Fiches TA-NICE Mars 2012 - paca.developpement ? Fiches TA-NICE Mars 2012 Table des matires ... Dsignation

  • Published on
    13-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • 1/16

    Fiches TA-NICE Mars 2012

    Table des matires

    I Slection d'un commissaire-enquteur ..................................................................................................................... 2

    I- Inscription sur une liste daptitude aux fonctions de commissaire enquteur ......................................................... 2

    II- Rvision annuelle de la liste et limitation de la dure de validit ........................................................................... 3

    III- La radiation dun commissaire enquteur (article 123-41 4me alina) ................................................................... 3

    II Dsignation d'un commissaire-enquteur* .............................................................................................................. 4

    I- Dsignation dun commissaire enquteur ................................................................................................................. 4

    II- La saisine du prsident du tribunal administratif et dlai pour procder la dsignation dun commissaire

    enquteur (article R.123-5 du code de lenvironnement) ............................................................................................ 4

    III- Choix entre commissaire enquteur ou commission denqute( article L.123-4 2me alina)) ............................... 5

    IV- Critres dapprciation pour la dsignation dun commissaire enquteur ( article R.123-4) ................................. 5

    V- Conflit dintrt (articles L.123-5 et R.123-4) ......................................................................................................... 5

    VI- Nomination dun ou plusieurs supplants (article R.123-5 2me alina) ................................................................ 6

    VII- Communication du dossier par lautorit comptente (article R.123-5 4me alina) ........................................... 6

    III Indemnisation du commissaire-enquteur.............................................................................................................. 7

    I- Les rgles applicables lindemnisation * ................................................................................................................. 7

    II- Les modalits de versement de lindemnit : fonctionnement du Fonds dindemnisation des commissaires

    enquteurs (article R.123-26) ...................................................................................................................................... 9

    III- Contestation du montant de lindemnit ( R.123-25) ............................................................................................. 9

    IV Le rapport* ................................................................................................................................................................. 11

    I- Remise du rapport (article R.123-19) ...................................................................................................................... 11

    II- Contenu du rapport (article R.123-19) ................................................................................................................... 11

    III- Les consquences juridiques dun avis dfavorable du commissaire enquteur (article L.123-16) ..................... 11

    IV- Insuffisance ou dfaut de motivation (article R.123-20) ....................................................................................... 11

    V- Communication du rapport (article R.123-21) ....................................................................................................... 12

    VI- Complment denqute, aprs dpt du rapport (article R.123-23) .................................................................... 12

    V Statut du commissaire-enquteur ........................................................................................................................... 14

    I. La situation juridique du commissaire enquteur ................................................................................................... 14

    II. Le rgime juridique de lindemnit servie au commissaire enquteur .................................................................. 14

    III. La protection juridique du commissaire enquteur .............................................................................................. 16

  • 2/16

    I Slection d'un commissaire-enquteur

    I- Inscription sur une liste daptitude aux fonctions de commissaire enquteur

    La loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 a maintenu le principe selon lequel les commissaires enquteurs sont dsigns sur des listes daptitude pralablement tablies par une commission dpartementale prside par le prsident du tribunal administratif. Le dcret n 2011-1236 du 4 octobre 2011 a modifi les dispositions de la partie rglementaire du code de lenvironnement relatives ltablissement des listes daptitude notamment, la composition de la commission charge dtablir la liste daptitude, les rgles de fonctionnement de la commission et la dure de validit de linscription.

    1- Composition de la commission dpartementale charge dtablir la liste daptitude (article R.123-34 du code de lenvironnement)

    La commission dpartementale charge dtablir la liste daptitude est prside par le prsident du tribunal administratif ou le magistrat quil dlgue. Elle comprend, en outre :

    - Quatre reprsentants de lEtat dsigns par le prfet du dpartement, dont le directeur de la direction dpartementale des territoires ou de la direction dpartementale des territoires et de la mer ou de lunit territoriale de la direction rgionale et interdpartementale de lquipement et de lamnagement dIle-de-France, le directeur rgional de lenvironnement, de lamnagement et du logement ou le directeur rgional et interdpartemental de lenvironnement et de lnergie dIle-de-France ou, dans les dpartements doutre-mer, le directeur de lenvironnement, de lamnagement et du logement, ou leurs reprsentants ;

    - Un maire dune commune du dpartement, dsign par lassociation dpartementale des maires ou, dfaut dassociation ou lorsquil en existe plusieurs, lu par le collge des maires du dpartement convoqu cet effet par le prfet ; le vote peut avoir lieu par correspondance ;

    - Un conseiller gnral du dpartement dsign par le conseil gnral ;

    - Deux personnalits qualifies en matire de protection de lenvironnement dsignes par le prfet du dpartement aprs avis du directeur rgional charg de lenvironnement ;

    En outre, une personne inscrite sur une liste daptitude aux fonctions de commissaire enquteur, dsigne par le prfet du dpartement aprs avis du directeur rgional charg de lenvironnement assiste avec voix consultative aux dlibrations de la commission.

    2- Rgles de fonctionnement de la commission dpartementale

    Le fonctionnement de la commission dpartementale est dfini aux articles 7 et 8 du dcret du 4 octobre 2011.

    - Une demande doit tre prsente la commission, par lettre recommande avec AR la prfecture du dpartement dans lequel le postulant a sa rsidence principale ou sa rsidence administrative sil sagit dun fonctionnaire ou dun agent public en exercice et ce, avant le 1er septembre prcdant lanne de validit de la liste. Elle doit tre assortie de toutes prcisions utiles, et notamment de lindication des titres ou diplmes du postulant, de ses ventuels travaux scientifiques, techniques et professionnels et des diffrentes activits exerces ou fonctions occupes dans un cadre professionnel ou associatif ; elle doit galement comporter des indications sur sa disponibilit et, ventuellement, sur les moyens matriels de travail dont il dispose, notamment le vhicule et les moyens bureautiques et informatiques. En outre, pour les demandes de rinscription, lindication des formations suivies doit tre fournie.

    - Linstruction des dossiers est assure par le secrtariat de la commission. La commission vrifie que le postulant remplit les conditions requises et procde laudition des candidats linscription ou la rinscription. Elle arrte la liste des commissaires enquteurs choisis, en fonction notamment de leur comptence et de leur exprience, parmi les personnes qui manifestent un sens de lintrt gnral, un intrt pour les proccupations denvironnement, et tmoignent de la capacit daccomplir leur mission avec objectivit, impartialit et diligence (article R.123-41 du code de lenvironnement).

