Nos projets - Projets 3A - DPE - Echo vert – Dossier

  • Published on
    16-Jan-2015

  • View
    1.509

  • Download
    2

DESCRIPTION

 

Transcript

  • 1. SYNTHESE MANAGERIALENotre quipe, constitue de 5 tudiants aux profils trs diffrents, a dvelopp, au cours des7 derniers mois, un projet de cration dentreprise bas sur le concept du lombricompostage.Cela consiste en la dcomposition de dchets organiques et environnementaux par des versde terre vivant dans un composteur dintrieur. Ces derniers transforment les dchets,dposs au quotidien dans le composteur, en terreau trs fertile et en un liquide servantdengrais pour les plantes.Notre produit rpond la tendance actuelle du vert , au dveloppement de la consciencecologique chez les particuliers, mais aussi leur volont de rduire les dchets : tri slectif,recyclage, pourquoi pas du compostage individuel ? Nous surfons donc sur un march enplein essor o il est ncessaire de communiquer et dinformer le public afin de le convaincreque notre produit est fait pour lui. Certains pays comme lItalie ou le Canada ont djdmocratis le compostage, notre tour maintenant !Lactivit phare de notre entreprise est la fabrication et la commercialisation delombricomposteurs. En complment, nous faisons aussi de llevage de vers, de la vente devers ainsi que de la vente de compost. Ces deux activits sont troitement lies lapremire et se rvlent tre trs rentables rapidement.La cible de notre lombricomposteur peut tre divise en 2 typologies. Lune dj sensibiliseau compostage qui recherche un produit sans odeur et pratique ; lautre les nouveauxgreen qui surfent sur la vague de lcologie et qui, par notre produit, recherche un gaindimage social et satisfont leur conscience cologique. Nous avons conu un systmemcanis qui permet mme aux personnes novices dutiliser notre produit sans avoir toucher ou voir les vers prsents.Des concurrents sont dj prsents sur le march du lombricompostage : leur principal canalde distribution est internet et rares sont ceux qui vendent en direct. Par ailleurs, les produitsproposs ne sont jamais mcaniss et ncessitent donc dtre dmonts au fil de lutilisationpour permettre une dcomposition effective des dchets. De plus, lesthtique ne semblepas tre la priorit de nos concurrents, ce qui nous ouvre la porte pour un march de nichequi reprsente une belle opportunit car nos avantages concurrentiels sont clairementdfinis.Les canaux de distribution que nous avons dvelopps sont internet, avec la cration denotre propre site, des accords avec des fleuristes bass en centre-ville ainsi que la chaneIKEA o nous dossier est actuellement ltude. Enfin les collectivits locales, avec desappels doffres reprsentent une possibilit de distribution.La communication est une dimension primordiale dans notre cas, car il est ncessairedinformer le public et de lvangliser. Pour ce faire, nous envisageons de participer dessalons cologiques et surtout de confier notre communication un cabinet de relationspresse qui nous confierons le soin de mener notre promotion. Nous avons aussi imagin

2. un systme de parrainage, o chaque parrain reoit une plante en cadeau dans le but defavoriser le bouche oreille qui sera indispensable pour le dveloppement de notreentreprise.Notre projet dtient une dimension sociale car nous avons choisis de collaborer avec unESAT qui se chargera de notre production. Ce type de structure permet des personnesporteuses de handicap de travailler et de devenir plus autonome : ce sont des valeurs clsde notre entreprise.Nous crons deux emplois, le grant qui est aussi commercial les premires annes,fonction qui sera assure par un membre de lquipe, et lleveur de vers.Un partenaire nous fournit gratuitement du fumier de cheval qui servira dhabitat aux vers.De plus, nous avons sign un bail de location dun hangar de 160 m afin dinstallerllevage.Pour lanne 3, nous produirons un second produit au design trs recherch, ralis par unprofessionnel. Ce produit haut de gamme sintgrera parfaitement dans les cuisines desusagers.Nos prvisions moyen terme se tournent vers nos voisins europens et plus prcisment laBelgique et la Suisse, o il y a dj une forte conscience cologique chez la population et ole prix des taxes ordures est en hausse. Nous envisageons aussi une augmentation desrfrencements dans les grandes villes franaises.Notre chiffre daffaires volue rapidement au cours des annes grce nos stratgies dedveloppement et un march qui devient mature. De ce fait, nous atteignons le seuil derentabilit ds la 2me anne. EvolutionduCAHT 700,00Milliers 600,00639,40 571,84 500,00 400,00 399,61 300,00Maturit France &LancementCroissance DvpInternational 200,00 138,46 100,0082,20 Anne1 Anne2Anne3Anne4 Anne5 3. FICHE DIDENTITE DE LENTREPRISE 4. TABLE DES MATIERESSynthseManagriale.............................................................................................................................1fichedidentitdelentreprise ...............................................................................................................3.Tabledesmatires..................................................................................................................................4Genseduprojet....................................................................................................................................6 A. Originedelide..........................................................................................................................6 B. Lemanagementduprojet...........................................................................................................8Partie1:LeMarch................................................................................................................................9 A. Prrequis:Dfinitiondesconceptsprincipaux..........................................................................9 B. Lenvironnement.......................................................................................................................10 C. LaDemande...............................................................................................................................13 D. StratgieProduit.......................................................................................................................15 E. Laconcurrence..........................................................................................................................17 F. Stratgiecommerciale...............................................................................................................19 G. Opportunitdedveloppement/Avantagesconcurrentiels ...................................................20.PartieIII:NotreoffreLes4PdeMcCarthy........................................................................................23 A. Leproduit..................................................................................................................................23 B. Leprix........................................................................................................................................28 C. distribution................................................................................................................................29 D. Communication.........................................................................................................................32PARTIEIVProduction.........................................................................................................................36 A. Lemodleconomique.............................................................................................................36 B. Stratgiedeproduction.............................................................................................................37PARTIEVIORGANISATIONSDESMOYENSAMETTREENUVRE......................................................38 A. Moyenshumains.......................................................................................................................38 B. Organisationetmoyenstechniques..........................................................................................41 C. Lastructurejuridique................................................................................................................42PARTIEVIIBILANDESRISQUESETDESOPPORTUNITES ....................................................................44. A. Lesrisques.................................................................................................................................44 B. Rcapitulatifdesopportunits..................................................................................................45PARTIEVIIILENTREPRISEAMOYENTERME......................................................................................45 A. Notrestratgiededveloppementlhorizondelanne3 ....................................................45. B. Evolutiondenotrechiffredaffaires .........................................................................................47. 5. C. Nouvelledimensiondelastratgiecommerciale .....................................................................48.D. Unestratgiederecrutement...................................................................................................48E. FormalisationdeladmarcheRSE............................................................................................50PARTIEIXDOSSIERFINANCIER...........................................................................................................50A. Prvisiondesventes.................................................................................................................50B. Coutderevientdulombricomposteur.....................................................................................51C. Immobilisations........................................................................................................................52D. Gestiondelatrsorerie............................................................................................................53E. TableaudesSIG........................................................................................................................54F. Comptesdersultatsprvisionnels.........................................................................................56G. Bilansprvisionnels..................................................................................................................62H. Analysedenotresituationfinancire......................................................................................65I. Plandefinancement................................................................................................................66ANNEXES 6. GENESE DU PROJETA. ORIGINE DE LIDEEUn projet de cration dentreprise Intressant ! Oui, mais quelle entreprise, quel produit,quel service dvelopper ? Les ides fusent et sont aussi diverses que varies : un servicedchange dappartements entre personnes handicapes, un distributeur de salades, du vinvendu au verre, une location dambiances meubles pour professionnels.Des ides certes, mais toujours pas LIDEE qui nous rassemble. Et cest au cours dun dner avec des amis canadiens quun membre de lquipe dcouvre leconcept du lombricompostage, dj trs rpandu au Canada. Il sagirait donc de concevoirun composteur o des vers se chargeraient de consommer nos dchets organiques pour lestransformer en un terreau trs fertile.La voil notre ide !Aprs une tude pousse de ce concept, nous ralisons quune niche demeure inexploite.Les composteurs ne sont jamais mcaniss, il faut donc les dmonter chaque fois que lonveut faire le roulement des tiroirs. Pas trs pratique pour des personnes non inities ! Deplus, le design des composteurs existants laisse dsirer, ils sont difficilement intgrablesdans nos cuisines modernes. Nous nous lanons donc dans llaboration de ce projet,ciblant des personnes urbaines, intresses par lcologie mais pas non plus de farouchesmilitants ! Le but est de rduire les dchets, de disposer dun excellent terreau pour lesplantes, mais aussi damuser les enfants et les amisCette ide nous rassemble, nous motive, nous amuse et nous permet de dcouvrir cemarch vert qui est en pleine explosion dans nos socits. Et surtout nous devenonstous intimement convaincus quun tel produit aura sa place dans les intrieurs des urbainsfranais dici quelques annes, quand les murs auront accept ces volutions, tout commeau Canada. 7. Qui sommes nous ? Lcho vert est une jeune entreprise proposant des produits alliant qualit, cologie et design. Cest un vritable pari que de sinsrer sur le march delcologie et plus prcisment du compostage avec unerelle offre haut de gamme. Cette niche na encoret exploite par aucune entreprise et nous cherchonsici crer une demande et sensibiliser unnouveau public.Pour faciliter lacceptation des vers dans son intrieur,nous allons jouer sur le ct ludique de ces petitsanimaux ; ceci dans le but de sduire lensemble de la famille par un produit colo rigolo, qui sintgrera parfaitement dans toute cuisine moderne. 8. B. LE MANAGEMENT DU PROJETAurlien Eminet nous a encadrs tout au long de ce projet, avec laide de Sylvain Audureau,Marie Eyquem et Sylvain Tillon. Les ateliers lors desquels ils nous guidaient et nousconseillaient nous ont t trs utiles.Au niveau de lquipe, nous avions pris lhabitude de discuter rgulirement du projet demanire informelle mais aussi de nous retrouver lors de runions fixes toutes les deux outrois semaines. Linvestissement de chacun et les prises dinitiatives individuelles ont t unerelle force dans notre quipe. Chacun de nous tait rellement motiv par lide et donccherchait la faire aboutir de la meilleure manire possible. Notre quipe avait des profilstrs varis et sest forme sur la base daffinits. Nous avons tous des expriencesprofessionnelles trs diffrentes, dans des secteurs varis ce qui a t un vritable avantagepour ce travail (Cf : annexe I)Les membres de lquipe : Marc Dglise : Prcis, il a toujours gard les pieds sur terre et cherch les dtails valoriser dans notre projet. Son ct rationnel et organis a donn un cadre au travail en quipe. Attentionn selon son profil MBTI, il est lcoute et toujours la recherche de solutions. Laura Daniel : Elle a apport lquipe sa crativit, sa spontanit : cest une innovatrice daprs son profil MBTI. Toujours la recherche de ce qui pourra faire la diffrence, elle a t une relle source dnergie et de motivation. Alexandre Dalphin : A lcoute et rflchi, il a effectu de nombreuses recherches sur tous les sujets lis notre projet. Son profil financier a t un rel atout, ses rsultatsauMBTImettent enavantsonct raliste. Muriel Dunesme : Elle a ralis toute la partie financire en binme avec Alexandre. De plus, organise, srieuse, et observatrice daprs le MBTI, elle a su recadrer lquipe quand il le fallait. Elle a conu notre prototype grce ses talents de bricoleuse. Brnice Aubert : Sa capacit de travail en quipe a t un atout pour booster lquipe dans la bonne humeur : elle est une animatrice selon le MBTI. Son esprit de synthse et son sens des ralits ont permis lquipe de ne jamais sgarer. Elle a pris en charge laspect ressources humaines ainsi que le ct agricole du projet.Notre collaboratrice cl a t Camille Bondaz, tudiante lcole dart de Bellecour. Elle aralis notre logo ainsi que notre site internet grce ses connaissances en design. Nousconsidrons quelle fait partie de lquipe car elle connait les tenants et les aboutissants denotre projet et elle nous a apport son soutien au fil de lanne. De plus, notre collaborationavec des ingnieurs est indispensable. Nous avons t en contact rgulirement avecAmlie Figielski tudiante de lESTACA (Ecole Suprieure des Techniques Aronautiques etde Construction Automobile Ecole dingnieurs) qui nous a permis de dfinir concrtement 9. le mcanisme de notre composteur grce au logiciel SolidWorks. Enfin, Victoria Sosolic,tudiante en design lEcole Suprieur des Arts Appliqus La Martinire - Diderot, nous aaid raliser notre plan de communication et notamment la conception des annoncespublicitaires.Les partenaires externes qui ont particip notre projet ont t nombreux. Nous pensonsdans un premier temps nos familles, qui ont suivi le dossier depuis le dbut et nous ontapport des conseils essentiels. Vincent Desbois, leveur de vers dans le sud de la France at une relle rfrence pour notre projet. Nous avons visit son exploitation en Dcembre etnous sommes rests en contact depuis. Ses connaissances du march dulombricompostage, de la concurrence, et de la clientle nous ont vit bien des erreurs etdes fausses pistes. Nous avons aussi contact dautres concurrents potentiels qui nous ontdonn des informations intressantes. LESAT avec qui nous souhaiterions travailler nous acommuniqu ses cots horaires et son fonctionnement, ce qui a concrtis notre projet. Deplus, les fleuristes de Lyon qui ont accept de mettre en vente nos lombricomposteurs ontrsolu nos problmatiques lies la distribution. Ikea, But et autres nous ont aussi coutset conseills quand nous les avons contacts.PARTIE 1 : LE MARCHE A. PRE REQUIS : DEFINITION DES CONCEPTS PRINCIPAUXDans un contexte o lcologie est une proccupation majeure, tout dveloppement ou touteinnovation dans ce domaine serait une avance importante pour la communaut. Leproblme des dchets domestiques inquite particulirement. 