mardi 7 octobre 2014 - 21:21

  • Published on
    07-Jan-2016

  • View
    32

  • Download
    5

DESCRIPTION

mardi 7 octobre 2014 - 21:21. Le dfaitisme. Diaporama de Jacky Questel. Vous connaissez dj, pour la plupart dentre vous, le Frre Richard Bardier qui travaille avec des jeunes dans un centre de radaptation Lima (Prou). Ces jeunes sont arrachs la rue et la drogue. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript

  • * - *

  • Vous connaissez dj, pour la plupartdentre vous, le Frre Richard Bardier qui travaille avec des jeunes dans un centre de radaptation Lima (Prou). Ces jeunes sont arrachs la rue et la drogue. Leur profondeurnous a souvent tonns et enrichis !Le Frre Richard aime leur donner un mot et leur demander ce que ce mot leur suggre. Cette fois-ci encore, la dcouverte de ces mes si riches est au rendez-vous. Le mot propos tait renuncia , que jai traduit, faute davoir une ide plus adquate, par dfaitisme .

  • Dejar (laisser)Ce jeune a raison : Le dfaitisme, cest tout laisser tomber, Se moquer de tout. Ne rien entreprendre,par paresse, par indolence, par peur de la vie, peut-tre

    De la mme faon, cest ne rien fairepour aider les personnes qui nousentourent : quelles se dbrouillenttoutes seules !

  • Basta (jen ai assez !)Le dfaitisme, cest aussi le dcouragement.Jen ai assez, a suffit ! toujours et toujoursrecommencer les mmes efforts, et pourtanttoujours retomber dans les mmes erreurs ;ou toujours essayer daider les autres, etle plus souvent se faire rabrouer ou treincompris Alors, a sert quoi ? cela je pourrai rpondre : a sert quoi,que le Christ ait t incompris, et quil sesoit laiss clouer sur une croix ? Et o en serions-nous, je vous le demande, sil avait dit : basta ! je laisse tomber ! quils se dbrouillent tout seuls !

  • Aceptacin (rsignation)Voil la pire ennemie de notre enthousiasme et de notre volont.Se rsigner devant les coups du sort,accepter tout ce qui nous arrive avecfatalisme. Cest ainsi, on ny peut rien, cest la vie Mais oui, on peut lutter, oui, on peut serebeller, oui, on peut recommencer sion est tomb, on peut pardonner si on a t bless, on peut tendre encore la mainqui a t refuse

  • Jams (jamais)Jamais Cest le mot du dcouragement, de la lassitude, du dsengagement. Jamais je ny arriverai. Jamais je naurai le courage, ou la volont. Jamais je noserai.Ce petit mot nous dmobilise compltement,il sape lnergie qui est en nous.Il nous coupe aussi des autres. Car nouspensons que jamais nous ne pourrons leurapporter quelque chose Alors, nous ne voulons rien accepter non plus, et cest le repliement complet.

  • Sacrificio (sacrifice)L, trois possibilits :ou bien le jeune qui a donn ce mot a prisla renuncia dans le sens de renoncement quelque chose quil aime ;ou bien il pense que ceux qui renoncent par dfaitisme ont peur de devoir fairetrop defforts, trop de sacrifices, pour seraliser ;ou bien, tout au contraire, il estime que lesens du sacrifice, de leffort, est le contraire du dfaitisme.

    Je ne sais pas

  • Valor (valeur)Car certains jeunes ont dlibrment choisi dexprimer le contraire, de nous dire ce qui pour eux tait lantidote de ce dfaitisme. Celui-ci a choisi la valeur.Avoir de la valeur nos propres yeux, etsavoir dcouvrir la valeur des autres,autour de nous Cela ncessite de lutter contre le pessimisme, cela ncessite de faire preuve de courage. Car nous naurons de valeur nos propres yeux que si nous arrivons raliser nos projets, que si nous sommes capables de Reprendre nos efforts aprs une dfaite ou une chute.

  • Cambiar (changer)Voil le grand mot lch. Il nous fautaccepter de changer. Lutter pour nous changer, et pour changer notre regard sur les autres. Ne plus voir ce quil y a de mal ou dimparfait, que ce soit ennous ou en notre prochain, mais voir de quoi il est ou peut tre capable, de quoi nous-mmes sommes capables. Changer, cela implique beaucoup dechutes ou de dfaites. Donc beaucoup denouveaux dparts, avec courage etopinitret.

  • Felicidad (bonheur)Et voil laboutissement de ces efforts :notre joie, notre bonheur de nous voircomme nous esprions tre, dtreapprcis comme nous le rvions.

    La joie aussi daider les autres seraliser, car, en aidant les autres monter, nous montons nous-mmes.Le vrai bonheur nest pas de senfermerdans une coquille, labri de tout et detous, mais de spanouir au contact denos frres, et daffirmer nos possibilits.

  • Arrivs ce stade, nous allons changerde mthode pour mettre un mot qualifiant lirresponsabilit, et luiappliquer son contraire.