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022470434&fastPos=1&fastReqId=1431144299&categorieLien=id&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024631794&fastPos=1&fastReqId=675449321&categorieLien=id&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024633160&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024633160&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024631794&fastPos=1&fastReqId=1347909782&categorieLien=id&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024631794&fastPos=1&fastReqId=1347909782&categorieLien=id&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024715291&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024715291&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticle

  • 3/16

    - Nul ne peut tre inscrit sur une liste daptitude si des condamnations ou dcisions sont mentionnes au bulletin n2 du casier judiciaire.

    - La liste dpartementale est publie au recueil des actes administratifs de la prfecture et peut tre consulte la prfecture ainsi quau greffe du tribunal. Ne figurent dans la liste publie que les mentions relatives au nom et qualit du commissaire enquteur lexclusion de toute autre donne personnelle telle que, adresse, tlphone, messagerie.

    II- Rvision annuelle de la liste et limitation de la dure de validit

    1- Rvision (article R.123-41 3me alina)

    Il est procd une rvision annuelle de la liste, chaque anne civile, pour sassurer notamment que les commissaires enquteurs inscrits remplissent toujours les conditions objectives requises pour exercer leur mission savoir, rsidence principale ou administrative dans le dpartement et bulletin n 2 du casier judiciaire vierge. La rvision annuelle pourra galement prendre en compte les dmissions explicites des commissaires enquteurs.

    2- Dure de linscription et renouvellement (article R.123-41 2me alina)

    Les commissaires inscrits sur la liste ne pourront y tre maintenus plus de quatre annes sans formuler une nouvelle demande. Ainsi, lchance de la dure de validit de son inscription, lintress devra prsenter nouveau un dossier de candidature, comportant notamment les formations suivies depuis sa prcdente inscription. Il sera, nouveau auditionn par la commission.

    Le non renouvellement est une dcision constatant simplement que le commissaire enquteur ne remplit plus les conditions requises pour son inscription et notamment de comptence, de motivation, de disponibilit ou dimpartialit, soit daptitude au sens large, dans lequel lge peut tre pris en considration sil y a altration des facults physiques ou intellectuelles. Aucune faute prcise nest alors reproche au commissaire enquteur.

    La dcision de non renouvellement nentre pas dans le champ dapplication de la loi du 11 juillet 1979 sur la motivation des actes administratifs et na pas tre soumise la procdure contradictoire prvue par larticle 24 de la loi du 12 avril 2000. Tout au plus, pourrait-elle tre regarde comme une mesure prise en considration de la personne si la non rinscription est notamment motive par la manire de servir de lintress. Mais mme dans ce cas, Il est vraisemblable que la jurisprudence ne retiendrait pas la ncessit de mettre lintress en mesure de prsenter ses observations, celui-ci, qui na pas la qualit dagent public, ayant au demeurant t auditionn par la commission.

    Il conviendra en ralit dviter davoir grer un litige relatif la motivation en adressant un courrier lensemble des commissaires enquteurs non retenus dtaillant le faisceau de critres utiliss par la commission (exprience professionnelle, formations suivies, disponibilit, localisation du domicile, intrt pour les questions environnementales, qualit des services rendus, conflits dintrt potentiels, autorit naturelle pour prsider une runion publique) et exposant qu lgard de lensemble de ces critres et compte-tenu de la ncessit davoir une gestion dynamique des listes permettant daccueillir de nouveaux entrants, la commission ne les a pas inscrits nouveau.

    Larticle 9 du dcret prvoit des dispositions transitoires pour les commissaires enquteurs actuellement inscrits sur les listes daptitude.

    III- La radiation dun commissaire enquteur (article 123-41 4me alina)

    Contrairement au non renouvellement, la radiation peut tre prononce tout moment, titre disciplinaire, par dcision motive de la commission, en cas de manquement ses obligations . La commission doit, au pralable, informer lintress des griefs qui lui sont faits et le mettre mme de prsenter ses observations.

    Le dcret a corrig larticle D 123-41, en remplaant la notion de faute professionnelle au profit de celle utilise par larticle L123-4 de manquement ses obligations , le commissaire enquteur, ntant pas un professionnel mais un honnte homme .

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024715291&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024715291&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=F76D985B252EBC28D27AF6F21BEB83BA.tpdjo07v_2?cidTexte=JORFTEXT000000518372&dateTexte=20120118http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000215117&fastPos=2&fastReqId=393613258&categorieLien=cid&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024631794&fastPos=1&fastReqId=1333096063&categorieLien=id&oldAction=rechTexte#JORFARTI000024631819http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024715291&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=98C0F4082571CF63AFB235E5C13A5C33.tpdjo06v_3?idArticle=LEGIARTI000022496671&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222

  • 4/16

    II Dsignation d'un commissaire-enquteur*

    I- Dsignation dun commissaire enquteur

    Lautorit comptente pour dsigner un commissaire enquteur figurant sur une liste daptitude dpartementale, variera selon le rgime applicable aux deux grandes catgories denqute dfinies par la loi du 12 juillet 2010 et son dcret dapplication n 2011-2018 du 29 dcembre 2011.

    1. Dsignation par le prsident du tribunal administratif

    La dsignation du commissaire enquteur ou des membres de la commission denqute pour toutes les enqutes soumises, directement ou par rfrence, au chapitre III du titre II du livre Ier du code de lenvironnement (article L.123-1 et suivants), cest--dire pour lensemble des enqutes publiques dont lobjet est dinformer et de faire participer le public aux dcisions prises en matire denvironnement relvera de la seule comptence du prsident du tribunal administratif.

    Le choix de confier la dsignation des commissaires enquteurs aux prsidents de tribunal administratif tient, bien entendu, la garantie dindpendance lgard de toutes les autorits que cela confre lenqute publique et celui ou ceux appel(s) la conduire.

    2. Dsignation par le prfet

    Le Prfet est comptent pour la dsignation du commissaire enquteur ou des membres de la commission denqute, pour toutes les enqutes soumises, directement ou par rfrence larticle L. 11-1 du code de lexpropriation pour cause dutilit publique , cest--dire pour les enqutes qui ont pour seul objet de garantir le droit de proprit et les droits rels. Larticle 242 de la loi du 12 juillet 2010 vise la srie des dispositions spciales figurant dans les diffrents codes qui font rfrence ce rgime.

    Il convient de noter que ces dispositions de la loi du 12 juillet 2010 entrent en vigueur le premier jour du sixime mois aprs la publication du dcret en Conseil dEtat qui doit tre pris pour leur application. Le dcret 2011- 2018 du 29 dcembre 2011 a ainsi prvu que ces dispositions seront applicables aux enqutes publiques dont larrt douverture et dorganisation est publi compter du 1er juin 2012 . A compter de cette date, la dsignation dun commissaire enquteur pour la conduite dune enqute publique ne relvera donc plus daucune autre autorit que le prsident du tribunal administratif ou le prfet, et notamment plus de la comptence du maire dune commune.

