LE TABLEAU DE BORD PROSPECTIF

  • Published on
    02-Jul-2015

  • View
    3.236

  • Download
    1

Transcript

<p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>Ecole nationale de commerce et de gestion Agadir</p> <p>Rapport de stage de fin de formation sur le thme :</p> <p>LE TABLEAU DE BORD PROSPECTIF BALANCED SCORECARD Cas de :</p> <p>MARJANE HOLDING</p> <p>REALISE PAR : MOHSSINE KARIM</p> <p>ENCADRE PAR : - Dr. R BOUTTI - M. Z FADEL</p> <p>2004/2005</p> <p>2</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>Ddicace</p> <p>J</p> <p>e ddie ce travail : - toute ma famille, - Mes amis -Et mes collgues.</p> <p>2004/2005</p> <p>3</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>Remerciement</p> <p>Je tiens exprimer mes sincres remerciements et tmoigner de ma grande reconnaissance tous ceux qui ont contribu de prs ou de loin la ralisation de ce projet et leur exprimer ma gratitude pour lintrt et le soutien quils mont gnreusement accord. Je tiens aussi remercier trs vivement le corps professoral de lEcole Nationale de Commerce et de Gestion qui a bien veill mener notre formation et particulirement mon encadrant Dr. R BOUTTI. Jadresse mes vifs remerciements : M. F. ZOUHIR le chef de dpartement contrle de gestion, a Marjane holding site</p> <p>Ain Sebaa, qui a mis ma disposition toutes les informations ncessaires pour la russite de ce travail. tout le personnel du MARJANE HOLDING pour leur collaboration et leur</p> <p>comprhension.</p> <p>2004/2005</p> <p>4</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>Avant propos</p> <p>Jai effectu mon stage entre les mois de avril et mai 2005 au sein de Marjane holding le leader de la grande distribution au Maroc. Jai t directement rattach au chef de dpartement contrle de gestion, ma mission consiste mettre en place un tableau de bord prospectif (Balanced Scorecard) afin de bien piloter au mieux lactivit de la socit.</p> <p>Une partie importante du travail a consist en la comprhension et lassimilation des mcanismes qui permettent de se familiariser avec le contrle de gestion et les tableaux de bord.</p> <p>Au cours de cette rflexion Il a alors fallu trouver les moyens utiliser pour implanter cet outil afin de bien russir le projet.</p> <p>2004/2005</p> <p>5</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>SOMMAIRE : Introduction PREMIERE PARTIE : LES TABLEAUX DE BORD OUTIL DE PILOTAGE :PRESENTATION GENERALE : LE SECTEUR DE LA GRANDE DISTRIBUTION A- APERU SUR LA GRANDE DISTRIBUTION : 7 7 7 11</p> <p>I- EVOLUTION DE LA DISTRIBUTION AU MAROC II- CARACTERISTIQUES DES ENTREPRISES DE DISTRIBUTION AU MAROC :B- LA GRANDE DISTRIBUTION AU MAROC :</p> <p>I- LES RESEAUX DANS LES SOCIETES DE DISTRIBUTION : II- LES METIERS DE LA GRANDE DISTRIBUTION :PRESENTATION DE LA SOCIETE I PRESENTATION SIEGE II PRESENTATION MAGASIN LE CONTROLE DE GESTION DANS LA GRANDE DISTRIBUTION LA MISSION DE CONTROLE DE GESTION MISSION A- PROCESSUS DE BUDGETISATION : I- FORECAS T</p> <p>15 17</p> <p>21 23</p> <p>25 27 27 27 27 29 30 31 33 33 33 34 34</p> <p>la budgtisation forecastII-LES BUDGETS</p> <p>Les engagements Plan dactionsI-LES INVENTAIRES :</p> <p>B- PILOTAGE DE LACTIVITE :</p> <p>les types dinventaire inventaire gnral inventaire produits frais </p> <p>la dmarque : dmarque connue dmarque inconnue35 36</p> <p>les marges : mcanisme de marge marge produits frais 38 39</p> <p>II- SUIVI ET REPORTING2004/2005</p> <p>6</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>le suivi et le contrle Chiffre daffaire &amp; marges Frais</p> <p>46 47 47 48</p> <p>le reporting : mcanisme de reporting le reporting Marjane holding</p> <p>48 49</p> <p>LES TABLEAUX DE BORD ET LA PERFORMANCE : I- SYSTEME DINFORMATION</p> <p>Les systmes noyaux : Les systmes oprationnels : les tableaux de bord les tableaux de bord prospectif</p> <p>52 53</p> <p>II- LES