur Confessionnel

    Innovateur 0,0% 9,6% 0,0%Le moins cher 55,6% 65,4% 48,5%

    Le Tableau 3 montre que la disponibilit mdiane des mdicaments innovateurs est nulle dans les secteurs public et confessionnel ; tandis quelle est de 9,6% dans le secteur priv. Il a nanmoins t observ quelques exceptions en ce qui concerne les mdicaments innovateurs dans les secteurs public et confessionnel telles que la Nifedipine retard avec 13,9% dans le public et 9,1% dans le confessionnel ; la Ranitidine avec 6,1% dans le secteur confessionnel et la Carbamazepine qui affiche 5,6% dans le secteur public et 3% dans le confessionnel.

    Pour les gnriques les moins chers, une disponibilit mdiane de 55,6%, 65,4% et 48,5% a t respectivement constate dans les secteurs public, priv et confessionnel. La disponibilit des gnriques dans le priv sexplique par le fait que ce secteur avait t le seul qui a approvisionn toutes formations sanitaires publiques et prives du pays, y compris celles du secteur confessionnel pendant plusieurs annes.

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Il rpondait un besoin dict par la pauvret de la population qui tait incapable dacheter les innovateurs et la dfaillance du systme dapprovisionnement public. Le secteur priv sest tout simplement adapt au besoin du march. Le secteur public montre une disponibilit de 100 % pour lAmpicilline injectable et la Gentamicine injectable. Dans le secteur priv, on remarque une forte disponibilit de Paractamol (100%), de lAAS et du Diclofenac (98,1%) ainsi que de la SP (94,2%).Dans le secteur confessionnel, une grande disponibilit de 100 % est observe pour le Cotrimoxazole, le Mebendazole et le Paractamol.Par contre, certains mdicaments gnriques dans le secteur public ont une faible disponibilit, tels que la Ranitidine (8,3%), lAtenolol, la Beclometasone arosol et la Metformine (2,8%). Il en est de mme dans le secteur priv pour la Beclometasone (3,8%), la Metformine (7,7%) et lAtenolol (9,6%), ainsi que dans le secteur confessionnel pour la Beclometasone arosol (6,1%). Seul le Paractamol a t retrouv dans toutes les formations prives. LAmpicilline injectable et la Gentamycine en forme gnrique sont prsents dans toutes les formations sanitaires publiques. Le Cotrimoxazole, le Mebendazole et le Paractamol en gnrique sont prsents dans toutes les formations sanitaires confessionnelles.

    Quelques mdicaments innovateurs ont t retrouvs dans le public, tels que la Carbamazepine, la Ciprofloxacine, la Furosmide, la Gentamycine, lIbuprofne, la Metformine, la Nifedipine, le Paractamol, le Salbutamol, la SP et la Ceftriaxone.Quelques innovateurs ont t galement trouvs dans le secteur confessionnel, tels que : lAmoxicilline, la Carbamazepine, le Diclofenac, la Metformine, la Nifedipine, le Paractamol en sirop, la Ranitidine et le Salbutamol.Dans le secteur priv, tous les innovateurs trouvs ont leurs quivalents gnriques et on trouve mme des gnriques sans innovateurs dans le priv.

    Graphique 1 : Disponibilit mdiane dans les trois secteurs

    0

    55,6

    9,6

    65,4

    0

    48,5

    0

    10

    20

    30

    40

    50

    60

    70

    Public Priv Confessionnel

    INNGMC

    Il est remarquable de constater que les innovateurs sont quasi absents du secteur public dans toutes les provinces, ce qui est normal dans le cadre du respect de la politique pharmaceutique nationale ; tandis que les gnriques sont prsents dans toutes les provinces mais degrs diffrents. La disponibilit se situe entre 40 et 60% dans la plupart des provinces, la province du Katanga prsentant la disponibilit la plus faible avec 40%. Ceci peut sexpliquer par le fait que cette province tait principalement

    23

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo24

    approvisionne par des socits minires qui sont presque larrt. La meilleure disponibilit a t enregistre dans la province de lEquateur avec 100%. Il sied de signaler que la province de lEquateur na eu quune seule structure publique visite.

    Le Nord-Kivu na eu aucune structure publique retenue parce que toutes taient subventionnes.

    Graphique 2 : Disponibilit moyenne dans le Public par Provinces

    0

    20

    40

    60

    80

    100

    BddK in Bc Eq KOcc

    K Or KatP Or

    INNGMC

    Le secteur priv montre une disponibilit relativement leve pour les gnriques avec 100% dans la province du Bas-Congo, qui peut tre explique par la prsence de deux centrales de distribution des mdicaments, une forte implantation des grossistes privs mais aussi des facteurs culturels lis des habitudes des populations de cette province de sapprovisionner en biens de consommation pour des priodes relativement longues.

    A Kinshasa par contre o lapprovisionnement en biens de consommation se fait au jour le jour, la disponibilit des mdicaments gnriques na t que de 50%.

    Ce secteur indique une disponibilit nulle pour les innovateurs dans la plupart des provinces sauf les provinces de Kinshasa avec 25%, Bas-Congo avec 20% et Katanga 14,3% ; ceci, du fait d par le niveau de pauvret important de la population qui ne peut pas acheter les innovateurs. Cette catgorie des mdicaments ne constitue donc pas un march intressant pour les oprateurs de ce secteur. Les trois provinces qui disposent des innovateurs abritent la capitale, la ville portuaire et la ville minire.

    Graphique 3 : Disponibilit dans le Priv par Provinces

    0

    20

    40

    60

    80

    100

    BddK in Bc Eq KOcc

    K Or KatP OrN K

    INNGMC

    Le secteur confessionnel ne dispose pas de mdicaments innovateurs car les formations confessionnelles prennent gnralement en charge les populations faible revenu qui ne peuvent pas acheter les produits chers.

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Les provinces dans lesquelles la disponibilit en mdicaments gnriques est bonne sont celles avec une forte implantation des organisations confessionnelles dont les activits sont lies au mdicament. Cest le cas du Bas-Congo et de lEquateur avec 100% de disponibilit.

