Rapport d'activités OIM Maroc

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    216

  • Download
    0

Transcript

Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 1Edition n30 Janvier - Juin 2016 Rapport dactivitsOIM MAROC Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 2Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 20162Mot de la Cheffe de MissionA mi-chemin dune anne dj bien remplie, nous avons le plaisir de vous prsenter notre dernire lettre dinformation. Toujours dans le souci de vous fournir une information de qualit, nous avons choisi de revisiter le format de cette newsletter. Elle paratra dsormais chaque semestre et aura un contenu vari avec des analyses illustres et plus prcises.Nous avons dcid, de faon non exhaustive, de vous prsenter un panorama des vnements majeurs qui ont marqu le travail de notre mission lors de ce premier semestre 2016. Nous nous focaliserons sur ce quon pourrait appeler le ct humain de la migration, en vous proposant quelques histoires de migrants, en mettant en lumire les diffrents profils migratoires prsents ici au Maroc, et en soulignant deux thmatiques qui prennent de plus en plus dampleur au Maroc : les migrations environnementales et le traitement mdiatique de la migration.Nous sommes extrmement reconnaissants envers nos partenaires, les bailleurs de fonds et les quipes de lOIM qui uvrent au quotidien au bon droulement de lensemble de nos projets, et nous esprons que ce rapport devienne un vritable outil dinformation et de partage utile chacun.Ana Fonseca, Cheffe de Mission OIM MarocRapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 3Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 20163Contexte et TendancesSommaire : Le Maroc mne une politique volontariste pour rpondre aux enjeux qui lui sont poss par son profil migratoire riche et complexe. Pays dorigine, de transit et de destination, il sengage toujours plus dans le dveloppement de politiques inclusives lattention des migrant-e-s quil accueille, mais galement lattention de sa diaspora. ce titre, la Stratgie Nationale dImmigration et dAsile (SNIA) et les trois projets de loi sur lasile, limmigration et la traite (vote par la Chambre des reprsentants le 31 mai 2016) ont marqu un tournant dans le traitement des questions migratoires au Maroc et dmocratis les interrogations autour de cette thmatique, mais ils constituent surtout un coup de pousse considrable dans lintgration de cette dernire dans toutes les stratgies sectorielles.Dans le mme contexte, le gouvernement du Maroc mobilise toutes ses forces pour mettre lenvironnement au centre de toutes ses rflexions stratgiques et politiques nationales de dveloppement, avec la COP 22 qui sapproche, les migrations environnementales constituent juste titre, une des principales composantes de cette dition. LOIM Maroc est consciente de cette ralit et considre le traitement de cette dernire comme une grande priorit. Elle travaille ds lors conjointement avec le gouvernement de faon laborer un plan daction cibl et efficace afin de permettre la reconnaissance de la migration comme stratgie dadaptation et doprationnaliser le lien entre migrations et changements environnementaux.Par ailleurs, il faut noter que la multiplication des images et des propos chocs relatant les priples parfois mortels de migrants, particulirement lheure actuelle dans le bassin mditerranen, avec par exemple lhistoire du petit Aylan ou les diffrentes unes sensationnelles au sujet des traverses en Mditerrane, tmoignent de lintrt croissant que la couverture des sujets en lien avec les migrations a pu prendre dans la sphre mdiatique. Cependant, ceux-ci doivent permettre la retranscription dune image positive et humaine des migrants, loin des strotypes et prjugs malheureusement rencontrs, dautant plus dans le contexte marocain, minemment singulier.OIM en bref p.4Migration et stratgies nationales de dveloppement p.5- Montage de projets - Atelier de formation - Sant des migrants - Rflexion sur llaboration dun plan national.Migration et dveloppement local p.6-7- ICMD : 120 personnes formes durant le premier semestre 2016- Communes et migrants au service de la lutte contre la pauvretFormation professionnelle au profit des femmes migrantes rgularises p.8-9- Bilan semestriel et Tmoignage Dossier thmatique : Migration, Environnement et Changement Climatique p.10-13Programme AVRR depuis et vers le Maroc - statistiques semestrielles p.14Bilan des formations et renforcement des capacits en assistance directe aux migrants p.15Tmoignage p.16 Abdullah Konat, meneur dhommes auprs des populations migrantes au Maroc.Traitement mdiatique des migrations : Activits et perspectives de lOIM Maroc p.17-19Programme FORSATY p.20-22Activits et bilan semestrielHistoire de Najlae : La mcanique automobile au fmininPour information p.23Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 4Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016444OIM en bref165 tats membreset 8 ObservateursCre en 1951, lOIM est la principale organisation intergouvernementale dans le domaine de la migration LOIM est prsente au Maroc depuis 2001. Elle a ouvert la mission Rabat en 2007 et articule son travail autour de trois axes dintervention :Migration et Dveloppement Assistance directe aux migrantsAppui la jeunesse et dveloppement social401Bureaux travers le monde9063Membres de staff (95% sur le terrain)2400Projets actifs travers le monde avec un budget dpassant 1 milliard USDOIM Maroc2 Bureaux de liaison :- New York- Addis-AbebaSige : Genve2 Centres administratifs :- Manille- Panama9 Bureaux Rgionaux : - Dakar - Nairobi- Le Caire- Pretoria- San Jos- Buenos Aires- Bangkok- Bruxelles- VienneRapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 5Formation sur le montage de projets : Le Ministre Charg des Marocains Rsidant lEtranger et des Affaires de la Migration (MCMREAM) et lOIM Maroc ont conjointement organis du 12 au 14 avril 2016, en partenariat avec lAgence de Dveloppement Social, une formation sur le montage de projets au profit des associations de migrants au Maroc. Cette formation a t initie par M. Anis Birrou, Ministre du MCMREAM et Mme. Ana Fonseca, Cheffe de Mission de lOIM Maroc.28 personnes reprsentant 22 organisations diffrentes dont le MCMREAM et les acteurs de la socit civile ont pris part ces ateliers, leur permettant de se familiariser aux diffrentes tapes du cycle de montage de projets, travers des mthodes et techniques participatives et interactives.Il est noter que globalement 95% des participants se sont dclars trs satisfaits par le droulement des ateliers. Il reste toutefois que des amliorations pourraient tre apportes notamment concernant la dure de la formation, certains participants ayant mentionn leur intrt pour une session complmentaire ou pour que la session mise en place soit allonge, afin de proposer dautres ateliers de mise en pratique ou dassurer un suivi lors du dveloppement de projets.Atelier