Journal Nantes Métropole n°24 - Novembre - Décembre 2009

  • Published on
    10-Mar-2016

  • View
    216

  • Download
    2

DESCRIPTION

Le journal de la Communaut urbaine de Nantes

Transcript

  • Comment agir contre le changement climatique ?

    Le climat dune rgion, ce nest pas la mto du jour, mais lensemble des conditions mto (tempratures, pluie, neige, vents, etc.) tudi sur une longue priode (30 ans). Les missions de gaz effet de serre (CO2, mthane, protoxyde dazote, gaz fluors, etc.) lies aux activits humaines provoquent une hausse de la tempratureet sont lorigine du changement climatique.

    Cest quoi le climat et le changement climatique ?1

    4

    2

    3 Un Plan climat : Nantes Mtropole ractualise son Plan climatpour les annes 2010-2025. Il sagit de lensemble des actions menesavec les habitants et les acteurs locaux pour rduire les missionsdes gaz effet de serre et diminuer limpact du territoiresur le changement climatique.

    Animation du territoire : lune des missions de Nantes Mtropoleest dinformer les habitants sur ses propres actions (dplacements,nergies renouvelables, habitat, urbanisme,), de mettre en avantles acteurs du territoire (particuliers, entreprises, associations, )et dencourager les changements de comportement et de pratique.

    10 actions phares : Nantes Mtropole travaille sur cent mesures pour rduire les missions de gaz effet de serre. Parmi elles10 actions phares seront menes dans les domaines de lhabitat (rnovation de lancien en particulier), des dplacementset du dveloppement conomique. Nantes Mtropole a vocation tre exemplaire.

    Latelier du Plan climat : cest un atelier dchange citoyenvisant interroger et accompagner 150 familles de la mtropole nantaise sur leurs pratiques quotidiennes.

    Evaluer le rsultat : Un dispositif permettra dvaluerles conomies de CO2. Lobjectif du Plan climat est de rduirede 50 % nos missions de gaz effet de serre dici 2025,soit environ 1 million de tonnes de CO2.

    4 tonnes, cest la quantit de CO2 que produit chaque habitant de la mtropole nantaise, par an.

    Les chiffres cls

    2 scnarios pour 2025

    Le dioxyde de carbone, ou CO2, est produit lors dune combustion.400 litres dessence ou de fioul domestique produisent en brlantenviron une tonne de CO2. Cela reprsente environ 7 000 km parcourusen voiture (petite citadine). Avec un chauffage au fioul, une maison mal isolede 70 m2 des annes 80 produit prs de 5 tonnes de CO2 par an !

    Dplacements :laisser la voiture au garage, ou la partager,et prendre les transportsen commun ou utiliserun dplacement doux(vlo, marche pied).

    Achat : acheterdes appareilsconomes en nergie, des ampoulesbasse consommation.

    Eau : une doucheplutt quun bain.Les actions des habitants

    Les actions de Nantes Mtropole

    Cest au dpart un phnomne naturel qui permet davoirune temprature moyenne la surface du globe de 15C. Cette temprature douceest indispensable la vie.Les gaz effet de serre retiennent dans l'atmosphreune partie de l'nergie solaireet quand ils augmentent,a chauffe !

    Cest quoileffet de serre ?

    Rayons

    solaires

    ATMOSPHERE

    Verslespace

    Renvoysvers lespace

    DchetsDchets

    IndustrieIndustrieEnergieEnergie

    BtimentBtimentTransportsTransports

    AgricultureAgriculture

    Retenus parles gaz effetde serrede latmosphre

    Rayonsinfrarougesmis parle sol chauff

    Absorbsdans latmosphrepar les gaz effet de serre

    20%30%

    50%

    5%

    95%

    20%20%

    21%21%

    16%16%

    AgricultureAgriculture16%16%

    3%3%

    27%27%

    13%13%

    Comment agir ? En changeant de comportement. Pour lutter contre leffet de serre et le changement climatique, il faut conomiser de lnergie, se dplacer et consommer autrement. Qui doit agir ? Tout le monde, Nantes Mtropole et vous, ici et maintenant.

    Alimentation : privilgier les fruitset lgumes de saisonainsi que lachat local.

    Habitat : une bonne isolationest la cl des plus grandes conomies.

    50 % du C02 misdans latmosphreest li nos activits quotidiennes.

    Absorbspar le sol

    *Chiffres pour la France.

    ActivitsPourcentagedes missionsde gaz effetde serre*

    volution des missionssi lon ne faisait rien

    Niveaudmissionsde rfrencede Kyoto

    2,8 MTeqCO2

    MTeqCO2 = Millions de tonnes quivalants en CO2

    2,4 MTeqCO22 MTeqCO2

    1,6 MTeqCO21,2 MTeqCO20,8 MTeqCO20,4 MTeqCO2

    1990 2007 2012 2025

    volution des missionsgrce au Plan Climat Territorial

    Mise en uvre oprationnelledu plan Climat Territorial

    Infographie du dossier

    L E J O U R N A L D E L A C O M M U N A U T U R B A I N E D E N A N T E S B I M E S T R I E L

    un mois du sommet mondial sur le climat de Copenhague, un dossier pour comprendre les enjeux et agir ensemble au plus vite. Pages1115

    Basse-Goulaine / Bouaye / Bouguenais / Brains / Carquefou / Couron / Indre / La Chapelle-sur-Erdre / La Montagne / Le Pellerin / Les Sorinires / Mauves-sur-Loire / Nantes / Orvault / Rez / Saint-Aignan-de-Grand-Lieu / Saint-Herblain / Saint-Jean-de-Boiseau / Saint-Lger-les-Vignes / Sainte-Luce-sur-Loire / Saint-Sbastien-sur-Loire / Sautron / Thouar-sur-Loire / Vertou

    N24. Novembre / Dcembre 2009

    Urgence pour le climat

    Emploi : et si on tait solidaire ? Page9

    International

    Quand Royal fait rver Berlin Page2

    Nantes Rennes : rapprochement historique Page16

    Coopration

    Solidarit

    Le changement climatique P.12et13

    Val

    ry J

    onch

    eray

  • Grands vnements

    2 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    La fabuleuse parade berlinoise des Gants

    Le9novembre1989, leMurdeBerlin tombait. 28 ans aupara-vant,le12aot1961,leMurdela Honte avait t rig pourmettrefinlexodedeshabitantsdublocdelEstverslaRpubliquefdraledAllemagne(RFA),viaBerlin.Entre1949et1961,plusde3millionsdepersonnespassrenteneffetlOuest.Pourstopperceflux,lesdirigeantsest-allemandsetsovitiquesdcidrentdebtirunmurautourdeBerlin-Ouest.Prsde30ansplustard, lesoirdu9novembre1989,desmilliersdeBerlinoisdelEstpassaientlafrontireetdtruisaient leMur.Pourlesencourager,ledissidentrusse Mstislav Rostropovitchjouaitauvioloncellelabande-son

    decemomenthistorique,incon-cevable encore quelques joursplus tt.Enquelquesheures, lesymboledelaGuerrefroidesef-fondrait,entranantdanssachuteleblocdelEst.Unanplustard,le3octobre1990,lAllemagnetaitrunifie.Foule enchante. Pourfterles20ansdecetvnementmajeurde lhistoire contemporaine, lavilledeBerlinaconviRoyaldeLuxeetsesGantsparaderdanssesrues.Du1erau4octobreder-nier,leScaphandrieretlaPetiteGanteontdoncarpentlacapi-taleallemande.Entranantprsdunmilliondespectateursdansleur sillage, les personnages deJean-LucCourcoult,crateurde

    la compagnie, ont suscit biendesmotions.Malgrlapluie,lafouleatenchanteparlallgo-riedelhistoireallemandejoueparlesdeuxhros.Berlin,leScaphandrieret laPetiteGanteonttsparsparuncataclys-me.ElleestrestelEst,etlui, lOuest, explique Jean-LucCourcoult.AprsunrveildevantlHteldeVille,pourelle,etunesortiedeseauxdelaSpree,pourlui, les Gants ont sillonn lesvastes artres berlinoises troisjoursdurant,pied,enbateauetentrottinette.Autermede leurpriple, ils se sont embrasssdevantlaportedeBrandebourg,symboledelarunificationalle-mande.Pourfranchirlancienne

    frontire, laPetiteGantesest,telunange,levedanslesairs,devantlesBerlinoismerveills.Dans ce scnario onirique, uneseuleconcessionatfaitelhis-toirevraie.laplacedeslettresdepassa-gersduTitanicquelesNantaisontluesenjuindernier,lesBerlinoisontreudescourrierscritspardesAllemandsdelEstetcensu-rspar laStasi,raconteJean-LucCourcoult.Aulendemaindeleurs mouvantes retrouvailles,les Gants ont quitt la ville bord dune pniche, laissantles Allemands encore quel-que peu surpris, et totalementblouisparcecadeausiroyal. Carole Paquelet

    Du 1er au 4 octobre dernier, Royal de Luxe, la clbre compagnie nantaise de thtre de rue, ouvrait les festivits du 20e anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

    Herv Renoux : un Nantais Berlin Fan de Royal de luxe, Herv Renoux tait Berlin, du 1er au 4 octobre pour les festivits du 20e anniversaire de la chute du Mur. Retrouvez son reportage photo en ligne.

    La belle histoire de Royal de luxe Entretien avec Jean-Luc Courcoult, fondateur de Royal de luxe : sur le parcours de la compagnie, les prparatifs du spectacle de Berlin, les prochaines tapes au Chili

    Sur nantesmetropole.fr

    Le Scaphandrier et la Petite Gante devant la porte de Brandebourg.

    Un film sur www.nantesmetropole.frLe clin dil au web

    Lodysse de Royal de Luxe Les meilleurs instants de leur venue Nantes.

    Herv

    Re

    noux

  • Grands vnements

    Znith : 3 ans de bonheur !

    Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 3

    dito

    dito

    DenisTurmelestunhommeheureux.LedirecteurduZnithne cachepasqueles rsultats sont l etquelepariestgagn.Les

    rsultats:entre90et 100spec-tacles par an depuis 3 ans, unemoyennede35004000specta-teursparsoire,etunefrquenta-tionglobaledeplusde1,2milliondespectateurs.Lepari:passelapremireannedouverture,oleffetdecuriosit jouaitpleinpourcellesetceuxquidsiraientdcouvrir ce temple nantais duspectaclegrandpublic, lesama-teursdemusiquepop,decomdiemusicale,devaritfranaiseoudeshowcomique,ontcontinu

    Le Znith Nantes Mtropole fte ses 3 ans en dcembre. Plus de 1,2 million de spectateurs sont venus dans cette grande salle de spectacle, premier Znith de France en province.

    affluerenmasseductdeSaint-Herblain. Aprs le Znith deParis,nousnousclassonspremierZnithdeFrance,etpremiresalledeprovince,depuistroisans,pr-ciseDenisTurmel.Lesgenssontcontents de venir, les artistesaussi,lesproducteursdespecta-clesgalement.Foule en dlire. Loriginedusuc-csduZnithNantesMtropole?Leshabitantsde lamtropoleont la culture de la sortie, duspectaclevivant,estimeledirec-teurduZnith.Etpuis, lesgensviennent aussi de loin, parfoisde ltranger, phnomne quenousnavionspasforcmentbienmesur au dpart. Lorsque laprogrammationcomptedesartis-tescommeLeonardCohen,SnoopDog,LennyKravitzouEltonJohn,artistesquinefontquetroiscinqdatesenFrance,lesfansnhsi-tentpasfaireplusieurscentainesdekilomtrespourvenirlesvoiretlescouter.Lesproducteursdegroupesinternationauxpensent,

    Besoin des autresAlors que le sommet mondial sur le climat de Copenhague se prpare, je veux dire ici que les Nations unies, lEurope et les tats ont le plus grand besoin des villes. La mise en place de politiques publiques efficaces pour rpondre lenjeu vital du rchauffement climatique passe par une action de terrain.Les villes sont la bonne chelle pour agir, comme en tmoigne le Plan climat de Nantes Mtropole. Les moyens mettre en uvre pour atteindre nos objectifs sont importants : rduire de 50 % nos missions de gaz effet de serre dici 2 025 ncessite en effet une action au plus prs de la vie quotidienne et un engagement dans la dure. Rien ne pourra se faire sans le concours actif des forces vives de notre mtropole, sans un effort collectif, qui doit tre quitablement partag.De mme, ce besoin dagir ensemble se concrtise dans le rapprochement entre les deux mtropoles de lOuest, Nantes et Rennes. Afin davoir plus de poids aux niveaux national et europen, nos deux cits doivent cooprer davantage, en premier lieu dans le domaine de linnovation, la recherche et lenseignement suprieur. Le rcent colloque Nantes-Rennes a fait la dmonstration de nos complmentarits. Le partenariat stratgique que nous entendons construire, avec lappui des acteurs concerns nous permettra, jen suis sr, de mieux rpondre aux dfis de lattractivit.

    Jean-Marc Ayrault Prsident de Nantes Mtropole

    dsormais,queladateduGrandOuest,cestNantes;cestdevenuunrflexe.Maisquelestlerledudirecteur?Personnellement,jedoisveillercequenousaccueillionsleplusdemanifestationspossible,quelesquipesdeproduction,lesartis-tesetlepublicsoientreusdanslesmeilleuresconditions.Querecherche le public du Znith?Lemotestunpeugalvaud,maisjecroisquelepublicvientcher-cheruneformedecommunion.Lesgensontlasensationpendantunmomentdtresuruneautreplanteetdevivreensembleunmomentdebonheur.HuitmillefansdeTokioHotelquihurlentjusqu plus de 110 dcibels, avouscoupelesouffle,quonaimelegroupeouquonnelaimepas.Quelquesoitlespectacle,jenemelassejamaisdecetteambiance,decettenergie,decettefolie.Jesuiscontentdtredanslachanequiapporteaauxgens. David Pouilloux

    Denis Turmel, directeur du Znith Nantes Mtropole. Plus de 8 000 fans peuvent entrer au Znith.

    Laurent Voulzy et Patrick Bruel.

  • Nantes Mtropole actualits

    4 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Achev en juillet dernier, le ramnagement du quai Provost et de lespace Bikini au Pellerin a t pens comme une reconqute de la Loire par la ville.Nous avons voulu que, dsquonarrivesurlequaiProvost,onpuissetoutdesuiterentrerencontactaveclaLoire,quendes-cendantlesvenellesquidbou-chentsurlequai,onaitdjunevuesurlefleuve,dcritValrieDemangeau,maireduPellerin,enconduisant lavisiteduquai,lorsdesoninaugurationensep-tembre.Un quai o il fait dsormaisbon se poser, par exemple surlebanc-muretconuceteffet,dambuler,piedouvlo,et,bien videmment, profiter dupanorama, notamment grce troisestacades.Auseindeles-

    pace du Bikini, qui comprendunepartie amnageavec ska-teparketespacefamilial,etunezoneplussauvage,langliquedelestuaire,espcevgtaledcou-verteilya150ansauPellerin,faitlobjetdunemiseenvaleur.Un investissement pour la mtropole. Onpeutconcilierambition de dveloppement,qualitdevieetprservationdupatrimoine,estimeJean-MarcAyrault, prsident de NantesMtropole,quisoulignait lim-portancede laLoireen rappe-lantque 13communesde lag-glomration sont directementconcernes.Ilfautvaloriseret

    faireconnatrenotreestuaireettravailler sondveloppementdurable.Pris en charge par NantesMtropole, avecuneparticipa-tion du Conseil Gnral et deltat, lestravauxdernovationont cot 1,4million deuros.Cet investissement nest passeulementpour lesPellerinais,rappelle Valrie Demangeau,maisaussipourleshabitantsdelamtropoledsireuxdefaireuneescaleduneheure,dunjouroudunesemaine,etdesappropriercequaicommeunboutde leurterritoire. Isabelle Corb

    NouveLLe MaisoN de LavocatLe 18 septembre dernier, Jean-Marc Ayrault, Prsident de Nantes Mtropole, et Philippe Joyeux, btonnier de lordre des avocats du barreau de Nantes, ont inaugur la nouvelle Maison de lAvocat. Situe au cur de lle de Nantes, dans la halle 12 du site Alstom, la Maison de lAvocat stend sur plus de 2 000 m2. Nouveau lieu de vie des 680 avocats du barreau nantais, cette maison, ouverte sur la ville, accueille notamment des espaces de formation, une crche, une salle dexposition et les services administratifs de lordre.

