• Noces pour femme seule Noces pour femme seule: Le Féminin et le sacré dans l'œuvre d'Albert Camus by Geraldine Montgomery Review by: Bruno Thibault Nouvelles Études Francophones, Vol. 20, No. 2 (Automne 2005), pp. 262-266 Published by: University of Nebraska Press Stable URL: http://www.jstor.org/stable/25701935 . Accessed: 10/06/2014 01:17 Your use of the JSTOR archive indicates your acceptance of the Terms & Conditions of Use, available at . http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp . JSTOR is a not-for-profit service that helps scholars, researchers, and students discover, use, and build upon a wide range of content in a trusted digital archive. We use information technology and tools to increase productivity and facilitate new forms of scholarship. For more information about JSTOR, please contact support@jstor.org. . University of Nebraska Press is collaborating with JSTOR to digitize, preserve and extend access to Nouvelles Études Francophones. http://www.jstor.org This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/action/showPublisher?publisherCode=unp http://www.jstor.org/stable/25701935?origin=JSTOR-pdf http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • 262 Comptes rendus critiques Noces pour femme seule Montgomery, Geraldine. Noces pour femme seule: Le Feminin et le sacre dans Vceuvre d'Albert Camus. Amsterdam, New York: Rodopi, 2004. ISBN: 90-420-1188-2.400 p. Geraldine Montgomery nous ici offre une etude a largumentation ser ree et precise, sans jargon aucun, qui bouscule certaines idees recues et qui renouvelle notre comprehension du sacre dans lceuvre de Camus, un sujet pourtant deja traite par de nombreux critiques. A la suite de Claude Vigee, Isabelle Cielens, Ruth Reichelberg, Raymond Gay-Crosier et Edouard Morot-Sir, Montgomery souligne dabord la presence irresistible du sacre dans loeuvre de Camus, malgre son rejet marque sur le plan ideologique: "Par-dela une incroyance passionnee, incroyance inquiete et insatisfaite sans possibilite dbubli, incroyance synonyme de refus plutot que de nega tion, regne neanmoins dans son oeuvre le sens constant du religieux et du sacre" (70). L'incroyance de Camus est relative en ce sens qu elle est essen tiellement dirigee contre la conception chretienne de Dieu et de l'insti tution religieuse, mais aussi fondee sur le scandale de l'existence du mai. Dans son introduction, Montgomery situe les ecrits de jeunesse camusiens par rapport aux grandes theories du sacre au debut du XXe siecle, notam ment celles d'Emile Durkheim et de Rudolph Otto, puis par rapport aux travaux du College de sociologie a la fin des annees 1930, notamment ceux de Bataille et de Caillois. Mais ce sont les essais ecrits par Mircea Eliade dans les annees 1950 qui lui permettent la lecture la plus feconde du sacre chez le jeune Camus. Montgomery analyse ainsi le diplome d'etudes supe rieures, Metaphysique chretienne et neoplatonisme, dans lequel Camus discute le theme de "lexil de Tame" chez Plotin, Saint Augustin et Pas cal. Montgomery montre comment la tension entre le temps historique du judaisme et le temps cyclique grec vient se greffer sur ce theme et finit par dominer plusieurs essais de VEnvers et Vendroit. Puis, Montgomery etudie les traces de l'archetype de l'initiation dans Noces, notamment le motif de la quete et de lascese, la recherche de Yaxis mundi, lalternance du fascinans et du tremendum qui caracterisent lexperience numineuse du sacre. Montgomery conclut que le depassement ulterieur de labsurde par la revolte chez Camus correspond, avec quelques amenagements, a celle du profane par le sacre; et elle rappelle quapres le mythe de Sisyphe (pour labsurde) et le mythe de Promethee (pour la revolte), Camus etait fascine a la fin des annees 1950 par le mythe feminin de Nemesis, cherchant ainsi a reinvestir le sacre dans un "royaume de ce monde." This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • Nouvelles Etudes Francophones 