de rflexion sur llaboration du Plan National Sant des Migrants :Le MCMREAM, le Ministre de la Sant, et lOIM se sont ctoys lors de lorganisation dun atelier de rflexion sur llaboration du Plan National Sant des Migrants.Latelier a eu lieu le 21 janvier 2016 lcole Nationale de Sant Publique de Rabat et il a runi environ 70 acteurs, la fois des reprsentants de plusieurs ministres nationaux (notamment les Secrtaires Gnraux), lONUSIDA et lOMS, des collectivits territoriales, des institutions nationales du domaine de la sant, ainsi que des reprsentants des organisations internationales et des acteurs de la socit civileProgramme Global Conjoint OIM - PNUD lintgration de la migration dans les stratgies nationales de dveloppement Financ par la coopration Suisse, le Programme Global Conjoint OIM - PNUD a pour objectif dintgrer la variable migration dans les stratgies nationales de dveloppe-ment dans huit pays : Bangladesh, quateur, Jamaque, Kirghizistan, Rpublique de Moldova, Maroc, Serbie et Tunisie. Le premier semestre 2016 a t marqu par lorgani-sation de deux ateliers majeurs et un voyage dtude au Mexique. 5territoriales, des institutions nationales du domaine de la sant, ainsi que des reprsentants des organisations internationales et des acteurs de la socit civileVoyage dtude au Mexique :Une dlgation du Maroc, compose du MCMREAM, du MAEC, de lOIM et du PNUD, a rencontr la semaine du 28 fvrier 2016, les institutions mexicaines cls travaillant sur la question migratoire, le cas mexicain en termes de politiques migratoires tant particulirement pertinent. Ce dplacement a galement permis de rencontrer et de faciliter les changes entre les dlgations de Tunisie, dquateur et de Jamaque, trois autres des huit pays cible du programme. afin de faciliter le partage dinformations en matire de gestion des migrations.OIM MAROC - Participants la formation sur le montage de projetsInitiative Conjointe pour la Migration et DveloppementMigration et Dveloppement local Au Maroc, lICMD intervient actuellement dans deux rgions principales : lOriental et le Souss-Massa, mais galement au niveau de la Commune de Tinghir. Outre le soutien de bonnes pratiques lchelle locale, lICMD a comme objectif de renforcer les capacits des acteurs locaux et la mise en rseau de ces derniers pour favoriser lintgration de la migration dans la planification locale. Ces derniers mois et jusquen novembre 2016, lICMD a multipli les rencontres dans les rgions, afin de sensibiliser les acteurs de la socit civile et les communes au lien entre la Migration et le Dveloppement, mais galement de constituer et de former des Task force rgionales. Ces quipes multi-acteurs, mobilises et animes par les Conseils rgionaux, constitues dlu-e-s et de cadres territoriaux, ainsi que dautres acteurs-cls locaux en matire de Migration et de Dveloppement, ont chacune suivi une formation Ma Bote Outils ICMD. Ce sont ces quipes qui continueront de se concerter et dchanger jusqu fin 2016 pour favoriser lintgration de la migration dans la planification stratgique des Rgions de lOriental et du Souss-Massa, mais galement pour identifier et saisir les opportunits qui soffrent leurs territoires.- 20 % de femmes- 23 collectivits locales - 2 Wilayas - 12 associations - 8 institutions territoriales - 2 directions centrales - 1 organisation internationaleSi la migration est importante prendre en compte pour llaboration des politiques publiques lchelle nationale, elle lest tout autant lchelle territoriale. Cest en effet au niveau des territoires que se font ressentir les causes et les effets de la migration, dfis permanents que doivent relever les responsables et acteurs locaux, et en premire position les lus locaux. Au Maroc, cette analyse se justifie dautant plus alors que la Rgionalisation Avance achve peine son premier mandat. Les collectivits territoriales, du fait de leurs comptences directes ou indirectes mais galement de leur connaissance et de leur proximit du territoire, sont des acteurs-cls pour territorialiser les stratgies nationales mais aussi pour contribuer la fabrique de politiques publiques adaptes et efficientes, notamment par la gestion et la collecte de donnes. Ceci condition quelles bnficient dun appui institutionnel, que leurs capacits soient renforces de manire adquate et cible et quelles soient dotes doutils. Cest pour rpondre ce besoin daccompagnement que lOIM sengage auprs des Conseils rgionaux, notamment travers lInitiative Conjointe pour la Migration et le Dveloppement (ICMD).Durant le premier semestre 2016, lICMD a organis 5 formations, contribuant ainsi la sensibilisation et au renforcement de capacits denviron 120 personnes dont :Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 6Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Financ par lUnion europenne, lOIM Maroc a lanc au mois de mai 2016, le projet : Initiative de Rsilience Communautaire pour soutenir le Programme Rgional de Protection et Dveloppement en Afrique du Nord ! Le projet rgional de lUnion europenne, Initiative de Rsilience Communautaire pour soutenir le Programme Rgional de Protection et Dveloppement en Afrique du Nord , mis en uvre par lOIM pour une dure de 3 ans ( partir de fvrier 2016), cible cinq pays savoir : lAlgrie, lEgypte, la Lybie, le Maroc et la Tunisie. Ce projet cherche renforcer la rsilience des populations migrantes et de leurs communauts daccueil en rpondant aux proccupations socio-conomiques et en promouvant une culture des droits, de dialogue et de cohsion sociale. Ainsi, le projet vise sengager dans des interventions sociales et conomiques durables au niveau local afin damliorer la rsilience et lautonomie des migrants et de leurs communauts daccueil.Dans le cadre de la mise en uvre de ce projet, une valuation nationale des besoins des populations migrantes et leurs communauts daccueil est actuellement en cours et se focalisera sur quatre questions : lidentification des communauts cibles, lidentification des besoins de protection, lidentification des opportunits de subsistance au niveau local, et finalement lidentification des tensions et divisions sociales entre les populations migrantes et leurs communauts daccueil.Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016Le projet rgional de lUnion europenne, Initiative de Rsilience Communautaire pour soutenir le Programme Rgional de Protection et Dveloppement en Afrique du Nord , mis en uvre par lOIM pour une dure de 3 ans ( partir de fvrier 2016), cible cinq pays savoir : lAlgrie, lEgypte, la Lybie, le Maroc et la Tunisie. Meriam a 70 ans. Elle habite le Douar Tinfate, qui fait partie de la commune rurale Sidi HSayne, non loin de Taliouine, dans la rgion du Souss-Massa. Meriam est la veuve de Mohamed, un migrant parti de Tinfate en 1963 pour travailler en France en tant que mineur et maon. Il y a pass tout le reste de sa vie professionnelle ainsi quune partie de sa vie de retrait. Tout ce temps, il a maintenu le lien avec sa famille par des visites au Douar et par un soutien conomique constant sa femme et ses trois filles.Communes et Migrants au service de la lutte contre la pauvret Meriam et sa fille Zaina accueillent une dlgation de Migration et Dveloppement et le charg du BAOM de TaliouinePour Meriam, la perte de son poux a engendr larrt brutal du versement des droits la retraite de son mari, acquis aprs 29 ans de travail en France. Du fait de larrt pur et simple de sa seule source rgulire de revenus, Meriam sest soudainement retrouve dans une grande prcarit. Oriente par des voisins, elle sest tourne vers le Bureau dAide et dOrientation des Migrants (BAOM) de Talouine, qui est lun des 11 bureaux municipaux du Souss-Massa et du Dra-Tafilalet mis en place par lAssociation Migrations & Dveloppement dans le cadre de lICMD travers le projet Migrations, Territoires et Dveloppement . En analysant le dossier de Meriam, Hicham Bassim, agent municipal du BAOM de Taliouine, sest rendu compte que le problme avec la Caisse Franaise de Retraite tait d une discordance entre lacte de mariage et ltat civil : Meriam y figurait avec un autre nom et une date de naissance errone. Ce problme a pu tre rsolu avec un simple certificat de conformit dlivr par le BAOM la Caisse Nationale de Scurit Sociale marocaine. Aprs une anne et demie sans aucune aide conomique, Meriam et sa famille ont donc pu recevoir une prime de dcs de 23 000 MAD (environ 2 300 ), et Meriam a droit la retraite mensuelle de son mari pour les deux prochaines annes. Aujourdhui, Meriam et sa famille ont retrouv le sourire et savent o sadresser pour recevoir une aide fiable concernant leurs problmes ayant trait la migration. Tout comme pour Meriam, de nombreux migrants et familles de migrants peuvent faire appel aux services des BAOM, o des agents communaux forms laccs aux droits sociaux pourront les aider, les conseiller ou les orienter. Ces Bureaux ont t crs dans les communes de Ammeln, Tafraout, Arbaa Sahel, Tafingoult, Tinzert, Taliouine, Azaghar NIrs, Tinghir, Ouisselsat, Siroua et Oum El Guerdan.7Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Jusquau 31 mai 2016, 79 femmes migrantes rgularises ont t accueillies au sein de locaux des partenaires de lOIM Maroc (la Fondation Orient Occident Rabat et lHeure Joyeuse Casablanca).Les femmes bnficiaires proviennent lheure actuelle de 8 pays diffrents. Parmi les 79 bnficiaires du projet, 73% sont originaires de Cte dIvoire et de RDC.65% des femmes sont par ailleurs clibataires. 59% ont au moins 2, voire plus, denfants. Ces chiffres confirment les difficults additionnelles auxquelles sont confrontes ces femmes, pour sintgrer dans le tissu socio-conomique du Maroc (ex. garde des enfants, discrimination par rapport laccs au travail, les conditions de travail, etc).Il est noter enfin quune grande partie des femmes qui bnficient du projet ont entre 25 et 40 ans, reprsentant 76% des assistes.Actuellement, les femmes sont places dans les diffrentes structures publiques de formation professionnelle afin quelles puissent bnficier dune formation adapte leurs besoins.... et deux ateliers de sensibilisation au profit des femmes migrantes rgularises : Deux ateliers de sensibilisation destination des femmes migrantes ont ds lors t organiss Casablanca et Rabat. En partenariat avec lHeure Joyeuse et la Fondation Orient Occident, ces rencontres ont permis aux acteurs et partenaires institutionnels concerns dchanger avec les migrantes rgularises sur les diffrents programmes offerts au sein de leur institution, dans le but de rpondre au mieux, aux manques et aux besoins rcurrents en termes dintgration.Formation professionnelle et opportunits des moyens de subsistance pour les migrantes rgularises Le projet Formation professionnelle et opportunits des moyens de subsistance pour les migrantes rgularises mis en uvre par lOIM Maroc en coordination avec le MCMREAM, vise linsertion socioprofessionnelle des femmes migrantes rgularises ainsi qu renforcer et amliorer leur employabilit en les dotant de comptences personnelles et professionnelles. Il se focalise principalement sur deux volets :1. Dveloppement de programmes facilitant linclusion sociale et conomique des femmes migrantes.2. Sensibilisation des acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux sur le contexte migratoire et sur lintgration des migrants.LOIM Maroc a organis en avril et mai 2016, deux ateliers de formation sur linterculturalit :Lesdits ateliers ont t organiss avec les partenaires associatifs et ont t anims par le Groupe Antiraciste de Dfense des trangers et Migrants (GADEM). Dispenss lattention des acteurs institutionnels et de la socit civile, lobjectif principal de ces ateliers a t de sensibiliser les participants aux questions lies la migration et la communication interculturelle, ainsi que de leur fournir les lments pertinents les aidant mieux comprendre la situation migratoire au Maroc. Cela permettra aux bnficiaires de mieux grer lensemble des actions quils mettent en uvre.Pour rappel : OIM MAROC - Formation sur linterculturalit8Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016Formation professionnelle et opportunits des moyens de subsistance Le projet Formation professionnelle et opportunits des moyens de subsistance pour les migrantes rgularises mis en uvre par lOIM Maroc en coordination avec le MCMREAM, vise linsertion socioprofessionnelle des femmes migrantes rgularises ainsi qu renforcer et amliorer leur employabilit en les dotant de comptences personnelles et professionnelles. Il se focalise principalement sur deux volets :1. Dveloppement de programmes facilitant linclusion sociale et conomique des femmes migrantes.LOIM Maroc a organis en avril et mai 2016, deux ateliers de formation sur linterculturalit :Lesdits ateliers ont t organiss avec les partenaires associatifs et ont t anims par le Groupe Antiraciste de Dfense des trangers et Migrants (GADEM). Dispenss lattention des acteurs institutionnels et de la socit civile, lobjectif principal de ces ateliers a t de sensibiliser les participants aux questions lies la migration et la communication interculturelle, ainsi que de leur fournir les lments pertinents les aidant mieux comprendre la situation migratoire au Maroc. Cela permettra aux bnficiaires de mieux grer lensemble des actions quils mettent en uvre.Pour rappel : Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Madame C. est ge de 51 ans, elle est sngalaise et est arrive au Maroc en 2012. Encourage par une amie elle aussi sngalaise, vivant Casablanca, cette femme clibataire et sans enfants a fait le chemin jusquau Maroc avec comme simple objectif, la recherche dune vie meilleure.Pourriez-vous nous raconter brivement votre parcours au Maroc ?Je tiens dabord prciser que je nai jamais voulu aller en Europe.Quand je suis arriv en 2012, jai commenc travailler comme femme de mnage pendant 4 mois chez une famille marocaine, Agadir. Ctait un peu dur, je