    La prsente fiche ne traitera que de la dsignation par le prsident du tribunal administratif.

    II- La saisine du prsident du tribunal administratif et dlai pour procder la dsignation dun commissaire enquteur (article R.123-5 du code de lenvironnement)

    1. Modalits de la saisine

    Lautorit comptente pour ouvrir et organiser lenqute saisit, en vue de la dsignation dun commissaire enquteur ou dune commission denqute, le prsident du tribunal administratif dans le ressort duquel se situe le projet, plan ou programme soumis enqute ou sa plus grande partie. La demande doit prciser lobjet de lenqute ainsi que la priode denqute propose, et comporter la note de prsentation non technique prvue au 1 de larticle R.123-8.

    2. Comptence en cas de projet dpassant le ressort dun tribunal administratif (articles L.123-6, R.123-3-III et R.123-7)

    Dans lhypothse dun projet qui porte sur plusieurs communes, dpartements ou rgions, lenqute peut tre ouverte par une dcision conjointe des autorits comptentes. Cette dcision dsigne lautorit unique charge de coordonner lorganisation de lenqute et den centraliser les rsultats. Cest le lieu du sige de cette autorit qui dtermine la comptence du prsident du tribunal administratif pour dsigner le commissaire enquteur ou plus vraisemblablement la commission denqute. Concrtement le prsident comptent prendra lattache de son ou ses collgues pour composer une commission denqute comportant des commissaires enquteurs figurant sur les diffrentes listes dpartementales.

    3. Dlai pour la dsignation (article R.125 2me alina)

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022470434&fastPos=1&fastReqId=1431144299&categorieLien=id&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=98C0F4082571CF63AFB235E5C13A5C33.tpdjo06v_3?cidTexte=JORFTEXT000025053908&categorieLien=idhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=D11D38843E570CFC5E92F92B9D0258D7.tpdjo17v_1?idArticle=LEGIARTI000022496680&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=F7D7BCC8399772791A33DAB0B8586B5E.tpdjo06v_3?idSectionTA=LEGISCTA000006143802&cidTexte=LEGITEXT000006074224&dateTexte=20101011http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=F7D7BCC8399772791A33DAB0B8586B5E.tpdjo06v_3?idSectionTA=LEGISCTA000006143802&cidTexte=LEGITEXT000006074224&dateTexte=20101011http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022470434&fastPos=1&fastReqId=1431144299&categorieLien=id&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022470434&fastPos=1&fastReqId=1431144299&categorieLien=id&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089161&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&fastPos=1&fastReqId=1123096637&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089144&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=16EA553C1BE614E51D262C623181034A.tpdjo07v_2?cidTexte=LEGITEXT000006074220&idArticle=LEGIARTI000022496667&dateTexte=20120117&categorieLien=id#LEGIARTI000022496667http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006188494&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089150&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117&fastPos=2&fastReqId=2098931231&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089161&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&fastPos=1&fastReqId=1123096637&oldAction=rechCodeArticle

  • 5/16

    Le prsident du tribunal administratif ou le magistrat dlgu dispose dun dlai de 15 jours compter de la date de rception de la demande pour choisir, sur toute liste daptitude dpartementale, mme hors de son ressort territorial, un commissaire enquteur ou les membres, en nombre impair, dune commission denqute parmi lesquels il choisit un prsident. Lorsque le lieu dimplantation de linstallation relve du ressort de plusieurs tribunaux administratifs, la dsignation est faite par dcision conjointe des prsidents concerns et lenqute est organise par un arrt conjoint des autorits comptentes pour ouvrir et organiser lenqute.

    Bien que ce dlai soit seulement indicatif, son respect est particulirement important dans les domaines dans lesquels ladministration doit statuer dans un dlai imparti calcul compter de la demande dautorisation.

    III- Choix entre commissaire enquteur ou commission denqute( article L.123-4 2me alina))

    Mme si lautorit qui organise lenqute na pas demand au prsident du tribunal administratif de dsigner une commission denqute, celui-ci peut, sil estime que limportance de lopration ou les difficults prvisibles de lenqute le rendent opportun, prendre linitiative de dsigner une commission denqute.

    IV- Critres dapprciation pour la dsignation dun commissaire enquteur ( article R.123-4)

    Les commissaires enquteurs sont choisis en fonction de leurs comptences.

    Cette comptence ne doit pas sapprcier seulement au plan technique. Sil peut tre utile que le commissaire enquteur soit un technicien ou un ancien technicien comptent dans le domaine de lopration soumise enqute, il devra surtout tre capable dapprcier limpact du projet sur lenvironnement et animer lenqute.

    Limportant est que le commissaire enquteur soit capable de comprendre tous les enjeux du projet soumis enqute, enjeux techniques, socio-conomiques, politiques, environnementaux. Il doit tre capable danalyser les diffrents points de vue qui peuvent sexprimer autour de ces enjeux et savoir, le cas chant en prenant les initiatives ncessaires, clarifier le dbat entre ces diffrents points de vue.

    Cest au prsident du tribunal administratif quil appartient, en fonction de la connaissance quil a des problmes que soulve lenqute, de choisir un commissaire enquteur en mettant laccent sur lune ou lautre des diffrentes qualits ci-dessus voques.

    V- Conflit dintrt (articles L.123-5 et R.123-4)

    Les personnes qui ont intrt lopration ne peuvent pas tre dsignes comme commissaire enquteur. Cet intrt peut tre :

    - Personnel (par exemple : un propritaire concern par louvrage, un entrepreneur susceptible dtre intress aux travaux, etc.).

    - Fonctionnel./ ne peuvent tre dsignes les personnes qui exercent ou ont exerc depuis moins de cinq ans, au sein de la collectivit, de lorganisme ou du service assurant la matrise douvrage, la matrise doeuvre ou le contrle de lopration soumise enqute.

    Cette interdiction vaut galement pour les personnes dont lindpendance ne pourrait tre garantie en raison de leurs liens avec une association ou un organisme directement concern par lopration.

    Dune manire gnrale, ne peuvent tre dsignes les personnes dont lindpendance ou limpartialit peuvent tre suspectes. A cet effet, le nouvel article R. 123-4 2me alina prvoit une nouvelle procdure: Avant sa dsignation, chaque commissaire enquteur, membre dune commission denqute ou supplant indique au prsident du tribunal administratif, les activits exerces au titre de ses fonctions prcdentes ou en cours qui pourraient tre juges incompatibles avec les fonctions de commissaires enquteur en application de larticle L.123-5 et signe une dclaration sur lhonneur attestant quil na pas dintrt personnel au projet, plan ou programme. Le manquement cette rgle constitue un motif de radiation de la liste daptitude de commissaire enquteur.

