Information Scientifique et Technique : pour des moteurs efficaces, liberez les donnees!!

  • Published on
    05-Dec-2014

  • View
    4.226

  • Download
    0

DESCRIPTION

Intervention la BM de LYON lors des 23e ENTRETIENS JACQUES CARTIER : Les bibliothques du XXIe sicle

Transcript

Information scientifique et technique : Pour des moteurs efficaces, librez les donnes !!! Christine Fleury ABES 23me Entretiens Jacques Cartier22 novembre 2010 PrsentateurCommentaires de prsentationMalgr tous ces dveloppements, les rsultats des recherches faites sur Internet grce des moteurs comme Google conduisent rarement aux bibliothques. Pourquoi ? Quelles sont les stratgies dvelopper pour permettre le reprage des richesses de nos bibliothques ? Trois gnrations de moteurs de recherchePour la petite histoire PrsentateurCommentaires de prsentation1994 : Au dbut du web : annuaires et rpertoires La premire gnration (Altavista, Hotbot ou Lycos) : outils caractriss par des algorithmes de pertinence assez basiques. Les moteurs de recherche des catalogue de bibliothques, dans leur majorit, appartiennent cette catgorie.La deuxime gnration est en rupture avec la premire gnration du fait d'algorithmes bass sur la popularit des pages, et le recentrage sur la fonction de recherche Troisime gnration : visualisation, cartographie + recherche multimdiaMots cls des moteurs de nouvelles gnrations : Verticalisation / Personnalisation / Recherche universelle Je vous parle dun temps Merci la WayBack MachinePrsentateurCommentaires de prsentationAltavista : 1996 Lycos : 1997La premire gnration (Altavista, Hotbot ou Lycos) : outils caractriss par des algorithmes de pertinence assez basiques. Les moteurs de recherche des catalogue de bibliothques, dans leur majorit, appartiennent cette catgorie.De la sainte trinit .PrsentateurCommentaires de prsentation 80 % des recherches partir de GoogleVisualisations PrsentateurCommentaires de prsentationoutils dits de troisime gnration : Exalead, Kartoo (dfunt), Mozbot (powered by Google)Ici un fond dcran de constellation, projet dvelopp par Exalead dans le cadre du programme Quaero : (Exalead rachet par Dassault ---)Visualisations PrsentateurCommentaires de prsentationSearch cube powered by googleRecherche universelle ???PrsentateurCommentaires de prsentationMots cls des moteurs de nouvelles gnrations : Verticalisation / Personnalisation / Recherche universelle sappuient notamment sur croisement dinformations issus de lhistorique des recherches, sur recommandations, sur rseaux sociaux --- Moteurs / mtamoteurs spcialiss ISTPrsentateurCommentaires de prsentationLes moteurs commerciaux spcialiss en IST Scirus (elsevier) : 410 million scientific items indexed at last count, it allows researchers to search for not only journal content but also scientists' homepages, courseware, pre-print server material, patents and institutional repository and website information. Metalib = mtamoteur ex libris (interrogation fdre multisource) Scifinder : accs reserv aux abonns CASCependant, ces moteurs interrogent des bases de donnes : remontent des rsultats cloisonns par disciplines ou des donnes payantes Moteur de rechercheSources et moteurs Open Access Rsolveur de lien - DOIDonnes bibliographiques mdicalesAnalyse des citationsPrsentateurCommentaires de prsentationOpen Access Initiative = philosophie douverture des donnes de la science + une gamme doutils Grand chantiers de lopen access : Protocole OAI PMH : qui permet le moissonnage et linterrogation de donnes parpilles quil est ainsi possible dinterroger de faon fdre ou de rassembler dans des dpts communs (comme cest la cas du dpt Driver Driver ou de Dart dpts pour les thses europennes)Auto-publicationArchives ouvertesDpts institutionnelsArchives ouvertes : 1991, le