    Graphique 4 : Disponibilit dans le secteur confessionnel par Provinces

    0

    20

    40

    60

    80

    100

    BddK in Bc Eq KOcc

    K Or KatP OrN K

    INNGMC

    B. Prix de vente des mdicaments des grossistes

    Il est important de souligner quil na pas t possible de collecter les donnes sur les prix dachat des grossistes. Selon ces derniers, les conditions darchivage ne leur permettent pas de disponibiliser les prix des mdicaments de notre liste dans les dlais de lenqute. Les CDR ont dit avoir effectu plusieurs achats de soudure hors FEDECAME et quil leur fallait quelques jours supplmentaires pour retrouver les prix dachat. Tandis que les grossistes privs ont voqu labsence darchivage pour retrouver les prix dachat.

    Pour ces derniers, il est connu que certains grossistes pratiquent la fraude

    fiscale et ne souhaitaient pas donner les vrais prix dachat au cours dune enqute.

    Dans le cas prcis de cette enqute, compte tenu de ces difficults obtenir les prix dachat dans le temps imparti, nous avons enregistr les prix des ventes des CDR et grossistes privs aux clients.

    Les Centrales de distribution rgionales des mdicaments essentiels nachtent pas les mdicaments innovateurs en application de la politique pharmaceutique nationale qui a adopt lusage des mdicaments essentiels gnriques. 74% des mdicaments gnriques ont t retrouvs dans les CDR. Ces mdicaments sont vendus 1,27 fois les PRI. Ces prix de vente faibles pourraient traduire limpact bnfique du Systme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels sur laccessibilit des mdicaments. Les prix de vente sont sensiblement identiques dune CDR lautre.

    Tableau 4 : Prix de vente des mdicaments des grossistes publics( CDR)

    Innovateur Le moins cherRPM mdian 1,27RPM quartile 25% 1,03RPM quartile 75% 1,44RPM minimum 0,17RPM maximum 9,86

    25

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo26

    Les grossistes privs assurent lapprovisionnement en mdicaments innovateurs et en mdicaments gnriques. Au cours de lenqute, il a t retrouv 83% des mdicaments gnriques et 37% des mdicaments innovateurs.Les mdicaments innovateurs sont vendus 11 fois plus chers que les prix de rfrence internationaux. Ces prix varient dun grossiste lautre, allant dun RPM de 3,37 un RPM de 62,44.Pour les gnriques les moins chers, les prix de vente sont 1,21 fois les PRI. Ces prix sont paradoxalement moins levs que ceux observs dans les CDR (1,27) ; pourtant le secteur priv est assujetti aux divers droits et taxes dont sont exempts les CDR.

    Le faible prix des mdicaments gnriques dans le secteur priv pourrait tre une consquence du faible contrle exerc par lautorit de rglementation pharmaceutique en matire de contrle des sources dapprovisionnement, de contrle de qualit des mdicaments et de contrle des importations.

    Tableau 5 : Prix de vente des mdicaments des grossistes privs

    Innovateur Le moins cherRPM mdian 10,90 1,21RPM quartile 25% 7,44 0,91RPM quartile 75% 42,45 1,65RPM minimum 3,37 0,39RPM maximum 62,44 6,16

    C. Prix patients dans le secteur public

    Les RPM sont calculs sur 1 mdicament innovateur et 24 mdicaments gnriques.

    Tableau 6 : RPM dans le secteur public (prix pays par les patients)

    Innovateur Le moins cherRPM mdian 12,82 2,02RPM quartile 25% 12,82 1,74RPM quartile 75% 12,82 2,96RPM minimum 12,82 0,41RPM maximum 12,82 8,41

    Bien que la politique nationale prconise lutilisation des mdicaments gnriques dans les formations sanitaires publiques, il a t retrouv un mdicament innovateur, la Nifedipine retard, dans 13,9% des formations sanitaires. Ce mdicament est par ailleurs vendu aux patients 13 fois plus cher que le PRI alors que les gnriques sont vendus des prix 2 fois suprieurs aux PRI

    On a not une variabilit non prononce des prix des mdicaments gnriques qui vont dun RPM de 1,74 un RPM de 2,96. Toutefois, on a observ des RPM trs levs comme pour le Glibenclamide, vendu jusqu 8,41 fois le PRI, alors que lArtesunate est vendu un prix infrieur au PRI (RPM minimum 0,41).

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    D. Prix patients dans le secteur priv

    Dans le secteur priv, 21 mdicaments innovateurs et 33 mdicaments gnriques ont t retrouvs.

    Tableau 7 : RPM dans le secteur priv (prix pays par les patients)

    Innovateur Le moins cherRPM mdian 34,26 2,23RPM quartile 25% 13,61 1,80RPM quartile 75% 53,15 4,93RPM minimum 4, 35 0,84RPM maximum 92,26 28,31

    Le RPM mdian montre que les patients payent les mdicaments innovateurs 34,26 fois plus chers que les PRI avec de grandes variations des prix dune formation sanitaire une autre. Cest le cas de lAlbendazole dont le RPM varie de 0,26 15,38.

    En ce qui concerne les mdicaments gnriques les moins chers, il a t constat que le RPM mdian est 2,23 fois suprieur aux PRI. Les prix varient dune formation sanitaire une autre avec un RPM variant de 0,84 28,31.

    Graphique 5 : Comparaison RPM entre les provinces

    01020304050

    BddB cE qK oc KatK or KinN kP o

    Comparaison RPM par province

    RPM InnovateursRPM Gnriques

    On observe que pour ce qui est des innovateurs, la province du Katanga a les prix les plus levs avec un RPM de 48,53 par rapport au PRI, suivi de Kinshasa avec 33,16. Ces prix levs traduiraient le niveau de vie lev dans ces villes o une certaine activit conomique semble profiter une petite catgorie de la population, et aussi le manque de contrle des prix par lEtat. Par contre, les gnriques ne prsentent pas une variabilit notable entre les provinces.

    E. Prix patients secteur confessionnel

    Dans ce secteur, aucun mdicament innovateur na t retrouv. Les prix des mdicaments gnriques sont ici suprieurs de 2,44 fois le PRI et varient normment dune formation sanitaire une autre, allant de 0,70 9,02 fois le PRI. Cela pourrait tre d, entre autres, la diversit des sources dapprovisionnement en mdicaments de ce secteur.