ne sortais pas parce que je ne connaissais personne et donc je dprimais. Puis je suis parti Casablanca o jai commenc travailler dans un centre dappel. Mais sans carte de sjour les conditions de travail taient difficiles. Pour survivre jai donc d enchaner les petits boulots (baby-sitting, vente, ).Ayant toutefois dautres ambitions, je bnficie depuis rcemment de la formation de renforcement des capacits du projet de lOIM en partenariat avec lHeure Joyeuse. Mon ge ne me permet pas de poursuivre une formation trs longue mais je veux simplement travailler (sourire). Quelles sont les principales difficults que vous avez rencontr et que vous rencontrez dans votre vie quotidienne ?Je ne cherche pas les problmes (rires), a se passe mme trs bien avec mes voisins marocains, mais de temps en temps il y a des petits soucis, rien de grave. Des fois certaines personnes ne sont pas trs sympas avec moi, il faut par exemple affronter les regards dans la rue. Mais le principal dfi que je trouve ici, cest par rapport au travail. Cest seulement a. Si on trouve le travail, les autres problmes vont se rsoudre.Comment vous avez vcu la campagne de rgularisation ?Aprs avoir dpos mon dossier, jai eu la chance dobtenir ma carte de sjour en 2015. Mme si a a t compliqu, en tant que sngalaise jai eu un peu plus de facilits. Beaucoup de mes amis ont dailleurs pu bnficier de la rgularisation.Souhaitez-vous nous faire part de quelques commentaires que ce soient ?Je souhaite remercier lOIM et lHeure Joyeuse pour la formation dont mes amis et moi avons bnfici. Nous voulons tre intgrs dans la vie professionnelle et je commence dj voir une volution positive, je viens de passer un entretien et jai t retenue pour raliser une formation pour un travail.Jaimerais bien un jour gagner beaucoup dargent et rentrer au pays (rires), sauf si je trouve un bon travail ici. a fait quatre ans que je ne suis pas rentre au Sngal et ce nest pas facile dtre loin de ses proches.9Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 10Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 201610Migration, Environnement et Changement ClimatiqueLOIM sengage aux cts du MarocLes migrant-e-s environnementaux sont des personnes et des groupes de personnes qui, essentiellement pour des raisons lies un changement environnemental soudain ou progressif influant ngativement sur leur vie ou leurs conditions de vie, sont contraintes de quitter leur foyer habituel ou le quittent de leur propre initiative, temporairement ou dfinitivement, et qui , de ce fait, se dplacent lintrieur de leur pays ou en sortent .Dfinition de lOIMCopyright : Sean FitzgeraldDepuis le sommet de la Terre, Rio en 1992, le rchauffement du systme climatique est communment admis par la communaut scientifique. Ces changements perturbent les systmes cologiques et socio-conomiques, exacerbent les vulnrabilits existantes et menacent la scurit et les droits de lHomme. Depuis un sicle la temprature globale a augment de prs de 0,85C, et si la communaut internationale sest donne comme objectif de limiter le rchauffement 2C au-dessus de son niveau prindustriel avant la fin du 21e sicle, nos engagements actuels ne permettent pour linstant que de limiter la hausse globale 3C lhorizon 2100.Lhomme nest pas tranger ce rchauffement climatique. Le dernier rapport du GIEC Groupe Intergouvernemental dexperts sur lvolution du Climat insiste par exemple sur le fait que linfluence humaine sur le systme climatique est manifeste et croissante. Ltre humain est ainsi le principal responsable des transformations de notre plante, et paradoxalement la premire victime.Alors que les scientifiques continuent de prvoir des changements climatiques et environnementaux profonds court, moyen et long terme, il est probable que des millions de personnes soient contraintes de migrer pour faire face ces dfis (GIEC, 2014). Dans ce contexte, il convient denvisager la migration comme une possibilit dadaptation au changement climatique, avec une attention particulire porte aux populations les plus vulnrables.Les migrations environnementales : un enjeu pour le 21e sicleDepuis le dbut des annes 1990, lOIM a jou un rle essentiel quant la reconnaissance du lien entre changement climatique et migration. Lorganisation sest en effet trs tt implique dans les ngociations des grands sommets politiques internationaux, tout en construisant une approche cohrente et globale intgrant action oprationnelle et cadre thorique.En rponse aux enjeux des migrations environnementales et climatiques, lOIM : a initi plus de 750 projets depuis 2000 ; sest dote en janvier 2015 dune nouvelle division ddie aux questions de migrations, denvironnement et de changement climatique ; a intgr cette thmatique aux stratgies rgionales bisannuelles labores par les neuf bureaux rgionaux ; et a dvelopp un programme global de renforcement des capacits pour les dcideurs politiques de domaines aussi divers que la migration, la rduction des risques, la scurit des frontires, le changement climatique, etc.A lchelle globale, la COP22 est pour lOIM une opportunit de confirmer, une fois de plus, son soutien au Maroc, la Communaut internationale et la Socit civile dans la prise en compte des migrations dans la lutte contre le changement climatique, par : laccompagnement de la mise en uvre des engagements pris par les Etats lors de la COP21 ; le soutien technique la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ; lincitation la prise en compte de lintgralit du cycle de la migration dans les politiques nationales et locales dadaptation au changement climatique ; le dveloppement dactions en matire dadaptation et dattnuation ; la poursuite des efforts engags pour mettre en uvre lAgenda de Nansen.LOIM, acteur-cl en matire de migrations environne-mentalesRapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 12Types de migrations environnementales :Les tudes suggrent que la migration environnementale : est principalement interne, avec une proportion plus faible de dplacements transfrontaliers, principalement vers les pays voisins ; se fait davantage sur de courtes distances ; peut tre temporaire ou permanente, en fonction de lvnement dclencheur.Quelles sont les populations les plus vulnrables ? Les secteurs marginaliss de la socit ; Les groupes dpendant de lagriculture ; Les populations des pays les moins avancs, des les de faible altitude et des zones ctires ; Souvent les moins en mesure de se dplacer.Le Maroc, un pays vulnrable mais actifLe Royaume du Maroc a fait le choix de jouer un rle moteur dans la lutte globale contre le changement climatique, notamment en organisant la COP7 en 2001 et en sengageant organiser puis prsider la COP22. Lengagement marocain en matire climatique nest pas le fruit du hasard, le pays tant caractris par une vulnrabilit forte et croissante, ainsi que par des phnomnes extrmes de plus en plus frquents et brutaux. Les prvisions pour les dcennies venir projettent en outre une