20.2 263 La premiere partie de F etude porte sur "La chair sacree," cest-a-dire sur le corps maternel, sa presence, mais aussi sa distance, dans les oeuvres narratives de Camus. Nous abandonnons ici les theses de Mircea Eliade: Papproche est maintenant marquee par les theories psychanalytiques de Winnicott et de Kristeva, cest-a-dire par Fanalyse de la dyade preoedi pienne mere-enfant. Montgomery examine d'abord le caractere duel de la narration dans VEtranger oil le je narratif semble designer deux individus incompatibles ou deux niveaux distincts de Finconscient: dune part, celui du narrateur reel qui commet le matricide symbolique, qui tue la mere pour permettre la naissance du recit, et d autre part celui du personnage du fils, narrateur fictif, qui semble refuser que "maman" soit morte. Montgo mery suggere que cette scission du desir recoupe Fopposition kristevienne du symbolique, le domaine du langage et de la culture, et du semiotique, le domaine du corps et des pulsions. En effet, Meursault demeure jusqu'au bout proche du corps preoedipien et de la mere archaique. Absent du sens, il tire du silence de sa mere une lucidite particuliere: il devient le temoin du non-sens de Petre. Dune part, Montgomery montre Pechec du personnage pour deplacer la relation a Pobjet perdu (la mere morte) sur un autre objet erotique (Marie) ou pour la sublimer sous la forme dun objet culturel (le langage). D'autre part, Montgomery montre comment la mort imminente de Meursault, qui decoule en quelque sorte de la disparition de sa mere, lui permet dans la conclusion du roman de retrouver celle-ci dans une peren nite partagee: la relation a la mere est maintenant projetee sur "la tendre indifference du monde." D'excellentes analyses que nous ne pouvons pas detailler ici montrent ensuite que la femme compagne est la grande per dante dans La Peste, car ce roman marque encore plus que VEtranger le triomphe du feminin maternel. D'autres analyses discutent le donjuanisme de Camus et le parcours initiatique frustre dans La Chute. Montgomery montre ici que la relation entre le feminin, la culpabilite, le sacrifice et la redemption hante la conscience dantesque de Clamence, notamment a travers Fepisode de la jeune noyee. Dautres analyses montrent enfin que le roman inacheve de Camus, Le Premier Homme, exprime encore une fois le complexe maternel de Fauteur. La mere prostree, melancolique au sens clinique de ce mot, que le jeune Camus a aimee avec desespoir, est etroitement associee a Fenigme silencieuse du monde. La depossession et la plenitude peuvent done echanger leurs signes: et ce retournement ouvre le royaume apres Fexil. Bref, Foeuvre narrative de Camus porte la marque dune mystique filiale et dune noche oscura oil la mere apparait comme Finitiatrice involontaire au neant et a Famour. La seconde partie, intitulee "Le desert de Famour," souligne que la femme compagne, tres effacee dans les recits, occupe une place considera This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • 264 Comptes rendus critiques ble sur la scene dramatique camusienne. Comment expliquer cette diffe rence? Dune part, l'auteure rappelle que Camus, malgre le didactisme de certaines de ses pieces, etait tres sensible a la specificite vocale et corporelle du theatre: et elle avance l'hypothese que la nature semiotique - cest-a-dire gestuelle et orale - du theatre permettait a l'ecrivain de mieux faire enten dre la voix feminine que l'ordre symbolique du recit. D'autre part, Montgo mery rappelle que Camus, tout comme Antonin Artaud, estimait que le renouveau de la tragedie dans l'apres-guerre exigeait de creer un nouveau sacre. Or les femmes camusiennes illustreraient mieux que les hommes ce nouveau sacre caracterise par l'attachement au monde concret et par le consentement a la condition humaine. Montgomery considere de facon un peu schematique le theatre de Camus comme un dialogue de sourds ou les hommes, prisonniers de l'abstraction et de