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=F142A02EEF6CCB3F4BBD977B0F2E9EE3.tpdjo09v_3?idArticle=LEGIARTI000022496671&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=C3E943105E3756D60225C5A38289ACB0.tpdjo08v_2?idSectionTA=LEGISCTA000025089172&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=8B026B3DAC457633091D81CDEEFB3F27.tpdjo06v_3?idArticle=LEGIARTI000022496669&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000025089172&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000025089172&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=8B026B3DAC457633091D81CDEEFB3F27.tpdjo06v_3?idArticle=LEGIARTI000022496669&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222

  • 6/16

    VI- Nomination dun ou plusieurs supplants (article R.123-5 2me alina)

    Le prsident nomme galement un ou plusieurs supplants. Le supplant remplace le titulaire en cas dempchement de ce dernier et exerce alors ses fonctions jusquau terme de la procdure. Hormis ce cas, le supplant nintervient pas dans la conduite de lenqute, ni pour llaboration du rapport et des conclusions qui restent de la seule comptence du commissaire enquteur ou des membres de la commission denqute titulaires.

    VII- Communication du dossier par lautorit comptente (article R.123-5 4me alina)

    Ds la dsignation, lautorit comptente pour ouvrir et organiser lenqute est tenue dadresser chacun, supplant(s) compris une copie du dossier complet soumis lenqute publique et lorsquil est disponible sous cette forme, une copie numrique.

    * Ces dispositions sont applicables aux enqutes publiques dont larrt douverture et dorganisation est publi compter du premier jour du sixime mois aprs sa publication. Les dispositions des II et III de larticle R. 123-1 du code de lenvironnement, dans sa rdaction rsultant du prsent dcret, sont applicables aux demandes dautorisation dposes compter du premier jour du sixime mois aprs sa publication

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=16EA553C1BE614E51D262C623181034A.tpdjo07v_2?idSectionTA=LEGISCTA000025089164&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=16EA553C1BE614E51D262C623181034A.tpdjo07v_2?idSectionTA=LEGISCTA000025089164&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120117

  • 7/16

    III Indemnisation du commissaire-enquteur

    I- Les rgles applicables lindemnisation *

    1 - Lobtention dune indemnit au dbut et au cours de lenqute

    Provision (article R.123-27 1er alina)

    La loi du 12 juillet 2010 a prvu la systmatisation du versement dune provision par le matre douvrage ds la nomination du commissaire enquteur ou de la commission denqute dont le montant et le dlai de versement sont fixs par le prsident du tribunal administratif (2me al. de lart. L. 123-18). Il appartient donc au prsident dapprcier ce montant et, dans lesprit de la loi, il y aura lieu de veiller garantir la solvabilit du matre douvrage, en particulier lorsque celui-ci nest pas une collectivit publique et quil existe des doutes srieux sur le versement effectif de lindemnit aprs lexcution de la mission. Le montant de la provision devra tre fix dans lordonnance dsignant le commissaire enquteur.

    Le matre douvrage peut sacquitter de cette obligation en versant annuellement au FICE (cf. III) un acompte valoir sur les sommes dues et en attestant, louverture de chaque enqute effectue sa demande, que cet acompte garantit le paiement de celles-ci. (2me alina de larticle R.123-27)

    Cette provision destine garantir, auprs du FICE, le paiement par le matre douvrage des frais de lenqute na pas dincidence sur le versement dune allocation provisionnelle au commissaire enquteur.

    Allocation provisionnelle (article R.123-27 3me alina)

    Le Prsident du tribunal administratif, ou le membre du tribunal quil dlgue cet effet, peut accorder au commissaire enquteur, sa demande, une allocation provisionnelle soit au dbut de lenqute, soit au cours de celle-ci, soit aprs le dpt du rapport denqute.

    Cette allocation provisionnelle sert couvrir les frais engags par le commissaire enquteur au cours de lenqute (frais de dplacement, autres frais).

    Il sagit dune simple possibilit laquelle le Prsident du tribunal administratif, ou le membre du tribunal quil dlgue cet effet, nest pas tenu de faire droit. Lallocation provisionnelle est accorde par dcision non susceptible de recours.

    Le FICE (cf. III) verse cette allocation provisionnelle, au commissaire enquteur dans la limite des sommes perues du matre douvrage.

    Celle-ci doit logiquement demeurer exceptionnelle et rserve des cas o le commissaire enquteur aurait engager des frais substantiels, notamment de dplacement, pour les besoins de lenqute.

    2 - Les lments de lindemnisation ( cf conclusions du groupe de travail)

    Lindemnisation est constitue de trois lments : vacations alloues pour le travail effectu au cours de la mission, remboursement des frais dhbergement et de dplacement et frais engags par le commissaire enquteur pour les besoins de lenqute.

    Les vacations

    Le nombre de vacations est fix par lautorit de dsignation sur la base du nombre dheures dclares par le commissaire enquteur en tenant compte des difficults de lenqute, de la charge de travail (celle-ci tant apprcie par le nombre dheures consacres), de la nature et de la qualit du travail fourni, de la difficult de lenqute

    Le montant de la vacation est actuellement de 38,10 euros HT depuis larrt du 8 juillet 2003.

    Dans un souci duniformisation des pratiques des juridictions le groupe de travail prsid par le chef de la mission dinspection des juridictions administratives a prconis les solutions suivantes :

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089006&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=05740AD70E7BC9C47EAA884C50685029.tpdjo06v_2?cidTexte=JORFTEXT000022470434&categorieLien=idhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=05740AD70E7BC9C47EAA884C50685029.tpdjo06v_2?cidTexte=LEGITEXT000006074220&idArticle=LEGIARTI000022496639&dateTexte=20120118&categorieLien=id#LEGIARTI000022496639http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089006&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089006&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=05740AD70E7BC9C47EAA884C50685029.tpdjo06v_2?cidTexte=JORFTEXT000000787584&categorieLien=id

  • 8/16

    - Toute heure consacre une permanence, une visite des lieux ou lorganisation de lenqute avec lautorit responsable donne lieu lattribution dune vacation qui na pas lieu dtre module ;

    - Toute heure consacre aux dplacements pour effectuer les diffrentes missions incombant au commissaire enquteur donne lieu une vacation avec une rfaction de 50% ;

    - Ce sont les temps estims pour la rdaction du rapport qui donnent lieu un large pouvoir dapprciation au prsident du tribunal administratif : il sera tenu compte du contenu du rapport (en ne retenant que les pages utiles cest--dire en ne tenant pas compte dun expos qui reprendrait in extenso le contenu de lenqute), de la qualit de celui-ci et de la pertinence de lavis mis.

