Madagascar et Eva Joly : Aux lecteurs franais d’ et Eva Joly : Aux lecteurs franais d’apprcier Dimanche, 12 Fvrier 2012 10:14 - Mis jour Dimanche, 12 Fvrier 2012 10:51

  • Published on
    29-May-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

Madagascar et Eva Joly : Aux lecteurs franais dapprcierDimanche, 12 Fvrier 2012 10:14 - Mis jour Dimanche, 12 Fvrier 2012 10:51Marc Ravalomanana et Eva Joly MadagascarEva Joly, candidate EELV (Europe cologie-Les Verts) l'lection prsidentielle, a fait de"l'anti-corruption" son cheval de bataille. Mais pourquoi cette ex-consultante justice Madagascar a-t-elle couvert -au moins tacitement- le rgime autoritaire de Ravolamanana?Ca c'est pas choly cholyEva Joly fait de l'anti-corruption son axe de campagne, mais n'a pourtant pas tout dit sur legouvernement de Marc Ravolamanana Madagascar.Eva Joly a fait de la dfense de la morale publique son credo politique ultime et sa marque defabrique personnelle dans cette campagne prsidentielle. Jamais avare dune critique acerbesur le systme judiciaire franais et sur la corruption de nos lites, la candidate cologiste apourtant offici comme conseillre justice auprs du prsident malgache Marc Ravalomanana,un autocrate notoire qui avait pour autre spcificit dtre lhomme le plus riche de Madagascar.Peu de pays au monde peuvent se targuer dun niveau de corruption comparable celui deMadagascar (123e pays mondial selon le classement 2010 de Transparency International). Etle rgime de lex-chef dtat Marc Ravalomanana (2002-2009) sest particulirementdistingu en matire de npotisme et de dtournements de fonds publics. 1 / 3Madagascar et Eva Joly : Aux lecteurs franais dapprcierDimanche, 12 Fvrier 2012 10:14 - Mis jour Dimanche, 12 Fvrier 2012 10:51Pas de quoi refroidir Eva Joly, qui se rjouissait rcemment de la condamnation de JacquesChirac pour une poigne demplois politiques fictifs. Pendant deux ans, lancienne juge estintervenue (2004-2006) auprs du rgime de Marc Ravalomanana comme consultantejustice par le biais de lAgence norvgienne de dveloppement et de coopration.Officiellement, le gouvernement malgache avait fait appel la Saint-Just desprtoires pourlassister dans ses efforts en faveur de bonne gouvernance et de lutte contre la corruptionMais, qu'elle en ait eu conscience ou non, dans les faits, la mission dEva Joly aura surtout tdapporter une caution morale occidentale au systme de prvarication mis en place par lesproches de Marc Ravalomana au dtriment de la population locale.Outre une corruption gnralise, Eva Joly n'a pas ragi la condamnation mort dunedizaine de paysans malgaches, accuss de stre opposs aux expropriations fonciresdu rgime de Ravalomanana. Des peines heureusement jamais excutes. Eva Joly n'a plusdonn de la voix Antanarivo lorsque plusieurs personnalits politiques ont t expulses dupays car juges hostiles au rgime.Autant dvnements couverts (au moins tacitement) par une Eva Joly qui ne les a jamais remisen cause publiquement ce qui nempche pas la "Madame Morale" de la vie politiquefranaise dexpliquer doctement que la justice malgache est "plus indpendante que la justicefranaise" !Mais Eva Joly, rcemment condamne pour diffamation par la justice franaise pouravoir affirm sans preuve que David Douillet tait "lheureux dtenteur de comptes auLiechtenstein", nen est pas une contradiction prs.Cest manifestement plus faciledappeler les autres la morale, la transparence et lexemplarit que de se limposer soi-mme.(Source: www.atlantico.fr/ - 14 janvier 2012) 2 / 3http://www.atlantico.fr/Madagascar et Eva Joly : Aux lecteurs franais dapprcierDimanche, 12 Fvrier 2012 10:14 - Mis jour Dimanche, 12 Fvrier 2012 10:51 En haut: Sylvain Urfer, Christian Chadefaux et Ravalomanana qui semble dire : " OUT! ".En bas, Olivier Pguy l'aroport d'Ivato, le 12 mai 2005 Enfin, le journaliste Christian Chadefaux (Ndlr: journaliste expuls de Madagascar manumilitari, en mai 2007, aprs lexpulsion sans aucun forme de procs dOlivier Pguy,correspondant de RFI, en avril 2006 et celle du pre Sylvain Urfer en mai 2007), rappelle dans Le Journal de lIle(de la Runion), du 26 novembre 2011, les exploits