l'histoire, angoisses par la fini tude et labsurde, obsedes d'ideaux et de devoirs grandioses, sont domines par la pulsion de mort et oil les femmes, au contraire, parce qu'elles don nent la vie et parce qu'elles sont animees par la passion autant que par la mesure, sont porteuses d'un message positif. De Caligula a Revolte dans les Asturies, la revolte des femmes viendrait done doubler la revolte des hommes: il s'agirait d'une revolte specifiquement feminine contre l'ordre deshumanise mis en place par les hommes. Pilar, Victoria, Dora et Maria se revolteraient au fond contre la pulsion de mort: non pas contre leur pro pre mort, mais contre la mort que les hommes infligent aux autres au nom d'une justice souvent douteuse. Montgomery souligne que si les femmes mises en scene par Camus sont d'une grande diversite sociale, nationale et historique, en revanche elles se ressemblent beaucoup par les valeurs qu'el les incarnent. Ce sont des voix pacifistes, aimantes et fideles, qui acceptent avec courage la condition absurde: leur sagesse est de vivre dans les limites du possible. Pilar, Victoria, Dora et Maria apparaissent ainsi comme les authentiques filles de Nemesis et comme les veritables representantes des convictions profondes de l'ecrivain. Certes Montgomery souligne que ces femmes ne correspondent pas aux modeles du feminisme contemporain: elles expriment plutot des aspirations archaiques et imperissables. Mais il est clair que leur desir n'est pas celui d'un confort petit-bourgeois de femme au foyer. Pour conclure, Montgomery note que la voix des fem mes l'emporte toujours dans les dialogues car cette voix fait entendre que l'amour seul peut fonder la justice. Prises contre leur gre dans le conflit qui oppose eros et thanatos, les heroines du theatre camusien rompent l'asso ciation mort/femme qui domine la plupart des oeuvres narratives. Pilar, Maria et Victoria connaissent sur scene une evolution remarquable qui les conduit de l'amour erotique a un amour transcendant qui les depasse. Ainsi, "lexpression dramatique du desir feminin, desir a la fois erotique This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • Nouvelles Etudes Francophones 20.2 265 et mystique, enracine dans Yici et maintenanU mais tendant vers Pabsolu, caracterise la presence de la femme sur la scene camusienne et la relie au sacre" (14). La troisieme partie, "Noces du feminin et du sacre," propose une lec ture minutieuse de "La Femme adultere," la nouvelle inaugurale de VExil et le royaume. Montgomery note d'abord que le traitement tres realiste de Janine distingue ce personnage de toutes les femmes presentes dans les romans et dans les recits de Camus. S'opposant aux lectures reductrices de Martha Lynch et de Simon Sibelman, de Vicki Mistacco et de Susan Tarrow, Montgomery souligne ensuite que "La Femme adultere" est le seul recit camusien oil un personnage feminin joue le role principal: et le recit place cette femme en position de sujet desirant. "La Femme adultere" raconte en effet comment une femme confinee dans l'immanence, Finertie et la passivite, va progressivement y echapper et connaitre une experience "cosmique" et "sacree" dans le desert algerien. Montgomery evite toute lecture idealiste de la nouvelle: elle discute par exemple la structure du monde colonial et patriarcal dans lequel evolue l'heroine. Mais Montgo mery montre que lexperience ineffable de Janine dans le desert est etroite ment liee a la decouverte de sa feminite. Les analyses de Kristeva viennent done se combiner ici aux analyses d'Eliade. Montgomery etudie d'abord comment le motif de l'initiation, le symbolisme de Fascension et de l'as cese, de la transe sacree et de la quete du centre, ainsi que la metamorphose liquide de la lumiere, viennent sacraliser Fespace profane dans le recit. Puis Montgomery etudie les procedes stylistiques employes par Camus pour suggerer la sacralisation de la temporalite et Femergence d'un temps nou veau, cyclique et "grec," oil repetition et eternite renvoient a lexperience mystique, mais aussi a la sexualite feminine. Montgomery souligne enfin que Janine est le seul des personnages camusiens a connaitre cette expe rience extatique sans mourir. L'extase de Janine, qui est a la fois charnelle et spirituelle, semble d'ailleurs axee autant sur la fusion et sur Punite que sur la jouissance de Falterite. S'agit-il de la jouissance lacanienne au-dela du phallus? Ou de la fusion kristevienne avec la chora? Quoi qu'il en soit, Montgomery etudie la serie des clivages - corps/esprit, masculin/feminin, eros/thanatos, fascinans/tremendum - par lesquels lexperience de Janine apparait comme "un depassement de Fabsurde et de la revolte dans un consentement de tout son etre" (362). On serait done ici en presence d'une experience des limites, non seulement pour le personnage, mais aussi pour Fauteur. Le jeu de l'ecriture ne permet-il pas Femergence de Fidentite profonde et Fintegration de Fautre, ici du feminin refoule de l'ecrivain? Albert Camus, que plusieurs critiques considerent comme Fun des chan tres misogynes de la fraternite virile, apparait, dans ce texte exceptionnel, This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • 266 Comptes rendus critiques situe en dehors de l'instance phallique, mais dans ce texte seulement! Au total, l'etude de Geraldine Montgomery nous offre une excellente discus sion de la pensee de Camus et une brillante synthese des lectures critiques qui ont porte sur son oeuvre depuis plus d'un demi-siecle. On ne saurait trop recommander la lecture de cette etude suggestive a tous ceux, etu diants ou specialistes, qui s'interrogent sur l'oeuvre de Camus, ainsi que sur la question du feminin et du sacre dans l'oeuvre d'art. Bruno Thibault, University of Delaware This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp Article Contents p. 262 p. 263 p. 264 p. 265 p. 266 Issue Table of Contents Nouvelles Études Francophones, Vol. 20, No. 2 (Automne 2005), pp. 1-320 Front Matter Dossier spécial sur J.-M.G. Le Clézio Le Clézio: La Francophonie et la question postcoloniale [pp. 9-15] J.-M.G. Le Clézio ou L'Écriture transitive [pp. 17-29] Le Malaise du sacré dans Onitsha et Pawana de J.-M.G. Le Clézio [pp. 31-42] La Revendication de la marginalité et la représentation de l'immigration clandestine dans l'œuvre récente de J.-M.G. Le Clézio [pp. 43-55] Figures du berger chez J.-M.G. Le Clézio et A. Dhôtel [pp. 57-68] Errance et marginalité chez Le Clézio: Le Procès-verbal et La Quarantaine [pp. 69-78] Le Clézio en noir et blanc: La Photographie dans L'Africain [pp. 79-86] Bibliographie J.-M.G. Le Clézio [pp. 87-141] Articles pluri-thématiques Parole du refus, exil mélancolique: Trois Textes migrants du Québec contemporain [pp. 143-158] Le Soi et l'autre: Topographie du "pays-signe" chez Joseph Paul Schneider [pp. 159-170] "Que faire du corps?" La Maîtrise de soi dans Robert des noms propres d'Amélie Nothomb [pp. 171-183] Matéi Visniec: Drame de la femme victime, ou Comment la douleur se fait art [pp. 185-203] Possibilité et impossibilité de la littérature: Paulhan lu par Blanchot [pp. 205-216] Actualités littéraires Actualités littéraires de la francophonie [pp. 217-218] Actualités littéraires de la francophonie nord-américaine (à l'exception du Québec) [pp. 219-220] Actualités littéraires de l'Europe centrale et orientale [pp. 221-230] Actualités littéraires de l'Europe de l'Ouest [pp. 231-236] Actualités littéraires du Québec [pp. 237-247] Comptes rendus critiques La Solitude dans l'œuvre de Le Clézio [pp. 248-250] Le Roi des planeurs [pp. 251-254] Tradition islamique dans la littérature maghrébine [pp. 255-256] Le Quatuor d'Asbestos [pp. 257-261] Noces pour femme seule [pp. 262-266] La Revanche du pékan [pp. 267-271] La Bataille d'Alger et la Guerre d'Algérie [pp. 272-276] Résumés des articles [pp. 277-281] Back Matter
Please download to view
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
...