    Les frais de dplacement et dhbergement

    Le montant des frais dhbergement et de dplacement est arrt par lautorit de dsignation sur justificatifs fournis et partir des barmes de dplacement en vigueur pour les fonctionnaires, savoir depuis larrt du 26 aot 2008 :

    - pour les indemnits kilomtriques lorsquil est fait usage de sa voiture personnelle

    Puissance fiscale du vhicule

    Jusqu 2 000 km de 2 001 km 10 000 km

    au del de 10 000 km

    de 5 CV et moins 0,25 0,31 0,18

    de 6 CV et 7 CV 0,32 0,39 0,23

    de 8 CV et plus 0,35 0,43 0,25

    Il appartient au commissaire enquteur dindiquer sil a effectu plus de 2 000 km pour ses missions denqutes publiques depuis le dbut de lanne, les kilomtres tant dcompts du 1er janvier au 31 dcembre de chaque anne civile.

    - pour les frais dhtel sur prsentation de la facture : 60,00 euros la nuite que ce soit en rgion parisienne ou en province ;

    - pour les frais de restaurant sur prsentation de la facture : 15,25 euros le repas que ce soit Paris ou en province ;

    - les frais de dplacement SNCF sont rembourss au tarif de la seconde classe.

    Les frais engags pour laccomplissement de la mission

    Ils sont galement fixs par lautorit de dsignation sur justificatifs produits et dment tablis. Ils concernent notamment :

    - les frais de secrtariat (temps consacr la dactylographie du rapport et des conclusions, reproduction de documents )

    - frais de tlphone, frais postaux, de location de salle ventuellement

    Le groupe de travail prsid par le chef de la mission dinspection des juridictions administratives a retenu la possibilit dune forfaitisation de certains de ces frais raison de :

    5 euros la page utile du rapport

    0,15 euros le cot de la photocopie

    5 euros les tlcommunications

    3 - Les cas particuliers

    Cas dune commission denqute (article R.123-25 6me alina)

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=05740AD70E7BC9C47EAA884C50685029.tpdjo06v_2?cidTexte=JORFTEXT000019390636&categorieLien=idhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006835011&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&fastPos=2&fastReqId=915110486&oldAction=rechCodeArticle

  • 9/16

    Dans le cas dune commission denqute, il appartient au prsident de la commission de prsenter, sous son couvert, le nombre dheures et le montant des frais de chacun des membres, compte tenu du travail ralis par chacun dentre eux.

    Cas du dessaisissement (article R.123-25 7me alina)

    Le commissaire enquteur dessaisi est uniquement rembours des frais quil a engags.

    Cas du supplant (article R.123-5 3me et 4me alinas)

    Il rsulte implicitement des dispositions de larticle R.123-5 que le supplant ne sera indemnis que pour la partie de lenqute quil a effectue en remplacement du commissaire titulaire.

    II- Les modalits de versement de lindemnit : fonctionnement du Fonds dindemnisation des commissaires enquteurs (article R.123-26)

    Il a t cr un fonds dindemnisation des commissaires enquteurs dont la gestion comptable et financire est assure par la Caisse des Dpts et Consignations Paris.

    Ce Fonds dindemnisation des commissaires enquteurs, dnomm F.I.C.E, intervient pour toutes les enqutes publiques conduites en application du code de lenvironnement et pour les enqutes pralables une dclaration dutilit publique relevant du code de lexpropriation pour cause dutilit publique.

    Ds que le matre douvrage reoit notification de la dcision du Prsident du tribunal administratif fixant le montant de lindemnit due au commissaire enquteur, il verse, sans dlai, la somme correspondante au FICE, dduction faite de la provision ventuelle constitue pralablement. Aprs avoir constat la disponibilit de la somme, la Caisse des Dpts et Consignations procde alors au paiement de lindemnit au profit du commissaire enquteur.

    Si le matre douvrage ne verse pas au Fonds le solde des indemnits dues au commissaire enquteur (par exemple, si entre temps lentreprise matre douvrage a fait lobjet dune liquidation judiciaire), la Caisse des Dpts et Consignations verse ce dernier lintgralit du solde disponible de la provision verse, cest--dire dduction faite des ventuelles allocations provisionnelles verses.

    Dans lhypothse o la provision verse est suprieure lindemnit due au commissaire enquteur, la Caisse des Dpts et Consignations reverse au matre douvrage concern le trop-peru.

    III- Contestation du montant de lindemnit ( R.123-25)

    Le prsident du tribunal fixe par ordonnance le montant de lindemnit. Cette ordonnance est excutoire ds son prononc, et peut tre recouvre par toutes les voies de droit commun.

    Cette ordonnance est notifie au commissaire enquteur, au matre douvrage et au FICE et peut tre conteste dans un dlai de 15 jours par le commissaire enquteur ou le matre douvrage.

    Recours administratif pralable obligatoire

    Larticle R.123-25 10me alina prvoit que dans un dlai de 15 jours suivant la notification, le commissaire enquteur ou le responsable du projet qui souhaite contester le montant de lindemnit doivent saisir le prsident du tribunal administratif concern, dun recours administratif pralable.

    Ce recours constitue un pralable obligatoire lexercice dun recours contentieux, et ce, sous peine dirrecevabilit.

    Le silence gard par le prsident du tribunal sur ce recours pralable, pendant plus de 15 jours, vaut dcision implicite de rejet.

    Recours contentieux

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006835011&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&fastPos=2&fastReqId=915110486&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006834988&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&fastPos=2&fastReqId=1105073197&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=8690A4AEA3D9CE24F07ACFF91891B31C.tpdjo06v_2?idArticle=LEGIARTI000025088997&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&categorieLien=idhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=5D566B98E952ADEB2A0C091E6CCC658A.tpdjo06v_2?idArticle=LEGIARTI000025088989&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&categorieLien=idhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=5D566B98E952ADEB2A0C091E6CCC658A.tpdjo06v_2?idArticle=LEGIARTI000025088989&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&categorieLien=id

  • 10/16

    La dcision issue de ce recours administratif peut tre contest dans un dlai de 15 jours compter de sa notification devant la juridiction laquelle appartient son auteur. La requte est alors transmise sans dlai par le prsident de la juridiction au tribunal administratif dsign conformment un tableau dattribution arrt par le prsident de la section du contentieux du Conseil dEtat. Dans ce cas, le prsident ou le magistrat dlgu qui a pris lordonnance est appel prsenter ses observations crites sur le mrite du recours.

