Préparé par Nancy Ibrahim R1 SUPERVISÉ PAR DR. J. O. JUTRAS UMF ANNA LABERGE JANVIER 2011 TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES.

  • Published on
    04-Apr-2015

  • View
    103

  • Download
    0

Transcript

  • Page 1
  • Prpar par Nancy Ibrahim R1 SUPERVIS PAR DR. J. O. JUTRAS UMF ANNA LABERGE JANVIER 2011 TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES
  • Page 2
  • Introduction Les troubles alimentaires sont caractrises par des troubles cliniques de l'image corporelle et le comportement alimentaire entranant une insuffisance physique et psychologique importante. Troubles tels que l'anorexie, la boulimie peuvent entraner de graves consquences sur la sant long terme comme les maladies cardiaques, insuffisance rnale, et une mortalit accrue, ainsi que comorbidit psychiatrique. Avec un diagnostic rapide et les stratgies de traitement multi-facettes impliquant le suivi des patients, l'intervention psychosociale, des conseils nutritionnels, et prise en charge mdicale, les troubles alimentaires peuvent tre grs efficacement.
  • Page 3
  • Troubles des conduites alimentaires comprennent: L'anorexie mentale La boulimie L'obsit Pica Rumination
  • Page 4
  • PLAN Introduction Statistiques Mortalit et morbidit Race, sexe, ge Histoire Examen physique Causes et diagnostics diffrentiels Investigations, traitement et consultations Complications Pronostic
  • Page 5
  • L'anorexie mentale
  • Page 6
  • Introduction L'anorexie mentale est un trouble alimentaire caractris par une perte de poids d'au moins 15% du poids corporel prvu, une peur dvastatrice de gain de poids, habitudes alimentaires qui empchent la prise de poids, et une perturbation dans la manire dont le poids corporel et la forme sont expriments. Elle a des effets physiologiques potentiellement mortels ainsi que des troubles psychologiques durables.
  • Page 7
  • Dfinition Selon le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, quatrime dition (DSM-IV), l'anorexie mentale est dfinie comme: le refus de maintenir le poids corporel d'environ 85% de la valeur prdite, une peur intense de prendre du poids, une influence indue de la forme du corps ou poids sur l'image de soi, et manquant d'au moins 3 priodes menstruelles conscutives.
  • Page 8
  • Exemple de cas illustratif Claudine est une jeune femme de 14 ans, blanc vise par l'infirmire de l'cole, car elle s'tait vanouie pendant un cours de gym. Elle a perdu 9 kilos au cours des 6 derniers mois. Quand on lui demande au sujet de la perte de poids, elle dclare qu'elle est grosse et a besoin de perdre plus de poids et que, par consquent, vite de se regarder dans le miroir. Elle reconnat qu'elle a besoin d'un traitement mdical, car elle se sent constamment ballonn et a constipation. Elle est une excellente "A" des tudiants. Sa famille est trs proccupe par sa sant et lui demande si elle doit tre hospitalise. Elle pse actuellement 38 kilos, et elle a cess ses rgles il y a 6 mois quand elle a commenc perdre du poids. Elle avait t dans le 60eme percentile pour la taille et le poids et n'a pas eu de problmes de sant avant. Vous commandez un moniteur cardiaque et sont sur le point de demander des analyses sanguines.
  • Page 9
  • Exemple de cas illustratif Un cas typique de l'anorexie mentale implique une jeune personne qui est lgrement en surpoids ou de poids normal et qui commence un rgime alimentaire et l'exercice pour perdre du poids. Comme elle perd du poids initial et reoit le renforcement positif de ce comportement (par exemple, compliments par les pairs sur son apparence), la rcompense est grande et provoque une incapacit arrter ce comportement une fois le poids idal est atteint.
  • Page 10
  • Statistiques L'anorexie mentale est plus frquente chez les femmes, gays et bisexuels sont plus susceptibles d'avoir un trouble de l'alimentation que les hommes htrosexuels, mais ils sont plus susceptibles d'avoir la boulimie de l'anorexie. Selon une enqute ralise en 2006, 1,5% des femmes canadiennes ges de 15 24 ans avaient un trouble de l'alimentation. La prvalence de l'anorexie et la boulimie est estime 0,3% et 1,0% chez les adolescentes et les jeunes, respectivement. Les taux de prvalence de l'anorexie et la boulimie semblent augmenter au cours de la transition de l'adolescence l'ge adulte. (2007)
  • Page 11
  • Statistiques 37% des filles en neuvime anne et 40% en dixime anne se peroivent comme trop gros. Mme parmi les tudiants de poids normal (selon l'IMC), 19% croyaient qu'ils taient trop gros, et 12% des lves ont tent de perdre du poids. Dans l'enfance (5-12 ans), le ratio filles / garons diagnostiqus avec anorexie ou boulimie est de 5:1, tandis que chez les adolescents et les adultes, le ratio est beaucoup plus grande - 10 femelles pour chaque mle.
  • Page 12
  • Mortalit et morbidit Le pronostic de l'anorexie mentale est surveill, mauvais pronostic est associ plus longue dure de la maladie, apparition tardive de la maladie, et plus la perte de poids.