augmentation de la frquence et de lintensit des scheresses et des inondations, ainsi quune modification significative de la rpartition spatio-temporelle des prcipitations. Cette vulnrabilit est par ailleurs aggrave par lactivit humaine, qui exerce notamment de fortes pressions sur les ressources en eau et accentue galement les phnomnes drosion des sols et de dsertification. Paralllement, le pays prsente un profil migratoire riche et complexe. Il est en effet la fois un pays dorigine, de transit et de destination, avec des dynamiques rgionales htrognes ayant un impact sur les migrations internes. Autant de caractristiques qui justifient lengagement de lOIM Maroc auprs de ses partenaires marocains, lchelle nationale comme lchelle locale, en matire de migrations environnementales. LOIM, partenaire privilgi du MarocAprs avoir publi, dbut 2016, une analyse intitule La migration environnementale au Maroc : bilan, enjeux et perspectives , lOIM mne, en partenariat avec le Graduate Institute de Genve, des recherches sur limpact environnemental des investissements de la diaspora dans certains territoires du Sud du Maroc.LOIM a par ailleurs t charge par la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CNUCC) dorganiser au Maroc du 27 au 29 juillet 2016, une Runion Technique sur la Migration, le Dplacement et la Mobilit Humaine du Comit Excutif du Mcanisme International de Varsovie (WIM Excom) . Copyright : Sean FitzgeraldRapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 13LOIM dploie des actions de renforcement de capacit et dappui technique :- Les 22, 23 et 24 mars 2016, en partenariat avec le Ministre Charg des MRE et des Affaires de la Migration (MCMREAM), lOIM a organis une formation sur les migrations environnementales lattention des principales institutions publiques en charge de la Migration et de lEnvironnement ainsi quaux Conseils rgionaux du Souss-Massa et de lOriental. Cette formation sest appuye sur le tout premier manuel de formation en matire de migrations environnementales, dvelopp par lOIM. Elle a abouti au dveloppement dun portefeuille dactions adaptes au Maroc en matire de migrations environnementales.- Le 20 mai 2016, lOIM est intervenue lors de lexpos introductif du Colloque de haut-niveau intitul Migrations climatiques : tendances et enjeux organis par le MCMREAM. Elle y a notamment raffirm lentire disposition de lOIM accompagner la Prsidence montante de la COP22 intgrer les migrations climatiques dans la mise en action de lAccord de Paris sign lors de la COP21.- Cet engagement sest notamment concrtis, le 27 mai 2016, par une session dinformation du Comit scientifique de la COP22 sur les migrations environnementales. Une nouvelle collaboration a alors t initie avec comme objectif laccompagnement des Etats et des collectivits territoriales ainsi que de leurs partenaires dans laccs aux financements visant les migrations climatiques.Lensemble de ces actions visent non seulement outiller la Prsidence montante de la COP22 et ses partenaires intgrer pleinement les migrations dans la mise en uvre des engagements internationaux et nationaux, mais galement apporter des rponses concrtes, adaptes et efficientes aux dfis humains, sociaux, conomiques et environnementaux qui sont poss au Royaume du Maroc et ses territoires.Pour en savoir plus :La mobilit humaine la COP22 : https://environmentalmigration.iom.int/human-mobility-cop22 La migration environnementale au Maroc : bilan, enjeux et perspectives - OIM 2016 : https://publications.iom.int/system/files/pdf/policy_brief_vol2_issue3_fr.pdf Fiche dactivit Migration et Changements environnementaux- OIM Maroc : http://morocco.iom.int/sites/default/files/Fiche%20Environnement_Print%20final.pdf 46 personnes ayant particip activement aux actions de renforcement de capacit reprsentant 22 institutions, dont :7 Ministres2 Ples du Comit de pilotage de la COP223 Agences et institutions nationales1 Fondation nationale2 Fondations internationales6 Universits et centres de rechercheOIM MAROC - Session dinformation sur les migrations environnementales lattention du Comit Scientifique de la COP22Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Programme AVRR - OIM Maroc Assisted Voluntary Return and ReintegrationAssistance au Retour Volontaire et la RintgrationRetour depuis le Maroc Bilan du premier semestre 2016Retour vers le Maroc 9 Victimes de traite3 Mineurs Non Accompagns13 Cas mdicaux 8 Mineurs Non Accompagns dont 5 potentielles victimes de traite.5 Cas mdicaux Total des personnes assistes depuis 2005 : 7380 (de 37 nationalits diffrentes)Total des marocains assists depuis 2007 : 1017556 78 277 3Guine Cameroun Sngal Cte dIvoirePrincipaux pays dorigine par ordre dimportance (de gauche droite) : (*) Aux vues des demandes dassistance de plus en plus importantes de la part des migrants, lOIM sollicite davantage de bailleurs afin dassurer la prennit de ce programme, mis en uvre en coordination avec le Ministre de lIntrieur du Maroc. Grce Belgique Pays-Bas SuissePrincipaux pays de destination par ordre dimportance (de gauche droite) : 280634Total semestriel : Total semestriel :! Appel aux financements (*)1415Dans le cadre de laxe stratgique dassistance directe aux migrants, lOIM Maroc a dispens un nombre important de formations durant le premier semestre 2016 et ce, dans divers domaines dintervention. Ces ateliers ont profit principalement aux partenaires gouvernementaux et aux acteurs de la socit civile travaillant en collaboration avec lOIM dans la mise en uvre des ses projets, savoir : les projets de lutte contre la traite, la sant, le retour volontaire et la rintgration ainsi que lassistance des mineurs non accompagns.5 Ateliers de sensibilisation sur la traite des tres humains et le trafic des migrants au Maroc.2 Formations sur les mcanismes nationaux dorientation et la poursuite judiciaire .2 Formations sur Retour et Rintgration et les Mineurs Non Accompagns Bnficiaires - Acteurs gouvernementaux du Maroc, Cameroun, Cte dIvoire, Nigria.- Socit civileBnficiaires- Migrants marocains de retourBnficiaires- ducateurs pairs dans les villes dOujda, de Tanger et de Rabat- Socit civile et communauts de migrantsBnficiaires- Acteurs de la socit civile - Acteurs gouvernementaux - Membres du parlement du Maroc.