    * Ces dispositions sont applicables aux enqutes publiques dont larrt douverture et dorganisation est publi compter du premier jour du sixime mois aprs sa publication. Les dispositions des II et III de larticle R. 123-1 du code de lenvironnement, dans sa rdaction rsultant du prsent dcret, sont applicables aux demandes dautorisation dposes compter du premier jour du sixime mois aprs sa publication (article 17 du dcret )

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025053908&fastPos=1&fastReqId=1054653097&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

  • 11/16

    IV Le rapport*

    I- Remise du rapport (article R.123-19)

    Dlai : le commissaire enquteur doit transmettre lautorit comptente son rapport et ses conclusions motives dans le dlai de trente jours compter de la date de clture de lenqute. Il transmet simultanment une copie du rapport et des conclusions motives au prsident du tribunal administratif.

    Sanction pour non respect du dlai : Si le commissaire enquteur na pas respect ce dlai ou na pas, comme il en a la possibilit, formul une demande motive de report de dlai (15 jours, maximum), conformment larticle L.123-15, lautorit comptente, aprs accord du responsable du projet, saisit le prsident du tribunal administratif, afin quil prenne une ordonnance de dessaisissement. Le supplant dispose, alors dun dlai de trente jours, compter de sa nomination pour tablir, partir des rsultats de lenqute, le rapport et les conclusions motives.

    II- Contenu du rapport (article R.123-19)

    A/Le rapport proprement dit comporte :

    - Le rappel de lobjet du projet, la liste de lensemble des pices figurant dans le dossier. Il ne sagit pas pour autant de reprendre lintgralit du dossier denqute.

    - La faon dont sest droule lenqute (mesures de publicit, importance de la participation du public, incidents ventuels, runion publique).

    - Une analyse des observations, propositions et contre propositions faites par le public. Toutes les observations doivent tre examines, faute de quoi lenqute pourra tre considre comme irrgulire par le juge. Toutefois, si elles sont nombreuses, les observations pourront tre synthtises.

    - Enfin, le cas chant, il comporte les observations produites par le responsable du projet.

    B/ Les conclusions motives

    Elles sont consignes dans un document spar et doivent se limiter trois catgories : conclusions favorables, favorables sous rserve ou dfavorables au projet.

    Il sagit dun avis personnel du commissaire enquteur, dans lequel il exprime son opinion personnelle. Cet avis peut donc tre diffrent de lopinion majoritaire du public, mais dans ce cas, il doit tre particulirement motiv.

    C/ Pourquoi un rapport et des conclusions dans deux documents spars ?

    Cest un exercice difficile qui est exig du commissaire enquteur, puisque dans un premier temps il lui est demand dtre le plus objectif possible dans la prsentation et lanalyse de lenqute et que dans un second temps, il lui est demand, dans lmission de son avis, dexprimer un point de vue subjectif.

    III- Les consquences juridiques dun avis dfavorable du commissaire enquteur (article L.123-16)

    1) Lorsquun avis dfavorable a t mis par le commissaire enquteur loccasion dune enqute environnementale et que ladministration a pass outre cet avis, le juge administratif des rfrs saisi dune demande de rfr-suspension de la dcision prise fera droit cette demande, sans examiner la condition durgence, ds lors que lun des moyens invoqus lappui de la requte cr un doute srieux sur la lgalit de lacte attaqu.

    2) En ce qui concerne les collectivits territoriales ou leur regroupement, dans le cadre des enqutes environnementales, lopration ne peut tre poursuivie quaprs nouvelle dlibration de lorgane de la collectivit ou du groupement concern.

    IV- Insuffisance ou dfaut de motivation (article R.123-20)

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089075&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=36AB605901CC0F15D7BB6DF918E5AC55.tpdjo07v_2?idArticle=LEGIARTI000022496645&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025089075&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=D3F3F1F27025EF26A101216896CA4CFF.tpdjo07v_2?idArticle=LEGIARTI000022496643&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=D3F3F1F27025EF26A101216896CA4CFF.tpdjo07v_2?idArticle=LEGIARTI000022496643&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=B1BA72ED6AE117453B2939FF16294708.tpdjo08v_1?idArticle=LEGIARTI000025089070&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&categorieLien=id

  • 12/16

    - Constate par lautorit comptente :

    Si, rception des conclusions du commissaire enquteur ou de la commission denqute, lautorit comptente constate une insuffisance ou un dfaut de motivation, susceptible dengendrer une irrgularit de procdure, il en informe le prsident du tribunal administratif dans un dlai de 15 jours par lettre dobservation .

    Le prsident du tribunal dispose alors dun dlai de 15 jours pour se prononcer et pour ventuellement demander au commissaire ou prsident de la commission, sil le juge ncessaire, de complter ses conclusions. En labsence de rponse de sa part dans un dlai de 15 jours, la demande de lautorit comptente est rpute rejete.

    La dcision du prsident du tribunal administratif nest pas susceptible de recours.

    - Constate par le prsident du tribunal administratif :

    Le prsident du tribunal administratif ou le conseiller dlgu peut galement intervenir de sa propre initiative, auprs du commissaire enquteur ou du prsident de la commission, dans le dlai de 15 jours, compter de la date de rception du rapport sil estime que les conclusions ne sont pas assez motives. Cette intervention reste, bien entendu, de nature administrative et non juridictionnelle.

    Dans ce cas, le commissaire enquteur ou le prsident de la commission est tenu de remettre ses conclusions compltes, lautorit comptente et au prsident du tribunal administratif dans le dlai dun mois.

    - Consquences juridiques du dfaut ou de linsuffisance de motivation :

    La jurisprudence fournit de nombreux exemples dannulation de dcisions administratives en raison dirrgularits de procdure tenant au contenu des rapports et conclusions des commissaires enquteurs.

    Sagissant du contenu du rapport lui-mme, sont ainsi sanctionns les refus ou les omissions de rpondre des observations du public ; voir par exemple :

    - CAA Nancy, 17 novembre 2005, SCEA Freyermuth frres, n 01NC00722,

    - CAA Douai, 17 mars 2005, Association Vie et Paysages, n 03DA00544,

    - CE, 10 dcembre 1990, Ministre dlgu charg de lenvironnement et Syndicat dpuration de Thonon-les-Bains et dEvian-les-Bains, n 94523.

    De mme, linsuffisance de motivation des conclusions justifie lannulation de la dcision de lautorit publique :

    - CE, 27 octobre 1995, Commune de Fontaine-Gurin, n 161792,

    - CE, 4 fvrier 1994, M. Costes, n 104916.

