journal U3A Contact - mai - juin 2013

  • Published on
    21-Mar-2016

  • View
    217

  • Download
    1

DESCRIPTION

Universit du 3me Age U3A Lige - Belgique

Transcript

  • 1

    Mai -Juin 2013

    Universit du 3me ge de LIEGE a.s.b.l. 416.488.603

    Avenue Joseph Prvers, 27 - 4020 Lige

    Tel : 04/370.18.01 - e-mail : u3a@skynet.be

    Site : www.u3a.be - Compte ING-BE19.3400.1501.3012

    Edit. responsable JC. Lefebvre - Av. J. Prvers, 27 - 4020 Lige

    Dtails : voir page 18 et suivantes

  • 2

  • 3

    Sommaire Mai - Juin 2013

    Voyages : Dcouverte de Berlin .................................................................. p. 04

    Paris .............................................................................................. p. 10

    Toscane ....................................................................................... p. 13

    Semaine Internet .......................................................................................... p. 15

    Confrence de philosophie ........................................................................ p. 16

    Exposition des lves : Arts graphiques .................................................. p. 17

    Festival de musique classique : prsentation .......................................... p. 18

    programme ............................................ p. 21

    Tennis de table .............................................................................................. p. 23

    Gnalogie ................................................................................................ p. 24

    Copie duvres de matres NOUVEAU ............................................. p. 26

    Histoire de France NOUVEAU................................................................. p. 27

    Divers cours : Anthropologie, Astronomie, Arts graphiques, ............ p. 28

    Arts dcoratifs, Arts modernes : ..............................................

    Chiffres et lettres, Civilisations asiatiques, p. 34

    Initiation histoire de lArt ............................................... p. 36

    Egyptologie, Gographie, Histoire architecture, ........ p. 37

    Histoire de la Pense II, Histoire de la Principaut, ... p. 41

    Histoire des religions, Marches Darras, ...................... p. 44

    Philosophie I, Philosophie II, Psychologie : ................ p. 46

    Sciences et nature .......................................................... p. 49

    Littrature wallonne ........................................................ p. 50

  • 4

    A la dcouverte du nouveau Berlin

    Promenade architecturale de lU3A

    Du 12 au 16 juin 2013

    Aprs la runification et le gigantesque chantier qui a suivi, Berlin est devenu un vritable laboratoire architectural o ont t convoqus les plus brillants architec-tes mondiaux. Cest un vritable nouveau systme urbain, bas sur la transpa-rence et laccessibilit, qui va tre invent ici.

    Notre voyage permettra de dcouvrir quelques-uns de lieux les plus significatifs de cette nouvelle mtropole. Unter den Linden, avec les souvenirs de lan-cienne ville impriale ; Kurfstendam, et ses immeubles bourgeois wilhelmiens ; Potsdamer Platz o, sur les plans de Renzo Piano, a t ralis un des ensem-bles monumentaux les plus tonnants du XXe sicle ; sans compter les in-nombrables immeubles o les meilleurs architectes ont voulu donner une uvre significative : Coupole du Reichstag par Norman Foster, Nouvelle Chancellerie par Axel Schultes, DZ Bank par Frank Gehry, Muse juif par Daniel Libeskind, Galeries Lafayette par Jean Nouvel,

    Un temps sera galement consacr la visite intrieure de limmeuble de la Ber-liner Philarmonie, chef duvre de Hans Scharoun, du muse du Bauhaus Archiv et, si nous en avons le temps, de la Neue Nationalgalerie par Mies van der Rohe.

    Prix : 485 (supplment single 160 )

    verser sur le compte BE39 9796 3793 1619. Ce prix inclut le dplacement en car, le logement avec petit djeuner, les entres dans les btiments visits, le pourboire du chauffeur, la confrence prparatoire. Assurance annulation 20 . Assurance totale 25

    Confrence de prsentation : mardi 4 juin, 13h30, salle 14

    Renseignements : jean-pierre.rouge@base.be ; 04 388 35 51 ; 04577 75 96 86

    Le texte de Philippe Delaite qui suit donnera un avant got de ce que peut sug-grer cette ville fascinante.

    Petit abcdaire pripatticien berlinois

    In Berlin, by the wall you were five foot ten inches tall

    It was very nice

    candlelight and Dubonnet on ice

    We were in a small cafe you could hear the guitars play

    It was very nice

    it was paradise

    Lou Reed

  • 5

    A : Autodaf

    Si le mot est dorigine portugaise et quil dsignait, lorigine, la destruction des livres consid-rs par lInquisition comme paens, blasphmatoires, hrtiques ou immoraux, le mot prend une coloration diffrente Berlin. Les Nazis, en effet, nont pas longtemps hsit reprendre leur compte cette funeste pratique : le 10 mai 1933, quelques semaines seulement aprs leur accession au pouvoir, le feu tait mis des milliers de livres dauteurs dissidents ou juifs sur Bebelplatz quelques mtres seulement de luniversit de Berlin

    L o on brle des livres, on finit aussi par brler des hommes disait Heinrich Heine. Au-jourdhui, au centre de la place, une vitre, dans le sol, donne sur un local aux rayonnages vi-des de leurs livres, une uvre de Mischa Ullmann.

    B : Brandebourg

    On a tous en tte la silhouette de cette porte. Elle fait partie de notre histoire. Comme Berlin dailleurs. Quon le veuille ou non, et mme si nous sommes plus familiers de lhistoire et du patrimoine de la France, de la culture de lItalie et du bassin mditerranen, il faut bien recon-natre que notre histoire, celle de notre pays, a t davantage marque par ce qui sest pass ou de ce qui sest dcid, ici Berlin, depuis linvasion daot 14 jusqu la chute du mur en novembre 1990

    Correspondant une province de lancienne Prusse, le Brandebourg est lactuel land qui entoure Berlin.

    C : Checkpoint Charlie

    Le principal point de passage jadis entre lEst et lOuest. Aujourdhui, la gurite de la police mi-litaire, quelques sacs de sable et le panneau indiquant quon sort du secteur amricain existent toujours. Aux alentours, des marchands ambulants proposent casquettes et insignes de lar-me rouge ou de larme est-allemande. Les temps ont chang.

    Charlie correspond la lettre C dans lalphabet phontique international ; dautres points de contrle (Alpha, Bravo) existaient mais, situ en plein centre de la ville langle de Friedrich-strasse et de Zimmerstrasse, le Checkpoint Charlie tait le plus connu, le plus mdiatis aussi.

    D : Dietrich

    Comme Marlne bien sr. Indissociablement lie Berlin o elle est ne, et o elle a com-menc sa carrire, au thtre avec Max Reinhardt et dans des revues sur Kurfrstendamm. Berlin o elle est devenue mondialement clbre en tournant, dans lAnge bleu premier film parlant allemand sous la direction de Josef von Sternberg en 1930. Par contre, ce que nous avons oubli, cest lextraordinaire vitalit du cinma Berlin dans les annes 20 : Josef von Sternberg, F.W. Murnau, Fritz Lang A Babelsberg se trouvait le plus grand studio de cinma dEurope.

    E : Eisenmann

    Peter Eisenmann est une des figures importantes de la dconstruction architecturale. A Berlin, il est surtout clbre pour avoir dessin les plans du mmorial de lholocauste : un singulier complexe de 19.000 m, construit quelques mtres de la porte de Brandebourg, constitu de 2711 blocs de pierre. Chaque bloc fait 2,38 m sur 0,95 m de large, leur hauteur est variable. Lensemble est troublant. Il cherche troubler, dranger. Tel un champ de ruine. Froid. Gris. Muet. Si la hauteur des blocs est irrgulire, elle ne laisse rien deviner de la profondeur des

    couloirs qui sparent les blocs certains endroits.

  • 6

    F : Frdric II

    Le Vieux Fritz , il fut prince-lecteur de Brandebourg avant de devenir roi en Prusse, puis enfin roi de Prusse de 1772 sa mort en 1786. Despote clair, francophile comme beau-coup de souverains europens au XVIII sicle on lui doit une tonnante condamnation de la langue allemande ! - Frdric II tait aussi un amateur dart. Simposant lui-mme une ri-gueur budgtaire qui, en France, lui a valu lexpression Travailler pour le roi de Prusse , cest dire travailler pour presque rien, on ne stonne donc pas quil nait jamais succomb aux tentations de disposer dune demeure comparable ses homologues franais, russe ou autrichien. Son seul pch , son amour de la peinture franaise qui lentrana acheter quelques-unes des plus clbres toiles de Watteau : lEmbarquement pour Cythre et lEnsei-gne de Gersaint.

    G : Gehry

    Larchitecte dorigine canadienne, clbre pour le muse Guggenheim de Bilbao ou pour le Marta de Herford, a construit sur Pariser Platz, quelques mtres de la porte de Brande-bourg, le sige de la DG Bank. Si lextrieur est dune sobrit inattendue de la part de cet ar-chitecte, latrium, avec les murs revtus de bois rouge, le sol bomb en verre et le toit de la salle de confrence, vritable pice sculpturale qui semble flotter dans lespace, est devenu un des ensembles les plus spectaculaires de larchitecture berlinoise contemporaine.

    H : Humboldt

    Ils sont deux frres : Wilhelm et Alexander. Lun, Wilhelm, lan, ami de Goethe et de Schiller, est considr comme le pre de la pense contemporaine allemande ; linguiste, diplomate et philosophe, cest lui le fondateur de luniversit de Berlin qui porte le nom de sa famille en 1810. Alexander, quant lui, fut naturaliste, explorateur et certainement, par son approche scientifique, le pre de la gographie moderne. 29 prix Nobel, dont Albert Einstein, sont sortis

    de cette prestigieuse universit.