    Et cest un bien large ventail qui estoffert notre mditation !

  • Dmotiv, indiffrent

    Cest l le pire qui puisse arriver un trehumain : ne plus sintresser rien ni personne, souvent pas mme soi-mmeOn laisse courir Que ce qui se prpare arrive, on sen moque ! Maisaprs, on accusera le sort, lentourage, la vie,sans valuer notre responsabilit personnelle. Onna plus damis. On devient aigri, maussade..

    Motiv, gnreux

    Il faut se sentir intress par tous les aspectsde notre vie, par ce qui arrive nos proches,tre prt tendre la main, prt se prendre encharge et aider les autres. Rpandre la joieet lenthousiasme

  • Confusion, indcision

    Non seulement on ne sait que choisir, maison na pas envie de choisir ! notre viedevient un chaos, nous navons aucuncontrle sur elle. On est incapable de sedcider pour ue solution ou une autre, etcest le hasard qui choisit notre place.

    Choix, dcision

    Autre est la vie de celui qui fait un choix,et, aprs avoir pes le pour et le contre,dcide de sy tenir, et met tout en uvrepour arriver ses fins. Sa vie est riche,fructueuse.

  • Libertinage

    Je ne sais pas le sens qui avait t donn ce mot, mais je pense que lon peut luilaisser le sens exact. Ne pas se dcider,aller dun amour lautre, tre incapabledun choix, se laisser emporter par sespassions. Incapable aussi davoir un vraiami, une vraie amie, car on les laissetomber aussi vite quon les croise

    Libert

    Au contraire, savoir faire un choix, sytenir, en amour comme en amiti, nousdonne la libert daimer en toute sincrit,solidement.

  • Superficiel

    Manquer de dcision, cest butiner dunepersonne lautre, dun vnement lautre, dun choix lautre, incapablesde se fixer, incapables dune action suivie.

    Engag

    Autre chose est sengager dans unchoix, dans une amiti, dans une actionpersonnelle ou sociale, avec le dsir bienarrt de la mener bien, et lasatisfaction de la russite.

  • Inconstant

    videmment, cela dbouche surlinconstance, puisquon ne sait pas, on neveut pas se dcider ! On se laisse aller,au gr des sentiments du moment. Etimpossible de tendre la main quelquun !Si on commence aider, on abandonne, ou on oublie

    Constant

    Mais une personne constante, voil quelquun sur qui lon peut compter ! Onpeut donner sa confiance, on peut sappuyer, on peut lappeler au secoursCe nest pas une girouette, ce quil dit,il le fait !!! Mme dans la dure !

  • Pessimisme

    Il ne faut pas croire que ce laisser-allerfavorise la joie ! Au contraire, riennintresse plus, puisque lon na de prisesur rien, les amis nous dlaissent, puisquenous sommes incapables de nous fixer ; alors, on en veut rapidement tout et tout le monde. Tout va mal !

    Amour de la vie

    linverse, celui qui prend ses projets bras-le-corps, qui a la satisfaction de lesvoir russir, qui aime ceux qui lentourentet est capable de leur tendre la main, celui-l profite pleinement de sa vie

  • Menteur

    La personne qui senfonce dans cetteindiffrence doit justifier sa conduite, souventpar des mensonges : je suis malade on nemavait rien dit je nai pas t averti .Petit petit, plus personne na confianceen lui !

    Sincre

    Au contraire, celui qui dit la vrit et quisy tient, qui est conscient de ce quil fait,dira : l, je puis y arriver ; ou l, jesuis incapable de vous aider . Mais on saitquil parle en vrit, on lui garde confianceet estime.

  • Irrespect, mpris de soi

    quoi cela aboutit-il ? On rend les autresresponsables de notre tat, on ne leur fait plusconfiance, on ne les respecte plus. Mais on serend bien compte que lon est incapable de sensortir, et on se mprise soi-mme. Nulle confiance,ni en soi, ni dans notre entourage.

    Respect, auto-estime

    Au contraire, celui qui prend sa vie bras-le-corps,qui est capable de se colleter avec les vnements,dapprcier ceux qui lentourent leur juste valeur,se respectera lui-mme et respectera ceux quilentourent, car il fait confiance la vie

  • Voil le tour dhorizon des mfaits de lirresponsabilit. Si nous ne voulons pas faire comme ce petit chat,et rler aprs tout le monde (et dabord aprs nous-mmes !) il faut nous prendre en main, savoir endosser nos responsabilits, faire nos propres choix, et avancer dans la vie la tte haute Rien ne va bien du premier coup, ni mme Du second, mais il faut recommencer,car la vraie vie est au bout.

  • Photos prises sur le Net, retouches avec PhotoFiltreMusique : E.Cortazar MarblesTexte : JackyDiaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la PaixJacky.questel@gmail.comhttp://jackydubearn.over-blog.com/http://www.jackydubearn.fr/