1 kg de dchets mnagers estjet par une personne franaise par jour. Ce chiffre est effarant. Toutefois, il est souventoubli quenviron 30-40% de nos poubelles sont remplies par des dchets organiques. Il estdonc possible de rduire de prs de moiti le contenu de celles-ci. La rduction de laproduction de dchets domestiques augmenterait la dure de vie des lieux denfouissementsanitaire et assurerait une meilleure gestion environnementale au profit de toute lacollectivit.1. COMPOSTAGE DOMESTIQUELe compostage domestique consiste mettre en tas les dchets de la cuisine et du jardinafin quils se dcomposent. Cest un moyen efficace pour valoriser les dchetsbiodgradables. Ce concept du compostage permet de recycler des dchets organiques etdes dchets de matires environnementales en les transformant en une matire permettantde fertiliser les sols. La dgradation se fait sous laction de micro-organismes et danimauxdu sol. Ces organismes dcomposeurs ont trois besoins fondamentaux : lair, leau et lanourriture. Malheureusement, ce compostage traditionnel est rserv aux personnespossdant quelques mtres carrs de jardin. Toutefois, il existe un autre type decompostage qui peut sadapter aux besoins des personnes vivant en appartement ou enzone urbaine. 10. 2. LOMBRICOMPOSTAGELe principe du lombricompostage est trs proche du compostage traditionnel. Il diffreuniquement au niveau de la fermentation. Le lombricompastage fait appel une main-duvre inhabituelle. Ce sont des vers de terre qui se chargent dacclrer la dcompositiondes dchets. Il remdie alors la carence du compostage traditionnel car il est parfaitementadapt aux besoins des citadins. Simple et performant, il permet de recycler les dchetsorganiques en intrieur. Il ne dgage pas dodeur, assure une dcomposition rapide etproduit la fois un terreau de qualit, trs nutritif pour les plantes et un engrais liquidepuissant, le th de vers . Les deux types de compostage ne rpondent pas aux mmesbesoins et peuvent tre complmentaires. Le compostage traditionnel saccommode trsbien des grosses quantits de dchets qui peuvent tre rcoltes dans un grand jardin alorsque le lombricompostage correspond des quantits plus restreintes. Il est rserv auxdchets de cuisine. Une personne ayant un composteur extrieur comprend lutilit dulombricomposteur lorsque le composteur extrieur se fait trop distant et en particulier lorsdes jours de froid ou de pluie. B. LENVIRONNEMENT 1. LECOLOGIELe march que nous visons en premier lieu est celui de lcologie. Le march mondial desproduits et services lis lenvironnement est en plein essor depuis plusieurs annes dj : ilse chiffre 1 370 milliards de dollars par an en 2010 et devrait passer 2700 milliards dedollars en 2020 et gnrer la cration de 20 millions demplois supplmentaires. Il noussemble donc tout fait intressant dexploiter lexplosion de cette industrie verte qui susciteun rel intrt dune grande majorit. Nous sommes tous concerns par le respect de laplante !2. GESTION DES DECHETS EN FRANCELa gestion des dchets et le march quelle engendre touche directement le produit quenous souhaitons concevoir. Cette gestion est extrmement coteuse, la fois pour legouvernement et pour les mnages qui la financent sous forme de taxes denlvement .Le cot de la gestion des dchets slve 10 milliards deuros par an, elle a littralementtripl en 20 ans. Nous pouvons donc estimer que chaque franais paye environ 120/anpour la gestion de ses dchets.La composition des poubelles des franais nous a particulirement frapps et notrecomposteur semble tout fait adapt rpondre la problmatique quil en ressort. En effet,comme vous pouvez le constater ci-dessous, 29 % des dchets sont putrescibles, doncpeuvent pourrir et se dcomposer et 25% sont des papiers et cartons. Une grande majoritde ces deux types de dchets pourraient tre composte dans notre composteur. Nousrpondons donc une relle ncessit car le composteur concernerait prs de 50% desdchets jets tous les jours ! 11. Les statistiques de lADEME (Agence de lEnvironnement et de la Maitrise de lEnergie)dmontrent quen 2006, chaque franais produisait par an 7 tonnes de dchets. Parmi cesdchets, on trouve : - 5,5 tonnes de dchets minraux - 1,35 tonne de dchets non dangereux dont les dchets mnagers qui sont composables en partie - 0,15 tonne de dchets dangereux.Une fois encore, nous constatons que nous entrons dans un vaste march, sur lequel degrands progrs sont attendus dans les annes venir. Il devient ncessaire dapprendre trier, recycler et composter afin de rduire les volumes de dchets.3. LE COMPOSTAGE EN FRANCEUn des grands dfis de la France et de lUE est la rduction du volume de dchetsmnagers. Leurs poids et leurs volumes, en augmentation constante, reprsentent unvritable danger environnemental. 17% de ces dchets sont organiques mais ne font pasassez lobjet de traitements spcifiques alors quils sont recyclables 100%. En sedocumentant, on comprend que les franais ne savent pas toujours comment recycler cesdchets car il y a un rel manque de communication sur les solutions apportes cetteproblmatique. Nous avons donc faire un march concernant les dchets qui est en pleinessor mais sur lequel il nest pas toujours facile de faire passer un message. 12. Dans les deux graphiques ci-dessus, nous avons rpertori le traitement des dchetsmunicipaux, composs en partie des dchets mnagers organiques. On peut voir que laFrance ne composte que 15% des dchets municipaux contre une incinration et une miseen dcharge de masse. LItalie, avec laquelle il nous a paru pertinent de nous comparer,favorise davantage le compostage qui reprsente 34% des traitements des dchetsmunicipaux. Lincinration qui pollue particulirement y est rduite contrairement laFrance. Il est donc clair quil y a une opportunit forte au niveau du traitement des dchetsde manire cologique. LItalie reprsente un modle intressant suivre. (Source : Touteleurope.com)Le traitement des dchets de manire respecter au maximum lenvironnement est unobjectif au niveau europen. Parmi les diffrentes initiatives prises, on trouve notamment ladirective europenne DEEE (2002/96/CE), entre en vigueur en 2005, qui avait pour but defavoriser le recyclage des quipements lectroniques et lectriques. Cela ne nous concernepas premire vue, mais cestle symbole dune relletendance et dune volontdes gouvernements dvelopper le recyclageainsi que le compostage.Unecampagnevientdailleurs dtre lance auniveau national pour luttercontrelegaspillagealimentaire (chaquefranais jette 20kgdaliments par an).Plutt que dtre jets, cesaliments devraient trecomposts et cest ce niveau-l que notre produit intervient. Comme nous pouvons le voirdans le graphique ci-contre, notre production de dchets na cess daugmenter durant cesdernires annes malgr les alternatives qui se sont mises en place. 13. C. LA DEMANDE1. ANALYSE QUALITATIVENous avons ralis un questionnaire dans le but de faire une tude qualitative sur unecinquantaine de personnes. Nous avons donc administr les questionnaires en face face,afin de faciliter la communication et permettre une bonne comprhension du sujet par lessonds. Pour ce faire, nous sommes alls dans le centre de Lyon, et avons tent de ciblerdes personnes de plus de 30 ans, car les plus jeunes ne correspondent pas rellement lacible vise. Notre questionnaire avait dabord pour but de vrifier que les sonds connaissaient le compostage (oui, 100%), et ensuite de savoir si les personnes disposaient dun composteur chez elle. Nous constatons que 78% des personnes ne sont pas quipes. Ceci est en partie li au fait quenous avonsmajoritairement(et volontairement) sond des personnes vivant en zone urbaine qui ne disposent pas de suffisamment despace, ni de jardin souvent.Par contre, le concept du composteur dintrieurest relativement peu connu (seuls 39% dessonds en ont entendu parler). Nous notons doncque laspect communication est une priorit pourtoucher notre cible.Aprs explication de notre concept, les sonds ledcrivent comme innovant, cologique, accessibleaux personnes en appartement et permettant derduire la quantit de dchets. Certainespersonnes sont un peu rticentes par rapport laprsence des vers et ne trouvent donc pas leconcept trs hyginique. Cet aspect ncessiteradonc une attention particulire. Il ressort ensuitequune grande majorit serait prte se munirdun tel produit. Les avantages perus sont larduction des dchets et le respect delenvironnement. Les personnes vivant enappartementcomprennent quelles sontdirectement cibles par notre offre. Nous trouvons ce rsultat fort encourageant. Nousnotons tout de mme quil faut prendre du temps pour expliquer clairement le principe car lesgens nen ont jamais entendu parler et les vers paraissent repoussants premire vue. Unefois que le concept est compris, les personnes pour disent tre prtes installer cecomposteur soit dans leur cuisine, soit sur leur terrasse.Nous avons tent de connaitre le prix que les sonds seraient prt payer pour un telquipement. Il apparait quune majorit se verrait dbourser entre 50 et 100. Les 14. personnes les plus ges semblent tre celles qui investiraient le plus dargent, les plusjeunes ont tendance rpondre moins de 50 .La praticit du composteur et son prix semblent tre les deux lments les plus influentslors de la dcision dachat. La tendance cologique est le critre qui arrive en 3me position,suivi du design du composteur.Au niveau de la distribution, les personnes sondes iraient naturellement acheter notreproduit dans un magasin de jardinage ou dans des magasins bio . Ils nexcluent pas nonplus la possibilit de lacheter chez des cuisinistes par exemple ce qui renforce notre ide departenariat ventuel avec lun deux. (Cf Annexe II)Freins et leviers lachat :Lors de notre enqute terrain mene auprs de nos clients potentiels, plusieursinterrogations et doutes ont t manifests. Ainsi, au cours de cette tude, nous avons puidentifier diffrents freins lachat auxquels il sest avr ncessaire dapporter desrponses. Tout dabord, lutilisation de vers dans notre concept attirait lattention. La plupart despersonnes sondes nen ont pas lhabitude et ont des priori plutt ngatifs. Leursinterrogations ne se portaient pas vraiment sur les vers en eux-mmes mais plus surtoutes les situations quils pouvaient imaginer lies la frquentation de vers. En effet, la plupart redoutait un problme dodeur li notre projet. Le compostagedes dchets en intrieur par des vers signifiait pour eux la garantie dodeursnausabondes. Ces personnes interroges redoutaient la prsence de moucheronsou de petits parasites survolant notre produit. De plus, des questions de propret taient galement souleves. En effet, commentgarantir un environnement propre et sain aux alentours du produit situ en intrieur ?Comment ne pas imaginer les vers tombs sur le sol et se promener ensuite leurguise dans lappartement ? Une dtrioration des conditions de propret taitmajoritairement redoute. Par ailleurs, un important frein lachat se distinguait, celui li lemplacement denotre produit pour lutilisateur. En effet, en France, les logements citadins sont deplus en plus petits et lun des problmes des franais est la recherche du mtre carr.Le nombre de personnes du foyer influenait galement grandement les rponses.Plusieurs personnes, bien quintresses par le concept, ne simaginaient pas enacqurir un pour chez leur domicile en raison de leurs mtres carrs disponibles maisgalement (et principalement) en raison de lagencement de leur lieu de vie. En effet,ladaptation aux pices exigus de notre produit semblait reprsenter un vritablefrein dans loptique dachat.Cependant, nous avons pu galement constater que les clients potentiels percevaient, pourla trs grande majorit, les mmes leviers dachat que nous. Car, il est indniable quun telprojet rpond des considrations importantes et non ngligeables. 