ledemocrate1@ E-mail : EDEMOCRATEfondationsemafo.org/wp-content/uploads/2014/03/LeDemocrate-726.pdf ·…

  • Published on
    25-Jan-2019

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

Page 1 Le Dmocrate du Mercredi 13 Octobre 2010

LLLLLEEEEE

Hebdomadaired'informations

gnralesE-mail :

ledemocrate1@hotmail.frPrix : 300 F CFA

Site Web:www.tamtaminfo.com

N 726 du Mercredi 13 Octobre 2010

DEMOCRADEMOCRADEMOCRADEMOCRADEMOCRATETETETETECSRD :

La flure ?

Des membres du CSRD quelques heures aprs le coup dEtat du 18 fvrier 2010

Activits de la fondation SEMAFO

Aprs Bosseye Bangou, la Fondation rebelote Boulkagou

LONC rencontre les mdias nationaux

Assurer une quit dans lescommunicationsdespartispolitiques

AFD-R :

Le retour dAkoli Daouel

Page 2 Le Dmocrate du Mercredi 13 Octobre 2010

NATION

Le DmocrateHebdomadaire dinformations

gnralesEdit par la S.A.R.L.

le democrate 1@hotmail.frB P : 11 064 Niamey

N21 Rue 067 NB Terminus

FondateurBory SEYNI

Directeur de publication

Assane SaadouCel : 94 85 50 90 90 40 94 65

Service Commercial

Cel : 96 96 47 79 / 93 93 24 12 ____

CompositionLe DEMOCRATEImpression : NIN

En plus la fondation a remis aux popu-lations plusieurs kits contenants diversobjets de valeur. Les habitants du vil-lage de Boulkagou, pour tmoigner deleur reconnaissance, se sont massive-ment mobiliss pour reserver un accueilde grand jour la dlgation conduitepar le Gouverneur de la rgion deTillabri, le Colonel Mahamadou IbrahimBagadoma et la directrice de la fonda-tion SEMAFO, Chantal Gurin. La vi-site de la fondation dans ce village de larive droite du fleuve est le meilleur ca-deau que puissent esprer les popula-tions et les lves du village deBoulkagou quelques jours seulementaprs la rentre scolaire 2010-2011. Eneffet, Boulkagou comme ailleurs dansla zone, la fondation SEMAFO, crepar lhumaniste Canadien Benot La

Activits de la fondation SEMAFO

Aprs Bosseye Bangou, la Fondation rebelote BoulkagouAprs avoir lanc, le 18 septembre 2010, le projet dlectrification duvillage de Bosseye Bangou (commune de Torodi) la grande joie despopulations de cette localit, la Fondation SEMAFO (Socitdexploitation des mines de lAfrique de louest) infatigable est denouveau de retour avec le mme esprit de gnrosit et de solidarit lgard des populations de la rgion de Tillabri. En effet, le mercredi6 octobre dernier, la directrice de la fondation SEMAFO, Mme ChantalGurin, sest rendue au village de Boulkagou (commune de Gothye)o elle a remis au Gouverneur de la rgion de Tillabry, le colonelIbrahim Bagadoma, les cls de plusieurs classes construites,entirement quipes et mises la disposition de la population par lafondation.

pose dsormais dune classe maternelleau sein de lcole. Le secrtaire gn-ral du dpartement de Tra, le chef deposte administratif de Gothye et le chefdu village de Boulkagou ont tour tourpris la parole pour exprimer toute leurgratitude leur partenaire inlassablequest la fondation SEMAFO non seu-lement pour la construction et lquipe-ment des sept salles de classe maisaussi, pour tous les autres appuis etconcours prcieux apports aux popu-lations de la zone cible. Le secrtairegnral de la prfecture de Tra a ras-sur la directrice de la fondationSEMAFO que les classes construiteset quipes quelle vient de mettre ladisposition des habitants de Boulkagouseront sauvegardes et prennisespour le bien-tre de la population. La

tout aussi valides les uns que les autres,le plus important est de donner une du-cation primaire . Cest dans cette opti-que que la fondation SEMAFO a, selonsa directrice, construit et quip desnombreuses classes et des coles,form des femmes de plusieurs villa-ges notamment celui de BosseyeBangou, Tiawa, Boulkagou et de Libiri.Au plan sanitaire, la fondation a permisaux populations du village de Libiri dedisposer de leau potable proximit travers le fonage dun forage. Elle a aidles populations dans la mise en uvredes activits gnratrices des revenuscomme la couture, la culture de contresaison.