physicien Paul Ginsparg, cre une base de donnes nomme hep-th (pour High Energy Physics Theory) pour que les membres de la petite communaut de chercheurs spcialiss dans la physique des Hautes nergies puissent changer rapidement leur production scientifique. Ds 1997, 50000 physiciens utilisent hep-th qui sera par la suite remplace par arXiv. Cette archive ouverte (= dpt) contient prsent prs de 315000 documents et reoit 140000 connexions par jour.Revue open access : PLOS : dmarre dbut 2001 sous la forme d'une ptition en ligne lance par Patrick Brown, biochimiste l'universit Stanford et de Michael Eisen, un bioinformaticien de l'universit de Californie Berkeley et du laboratoire national Lawrence Berkeley. La ptition appelle les scientifiques s'engager de cesser, ds septembre 2001, de soumettre leurs publications des revues scientifiques qui ne mettent pas disposition pour tous une version complte et gratuite des publications six mois aprs leur sortie. Certaines revues, et notamment PNAS et l'diteur de revues BioMed Central se sont conforms cette demande. Cependant, en 2003, de nombreuses revues, y compris les trs rputes Nature et Science se sont seulement focalises sur l'autorisation pour les auteurs de raliser leur propre archive de leur publication originale. Financement par les auteursBase = moteur OAI-PMH (cible 25,518,361 documents)PubMed est le principal moteur de recherche de donnes bibliographiques de l'ensemble des domaines de spcialisation de la biologie et de la mdecine. Il a t dvelopp par le National Center for Biotechnology Information (NCBI), et est hberg par la Bibliothque nationale de mdecine amricaine du National Institutes of Health. Gratuit, il donne accs la base de donnes bibliographique MEDLINE, rassemblant des citations et des rsums d'articles de recherche biomdicale.Ex : Recherche etiology = Free Full Text (1 254 907) Sources et moteurs de France PrsentateurCommentaires de prsentationUniversits numeriques : 19 600 ressources Classement hirarchique par discipline, Recherche simple uniquement titre auteur mots cls, Science.gouv : 900 sites / signets des universits : rpertoires de sites (moteur exalead)Sudoc : 8 millions de notices / moteur Revues.org : in extenso.org (2006)Hal : 155 000 documents texte intgral Gallica : algorithme du moteur Lucene Des moteurs ---PrsentateurCommentaires de prsentationhttp://www.finderseeker.com/cgi-bin/search.cgiDes moteurs ---Encore des moteurs Le Web, un univers en expansionPrsentateurCommentaires de prsentationLe Web a seulement 21 ans ; cest un univers en expansion2002 : 3 milliards de pages (Abondance)2006 : 60 milliards de pages dont 20 milliards indexes (TechCrunch)2008 : Google estime environ 40 milliards le nombre de pages indexes + un Trillion dURLs uniques sur le web.2009 : loi de Moore : taille du web devrait doubler tous les 5 ans (blog emilie oger) Et cependant ---- -----------PrsentateurCommentaires de prsentationLes donnes des catalogues de bibliothques et plus gnralement de la science font partie de silos de donnes inexplors / inexplorables par les moteurs gnralistes : pour cette raison, les donnes des bibliothques (sauf exception) font partie du deep web ou web invisible Deux raisons principales : Le fait quelles soient dans des bases de donnes + le fait que des protocoles spcifiques soient utiliss (Z3950, OAI PMH, sru-Srw) ; ne garantit pas leur utilisabilit : RAW DATA NOW !!! (TIM BERNERS LEE - 2009)PrsentateurCommentaires de prsentationLa question se poser aujourdhui pour lavenir concerne la structure des donnes quon veut porter sur le web plutt que celle les moteurs proprement parler car sans donnes structures et ouvertes, pas de moteur intelligent ! Vers un Web de donnes liesComment ? Simprgner de la philosophie du web de donnes et