    V- Communication du rapport (article R.123-21)

    Lautorit comptente adresse copie du rapport, ds sa rception :

    - Au responsable du projet,

    - A la mairie de chacune des communes o sest droule lenqute et la prfecture de chaque dpartement concern, pour quil puisse tre consult par le public, pendant un an compter de la date de clture de lenqute.

    La Commission daccs aux documents administratifs (CADA) considre comme communicable de plein droit le registre denqute publique, y compris les correspondances et observations reues directement par le commissaire enquteur, tout comme le rapport et les conclusions du commissaire enquteur (CADA, laccs aux documents administratifs, 5me rapport dactivit, 1986-1987, page 37).

    VI- Complment denqute, aprs dpt du rapport (article R.123-23)

    http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=84008&fonds=DCA&item=1http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=76505&fonds=DCA&item=3http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=31590&fonds=DCE&item=1http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=31590&fonds=DCE&item=1http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=53617&fonds=DCE&item=1http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=44271&fonds=DCE&item=1http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=B1BA72ED6AE117453B2939FF16294708.tpdjo08v_1?idArticle=LEGIARTI000025089065&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&categorieLien=idhttp://www.cada.fr/IMG/pdf/Rapport5.pdfhttp://www.cada.fr/IMG/pdf/Rapport5.pdfhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=B1BA72ED6AE117453B2939FF16294708.tpdjo08v_1?idArticle=LEGIARTI000025089055&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&categorieLien=id

  • 13/16

    Dans lhypothse dune enqute complmentaire diligente en application de larticle L.123-14-II, le commissaire enquteur joint, dans un dlai de quinze jours, compter de la date de clture de lenqute complmentaire, au rapport principal communiqu au public, un rapport complmentaire et des conclusions motives. Copies des rapports sont mises conjointement la disposition du public dans les conditions dfinies larticle R.123-21.

    * Ces dispositions sont applicables aux enqutes publiques dont larrt douverture et dorganisation est publi compter du premier jour du sixime mois aprs sa publication. Les dispositions des II et III de larticle R. 123-1 du code de lenvironnement, dans sa rdaction rsultant du prsent dcret, sont applicables aux demandes dautorisation dposes compter du premier jour du sixime mois aprs sa publication (article 17 du dcret du 29 dcembre 2011).

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=98CAEB3A7C0C4EAE2386587EAF0FFB23.tpdjo17v_2?idArticle=LEGIARTI000022496647&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=B1BA72ED6AE117453B2939FF16294708.tpdjo08v_1?idArticle=LEGIARTI000025089065&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120118&categorieLien=idhttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025053908&fastPos=1&fastReqId=1054653097&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

  • 14/16

    V Statut du commissaire-enquteur

    I. La situation juridique du commissaire enquteur

    Le commissaire enquteur est une personne choisie en fonction notamment de (sa) comptence et de (son) exprience, parmi les personnes qui manifestent un sens de lintrt gnral, un intrt pour les proccupations denvironnement, et tmoignent de la capacit daccomplir leur mission avec objectivit, impartialit et diligence (art. R. 123-41).

    La premire qualit attendue du commissaire enquteur est son impartialit.

    Il a, en particulier, lobligation de ne pas se trouver, sur une enqute donne, en situation de conflit dintrts. En consquence, il ne doit pas tre suspect dtre intress lopration titre personnel ou en raison de (ses) fonctions, notamment au sein de la collectivit, de lorganisme ou du service qui assure la matrise douvrage, la matrise duvre ou le contrle de lopration soumise enqute (cf. art. L. 123-5). Le conflit dintrts sapprcie de manire objective et non pas seulement subjective. Il ne suffit donc pas que le commissaire enquteur se sente lui-mme libre de tout prjug ou de toute pression lgard de lobjet de lenqute, encore faut-il quen apparence, aucun lien particulier personnel ou professionnel avec lobjet de lenqute ne puisse tre, au regard du public, de nature jeter un doute sur son impartialit.

    Le commissaire enquteur doit, en outre, avoir la disponibilit pour investir le temps ncessaire sa mission, la fois pour conduire lenqute elle-mme et pour rdiger son rapport, dans les dlais prescrits.

    Sagissant de sa comptence technique, le commissaire enquteur nest pas un expert. Il nest pas un auxiliaire de la justice dsign dans le cadre dune procdure juridictionnelle. Et il nest pas attendu de lui une analyse scientifique ou technique objective fonde sur des investigations personnelles.

    Il lui appartient, nanmoins, dtre apte matriser les concepts techniques et juridiques ncessaires au bon accomplissement de sa mission, de connatre les procdures administratives et danalyser lobjet de lenqute, afin notamment de renseigner le public, dapprcier la porte des observations prsentes et de prendre position en connaissance de cause.

    Son rapport a pour finalit dclairer lautorit comptente au moment de prendre sa dcision, sur lacceptabilit sociale du projet soumis lenqute. Il doit logiquement tre fond sur les observations du public quil a effectivement enregistres mais il doit aussi tmoigner dun avis personnel et motiv sur lutilit publique du projet. Si cet avis est ncessairement empreint dune certaine subjectivit, il doit tre exprim dans le seul souci de lintrt gnral.

    Le commissaire enquteur apporte ainsi une collaboration non professionnelle une procdure administrative dintrt gnral.

    Llaboration dun statut ad hoc propre la mission des commissaires enquteurs est une revendication constante des commissaires enquteurs mais les travaux entrepris nont jamais abouti.

    Dans le silence des textes et compte tenu de la nature de sa mission, le commissaire enquteur doit tre logiquement regard comme un collaborateur occasionnel du service public, mme si la nature du service public auquel il collabore nest pas explicitement dfinie par le droit positif et peut tre dbattue (cf. notamment CAA Lyon, 31 mai 2011, Ministre de lcologie, de lnergie, du dveloppement durable et de la mer c/ commune de Pron, n 09LY02412).

    La Compagnie nationale des commissaires enquteurs (CNCE) est une association reprsentative des commissaires enquteurs. Elle est, comme telle, linterlocuteur naturel des pouvoirs publics et offre ses membres un certain nombre de services, en particulier en matire de formation et dassurance (cf. ci-dessous). Elle nest, toutefois, investie par les pouvoirs publics daucune prrogative de puissance publique particulire.