    27

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo28

    Tableau 8 : RPM dans le secteur confessionnel (prix pays par les patients)

    Innovateur Le moins cherRPM mdian - 2,44RPM quartile 25% - 1,95RPM quartile 75% - 3,30RPM minimum - 0,70RPM maximum - 9,02

    En comparant les prix entre les diffrents secteurs on constate que le traitement par des mdicaments innovateurs est trs largement plus cher dans le secteur priv (RPM 34,26) que dans le secteur public (RPM 12,82). Pour ce qui est du mdicament gnrique, on constate que les prix sont plus levs dans le secteur confessionnel (RPM 2,44) que dans les deux autres secteurs (Public RPM 2,02 et Priv RPM 2,29). Cela parat paradoxal lorsquon sait que le secteur confessionnel bnficie dexonrations de taxes.

    Tableau 9 : RPM compars entre les trois secteurs

    SecteurValeur du RPM suivant les secteurs

    Innovateur GnriquePublic 12,82 2,02Priv 34,26 2,29Confessionnel -- 2,44

    Graphique 6 : Comparaison RPM mdian entre les trois secteurs

    12.82

    2.02

    34.26

    2.290

    2.44

    0

    5

    10

    15

    20

    25

    30

    35

    Public PrivC onfessionnel

    INNGMC

    Tableau 10 : Ratios compars entre les trois secteurs

    Type de Ratio Valeur du Ratio suivant le type de produit (en pourcentage)Innovateur Gnrique

    Public/Ventes grossistes 149,6 159,8Priv/Ventes grossistes 146,0 170,5Confes./Ventes grossistes -- 187,5Priv/Public 86,8 108,3Confes./Public -- 117,0Confes./Priv -- 107,9

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Graphique N 7 : Ratios compars entre les 3 secteurs et les ventes grossites

    149.5159.8

    146

    170.5

    0

    187.5

    020406080

    100120140160180200

    Public/vente grossiste Priv/vente grosss iste Confess/vente grossiste

    INNGMC

    En comparant les prix des mdicaments entre secteurs, il ressort qu au niveau des grossistes, le ratio le plus lev est celui observ dans le secteur public, pour ce qui est des produits innovateurs. Cela est d, entre autres, des pratiques non contrles dattribuer des marges leves pour probablement lobtention des commissions aux personnels effectuant les achats pour le compte des structures. Ces pratiques sont connues sous la dnomination de 10% , sans oublier que ces achats par les structures publiques nutilisent pas les procdures de concurrence.Le secteur confessionnel a le ratio le plus lev pour lachat des mdicaments gnriques. Les raisons sont rechercher sur plusieurs pistes dont les achats lextrieur du pays chez des fournisseurs prfrentiels sans passer par les appels doffre ni march concurrence.

    Lorsquon se focalise sur le prix patient, le ratio confessionnel/public apparat le plus lev alors que les ratios priv/public et confessionnel/priv sont presque identiques.

    F. ACCESSIBILITE FINANCIERE

    Laccessibilit financire des traitements a t value pour 6 pathologies chroniques et aigus sur base du salaire journalier minimum du travailleur congolais qui est de 461.5384 FC, calcul sur un salaire mensuel de 12.000 FC.

    29

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo30

    Tableau 11 : Accessibilit aux traitements de certaines pathologies par quelques mdicaments dans les diffrents secteurs (Nombre de salaire journalier minimum)

    Ventes des grossistes Public Priv Confessionnel

    Traitement INN GMC INN GMC INN GMC INN GMC

    Diabte /Glibenclamide 11,1 0,3 _ 2,0 13 2,0 _ 1,3

    Hypertension /Atenolol - - - - 10,4 9,8 - 1,5

    Ulcre gastrique / Ranitidine

    - 5,1 - - 54,6 6,5 - -

    IRA, ad /Amoxicilin 4,7 0,9 - 1,1 7,2 1,1 - 1,2

    IRA, enf /Cotrimoxazole 3,0 0,4 - 0,5 4,2 0,5 - 0,5

    Arthrite / Diclofenac 7,7 0,3 - 0,7 19,5 0,5 - 0,7

    Gonorhe /Ciprofloxacine _ 0 _ 0,1 _ 0,1 _ 0,1

    Ce tableau permet de comparer les cots de quelques traitements dans les diffrents secteurs :

    i. Du Diabte avec Glibenclamide : un patient doit payer lquivalent de 2 jours de travail dans le public ainsi que le priv et 1,3 jours de travail dans le confessionnel pour le gnrique. Il doit payer lquivalent de 13 jours de travail pour linnovateur dans le priv.

    ii. De lhypertension avec Atenolol : le patient doit dpenser lquivalent de 10 jours de travail pour linnovateur dans le priv et 9,8 jours de travail pour le gnrique dans le mme secteur alors quil doit devoir 1,5 jours de travail dans le confessionnel.

    iii. Des IRA chez lenfant avec le cotrimoxazole suspension : le patient doit dpenser 0,5 SJM pour le gnrique dans les 3 secteurs et 4,5 SJM pour linnovateur dans le priv.

    iv. De la gonorhe avec ciprofloxacine : le malade doit dbourser lquivalent de 0,1 jours de travail pour le gnrique dans les 3 secteurs.

    Il apparat que pour tous les mdicaments pris en exemple, les mdicaments gnriques les moins chers cotent plus chers par rapport au salaire journalier le plus bas et quils sont hors de porte de la majorit de la population congolaise.

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Graphique N8 : SJM de quelques mdicaments dans les trois secteurs

    54,6

    2 1,1 0,5 0,7

    1310,47,24,2

    19,5

    2

    9,86,51,10,50,5 1,31,5 1,2 0,5 0,7

    0

    10

    20

    30

    40

    50

    60

    INN GMC INN GMC INN GMC

    Public Priv Confessionnel

    GlibenclamideAtenololRanitidineAmoxicillineCotrimoxazole Diclofenac

    G. STRUCTURES DES PRIX

    Compte tenu du fait que les prix dachat nont pu tre collects pour des raisons voques ci-dessus, il na pas t possible de calculer les structures des prix par rapport aux diffrents secteurs.

    Les prix de ventes grossistes contiennent les frais relatifs aux charges limportation, tant donn que la grande proportion des mdicaments est importe. Ces charges sont :

    lOFIDA (douanes) : 10% ;

    taxe dimportation du Ministre de la Sant : 2% ;

    le prcompte BIC : 3% ;

    taxe FPI : 2% ;

    limpt sur le chiffre daffaire :13% ;

    les frais danalyse OCC, honoraires fixes de 125,9 USD par chantillon quelle que soit la quantit des mdicaments ;

    la marge grossiste 20% ;

    la marge dtaillant de 33%.