    200 pLaNs de MoBiLit deNtRepRiseEn octobre dernier, GTB Construction et le Casier judiciaire national, soit 612 salaris, ont sign leur plan de mobilit dentreprise. Dsormais, 200 plans de mobilit dentreprises, concernant plus de 62 000 salaris, sont mis en uvre sur le territoire de Nantes Mtropole.

    uN stade datHLtisMe En 2012, les athltes de la mtropole nantaise et dailleurs pourront fouler la piste dun nouveau stade. Implant prs du campus lUniversit de Nantes, le futur stade couvert contribuera lattractivit sportive mtropolitaine. Le projet est class numro 1 dans les priorits de la Fdration franaise dathltisme. Il sera le seul quipement dathltisme couvert du Grand Ouest. Dun montant global de 17,5 millions deuros, le projet a t conu pour rpondre trois impratifs : sportif, universitaire et environnemental. Entre autres, Nantes Mtropole installera une centrale photovoltaque sur la toiture de lquipement.

    La reconqute de la Loire au Pellerin

    Le Pellerin est un ancien port de pche. Restaur en 2009, son quai date de 1836.

    Un film sur www.nantesmetropole.fr

    Le clin dil au web

    La Maison des avocats

  • Nantes Mtropole actualits

    Lever de rideau sur Le Vallon de Mauves Le Vallon , la nouvelle salle de Mauves-sur-Loire, a t inaugure le 23 octobre dernier. Un quipement de proximit ddi la vie associative et laccueil de manifestations culturelles.

    Aprsplusde18moisdetravaux,lanouvellesallede Mauves-sur-Loire aofficiellementouvertsesportes la fin dumois

    doctobre dernier, lors dunweek-end inaugural festif etconvivial.LesMalviensontainsipudcouvrircenouvelquipe-ment appel devenir un lieuculturel incontournable pourtousleshabitantsdelEstdelag-glomrationnantaise,etmmeau-del.Toutederougeetdeboisdechtaigniervtue, lasalleduVallon srige firement 200mtresdelHteldeVille,mar-quant lentreducentre-bourgde Mauves-sur-Loire. Conuepar les architectesHaumont etRattier de Chteaubriant, ellesurplombelevallonduChoiseau,quiatentirementramnagpourdevenirunlieudeprome-nadeagrableetombrag.Avecseslargesbaiesvitresetsapas-serelleenboisquicourtlelongdesafaade,lanouvellesalleoffreunjolipointdevuesurlevallondsormaisvaloris,etsintgre

    parfaitement sonenvironne-mentnaturel.Culture en rsidence. Dunesurfacede360m2,LeVallonestdotdunescneplat,degra-dinsescamotablesdunecapacitde224places,de logesconfor-tables pour les artistes et dunquipementtechniquedegran-de qualit pouvant sadapter denombreuses scnographies.Dessoirescabaretlambianceintimiste peuvent se drou-

    Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 5

    lerdanslehallet, lextrieur,unelargeesplanadeengazonnepeut accueillir des chapiteauxou des spectacles de plein air.Vouavanttoutauxassociationsculturellesdedanse,thtreoumusique, et pouvant recevoirdesartistesenrsidence,cetrsbel quipement est galementappeldeveniruncadreidalpourlexercicedeladmocratieenaccueillantdbatsetrunionspublics.Carole Paquelet

    Jean-Franois Retire, maire de Mauves-sur-Loire et vice-prsident de Nantes Mtropole.

    En quoi louverture du Vallon est-elle importante pour la ville de Mauves ?

    Crer une telle salle Mauves est un dfi. prsent, il faut que les associations culturelles de la ville sapproprient ce nouvel outil mis leur disposition pour crer des vnements. Finance notamment par Nantes Mtropole, le Conseil gnral et le Conseil rgional, la salle du Vallon a t conue comme un quipement de dimension intercommunale. Nous souhaitons en effet dvelopper des partenariats culturels avec les communes voisines comme Thouar-sur-Loire et Sainte-Luce-sur-Loire, pour crer des vnements, tisser des liens et faire vivre le lieu. Consacr toutes les formes dexpression artistique, Le Vallon na pas rellement de programmation afin que les acteurs culturels et associatifs locaux sen emparent. Il sagit aussi de permettre aux habitants de dcouvrir limportance de la prsence de lartiste dans la cit. Enfin, jespre que ce bel quipement favorisera lmergence de nouveaux talents, souvent la recherche de lieux de rsidence pour travailler dans de bonnes conditions et aller la rencontre du public .

    Panneaux solaires made in NantesLusine Saunier Duval de Nantes, filiale du groupe Vaillant, se lance dans le chauffage solaire. Le groupe a investi 3,5 millions deuros dans une nouvelle ligne de production qui a dmarr fin septembre. Jusqu 125 000 panneaux solaires thermiques (pour produire de leau chaude) sortiront chaque anne pour la France et lEurope du Sud. Un march qui crot de prs de 20 % par an depuis 10 ans.

    Sur nantesmetropole.frLa fabrication dun panneau solaire thermique, tape par tape.20 % de hausse depuis dix ans pour le march des panneaux solaires.

    Jean-Franois Retire, maire de Mauves, devant la salle Le Vallon .

  • Nantes Mtropole actualits

    6 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Un village pour les artisansPremier du genre, le village dartisans situ Bouaye propose des locaux adapts et accessibles aux petites entreprises. Un nouveau concept destin booster le dveloppement conomique.

    Auseinduparcdactivitsdes Coteaux de GrandLieu, un ensemble debtiments identiques vaprogressivementmerger,

    suitedemodulesde150ou300m2(extensibles 300 et 600m2)

    quips de bureaux, sanitaireset espacede stockage. terme,entre8et13 locauxvontvoir lejour,chacunvouaccueilliruneentreprise artisanale, une acti-

    vit industrielle lgre ou unesocitdeserviceslapersonne.linitiativedececonceptdevil-lagedartisans-TPE(trspetitesentreprises),leConseilGnral,quiafaitappellasocitdco-nomiemixteSELA,pourmettresurpiedceprogrammeimmobi-lier.NantesMtropoleaapportsonconcoursauprojetenmettantdispositionlefoncier,unterraindunhectare.Concept novateur.Laquestiondulocaldactivitestimportantepour les artisans, rappelle leprsident du Conseil Gnral,PatrickMareschal. Le villageleurproposedes locaux lafoisfonctionnelsetmodestes,adap-ts leurs capacits dinvestis-sement. Ce concept novateurdoitaussitreunmoyenpourlesincitersedvelopperetembau-cher.Avec50000emploispour15000 entreprises, lartisanatreprsenteunlmentimportantdutissuconomiquedudparte-ment.Onrpondunevri-table demande, considre YvesDaniel,prsidentdelaSELA.En

    effet,onconstateunmanquedelocauxpourlesartisans.Deplus,larecherchedunateliergnresouvent une perte de temps. Ilarriveaussiquilsoitinadaptauxbesoins.Premier maillon. Lensembledespartenaires,mairiedeBouayeincluse,attendentbeaucoupdecesitepilote.Cevillagedartisanspermettra de resserrer le lienentre lesentrepriseset lacom-mune,assureJacquesGarreau,maire de Bouaye et vice-prsi-dentdeNantesMtropole.Ceprojetsinscritdansunedmar-che dentreprise, de service aupublicetdedveloppementco-nomique. Cest un vrai projet,etpasunsimplecoupdessai,relveainsiJean-MichelBourge,directeurdelaSELA.lavenir,dautres implantations similai-res devraient voir le jour.Cesitepilote constitue le premiermaillondunprojetquiavoca-tionfairecole.IC

    Rens. auprs de la SELA au 02 51 84 96 00

    Jean-Luc Le Drenn, vice-prsident de Nantes Mtropole

    Quels sont les enjeux conomiques dun quipement comme le village dartisans ?

    Le territoire de Nantes Mtropole et ses vingt-quatre communes se doivent dencourager le dveloppement conomique. La cration et la russite du village dartisans-TPE met en exergue la collaboration des diffrents partenaires institutionnels : Conseil gnral, Nantes Mtropole, la SELA, la mairie de Bouaye. Il faut aider les entreprises se prenniser, se dvelopper, crer de lemploi, car cela apporte une vraie dynamique. Pour ce faire, il faut conserver un lien fort territoire entreprises pour favoriser le dveloppement conomique.

    NGE mise sur lnergieNantes Mtropole Gestion Equipements senrichit dun nouveau dpartement dactivits tourn vers le dveloppement des nergies renouvelables. Dans le cadre du Plan Climat de Nantes Mtropole, deux chantiers seront prioritaires pour cette socit dconomie mixte : installer 20 000 m2 de panneaux photovoltaques et dvelopper le rseau de chaleur.

    Connexion des lignes 1 et 2 Dun cot de prs de 10 millions deuros, le prolongement de la ligne 1 jusquau Ranzay constituera la premire tape de la connexion des lignes 1 et 2 du tramway. Ce prolongement

    multiplie les possibilits de changement de mode de transports au bnfice de tout le nord-est de lagglomration. Mise en service prvue pour fin 2012.

  • Nantes Mtropole zapping

    Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 7

    Le nouveau parking des MachinesHaut de sept tages, dot de 990 places, dont 630 accessibles au public, le parking Les Machines a t mis en service le 7 septembre dernier. Face aux Machines de lle de Nantes, cet ouvrage est le plus haut parking mtallique de France. Accessible aux personnes mobilit rduite, dot de deux emplacements ddis aux vhicules lectriques et dun local vlo de 70 places. Linstallation dune centrale photovoltaque sur le toit du parking est ltude.

    nantesMetropoLe.fr nouveLLe forMuLePlus dinfos, plus de services, plus dinteractivit avec les habitants : dcouvrez le nouveau site www.nantesmetropole.fr le 7 dcembre 2009. Nantes Mtropole adopte une formule bi-mdia, associant plus troitement le journal communautaire, distribu 260 000 exemplaires tous les deux mois, et un portail dinformation sur Internet proposant des fils dactualits, des vidos, des services en ligne Un site utile pour la vie quotidienne des habitants ainsi quune belle fentre sur le monde pour valoriser les atouts de notre territoire.

    vogue La soLidaireDu 11 au 18 octobre dernier, Nantes Saint-Nazaire a vu slancer la Solidaire du Chocolat, course transatlantique indite rassemblant plus de 30 Class 40. Avant de mettre le cap sur le Yucatan au Mexique, les quipages ont descendu lestuaire de la Loire escorts par le Belem, le plus clbre des trois-mts nantais. Challenge sportif, cette course a aussi pour objectif de collecter des fonds pour des associations uvrant dans le domaine de lenvironnement ou du dveloppement social et solidaire. lheure o vous lisez ces pages, peut-tre connaissez-vous dj le nom du vainqueur

    nantes, destination touristiQue La ModeLart de vivre la nantaise, un patrimoine attractif, les Machines de lle, Estuaire, la Loire vlo Cet t, la mtropole nantaise a accueilli 20 % de touristes franais et 25 % dtrangers de plus quil y a deux ans. Les Belges (+35 %) et les Espagnols (+16 %) ont choisi Nantes, dlaisse quelque peu par les Britanniques (-23 %) . Un quart des touristes franais viennent dle-de-France, sui-vis par les Ligriens et les Bretons. Si la frquentation pro-gresse, les touristes consomment moins et diffremment. Moins de sjours en htel (-6 %) et plus en camping, moins de restaurants Nous devons anticiper ce que la crise conomique et environnementale va engendrer comme mutation des habitudes de consommation et travailler avec les acteurs locaux pour faire de Nantes une destination touristique verte , analyse Valrie Demangeau, vice-prsidente de Nantes Mtropole en charge du tourisme. Dici fin 2010, tous les htels de lagglomration visent un colabel attestant dune ges-tion optimise de leau, de lnergie et des dchets.

    saupin reverditCommencs fin 2008, les travaux du stade Marcel Saupin se sont achevs en septembre dernier. La nouvelle pelouse, seme au printemps, spanouit dsormais sur 9 150 m2, prte recevoir lquipe de rserve du FCNA pour un deux matchs par semaine. La tribune Nord a t conserve et rhabilite. Accessible aux personnes mobilit rduite, elle peut accueillir 2 280 spectateurs. Les vestiaires et lclairage du stade ont t galement rnovs pour plus de confort et dconomies dnergie. Inauguration le 11 novembre.

    Un film sur www.nantesmetropole.fr

    Le clin dil au web

    IRT : un institut de recherche pour la sant

  • 8 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    West composites park dcolle avec DaherLa nouvelle usine de lquipementier europen Daher sort de terre proximit de laroport dans le West Composites Park, le parc dactivits mtropolitain ddi aux matriaux composites et laronautique.Cette implantation va nouspermettrede constituerunpletechnologique majeur dans ledomainedescomposites.Lechoixde Nantes nest pas un hasard:aux cts dAirbus, notre projetsappuie sur le dveloppementduTechnocampus et du ple decomptitivit EMC. Ces grandsprojets,portsparlesindustrielset les institutions locales, nousontconvaincusquilfallaitinves-tirici,aucurdudeuximeplearonautiquefranais,dclaraitFranois Lepinoy, prsident deDaherAerospace,le11septembre2009loccasiondelaposedelapremirepierredelusine.

    2 5 000 m, 400 emplois. Unepremire unit de 10000mdmarrera audeuxime semes-tre 2010, avec une centaine desalaris. Une deuxime tranchede 15000m est envisage avecun potentiel de 400 emplois terme.Implantdepuis2003enPaysdelaLoire,legroupeDaheremploielocalement580personnessurlessitesdeSaint-NazaireetdeSaint-Hilaire-de-Chalons. Lusinenantaisedploieradesprocdsinnovantsdemiseenuvredesmatriauxcomposites,dontles-tampage thermoplastique. Enoutre,Dahermobiliseraunequi-

    pedunequinzainedechercheursauseinduTechnocampusEMC,lecentrederechercheetdetrans-fert technologique consacr auxmatriauxcomposites.Objectif:participer au projet collaboratifEcowingboxquiviseconcevoiretfabriqueraumeilleurcotuncaisson de voilure (la pice quirelielesailesaufuselage)pourlesavionsdaffairesetrgionaux.Unprojetemblmatiquequantaurledesmatriauxcompositesdanslesavionsdedemain,pluslgers,plusconomiques et respectueux delenvironnement.Emmanuel Bouvet

    Charles Gautier, vice-prsident de Nantes Mtropole dlgu au dveloppement conomique

    Pourquoi Nantes Mtropole soutient-elle la filire composite ?