Noces pour femme seule

by review-by-bruno-thibault

on

Report

Category:

Documents

Download: 0

Comment: 0

212

views

Comments

Description

Download Noces pour femme seule

Transcript

  • Noces pour femme seule Noces pour femme seule: Le Féminin et le sacré dans l'œuvre d'Albert Camus by Geraldine Montgomery Review by: Bruno Thibault Nouvelles Études Francophones, Vol. 20, No. 2 (Automne 2005), pp. 262-266 Published by: University of Nebraska Press Stable URL: http://www.jstor.org/stable/25701935 . Accessed: 10/06/2014 01:17 Your use of the JSTOR archive indicates your acceptance of the Terms & Conditions of Use, available at . http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp . JSTOR is a not-for-profit service that helps scholars, researchers, and students discover, use, and build upon a wide range of content in a trusted digital archive. We use information technology and tools to increase productivity and facilitate new forms of scholarship. For more information about JSTOR, please contact support@jstor.org. . University of Nebraska Press is collaborating with JSTOR to digitize, preserve and extend access to Nouvelles Études Francophones. http://www.jstor.org This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/action/showPublisher?publisherCode=unp http://www.jstor.org/stable/25701935?origin=JSTOR-pdf http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • 262 Comptes rendus critiques Noces pour femme seule Montgomery, Geraldine. Noces pour femme seule: Le Feminin et le sacre dans Vceuvre d'Albert Camus. Amsterdam, New York: Rodopi, 2004. ISBN: 90-420-1188-2.400 p. Geraldine Montgomery nous ici offre une etude a largumentation ser ree et precise, sans jargon aucun, qui bouscule certaines idees recues et qui renouvelle notre comprehension du sacre dans lceuvre de Camus, un sujet pourtant deja traite par de nombreux critiques. A la suite de Claude Vigee, Isabelle Cielens, Ruth Reichelberg, Raymond Gay-Crosier et Edouard Morot-Sir, Montgomery souligne dabord la presence irresistible du sacre dans loeuvre de Camus, malgre son rejet marque sur le plan ideologique: "Par-dela une incroyance passionnee, incroyance inquiete et insatisfaite sans possibilite dbubli, incroyance synonyme de refus plutot que de nega tion, regne neanmoins dans son oeuvre le sens constant du religieux et du sacre" (70). L'incroyance de Camus est relative en ce sens qu elle est essen tiellement dirigee contre la conception chretienne de Dieu et de l'insti tution religieuse, mais aussi fondee sur le scandale de l'existence du mai. Dans son introduction, Montgomery situe les ecrits de jeunesse camusiens par rapport aux grandes theories du sacre au debut du XXe siecle, notam ment celles d'Emile Durkheim et de Rudolph Otto, puis par rapport aux travaux du College de sociologie a la fin des annees 1930, notamment ceux de Bataille et de Caillois. Mais ce sont les essais ecrits par Mircea Eliade dans les annees 1950 qui lui permettent la lecture la plus feconde du sacre chez le jeune Camus. Montgomery analyse ainsi le diplome d'etudes supe rieures, Metaphysique chretienne et neoplatonisme, dans lequel Camus discute le theme de "lexil de Tame" chez Plotin, Saint Augustin et Pas cal. Montgomery montre comment la tension entre le temps historique du judaisme et le temps cyclique grec vient se greffer sur ce theme et finit par dominer plusieurs essais de VEnvers et Vendroit. Puis, Montgomery etudie les traces de l'archetype de l'initiation dans Noces, notamment le motif de la quete et de lascese, la recherche de Yaxis mundi, lalternance du fascinans et du tremendum qui caracterisent lexperience numineuse du sacre. Montgomery conclut que le depassement ulterieur de labsurde par la revolte chez Camus correspond, avec quelques amenagements, a celle du profane par le sacre; et elle rappelle quapres le mythe de Sisyphe (pour labsurde) et le mythe de Promethee (pour la revolte), Camus etait fascine a la fin des annees 1950 par le mythe feminin de Nemesis, cherchant ainsi a reinvestir