La reconqute des fronts fluviaux : Vers un nouveau ... ? approche thmatique sur les gnralits

  • Published on
    15-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • 1

    La reconqute des

    fronts fluviaux : Vers un

    nouveau lien entre la Ville

    et son Fleuve ?

    Etude de Lyon, Bordeaux et

    Nantes

    LECOUTERE JULIEN

    2014-2015

    Directrice de recherche

    VERDELLI LAURA

  • 2

  • 3

    La reconqute des fronts

    fluviaux : Vers un nouveau lien entre

    la Ville et son Fleuve ?

    Etude de Lyon, Bordeaux et Nantes

    Directrice de recherche : VERDELLI LAURA

    Auteur : LECOUTERE JULIEN Anne : 2014/2015

  • 4

    AVERTISSEMENT

    Cette recherche a fait appel des lectures, enqutes et interviews. Tout emprunt des

    contenus dinterviews, des crits autres que strictement personnel, toute reproduction et

    citation, font systmatiquement lobjet dun rfrencement.

    Lauteur de cette recherche a sign une attestation sur l'honneur de non plagiat.

  • 5

  • 6

    REMERCIEMENTS

    Je tiens profiter de cette partie pour remercier non seulement les personnes qui m'ont accompagnes durant ce projet de recherche, mais galement celles que j'ai rencontres et qui m'ont soutenues au Dpartement Amnagement de Tours.

    Tout d'abord, je souhaite remercier trs chaleureusement ma directrice de recherche, Laura VERDELLI, pour le soutien, l'coute, l'aide qu'elle m'a apport tout au long de ce projet. Je voudrais la remercier d'avoir cru en moi, et de m'avoir accompagne dans mon projet de fin d'tudes, malgr un renversement de situation au milieu du projet, engendrant un changement de sujet. Je remercie vivement Pascale Lehalper et Marie Madeleine Talon, bibliothcaires dans lme, pour mavoir aid dans mes recherches et bien plus que a. Enfin, je remercie mes amis qui ont pu maider dans la relecture et maiguiller quand cela tait ncessaire .

  • 7

    SYNOPSIS

    Enjeu majeur lchelle internationale, la reconqute des fronts fluviaux et devenue un sujet dactualit important. Immisce par les Etats Unis, cette waterfront attitude familirement appele, prends une ampleur de plus en plus importante, et soulve de nombreuses questions et notamment la question dun retour de la ville vers son fleuve.

    La rvolution industrielle est un tournant en France, avec un recul de lconomie maritime, engendrant un abandon progressif des fronts fluviaux en centres urbains. Cet abandon a souvent laiss place, dans les balbutiements du ramnagement des fronts fluviaux, la voiture. Coupant tout lien entre le fleuve et son environnement.

    Paralllement, avec lvolution des mentalits ainsi que des rformes sur le travail, sengendre un accroissement du temps libre qui devient propice la dtente, la culture, aux sports et vnements en tout genre.

    Prenant connaissance de cet tat des lieux, les politiques commencent prendre part du potentiel que les fleuves peuvent reprsenter pour leur ville.

    Sur cette base, il sagit de comprendre comment en France, le lien entre la ville et

    son fleuve passe, autrement dit, quel(s) est/sont le/les processus qui permette(ent) de mener bien la rintgration des fronts deau au sein de la ville.

    La problmatique se formule comme suit : Que signifie aujourdhui cette volont de reconqurir le fleuve urbain ? Par quoi cela passe t-il ?

    Lhypothse de dpart en rponse la problmatique est donc formules ainsi:

    Un discours politique en faveur dune reconqute des fronts deau li un amnagement spcifique et lavnement des loisirs, sont les cls de la russite du retour de la ville vers son fleuve. Les objectifs de cette tude sont alors les suivants :

    1. Analyser le discours politique sur les intentions de la reconqute (acteurs, participation)

    2. Comprendre comment lamnagement et lintgration du loisir et de la culture dans les projets de revalorisation permettent un retour du lien ville/fleuve

    Cette tude se propose de rpondre la problmatique de faon progressive par une approche thmatique sur les gnralits des fronts deau et sur trois sites dtudes : Lyon, Bordeaux et Nantes. Ces sites se sont rvls des terrains dtude5 particulirement adapts par la prsence dune rivire, dun fleuve et dun confluent, autrement dit dun modle significatif des fronts fluviaux, de mme que la personnalit et lhistoire urbaine. Ensuite, parce que notamment la ville de Lyon fait figure, en France, de pionnire en matire de redfinition des relations ville / fleuve. Mettant en place ds le dbut des annes 1980 une commission charge dtudier les possibilits de dveloppement de lagglomration prs de leau, la commission Lyon Ville Fluviale montre une volont prcoce dagir. Bordeaux et Nantes suivent Lyon dans cette reconqute quelques annes aprs. Enfin par la documentation, qui sur les cas dtude, ont pu tre facilement accessibles.

  • 8

    Le travail denqute sest donc construit autour dune bibliographie sur des documents officiels des municipalits, agences durbanisme et de presses. Il a permit une valuation de la mise en place de la reconqute des fronts fluviaux au travers les objectifs noncs juste avant. La confrontation des cas dtude a permis de mettre en avant les pistes dune reconqute russi

  • 9

    SOMMAIRE

    Introduction .................................................................................................................................................... 11 I/ Contexte et gnralits: reconqute des fronts d'eau ............................................................... 15

    Chapitre 1 : Quels enjeux en terme de ramnagement et de redcouverte des fronts deau .............................................................................................................................................................. 15

    1) Vers une tendance globale, la waterfront attitude ................................................. 15 2) Les limites de cette reconqute, vers des conflits sociaux, conomiques ou spatiaux ? ................................................................................................................................................ 16 3) Qui est au centre de ces requalifications ? Auteurs et acteurs de ces nouveaux espaces .................................................................................................................................................... 18 4) Le lien ville/fleuve, une difficile soudure .................................................................. 19

    Chapitre 2 : De la symbolique du fleuve vers un espace investi de nouveaux sens ....... 20

    1) Lintgration du rle symbolique ........................................................................................ 20 2) Le fleuve patrimoine ................................................................................................................. 22 3) Une nouvelle fonction des fronts deau : une ambiance festive ............................... 23

    Chapitre 3 : Le fleuve, lment structurant et reflet dimages urbaines ..................... 25

    1) Paysage fluvial : Thmatique urbaine largement diffuse ......................................... 25 2) Le fleuve, un lment structurant ....................................................................................... 25

    Chapitre 4: Un nouvel art dexprimer lespace public par lamnagement ................ 26 II/ Vers un lien entre la ville et son fleuve ? ....................................................................................... 30

    Chapitre 1 : Prsentation des cas dtude. ..................................................................................... 30 1) La ville de Nantes et la Loire, une histoire. ...................................................................... 30 Nantes et son le : Lle Saint-Anne. .............................................................................................. 31 2) Bordeaux et ses quais, une histoire forte. ........................................................................ 31 3) Lyon, vers une rappropriation du Rhne et de la Sane. ......................................... 33 Chapitre 2 : Lmergence politique, un appui dans la reconqute fluvial. .................... 34

    1) Nantes et sa politique centre sur louverture vers Loire. ........................................ 35 2) Lyon : Vers une reconqute de ses berges ? .................................................................... 41 3) Bordeaux, vers un discours sur un nouveau lien entre la ville et son fleuve ? .. 45

    Synthse Chapitre 2 ..................................................................................................................................... 49

    Chapitre 3 : Des projets damnagement et vnements culturels, sources dun retour vers le fleuve ? ........................................................................................................................ 51 1) Un amnagement au service du loisir, de la culture et dun retour vers le fleuve 51

  • 10

    Synthse Chapitre 3, Partie 1 et Chapitre 1 ........................................................................................ 74

    2) Des vnements marqueurs dun retour au fleuve ...................................................... 76 Conclusion gnrale .................................................................................................................................... 79 Bibliographie, Rfrences ......................................................................................................................... 81 ANNEXES ......................................................................................................................................................... 84

  • 11

    Introduction

    Mais regarder toujours des foules arrivent avanant

    droit vers leau comme si elles voulaient plonger () Rien

    ne peut plus les contenter sinon la plus extrme limite de

    la terre. Non, il faut quils soient le plus prs possible de

    leau, au risque de tomber () Gens de lintrieur des

    terres venus des sentiers, des alles, des rues et des avenues

    du Nord, de lEst, du Sud et de lOuest, ici fraternellement

    unis.

    Herman Melville, Moby Dick

    Il y a bien des annes, les citadins taient fortement attachs leur ville, tant

    bien souvent au cur de leur fondation, en terme conomique, culturelle et spatiale. Au dbut des annes 60, la mmoire collective sestompe et les habitants perdent leurs rfrences vers cette prsence de l'eau, qui au fil du temps, est devenu invisible. Cependant, un regain sur le lien motionnel des habitants vers leau sest remarqu sur les trois dernires dcennies.

    Une forte dynamique de retournement vers les fronts deau urbains sest engage depuis maintenant plusieurs dcennies, en Amrique du Nord dans un premier temps, puis en Europe occidentale et, plus rcemment, dans certains pays en voie de dveloppement. Partout, le temps est aux retrouvailles , la redcouverte , la reconqute , la renaissance , la rconciliation , la requalification , la ou la rhabilitation , autant de termes qui ont fait leur entre dfinitive dans le lexique de lamnagement et de lurbanisme consacrant ainsi la redfinition de la rive urbaine, et notamment fluviale, comme un phnomne majeur de lurbanisme contemporain. 1

    Par consquent, les villes portuaires engagent diverses oprations dans les zones centrales abandonnes par les activits portuaires :

    On assiste ds lors une premire rgnration des friches portuaires, autrement dit des fronts fluviaux. Des espaces de loisirs de toutes sortes sans rapport avec un quelconque patrimoine portuaire sont mis en place afin de requalifier les btiments existants. Vient ensuite une deuxime vague de projets, avec une relocalisation des activits portuaires et la recherche d'une nouvelle relation entre les domaines de l'eau et de la ville, en essayant de garder la vocation fluviale des lieux convertir. Dans un troisime temps, des projets, moins commerciaux ou spculatifs mais toujours ludiques, merge des annes 1990, principalement en Europe du Sud.

    1 Claire Girardot, fleuve et action urbaine, de l objet largument gographique

  • 12

    Le but commun est alors de lutter contre la dsertification et la dgradation des secteurs riverains. Correspondant souvent aux curs de villes, il convient de fournir ces zones des fonctions privilgies avec notamment des installations culturelles et rcratives, complts par des infrastructures touristiques de haut de gamme.

    Depuis les annes 2000 en Europe, ce processus de ramnagement a touch tous les pays, ce qui conduit une diversification des approches en termes d'volution des fronts deau, de rle des politiques, des types d'utilisations de riverains ...

    Enfin, nous pouvons dire que les fonctions culturelles et de loisirs sont maintenant perues par les villes intgrant un fleuve, comme trs pertinentes pour revitaliser et diversifier la base de l'conomie locale (tourisme et pouvoir dattraction). Les planificateurs sont de plus en plus invits crer dans ces endroits des interfaces entre les zones terrestres et aquatiques.

    Les pratiques sociales lies l'eau sont de plus en plus immatriel Cette mise en scne de l'interface terre-eau devient aussi une ressource conomique. Le nouveau propritaire se reflte dans la raffectation des espaces abandonns de nouveaux usages, concilier show politique, patrimoine, politiques culturelles et activits productives. En fait, la ville est la fois une construction symbolique et matrielle. 2

    Toutefois, la restructuration urbaine est souvent une opration longue, difficile mettre en uvre. Cest pourquoi l'organisation d'vnements se concentre en un grand nombre d'initiatives urbaines, en particulier en termes de marketing territorial. Le pansement festif est alors la meilleure faon de diffuser bien avant la construction, une vision de la future ville. Ainsi, de plus en plus, la cration dvnements est prfrable, cest le cur de la stratgie marketing : Festivals, vnements, dfils et productions urbaines peuvent produire l'image souhaite, projetant littralement la ville en un avenir brillant et prometteur.

    Il est donc intressant danalyser comment ces vnements entrent en jeu dans cette reconqute, mais il est aussi intressant de manire plus gnrale de sinterroger sur la revalorisation de la relation ville/fleuve en intgrant cette thmatique.

    Cest donc cette revalorisation (ou plus simplement dis: comment le lien ville/fleuve est rcre) contemporaine de la relation ville / fleuve que cette tude mene partir dexemples lyonnais, nantais et bordelais se propose dinterroger. Il nest pas pour but doffrir une reprsentation supplmentaire, mais en analyser la signification au niveau de laction sur la ville . Ce faisant, leur reconqute en cours apparat souvent rduite la seule problmatique gnrale de la raffectation despaces plus ou moins dlaisss. En tant que dclinaison particulire de laction urbaine, la rvaluation de la relation ville / fleuve peut pourtant constituer une cl de lecture originale des processus plus gnraux de production et dappropriation de lespace urbain. Que signifie aujourdhui cette volont de reconqurir le fleuve urbain ? Par quoi cela passe t-il ?

    2 2nd International Conference on Changing Cities: Spatial, Design, Landscape & Socio-economic Dimensions

  • 13

    Le plan choisi pour cette tude se propose de rpondre la problmatique de faon progressive par une approche thmatique sur les gnralits des fronts deau et par la suite sur nos trois cas dtude en mettant lhypothse suivante : Un discours politique en faveur dune reconqute des fronts deau li un amnagement spcifique et lavnement des loisirs sont les cls de la russite du retour de la ville vers son fleuve. Les objectifs de cette tude sont alors les suivants :

    1. Analyser le discours politique sur les intentions de la reconqute (acteurs, participation)

    2. Comprendre comment lamnagement et lintgration du loisir et de la culture dans les projets de revalorisation permettent un retour du lien ville/fleuve

    La premire partie, consacre aux gnralits sur la reconqute des fronts fluviaux

    l chelle mondiale, pose dans un premier chapitre les enjeux de la reconqute de cette espace en terme de tendance globale, des limites ainsi que des auteurs/acteurs qui ont su profiter les premiers de cette rue vers leau . Dans un second chapitre, il est important de rappeler que se sont des espaces rinvestis par de nouveaux sens, en terme dvnement, de symbolique et de patrimoine. Les deux derniers chapitres parlent du fleuve en tant qulment structurant de la ville et notamment par de nouveaux espaces publics et un engouement politique, avant de rentrer dans le vif du sujet dans un deuxime temps.

    La seconde partie, viens de manire gnrale analyser les cas lyonnais, bordelais et nantais sous lhypothse mise. Les amnagements ainsi que les vnements seront recoups afin davoir une analyse plus fine et den ressortir la substantifique moelle. Enfin une conclusion viendra discuter de notre analyse et ouvrira sur des poursuites de travail ce sujet.

  • 14

    I/ Contexte et gnralits : Reconqute des fronts deau

    Plusieurs initiatives rcentes ayant comme cadre un front fluvial, tmoignent dun vritable retour de la ville contemporaine vers leau. Les fronts de fleuve urbains, longtemps dlaisss ou sous-utiliss, deviennent aujourdhui des nouveaux lieux de rfrence dans la ville: nettoys, ramnags, dbarrasss des fonctions subalternes qui les occupaient plus au moins officiellement, revendiquent de nouveau la place qui leur avait t refuse par les volutions urbaines de la seconde moiti du XXe sicle. Ils deviennent ainsi une nouvelle destination urbaine, des espaces de convivialit, dchanges, de rencontres mais aussi des espaces disputs par diffrentes fonctions souvent antinomiques.

    Maria Gravari-Barbas

    Le sujet, dactualit, est en effet lorigine dune bibliographie trs abondante, en France comme ltranger. Peu nombreuses sont aujourdhui les villes situes au bord de leau, portuaires ou non, qui ne soient engages dans un processus, modeste ou ambitieux, de revitalisation de leurs berges. O que lon se trouve, il suffit de se promener au bord de leau pour percevoir la mutation, ou la reconversion dont fait lobjet cette frange despace entre ville et fleuve 3

    Le phnomne, plutt rcent en France, nest pas nouveau. Il a en effet merg ds les annes 1950 dans les villes portuaires nord-amricaines, les villes de Boston et de Baltimore constituant les exemples historiques de cette reconversion, aujourdhui quasi-universelle, de ce que lon appelle communment les waterfronts . La bibliographie consacre aux villes portuaires, maritimes ou fluviales, constitue de ce fait la littrature fondatrice en matire de reconqute des fronts deau urbains et notamment la thse de Maria Gravari Barbas. Cest elle que, par consquent, lon envisagera en premier, tout en gardant lesprit les problmatiques lies la revalorisation contemporaine ville/fleuve.

    Il est donc question dans cette premire partie, de comprendre quels sont

    les enjeux (gnralisation et naissance du concept, acteurs, limites), de comprendre la/les fonctions de cette nouvelle waterfront attitude , ainsi que le rle majeur que le fleuve reprsente pour la ville. Cela nous permettra den tudier lexemple de trois cas franais, afin de vrifier nos hypothses de dpart et surtout davoir une meilleure comprhension de la situation franaise en terme de revalorisation des fronts fluviaux.