    Linvestissement des collectivits locales depuis de nombreuses annes dans le soutien la recherche et linnovation continue de porter ses fruits. Limplantation de Daher prouve quil y a un avenir pour lindustrie en France pour peu que le dveloppement territorial se construise sur linnovation. La filire aronautique est une industrie stratgique en termes demplois. Le travail des industriels et des chercheurs autour des composites est crucial pour rpondre la concurrence trangre et aux enjeux environnementaux.

    Un campus trs technoLe Technocampus EMC a t inaugur le 21 septembre Bouguenais. Il sagit dune plate-forme collaborative de 19 000 m de recherche et dveloppement au service des entreprises rgionales de la filire composite (aronautique, nautisme, automobile). Un partenariat unique en Europe associe pouvoirs publics, industriels (Airbus, EADS, CETIM) et coles dingnieurs (Centrale Nantes, cole des mines, cole polytechnique). Ils mutualisent leurs ressources et moyens pour la conception et lindustrialisation de pices en matriaux composites. terme, 300 chercheurs et ingnieurs collaboreront sur le site.

    www.technocampusemc2.fr

    daHeR eN BRefCr en 1863, Daher est un quipementier europen spcialis dans laronautique, le nuclaire et la dfense. Le groupe emploie 7 000 collaborateurs dans 12 pays et ralise un chiffre daffaires de 930 millions deuros.

    fiBRe(s) desigN Bois massifs, fibres vgtales, bioplastiques, bois polymres et autres incroyables composites issus du vaste monde vgtal Lexposition fibre(s) Design est la fois, verte , ludique et pdagogique. Pour cette manifestation au fort got de dveloppement durable, lcole nationale suprieure darchitecture de Nantes prsente une foule de produits 100% naturels pour lhabitat, et qui sont destins amliorer notre quotidien. dcouvrir du 27 novembre 2009 au 3 janvier 2010. Renseignements : www.designin.paysdelaloire.fr

    Daher collabore au Technocampus EMC2.

    Vale

    ry J

    onch

    eray

    Le 2e Salon des Entrepreneurs se tiendra la Cit Internationale des Congrs de Nantes Mtropole les 18 et 19 novembre prochains. Plus dinfos sur www.salondesentrepreneurs.com

  • Une Mtropole davance

    Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 9

    Les visages de lconomie sociale et solidaireEn adoptant le 15 juin, lunanimit, un nouveau plan triennal daction (2009-2011), Nantes Mtropole raffirme son engagement total dans lconomie sociale et solidaire. Face la crise, le large champ dactions de lESS se rvle une rponse efficace.

    Lconomie sociale et solidaire? SelonlINSEE,cetteconomiereprsenteraitsurlagglomration32685emplois,2410tablissementsetunemassesalarialede677millions deuros. Reste peut-tre,

    pourlepublic,mettredesvisagessurlESS.Enjuin2006,prsde30000personnesontparticipauxmultiplesinitiativesmenesdanslagglomrationetquelquesvillesdesPays-de-la-Loire,danslecadredescossolies.Deretourcemoisdenovembre,lvnementmetdenouveauenlumiredemultiplesacti-vits ancres dans le territoire, cratricesdemploisnondlocalisables,etquienten-

    dentconcilierjusticesocialeetprotectiondelenvironnementensmancipantdelaseulelogiquemarchande.Lconomiesocialeetsolidairesinscritdansladynamiquecono-miquegnralemaisproposeunautremodede dveloppement, insiste Jean-PhilippeMagnen,vice-prsidentdeNantesMtropoleenchargedelESS.En 2010, un lieu de ressources sur lle deNantes devrait concrtiser cet ancrage etoffrirunlieudemutualisationetdchangesauxdiffrentsacteursdelconomiesocialeetsolidaire,dontnousvousprsentonstroisexemples.

    Job Academy, un tremplin vers lemploiAccompagner vers lemploi ceux que la discrimination ethnique ou sociale loigne des recruteurs. Cest tout lobjet de la Job Academy, cre en 2006 par le club dentreprises ENEID (Entreprises Nantaises pour lEmploi et lInsertion Durables) et affilie au rseau Fondation agir contre lexclusion, et dont la 10e promotion vient dtre lance mi-octobre sous le parrainage de Nantes Mtropole. Mme bien diplms, certains peinent tablir un contact avec le monde de lentreprise, souligne Jolle Martin, sa responsable. On essaie, pour eux, de rtablir une galit de chances.

    Contact : 02 51 77 86 25 ou 06 60 42 18 09

    Toit Moi croit en linsertion par le logementLassociation Toit Moi uvre depuis deux ans en faveur des sans-abri, dans une logique dinsertion innovante. Comment ? En finanant dabord, sous forme de parrainages, lacquisition de logements quelle loue, pour un montant symbolique, des personnes qui en taient prives. Amis, voisins, entreprises, associations... En donnant 20 par mois, 75 parrains couvrent ainsi un prt habitat . En tant propritaire, on peut travailler dans le temps avec lui, sans lobligation imminente de librer le logement , explique Caroline Spagnol, la coordinatrice de Toit Moi.

    toit Moi, 21, alle Baco 44 000 Nantes. www.toitamoi.net

    Deux autres initiatives

    Nantes Initiative, creuset solidaire des entreprisesLassociation nantaise a accompagn plus de 600 crations dentreprises depuis sa naissance en 2001. Elle le doit la dimension humaine inscrite dans sa charte thique.Onsattacheaucuretauxtripesdeceluiquifrappenotreporte.Cestcequinousdis-tinguesanscontestedesbanques.BertrandBollet, le directeur deNantes Initiative, vadroitaubut.Unexemple?PourJulienMonin,26ans,boulangerfrachementinstallPreuxSaint-Herblain,commepourlesautrespor-teursdeprojet,cetteplate-formedeconseil,finance pour moiti par les collectivitsterritoriales, dont NantesMtropole, pour

    moitipar lesentrepriseset lesbanques, aagi commeun levier: en luiaccordantsousformedeprtdhonneur les fondspropresquiluifaisaientdfautdevantlesbanquiers.Certainsexigeaient3050%dapportper-sonnel,ctait impossible.70%desdos-sierssuivisparNantesInitiativemanentdedemandeursdemploi.Dunmontantde250023000euros,lesprtsdhonneursedou-blentsurtoutdunaccompagnementsurmesu-

    requireposesursesrseauxprofessionnels(comptables,avocats,consultants,etc.)etleschefsdentreprisebnvolesquisoutiennentet(ou)parrainent lesfutursentrepreneurs.Julienapubnficierainsidelappui,pen-dantsixmois,delancienneprsidentedelaFdrationdesboulangers.Ildit:Ellenousadlivrtoutuntasdeconseilsutilesetpr-cieux.Onregrettepresquequeanaitpasdurpluslongtemps.

    Nantes initiative, 8 rue Bisson, 44 100 - Nantes, 02 72 56 80 35, www.nantes-initiative.org

    Julien Monin a t aid par Nantes Initiative.

    La suite des reportages sur www.nantesmetropole.fr

    DR

  • Une Mtropole davance

    10 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Pour quoi forme-t-on des vtrinaires aujourdhui ?Lesmtiersvtrinairessesontdiversifispourrpondreauxproblmatiquesdutemps.Lesgrandescrisessanitairesactuellesmontrentbienlesliensentrelasantanimaleetlasanthumai-ne.80%desdiplmsdeviennentdespraticiensassurant lessoinsdesanimaux familiersoudlevage.Cest sureuxquerepose lemaillageduterritoireenmatiredescuritsanitaireconcernantlesmaladiesquinaissentchezlesanimauxoudontilssontvecteurspourlhomme.Nousformonsaussidefutursfonctionnairesdtatquiveillerontlascuritdelachanealimentaire,delafourchelafourchette.Enfin,denouveauxmtierssedveloppent.Larecher-cheagronomiqueoubiomdicale,lesindustriesagroalimentairesoupharmaceutiquesontbesoindevtrinaires.

    Comment se distingue lcole de Nantes parmi les quatre co-les nationales vtrinaires ?Toutesdlivrentlemmediplme.Ilnyadoncpasdespciali-sationmaisdesspcificitslieslancrageterritorial.Implantedansleplusgrandbassindeproductionanimaleetagroalimentairefranais,lcoledeNantesexcelledanslarechercheliecesacti-vits,avecdeslaboratoiresdedimensioninternationalecommeleLaberca(Laboratoiredtudedesrsiduscontaminantsdans lesaliments).LcoledeNantesest laseulecolevtrinairetrecoaccrdite(avecluniversitbiologie-sant)dlivrerledocto-rat.Celamontrequesondispositifderechercheestdense.Ellefutaussilapremireobtenirlaccrditationeuropenne.

    Pourquoi fusionner avec lcole nationale dingnieurs des tech-niques des industries agricoles et alimentaires ?Jailanccetteideunpeuiconoclasteen2003,partantduconstatquelesdeuxcolesnavaientpaslamassecritiquepoursedvelopperisolment,alorsqueleurscomplmentaritssontfortes.Legrandtablissementsorganiseraautourdedeuxthmes:lasantetlalimentation(procdsdefabrication,scuritsanitaire,qua-lit).Riennechangectdiplmes,lobjectiftantdenrenforcerlavaleur.Intitulcolenationalevtrinaire,agroalimentaireetdelalimentationNantesAtlantique,ltablissementauraunnomenrupture,Oniris,enrfrence laformuledAlbertEinstein:Limaginationestplus importanteque le savoir.Lambitionultimeseraitdycreruninstitutdelalimentationeuropenpouryformercadres,fonctionnaires,experts.Ilyaunedemande,puisquelEuropebasculedunepolitiqueagricolecommuneunepolitiquealimentairecommune.Propos recueillis par Emmanuel Bouvet.

    Lcole vtrinaire de Nantes a 30 ans et des rves dEuropeLa benjamine des coles vtrinaires fusionnera en janvier 2010 avec lcole nationale dingnieurs des techniques des industries agricoles et alimentaires (ENITIAA). Un projet port par Pierre Sa, son directeur.

    Le LCPC teste la route du futurLe mange de fatigue des chausses, la centrifugeuse gotechnique et son simulateur de sisme, la chambre sourde, la piste dexprimentations routires Sur 150 hectares Bouguenais, les grands quipements du Laboratoire central des Ponts et Chausses (LCPC) permettent aux 250 ingnieurs et techniciens du site dexprimenter des technologies et des matriaux innovants pour les infrastructures de transport. Le dernier week-end de septembre, loccasion de portes ouvertes pour les 60 ans du LCPC, plus de 3 000 personnes ont dcouvert ces installations exceptionnelles par leurs dimensions et leur technicit. Retrouvez-les sur le site nantesmetropole.fr ainsi que les projets du LCPC mens en partenariat avec Nantes Mtropole.

    Repres 30 ha de campus, 600 tudiants 350 salaris, dont 90 enseignants-chercheurs 3 dpartements de recherche : Scurit des aliments ;

    Matrise de la sant des animaux dlevage ; Recherche biomdicale.

    Budget : 15 M Les autres coles vtrinaires : Maisons-Alfort, Lyon, Toulouse,

    cres au XIXe sicle. www.vet-nantes.fr

    Pierre Sa, directeur de lEcole nationale vtrinaire de Nantes.

    La nacelle gotechnique teste la rsistance des matriaux.

    DR

  • Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 11

    Copenhague?CestauDanemark.Lechangementclimati-que?Cesticietmaintenantetcestlaquestiondusicle.Lesrponsespourluttercontrecephnomne?Cestaux192paysprsentsdu7au18dcembredanslacapitaledanoisedelestrouveretdelesparapherensemblesurunnouveautrait.Cestunepremiremondiale,estimeRonanDantec,vice-prsidentdeNantesMtropoleenchargedelAgenda21etduPlanclimat.Lespaysdelaplantevonttenterdetrouverunaccordsurlarductiondesmissionsdegazeffetdeserre.Cettengociationengageledevenirdelaplanteetnousobligetrouverunnouveaumodlededveloppementencommun,pourlespaysduNordetduSud.AprsleprotocoledeKyoto,traitfondateursurlaquestionduclimatsignen1997etcourantjusquen2012,iltaittempsdesignerunnouveautrait.Depuisdeuxsicles,lesactivitshumainesonteupoureffetslasurconsommationdesnergiesfossiles(ptrole,charbon,gaz,etc.)etlerejetdanslatmos-phredegazeffetdeserre,principalementdudioxydedecarbone,leCO2,etdumthane.LeGIEC,Groupedexpertsintergouvernementalsurlvolutionduclimat,envisageunehaussedestempraturesentre1et6Cdici2100selon

    diffrentsscnarios(dveloppementconomiquedurableounon).Cechangementclimatiquepourraitavoirdegravesconsquences:inondations,scheresses,temptes,fontedesglaces,exodesdepopulations,etc.Touslespaysserontdoncprsentspourrelevercegranddfi.MaisilsneserontpasseulscequiseralesommetmondialdesNationsuniessurlechangementclimatique.Lesvillesaussiserontdelapartie.NantesMtropoleestleporte-paroledesvillesdumondepourlesngociationssurlecli-mat,prciseRonanDantec.Pourquoinous?Parcequenoussommesaucurdesrseauxdesvilleseuropennesetferdelancesurlaquestionduclimat.Noussommesloriginedutextesurleclimatsignparlesgrandesvilleseuropennes,Eurocits.Copenhagueestloccasiondefaireentendrelavoixdesvilles,ditJean-MarcAyrault,PrsidentdeNantesMtropole.Lesvilles, travers leurspolitiquespubliquescommeletransportetlhabitat,sontaucurdelaviequo-tidienne.Cest labonnechellepouragirefficacement.Aujourdhui,lesvillesreprsentent75%desmissionsdegazeffetdeserreet50%dupotentielderductiondesmis-sionsglobales.Rhabilitationdeslogements,amliorationdelisolationdesbureaux,dveloppementdestransportsencommunetdesmodesdouxdedplacements,utilisationdesnergiesrenouvelables,leschampsdinterventionpossiblesnemanquentpas.NantesMtropoleprpareunecentainedactionsdanslecadredesonPlanclimat.Unecentainedac-tionsquiassocientleshabitants,lesentreprisesetlesservicesdeNantesMtropole.Pourengagerdesactionsambitieusesentermesderductiondmissionsdegazeffetdeserre,lesvillesontbesoindesfinancementsdelEuropeetdeltat,prciseJean-MarcAyrault.Leurrleestdterminantetildoittreinscritdanslenouveautrait. David Pouilloux

    Dans un mois, plus de 190 pays seront Copenhague et devraient signer un nouveau trait visant lutter contre le changement climatique. Nantes Mtropole

    y dfendra le rle des villes.

    Copenhague 2009 : lurgence climatique !

    Le rle des villes est dterminant et il doit tre inscrit dans le trait. Jean-Marc Ayrault

    De la page 11 15

    Rendez-vous Copenhague Comment agir contre le changement climatique Un plan climat pour 2010-2025 La vie sans mes voitures

    Pages 22 et 23

    Dcouvrez la tribune des expressions politiques

    Urgence pour le climat

    Val

    ry J

    onch

    eray

  • Comment agir contre le changement climatique ?

    Le climat dune rgion, ce nest pas la mto du jour, mais lensemble des conditions mto (tempratures, pluie, neige, vents, etc.) tudi sur une longue priode (30 ans). Les missions de gaz effet de serre (CO2, mthane, protoxyde dazote, gaz fluors, etc.) lies aux activits humaines provoquent une hausse de la tempratureet sont lorigine du changement climatique.