    I : Insel

    Dessinant une srie de mandres, la Spree traverse la ville. Au dtour de lun deux, dans un territoire jadis compris dans Berlin-Est, la rivire se partage en deux pour laisser place une le (insel en allemand). Cest sur la partie nord de cette le que sont regroups les principaux muses nationaux. Cette concentration avait t souhaite par Frdric IV au XIX sicle. Avec les bombardements de 45 et la partition de la ville pendant quarante ans, lle des mu-ses tait au moment de la runification dans un tat tel que dimportants investissements ont t ncessaires pour lui redonner son lustre de jadis. Les travaux de restauration et de moder-nisation furent gigantesques (et ils ne sont pas encore termins puisquun projet de tunnel sou-terrain les reliera tous dans quelques annes) mais, aujourdhui, cette le des muses propose la plus grande concentration de muses dont on puisse rver : le Pergamon museum, le

    Neues museum, lAlte Nationalgalerie, lAltes museum, le Bode museum

    J : Joke

    Si les Berlinois ont t trs honors par le discours que pronona John F. Kennedy, le 26 juin 1963. Chacun se souvient de son Ich bin ein Berliner !. Toutefois, pour respecter un usage correct de la langue, il eut t prfrable, semble-t-il, quil dise Ich bin Berliner ! . En ajou-tant le ein , cest un peu comme sil avait dit Je suis une boule de Berlin ! .

    K :Karajan

    Mme si nous lassocions souvent la ville, lorchestre ainsi qu la salle du Berliner Philhar-moniker construite par Hans Sharoun entre 1956 et 1963 Berlin-Ouest quelques dizaines

  • 7

    de mtres du mur, Herbert von Karajan tait autrichien, il nen a pas moins dirig lorchestre berlinois pendant 34 ans.

    L : Libeskind

    Consacr toute lhistoire du peuple juif, le Jdisches Museum est probablement un des bti-ments les plus expressifs qui soient ; dessin par larchitecte amricain dorigine polonaise Da-niel Libeskind, ralis entre 1993 et 1998, avec son plan en forme de ligne brise les Berli-nois le surnomment der Blitz (lclair) mais surtout en raison de la nature et des agence-ments de volumes qui participent dune logique dconstructiviste, cet ensemble ne laisse per-sonne indiffrent. Ici, les parois des couloirs se rapprochent, les sols sinclinent, les murs se plient, des poutres obliques traversent les espaces, des saignes sont mnages dans les

    murs

    M : Mur

    Commenc en aot 1961, le mur de la honte survivra prs de trente ans partageant la ville en deux. Aller de lautre ct du mur tait jadis synonyme de changer de civilisation : dun ct le monde occidental avec son luxe, son animation, son trafic, ses publicits et ses nons, de lautre le monde communiste avec ses avenues dsertes, ses immeubles gris : un monde vide et sans me travers seulement par quelques trams ou quelques Trabant Aujourdhui il faut souvent le secours dune carte pour savoir de quel ct du mur on est, la cicatrice disparat peu peu, seuls quelques fragments subsistent ici et l, Potsdamer Platz notamment : ail-

    leurs le mur nest souvent plus quune ligne de pavs trace au sol.

    N : Neue nationalgalerie

    Alors que Hans Sharoun, non loin de l, a construit le btiment de lorchestre philharmonique, Ludwig Mies van der Rohe a conu un btiment moderne destin servir de pendant lAltes nationalgalerie. Si cette dernire tait centre sur lart allemand des sicles passs, la Neue nationalgalerie de Mies sera affecte la prsentation de lart allemand du XX sicle. Seul btiment dessin par lancien directeur du Bauhaus construit sur le sol allemand depuis son dpart pour les Etats-Unis en 1933, ce muse est un modle de puret. Les salles dexposition sont sous terre, seul se dtache un pavillon dune audacieuse simplicit : de grandes parois vitres, aucun mur et un plafond caissons qui repose sur huit piliers mtalliques. Les l-ments de construction, rduits ainsi lessentiel, donnent limpression dune surprenante lg-ret, la qualit des proportions confre lensemble une justesse peu commune. Inaugur en 1968, il prfigure le minimalisme architectural.

    O : Ours

    Comme Berne ou Mons, lours figure sur les armoiries de la ville depuis le moyen-ge. La rai-son de la prsence de cet animal nest pas certaine, certains pensent quil sagirait dune allu-sion au premier margrave de Brandebourg, Albert lOurs. Dautres voquent la similitude pho-ntique entre ber de Berlin et br c'est--dire velu. Toujours est-il que, mme si les armoiries ont chang au fil du temps, lours est prsent seul, sans collier et sans aigle. Cest pourquoi, si Cannes a ses palmes et Venise ses lions, le festival de cinma de Berlin distribue quant lui

    des Ours dor.

    P : Potsdamer Platz

    Cette place, une des plus animes du Berlin des annes 20 et 30, tait compltement dmo-lie en45. Pendant la guerre froide, Potsdamer Platz ntait quune gigantesque tendue vide, un terrain vague. Vingt ans aprs la runification, avec ses galeries commerantes, ses mu-ses, ses cinmas, ses salles de spectacles, ses thtres et ses restaurants, Potsdamer Platz est devenue une ville dans la ville, le symbole vivant du Berlin runifi, un ensemble auquel

  • 8

    ont travaill Piano, Rogers, Isozaki, Jahn Seul un lment rappelle lentre-deux-guerres : la copie conforme au centre de la place du premier feu de signalisation install en Europe.

    Q : Quadrige

    En dehors des pplums, cest au sommet des btiments noclassiques quon rencontre habi-tuellement les quadriges. A cette poque, les leons en matire dart, darchitecture et de d-coration ont pour habitude dtre prises Rome. Le quadrige de la porte de Brandebourg, ima-gin par Johann Gottfried Schadow date de 1794. Lanecdote veut que ce soit sa propre nice qui ait pos pour lallgorie de la victoire.

    Comme en dautres lieux, Napolon, de passage par Berlin, sempara du quadrige. Plus tard, le quadrige retrouva la porte, quant la couronne dolivier initiale, elle laissa la place laigle et la croix de fer devenus emblmes du militarisme prussien.

    R : Reichstag

    Symbole de la dmocratie bafoue, incendi par les nazis en fvrier 1933, victime des bom-bardements pendant la guerre, ce gigantesque btiment demeura dsaffect pendant des d-

    cennies. Il faut dire que la frontire avec lEst ntait qu quelques mtres seulement.

    Lorsquon dcouvre le Reichstag aujourdhui, on a peine imaginer quil a t entirement em-ball par Christo et Jeanne-Claude en 1996, un projet que le couple caressait depuis de nom-breuses annes. A prsent, laccs son toit, sa coupole de verre et sa rampe double hlice imagines par Norman Foster, permet de prendre la mesure du btiment et de ltendue de la ville.

    S : Sony center

    A quelques mtres de Potsdamer Platz, un gigantesque forum imagin par Helmut Jahn pour abriter le sige europen de la socit japonaise. Inaugur en 2000, le Sony Center accueille des restaurants, des cafs, des salles de cinma, il impressionne autant par ses dimensions,

    ses volumes que par sa spectaculaire coupole de verre.

    T : Tiergarten

    Gigantesque poumon vert qui occupe le centre de la ville: le Tiergarten est un trs grand parc, plus de trois kilomtres de long depuis le zoo au sud-ouest jusqu la porte de Brandebourg lest. 200 ha o les Berlinois, lt, peuvent profiter de la nature, pique-niquer ou jouer au foot-ball. Dessin dans les annes 1830, le Tiergarten tait lorigine une rserve de chasse pour des princes lecteurs de Brandebourg. Comme le reste de la ville, le parc a beaucoup souffert de la guerre et des annes qui lont suivie : les arbres ont t coups pour se chauffer et les pelouses arraches pour tre transformes en potager.

    U : Unter den linden

    Lorsquon considre la physionomie gnrale de la ville, il faut un certain temps pour en saisir lorganisation : ici pas de Meuse, de Seine ou de Tamise. Schneberg, Charlottenburg, Moabit, Kreuzberg, Mitte, Prenzlauerberg de la structure des quartiers se dgage un axe qui traver-se la ville dest en ouest, partage le Tiergarten en deux, passe sous la Porte de Brandebourg, divise Pariser Platz et se termine par Unter den Linden, sous les tilleuls , les Champs Ely-ses berlinois, la plus lgante des avenues sous Frdric II. Tant que les tilleuls fleuriront

    sur Unter den Linden, Berlin sera toujours Berlin chantait Marlne Dietrich

    V : Voltaire

    Au sicle des Lumires, lorsquon tait chef dtat, il tait de bon ton, non seulement de

  • 9

    connatre le franais mais aussi de disposer auprs de soi dun reprsentant de la culture fran-aise. Cest ainsi que le vieux Fritz nenorgueillit davoir pu attirer Voltaire sa cour en 1750. Lamiti qui liait lcrivain au roi durait depuis 1736 et, mme si lauteur de Candide quit-tera Berlin aprs trois ans seulement, les deux hommes ne cesseront pas de scrire jusqu la mort du Franais en 1778.

    W : Wenders

    Les hros de mon histoire sont des anges. Oui, des anges. Et pourquoi pas ? On sest ac-coutum voir tant de monstres et de cratures imaginaires au cinma. Alors, pourquoi pas des esprits bienfaisants pour changer ? Inspir dun texte de Peter Handke, Les ailes du d-sir de Wim Wenders sera distingu par un prix de la mise en scne Cannes en 87. En com-pagnie de deux anges, le film nous offre une balade mlancolique dans un Berlin de lpoque du mur. Vide. Froid. Silencieux. Peupl de gens seuls et rsigns. Le peuple allemand a clat en autant de mini-Etats quil y a dindividus. Et les Etats sont mobiles : chacun promne le sien avec soi .

    X : Agent secret

    Une pluie fine. Des hommes silencieux scrutent la nuit, chapeau mou et manteau gris. Un pos-te de frontire. Des sacs de sable. Un contrle de passeports. Le canon menaant dune mi-traillette. Le mur.

