Lecture critique et rdaction mdicale scientifique. Comment lire, rdiger et publier une tude clinique ou pidmiologique

  • Published on
    13-Sep-2016

  • View
    217

  • Download
    4

Transcript

  • Analyses commentkes 99

    suivre les auteurs lorsquils concluent que le chirurgien devrait reprendre la responsabiliti du traitement complet de la pancrkatite biliaire.

    Rbftkences

    1 SW B, Escat J, Cherqui D, Fourtanier G, Hay JM, Fingerhut A, et al. for the French associations for surgical research. Surgery vs endoscopy as primary treatment in symptomatic patients with sus- pected common bile duct stones. A multi-center randomized trial. Arch Surg 1998; 133: 702-8.

    P. Boutelier

    Lecture critique et rkdaction mkdicale scientifique.

    Comment lire, r6diger et publier une 4tude clinique ou Cpid6miologique

    L.R. Salmi. Paris : Elsevier ; 1998. 287 p.

    Louis Rachid Salmi, mkdecin form6 g ltpidtmiologie clinique et & la santt communautaire ?i luniversite MC Gill g Montrkal (QuCbec, Canada) puis a la commu- nication au Center for disease control, ti Atlanta (GCor- gie, fitats-Unis) est professeur en santC publique, CpidC- miologie et biostatistiques B linstitut de santC publique, dtpidkmiologie et de dtveloppement de 1universitC Victor Segalen, Bordeaux 2, et directeur du centre natio- nal dhtmovigilance.

    Ce livre traite de lecture critique et de rkdaction scien- tifique et laccent est mis sur la rigueur des m&odes. La premibre partie prksente les diffkrents types de rapport (article original, thkse, mtmoire), la rigueur scientifique et le respect des rkgles de style scientifique. La deuxikme partie aborde la structure gCnCrale dun article scienti- fique qui est bien standardiste et fait lobjet de conven- tions internationales. La troisikme partie expose les prin- cipes mtthodologiques qui doivent constituer le fond dun travail de recherche avec les critkres spkcifiques & 1Cvaluation de tests diagnostiques et a lkvaluation dune relation causale.

    La quatribme partie regroupe les rkgles utiles dans la dkmarche pratique de rkdaction: la prkparation B la rkdaction, la rkdaction elle-m6me et la publication dans une revue scientifique.

    11 est impossible danalyser la totalitt de ce livre t&s compact, comprenant 287 pages, mais on peut profiter de cette analyse pour rappeler quelques grands principes.

    NLintroduction doit guider le lecteur du contexte gfkneral ci la question prtkise d laquelle les auteurs ont rkpondu. Elle doit fournir su.samment dinformations pour qu,e le lecteur puisse comprendre sans avoir B se rkfkrer b dautres publications. Son demier paragraphe doit tkoncer 1 objectif principal de 1 ktude. L introduc- tion est Ie lieu privilt?gie pour dt;Jinir les abrkviations qui seront u,tilist!es dans le texte. Elle est rkdigke au prksent, Pour les methodes et les r&dtats il ne faut utiliser que le pass& (imparfait ou passe compose). Tableaux et figures permettent de foumir des don&es detailles ou nombreuses qui seraient fastidieuses ri exposer. Cest la rkdaction de la discussion qui demande le plus dexpk- nence... et le plus desprit critique... La discussion est souvent trop longue. Elle laisse le plus de libertk dans le style, dons les temps (pass& p&sent ou futur). Cest la partie qui nkcessite le plus d&tre critiquke par des lec- teurs i&&pendants. La conclusion fait une synthtse des f%ments principaux h retenir.

    Le r6le du titre et du rksume est dinformer le lecteur sur le contenu de larticle. Leur rkdaction est dautant plus importante quils constituent les seules parties qui sont p&sent&es dans les bibliographies et qui sont lues par les lecteurs press&. Titre et rt%ume doivent &re suf- fisamment attractifs pour donner au lecteur lenvie de lire le reste de larticle. Le rksume doit Ctre tkrit une fois larticle tern&e, de me^me que le titre d&nit$ Dans la convention de Vancouver, seuls les six premiers auteurs sont cites, suivis de, et al. Y.

    Le chapitre suivant oti sont exposts les principes mi%hodologiques dun travail de recherche est considkrt par lauteur comme le plus important. rLu premikre exi- gence du lecteur critique est que 1 objectif de lt!tude ait ete clairement formule. La description de la population source doit apparaitre t&s t6t dans la section mdthodes. Le calcul de la taille de lkchantillon fait au moment de la planrfication de letude permet de maintenir les risques derreur Li un niveau acceptable. Les mkthodes statistiques prt%entkes 2 la jin de la section methodes doivent Ztre adapties au schkma detude, aux variables mesurtky et aux don&es recueillies. N

    Aptis ce chapitre consacti aux crit&es communs ?I toutes les ktudes, se sucklent: un chapitre consacrk g 1Cvaluation des tests diagnostiques (fiabilitk puis valid&@, un chapitre sur les critkres de causalit& sur lessai randomis& les etudes de cohong les Ctudes cas-tkmoins et 1Ctude transversale, un chapitre sur les critkres spkcifiques aux &tudes de cas cli- niques et aux syntl-kses de la littkature et un demier cha- pitre sur les nombres, les tableaux et les graphiques.

    L. Rachid Salim apporte dans cet ouvrage le fruit de son expiirience. Cest un auteur qui a publit des ttudes 6pidtmiologiques mais cest aussi un lecteur qui semble avoir une bonne expkrience de la critique des textes et qui est convaincu par lutilitk de la lecture critique.

  • loo Analyses commentCes

    La communication medicale kite reste une necessite, une obligation pour les praticiens et les chercheurs qui doivent apporter a la communaute les resultats de leurs observations, de leurs enquetes, de leurs recherches, de leur experience. La transmission de linformation dans le domaine medical et scientifique obeit a des regles metho- dologiques qui ne figurent pas dans les programmes den- seignement et cest seulement grace a des livres comme celui de Rachid Salmi que chacun peut apprendre les bases de la lecture critique et de la redaction scientifique.

    La qualitt dun article original depend surtout de son contenu scientifique mais la forme joue aussi un grand role. Chute, precision et concision restent les qualites maitresses de m&me que lexcellence de la langue. Lau- teur donne des conseils pratiques sur les erreurs les plus frequentes a Cviter, sur les tournures de la langue fran-

    caise les mieux adapttes pour enoncer des methodes ou des resultats.

    Les auteurs doivent attacher beaucoup dimportance au cboix de leur titre et a la qualite de leur resume sils veu- lent capter Iattention du lecteur, mais lenthousiasme suscite par la lecture du resume peut retomber a la lec- ture de lobjectif du travail et des methodes...

    Cet ouvrage consacre a la lecture critique et a la redac- tion scientifique est tres document6 et contient beaucoup de regles ma1 connues, aussi utiles pour les lecteurs que pour les auteurs. Mais il contient tgalement beaucoup de renseignements pratiques. dexplications ou de conseils miles a tous ceux qui sinteressent a la communication rnedicale et scientifique.

    J. Moreaux

Recommended

View more >