de la culture des standards du Web Sortir les donnes de leurs entrepts (bases de donnes ) pour les rendre disponibles sur le WEB = conditions pour entrer dans lcosystme du linked data webPourquoi ? Valoriser nos donnes tirer bnfice des donnes cres par les autres exploiter la richesse des donnes (scientifiques, gouvernementales, statistiques, encyclopdiques, dautorit, bibliographiques) Voir vido Tim Berners LEE TED 2009 PrsentateurCommentaires de prsentationCest lors de la confrence TED 2009 que Tim Berners Lee, linventeur du web a lanc cet Appel pour une libration des donnes brutes. Il sagit de lappel dun scientifique destination des scientifiques comment combiner, comparer les donnes enfouies dans des bases de donnes, comment agrger des donnes conues dans des formats diffrents, dans des systmes non compatibles, comment les faire travailler ensemble pour fournir des rponses aux questions essentielles que sont la faim dans le monde, les maladies gntiques Le web comme une gigantesque base de donnes conforme larchitecture du web ouvertes, interoprables et .. interrogeables. Les moteurs du futur sont donc envisager laune de ces milliards de donnes jusque l enfermes dans des entrepts, bases, sillos libres les donnes du web invisible.PrsentateurCommentaires de prsentationLinked Open Data Cloud : ce schma bien connu montre les liens entre diffrents entrepts de donnes toutes ces donnes ayant t transcrites en triplets RDF (jy reviendrai)Septembre 2010 : 203 data sets = 25 billion triplets RDF, relis par 395 million liens RDFPrsentateurCommentaires de prsentationSeptembre 2010 : 203 data sets = 25 billion triplets RDF, relis par 395 million liens RDFUnivers de lopen access : OAI citeseerPubmedeprintsgeonamesLes rfrentiels Rameau et la Library of congress subjects headings - VIAFProjet open libraryRdf book mashupLe catalogue sudois LIBRISPrsentateurCommentaires de prsentationtravaux du Web smantique dsignent un ensemble de technologies visant rendre le contenu des ressources du web accessibles et utilisable par les programmes et agents logiciels, grce un systme de mtadonnes formelles, utilisant notamment la famille de langages dvelopps par le W3C.Pour construire le web de donnes lies ou data linked web, il faut des standards commun cest dans lesprit du web smantique que le W3C a conu notamment RDF .RDF ??? Recommandation du W3C RDF (Resource Description Framework) = le langage de base du Web smantique un langage trs ouvert conu pour la description utilis (notamment) pour dcrire les ressources du web et leur mtadonnes et permettre leur traitement automatique (machine readable). une structure qui peut scrire dans diffrentes syntaxes (=langages informatiques) RDF/XML + RDFA, Turtle Un langage de requte spcifique : SPARQLVoir la recommandation du W3C (en franais) PrsentateurCommentaires de prsentationLingua franca des mtadonnesSPARQL (protocole SPARQL et langage de requte RDF) est un langage de requte, devenu le 15 Janvier 2008, dans le cadre de l'activit Web smantique du W3C, une recommandation W3C. Le langage SPARQL dfinit la syntaxe et la smantique ncessaire l'expression de requtes sur une base de donnes de type RDF et la forme possible des rsultats.SPARQL est adapt la structure spcifique des graphes RDF, et s'appuie sur les triplets qui les constituent. En cela, il est diffrent du classique SQL (langage de requte qui est adapt aux bases de donnes de type relationnelles), mais s'en inspire clairement dans sa syntaxe et ses fonctionnalits. SPARQL permet d'exprimer des requtes interrogatives ou constructives Une structure lastique qui intgre diffrents vocabulaires : SKOS (Simple Knowledge Organization System) = reprsentation dans un contexte multilingue de tout vocabulaire contrl (thsaurus, classifications, taxonomies, etc ) FOAF (Friend of a Friend ) = description de personnes et des relations entre elles mais aussi : OWL, Yago, Wordnet, DCterm(DublinCore), Geoname .Une langue,des vocabulairesPrsentateurCommentaires de prsentationStructure trs ouverte qui intgre naturellement diffrents vocabulaires (ontologie),il peut scrire dans diffrents langage informatiques (syntaxes), le plus utilis aujourdhui tant XML (RDF/XML)Vocabulaire (= ontologie) : permettent de constituer une base de connaissance exploite par des agents logiciels. FOAF (Friend of a friend, que lon peut traduire par lami dun ami) est un vocabulaire RDF permettant de dcrire des personnes et les relations quelles entretiennent entre elles. SKOS ou Simple Knowledge Organisation System (Systme simple d'organisation des connaissances) est une famille de langages formels permettant une reprsentation standard des thsaurus, classifications ou tout autre type de vocabulaire contrl et structur. SKOS est construit sur la base du langage RDF, et son principal objectif est de permettre la publication facile de vocabulaires structurs pour leur utilisation dans le cadre du Web smantique. la reprsentation dans un contexte multilingue de tout type de vocabulaire contrl et structur (thsaurus, classifications, taxonomies, etc.), dautre part, lalignement de diffrents vocabulaires, lobjectif tant lexploitation par la machine de ressources publies sur le Web.Des vocabulaires de rfrence ont t migrs au format SKOS et sont disponibles au public.Les premires versions historiques de SKOS ont t utilises pour l'expression des thsaurus utiliss par le portail environnemental SWED dans le cadre du projet SWAD-Europe, suivis des thsaurus multilingues AGROVOC publi par la FAO, et GEMET publi par l' Agence europenne pour l'environnement.La Bibliothque du Congrs a publi son vocabulaire Library of Congress Subject Headings en SKOS en mai 2009. Le vocabulaire peut tre tlcharg librement, et chaque concept est dfini par une URI conforme aux exigences de sa rutilisation dans le cadre du WebLe vocabulaire RAMEAU dit par la BNF a t port en SKOS dans le cadre du projet europen TelPlus lui-mme une brique du projet de Europeana. Dans ce mme cadre ont t galement migrs en SKOS le vocabulaire SWD de la Bibliothque nationale allemande, et les correspondances entre ces deux vocabulaires et le LCSH.Les Archives nationales (France) ont publi le Thsaurus pour la description et l'indexation des archives locales anciennes, modernes et contemporaines en XML/SKOS en juin 2009. Le vocabulaire dans une version SKOS provisoire, peut tre tlcharg librement.IBM a dvelopp l'utilisation de SKOS avec le standard DITA.Assistance smantique la recherche syntaxiqueAvec SKOS, il est possible d'intgrer un thsaurus un systme d'information, au point de le rendre invisible aux utilisateurs. L'utilisateur bnficie ainsi d'une assistance smantique la recherche syntaxique dans la base documentaire par une interface entre le vocabulaire utilisateur et le vocabulaire spcialis (vocabulaire mtier). Une mise en oeuvre possible consiste proposer itrativement les concepts cls du thsaurus SKOS en rponse aux mots cls choisis par l'utilisateur, ventuellement dans d'autres langues que la sienne; une liste de mots cls affine est ensuite soumise au systme de recherche syntaxiqueRDF : un monde dURI chaque ressource (= objet, lieu, livre, auteur ..) est identifie par une -ou plusieurs - URI -(= identifiant uniforme de ressource) ex : un oiseau = http://stitch.cs.vu.nl/vocabularies/rameau/ark:/12148/cb11932889r ex : Les Boulassiers = http://sws.geonames.org/3031189/ ex : Aristote = http://viaf.org/viaf/7524651/#Aristotle same as http://www.idref.fr/026690276/idPrsentateurCommentaires de prsentationUne URI doit permettre d'identifier une ressource