- Gendarmerie royale, Sret nationaleFs, Rabat et Oujda Rabat Rabat Rabat 2 Ateliers de coaching en dveloppement personnel et professionnel1 Formation des ducateurs pairs au profit des leaders des communauts de migrants et des travailleurs sociaux des associations partenaires.Formations et renforcement de capacits Assistance directe aux migrantsLutte contre la traite des tres humains Promotion de la sant et du bien-tre parmi les migrants en gypte, Libye, Maroc, Tunisie et Ymen Rponse aux besoins des migrants vulnrables et en dtresse dans les pays cibls dorigine, de transit et destinationRintgration au Maroc, Tunisie et SngalTotal des personnes formes Total des personnes formes Total des personnes formes Total des personnes formes129 30 63 33Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Tmoignage Le Maroc adopte le projet de loi relatif la lutte contre la traite des tres humainsLa Chambre des reprsentants a adopt le mardi 31 mai 2016, la majorit des voix (65 pour et 26 abstentions), le projet de loi 27-14 relatif la lutte contre la traite des tres humains. Lobjectif: adapter la lgislation nationale celles internationales en relation notamment avec les protocoles relatifs la lutte contre la traite des tres humains.Des dfinitions larges de la traite humaineLe texte, qui sinscrit dans le cadre des recommandations du rap-porteur spcial des Nations Unies sur la traite des tres humains, comprend des dfinitions larges de la traite des tres humains et les concepts de lexploitation et de la victime, conformment aux orientations adoptes lchelle internationale, notamment le Protocole de Palerme, rapporte la MAP (Maghreb Arab Press).Il comprend galement des condamnations et une procdure, en plus de mesures prventives qui adoptent le principe de pro-tger les victimes au lieu de les poursuivre, tout en condamnant les coupables et en aggravant les sanctions contre les auteurs de crimes sur les enfants, les femmes enceintes et les personnes en situation difficile. Le projet prvoit la protection des victimes, des tmoins, des experts et des dnonciateurs, ajoute la mme source.Cration dune commission consultative Ce projet de loi comporte aussi des dispositions relatives aux mesures institutionnelles pour la lutte contre ce phnomne et la cration dune commission consultative auprs du Chef du gouvernement, avec pour mission de prsenter des propositions au gouvernement relatives aux questions de la lutte contre la traite des tres humains, tout en veillant prsenter les mesures ncessaires pour appuyer les projets des associations daide aux victimes.!Comment avez-vous t amen vous engager auprs des migrants ?Jai toujours rassembl des personnes dorigines diffrentes autour de moi, souvent des migrants. Grce la rencontre et laide dun ami marocain, jai commenc travailler et tre confront de plus en plus aux ralits des migrants : le besoin de rgularisation, les arrestations arbitraires, lexploitation de travailleurs, Et venant dune famille de militants jai rejoint le syndicat ODTI (Organisation Dmocratique des Travailleurs Immigrs) et dautres associations.Quelles sont tes impressions sur la formation des ducateurs pairs dont tu as bnfici ?Je remercie les organisateurs de cette formation car cest la toute premire fois que je reois une attestation de formation qui a de la valeur. Cela ma permis de devenir ducateur pair de lOIM et dapprendre de vrais connaissances. Encore rcemment on ma demand si les mouches transmettent le Sida, et cest grce cette formation que jai pu clairer cette personne, lui dire quon peut manger avec quelquun qui a le Sida, changer ses habits avec lui, que le Sida ne se transmet pas par la sueur, ni par les piqures de moustiques. a donne plus destime et de respect dans sa propre communaut.O vous voyez-vous plus ou moins long terme ?Mon ambition actuelle nest plus daller en Europe, pour aller y faire quoi ? Il mest possible dtudier ici au Maroc. Je suis aujourdhui mari une marocaine. Ce que je souhaite avant tout est donc de faire plus dtudes et de trouver un boulot pour pouvoir soutenir ma famille, ici au Maroc et l-bas en Guine. Plus tu es cultiv, plus tu es form, plus tu deviens utile et important pour la socit, alors pourquoi pas devenir le prochain Driss El Yazami (rires).Plus tu es cultiv, plus tu es form, plus tu deviens utile et important pour la socit, alors pourquoi pas devenir le prochain Driss El Yazami Abdullah Konat est Guinen et a, selon ses propres mots, quelques 38 ans . Cet homme souriant et dynamique est arriv en 2008 Rabat avec la ferme intention de lancer sa carrire de footballeur professionnel, tout dabord au Maroc et ventuellement, par la suite, en Europe. Mais suite un problme de genou Abdullah abandonne ses rves de footballeur, et commence sa nouvelle vie de meneur dhommes auprs des populations migrantes.16Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 17Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 201617Traitement mdiatique des migrations Cadre daction et perspectives de lOIM MarocPar son profil migratoire riche et diversifi, le Maroc est aujourdhui conscient de limportance des mdias dans la promotion dune image humaine et positive de la migration. Limplication de tous les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux est non seulement indispensable dans le changement de la perception publique, mais galement dans la mise en valeur de la migration comme une vritable composante de dveloppement culturel, social et conomique.Dans ce contexte, lOIM Maroc continue son engagement promouvoir les bonnes pratiques au sujet du traitement mdiatique des questions migratoires et soutenir le gouvernement marocain mettre en oeuvre toute action allant dans ce sens. Aprs la Rencontre Internationale Migration & Mdias organise le 18 dcembre 2015 loccasion de la journe Internationale des Migrants, lOIM Maroc a sign durant le premier semestre 2016, deux conventions de partenariat majeures avec lInstitut Suprieur de lInformation et de la Communication (ISIC) et Aljazeera Media Network, afin de dispenser des formations au profit des jeunes journalistes marocains et de leur offrir des stages professionnels dans des mdias trangers. OIM Maroc 2015 - Rencontre Internationale Migration & Mdias96% des participants ont exprim leur satisfaction quant cette formation. Certains ont mme dclar : Il faut faire parler les migrants et ne pas se contenter de parler deux Cette formation aura un impact positif sur mon traitement des sujets migratoires La formation ma permis davoir une approche plus humaine de la chose Jai pu dvelopper mon vocabulaire sur la question Il est aujourdhui difficile de parler de la migration comme tant une thmatique unidimensionnelle et de la dfinir comme telle. Elle est en effet complexe, vaste, polymorphe et impose donc une rflexion et un dialogue au quotidien entre tous les acteurs, y compris et surtout les migrants eux-mmes. Cette complexit influence grandement le traitement mdiatique de tous les sujets relatifs la migration. La dontologie journalistique, la maitrise de la terminologie et de la smantique, le respect de la vie prive des migrants, la diversification et la vrification des sources dinformation sont entre autres, les devoirs qui incombent tous les journalistes travaillant sur la thmatique. De ce fait, lOIM Maroc sest engage faire profiter de son expertise et de son savoir faire travers lorganisation de divers ateliers et formations. ce titre, il est important que les experts en matire de migrations, les professionnels des mdias, et les jeunes et futurs journalistes, venus de diffrents horizons, changent des ides sur les moyens et bonnes