    Signalons que les charges sont les mmes pour tous les mdicaments et quil ny a pas de distinction entre les innovateurs et les gnriques. Si ces marges taient respectes, on nobserverait pas une grande variabilit dans le secteur priv avec des prix allant dun RPM de 4,35 un RPM de 92,26 par rapport aux PRI pour les innovateurs. Les gnriques prsentent galement des variations dun RPM de 0,84 un RPM de 28,31 par rapport aux PRI.

    31

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo32

    V. DISCUSSION

    A. Disponibilit

    Une trs faible disponibilit est constate dans tous les secteurs pour les gnriques avec le secteur public affichant 55,6%, le secteur priv avec 65,4% et le confessionnel avec 48,5%. Ceci sexplique notamment par les trs faibles subventions de lEtat dans lapprovisionnement en mdicaments, la mauvaise gestion des maigres ressources destines lapprovisionnement en mdicaments, la carence des personnels qualifis dans la plupart de ces structures et aussi la faible motivation du personnel. Il est galement important de noter que les innovateurs sont quasi indisponibles dans le secteur priv avec 9,6%.

    Les rsultats de cette enqute sont trs loigns de ceux obtenus dans lenqute sur lvaluation du secteur pharmaceutique de Juillet 2007, dont la disponibilit tait de 85% pour les formations sanitaires publiques et 89,9% pour les pharmacies prives. La diffrence peut tre explique par le fait que lvaluation avait cibl 15 mdicaments alors que lenqute sur les prix a cibl 35 mdicaments.

    La disponibilit des mdicaments gnriques dans les formations sanitaires publiques est sensiblement identique dans toutes les provinces. En ce qui concerne le secteur priv, la disponibilit des mdicaments varie avec le dveloppement conomique de la province.Quant au secteur confessionnel, ce sont les provinces avec trs peu de formations sanitaires confessionnelles qui ont prsent un faible taux de disponibilit.

    Lindisponibilit des mdicaments dans les formations sanitaires est une des causes de la faible frquentation des services de sant avec un taux national dutilisation du service de sant estim environ 25%.

    Il est important de prciser que la mthodologie propose avait demand dliminer toutes les structures ayant une disponibilit inferieure 50% ; nous pensons que cela aurait donn dautres rsultats par rapport la disponibilit relle du pays. Cest ainsi que nous pensons que cette mthodologie devrait tre revue pour avoir les rsultats ralistes.

    B. Niveau des prix

    Les prix des innovateurs est clairement lev et ne peut se justifier que par des habitudes de spculation qui caractrisent le secteur priv, surtout favorises par labsence de lEtat dans le contrle des prix dans un cadre bien dfini. Les prix des gnriques sont presque les mmes dans les secteurs public et priv par le fait que ces deux secteurs sapprovisionnent aux mmes sources, gnralement locales, et pratiquent presque les mmes marges. Le secteur confessionnel a des prix relativement levs (alors quil est exonr des taxes) par rapport aux deux autres par le fait dun systme dachat souvent ltranger sans concurrence, chez des fournisseurs privilgis.

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Il est tabli que les mdicaments fournis par le secteur priv (importateurs, grossistes) posent le problme des sources dapprovisionnements douteuses et une fraude dans les dclarations fiscales.

    La variabilit des prix dans tous les secteurs est trs importante et est caractristique du manque de contrle des prix qui ne relve pas du Ministre de la sant mais plutt du Ministre de lconomie. Il faut aussi signaler les diverses voies dentre dans le pays, les difficults des voies de communications intrieures dont la logistique de transport pse normment sur le cot rendu au malade.

    On a par ailleurs observ que le secteur public a, dans certains points de vente, des innovateurs qui ont les mmes prix que leurs quivalents gnriques (Carbamazepine, ciprofloxacine, gentamicine). Des cas similaires sont observs dans le secteur priv (Atenolol, Acide Acetylsalicylique, Furosemide, Salbutamol arosol) et parfois mme, les prix de certains innovateurs qui sont infrieurs ceux de leurs quivalents gnriques (Acide Acetylsalicilique, Glibenclamide). Les raisons majeures qui justifient ce phnomne sont notamment les rductions habituelles des prix de certains mdicaments (innovateurs et gnriques) lapproche des dates de premption et aussi lachat, par ces points de vente, des mdicaments de qualit douteuse dans le circuit illicite (fournisseurs ambulants qui fournissent des contrefaons des prix excessivement bas). Il est important de prciser que la majorit des pharmacies prives sont tenues par les commerants (non pharmaciens) et que la plupart des formations sanitaires publiques et confessionnelles sont sans pharmaciens.

    Le problme de la qualit des mdicaments qui circulent en RDC particulirement dans le secteur priv semble tre confirm par le ratio moins lev que celui du confessionnel et presque gal celui du public, alors que ces deux derniers secteurs sont exonrs des taxes et autres charges (loyers, eau, lectricit.) lorsquils sapprovisionnent auprs des Centrales de Distribution Rgionales des mdicaments. Le Systme National dApprovisionnement en Mdicaments Essentiels (SNAME) mis en place par le Gouvernement congolais nest pas encore totalement oprationnel, et une proportion importante des structures publiques sapprovisionnent encore principalement dans le secteur priv lucratif.

    C. Accessibilit financire

    Compte tenu du faible revenu du congolais, il apparat que la majorit des congolais ne peuvent pas du tout se soigner avec les mdicaments, mme les gnriques, car titre illustratif, pour soigner une infection respiratoire aigu chez lenfant, on doit consacrer 0,5 SJM soit la moiti de ce salaire dans les trois secteurs. Il en est de mme pour le traitement des IRA chez ladulte qui ncessitent plus du salaire journalier minimum soit 1,1 pour le public et le priv tandis que dans le confessionnel, il ncessite 1,2. Le seul gnrique susceptible dtre achet par le congolais est la ciprofloxacine dans le traitement de la gonorrhe avec 0,1 SJM soit le dixime de ce salaire.

    33

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo34

    Les pathologies chroniques telles que le diabte seront difficilement traites par glibenclamide car il faut 2 SJM dans le public et le priv et 1,3 SJM dans le confessionnel. Les innovateurs sont parfaitement hors de porte.