TABLEAUX DE BORD 56 64</p> <p>DEUXIEME PARTIE : LA MISE EN PLACE DE TABLEAU DE BORD PROSPECTIF : A- la dfinition du cadre gnral de la mise en ouvre I- VISION ET STRATEGIE :1- LA VISION DE MARJANE 2- LA STRATEGIE DE MARJANE II- LES OBJECTIF S 1-DEFINIR LES OBJECTIFS STRATEGIQUES AXE FINANCIER AXE CLIENT AXE PROCESSUS AXE EMPLOYE 3- HIERARCHISER LES OBJECTIFS STRATEGIQUES 74 74 74 74 75 76 76 76 76 76 77</p> <p>B- La mise en place :I- LES INDICATEURS CLES : 1- DEFINITION DE LA RELATION CAUSE A EFFETS 2- LA DEFINITION DES INDICATEURS ET LES RESPONSABLES II- LIMPLANTATION : 80 80 81</p> <p>1- TESTS2- DEPLOIEMENT CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXES</p> <p>84 85 89 90 91</p> <p>2004/2005</p> <p>7</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>INTRODUCTION</p> <p>Un systme de contrle de gestion permet de bien grer lactivit de la socit, dans cette mesure le contrle de gestion dans la grande distribution est caractris par un certain nombre de spcificits vu les exigences dun secteur orient client comme celui-ci. Evidement dans le secteur de la grande distribution, lamlioration de processus dactivit de lachat jusqu au service aprs vente est une mission quotidienne fin de renforcer la position de la socit et son service offert pour ces clients. Cest dans ce cadre que sinscrit ce travail qui a pour objectif de mettre en lumire ces spcifis et la mission de ce service stratgique dans la vie quotidienne de la socit et de mettre un outil performant permettant le pilotage de la socit. Ce rapport contient des informations confidentielles relatives la socit MARJANE HOLDING, de ce fait prire de ne pas les diffuser pour dautres fins.</p> <p>2004/2005</p> <p>8</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>PREMIERE PARTIE : LES TABLEAUX DE BORD OUTIL DE PILOTAGE : CHAPITRE 1 : PRESENTATION GENERALESECTION 1 : LE SECTEUR DE LA GRANDE DISTRIBUTION</p> <p>A- Aperu sur la grande distribution : 1- La distribution au Maroc La distribution plus encore que d'autres secteurs conomiques, est en effet soumise aux alas de la conjoncture conomique, aux soubresauts du niveau de vie des consommateurs et aux volutions de la rglementation. D'ou l'intrt de prsenter dans un premier point ces alas et leur influence sur la configuration de la distribution au Maroc, avant de traiter dans un second point des principaux dterminants de la grande distribution. 1.1- EVOLUTION DE LA DISTRIBUTION AU MAROC : a- Historique Si le commerce de dtail au Maroc est rest pendant longtemps traditionnel et statique, on assiste ces dernires annes un changement de son visage, du fait de l'introduction de nouvelles formes de distribution de masse et l'implantation un rythme croissant des grandes surfaces. Cette volution varie considrablement selon les types de magasins et les catgories de produits commercialiss, nanmoins, on peut la schmatiser en quatre grandes priodes : Les annes soixante :</p> <p>Durant cette priode, le secteur du commerce tait confront une double alternative, il fallait d'une part, maintenir les formes de distribution traditionnelle sur lesquelles reposait l'conomie du pays, et d'autre part encourager l'tablissement des structures de distribution moderne introduites avant l'indpendance et qui se sont avres indispensables notamment, dans les villes et pour le commerce des produits manufacturs. C'est ainsi que durant cette priode les deux formes de commerce coexistaient, et se compltaient, puisqu' ct du commerce traditionnel existait dj Rabat et Casablanca, ce qui est convenu d'appeler les magasins populaires Monoprix et qui connaissaient un vritable succs . Les annes soixante dix :</p> <p>Cette dcennie a t marque par la promulgation de plusieurs textes qui rglementaient le commerce notamment, la loi N008/71 du 12/10/1971 sur la rglementation et le contrle des prix et des conditions