Entranement aux tests d'aptitude logique, d'organisation ... aux tests d’aptitude logique, d’organisation et d’attention Concours Infi rmier, Ergothrapeute, Auxiliaire de puriculture,

  • Published on
    25-Apr-2018

  • View
    214

  • Download
    2

Transcript

  • Entranement aux tests daptitude logique, dorganisation et dattention

    Concours Infi rmier, Ergothrapeute, Auxiliaire de puriculture, Orthophoniste, Psychomotricien

  • Entranement aux tests daptitude logique, dorganisation et dattention

    Concours Infi rmier, Ergothrapeute, Auxiliaire de puriculture, Orthophoniste, Psychomotricien

    Bernard Myers

  • Dunod, Paris, 2014ISBN 978-2-10-070499-6

  • V

    Table des matires

    Avant-propos 1

    Entranement 3

    Chapitre 1 Les matrices 5

    Chapitre 2 Les dominos 12

    Chapitre 3 Les cartes jouer 19

    Chapitre 4 Les intrus 25

    Chapitre 5 Les carrs logiques 31

    Chapitre 6 Logique numrique 38

    Chapitre 7 Les correspondances 49

    Chapitre 8 Les sries 56

    Chapitre 9 Les imprvus 72

    Chapitre 10 Les tests d'attention 114

    Chapitre 11 Les tests d'organisation 125

    Concours blancs 139

    Bote outils dtachable 193

    D

    unod

    T

    oute

    repr

    oduc

    tion

    non

    auto

    rise

    est u

    n d

    lit.

  • 1

    Avant-propos

    Si vous aff rontez une preuve de logique pour la premire fois, vous risquez dtre d-sorient. Face une multitude de petits dessins gomtriques et de consignes obscures telles que complter la matrice , ou poursuivre la squence , vous pouvez tre pris dun sentiment de dcouragement. Avec de lentranement, en revanche, vous tes en terrain connu et ne perdez pas de temps comprendre les questions; par ailleurs, tre accoutum un certain type dpreuve vous permettra de prendre des dcisions de faon quasi instinctive (ds le premier coup dil, vous pourrez placer une question dans une catgorie ou une autre). Avec de lentranement, vous disposerez de tout une batterie de stratgies pour trouver rapidement la solution.

    Si les preuves de logique sont pour vous une discipline nouvelle, sachez que lentra-nement permet de faire des progrs spectaculaires. En faisant les exercices de ce vo-lume, un candidat novice pourra atteindre un niveau tout fait satisfaisant. Les pre-miers pas sont des pas de gants.

    Les preuves des concours de sant voluent avec le temps, mais les principes des tests de logique demeurent. Les exercices qui suivent vous permettront de dcouvrir ces principes et dlaborer des stratgies personnelles pour trouver les solutions avec la plus grande effi cacit. Ainsi, mme si les concours changent, vous tes arm pour y rpondre.

    Un dernier conseil : prenez ces exercices comme des divertissements, des dfi s lu-diques. Ds lors que vous les abordez avec plaisir et apptit, plutt quavec crainte, votre imagination sera libre et disponible pour trouver les solutions et russir les concours venir.

    D

    unod

    T

    oute

    repr

    oduc

    tion

    non

    auto

    rise

    est u

    n d

    lit.

  • 3

    1. Les matrices 52. Les dominos 123. Les cartes jouer 194. Les intrus 255. Les carrs logiques 316. Logique numrique 387. Les correspondances 498. Les sries 569. Les imprvus 7210. Les tests d'attention 11411. Les tests d'organisation 125

    Entranement

  • 5

    Entr

    ane

    men

    t

    1Les matrices

    La matrice est une grille divise en 9 cases, o 8 dentre elles contiennent des fi gures graphiques disposes selon une logique prcise. Il faut dcouvrir quelle est cette lo-gique pour choisir, ensuite, parmi plusieurs propositions, celle qui peut sinscrire dans la case vide.Cette dmarche sapparente celle des sries graphiques avec la diff rence notable que la progression peut se drouler horizontalement et/ou verticalement.