    Ces rsultats confirment le 167e rang de lindice de dveloppement humain quoccupe la RDC, avec toutes les consquences imaginables.

    Le fait de ne pas tre en mesure dacheter les mdicaments parce que non disponibles l o ils doivent tre, et quand ils sont disponibles, ils cotent chers, amne la majorit de la population sadonner la mdecine traditionnelle (parfois et/ou souvent chez les charlatans) et sapprovisionner dans le circuit illicite (mdicaments vendus dans les marchs, places publiques et boutiques de mort car ils sont vendus lunit avec toutes les consquences imaginables).

    D. Structures des prix

    Les charges et taxes reprsentent respectivement 33% pour les frais dapproche, 20% et 33% pour les marges grossistes et dtaillants soit 86% par rapport au prix dachat. Il faut cependant signaler lexistence des cots cachs non officiels qui sont pays dans le processus de ddouanement (frais DGM, manutention, etc..). Il apparat que ces structures ne sont pas respectes, mais aussi la multiplicit des sources dapprovisionnement dont certaines douteuses (problme de qualit des mdicaments acquis et mis en circulation) dans le secteur priv peut expliquer la variabilit des prix (minimum 0,84 et maximum 28,31).

    VI. RECOMMANDATIONS

    A lissue de cette enqute, nous pouvons formuler les recommandations ci-aprs : Tenir un atelier de restitution des rsultats de lenqute ;

    Raliser des tudes sur lvolution actuelle du nouveau systme dapprovisionnement en mdicaments essentiels ;

    Intgrer tous les systmes parallles dans le SNAME ;

    Raliser les tudes de disponibilit dans les formations sanitaires ;

    Renforcer le systme national dapprovisionnement en mdicaments essentiels ;

    Evaluer lautorit de rglementation pharmaceutique par un organisme indpendant ;

    Renforcer les capacits gestionnaires de lautorit de rglementation pharmaceutique en la remplaant par une Agence Nationale du Mdicament autonome ;

    Assainir de manire efficace et efficiente le secteur pharmaceutique ;

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Raliser des tudes de qualit des mdicaments circulant en RDC ;

    Mettre en place une politique des prix des mdicaments ;

    Assurer un contrle rgulier et permanent des prix des mdicaments, particulirement les marges appliques ;

    Rendre le Ministre de la sant comptent pour le contrle des prix des mdicaments ;

    Raliser des tudes daccessibilit financire par rapport aux pathologies dominantes ;

    Mettre en place une politique de suppression des taxes pour les mdicaments gnriques ;

    Encourager la mise en place des mutuelles de sant ;

    Donner un statut social aux mdicaments essentiels gneriques.

    VII. CONCLUSION

    Cette enqute rvle que les objectifs de la Politique Pharmaceutique Nationale actualise en 2005 ne sont pas encore atteints, car la disponibilit des mdicaments reste un grand problme dans tous les secteurs dans notre pays cause de la faillite de lancien systme dapprovisionnement en mdicaments, de la faiblesse des subventions de lEtat envers les formations sanitaires, de la faiblesse de lautorit de rglementation pharmaceutique et de la mise en uvre en cours du nouveau systme dapprovisionnement en mdicaments essentiels qui na pas encore produit des rsultats escompts. Il est important de souligner que cette disponibilit na t value que dans les structures ayant une disponibilit de 50%. Cette slection a limin un nombre important des structures dont la disponibilit tait infrieure 50%.

    Il est de toute faon claire que les mdicaments ne sont pas disponibles car le patient a en moyenne une chance sur deux den trouver, quel que soit le secteur, en outre lorsquil le trouve, celui-ci est inaccessible financirement. De manire gnrale, les prix sont relativement levs par rapport aux rfrences internationales et il est remarquable de constater que les innovateurs sont trs largement hors porte des congolais, de mme que les gnriques les moins chers sont difficilement accessibles aux congolais bas revenu.

    La pauvret semble tre une des causes qui favorise la circulation des mdicaments de qualit douteuse dans notre pays; cette circulation est aggrave par la faiblesse trs prononce de lautorit nationale de rglementation pharmaceutique.

    Ces rsultats devront faciliter des tudes approfondies par rapport aux multiples hypothses quils rvlent pour amliorer la disponibilit et laccessibilit financire aux mdicaments par la majorit de la population congolaise.

    35

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo36

    ANNEXES

    Annexe 1 : Donnes internationnales sur les prix des mdicaments .

    Annexe 2 : Rcapitulatif de la disponibilit et des prix par secteur .

    Annexe 3 : Rcapitulatif de la disponibilit et des prix par mdicament .

    Annexe 4 : Liste des enquteurs et superviseurs .

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Don

    nes

    inte

    rnat

    iona

    les

    sur l

    es p

    rix d

    es m

    dic

    amen

    tsTa

    ux d

    e ch

    ange

    : 1 $

    US

    en m

    onna

    ie lo

    cale

    =49

    5,16

    30N

    om d

    e la

    mon

    naie

    loca

    le:

    FC

    Dat

    e du

    taux

    de

    chan

    ge:

    08-ju

    il-03

    Sour

    ce d

    u ta

    ux d

    e ch

    ange

    :B

    CD

    C

    Sour

    ce A

    utre

    s Pr

    ix U

    nita

    ires:

    Don

    nes

    de

    prix

    util

    ise

    s =

    MSH

    20

    06

    Md

    . n

    Nom

    du

    md

    i-ca

    men

    t (L

    e no

    m d

    oit

    tre

    uni

    que)

    Dos

    age

    du

    md

    icam

    ent

    Uni

    t

    de

    pris

    e

    Taill

    e du

    co

    nditi

    on-

    nem

    ent

    cibl

    e

    Pani

    er d

    e m

    dic

    a-m

    ents

    (o

    ui/n

    on)

    Prix

    uni

    -ta

    ires

    MSH

    * 20

    06 ($

    US)

    Prix

    du

    cond

    i-tio

    nnem

    ent

    cibl

    e (m

    onna

    ie

    loca

    le)

    Prix

    de

    rf

    -re

    nce

    unita

    ire

    (mon

    naie

    loca

    le)