pratiques adopter pour soutenir les journalistes, mais aussi les acteurs publics et de la Socit Civile, couvrir davantage et humainement ces proccupations dordre mondial. Ceci pour dire que tout un chacun a un rle cl jouer dans le changement des attitudes lgard des migrants, que cela soit propos de la connaissance du sujet, ou bien dans la construction de liens solides entre journalistes et autres acteurs cls.Dans le cadre du projet de lUnion europenne Rponse aux besoins vulnrables et en dtresse dans des pays cibls dorigine, de transit et de destination mis en uvre par lOIM, une formation destine des jeunes journalistes a t organise en partenariat avec lInstitut Suprieur de lInformation et de Communication (ISIC). Cet vnement avait pour objectif de sensibiliser les journalistes sur le traitement mdiatique de la migration travers une approche humaine et positive.Cette formation a permis 31 tudiants, laurats et journalistes de bnficier des prsentations et expriences de 20 intervenants dont des journalistes spcialiss sur les questions migratoires, des chercheurs ou encore des migrants partageant leurs parcours de vie. Les sessions ont abord des thmatiques travers diffrents prismes en vue dillustrer les qualits primordiales pour un traitement thique, humain et dontologique de la migration.A noter galement qu lissu de cette formation, sur la base de limplication, de la motivation et des comptences des jeunes journalistes, 5 participants ont t slectionns pour bnficier dun stage au sein de mdias trangers francophones (ex. Courrier International) et arabophones (ex. Aljazeera). 31 tudiants en journalisme forms sur le traitement mdiatique des migrationsOIM Maroc 2016La Migration signifie...Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 181919191919191919Comme mentionn par tous les intervenants, cette formation ce doit dtre la premire pierre de ldifice visant renforcer les comptences des jeunes journalistes et amliorer le traitement mdiatique de la migration, qui sera lune des questions au centre des dbats ces prochaines annes.Chaque migrant est une histoire, un parcours, un rve, un tre humain.M. Anis Birrou, Minsitre Charg des MRE et les Affaires de la migration.LOIM Maroc et Aljazeera Media Network signent une convention de partenariat.Afin de confirmer son rle moteur sur la thmatique et de continuer sur la lance de ses premires initiatives, lOIM Maroc souhaite : Continuer et intensifier ses ateliers de formations ; tendre son expertise auprs des acteurs marocains et internationaux ; Peaufiner et dvelopper son partenariat avec lISIC et ventuellement largir cette initiative dautres apprentis journalistes ; Construire des partenariats forts avec les mdias locaux, nationaux et internationaux tels que la convention signe avec Aljazeera ; Crer un vritable rseau de partage de bonnes pratiques transnational, comprenant un chantillon large dexperts, de chercheurs, journalistes nationaux et internationaux, institutions nationales et internationales, reprsentants de la Socit Civile, etc ; Devenir une rfrence au sein mme de lOIM, en tant quagence motrice, aux chelons rgional et international.Cet accord rentre dans le cadre du projet Rponse aux besoins des migrants vulnrables et en dtresse financ par lUE et mis en uvre par lOIM. Il reconnait la ncessit dun traitement mdiatique humain et positif des sujets migratoires et limportance des mdias dans le changement des perceptions publiques et le partage des valeurs humaines.Les deux entits ont exprim leur volont par le biais de ce partenariat, dispenser davantage de formations auprs des journalistes et les professionnels des mdias, et de proposer des bourses de stages pour les futures journalistes. Lobjectif est de consolider les bonnes bases dun traitement mdiatique et mettre en valeur lusage des bonnes terminologies, la diversit des profils et parcours migratoires ainsi que la contribution de ces derniers dans le dveloppement des pays daccueil.Perspectives de lOIM Maroc : Signature de la convention en prsence de M. Mostafa Souag, Directeur Gnral dAljazeera Media Network. Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 2020Le Programme FORSATY a pour but de faire des jeunes dfavoriss des citoyens part entire. Le Programme est actif dans les villes de Tanger et de Ttouan depuis 2012. Les partenaires associatifs du Programme apportent aux jeunes dfavoriss un appui pdagogique combin des activits ludiques, des activits sportives et culturelles, un service dorientation et dappui psychosocial, laccs la formation professionnelle, la prparation et linsertion lemploi. Le Programme travaille troitement avec la Direction rgionale et les Directions provinciales du Ministre de lEducation Nationale et de la Formation Professionnelle de Tanger et de Ttouan, avec lEntraide Nationale, lOffice de Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), les Centres de Formation par Apprentissage Intra-entreprises (CFA-IE) et avec lAgence Nationale de Promotion de lEmploi et des Comptences (ANAPEC). Le Programme FORSATY est financ par lAgence Amricaine pour le Dveloppement International (USAID) et mis en uvre Tanger et Ttouan par lOrganisation Internationale pour les Migrations (OIM).Durant la priode allant de janvier juin 2016, le programme FORSATY a accompli des progrs significatifs. FORSATY a renforc les capacits des associations partenaires afin quelles offrent des services mieux appropris aux jeunes dfavoriss. Les partenaires du Programme ont conduit des campagnes de mobilisation Tanger et Ttouan pour dterminer les besoins de plus de 5000 jeunes dans les quartiers dintervention. Les associations partenaires rfrent systmatiquement les jeunes selon leur besoin soit vers des services internes ou externes. En partenariat avec lANAPEC, les bnficiaires du Programme sont prpars, via des sessions de mthodes de recherche demploi, de comptences sociales et personnelles, leur permettant daccder au march de lemploi. propos du Programme FORSATYOIM Maroc - FORSATY 2016Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016ducationDans la composante ducation, les associations partenaires mettent en uvre une approche dapprentissage qui combine lappui pdagogique et les activits parascolaires. Ils font aussi des progrs importants dans la collaboration avec les coles partenaires et dans la mobilisation des parents dlves, ce qui a facilit la tenue denviron 150 runions et vnements avec les coles partenaires et les Directions Provinciales de lducation Nationale et de la Formation Professionnelle, ainsi que 51 actions de sensibilisation, dinformation et de suivi avec les parents, ce semestre, traitant de questions relatives la violence et aux relations parents-enfants.Dynamique communautaire Au niveau de la composante dynamique communautaire, les 6 associations partenaires ont travaill en troite collaboration avec les comits de gestion de la dynamique communautaire dans les quartiers dintervention, pour encadrer un total de 600 jeunes. Les comits de gestion se sont appropris le processus et sont maintenant aptes grer les activits de la dynamique communautaire. Les 35 associations communautaires ont reu une formation approfondie au cours de ce semestre et prparent des activits permanentes qui se tiendront dans les espaces de jeunes tablis cette fin dans les quartiers. 