    Cest quoi le climat et le changement climatique ?1

    4

    2

    3 Un Plan climat : Nantes Mtropole ractualise son Plan climatpour les annes 2010-2025. Il sagit de lensemble des actions menesavec les habitants et les acteurs locaux pour rduire les missionsdes gaz effet de serre et diminuer limpact du territoiresur le changement climatique.

    Animation du territoire : lune des missions de Nantes Mtropoleest dinformer les habitants sur ses propres actions (dplacements,nergies renouvelables, habitat, urbanisme,), de mettre en avantles acteurs du territoire (particuliers, entreprises, associations, )et dencourager les changements de comportement et de pratique.

    10 actions phares : Nantes Mtropole travaille sur cent mesures pour rduire les missions de gaz effet de serre. Parmi elles10 actions phares seront menes dans les domaines de lhabitat (rnovation de lancien en particulier), des dplacementset du dveloppement conomique. Nantes Mtropole a vocation tre exemplaire.

    Latelier du Plan climat : cest un atelier dchange citoyenvisant interroger et accompagner 150 familles de la mtropole nantaise sur leurs pratiques quotidiennes.

    Evaluer le rsultat : Un dispositif permettra dvaluerles conomies de CO2. Lobjectif du Plan climat est de rduirede 50 % nos missions de gaz effet de serre dici 2025,soit environ 1 million de tonnes de CO2.

    4 tonnes, cest la quantit de CO2 que produit chaque habitant de la mtropole nantaise, par an.

    Les chiffres cls

    2 scnarios pour 2025

    Le dioxyde de carbone, ou CO2, est produit lors dune combustion.400 litres dessence ou de fioul domestique produisent en brlantenviron une tonne de CO2. Cela reprsente environ 7 000 km parcourusen voiture (petite citadine). Avec un chauffage au fioul, une maison mal isolede 70 m2 des annes 80 produit prs de 5 tonnes de CO2 par an !

    Dplacements :laisser la voiture au garage, ou la partager,et prendre les transportsen commun ou utiliserun dplacement doux(vlo, marche pied).

    Achat : acheterdes appareilsconomes en nergie, des ampoulesbasse consommation.

    Eau : une doucheplutt quun bain.Les actions des habitants

    Les actions de Nantes Mtropole

    Cest au dpart un phnomne naturel qui permet davoirune temprature moyenne la surface du globe de 15C. Cette temprature douceest indispensable la vie.Les gaz effet de serre retiennent dans l'atmosphreune partie de l'nergie solaireet quand ils augmentent,a chauffe !

    Cest quoileffet de serre ?

    Rayons

    solaires

    ATMOSPHERE

    Verslespace

    Renvoysvers lespace

    DchetsDchets

    IndustrieIndustrieEnergieEnergie

    BtimentBtimentTransportsTransports

    AgricultureAgriculture

    Retenus parles gaz effetde serrede latmosphre

    Rayonsinfrarougesmis parle sol chauff

    Absorbsdans latmosphrepar les gaz effet de serre

    20%30%

    50%

    5%

    95%

    20%20%

    21%21%

    16%16%

    AgricultureAgriculture16%16%

    3%3%

    27%27%

    13%13%

    Comment agir ? En changeant de comportement. Pour lutter contre leffet de serre et le changement climatique, il faut conomiser de lnergie, se dplacer et consommer autrement. Qui doit agir ? Tout le monde, Nantes Mtropole et vous, ici et maintenant.

    Alimentation : privilgier les fruitset lgumes de saisonainsi que lachat local.

    Habitat : une bonne isolationest la cl des plus grandes conomies.

    50 % du C02 misdans latmosphreest li nos activits quotidiennes.

    Absorbspar le sol

    *Chiffres pour la France.

    ActivitsPourcentagedes missionsde gaz effetde serre*

    volution des missionssi lon ne faisait rien

    Niveaudmissionsde rfrencede Kyoto

    2,8 MTeqCO2

    MTeqCO2 = Millions de tonnes quivalants en CO2

    2,4 MTeqCO22 MTeqCO2

    1,6 MTeqCO21,2 MTeqCO20,8 MTeqCO20,4 MTeqCO2

    1990 2007 2012 2025

    volution des missionsgrce au Plan Climat Territorial

    Mise en uvre oprationnelledu plan Climat Territorial

    Sba

    stien

    Trip

    et po

    ur Id

    12 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

  • Comment agir contre le changement climatique ?

    Le climat dune rgion, ce nest pas la mto du jour, mais lensemble des conditions mto (tempratures, pluie, neige, vents, etc.) tudi sur une longue priode (30 ans). Les missions de gaz effet de serre (CO2, mthane, protoxyde dazote, gaz fluors, etc.) lies aux activits humaines provoquent une hausse de la tempratureet sont lorigine du changement climatique.

    Cest quoi le climat et le changement climatique ?1

    4

    2

    3 Un Plan climat : Nantes Mtropole ractualise son Plan climatpour les annes 2010-2025. Il sagit de lensemble des actions menesavec les habitants et les acteurs locaux pour rduire les missionsdes gaz effet de serre et diminuer limpact du territoiresur le changement climatique.

    Animation du territoire : lune des missions de Nantes Mtropoleest dinformer les habitants sur ses propres actions (dplacements,nergies renouvelables, habitat, urbanisme,), de mettre en avantles acteurs du territoire (particuliers, entreprises, associations, )et dencourager les changements de comportement et de pratique.

    10 actions phares : Nantes Mtropole travaille sur cent mesures pour rduire les missions de gaz effet de serre. Parmi elles10 actions phares seront menes dans les domaines de lhabitat (rnovation de lancien en particulier), des dplacementset du dveloppement conomique. Nantes Mtropole a vocation tre exemplaire.

    Latelier du Plan climat : cest un atelier dchange citoyenvisant interroger et accompagner 150 familles de la mtropole nantaise sur leurs pratiques quotidiennes.

    Evaluer le rsultat : Un dispositif permettra dvaluerles conomies de CO2. Lobjectif du Plan climat est de rduirede 50 % nos missions de gaz effet de serre dici 2025,soit environ 1 million de tonnes de CO2.

    4 tonnes, cest la quantit de CO2 que produit chaque habitant de la mtropole nantaise, par an.

    Les chiffres cls

    2 scnarios pour 2025

    Le dioxyde de carbone, ou CO2, est produit lors dune combustion.400 litres dessence ou de fioul domestique produisent en brlantenviron une tonne de CO2. Cela reprsente environ 7 000 km parcourusen voiture (petite citadine). Avec un chauffage au fioul, une maison mal isolede 70 m2 des annes 80 produit prs de 5 tonnes de CO2 par an !

    Dplacements :laisser la voiture au garage, ou la partager,et prendre les transportsen commun ou utiliserun dplacement doux(vlo, marche pied).

    Achat : acheterdes appareilsconomes en nergie, des ampoulesbasse consommation.

    Eau : une doucheplutt quun bain.Les actions des habitants

    Les actions de Nantes Mtropole

    Cest au dpart un phnomne naturel qui permet davoirune temprature moyenne la surface du globe de 15C. Cette temprature douceest indispensable la vie.Les gaz effet de serre retiennent dans l'atmosphreune partie de l'nergie solaireet quand ils augmentent,a chauffe !

    Cest quoileffet de serre ?

    Rayons

    solaires

    ATMOSPHERE

    Verslespace

    Renvoysvers lespace

    DchetsDchets

    IndustrieIndustrieEnergieEnergie

    BtimentBtimentTransportsTransports

    AgricultureAgriculture

    Retenus parles gaz effetde serrede latmosphre

    Rayonsinfrarougesmis parle sol chauff

    Absorbsdans latmosphrepar les gaz effet de serre

    20%30%

    50%

    5%

    95%

    20%20%

    21%21%

    16%16%

    AgricultureAgriculture16%16%

    3%3%

    27%27%

    13%13%

    Comment agir ? En changeant de comportement. Pour lutter contre leffet de serre et le changement climatique, il faut conomiser de lnergie, se dplacer et consommer autrement. Qui doit agir ? Tout le monde, Nantes Mtropole et vous, ici et maintenant.

    Alimentation : privilgier les fruitset lgumes de saisonainsi que lachat local.

    Habitat : une bonne isolationest la cl des plus grandes conomies.

    50 % du C02 misdans latmosphreest li nos activits quotidiennes.

    Absorbspar le sol

    *Chiffres pour la France.

    ActivitsPourcentagedes missionsde gaz effetde serre*

    volution des missionssi lon ne faisait rien

    Niveaudmissionsde rfrencede Kyoto

    2,8 MTeqCO2

    MTeqCO2 = Millions de tonnes quivalants en CO2

    2,4 MTeqCO22 MTeqCO2

    1,6 MTeqCO21,2 MTeqCO20,8 MTeqCO20,4 MTeqCO2

    1990 2007 2012 2025

    volution des missionsgrce au Plan Climat Territorial

    Mise en uvre oprationnelledu plan Climat Territorial

  • 14 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Urgence pour le climat

    Un Plan climat pour agir ensemble

    Une entreprise co-responsable

    Cest quoi un Plan climat ? Cest une liste dactions menes dans toutes les politiques publiques (transport, habitat, nergie, etc.) ayant pour effet dconomiser de lnergie. Cette conomie, cest du CO2 en moins dans latmosphre, cest donc moins deffet de serre et moins dinfluence sur le climat.

    Trier papiers et plastiques, envoyer des courriels, partager les imprimantes, utiliser du papier recyclable, regrouper les commandes de fourniture, assister des visioconfrences, covoiturer dans les dplacements professionnels Telles sont les nouvelles habitudes prises par les 188 salaris de lentreprise Suravenir Assurances.

    Depuis plusieurs mois, Nantes Mtropoleractualise sonPlan climat.Le contexteduGrenelle de lenvironnement (politique deltat) et du sommetdeCopenhague sur lechangementclimatique(traitinternational)syprtefortement.Ilfautrpondreunenjeumondialenagissantlocal.Lobjectif:rduirede50%lesmissionsdegazeffetdeserredici2025.Pourchaquehabitantdelamtro-polenantaisequiproduitenmoyenne4ton-nesdeCO2paran,celasignifierduiredunetonnesesmissionsdegazeffetdeserredici2014,de2tonnesdici2025.UnetonnedeCO2,cestlquivalentde7000kmenvoi-ture(petitecitadine).Unandechauffageaufiouldansunlogementdeplusde25ans,malisol,de70m2,produitenviron5tonnesdeCO2.Lepassageauxtransportsencommun(ouaucovoiturage)ouunebonnerhabilitation

    permettraientainsifacilementderduiresaconsommationdnergieetdoncsesmis-sionsdecarbone.Quefaitvotremtropole?En tant quacteur de son territoire sur lesquestionsdnergie,NantesMtropolemetdesservicesenplaceetinciteseshabitantslesutiliser.Enoutre,enpartenariataveclesassociations, NantesMtropole informe etconseille leshabitants(voirarticlepage15)etlesentreprises(voirarticlepage14)surlesbonnes pratiques. Elle soutient galementdesinitiativesdechangementdecomporte-mentdanslesdplacements,commelaZniusexprience(voirportraitpage15).UnatelierduPlanclimatseragalementbienttmisenplace.Sonbut:estimerlacapacitderduc-tiondegazeffetdeserrede150mnages.Bref,mettreenplacedesactionsconcrtesauservicedelaplante.DP

    Saint-Herblain,lesbureauxdecetteentre-prisesontdsormaissitusdansunimmeu-bleperformantdunpointdevuenergti-que.Celui-civientdtreconstruitselonlesnouvellesnormes thermiquesquivisentluttercontre lechangementclimatiqueenrduisantlesmissionsdegazeffetdeserre.Depuis2000,plusieursactionslieslen-vironnementtaientmenes,maisponctuel-lement. En juin2009, nous avons dciddepasser une tape suprieure, affirmePatrickEade,chargdemissionauprsdelaDirectiongnraledeSuravenirAssurances.Lesentreprisesontuneresponsabilitenvi-ronnementale,socialeetconomiquefacelaprotectiondelaplante.Surlabaseduvolontariat,constituedeseptpersonnesetorganiseenmodeprojet,unecommissiondveloppementdurabley

    mnedesactions,rgulirementsuiviesparleComitdedirection.Dsledbut2010,SuravenirAssurancesraliseraunbilancarbone (dvelopp et financ 50%par lAdeme*)afindemesurer laquantitdmissionsdegazeffetdeserre.Lobjectif?Rduirede3%paranlesmissionsdegazeffetdeserreafindeparticiperauxobjec-tifs,quesestfixsNantesMtropoledanslecadredesonPlanclimatterritorialdici2025.LaCommunauturbaineaccompagneSuravenirAssurancesdanscettedmarcheen laconseillantsur lamthodepouragirefficacement. Qualeader, une entreprisevendennedelaRoche-sur-Yon,atchoi-siepourralisersonbilancarbone,etferaconnatresonanalyseenmarsprochain.Deplus,unplandedplacementdentrepriseestdjencoursdlaboration.laidedun

    questionnairelaborparNantesMtropole,lentreprisetudieleshabitudesetattentesdessalaris, laquantitdmissionsdegaz effet de serre induites par les dplace-ments professionnels et domicile-travail.Quelschangementsdecomportementcelaimpliquera-t-il?Lapratiqueducovoiturage,lutilisationduvlolectriqueoucelledestransportsencommun?Touslessalarissontprtsfairedeseffortsetadopterdescomportementsco-responsables,estimePatrickEade.Ccile Faver

    *Ademe:Agencedelenvironnementetdelamatrisednergie.

    Agir pour la restauration de lhabitat : une priorit pour Nantes Mtropole.

    Patrick Eade, lassurance conomie dnergie.

    Un film sur www.nantesmetropole.fr

    Sur le web

    conomisez de lnergie

    Merci Maryline Guillard et Alban Mallet pour leur aide dans la prparation de ce dossier.

  • Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 15

    Une rsidence pleine dnergieHabiter ensemble, sentendre pour amliorer les performances nergtiques dun btiment et conomiser ainsi de lnergie et des moyens ? Cest ce quont russi les propritaires de la Rsidence du Val dErdre, avec le concours de Nantes Mtropole.

    Nousavonsproposplusieurstapespourpasserdunimmeublenergivoreunimmeubleplusquilibrdunpointdevuether-mique,enadquationavectoutes lesdemandes,sur lobjectifdeladiminutiondescharges,expliqueFranoisHmon,grantducabinetHmon,spcialisdanslagestiondecopropritsNantesdepuis1965,etsyndicdelaRsidenceduValdErdre.Nousavonsdemandauxpropritairesdeseresponsabiliserindividuellementaunomdelacollectivit,souligne-t-il.Lactionquenousmenonsicinoussertdemodleauprsdesautrescoproprits,pourquenousrflchissionsensemblesurlesannesvenir.Enmars2001, lescopropritairesde larsidenceduValdErdredcidentleremplacementdelachaudireaufioulparunechaudireaugaz.AveclesoutiendelentreprisedeservicesnergtiquesDalkia,lesystmedechauffagecollectifestoptimisdemanireprven-tive.TouslestravauxsontentirementsubventionnsparGDF(GazdeFrance).Puisdenouvellesorientationssontchoisiesen2008,grceauconseildesservicesdeNantesMtropole,quiontproposauxcopropritaireslaralisationdundiagnosticnergtiquedelarsidence.Aucoursdelt2010,etsuiteauxrsultatsdudiagnosticdubureaudtudesnantaisAlterea,unnouveausystmecollectifdechauffagecondensationseramisenplace(18%dconomie).Destravauxdedsembouagedesrseauxdechauffageserontentrepris,afindam-liorerlacirculationetlarpartitiondelachaleur.Lescopropritairestudientgalementlapossibilitdetravauxdevture,pourmieux

    isolerlesfaadesetlesmurs.Paralllement,unappeldoffresatlanc,quiconcerneunecommandegroupedefentresindividuel-les,lachargedechaquecopropritaire.PourquelarsidenceduValdErdresetransformelongtermeenimmeubledurable.