de manire permanente, mme si la ressource est dplace ou supprime.Bien que les URI soient trs largement utiliss dans le monde informatique, avec surtout les URL sur Internet, on en retrouve d'autres applications dans le monde rel. Ainsi le code ISBN, qui est l'identifiant unique d'un livre, et permet de retrouver celui-ci depuis n'importe quelle librairie ou bibliothque, dans le monde entier. On peut considrer galement les codes-barres comme une mtaphore d'URI, dans le monde physique: un code-barre ne localise pas un produit mais l'identifie (bien qu'il identifie tous les exemplaires d'un produit, pas chaque exemplaire individuellement, ce qui est le travail du numro de srie, lequel n'est pas systmatique mais rserv aux produits onreux).Sujet ( = ce quon dcrit )http://www.w3.org/Home/LassilaPrdicat ( = une Proprit applicable ce quon dcrit )A pour CrateurObjet (= une valeur ) "Ora Lassila"RDF : le principe des tripletsLes donnes sont dcomposes / recomposes en triplets RDF . et modlises en graphes RDF PrsentateurCommentaires de prsentationIl sagit dun modle de grapheCette page daccueil a pour crateur Ora LassilaSujet = la ressource dcrirePrdicat = une proprit applicable ce sujet)Objet = une valeur de cette propritSujet/prdicat/objet Quatre-vingt-treize est un roman de Victor Hugo paru en 1874 et dont le thme est la rvolution franaise Quatre-vingt-treize est un roman Quatre-vingt-treize a pour auteur Victor Hugo Quatre-vingt-treize est paru en 1874 Quatre-vingt-treize a pour thme la Rvolution franaise (Quatre-vingt-treize, type, roman) (Quatre-vingt-treize, auteur, Victor Hugo) (Quatre-vingt-treize, anne de parution, 1874) (Quatre-vingt-treize, thme, La Rvolution Franaise)Exemple emprunt Bernard Vatant in Mtadonnes, perspectives et MutationsSminaire INRIA 2008)PrsentateurCommentaires de prsentationDcomposition en binomes proprit /valeur Pour se rapprocher de RDF : triplets abstraitsSujet / prdicat / objetRessource = 1 URI = http://dbpedia.org/resource/Ninety-Threedbpedia : Ninety-Three rdf:type yago:Novel106367879dbpedia : Ninety-Three dcterms : creator dbpedia : Victor Hugodbpedia : Ninety-Three dcterms : created 1874 dbpedia : Ninety-Three skos:subject dbpedia : Category : French revolutionPrsentateurCommentaires de prsentationSujet doit tre identifi par une URI : Diapo : Emmanuelle BermsEn dautres termes . FOAF Whos who ?Bases de connaissances en accs libre Data.gov : 305. 692 Datasets (nov.2010) http://data.gov.uk/ DBPedia : 3,4 millions d'entits Geoname : 8 millions de noms gographiques MusicbrainzPrsentateurCommentaires de prsentationDatagov : 305,692 DatasetsDBpedia = extraction des donnes de wikipdia pour en proposer une version web smantique. Ce projet est men par l'Universit de Leipzig, l'Universit libre de Berlin et l'entreprise OpenLink Software.DBpedia est interconnect avec GeoNames, MusicBrainz, CIA World Factbook, le projet Gutenberg et Eurostat, entre autres.La base de donnes dcrit 3,4 millions d'entits, incluant au moins 312 000 personnes, 413 000 lieux, 94 000 albums de musique, 49 000 films, 15 000 jeux vidos, 140 000 organisations (dont 31 000 socits et 31 000 tablissements d'enseignement), 146 000 espces et 4600 maladies et contient 1 461 000 liens vers des images, 5,54 millions de liens vers des pages extrieures, 4,87 millions de liens vers des datasets externes, 565 000 catgories Wikipdia et 75 000 catgories YAGO[2].Le contenu de la base est disponible sous double licence Creative Commons BY-SA 3.0 et GFDLGeonames : plus de 8 millions de noms gographiques qui correspondent plus de 6,5 millions de lieux existants. Ces noms sont classs en 9 catgories et 645 sous-catgories. Des donnes comme la latitude, la longitude, l'altitude, la population, la subdivision administrative, le code postal