  • Page 13
  • Mortalit et morbidit Les lments suivants sont des facteurs pronostiques et comment ils affectent l'anorexie mentale: Apparition de l'anorexie mentale avant l'ge adulte porte un rsultat plus favorable. Toutefois, survenue un ge moins de 11 ans est un mauvais facteur pronostic. Une courte dure de l'implication des systmes biologiques du patient avant l'admission et une priode d'hospitalisation de courte de traitement sont associs une issue favorable. Une bonne relation entre le parent et l'enfant tend vers une issue plus favorable. Il peut y avoir un plus mauvais pronostic chez les patients issus de familles monoparentales, de familles dont les parents avaient t maris auparavant, et de familles dont plusieurs gnrations vivent ensemble, peut-tre lis une ngative motion exprime.
  • Page 14
  • Race La maladie est identifie plus souvent chez les adolescents de race blanche que chez les adolescents noirs.
  • Page 15
  • Sexe L'anorexie mentale touche principalement les femmes, avec un rapport femmes-hommes de 10:1.
  • Page 16
  • ge Bien qu'il soit plus frquemment observs dans le groupe d'ge des adolescents, l'anorexie mentale a aucune restriction d'ge et peut affecter les jeunes enfants et les personnes ges comme mme. Apparition dans les deux derniers groupes porte un mauvais pronostic.
  • Page 17
  • Histoire Prtez une attention particulire l'estime dimage de soi, mme si le patient identifie qu'il a un trouble de l'alimentation. Avec une valuation mdicale, focuser sur les complications mdicales de la malnutrition. Chercher une anamnse prcisant les changements de poids, habitudes alimentaires, et l'exercice excessif. Dterminer le poids et la hauteur. Un examen des systmes peut rvler de nombreuses ractions positives.
  • Page 18
  • Histoire Symptmes frquemment observs chez les patients souffrant d'anorexie mentale: Les proccupations de sant physique Les proccupations de sant mentale Amnorrhe Troubles de concentration Mains et pieds froids Constipation Irritabilit Peau sche ou la perte de cheveux La dpression Maux de tte Retrait social vanouissement ou des tourdissements L'obsession (nourriture) Lthargie
  • Page 19
  • Examen Physique Focus de l'examen physique sur les changements frquemment observs dans l'anorexie mentale. Modifications des signes vitaux incluent l'hypotension, la bradycardie, et l'hypothermie. D'autres changements incluent la peau sche, hypercarotenemia, poils lanugo, acrocyanose, atrophie des seins, et le gonflement des glandes parotides et sous- maxillaires. L'ECG peut rvler QT prolong, et l'chocardiographie (ECHO) rvle une masse ventriculaire rduite et prolapsus de la valve mitrale Signes gastro-intestinaux sont une dilatation intestinale de la constipation et une diminution de la motilit intestinale.
  • Page 20
  • Examen Physique valuation de la sant mentale: Lorsque vous effectuez une valuation de la sant mentale, se concentrer sur faire le diagnostic et l'identification des facteurs de comorbidit (par exemple, d'anxit ou d'autres conditions de sant mentale qui peut aider prvoir la rponse au traitement et valuer la motivation pour changer les comportements), l'valuation du risque de suicide, et en explorant le contexte psychosocial des symptmes.
  • Page 21
  • Examen Physique Signes positives: -L'hypothermie -Acrocyanose -Bradycardie au repos (frquence cardiaque au repos souvent 40-49 battements par minute) -Hypotension -Hypotension orthostatique -Perte de la masse musculaire -L'hypoglycmie -Diminuation de lhormone parathyrodienne -Fonction hpatique lev -Diminuation leucocytes Signes ngatives: -Fundus et champ visuel normales -Pas de organomgalie -Pas de lymphadnopathie Signes caractristiques de linsuffisante (calorique) de l'nergie observes chez les patients souffrant d'anorexie mentale qui sont dues la famine:
  • Page 22
  • Causes Les facteurs prdisposant comprennent les facteurs suivants qui font un patient plus vulnrable dvelopper un trouble alimentaire: Le sexe fminin Antcdents familiaux de troubles de l'alimentation Personnalit perfectionniste Difficult communiquer des motions ngatives Difficult rsoudre les conflits Faible estime de soi
  • Page 23
  • Les diagnostics diffrentiels Achalasie Stnose sophagienne Maladie de Celiac Hyperthyrodie Hypothyrodie Ischmie msentrique chronique Syndrome du clon irritable Colite Clostridium difficile Malabsorption La constipation Panhypopituitarisme Maladie de Crohn Entropathie exsudative Cytomgalovirus colite Colite ulcreuse Cytomgalovirus sophagite Troubles de la motilit sophagienne Spasm oesophagien
  • Page 24
  • tudes en laboratoire Comme un trouble de l'alimentation est un diagnostic clinique, aucun test de diagnostic spcifique sont disponibles. Cependant, les tests de laboratoire suivants sont utiliss pour l'valuation: Obtenir un compte de CBC avec un taux de sdimentation. Des analyses d'urine. Obtenir analyses de biochimie sanguine. L'hyponatrmie reflte la consommation d'eau excessive ou la scrtion inapproprie d'hormone antidiurtique (ADH). L'hypoglycmie. La fonction rnale est gnralement normale sauf chez les patients souffrant de dshydratation, dans lesquels le niveau BUN peut tre lev.