    3 DEVEDJIAN, 1987a, p 10

  • 15

    Chapitre 1 : Quels enjeux en terme de ramnagement et de redcouverte des fronts deau

    Il sagit ici de comprendre ce phnomne rcent apparu tout dabord en Amrique puis en Europe Occidentale. En ces termes, comment le processus est n, quelles sont les limites et surtout quelles en sont les acteurs ?

    1) Vers une tendance globale, la waterfront attitude

    On assiste un rel bouleversement qui sesquisse en divers points du monde, en rapport avec le dveloppement des politiques de lenvironnement et le souci de la qualit de la vie.

    Lmergence de sensibilits nouvelles et la forte demande sociale en espaces publics et en espaces de loisirs en ville remettent le fleuve au centre de tous les intrts. Ce retournement vers le fleuve qui offre des espaces libres et un horizon dgag, semble en effet correspondre un besoin de nature ou plutt lide que lon sen fait. Les villes fluviales redcouvrent leurs bords deau auxquels elles avaient dni toute qualit et leur forte potentialit pour le renouvellement de limage de la ville. Les nombreux exemples de revalorisation de fronts deau entrepris dans le monde entier avec lamnagement despaces de loisirs et de culture, de commerce, de bureaux et de logements, ont un effet de boule de neige, rvlant aux citadins le plaisir de vivre prs de leau. En Europe, lentreprise probablement la plus importante et la plus mdiatise est lamnagement des bords de la Tamise Londres, engage au dbut des annes 1980 avec la reconqute progressive des docklands lest de la vieille cit.4

    De nouveaux rapports fleuve-ville apparaissent et deviennent un enjeu important notamment par une revendication essentielle pour les populations urbaines . Dans lensemble des projets de front deau qui marquent les annes 1980 et 1990, on trouve cette grande problmatique du retour , notamment avec des grands projets urbains sur des espaces linaires (le long de fleuve ou de rivire): les Docklands londoniens, les fronts dAnvers, de Hambourg, de Rotterdam, de Lisbonne, de Sville, de Glasgow 5 sappuyant sur la redfinition du rapport entre la ville et son fleuve, visant requalifier de manire structurante des grandes portions de lespace urbain.

    De nombreuses friches industrialo-portuaires situes en front de fleuve viennent constituer bien souvent les dernires grandes rserves foncires dans la ville. On peut citer comme projets-phares : les Confluences Lyon, le ramnagement de Boulogne-Billancourt et de lIle Sguin.

    4 Gabriele Lechner ,Le fleuve dans la ville, La valorisation des berges en milieu urbain, octobre 2006, P23 5 Gravari Barbas, La conqute dune nouvelle frontire : rinvestissement symbolique et requalification fonctionnelle des fronts de fleuve urbains, P 34

  • 16

    Figure 1: Boulogne-Billancourt et l'le Seguin, un des plus grands projets de ramnagement de front fluvial dans une grande capitale europenne. Source : Ville de Boulogne-Billancourt

    2) Les limites de cette reconqute, vers des conflits sociaux, conomiques ou spatiaux ?

    De nombreux projets sont lorigine de conflits importants: si lensemble des acteurs locaux, associations et citoyens cherchent rintroduire le fleuve dans la ville6 et dans les pratiques de ses habitants, les approches, les reprsentations et le but recherch ne sont pas toujours les mmes selon la position du protagoniste. Les deux exemples qui suivent, montre je pense, une partie de ces conflits. On assiste souvent des conflits de reprsentations et dintrts des acteurs locaux mais aussi de fonction de lespace, comme le dit Naud sur la vision contraste de Montral et Qubec7 prsent ci-dessous. On assiste des tensions sur des espaces de nouveau convoits. Des fonctions entrent en conflit quelles soient productives et portuaires, de consommation, ludiques ou rcratives. Les projets pionniers en matire de reconqute des fronts deau et notamment ceux qui ont vu le jour dans les annes 1970 et 1980 sur la cte Est des Etats-Unis ont t pendant longtemps lorigine dune image caricaturale de lAmerican Waterfront (Gravari-Barbas, 1998)6. Pour exemples: (Underground Atlanta Atlanta, St Antony Main Minneapolis, The Terminal Cincinati, The WestEnd Marketplace Dallas, Jacksonville Landing

    6Gravari Barbas, La conqute dune nouvelle frontire : rinvestissement symbolique et requalification fonctionnelle des fronts de fleuve urbains, P 35 7 Naud, L. 2003, Visions contrastes: Les rivages de Montreal et de Qubec au Canada , Forum de lan 2000, Lavenir des villes est-il sur leurs rivages, Nice, octobre 2000.

  • 17

    Jacksonville, le Riverwalk Nouvelle Orlans, le South Street Seaport New York, sont tous des projets de la Compagnie Rouse crs pendant les annes 1970 et 1980.

    Chacun de ces exemples montre une limite de ce modle de dveloppement en terme de frquentation et de rentabilit commerciale.

    Afin dillustrer ces propos, prenons pour exemple Qubec et son fleuve le Saint-Laurent o un certain concept amricain de Waterfront sinterpose dsormais entre la ville historique de Qubec et le fleuve Saint Laurent, la disparition progressive de lespace public riverain de qualit a provoqu une baisse graduelle de la frquentation du littoral urbain (Naud, 2000). Il en rsulte que, quand on demande aux visiteurs de Qubec de prciser les lments les plus caractristiques et les plus intressants de la rgion de Qubec , la catgorie fleuve obtient un score qui oscille entre 0 et 0,7 % (en comparaison laspect historique de la ville saffiche 50-60 %) des lments les plus intressants pour les visiteurs. La capitale du Qubec ne profite pas de la prsence du fleuve au niveau des attraits tels que perus par les visiteurs, comme si la ville ne possdait ni fleuve ni rivages. On peut ainsi conclure que certains amnagements fluviaux, non seulement nont pas consolid la prsence du fleuve dans la ville, mais lont au contraire affaibli. (GRAVARI-BARBAS, 2004, P36) Cet exemple montre alors une mauvaise rappropriation du fleuve dans la ville. Pour avoir moi mme visiter la ville de Qubec, il est effectivement difficile davoir une lecture clair du ramnagement des bords de fleuve. La place nest ni donn aux riverains et encore moins aux touristes. Aucun amnagement nest fait au sens dune rappropriation par la population de ce lieu. Cet espace est plutt ddi lconomie. On retrouve un conflit dordre spatial et conomique. Cest la reprsentation du fleuve comme valeur marchande versus fleuve comme ressource collective.

    Autre exemple, celui de lIle de Nantes, dont nous parlerons en seconde partie. Ce fut le projet phare du retour vers la Loire, auquel tenait tant la municipalit du maire Jean-Marc Ayrault. Nantes est une des premires villes europennes mener une politique urbaine tourne vers leau. Nanmoins, certaines critiques sont mises quant lapprobation de la russite de lle de Nantes par la municipalit, espace qui devait tre au dbut une Cit Internationale des Affaires. En effet, plusieurs associations runies en collectif ont oeuvr aprs la fermeture des chantiers navals pour que lamnagement de lle de Nantes tienne compte du pass particulier de la ville8. Aujourdhui on reproche la municipalit de tenir un discours ax sur un retour vers le fleuve, sans pour autant mener assez de projets lis cet objectif : les amnagements des quais de Loire demeurent discontinus, le commerce fluvial nest pas soutenu 9. Les conflits sont donc principalement politiques en terme de conflits dintrts et spatiaux avec pour lexemple de Qubec un chec de la rappropriation de ses berges.

    8 Association Nantes la Bleue, mai 2014 9 Chasseriau, A. Quand Nantes ramnage ses fronts de Loire , Communication prsente dans le cadre du FIG 2003.

  • 18

    3) Qui est au centre de ces requalifications ? Auteurs et acteurs de ces nouveaux espaces

    Il est vident que cette question est en lien direct avec la nature des acteurs qui mettent en place ces projets de requalification des fronts fluviaux. Il est montr que les promoteurs et les agences immobilires ont t les premiers exploiter ce filon. Par le biais de cette reconqute, cette rue vers leau se traduit souvent par une relle flambe des prix10 et un processus de gentrification, souvent mal contrl.

    Prenons dans ce cas

    pour exemple la ville de Chicago. Cest lexemple mme dun processus de gentrification mal contrl avec une rduction notoire de lespace de front de fleuves accessible au public. Les projets de reconqute de la rivire, souvent impulss par des associations motives par la sauvegarde du fleuve et des vestiges industrialo-portuaires qui jalonnent son parcours dans la ville, ont t dvis et ont prioritairement servi la cration de plus values. Dans lvaluation des projets de requalification, la question des acteurs est donc essentielle11. Qui donne part limpulsion du redveloppement? Qui met en place les projets et qui est-ce qui les contrle? Qui est-ce qui en profite? De quelle manire se fait la rgulation entre public et priv? Quelle est, finalement, la marge de participation des citoyens? (GRAVARI-BARBAS, 2004, P36). Il savre que les acteurs locaux semploient utiliser le fleuve comme un outil essentiel de la planification urbaine.

    10Gravari-Barbas 11Gravari Barbas, La conqute dune nouvelle frontire : rinvestissement symbolique et requalification fonctionnelle des fronts de fleuve urbains, P 37

    Figure 2: Le front de la Chicago River, Chicago. Source: Maria Gravari-Barbas, 2004

  • 19

    Nous verrons quen France, le discours politique se rpercutant sur les orientations damnagement de la ville et au centre de cette reconqute du fleuve dans la ville, qui renvoi au second chapitre de la deuxime partie.

    4) Le lien ville/fleuve, une difficile soudure 12

    Selon les propos de Maria Gravari Barbas

    Faire la ville sur la ville nest pas toujours chose aise.

    Le redveloppement des fronts de fleuves urbains rpond des tendances technologiques et conomiques globales et concerne, des degrs certes divers, la quasi-totalit des villes dans le monde occidental. Les projets de redveloppement des fronts deau ont vu le jour ds la fin des annes 1960, et ont gagn de lampleur dans les annes 70-90. Sont lorigine, des tendances de dsindustrialisation exprimentes par plusieurs villes du monde occidental ainsi que des nouveaux soucis patrimoniaux et esthtiques exprims par des acteurs locaux. Malgr donc un constat a priori positif (la redcouverte festive, symbolique ou patrimoniale du front de fleuve urbain ne peut qutre porteuse de sens pour la ville), le bilan global de la rue vers leau reste plus mitig. Souvent trs slective, la redcouverte des fronts de fleuves est significative de la conqute dune des dernires frontires urbaines par de nouvelles couches sociales. Dans ce sens, on ne peut pas ne pas regretter la privatisation et la commercialisation croissantes de ces espaces prcieux, entre ville et fleuve.

    12 Titre dun article de Maria Gravari Barbas

    Conclusion : Cest une tendance globale qui montre lengouement de cette waterfront attitude mene par des acteurs locaux et porte par des promoteurs. Nanmoins, au terme gnral de ce premier chapitre , il est montr que cette reconqute , revalorisation , rappropriation , autant de terme que nous pouvons dcliner ce sujet et qui au final renvoi vers le mme sujet comporte certaine limites :

    Il peut porter des conflits dintrts surtout au niveau politique Natteint pas toujours les objectifs escompts profite certains et pas dautres, engendrant une gentrification de ces lieux

  • 20

    Chapitre 2 : De la symbolique du fleuve vers un espace investi de nouveaux sens

    La revalorisation des bords de fleuve dans la ville, passe par un nouveau mode de vie de la population et notamment par une culture du temps libre de plus en plus importante. Lauteur Joffre Dumazedier a trait cette question dans son livre, Vers une civilisation de Loisir . Aujourdhui, dans nos socits volues, le loisir est une ralit familire dit-il si bien. Cest une nouvelle ralit contemporaine quil faut prendre en compte et intgrer dans cette faon de repenser le lien entre la ville et son fleuve. Pour comprendre cette volution, il est important de parler du fleuve en terme de symbolique et de patrimoine.

    1) Lintgration du rle symbolique

    Il est ici question de comprendre la symbolique qua reprsent leau au fil du temps et comment elle est ancre dans les murs. Je trouve cette phrase dintroduction intressante dans ces propos et dmontrant la force de leau au sein de lurbanisme et de la mmoire collective.

    Leau : une des matires premires de lurbanisme. Sans eau, pas de vie ni de ville.

    Mais trop deau empche ou dilue lassise de ses fondations. De ce paradoxe natront deux attitudes fortement ancres dans la mmoire collective. Lune amenant leau force douvrages, lautre nayant de cesse de lliminer 13

    Le fleuve, est la fois un obstacle franchir et une voie de communication, un lien et

    une coupure, une ouverture sur le monde et une porte dinvasion, qui renvoie dinnombrables images et permet de nombreuses mtaphores14. La symbolique de leau et ses mythes fondateurs leau pure et purifiante, mais aussi violente et dangereuse, le cycle de leau comme source de vie et de mort relvent dune dichotomie attirance-rpulsion que lon peut observer au fil des sicles et travers des cultures trs diffrentes.15

    Les eaux du fleuve taient considres simultanment comme bnfiques et malfiques, porteuses de trafics et dactivits conomiques et gnratrices dinondations. Le danger permanent des fluctuations du fleuve rendait les relations entre la ville et son fleuve incertaines, mais aussi mouvantes en raison des progrs des techniques du gnie civil.

    Un exemple historiquement fort daffirmation de llment symbolique, est linitiative citoyenne en 2003 Montral avec le fleuve du Saint Laurent. La baignage est utilise comme moyen revendicatif dun usage public de leau !

    13 Propos introductif du dossier Prsence de leau , Urbanisme, n 201, avril-mai 1984, P 40 14 Selon les paroles de Maria Gravari Barbas 15 Gabriele Lechner, Le fleuve dans la ville, La valorisation des berges en milieu urbain, octobre 2006, P16

  • 21

    La prsence de ces cours deau, considre dans les annes de laprs-guerre comme peu importante, voire nuisible, est de nouveau considre comme essentielle: le fleuve ou la rivire se voit de nouveau attribuer sa nature structurante susceptible de rvler et de rendre lisible une morphologie urbaine depuis longtemps disparue. Les lus nhsitent pas parler dun retour aux sources , aux lieux fondateurs de la ville.

    Un autre exemple, dans le cadre de notre future analyse, avec la ville de Nantes. Le cur dagglomration a une dimension identitaire et symbolique, laquelle la Loire contribue fortement. Et ce, dautant plus que sur 52 kilomtres, le fleuve traverse ou borde galement la majorit des 24 communes de lagglomration nantaise : Nantes certes, mais aussi 13 autres communes16. Et 3 communes supplmentaires17sont concernes si lon prend en compte ses affluents principaux que sont lErdre et la Svre. Finalement, toutes les communes de lagglomration participent du mme systme hydrographique li la Loire, de manire directe ou indirecte. La Loire et ses affluents constituent le socle du pass et de lavenir commun de lagglomration.

    16 Basse-Goulaine, Bouguenais, Couron, Indre, La Montagne, Le Pellerin, Mauves-sur-Loire, Rez, St-Herblain, St-Jean de Boiseau, Ste-Luce-sur-Loire, St-Sbastien-sur-Loire, Thouar-sur-Loire 17 La Chapelle-sur-Erdre, Carquefou et Vertou

    Figure 3: Montral, la rappropriation du Saint-Laurent et ses abords par des pratiques citoyennes. Source: Lonce Naud, 2003

  • 22

    2) Le fleuve patrimoine

    Il y a une volont de renouer avec des mmoires urbaines: la dcouverte du cours deau serait ainsi avant tout une opration de lordre du symbole , un moyen de rendre un peu de leur histoire aux habitants .18

    On assiste une redcouverte patrimoniale avec des transformations dans la manire de voir et de traiter les abords de fleuves. Cest la rouverture et la requalification des vieilles structures fluviales, industrielles et portuaires, en lieux de promenade, de dambulation ou de loisirs (ex : Lisbonne, Docks). Cela va tre le cas sur lle de Nantes par exemple ou bordeaux avec la raffectation de hangars maritimes.

    18 Citations de Maria Gravari-Barbas

    Figure 4: La Loire source didentit de la rgion nantaise. Source: AURAN

  • 23

    Figure 5: Les Docks de Lisbone, Sous le pont qui enjambe le Tage, les anciens docks, dont la valeur patrimoniale a t reconnue depuis peu, sont devenus le foyer de nouvelles fonctions : commerces, restauration, flnerie, sinstallent dans cette zone longtemps dlaisse. Source : Maria Gravari-Barbas

    La mise au patrimoine mondial de LUNESCO de plusieurs grands fleuves renforce au travers la mmoire collective, la nature patrimoniale des fleuves et des traces de leur parcours dans la ville 19. On peut noter deux exemples franais dont le Val de Loire ou encore Lyon, avec le classement densembles urbains avec pour aspect de centralit leurs fleuves. La prise en compte de cet aspect est donc important dans cette reconqute type waterfront et renforce le lien entre la ville et son fleuve. Limpulsion est aussi plus importante avec une porte plus grande.

    3) Une nouvelle fonction des fronts deau : une ambiance festive

    Lavnement des loisirs, titre dun ouvrage dAlain Corbin, montre lvolution du temps libre de la socit ouvrire la socit contemporaine. Ce regain intervient surtout lors des 30 Glorieuses, priode de forte croissance conomique et dvolution des temps de travail et des mentalits. Il est vident que les mentalits et les modes de vie ont profondment changes et tendent lapparition dune nouvelle socit, une socit de consommation et de temps libre que lon consomme sous diffrentes formes. Un de ces aspects est bien videmment la culture et vnements festifs. Laccroissement du temps libre pousse la socit profiter au maximum du temps pour soi des fins de divertissements, de se faire plaisir, se divertir et se cultiver.