15. Tout dabord, il entre dans la logique verte, un concept trs en vogue actuellement. Lun des objectifs de notre produit est la production de terreau et de th de vers trs fertiles pour les plantes vertes. Mais notre projet permet galement de favoriser et dencourager fortement le tri slectif. Ceci a des consquences trs favorables et positives pour lutilisateur mais galement en matire de respect de lenvironnement. Par ailleurs, le mcanisme que nous proposons, nous sommes en mesure de dvelopper concrtement laspect pratique de notre produit et tous les avantages qui en dcoulent. Lutilisation dun tel mcanisme est apparue trs intressant et a donn des envies aux diffrentes personnes sondes. De plus, en raison de lattention particulire porte au design de notre produit, celui-ci a t rendu esthtique et agrable regarder. La proposition de certaines de nos bauches et lengagement pris sur le design de notre produit a sembl grandement motiver les clients potentiels. D. STRATEGIE PRODUIT1. SEGMENTATIONLe march du compostage est divis en 3 segments : le compostage (exclusivementdextrieur), le lombricompostage dextrieur et le lombricompostage dintrieur. Notreproduit se situe sur ce dernier segment.Les clients potentiels peuvent tre diviss selon les critres davantages recherchsTout dabord selon lemplacement du produit, notre produit est exclusivement dintrieur, ilest galement dune qualit de finition bien suprieure celle de ses concurrents. Enfin sonmcanisme est son tanchit permet doublier la prsence de vers dans le produit et peutdonc convenir des personnes rticentes aux vers.2. CIBLAGELe ciblage est le fait de choisir un ou des segments de consommateurs sur lesquelslentreprise souhaite communiquer et tablir un marketing mix spcifique. Le march delhabitation est compos de 3 segments : la zone urbaine, rurbaine et rurale dans lesquels onpeut distinguer deux sous catgories, lhabitation dun appartement ou dune maison. Celafait donc 6 segments diffrentsLa population cible ici est dans un premier temps les personnes vivant en appartements enzone urbaine et rurbaine. Dans un deuxime temps nous visons galement les maisonsurbaines. Elle doit galement recherche un produit de milieu-haut de gamme avec une trsbonne finition et dont le mcanisme permet de ne pas tre en contact direct avec les vers.Zone ZoneZone Urbaine Rurbaine RuraleAppartement Appartement Appartement Maison MaisonMaison 16. Nous pouvons donc tablir un profil type de notre clientle, en fait il existe plusieurs typespertinents de typologie.Le premier est celui des personnes vraiment impliques dans le respect de lenvironnement,cologistes depuis un certain nombre danne Conscience cologique trs dveloppe Pratique du tri slectif depuis longtemps Citadin Foyer de 3 4 personnes CSP+ Personnes qui recherchent un produit bien fini est sans odeurLa deuxime typologie est celle des nouveaux pratiquants du compostage, qui sy sont misgrce leffet de mode, et lengouement nationale pour lcologie. Conscience cologique en plein essor Citadin Foyer de 3 4 personnes CSP + Recherche dun gain dimage social via la pratique du lombricompostage Recherche dun produit dapparence agrable Ne veut pas tre en contact avec les vers3. POSITIONNEMENTNous recherchons avant tout nous donner une place dtermine dans lesprit desconsommateurs par rapport la concurrence en se diffrenciant avec un avantageconcurrentiel durable. Nous proposons donc un positionnement milieu - haut de gamme,avec un prix relativement lev. Nous nous diffrencions par la praticit dutilisation de notreproduit (systme mcanique qui vite le contact direct avec les vers et les dchets) et par saqualit relative perue, une apparence moderne qui se fond totalement dans lintrieur, safinition et surtout son tanchit qui empche toute odeur.Un autre consommateur important sur ce march est la collectivit locale. Dans chaqueville et/ou rgion un plan pour la rduction des dchets est mis en place, de ce fait lescollectivits tablissent des appels doffres pour rpondre leurs besoins. Ainsi depuis 5 ansde plus en plus de collectivits mettent disposition de leurs rsidents des composteurs lombricomposteurs dintrieur et extrieur. Ce march est trs vaste et permet dtablir uncontrat pour plusieurs annes et pour un total dune centaine voire de plusieurs centaines delombricomposteurs. Par exemple la ville dAubagne (13) a lanc un appel doffre il y aquelques mois pour 200 lombricomposteurs, le dlai tant coul, cest un fabricant de Calas(13) qui a remport le contrat. Il en est de mme pour des communes des PyrnesAtlantiques (64).A lheure actuelle nous avons commenc le recensement de ces collectivits dsireuses demunir leurs citoyens dun tel produit. Lors de notre cration, le commercial sera en charge dedmarcher lensemble des mairies et institutions susceptibles dmettre un appel doffre pourle lombricompostage dintrieur. 17. E. LA CONCURRENCE1. PRESENTATION En plus des composteurs naturels en bois de jardin, un autre systme se rpand : lelombricompostage dextrieur principalement et de plus en plus celui dintrieur. Concernantce dernier point, le lombricompostage dintrieur devient une solution trs tendance pour recycler ses dchets verts ds lors que lon ne possde pas de jardin. Il y a 20 ans, uneamricaine invente un concept urbain du tas de compost : Mary Appelhof cre lelombricompostage. Diffrents types de lombricompost existent sur le march. Et cest cesystme qui nous intresse tout particulirement.Concernant la pratique du lombricompostage, nous pensons quil est intressant de biencibler les concurrents principaux sur le march et dobserver leurs pratiques et leursdiffrents moyens de communication. Le but de cette dmarche est de regarder ce quils fontet que nous trouvons pertinent mais galement en quoi nous nous diffrencions de leursoffres. Nous allons ainsi prsenter un petit panel dentreprises spcialises dans lelombricompostage2. PRINCIPAUX CONCURRENTS LEntreprise Bio Top : Elle consacre exclusivement un site pour lelombricompostage. Cette entreprise est spcialise dans les lombricomposteursdextrieur pour professionnels et particuliers et est situe Limans dans les Alpes deHaute Provence. Les vers utiliss sont de vers rouges de Californie. Elle travaille en relationavec les mairies pour lentretien des lieux publics mais propose galement des produits pourles particuliers, ceux auxquels nous allons nous intresser. Elle propose aux particuliers deslombricomposteurs, de trois coloris diffrents, de 40 cm de largeur, 40 cm de profondeur et50 cm de hauteur pour un prix de 108 TTC. Elle met en vente directement dulombricompost, cest--dire un complment pour terre 100 % biologique obtenu partir dedjections de vers, quelle prsente sous la forme de sacs de contenance allant de 4 1000kilogrammes et pour des prix de 40 centimes 1 le kilo. Elle vend galement des versseuls dans leur litire sous forme de pack de 6, 12 ou 20 kg pour des prix respectifs de 37,63et 148 euros. Ces packs sont essentiellement adapts pour les gros volumes, pour lesjardins de particuliers et de professionnels, et donc presque exclusivement pour uneutilisation extrieure. Cest pourquoi elle ne sera pas un vritable concurrent pour nous carelle consacre quasiment la totalit de son offre aux composteurs dextrieur. Les ventes neseffectuent que par internet. (Photos des produits voir annexe III) La fabrique ver : Entreprise situe dans le Gard et spcialise dans la vente delombricomposteurs conus en PEHD (le moins toxique des plastiques pourlenvironnement). Elle travaille en collaboration avec des spcialistes du compostage etutilise des vers digesteurs qui consomment une grande quantit de dchets et qui sereproduisent trs rapidement. La Fabrique vers propose des modles en fonction dunombre de personnes avec une garantie de 5 ans assortie. Ses modles vont de 63 pourun modle destin une ou deux personnes, 112 pour cinq personnes. Elle proposegalement de la vente au dtail permettant de changer juste un aspect dulombricomposteur. Elle propose des plateaux seuls : 20 euros lun ou 33 euros les deux ainsique divers accessoires pour lutilisation de ces composteurs. Elle offre la possibilit dechanger de couvercle, avec la vente dun couvercle seul pour 23 euros ou encore la 18. possibilit de changer juste la base pour 36 euros. Des guides dutilisation sont vendus avecchaque composteur 5 ainsi quouvrage 23 euros sur la vie des vers pour une meilleurecomprhension. Elle propose galement un service daide pour les utilisateurs : le Lombriservice quil est possible de contacter par tlphone. Les ventes se font exclusivement parinternet et le paiement par carte avec le systme Paypal. Son site internet prsente unforum de requtes trs intressant sur lequel les diffrents consommateurs et spcialistespeuvent communiquer et demander des solutions pour tout problme rencontr. Ceslombricomposteurs sont avant tout destins une utilisation en extrieur et ne sera doncpas directement en concurrence avec nous. (Photos des produits voir annexe 3) Lenterprise Recyvers - Lombricomposteur Eco : Elle situe Paris estspcialise dans les composts pour particuliers et collectifs. Il sagit l du 1er fabricantfranais de lombricomposteurs professionnels. Elle prsente une offre trs dveloppepour les lombricomposteurs collectifs pouvant traiter jusqu plusieurs tonnes par an. Maiscette entreprise se distingue galement par ses ventes de lombricomposteurs individuels.Diffrentes offres sont proposes : composteur solo pour 1 2 personnes comprenant deuxplateaux est vendu 73 euros mais sans les vers ou encore composteur familial comprenantquatre plateaux et vendu 129 euros avec un kilogramme de vers. Des modlesintermdiaires avec trois plateaux sont galement vendus aux alentours de 100 euros.Divers accessoires sont galement proposs comme par exemple un sachet de 750grammes contenant de la nourriture pour les vers afin de favoriser le dmarrage dulombricomposteur. Des plateaux supplmentaires sont vendus 15 euros. Des vers decompost sont galement vendus sparment, 38 /kg. Les achats peuvent se faire laboutique situe Paris, mais surtout par internet. (Photos des produits voir annexe 3) LEntreprise Vers La Terre : Elle est situe dans lHrault et est spcialise dans lecompost collectif et pour les particuliers et dans llevage de vers de compost. Cetteentreprise propose rgulirement des sessions de dcouverte du principe delombricompostage en partenariat avec les mairies. Elle insiste beaucoup sur le ct ducatifdu produit en mettant en vente de nombreux guides dutilisation et des supportsinformatiques pour une meilleure comprhension du sujet. Cette entreprise travaillegalement sur le design, quelle cherche rendre original et met en vente des produits plusfacilement implantables en intrieur pour un prix de 129. Cette entreprise dispose duneboutique en ligne avec des paiements scuriss. (Photos des produits voir annexe 3) Lentreprise Collavet Plastique Eco-Worms : Elle est situe dans lIsre et estspcialise dans la vente de lombricomposteurs conus en plastique entirementrecycl. Elle dveloppe des produits assez design, aux couleurs trs vives, de 60cm dehauteur sur 42 cm de largeur. Lun de ses objectifs est la vente de composteur auxparticuliers pour moins de 100 euros. Elle propose ainsi uniquement deslombricomposteurs 75 euros. Cette entreprise dispose de quatre points de vente enFrance dans lIsre ou la Drme. Il nest pas possible dacheter de lombricomposteurs surleur site internet qui est en revanche trs dtaill et qui sert dexcellent guide de dcouverteet dutilisation. (Photos des produits voir annexe III)3. ANALYSESuite cette analyse des principaux concurrents dans un march encore peu dvelopp,nous pouvons constater que quelques entreprises existent dj et essayent de saffirmer endveloppant leur propre stratgie. Les ventes de ces produits se ralisent trsmajoritairement via les sites internet de chaque entreprise et trs peu en commerce. Sur ce 19. march, lentreprise ayant la plus forte renomme est Vers la Terre. Nous avons donccherch regarder avec plus dattention son activit et son nombre de ventes afin de nousdonner une ide pour notre propre produit. Il est toutefois noter que le public vis ne serapas tout fait le mme dans la mesure o nous chercherons davantage nous diffrenciersur le ct design et pratique de notre produit. Lentreprise Vers la Terre, aprs des dbutsquelque peu difficiles (dbut des annes 2000), avec les ventes denviron 1000-1200 picespar an, semble avoir trouv aujourdhui son rythme de croisire avec environ 5000 picesvendues annuellement. Nous avons galement observ les diffrents chiffres des principauxconcurrents et demand lavis de divers spcialistes en termes de ventes pour nos produitset en raison de notre offre et des spcificits de notre premier produit, il est tout faitconcevable denvisager un dmarrage dactivit environ 1000 pices vendues lapremire anne avant de nous aussi arriver un rythme de croisire de 5000 picesvendues par an. F. STRATEGIE COMMERCIALENous avons labor note stratgie commerciale en se basant sur notre tude de march, surune analyse de la concurrence, ainsi que sur le tmoignage de partenaires potentiels etdacteurs du march que nous avons rencontrs. Comme nous vous lavons expliqupralablement, la distribution se fera par 3 canaux principaux : Internet, Fleuristes/Ikea, etles appels doffre.1. OBJECTIFS COMMERCIAUXLe grant de lentreprise endossera des fonctions de commercial. Il devra dvelopper notrerfrencement chez les fleuristes dans les zones susceptibles dtre des bassins de clientspotentiels. Nous avons lambition de vendre plus de lombricomposteurs Ever par le biaisde nos distributeurs que sur internet entre le 3ieme et la 4ieme anne. La prospection dedistributeurs est une priorit.Dautre part, il est important que nous remportions des appels doffres, raison de 2minimums la premire anne (pour une quantit de 200 lombricomposteurs).2. PLAN DACTION COMMERCIALCommunication dans la presse : Publicit pour notre produit dans la presse spcialise (cologie, cuisine, design). Articles sur notre entreprise dans la presse locale. Communiquer sur les aides proposes par les collectivits locales pour lachat duncomposteur (exemple avec le Grand Lyon en Annexe)Emissions de tlvision et radios locales : Interviews sur les radios locales propos de notre entreprise et notre concept. Spot de publicit sur les radios locales. Emissions de tlvision sur les chaines locales.Internet : Communication avec notre site internet www.echovert.fr . Publicit sur les forums spcialiss dans lcologie, les cuisines et le design. 20. Vido dj ralise.Rfrencement sur des moteurs de recherches.Affichage publicitaire :Affichage dans les bassins de clients potentiels avec rfrence au site internet et aux distributeurs les plus proches (modle daffiche page 12).Affichage chez les fleuristesSalons cologiques :Prsence dans les salons sur lcologie qui sadressent aux particuliers tels que le salon Eco-Logis. Amorage Anne 1 Anne 2 Anne 3Plan de- Presse et- Presse- Presse- Pressecommunicationmdiaspcialise spcialise gnraliste - locaux - Internet- Affichages- Affichages - Internet - Affichagespublicitaires publicitaires publicitairesSalons2 salons4 salons6 salons dont 1en SuisseCommunication Suisse&internationaleBelgiqueRecherche 30 points de ventes 70 points de180 points dedistributeurs ventesventesAppels doffres 2 contrats3 contrats4 contrats G. OPPORTUNITE DE DEVELOPPEMENT / AVANTAGESCONCURRENTIELSElments diffrenciant et avantages concurrentiels :Face lune des questions fondamentale de notre projet : comment lutilisateur peut-ilaccepter notre produit dans son univers assez (trs) contraignant ? et en ayant prisconscience des freins et des leviers lachat ainsi que de la concurrence existante, noussommes en mesure dapporter des solutions et de faire prendre notre projet une directionconcrte.Comme nous avons pu le constater, des offres dj bien dveloppes sont proposes.Cependant, elles sont principalement conues pour une utilisation extrieure car le designnincite pas une installation en intrieur. Cette tendance se dveloppe de plus en plus,mais ncessite encore davantage de prcisions pour rpondre mieux aux attentes desconsommateurs franais. Nous avons cherch regarder ce qui se faisait chez lesprincipaux acteurs du march, ce qui marchait bien et moins bien pour perfectionner aumieux notre concept. 21. Dans notre stratgie, il convient de distinguer nos avantages concurrentiels et nos lmentsdiffrenciant. 1. AVANTAGES CONCURRENTIELSNous souhaitons tout dabord incorporer un processus de mcanisation notre projet afin debien nous distinguer des principaux concurrents qui commercialisent des produitsentirement manuels. Ceci reprsentera un rel plus pour le march vis. De plus, notremcanisme est peru comme un levier dachat par nos clients potentiels. En ce sens, nousavons choisi de dvelopper la praticit de notre produitDe plus, afin de rpondre aux freins dachat relevs, nous serons en mesure de garantir lapropret lie lutilisation de notre produit ainsi le respect du lieu de vie de lutilisateur. Eneffet, avec la mise en place de joints de caoutchouc, notre produit ne dgagera aucuneodeur et ce quel que soit la saison. Par notre mcanisme nous serons galement en mesurede garantir la scurit de lutilisateur face aux vers ! En effet, il naura aucun risque devoir les vers sparpiller sur son sol et se promener dans son appartement. 