    Ccile Faver

    Une nouvelle vie sans voitureQuest-ce que la Znius attitude ? Laisser sa voiture au garage et utiliser tous les autres modes de transports pour se dplacer. Alexandra Leblanc na pas laiss de ct sa seule et unique voiture, mais ses deux voitures, sa voiture personnelle et sa voiture de fonction.JaiadoptlaZniusattitude!ditAlexandraLeblanc,respon-sabledelagencenantaisedeservicesdomicileDomidom.Quesest-ilpass?Unpetit-djeuneraucentre-villeavecJrmeGuiennedeLocEco,etjaiprisconsciencedetouslestransportsencommunquiexistent,desconomiesdnergiequecelaimpli-que.Sanscompterquunevoiturequiroulepolluelatmosphre.Jemesuislancledfi!expliquecettejeunefemmequivitSavenay.Quarante-cinqkilomtressparentsondomiciledesonlieudetravail,etluidemandentenvironuneheureenvoiture,quandilnyapasdembouteillages.SonactivitprofessionnelleexigegalementbeaucoupdedplacementsdanslagglomrationnantaiseetenLoire-Atlantique.AlexandraLeblancaparfoiscinqrendez-vousaucoursdunmmeaprs-midi.Jaiexprimentletramway, lamarchepied, lesvoituresMargueriteetcel-lesdeLocEcopourgrertousmesrendez-vousregroupsen

    unaprs-midi.Cefutmmora-ble!raconteAlexandra.Ellea trouv,depuis,unenou-velle vitesse de croisire.ElleprendleTERtouslesmatins,puis un tramway la gare deNantes,etmarchequelquesminutesjusqu larueVoltaire,osesituesonbureau.Elleplanifieetrpartitsesrendez-voussurquinzejours,aulieudelesregrouper;elledlgueunepartiedesesresponsabilitssoncollaborateur,etfermelagenceDomidomentre12h30et13h30.Jemesensbeaucoupmoinsstresse,etjessaiededonnerlexemplemessalaris.Cestunbonmoyendemanagement!souligneAlexandraLeblanc.Lorsquesalonguejourneprofessionnelleesttermine,ellerentresondomicilesavenaisienentroisquartsdheureseulement!Ccile Faver

    Franois Hmon, syndic de la Rsidence du Val dErdre.

    Alexandra Leblanc

    semaine de lnergie > Du 21 au 27 novembre, apprenez moins consommer dnergie. Plus dinfos sur www.nantesmetropole.fr et www.cmaintenant.eu

  • 16 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Nantes et Rennes : rapprochement historiqueLa conclusion du colloque des 8 et 9 octobre derniers est claire : les deux mtropoles de lOuest nont jamais t aussi proches et vont prparer lavenir ensemble.

    Ellestaientadversaires,ellesdevien-nentpartenaires.VoicirsumgrandtraitlemessagequelonpeutretenirlissuedesdeuxjournesdedbatsetderencontresquisesonttenusRennes

    puisNantes,enoctobredernier.Onavoulusouventopposernosdeuxvilles,mais

    noustravaillonsensembledepuislongtemps,souligneJean-MarcAyrault,mairedeNantesetPrsidentdeNantesMtropole.Nousnesommespasentraindecrerdenouvellesrelations,maisnouslesrenforons.Facelacriseetpouravoirunemeilleurelisibilitauxniveauxnationaleteuropen,nousdevonsacclrernotrecoopration.Ilyaurgenceagir.Lunion fait la force, dclare DanielDelaveau,mairedeRennesetPrsidentdeRennes Mtropole. Ces rencontres mar-quentunenouvelletape.Nousdevonsfairelepointsur lesatoutsdenosterritoiresettrouver la meilleuremanire de les fairefructifier.Nousavonslavolontdeprparerles2030ansvenir.

    Pourexister linternational, lesmtro-poles rgionalesdoivent avoirunedoublestratgie,expliquePierreVeltz,professeurlcoledesPontsetSciencesPo.Unestra-tgiedespcialisation(tre leferdelancenationaldansundomaine)etunestratgiedecoopration(sassocierdautresmtropoles

    quiontdessavoir-fairecomplmentaires).La comptition lancienneentreRennesetNantes na aucun sens.Lchec duPlanCampus(*)atuneclaquepournous,rappelleJean-MarcAyrault.Il fautentireruneleon.Nosuniversits,noschercheurs,nosentreprisesdoiventcooprerdavanta-ge.Ilfautrenforcerlesfiliresdexcellence,les ples de comptitivit. Dans certainsdomaines, Nantes sera leader, et Rennescomplmentaire,dansdautrescas,ceseralinverse.Quatregrandschantierssontouverts:lac-cessibilit et la mobilit, lenseignementsuprieur et la recherche, lattractivit, laculture et le tourisme. Le premier enjeuestde taille.Afinde faciliter les relations

    (*) Aucune universit de lOuest na obtenu de financement dans le cadre de ce programme dtat visant donner une dimension mondiale une dizaine de ples universitaires.

    conomiques, universitaires et humaines,nosterritoiresdoiventtreenprisedirecteaveclesrseauxferroviairesgrandevitessetranseuropens.LeSchmanationaldesinfrastructures de transport est en coursdlaboration, prcise Jean-MarcAyrault.Nousdfendonslaconstructionduneliaison

    rapideentreRennesetNantesvia le futuraroportNotre-Dame-des-Landes.Il fau-dragalementquecettelignesoitraccordelafuturelignegrandevitesseSud.CettedernirepermettradeserendredeBrestTurinviaLimoges,oudeBrestMadridviaBordeaux,etmettraainsiRennesetNantesaucurdelEurope.Autregrandenjeu:lacra-tionde5Institutshospitalo-universitaires,annonceparlePrsidentdelaRpublique.Ondoitsebattrepourdfendrenosterri-toires,expliqueJean-MarcAyrault.Nosdeuxmtropolesvontproposerleurspartenairesdunirleursforcesafindeproposerltatune candidature incontournable pour unfutur Institut hospitalo-universitaire. David Pouilloux

    Jean-Marc Ayrault, Prsident de Nantes Mtropole et Daniel Delaveau, Prsident de Rennes Mtropole, lors du colloque Nantes-Rennes.

    Communaut urbaineUn film sur www.nantesmetropole.frLe clin dil au web

    Colloque Nantes/Rennes Quand deux mtropoles se rapprochent.

  • Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 17

    De leau pour KindiaDans un souci de solidarit linternational et de dveloppement durable, Nantes Mtropole mne des actions de coopration dcentralise. Exemple Kindia en Guine.AuSud-EstdelaGuine,lavilledeKindiasouffredinfrastructu-resdeaupotabletrsdgradeset de labsence dquipementdassainissement.Decefait,ses150000habitants subissentdegravesmaladieshydriques.Cettesituation sanitaire alarmantea conduit Mamadou Drame,maire de Kindia, solliciterlaidedeGuine44,associationligrienne prsente sur placedepuisdenombreuses annes.Nedisposantpasdescompten-cessuffisantesdansledomainede leau,Guine44afaitappel lexpertiseetauxsavoir-fairedeNantesMtropole.Pourfaireface lurgenceetdisposerdesfonds ncessaires lamise enplace dun service public localde leau performant Kindia,NantesMtropole a rpondu

    lappelprojetsFacilitEaulanc par lUnion europenne.Surplusde1700projetsdpo-ss, seuls 70 ont t retenus.Parmi ceux-ci, celuideNantesMtropoleetKindiaquibnfi-ciedunfinancementeuropende700000euros.Transmission. EnGuine, leproblmenestpastantlararetdeleauquesadistributionetsa

    potabilit, explique MamadouDrame.Lenjeu est de fournirde leau en quantit suffisanteet qualit satisfaisante tousleshabitants.Pouratteindrecetobjectifessentielenmatirede

    sant et dhygine publiques,NantesMtropolenousaccom-pagnesurlelongtermeetnousapporte normment. Pourmener bien ce projet pilote,lesagentsdeNantesMtropoletransmettent donc leurs com-ptences et leurs expriences leurs homologues guinens.Au-deldecepartagedesavoir-faire,NantesMtropoleapporteaussi son concours financier.GrcelaloiOudinpermettantauxcollectivits localesdutili-ser1%deleurbudgeteau-assai-nissement pour des actions desolidarit internationale, nousfinanons ce projet hauteurde 223000 euros, souligneRaymond Lannuzel, vice-pr-sidentdeNantesMtropoleenchargedeleau.

    Carole Paquelet

    Le problme nest pas la raret de leau, mais sa distribution et sa potabilit. Mamadou Drame, Maire de Kindia, en Guine.

    Jean-Philippe Magnen, conseiller communautaire dlgu la coopration dcentralise : Pourquoi Nantes Mtropole mne-t-elle des projets tels que Facilit Eau ?

    La coopration dcentralise est une forme de solidarit internationale base sur la rciprocit. En apportant leurs savoir-faire au Sud et lEst, les collectivits locales construisent de la citoyennet au Nord. Dans le cadre de Facilit Eau, nous avons des changes politiques et techniques directs avec nos partenaires guinens. Cest la condition indispensable pour une coopration efficace qui tienne compte des ralits locales et des besoins des populations. Dans le domaine de leau, Nantes Mtropole dispose dune relle comptence quelle peut partager. Nous sommes ici dans une logique de transfert de savoir-faire et de coopration long terme visant ce que la communaut urbaine de Kindia, en lien avec la Socit nationale des eaux de Guine, apporte sa population un service public durable deau et dassainissement .

    Projet Trois RiviresEn parallle du projet Facilit Eau men par Nantes Mtropole, les villes de Basse-Goulaine, Bouaye, Orvault, Saint-Jean-de-Boiseau et Sainte-Luce-sur-Loire conduisent ensemble une action visant doter 7 quartiers de Kindia dun rseau dassainissement. Baptis Trois Rivires , ce projet doit permettre de lutter contre les maladies, causes dappauvrissement, et de contribuer ainsi au dveloppement durable de Kindia. Nos convictions communes dpassent nos clivages. En agissant collectivement, nous serons plus efficaces. Dores et dj technique et financire, la mutualisation entre nos cinq communes se fera aussi par le biais dchanges dinformations sur le contexte guinen , explique Joseph Parpaillon, maire dOrvault.

    La dlgation de Kindia avec les lus de Nantes Mtropole.

  • 18 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    La Mtropole avec vous

    En piste pour les dplacementsLe Plan de dplacements urbains de Nantes Mtropole est en cours de ractualisation. Point dtape sur cette dmarche mene en lien avec les habitants.

    Fonde sur lchange et laconcertation, lvaluationcitoyenneduPlandedpla-cements urbains, la pre-miretapede larvision,

    estprsenttermine.Pourlef-fectuer,NantesMtropoleasaisileConseildedveloppementetles associations dusagers pourquils rendent des avis valua-tifssurlePDU2000-2010.Pouraccompagnercesavisetassocierles citoyens cette valuation,NantesMtropole a ralis uneenquteauprsde1000habitantsduterritoire.Avis valuatifs. Bien, maispeutmieuxfaire.Voilenquel-quesortelafaondontleConseilde dveloppement juge le PDU2000-2010. Pour lui, le par-tagedelavoirieestunsuccsetdoittrepoursuivi. Ilpermet lacohabitationdetouslesmodesdedplacement.Bienquelusagedelavoiturerestemajoritaire,lapartdestransportscollectifsestsup-rieureauxautresagglomrations,tandisque lesmodesdouxpro-gressent.LeConseildedve-loppementsouligneaussiquelestransportscollectifssontper-

    formants et apprcis malgrun rseau trop concentrique.Quantauxassociations,ellesfontpartdeleursatisfactionsurlesralisationsenfaveurdestrans-portsencommun.Selonelles,leshabitantsontunepercep-tiontrspositivedestransportscollectifs.Celadoitsetraduireparlaugmentationdunombredusa-gersetdevoyages.Malgrtout,ellesdplorentla faiblepriseen compte des dplacementshors rythmes scolaires. Parailleurs, lacrationdubiclooetledveloppementdesappuis-vlosontsalus,etlextensiondescontinuitscyclablesetpitonnesdoittrepoursuiviepourplusdescurit.Enqute des 1 000.Combiendevoiturespossdez-vous?quellefrquenceutilisez-vouslestrans-portscollectifs?Lestransportsencommunsont-ilsdebonnequali-t?Voiciquelques-unesdesques-tionsquionttposes1000habitantsduterritoire.Objectifsdecetteenqute:mieuxconna-treleshabitudesdedplacementdescitoyens,savoirsi loffredetransportsrpondleursbesoins.

    Ralisenjuindernier,ceson-dageestrichedenseignements.Ilrvlenotammentqueleshabi-tantsdeNantesMtropoleesti-mentque les transportspublicssesontamliorsdepuis10ansetquilsenvisagentvolontiersdeles utiliser. Paradoxalement,celanesetraduitpaspardestauxdutilisationtrslevs,maisleshabitants interrogs dclarent

    quils feraient un usage plusintensifdestransportspublicssilesfrquencesetlerseautaientamliors.Grcetouscesrsultatsencoura-geants,NantesMtropolesattelleprsentlasecondetapedelarvisionduPDU.Aprslvalua-tion,letempsdeladfinitiondesorientationsestvenu.CP

    Les tapes suivrePour organiser son offre de transports sur son territoire, et garantir la mobilit tous ses habitants, Nantes Mtropole sest dote dun Plan de dplacements urbains (PDU). Adopt en 2000, ce PDU doit aujourdhui tre rvis. Base sur une dmarche participative et un dialogue citoyen, la rvision du PDU a t lance en mars dernier. Cette rvision, qui aboutira ladoption du nouveau PDU, seffectue selon quatre tapes. De mars octobre dernier sest droule lvaluation citoyenne du PDU 2000-2010. Commence en octobre pour une dure de trois mois, la deuxime tape consiste dfinir les orientations du PDU 2010-2020. De janvier juin 2010, le plan dactions du futur PDU sera labor. Enfin, au second semestre 2010, ce plan fera lobjet des enqutes publiques obligatoires, avant dtre adopt par les lus en janvier 2011.

    Passer de la voiture tout seul aux autres modes de transports, un enjeu majeur du Plan de dplacements urbains de Nantes Mtropole.

  • Deu

    x t

    moi

    gnag

    es

    Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 19

    La Mtropole avec vous

    Un Agenda 21 conu avec les citoyensLe prochain Agenda 21 de la ville de Sainte-Luce-sur-Loire sera tabli partir des propositions des habitants. Une consultation qui associe les citoyens au choix dune politique locale de dveloppement durable.

    Unsamedimatindesep-tembre, lors du mar-ch hebdomadaire deSainte-Luce-sur-Loire,unstandanimparune

    poigne dlus encourage lespassantsinscrireidesetsug-gestions sur des formulaires,avantde lesdposerdansuneurne.Thmedecetteconsulta-tioncitoyenneenpleinair?LecontenuduprochainAgenda21(unefeuillederoutedesactions

    enmatire de dveloppementdurable).Avec les gaz effetde serre, le drglement cli-matique,ilyaurgenceagir!rappellePatrickCotrel,adjointau maire charg du dvelop-pement durable. Il faut quechacunpuissesemparerdecesproblmesetprendreconscien-cequsamesure, ilpeut fairequelque chose. Laspect par-ticipatif de la population estessentiel.Rpartiessousdif-

    frents thmes (rductiondesmissionsdeCO2, luttecontreles ingalits, respect de lanature, consommationetpro-ductionresponsables,ducationaudveloppementdurable),lesidesserontrpertoriesetana-lyses lorsdunforumcitoyen,au cours duquel un ensembledactions,dontcertainesconsi-dres commeprioritaires, vatre dfini. LAgenda 21 seraadoptdbut2010. IC

    Bernard Aunette, maire de Sainte-Luce-sur-Loire

    Pourquoi est-ce important dassocier les citoyens llaboration de lAgenda 21 ?