le sacre dans un "royaume de ce monde." This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • Nouvelles Etudes Francophones 20.2 263 La premiere partie de F etude porte sur "La chair sacree," cest-a-dire sur le corps maternel, sa presence, mais aussi sa distance, dans les oeuvres narratives de Camus. Nous abandonnons ici les theses de Mircea Eliade: Papproche est maintenant marquee par les theories psychanalytiques de Winnicott et de Kristeva, cest-a-dire par Fanalyse de la dyade preoedi pienne mere-enfant. Montgomery examine d'abord le caractere duel de la narration dans VEtranger oil le je narratif semble designer deux individus incompatibles ou deux niveaux distincts de Finconscient: dune part, celui du narrateur reel qui commet le matricide symbolique, qui tue la mere pour permettre la naissance du recit, et d autre part celui du personnage du fils, narrateur fictif, qui semble refuser que "maman" soit morte. Montgo mery suggere que cette scission du desir recoupe Fopposition kristevienne du symbolique, le domaine du langage et de la culture, et du semiotique, le domaine du corps et des pulsions. En effet, Meursault demeure jusqu'au bout proche du corps preoedipien et de la mere archaique. Absent du sens, il tire du silence de sa mere une lucidite particuliere: il devient le temoin du non-sens de Petre. Dune part, Montgomery montre Pechec du personnage pour deplacer la relation a Pobjet perdu (la mere morte) sur un autre objet erotique (Marie) ou pour la sublimer sous la forme dun objet culturel (le langage). D'autre part, Montgomery montre comment la mort imminente de Meursault, qui decoule en quelque sorte de la disparition de sa mere, lui permet dans la conclusion du roman de retrouver celle-ci dans une peren nite partagee: la relation a la mere est maintenant projetee sur "la tendre indifference du monde." D'excellentes analyses que nous ne pouvons pas detailler ici montrent ensuite que la femme compagne est la grande per dante dans La Peste, car ce roman marque encore plus que VEtranger le triomphe du feminin maternel. D'autres analyses discutent le donjuanisme de Camus et le parcours initiatique frustre dans La Chute. Montgomery montre ici que la relation entre le feminin, la culpabilite, le sacrifice et la redemption hante la conscience dantesque de Clamence, notamment a travers Fepisode de la jeune noyee. Dautres analyses montrent enfin que le roman inacheve de Camus, Le Premier Homme, exprime encore une fois le complexe maternel de Fauteur. La mere prostree, melancolique au sens clinique de ce mot, que le jeune Camus a aimee avec desespoir, est etroitement associee a Fenigme silencieuse du monde. La depossession et la plenitude peuvent done echanger leurs signes: et ce retournement ouvre le royaume apres Fexil. Bref, Foeuvre narrative de Camus porte la marque dune mystique filiale et dune noche oscura oil la mere apparait comme Finitiatrice involontaire au neant et a Famour. La seconde partie, intitulee "Le desert de Famour," souligne que la femme compagne, tres effacee dans les recits, occupe une place considera This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • 264 Comptes rendus critiques ble sur la scene dramatique camusienne. Comment expliquer cette diffe rence? Dune part, l'auteure rappelle que Camus, malgre le didactisme de certaines de ses pieces, etait tres sensible a la specificite vocale et corporelle du theatre: et elle avance l'hypothese que la nature semiotique - cest-a-dire gestuelle et orale - du theatre permettait a l'ecrivain de mieux faire enten dre la voix feminine que l'ordre symbolique du recit. D'autre part, Montgo mery rappelle que Camus, tout comme Antonin Artaud, estimait que le renouveau de la tragedie dans l'apres-guerre exigeait de creer un nouveau sacre. Or les femmes camusiennes illustreraient mieux que les hommes ce nouveau sacre caracterise par l'attachement au monde concret et par le consentement a la condition humaine. Montgomery considere de facon un peu schematique le theatre de Camus comme un