2. LEMENTS DIFFERENCIANTNous avons dvelopp un concept de compostage exclusivement rserv lintrieur. Nousprterons une attention particulire au design de notre produit. Nous estimons que notreoffre se diffrenciera vraiment de celle de nos concurrents sur ce point. En effet, leslombricomposteurs existants dj en France sont trs majoritairement destins uneutilisation dextrieure, et donc le design est labor en consquence. Par ailleurs lutilisationdes lombricomposteurs dj existants sur le march est exclusivement manuelle et prsenteainsi de nombreux risques pour une utilisation en intrieur et de plus importantes contraintespour lutilisateur. Par notre stratgie adopte pour une utilisation en intrieur, nouscherchons faciliter la vie nos utilisateurs tout en leur permettant de tirer les diffrentsavantages dune telle utilisation. Nous avons galement pour objectif de dvelopper desobjets de la vie quotidienne quon ne cherche plus cacher.Par notre projet, nous cherchons dvelopper un outil qui offre lapossibilit de composter dans son logement car notre produit offreplusieurs possibilits, il sadapte diffrentes situations. Nouspouvons en effet imaginer notre produit dans une cuisine, et ctaitl notre principal objectif. Mais nous pouvons galement limaginerdans un salon, sur une terrasse, dans un placard ou encore uncagibi. Cela dpendra vraiment des choix, des aspirations, desbesoins ou encore des contraintes de lutilisateur. Nous nesouhaitons pas imposer un emplacement notre produit afin dene pas restreindre lutilisateur. Lemplacement de notre produitreprsentant dimportants freins lachat de la part desutilisateurs, nous essayons doffrir aux utilisateurs le choix le pluslarge possible, ce qui nest pas le cas chez aucun de nosconcurrents actuels. 22. Par ailleurs, toutes les matires que nous utiliserons seront biodgradables. Et noustablirons un partenaire avec un E.S.A.T (tablisssements et services daide par le travail quiemploie des personnes porteuses de handicap) afin dinstaurer une dimension sociale dansnotre travail ce qui nest pas le cas chez aucun de nos concurrents. 3. MATRICES DE DIFFERENTIATIONSur les matrices ci-dessous vous pouvez constater notre avantage concurrentiel concernantla praticit et le design en fonction du prix.On peut constater que le lombricomposteur Echo Vert se dmarque clairement desconcurrents par sa praticit et par son design tout en gardant un prix raisonnable. Ces 23. avantages concurrentiels devraient inciter lacte dachat pour ce lombricomposteur face ses concurrents directs.PARTIE III : NOTRE OFFRE - LES 4P DE MC CARTHYA. LE PRODUIT1. CONCEPTEn quelques mots, notre concept se dfinit comme un lombricomposteur dintrieur rvolutionnairepour sa qualit et sa fonctionnalit.2. DESCRIPTION DU PROCESSUS DE LOMBRICOMPOSTAGE AVEC NOTRE PRODUITSi vous avez un sous-sol, un garage, une vranda, un balcon ou tout simplement, une cuisine, vousavez suffisamment despace pour y installer un lombricomposteur. Le lombricompostage se fait sansodeur et sans salet. Cest donc une trs bonne solution la rduction des dchets mnagers.Notre lombricomposteur se compose de trois compartiments empils et dun bac dans le fond servantla rcupration de leau de la dcomposition, le th de vers , auquel est reli un robinet. Ces tagesseront remplis progressivement. Ds quun tage est plein, on commence remplir un deuxime tageavec un peu de litire puis le troisime. Lorsque les vers auront migr vers le second bac puis vers letroisime, on retira ltage le plus bas qui sera transform en compost, soit le terreau trs nutritif pourles plantes. Puis, on rpte cette opration en boucle. 24. La coupe ci-dessus prsente la dcomposition par tape du lombricompostage.Les dchetssont alorssimplement dposs par le hautcomme on le ferait avec unepoubelle classique. Cela permetune vritable rotation des bacs compost laissant ainsi lelombricompost prt dans le bacdu bas et le dpt des dchetsen haut et le petit compartimentdu fond pour la rcupration delengrais liquide. Conue surtrois tages, la rcolte sentrouve dautant plus simplifiecar on laisse le temps aucompartiment du bas de bien sedcomposer tout en continuant de remplir sont lombricomposteur.Le lombricomposteur doit reconstituer un milieu favorable pour notre main duvre, les vers de terre.Ce sont des tres vivants trs peu exigeants. Ils ont besoin de nos dchets pour se nourrir et delobscurit. Dots de quatre curs et de trois paires de reins, les vers de terre ont un apptit vorace. Ilspeuvent ingrer et rejeter chaque jour lquivalent de leur poids et ils mangent de tout. On peut leurdonner des matires organiques (pluchures de fruits et lgumes, marre de caf, th) autant que desmatires environnementales (poussire, cheveux, ongles, poils danimaux, carton, papier, sciure). Cesvers ne sont pas ceux que nous trouvons dans nos jardins. Il nous faut des vers composteur. Nousutilisons une espce de vers apprcis pour leur voracit et leur prolifration rapide.3. VISUALISATION DU PRODUITNous avons cr informatiquement et conu notre produit. Les figures 1 et 2 reprsentent notrepremier prototype. Il a permis de mieux visualiser le lombircomposteur et de tester des mcanismes.La figure 3 reprsente le lombircomposteur cr informatiquement avec quelques couleurs possibles.Ces couleurs ont t slectionnes par un panel de 250 personnes. Des couleurs taient djprslectionnes, en grande partie des couleurs froides pour respecter la tendance actuelle des cuisinesamnages. Prototype Figure 1 et 2 25. Reprsentation numrique Figure 3Nous avons fait le choix dun volume en paralllpipde rectangle pour linstallation un mcanismequi serait impossible dans un cylindre. Nous avons opt pour une grande ouverture sur le devant et descompartiments en forme de tiroir pour faciliter lutilisation. Le robinet permettant de rcuprer le thde vers se situe dernire la porte. La pnale se situant en bas sert ouvrir le couvercle du composte.Des joints en caoutchouc sont installs sur toutes les ouvertures pour lhermticit.4. VALEURS AJOUTEESPour crer une valeur ajoute, nous avons opt pour une stratgie de diffrenciation base sur laqualit et la fonctionnalit de notre produit.Tout dabord, notre composteur est totalement mcanis. Nous avons ralis en collaboration avec unetudiante dune cole dingnieur, lESTACA un mcanisme permettant dviter le contact rgulieravec les vers. Normalement, avec un lombricomposteur classique, ilfaudrait tout dmonter pour pouvoir rcolter, dans le dernier compartiment,le terreau. Ce maniement est dlicat. Il oblige la manipulation des vers. Deplus, on risque de se salir et de salir sa maison. Tout cela est trscontraignant. Le mcanisme reprsent sur limage ci-contre, permet laide dune manivelle de faire descendre le premier et le deuximecompartiment dun tage lorsque le compartiment du bas a t retir pourtre vid. Ensuite, il suffit de mettre en haut le bac vide. Grce ce procd, 26. on ne se salit plus et on nest plus en contact direct avec les vers.Ensuite, nous avons voulu que notre composteur soit hermtique. Le but est dviter que des petitsmoucherons viennent sintresser ce compostage. Ce choix permet doptimiser laspect hyginiquede notre produit. Nous avons ainsi mis des joints en caoutchouc sur toutes les ouvertures ducomposteur. Le fait que notre composteur soit hermtique nempche pas le compostage defonctionner. Laration est suffisante lors de louverture du composteur pour le dpt des dtritus.Enfin, pour diffrencier notre composteur de la concurrence, nous avons fait le choix damliorerlaspect extrieur de notre produit avec un design original. Nous sommes parti dunivers, dambiancesde cuisines amnags pour laborer notre composteur. La photo ci-dessous illustre lune de nosambiances retenues pour la conception du produit.Ce composteur ayant pour but premier dtre plac dans une cuisine, cela nous paraissait totalementcohrent. Notre clientle peut donc choisir son composteur en fonction des couleurs de son intrieur.Si le client souhaite installer le lombricomposteur dans un autre lieu, il pourra videmment choisir descouleurs plus sobres. La cuisine reprsente ci-dessous a galement t slectionne comme ununivers dinspiration. La reprsentation du lombricomposteur cre numriquement a t intgre danscette photo. 27. La qualit suprieure du produit est obtenue grce au choix des matires, son aspect extrieur et sonmcanisme. Les matires premires utilises ont t slectionnes pour leur qualit dune faongnrale, pour leur rsistance et leur durabilit. Le respect des valeurs sociales, socitales etenvironnementales et lengagement des entreprises dans cette dmarche ont galement t pris encompte dans le choix de nos fournisseurs.En conclusion, notre lombircomposteur est plus labor que ceux actuellement sur le march. Saqualit, sa fonctionnalit, son optimisation hyginique et son ct cologique font de lui un produittrs innovant et avec un potentiel certain sur le march du composteur.5. PROTECTION INDUSTRIELLEComme nous lavons expliqu pralablement, nos avantages concurrentiels reposent sur lapraticit de notre produit et sur son design. Ainsi, nous envisageons de dposer un brevetrelatif au mcanisme unique de notre lombricomposteur que nous avons ralis encollaboration avec une tudiante en ingnierie. Nous souhaitons ainsi nous protger de laconcurrence sur le segment de la praticit.Dautre part, nous allons faire deux dpts communautaires afin de protger nos marques Echo vert et Ever de la copie lchelle europenne.Le cout estim du brevet est de 2375. En tant que PME, nous bnficions dune rductionsur les frais du brevet jusqu 300 euros. Le dpt de nos marque nous coute au total 1800,soit 900 chacune. 28. 6. PACKAGE PROPOSENotre offre principale sur le march consiste en un package pour le lombricompostagedintrieur prt lemploi . Il est compos- du produit Ever,- dune quantit adapte de vers- dun sachet de litire pour commencer le compostage- dun triple testeur en option- et dun guide support papier et DVD.-Les clients pourront choisir leur lombricomposteur en fonction de la couleur quils prfrent.La quantit de vers conseille pour commencer son compostage est de 250g 500g.Cette quantit doit cependant tre choisie en fonction de la quantit de dchets que lemnage jette par jour. Le triple testeur est compos de trois testeurs, pour pH, pourlhumidit et pour la luminosit. Enfin, le DVD et le document manuscrit sont des guides pourle dmarrage du composteur, son utilisation, son entretien. Ils donnent galement desconseils et prvient de tous risques potentiels. Le DVD sera galement complt par unbonus sur lenvironnement et sur le mode de vie de notre petite main duvre originale.7. PACKAGINGPour le packaging de notre offre, nous avons fait le choix dun carton pais de 5 mm. Atravers ce choix, nous privilgions la protection du produit. Nous voulons que celui-ci soit lafois protecteur et fonctionnel lors de la distribution. Nous avons slectionn du cartonentirement recycl. Ce choix est totalement en accord avec nos valeurs et nosengagements de notre politique de dveloppement durable. Notre packaging a un rlefonctionnel mais aussi un objectif marketing. Une photo de notre produit Ever colore cepackaging ainsi que des photos des lments complmentaires qui composent le packageproduit. Le but est dattirer lil du client potentiel en magasin. Plusieurs phrasesdaccroches y sont inscrites. Nous avons galement fait le choix dy apposer un guidedinstallation et dutilisation qui retranscrit des conseils et des astuces qui pourraientintresser le client sur les fonctions des produits mais galement sur la vie des vers et leursbesoins. Nos labels cologiques et environnementaux y sont galement apposs. B. LE PRIXPour tablir le prix, nous nous sommes bass sur ce quun client potentiel est prt dbourser pour acheter un tel produit ainsi que sur les prix des produits quoffraient laconcurrence tout en gardant lesprit que notre positionnement est haut de gamme. Ainsipour les particuliers (sur notre site internet chez les fleuristes) nous proposons notreproduit 149,90 . Ce prix comprend Le lombricomposteur Ever 200g de vers Un sachet de litire Le livret explicatif papier - DVDLors de lachat le consommateur devra en plus payer des frais denvoi pour recevoir sondomicile les vers dans un colissimo. Enfin le consommateur pourra sil le dsire acheter untriple testeur au prix de 8 lunit. 29. Concernant les collectivits et leurs appels doffres nous sommes plus flexibles sur le prixcar chaque contrat implique la vente dau moins 100 lombricomposteurs. Ainsi lors de laconstitution des dossiers en rponse aux appels doffres nous proposons un prix entre 120et 150. En effet lun des critres cls de lobtention dun contrat est le prix mais aussi lafabrication du produit en France et sa praticit, les deux derniers critres sont parfaitementmaitriss donc notre prix ne doit pas nous faire perdre ces accords.A propos de nos deux activits auxillaires, la vente de vers et de compost, nous vendonsdirectement depuis notre entrept (Avignon- 84). Le prix des vers est de 50 le kg avecpossibilit de rduction si achat en gros ou achat rgulier hauteur dune demie tonne paran. Pour le compost, il sagit dun terreau trs nourrissant qui a donc une valeur marchandeassez leve, le prix est dont de 3 le kg. C. DISTRIBUTIONLes rponses aux questionnaires administrs montrent que nos clients potentielsprivilgieraient lachat dun composteur dans un magasin thmatique jardinage ouenvironnement. Ainsi, nous avons souhait distribuer notre produit dans les magasinsspcialiss dans la tendance nature et jardinage. Nous avons donc pens des chanesde magasins telles que Nature et Dcouvertes , Point vert , Truffaut , Bricorama , etc.La rcupration de terreau lors de lutilisation du lombricomposteur nous a galementguids sur la piste des fleuristes.De plus, le fonctionnement de notre lombricomposteur et lemplacement conseill deson utilisation nous ont amens nous intresser aux cuisinistes.Enfin, les grandes enseignes telles que IKEA et Castorama nous ont galementsembl en adquation avec notre produit.Cependant, aprs de nombreux entretiens tlphoniques, nous avons affin notre rechercheen constatant les nombreuses possibilits et les limites du rseau de distribution potentiel.Pour Nature et Dcouverte par exemple, lidentit de ce distributeur ne correspond pas notre produit. La clientle sattend retrouver des valeurs naturelles, des matires brutes etsimples. Le design labor de notre produit ne rpond pas aux attentes de cette clientle.Les magasins Point vert sont situs dans des zones rurales. Cette population necorrespond donc pas notre clientle cible. En effet, nous visons des couples et famillesvivant en appartement dans des zones urbaines. Nous nous sommes galement renducompte que le rfrencement chez les cuisinistes serait particulirement difficile voireimpossible. Les mentalits doivent voluer, un tel produit doit se faire connatre avant deconqurir ce rseau. Ni les cuisinistes, ni leurs clients ne sont prts pour recevoir notreproduit en magasin. Enfin il est trs difficile pour une petite entreprise de se faire rfrencerdans des grandes enseignes. Le produit doit dabord faire ses preuves sur le march.1. IKEAAprs plusieurs entretiens tlphoniques pour connatre les modalits de rfrencement dunnouveau produit dans les magasins IKEA, nous avons appris quil fallait obligatoirementpasser par voie postale pour soumettre un nouveau produit. Nousavons donc envoy un dossier dtaill prsentant et expliquantnotre projet et notre produit au sige dIKEA France. Notre dossierest en cours de lecture et danalyse. 30. 