dEvaJoly Madagascar. Conseillre personnelle pendant 4 ans du sanglant prsident francophobeRavalomanana(dchu et exil depuis 2009 en Afrique du Sud), cest sous son autorit, au moins morale que des journalistes franais ont t expulss sans explications, tandis qu une dizaine de paysans malgaches ont t condamns mort () pour stre opposs au volde leurs terres par le glouton tyran () quelle conseillait ============================================= DOCUMENTS DARCHIVES L'chappe malgache d'Eva Joly Par VINCENT HUGEUX, publi le 02/12/2010 l'express.fr Pendant deux ans Eva Joly tait Madagascar, conseillant le prsident de l'poque. Le desseintait noble ; le rsultat fut mince. Entre 2004 et 2006, Eva Joly a conseill le prsidentmalgache de l'poque, Marc Ravalomanana, pour le compte de l'Agence norvgienne dedveloppement et de coopration. Elle apparaissait alors comme la figure de proue d'unaropage fourni de consultants occidentaux : 17, de l'aveu mme de l'ancien chef de l'Etat, dontun conomiste norvgien, un Britannique, une escouade de sociaux-dmocrates bavarois, desAmricains, un urbaniste franais et... un philosophe grec. La tche assigne la rugueuse Eva ? Inspirer, au nom de la bonne gouvernance, une rformeen profondeur du systme judiciaire de la Grande Ile, min par la faiblesse des effectifs, lescarences de la formation, la corruption et le surpeuplement des prisons. Critique en Europepour le concours apport ainsi un autocrate mal lu, la Franco-Norvgienne le fut aussi Antananarivo ds lors que, fidle ses principes, elle prconisa la cration d'une haute cour dejustice appele chtier les ministres indlicats. Si elle se dit "fire" du travail accompli, Eva Joly dresse de son aventure insulaire un bilanmitig. Certes, elle a assur avoir contribu la libration de "quelque 3 000 prisonniers", dontcertains dtenus sans jugement depuis plus de dix ans. Mais, convient l'ex-magistrate,"l'volution du rgime n'a pas t celle espre". On peut cultiver son franc-parler et manier lalitote. -------- Eva Joly : Je nai jamais travaill pour Ravalomanana , publi le 29/11/2011 La Gazette de la Grande Ile Eva Joly na pas t mnage, le week-end dernier, lors de sa visite La Runion. Lejournaliste Christian Chadefaux a profit de loccasion pour rappeler le pass peu brillant sinoncompromettant de la candidate des Verts llection prsidentielle franaise de 2012. Cependant, celle-ci na pas manqu de rpondre ces critiques. Ci-aprs ce que rapporte cesujet notre confrre Le Journal de lIle de la Runion . Dans un courrier des lecteurs, publi hier dans nos colonnes, Christian Chadefaux, lancienrdacteur en chef de lExpress de Madagascar, accuse la candidate cologiste davoir tpendant 4 ans la conseillre personnelle du prsident de Madagascar Marc Ravalomananapour lEtat de droit, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Priode pendant laquelle le journaliste a t expuls de lle, aprs 55 ans de prsence. Eva Joly sest ardemment dfendu de toute compromission avec lex-prsident malgache. Jaitravaill pendant huit ans pour le gouvernement norvgien pour de meilleurs rapportsNord-Sud, contre la corruption. Je nai jamais travaill pour Ravalomanana, jai travaill pour Norad (lAgence norvgienne pourle dveloppement international), Madagascar, comme au Kenya, au Nigeria, en Tanzanie ouen Zambie. Elle a expliqu avoir t missionne par Norad pour mettre en place une cellule de lutte contrela corruption. Elle a aussi assur avoir justement fait pression sur Marc Ravalomanana pour faire cesser lesdrives dans les prisons qui ressemblaient des camps de concentration, les dtentionsprovisoires sans limite, lutilisation des prisonniers dans les rizires des magistrats, etc. Je suisfire de laction que jai mene Madagascar. Aux lecteurs franais de Madagascar dapprcier, car Mme Joly na rien dit, lpoque,concernant les abus perptrs par M. Ravalomanana. Un dossier prpar par Jeannot RAMAMBAZAFY 12 fvrier 2012 3 / 3http://www.lequotidien.re/opinion/le-courrier-des-lecteurs/178121-eva-joly-le-ver-est-dans-le-fruit.htmlhttp://www.lequotidien.re/opinion/le-courrier-des-lecteurs/178121-eva-joly-le-ver-est-dans-le-fruit.html

Recommended

View more >