    Mme si, aujourdhui, la ville sest transforme, comment empcher notre mmoire de faire re-monter les scnes des romans de John Le Carr et celles des films despionnage, le Silen-cieux, le Serpent, le Rideau dchir

    Y : Yan yan

    Le Panda gant du zoo de Berlin sappelle Yan yan. Cela dit, si Yan yan attire lui de nom-breux curieux, ce nest certainement pas le locataire le plus clbre ni le plus lgendaire du zoo. Qui ne se souvient en effet de Knut ? Un adorable petit ours blanc qui, dlaiss par sa mre sa naissance en 2006, na d sa survie qu lattention 24 h./24 de son gardien. Adopt par les Berlinois, popularis par les mdias du monde entier, quatre ans plus tard, Knut est de-venu le symbole vivant dune race menace. Knautscke, quant lui, est un animal de lgen-de : en 45, au moment o les bombardements et les combats pour la libration font rage au-tour du Tiergarten, lui, un jeune hippopotame de deux ans, se rfugie sous leau de son enclos et, contrairement des milliers dautres animaux du zoo, il survit. Pour les Berlinois de laprs-guerre, Knautscke est devenu le symbole des souffrances du peuple et du redressement de la ville. Aujourdhui, lentre de la maison des hippopotames, une sculpture en bronze, gran-deur nature, rappelle la mmoire du hros disparu en 88.

    Z : Zyklon B

    En 2004, lorsque le chantier du Mmorial de lHolocauste est en passe dtre termin, un scandale clate : la firme qui a dcroch le contrat pour le traitement anti-graffiti du monument est la mme que celle qui fournissait les nazis en gaz Zyklon B, celui-l mme qui servait dans

    les chambres gaz

    LAllemagne nen aura donc jamais fini avec cette priode. Une dernire question dont la r-ponse interpelle: quel est le couturier qui dessina les uniformes noirs des SS ?

    Un indice : ses initiales sont H et B

    Philippe Delaite

  • 10

    PARIS du 8 au 11 aot 2013 Jeudi 8/08 :

    Dpart 6h45 de lU3A.

    Arrive vers midi, repas libre au restaurant Self service des Galeries La-

    fayette.

    15h00, visite de lHtel de Ville de Paris. Il hberge les institutions municipa-

    les de Paris depuis 1357.

    17h30, installation lhtel Ibis Montmartre.

    19h00, diner au restaurant Les balcons , menu 3 services (apritif, 1/4 vin

    et caf inclus).

    21h00, promenade sur la butte Montmartre (facultative).

    Vendredi 9/08 :

    9h00 12h30, visite libre du muse du Louvre.

    Repas de midi libre au Carroussel du Louvre (facultatif).

    14h00, dcouverte du Palais Royal avec les colonnes de Buren.

    15h30, dpart en car pour le quartier latin. Visite de lglise Saint-Etienne du

    Mont et promenade pdestre place de la contrescarpe, rue Mouffetard pour

    se retrouver lglise Saint-Mdard.

    18h00, retour lhtel.

    19h00, repas dans un restaurant 3 services (boissons non comprises).

    21h00, rendez-vous lhtel et dpart pour se rendre au Lido.

    21h30, spectacle au Lido (facultatif). 105 euros, bouteille de Champagne

    comprise par personne.

    23h30, retour en mtro lhtel en compagnie du guide.

    Samedi 10/08 :

    8h30, dpart pour la visite du cimetire du Pre Lachaise. Le cimetire du

    Pre-Lachaise est le plus grand cimetire de Paris intra muros et l'un des

  • 11

    plus clbres dans le monde.

    11h45, dpart pour les bords de la Seine.

    12h15, embarquement au pied de la tour Eiffel pour un djeuner croisire sur

    la Seine. 15h00, visite du muse national du Moyen-Age (Thermes et Htel

    de Cluny). Les Thermes gallo-romains abritent des sculptures antiques, lhtel

    des Abbs de Cluny (XVme sicle) met en valeur lune des plus riches collec-

    tions mdivales du monde.

    17h30, retour lhtel. Repas et soire libre.

    Dimanche 11/08 :

    9h00, dpart de lhtel et tour de ville en car.

    11h00, route pour Vaux-le-Vicomte.

    Repas de midi libre au Chteau.

    13h00 16h00, visite du Chteau de Vaux-le-Vicomte et de ses jardins

    16h15, dpart pour Lige.

    Arrt en cours de route pour le repas du soir.

    Arrive vers 22h00 Lige.

    Prix par personne en chambre double: 370

    Supplment single: + 120

    Le prix comprend:

    le trajet aller/retour en autocar**** tout confort (wc-vido-airco),

    3 nuits et petit djeuner lhtel Ibis Montmartre + repas repris ci-

    dessous,

    le repas (boissons comprises-voir programme) du 8/8 soir au restaurant

    Les balcons ,

    le repas (boissons non-comprises) du 9/8 dans un restaurant,

    le djeuner croisire (boissons non-comprises) du 10/8,

    les services d'un guide spcialis pendant le voyage.

  • 12

    Le prix ne comprend pas:

    les pourboires ventuels,

    les visites reprises dans le programme,

    les assurances voyage (annulation et assistance).

    L'assurance annulation cote 21 par personne et doit tre souscrite le jour

    de la rservation.

    Paris - htel de ville

  • 13

    La Toscane avec les Principautaires et les Penseurs

    En attendant la dcouverte culturelle de lOmbrie en 2014, Chantal Olivier et la classe

    dHistoire de la Principaut de Lige ainsi que Catherine Vankerkhove et la classe dHistoi-

    re originale de la Pense organisent, du 31 aot au 8 septembre 2013, une dcouverte

    culturelle de la Toscane. Ce mme voyage a connu un beau succs au cours des deux der-

    nires annes.

    Il se singularise par sa conception qui prsente un bon quilibre entre les visites commen-

    tes par des spcialistes et du temps libre dans les curs historiques des plus intres-

    santes cits toscanes. Il offre aussi lopportunit de dcouvrir des villes peu connues mais

    nanmoins fort attachantes comme Lucques, Montecatini, Arezzo et Cortone. Ce sont l

    des centres urbains qui ont t beaucoup apprcis par les membres de lU3A, en 2011 et

    2012. Bien sr, ces villes sajoutent aux grands classiques : Florence, Pise, Sienne et San

    Gimignano.

    Outre la prsentation gnrale de chaque cit dans lautocar et les commentaires dans les

    rues par dexcellents guides confrenciers, des visites sont organises Santa Croce

    Florence, lAcadmie Etrusque Cortone, la Cathdrale de Pise et de Sienne. De plus,

    une journe libre, au milieu du voyage, est consacre au repos Montecatini ou une visi-

    te approfondie de Florence.

    Ce voyage culturel offre une approche originale et ne prsente aucun aspect commercial.

    En effet, il est conu pour donner voir mais aussi pour donner un sens au patrimoine tos-

    can. Dans notre conception, lacte de cration est toujours en relation avec un contexte

    global. Ainsi, une large documentation est offerte chaque participant avant le dpart.

    Celle-ci explique les notions dhistoire et dhistoire de lart qui clairent les patrimoines

    visits. De plus, Catherine Vankerkhove prsente lvolution de la Pense de la Renaissance

    qui a nourri la cration artistique de Florence.

    Ce circuit culturel seffectue en autocar car ce moyen de transport offre beaucoup de

    souplesse. Lavion cote cher et, sur place, il est encore ncessaire de louer un autocar

    bien cher. Nous sommes soucieux de proposer ce voyage un prix jug trs avantageux,

    pour les services prests, par les participants de lU3A les annes prcdentes.

    Lhbergement et les repas prsentent un bon rapport qualit-prix-confort-saveurs rgio-

    nales, dans des tablissements familiaux et accueillants. Le prix est un vritable tout

    compris, du premier jour midi au dernier jour midi, en pension complte (sauf boissons).

    Parfois, laller et le retour sont mal ressentis. Notre transport indispensable vers et au

    retour de la Toscane est, lui aussi, converti en vrai tourisme culturel avec les visites com-

    mentes de Nancy, Colmar et Parme. Lensemble des prestations offre vraiment une relle

    valeur ajoute notre voyage.

    Le tourisme tant avant tout un humanisme, notre philosophie du voyage peut tre rsu-

    me par la formule : Partir, cest la rencontre !

    Prix 1140 , en vraie pension complte et tout compris.

    Nbre de participants limit 34.

  • 14

    P R O G R A M M E

    Samedi : 07h00 Dpart de Lige, parking U3A Droixhe

    11h45 Nancy, visite pdestre Cur Historique Djeuner

    31/8 17h00 Colmar, courte visite pdestre

    Soir Repas et Repos Baldersheim, Htel Cheval Blanc, piscine

    Dimanche : 07h30 Dpart pour traverse de la Suisse

    01/9 12h30 Djeuner Come, au bord du lac

    Soir Repas, Repos Montecatini Terme, HtelCappelli, cocktail

    Lundi : 08h15 Dpart pour Pise, visite Champs des Miracles

    02/9 13h00 Repas Lucques, visite pdestre, temps libre

    Soir Repas et Repos lHtel Cappelli, piscine

    Mardi : 07h45 Dpart pour Florence visite pdestre Cur Historique

    03/9 12h30 Repas Florence, temps libre puis visite Santa Croce

    Soir Repas et Repos lHtel Cappelli, piscine

    Mercredi : Journe libre . Dtente ou Montecatini Alto ou Florence

    04/9 13h00 Repas lHtel Cappelli ou Lunch packet

    Soir Repas et Repos lHtel Cappelli, repas typique toscan

    Jeudi : 07h45 Dpart pour San Gimignano, visite pdestre

    05/9 13h00 Repas Sienne, visite pdestre, temps libre

    Soir Repas et repos Castiglion Fiorentino, piscine, cocktail

    Vendredi : 08h30 Dpart pour Arezzo, visite pdestre, temps libre

    06/9 13h00 Repas lHtel Park

    14h45 Dpart Cortone, visite Acadmie Etrusque, temps libre

    Soir Repas et Repos lHtel Park, piscine

    Samedi : 07h45 Dpart pour Florence, visite Chiesa Di San Giovanni

    07/9 12h30 Repas Parme, courte visite pdestre Cur Historique

    Soir Repas et Repos Andermatt, Htel Badus

    Dimanche : 07h45 Dpart pour Colmar Col du Susten & Lac de Thoune

    08/9 13h00 Repas Colmar, traverse de lAlsace

    21h30 Retour Lige, parking U3A Droixhe

    TOSCANE Dcouverte Culturelle

    U3A

    SEPTEMBRE 2013

  • 15

  • 16

    Confrence de philosophie

    Donne par Vronique Delcambe (professeur de philosophie lU3A)

    Lundi 17 juin de 14h 16h30 salle 7.