2. FLEURISTESNous avons pens pertinent de prsenter nos produits chez des fleuristes. Cela permettraitde prsenter laspect cologique et pratique dEver. Un lombricomposteur produit chaqueanne 1 3 kilo de compost. Et ce dernier est trs fertilisant pour les plantes. Noussouhaitons donc regrouper dans un mme lieu, un producteur de terreau, les utilisateurs dece terreau et les plantes. Les clients peuvent donc acheter leurs plantes et leurlombricomposteur dintrieur au mme endroit. Les photos ci-jointes reprsentent un type demarchandising possible. Dans tous les cas, il faut mettre le lombricomposteur parmi lesplantes. Il attire ainsi le regard et la curiosit des clients potentiels. Ces derniers auront doncla possibilit de demander au vendeur lutilit et le but dEver et ainsi dbuter le processusdachat. Cest un trs bon point de dpart pour les ventes. De plus, quand le fleuriste vendraun lombricomposteur, il pourra galement vendre des plantes aux clients car ils auront trsenvie dutiliser leur terreau. Enfin, cela permet de fidliser les clients puisquils reviendrontrgulirement pour acheter de nouvelles plantes.Ces fleuristes sont nos distributeurs principaux pour le canal de distribution en magasin.Plusieurs fleuristes se sont dj engags avec notre entreprise. Ils ont donc le statut dedistributeurs. Nous avons plac en annexe quelques accords manuscrits avec deux dentreeux. Ces accords tmoignent leur confiance et leur engagement. Les fleuristes vont pouvoirpromouvoir nos produits et mettre en avant leurs atouts. Le choix de ce canal de distributionest particulirement judicieux puisque les fleuristes en zone urbaine ont un cur de cibleidentique au notre. Les modalits de rfrencement sont trs rduites et les petitscommerces acceptent bien volontiers un tel contrat. Les fleuristes nous commandent dunefaon cyclique une quantit de produits en fonction de leurs ventes prvisionnelles. Nous leslivrons leur demande. Toutefois, des modalits de livraison sont fixes dans le contrat avecle commerant afin dviter une trop grande frquence de livraisons. Enfin, nous avons 31. galement dmarch les chanes de fleuristes pour tendre le rseau de distribution plusrapidement. (Cf. Annexe V)3. SITES WEBInternet tant la principale (quasi-exclusive) voie de distribution des lombricomposteursactuellement disponibles sur le march, nous souhaitons aussi proposer notre produit lavente en ligne sur notre propre site internet. Ainsi, nous avons travaill en collaborationavec une tudiante en cole de design pour raliser le design du site internet (Cf Annexe VI :Visuels du site internet) et nous avons ralis quelques devis auprs dentreprisesspcialises pour la mise en ligne de site internet pour la partie informatique. Le site secompose de plusieurs pages dont une prsentation de lentreprise, une page explicative surle lombricompostage, une page produit et panier et une page de contact. Les clients ytrouveront notre produit, avec une description prcise de ses caractristiques, un choix decouleurs, et toutes les informations ncessaires lachat, lutilisation et lentretien ducomposteur. A lachat, le client dispose de plusieurs possibilits : un package(lombricomposteur, vers, litire), un lombricomposteur seul, et des quipements en options :triple testeur, roulettes aux pieds du lombricomposteur. Le rglement du panier se fait defaon trs simple, par le systme de rglement scuris et populaire PayPal. 32. D. COMMUNICATIONLa vente de lombricomposteurs ncessite une promotion importante tant sur un aspectinformatif que attractif. De ce fait notre publicit se fait au travers de sites internet, radios,programmes tlvisuels rgionaux et vnements lis lcologie. Notre stratgie est pluttinformative que massive, nous voulons en priorit expliquer notre concept.1. CABINET RELATION PRESSENotre axe majeur de communication passera par un Cabinet Relation Presse. Nous avonschoisi le cabinet Wellcom qui bnficie dune grande exprience et dune notoritimportante.Ce cabinet est un spcialiste de la communication, notamment globale et dispose dunsavoir-faire lui permettant de dvelopper des campagnes publicitaires, la communicationditoriale, du marketing oprationnel ainsi que des relations presse.Nous estimons que cette collaboration nous cotera environ 12.000 la premire anne,20.000 en deuxime anne et 40.000 en troisime anne afin de promouvoir notre deuximeproduit.Ce partenariat avec Wellcom est primordial pour permettre la dmocratisation du march etlvanglisation des populations. Nous pensons que cest le moyen idal pour dvelopper lebouche oreille qui nous permettra de faire connaitre notre concept, de nous faire connaitreaussi et dinspirer confiance. Nous estimons par ailleurs que toute la communication ralisepar les concurrents (vidos sur Internet, articles dans magazines et participations auxsalons) nous bnficiera galement. Il est ncessaire dinformer nos clients potentiels et deles convaincre que notre produit est fait pour eux.2. SALONAfin de nous faire connatre et de vritablement lancer notre projet, nous envisageons departiciper divers salons portant sur le thme de lcologie et de la nature. Interveniren tant quexposant dans des salons regroupant dautres professionnels et des personnesintresses ou curieuses sur le sujet est primordial pour se faire connatre et jouer un rlesur ce march. Nous avons obtenu plusieurs rponses positives pour participer de telssalons. Cest notamment le cas pour les salons Bio & Co-cultivez votre cologie deBesanon, Dijon et Strasbourg. Les responsables de ces salons se montrent heureuxdaccueillir notre projet et nous ont transmis les diffrentes modalits respecter. (Cf.annexe VII) Participer ce type salon sous-entend rserver un stand pour un prix allant de1 090,00 HT pour 9m 4 360 HT pour 36 m. Ces stands sont quips mais il estpossible de rserver dautres types dquipement (location mobilier supplmentaire,clairage supplmentaire). Nous avons galement reu une invitation pour participer unautre salon du mme ordre : le salon Eco-Logis. (Cf Annexes). Ce salon permet de runirdurant trois jours les acteurs du vivre saint par la mise en place de villages thmatiques.Pour participer ce salon, nous avons la possibilit de rserver un stand nu ou entirementquip pour un prix allant de 860 HT pour un stand de 6m entirement quip (660 HTpour un stand de 6m nu) 1180 HT pour un stand de 9 m entirement quip (980 HTle stand de 9m nu). Il est galement possible de louer du matriel supplmentaire. 33. Ces salons permettent de sduire de nombreux clients potentiels ou de les fidliser. Mais ilspermettent galement de dvelopper notre image et de susciter lintrt des mdias.Il est galement envisageable de participer dautres salons comme par exemple le saloninternational des quipements, des technologies et des services de lenvironnement ou celuide lcologie et des alternatives.3. PARRAINAGENous envisageons galement de mettre en place un systme de parrainage lors de lacommercialisation de notre produit. Ce systme aura pour but dencourager lachat de notrelombricomposteur mais surtout de favoriser le bouche oreille qui sera crucial pour notredveloppement. Nous pensons en effet que la communication sur notre produit se raliseraen grande partie grce au bouche oreille En effet, toute personne achetant un de nosproduits pourra indiquer si elle a t parrain par un autre utilisateur. Cette dmarche pourrase faire directement sur notre site internet lors de lachat sur celui-ci ou alors en le signalantau vendeur lors dun achat en commerce. Le parrain se verra alors offrir une plante deson choix parmi une slection que nous proposerons en fonction des tendances et dessaisons, mais galement en fonction du nombre de personnes parraines. Cette offre a pourbut premier dencourager nos clients parler de notre entreprise autour deux maisgalement de les rcompenser en leur offrant un produit li au lombricomposteur. Ceconcept permet de dynamiser notre promotion et de rcompenser nos utilisateurs avec unproduit li au compost.4. REFLEXIONS SUR LA COMMUNICATIONNous avons dj commenc cibler les moyens de communication que nous jugionspertinents pour le lancement de nos produits. Des dmarches ont t effectues en ce senset nous souhaitons vous les prsenter ci-dessous. Nous transmettrons ces pistes derecherche au cabinet relation presse afin quil poursuive dans cette mme direction. a. SITE INTERNETNotre site internet prend une place essentielle dans notre communication. En effet, lacommunication sur notre site internet ainsi que sur les sites et les forums spcialiss encologie tels que jardineco.com ; rseaucompost.org ; ecobio.info permettra de toucher dansun premier temps une clientle dj trs cible. Sur notre site nous avons mis en place desvidos explicatives, un guide sur le lombricompostage ainsi que dautres liens pour desinformations complmentaires. Notre objectif est de dmocratiser le lombricompostage,ainsi nous rflchissons comment crer le buzz sur internet pour communiquerefficacement et atteindre de nouveaux clients. Des captures dcrans de notre site internetsont places en annexe. b. RADIO - TVConcernant les radios, nous visons, dans un premier temps, une diffusion rgionale telleque Radio Espace ou France Bleu Lyon.Il est de mme avec les tlvisions. Notre stratgie est informative, de ce fait noussouhaiterions que nos produits soient tests (et donc recommands) par les animateursdmissions (de radio et tlvisuelles) spcialises sur le jardin et les nouvelles technologies. 34. Dans cette optique, nous avons commenc par entrer en contact avec la chaine de tlvisionFrance 3 Alpes/Rhne-Alpes/Auvergne afin de la solliciter pour raliser un reportageconcernant le lancement de notre entreprise. Le programme tlvis Ct jardin semontre trs intress par notre projet et envisage de lui consacrer une mission. Noussommes pour le moment en attente de rponse pour participer dautres missions de cettechane. Nous envisageons galement de postuler auprs dautres chaines de tlvision etdautres programmes sur le sujet. Nous pourrions par exemple faire tester notre produit parlmission On a tout essay , E=m6 et sur Rmc lmission du samedi matin Votrejardin c. PRESSELa presse pourra galement reprsenter un excellent moyen de communication pour notreentreprise. Nous envisageons dans un premier temps de cibler une presse locale etspcialise sur le march afin de toucher un public sensibilis sur la question. Desjournalistes viendraient raliser leurs papiers lors de notre installation dans nos locaux ouencore lors de notre participation des salons sur le sujet. Ainsi, des magazines telsque : Vivre bio, Journal de lenvironnement ou Echo nature pourraient publier un article surnotre produit et son concept innovant. d. ANNONCES PUBLICITAIRESNous sommes persuads que notre projet a besoin de trouver sa place dans limaginairedes gens. Et pour cela, le public a besoin dun visuel qui lui permettra de mettre une imageet un sens notre produit. Dans cette optique, nous avons travaill en collaboration avecune tudiante en design lEcole Suprieure des Arts Appliqus La Martinire-Diderot afinde raliser des affiches publicitaires (50x70). Nous imaginons disposer ces affiches cheznos distributeurs et dans les espaces publicitaires rservs. Nous avons galementpour projet de raliser et de distribuer lors de certaines occasions des flyers format cartepostale afin de sensibiliser notre public. Lide est rellement dattirer lattention et desensibiliser le public notre projet. Ces annonces publicitaires se voudront simples etefficaces. Notre produit sera mis en lumire dans son cadre de vie, une cuisine et lescaractristiques cls de notre produit se dgageront : design, pratique et moderne. Nosannonces chercheront galement toucher directement le public. Des questions simples etlourdes de sens seront poses pour lamener rflchir et nous lui apporterons dessolutions par notre produit. (Cf. Annexe VIII) 35. PARTIE IV PRODUCTION A. LE MODELE ECONOMIQUE1. ACTIVITESLactivit principale de lentreprise est la fabrication et la commercialisation delombricomposteur.La seconde activit de lentreprise est constitue par llevage des vers Eisenia foetida .Pour ce faire, lEcho Vert possde un hangar dans lequel les vers se reproduisent etgrandissent avant dtre envoys leur futur propritaire ! Cette activit est peu coteuse ettrs rentable. Notre lieu dlevage, situ prs dAvignon, est un hangar de 160m. Pour cetlevage la nourriture des vers est le fumier de cheval que le centre questre les Bayles sestengag nous livrer titre gratuit (cela leur permet de se dbarrasser gratuitement dundchet considr par lEtat comme toxique). De cet levage dcoule une autre activit, quirside en la vente de vers pour les particuliers mais aussi pour autres les fabricants delombricomposteurs qui ne sont pas munis dune production de vers. Ce march est trslucratif puisque la demande est en nette progression et quil nexiste que 8 levages danstoute la France. La vente de vers sera oprationnelle au bout de 6 mois dlevage.Enfin la vente de compost est notre dernire activit. En effet llevage de vers engendre laproduction massive de compost qui nous pouvons vendre certaines ppinires oudirectement des particuliers. 36. B. STRATEGIE DE PRODUCTION1. ORGANISATION DE LA PRODUCTIONPour la fabrication, nous avons explor deux pistes : la fabrication en interne du composteurou la sous-traitance. Nous avons rapidement opt pour la 2me option. Ainsi, afin dajouterune dimension sociale au projet, nous souhaitons sous-traiter la fabrication un ESAT(Etablissement et service daide par le travail) qui emploie des personnes handicapes.LESAT permet dinscrire notre entreprise dans une dmarche sociale qui est en parfaiteadquation avec le secteur cologique. Nous sommes donc en contact avec le groupementdESAT de la rgion Rhne : CTP RHONE.