    1A

    cicl

    ovir

    200

    mg

    cp/g

    el

    25no

    n$0

    ,041

    0

    2A

    cide

    ac

    tyl

    salic

    yliq

    ue50

    0 m

    gcp

    /gel

    20

    non

    $0,0

    031

    3A

    lben

    dazo

    le

    400

    mg

    cp/g

    el

    20no

    n$0

    ,019

    7

    4A

    min

    ophy

    lline

    100

    mg

    cp/g

    el

    20no

    n$0

    ,005

    7

    5A

    mitr

    ipty

    line

    25 m

    gcp

    /gel

    10

    0no

    n$0

    ,005

    6

    6A

    mox

    icill

    ine

    500

    mg

    cp/g

    el

    12no

    n$0

    ,028

    0

    37

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo38

    7A

    mpi

    cilli

    ne in

    j.1

    g/fl

    gram

    1no

    n$0

    ,124

    7

    8A

    rtsu

    nate

    100

    mg

    cp/g

    el

    6no

    n$0

    ,614

    4

    9A

    tno

    lol

    50 m

    gcp

    /gel

    60

    non

    $0,0

    107

    10B

    clo

    mt

    ason

    e a

    roso

    l0,

    05 m

    gdo

    se20

    0no

    n$0

    ,014

    4

    11C

    apto

    pril

    25 m

    gcp

    /gel

    30

    non

    $0,0

    112

    12C

    arba

    maz

    pin

    e20

    0 m

    gcp

    /gel

    50

    non

    $0,0

    178

    13C

    ftri

    axon

    e1

    g/fl

    inje

    ct1

    non

    $1,1

    571

    14C

    ipro

    floxa

    cine

    500

    mg

    cp/g

    el

    10no

    n$0

    ,030

    5

    15C

    otrim

    oxaz

    ole

    400+

    80 m

    gcp

    /gel

    20

    non

    $0,0

    081

    16C

    otrim

    oxaz

    ole

    susp

    ensi

    on20

    0+40

    mg/

    5ml

    mill

    ilitre

    100

    oui

    $0,0

    037

    17D

    iaz

    pam

    10 m

    g/am

    p2m

    lm

    illili

    tre1

    non

    $0,0

    493

    18D

    iclo

    fna

    c50

    mg

    cp/g

    el

    100

    non

    $0,0

    057

    19D

    oxyc

    yclin

    e10

    0 m

    gcp

    /gel

    30

    non

    $0,0

    102

    20Fu

    ros

    mid

    e40

    mg

    cp/g

    el

    20no

    n$0

    ,004

    2

    21G

    enta

    mic

    ine

    80 m

    g/2m

    lm

    illili

    tre1

    non

    $0,0

    360

    22G

    liben

    clam

    ide

    5 m

    gcp

    /gel

    60

    non

    $0,0

    036

    23Ib

    upro

    fne

    400

    mg

    cp/g

    el

    30no

    n$0

    ,007

    7

    24M

    ben

    dazo

    le10

    0 m

    gcp

    /gel

    6

    non

    $0,0

    050

    25M

    elfo

    rmin

    e50

    0 m

    gcp

    /gel

    30

    non

    $0,0

    171

    26M

    tro

    nida

    zole

    250

    mg

    cp/g

    el

    20no

    n$0

    ,004

    4

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    27N

    ifdi

    pine

    R

    etar

    d20

    mg

    tab

    30no

    n$0

    ,018

    9

    28N

    ysta

    tine

    ovul

    e10

    0000

    UI

    cp g

    yn6

    non

    $0,0

    210

    29O

    mp

    razo

    le20

    mg

    cp/g

    el

    14no

    n$0

    ,073

    0

    30P

    arac

    tam

    ol50

    0 m

    gcp

    /gel

    16

    non

    $0,0

    034

    31P

    arac

    tam

    ol

    susp

    .12

    5 m

    g/5m

    l

    100

    non

    $0,0

    039

    32P

    hny

    toin

    e10

    0mg

    cp/g

    el

    100

    non

    $0,0

    687

    33R

    aniti

    dine

    150

    mg

    cp/g

    el

    30no

    n$0

    ,023

    9

    34S

    albu

    tam

    ol

    aro

    sol

    0.1

    mg/

    dose

    dose

    200

    non

    $0,0

    084

    35S

    ulfa

    doxi

    ne-

    pyrim

    tha

    min

    e50

    0+25

    mg

    cp/g

    el

    3no

    n$0

    ,020

    5

    Dru

    g_nu

    mbe

    r

    3

    5

    Dru

    g_ra

    nge_

    num

    ber

    35

    * M

    anag

    emen

    t Sci

    ence

    s fo

    r H

    ealth

    39

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo40

    Rc

    apitu

    latif

    s de

    la d

    ispo

    nibi

    lit

    et d

    es p

    rix p

    ar s

    ecte

    ur

    Dc

    rire

    le

    rca

    pitu

    latif

    Rc

    apitu

    latif

    de

    la d

    ispo

    nibi

    lit

    et m

    dia

    nes

    des

    RPM

    par

    type

    de

    prod

    uit

    Com

    pren

    d le

    s m

    dic

    amen

    ts d

    u pa

    nier

    et d

    e la

    list

    e su

    ppl

    men

    taire

    (n=3

    5 su

    r la

    liste

    )

    Ach

    ats

    (n=8

    co

    m-

    man

    des)

    Sect

    eur

    publ

    ic

    (n=3

    6 po

    ints

    de

    vent

    e)

    Sect

    eur p

    riv

    (n=5

    2 po

    ints

    de

    vent

    e)

    Aut

    re s

    ecte

    ur

    (n=3

    3 po

    ints

    de

    ven

    te)

    Pou

    rcen

    tage

    md

    ian

    de d

    ispo

    nibi

    lit

    In

    nova

    teur

    ND

    0,0%

    9,6%

    0,0%

    Le

    moi

    ns c

    her

    ND

    55,6

    %65

    ,4%

    48,5

    %

    N

    b. d

    e pr

    odui

    ts a

    yant

    obt

    enu

    le n

    ombr

    e m

    inim

    um d

    e pr

    ix

    #

    Prix

    requ

    is1

    44

    4

    In

    nova

    teur

    131

    210

    Le

    moi

    ns c

    her

    3124

    3332

    Md

    iane

    s de

    s R

    PM p

    our l

    es m

    dic

    amen

    ts a

    yant

    le n

    ombr

    e m

    inim

    um d

    e pr

    ix

    In

    nova

    teur

    10,9

    012

    ,82

    34,2

    6

    Le

    moi

    ns c

    her

    1,28

    2,02

    2,23

    2,44

    Com

    me

    rf

    renc

    e D

    onn

    es d

    e pr

    ix u

    tilis

    es

    = M

    SH 2

    006

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Com

    para

    ison

    s de

    s m

    dia

    nes

    des

    RPM

    pou

    r les

    md

    icam

    ents

    ave

    c pr

    ix d

    ans

    les

    deux

    sec

    teur

    sC

    ompr

    end

    les

    md

    icam

    ents

    du

    pani

    er e

    t de

    la li

    ste

    supp

    lm

    enta

    ire (

    n=35

    sur

    la li

    ste)