    Depuis la 2me moiti du XXme sicle, lEurope a vcu au rythme de leffondre-ment progressif de ses repres. Les valeurs traditionnelles, la patrie, la religion, le progrs ne servent plus didaux ou de socle partir duquel construire nos existences. Nous vivons dans une socit nihiliste o la seule morale enseigne est celle de la loi de la jungle ou celle de lintgrisme religieux. Michel Onfray nous propose de construire un nouveau style dexistence, une morale hdoniste, pragmatique et raliste centre sur lindividu, une thique montrant la voie vers la joie. Ne pourrait-elle pas constituer une morale pour notre temps ?

    5 euros (au profit de lUniversit du 3me ge).

    Rservation obligatoire. Nombre de places limit.

    Rservation au secrtariat

    Remarque : Cette confrence est une prsentation de la philosophie morale de Michel Onfray.

    Il ne sera pas prsent.

    Michel Onfray : une morale pour notre temps ?

  • 17

  • 18

    Les mois dt sont toujours trop longs pour ceux qui aiment les activits culturelles et les rendez-vous musicaux dans le cadre de lUniversit du troisime ge de Lige. Face ce constat et la relle demande des membres et des futurs membres, jai pris linitiative dorganiser un Festival de musique dont le ti-tre, Voyages dt annonce demble la couleur et lesprit. La premire di-tion se droulera pendant la premire semaine du mois juillet prochain, du mer-credi 3 au dimanche 7 juillet. Au programme, de nombreux concerts, confrences et sances musicales commentes, des rencontres, des projections et une ex-position plusieurs voyages dt qui vous transporteront donc dans le mon-de magique et sublime de lart!

    Mais tout dabord, un peu dhistoire ! Il y a sept ans, nous inaugurions la premire saison des Concerts lU3A. Javais pris cette initiative suite aux besoins criants de subvenir financirement aux frais trs importants de lU3A. Le prsident, Jean-Claude Lefvre avait, lpoque, lanc un appel solennel la crativit des pro-fesseurs. Innover, dvelopper des activits supplmentaires dont les bnfices pourraient aider lU3A prparer lavenir. Les Concerts de lU3A furent un suc-cs immdiat. Ils semblent dsormais faire partie du paysage culturel de notre ASBL.

    Pour lorganisation des concerts, jai pu compter sur lamiti de nombreux musi-ciens qui se sont produits presque gratuitement sur notre modeste scne, tou-jours avec la plus grande sympathie. Laide indispensable de tous les volontaires a enfin permis une formidable efficacit dans la prparation de la salle les jours de concert. Jai galement pu recueillir, grce la gentillesse de Madame Fran-oise Bovy et de Monsieur Jules Jasselette, un ancien piano queue que nous avons fait restaurer avec le bnfice du premier concert donn par le violoncellis-te tienne Capelle.

    Sept ans plus tard et aprs avoir honor un rle qui ne pouvait tre que tempo-raire, le temps est venu de remplacer cet instrument par un piano plus perfor-mant et plus adapt aux solistes qui se pressent dans notre salle.

    Le prsent Festival se concentre sur trois buts trs prcis. Le premier est donc

  • 19

    de constituer une somme dargent qui, terme, pourra tre utilise pour lachat dun nouveau piano. Le deuxime est de remercier les formidables musiciens qui se produisent chez nous en leur offrant un cachet dcent. Le troisime est de continuer aider lU3A en amliorant ses infrastructures et en donnant une va-leur ajoute nos locaux. La saison dernire, par exemple, nous avons investi dans un clairage professionnel de la scne de la classe 11, notre lieu de concerts.

    Vous laurez compris, un projet dune telle envergure ne peut pas russir sans vous, auditeurs sympathisants, membres ou non de lU3A. Jai donc pris la dci-sion de faire galement appel votre cur et votre gnrosit. Plusieurs pos-sibilits de participer financirement au Festival vont vous tre prsentes dans les jours qui viennent.

    1. Le prix des places : trois formules

    Un abonnement lintgralit des manifestations du Festival (voir program-mes et horaires en annexe), soit 14 sances, vous sera propos pour la somme

    de 50 euros.

    Vous aurez galement la possibilit dacheter vos places par jour pour un montant de 12 euros pour lensemble des sances du jour.

    La vente au ticket aura galement lieu lentre de la salle le jour mme. Le prix de la sance est de 7 euros.

    2. Grande tombola du Festival

    Je vous propose galement de participer une grande tombola dont les premiers prix seront rcompenss, par tirage au sort le dernier jour du Festival, par des uvres picturales originales et uniques des peintres renommes Chantal Bietlot et Anne-Marie Pleyers. Nos deux artistes ont gnreusement dcid doffrir au Festival les deux gros lots, dune grande valeur. Dautres lots seront galement rpartis pour les dix billets tirs au sort. Chaque billet de tombola sera vendu 5 euros et comportera le logo du Festival, seul valable pour la circonstance.

    3. Vente de touches de piano

    Rcolter des fonds pour lachat dun piano, cest vous inviter acheter une petite partie de ce nouvel instrument. Je vous proposerai bientt la possibilit dy parti-ciper directement et pour chaque don de 15 euros, je vous remettrai une touche de piano symbolique vous aurez le choix entre une blanche et une noire videmment !

    4. Sponsorisation du Festival

    Enfin, il vous sera possible dinclure une annonce publicitaire dans notre pro-

  • 20

    gramme ou/et sur laffiche dfinitive du Festival . Ce dernier sera distribu en salle et diffus largement sous forme papier et internet (Blog, Mailing, Facebook, site de lU3A,) tant lintrieur de lU3A qu lextrieur. Trois possibilits sof-frent vous :

    de page pour 50 euros

    de page pour 100 euros

    Page entire pour 200 euros

    Annonce logo sur laffiche du Festival pour 250 euros

    Il vous suffira de me remettre votre logo ou votre message publicitaire sous for-me papier ou lectronique en me lenvoyant par mail ladresse : jean-marc.onkelinx@skynet.be aprs avoir vers le montant que vous avez choisi au compte :

    Musique lU3A

    Compte Belfius : BE36 0634 3766 8681

    En indiquant la communication suivante :

    Festival Voyages dt : annonce publicitaire et votre nom.

    Attention, la date de clture des annonces publicitaires est fixe au

    31 mai 2013.

  • 21

    Programme des manifestations

    Mercredi 3 juillet 2013 :

    17H30 : Vernissage de lexposition

    19H : Concert Elena Lavrenov (violon) et Aurlie Gilmard (piano) dans des u-vres de Schubert, Schumann, Massenet, Vieuxtemps, Sarasate, Saint-Sans et Bartok

    Jeudi 4 juillet 2013 :

    14H : Programme dterminer

    15H30 : Confrence : Giuseppe Verdi, La Traviata, par Jean-Marc Onkelinx

    16H30 : Projection de lopra de G. Verdi, La Traviata, dans la production de lORW

    19H30 : Concert : Jean-Luc Votano (clarinette) et N.N. (piano)

    Vendredi 5 juillet 2013 :

    15H : Rencontre avec Jean-Pierre Rousseau, directeur gnral de lOrchestre philharmonique de Lige

    16H30 : Projection du documentaire relatif lOPRL

    19H : Rcital de piano par Maud Renier, au programme des uvres de Mozart, Schumann, Chopin, Debussy, Ligeti,

    Samedi 6 juillet 2013 :

    14H : Rcital de Dominique Swinnen (piano)

    17H : Rencontre avec Arthur Bodson, Prsident du Concours de piano de Li-ge et sponsor principal de notre Festival

    19H : Rcital de piano de Benjamin Thill, Prix du public du Concours de piano de Lige, session 2012, dans des uvres de Bach, Mendelssohn, Debussy,

  • 22

    lissue du concert : tirage au sort de la tombola.

    Dimanche 7 juillet 2013 :

    14H : Concert comment : Britten, B., Suite pour violoncelle n3 par tienne Capelle, violoncelle et Jean-Marc Onkelinx, prsentation.

    16H : Concert : Maud Renier piano et Marie-Catherine Baclin (mezzo-soprano) dans des uvres de Bizet, Mozart, Verdi, Massenet, Strauss, Schubert et de Falla

    19H : Concert par lOrchestre de chambre dOttignies Louvain-la-Neuve (OCOLLN), dirig par Jean-Gabriel Raelet, avec en soliste Manon Stassen (violon), dans des uvres de Johann Berhard Bach, de Johann Sebastian Bach et de Joseph Haydn.

    Le concert de lOCOLLN sera suivi dune rception

    Histoire du thtre

    Si le nombre dlves est suffisant, un cours sur lhistoire du thtre pourrait tre ouvert en septembre.

    Renseignements au secrtariat.

  • 23

    Cest quoi le tennis de table ?

    Dans notre dmocratie sportive, nous ap-

    pelons cela ping-pong .

    Imaginez ces deux syllabes bondissantes ricocher aux quatre coins des ta-

    bles vertes que des sympathisants nous ont cdes !!