    19 Expression reprise de Maria Gravari Barbas

  • 24

    Il est donc important, dans lurbanisme contemporain et notamment dans cette reconqute de prendre en compte ce facteur dterminant pour ces lieux et leurs rintgrations comme va le montrer lexemple qui suit. Bon nombre dexemples peuvent tre cit, mais une opration reste phare dans les annes 2000 en France, lopration Paris-Plage en 2002. Lopration a ainsi t lorigine dune profonde transformation dun espace qui fonctionnait plus dans le registre de la contemplation ou de la fonctionnalit quen lieu pratiqu de manire ludique et festive. Cet vnement dun tel succs est dailleurs reconduit chaque anne, mettant la population au centre de lamnagement du front deau que sont les quais de Seine. La fonction de divertissement est alors exploite afin de faire du fleuve un aimant attirant la foule. Cest le lieu idal pour organiser toute sorte dvnements festifs et expositions.

    Dautres villes linstar de la capitale franaise ont suivi lexemple comme Bruxelles, Berlin et Budapest avec le Danube plage Ces exemples europens ne sont pas les seuls, dautres villes de lhexagone comme Bordeaux Toulouse et Lyon, reprennent lide de voir le fleuve au centre, jouant le rle daimant , attirant ainsi une population de plus en plus grande. On ne compte plus le nombre de ftes et festivals qui ont comme dcor, voire mme comme raison dtre, une portion urbaine dun front de fleuve ou de rivire. Comme si la prsence de leau tait en soi le prtexte pour faire la fte, pour sy rassembler. Dans toutes ces villes, les pratiques des citadins, les rapports que ceux-ci entretiennent avec les fronts de fleuves et les berges changent. Depuis quelques annes, la ville festive

    Figure 6: Paris Plage 2003. Parasols, sable et chaises longues. Un exemple de rappropriation par les Parisiens de leur fleuve. Source Ville de Paris/Maria Gravari-Barbas

  • 25

    (Gravari-Barbas, 2000) tend se mettre en place sur les fronts deau urbains, espaces forte valeur symbolique rajoute. 20 Il est donc intressant danalyser ce phnomne et de voir sil agit de la mme faon sur nos exemples. Nous verrons donc si cette gnralisation se passe sur nos cas dtudes Franais, et surtout par quels moyens.

    Chapitre 3 : Le fleuve, lment structurant et reflet dimages urbaines 21

    1) Paysage fluvial : Thmatique urbaine largement diffuse

    Le paysage fluvial est aujourdhui une thmatique urbaine largement diffuse : la systmatisation des amnagements de cours deau urbains en est lindicateur principal. De biens de production, servant alimenter les industries, supporter diverses infrastructures, ils sont devenus biens de rcration, objets de loisir et symboles de nature.

    Dans la course actuelle lidentit et limage de la ville (Roncayolo, 1990, p. 257), de nombreuses stratgies dintgration urbaine de ces lments dsormais valorisants ont ainsi t dveloppes.

    En quoi consiste prcisment cette volution du rle du fleuve en ville ? Lobjectif est ici de comprendre les formes et les enjeux induits par la force symbolique de leau dans limage urbaine (Garnier, 1995, p. 274).

    Lhypothse de recherche dfend lide que le paysage fluvial est devenu structurant dans le projet urbain, dans la mesure o ce dernier est dfini par les formes et les pratiques urbaines qui le composent (Choay et Merlin, 2000). 22

    Le fleuve devient donc un lment structurant au sein dune ville ou dune

    agglomration. Le jeu dacteur permettrait alors de mettre en scne cette rappropriation , ce quon verra par la suite.

    2) Le fleuve, un lment structurant

    Avec les nouvelles notions durbanisme qui mergent dans les annes 1980 et le rejet de lurbanisme dit moderne , les rflexions sur lamnagement de la ville se portent sur le recyclage urbain et la mise en valeur de la ville existante23.

    20 Maria Gravari Barbas, La mer retrouve : Baltimore et autres reconqutes de fronts d'eau urbains, 1991 21 Dfini par Fanny Romain en 2010 22 Fanny Romain, Le fleuve porteur dimages urbaines : formes et enjeux 23 Voir le numro consacr aux Renouvellements urbains des Annales de la recherche urbaine , n 97, dcembre 2004

  • 26

    Au dpart, comme dj cit, interprts telle la ralisation dun dclin socio-conomique, ces lieux sont maintenant pourvu dune plus value foncire forte, mise profit la fois pour viter un maximum ltalement urbain tout en requalifiant les fonctions urbanistiques existantes. Lurbanisme dextension fait place un urbanisme de conservation qui fait appel lhistoire et la mmoire locale et intgre la gographie et la culture du lieu. Cette nouvelle approche conduit les villes sinterroger sur leur identit, sur les moyens de la rvler et de la (re-)construire. Pour relancer lconomie, attirer entreprises et nouveaux habitants et se distinguer des villes voisines et rivales, la constitution dune image de marque joue ds lors un rle fondamental dans les politiques urbaines. Les villes sinterrogeant sur leur relation au fleuve prennent conscience du potentiel que constitue la prsence de leau dans la ville et du rle important quelle joue dans la mmoire collective.24

    Chapitre 4: Un nouvel art dexprimer lespace public par lamnagement

    Il sagit ici de montrer au travers un exemple europen, que cette revalorisation passe galement, non pas seulement par lorganisation dvnement, mais aussi par lamnagement urbain. Jai fais le choix ici de reprendre un exemple de Maria Gravari-Barbas qui montre bien ce processus. Il est question du cas de Lisbonne au Portugal, en terme de rintroduction dans la ville dun amnagement festif fluvial. Cest par lintermdiaire dun grand vnement (la dernire exposition internationale du XXe sicle), organise en 1998, qua t assure la reconqute du dock des Olivais situ dans lOriente, la partie orientale de la ville qui concentre quartiers de logements sociaux, dont certains trs dfavoriss, et grandes zones industrielles.

    24 Gabriele Lechner, Le fleuve dans la ville, La valorisation des berges en milieu urbain, octobre 2006, P36

    Conclusion Chapitre 2 et 3 :

    En retraant ces deux chapitres, le fleuve au travers les sicles, est pass dinexistant lment fort et structurant du dveloppement urbain, des quartiers environnants et de lanimation de la ville. Entre temps, avec la dsindustrialisation, et donc la disparition progressive des activits principalement portuaires gnres par le fleuve, sa centralit se perd et lorganisation premire de la ville nest plus lisible. Nanmoins, le fleuve conserve un capital symbolique fort et constitue une ligne de repre fondamentale pour lorientation et la perception urbaine. La reconqute des berges et des espaces portuaires dlaisss comme lieux urbains, le retournement de la ville vers son fleuve, tant mis contribution, redonnent une image valorisante de la ville et en autre par le rinvestissement culturelle et festif.

  • 27

    Ce secteur du dock des Olivais tait devenu, au cours de la seconde moiti du sicle, larrire cour de la ville. Le terme darrire-cour est souvent employ pour parler des friches industrielles et fronts fluviaux dlaisss aprs la fermeture du commerce fluvial. Cest le cas dans nos trois cas dtudes, dou la prsentation de ce modle. La reconqute du front fluvial sest ici faite par lintermdiaire de la cration de grandes infrastructures: un nouveau pont sur le Tage, une nouvelle ligne de mtro, desservie par la nouvelle gare de lOriente, une nouvelle gare routire Plusieurs des btiments, halls et stands construits sur le site pour les besoins de lexposition, furent affects dautres fonctions aprs la fin de celle-ci. Le site de lexposition, appel Parc des Nations, connat dsormais une frquentation considrable. Les cafs et les restaurants ouverts sur le site et les spectacles qui y sont organiss maintiennent une certaine animation. La encore une certain similarit avec la seconde partie de notre analyse en terme damnagements, que se soit au niveau du tram, btiments, hall etc.. Ce projet a donc contribu faire venir habitants, touristes et visiteurs dans cette partie de la ville. La zone requalifie fonctionne cependant toujours comme une enclave , comme un territoire part, vers lequel on se rend pour visiter des attractions bien identifies (laquarium, les btiments de lexposition internationale), pour consommer dans le centre commercial ou pour se restaurer dans les diffrents cafs et restaurants. Si toutefois la liaison au centre-ville est dsormais assure par un ensemble de lignes de transports appropries qui assurent une connexion facile au territoire nouvellement amnag, lintgration organique de la zone amnage aux quartiers populaires environnants reste toujours faire. Conclusion : Ce dernier chapitre montre la tournure que lamnagement peut gnrer sur la revitalisation des fronts deau en terme dattractivit et de regain sur un lieu en dsutude. Il est alors important de montrer comment cela se passe dans nos cas dtudes afin daffirmer ou rfuter notre hypothse portant sur le rle de lamnagement dans la reconqute du lien ville/fleuve de la waterfront attitude .

  • 28

    La suite de notre travail se fonde sur lanalyse de diffrents documents officiels, de discours, darticles et de schmas dorientations comme suit : les archives de lAgence dUrbanisme de la Communaut Urbaine de Lyon, Bordeaux et Nantes (tudes effectues par lAgence, ouvrages, mmoires et priodiques) concernant les grands projets tudis dans le cadre de cette tude. les documents durbanisme (SCOT, P.L.U) et de planification stratgique (Lyon 2010, Lyon 2020, Bordeaux 2030, Ile de Nantes, POPSU,) Plans Bleus (1991 et 1998) pour Lyon Plan Garonne (2000) pour Bordeaux Plan Guide (2007) pour Nantes et son Ile les revues de presse sur Nantes et son Ile les lettres dinformation concernant les diffrentes oprations urbaines (Newsletter de la Cit International ; Lyon-Confluence, Les notes ; Cahiers Lyon Confluence ; Info Berges ; Lyon-Gerland) les sites Internet officiels (Grand Lyon, Ville de Lyon, Ville de Bordeaux, Bordeaux 2030, Nantes la Loire et nous, ville de Nantes ect.) les plaquettes et brochures diverses dites par la Ville ou la Communaut Urbaine/Mtropole des sites dtude Lyon, Nantes et Bordeaux se sont rvles un terrain dtude5 particulirement adapt :

    Dabord, parce que la prsence dune rivire, dun fleuve et dun confluent, autrement dit dun modle significatif des fronts fluviaux, de mme que la personnalit et lhistoire urbaine.

    Ensuite, parce que notamment la ville de Lyon fait figure, en France, de pionnire en matire de redfinition des relations ville / fleuve. Mettant en place ds le dbut des annes 1980 une commission charge dtudier les possibilits de dveloppement de lagglomration prs de leau, la commission Lyon Ville Fluviale montre une volont dagir prcoce qui semble vouloir se manifester. Ensuite Bordeaux et Nantes suivent Lyon dans cette reconqute.

    Enfin par la documentation, qui sur les cas dtude, ont pu tre facilement accessibles.

  • 29

    .Lanalyse reprend donc les grandes lignes directrices des diffrents documents que jai tent danalyser selon lhypothse de dpart.

    Cela a pour but de pouvoir partir du particulier, gnraliser la France, afin davoir une lecture plus comprhensible de la revalorisation des liens ville/fleuve

    Mais cest surtout avoir dj un premier regard sur les trois grandes villes fluviales

    de notre hexagone

  • 30

    II/ Vers un lien entre la ville et son fleuve ? Aprs une premire partie sur les gnralits retraant les grands aspects de la reconqute des fronts fluviaux, il est maintenant intressant dtudier partir de trois exemples franais, cette question de la revalorisation dun lien entre la ville est son fleuve. Dans un premier temps, nous avons mis en avant une hypothse de dpart, que nous allons maintenant affirmer ou rfuter. Rappelons nos trois postulats de dpart Une revalorisation par :

    une volont politique un ramnagement tourn vers le fleuve des actions vnementielles et culturelles

    Dans un premier temps, une prsentation sur lvolution des affluents est ncessaire afin de mieux comprendre le territoire de nos terrains dtude.

    Chapitre 1 : Prsentation des cas dtude.

    1) La ville de Nantes et la Loire, une histoire.

    La localisation de la ville sur la faade ouest, et son accs facilit la Loire font rapidement de Nantes un port commercial incontournable de France. Dabord port fluvial, ses activits samplifient sous le rgne de Louis XIV qui souhaite dvelopper le commerce avec les Antilles.

    En 1987, le dernier bateau tait lanc sur le quai de la Fosse, tournant la page du pass industriel de la ville de Nantes. Depuis toujours celle-ci sest base sur le commerce maritime et sest inscrite ensuite dans un maillage dindustries et de manufactures de tous genres : armement, filatures de laine, de coton, raffineries de sucre, manufactures de tabac ou encore chantiers navals. Celles-ci sinstallent dans les communes alentour comme Couron ou Indret. Vers le XIXme sicle, cest aux industries agroalimentaires de commencer sinstaller Nantes avec la clbre usine LU. Lle de Nantes et les berges sont ddies lindustrie. Limaginaire industriel est par consquent fortement prsent Nantes, notamment partir des mouvements ouvriers et des capitaines dindustrie.

    Figure 7:Localisation de l'le de Nantes et de la Loire. Source: Ville de Nantes

  • 31

    Nantes et son le : Lle Saint-Anne.

    Affirmer un projet de ville autour de la Loire : Depuis la fermeture des chantiers navals en 1987, le site tait un vaste espace de friches industrielles. Lenjeu du projet tait donc de rinvestir ces friches industrielles dans un souci de dveloppement durable de la ville. Pour rpondre cela, une phase dtude a t initie au dbut des annes 1990 pour ensuite entrer en phase oprationnelle en 2000. Pour Nantes, il sagit du premier projet urbain majeur dans sa volont daffirmer un projet de ville autour de la Loire. La Loire durant le 19me et le 20eme sicle est principalement ddie aux industries. Les habitants ny vont que rarement, les berges ntant pas amnages La Loire est oublie des Nantais : on la traverse en automobile, sans sy arrter 15. Forest parle ainsi de Nantes elle tourne le dos la splendeur de la Loire, elle a combl ses canaux pour y construire des ronds-points et des lignes de tramway .

    Figure 8: Source: Ville de Nantes

    2) Bordeaux et ses quais, une histoire forte. Une autre ville similaire au cas Nantais de part son histoire fluviale, est la ville de Bordeaux. Le dveloppement de la ville de Bordeaux est intimement li lessor progressif de son port. Cette interdpendance entre la ville et son fleuve a progressivement marqu lhistoire de Bordeaux. Le port longtemps t le poumon de la cit et la dominance conomique des activits portuaires est manifeste jusquau milieu de notre sicle. Moteur du dveloppement urbain, le site portuaire est rest tardivement un lieu de mixit sociale ou sexprimait toute la diversit de la ville. Petite histoire, du pass au geste fondateur de la reconqute des quais :

  • 32

    Durant ces deux derniers sicles, les quais taient diviss en trois parties : un trottoir, une chausse pave et des terre-pleins destins au dpt provisoire de marchandises ainsi qu linstallation des bureaux, magasins et abris ncessaires lexploitation du port, des cales ou des quais verticaux. Le port tait alors trs encombr : des voies ferres, des gares maritimes, des engins de levage et de rparation des navires, des magasins et des entrepts sy ctoient, sans compter les voies de tramway ou les constructions prives qui y sont permises. En 1830, on dcide de limiter les constructions en nombre et en taille, sans rel succs. En effet, les hangars et les gares maritimes passent de 20 m2 en 1830, 600m2 entre 1878 et 1924, jusqu 3500m2 entre 1928 et 1963. Pendant la dernire priode dactivit du port, la couverture des hangars occupait plus de la moiti de la largeur du terre-plein. En 1927, une grille vient sparer dfinitivement les quais du port devenu autonome. En 1997, la fin de lenlvement de ces grilles sera le geste fondateur de la reconqute des quais. Le projet en quelques mots :

    Figure 10: La rive droite, un vrai potentiel. Source Ville de Bordeaux

    Les espaces publics ont ete reconfigurs au travers de nombreux projets et des outils de planification mis en uvre depuis la fin des annes 1990. Une action volontariste qui participe a la modernite bordelaise marque par le dsir dun renouveau de la vie urbaine, par le renforcement de la centralite Bordelaise, logique centrifuge essentielle.

    Figure 9 Bordeaux la pleine lune, Source Ville de Bordeaux

  • 33

    Le projet urbain lanc en 1995 par le nouveau maire de Bordeaux, Alain JUPPE, vise renouveler limage de la ville et lui redonner la vitalit quelle aurait peut tre perdu pendant quelques annes. Ce projet repose sur trois axes principaux qui sont : - larrive du tramway - le ravalement des faades - lopration damnagement des quais => que nous allons dvelopper

    Destines pendant trs longtemps aux activits portuaires et fluviales, les rives de la Garonne avaient perdu tout leur intrt auprs des riverains. Le projet prvoyait de rendre les berges accessibles aux Bordelais pour les loisirs et la dtente. Un appel projets est donc lanc en 1999 et le laurat, le paysagiste Michel Corajoud, propose un espace public la mesure du splendide patrimoine architectural de la ville .

