Jean-Pierre Le Goff : « L'Europe est devenue une ac.matra.free.fr/FB/  · Jean-Pierre Le Goff, né…

  • Published on
    16-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

11/7/2015 Le Figaro Premium - Jean-Pierre Le Goff: L'Europe est devenue une utopie de substitutionhttp://premium.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/11/31002-20150711ARTFIG00063-jean-pierre-le-goff-l-europe-est-devenue-une-utopie-de-substitution.php 1/4Jean-Pierre Le Goff: L'Europe est devenue une utopiede substitutionVox Monde (http://premium.lefigaro.fr/vox/monde/) | Par Jean-Pierre Le Goff (#figp-author) Publi le 11/07/2015 12h00FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN- Pour le sociologue Jean- Pierre Le Goff,la crise grecque a rvl les faiblesses de l'Union europenne. Il considreque cette dernire a sacrifi la culture et la politique la seule conomie.Jean-Pierre Le Goff, n en 1949, est philosophe de formation, crivain et sociologueau CNRS. Ses ouvrages portent , sur les volutions problmatiques de la socitfranaises, notamment les paradoxes de Mai 68 et le gauchisme culturel. Son dernierlivre La Fin du village. Une histoire franaise est paru chez Gallimard en 2012.LE FIGARO. - La crise grecque a plong l'Europe dans l'angoisse. Vivons-nousune crise europenne?http://premium.lefigaro.fr/vox/monde/11/7/2015 Le Figaro Premium - Jean-Pierre Le Goff: L'Europe est devenue une utopie de substitutionhttp://premium.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/11/31002-20150711ARTFIG00063-jean-pierre-le-goff-l-europe-est-devenue-une-utopie-de-substitution.php 2/4JEAN-PIERRE LE GOFF. - Sans nul doute, mme si ce n'est pas la premire. La faondont on traite la crise grecque me parat symptomatique de la faon de faire de lapolitique au coup par coup, en parant tant bien que mal au plus press, dans uneoptique troitement conomiste, avec une inflation de communication et decommentaires qui tournent en boucle et finissent par dcourager l'envie mme d'yvoir clair et de penser qu'il pourrait en tre autrement. Il s'agit de comprendre,par-del la crise grecque actuelle et l'urgence, pourquoi et comment on en estarriv l, pour en tirer des leons qui ne soient pas seulement de circonstances.Comment expliquez le dsamour entre les peuples dont tmoignent denombreux rfrendums (France, Hollande, Irlande, Grce) et laconstruction europenne?L'association des peuples la construction de l'Union est problmatique. Le fait defaire revoter les peuples un an d'intervalle, au Danemark pour le rfrendumsur le trait de Maastricht, en Irlande pour le trait de Nice puis celui de Lisbonne,a donn l'image d'une Union europenne construite marche force, rsultant deoui obtenus l'arrach aprs des tractations. Aprs le rejet franais du traitconstitutionnel en 2005, Nicolas Sarkozy a sign deux ans plus tard le trait deLisbonne, considr par beaucoup comme une reprise alambique du traitconstitutionnel. Il est vrai que Nicolas Sarkozy s'tait clairement engag dans sacampagne et que ce trait fut approuv par le Congrs. Il n'empche: cette faon defaire n'a pas, pour le moins, contribu rapprocher le peuple de l'Union. Quant Franois Hollande, contrairement ses promesses de campagne, il n'a pasrengoci le trait budgtaire europen et sa capacit de synthse n'a pastromp grand monde. Sur le plan conomique, une question simple mrite d'trepose: pourquoi a-t-on intgr d'emble dans la zone euro des pays aux conomiessi htrognes? Comment a-t-on pu intgrer la Grce, alors que l'on savait que sontat avait, pour le moins, quelques difficults prlever l'impt et qu'il truquait lescomptes? Aujourd'hui, on se plaint de l'attitude du gouvernement grec en disantqu'il ne joue pas le jeu, oui, mais pourquoi a-t-on accept qu'il entredans la zoneeuro? Et comment peut-on passer si vite d'un discours catastrophique sur le Grexit la reconnaissance qu'une sorte de la Grce de l'euro est envisageable? J'attendsdes politiques qu'ils s'expliquent clairement sur ces questions. C'est une conditionde leur crdibilit.Quelles sont, selon vous, les causes d'une telle marche force?11/7/2015 Le Figaro Premium - Jean-Pierre Le Goff: L'Europe est devenue une utopie de substitutionhttp://premium.