    Notre programme dactions pour lenvironnement ne doit pas seulement tre laffaire des lus ou des techniciens. Son objectif est dimaginer ensemble ce que sera la vie de tous. Cest un enjeu local et de proximit. Cela concerne aussi les associations et les citoyens. Voil pourquoi, en juin 2009, lors du processus de relance de lAgenda 21, nous avons dcid dassocier plus les habitants sa conception. Au-del dune consultation, le but est aussi que les Lucens puissent sinvestir encore plus, comme lors du Forum citoyen lespace Ligria, o les diffrentes propositions vont tre tudies et discutes. En fvrier 2010, nous adopterons lAgenda 21, conu suite cette consultation citoyenne.

    Paulette Grmillonveiller les consciences Cest trs bien de demander aux citoyens des propositions. Il faut veiller les consciences et semer les ides, tre patient et ne pas culpabiliser les gens. Cest une dmarche de longue haleine. Tout cela ne se fera pas du jour au lendemain. Il faut dabord commencer chez soi. notre chelle, avec mon mari, on essaie den faire le plus possible : on utilise du compost, on trie. Nous avons une chaudire condensation. Il faut essayer dvaluer ce qui peut tre fait lchelle dune commune, sans quil y ait des prjudices pour les habitants. Certains amnagements sont ncessaires. Il faut juste que les citoyens soient plus associs certaines dcisions.

    Patrick RabinIl est temps de faire attention Jai envie de dire Enfin. Cest bien quune ville proche de la Loire sengage dans ce genre de dmarche qui concerne lenvironnement. Il est temps de faire attention. Sinon, il sera trop tard pour les gnrations qui viennent. Il est temps de prendre des dcisions, par exemple sur la question des dplacements doux. Il faut adopter une dmarche globale. Le terreau est l, les gens sont trs sensibles la prservation de lenvironnement. Mme si, pour beaucoup, on nest pas encore all jusquau bout de la rflexion. Concrtement, il faut pouvoir rpondre la question : Quest-ce que je fais ? Quest-ce quon peut faire au quotidien ?. Je pense que cette concertation va aider rpondre cette interrogation.

    Un film sur nantesmetropole.fr

    Sur le web

    Le Conseil de dveloppement

  • 20 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Grand angle

    Estuaire, populaireFrquentation du public importante, critiques souvent enthousiastes, Estuaire 2009 est un bon cru ?Les choses se sont beaucoupmieuxpassesquilyadeuxans.En2007,nousavonsessuybeaucoupdecritiques,lepublictaitsurpris,etpuis il yaeuquelqueschecsaveccertainesuvres,checsquiontpolluparfoislaperceptiondelamanifestationdanssonensem-ble. Cette anne, nous sommesvraiment heureux car le publicsestempardEstuaire2009.Lesgensontcomprislesensquelonavouludonnercettemanifesta-tion.Ilsontcomprisquecentaitpasdelaprovocationetquelonconstruisaitquelquechoseensem-blesurceterritoire.Jaiconstatdurant tout lt une vritablebienveillance lgard de notretravail.Desgensquinavaientpas

    lhabitudedallerdanslesmusesoulesexpositionssesontdpla-cs.Lesnombreuxmessagesquenousavonseus,dansleslivresdornotamment,exprimenttrssou-ventde la reconnaissance.Nousavonsfaitungroseffortdepdago-giepourrendrelartcontemporainplusaccessible.

    Justement, pouvez-vous nous dire ce quest lart ?Cest une question difficile.Pour rpondre, je vais prendredesexemples.Faceuneuvre,commeHeretoeardeClesteBoursier-Mougenot, place duBouffay(unegrandecageavecdesoiseaux ayant des guitares pourperchoirs, ndlr), certains vontme demander: est-ce que cestdelart?Moi,jeleurrponds:sicenestpasde lart,alorsdites-moicequecest?Ensuite,jepeux

    rpondre:cestdelart,carcestuneartistequilaproduite.

    Un autre exemple ?Lobservatoire de TadashiKawamata,Lavau-sur-Loire.Cenestpasluvreduningnieuroudunarchitecte,uneuvrequipermettraitdanscecasdallerdunpointunautreleplusvitepossi-ble,leplusefficacementpossible.

    Luiproposedesdirectionsinutiles.Sonuvreestunespacedemdi-tation et de rflexion. PrenonsLePendule,luvredeRomanSinger, Rez. Il ne faut pas secontenterdepasserdevant.Ilfautalleraupiedetyresterdixminu-

    tes.Cetteuvrenousrenvoieautemps,ladure,paslheure.

    Quel est justement le rle dune uvre dart ?Une uvre cre un envote-ment. Elle joue surmoi-mme,minvite penser. Elle nousaccordeletempsdelarflexion.Uneuvrepermetainsiunerv-lationdesoi.Ellenousredonnedelintelligence.

    Dans Estuaire, les uvres sont intimement lies au territoire ?Cest lide fondatrice. On nedemandepasauxartistesdeveniravecdesuvresdjfaitesetdelesdposericioul.Chaqueuvreestunecommandeprcise.Nouschoisissonsleslieuxparcequilssont intressants, parce quilsont une histoire, parce quil y a cet endroit une construction

    De Nantes Saint-Nazaire, le grand public tait au rendez-vous dEstuaire 2009. Un succs pour cette manifestation culturelle qui a mis lart contemporain lhonneur le long des deux rives de la Loire. Alors que la suite de laventure, qui se droulera en 2011, est dj en prparation, Jean Blaise, le directeur dEstuaire, nous parle de la dernire dition, de lart et du public.

    1 2

    Je suis entre deux mondes. Je dois aider le grand public avoir accs lart.

    Tout

    dro

    its r

    serv

    s p

    our l

    ens

    embl

    e de

    s ph

    otos

    .

  • Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 21

    tonnante, etc.Ensuite, lartistesappropriecelieu,yamnesonuniversetlaboresonuvre.Cetteuvredartrvleensuitelelieu.Cestuneuvreuniverselleetenmme temps uneuvre locale.Lensemble des uvres permetde dcouvrir ce territoire, cetestuaire,cettemtropoleNantes-Saint-Nazaire.

    Quais, usines, marais ces lieux en bord de Loire sont souvent mconnus du grand public ?Lart doit tre une aventure,cest--direunedcouvertedunmonde inconnu, dun mondenouveau.LoriginalitdEstuaire,cestdeproposercetteaventureaupasdesaporte.Monrleestceluidunmdiateur,dunanimateur.Jesuisentredeuxmondes.Jedoisaiderlegrandpublicavoiraccs

    lart.Cestmapassionet cestaussimamission.Jenesuispasissudunmilieucultivetjaieulachancedavoirunamiquimaouvertaumondedelamusique,deslivres,delart.Celaachangmavie.Etjesouhaiteapportercelaaupublic.

    Estuaire 2009 sachve. Quelle est la suite de laventure ?Dabord, il y a les 14uvresprennesdcouvrir,dontdeuxqui seront inaugures dbutdcembre(lunelielimmeubleManny,du groupeCoupechoux,lautreauxMutuellesatlantiques).Ces14uvresprennessontunesorte demonument dispers, visiter,toutelanne.Ensuite,ilyauneuvreenprparationSaint-Jean-de-Boiseau, au Chteaudu P. Puis, il y aura Estuaire2011.David pouilloux

    1. Nympha dAnge Leccia

    2. Le serpent tube de Jimmie Durham

    3. Le Jardin du tiers paysage de G. Clment

    4. uvre de Felice Varini

    5. Le Pendule de Roman Signer

    6. Le Jardin toil de Kinya Maruyama

    7. Villa chemine de Tatzu Nishi

    8. De temps en temps de F. Morellet

    9. uvre pour le btiment Manny de Rolf Julius et Angela Bullock

    10. The Misconceivable dIrvin Wurm

    11. Block Banks de Block Architects

    12. Les Anneaux de Buren de Daniel Buren et Patrick Bouchain

    910

    Pour dcouvrir la quinzaine duvres prennes : www.estuaire.info

    3

    4

    8

    6

    7

    5

    12

    11

  • Expressions politiques

    22 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Pour une co-mtropole exemplaire et ambitieuseGroupe Socialiste, Radical, Rpublicain et Dmocrate. Lesagglomrationsontunrlemajeurjouerdanslaluttequotidiennecontrelerchauffementclimatique.Eneffet,ellesconcentrentlestroisquartsdesmis-sionsdegazeffetdeserre,maisdecefaitlestroisquartsdupotentielderductiondecesgaz.Lesgrandesagglomrationssontdesinterlocuteursincontournables,carellessontlabonnechelleetlebonniveaudedcisionpourprendredesmesuresconcrtes.Cestlquelhabitat,lamobilit,leshabitudesdeconsommation,leschoixdinvestissementspublics et privs peuvent voluer le plusrapidement pour un changement profondetpartagdenosmodesdevie.Cesontlespouvoirslocauxquiconstruisent,exploitentetentretiennentlesinfrastructurescono-miques,socialesetenvironnementales,quifixentlesrglementationslocalesetfinan-cent un amnagement durable de notreterritoire.LeSommetdeCopenhague,quirunitendcembredesdcideurspolitiquesdumondeentiersur leclimat,estunren-dez-vousnepasmanquer.Cestensemblequenousatteindronsnosobjectifs:cesticietmaintenantquelavenirdelaplantesejoue.Nantesatprcurseurendveloppantdslesannes1980lepremierrseaudetram-waymoderneenFrance.Plusrcemment,NantesMtropolesestfixunhautniveaudambition.Cestainsique,en2005,lAgen-da21taitvotlunanimitetque,en2007,lundespremiersPlanclimatterritorialenFrancevoyait le jour.Ilseraconsidrable-mentrenforcdanslesprochainessemaines:larductionde50%denosmissionsengazcarboniqueen2025parrapport1990.CesPlansontcrlesconditionsdunemiseenuvredactions concrtes qui impliquenttouslesacteursdelavielocale,surleprin-cipe de la coresponsabilit. Participation,sensibilisation, aide laction et valua-tionensontlesmatresmots.AuniveaudelUnioneuropenne,NantesMtropolefait

    dailleursfiguredexemplepoursesinitia-tives ambitieuses.Nous sommes toutefoisconscientsquecetobjectifambitieuxpeutconduireunsentimentdimpuissanceouderenoncement.Lesvillessontlemaillonleplusprochedescitoyens.Leurrleestessen-tieldans lapriseencomptedesenjeux, lamobilisation,lducation.Nousdevonsdoncdonnerconfiance,insufflerlavolont,asso-cierchacundentrenousaucombatcontrelerchauffement;notammentparunecopro-ductiondegrandsprogrammesassociantlespartenairessociaux,lemondedelentrepriseet le tissuassociatif.Nosservicespublics,comme les transports, sont les premiersmoyensdechangersoncomportementquelsquesoientsesrevenus.La rponse la crise cologique actuellesinscritdansunelogiquedecomplmen-taritentretousleschelonsdcisionnels,maisaussidedialogueetdchangesperma-nents,dansunelogiquedapprochelocaleetglobale.Lesgrandesagglomrationsdoiventmontrerlexemple.Ellesdoiventfaireladmonstra-tion quune nouvelle conomie post-car-bonenest pas quun concept creux,maisuneralitavecdesemploisverts lacl.Le dveloppement durable nest pas unenouvellepolitiquepublique.Ildoittreaufondementdetoutepolitique.Nousdevonsprendre lesdcisionsquisimposentpourcrerlemondededemain.Unmondetournversundveloppementdurable,cest--direconomique,socialetenvironnemental.Contact:groupe.srd@nantesmetropole.fr

    Copenhague 2009 : les villes dans la lutte contre le rchauffement climatique !Vert, Rgionaliste et Solidaire. LefilmdeNicolasHulotLeSyndromeduTitanicnouslerappelle:lerchauffementclimati-quemetendanger lavenirdenosenfantsetde laplante.moinsde troismoisdu

    sommet de Copenhague, tous les voyantssont au rouge. Il est capital quenostatstrouventunaccordpournepasdpasserunrchauffementdeplusde2C.Au-del,touslesexpertsaffirmentquelesconsquencesdeviendrontimprvisibles.Lespaysindus-trialissdoiventrduireleursmissionsdegazeffetdeserrede40%dici2020.Danscettecourse,lesvillesontunrlecru-cial jouer, pour rduire nos missions.Aujourdhui,plusde50%delapopulationmondialeesturbaineetlesvillesconcentrentprsde70%desgazeffetdeserre.Leurterritoireestpertinent.Nosvillespeuventagirdirectementsur:laluttecontreltale-menturbain,larhabilitationdeslogementsanciens, le dveloppement des nergiesrenouvelables, les transportsencommun,lescircuitscourtspourlalimentationEllessontauplusprsdescitoyenspoursuggrerdesbonnespratiquesetchangernosmodesdevie.Danscettedynamiquenotreplanclimatmetlaccentsurlerledanimateurduterritoire.NantesMtropole,avecRonanDantec,vice-prsidentdlguauplanclimat,sestenga-gepourquelerledesvillessoitreconnuetquedenouveauxmoyenssoientoctroysauxcollectivitspourlesaiderrduiremassi-

    Copenhague 2009 : quel rle pour les villes dans la lutte contre le rchauffement climatique ?

  • Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 23

    qui consommeautantque200maisonsIl est impratif de prparer les dfis deCopenhaguemaisilfautaussisassurerdelacohrenceentrelactiondeNantesMtropoleetcellemeneparchaquecommune.De plus, lheure de la fiscalit environ-nementale,pourquoinepasrflchirdenouveauxdispositifspour luttercontre lesmissionsdegazeffetdeserreoucontrelegaspillagenergtique,commelacrationdunco-prt0%quipermettraitlarno-vationdelogementsetsoutiendraitlafiliredubtimentparexemple.GroupeQUILIBREETDEMOCRATIEequilibre.democratie@nantesmetropole.fr

    Complment essentiel des transports doux et en communCentre Dmocratie et Progrs.Demain,lamobilitseradurable:transportsaccessiblesauplusgrandnombreetimpactenvironne-mentallimit.Enville,lavoitureseralectrique,rechargeableenparkings,simple,compacte,lgre,occu-pantmoinsdespace.Lesalternatives:lautopartage,sileracheminementestper-manent;le traindevhiculessanscontact,en libreserviceintgralouconfigurentransportencommun.Mais, le transport en communne satisferajamaistouslesbesoinsdedplacementslislvolutiondelasocit.Nousdevonsdonc:optimisertouslestransports,publicsetpri-vs,taxicollectif,tlphrique,vloetmar-chepiedcompris;prserverlconomiedescentresenfacilitantlestationnement;recentrerlavilleetcombattrelapriurbani-sation,pourplusdemixitssocialeetcono-miqueetunmeilleurquilibretoit/emploi.La requalification ayant des effets pervers(cots,sgrgation,exclusiondesplusmodes-tes)etmalgrlinformatisationetletltravail,lamobilitindividuellecrotra.Lavoitureseratoujoursconsidrecommeunoutildelibert.groupecdp@free.fr

    rnovationthermiquedesbtimentsdoiventtretrouvs.Sionapusauverlesbanques,pourquoinepassauverlaplante?Pour autant, il ne suffit pas de repeindre tout en vert.Lesluscommunistesnespa-rentpaslacrisecologiquedecelleducapi-talisme.Nouscroisonslesenjeuxdetrans-formationsocialeavecceuxdeprservationde la plante. Nous refusons lapprocheirralisteetrtrogradedes fauxprophtesdeladcroissance,car pauvret et atteintes environnementales vont de pair.groupe-communiste@nantesmetropole.fr

    Pour une vritable mtropole durableGroupe quilibre et Dmocratie. Lescom-munesquifontlaforcedeNantesMtropolesesontlancesavecnergiedansdesdmar-ches pour favoriser les changements decomportement, sensibilisant et accompa-gnant leurs citoyensdans ce qui doit treaujourdhuiunevritablervolutioncolo-gique.Face ce constat durgence, les commu-nes sont ractives.Ellesagissentconcrte-mentcommeentmoignent,leursAgenda21respectifsquimettentenuvredesactionsenfaveurdelamixitsociale,dulieninter-gnrationnel,desdplacementsdoux,ducompostage,dutrislectifouencoredesco-nomiesdnergie.Lesinitiativesvertueuseset tangiblesfleurissent lchelledester-ritoires communauxfaisantdeux les vrais artisans du dveloppement durable.Acontrario,laCommunaut urbaine accu-mule de fcheux retardsdontlescitoyensdelaMtropoleptissent,oubliant les pro-messes du programme de la gauche mtro-politaine:dchetteries satures et indignes dunegrandeagglomration;compostageindividuelabandonn;abandondesprojetsdetransportencom-munensitepropre.Lamajoritsocialisteetcologisteninciteplusauxcomportementsvertueux:pendantquon communique Stockholm, on aug-mentelestarifsdelaTANde11%,lecotdutransportvlo,ondcouvreunparking

    vementleursmissions.Cestlaparolequenousportonsaujourdhui,aunomdesvillesdumonde,danslesngociationsinternatio-nales.laboresouslimpulsiondeNantesMtropole,ladclarationdEurocities(rseaudesgrandesmtropoleseuropennes)insistesurlamiseencohrencedetoutesnospoli-tiquespubliques,seulemaniredatteindredesobjectifsquantitatifs.Le temps nest plus aux grandes dclarations, mais une action rsolue, systmatique et ambitieuse.Ronan.dantec@mairie-nantes.fr

    Dterminant pour lavenir de la plante !Groupes des lu-e-s communistes. LePlanclimatterritorialformalisedesengagementspourNantesMtropoleafinderduire lesmissionsdegazeffetdeserre.Ilsarticuleautourduntriptyque: transports,habitat,activitsconomiquesquelonveutrendremoinspolluants.Lesenjeux financiersnesontdoncpasmineurs.Denouveauxfinan-cementspourmettreenuvrenotrepoli-tiquededveloppementdurableouencoreenfaveurdestransportscollectifsoude la

    Copenhague 2009 : quel rle pour les villes dans la lutte contre le rchauffement climatique ?

    Un film sur www.nantesmetropole.frLe clin dil au web

    Copenhague 2009 la mi-dcembre, dcouvrez en direct les ngociations sur le climat.

  • 24 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    PaS PerduSArts du cirque par la Compagnie Les Argonautes. Un spectacle de cirque lunivers potico-humoristique. Les Argonautes jouent avec des planches de bois dans un jeu de construction grandeur nature. Tout sassemble, tout sescalade, dans un espace ludique o la folie des grandeurs a toute sa place. a senchane avec dextrit, sur fond de lgret, mais lquilibre est menac. Prestation burlesque dune grande virtuosit ! Le 8 dc. lOdysse, Bois Cesbron Orvault. Tarifs : 9/16/19 . Rens. : 02 51 78 37 47.

    TenTendS ?Chansons par la Compagnie La Volire. Avec humour et posie, deux chanteuses bien singulires nous amnent dcouvrir un jeu musical et sonore original. Les dialogues dun quotidien deviennent partitions cocasses pour jeux de voix acrobatiques et bruitages dcals. Un spectacle musical pour dgourdir les oreilles de toutes les tailles. partir de 6 ans. Le 17 novembre lEspace Diderot, place Lucien Le Meut Rez. Tarif : 6 . Rens. : 02 51 70 78 00.

    JH CHerCHe JFHumour. Seul en scne, Yohann Metay retrace litinraire dun enfant pas gt par Cupidon, mais qui a peut-tre sa part de responsabilit. Ce one man show truculent dcline les hsitations de ce trentenaire dans un franc-parler cru, mais crdible. Doit-il rappeler Lisa quil a rencontre lors dune soire chez des amis alors quil comblait son manque affectif en se gavant mthodiquement de Smarties ? Du 10 au 22 novembre la Compagnie du Caf Thtre, rue des Carmlites Nantes. Tarifs : 12/17 . Rens. : 02 40 89 65 01.

    anCTreS CHInoISEn Chine, la coutume de faire raliser des portraits danctres remonte au milieu du XIVe sicle, la dynastie des Qing. Frapps dinterdiction par la Rvolution culturelle, ils furent dtruits dans leur immense majorit. La richesse des vtements et des parures des ces anctres figs dans le temps nous donne un aperu de la splendeur de la Chine impriale. Du 14 novembre au 12 dcembre la Gare dAnjou, rue Jean Mac Saint-Sbastien-sur-Loire. Rens. : www.saintsebastien.fr

    ConFIdenCeS allaHPice de thtre de Saphia Azzeddine, mise en scne par Grard Gelas. Jbara, petite bergre du Maghreb, souhaite quitter sa vie misreuse de jeune fille bafoue. Son espoir : la ville. Elle pense y trouver refuge mais ce sont prostitution et prison qui se profilent. Monologue coup de poing o Jbara sadresse Allah sans trouver dchos. Ses confessions, cest la libert de parole souhaite par tant de femmes oppresses. Tmoignage brut, lcriture crue, servi par une

    interprtation rsolument moderne. Le 24 novembre au PianoCktail, rue Ginsheim Gustavburg Bouguenais. Tarifs : 7/11/13 . Rens. : 02 40 65 05 25.

    MISS GreenPolar musical. Edouard est amoureux de Lady Lee. Le pre de Lady Lee, Sydney, est le parrain de la mafia nantaise. La vie dEdouard bascule le jour o Miss Green est engage pour le tuer. Miss Green est un polar musical interprt par quatre musiciens nantais. La voix de Laurence Le Baccon sabat comme un couperet sur les notes jazz-rock de Stphane Bouaridj

    Saint-Jean-de-Boiseau. mi-cheminentre lecentredeNantesetlactedeJade,Saint-Jean-de-Boiseaustendsurlesvertscoteauxdelarivegau-chedelaLoire.Pourdcouvrircetenvironnement,denombreuxsentierspdestres,dontlebalisageestencours, soffrentvous.Tour tour, vous

    profiterezdesbeauxpanoramassurlaLoire,lon-gerezleszonesdemaraisetdcouvrirezdessiteschargsdhistoire.Parmiceux-ci,lechteauduP.Blottiaucurdunparcde7hectaresaccessibleaupublic,cechteaufutlesigedelaseigneurielocaleavantlaRvolution.Dominantlavallede

    laLoireetoffrantunebellevuesurlaTourPlombdeCouron,cettedemeure du XVIIIesicle connutbien des vicissitudes, avant dedevenirpropritdelacommuneen1992.UnpeulcartlOuestdu chteau, vous dcouvrirez laTourduP.Construiten1830,cettrange difice servit de lieu dedtenteetdobservationauxdamesduP.Aujourdhuiencore,ellesedresse firement en bordure ducoteau,dsormaisouverteauxqua-trevents.Autrelmentremarqua-bledeSaint-Jean-de-Boiseauquevousdbusquerezaudtourdunsentier: lachapelledeBethlem.Destylegothiqueflamboyant,ellefutconstruiteauXVesiclesurunsitedruidique.Restaureen1994,cette chapelle,ornedepinaclesextrieursparticulirementremar-quables,accueillitunedesuvresphmresdEstuaire2009.Plus dinfos sur www.saint-jean-de-boiseau.fr

    Les sentiers de Saint-Jean

    Nantes Mtropole agenda

    agua Na Boca

    Saint-Herblain. Le groupenantais AguaNa Boca puisesoninspirationdanslesryth-mesbrsiliensissusdestra-ditionsancestralesvenuesdelesclavageetdessocitspri-mitivesindiennes.Maracat,forro coco, accompagnentle plaisir jubilatoire de cesmusiciens conquis jamaisparlaplanteBrsil.DurantsarsidenceRecifeen2007,legroupeaexplordenouveauxuniversmusicauxauxconfinsde llectro et desmusiquestraditionnelles nordesti-nes.Celaprometunesoireensoleille et nergique. Le3dcembreLaCarrire,rueduDocteurBoube Saint-Herblain.Tarif : 6 . Rens. : 02 28 25 25 00.

    Brs

    il

    mus

    ique

    La Chapelle de Bethlem date du XVe sicle.

  • Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 25

    (guitare) et la rythmique envotante de Thomas Rault (batterie) et Stphane Jouannic (basse). Du 17 au 28 novembre au TNT, alle Maison Rouge Nantes. Tarifs : 6/9/13 . Rens. : 02 40 12 12 28.

    le roI SInGeMarionnettes par Les Frres Lon. En visite au Musum dhistoire naturelle, les frres Lon poussent la porte dune galerie interdite au public. Ils y rencontrent le Roi des Singes. Cet trange personnage missionne les quatre frres pour qurir une mystrieuse cl cache sur une le de lautre ct de locan. Ni une, ni deux,

    les voil partis en rve et en musique. Spectacle de music-hall dun nouveau genre o la musique laisse la part belle la comdie, aux marionnettes et au thtre dombres. partir de 5 ans. Le 19 dcembre lOnyx, place Ocane Atlantis Saint-Herblain. Tarif : 8 . Rens. : 02 28 25 25 00.

    avISHa CoHenJazzman dorigine isralienne, Avisha Cohen na plus sa rputation faire au pays de Louis Armstrong. Class parmi les contrebassistes les plus influents du sicle, il offre sur scne une alternance de morceaux vifs, de

    ballades et de chorus qui nous laissent sans voix. Leader charismatique, accompagn de jeunes musiciens non moins expriments, Avisha nous plonge dans un univers sonore qui mle jazz, musique classique et world beats, le tout charpent par des rythmes isralo-latinos. Le 18 novembre La Fleuriaye, rue Lonard de Vinci Carquefou. Tarif : 31 . Rens. : 02 28 22 24 24.

    WarMCirque - thtre par le Groupe Rictus. Lui et elle. Dans la chaleur de Warm, deux voltigeurs se livrent un duo en terrain moite et glissant. Les corps des

    acrobates shumidifient, rendant malaiss les ports. Ils spient, sagrippent. leurs cts, une femme sadonne un autre genre de grimpe, escaladant mains nues ses propres fantasmes et conviant les deux hommes lcher prise Du 1er au 4 dcembre au Studio Thtre, rue du Ballet Nantes. Tarifs : 8/14/16 . Rens. : 02 40 29 07 61.

    PreMIer roundDanse par la Compagnie Tango Sumo. Trois hommes, un ring, un arbitre improbable qui joue de laccordon. On sobserve, on se jauge, on svalue. Les ambiances se

    succdent, senchanent. La danse sentremle, tendre ou froce. Mais qui mne vritablement la danse ? Les trois artistes se confrontent dans une danse acrobatique au cur des spectateurs. Une chorgraphie brillante, nourrie des influences du cirque et du thtre. Le 6 dcembre la Maison des Associations et des Syndicats, quai mile Paraf Couron. Tarifs : 5/9/12 . Rens. : 02 40 38 58 80.

    BorGeS vS GoyaThtre par La Compagnie Akt. Rodrigo Garcia, lcriture chaotique et dune force provocatrice, a

    sign deux pices autour du peintre espagnol Goya et de lcrivain argentin Borges. La Compagnie Akt sen empare en les jouant simultanment. Sur un mme plateau : deux hommes, deux monologues ; deux parcours, deux ges ; deux langues et deux questions : O suis-je all ? et Pour y faire quoi ? . Une mise en scne qui renouvelle avec brio le langage thtral. Le 1er dcembre Capellia, chemin de la Roche Blanche La Chapelle-sur-Erdre. Tarifs : 11/13/15 . Rens. : 02 40 72 97 58.

    BibliopolisThouar-sur-Loire. Les21et22novembreprochains,Bibliopolis,lefestivaldesamoureuxdelalittra-ture,faithonneurauthmedelaChanson.Depuis1992,Bibliopolisproposeunrendez-vousautourdulivresurunthmerenouvelchaqueanne.Pourcettedition,Thouar-sur-Loirerecevra,parmiunepliadedauteurs,FabienLecoeuvre,observateurprivilgidelachansonfranaise.Bibliopolis2009accueilleraaussiuneexpositionraliseparFranoiseCanetti,filledeJacquesCanetti,lhommequiadcouvertdenombreuxartistescommePiaf,Brassens,Brel,Gainsbourg,Vian.Aucoursdeceweek-end,desanimationsautourdeslivresetdesauteursserontproposes.EnprludeauFestivalBibliopolis,Thouar-sur-LoireorganiseunconcertdeLachansondudimanche,le14novembrelasalleduPrPoulain.BibliopolissedrouleragalementlasalleduPrPoulain,rueduPrPoulain.Entre libre. Rens. : 02 40 68 06 05 ou www.thouare.fr

    Sortie

    festiv

    al

    citoy

    en

    LeFestivaldesTroisContinents

    Mtropole. Du 24 novembre au 1er dcembre prochain, la 31e dition du Festival des Trois Continents investit Nantes, prte faire dcouvrir de nouvelles cinmatographies. Toujours autour de lAsie, lAfrique et lAmrique latine, le festival permet de jeunes ralisateurs du Sud de se faire connatre dun public avide de productions diffrentes. Pour la troisime anne conscutive, une seule comptition rassemblera fictions et documentaires. Des avant-premires et des sances spciales hors comptition permettront au public de dcouvrir des longs mtrages indits en France. Cette anne, le festival propose une rtrospective du jeune ralisateur japonais Kiyoshi Kurosawa. Des films muets des annes 1920 et 1930 dOuzbkistan et du Tadjikistan seront projets, accompagns en cin-concerts par des musiciens traditionnels. Cette dition 2009 mettra galement lhonneur les cinmas de la Corne dAfrique, en provenance drythre, dthiopie et de Somalie.