    Merci eux, merci au fleuriste qui prta sa camionnette, merci Jean-

    Pierre qui fournit les muscles

    Notre groupe est anti-sgrgationniste en ce qui concerne les critres d-

    ge, de capacit manier la raquette, la silhouette

    Que vous ayez la ligne fil de fer (a peut donner du ressort !) ou la rondeur

    dune balle (a roule, bouboule), vous serez les bienvenus chez les mordus

    du smash, fluo ou non.

    Nous nous battons le jeudi matin sous lil complice des caftriens.

    Tuyauteur n1 : Philippe Mathieu, il a le style fil de fer. 0498/805266

    Sign : une presque nophyte boulette enthousiaste.

    Anny MICHEL et toute lquipe qui espre vous accueillir.

    NB : Seule linscription lU3A est obligatoire

  • 24

    Gnalogie - Palographie

    Dbuter larrangement dune gnalogie tient sou-

    vent du hasard : vieux carnet de mariage retrouv,

    document ancien enfoui dans un coffre du grenier,

    vieux souvenir gliss dans un missel aux pages

    ronges et dcolores par le temps La dcision

    une fois prise de se lancer dans cette aventure,

    cest avec le sentiment de lexplorateur que lon

    pntre dans les tables dcennales et les micro-

    films des Archives de lEtat et le coeur battant quon remonte peu peu les d-

    cennies. Bien sr il faut souvent sattarder sur des images pas trs claires, des

    critures irrgulires, alambiques, biscornues voire mme des ratures ou des

    taches opaques. Mais on trouve, on avance et on se prend au jeu de la curiosi-

    t. Puis nous voil arrivs au bout des possibilits : plus de registres dtat-civil

    ou paroissiaux ! Cest la fin de la belle aventure ! Que nenni ! Il y a bien lun ou

    lautre de ces lointains anctres qui a fait ou subi une action dclat, qui fut au

    service de tel ou tel personnage important ou mieux encore : il possdait un

    petit quelque chose ! Alors, il a laiss des traces dans les chevinages ou les

    cours de justice. Lenqute reprend aux Archives de lEtat. Mais l, dsillusion :

    lcriture est indchiffrable pour les esprits non clairs. On sen moque ! On va

    chercher uniquement les noms propres et arranger les relations. Puis on

    saperoit quil serait profitable de comprendre les textes pour pntrer plus

    avant dans la vie quotidienne de ces gens qui furent nos anctres. La gnalo-

    gie devient alors un lieu de vie intense o fourmillent les informations les plus

    diverses sur les relations humaines, les heurs et malheurs des uns et des au-

    tres, leurs ascensions et leurs culbutes, les actes de leur vie quotidienne jus-

    que la manire dont ils apprhendaient leurs derniers jours. Les anctres rede-

    viennent alors des vivants ancrs dans lesprit et le coeur de leurs descen-

    dants. Ils acquirent ainsi une part dternit. La palographie est cette science

    passionnante qui permet de dchiffrer et comprendre les textes anciens. Elle

    offre chacun qui le dsire vraiment, de mieux pntrer dans lexistence de

    ces gens qui vivaient, dans nos rgions, aux XV, XVI, XVII et XVIII si-

    cles. Les cours organiss en Palo1 et Palo2, dans le cadre de lU3A Lige,

    vous offrent cette chance rare de remonter agrablement et intelligemment le

    temps par ailleurs inexorable.

    Richard Pierson, membre GPL

  • 25

    Aprs-midi de danses traditionnelles.

    Le 26 avril dernier, nous vous avons prsent notre spectacle habituel de fin de saison. Pour cette sance, la troupe tait compose de vtrans, de cadets et de quelques juniors. Chacun, avec ses difficults de m-moire, de souplesse des articula-tions, a fait de son mieux pour vous prsenter les ralisations de notre cours. Cette anne encore, nous avons pu bnficier du soutien musical des "Djoweus d'Danses". Merci Marcel, Jacques et Philippe. Merci aux professeurs et lves des cours voisins qui ont support la cornemuse pendant nos rptitions.

    Autre soutien dimportance celui ap-port par le groupe Formatage qui cette anne sest charg de la vente des tartes J'adresse galement mes remerciements au video club de l'U3A qui a ralis le reportage du spectacle afin de permettre Jacques Prignon d'en avoir un sympathique aperu. Et, enfin, merci aux danseurs qui ont accept d'effectuer des heures supplmentaires de travail pour vous faire vivre une aprs-midi de qualit. Roger Hourant 0473/729688

  • 26

    Nouveau ds septembre 2013 lu3a !!!

    Cours de copie duvres de matres

    Huile - Pastel - Aquarelle.

    Le vendredi matin de 9h 12h

    Cours accessible tous, artistes dbutants ou confirms

    Pour toute information contacter :

    Aurlie Vetro - 0478/59 05 19 - aurelie_vetro@yahoo.fr

  • 27

    HISTOIRE DES PEUPLES DEUROPE

    XIX et XX sicles.

    Monsieur Henri DELEERSNIJDER

    Professeur et assistant pdagogique lULG vous propose ce cours tous les

    mercredis aprs-midi de 14h00 16h30 au local 7

    HISTOIRE DE FRANCE

    A ct des aspects vnementiels proprement dits seront

    privilgis les aspects culturels ou civilisationnels.

    Monsieur Henri DELEERSNIJDER vous proposera ce cours tous les vendre-

    dis aprs-midi de 14h00 16h30 au local 7

  • 28

    ANTHROPOLOGIE CULTURELLE

    Au cours de lanne 2013-2014, nous aborderons trois nouvelles thmatiques.

    Approche anthropologique de lhumour

    Lesprit et lhumour Le nonsense (Lewis Carrol, Monty Python, etc.) Lhumour noir Le mot desprit et ses rapports avec linconscient Jouer avec les mots : calembour, mot-valise, -peu-prs, etc.

    Un humour non occidental ?

    Approche anthropologique des religions

    Les pres fondateurs :

    Emile DURKHEIM : la religion comme culte de la socit Max WEBER : religion et pouvoir Mircea ELIADE : le profane et le sacr ; morphologie et fonctions du mythe

    Quelques thmes :

    La religion des primitifs Religion et diffrenciation sociale Lacisation et scularisation : la religion en dclin ? La religion et la culture : inculturation, acculturation, dculturation La religion lpoque de la mondialisation

    Approche anthropologique de la nourriture

    Faut-il manger les animaux ? Les animaux de rente et llevage industriel Le plus vieux festin du monde tait msopotamien Les mtamorphoses de la cuisine Lindustrie agro-alimentaire et la malbouffe Un dner presque parfait : un indicateur culturel

    Le cours se donnera le jeudi de 9h30 midi, en salle 11.

    PAF : 3 euros par sance. Photocopies (rsums, illustrations) : 10 euros pour lanne.

    Marcel RAINKIN

  • 29

    ASTRONOMIE

    Lastronomie fait partie des sciences dont les progrs en connaissances

    ont t les plus remarquables lors des vingt dernires annes. Notre univers

    semble changer danne en anne !

    Le cycle de cette anne propose une explo-

    ration dtaille de la Voie Lacte et des galaxies

    constituant notre environnement. Nous irons

    aussi loin que possible pour dcouvrir et surtout

    comprendre quelle est notre position dans cet

    infini. Les grandes questions seront poses :

    do venons-nous, quelle est notre place dans

    cette immensit.

    Suivant les cir-

    constances de

    lactualit, nous

    aborderons en alternance lanalyse des observa-

    tions des plus grands observatoires, des satelli-

    tes et des sondes de la NASA et de lESA.

    Tous les exposs saccompagnent de projec-

    tions multimdias et de films rcents.

    Les cours reprendront le mercredi 11 septembre 9 heures.

    PAF : 3 euros

    JC Lefebvre

    salagab@skynet.be

  • 30

    ARTS GRAPHIQUES

    Les cours darts graphiques offrent de larges possibilits dinitiation et de

    formation. Ils sont accessibles tous.

    Aux techniques sches : dessin, perspective, cration harmonieuse de

    lespace.

    Aux techniques fluides : aquarelle, peinture lhuile, acrylique, gouache

    et techniques mixtes.

    Ils sadressent tous ceux qui souhaitent dcouvrir les arcanes de la cra-

    tion artistique.

    Si dvelopper vos capacits dexpression crative, si largir votre regard sur

    lunivers culturel en vous dlassant vous intresse, nhsitez donc pas nous

    rejoindre dans une ambiance sereine et conviviale.

    Inscriptions ds le lundi 2 septembre auprs de Jolle BROEN dans les lo-

    caux de lU3A.

    Que c'est beau...toutes les subtilits et les richesses de la langue franaise... Ne dit-on pas que cette langue est trs difficile apprendre ?

    En voici un exemple :

    Une vieille demoiselle se prsente chez un notaire pour enregistrer l'acte d'achat de sa maison rcemment acquise.

    Le notaire l'invite s'installer, appelle son clerc, et lui demande textuellement : "Veuillez, s'il vous plait, ouvrir la chemise de mademoiselle, examiner son affai-re, et si les rgles ne s'y opposent pas, faites une dcharge pour qu'elle entre en jouissance immdiate !" On n'a toujours pas rattrap la vieille fille !

  • 31

    HISTOIRE DES ARTS DECORATIFS

    Ce cours, qui pourrait aussi sintituler Initiation au monde des Antiquits ,

    dmle les arcanes des principaux Arts Dcoratifs .

    Il comprend 4 annes :

    Histoire gnrale du mobilier.

    Histoire de la cramique.

    Histoire du bijou, de lorfvrerie et du mobilier rgional franais.

    Histoire du verre suivie de lhistoire du mobilier rgional wallon, cest--

    dire namurois et surtout ligeois.

    Les cours thoriques sont complts par des visites de muses et dexposi-

    tions.

    Ils se donnent lU3A tous les mercredis de 13 h 45 16 h 15.

    Au programme de cette anne :

    LHISTOIRE GENERALE DU MOBILIER

    Depuis le mobilier gyptien jusquaux meubles dinspiration art dco , en

    passant par tous les styles, essentiellement franais, dans leur contexte ar-

    chitectural.