    3) Lyon, vers une rappropriation du Rhne et de la Sane.

    Le transport de marchandise, une histoire, un lien entre Bordeaux et Lyon. La cit aux deux fleuves , tire de cette double prsence fluviale sa douceur de vie. On peut distinguer trois priodes dans les relations entre lagglomration le Rhne et la Sane : avant le XIXe sicle, pendant le XIXe sicle et la premire moiti du XXe sicle, et enfin les annes postrieures 1950. A la fin du XVIIIe sicle, dans Lyon, il n'y a pratiquement pas de quai, les maisons tant directement construites au bord de la rivire. Durant le XIXe et XXe sicles une mutation intervient avec la construction des quais. Pendant la premire moiti du XIXe sicle, Lyon sest profondment transforme : de nombreux quais sont construits dans la ville, uniformiss et surlevs suite l'inondation de 1856. Les ports anciens sont remplacs par des bas-ports continus, tandis quon btit plusieurs ponts, suspendus d'abord, puis mtalliques pour des raisons de scurit. La navigation devient alors pour un sicle le moyen de transport le plus utilis grce la machine vapeur et l'amnagement de la Sane, puis par la construction de canaux sur le Rhne. La deuxime moiti du XXe sicle est caractrise par la perte du contact avec les fleuves. Le transport de marchandise sessouffle amenant la dsertification des deux cours deau.

    Figure 11 Lyon au XIX eme siecle, Source grand lyon

  • 34

    Chapitre 2 : Lmergence politique, un appui dans la reconqute fluvial.

    Les territoires sont porteurs dune charge symbolique, humaine, culturelle, affective,

    voire identitaire, qui oblige les considrer

    comme de vritables sujets politiques .

    Place Publique n44 Prambule :

    Larrive dun maire ou dun prsident dagglomration ne passe jamais inaperu en terme damnagement du territoire. Les visions changent au fil des mandats, se rpercutant sur les axes prioritaires damnagement. Dans les trois vastes projets, que sont lIle de Nantes, les Quais de Bordeaux ou le projet des quais du Rhne et de Sane Lyon, cest une politique de longue haleine qui a t mene la vue de lmergence de ces projets. Laction publique a un rle important dans la fabrique dune ville. Elle est lacteur prpondrant des projets urbains, des campagnes de communication qui crent limage dune ville. Ce sont eux, en effet, qui, par les reprsentations officielles quils vhiculent, impulsent, orientent et donnent sens la pratique de laction urbaine. Laction publique participe la fabrique de limage de la ville Il nexiste nulle concidence entre le plan dune ville dont nous consultons le dpliant et limage mentale qui surgit en nous 25 Les discours des hommes politiques sont aussi source dimagination, ils marquent la population et peuvent produire des effets sociaux structurants 26 .

    Il est important de souligner galement que le retour de leau urbaine sur le devant de la scne sinscrit, Lyon, Nantes et Bordeaux comme ailleurs, dans un contexte plus gnral caractris par toute une srie de prises de conscience touchant 25 J.Gracq La forme dune ville 26 Place Publique n44

    Conclusion : Les trois exemples dmontrent bien une histoire qui lie le fleuve la ville. Bien souvent, la fonction commerciale et donc portuaire est mis en avant dans les derniers sicles. Avec une rgression de ce commerce fluvial, la ville a lentement perdu le lien charnelle dantan. Les politiques vont jouer un rle dans cette reconqute , nous allons voir comment et par quels moyens. Mais ce nest pas le seul aspect, comment les amnagements vont-ils ou non ressouder ce lien ville/fleuve, par quels vnements cela passent ?

  • 35

    aussi bien aux questions de lenvironnement, du cadre de vie, du patrimoine, de lurbanit, de lespace public, de lidentit urbaine ou de la qualit de vie en ville. On ne saurait, dans le cadre de cette tude, revenir en dtail sur lensemble de ces volutions, privilgiant notre cadre dtude. Qui donne par exemple limpulsion du redveloppement? Qui met en place les projets et qui est-ce qui les contrle? Qui est-ce qui en profite? Quelle est, finalement, la marge de participation des citoyens?

    1) Nantes et sa politique centre sur louverture vers Loire. Dfinir une politique globale de reconversion des rives et sites de la Loire, faire de lle de Nantes un projet fondateur, conforter la place portuaire et rechercher les moyens de rgulation du fleuve dans lagglomration, concevoir un amnagement concert lchelle de lEstuaire jusqu sa faade maritime 27 Voil comment rsumer la politique de la reconqute fluviale Nantes et son agglomration. La ville de Nantes centre son dveloppement autour de trois axes : - La culture - Le dveloppement durable - Le pass industriel et la Loire

    La mairie insiste sur le fait que Nantes a russi se dvelopper aprs une dsindustrialisation massive du territoire pour attirer les investisseurs. Nantes possde une capacit louverture C. Touchefeu28

    Larrive du maire socialiste Jean-Marc Ayrault marque un tournant dans la relation qui lie Nantes avec la Loire et son estuaire. La nouvelle quipe municipale, lance une rflexion approfondie sur le devenir du site. Les urbanistes Grether et Perrault nomment alors lle de Nantes . Une dcision politique est prise de rhabiliter le btiment principal des Chantiers de lAtlantique.

    A Nantes, la reconqute des rives de la Loire et de ses affluents, considre comme un enjeu central pour lavenir de lagglomration, est inscrite dans le Projet 2005 qui fixe les orientations du dveloppement de son district. LAgence durbanisme, charge en 1997 de mener une rflexion globale sur les rives de la Loire dans les treize communes riveraines de lagglomration, tablit un Atlas des Rives de Loire, document qui vise lapprofondissement de la connaissance de ce territoire et de ses problmatiques29. Aprs un travail de diagnostic, ralis en collaboration avec les

    27 District de Nantes, projet 2005, 1996, P19 28 Rencontre mai 2014 29 Le primtre tudi concerne une bande dun kilomtre de part et dautre de la Loire sur quarante-sept kilomtres correspondant aux treize communes riveraines de la Loire de la Communaut urbaine de Nantes Source : Le fleuve et ses territoires, Pages. 80-87.

  • 36

    services de la Ville, du District et de lAgence de dveloppement conomique, un groupe de travail permanent est charg dlaborer des propositions soumettre aux lus. A la fois outil diagnostique et document de concertation, lAtlas permet ainsi de servir de guide une multitude dinitiatives communales lies au fleuve et de crer une culture commune en mobilisant les acteurs lchelle de lagglomration.

    Leau devient alors un marqueur fort. Celle-ci est mise en avant par trois vecteurs diffrents : la communication politique, les programmations culturelles (festivals des Allums, de lEstuaire, Le Voyage Nantes...), et les politiques urbaines (se tourner vers la Loire). Nantes a donc dcid de se tourner vers la Loire, dans la tendance internationale du retour au waterfront , en sappropriant les berges pour en faire des espaces publics. Le but est de crer une identit propre la ville, mlant la fois identit maritime, fluviale et terrestre.

    La reconqute de lIle de Nantes dcoule donc de cette volont politique. Propos par lurbaniste Alexandre Chemetoff, le Plan guide a encadr jusquen 2010 la mtamorphose de lle. Cet outil original tablit un tat des lieux trs fin de lexistant, sur lequel se fonde le projet : chaque nouvelle opration peut sinscrire dans son contexte, tout en prfigurant le devenir du secteur. voluant au fil des projets publics et privs, le Plan guide a t mis jour rgulirement. Dans ce plan, lle est vue comme un archipel dlots et un rseau despaces publics. Il en va de la matrise du paysage de lle de Nantes, qui passe par un style, par une matrise duvre cohrente plutt que par un plan damnagement. Lquipe du plan guide propose ainsi des missions, dans une stratgie qui sest avre payante. La carte en page suivante, nomme Du site au programme rsume la plupart des propositions concrtes avec de nouvelles appellations dont le parc de la mmoire , la ville la nuit , le bassin de la Loire fluviale etc. This plan outlines the sharing between the public spaces and the developments, designs the new urban projects on existing outlines, defines the treatment of old and new public spaces and organizes their hierarchy. 30

    30 Alexandre Chemetoff, Le Plan guide en projet, ditions MeMo, Nantes 1999

  • 37

    Figure 12: Plan guide en projet. Source Ville de Nantes

  • 38

    Lle de Nantes est le projet majeur de Nantes actuellement. Riche dun important

    pass industriel, elle est le symbole de la rnovation de Nantes, de la volont de protger du pass industriel, du retour vers la Loire et de la culture. Son amnagement a t confi la SAMOA, Socit d'Amnagement de la Mtropole Ouest Atlantique, et a dbut en 2003. Celui-ci a t pilot par larchitecte urbaniste Alexandre Chemetoff. Les acteurs publics ont dcid dlaborer une ZAC compose de logements, du quartier de la cration, despaces publics etc.(on abordera cette partie dans le prochain chapitre). Ce qui suit fait suite lanalyse du document socle, Nantes, la Loire et Nous, 2014

    Cest aussi une volont plus forte qui permis dinciter les politiques voter un projet : Nantes 2030. Ce projet cre un document socle crit par LAuran, agence durbanisme de lagglomration nantaise. Entre 2010 et 2012, 22 000 habitants et acteurs de la mtropole nantaise ont particip la dmarche Ma Ville Demain en donnant leur avis sur lavenir de lagglomration. Cette dmarche, coordonne par lAuran pour le compte de Nantes Mtropole, a conduit ladoption par les lus communautaires du Projet 2030. La dlibration du 27 juin 2014, lance le dbat citoyen avec pour cap : donner toute sa place la Loire .

    En effet, Ma Ville Demain , avec la mise en place de tous ses dbats participatifs, a montr que la Loire est un sujet majeur pour les habitants de lagglomration nantaise. Pour information : cest le premier symbole de lagglomration. Les participants ont exprim une attente forte concernant la multiplication des usages du fleuve et notamment en terme de loisir et dtente. Les habitants, y compris les nouveaux arrivants, semblent ainsi orphelins de ce rapport leau et beaucoup voquent la Venise de lOuest.

    La Loire a faonn la ville et son dveloppement au cours des sicles, la cit et le

    fleuve partagent le mme pass et encore aujourdhui, se propulsent vers un mme avenir. La Loire doit reprendre toute sa place dans la Cit, une Loire urbaine et anime qui renoue avec sa vocation portuaire et maritime tout en proposant de nouvelles activits nautiques. (Un participant) On peut retrouver certain discours des participants dans les prochaines images. Autour de la Loire, une nouvelle centralit se dessine. partir des volutions urbaines en cours sur les bords de la Loire, mais aussi en prenant en compte les pratiques et les usages des habitants, un grand dbat souvre. Ce projet doit permettre de renforcer le lien des habitants la Loire, dorganiser le territoire dans sa relation au fleuve.

  • 39

  • 40

  • 41

    Conclusion : La mise en exergue des orientations de la politique Nantaise et de son agglomration met bien en valeur ce retour si bien prononc par Jean-Marc Hrault et sa politique, du retour vers la Loire. Cette ambition suffit-elle promouvoir se retour vers le fleuve ? Les dbats lancs par Nantes 2030 et la cration du document socle, montrent bien la relgation du pouvoir politique vers la population, et lengouement gnr. Lagence durbanisme participe alors au dveloppement des relations que peut avoir la population avec le fleuve. On a galement pu voir que ces intentions politiques passaient galement par la programmation culturelle et les politiques urbaines, en terme de lignes directrices. Ce sera la lobjet des deux autres axes de dveloppement. Lambition politique elle seule ne suffit donc pas. Lart de mettre en scne y serait donc pour une grande part, llment moteur.

    Qui donne limpulsion du redveloppement? On a pu voir que pour le cas nantais, limpulsion tait clairement tenue par un discours politique fort de Jean Marc Ayrault sur la rappropriation de la Loire.

    Qui met en place les projets et qui est-ce qui les contrle

    Les projets sont soutenus par la SAMOA, Socit d'Amnagement de la Mtropole Ouest Atlantique ainsi que lAuran, agence durbanisme de lagglomration nantaise.

    Quelle est, finalement, la marge de participation des citoyens?

    La participation citoyenne est ici assez prsente avec la cration dun document socle portant sur un grand dbat public qui sengage sur la Loire et la centralite mtropolitaine. Le dbat est loccasion de multiples contributions et de nombreux changes entre les habitants de lagglomration nantaise.

    2) Lyon : Vers une reconqute de ses berges ? Dans la mme vision que Jean Marc Ayrault, Francisque Collomb lance la marche vers une reconqute de ses deux affluents : la Sane et le Rhne. Analysons comme pour Nantes, quel est le discours politique, quels sont les intervenants et comment la population est intgre cette revalorisation .

    Si reconqute des fronts deau lyonnais il y a, cest parce que, un moment donn, un ensemble de problmes faisant rfrence la relation ville/fleuve Lyon a t peru comme un enjeu suffisamment puissant pour appeler une action de la part des lus locaux.

  • 42

    Nous verrons ainsi que lmergence de la thmatique fluviale au coeur des proccupations urbaines lyonnaises peut sexpliquer par la conjonction dun contexte global favorable et de lexistence dune volont politique locale forte mme de porter ce projet.

    La proccupation de reconqute des fleuves et fronts deau merge Lyon au cours du premier mandat de Francisque Collomb. Mais si lamlioration du cadre de vie fut demble inscrite dans le programme de campagne de ce dernier, celle des relations ville/fleuve ne devient une thmatique politique qu mi-mandat. La nouvelle municipalit saffirme immdiatement comme soucieuse des questions lies lenvironnement et au cadre de vie. On pourrait simaginer que les lus lyonnais se nourrissent des proccupations nouvelles lies la qualit de vie urbaine pour la Sane et le Rhne, mais cest plus le fait dune prise de conscience des potentialits de ces derniers au regard dun dveloppement de loffre rcrative, ludique et touristique de lagglomration.31

    Tout dbute par la mise en place en 1981 par F. Collomb dune commission interne la Communaut Urbaine de Lyon (COURLY) en charge dtudier les possibilits de dveloppement de lagglomration prs de leau, la commission "Lyon ville fluviale"32. Cest le point de dpart dans la ville de Lyon, de la revalorisation des fronts deau. Lyon et son esprit Plan bleu .

    Faire partager une vision large de lamnagement des fleuves 33 Lide figure en bonne place dans lintroduction de la seconde phase du Plan Bleu. Elle rsume bien la prise en compte, par cette municipalit, de lensemble des facettes de la valeur urbaine du Rhne et de la Sane. Pour rpondre au problme des berges, des rflexions commencent des 1985, lors du mandat de Francisque Collomb, maire de Lyon, o lon sintresse un programme de ramnagement des berges. Afin de fdrer les projets et de crer un plan directeur les permettant, lide du Plan Bleu apparat alors, afin de mener un vritable programme de rhabilitation des berges notamment.

    Le Plan bleu, schma damnagement des berges de la Sane et du Rhne, conu par lAgence durbanisme de lagglomration et adopt en janvier 1991 par le conseil de la Communaut urbaine, est actualis en 199734. Dans le premier plan, lobjectif tait de fdrer tous les projets autour des berges des vingt-sept communes riveraines des fleuves. Le deuxime plan, port lui alors par Raymond Barre, maire de Lyon de 1995 2001, admet une plus grande attention aux liaisons entre les quartiers et les fleuves. Il est

    31 Voir annexe, discour politique de F.COLLOMB 32 Voir le discours de F.COLLOMB en annexe 33 Plan Bleu, 1998 34 Plan bleu : schma damnagement des berges de la Sane et du Rhne, Lyon, Communaut urbaine de Lyon, 1991(IA 31920) ; Plan bleu : orientations damnagement des berges du Rhne et de la Sane , Lyon, Agence durbanisme, 1998.(AGL E-8216)

  • 43

    alors plus ax sur une stratgie densemble. En terme de recomposition de la ville favorisant le lien ville/fleuve. Limage de Lyon est insparable du Rhne et de la Sane et de leur confluent. Ces deux cours deaux sont lorigine de son existence( )Lobjectif du Plan Bleu est daccompagner et renforcer le mouvement de redcouverte des berges par la poursuite de laffirmation de la politique de mise en valeur des espaces fluviaux. 35 On peut prendre pour exemple les logiques des dplacements urbains. Le Plan bleu se propose doffrir une lecture transversale des diffrentes politiques dagglomration et dintgrer les nouveaux engagements communautaires et communaux 36 Le plan bleu de 1998 dcline trois cibles majeures qui sont :

    revaloriser lenvironnement et le patrimoine fluvial construire des continuits et dvelopper des usages en relation avec

    lorganisation urbaine prendre en compte la dimension conomique des fleuves

    Lesprit du plan bleu est de relier la terre et leau de faon permanente 37afin de favoriser l mergence dusages nouveaux. Pierre Romier nous explique qu autrefois, de nombreuses activits lies l'eau, comme celles des lavandires, des coches d'eau, des moulins, etc. entretenaient un lien entre les riverains et les fleuves. La disparition de ces usages a entran un abandon de ces espaces qui ont fini par devenir des dpotoirs, investis ensuite par les infrastructures routires : parkings, voies sur berges, etc. Retrouver une familiarit avec les fleuves implique de les ouvrir aux habitants et de donner aux navigants la possibilit de faire des haltes. Cela passe par des chemins, des pistes cyclables, des rampes de mise l'eau de bateaux, des pontons d'accostage, etc. 38

    Pour en illustrer le propos, analys dun extrait dun discours de F.Collomb39, le souci de dialogue avec les administrs, soulign par le maire, entrane la cration de cinq comits du cadre de vie chargs de servir de relais entre lquipe municipale et la population. Cette recherche dune qualit de vie concerte passe galement par lamlioration de la concertation entre dcideurs. LAgence dUrbanisme pour le dveloppement de Lyon (Agurco) est ainsi cre en 1979, linitiative conjointe de la Courly, du Dpartement du Rhne et de lEtat, afin de constituer un lieu de rencontres entre ces diffrents acteurs de la ville.