dialogue de sourds ou les hommes, prisonniers de l'abstraction et de l'histoire, angoisses par la fini tude et labsurde, obsedes d'ideaux et de devoirs grandioses, sont domines par la pulsion de mort et oil les femmes, au contraire, parce qu'elles don nent la vie et parce qu'elles sont animees par la passion autant que par la mesure, sont porteuses d'un message positif. De Caligula a Revolte dans les Asturies, la revolte des femmes viendrait done doubler la revolte des hommes: il s'agirait d'une revolte specifiquement feminine contre l'ordre deshumanise mis en place par les hommes. Pilar, Victoria, Dora et Maria se revolteraient au fond contre la pulsion de mort: non pas contre leur pro pre mort, mais contre la mort que les hommes infligent aux autres au nom d'une justice souvent douteuse. Montgomery souligne que si les femmes mises en scene par Camus sont d'une grande diversite sociale, nationale et historique, en revanche elles se ressemblent beaucoup par les valeurs qu'el les incarnent. Ce sont des voix pacifistes, aimantes et fideles, qui acceptent avec courage la condition absurde: leur sagesse est de vivre dans les limites du possible. Pilar, Victoria, Dora et Maria apparaissent ainsi comme les authentiques filles de Nemesis et comme les veritables representantes des convictions profondes de l'ecrivain. Certes Montgomery souligne que ces femmes ne correspondent pas aux modeles du feminisme contemporain: elles expriment plutot des aspirations archaiques et imperissables. Mais il est clair que leur desir n'est pas celui d'un confort petit-bourgeois de femme au foyer. Pour conclure, Montgomery note que la voix des fem mes l'emporte toujours dans les dialogues car cette voix fait entendre que l'amour seul peut fonder la justice. Prises contre leur gre dans le conflit qui oppose eros et thanatos, les heroines du theatre camusien rompent l'asso ciation mort/femme qui domine la plupart des oeuvres narratives. Pilar, Maria et Victoria connaissent sur scene une evolution remarquable qui les conduit de l'amour erotique a un amour transcendant qui les depasse. Ainsi, "lexpression dramatique du desir feminin, desir a la fois erotique This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • Nouvelles Etudes Francophones 20.2 265 et mystique, enracine dans Yici et maintenanU mais tendant vers Pabsolu, caracterise la presence de la femme sur la scene camusienne et la relie au sacre" (14). La troisieme partie, "Noces du feminin et du sacre," propose une lec ture minutieuse de "La Femme adultere," la nouvelle inaugurale de VExil et le royaume. Montgomery note d'abord que le traitement tres realiste de Janine distingue ce personnage de toutes les femmes presentes dans les romans et dans les recits de Camus. S'opposant aux lectures reductrices de Martha Lynch et de Simon Sibelman, de Vicki Mistacco et de Susan Tarrow, Montgomery souligne ensuite que "La Femme adultere" est le seul recit camusien oil un personnage feminin joue le role principal: et le recit place cette femme en position de sujet desirant. "La Femme adultere" raconte en effet comment une femme confinee dans l'immanence, Finertie et la passivite, va progressivement y echapper et connaitre une experience "cosmique" et "sacree" dans le desert algerien. Montgomery evite toute lecture idealiste de la nouvelle: elle discute par exemple la structure du monde colonial et patriarcal dans lequel evolue l'heroine. Mais Montgo mery montre que lexperience ineffable de Janine dans le desert est etroite ment liee a la decouverte de sa feminite. Les analyses de Kristeva viennent done se combiner ici aux analyses d'Eliade. Montgomery etudie d'abord comment le motif de l'initiation, le symbolisme de Fascension et de l'as cese, de la transe sacree et de la quete du centre, ainsi que la metamorphose liquide de la lumiere, viennent sacraliser Fespace profane dans le recit. Puis Montgomery etudie les procedes stylistiques employes par Camus pour suggerer la sacralisation de la temporalite et Femergence d'un temps nou veau, cyclique