    Un millier de diapositives vous atten-

    dent !!

    Rendez-vous en septembre, au local n5.

    Professeur : Nicole Carpiaux

    Contact : 04/267.03.20 ou

    0497/50.80.35

  • 32

    HISTOIRE DE L'ART MODERNE ET

    CONTEMPORAIN

    Anne Gersten

    Licencie en histoire de lart et archologie

    Ce cours sadresse tous ceux qui dsirent mieux comprendre le sens de

    lart, sa richesse et son pouvoir dpanouissement de ltre humain. Il vise

    fournir des outils de rflexion et danalyse pour aborder la cration artistique

    dans son processus dvolution fait de continuit et de ruptures. La prsentation

    des courants artistiques suit lordre chronologique (division invitable en chapi-

    tres), tout en mettant laccent sur un fil conducteur dans lhistoire. Le cours pro-

    pose une tude en profondeur (relation avec dautres disciplines) des mobiles de

    la cration artistique ainsi que lanalyse de luvre des principaux artistes. Le

    programme intgre galement diffrents sujets, en cours danne, en fonction de

    lactualit culturelle. Excursions ou petits voyages (expositions/muses) sont

    galement proposs.

    Deux cours sont organiss les jeudis et vendredis de 9h30 12h.

    Programme de lanne 2013-2014 :

    Le cours du jeudi :

    Lart dentre-deux-guerres : -

    Dadasme : la fin de Dada et importance de M. Duchamp

    Surralisme : Introduction la pense surraliste les antcdents lart

    naf la peinture mtaphysique (G.de Chirico) La Rvolution surralis-

    te : La voie de lautomatisme La voie de lonirisme Esotrisme - Erotis-

    me Politique.

    Les principaux reprsentants : Magritte- Delvaux - Dali - Miro - Picasso -

    Tanguy - Masson Brauner - Ernst - Bellmer - Giacometti

    Retour aux Ralismes :

    Nouvelle Objectivit-Art Nazi (All.) -Ralisme socialiste-Jdjanovisme (URSS)

    Novecento (Ital.) - Rappel lordre (Fr.) -Prcisionnisme(USA) -

    Muralis me(Mexique)

  • 33

    Le cours du vendredi

    Lart daprs-guerre : Paris - New York :

    - Contexte historico-artistique : Ralisme et avant-garde amricaine-

    migration dartistes europens aux USA Influence du surralisme.

    Le triomphe de labstraction : lExpressionnisme abstrait ou

    Ecole de New York : Matta-Gorky-Tobey-Pollock- De Kooning-Motherwell-

    Sam Francis-Newman-Ad Reinhardt-Riopelle-Rothko

    LAbstraction lyrique/art informel

    ou 2e Ecole de Paris : Wols-Fautrier-Dubuffet-Hartung-Mathieu-Atlan-

    Schneider-Soulages-Degottex-Debr-Bazaine-Manessier-Estve-Poliakoff-

    De Stal-Bram van Velde-Tapies

    La raction : Le popart et le Nouveau Ralisme

    Magritte

  • 34

    CHIFFRES & LETTRES

    Pour les mordus des chiffres, lettres et mots, mesurez-vous ce classique des classiques ! Nous avons les moyens dentretenir notre mmoire et peut-tre mme de lamliorer.

    Venez vous inscrire et vous passerez le mardi aprs-midi, de 13h45 16h15

    dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

    Pour que tout le monde soit laise (mme pour les dbutants), il ny a pas de comptition ni de classement par points et vous constaterez que le jeu

    est peu prs semblable celui de France 3.

    Alors, faites le pas...venez nous rejoindre.

    PAF : 1

    Lanimatrice : Monique SMEERS

  • 35

    LES CIVILISATIONS ASIATIQUES : INDE, ASIE DU SUD-EST, CHINE, JAPON

    Malgr le grand intrt que de nombreux occidentaux portent depuis plu-sieurs annes aux pays de lOrient, lAsie reste une terre encore mystrieuse et difficilement comprhensible pour la majorit des Europens qui sy rendent. Lhistoire de ce continent est en gnral totalement mconnue, ses manifesta-tions artistiques nen finissent pas de dconcerter, et les grands courants de pen-ses qui sy sont panouis ne parviennent que trop rarement dpasser le stade de la connaissance superficielle.

    Le cours dart et histoire des civilisations vous propose de remdier ces lacunes et de partir la rencontre de ces cultures fascinantes. Il tentera de d-voiler les mystres des diffrentes philosophies qui ont jou un rle prpondrant dans la pense des Asiatiques, en particulier lhindouisme, le bouddhisme et les croyances de la Chine et du Japon anciens. Il semploiera retracer lvolution des diffrentes formes artistiques du continent pour mieux vous faire apprcier les chefs-duvre que sont les temples dAngkor, les bouddhas thas, la peinture chinoise sous les Song ou lestampe japonaise de la priode Edo. Il associera galement les faits historiques de lAsie avec ceux, contemporains, de lEurope pour une meilleure rtention des vnements.

    Le cours se dcoupera en deux grandes parties : la premire englobera lIn-de et les pays que ce berceau de la civilisation a accultur, cest--dire Ceylan, lIndonsie, la Birmanie, la Thalande, le Cambodge et le sud du Vietnam, tandis que la seconde se consacrera la prodigieuse civilisation chinoise et ses zo-nes dinfluence, le nord du Vietnam, le Tibet, la Core et le Japon. Lhistoire, lart et la pense de chacun de ces pays seront tudis au travers de nombreuses projections qui permettront chacun de mieux apprcier leur valeur.

    Ainsi, cest tout un monde fabuleux et dbarrass des clichs habituels qui sera dcouvert durant la prochaine anne scolaire.

    Ce cours se droulera tous les mardis partir du 10 septembre et les ven-dredis ds le 13 dans la classe 11, de 10 12h. Un syllabus de texte et dillus-trations sera la disposition des tudiants.

    Des renseignements complmentaires peuvent tre obtenus auprs du pro-fesseur au 087/77.61.76 ou au 0495/46.34.74

    COURS DART ET HISTOIRE DES CIVILISATIONS

    Professeur : Thierry Marthus

  • 36

    Vous aimez lart, mais il vous est impossible de distinguer une uvre baro-que dune autre de la Renaissance ? La peinture vous intresse, mais vous ne savez pas lanalyser ? Vous rvez de comprendre larchitecture, mais elle vous semble trop complexe pour pouvoir laborder par vous-mme ? La sculpture, quelle soit antique ou symbolique, nest pour vous quun bloc de pierre plus ou moins bien taill ? Les uvres dart occidentales vous semblent suprieures celles de lAsie, de lAmrique prcolombienne et du monde musulman ? Alors le cours dinitiation lhistoire de lart est fait pour vous. De la prhis-toire nos jours, les chefs-duvre de lhumanit vous seront dvoils et expli-qus de faon claire et concise par lintermdiaire de nombreuses diapositives tout en tant replacs dans leurs contextes historique et philosophique. Un sylla-bus reprenant lessentiel du cours sera votre disposition. En voici les grandes lignes : - la Prhistoire, du Palolithique suprieur au Nolithique ; - lAntiquit (Egypte, Msopotamie, Crte, Grce et Rome) ; - le Moyen Age occidental (poques mrovingienne, carolingienne et captienne) et byzantin (dynasties macdonienne, comnne et palologue) ; - la Renaissance, italienne dabord, europenne ensuite ; - le Baroque europen et le Classicisme franais suivi du Rococo ; - le Noclassicisme, le Romantisme et le Ralisme ; - lImpressionnisme, le Symbolisme, lAcadmisme et le No-impressionnisme ; - les diffrents courants de lart du XX s. ; - les civilisations asiatiques, msoamricaines et musulmanes, avec chaque fois lessentiel de larchitecture, de la sculpture et de la pein-ture. Cette grande dcouverte de lart se fera tous les vendredis partir du 13 septembre dans la classe 11 (4 lentre), de 15h 16h30.

    Des renseignements complmentaires peuvent tre obtenus auprs du pro-

    fesseur au 087/77.61.76 ou au 0495/46.34.74.

    COURS DINITIATION LHISTOIRE DE LART

    Professeur : Thierry Marthus

  • 37

    Cours dEgyptologie le lundi matin Dcouverte de la civilisation gyptienne au travers de son criture,

    les hiroglyphes

    Bases de lecture et de traduction :

    Champollion et la pierre de Rosette, votre prnom en hiroglyphes

    Le nom des divinits et ceux des principaux pharaons

    Les attributs royaux et divins, couronnes, sceptres

    Visites virtuelles de sites gyptiens antiques et de muses :

    Traductions des textes des reliefs, des statues, des peintures, des stles

    Explications des scnes des temples et des tombeaux

    Extrait des textes sacrs (pyramides, sarcophages, ...) et profanes

    Devenez votre propre guide tant en Egypte quau muse.

    Aucune connaissance pralable nest requise.

    Rentre le lundi 16 septembre 9h30

    Les bases de la lecture et de la traduction sont vues avant le

    1/11/13

    Cartouche de Toutankhamon

    Ce qui signifie

    Image Vivante dAmon

    Amon, Le Cach,

    le roi des Dieux.

    Cours donn par Jos HOTTE

  • 38

    GEOGRAPHIE

    Notre monde est complexe et changeant. Les 7 milliards dhommes et de

    femmes qui le peuplent lui apportent une incomparable diversit.

    Cette anne, lAmrique du Nord est au programme avec une analyse appro-

    fondie de la socit des USA. Nous dcou-

    vrirons comment cet Etat est n, quelle est

    lorigine de ses 300 millions dhabitants,

    leurs croyances, leurs qualits leurs d-

    fauts et comment les USA se trouvent au

    cur de la gopolitique mondiale.

    Nous poursuivrons par le Canada et le

    Mexique, si le temps

    nous le permet.