    Ach

    ats

    (n=8

    com

    -m

    ande

    s)

    Sect

    eur

    publ

    ic (n

    =36

    poin

    ts d

    e ve

    nte)

    Md

    s da

    ns

    les

    deux

    se

    cteu

    rs

    Rat

    io

    Publ

    ic /

    Ach

    ats

    Ach

    ats

    (n=8

    com

    -m

    ande

    s)

    Sect

    eur

    priv

    (n

    =52

    poin

    ts d

    e ve

    nte)

    Md

    s da

    ns le

    s de

    ux

    Sect

    eurs

    Rat

    io P

    riv

    / Ach

    ats

    Inno

    vate

    ur8,

    5712

    ,82

    114

    9,6%

    In

    nova

    teur

    9,89

    14,4

    512

    146,

    0%

    Le m

    oins

    ch

    er1,

    282,

    0523

    159,

    8%

    Le m

    oins

    ch

    er1,

    282,

    1931

    170,

    5%

    Ach

    ats

    (n=8

    com

    -m

    ande

    s)

    Aut

    re s

    ec-

    teur

    (n=3

    3 po

    ints

    de

    vent

    e)

    Md

    s da

    ns

    les

    deux

    Se

    cteu

    rsR

    atio

    Aut

    re

    / Ach

    ats

    Sect

    eur p

    u-bl

    ic (n

    =36

    poin

    ts d

    e ve

    nte)

    Sect

    eur

    priv

    (n

    =52

    poin

    ts d

    e ve

    nte)

    #REF

    !

    Rat

    io P

    riv

    / Pub

    lic

    Inno

    vate

    ur

    0

    Inno

    vate

    ur12

    ,82

    11,1

    31

    86,8

    %

    Le m

    oins

    ch

    er1,

    282,

    4029

    187,

    5%

    Le m

    oins

    ch

    er2,

    022,

    1824

    108,

    3%

    Sect

    eur

    publ

    ic

    (n=3

    6 po

    ints

    de

    vent

    e)

    Aut

    re s

    ec-

    teur

    (n=3

    3 po

    ints

    de

    vent

    e)

    Md

    s da

    ns

    les

    deux

    Se

    cteu

    rsR

    atio

    Aut

    re

    / Pub

    lic

    Sect

    eur

    priv

    (n

    =52

    poin

    ts d

    e ve

    nte)

    Aut

    re s

    ec-

    teur

    (n=3

    3 po

    ints

    de

    vent

    e)

    Md

    s da

    ns le

    s de

    ux

    Sect

    eurs

    Rat

    io A

    utre

    / P

    riv

    Inno

    vate

    ur

    0

    Inno

    vate

    ur

    0

    Le m

    oins

    ch

    er2,

    022,

    3624

    117,

    0%

    Le m

    oins

    ch

    er2,

    232,

    4031

    107,

    9%

    Com

    me

    rf

    renc

    e D

    onn

    es d

    e pr

    ix u

    tilis

    es

    = M

    SH 2

    006

    41

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo42

    Rc

    apitu

    latif

    s de

    la

    disp

    onib

    ilit

    et d

    es p

    rix p

    ar m

    dic

    amen

    t

    Dis

    poni

    bilit

    de

    s m

    dic

    amen

    ts d

    ans

    les

    poin

    ts d

    e ve

    nte

    Nom

    du

    md

    icam

    ent

    Pani

    er

    (oui

    /non

    )

    Aci

    clov

    irno

    nIn

    nova

    teur

    Les

    moi

    ns c

    hers

    Aci

    de a

    cty

    lsal

    i-cy

    lique

    non

    Publ

    ic (n

    =36)

    Priv

    (n

    =52)

    Aut

    re (n

    =33)

    Publ

    ic (n

    =36)

    Priv

    (n

    =52)

    Aut

    re (n

    =33)

    Alb

    enda

    zole

    no

    n0,

    0%11

    ,5%

    0,0%

    16,7

    %19

    ,2%

    18,2

    %

    Am

    inop

    hylli

    neno

    n0,

    0%0,

    0%0,

    0%97

    ,2%

    98,1

    %90

    ,9%

    Am

    itrip

    tylin

    eno

    n0,

    0%21

    ,2%

    0,0%

    30,6

    %88

    ,5%

    33,3

    %

    Am

    oxic

    illin

    eno

    n0,

    0%0,

    0%0,

    0%50

    ,0%

    82,7

    %72

    ,7%

    Am

    pici

    lline

    inj.