    Tout comme Nantes, Lyon dispose dun document socle , Lyon 2010 , qui vient poser un dbat sur les enjeux dune mtropole fluviale port non pas par lagence durbanisme mais par un groupe de travail, compos de professionnels, contrario de Nantes. Ce groupe de travail40 va se pencher sur le dcodage des dynamiques de la grande mtropole lyonnaise mettre en uvre pour que la ville et le fleuve recr un lien le plus complet possible.

    35 Annexe, discours de Raymond Barre, Prsident du Grand Lyon 36 Plan bleu , 1998, op. citation , p. 7 37 Pierre Romier, Responsable des activits fluviales au Grand Lyon, Les cahiers millnaires 38 Annexe, interview de Pierre Romier 39 Mieux Vivre Lyon, propositions pour lenvironnement, 1978, d. Ville de Lyon. 40 Voir annexe

    http://sbibbh.si.bm-lyon.fr/cgi-bin/bestn?id=&act=8&form=F&auto=0&nov=1&v0=0&t0=seq(0000224682)&i0=0&s0=5&v1=0&v2=0&v3=0&sy=&ey=&scr=1&x=0&y=0

  • 44

    En ltat actuel des rflexions trois grands objectifs peuvent tre noncs, pour que Lyon devienne vritablement une grande mtropole fluviale.41 Une premire qui est de mettre en oeuvre une stratgie fleuve globale lchelle mtropolitaine, en considrant les fleuves dans leurs gnralits (naturelle, urbaines, conomique, loisirs, festive, sportive et vnementiel). Elle dfinirait les priorits de dveloppement, les amnagements ncessaires mais aussi lanimation du systme pour que les fleuves soient vivants, apprivoiss par le plus grand nombre.

    En second lieu, le dveloppement du tourisme et des loisirs partir des fleuves. La situation exceptionnelle de Lyon, la confluence du Rhne et de la Sane, ne constitue pas un attrait touristique en tant que tel mais est incontestablement porteuse en terme dimage, comme en terme de loisirs touristiques. Lyon sera reconnue et identifie comme une agglomration fluviale la condition que ses cours deau et leurs abords saniment. Enfin, soutenir le dveloppement du transport fluvial de marchandises qui reprsente encore une part infime du transport de marchandises, mais qui est en constante progression (+ 60% en tonnes entre 2000 et 2005) Il faut en effet savoir que la charge convoye par voie deau quivaut 175 camions, tout en consommant 5 fois moins dnergie quun seul de ceux-ci. Cest cette diversit et cette importance des thmes lis la question fluviale qui ncessitent

    une approche globale mais pragmatique qui concerne la fois le court, le moyen et le long

    terme.

    Conclusion :

    La mise en exergue des orientations de la politique Lyonnaise et de son agglomration met bien en valeur ce retour vers ses fleuves. Limpulsion commenc avec F.COULLOMB et la cration de la COURLY (communaut urbaine de Lyon) en 1981. Le pouvoir lui est principalement donn en terme de ramnagement fluvial. En 1995, larriv au pouvoir de Raymond Barre donnera un nouvel lan dans cette reconqute et notamment par la cration du deuxime plan bleu en 1998. Cette ambition suffit-elle promouvoir ce retour vers le fleuve ? Les diffrents groupes de travail qui ont mens diverses tudes ont permis Lyon de tendre vers une mtropole fluviale, objet du document Lyon 2010 . On remarque galement que la valorisation ludique et touristique des fleuves lyonnais et de leurs berges occupe une place prdominante. Enfin, la place donne aux diffrents acteurs et la population, devient importante lors de la cration des 5 commissions de cadre de vie, appuyant la dmarche participative dans la politique local. L encore, lambition politique elle seule ne suffit donc pas. Lart de mettre en scne en serait donc llment moteur.

    41 Groupe de travail, Lyon 2010

  • 45

    Qui donne limpulsion du redveloppement? Limpulsion du retour vers les fleuves est clairement donne par la politique de F.Colomonb au milieu de son mandat, avec la cration de la COURLY, pouvoir lgitime dans la reconqute des fronts fluviaux

    Qui met en place les projets et qui est-ce qui les contrle

    La COURLY dirige les projet laide galement de lAGURCO, agence durbanisme. De nombreux travaux de ont dailleurs taient men sur la rflexion du dveloppement

    Quelle est, finalement, la marge de participation des citoyens?

    Nous avons pu voir, quavec la cration des commissions cadre de vie, que les acteurs ainsi que les citoyens avait une place importante dans le processus participatif

    3) Bordeaux, vers un discours sur un nouveau lien entre la ville et son fleuve ?

    Cest le fleuve qui a fait et dfait Bordeaux, et qui continue. Cest ce fleuve dont on soccupe depuis 1995, car cest lui qui donne

    le ton la ville, par sa majest. Cest lui qui dtermine laxe Nord Sud et donne sa valeur aux quais. Cest lui quil faut traverser

    pour dvelopper la rive droite. Cest lui quil faut trouver pour se rendre rive gauche. Cest lui quil faut amnager pour faire

    revenir les bateaux. Cest lui quil faut endiguer pour permettre dornavant les constructions. Cest lui demain qui nous fournira

    peut-tre notre nergie grce aux hydroliennes

    Prface dAlain JUPPE, Bordeaux 2030

    Larrive dAlain JUPPE en 1995 la tte de la commune de Bordeaux puis par la suite de lagglomration a sonn le point de dpart d une longue reconqute de la Garonne et de ses quais. Limage que le maire de Bordeaux a de la Garonne, est centrale la ville, comme tant le poumon de celle-ci, un lien inalinable entre le fleuve et la cit , formant le croissant de lune. Un engagement fort pour lagglomration, lamnagement des quais Rive Gauche. Cest lun des objectifs majeurs du Projet Urbain de la Ville de Bordeaux et de son agglomration.

    Trs vite des orientations politiques et urbaines vont ressortir du discours du

    pouvoir local, traduites et mises en place par lAurba, agence durbanisme de lagglomration Bordelaise.

  • 46

    On ressent tout dabord une volont de mettre en scne et daffirmer la constitution dun espace de rfrence42 pour lagglomration Bordelaise. Laccent est donn la rhabilitation au travers une image valorisante de la ville. Ensuite la mise en cohrence des dmarches en cours, en mettant en place une stratgie densemble sur loccupation des espaces et notamment sur la prservation de la vocation des quais comme lieu dactivits urbaines temporaires et festives43. Mais cest aussi recrer un lien entre le centre ville et ses quais, avec des liaisons et accessibilits. On peut parler alors doptimiser les usages partags entre la ville et son fleuve. Nous viendrons en parler au chapitre 3. Enfin, confrer une qualit urbaine lensemble des travaux mens44, en terme de circulation, du dveloppement des continuits en bordure de berges, comme le tramway et les voies douces. Le concept de Plan Garonne : () Il se propose de concevoir et mettre en uvre un plan daction global et fdrateur portant sur les volets conomiques, environnementaux, patrimoniaux, paysagers et urbains assurant la requalification et la reconqute des territoire en relation avec le fleuve. A cet effet, Le Plan Garonne doit proposer des actions court, moyen et long terme, lchelle de lagglomration. Cest un projet de dveloppement intercommunal entrant dans la politique dagglomration, destin fdrer des actions manant dacteurs et de niveaux de comptences diffrents et mobiliser des financements 45

    La reconqute dune centralit forte au cur de Bordeaux reste un enjeu dterminant lchelle de lagglomration. Cet objectif passe par la mise en cohrence et la valorisation des actions engages sur les territoires en mutation et localiss le long du fleuve. Lamnagement des quais sinscrit dans le cadre du Plan Garonne qui restitue le fleuve comme llment fdrateur de la dynamique urbaine. Ce dernier doit rejouer un rle essentiel dans la valorisation des territoires, notamment au travers des stratgies lies aux politiques damnagement municipales et communautaires. Cette dmarche doit pouvoir terme contribuer lamlioration de limage urbaine de lagglomration et aboutir une stratgie dintervention globale, partir dune vision densemble et long terme du devenir des territoires situs le long du fleuve. Limage de la ville fait galement partie des proccupations centrales lies la revalorisation du paysage qui est peru depuis la rive droite, plus particulirement en arrivant depuis les accs routiers principaux.

    Ltat des lieux ralis par lAurba en fvrier 1997 fait apparatre les raisons de la dshrence du fleuve dans lagglomration. Autrefois lieu de vie et dactivits multiples, La Garonne produit aujourdhui un effet de coupure 46( le contexte voqu est avant le plan de reconqute ) Dans sa perspective du projet urbain, cet affaiblissement expos ci-dessus ne constitue pas un lment insurmontable. Il y a un fort engouement de la part des acteurs locaux

    42 Aurba, Plan Garonne, Juin 2000 43 idem 44 Aurba, Plan Garonne, Juin 2000 45 Schma dorientation du plan Garonne, 2 juillet 1999 46 idem

  • 47

    engager ce processus de rhabilitation des rives du fleuve. (Confre le discours dAlain Jupp, lors de la prface de bordeaux 2030) Cependant les efforts engags risquent de se confronter deux paramtres importants :

    La Garonne, du fait de la spcificit de lespace fluvial et des diffrents statuts doccupation de ses berges, gnre une domanialit complexe en terme de diversit dacteurs, de leurs obligations et de leurs champs de comptences respectives, ce qui rend difficile une gestion coordonne et continue dans le temps et dans lespace des bords de fleuves47

    La coexistence de projets multiples, non concerts dans le cadre dune dmarche intercommunale, porte terme le risque de voir se juxtaposer le long des rives des oprations non coordonnes, redondantes voire concurrentes, risquant terme de complexifier la rappropriation collective du fleuve.48

    L encore, le champ dapplication stend au del des circonscriptions administratives traditionnelles et vient sinsrer entre le schma directeur et le POS ou PLU. Un des enjeux majeurs, renouer les liens entre les quais et les quartiers riverains. Ce programme de ramnagement global est galement anim par la volont denclencher les interactions possibles entre le site et les quartiers qui le bordent. Les propositions contenues dans la vision politique et donc du projet doivent pouvoir rpondre aux besoins et aux attentes des citadins et amliorer la qualit de vie, en limite des quais. Pour se faire, la dmarche participative est trs dveloppe. Ce nest pas nouveau comme peut affirmer Alain Jupp, mais une nouvelle faon dagir est en train dmerger au travers diffrents ateliers urbains auxquels la population peut participer. La dmocratie participative nest pas une nouveaut Bordeaux o les conseils de quartier existent depuis 1995 et o, lors de la premire mandature, une runion de concertation ou dinformation se tenait tous les deux jours ouvrables. Ce qui est plus nouveau et unique en France est la co-laboration des projets urbains, quartier par quartier, depuis 2006, par la direction gnrale de lamnagement de la Ville. En 2006 en effet, la Ville de Bordeaux lance Bastide son premier atelier de projet urbain, frquent depuis plus de huit ans par une centaine de personnes qui se sont accordes avec la Ville sur les fondamentaux de leur quartier et suivent maintenant llaboration du projet urbain de Winy Maas pour le quartier Niel. 49 Un second enjeu est bien videmment le levier conomique par les activits riveraines. La valorisation des quais contribue mettre en valeur le patrimoine mais prsente galement des enjeux conomiques propres.

    Cest le projet prsent par Michel Corajoud, grand paysagiste franais- laurat la mme anne du Grand Prix durbanisme - qui mavait le plus sduit et que nous avons retenu. Il a propos un parti original et vivant, trs ax sur le vgtal. Il a fait des choix dune grande finesse et dune grande lgance : il a su inventer une scnographie de 47 Confre PLU, Bordeaux 48 Confre PLU, Bordeaux 49 Tir de la prface Bordeaux 2030

  • 48

    lombre et de la lumire. Il ma intress par sa vision la fois ambitieuse, respectueuse dun patrimoine exceptionnel et proche des usages ; un projet qui ne cherchait pas poser un geste isol du reste de la ville mais crer des espaces varis, relis aux quartiers, mettre en valeur aussi cette faade incroyable du port de la lune. Il voulait, selon sa propre expression jardiner les quais et offrir ce jardin aux Bordelais. Il y est merveilleusement parvenu.

    Alain JUPPE Ce discours fait suite la prsentation la premire vague de projet de ramnagement des quais rive gauche. On retrouve dans llocution dAlain Jupp la retranscription de ce que le plan guide avait donn pour objectifs. Amnager de faon globale, prenant en compte ce lien ville/fleuve a recrer, ne par agir de faon isol .

    Une deuxime tape dans la mme lign que la premire, en 2009, est venue renforcer lamnagement de lagglomration et de lintgration de ses fronts fluviaux, par des projets de constructions dhabitats, dquipements et de nouveaux quartiers, qui entrent dans une phase oprationnelle lheure ou nous parlons.

    Cette rapide volution a donc lanc une troisime tape dans lvolution urbaine contemporaine de Bordeaux et son agglomration : vers le Grand Bordeaux . On pourra dailleurs y retrouver sans doute une ambition de coller au Grand Lyon . Ce troisime axe a pour objectif de passer du croissent de lune la pleine lune . Limplication des habitants dans le cadre du projet de la ville, insuffle une nouvelle faon de mener le projet et de voir grandir la ville.

    Conclusion : La volont de reconqute des quais bordelais sest mise en place petit petit, mais est bien prsente. L encore un dbat est lanc pour 2030. Selon le maire de Bordeaux, le fleuve est un des outils les plus importants du dveloppement touristique et conomique de la ville . On peut retenir contrairement aux autres exemples, que les acteurs locaux sont divers du fait de la spcificit de lespace fluvial et des diffrents statuts doccupation de ses berges, gnrant des complexits et portant le risque de voir des projets non cohrents. Cependant, la volont politique est linvestissement de la CUB (Communaut Urbaine de Bordeaux) et de LAurba portent jusqu' prsent leurs fruits, comme peut le souligner Alain Jupp dans le discours lattention de Michel Carajoud, laurat du concours du ramnagement des quais rive gauche. La volont de projets participatifs, et notamment dans la 3me vague de projets, met et mettra le citoyen au cur de ses amnagements.

  • 49

    Qui donne limpulsion du redveloppement? Limpulsion du retour vers les fleuves est clairement donne par la politique d A.JUPPE, ds le dbut de son mandat.

    Qui met en place les projets et qui est-ce qui les contrle

    La place de la CUB et de lAurba sont clairement dfini, mme si la question des acteurs semblent complexe.

    Quelle est, finalement, la marge de participation des citoyens?

    Nous avons pu voir, quavec la cration des commissions cadre de vie, que les

    Synthse Chapitre 2 Les annes Francisque Collomb, Alain Jupp et Jean-Marcq Ayrault marquent ainsi, grce la conjonction dun contexte globalement favorable aux diffrentes chelles du territoire et dune volont politique locale manifeste, respectivement la rinscription du Rhne et de la Sane, de la Garonne et de la Loire dans les proccupations urbaines locales. Cette mise au programme politique relve de diffrents constats :

    Celui de lanticipation de la part dlus et de techniciens que se soit de la Courly, de la CUB ou de la SAMOA (on parle des aires urbaines), qui, un moment donn, ont peru de leur propre chef un dsquilibre potentiel dans la relation ville/fleuve et conclu la possibilit dy remdier. Ce constat est notamment du la perte de ce lien dans les annes antrieurs et labandon des fonctions urbaines quapports les fronts deau . Dans le cas de Nantes et Bordeaux, la volont des politiques tait dj prsente ds les campagnes lectorales, faisant parti dun discours politique dj rod. Ce ntait pas le cas dembl pour la ville de Lyon, ou la prise de conscience vient plus tard comme nous avons pu le voir.

    Cest aussi la capacit dinitiative des diffrents acteurs surmont cette

    problmatique et tre fort de propositions. La proposition non pas sur un projet bien dfini, mais sur des axes dorientation quont taient les plans bleus, le plan guide ainsi que le plan Garonne. On peut ds lors fliciter les groupes de travails professionnels (Agence durbanisme, chercheurs, urbanistes, gographes.. la liste est longue) ou citoyens qui ont particip conjointement une vision dun nouvel air des fronts fluviaux . Leur travail consiste dune certaine manire interpeller les politiques sur leurs visions du territoire. Ces travaux dbouchent sur des rapports comme le document socle par exemple .

    Cest par la combinaison de ces deux scnarios que sengage vritablement laction urbaine en matire de reconqute des fronts deau urbains Lyon, Nantes et bordeaux.