    Suivant les circonstances et lactualit, nous analyse-

    rons les dserts de la plante, leur inluctable progression

    ainsi que leur importance stratgique

    La gographie, cest dcrire les paysages de notre plante

    mais surtout comprendre les socits qui lhabitent.

    Les cours reprendront le mardi 10 septembre ou le jeudi

    12 septembre 14 heures (le cours est ddoubl). Ils sont

    pauls de diaporamas multimdias powerpoint et de films.

    PAF : 3 euros

    Contact : JC Lefebvre

    salagab@skynet.be

  • 39

    Histoire de larcHitecture

    Anne 2013-2014

    Programme du cours

    Reflet de notre mode de vie, porteuse didentit, larchitecture est constam-ment prsente dans notre quotidien. Inscrite dans le temps, elle fait partie de notre hritage culturel : ce titre, elle figure parmi les uvres dart les plus si-gnificatives du gnie humain.

    Aider regarder, dchiffrer, comprendre larchitecture, tellement nglige par les tudes traditionnelles, telle est lambition de ce cours. En faisant partager une passion pour cet art fascinant pour qui sait le regarder, nous tentons, no-tre modeste niveau, daider mieux connatre le cadre de vie dans lequel nous vivons. Sachant aussi quau-del des formes et des images, les enjeux sont galement symboliques, thiques et, pourquoi pas, politiques.

    Le mercredi de 13h30 16h30 :

    Le XIXe sicle : une architecture retrouve

    Longtemps dnigr, le XIXe sicle architectural est actuellement lobjet dune vraie rhabilitation. Au-del des reproches de passisme ou dacadmisme boursoufl dont on lafflige parfois, ce sicle a constitu un formidable rservoir dexpriences et dinnovations qui ouvriront sur le XXe sicle. Et noublions pas que la plus grande partie de notre cadre de vie actuel a t faonn ce mo-ment.

    Le sicle sachvera en apothose avec lArt Nouveau, un des moments les plus brillants de lhistoire de larchitecture et des arts dcoratifs.

    Le jeudi de 13h30 16h30 :

    Le XXe et le XXIe sicle : Du Corbusier Herzog & de Meuron

    La grande rvolution moderniste des annes 1920 va porter un coup fatal tout lhritage architectural et dterminer de nouvelles manires de construire, de nouvelles faons de penser lespace, de nouvelles raisons de modeler les volu-mes. Le cours parcourra ces annes dintense activit cratrice, passant en re-vue les diffrents mouvements qui ont marqu lesthtique architecturale tra-vers le XXe et le dbut du XXIe sicle.

  • 40

    Les Promenades architecturales

    En complment au cours, des visites de sites sont organises tout au long de lanne, afin de dcouvrir en vrai les ressorts de la cration architecturale. Cha-que btiment sera ainsi confront aux doctrines et thories qui ont guid sa conception.

    Destines en priorit aux lves du cours, ces promenades sont aussi accessi-bles toute personne srieusement intresse par larchitecture.

    Professeur : Jean-Pierre Rouge, Licenci en Histoire de lart, Diplm de lEcole du Louvre

    Reprise des cours le mercredi 18 et le jeudi 19 septembre 2013

    Renseignements : 04 388 35 51 ; 0477 65 96 86 ; jean-pierre.rouge@base.be

  • 41

    Histoire de la Pense II

    Catherine Vankerkhove

    Le concept reste le mme quen premire , c'est--dire voquer lHistoire de la pense des 17es au 20es , en prenant comme fil rouge des penseurs m-connus (ex : Saint Martin, JM Guyau.. ) ou moins connus( Hume, Locke, Condorcet, Whitehead.) et moins abords. Comme je le prcise plus bas, le 18es est une priode qui me passionne beaucoup(comme la Renaissan-ce), ce pourquoi le cours stendra un peu plus longtemps sur cette prio-de. Je nai pas encore envisag de manire exhaustive tous les penseurs du 20es que jaimerais voquer mais jen ai cit quelques uns titre indica-tif.

    17es : - Evocation de Spinoza

    - Pascal pourquoi peut on affirmer quil est lanti Montaigne ? .............

    - John Locke : Comment ce penseur anglais a-t-il jou un rle important du point de vue de lHistoire de la pense en fondant dune part lempirisme et dautre part le libralisme politique . ?

    18es et les Lumires Thories de la Connaissance et morale

    - David Hume comment parachve-t-il les thories empiristes de Locke ?

    - Emmanuel Kant va-t-il se baser sur les thories de Hume et les rfuter

    Anticlricalisme et disme

    - Voltaire : Comment parachve-t-il et radicalise--t-il le mouvement de

    pense amorc au 16es avec Erasme relatif la critique de lInstitution eccl-siale ( anticlricalisme), comment concilie t-il cet anticlricalisme avec ses conceptions distes ?

    Pense encyclopdique

    - Diderot. Pourquoi peut on considrer que lEncyclopdie fut le socle de la rvolution politique et philosophique des Lumires ?

    - Condorcet. Ami de Voltaire et de DAlembert, pourquoi est il rest re-lativement dans lombre alors quil a fait office de prcurseur sur de nombreux sujets politiques et philosophiques ?

    Spiritualit et pense maonnique au 18es

    - Louis Claude de Saint - Martin : qui tait ce penseur mystrieux sur-nomm le philosophe inconnu ? quelle mystique originale dveloppe -t-il ? comment sa pense va-t-elle influencer la maonnerie dite spiritualiste ?

  • 42

    - la pense maonnique

    Quelles sont les sources et les racines philosophiques de la maonnerie ? comment sest opr le passage dune maonnerie dite oprative une ma-onnerie dite spculative au 18es en Angleterre ? pourquoi y a-t-il une maon-nerie spiritualiste et une maonnerie plus rationaliste ? Analyse de quelques symboles .

    19es

    - Arthur Schopenhauer . Comment dveloppe-t-il une pense originale qui mle la fois les influences grecques , kantiennes mais aussi bouddhis-tes ?

    - Auguste Comte : pourquoi sa pense est-elle la fois une raction fa-ce lindividualisme de la pense du 18es, et aussi une opposition au pessi-misme de Schopenhauer ?

    - JM Guyau. Pourquoi ce penseur est rest jusquil y a peu relativement mconnu. Comment va-t-il sinspirer de Nietzsche et de Schopenhauer et ain-si produire une philosophie vitaliste en opposition la morale kantienne ?

    - W. Dilthey. Comment prpare-t-il la pense du 20es en tablissant une distinction capitale entre les sciences de la nature et les sciences dites de les-prit (sciences humaines).

    20es

    Je souhaite aussi ici me pencher sur des penseurs moins connus reprsenta-tifs des courants de pense qui ont parcouru le 20es tels que :

    la philosophie de lexistence et A. Camus

    la pense logique et GE Moore ( Principia Ethica )

    la linguistique et AN Whitehead : pourquoi ce collaborateur de Russel est il

    rest dans lombre ? et bien sr dautres penseurs auxquels je nai pas encore song de manire dfinitive tels que Marcuse, Emmanuel Lvinas et la m-

    taphysique de lautre .

  • 43

    Si vous souhaitez faire connaissance avec les porteurs des noms de rues

    Si vous voulez retrouver vos racines de Ligeois et peut-tre de vos anctres

    Si vous dsirez dcouvrir en ballades plein de petits coins inconnus

    Si vous pouvez couter des historiens comptents.

    Et si vous aimez Lige, alors

    Venez au cours dHISTOIRE DE LA PRINCIPAUTE DE LIEGE

    Les cours recommenceront :

    Le lundi 16 septembre 2013 pour la 2 anne

    Le mardi 17 septembre 2013 pour la 1re anne.

    De 14h00 17h00 au local 16.

    Renseignements :

    Madame Marie-Chantal OLIVIER 04/3687186

    Inscriptions : Au secrtariat de lU3A

  • 44

    HISTOIRE DES RELIGIONS

    2013-2014 : le cycle recommence. Da capo pour la quatrime fois !

    Rappel du programme de la premire anne :

    1. Gnralits sur le sacr

    2. Les religions premires

    Diverses thories sur la religion des primitifs Un exemple de religion premire : les Dogon Le sacr dans les temps prhistoriques Le chamanisme

    3. Les religions disparues

    La religion de lancienne Egypte La religion des Msopotamiens Lidologie indo-europenne et la religion des Grecs Pythagorisme et cultes mystriques (Eleusis, Mithra, etc.) La religion des Aztques

    4. Les religions orientales (premire partie)

    Lhindouisme et ses variantes :

    Le vdisme Les Upanishads La Bhagavad Gt Le tantrisme

    Le dialogue hindou-chrtien : rflexions pour un pluralisme thologique

    Le cours nest pas la reprise pure et simple des ditions antrieures. Danne en anne, il senrichit dapports nouveaux (dveloppements, illustrations, com-mentaire de lactualit politico-religieuse).

    La deuxime dition de notre ouvrage, Sur les chemins du sacr , sera dis-

    ponible ds la rentre.

    Le cours se donne les lundi et mardi de 9h30 12h. PAF : 3 euros. Photoco-pies (rsums, illustrations) : 10 euros pour lanne.

    Marcel RAINKIN

  • 45

    Marches Jacqueline et Henri Darras

    U3A

    Calendrier 2012-2013 :

    Nos randonnes nous conduiront dans les rgions de :

    17 septembre Burg-Reuland Saint-Vith

    J.Jamoulle 04/263 43 38

    Dpart - de la gare des Guillemins (arrt bus 9 et 94) 8h30

    - du parking de lU3A 9h.

    Tickets (12 ) en vente au secrtariat.