    non

    0,0%

    7,7%

    0,0%

    5,6%

    3,8%

    12,1

    %

    Art

    sun

    ate

    non

    0,0%

    48,1

    %3,

    0%91

    ,7%

    94,2

    %57

    ,6%

    Atn

    olol

    non

    0,0%

    0,0%

    0,0%

    100,

    0%88

    ,5%

    93,9

    %

    Bcl

    omt

    ason

    e a

    roso

    lno

    n0,

    0%1,

    9%0,

    0%16

    ,7%

    67,3

    %45

    ,5%

    Capt

    opri

    lno

    n0,

    0%21

    ,2%

    0,0%

    2,8%

    9,6%

    15,2

    %

    Carb

    amaz

    pin

    eno

    n0,

    0%0,

    0%0,

    0%2,

    8%3,

    8%6,

    1%

    Cft

    riax

    one

    non

    0,0%

    7,7%

    0,0%

    5,6%

    23,1

    %39

    ,4%

    Cipr

    oflox

    acin

    eno

    n5,

    6%53

    ,8%

    3,0%

    5,6%

    15,4

    %18

    ,2%

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

    Cotr

    imox

    azol

    e

    non

    2,8%

    5,8%

    0,0%

    30,6

    %53

    ,8%

    42,4

    %

    Cotr

    imox

    azol

    e su

    spen

    sion

    oui

    2,8%

    1,9%

    0,0%

    83,3

    %94

    ,2%

    84,8

    %

    Dia

    zpa

    mno

    n0,

    0%17

    ,3%

    0,0%

    94,4

    %94

    ,2%

    100,

    0%

    Dic

    lof

    nac

    non

    0,0%

    28,8

    %0,

    0%66

    ,7%

    84,6

    %90

    ,9%

    Dox

    ycyc

    line

    non

    0,0%

    1,9%

    0,0%

    75,0

    %46

    ,2%

    90,9

    %

    Furo

    sm

    ide

    non

    0,0%

    40,4

    %3,

    0%94

    ,4%

    98,1

    %75

    ,8%

    Gen

    tam

    icin

    eno

    n0,

    0%5,

    8%0,

    0%77

    ,8%

    82,7

    %93

    ,9%

    Glib

    encl

    amid

    eno

    n2,

    8%9,

    6%0,

    0%66

    ,7%

    65,4

    %75

    ,8%

    Ibup

    rof

    neno

    n2,

    8%0,

    0%0,

    0%10

    0,0%

    96,2

    %93

    ,9%

    Mb

    enda

    zole

    non

    0,0%

    26,9

    %0,

    0%36

    ,1%

    61,5

    %48

    ,5%

    Mel

    form

    ine

    non

    2,8%

    7,7%

    0,0%

    55,6

    %76

    ,9%

    42,4

    %

    Mt

    roni

    dazo

    leno

    n0,

    0%17

    ,3%

    0,0%

    97,2

    %90

    ,4%

    100,

    0%

    Nif

    dipi

    ne R

    etar

    dno

    n2,

    8%40

    ,4%

    3,0%

    2,8%

    7,7%

    18,2

    %

    Nys

    tatin

    e ov

    ule

    non

    0,0%

    21,2

    %0,

    0%94

    ,4%

    88,5

    %78

    ,8%

    Om

    pra

    zole

    non

    13,9

    %53

    ,8%

    9,1%

    8,3%

    19,2

    %18

    ,2%

    Para

    cta

    mol

    non

    0,0%

    0,0%

    0,0%

    63,9

    %59

    ,6%

    81,8

    %

    Para

    cta

    mol

    sus

    p.no

    n0,

    0%3,

    8%0,

    0%8,

    3%65

    ,4%

    39,4

    %

    Phn

    ytoi

    neno

    n2,

    8%3,

    8%0,

    0%97

    ,2%

    100,

    0%10

    0,0%

    Rani

    tidin

    eno

    n0,

    0%11

    ,5%

    3,0%

    58,3

    %48

    ,1%

    30,3

    %

    43

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo44

    LIST

    E D

    ES E

    NQ

    UET

    EURS

    ET

    SUPE

    RVIS

    EURS

    DES

    PRI

    X D

    ES M

    EDIC

    AM

    ENTS

    N

    PRO

    VIN

    CEEN

    QU

    ETEU

    RSIN

    STIT

    UTI

    ON

    SUPE

    RVIS

    EURS

    (Pha

    rmac

    iens

    Insp

    ecte

    urs)

    01Ba

    ndun

    du- P

    h. T

    om N

    anga

    - Ph.

    Cyp

    rien

    Kik

    wet

    a- U

    nive

    rsit

    de

    Kin

    shas

    aPh

    . Ado

    lphe

    Tub

    adi

    02Ba

    s-Co

    ngo

    - Ph.

    Mar

    iano

    Lus

    akib

    anza

    - Ph

    .Mar

    ie F.

    Kin

    dam

    bu- U

    nive

    rsit

    de

    Kin

    shas

    aPh

    . Dav

    id D

    iang

    anzi

    03Eq

    uate

    ur- P

    h. M

    boyo

    Luk

    unya

    -Ph.

    Fra

    ncin

    e M

    akub

    a- D

    PM- P

    NAM

    Ph. J

    ean

    Will

    y N

    guat

    o

    04Ka

    sa-O

    ccid

    enta

    l- P

    h. R

    uphi

    n M

    ulon

    go- D

    r. L

    on T

    shia

    bwat

    - Cam

    eski

    n- P

    rosa

    kin

    Ph. V

    alen

    tin B

    ope

    05Ka

    sa-O

    rient

    al- P

    h. Jo

    s M

    vuez

    olo

    - Mr.

    Die

    udon

    n V

    angu

    - Cab

    inet

    Min

    i / S

    ant

    - Pro

    nanu

    tPh

    . Jea

    n Ri

    char

    d Ilu

    nga

    06Ka

    tang

    a- P

    h. C

    lin

    e Su

    mbu

    - Dr.

    Nar

    ciss

    e To

    na- D

    PM- E

    xper

    t la

    DEP

    Ph. D

    anie

    l Nge

    leka

    07Ki

    nsha

    sa- P

    h. Ju

    lie M

    bo- P

    h. S

    bas

    tien

    Ken

    ge- D

    PM- P

    harm

    akin

    aPh

    . Am

    de

    Lut

    ala

    08Pr

    ovin

    ce O

    rient

    ale

    - Ph.

    Jean

    Pie

    rre

    Lelo

    - AG

    . Kas

    ongo

    -ka-

    Sued

    i- P

    NAM

    - Clin

    ique

    Nga

    liem

    aPh

    . Bol

    embe

    Mbo

    se

    09N

    ord-

    Kivu

    - Ph.

    Fid

    le

    Waf

    uem

    ono

    - Dr.

    Kase

    ya Il

    unga

    - Dis

    tric

    t San

    itaire

    Ph. F

    ran

    ois

    Tshi

    teng

    e

    Salb

    utam

    ol a

    -ro

    sol

    non

    0,0%

    0,0%

    0,0%

    2,8%

    7,7%

    3,0%

    Sulfa

    doxi

    ne-p

    yri-

    mt

    ham

    ine

    non

    0,0%

    17,3

    %6,

    1%8,

    3%26

    ,9%

    6,1%

    2,8%

    30,8

    %3,

    0%8,

    3%34

    ,6%

    33,3

    %

    2,8%

    26,9

    %0,

    0%88

    ,9%

    94,2

    %97

    ,0%

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

  • Enqute sur les prix des mdicaments en Rpublique Dmocratique du Congo

Recommended

View more >