  • 50

    Cest alors que les enjeux dcoulant de cette analyse, deviennent suffisamment importants pour appeler une raction de la part des autorits comptentes.

    Leau devient alors un marqueur fort. Celle-ci est mise en avant par trois vecteurs diffrents : la communication politique, les programmations culturelles (festivals des Allums, de lEstuaire, Le Voyage Nantes, ...), et les politiques urbaines (se tourner vers le fleuve). Les annes qui suivent cette prise de position sont alors importantes dans la mesure ou un certain nombre de bases qui tendent rendre oprationnelle la volont de reconqute affiche depuis le dbut de la dcennie sont mises en place, notamment grce la rsolution de diffrentes contraintes qui handicapaient laction jusque-l.

    Notre travail permet juste une lecture simplifie des politiques publiques afin den comprendre les grandes lignes et dappuyer notre analyse en mettent en avant le postulat de dpart.

    En effet le jeu dacteur reste assez compliqu comprendre est ncessite une tude appondis en ce qui concerne leur rle prcis. Il pourrait faire lobjet dune thse par exemple afin de mettre en exergue les diffrentes fonctions. Cest par exemple le cas pour la ville de Bordeaux, comme nous avons pu le dvelopper rapidement dans lanalyse. Seul, historiquement, Lyon pu se dgager de la domanialit de ltat, par le biais de la COURLY. Il est vident de souligner que dautres acteurs public peuvent rentrer en compte comme par exemple lAgence de l eau. Des acteurs privs sont galement prsents avec les associations, les industriels et usagers comme on a pu le voir. Un dernier point qui me semble important souligner est le recul par rapport au retour dexpriences de nos diffrents cas dtude. Seul Lyon, pionnire dans le domaine a assez dexprience pour pouvoir avoir une vision densemble sur les diffrents projets mens. On y reviendra dans le chapitre 3 avec les gros projets phares maintenant quasiment achevs comme les confluences. Bordeaux et Nantes restent fragiles, leur reconqute est en marche et beaucoup de projet restent dvelopper notamment au travers des projets Bordeaux 2030 et Nantes 2030. Lyon a dj pass cette tape. Enfin, le maintient au pouvoir, que se soit de F.COLLOMB ou A.JUPPE, sans doute permis comme nous avions pu le dire en introduction, dinsuffl une continuit dans la politique urbaine mene.

    Intressons nous maintenant lapplication de ces politiques sur le territoire, en terme de programmation culturelle et politique urbaine comme prcis si avant. Il sagit de comprendre le ramnagement des fronts fluviaux au travers lanalyse des projets et vnements court ou moyen terme.

  • 51

    Chapitre 3 : Des projets damnagement et vnements culturels, sources dun retour vers le fleuve ? Comme vu dans le premier chapitre, une politique forte en faveur dvnements et organisations culturelles, est mene dans nos exemples. La socit actuelle a volu et laisse place de nombreux loisirs. Le repos nest plus une reproduction de la force de travail comme le disait Marx, mais laisse place un faisceau dactivits des plus diverses 50. Nous avons donc ici une source riche afin de ranimer ces lieux, que sont les fronts deau urbains . Nous allons voir dans lexposition de nos cas dtude, que la culture et vnements culturels sont importants dans la relance de ces espaces, autrefois dlaisss. La reconqute passe donc par lorganisation de ces projets au sein de ces espaces la fois par la reprsentation, lanimation, lorganisation, mais aussi par lamnagement ddi ce type dusage. Dans un premier temps, intressons nous aux amnagements de ces lieux, comprendre comment le lien ville/fleuve est renforc.

    1) Un amnagement au service du loisir, de la culture et dun retour vers le fleuve

    Il nest pas question ici de faire une liste exhaustive des amnagements mais den montrer pour certains, les caractristiques qui exposent un retour vers un lien ville/fleuve, tout comme pour le discours politique tudi auparavant. Autrement dit, en quoi lamnagement permet-il damliorer le lien ville/fleuve ?

    La mise en place de la reconqute sest faite comme nous avons pu le voir dans les annes 1990 pour Nantes et Bordeaux. Lyon fut la pionnire dans les annes 80 se lancer dans cette reconqute . Cependant, le mode de rappropriation ne sest pas droul de la mme manire pour nos diffrents exemples. La reconqute a principalement commenc par le ramnagement des quais comme Lyon et Bordeaux, avec pour but principal, un retour de la ville vers son fleuve. Cest par la suite que la reconqute va stendre sur des lieux plus vastes comme Lyon confluence ou lamnagement de quartier en retrait des fronts deau. Quant Nantes, ce fut plutt le lieu dune reconqute centralis autour de ses iles runies en une, lle de Nantes.

    Grce laide des diffrents documents durbanisme labors par les diffrentes agences durbanisme, donnant la ligne de conduite suivre pour les diffrents projets urbains de cette reconqute , nous pouvons analyser selon les villes, par quel moyen cela passe. On se propose de prsenter lanalyse pour chacun des trois cas dtude et den faire une synthse par la suite.

    50 Joffre Dumazedier, Vers une civilisation du loisir

  • 52

    Lyon, une reconqute rcrative des quais et plus Il faut savoir quau dpart, ces lieux taient fortement ddis la place de la voiture et notamment par lamnagement de parkings ou priphriques. Cest le fruit de diffrents projets dont nous citerons quelques exemples, qui ont permis une volution vers ltat des lieux actuel. En effet, les bas-ports de la rive gauche du Rhne ont vu disparatre les stationnements qui les animaient depuis plusieurs dcennies. La ralisation du projet phare de la municipalit de Grard Collomb (2001-2008), le projet des Berges du Rhne, n en 2003 la suite dun concours public, engageait en effet la suppression du stationnement sur les bas-ports destins de nouveaux usages.51 Les objectifs du projet sont alors damnager les berges du Rhne des fins de :

    Mise en valeur des quais de la rive gauche Redcouverte du fleuve par les lyonnais

    Voici figure 15 le squenage des berges. On retrouve dailleurs le mme procd dans chaque exemple.

    51 Visite VAD BERGES DU RHNE 7 juillet 2008

  • 53

    Figure 13: Amnagement des quais de Rhne, Vers un retour au fleuve fleuve Crdit photo :VAD Berges du Rhne

  • 54

    Les berges doivent alors tre vu comme espace de libert dveloppant des liens continus par des modes doux. Mais cela doit tre aussi des espaces de dtente, dactivits et danimations, comme nous pouvons le voir sur les images ci-dessous :

    Le projet sest donc droul le long des berges avec quelques lieux phares ou un radical changement a t apport. Lexemple de la fosse aux ours. Un vritable bouleversement de lamnagement des quais, un retour du fleuve vers la ville clairement ressenti, comme peut le montrer les deux photos ci-aprs :

    Figure 16: La fosse aux ours, avant

    Figure 17: La fosse aux ours, aprs

    Figure 15 : Des activits sportives et ludiques en bord de berges. Source : Grand Lyon Figure 14: Des activits sportives et ludiques en bord de

    berges. Source : Grand Lyon

  • 55

    Voici dautres exemples illustrant ce retour :

    Figure 18: Les quais aujourd'hui

    Figure 19: Les quais du Rhne dans les annes 60

    Crdit photos : VAD berges du Rhne et Grand Lyon

    Figure 20: Quai Victor Augagneur, dans les annes 80

    Figure 21: Quai Victor Augagneur aprs amnagement

  • 56

    Les amnagements sont fait de telle sorte ce que les riverains retrouvent leurs empreintes vers le fleuve. Des espaces de dtentes, de convivialit, des connexions faites entre la ville et le fleuve notamment par la cration de liaisons douces. Il existe une continuit au niveau des trajets. Les chemins ne sont pas rectilignes mais reproduisent la forme du fleuve. A noter que la qualit de la vgtation y est trs importante galement.

    Voici par la superposition de photos (figure 15), un discours illustrant ce retour vers le fleuve, inspir de mes lectures Nous voil au dbut du parcours des berges du Rhne, du ct du Bretillot. Une atmosphre paisible, coupe du bruit assommant de la ville et de sa circulation. Une seule vue possible, cette immensit bleutre quest le Rhne. Le piton y est roi, tout est fait pour sy sentir bien, un lieu ou lesprit est au fleuve. Des pitons, des joggeurs, des cyclistes, de la musique, et cette vgtation omniprsente occupent lespace. Au fil de cette promenade, des lieux uniques, des jardins, la grande prairie , des terrasses, le port de luniversit Tout est fait pour que la population sy sente bien, se dtende, se divertisse. Les jardins avec ses jeux pour enfants ou encore les jardins partags. Soudain, un vaste espace apparait, dou son nom, la Grande Prairie . On y retrouve des sources de divertissement et notamment des bars et guinguettes. Lieu propice galement aux rassemblement et promotion dvnement artistique (confre seconde partie). Puis les Terrasses de la Guillotire, lieu ddi la rencontre ou leau est centrale. LEstacade, lieux ou bon nombre de sportifs passe leur temps et notamment skateurs et danseur. Cest un lieu propice la reprsentation culturelle. Enfin le Port de luniversit, o la encore, le loisir est mis en avant au travers un amnagement propice aux pique-niques, roller, dtente et concerts52

    Il en est de mme pour le second fleuve, la Sane. En mettant en valeur l'ensemble des visages et caractristiques de la Sane, la promenade pitonne, au plus prs de l'eau et la plus continue possible, est le fil conducteur du projet. Un axe de vie et de bien-tre pour les habitants qui vient raccrocher la ville la Sane et la nature avec des espaces de dtente, ouverts et vivants, tout au long du parcours .53

    52 Julien Lecoutre 53 Grand Lyon, Rive de Sane

    Figure 22: Les Berges du Rhne ramnages, place la promenade. Source : Grand Lyon

  • 57

    La encore, un enjeu majeur russi, quest la soudure entre la Sane et des quartiers la bordant. Des squences sont aussi cres afin de mettre en scne les berges en des termes de dtente, de promenade, ainsi que dart urbain, impliquant des artistes dans le projet (On pourrait alors faire un lien avec le mmoire de Morgane Beurel sur limpact de la vision artistique dans lamnagement). La dmarche est essentiellement identique celle dcrite juste avant, nous ne nous attarderons donc pas plus sur ce deuxime fleuve. Il est tout de mme intressant de mettre en avant le ramnagement des diffrentes places emblmatiques de quartiers tels que Saint-Nizier, Albon, qui ont eu pour but de faciliter laccs aux quais et donc de renforcer le lien entre la ville et son fleuve en reliant cette promenade au plus prs de leau aux rseaux de promenades existantes (randonnes, parcours urbains commerciaux, parcours urbains patrimoniaux). Aussi, les seuils amnags en quai haut, en lien avec les connections aux quartiers, seront autant de belvdres sur la promenade et la Sane54. En voici lexemple en image :

    54 www.lesrivesdesaone.com

  • 58

    Figure 23: Les berges de la Sane, passerelle entre le fleuve et ses quartiers

    Source : http://www.grandlyon.com/projets/rives-de-saone.html

  • 59

    Cest une vidence, cette reconqute vers un lien ville/fleuve est bien prsente. Cela passe bien par lamnagement qui lui est procur et surtout par ses perces55 qui soudent la ville son fleuve. Un temps rvolu ou lemprise des parkings et de la voirie tait prdominante. Les promeneurs sont aujourdhui de retour la faveur des ramnagements dont ces espaces ont fait lobjet dans le cadre de la reconqute des fronts deau lyonnais. Leurs modes de dplacement se sont diversifis, les pitons ctoyant dsormais cyclistes, skaters et autres adeptes du roller. De nouvelles activits accompagnent ce ramnagement : terrain de volley, parcours sportif, mur descalade, pataugeoires, aires de jeux pour enfants, aires rserves la pratique du roller ou du skate-board.

    A ct de ces nouvelles activits, les guinguettes dantan connaissent une renaissance remarquable56. Ces lieux de dtente et de repos accueillant les citadins en qute de loisirs (jeux de boules, danse, mais galement baignade, pche ou comptitions de barques) ont connu un dclin puis un retour rcent avec la reconqute . Phnomne plutt priphrique au dpart, les guinguettes ont aujourdhui investi le coeur urbain lyonnais. De faon temporaire dans un premier temps, par le biais de lopration Quai des Guinguettes lance chaque t, partir de 2003, par la mairie de Lyon en rive gauche du Rhne, sur les bas-ports dbarrasss des voitures les encombrant au quotidien. Puis de faon dfinitive dans un second temps, une fois lopration Berges du Rhne acheve. Dans lesprit des guinguettes dautrefois, pniches accueillant bars, restaurants et autres discothques ou salles de concert ont ainsi aujourdhui investi les bas-ports de la rive gauche du Rhne situs de part et dautre du pont Wilson.

    Figure 24: Les quais des guinguettes

    Les fronts deau lyonnais, redeviennent donc des espaces de jeu et de loisir. De nombreux usages ludiques traditionnels des fleuves et de leurs berges ayant progressivement rgress tout au long du vingtime sicle, se voient rapparaitre. Le terme de reconqute des fronts deau lyonnais porte bien son nom. Cette russite est en parti du lagence In Situ, runissant architectes et artistes la base de ce ramnagement. Paralllement au ramnagement, des fins esthtiques, ludiques ou conomiques, de leurs quais et bas-ports, les fleuves lyonnais apparaissent, partir du tournant des

    55 On entend ici les liaisons par voix douces et la trame vgtale en gnrale 56 Lyon citoyen, n23, juillet/aout 2004

  • 60

    annes 1980, comme une localisation privilgie pour toutes les oprations durbanisme de prestige lances par les municipalits successives, quil sagisse de conforter le centre ville lyonnais (Lyon Confluence) ou daffirmer la dimension internationale de lagglomration (la Cit Internationale). Conclusion : Pour rpondre au postula de dpart, lamnagement des quais Lyon est bien llment moteur de la reconqute notamment en recrant des espaces ludiques, de promenades et de dtentes. La trame damnagement le long du fleuve nest pas dfinie selon un plan damnagement fixe, comme cela peut ltre, nous le verrons Bordeaux. La disposition des espaces de dtentes, des voix douces, des trames paysagres se croisent au fil de la balade, mlant la fois curiosit et attirance vers le fleuve. Lexposition des photos dmontrent elles aussi ce retour vers le fleuve, laissant la place aux usagers pitons, en effaant la voiture du paysage. Une harmonie sinstalle.

    Bordeaux, vers une revitalisation des quais Tout comme Lyon, chelle rduite, Bordeaux suit la mme conduite en ce qui concerne la restructuration de ses quais de Garonne. Lamnagement va la encore se faire partir de squences, donnant le ressenti des espaces retravailler, afin que le fleuve se tourne vers la ville. On retrouve dans les orientations gnrales damnagement la :

    Mise en valeur des quais de la rive gauche Redcouverte du fleuve par les lyonnais

    Cela passe alors par un squenage autour de larticulation ville/fleuve, de la trame paysagre, lanimation ainsi que lintermodalit et la trame viaire57. Vous pouvez retrouver en annexe 8 le plan. La particularit de Bordeaux par rapport Lyon, est que outre les squenages, les quais ont galement t diviss dans le sens du fleuve, de nouveau en quatre trames. Si on laisse le plateau dont les usages sont multiples, les trois lanires restantes sont lespace vivre, le boulevard automobile et la promenade le long des berges. On peut sy dplacer pied, en roller, en bus, vlo, en tramway ou encore en voiture. Chaque usage y trouve sa place et la traverse des carrefours se fait aisment. Lquilibre est ainsi instaur entre les diffrents modes de dplacement possibles. Voici la coupe type de lamnagement des quais de Bordeaux :

    57 Mairie de Bordeaux, Demain les quais, Projet pilote urbain

  • 61

    Figure 25: Amnagement type des quais de Bordeaux.