(www.ctp-rhone.com ). Notre premier contact futSophie MOUREAU lassistante commerciale du groupe qui nous a par la suite redirig verssa suprieure Me Martine COURMES (la responsable commerciale).Dun point de vue technique, pour travailler avec un ESAT, nous avons d fournir unprototype ainsi quune liste non exhaustive des tches raliser pour confectionner notreproduit. Notre prototype et la liste des actions faire sont termins. Pour une estimation descots de la main dheure Mme Courmes nous a indiqu un tarif horaire de 15 pour untravail en atelier et 12 pour un travail administratif.Ainsi pour notre production, les phases de design ont t ralises par notre designer, laconception a t faite par nous-mmes et une ingnieure et nous sommes engags aveclESAT pour la production.Design Produceon Prototype DistribueonSAV McanismeESAT2. BUDGET DE PRODUCTIONSur la base de lexprience de la responsable commerciale de lESAT nous comptons 15par heure de main duvre. Notre produit ncessite 1,5h de travail manuel. Lensemble desmatires premires sont achetes par lentreprise et dlivres lESAT directement. La listeexhaustive des matriaux est prsente en annexe. Le cot de ces matriaux est de 24,25ce qui engendre un cot variable unitaire de 54,25A ce cot variable vient sajouter les charges fixes lies lexploitation. Pour cette premireanne la rpartition des charges se prsentent ainsi. Pour les annes suivantes, les chargesfixes vont tre rduire grce un accroissement du nombre de lombricomposteurs vendus,de ce fait les charges fixes sont rparties sur un plus grand nombre de produits. Les chargesfixes se dcomposent principalement en charges salariales, charges administratives et enfinfrais de communication. Lensemble du cot de revient sera dtaill dans la partie financiredu dossier.MainOuelsde Charges Matriaux Transportcommunicaeon Fixesdoeuvre 37. PARTIE VI ORGANISATIONS DES MOYENS A METTREEN UVRE A. MOYENS HUMAINSDans un premier temps, notre entreprise gnrera la cration de deux emplois. Le grant-commercial LleveurNous avons conu deux fiches mtier, afin de dterminer prcisment le rle de chacun etainsi de pouvoir recruter la bonne personne. Le grant/commercial sera un membre delquipe qui a dj une exprience dans la fonction de commercial : Laura Daniel (annexe I).1. GERANT ET COMMERCIALRaison dtreLe commercial a pour mission de dvelopper les ventes de lentreprise en fonction de lapolitique commerciale mise en place. Il vhiculera limage et les valeurs de lentrepriseauprs des clients et des partenaires et devra respecter les budgets allous.Il aura le titre de grant de lEcho Vert et par consquent responsable du bonfonctionnement de lentreprise et des tches administratives.Les missions et activits principales Prospection auprs de particuliersDans une zone gographique dfinie, il passe la majeure partie de son temps se dplacerafin de rechercher des clients et leur expliquer le concept de notre activit et des produits 38. que nous commercialisons. Il sera la principale force de vente de lentreprise et devra tenirun fichier de prospects jour. Il doit connaitre les techniques de vente et doit savoir analyserle besoin du client afin de lui proposer le produit quil recherche et qui le satisferait au mieux.Il sera charg de dvelopper un argumentaire prcis sur les caractristiques et lesperformances de nos produits. Veille concurrentielleLe commercial sera charg de remettre un compte rendu mensuel sur ltude de marchquil ralisera sur les nouveaux produits, concurrents et concepts du domaine dulombricompostage. Il devra analyser les techniques de vente des concurrents afin depermettre notre entreprise dlaborer la stratgie adquate. Promotion de lentreprise et des produits lors de salons et journes thmeIl devra participer aux salons ayant attrait notre activit afin de dvelopper notre nombre departenaires et daugmenter notre portefeuille avec de nouveaux clients. Suivi commercial et administratif de son secteurLe commercial aura comme tche de raliser les documents administratifs ncessaires auxventes et au bon droulement de lactivit. De plus, il devra entretenir de bonnes relationsavec les clients actuels en se tenant leur disposition pour dventuelles questions. Recherche et rponse aux appels doffres lancs par les collectivitsIl devra recherches les appels doffre des collectivits de son secteur et sera charg derpondre ses appels en proposant loffre la plus adapte au besoin. Il devra maintenirdexcellentes relationsavectous types de collectivits. Raliser les dossiers administratifs et agricoles lis lactivit Assure la bonne gestion administrative de lentreprise en tant que grant (fiches depaye, dclarations aux impts, paiement des charges diverses) Assure la ralisation des dossiers daide agricole (au niveau rgional, national eteuropen) Renseigne rgulirement des fichiers concernant les chiffres cls de lentrepriseFormation souhaite et exprience ncessaireBac +2 Bac +5.Formation de type BTS ou DUT dans le domaine du commerce et des techniques de vente,ou formation Ecole de commerce de 3 5 ans.Exprience plus de 6 mois dans une fonction similaire.Comptences complmentaires et spcifiques Connaissance gnrale de lenvironnement (domaine du recyclage, des dchets, de lcologie) Maitrise des techniques de vente et des outils de bureautiqueSavoir tre Etre sympathique, bien prsenter, avoir un excellent relationnel Rigueur et ractivit Bonne communication et qualit dcoute Grande mobilit et disponibilit Sens de la ngociation Autonome et persvrantRmunrationLe salaire du commercial sera de 800 en base fixe auquel sajoutera une partie variable,correspondant une commission de 5% du chiffre daffaire. 39. A ce salaire pourront sajouter dventuels dividendes. 2. GERANT ET COMMERCIAL Raison dtre Elve, rcolte et expdie les vers composteurs, cur de lactivit de lentreprise. Missions et activits principales Elever les vers Rcupration de fourrages ou de fumier pour faire les andains Mise en place des andains, lieu de vie des vers Contrles rguliers (humidit, PH) du lieu dlevage Contrle de la vitesse de reproduction des vers Vrifie que les tous lments ncessaires la reproduction des vers et leur levage sont bien prsents dans le fumier Rcolter les vers Rcolte des vers en fonction des ventes de composteur, de manire manuelle Pourra tre second par un ouvrier agricole lors des priodes charges Expdier les vers Conditionnement des vers destins lenvoi aux clients Rcupration des fichiers concernant les clients qui se sont quips dernirement Envoi des vers par colissimo aux clients Formation et exprience requise Diplme spcialis dans lagriculture, la conduite dengins ou llevage type BTSA Exprience en milieu agricole indispensable : au moins 1 an, y compris en priode de stage Comptences complmentaires et spcifiques Conduite dengins agricoles et notion de leur rparation Savoir tre Autonome, organis Attrait particulier pour lagriculture Disponibilit Rmunration Le salaire sera bas sur le SMIC brut 2011 qui est de 9 de lheure. Son temps de travail sera de 35h par semaine, soit 35h x 52 semaines / 12 mois = 151,67h de paie mensuelle, ce qui correspond 1365,03 bruts par mois. Muriel AlexandreMarc LauraDaniel BrniceCamilleDunesmeDalphinDglise AssocieAubert Bondaz Associe Associ AssociGrant Associe AssocieEleveurSalari 40. B. ORGANISATION ET MOYENS TECHNIQUES1. RECUPERATION DU FUMIERSur les conseils de lleveur de vers que nous avons rencontr, nous avons dcid derechercher quelquun qui nous fournirait en fumier, lment ncessaire llevage des vers.Nous avons donc contact diffrentes fermes questres. La Ferme Equestre LesBayles , qui compte une vingtaine de chevaux a accept de nous fournir en fumiergratuitement et de nous le livrer directement sur notre exploitation (Cf. annexe 9)2. LHANGAR DELEVAGENous avons contact des exploitations agricoles afin de trouver un hangar louer pour notrelevage. Nous avons eu la chance de trouver ce hangar, de 160m dans le sud de la France,que la propritaire va nous louer gratuitement, au moins les deux premires annes (Cf.annexe 10). Son avantage premier est dtre isol, donc nous aurons moins de problmespour rguler la temprature que les levages dextrieur. De plus il est situ quelqueskilomtres peine de la ferme qui nous livre le fumier. Cest donc une situation idale.Nous avons rflchi lagencement de notre hangar afin quil soit le plus fonctionnelpossible. Ainsi nous avons ralis un plan et nous lavons soumis la propritaire qui aaccept que nous fassions quelques travaux. 41. Nous conserverons donc les du hangar pour llevage des vers. Ils seront spars par descaisses afin que nous puissions contrler leur reproduction et leur maturit. Nous avonsaussi prvu un espace bureau, afin que lleveur puisse travailler, prparer les expditionsde vers Nous souhaitons aussi mettre en place une salle de runion. Cela permettra derecevoir les clients, les fournisseurs, Lleveur pourra ainsi faire visiter lexploitation etexpliquer son fonctionnement puis discuter avec ses interlocuteurs dans cette salle. Enfin,comme sur tous lieux de travail, nous prvoyons une douche et des toilettes. Lesraccordements sont dj existants dans le hangar. Pour finir, une partie du hangar seraddi au rangement des vers conditionns et prt lenvoi.3. MODALITES ET TARIFS POUR LENVOI DES COLISUne fois que la personne a fait lachat du matriel, nous lui ferons parvenir les vers. Unedemande nous sera transmise et nous nous chargerons dexpdier les vers le plusrapidement possible. Pour cela, nous allons ouvrir un compte professionnel La Posteafin de bnficier de ses services. Aprs comparaison, les tarifs savrent tre les plusavantageux de cette manire. Les vers seront donc expdis par colissimo sous 48h et leprix sera de 5,00 pour 250 grammes par envoi. Le prix passera 5,65 pour un colis de500 grammes. (Cf. annexe XI)4. LE SERVICE APRES VENTEDaprs notre tude de march et les conseils que nous ont donns nos futurs concurrents,nous avons dcid de mettre en place un service aprs vente. En effet, les acheteurs neprennent pas souvent le temps de lire les notices dutilisation.Cest pourquoi nous avons mis en place une ligne directe o lacheteur pourra consulternotre commercial et lui exposer ses problmes ou inquitudes. Le commercial sera formpour expliquer clairement le fonctionnement du lombricomposteur. Il pourra ainsi guider leclient qui ne comprendrait pas les informations donnes sur la brochure, ce qui arrivergulirement selon les professionnels que nous avons rencontrs.Il sera habilit rpondre aux interrogations des clients qui ont un doute sur les dchetspouvant tre jets dans le composteur. Il les mettra en garde sur les dchets viter, ceuxqui peuvent fermenter ou ne jamais se composter. Il pourra leur conseiller dajouter deslments (liquide par exemple) en fonction des dchets habituellement jets afin que lecompost se fasse le plus facilement possible.Les clients pourront aussi joindre le commercial dans le cas o ils souhaiteraient sedbarrasser de leur composteur et/ou des vers. C. LA STRUCTURE JURIDIQUEStatut de lentrepriseLors de la cration dune entreprise, la dfinition des statuts est lune des caractristiquesprincipales. Notre entreprise travaille dans le domaine cologique, de plus une collaborationavec des personnes handicapes sera mise en place ; de ce fait nous pensions une formedentreprise de lconomie sociale et solidaire telle que lassociation. Une association est laconvention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, dune faon 42. permanente, leurs connaissances ou leur activit. Cependant, cette mise en communseffectue dans un but autre que de partager des bnfices. Une association peut certesraliser un bnfice mais en aucun cas le redistribuer ses membres. Les administrateursnont donc aucun intrt, direct ou indirect, aux rsultats. Ainsi, pour des raisonsconomiques (le but lucratif de notre projet) nous hsitons galement avec le statut SARL.La Socit Responsabilit Limite permet un nombre dassocis compris entre 2 et 50 etun capital librement fix. Le capital social est de minimum 1 euro et doit tre libr de 20 %au minimum la constitution de la socit. Les pouvoirs et les dcisions de gestion sontconfis au grant mais toutes les dcisions sont prises en AG par les associs. Lun desaspects importants pour nous rside galement dans le fait quavec ce statut laresponsabilit des associs se trouve limite aux apports sauf en cas de faute de gestion oude cautionnement. De ce fait, nous avons choisi le statut SARL. 43. PARTIE VII BILAN DES RISQUES ET DESOPPORTUNITES A. LES RISQUESRisques du projet Solutions apportes Etant prcurseurs sur le march du lombricomposteur design, nous bnficieronsdune notorit plus importante que les concurrents. Nous aurons gagn la confiance desclients. De plus, notre produit est brevet et neFort dveloppement de la concurrencepourra tre recopi. Enfin, nous considronslvanglisation de la population par lmergencede nouveaux concurrents comme une relle opportunit : plus il y aura de concurrence et plusle march slargira.Nos clients auront la possibilit de rcuprer leurterreau, ce qui nest pas le cas dans le collectif. Dveloppement du compostageDe plus, le composteur individuel installer danscollectif sa cuisine est plus pratique et fait gagner dutemps aux mnages tandis que le collectifncessite de transporter ces dchets vers un lieu commun.Risques lis lutilisation du produit Solutions apportesLcho Vert espre que ces situations resterontexceptionnelles ! Dans une dmarche de protection de lenvironnement, lentreprise privilgie la Le client souhaite se dbarrasser ducollecte des composteurs. Nous enverrons donc composteurun transporteur pour rcuprer le produit qui seraensuite recycl. Il est prfrable de ne pas le jeter la poubelle.1 Nous transmettrons au client des adresses de forums spcialiss dans le lombricompostage o il trouvera repreneur cherchant acheter/acqurir des vers. Le client souhaite se dbarrasser des2 Si la 1re solution ne convient pas, nous vers enverrons par voie postale un sachet micro ar ole client mettra les vers et nous les renverra. Enfin, il est possible de dposer les vers dans desparcs ou la campagne, tout simplement ! 44. Pour viter une grande mortalit des vers, nous dbuterons notre activit une chelle nationale dans un premier temps. Cela vitera les dlais dRisque de mortalit des vers lors de aux passages des frontires. Les vers peuventlenvoi par la postesurvivre 2 semaines dans le sachet car il est micro ar. Par la suite, nous connaitrons mieux le fonctionnement de la Poste ainsi que les dlais prvoir et nous pourrons toucher les pays voisinsde la France. B. RECAPITULATIF DES OPPORTUNITES Un march en pleine croissance Dveloppement de la conscience cologique Essor du compostage Politique de rduction des dchets Augmentation des taxes dordures March de niche Concurrence limite Recherche de produits design Volont des particuliers dagir individuellement PARTIE VIII LENTREPRISE A MOYEN TERME A. NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT A LHORIZON DE LANNEE 31. EXTENSION DE NOTRE GAMMEA lheure actuelle, nous dclinons notre produit en trois coloris diffrents. A lhorizon N+3nous souhaitons ajouter notre offre un produit design qui viendrait profitait des opportunitscres par le produit marche pied .Un produit design ncessite de rels investissements financiers. Ainsi nous prvoyons pourlanne 3 dinvestir 25000 pour un designer professionnel afin quil ralise un produitdesign. Ce second produit reprend exactement la philosophie de notre entreprise ensimposant sur le segment du haut de gamme. 45. Pour respecter notre positionnement haut de gamme nous prvoyons que le produit soitralis en inox et quil soit plus complexe raliser (donc plus dheure de main duvre).Pour cela nous prvoyons un cot variable gal 87,2De ce fait nous prvoyons de le vendre 199,9 ce qui est en adquation total avec lepositionnement haut de gamme.Afin de protger nos avantages concurrentiels, nous souhaitons dposer un brevet pour cesecond produit la fois pour le mcanisme mais aussi pour son design unique. Ainsi notregamme entire sera sous la protection de brevets et labri de la concurrence de plus enplus intense.Pour sa premire anne de commercialisation (anne 3) nous pensons vendre 800 produitspuis 1500 produits en anne 4.Concernant sa distribution, elle sera ralise la fois sur notre site internet, chez lesfleuristes mais aussi chez les cuisinistes. En effet son design, son tanchit et safonctionnalit lui permettra dtre accept par les cuisinistes. Ainsi certaines marquespourront lintgrer dans leur cuisine amnage, ou le proposer en tant quaccessoire.Enfin des magasins tel que Alessi pourront prsenter ce produit comme le dernier accessoiredesign et cologique mettre dans sa cuisine pour impressionner ses invits.2. EXPANSION GEOGRAPHIQUELa France reprsente notre march principal du fait de notre lieu dimplantation. Cependantdautres pays peuvent tre trs attractifs.A lhorizon N+3 nous pensons nous concentrer sur lEurope uniquement. Ainsi nous avonsmen une tude auprs de nos pays voisins sur leur gestion des dchets. De cetterecherche, il en a dcoul que de nombreux pays mettent en place des dmarchesresponsabilisantes telle que le paiement des ordures au poids Pay as you throw (PAYT)signifiant payez ce que vous jetez qui est une redevance incitative comme le principedu pollueur payeur. Au Royaume-Uni, en Belgique, en Suisse, et au Pays-Bas des initiativesont vu le jour afin de rduire les dchets et de sensibiliser/inciter les consommateurs au trislectif et au compostage.A la suite de cette tude, deux pays nous ont sembl tre de parfaits candidats pour notredveloppement europen : la Suisse et la Belgique.La Suisse avec une population urbaine de 74%reprsente un rel potentiel pour notre entreprise. Deplus les suisses semblent avoir une consciencecologique forte. En effet, ils dtiennent le record enmatire de recyclage avec 81% des bouteilles enplastique recycles en 2010. La population possdedonc relle volont de respecter lenvironnement et defaire des efforts au quotidien. Les collectivits localessinvestissent galement avec notamment la mise enplace dco quartiers Lausanne (photo ci-contre).Ces quartiers prnent 0 carbone dmission, 0 dchetet 0 voiture. 