568 jeunes bnficient des activits permanentes dans ces espaces. Le transfert de la gestion de la dynamique communautaire aux associations partenaires progresse. Al Amal Fminine a commenc grer les fonds de la dynamique de manire autonome depuis avril. La plupart des autres associations vont pouvoir grer les fonds partir de la prochaine anne fiscale.Insertion ProfessionnelleLes associations partenaires du programme FORSATY mettent en uvre des mthodes dorientation adaptes. Elles ont lanc cette anne un service dappui psychosocial pour lequel les assistants sociaux reoivent un appui technique du Programme.Les associations nouent des partenariats avec le secteur priv. De janvier juin, elles ont sign un total de 30 accords de partenariat avec les entreprises, ceci a permis daugmenter la contribution du secteur priv dans les ateliers de textile des associations et la diversification de leurs sources de financement. Les partenariats avec le secteur priv permettent aux associations dassurer de meilleures opportunits de stage et dembauche pour leurs bnficiaires.OIM Maroc - FORSATY 2016 1500 jeunes bnficient d'appui pdagogique et d'activits parascolaires 35 coles partenaires Tanger et Ttouan 27 clubs de Life Skills actifs dans les coles 622 jeunes bnficient de Life Skills dans les coles 1568 jeunes ont bnfici de services daccueil et dorientation 1555 jeunes ont bnfici dau moins une sance de Life Skills 709 jeunes inscrits en formation professionnelle 341 jeunes en stage 290 jeunes ont intgr le march du travailOIM Maroc - FORSATY 2016OIM Maroc - FORSATY 201621Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 22Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 201622J'ai toujours rv de faire mcanique automobile. Grce au programme FORSATY mon rve est devenu ralit. J'espre ouvrir mon propre garage Ttouan o les femmes peuvent se familiariser aux mtiers de l'automobile.La mcanique automobile au fmininNajlae a grandi en respirant lodeur de lhuile moteur de latelier de rparation automobile du voisin. Les moteurs ont toujours eu une emprise sur elle et ont nourri son rve de devenir un jour mcanicienne automobile. Son rve sest confront la ralit du milieu conservateur do elle vient, et elle sest oriente vers des tudes daide soignante.. Un jour, Najlae a appris que lassociation Al Amal Fminine, partenaire du programme FORSATY, offrait une formation professionnelle en mcanique automobile pour les filles et les garons de Ttouan sans distinction. Aprs maintes tentatives, la famille de Najlae a finalement cd et accept de la laisser se frayer un chemin dans un domaine exclusivement masculin.Pendant deux ans, Najlae a suivi la formation en mcanique automobile lassociation Al Amal Fminine, en parallle de la formation technique, elle a acquis des comptences personnelles et sociales et elle a t prpare pour intgrer le march de lemploi. Najlae aura son diplme en septembre et compte ouvrir un garage de rparation automobile, Princesse Auto, o les femmes peuvent faire rparer leurs voitures et tre sensibilises pour devenir autonomes. Copyright : USAID MAROCPour plus dinformation sur lhistoire de Najlae, consultez la vido Girls in the garage sur la chaine USAID video.Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 23Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 201623Rapport dactivits OIM Maroc Rapport dactivits OIM Maroc Rapport dactivits OIM Maroc Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 janvier - juin 2016 janvier - juin 2016La Directrice Gnrale Adjointe de lOIM, S.E. Mme. Laura Thompson, sest rendue entre le 18 et le 20 avril 2016 au Royaume du Maroc, pour une visite officielle, sur invitation du gouvernement marocain. Lors de son sjour, elle a rencontr M. Anis Birrou, Ministre Charg des Marocains Rsidents ltranger et des Affaires de la Migration (MCMREAM), Mme. Mbarka Bouaida, Ministre Dlgue des Affaires Etrangres et de la Coopration, les Secrtaires Gnraux du MCMREAM, du Ministre du Travail et des Affaires Sociales, ainsi que des hauts responsables du Ministre de la Sant.Visite officielle au Maroc de S.E Mme Thompson, Directrice Gnrale Adjointe de lOIMAprs 36 mois dexcution, le projet SALEMM a tenu sa confrence finale rabat les 28 et 29 janvier 2016. Venus du Maroc, de Tunisie et dItalie, les partenaires du projet SALEMM ont pu, durant les 2 journes de la confrence, changer et faire ltat des lieux du bilan de ce projet.Mis en uvre par lOIM et en partenariat avec le FMPCI et lassociation ANOLF, SALEMM a runi des acteurs publics et civils autour de la problmatique de la prvention de la migration irrgulire des jeunes, en visant le renforcement des systmes dinclusion sociale, culturelle et conomique dans les territoires dorigine.Pour informationM. Abdeslam Seddiki, Ministre de lEmploi et des Affaires Sociales marocain (MEAS) et S.E.M William Lacy Swing, Directeur Gnral de lOrganisation Internationale pour les Migrations (OIM), ont paraph vendredi 3 juin 2016 un nouveau partenariat. Cet accord vise optimiser la coopration entre le MEAS et lOIM dans le domaine des droits des travailleurs migrants, et renforce ainsi une collaboration de plus en plus troite.Signature Genve dun partenariat entre lOIM et le Ministre dEmploi et des Affaires Sociales du Maroc Au cours dun sommet des Nations Unies pour les rfugis et les migrants, lOIM et les Nations Unies ont prvu de signer un accord en vue de faire adhrer, en qualit dagence, lOIM au systme des Nations Unies. Laccord requiert encore lapprobation pralable de lAssemble Gnrale de lONU. Les Etats membres de lOIM ont approuv laccord au cours dune runion du Conseil Spcial tenue le 30 juin.!OIM Maroc 2016Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016 24Rapport dactivits OIM Maroc janvier - juin 2016Nos remerciements tous nos donateurs :Nada DahbiRudolf Anich...et souhaite la bienvenue aux nouveaux membres du personnel : Lquipe de lOIM remercie pour leurs efforts et engagements :Eva VyletalovaMoustapha SouhailMeriem BenjaafarMohamed Amine DaniNouha Maaninou Sanae BenamraneThomas RobinVanessa TulloYassine SaddamZineb RahaiAfaf AdernouneAsmae MezzourAyoub El Kassri Fatima Zahra BoulaoubazHind LamfeddelIrene PasiniKhadija Berrada Marina ShalabiPour plus dinformation, veuillez contacter : 11, rue Ait Ourir, PindeSouissi, Rabat - MarocTel : +212 (0) 5 37 65 28 81 | Fax : +212 (0) 5 37 75 85 40Email : iomrabat@iom.int | http://morocco.iom.intLquipe de lOIM Maroc, demi finaliste du tournoi de football inter-agences organis par lambassade des Pays-Bas au mois de mai 2016.Lquipe de lOIM remercie pour leurs efforts OIM Maroc 2016