Une Fondation prochedes populations

En deux ans dactivit, la fondationSEMAFO a men des actions tous azi-muts touchant tous les aspects de lavie des populations allant de la cons-truction dinfrastructures la distribu-tion de 40000 articles divers savoir lesvtements, les fournitures scolaires, lematriel de couture pour les femmes,les produits mdicaux. Selon MmeChantal Gurin de la FondationSEMAFO le cot des ralisations deson organisation en faveur des popula-tions de la zone, est dune valeur esti-me plus de 392millions de francs CFA.A Boulkagou, outre les cls des sallesde classe, la directrice de la fondationSEMAFO a remis 3000 kits scolairesdestins aux lves de tous les villages,des dons dhabits et de matriel de cou-ture aux femmes du village ainsi que desproduits et matriel mdicaux au profitdu CSI du village de Tour.En recevant les cls des salles declasse, le Gouverneur de la rgion deTillabri a salu tous les efforts de lafondation SEMAFO notamment la cons-truction des salles de classe, trs si-gnificative qui cadre bien avec la politi-que du gouvernement en cette veille dela mise en uvre de la 3me phase duPDDE. Comme la soulign le Lieute-nant Colonel Ibrahim MahamadouBagadoma, ces infrastructures viennentopportunment accompagner les effortsde lEtat dans la mise en uvre desactions pour latteinte des objectifs delducation pour tous dici 2015. Il a re-merci la fondation SEMAFO qui, dansson lan de solidarit et de gnrosit,nest pas sa premire ralisation enfaveur des populations et a espr quela fondation poursuive ses actions salu-taires dans la rgion. La crmonie apris fin par une visite des salles de

classe construites par la fondationSEMAFO. Au Niger, la Fondation ex-cute des projets dans une vingtaine devillages dans les secteurs suivants :ducation, sant, agriculture, activitsgnratrices de revenus, accs leaupotable et llectricit. Sur le planducatif, elle a construit et quip desclasses dans les villages de Boukalgou,de Nabombori, de Niafourou. Elle a fi-nanc la construction de mini-collgesdenseignement gnral dans les villa-ges de Larba Birno et de BosseyeBangou et a distribu et continue en-core de distribuer des kits scolairesdans les coles de tous les villages con-cerns par les projets quelle finance.La sant constitue aussi un de ses vo-lets importants. A Boukalgou, BosseyeBangou et Tiawa, la SEMAFO a cons-truit et quip les infrastructures sani-taires et continue den construire touten accompagnant matriellement lescentres dj existants. Elle appuie ga-lement les groupements fminins de cesvillages dans les activits gnratricesde revenu afin de les aider mieux lut-ter contre la pauvret et promouvoirlautonomisation des femmes rurales.Selon sa prsidente la Fondation ne veutpas faire de lassistance, elle veut plu-tt accompagner les populations dansleur propre vision du dveloppement.Benot La Salle, linitiateur de la Fonda-tion a pendant plus de 30 ans servi deplus prs les populations pauvres, ap-prend-on .B. N.

Salle, appuie depuis sa cration lEtatnigrien et les populations par la cra-tion dinfrastructures socioducatives etsanitaires et mne diverses actions enleur faveur. Lobjectif tant de contribuer latteinte des Objectifs du Millnairepour le Dveloppement travers lac-croissement des taux de scolarisation,de couverture sanitaire mais aussi et sur-tout en rduisant celui de la pauvretconformment la stratgie acclrede rduction de la pauvret dans laquellenotre pays sest engag. Il sagissaitpour la directrice de la fondationSEMAFO de remettre solennellement auGouverneur de Tillabri les cls de plu-sieurs classes construites, entirementquipes et mises la disposition de lapopulation de Boulkagou par la Fonda-tion. Les habitants du village ainsi queles lves et les responsables adminis-tratifs et ceux de lducation du dpar-tement de Tra se sont fortement mobi-liss pour assister la crmonie deremises des cls des salles de classesqui, par le pass, manquaient dans cegros village qui compte plus de 5400mes. Grce cette uvre louable dela fondation SEMAFO, Boulkagou dis-

construction de ces classes et lesautres ralisations de la SEMAFO ca-dre parfaitement avec les objectifs et lapolitique du gouvernement nigrien enmatire de lducation a-t-il soulign. Ladirectrice de la fondation a, quant elle,remerci les autorits administratives etla population qui marquent, par leur pr-sence cette crmonie, leur intrtpour la fondation SEMAFO et ses acti-vits en faveur de lcole dans les villa-ges environnants de la mine dor deSamira. La fondation na mnag aucuneffort pour soutenir ces populations de-puis sa cration il y a deux ans. Unevingtaine de villages ont bnfici etcontinuent de bnficier des ralisationsdes projets mis en place par SEMAFOpour aider les populations dans diversdomaines, notamment celui de lduca-tion auquel la fondation accorde une at-tention particulire et consacre 40% deses investissements pour son dvelop-pement. Lducation est pour la fonda-tion SEMAFO le seul socle solide surlequel on peut btir un dveloppementvritablement durable a-t-elle dit tout enparaphrasant M. Nelson Mandela qui adit de tous les programmes daide,

Recommended

View more >