46. Concernant la Belgique la population urbaine reprsente plus de 90% de la populationtotale ce qui est considrable est trs attractifs pour notre produit. Le traitement des dchetsse fait par paiement denviron 150 200 par mnage et par an (soit plus du prix de notreproduit, il pourra tre facilement amortissable sur quelques annes).Nous allons donc concentrer nos efforts sur ces deux pays qui dtiennent un relpotentiel dans lesquels le systme PAYT est instaur depuis plusieurs annes, danslesquels les habitants sont dj sensibiliss et portent un rel intrt au dveloppementdurable.De plus ces deux pays sont proches de notre exploitation et de notre lieu de fabrication cequi engendre moins de pollution pour le transport des vers et des composteurs et moins dedanger dans les dlais de livraison des versConcrtement nous allons commencer notre dveloppement par une campagne decommunication dans ces deux pays. Elle se traduira par notre prsence dans des salonscologiques, du dmarchage de collectivits et enfin des publications dans des journauxnationaux. Nous privilgions par exemple pour la Suisse : Habitat (http://www.habitation.ch/accueil-2.htm) Bon Savoir (http://www.bonasavoir.ch/) Salon de lhabitat de Lausanne.Les ventes de lombricomposteurs (nos deux produits) se feront uniquement via notre sitepour cette anne 3, en revanche en N+4 nous souhaitons nous implanter chez les fleuristesbelges et suisses ainsi que dans certains magasins spcialiss. Au vue de cette stratgiquenous prvoyons des ventes denviron 400 produits la premire anne puis 700 produitspar an les annes suivantes. Ces informations relatant notre volution europennepermettent de justifier les chiffres prsents dans notre chiffre daffaires prvisionnel. B. EVOLUTION DE NOTRE CHIFFRE DAFFAIRESNotre stratgie de dveloppement va se traduire par une nette augmentation des ventespour lanne 3 et les suivantes. Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, notre 47. chiffre daffaires prvisionnel de lanne 3 connait une croissance de 43% par rapport lanne prcdente.Cette phase de dveloppement inscrit notre produit dans sa phase de maturit au niveaufranais mais le place dans sa phase de lancement au niveau europenCroissance Lancement DvtInternational C. NOUVELLE DIMENSION DE LA STRATEGIE COMMERCIALELa rpartition des ventes va elle aussi connaitre un remaniement. En effet, lanne 3correspond au rfrencement de nos produits chez de nouveaux distributeurs.La vente via le site web tait le principal canal dcoulement de ce type de produits pourlanne 2011. En revanche en 2013, les lombricomposteurs auront une place clairementdfinie chez les fleuristes et les magasins spcialiss. Ainsi nous prvoyons une meilleuregalit de rpartition des ventes entre internet et nos distributeurs Ceci sexplique par unehausse des rfrencements en France, en Belgique et en Suisse. Nous prvoyonsgalement le rfrencement de notre 2me produits chez des cuisinistes.En effet grce notre notorit croissante nous allons choisir comme nouveauxdistributeurs des franchises de fleuristes qui permettront dcouler plus de produits et decouvrir de plus grandes zones de chalandises. Les distributeurs potentiels les plus pertinentssont les suivants : Monceau fleurs, le leader incontest du march de la vente de fleurs et deplantes avec louverture de 30 nouveaux points de vente en 2008 en France et linternational ; RapidFlore ; Le Jardin des Fleurs et Happy. D. UNE STRATEGIE DE RECRUTEMENTAfin de raliser cette stratgie de dveloppement, nous devons recruter de nouveauxcollaborateurs pour assurer un dveloppement russi. Tout dabord avec larrive dunnouveau produit en anne 3 nous voulons recruter un responsable des ventes France pourse consacrer exclusivement la partie commerciale. Aprs avec notre dveloppement 48. europen nous allons recruter un responsable logistique et un responsable Europe. Leurdiffrentes missions seront les suivantes : Le grantDurant les 3 premires annes le grant avait une double casquette : grant et commercial.En anne 3, il va abandonner la partie commerciale de ses activits pour se consacreruniquement la gestion de lentreprise en pleine expansion. Le responsable logistiqueCe premier nouveau collaborateur sera embauch pour ses comptences logistiquesnotamment pour les livraisons intracommunautaires en Belgique et les exportations enSuisse. Il grera toutes les dmarches douanires, les assurances internationales et veillera la conformit de nos produits vis--vis des lois nationales. Le responsable dveloppement EuropePour gagner des parts de march dans les pays europens, il faut une personne tempscomplet pour dmarcher les distributeurs locaux et les collectivits. Il se focalisera dans unpremier temps sur la Belgique et la Suisse puis sur les autres pays frontaliers la Francecomme lItalie par exemple. Responsable des ventes FranceAprs le repositionnement des missions du grant, nous devons embaucher un 5 mecollaborateurs pour se charger des activits commerciales franaises.Lorganigramme ci-dessous rsume la nouvelle organisation hirarchique de lentreprise. Leposte de lleveur ne connait pas dvolutions notables. 49. E. FORMALISATION DE LA DEMARCHE RSEDepuis sa cration, lEcho Vert sinscrit dans une dmarche responsable, la fois sur le planenvironnemental que social. De ce fait lhorizon de lanne 3, nous allons formaliser toutesnos dmarches afin de rpondre aux normes ISO 26000. Pour valider cette dmarche, nous souhaitons quiper notre hangar de panneaux solaires. Cette installation est trs coteuse cest pour cela que nous attendons lanne 3 pour avoir les fonds ncessaires cet investissement. Les matires premires qui composent nos 2 produits respectent les chartes environnementales. Elles sont ainsi recyclables. Pour le carton demballage, il intgre des matriaux recycls. Enfin, la rpartition des dividendes sinscrit dans une logique dinvestissement et damlioration des conditions salariales. PARTIE IX DOSSIER FINANCIERDossier financierDans cette partie, nous vous prsentons nos donnes financires prvisionnelles sur les 3premires annes dactivit. Nos prvisions se basent sur notre tude de march, noscontacts avec les acteurs du march du lombricompostage, ainsi que sur lexprience et letmoignage de nos partenaires potentiels, tels que les fleuristes lyonnais dj dmarchs.Un complment au dossier financier comprenant des budgets dtaills figure en annexe. A. Prvision des ventesNotre lombricomposteur Ever , est propos la vente aux particuliers, pour un prix uniqueTTC de 149,90, quel que soit le canal de distribution (internet, ou fleuriste). Priode Anne1 Anne2 Anne3Quantit Coutunitaire TotalQuantit Coutunitaire TotalQuantit CoutunitaireTotalEver 750,00112,85 84638,38 1300,00 108,02 140427,263200,00 106,57341030,10TVA19,6% 84638,380,20 16589,12140427,26 0,2027523,74341030,10 0,20 66841,90EverAppelsdoffres 200,00112,88 22576,00 350,00 112,88 39508,00 400,00 112,88 45152,00TVA19,6% 22576,0019,60%4424,9039508,00 19,60% 7743,5745152,0019,60%8849,79Ever2 800,00 142,07 113655,52TVA19,6% 19,60% 19,60% 113655,5219,60%22276,48Compost(kg) 150,002,84 426,00 500,002,84 1420,00 700,002,84 1988,00TVA5,5% 426,005,50% 23,43 1420,00 5,50% 78,101988,00 5,50%109,34Vers(kg) 6,00 41,80 250,80 200,0041,80 8360,00 400,00 41,80 16720,00TVA19,6%250,8019,60% 49,168360,00 19,60% 1638,56 16720,0019,60%3277,12TotalHT 107891,18189715,26518545,62TVA21086,60 36983,97 101354,63TotalTTC128977,78226699,23619900,25Evolution 76% 173%Notre principale source de revenu est la vente delombricomposteurs Ever aux particuliers (79% duRpartitionduCAparactivitCA premire anne). Nous raliserons aussi une0% 0%partie de notre chiffre daffaires en remportant des 21%appels doffres de municipalits franaise. Les 3premires annes, lintgralit du CA sera ralise sur 79%LombricomposteurLombriAdOCompostVers 50. le march franais. La vente de notre second produit(Ever 2) dbute ds lanne 3.Les ventes de lombricomposteurs Ever auprs des Rpartitiondesventesparcanalparticuliers est ralise travers 2 canaux de Anne1distribution : Internet et les fleuristes. Compte tenu dela marge demande par les fleuristes (30%) pour14%distribuer notre produit, notre prix de vente auprs de29% 57%ceux-ci en sera impact : il est de 87.79 pice. Le prixde vente moyen HT de nos lombricomposteurs Ever la premire anne sera donc de 112.85.InternetAppelsdoffre DistrbuteursAinsi, nos projections de CA sur les 5 premiresannes, sont les suivantes :EvolutionduCAHT700,00 Milliers600,00639,40 571,84500,00400,00399,61300,00 Maturit France & Lancement Croissance DvpInternational200,00 138,46100,0082,20Anne1Anne2 Anne3 Anne4 Anne5 B. Cout de revient du lombricomposteurLa premire anne, nous produisons le lombricomposteur pour un cout de revient total de119.48 pour un prix de vente HT moyen de 117.89. Ce cout de revient lev en premireanne sexplique par la proportion importante de charges fixes (46%). En effet, notre margeunitaire sur cout variable est de 75.79 .Ever(Anne1)Ever(Anne2) Quantit C.U.TotalQuantit C.U. TotalChargesVariables ChargesVariablesComposants 1000,0034,65 34645,71Composants 1650 34,6557165,43MODESAT 1500,0015,00 22500,00MODESAT 2475 15,0037125,00Transport 1000,004,00 4000,00Transport1650 4,006600,00Distribution 1000,003,50 3500,00Distribution 1650 3,505775,00Chargesfixes ChargesfixesMassesalariale 28592,50Massesalariale 31451,75Communication& Communication&19085,0027000,00PromotionPromotionAdministration7160,00 Administration10740,00CoutComplet1000 119,48 119483,21 CoutComplet 1650 106,58 175857,18 51. Ever(Anne3)Ever2(Anne3)Quantit C.U.TotalQuantitC.U.TotalChargesVariables ChargesVariablesComposants3600 34,65 124724,57Composants 850 49,65 42202,50MODESAT1700 15,00 25500,00MODESAT5400 15,00 81000,00Transport850 4,003400,00Transport 3600 4,00 14400,00Autres 850 3,502975,00Autres3600 3,50 12600,00ChargesfixesChargesfixesMassesalariale 6290,35Massesalariale28306,58Communication&Communication& 10800,00 48600,00PromotionPromotion Administration 1580,00Administration 13180,91Design 25000,00CoutComplet3600 89,67 322812,06CoutComplet850 111,46 117747,85 DcompositionduCRdu lombricomposteurAu fil du temps, nos charges fixes sont mieux couvertes, et le cout de revient de notre produitComposants diminue. 29% 46% 19% ESAT 3% 3% Distribution TransportChargesVariablesChargesfixesC. ImmobilisationsPour dmarrer notre activit, nous devons pralablement investir. Nous avons choisidamortir toutes nos immobilisations sur 3 ans, sauf la voiture (5ans), car elles ne demandentpas de lourds investissements.Amortissementlinairesur3ans MontantTVAAnne1 Anne2Anne3 ImmobilisationsincorporellesFraisdtablissement 2000,00 392,00666,67 666,67666,67Siteinternet 956,80 187,53318,93 318,93318,93Brevet 2375 791,67 791,67791,67Dptscommunautaires 1800,00 600,00 600,00600,00Total 7131,80 579,53 2377,27 2377,27 2377,27ImmobilisationscorporellesVoituredefonction 15000,00 2940,00 3000,003000,003000,00Machinedemisesousvide200,00 39,20 66,67 66,67 66,67Etagerespourllevagedesvers+Matriel 98,00500,00 166,67166,67166,67Ammnagementduhangar 3000,00 588,00 1000,001000,001000,00Bureauetchaise300,00 58,80100,00100,00100,00Tablederunionetchaises 500,00 98,00166,67166,67166,672Ordinateurs 1800,00 352,80 600,00600,00600,00Imprimante200,00 39,2066,67 66,67 66,67Total21500,00 4214,00 5166,67 5166,67 5166,67TOTAL28631,80 4793,53 7543,93 7543,93 7543,93 52. Nos immobilisations incorporelles comprennent les frais dtablissement, dun montantestim, correspondant aux frais de rdaction des statuts, aux honoraires de conseil enproprit industrielle, aux frais dimmatriculation, etc. De plus, nous projetons de dposer unbrevet afin de protger le mcanisme que nous avons mis au point. De mme, noussouhaitons protger nos marques ( Echo Vert et Ever ) au niveau europen grce deux dpts communautaires.Les informations relatives au site internet, ainsi que le devis ralis pour la mise en servicede celui-ci se trouvent en annexe.En anne 3, tous les investissements raliss la cration de lentreprise seront alorsamortis sauf la voiture. De nouveaux investissements seront raliss pour le dveloppementen Suisse et en Belgique, ainsi que pour poursuivre et accroitre notre activit en France. D. Gestion de la trsorerieLes budgets dtaills dencaissement et de dcaissement se trouvent en annexe et dans lapartie consacre au plan de financement.Nous prvoyons unetrsorerie positive BUDGETDETRESORERIEds lapremireAnne1 Anne2Anne3anne dactivit afin Trsorerieinitiale35000,0034063,60 105303,18dviter le recourt auEncaissements158977,78 233837,14 623191,45dcouvert bancaire et Dcaissements159914,18 162597,56 391585,92les frais bancaires Trsoreriefinale34063,60105303,18 336908,71levs qui vont avec. 53. E. Tableau des seuils intermdiaires de gestion% de% de % de Anne 1 Anne 2 Anne 3structure structurestructureCA TOTAL 107 891,18 100% 189 715,26 100%518 545,62 100% Ventes marchandises - 0,00% - 0,00% - 0,00%-Cot achat mses vendues0,00%0,00%0,00%Marge commerciale- 0,00% - 0,00% - 0,00%+ Production vendue107 891,18 100,00% 189 715,26 100,00%404 890,10 78,08%+ Production stocke 3 232,29 3,00% 3 232,29 1,70%7 639,57 1,47%- Dstockage de production- 0,00%- 0,00% - 0,00%+ Production immobilise- 0,00%- 0,00% - 0,00%Prod de exercice 111 123,46 103,00% 192 947,54 101,70%412 529,67 79,56%-Achats matires et autres34 645,71 -32,11%57 165,43 -30,13%166 923,43 -32,19%Approvisionnements 4 000,00 6 600,00 14 400,00 Variation stock (+ ou -)- - - -Charges externes 29 660,00 -27,49%47 865,00 -25,23% 94 180,91 -18,16%VA42 817,75 39,69%81 317,11 42,86%137 025,33 26,42%+Subventions dexploitation 10 000,00 9,27%- 0,00% - 0,00%-Impts et taxes- 0,00%- 0,00% - 0,00%-Charges de Pers. 28 592,50 -26,50%31 451,75 -16,58% 34 596,93 -6,67%EBE 24 225,25 22,45% 49 865,36 26,28%102 428,41 19,75%+RADP dexploitation- 0,00%- 0,00% - 0,00%+Autres prod dexploitation - 0,00%- 0,00% - 0,00%-DADP dexploitation 7 543,93 -6,99% 7 543,93 -3,98%7 543,93 -1,45%-Autres charges dexpl. 20 170,00 -18,69%27 000,00 -14,23% 48 600,00 -9,37%Rsultat dexploitation -3 488,68 -3,23%15 321,43 8,08% 46 284,48 8,93%+Quotes-parts sur op. 0,00%0,00%0,00% en commun (bnfice)+Produits financiers0,00%0,00%0,00%-Quotes-parts sur op.en commun (perte)-Charges financires 960,00 -0,89% 720,00 -0,38%480,00 0,09%Rsultat courant-4 448,68 -4,12%14 601,43 7,70% 46 764,48 9,02%Rsultat exceptionnel 0,00%0,00%0,00%-Participation salaris - - - -Impt sur les bnfices - 667,30 0,00% 2 190,21 0,00%8 537,58 -1,65%Rsultat net-4 448,68 -4,12%14 601,43 7,70% 38 226,89 7,37%Produits des cessions dactif- - - -VNC des lments dactif cds- - - Rsultat sur cession dlments dactif - - - Nous prvoyons que notre activit sera profitable partir de lanne 2, avec un rsultat de14601.43. Les ventes de notre entreprise dcolleront entre lanne 2 et 3, avec uneaugmentation de 76% du CA en anne 2, et 173% en anne 3. 