    Comment sy prendre ?Ouvrez loeil pour trouver le principe qui sous-tend la matrice. On retrouve cinq cat-gories principales :

    Les dplacements: des sries o des lments tournent autour de la case, progres-sent dans une direction ou une autre, etc.

    Les transformations : des transformations o des lments augmentent en nombre, changent de couleur, deviennent plus ou moins complexes, etc.

    Les rpartitions: les lments graphiques sont rpartis dans la matrice de faon viter quun mme lment napparaisse plus dune fois dans une colonne ou une ran-ge. Cela peut sappliquer aux formes, aux couleurs, lorientation, aux dimensions

    Les superpositions: le raisonnement sapplique comme si les diverses fi gures taient dessines sur du verre puis poses les unes sur les autres. On doit imaginer le rsultat de telles superpositions en y appliquant des modifi cations systma-tiques. Celles-ci retiennent ou gomment des lments selon des critres dcou-vrir tels que : on ne retient que les traits en commun ou les traits diff rents; quand deux couleurs identiques se superposent, elles sannulent, ou elles se transfor-ment, etc.

    Les dcoupes: un dessin gomtrique recouvre toute la grille et une section est retire. Il faut retrouver cette partie, comme un morceau de puzzle qui manque.

    Une fois la logique de lensemble tabli, vous devez appliquer cette logique pour choisir la case qui manque.

    L'essentiel retenir

    D

    unod

    T

    oute

    repr

    oduc

    tion

    non

    auto

    rise

    est u

    n d

    lit.

  • Les matrices

    6

    1

    Exercices dentranement

    Une mme consigne pour toutes ces questions : quelle case numrote complte logi-quement la matrice ?

    Niveau 1

    1.

    1 2 3

    4 5 6

    2.

  • Les matrices 1

    Dun

    od

    Tou

    te re

    prod

    uctio

    n no

    n au

    toris

    e es

    t un

    dlit

    .

    7

    Entr

    ane

    men

    t

    1 2 3

    4 5 6

    3.

    4.

    1 2 3

    4 5 6

    Niveau 2

    5.

    1 2 3

    4 5 6

  • Les matrices

    8

    1

    6.

    1 2 3

    4 5 6

    7.

    8.

    1 2 3

    4 5 6

    1 2 3

    4 5 6

  • Les matrices 1

    Dun

    od

    Tou

    te re

    prod

    uctio

    n no

    n au

    toris

    e es

    t un

    dlit

    .

    9

    Entr

    ane

    men

    t

    1 2 3

    4 5 6

    Niveau 3

    9.

    10.

    11.

    1 2 3

    4 5 6

  • Les matrices1C

    OR

    RI

    G

    S

    10

    Corrigs des exercices

    Quand nous mettons horizontalement ou verticalement , il sagit du sens de la lecture des cases. Dans certaines matrices, les deux sens sont possibles; dans dautres, il ne faut tenir compte que dun sens de lecture.

    Niveau 1

    1. 1.

    N 3. Transformation. Uniquement en lecture horizontale, la forme augmente de taille en progressant vers la droite, sans changer de cou-leur ou d'orientation.

    2. 1.

    N 2. Dplacement. Horizontalement un rond de plus et un carr de moins. Verticalement un carr de plus et un rond de moins.

    2. N 3. Superposition. Uniquement en lecture horizontale. La troi-sime case est le rsultat de la superposition de la premire case sur la seconde.

    3. N 3. Transformation. Que ce soit horizontalement ou verticale-ment, la troisime case contient autant de petits carrs que les deux prcdentes runies.

    Niveau 2

    4. N 2. Dcoupe. La case 2 est la seule avoir une continuit dans les traits horizontalement et verticalement

    5. N 1. Dplacement et rpartition. Deux interprtations pour la fi -gure ronde : soit une rpartition pour quelle napparaisse jamais deux fois dans la mme position dans un mme alignement, ou rota-tion dun tiers de tour (h et v). Le triangle tourne autour de la case. Horizontalement : dans le sens des aiguilles dune montre, verticale-ment, dans le sens inverse.

    3

Recommended

View more >