    Source: Mairie de Bordeaux, Projet pilote urbain, 1999-2007

  • 62

    Comment ressentir lespace le temps dune promenade le long des quais ? Suite aux lectures, voici un petit rcit illustrant les sensations dun nouvel amnagement : Nous partons du pont Saint Jean, dans le quartier Saint Michel, quartier plutt populaire de Bordeaux. Nous arrivons sur un grand parc de jeux et de sports au milieu dun vaste espace vert tourn vers son fleuve. Une promenade est offerte le long du fleuve, avec pour fond sonore, parents et enfants, retrouvant les plaisirs des quais autrefois perdu. Une sensation dimmensit nous empare quand on arrive sur le lieu et surtout en voiture. Une multitude despaces sportifs entrelacent cet espace pour un retour vers une mixit dactivits culturelles et sportives. La qualit des voix douces est remarquable. La voiture et le tram ont une place bien dlimite crant harmonie des lieux. Les parkings ont disparue de la circulation, intgrant les sous sols de la ville. La balade se poursuit du pont de Pierre aux Quinconces. Un regain dactivit se fait ressentir, avec une large place donne aux activits de restauration, dexposition et de dtentes. On retrouve galement le fameux miroir deau , place centrale et ludique des quais de bordeaux. Pass lesplanade, on retourne vers un univers de jeux, de rencontres et danimation assez fort. Un hangar ddi aux expositions culturelles et vnement jonche la Garonne. Pass le cours du Mdoc, lambiance y est toute diffrente, avec un esprit dantan conserv, une empreinte maritime indniable remise au gout du jour. Cest notamment un lieu de shopping, ou touristes et bordelais se ctoient58 Un rcit illustrant cette reconqute que fut la rappropriation des bordelais de leur fleuve. La encore, lamnagement est au centre de la soudure entre la ville et son fleuve. Une grande part est donne aux activits et vnements, que nous prsenterons prochainement. Un temps rvolu ou lemprise des parkings et de la voirie tait prdominante. Les promeneurs sont aujourdhui de retour au centre de lamnagement. Mais cest galement un moyen dlaborer une interface qui tisse le lien entre la ville et son fleuve. Leurs modes de dplacement se sont diversifis, les pitons ctoyant dsormais cyclistes, skaters et autres adeptes du roller. De nouvelles activits accompagnent ce ramnagement : quelles soient culturelles, sportives ou conomiques. Voici des illustrations appuyant nos dires sur la place que reprend le fleuve dans lamnagement :

    58 Julien Lecoutre

  • 63

    Source: 2030, Vers le grand Bordeaux

  • 64

    Source: 2030, Vers le grand Bordeaux

  • 65

    Figure 26: Les quais rinvesti par la population

    Source : Aurba, De la ville la mtropole, 40 ans durbanisme Bordeaux, 2011 Le miroir deau et ses plages urbaines, les nombreux joggers et promeneurs ou bien encore les manifestations sur les quais Tous ces moments de vie qui indiquent la rappropriation des abords du fleuve par les habitants de Bordeaux comme de son agglomration

  • 66

    Lopration damnagement sest poursuivie rive droite, lobjectif tant de rconcilier les deux rives et de lintgrer au cur de la ville. Le tramway a fait le lien, il traverse la Garonne par le Pont de Pierre et rejoint la rive droite. Marque par une tradition industrielle, la rive droite a accueilli la premire gare de Bordeaux (la gare dOrlans). Les berges sont l aussi peu peu rendues la population grce la construction de logements et lapparition dun jardin botanique et dun complexe cinmatographique. Les oprations durbanisme se sont poursuivies dans le but de crer des espaces de promenade et de rpondre la mme logique que celle implante rive gauche. La restauration urbaine repose sur diffrentes analyses qui visent donner une meilleure image de la ville et renouer le lien ville/fleuve tout en conservant lattache historique. Dans le cas de la ville de Bordeaux, les amnagements ont contribu la fabrication de limage de la ville et louverture sur le fleuve. La restructuration des espaces publics et fluviaux a donn lieu de grands programmes darchitecture qui donnent limpression de se retrouver dans un lieu unique et de saffranchir du quotidien. On incite les gens partager et se dplacer dans un espace ddi aux activits et aux loisirs.

    Cependant, la vritable ambiance et identit de la ville en terme de reconqute des fronts deaux ne se forme pas grce la rnovation dune seule portion. Lambiance urbaine dpend de la cohrence dun ensemble de projets. Limportance donc de lintervention de grands architectes dans lamnagement facilite en partie une russite de la reconqute, comme Michel Corajoud.

    Au del du ramnagement des quais, cest une remise en question gnrale sur lamnagement de la ville et mme de lagglomration bordelaise. Cest la question port par Bordeaux 2030, avec la raffections de nouveaux quartier dans la politique globale de la ville. Ce nest donc pas seulement comme Lyon un simple ramnagement des quais mais une vision plus globale sur lamnagement de la ville. Bordeaux 2030 fait tat des grands projets souhaits par le maire de Bordeaux pour les quinze annes venir, de 2015 2030. Aprs les projets damnagement prsents dans le prcdent projet urbain, il sagit l dlargir le champ des transformations la CUB pour une ville toujours en mouvement. Ce deuxime projet urbain imagin en 2009 a pour ambition de dvelopper une mtropole durable grce trois lments essentiels59 : - ladhsion des habitants impliqus et concerns dans le cadre de la gouvernance voulue par la ville ; - la volont de continuer se dvelopper dans un contexte conomique difficile en construisant des logements de qualit, en accueillant de nouvelles entreprises et en rpondant aux besoins de tous ; - dvelopper le lien rive gauche/rive droite autour de projets comme le pont Jacques Chaban Delmas, une promenade sur plus de 10 kilomtres de berges amnages autour dun fleuve redevenu vivant. Louvrage de ce projet urbain, 2030, Vers le Grand Bordeaux, du croissant de lune la pleine lune retrace les objectifs principaux et les moyens mettre en uvre pour les atteindre.

    59 Ville de Bordeaux, 2030 vers le grand Bordeaux

  • 67

    Cette rflexion sur le fleuve mne donc une avanc sur la ville. Conclusion : Bordeaux sest fait une force de reconqurir ses quais, cest chose faite grce aux projets damnagement mens. Le plan Garonne, a su tracer les grandes lignes qui ont fait que lamnagement soit russi. On notera dailleurs une particularit importante, la trame linaire suivi pour la rpartition des fonctionnalits. La encore rien de plus marquant que de montrer ce changement en image. Les zones dlaisses laissent place la rappropriation des lieux.

    Nantes, un retour vers son fleuve pas comme les autres

    En ce qui concerne Nantes, le projet est lgrement diffrent de celui de Lyon et Bordeaux. Il sagit ici dun ramnagement complet de lle centrale. Cest un projet de reconqute globale qui englobe la fois les quais et berges attenant lle, mais aussi la centralit. On ne dissocie pas les deux, comme cela a pu tre fait pour les villes cites ci-avant.

    Cest un territoire htrogne que lon veut transformer en un vritable cur

    dagglomration en y dveloppant toutes les fonctions urbaines de centralit et en ce qui nous concerne, les quipements sociaux culturels ainsi que les quipements de loisirs. Au cur du projet, la requalification ou la cration progressive de prs de 170 ha despaces publics, tient un rle essentiel : rues, places, berges et quais amnags offrent de nouveaux lieux de vie et dactivits dans un environnement privilgi, en bord de Loire et face au centre historique. Le territoire dvoile trois paysages urbains distincts : louest, des friches industrielles et navales en mutation, au centre un faubourg dhabitat ancien rhabilite et lest un paysage ligrien marqu par une urbanisation des annes 60 90. Voici le programme damnagement en plan ainsi que le plan du ramnagement des quais qui permet de mieux comprendre le projet et les explications faites :

  • 68

    Figure 26 : Programme d'amnagement de l'le de Nantes. Source: Plan guide

  • 69

    Figure 27 : Les quais en projet. Source: Plan guide

  • 70

    Le long des quais se joue le rapport de la ville avec la Loire, dans sa partie fluviale, naturelle ou urbaine. Les quais, dont la fonction principale tait ici un usage portuaire, retrouvent des nouvelles utilits et permettent un rapport de proximit avec leau en souvrant de part et dautre de la Loire la promenade et aux manifestation temporaires 60. En amnageant les quais, cest dune manire oprer une transformation de lensemble des quartier de part et dautre de la Loire 61. La notion de vues et de trous est alors importante dans lamnagement de ces espaces. Cest le matre mot dans lorganisation des espaces et le ramnagement des quais.

    Il serait compliqu de narrer comme jai pu le faire pour Lyon et Bordeaux, un ressenti sur lamnagement des quais. Cest ici un ensemble qui doit tre pris en compte et qui montre bien la diffrence en terme de lecture de la reconqute des fronts deaux Nantais. Lamnagement se fait ici par ilots, comme on peut le voir figure 26, ce qui ne rfre pas forcment aux berges mais une plus grande emprise. Il est donc hors de question ici de parler de linarit dans le projet comme cela est le cas Bordeaux. La fonction portuaire est galement conserve avec le port atlantique et la gare maritime, ce qui confre au lieu un lien avec le pass portuaire de la ville de Nantes, et permet une meilleure intgration des quais et de lle pour ses habitants. Cest un lment moteur du renforcement de la relation entre la ville et son fleuve par lhistoire. Les hangars sont notamment conservs comme le Hangar Banane qui accueille aujourdhui de multiples expositions et vnements, ainsi que la gare Maritime. Voici un schma dvelopp par le groupe de stage Nantes Imaginaire , qui montre bien ce retour progressif vers la Loire au sein de lle de Nantes avec une fonction portuaire toujours prsente :

    60 Lle de Nantes, le plan guide en projet, P68 61 Lle de Nantes, le plan guide en projet, P69

  • 71

    Figure 28: Evolution de l'ile de Nantes vers son fleuve.

    Source : Stage polytech Tours Nantes Imaginaire

  • 72

    Laccent est mis sur la fonction portuaire qua pu avoir Nantes dans les dernires dcennies et notamment avec ces anciennes industries maritimes. Les friches ont laiss place un vaste mmorial dont notamment le muse de la marine. On allie alors la culture et le loisir au lieu. La promenade et la prservation de la nature, comme on peut le voir sur la figure 24 et 25 (Jardin des sciences naturelles par exemple) sont galement des lments fort du retour du fleuve vers la ville.

    Les berges et quais sont ramnags en pente douce, et ponctues de belvdres permettant de retrouver des vues sur la Loire.

    Figure 27: Belvdre. Source : plan guide

    Figure 29: L'amnagement de la point ouest de l'le... Un retour au pass maritime... Source: Plan guide

  • 73

    Deux promenades sont cres, une sur la partie basse qui donne directement sur la Loire, lautre sur la partie haute pour les balades pied ou vlo. Elles sinscrivent dans le cadre des amnagements du tour de lle crant ainsi une continuit pitonne et cyclable. Au-del de cette vocation de promenade, les berges sont devenues de rels itinraires alternatifs pour les cyclistes. Mais cest galement le paysage de la Loire qui entre dans le quartier avec la constitution dun parc Ligrien, au sein duquel les nouvelles oprations immobilires sont implantes. Au total, 6 ha despaces publics sont crs ou requalifis et 1,2 kms de promenade au bord de la Loire sont amnags62.

    Deux bassins flots sont galement crs, celui de la Loire maritime et de la Loire

    Fluviale. Cest loccasion de crer de nouveaux quais, constitus non seulement par les ouvrages et le traitement des sols mais aussi par les rapports qui stablissent entre les constructions nouvelles et leau 63. Limportance de la prise en compte des quais dans lamnagement priphrique est bien souligne encore ici. Lintervention dartistes comme Burren, font galement parti intgrante de lamnagement de ces fronts fluviaux en intgrant laspect artistique et lattraction du site. Se reporter lannexe 10.

    Au del de lamnagement des bords de Loire, cest un projet densemble qui se construit comme peut le montr le programme en figure 26. Conclusion : Le projet de lle de Nantes sorganise autour de la Loire et permet aux habitants de renouer avec le fleuve et de reconqurir ses rives. Les quais ouvrent la ville sur la Loire et offrent de nouvelles vues sur le fleuve. Un paysage se rvle et rappelle alors, nous le dirons, la proximit avec locan. Ce qui est important de souligner, cest que anciens et nouveaux usages cohabitent autour de la Loire : quais, pontons et estacades faonnes les berges. Le patrimoine portuaire est conserv et rhabilit, accueillant dsormais de nouvelles fonctions, comme le hangar Bananes.

    62 Source : Lle de Nantes, le plan guide en projet 63 Lle de Nantes, le plan guide en projet, P68

    Figure 28 : Anneaux de Burren, Ile de Nantes. Source: Ocean Presse

  • 74

    Cest un ensemble qui sinstalle au bord de leau, activits, tourisme, loisirs et culture.

    Synthse Chapitre 3, Partie 1 et Chapitre 1 En quoi lamnagement permet-il damliorer le lien ville/fleuve ? On se rend bien compte que dans nos trois exemples, la faon dont est abord lamnagement des fronts deau est diffrente. Il est donc difficile den faire une gnralisation comme voulu initialement, mais lanalyse et la prsentation est nanmoins utile dans la lecture dun processus de retour du fleuve vers la ville.

    Dans un premier temps, nous pouvons remarquer que la rfrence historique permet a tout chacun de prendre rfrence au lieu et donc de sy projeter et sy attacher plus facilement. Cest alors le cas de Nantes, avec la conservation en grande partie dune histoire maritime remodele avec une urbanisation contemporaine. A bordeaux, cette attache vers lhistoire se ressent galement, avec notamment les lieux phares dune poque rvolue qui ont laiss place aux commerces et activits diverses. La cration bassins flots en retrait du front fluvial, renforce le lien maritime et fluvial que Bordeaux a toujours eu avec son fleuve. En ce qui concerne Lyon, cest tout diffrent, lhistoire nest pas la mme en terme damnagement des fronts fluviaux inexistant lpoque. Dans ce contexte, il serait inappropri denvisager la rvaluation actuelle de la relation ville / fleuve Lyon comme Bordeaux ou Nantes. Lyon, la diffrence de ses deux soeurs qui redcouvrent galement leurs fronts deau urbains, ne saurait en effet, en dpit de lexistence dune fonction portuaire, tre qualifie de ville portuaire de par la fonction principale du mot.

    Ensuite la place laisse la promenade est la dcouverte des sens est abondante dans les projets damnagement de la reconqute . Elle permet de re-centraliser les flux vers le fleuve et de solliciter la population a se rapproprier par leur seul personne les lieux, par lespace qui leur est mis a disposition. Lintervention darchitectes, urbanistes ou artistes de renom permet daffirmer cette volution permanente des sens confrant au lieu une attraction certaine. On se rend bien compte que le squenage propos selon les lieux pouvait tre disparate, mais pas forcment de meilleur ou moins bonne qualit. Il nexiste pas de rgle, juste un juste milieu entre la fois la place laisse aux pitons, aux voies douces, aux transports ainsi qu la trame paysagre. Cette harmonie confre une certaine russite aux trois villes tudies.

    Le traitement paysager arrive en premire ligne, lors de ces reconqutes des fronts fluviaux. Il doit allier la fois lhistoire du lieu, la flore qui lhabite, ainsi quun jeu de conception auquel toute personne doit tre sensible. Cest lexemple des les jardins Lyon (Fg 15) qui veillent les sens, les quais de guinguettes Lyon (Fg 22) o les espaces sont offert la flnerie des passants ainsi que les quais Richelieu Bordeaux qui confrent une trou vers la Garonne.

  • 75

    Les perces et points de vus crs par les diffrents amnagements sont galement lments cls dans la soudure entre la ville, ses quartiers, et son fleuve. On vient den donner un exemple Bordeaux, mais cest galement le cas pour Lyon (avec le port de luniversit et son dgagement sur le fleuve) et Nantes avec ses nombreux belvdres. La trame paysagre doit donc prendre en compte cet aspect lors de la conception des espaces.

    Enfin, cest aussi lespace donn aux loisirs et culture qui en grande partie, permet ce retour vers ces lieux autrefois dlaisss. Cela passe donc forcment, mme si nous ne lavons par encore exprim, par une conomie allie aux diffrents enjeux vnementielles/culturelles ou de promotions de ces sites. Les critres de russite en rsum :

    1. Une rfrence historique assume 2. Une liaison cohrente des voies douces 3. Un agencement harmonieux entre les diffrentes fonctions (transport, pitons,

    trame verte) 4. Un veil des sens par lamnagement 5. Un traitement paysager alliant faune, histoire et crativit (intervention

    dartistes) 6. Un traitement particulier des ouvertures de la ville vers son fleuve 7. Une place importante du loisir (sport, vnements)

    Plus fondamentalement, la possibilit de se rapproprier linterface

    ville/ fleuve se caractrise par une intention en terme damnagement renouvele aux questions de lenvironnement, de la qualit de vie, de lurbanit en gnrale. Il est important aussi de souligner quil y a une diffrence non ngligeable dans nos cas dtudes, entre le ramnagement des fronts deau et le ramnagement en plus large parti des friches industrielles ou portuaires, dont nous avons pu parler succinctement. La dynamique damnagement est fondamentalement diffrente et cest la raison pour laquelle nous ne nous y sommes pas attarde dans le cadre de cette tude. Alors que la rvaluation de la relation ville/fleuve apparat, dans le cas de friches industrielles comme la consquence de la libration despaces riverains plus ou moins vastes conscutive lvolution de la localisation de lactivit portuaire, elle saffiche, pour les berges, comme lexpression pleinement assume dun vritable parti-pris urbanistique et politique, conscient et pleinement positif anims par architectes urbanistes et artistes en tout genre. Nous allons donc voir dans la prochaine partie, comment les vnements sont en lien direct avec la russite de ce retour vers le fleuve.

  • 76

    2) Des vnements marqueurs dun retour au fleuve

    Nous avons pu le voir dans la partie prcdente, la place donne aux loisirs et la culture est assez importante. Nous nallons donc pas ici nous intresser aux loisirs de base type sport, promenade ou baignade, mais lorganisation dvnements qui la fois promulguent une certaine image des fronts fluviaux reconquis, mais qui aussi attirent et font vivre ces lieux.

    Nous prendrons lexemple que de quelques vnements emblmatiques afin dappuyer notre raisonnement

    Les vnements culturels transforment un lieu, change sa perception et les habitants se lapproprient. Par consquent, ils sont un lment important de lespace urbain et surtout lors de reconqutes , crant un fort dynamisme sur les lieux quils occupent.

    Promotion et renouement par lvnement Afin de renouer avec ces lieux autrefois dlaisss, il sorganise diffrents

    vnements, dont le but premier est de refaire dcouvrir bien mme avant la fin des projets, la population, ces contres. Le but tant den promouvoir leurs succs.

