Forest climate change apiculture Cameroon

  • Published on
    13-Jun-2015

  • View
    204

  • Download
    0

DESCRIPTION

Tangkeu forest climate change apiculture presentation dschang 2013

Transcript

1. THINKING beyond the canopyStphanie TangkeuUniversit de DschangDenis SonwaCiforVerina IngramCifor & University of AmsterdamJonas Yves PintaCharg de cours, Universit de DschangFernand-Nestor F TchuemgemMatre de confrence, Universit de NgaoundrMartin KueteProfesseur, Universit de DschangApiculture et variabilits climatiques dans les paysagesmontagneux de Kilum-IjimConfrence internationale sur les forts africaine, le changementclimatique et le dveloppement durableDu 21 au 25 Janvier 2013Universit de Dschang, Cameroun 2. IntroductionGnralits sur lapiculture OkuClimat de OkuInfluence du climat sur lapiculture OkuConclusion 3. Cest une activit trs ancienne en Afrique, o elle est passe de la cueillette du mielsauvage la lapiculture traditionnelle.Il y a longtemps au Cameroun, lapiculture tait considre comme une sourcedactivits traditionnelles petite chelle, pratiques seulement dans lAdamaoua. Maisaujourdhui, on la retrouve dans toutes rgions o elle peut tre soit une activit alternative,soit une activit principale. Dans lun comme dans lautre cas, les revenus quelle gnrecontribuent au bien-tre du mnage.Lapiculture est lactivit qui permet lhomme dentrer en possession des biens etservices fournis par les abeilles (pollinisation des plantes, biodiversit, produits de la ruche).Lapiculture trouve sa raison dtre dans la vgtation o labeille tire tout ce donc elle abesoin ( excepte leau) pour la fabrication des produits de la ruche. Les propritsphysiques et chimiques du miel dpendent des espces de plantes butines par les abeillesCependant les fluctuations climatiques influencent lapiculture 4. objectifsRecenser les facteurs pouvant entraner un changementde comportement chez labeille mellifresMontrer la place prpondrante de la variabilit ouchangement climatique dans le comportement desabeillesInscrire les changements de comportement constats chez lesabeilles au rang des indicateurs de la variabilit climatique 5. MthodologieLes donnes climatiques (station mtorologique de Bamenda et thse)Enqutes (90 apiculteurs Oku)Observations sur le terrain (ruchers, chantillons de plantes apicoles)TRAITEMENT DES DONNESLogiciel Microsoft Excel : Analyse descriptive des donnes (figures,frquences et tableaux).La dtermination des ruptures dans les sries des donnesmtorologiques sest faite par le test de Pettitt, intgr dans le logicielKronostat version 1.1.DONNES PRIMAIRESDONNES SECONDAIRES (Lectures articles, thses etc ) 6. Oku est un arrondissement dans ledpartement du Bui, dans la rgion duNord-Ouest Cameroun. La ville slve une altitude denviron 2000 mtres etstend sur une surface de 750 km2.Oku est dot dune partie du vestige de lafort de montagne dAfrique centrale, lafort de montagne de Kilum-Ijim(totalisant prs de 20 000 ha) qui riche enbiodiversit et espces endmiques. 7. Activit ouverte tous: hommes, femmes,jeunes et vieillardsApiculture traditionnelle, ruches traditionnellesColonisation des ruches et transport dans lafort pour production du miel blancProduits de la ruche rcolts: miel, cire etpropolisTransmission du savoir-faire apicole de preen filsPropolisRuchesCire 8. Colonisation des ruchesTransport dans la montagneProduction du mielVente: Cooprative, locaux, trangers 9. Evolution de fort de montagne de OkuLe schma subit par le couvertforestier est quasiment le mmequ Ngaoundal:En 1978, Oku est presquetotalement recouverte de fort;En 1988, le niveau dedforestation est maximale;En en 2007, reconquteforestireConclusion: Malgr la reconqute,la superficie de 2007 est toujoursinfrieure celle qui existait audpart. 