    18 dcembre

    Francorchamps

    O.Dardenne

    04/371 48 14

    15 janvier 2013

    Pas loin dOhey

    J.Jacob

    04/371 49 19

    19 fvrier

    Eisden

    LeRoux

    0477 470052

    19 mars

    Hotton

    J.Jamoulle

    04/ 263 43 38

    23 avril !!!! (4me mardi et

    dpart : 8h et 8h30)

    Bois de Halle

    O.Dardenne

    04/371 48 14

    21 mai

    Etangs de Campine

    M.J. Spindler

    04/ 382 12 84

    18 juin (!!!! dpart : 8h et

    8h30)

    Marbehan

    LeRoux

    0477 470052

    16 juillet

    Bois de Staneux

    (Spa)

    J. Jacob

    20 aot

    Lac de Warfaaz-

    valle du Wayai

    J.C.Degbomont

    04/368 82 19

  • 46

    Le cours de philosophie 1er cycle vous propose de dcouvrir la philo-sophie et ses penseurs durant 2 annes. Cette anne, nous aborde-rons la philosophie par ses grandes questions. Sommes-nous libres ou dtermins ? Que faut-il pour tre heureux ? A quoi sert une u-vre dart ? Quest-ce que le temps, la vrit, le mal ? La socit peut-elle se passer de Dieu ? Quels rapports devrions-nous entretenir avec la nature ? Comment penser la mort ? Lamiti dsintresse

    existe-t-elle ?

    Chaque cours sera loccasion dun d-bat dides. Nous verrons que les plus grands matres penser ont souvent des avis trs divergents sur un mme sujet.

    Un rsum sera distribu et servira de base un approfondissement person-nel pour ceux qui le dsirent. Aucun pr-requis nest ncessaire pour suivre ce

    cours (niveau dbutant).

    Informations pratiques

    Le cours de philosophie 1er cycle se donnera tous les lundis de 10h30 13h00 et les mercredis de 14h00 16h25 salle 16 (mme cours-possibilit de choisir). Le cours reprendra le lundi 9 septembre 2013. Prix : un cours 4,80 euros - abonnement 10 leons 40 euros.

    Professeur : Vronique Delcambe. Mail :

    veronique.delcambe@skynet.be

    Cours de philosophie 1er cycle (2013-2014)

  • 47

    Le cours de philosophie 2me cycle est destin exclusivement aux personnes ayant dj suivi le cours de philosophie 1er cycle. Ce cours qui se droule sur 6 annes propose dapprofondir la dcou-verte de la philosophie dbute lors du 1er cycle.

    Cette anne, le thme sera Penser lavenir . Nous dbuterons no-tre rflexion sur les grands dfis philosophiques de notre socit partir du livre de Jacques Derrida et Elisabeth Roudinesco De quoi demain

    La famille a-t-elle encore un avenir ? Comment peut-on dconstruire lhrita-ge reu tout en le vitalisant ? La libert se rduira-t-elle demain pour l'homme l'intelligibilit des contraintes qui psent sur lui, ou le dsir et l'imprvisible au-ront-ils encore leur place? Que nous dit la souffrance des animaux que nous massacrons? Quelle morale pour ac-compagner le progrs scientifique (quelle biothique) ? Quelle hospitalit en matire dimmigration ? Comment penser la diffrence dans l'universel ? Est-il envisageable d'en finir une fois pour toutes avec la peine de mort?

    Des extraits de textes seront analyss en classe et serviront de base au dveloppement de nos thmatiques.

    Informations pratiques

    Le cours de philosophie 2me cycle reprendra le mercredi 11 septem-bre 2013. Il se donnera tous les mercredis de 10h00 12h30 salle 16. Cours uniquement accessible avec un abonnement de 10 leons (40 euros).

    Professeur : Vronique Delcambe. Mail :

    veronique.delcambe@skynet.be

    Cours de philosophie 2me cycle (2013-2014)

  • 48

    Le cours de psychologie sadresse celles et ceux qui dsirent apprendre mieux comprendre le dveloppement de ltre humain, ses comportements, le

    fonctionnement de ses motions, de ses peurs et de ses dsirs. Le champ d-

    tude de la psychologie est trs vaste et traite

    de nombreux sujets.

    Le cours de psychologie nest pas une thrapie, mais il permet tout de mme de se questionner sur sa propre vie et propose chacun dessayer de rentrer dans une dynamique nouvelle. Cha-que cours est consacr un thme diffrent et permet ainsi daborder les diffrentes coles de la psychologie ainsi que la pluralit des sujets qui passionnent les psychologues. Un rsum sera distribu chaque cours. Aucun pr-requis nest ncessaire.

    Voici la liste des thmes qui seront abords cette anne : lidentit et la personnalit, lpa-

    nouissement personnel, lestime de soi et la confiance en soi, linconscient (refoulements et complexes), nvroses et psychoses, lintelligence et la mmoi-re, le vieillissement cognitif et psychoaffectif, la force de lesprit (le conditionne-ment, se gurir soi-mme, le psychosomatique), le stress, le harclement mo-ral, la communication, la psychologie sociale (linfluence du groupe, exclusion et violence, culture de masse et manipulation), traumatisme et rsilience, la d-

    pendance, la diffrence entre les sexes et lhomosexualit, le travail du deuil.

    Informations pratiques

    Le cours de psychologie dbutera le mardi 10 septembre 2013. Il se donnera tous les mardis de 14h00 16h25 salle 11. Prix : un cours 4,80 euros - abonnement 10 leons 40 euros.

    Professeur : Vronique Delcambe. Mail :

    veronique.delcambe@skynet.be

    Cours de psychologie (2013-2014)

  • 49

    Sciences et Nature

    Les objectifs de lanne acadmique 2013-2014 resteront inchangs par rap-port lanne qui se termine. Ils prsentent une approche pluridisciplinaire o la science tente dexpliquer ce que nous observons dans la nature

    Nous proposons donc dassister des prsentations dexperts dans des domaines les plus varis qui sefforceront de vulgariser leurs connaissances et nous feront dcouvrir les applications les plus diverses dans notre environne-ment

    Nul besoin de connaissances scientifiques pousses, seuls un intrt et une curiosit pour ce qui nous entoure suffisent largement.

    Une fois par mois, si les conditions le permettent et toujours guids par des personnes comptentes ,nous quitterons le site de lU3A pour illustrer les ex-poss et dcouvrir des nouveaux aspects tant de la nature que des activits in-dustrielles et scientifiques.

    A chaque sance, il vous sera demand une participation de 2,50 par personne si nous restons lU3A. La participation aux activits extrieures se fe-ra exclusivement sur inscription et une participation variable vous sera deman-de pour couvrir les frais dorganisation.

    Pour mieux nous connatre, nous vous invitons parcourir notre site (u3a) o vous trouverez les sujets traits les annes prcdentes.

    La plupart des confrenciers exercent encore une activit profession-nelle, il leur est impossible de nous fixer une date dintervention longue chance. Nous ne pouvons donc vous proposer un programme annuel , mais un programme couvrant les 2 mois sera affich lentre de la salle 16 et sur le panneau qui nous est rserv au hall dentre.

    Parmi les sujets prvus partir de septembre nous pouvons citer :

    Les hautes fagnes + excursion

    Larchologie de Jupille et dailleurs

    La luminescence et la fluorescence

    Les tissus qui nous tonnent

    Les fossiles

    Le Comit

  • 50

    Langue et Littrature Wallonnes.

    NOSSE LINGADJE.

    t pocw nin l' walon?

    Vous cherchez une activit pour meubler vos loisirs ?

    Nous vous offrons le Wallon !

    Toute votre vie, inconsciemment, vous avez souhait savoir le parler, le lire et l'crire alors que c'tait la langue de vos grands-parentset de vos parents peut-tre

    Notre wallon est une langue aussi belle que le Franais, plus riche mme et surtout bien plus truculente. Comme lui, comme le Picard ou le Gaumais, elle est issue du Ro-man qui lui-mme venait du Latin.

    Allez donc traduire en franais, sans rien perdre de leur truculence et des images qu'elles voquent, les quelques expressions suivantes :

    Magn dl djote ristchfye. ( manger du chou rchauff)

    Epouser une veuve.

    On l a froh s' banst. ( on a froiss son panier)

    Elle a perdu sa virginit.

    Dimani l ple fte di crhe. ( rester dans la pole, faute de grais-se).

    Rester vieille fille faute de dot.

    Vinde m s' laton qui s' fler. (vendre mieux son son que sa fari-ne).

    Russir un second mariage.

    Tchantchs, l' Doudou,

    Gouyasse, Dj'han d' Nivle

    C'est la Wallonie qui chante

    travers ces noms !

  • 51

    Mission impossible !

    Aprs tout, pourquoi vouloir les traduire en franais quand elles sont bien plus savoureuses en wallon et qu'il est si simple de les apprendre telles quel-

    les ainsi que plusieurs milliers d'autres tout en s'amusant.

    Intress ?

    Rejoignez NOSSE LINGADJE , le Cercle Littraire wallon

    de l' U3A.

    Runion chaque vendredi de 9 12 h, local 5

    En plus des cours lmentaires de grammaire, d'orthographe et de littratu-re, Cabaret, Thtre, Confrences et Visites sont au programme de cet exer-

    cice.

    NOSSE LINGADJE.

    Dispy todi, nosse walon tchante, nosse walon ry, nosse walon danse.

    Dispy todi, nosse walon dit ss ponnes t ss mizres

    I dit l' boner d viker ossi bin qu' ls rabrouhes dl vicrye.

    Ci n'st nin, come ds cis l' vrt f crere, on bastrd lingadje, on lingadje

    di p'tits djins, on lingadje plin d' grossrets.

    C'st tot bonnemint nosse lingadje, li lingadje di nos tyes. Si, come nos-tes, vos volez disfinde nosse walon t prti sacwants-eres di plzr, vinez' ridjonde nosse pitite kipagnye : vos- srez r's come ds rws, tos ls vin-

    r'dis matin, di nof a doze eres.

    Gram'mre, ltratre walone, informcions d' tots srs, crke litrre, bi-bliyotque bin-acalandyesins rov nos-cstras : l'erye d mes d' djanvr t l' porminde di l'ost nosse ble walonerye.

    Al djye di v' vy f ht avou nos-tes

    Binv'nowe a nosse lingajde !

  • 52