sont disponibles en plusieurs langues pour chaque emplacement. Chaque caractristique de GeoNames est reprsente comme une ressource web identifie par un identifiant URI stable. Cet identifiant URI offre l'accs, au travers de transfert d'informations, une page Wiki en HTML ou une description de ressources RDF du caractre en utilisant le dialecte GeoNames. Ce dialecte dcrit les proprits des caractres GeoNames en utilisant le OWL. Les classes et les codes sont par ailleurs dcrits dans le langage SKOS. Au travers des URL des articles Wikipdia lis la description RDF, les donnes GeoNames sont relies aux donnes DBpedia et autres donnes RDF.Muzicbrainz : 570000 artistes ou groupes, plus de 850000 disques, et plus de 45000 labels.Cest o ???PrsentateurCommentaires de prsentationLa base de donnes contient plus de 8 millions de noms gographiques qui correspondent plus de 6,5 millions de lieux existants. Ces noms sont classs en 9 catgories et 645 sous-catgories. Des donnes comme la latitude, la longitude, l'altitude, la population, la subdivision administrative, le code postal sont disponibles en plusieurs langues pour chaque emplacement.Les coordonnes gographiques sont bases sur le systme de coordonnes WGS 84 (World Geodetic System 1984).Les informations sont accessibles gratuitement par une interface Internet[2]. Il est possible de trouver des lieux en fonction d'un code postal ou proximit d'un endroit donn et de trouver des liens vers l'article Wikipdia correspondant.L'interface est de type Wiki et les utilisateurs peuvent ajouter des donnes, les amliorer ou corriger les donnes prsentes.Intgration WebChaque caractristique de GeoNames est reprsente comme une ressource web identifie par un identifiant URI stable. Cet identifiant URI offre l'accs, au travers de transfert d'informations, une page Wiki en HTML ou une description de ressources RDF du caractre en utilisant le dialecte GeoNames. Ce dialecte dcrit les proprits des caractres GeoNames en utilisant le OWL. Les classes et les codes sont par ailleurs dcrits dans le langage SKOS. Au travers des URL des articles Wikipdia lis la description RDF, les donnes GeoNames sont relies aux donnes DBpedia et autres donnes RDF.http://sws.geonames.org/3031189 ????http://sws.geonames.org/3031189/about.rdfPointe des BoulassiersFR46.01667-1.33333GeoNames2006-01-151994-01-06 Pointe des BoulassiersFrance Poitou-CharentespointN 46 1' 0'' W 1 20' 0''46.01667 / -1.33333GeoNameId : 3031189PrsentateurCommentaires de prsentationGeonma interconncet avec google map - Des silos de donnes brutesPrsentateurCommentaires de prsentation305,692 DatasetsVisualisationMashup de donnes et les bibliothques ??? et les bibliothques ???Ralisations Rameau en SKOS (TEL Plus Project) VIAF : Virtual International AuthorityFile (OCLC) Dewey en RDF (exprimentation OCLC) IdREF : autorits Sudocen RDF (ABES)Vocabulaires RDF Dublin Core (DCMI) en RDF = DublinCore Terms FRBR / FRAD (modles conceptuels) RDA en RDF : nouvelles (futures ?) rgles de catalogageLa DEWEY en RDF (OCLC)PrsentateurCommentaires de prsentationRalisation OCLC (API ) Dewey.info is an experimental space for linked DDC data. The intention of the dewey.info prototype is to be a platform for Dewey data on the Web.RAMEAU en SKOS (TelPlus) PrsentateurCommentaires de prsentationLe vocabulaire RAMEAU dit par la BNF a t port en SKOS dans le cadre du projet europen TelPlus lui-mme une brique du projet de Europeana. Dans ce mme cadre ont t galement migrs en SKOS le vocabulaire SWD de la Bibliothque nationale allemande, et les correspondances entre ces deux vocabulaires et le LCSH.VIAF (OCLC)PrsentateurCommentaires de prsentationVirtual International Authority File projet oclc VIAF intgre Authority data from 16 authority files at 14 different libraries