de dtention et de vente des produits, suivie par la loi N 009/71 relative aux stocks de scurit. Cette lgislation s'est intresse particulirement la protection du consommateur, en</p> <p>2004/2005</p> <p>9</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>mettant en place les bases d'une rglementation des pratiques anticoncurrentielles : refus de vente, les ventes discriminatoires, les ventes avec primes, etc. Par ailleurs, la loi N 1-73-210 du 2/02/1973 et le dcret du 8/03/1973 sur la "Marocanisation", qui avaient pour objectif de faire participer les marocains la gestion de certaines activits se sont traduits, contrario, par la fermeture des grandes surfaces dont le capital tait dtenu par des trangers. Les annes quatre vingt :</p> <p>Aprs une dcennie trs marque par l'intervention des pouvoirs publics, dans ce qui est convenu d'appeler "l'assainissement des circuits de distribution" et plus particulirement ceux de la grande consommation, la dcennie quatre vingt a connu un dsengagement progressif de l'administration et une certaine libralisation des systmes de prix ainsi que des circuits de distribution. De ce fait on a assist un dveloppement timide du commerce en libre service, principalement dans les grandes villes du royaume : Casablanca, Rabat, Fs, Marrakech et Agadir. Les annes Quatre vingt dix deux milles :</p> <p>Il a fallut attendre le dbut de la dcennie en cours, avant que le phnomne des grandes surfaces ne dbute effectivement. En effet, progressivement des commerces de dtail se sont dvelopps et transforms en petites et moyennes surfaces de libre service. De plus, avec le large programme d'implantation des enseignes Makro, Marjane, Aswak Assalam, Acima et Label vie l'image de la distribution a compltement chang entranant ainsi, un remodelage des habitudes de consommation aussi bien que ceux d'approvisionnement.</p> <p>b- Les causes de l'volution : L'mergence et l'essor d'un commerce moderne au Maroc a t rendu possible par la combinaison d'un certain nombre de facteurs : La croissance dmographique, l'urbanisation croissante et l'amlioration du niveau de vie. Outre ces facteurs, d'autres qui ne manquent pas d'importance sont rechercher dans l'ouverture de l'conomie et la mondialisation des entreprises de distribution. Le Maroc fait partie des pays qui connaissent un fort taux de croissance (2,6 % par an), et sa population est en majorit jeune (70% de la population a moins de 30 ans). Par ailleurs, cette population a connu ces dernires annes une forte redistribution gographique. En effet, alors qu'on comptait 35% seulement de la population urbaine en 1971, ce taux est pass 42,7% en 1982 et 51,4% en 1994, et 56.1 % en 2004.</p> <p>2004/2005</p> <p>10</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>Ce mouvement de la population conduit un changement du mode de vie de la population conjugu par un changement de son modle de consommation qui devient de plus en plus rceptif au mode de consommation europen. Par ailleurs, avec son vaste programme de libralisation de l'conomie et d'ouverture des frontires lanc au dbut de la dcennie, le Maroc a russi attirer plusieurs investisseurs trangers, c'est notamment le cas de la socit Hollondaise SHV, qui s'est implant au Maroc avec ses magasins de distribution Makro. Et Auchan le groupe franais dans les magasins Marjane. Et le groupe Casino avec Aswak Assalam. 1.2- CARACTERISTIQUES DES ENTREPRISES DE DISTRIBUTION AU MAROC : Pour caractriser les entreprises de distribution au Maroc, nous allons recourir une identification qui se base sur les critres suivants : a- Les critres d'identification La typologie des formes de distribution se base sur trois principaux critres : La technologie de vente la forme conomique la forme juridique.