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/11/31002-20150711ARTFIG00063-jean-pierre-le-goff-l-europe-est-devenue-une-utopie-de-substitution.php 3/4Elles ne sont pas, mon sens, d'ordre essentiellement conomique. Une partie deslites s'est lance dans une fuite en avanten faisant de l'Europe une sorte d'utopiede substitution au nationalisme et au socialisme anciens, dans un momenthistorique particulier: aprs la chute du mur de Berlin, certains ont pu croire une fin de l'histoire, l'entre dans un monde pacifi rgi par l'thique desdroits de l'homme et les lois du march. La construction de l'Union europennes'est affirme sous cette modalit, tel point qu'elle semblait capable de s'largirsans contours bien prcis. N'oublions pas au demeurant qu' un momentl'intgration de la Turquie semblait pour certains hommes politiques aller de soi.La primaut donne au libralisme conomique accompagn d'un discoursgnral et gnreux sur les valeurs qui s'apparentent de bons sentiments meparat symptomatique de la difficult des pays europens se rinsrer dansl'histoire et peser significativement dans les affaires du monde. Aujourd'hui,pour une partie de la population, l'Europe n'est pas perue comme une protectionet une chance, mais comme une sorte de cheval de Troie de la mondialisationdbride, anime par une bureaucratie tatillonne mettant des directives et desrglements n'en plus finir et des discours idologiques correspondant au nouvelair du temps, notamment dans les domaines culturel et des murs. On peuttrouver que cette apprciation mconnat certaines dcisions europennes, maison ne peut la caractriser sommairement de populiste, en renvoyant une partiede la population dans le camp de la dmagogie de l'extrme droite ou de l'extrmegauche.Comment restaurer le sentiment d'appartenance et de fiert europenne?Je ne crois pas que l'Europe puisse prendre sens pour les diffrents peuples si onleur demande d'emble d'oublier leur appartenance nationale ou de se considreren position de surplomb vis--vis d'elle, comme tend le faire une partie des liteset des administrateurs de l'Union europenne. Qu'on le veuille ou non, la nationdemeure une rfrence identitaire centrale et le cadre premier de l'expressiondmocratique; l'histoire n'avance pas sans les peuples. Un projet politiquenational me parat insparable d'une certaine vision de l'Europe et toute dcisionimportante doit associer pas pas les peuples et leurs reprsentants lus. C'est unedes leons qu'il est grand temps de tirer de la crise grecque. Reste une questionessentielle qui dborde le champ de comptences des politiques: celui de l'hritageculturel qui nous spcifie par rapport au reste du monde. La construction del'Union europenne repose sur un paradoxe: elle intervient dans un moment odes socits dmocratiques europennes ne savent plus d'o elles viennent ni o11/7/2015 Le Figaro Premium - Jean-Pierre Le Goff: L'Europe est devenue une utopie de substitutionhttp://premium.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/11/31002-20150711ARTFIG00063-jean-pierre-le-goff-l-europe-est-devenue-une-utopie-de-substitution.php 4/4elles vont. Aprs des annes d'histoire pnitentielle qui nous dsarment face ceux qui veulent nous dtruire, il importe de faire valoir clairement nos acquiscivilisationnels qui ne se limitent pas la libert et aux droits individuels. Faute deces deux conditions, politiques et culturelles, l'Europe demeurera une sorte degrand march et de dmocratie providentielle plutt mal en point, avec enprime le statut d'un territoire de villgiature pour touristes du monde entier,admirant le patrimoine d'une civilisation moribonde.* Dernier ouvrage paru: La Fin du village. Une histoire franaise, Paris,Gallimard, 2012, 592 p., 26.Cet article est publi dans l'dition du Figaro du 11/07/2015. Accdez sa version PDF encliquant ici (http://kiosque.lefigaro.fr/le-figaro/2015-07-11)Jean-Pierre Le Goffhttp://kiosque.lefigaro.fr/le-figaro/2015-07-11

Recommended

View more >