  • Page 25
  • tudes en laboratoire Une hypokalimie, alcalose mtabolique hypochlormique est observe avec des vomissements, et une acidose est observe en cas d'abus de laxatifs. Les protines et d'albumine sont tonnamment normal parce que, bien que le montant de l'apport alimentaire est limit, il contient habituellement des protines de haute qualit. Les fonctions hpatiques sont peu leves. lvations du cholestrol sont observes en cas de famine. Leucopnie et thrombopnie sont observes. La leucopnie n'est pas un signe que le patient est un risque accru d'infection. Le taux d'hmoglobine sont gnralement normal, il peut tre lev dans les tats de dshydratation. Si l'anmie est observe, il n'est pas d la perte de sang menstruel, car ces patients sont gnralement amnorrhe. La vitesse de sdimentation est normale.
  • Page 26
  • D'autres tests Les complications cardiovasculaires reprsentent la majeure partie de la morbidit et la mortalit associes l'anorexie mentale. Un ECG est utile dans l'valuation d'un intervalle QT prolong. Rsultats de l'ECG peuvent inclure basse voltage, et des changements non spcifiques de l'onde T. Sriques de vitamine D et de calcium peut tre utile, surtout si l'ostoporose est suspecte, et toujours un essai de bisphosphonates pour confirmation.
  • Page 27
  • Svrit L'anorexie mentale peut tre divise en un stade prcoce ou lgre et un stade tabli. Stade prcoce ou lgre est dfinie par: Distorsion lgre de l'image du corps Poids de 90% ou moins du poids moyen Pas de symptmes ou des signes de perte de poids excessive Utilisation de mthodes de contrle de poids potentiellement dangereux ou une grande motivation perdre du poids
  • Page 28
  • Svrit L'anorexie mentale peut tre divise en un stade prcoce ou lgre et un stade tabli. Stade modr est dfinie par: Distorsion de l'image du corps qui n'a pas diminu avec la perte de poids Poids objectif moins de 85% du poids moyen associe un refus de prise de poids Les symptmes ou des signes de perte de poids excessive associe un refus que tout problme est prsent Des moyens non-mdicales de perdre du poids, comme manger moins de 1000 calories par jour, la purge, ou l'exercice excessif
  • Page 29
  • Traitement La modalit mdicale est oriente vers la correction et la prvention des complications de l'anorexie mentale. Suivi de poids, signes vitaux, et les niveaux d'lectrolytes sriques est important. Le gain de poids est un objectif primordial du traitement. Le gain de poids ne doit pas tre excessive, car la ralimentation rapide peut conduire des ballonnements excessifs, l'dme, et, plus rarement, d'insuffisance cardiaque congestive (CHF). Le traitement ambulatoire devraient tre entrepris qu'avec un suivi trs attentif, comme mesure de poids hebdomadaire. La thrapie familiale doit prendre en compte le niveau d'motion exprime ngatif; sessions simultanes peuvent tre plus productifs. La thrapie familiale fonde est un traitement efficace dans la ralisation et de maintien de la rmission de l'anorexie mentale.
  • Page 30
  • Traitement L'alimentation par sonde doit souvent tre initi en milieu hospitalier lorsque le poids du patient est infrieur ou moins 85% du poids normal, que la ralimentation ambulatoire peut tre trop inconfortable et le gain de poids peut tre trop rapide pour le patient de tolrer. Prolongation de l'intervalle QT est une contre-indication aux antidpresseurs tricycliques, car un QT prolong peut accrotre le risque de tachycardie ventriculaire et la mort. strognes n'a pas d'effet tabli sur la densit osseuse chez les patients souffrant d'anorexie mentale, et la supplmentation en vitamine de calcium doit tre dmarr.
  • Page 31
  • Traitement Les personnes risque mdical ou psychiatrique ncessitant un traitement hospitalier. Les indications de traitement en milieu hospitalier sont les suivants: Faible poids ( 85% du poids normal) et / ou un faible IMC ou la perte de poids rapide Manque de tout gain de poids dme important Dsquilibre lectrolytique grave (risques de la vie en danger cr par des drangements de sodium et de potassium) Temprature de moins de 36 C Pouls moins de 45 battements par minute Altration de l'tat mental ou d'autres signes de malnutrition svre Troubles cardiaques ou d'autres troubles mdicaux aigus La psychose ou un risque lev de suicide Symptmes rfractaires au traitement ambulatoire
  • Page 32
  • Traitement Les personnes souffrant d'anorexie mentale peut rpondre mieux la thrapie familiale. La psychothrapie psychodynamique en combinaison avec des stratgies comportementales est indispensable. Traitement psychopharmacologique est gnralement inutile, bien que la fluoxtine peut stabiliser la rcupration chez les p...

Recommended

View more >