10. Quelques causes de la dforestation Oku et NgaoundalLe changement dutilisation des terresLa croissance dmographiqueLa surexploitation des ressourcesforestires 11. Situation climatique0255075100125150175200225050100150200250300350400450Temprature(C)Pluviomtrie(mm)Bamenda0255075100125150175200225050100150200250300350400450Jan Fv Mar Avr Mai Jui Jui Ao Sep Oct Nov DcTemprature(C)Pluviomtrie(mm)Manchok0255075100125150175200225050100150200250300350400450Jan Fv Mar Avr Mai Jui Jui Ao Sep Oct Nov DcTemprature(C)Pluviomtrie(mm)Belo0255075100125150175200225050100150200250300350400450Jan Fv Mar Avri Mai Jui Jui Ao Sep Oct Nov DcTemprature(C)Pluviomtrie(mm)KumboPluviomtriemoyennemensuelleTempraturemoyennemensuelle 12. Situation climatique: temprature1717.51818.51919.52020.52121.5198119831985198719891991199319951997199920012003200520072009Bamenda19.52020.52121.52222.51997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004Belo212223242526Kumbo1818.51919.52020.521ManchokTempratureLinear (Temprature) 13. Situation climatique: Evolution des prcipitationannuelles-2.5-2-1.5-1-0.500.511.521981 1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009IndicepluviomtriqueBamenda-2-10121986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997IndicepluviomtriqueManchok-2-1.5-1-0.500.511.5199819992000200120022003200420052006200720082009IndicepluviomtriqueKumbo-2.0-1.00.01.02.0IndicepluviomtriqueBelo 14. Test de Pettitt: TempratureLapplication du test de Pettitt la srie de donnes thermiques (1981 2010) deBamenda, ne prsente aucune rupture. Llvation de temprature constate estjuge normale et serait le fruit dune variabilit, plutt que dun changementclimatique. 15. Test de Pettitt: PrcipitationsLapplication du test de Pettitt aux donnes pluviomtriques de la localit de Bamenda, rejettelhypothse dune rupture au seuil de confiance de 99%, mais laccepte pour les seuils deconfiance de 90% et 95%, avec une probabilit de dpassement de la valeur critique en 1998.Il est donc difficile daffirmer que les fluctuations constates au niveau des prcipitations, est lefruit dune simple variabilit interannuelle. Par contre, bien que le test de Pettitt ne prsenteaucun changement dans la rpartition des prcipitations, ceci dmontre tout de mme unevariabilit pluviomtrique certaine. 16. 0102030405060708090Fortes pluies Feux debrousseLonguesscheressesVariabilitssaisonniresVentsviolentsFigure : Facteurs climatiques problme OkuA ct des donnes climatiques,nous avons recueillis les avis desapiculteurs. Selon eux, les facteurs problmes sont:Les fortes pluiesLes feux de brousseLes longues scheressesLa variabilit saisonniresLes grands vents 17. 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90AbeillesRuchesPlantes apicolesAbeillesRuchesPlantes apicolesAbeillesRuchesPlantes apicolesAbeillesRuchesPlantes apicolesAbeillesRuchesPlantes apicolesFortespluiesFeuxdebrousseLonguesscheressesVariabilitssaisonniresGrandsventsFrquence en %Figure : Influence des facteurs climatiques surlapiculture.Exception faite des grands vents et deslongues scheresses, les v.saisonnires, les feux de brousse et lesfortes pluies affectent la fois lesabeilles, les ruches et les plantesapicoles.F. Pluies prolonges (nectar, pollen,ruches et abeilles;F. De brousse brlent tout sur leurpassage;V. Saisonnires influencent le cyclede floraison des plantesG. Vents (brisent les branches etentrainent la chute des ruches. 18. Influence de la temprature sur lapicultureAugmentationdetempratureOKUNombredapiculteursFrquence en%Oui 90 100Non 0 0NSP 0 0Total 90 100La temprature se dmarque des autres facteurs climatiquesen ce quelle se montre plutt positive lactivit des abeilles 19. Alas climatique Impact Stratgie dadaptationFortes pluiesAbeilles et ruchesLessivage du pollenDilution du nectar des fleursen floraisonAlimentation des abeilles enfournissant de leau sucrependant les priodes difficilesFeux de brousseAbeilles, Ruches, et PlantesapicolesDestruction des ruches et desplantes apicolesMort des abeillesCration des pare-feuxLongues scheressesAbeilles, Ruches, PlantesapicolesManque de nectar les fleursdes plantes apicolesVariabilits saisonniresAbeilles, Ruches, Plantesapicoleslorsquelles sont entrecoupespar des priodes de floraison,les VS sont plutt favorables lapicultureVents violentsAbeilles, Ruches, PlantesapicolesChute des ruchesChute des plantes apicolesGarde les arbres autour durucher comme brise vent 20. Lapiculture est une activit sensible aux changementsenvironnementaux, mme si ceux-ci semblent navoir pasencore atteint un niveau assez critique.Bien que lapiculture prsente des signes de faiblesse faceaux facteurs climatiques, dans certains cas, ces facteurs semontrent plutt avantageux

Recommended

View more >