54. Calcul de la capacit dautofinancement Anne 1 Anne 2Anne 3 Excdent brut dexploitation (ou insuffisance brute dexploitation) 24 225,25 49 865,36 102 428,41 +Transferts de charges (dexploitation)- - - +Autres produits (dexploitation)- - - -Autres charges (dexploitation) 20 170,00 27 000,00 48 600,00 +/- Quote-parts de rsultat sur oprations faites en commun - - - +Produits financiers (a) - - - -Charges financires (b)960,00 720,00 480,00 +Produits exceptionnels (c)- - - -Charges exceptionnelles (d) - - - -Participation des salaris aux rsultats- - - -Impts sur les bnfices- - 8 537,58 =CAPACITE DAUTOFINANCMENT3 095,25 22 145,36 44 810,83 Bien que lactivit devienne profitable en anne 2, notre capacit dautofinancement estpositive ds lanne 1. 55. F. Comptes de rsultats prvisionnelsAnne 1Produits (hors taxes) Exercice N Exercice (N-1) Produits dexploitation : Ventes de marchandises 00 Production vendue [biens et services]107 8910Sous-total A - Montant net du CA107 8910 dont lexportation: 0 0 Production stocke 3 2320 Production immobilise 00 Subventions dexploitation10 0000 Reprises sur provisions (et amortissements), transferts de charges 00 Autres produits00 Sous-total B13 2320 Total I (A+B)121 1230 Quote-parts de rsultat sur oprations faites en com m un (II) : 00 Produits financiers: De participation 00 Dautres valeurs mobilires et crances de lactif immobilis00 Autres intrts et produits assimils00 Reprises sur provisions et transfers de charges00 Diffrences positives de change00 Produits nets sur cessions de valeurs mobilires de placement00 Total III00 Produits exceptionnels: Sur oprations de gestion00 Sur oprations en capital00 Reprises sur provisions et transferts de charges 00 TOTAL IV 00 T o ta l d e s p ro d u its ( I+II+III+IV ) 121 1230 Solde dbiteur = perte-4 4490 TOTAL GENERAL125 5720La production vendue correspond la vente de 950 lombricomposteurs Ever, dont 200 enappels doffres. 56. Anne 1 Charges (hors taxes)Exercice N Exercice (N-1)Charges dexploitation :Achats de marchandises0 0 Variation des stocks 0 0Achats de matires premires et autres approvisionnements 38 6460 Variation des stock0 0*Autres achats et charges externes29 6600Impts, taxes et versements assimils 0 0Salaires et traitements 22 4760Charges sociales 6 1170Dotations aux amortissements et aux provisions: Sur immobilisations: dotations aux amortissements (c) 7 5440 Sur immobilisations: dotations aux provisions0 0 Sur actif circulant: dotations aux provisions0 0Pour risques et charges: dotations aux provisions 0 0Autres charges20 1700 TOTAL I 124 6120Quotes-parts de rsultat sur oprations faites en com m un (II) : 0 0Charges financires:Dotations aux amortissements et provisions0 0Intrts et charges assimiles960 0Diffrences ngatives de change 0 0Charges nettes sur cessions de valeurs mobilires de placement0 0 TOTAL III960 0Charges exceptionnelles:Sur oprations de gestion 0 0Sur oprations en capital 0 0Dotations aux amortissements et aux provisions0 0 TOTAL (IV) 0 0Participation des salaris aux rsultats (V)0 0Im pts sur les bnfices (VI)0 0 Total des charges (I+II+III+IV+V+VI) 25 5721 0 Solde crditeur = bnfice 0 0 TOTAL GENERAL 125 5720 57. Anne 2 Produits (hors taxes) Exercice N Exercice N-1Produits dexploitation :Ventes de marchandises00Production vendue [biens et services]189 715 107 891 Sous-total A - Montant net du CA189 715 107 891dont lexportation: 0 0Production stocke 3 232 3 232Production immobilise00Subventions dexploitation0 10 000Reprises sur provisions, transferts de charges00Autres produits 00Sous-total B 3 23213 232Total I (A+B)192 948 121 123Quote-parts de rsultat sur oprations faites en com m un (II) :00Produits financiers: 0De participation00Dautres valeurs mobilires et crances de lactif immobilis 00Autres intrts et produits assimils 00Reprises sur provisions et transfers de charges 00Diffrences positives de change 00Produits nets sur cessions de valeurs mobilires de placement 00Total III 00Produits exceptionnels:0Sur oprations de gestion 00Sur oprations en capital 00Reprises sur provisions et transferts de charges00TOTAL IV00T o ta l d e s p ro d u its ( I+II+III+IV ) 192 948 121 123Solde dbiteur = perte (3)0 -4 449TOTAL GENERAL192 948 125 572 58. Anne 2 Charges (hors taxes) Exercice N Exercice N-1Charges dexploitation :Achats de marchandises 00 Variation des stocks00Achats de matires premires et autres approvisionnements63 76538 646 Variation des stock 00*Autres achats et charges externes 47 86529 660Impts, taxes et versements assimils00Salaires et traitements24 72422 476Charges sociales6 728 6 117Dotations aux amortissements et aux provisions: Sur immobilisations: dotations aux amortissements7 544 7 544 Sur immobilisations: dotations aux provisions 00 Sur actif circulant: dotations aux provisions 00Pour risques et charges: dotations aux provisions00Autres charges 27 00020 170 TOTAL I177 626 124 612Quotes-parts de rsultat sur oprations faites en com m un (II) :00Charges financires:0Dotations aux amortissements et provisions 00Intrts et charges assimiles 720960Diffrences ngatives de change00Charges nettes sur cessions de valeurs mobilires de placement 00 TOTAL III 720960Charges exceptionnelles:0Sur oprations de gestion00Sur oprations en capital00Dotations aux amortissements et aux provisions 00 TOTAL (IV)00Participation des salaris aux rsultats (V) 00Im pts sur les bnfices (VI) 00 Total des charges (I+II+III+IV+V+VI) 78 3461 125 572 Solde crditeur = bnfice (3)14 601 0 TOTAL GENERAL192 948 125 572 59. Anne 3 Produits (hors taxes) Exercice N Exercice N - 1Produits dexploitation :Ventes de marchandises0 0Production vendue [biens et services]404 890107 891 Sous-total A - Montant net du CA404 890107 891dont lexportation: 0 0Production stocke 7 5900Production immobilise0 0Subventions dexploitation0 0Reprises sur provisions (et amortissements), transferts de charges0 0Autres produits 0 0Sous-total B 7 5900Total I (A+B)412 480107 891Quote-parts de rsultat sur oprations faites en com m un (II) :0 0Produits financiers:De participation0 0Dautres valeurs mobilires et crances de lactif immobilis 0 0Autres intrts et produits assimils 0 0Reprises sur provisions et transfers de charges 0 0Diffrences positives de change 0 0Produits nets sur cessions de valeurs mobilires de placement 0 0Total III 0 0Produits exceptionnels:Sur oprations de gestion 0 0Sur oprations en capital 0 0Reprises sur provisions et transferts de charges0 0TOTAL IV0 0T o ta l d e s p ro d u its ( I+II+III+IV ) 412 480192 948Solde dbiteur = perte0 0TOTAL GENERAL412 480192 948 60. Anne 3 Charges (hors taxes)Exercice NExercice N - 1Charges dexploitation :Achats de marchandises00 Variation des stocks 00Achats de matires premires et autres approvisionnements180 31363 765 Variation des stock00*Autres achats et charges externes94 18147 865Impts, taxes et versements assimils 00Salaires et traitements 27 19624 724Charges sociales 7 401 6 728Dotations aux amortissements et aux provisions: Sur immobilisations: dotations aux amortissements (c) 7 544 7 544 Sur immobilisations: dotations aux provisions00 Sur actif circulant: dotations aux provisions00Pour risques et charges: dotations aux provisions 00Autres charges48 60027 000 TOTAL I 365 235 177 626Quotes-parts de rsultat sur oprations faites en com m un (II) : 00Charges financires:Dotations aux amortissements et provisions00Intrts et charges assimiles480720Diffrences ngatives de change 00Charges nettes sur cessions de valeurs mobilires de placement00 TOTAL III480720Charges exceptionnelles:Sur oprations de gestion 00Sur oprations en capital 00Dotations aux amortissements et aux provisions00 TOTAL (IV) 00Participation des salaris aux rsultats (V)00Im pts sur les bnfices (VI) 8 538 0 Total des charges (I+II+III+IV+V+VI) 74 2533178 346 Solde crditeur = bnfice 38 227 0 TOTAL GENERAL 412 480 178 346 61. Socit Echo VertBILANS PREVISIONNELSACTIF EXERCICE ANNEE 1 PASSIFEXERCICE ANNEE 1Brut Amort. Prov. Net Immobilisations incorporellesCapital (dont vers) 35 000,00 Frais dtablissement2 000,00 666,67 1 333,33 Primes dmission, de fusion, dapport- Frais de recherche & dveloppement -- - Ecart de reconversion - Brevets et licences4 175,00 1 391,67 2 783,33 Fonds commercial -- - RservesAutres 956,80 318,93 637,87 Rserves lgales- Avances et acomptes-- - Rserves statutaires ou contractuelles5 000,00 Immobilisations corporellesRserves rglementes - G. Bilans prvisionnelsTerrains -- - Autres- Constructions-- - Amnagements 3 000,00 1 000,00 2 000,00 Report nouveau- Machines 200,00 66,67 133,33 Rsultat de lexercice (bnfice ou perte) -4 448,68 Mobilier de bureau 3 300,00 1 100,00 2 200,00 Subvention dinvestissement - Autres 15 000,00 3 000,00 12 000,00 Provisions rglementes - Avances et acomptes-- - Immobilisations financires TOTAL I35 551,32 Participations -- - Crances rattaches des participations -- - Produits des missions de titres participatifs- Autres titres immobiliss-- - Avances conditionnes - Prts-- - Autres -- - TOTAL II - TOTAL I28 631,80 7 543,93 21 087,87 Provisions pour risques - Stocks et en-cours Provisions pour charges - En-cours de production (biens et services) -- - Produits intermdiaires et finis 3232,29 - 3 232,29 TOTAL III- Marchandises -- - Avances et acomptes verss sur commandes-- - Autres emprunts obligataires- Crances Emprunts et dettes auprs des tablissement de crdits (2) 16 000,00 Clients et comptes rattachs 6470,61 - 6 470,61 Emprunts et dettes financires diverses (1) 3 333,33 Autres 667,30 - 667,30 Avances et acomptes reus sur commandes en cours- Capital souscrit appel et non vers -- - Dettes fournisseurs et comptes rattachs Valeurs mobilires de placementDettes sur immobilisations et comptes rattachs - Actions propres-- - Dettes fiscales et sociales 5 637,01 Autres titres-- - Disponibilits29063,60- 29 063,60 Produits constats davance - Charges constates davance- TOTAL IV 24 970,35 TOTAL II 39 433,80 - 39 433,80 Primes de remboursement des obligations IV- Charges rpartir sur plusieurs exercices III -- - Primes de remboursement des obligations IV -- - Ecarts de conversion Passif V - TOTAL GENERAL I+II+III+IV68 065,60 7 543,93 60 521,67 TOTAL GENERAL I+II+III+IV+V60 521,67 62. ACTIF EXERCICE ANNEE 2PASSIFEXERCICE ANNEE 2 BrutAmort. Prov.Net Immobilisations incorporelles Capital (dont vers) 35 000,00 Frais dtablissement 1 333,33 666,67 666,67 Primes dmission, de fusion, dapport- Frais de recherche & dveloppement- - - Ecart de reconversion - Brevets et licences 2 783,33 1 391,67 1 391,66 Fonds commercial- - - RservesAutres 637,87 318,93 318,93 Rserves lgales- Avances et acomptes - - - Rserves statutaires ou contractuelles 20 000,00 Immobilisations corporelles Rserves rglementes - Terrains- - - Autres- Constructions - - - Amnagements2 000,00 1 000,00 1 000,00 Report nouveau -4 448,68 Machines 133,33 66,67 66,67 Rsultat de lexercice (bnfice ou perte) 14 601,43 Mobilier de bureau2 200,00 1 100,00 1 100,00 Subvention dinvestissementAutres 12 000,00 3 000,00 9 000,00 Provisions rglementes - Avances et acomptes - - - Immobilisations financiresTOTAL I65 152,75 Participations- - - Crances rattaches des participations- - - Produits des missions de titres participatifs- ventes sur internet sont encaisses comptant.Autres titres immobiliss - - - Avances conditionnes - Prts - - - Autres- - - TOTAL II - TOTAL I21 087,87 7 543,93 13 543,92 Provisions pour risques - Stocks et en-coursProvisions pour charges - En-cours de production (biens et services)- - - Produits intermdiaires et finis 3232,29 - 3 232,29 TOTAL III- Marchandises- - - Avances et acomptes verss sur commandes - - - Autres emprunts obligataires- CrancesEmprunts et dettes auprs des tablissement de crdits 12 000,00 Clients et comptes rattachs3 291,20 - 3 291,20 Emprunts et dettes financires diverses 3 333,33 Autres1 522,91 - 1 522,91 Avances et acomptes reus sur commandes en cours- Capital souscrit appel et non vers- - - Dettes fournisseurs et comptes rattachs 17 726,92 Valeurs mobilires de placement Dettes sur immobilisations et comptes rattachs - Actions propres - - - Dettes fiscales et sociales 8 680,51 Autres titres - - - Disponibilits85303,18- 85 303,18 Produits constats davance - Charges constates davance- - - TOTAL II 93 349,58 - 93 349,58 TOTAL IV 41 740,76 Charges rpartir sur plusieurs exercices III- - - Primes de remboursement des obligations IV- Primes de remboursement des obligations IV- - - Ecarts de conversion Passif V - On constate que les crances clients prennent une proportion de plus en plus importante, du fait du dveloppement de nos ventes via les fleuristes payes 45 jours, alors que nosTOTAL GENERAL I+II+III+IV114 437,45 7 543,93 106 893,50 TOTAL GENERAL I+II+III+IV+V 106 893,50 63. 64. Analyse du bilanAnne 1 Anne 2Anne 3FR 14 463 51 609167 227BFR 4 733-18 680-62 001 65. Analyse de notre situation financire Ratios danalyse financire Anne 1 Anne 2 Anne 3Point mort 370 j183 j 125 jSeuil de rentabilit 111 018,21 96 380,92 179 943,26 CAF 3 09522 14544 811Autonomie Financiere 0,55 0,440,23Capacit de remboursement6,25 0,690,18Charges financieres / EBE 3,96%1,44% 0,47%Rentabilit conomique -7,35% 13,66%14,77%Rentabilit des capitaux propres-12,71% 41,72% 109,22%La premire anne dactivit est la plus dure, puisque le seuil de rentabilit nest pas atteint.Nanmoins, la CAF est positive.De plus, en anne 3, pour 1 euro investit dans lentreprise, linvestisseur peut esprertoucher 1.09.Globalement, lentreprise est indpendante financirement et la part de charges financiressur lEBE est trs raisonnable. H. Plan de financementPour financer notre projet, nous avons choisi de faire appel deux emprunts : Un prt de 20 000 6% auprs de notre banque, remboursable sur 5 ans. Un prt dhonneur de 10 000 0%, remboursable sur 3 ans auprs dun organisme daide la cration dentreprise tel que lAPCE.Nous attendons aussi une subvention la cration dentreprise hauteur de 10 000. Deplus, 5 co-fondateurs apportent chacun 7 000 .BNP ParibasAutres organismesCapital du prt20 000,00 10 000,00 Taux annuel6,00 % 0Dure en mois60 36Remboursements annuels4 000,00 3 333,30 Total des intrts2 400,00 0Total pay 22 400,00 10 000,00 Ces emprunts servent financer les investissements indispensables pour dbuter lactivit,ainsi que les premiers mois dactivit. 66. 1re anne2me anne3me anne Plan de financement 3 ans BESOINS (durables)Frais dtablissementFrais denregistrement 2 000,00 - - Honoraires-Dpt de marque INPI 956,80 - - Publicit au dmarrage-- - Droit dentre franchise-Immobilisations incorporellesBrevet, licences 2 375,00 - Cration site internet 956,80 - Logiciel- - Fonds de commerce ou droit au bail- - Immobilisations corporellesTravaux / amnagements 3 000,00 - - Vhicule 15 000,00 - - Mobilier 700,00 - - Matriel informatique2 000,00 - - Outillage700,00 - - Immobilisations financiresLoyers verss en garantie -- - Garanties professionnelles-- - (ex : agent immobilier, transporteur)Besoin en fonds de roulement (BFR)Constitution 4 733,19 - - Accroissement - 13 946,78 - 43 320,79 Remboursement (emprunts moyen et long terme)Prt dhonneur 6 666,67 3 333,33 - PCE -- - Prt bancaire16 000,00 12 000,00 8 000,00 Autres prts-- - Rmunration exploitant individuel-- - Distribution de dividendes-- - TOTAL DES BESOINS 55 088,45 1 386,55 - 35 320,79 RESSOURCES (durables)Capitaux propresCapital35 000,00 35 000,00 35 000,00 Comptes courants dassocisCapacit dautofinancement (CAF) 3 095,25 22 145,36 44 810,83 Primes et subventions10 000,00 - - Capitaux emprunts (emprunts moyen et long terme)Prt dhonneur 10 000,00 - - PCE -- - Prt bancaire20 000,00 Autres prts-- - TOTAL DES RESSOURCES78 095,25 57 145,36 79 810,83 ECART = Total Ressources - Total Besoins23 006,80 55 758,81 115 131,61

Recommended

View more >