et "grec," oil repetition et eternite renvoient a lexperience mystique, mais aussi a la sexualite feminine. Montgomery souligne enfin que Janine est le seul des personnages camusiens a connaitre cette expe rience extatique sans mourir. L'extase de Janine, qui est a la fois charnelle et spirituelle, semble d'ailleurs axee autant sur la fusion et sur Punite que sur la jouissance de Falterite. S'agit-il de la jouissance lacanienne au-dela du phallus? Ou de la fusion kristevienne avec la chora? Quoi qu'il en soit, Montgomery etudie la serie des clivages - corps/esprit, masculin/feminin, eros/thanatos, fascinans/tremendum - par lesquels lexperience de Janine apparait comme "un depassement de Fabsurde et de la revolte dans un consentement de tout son etre" (362). On serait done ici en presence d'une experience des limites, non seulement pour le personnage, mais aussi pour Fauteur. Le jeu de l'ecriture ne permet-il pas Femergence de Fidentite profonde et Fintegration de Fautre, ici du feminin refoule de l'ecrivain? Albert Camus, que plusieurs critiques considerent comme Fun des chan tres misogynes de la fraternite virile, apparait, dans ce texte exceptionnel, This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp
  • 266 Comptes rendus critiques situe en dehors de l'instance phallique, mais dans ce texte seulement! Au total, l'etude de Geraldine Montgomery nous offre une excellente discus sion de la pensee de Camus et une brillante synthese des lectures critiques qui ont porte sur son oeuvre depuis plus d'un demi-siecle. On ne saurait trop recommander la lecture de cette etude suggestive a tous ceux, etu diants ou specialistes, qui s'interrogent sur l'oeuvre de Camus, ainsi que sur la question du feminin et du sacre dans l'oeuvre d'art. Bruno Thibault, University of Delaware This content downloaded from 193.104.110.123 on Tue, 10 Jun 2014 01:17:09 AM All use subject to JSTOR Terms and Conditions http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp Article Contents p. 262 p. 263 p. 264 p. 265 p. 266 Issue Table of Contents Nouvelles Études Francophones, Vol. 20, No. 2 (Automne 2005), pp. 1-320 Front Matter Dossier spécial sur J.-M.G. Le Clézio Le Clézio: La Francophonie et la question postcoloniale [pp. 9-15] J.-M.G. Le Clézio ou L'Écriture transitive [pp. 17-29] Le Malaise du sacré dans Onitsha et Pawana de J.-M.G. Le Clézio [pp. 31-42] La Revendication de la marginalité et la représentation de l'immigration clandestine dans l'œuvre récente de J.-M.G. Le Clézio [pp. 43-55] Figures du berger chez J.-M.G. Le Clézio et A. Dhôtel [pp. 57-68] Errance et marginalité chez Le Clézio: Le Procès-verbal et La Quarantaine [pp. 69-78] Le Clézio en noir et blanc: La Photographie dans L'Africain [pp. 79-86] Bibliographie J.-M.G. Le Clézio [pp. 87-141] Articles pluri-thématiques Parole du refus, exil mélancolique: Trois Textes migrants du Québec contemporain [pp. 143-158] Le Soi et l'autre: Topographie du "pays-signe" chez Joseph Paul Schneider [pp. 159-170] "Que faire du corps?" La Maîtrise de soi dans Robert des noms propres d'Amélie Nothomb [pp. 171-183] Matéi Visniec: Drame de la femme victime, ou Comment la douleur se fait art [pp. 185-203] Possibilité et impossibilité de la littérature: Paulhan lu par Blanchot [pp. 205-216] Actualités littéraires Actualités littéraires de la francophonie [pp. 217-218] Actualités littéraires de la francophonie nord-américaine (à l'exception du Québec) [pp. 219-220] Actualités littéraires de l'Europe centrale et orientale [pp. 221-230] Actualités littéraires de l'Europe de l'Ouest [pp. 231-236] Actualités littéraires du Québec [pp. 237-247] Comptes rendus critiques La Solitude dans l'œuvre de Le Clézio [pp. 248-250] Le Roi des planeurs [pp. 251-254] Tradition islamique dans la littérature maghrébine [pp. 255-256] Le Quatuor d'Asbestos [pp. 257-261] Noces pour femme seule [pp. 262-266] La Revanche du pékan [pp. 267-271] La Bataille d'Alger et la Guerre d'Algérie [pp. 272-276] Résumés des articles [pp. 277-281] Back Matter
Fly UP