NESCAFE REVUE DES MARQUES 2016

  • Published on
    13-Feb-2017

  • View
    63

  • Download
    2

Transcript

une distance parcourue. Linformation est aussi accessible via un QR code prsent sur lensemble de nos packagings. Toujours dun point de vue consommateur, nous avons agi sur lemballage, en proposant des recharges reprsentant une conomie de 12 % dmissions de CO2 par rapport au flacon verre quivalent. Nous sommes galement engags dans la promotion du tri des emballages, en multipliant les consignes de tri. Depuis quand la lutte contre le rchauffement climatique figure-t-elle au nombre des enjeux du groupe ? Sest-il fix des objectifs chiffrs en termes de rduction de CO2 ?F.-M. N. : La lutte contre le rchauffement climatique fait partie intgrante du concept de cration de valeur partage, au travers du dveloppement durable. Cet enjeu sest traduit par des initiatives qui ont permis de rduire de 40 % nos missions de gaz effet de serre par tonne produite au niveau mondial. Dans lusine Nescaf de Dieppe, notre Nescaf,Un des trois piliers du concept de cration de valeur par-tage, lanc en 2007, est lempreinte cologique. Ce pilier sest-il, depuis, enrichi de rflexions/enjeux et dactions nouvelles ? Franois-Marie Neycensas : Nous lavons en effet enrichi de laffichage environnemental, exprimentation porte par le gouvernement lors du Grenelle de lenvironnement, laquelle nous avons adhr volontairement. Lide est dexpliquer au consommateur limpact environnemen-tal de sa consommation de caf. Un outil digital prcise lquivalence en missions de CO2 produites dun mug de caf instantan consomm. La complexit de lanalyse du cycle de vie sur laquelle est labor ce rsultat appelant de la pdagogie, loutil est simple et facile daccs ; on y indique, par exemple, des quivalences avec lempreinte cologique dun dplacement en voiture traduite par tmoignage) PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN WATIN-AUGOUARDpage 40 - la revue des marques - n93 - janvier 2016)* Responsable de la cration de valeurs partages Nestl boissonsun caf soluble dansle dveloppement durablePremier acheteur de caf vert au monde, Nescaf conjugue la cration de valeur partage avec le dveloppement durable. Toutes les parties prenantes sont impliques, de lamont laval, jusquaux consommateurs.Entretien avec Franois-Marie Neycensas*( la revue des marques - n93 - janvier 2016 - page 41( tmoignagePremier acheteur de caf vert au monde et prsent dans les plantations depuis 1962, Nescaf consolide et acclre ses engagements en 2010 avec le Plan Nescaf. Lide est de produire mieux et plus de caf, de manire durable sur le triple plan social, environnemental et conomique. Nescaf distribue aux producteurs de meilleurs cafiers, slectionns naturellement par bouturage dans notre centre R&D de Tours, leur permettant dainsi renouveler sans frais leurs plantations. Le bnfice pour le producteur : un plant de caf plus rsistant aux maladies, qui produit plus rapidement et en plus grande quantit, avec un profil sensoriel meilleur dans la tasse. Nous nous engageons en distribuer 220 millions dici 2020.ambition est de prenniser ces rsultats et de rduire la consommation nergtique par tonne de caf produite de 20 % supplmentaires dici 2020. Plus rcemment, le groupe sest engag auprs du Carbon Disclosure Project, avec, en particulier, un engagement fort de dployer long terme une stratgie dapprovisionnement faisant intgralement appel aux nergies renouvelables. Quel est limpact du changement climatique sur la pro-duction de caf ?F.-M. N. : Trs concrtement, laugmentation moyenne des tempratures aura pour effet de rduire les surfaces de terre disponibles pour la culture du caf, tout comme laccroissement des pluies peut acclrer lrosion des sols. Le CIAT (Centro International de Agricultura Tropical) a labor des projections par pays producteurs diffrents horizons dont 2020, soit dans cinq ans , mesurant ces rductions. Moins de surfaces disponibles pour la culture du caf augmentera les risques dune pnurie moyen ou long terme, avec des effets conomiques nfastes, en premier lieu pour les pays producteurs.Aprs le Plan cacao lanc en 2009, le Plan Nescaf suit en 2010. Ont-ils des points communs en termes de filire durable et dconomie circulaire ? En quoi se distinguent-ils ?F.-M. N. : Lenjeu global de la filire du caf est similaire celle du cacao : satisfaire une demande mondiale en constante croissance depuis dix ans, savoir 2 % par an pour le caf, avec une production qui ne suit pas. Les pays du Nord consomment plus (+ 20 % en dix ans), quand la demande intrieure des pays producteurs, les pays du Sud, explose + 60 %. En revanche, plusieurs dfis singularisent la filire caf, qui intgre plus de soixante-dix pays producteurs : vieillissement des plantations qui, au bout de vingt ans, voient leur rendement baisser ; forte sensibilit la mto, qui pnalise les rcoltes par exemple dun tiers la baisse lors de la scheresse ayant affect le Brsil en 2014 ; concurrence de cultures plus rmunratrices, comme lhuile de palme en Indonsie, qui assure des revenus cinq fois suprieurs ; enfin, le vieillissement des producteurs, qui ne sont pas tous remplacs par les jeunes gnrations, attires par des emplois urbains plus rmunrateurs. Premier acheteur de caf vert au monde et prsent dans les plantations depuis 1962, Nescaf consolide et acclre ses engagements en 2010 avec le Plan Nescaf.tmoignage)page 42 - la revue des marques - n93 - janvier 2016)Nous formons galement 10 000 producteurs annuellement de meilleures pratiques agricoles. Le morclement des plantations, 80 % tenues par des petits producteurs, ncessite une mise niveau des connaissances agricoles de base et de palier les carts de rendement lhectare, variant aujourdhui de un quatre selon que vous tes au Mexique ou au Vietnam. Enfin, nous vrifions dans les plantations latteinte des critres de durabilit dicts par lassociation 4C (Code commun de la communaut de caf), qui runit tous les acteurs de la filire caf : producteurs, fabricants, distributeurs. Dix pratiques inadmissibles sont bannir et vingt-huit pratiques sont dployer, favorisant progrs social, conomique et environnemental par exemple le bon usage de leau, le tri des dchets, la gestion des sols.Sur quels niveaux de la chane de valeur pouvez-vous agir pour rduire lempreinte carbone ?F.-M. N. : Laffichage environnemental nous a permis dtablir une analyse de cycle de vie de nos produits, et ainsi didentifier les tapes sur lesquelles concentrer nos efforts. Plus de 50 % de limpact environnemental dun mug consomm provient de la culture du caf, peine 10 % de lemballage ce que nos consommateurs nimaginent pas. Nous agissons ainsi sur la totalit du cycle de vie, des plantations aux usines jusquaux offres et communications aux consommateurs, avec des initiatives plus ou moins longue chance. Nos agronomes forment les producteurs certaines pratiques agricoles spcifiques pour lutter contre le rchauffement climatique par exemple, labattage de la fort vierge y est banni. Nous rduisons notre consommation nergtique en usine et y investissons pour dvelopper les nergies renouvelables. Nous proposons enfin nos consommateurs, par exemple, de ne chauffer que la quantit deau ncessaire dans leur bouilloire.Quels sont vos investissements pour amliorer votre effi-cacit nergtique ? la part de lnergie renouvelable ?F.-M. N. : laborer un caf instantan, cest faire du caf et le scher, rien dautre. Lusine Nescaf de Dieppe rcupre le marc de caf produit et le valorise sur place en nergie renouvelable depuis 1983. Lanne prochaine, nous allons remplacer cet quipement, avec le soutien de lAdeme, par une chaudire biomasse fonctionnant notamment au bois en complment du marc. Le bois provient dune filire locale dveloppe en collaboration avec lONF. Ces pratiques relvent de lconomie circulaire, et fourniront une part significative de nos besoins vapeur en usine, tout en vitant lmission de plus de 30 000 tonnes dquivalent CO2. On rduit galement notre consommation en nergie avec des quipements moins nergivores. Quapporte Nescaf son association, depuis 2010, avec Rainforest Alliance ? F.-M. N. : Il sagit dune collaboration pour identifier les meilleures pratiques de culture du caf. Rainforest Alliance est une ONG internationale qui possde une expertise reconnue sur les pratiques agricoles favorisant la protection de la biodiversit, et uvrant pour assurer les moyens de subsistances durables aux populations locales. Cela complte le savoir-faire agricole dispens par nos 300 agronomes prsents dans quatorze pays producteurs, ax sur la qualit du caf. Les bnfices sont donc nombreux pour lenvironnement, pour les communauts de producteurs et in fine pour nos consommateurs. Nos agronomes forment les producteurs certaines pratiques agricoles spcifiques pour lutter contre le rchauffement climatique .( tmoignageParticipez-vous la cration de puits de carbone ?F.-M. N. : Oui, dans le cadre de notre collaboration avec Pur Projet, un collectif fond par Tristan Lecomte luttant contre la dforestation et le rchauffement climatique, nous nous engageons dans lagroforesterie. Nous plantons des arbres au sein des plantations de caf pour lutter contre lrosion des sols, dvelopper lombrage, prserver les cosystmes et multiplier les puits de carbone. Les arbres sont aussi exploits pour complter les revenus des producteurs. Des pilotes sont lancs dans des exploitations en Thalande et aux Philippines, avec plus de 70 000 arbres plants ce jour, par exemple. Cela complte ainsi nos actions de formation des producteurs, car noublions pas que la majorit de limpact environnemental dune tasse de caf consomme provient de lamont agricole.Vous proposez une exprience immersive en ralit aug-mente avec GoogleF.-M. N. : Nous multiplions des actions de communication vers nos consommateurs pour faire comprendre lenjeu de la filire, nos initiatives et aussi les inviter en faire partie. Avec le Google Cardboard, un casque de ralit virtuelle, on invite le consommateur au Brsil, dans une plantation de caf qui a bnfici du Plan Nescaf, grce une application tlcharger sur son smartphone. Fabriqu en carton, le casque contient deux lentilles permettant de visionner des vues panoramiques. Engagez-vous les consommateurs changer leur mode de consommation ?F.-M. N. : Choisir un caf instantan par rapport un caf moulu rduit limpact environnemental de son mug consomm de prs de 30 %. Choisir une recharge au lieu dun flacon en verre, trier ses emballages usags, choisir la quantit deau ncessaire dans la bouilloire, sont autant de gestes vers une consommation plus responsable. Nous les invitons converser sur ces sujets sur les rseaux sociaux. Nous travaillons aussi sur de nouvelles offres produit, autant de preuves concrtes de nos engagements dans les plantations qui seront lances dbut 2016. nPour en savoir plus : nescafeplan.fr