    II. Le rgime juridique de lindemnit servie au commissaire enquteur

    Lindemnit servie au commissaire enquteur est une indemnit sui generis dfinie par larticle R. 123-25 et par larrt du 25 avril 1995 relatif lindemnisation des commissaires-enquteurs. Sans entrer dans le dbat sur lopportunit de sa revalorisation alors quelle na pas volu depuis 2003, il peut toutefois tre

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000024715291&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120112&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=861AFF356A01A33FBF7F0203E94DC622.tpdjo14v_2?idArticle=LEGIARTI000022496669&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=861AFF356A01A33FBF7F0203E94DC622.tpdjo14v_2?idArticle=LEGIARTI000022496669&cidTexte=LEGITEXT000006074220&categorieLien=id&dateTexte=22220222http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=100479&fonds=AJCA&item=2http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=F85CED923BCD93C76107E20EB22E1781.tpdjo15v_3?idSectionTA=LEGISCTA000025084680&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120112http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000188318&fastPos=1&fastReqId=1620413843&categorieLien=cid&oldAction=rechTexte

  • 15/16

    prcis que, sagissant dune indemnit servie en contrepartie dune activit non professionnelle, son montant ne saurait tre apprci par comparaison avec la rmunration dactivits proprement professionnelles.

    1. le rgime fiscal :

    Lindemnit servie au commissaire enquteur, cest--dire le montant des vacations, nen constitue pas moins un revenu qui, comme tel, est assujetti la contribution sociale gnralise (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).

    De mme, elle doit tre dclare au titre de limpt sur le revenu. Ne sagissant pas dun salaire, elle peut tre dclare au titre de la catgorie des bnfices non commerciaux .

    Le remboursement des frais engags ne constituant pas un revenu, il nest pas assujetti la CSG et la CRDS et na pas tre dclar au titre de limpt sur le revenu.

    Pour les commissaires enquteurs qui exercent, titre principal, une activit professionnelle assujettie la taxe sur la valeur ajoute, lensemble des sommes perues (montant des vacations et remboursement des frais engags), au titre de leur activit de commissaire enquteur, doit tre soumis la TVA.

    2. le rgime social :

    En application du 13 de larticle 1er du dcret n 2000-35 du 17 janvier 2000 portant rattachement de certaines activits au rgime gnral, les commissaires enquteurs mentionns notamment larticle 2 de la loi du 12 juillet 1983 (devenu larticle L. 123-4) devraient tre affilis aux assurances sociales du rgime gnral, en tant que personnes qui exercent titre occasionnel pour le compte de lEtat, dune collectivit territoriale ou dun de leurs tablissements publics administratifs, dune autorit publique indpendante dote de la personnalit morale ou dun organisme priv charg de la gestion dun service public caractre administratif, une activit dont la rmunration est fixe par des dispositions lgislatives ou rglementaires ou par dcision de justice , au sens du 21 de larticle L. 311-3 du code de la scurit sociale.

    Sils exercent une activit non salarie non agricole, ils peuvent, toutefois, sur option de leur part, voir rattacher les rmunrations perues au titre des enqutes publiques aux revenus tirs de cette activit non salarie.

    Dans le cadre de cette affiliation ad hoc au rgime gnral, un abattement de 20 % est consenti sur le taux de cotisations de scurit sociale incombant aux employeurs (arrt du 18 mars 2008).

    Mais, les dispositions rglementaires propres la rmunration des commissaires-enquteurs nont, ce jour, toujours pas intgr ces obligations sociales. Ainsi, larticle R. 123-25 et larrt du 25 avril 1995 fixent la somme de 38,10 le montant de la vacation horaire, hors taxe sur la valeur ajoute , sans donner aucune prcision sur le prlvement de cotisations sociales.

    Des discussions sont toujours en cours au niveau interministriel pour mettre les dispositions rglementaires affrentes lindemnisation des commissaires enquteurs en conformit avec la lgislation sociale.

    3. le cumul de lindemnit avec une pension de retraite :

    Le cumul des indemnits servies aux commissaires enquteurs avec la pension de retraite quils percevraient par ailleurs, est autoris sans condition particulire ds lors que :

    - sagissant des retraits du secteur priv, le montant des indemnits et le montant de la pension ainsi cumuls sont infrieurs au dernier salaire dactivit (cf. art. L. 161-22 du code de la scurit sociale) ;

    - sagissant des retraits de la fonction publique, le montant des indemnits nexcde pas le tiers de la pension (cf. art. L. 85 du code des pensions civiles et militaires de retraite).

    Au-del de lge lgal de la retraite augment de cinq annes, ces plafonds ne sont plus applicables.

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000386372&fastPos=1&fastReqId=1491567312&categorieLien=cid&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000021960615&cidTexte=LEGITEXT000006073189&dateTexte=20101011&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000021960615&cidTexte=LEGITEXT000006073189&dateTexte=20101011&oldAction=rechCodeArticlehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000018383437&fastPos=1&fastReqId=1729877105&categorieLien=cid&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=F85CED923BCD93C76107E20EB22E1781.tpdjo15v_3?idSectionTA=LEGISCTA000025084680&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20120112http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000188318&fastPos=1&fastReqId=1620413843&categorieLien=cid&oldAction=rechTextehttp://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=CF007FF69E16867FCDC69CC08277055F.tpdjo15v_3?idSectionTA=LEGISCTA000006194415&cidTexte=LEGITEXT000006073189&dateTexte=20120112http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=CF007FF69E16867FCDC69CC08277055F.tpdjo15v_3?idSectionTA=LEGISCTA000006148909&cidTexte=LEGITEXT000006070302&dateTexte=20120112

  • 16/16

    III. La protection juridique du commissaire enquteur

    Il est, tout dabord, recommand au commissaire enquteur de vrifier auprs de sa compagnie dassurance si, et dans quelle mesure, son activit exerce en qualit de commissaire enquteur sera couverte, en particulier, par lassurance de son vhicule automobile.

    Le tribunal doit autoriser le commissaire enquteur en activit utiliser son vhicule personnel. Cette autorisation peut tre accorde dans lacte de dsignation.

    La CNCE offre, en outre, aux commissaires enquteurs une assurance de protection juridique.

    En qualit de collaborateur occasionnel du service public, le commissaire enquteur qui subirait un dommage dans le cadre de son activit ou verrait engager sa responsabilit pour une faute qui ne pourrait tre regarde comme dtachable de lexercice de cette activit, devrait pouvoir bnficier de la protection de la collectivit publique. Il convient, toutefois, de noter que ltat du droit positif ne permet pas de dterminer avec certitude quelle collectivit serait dbitrice dune telle protection (cf. notamment CAA Lyon, 31 mai 2011, Ministre de lcologie, de lnergie, du dveloppement durable et de la mer c/ commune de Pron, n 09LY02412).

    http://ariane.conseil-etat.fr/getdoc.asp?id=100479&fonds=AJCA&item=2

Recommended

View more >