    Cest le cas Nantes avec le festival les allums , vnement culturel visant

    promouvoir la rhabilitation des anciennes friches portuaires de lle. Le festival des allums, gr par Jean Blaise de 1990 1995, a t une marque forte dune nouvelle appropriation de la ville aprs sa dsindustrialisation La culture, cest important pour limage, alors nous crons le festival les allumes , son nom dit tout : on rallume la ville 64. Les machines de lle de Nantes, qui rencontrent chaque anne un succs fou, est je pense, lune des plus belles russites en terme de rappropriation par lvnementiel des berges ouest de lle. Ce projet allie la fois lhistoire de la ville en mettant en scne grandeur nature, les lments en lien avec le fleuve. Cest un succs fou. Aussi fou que les constructeurs qui ont install leur atelier dans les nefs, et dont limaginaire explore la cime des arbres, la savane ou les fonds sous-marins Sur les mmes lieux ou staient construits les grands naviresUne invitation au rves et au voyage 65. Cest un vritable univers qui est recr

    64 Jean Blaise 65 Confre Article sur les machines en annexe 11

    Figure 29: L'lphant de l'le. Source: Les machines de l'le de Nantes

  • 77

    en ce lieu, ou les navires voyaient le jour. Le projet stend sur toute la partie nord ouest de lile comme on peut le voir sur le plan ci-dessous :

    Du cot de Lyon, la promotion se fait au dpart par linstallation de guinguettes le

    long des quais du Rhne principalement, afin de promouvoir les futurs ramnagements. Au dpart temporaire, elles se sont vues tre dfinitives la fin des travaux de ramnagement avec un quai ddi leurs gloires.

    Pour Bordeaux, ce fut la fte du fleuve notamment, ritr une anne sur deux et qui le temps dune semaine rassemble les amoureux de la Garonne et de son estuaire. Au programme des activits nautiques, balades sur le fleuve, expo, cours de danse sur les quais, concerts et feux dartifice. Cest aussi loccasion daccueillir de grands vnements comme La solitaire du Figaro. Cest chaque fois des centaines de milliers de personnes prsentes lors de lvnement, qui confre au lieu une ouverture sur le fleuve. Dautres projets sont organiss afin de promouvoir sans cesse ces nouveaux lieux de vie, nouvelles interfaces liant le fleuve son environnement urbain.

    Figure 30: Le projet des machines de l'le. Source: Les machines de l'le

  • 78

    Des lieux et vnements qui renforce lattractivit Dans chacun des exemples, nombreux sont les difices rigs au dpart des fins de promotion, qui sont rinvestis par des vnements diverses et varis.

    A Bordeaux, les hangars sont le lieu de congrs, de sminaires et de concerts. Cest aussi sur des fonctions plus varies comme le march couvert du hangar 14 ou les espaces commerciaux des hangars 15 et 19, que la vie prend part sur les quais. On amne de la centralit sur les lieux. Auparavant destins la fonction portuaire, cest une seconde vie qui est donn au lieu et qui confirme notamment son succs.

    Par similarit, la ville de Nantes rhabilite ses hangars des fins culturelles. Ils accueillent en parti les machines de lle et bon nombre dexpositions. Le hangar bananes est aussi un lieu ou lon peut la fois faire la fte et retrouver la gare maritime. Les vnements plus festifs comme les Goutez lectronique sont un rendez-vous singulier dans le paysage nantais. Sa localisation en plein cur de lle de Nantes, sur la pelouse du jardin des Berges, ainsi que sa gratuit permettent de fdrer chaque fois quelques centaines de personnes. Dans une ambiance tout la fois conviviale et intimiste, curieux ou passionns, grands comme petits, se rencontrent pour couter de la musique lectro, en plein cur de la Loire.

    A Lyon, les vnements se font plus rares, on se tourne davantage vers le loisir que lon dira de base, dou la reconqute rcrative . Ce sont plus des vnements festifs qui y sont organiss (concerts, danse urbaine etc.).

    La mise en place dvnements en tout genre est donc inluctable dans une bonne rappropriation du fleuve par la ville. Elle se fait plus ou moins discrte mais est toujours de mise, jouant l articulation entre politique et amnagement.

  • 79

    Conclusion gnrale Depuis les balbutiements de cette waterfront attitude venue principalement des Etats-Unis, le recul sur les diffrents projets en Europe et surtout en France reste encore assez limit aujourdhui.

    Le fleuve est pass au final en peu de temps, dun lment inexistant un lment fort et structurant du dveloppement urbain, des quartiers ainsi que de lanimation. Entre temps, avec la dsindustrialisation, et donc la disparition progressive des activits gnres par le fleuve, sa centralit se perd et lorganisation premire de la ville nest plus lisible. Cependant, le fleuve conserve un capital symbolique fort et constitue une ligne de repre fondamentale pour lorientation et la perception urbaine. La reconqute des berges et des espaces portuaires dlaisss comme lieux urbains, le retournement de la ville vers son fleuve tant mis contribution, redonnent une image valorisante de la ville et en autre par le rinvestissement culturelle et festif.

    Partant de ce constat, le travail avait donc pour but de comprendre en France, sur la base de nos trois cas dtude, comment cette reconqute a eu lieu, en renforant le lien entre la ville et son fleuve. Dans un contexte globalement favorable aux diffrentes chelles du territoire, la reconqute des fronts fluviaux a bien recre en France un lien fort entre la ville et son fleuve.

    Tout dabord avec un engagement politique incontestable, qui a enclench ce processus. Cest grce lanticipation de la part dlus et de techniciens et l tat des lieux de leurs fleuves, que la dcision fut prise dinverser la tendance. Associ cela, une capacit dinitiative des diffrents acteurs incontestable en terme de propositions d amnagement. Cest cette combinaison qui enclenche vritablement laction urbaine en matire de reconqute des fronts fluviaux en France. Leau devient un marqueur fort et est port dsormais par une communication politique, une programmation culturelle et les politiques urbaines.

    Ensuite, par lamnagement apport. Mme si dans cette thmatique il est difficile de gnraliser lensemble de lhexagone, on peut dgager certains lments moteurs dune russite. Une rfrence lhistoire de la localit permet un lien plus ais en terme de rappropriation du lieu. La mise en valeur et la cohrence des connexions douces sont galement la cl du succs, mais aussi la place de la trame verte et celle du transport. Avec la redcouverte des sens, on emporte les passants dans une vritable balade la fois urbaine et fluviale. A cela sajoute la place importante ddie aux loisirs tels que le sport ou bien encore les vnements en tout genre. Enfin, dans la mme thmatique, cest un traitement des ouvertures sur le fleuve qui devra tre la hauteur des ambitions que la ville veut donner celui-ci.

    Enfin, lorganisation dvnements la fois de promotion mais galement culturels et festifs sont nous le dirons, larticulation de lensemble du triptyque Politique/Amnagement/Evnementiel. Il est important que lphmre et la continuit des projets se mlent afin daccroitre le lien que ces nouvelles interfaces jouent entre le fleuve et son environnement urbain.

  • 80

    Cependant nous pourrions discuter des limites que ces projets apportent et notamment comme nous avons pu le voir au dbut, des conflits dintrts notamment au niveau politique comme pour la ville de Nantes. La municipalit tire tous les bnfices de cette russite alors que nombre dassociations se sont battues pour que lle soit ce quelle est aujourdhui. Lensemble des projets est souvent compliqus mettre en place et demande un effort considrable la fois des politiques mais aussi des acteurs privs qui mettent en places ces projets. Cependant ce ntait pas lobjet central de notre tude, et pourrais faire suite ce travail afin de renforcer le constat.

    Parfois cela peut mener comme Qubec un flop en terme de reconqute , mais la maitrise des diffrents projets tudis, montre une force que les politiques et amnageurs ont en France. Une mcanique bien huile, grce notamment aux diffrentes lois et documents qui y rgissent lurbanisme.

    Reste voir lvolution que donneront les villes a cette reconqute dans les annes venir

  • 81

    Bibliographie, Rfrences

    Gnralits sur la question de la reconqute des fronts deau GERARDOT, Claire, 2004. Les lus lyonnais et leurs fleuves: une reconqute en question. Gocarrefour. 2004. Vol. 79/1, pp. 7584. GRAVARI-BARBAS, Maria, 2004. La conqute dune nouvelle frontire: rinvestissement symbolique et requalification fonctionnelle des fronts de fleuve urbains. Universit dAngers ESO - UMR 6590 CNRS. octobre 2004. N 22, pp. 31 39. PELLETIER, Jean, 1990. Sur les relations de la ville et des cours deau / On relations between cities and rivers. Revue de gographie de Lyon. 1990. Vol. 65, n 4, pp. 233239 ROMAIN, Fanny, 2010. Le fleuve, porteur dimages urbaines: formes et enjeux. Gocarrefour. 2010. Vol. 85/3, pp. 253 260. ROMAIN, Fanny, 2014. Limaginaire fluvial contemporain: un antidote urbain? Le cas du Lez vert Montpellier et de la Tt Perpignan. Projet de Paysage [en ligne]. septembre 2014. Vol. Varia, n 10. [Consult le 10 fvrier 2015]. Disponible ladresse : http://www.projetsdepaysage.fr/fr/l_imaginaire_fluvial_contemporain_un_antidote_urbain_ LECHNER G., Le fleuve dans la ville, la valorisation des berges en milieu urbain, Direction Gnrale de lUrbanisme, de lHabitat et de la Construction, 2006, 118p. BEAUCHENE S., Les bords de fleuve, de nouvelles ambiances urbaines, Maison du Fleuve Rhne, 31p. BEAUCHENE S., Les fleuves dans le processus de mtropolisation de lagglomration lyonnaise, Maison du Fleuve Rhne, 31p GRAVARI-BARBAS, Maria, 1991, La mer retrouve : Baltimore et autres reconqutes de fronts d'eau urbains, Thse GIRARDOT C, 2007, Fleuves et action urbaine : de lobjet a largument gographique Le Rhne et la Sane Lyon, retour sur prs de trente ans de reconqute des fronts deau urbains centraux, Thse

    Rfrences en terme de culture et loisirs : CORBIN A, 1995, Lavnement des loisirs, Aubier, 1995, pp 9-54 Coulangeon P, 2005, Sociologie des pratiques culturelles, Collection repres, 2005, pp 101-110 Yonnet P, 1999, Travail, loisir, temps libre et lien social, Gallimard, 1999, pp 32-35

  • 82

    Dumazedier J, 1972, Vers une civilisation de loisir ?, Points, 1972, pp 15-28

    Rfrences sur lanalyse des cas de Bordeaux, Lyon et Nantes : Lyon Gras P, Rvlateurs de ville, Lyon, Travaux rcents de lagence durbanisme, Mardaga, pp 35-49 Ville Angers, juin 2010, Dplacement sur les berges du Rhne, 11p, (consult le 25 avril 2015) Disponible ladresse : http://www.angers.fr/fileadmin/plugin/tx_dcddownloads/La_reconquete_de_Lyon_avec_le_Rhone_01.pdf Les cahiers millnaires, Intervieux de Pierre Romier, en Annexe, 1p Ville de Lyon, 1991, Plan Bleu, Des berges du Rhne et de la Sone 46p Ville de Lyon, 1998, Plan Bleu version rvise 52p VAD, 2008, Berges du Rhne, Ville et amnagement durable,( en ligne) 7 juillet 2008, (consult le 29 avril 2015) Disponible ladresse : http://www.ville-amenagement-durable.org/fichiers/G6NguvH3fZxBTGmia_GTmw.html Synthse du groupe de travail Fleuves , mai 2007, (consult le 14 avril 2015) Disponible ladresse : http://www.cdd.grandlyon.com/fileadmin/user_upload/Pdf/strategie/Lyon_2020/Groupes_travail/GT_fleuves.pdf Site sur les rives de Sone : http://www.lesrivesdesaone.com/au-fil-de-leau/promenade-des-guinguettes-de-rochetaillee-sur-saone/ Site du Grand Lyon : http://www.grandlyon.com Annexes sur la ville de Lyon Bordeaux : Dossier de presse les quais rive gauche a bordeaux, mai 2009, 24 p, (Consult le 15 avril 2015) Disponible ladresse : http://www.bordeaux metropole.fr/sites/default/files/PDF/presse/dp/urba/quais_mai2009.pdf Site de la ville de Bordeaux : http://www.bordeaux2030.fr Aurba, Janvier 1999, Amnagement des quais Rive Gauche de la Garonne, 48p

    http://www.lesrivesdesaone.com/au-fil-de-leau/promenade-des-guinguettes-de-rochetaillee-sur-saone/http://www.lesrivesdesaone.com/au-fil-de-leau/promenade-des-guinguettes-de-rochetaillee-sur-saone/http://www.grandlyon.com/http://www.bordeaux2030.fr/

  • 83

    Aurba, Juin 2000, Plan Garonne, Schma dorientation, 36p Aurba, 2011, De la ville la mtropole, 40 ans durbanisme Bordeaux, Lefestin, 2011, pp 96-105 Ville de Bordeaux, 2007, Demain les quais, plaquette de prsentation 2030, Vers le grand Bordeaux, (Consult le 30 avril 2015), Disponible ladresse : http://www.bordeaux.fr/p82114 Article en annexe Nantes Articles en annexe Caraminot A, 2010, Nantes la couleur dune ville, Ouest-France, 2010, pp 74-77 De Graveleine F, 2003, La Loire dessine le projet, Ile de Nantes, La Vilette, 2003, 191p Alexandre Chemenoff, 1999, Lle de Nantes, Le plan guide en projet, Memo, 1999, 95p Stage polytech Tours, 2014, Nantes Imaginaire Auran, Octobre 2014, Nantes la Loire et Nous, document socle, (consult le 15 avril) Disponible ladresse : http://www.auran.org/publications/document-socle-du-grand-debat-nantes-la-loire-et-nous

  • 84

    ANNEXES

  • 85

  • 86

    Annexe 1 Source : COLLOMB F , 1981, Lyon ville fluviale, confrence de presse du prsident de la Courly, 27 mars 1981, 4 p, (Archives de la Communaut Urbaine de Lyon ) Extraits de la confrence de presse du prsident de la Courly, Francisque Collomb, annonant, le 27 mars 1981, la cration de la commission Lyon Ville Fluviale

  • 87

    Annexe 2 Source : ANONYME, Lyon ville fluviale : une qualit historique , Bulletin Municipal, 26 juillet 1981.

  • 88

    .

    Annexe 3 Source : ANONYME, En marche vers la reconqute des fleuves , Courly Info, n 55, juin 1988

  • 89

  • 90

  • 91

    Annexe 4 Source : AGENCE D URBANISME DE LA COURLY , sans date, Lyon Ville fluviale. Une politique damnagement pour les fleuves, Communaut Urbaine de Lyon, non date, plaquette. (Archives de la Communaut Urbaine de Lyon)

  • 92

    Annexe 5 Extraits des deux Plans Bleus Sources : COURLY, 1991 et 1998

    Annexe 6 Avant-propos de Raymond Barre (p 3) Prsident du Grand Lyon Sources : COURLY, 1991 et 1998

  • 93

    Annexe 7

  • 94 Annexe 8 Plan damnagement densemble des quais de Bordeaux Source : Ville de Bordeaux, Demain les quais, 2007

  • 95

    Annexe 9

  • 96

  • 97

  • 98

  • 99

  • 100

  • 101

    Annexe 10 Les anneaux de Burren Source : Nantes mtropole septembre 2008

  • 102

    Annexe 11 Les machines de lle Source : Presse ocan, Janvier 2008

  • 103

    (4 me de Couverture) CITERES

    UMR 6173 Cits, Territoires,

    Environnement et Socits

    Equipe IPA-PE Ingnierie du Projet

    dAmnagement, Paysage,

    Environnement

    35 alle Ferdinand de Lesseps BP 30553 37205 TOURS cedex 3

    Directeur de recherche : LECOUTERE JULIEN

    VERDELLI LAURA Projet de Fin dEtudes DA5

    2014-2015 La reconqute des fronts fluviaux : vers un nouveau lien entre la ville et son fleuve ? Etude de Lyon, Bordeaux et Nantes

    Rsum : La reconqute des fronts deau ou waterfont attude tout droit dbarqu dAmrique du Nord, sest petit petit install en Europe puis en France dans les annes 80, avec comme ville pionnire, Lyon. Ltude bibliographique montre que le fleuve est pass au final en peu de temps, dun lment inexistant un lment fort et structurant du dveloppement urbain, des quartiers ainsi que de lanimation. Entre temps, avec la dsindustrialisation, et donc la disparition progressive des activits gnres par le fleuve, sa centralit se perd et lorganisation premire de la ville nest plus lisible. Cependant, le fleuve conserve un capital symbolique fort et constitue une ligne de repre fondamentale pour lorientation et la perception urbaine. La reconqute des berges et des espaces portuaires dlaisss comme lieux urbains, le retournement de la ville vers son fleuve tant mis contribution, redonnent une image valorisante de la ville et en autre par le rinvestissement culturelle et festif. Partant de ce constat, le travail a pour but de comprendre en France, sur la base de trois cas dtude, comment cette reconqute a eu lieu, en renforant le lien entre la ville et son fleuve

    Mots Cls : reconqute, fronts fluviaux, culture, loisirs, amnagement, politique

Recommended

View more >