</p> <p>Technologie de vente : On entend par technologie de vente les caractristiques techniques de la relation entre le dtaillant et l'acheteur final. Dans le but d'tablir une nomenclature des formes de vente au dtail fonde sur leur spcificit, de nombreux critres ont t proposs dont : L'existence ou non de point de vente c'est notamment le cas de la vente domicile, de la vente par correspondance et de la vente lectronique. La prsence ou non de vendeurs : on distingue ainsi, les magasins traditionnels par rapport aux magasins de libre service. L'tendue de l'assortiment : ce critre oppose ainsi, les magasins spcialiss aux</p> <p>distributeurs de masse. La distance entre le point de vente et le consommateur Et enfin, le niveau de prix et des marges pratiques. La forme conomique : Selon ce critre on distingue : Le commerce indpendant : traite de la part la plus importante du commerce de dtail au Maroc. On compte environ 502 754 commerces indpendants, dont 9061 commerces de gros. Ce2004/2005</p> <p>11</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>type de commerce regroupe l'ensemble des magasins de dtail pratiquant la mthode de vente traditionnelle caractrise par : un assortiment troit, un rle important du vendeur, des petites surfaces, la pratique du marchandage et l'absence d'affichage des prix. Le commerce intgr : C'est le type de commerce qui intgre toutes les fonctions de distribution, depuis l'achat jusqu' la vente au consommateur final. C'est le cas des grandes surfaces disposant gnralement de leurs propres services d'achat, d'exploitation et d'entreposage. Le commerce associ : Il s'agit d'entreprises de commerce de dtail qui, tout en conservant leur indpendance juridique, s'unissent pour raliser des conomies d'chelle sur une partie de leur activit.</p> <p>La nature juridique : Du point de vue juridique, on peut distinguer principalement : les succursalistes, les coopratives, les concessionnaires les franchiss.</p> <p>La forme juridique la plus rpandue au niveau de la grande distribution au Maroc, est celle de succursalistes, c'est notamment le cas de Makro et de Marjane.</p> <p>b- Typologie des grandes surfaces : La grande distribution au Maroc se heurte l'inexistence, jusqu' prsent, de loi qui en dfinit le contenu. Cependant, dans les tudes faites par le ministre du commerce extrieur, les grandes surfaces seraient les tablissements commerciaux pratiquant : Le libre service ; L'talage des marchandises par groupes de produits ; Le paiement aux caisses de sortie ; Et l'tiquetage sur les produits.</p> <p>Il ressort ainsi de ces tudes l'existence de quatre principaux types de commerce au Maroc : Les petits libres services : Ils dsignent les magasins qui vendent en libre service sur une surface ne dpassant pas 120 m2, un assortiment quasi alimentaire comprenant environ 1000</p> <p>2004/2005</p> <p>12</p> <p>ENCG-Agadir</p> <p>HOLDING MARJANE</p> <p>CONTROLE DE GESTION</p> <p>rfrences. Ce format de magasins reprsente la part la plus importante des grandes surfaces au Maroc soit 42,7 %. Les suprettes : La suprette est un magasin d'une surface de vente comprise entre 120 et 400 m2, vendant en libre service des produits forte prdominance alimentaire et comptant entre 1300 et 1800 rfrences. Dans ce type de points de vente, le consommateur peut trouver la majorit des produits alimentaires connus, alors que les produits non alimentaires sont en nombre trs restreint. Les suprettes prsentent plusieurs avantages. De par leur proximit et de leur dimension rduite, elles attirent la clientle qui pour, diverses raisons (par manque temps, de moyens de motorisation, ou tout simplement le dsir d'un service personnalis...), ne peut ou ne dsire pas frquenter, tout au moins d'une manire habituelle, les supermarchs. De mme, la gestion des suprettes parat plus souple. Leur succs repose en effet, sur la rapidit de la rotation des stocks, ce qui condu...</p>

Recommended

View more >