    Plus dinfos sur www.3continents.com

    cinm

    a

    ailleu

    rsdu 24 novembre au 1er dcembre 2009

    c i n m a s d a f r i q u e , d a m r i q u e l a t i n e e t d a s i e

    www.3continents.com

    N A N T E S

    Affiche40x60:Mise en page 1 16/06/09 14:55 Page 1

    Le Salon de lhabitat durable et des nergies renouvelablesvous accueille du 13 au 15 novembre au Parc des Expositions de la Beaujoire, route de Saint-Joseph Nantes. Rens. : www.salon-habitat-sain.fr

  • conc

    ert

    asso

    ciatio

    n

    26 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    Nantes Mtropole agenda

    BarBara CarloTTIConfrence chante. Glamour et rudite, cette confrence chante se propose, de questionner la faon dont la chanson travaille, perturbe, enrichit, magnifie la matire dun film, en particulier dans le cinma franais. Les propos du confrencier Vladimir Lon trouvent chos et contrepoints dans les extraits projets et les chansons interprtes par Barbara Carlotti. Plus de 100 ans de cinma dfilent ainsi, aussi lgers quune ritournelle. Le 27 novembre au Lieu Unique, quai Ferdinand Favre Nantes. Tarifs : 8/12 . Rens. : 02 40 12 14 34.

    la lIGne dorConte par la Compagnie Hop ! Hop ! Hop ! Dans son antre, jonch danimaux empaills et dobjets htroclites, Madame Bte, une inventrice quelque peu inquitante, vtue dun grand tablier, une loupe la main, saffaire son tabli. Elle fabrique de drles de personnages, mi-humains, mi-animaux, et tente la ralisation ultime de sa crature . Cest une histoire sans parole la Frankenstein o les diffrentes tapes de construction sont marques par la ralisation dun croquis pralable. partir de 6 ans. Le

    30 dcembre la Salle des Reigniers Vertou. Tarif : 4 . Rservations : 02 40 34 94 36.

    CoMBaT de nGre eT de CHIenSPice de Bernard-Marie Kolts par le Thtre Icare. Dun ct, laccident de travail, dissimulant un assassinat, et de lautre, la qute dun cadavre. Alboury vient chercher le corps pour faire taire les cris qui hantent le village. Il a franchi les palissades et le voil dans ce chantier de Blancs en pleine Afrique noire. Parachuts dans cette enclave, trois destins froisss se mlent au bton. Rien ne semble les

    faire seffleurer, pourtant ils sont lis. Il y a cette femme promise au chef, la petitesse de ce dernier et ces sentinelles tout autour du chantier. Du 17 au 19 novembre au Thtre Universitaire, chemin de la Sensive du Tertre Nantes. Tarifs : 8/14/16 . Rens. : 02 40 14 55 14.

    CITadellePice chorgraphique dHerv Maigret. Citadelle est une pice pure o les corps, mus par une nergie fougueuse et sensuelle, rvlent les matires physiques que favorise une chorgraphie en duo. Laspect trs charnel que

    souhaite donner Herv Maigret cette cration la conduit utiliser une gestuelle trs engage. La prsence dune chanteuse lyrique dveloppe les subtilits, les variations, la profondeur des dsirs. Cette pice est une ode la fminit, la femme mre, la femme amante et matresse. Le 1er et le 2 dcembre lOnyx, place Ocane Atlantis Saint-Herblain. Tarifs : 13/16/20 . Rens. : 02 28 25 25 00.

    CIrCuS KlezMerLe Circus Klezmer de Barcelone propose une rencontre du nouveau cirque avec la musique

    klezmer. patant et dsopilant. Dans un village dEurope de lEst, une noce se prpare. Tout le monde est enthousiaste et saffaire, jonglant, rptant ses numros acrobatiques. Mais comme dans toutes les histoires, des contretemps surgissent. Ici, ils se rsoudront doses dhumour car les habitants de ce lieu ont plus dun atout dans leur manche. voir en famille, partir de 7 ans. Le 9 dcembre au PianoCktail, rue Ginsheim Gustavburg Bouguenais. Tarifs : 12/22/24 . Rens. : 02 40 65 05 25.

    Holy Totsy GangConcert de soutien Habitat et HumanismeNantes. loccasion de la journe nationale Une cl pour les mal-logs , lassociation Habitat et Humanisme organise un concert de jazz. Sur les scnes de France depuis 1988, lorchestre Holy Totsy Gang fait revivre la musique de Louis Armstrong et Duke Ellington, avec nergie, swing et humour. Hritiers directs du clbre Holy Twenties Orches-tra , les musiciens du Holy Totsy Gang continuent de prcher la bonne parole du jazz, reconstituent lambiance des clubs de Saint-Germain-des-Prs et proposent, avec humour, des nouveauts emmaillotes dans des standards des annes 1930. Le 27 novembre 20 h 30 au Conser-vatoire rgional, rue Gatan Rondeau Nantes. Tarifs : 5/15 . Rens. : 02 40 43 23 24.

    Le Cirque InvisibleNantes. La famille Chaplin est un rservoir inpuisable de talents. Le charme de ce Cir-que Invisible en tmoigne nouveau. En scne, Victoria Chaplin, fille de Charlie Chaplin, et son compagnon Jean-Baptiste Thierre proposent un spectacle tourdissant dans lequel ils se mtamorphosent linfini. On se frotte les yeux. Sont-ils deux ou dix ? Lui est clown et magicien et tire de ses incroyables valises images un monde enchant. Elle est chorgraphe et la magie na pas de secret pour elle. Fe acrobate et reine de cur, elle fait natre, par ses costumes extravagants, tout un bestiaire fantastique. Ils nous embarquent dans un monde potique o tout nest quillusion. Un merveillement vivre en famille. Du 17 au 20 dcembre au Grand T, rue du Gnral Buat Nantes. Tarifs : 8/14/16 . Rens. : 02 28 24 28 24 ou www.legrandT.fr

    LAutre MarchNantes. Du 4 au 23 dcembre, laissez-vous tenter par lAutre March, le march de Nol solidaire, quitable et cratif. Organis par La Ville de Nantes, en lien avec Nantes Mtropole et les cossolies, lAutre March vous propose de rencontrer les acteurs de lconomie sociale et solidaire et de consommer autrement. Ce march de Nol mettra en lumire des crateurs de mode, dcoration, bijoux, qui ne possdent pas de boutique, des artisans du commerce quitable, et des associations proposant leurs crations originales la vente. Du 4 au 23 dcembre, de 12 h 19 h du lundi au vendredi, et de 11 h 20 h les samedis et dimanches, square Daviais Nantes.

    Le Mois de lconomie sociale et solidaireMtropole. Pour dmontrer que lhomme peut tre au cur de lconomie et faire savoir quune autre conomie est possible, la Chambre rgionale de lconomie sociale et solidaire organise en novembre le Mois de lconomie Sociale et Solidaire (ESS). Cet vnement national tmoigne de la richesse de lESS. En Pays de la Loire, 50 manifestations seront proposes. Dbats, confrences, forums, concerts, tables rondes, expositions conomie, culture, emploi, services la personne, environnement, insertion, loge-ment chacun son programme pour vivre les valeurs, la diversit, loriginalit et lactualit de cette autre faon de concevoir lconomie ! Plus dinfos sur www.lemois-ess.org

    UN VNEMENT

    SOCIALE ETSOLIDAIRE,

    LCONOMIEQUI SAIT

    O ELLE VA.www.lemo

    is-ess.org

    NOVEMBRE

    DCEMBRE

    OCTOBRE

    En novembre, participez aux manifestations de votre rgion. Faites votre programme sur www.lemois-ess.org

    OCTOBRE

  • mus

    e

    expo

    sition

    photo

    expo

    Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009 - 27

    Sortie

    Adresses, numros et sites utiles

    Erdre VivanteCarquefou. partir du 14 novembre prochain, lexposition LErdre vivante ouvre ses portes sur le site des Renaudires Carquefou. Au sein du muse dsormais consacr la plus belle rivire de France , une scnographie conviviale et interactive invite petits et grands dcouvrir lErdre et ses relations avec les hommes, hier et aujourdhui. Autour de cette exposition, une programmation de visites, dateliers, dvnements et dexpositions temporaires permet daborder diffrentes thmatiques lies lErdre. Les mercredis, samedis et dimanches, de 14 h 18 h 30. Tarifs : 4 /gratuit pour les moins de 18 ans. Rens. : 02 28 22 24 45 ou www.carquefou.fr/musee

    Semaine de lnergie : du 21 au 27 novembre Les lieux danimation et dinformation de Nantes Mtropole :- Le Forum de la FNAC Samedi 21 novembre partir de 10h. Information et conseil, animation,

    confrences, projection de documentaires et films

    - Au centre commercial Beaulieu Du samedi 21 au vendredi 27 novembre de 10h30 18h30 Exposition, espace multimdia, animations jeunes publics, information et

    conseils sur les conomies dnergies. Visites de la centrale photovoltaque, sur le toit du parking.

    Nantes, le Pellerin, Bouguenais, Bouaye, Couron, Thouar-sur-Loire participent la Semaine de lnergie. Renseignez-vous auprs de votre mairie.

    Plus dinfos sur www.nantesmetropole.fr et www.cmaintenant.eu

    Si le rchauffement climatique est connu pour ses impacts environnementaux, on oublie parfois ses consquences humaines : des milliers de peuples seront pousss lexode. LONU, qui ne reconnat pas encore le statut de rfugi climatique, estime que 150 millions de personnes vont probablement devoir migrer dici la fin du sicle cause du rchauffement de la plante. Les premiers dplacements ont dj commenc et se chiffrent par milliers. travers neuf destinations (Alaska, Tuvalu, Maldives, Tchad, Bangladesh, Louisiane, Npal, Allemagne et Chine), le projet Rfugis Climatiques rend compte dune ralit dj en marche, et entend susciter une prise de conscience de lamplification inluctable du phnomne.Du21novembreau17dcembre:CentredesexpositionsNantesMtropole/2coursduChampdeMars,NantesLigne4arrtCitinternationaledesCongrs.Ouvertlesamedi21novembrepuisdulundiauvendredide12h3018h30.

    Avec les rfugis climatiques

    du collectif argos

    SAMU(urgencemdicale)15 Pompiers :18 Police : 17 SOS mdecins : 0240503030

    All Enfance Maltraite : 119 Sida Info Service :

    Nantes Mtropole 0240994848www.nantesmetropole.frwww.me-metropole-nantaise.org

    Infocirculation

    www.infocirculation.fr All Propret

    Tan 0810444444Prixdunappellocal. www.tan.fr

    Centre des Expositions 0240994894

    Office de Tourisme de Nantes Mtropole (OTNM)

    0892464044 www.nantes-tourisme.com

    Nantes Mtropole, 2 cours du Champ de Mars 44923 Nantes CEDEX 9. Directeur de la Publication : Jean-Marc Ayrault. Codirecteur de la publication : Lionel Pouget. Rdacteur en chef : David Pouilloux. Journalistes : Carole Paquelet, Emmanuel Bouvet. Ont collabor ce numro : Franck Albert, Caroline Demaison, dith Panigot, Emmanuelle Ramond, Sylvia Gillion, Isabelle Corb, Fabien Le Dantec, Ccile Faver. Diffusion : Adrexo - Virginie Barbault et Sophie Oliviero. diteur : Direction de la communication de Nantes Mtropole. Infographie : Id. Impression : Imaye Graphic, Label IMPRIMVERT, Laval.

    DR

    de moyennejai 19

    en chauffage

    Semaine de lnergie du 21 au 27 novembre 2009 Semaine de lnergie du 21 au 27 novembre 2009

    au gaspila chasse

    jadore

  • Esprit mtropolitain

    28 - Nantes Mtropole - novembre / dcembre 2009

    pasquelquundaustre,quilestdanslavie,commeeux.Limagequelonadesscienti-fiquesestsouventfausse.Pourlesmaths,cestmmelegranddsa-mour.Lesmathmatiquesontuneimagedsastreuse, dit-il.Dans les annes 70, laplacedulatinetdugrec,onautilislesmathscommemoyendeslectionlcole.Lersultat,cestquelonadgotdesmathsdesgnrationsdenfants.Et,surtout,onafaitpasserlemessagesuivantdesmillionsdlves:Sitesnulenmaths,tudoisvoirtavieautrement,revoir tesambitions labaisse.Cestterrible.Comment luttercontre cette ide reue?Enpartageant.Unscientifiquepeutetammeledevoirdtreaccessible,dexpli-quercequilfait,departagersonsavoir.Deleurct,lescitoyensdoiventvenirnotrerencontrepourexprimercequilspensent,confronterleursidesauxntresetmesu-reralorsleurspertinences,ainsiqueleurslimites.Commedanstouslesdomaines,ily

    FranoisSauvageotestdecespersonnesquivousfontvitequittervotrepoque.Sastaturedegantbarbu,sontorsedetaureau,sescheveux longs,rappelle-raientaismentleshrosdespaysduNord,cesVikingssichersnosrvesden-fantoucespersonnagespiquesduromandeTolkien,Le Seigneur des Anneaux.Enfait,cetAlsaciendenaissancevitlaChapelle-sur-ErdreetenseignelesmathmatiquesaulyceClemenceaudeNantes.Dansquelquesjours,Rez,pourdelaftedelascience,cematheuxauregarddouxiralarencon-tredenfantsduCE2auCM2.Illeurferadesbullesdesavon,desconstructions,et leurparlera de gomtrie. Pourquoi ce grandmathmaticiendescend-ildanslacourdespetits?Jaimeallerlarencontredugrandpublic.Quandjevaisdansuneclasse,jessaiedeleurfairepasserunbonmoment,defairegermerquelquesgrainesdanslesesprits.Jesouhaitequelesenfantsetlesenseignantsserendentcomptequunmathmaticiennest

    aquelquesmotsenapparencecompliqus,dujargonconnatre.Maissionexpliquecevocabulairedebase,onpeutcommuniquerensemble.LquationdelaviedeFranoisSauvageot,pour tre comprise, mrite quune desinconnuesqui lacomposentsoit icirv-le.Audpart, lesmathmatiquestaientpourluiunrefuge,unhavredepaix.Mesparentsontdivorclorsquejavaissixans.Jaifuimessoucisenmimmergeantdanslesmaths.Jaifuiaussilaviolencedumonde,les guerres. Les mathmatiques taientpourmoiununiversoilnyavaitpasdecoupsfourrs,pasdegouffre,pasderglesimposes.Ctaitunespacede libert,unespaceoplusieurspropositionspouvaienttrevraiesenmmetemps.Ctaitunlieudapaisement.Plustard,tudiant,puischercheurauCNRS,

    les maths deviendront lpe de ce frudhistoirecelteetdeMoyen-ge.Unepeauservicedesonespritdervolte.Illance:Lesmathssontlesupportdemoncourage.Ellesmedonnentconfianceenmoi.Grceauxmathmatiques, il peut critiquer desprtenduesvritsquelonnousditgravesdanslemarbre.Lesmathssontunmoyendanalyser,decomprendre,deprdire,devrifier,dinterprter,explique-t-il.Onpeutdiresiunechoseestpossibleouimpossible.Grceauxmaths,onpeutdirenon.Depuis larentredeseptembre,FranoisSauvageotenseignedeslvesdemathssup.Monenseignementestatypique.Lepremier jour, je leuraidemandunedis-sertation.Lesujet:Quest-cequecestpourvous lesmaths?Autredmarcheorigi-nale:Levendrediaprs-midi,durant30minutes,jedemandechaquelvedeposerundfiauxautres.lafindelanne,llvequiauraproposledfiayantrsistlepluslongtempslasagacitdesescamaradesdeclasseaurauncadeau.Sonregardsillu-mine,etildit:Ilfautfinirleprogramme,biensr,maisjeleurdemandeaussideseposerdesquestions.Ilfautavancer,unpiedpourbtir,unpiedpourrver.Cousonsiciladernirepicedeceportrait:FranoisSauvageotadorelescostumesdpoque,quilconoitlui-mmedailleursMamachinecoudreestunemachinerver.Jinventedesformes! David Pouilloux

    Franois Sauvageot est un mathmaticien atypique. Dans quelques jours, il participera la fte de la science en faisant des bulles de savon

    Taill pour les maths

    Les maths sont le support de mon courage. Elles me donnent confiance en moi.