represented in a variety of formats. (Bibliothque du Congrs, la Deutsche Nationalbibliothek, la Bibliothque nationale de France et la Bibliothque nationale de Sude). Les correspondances de vedettes sont prsentes sous forme graphique, et le systme affiche, pour chaque vedette, toutes les variantes connues, un choix de titres, les pays d'dition, des statistiques sur la chronologie des ditions, un choix d'diteurs, la notice d'autorit en MARC21 et en UNIMARC. VIAf est une magnifique illustration de "linked data"! Donnes Marc transposes en RDFPrsentateurCommentaires de prsentationLIBRIS : un catalogue dans le linked data + utilisation des donnes externesDonnes libres = Moteurs smantiques ???PrsentateurCommentaires de prsentationUn moteur dit smantique sappuie sur les technologies du Web smantique pour offrir de nouvelles fonctionnalits. Un moteur smantique va non pas se baser sur le texte qu'on trouve dans des pages web mais sur du "sens" - Comment intgre-t-on du sens dans une machine? En sappuyant sur une base de connaissances : ensemble de faits et de rgles noncs en rdfQuestions en langage naturel ?PrsentateurCommentaires de prsentationWeb socio-smantique = aux questions poses, cest chacun de rpondre = agglomration de connaissances -PrsentateurCommentaires de prsentationMoteur analysant des donnes scientifiques (outils de calcul intgr) Rachet par Microsoft ---PrsentateurCommentaires de prsentationmicrosoftPrsentateurCommentaires de prsentationFreebase moteur dvelopp par Metaweb base de connaissances socio-smantique brique du web de donnes PrsentateurCommentaires de prsentationMetaweb a t rachet par Google --- Pour en savoir plus .Tim Berners-Lee : The Next Web of Open, Linked Data (TED 2009)http://dai.ly/cvIl6P (sous-titr en franais)Linking OpenDatahttp://esw.w3.org/SweoIG/TaskForces/CommunityProjects/LinkingOpenDataSKOS http://www.w3.org/2004/02/skos/Projet Open Library http://openlibrary.org/about/libLIBRIS : un catalogue dans le linked datahttp://dc2008.de/wp-content/uploads/2008/09/malmsten.pdfLes catalogues de bibliothques sur le Web Emmanuelle Berms (2009)http://www.slideshare.net/Figoblog/les-catalogues-sur-le-webLe web smantique : un web de mtadonnes Yann Nicolashttp://www.slideshare.net/yannn/le-web-smantique-unMtadonnes : mutations et perspectives Sminaire INRIA - 29 sept./ 3 oct. 2008 Dijon ADBS Editions Merci . porte dentre (toujours) indispensable . pour collecter les informations et donnes ayant servi cette prsentation . Yann Nicolas (ABES) et Emmanuelle Bermes (BNF),initiateurs en RDF Cette prsentation est place sous licence Creative CommonsDiapositive numro 1Diapositive numro 2Diapositive numro 3Diapositive numro 4Diapositive numro 5Diapositive numro 6Diapositive numro 7Diapositive numro 8Diapositive numro 9Diapositive numro 10Diapositive numro 11Diapositive numro 12Diapositive numro 13Diapositive numro 14Diapositive numro 15Diapositive numro 16Raw Data Now !!! (Tim Berners Lee - 2009)Vers un Web de donnesliesDiapositive numro 19Diapositive numro 20Diapositive numro 21RDF ??? Recommandation du W3CRDF : un monde dURI Diapositive numro 25Sujet/prdicat/objetSujet / prdicat / objetDiapositive numro 28Diapositive numro 29Bases de connaissances en accs libreDiapositive numro 31Diapositive numro 32Diapositive numro 33Diapositive numro 34Diapositive numro 35Diapositive numro 36Diapositive numro 37 et les bibliothques ???Diapositive numro 39Diapositive numro 40Diapositive numro 41Diapositive numro 42Diapositive numro 43Diapositive numro 44Diapositive numro 45Diapositive numro 46Diapositive numro 47Diapositive numro 48Diapositive numro 49Diapositive numro 50Diapositive numro 51Diapositive numro 52Diapositive numro 53Diapositive numro 54Diapositive numro 55Diapositive numro 56

Recommended

View more >