sauvons l

  • Published on
    25-Nov-2015

  • View
    59

  • Download
    3

Transcript

  • Djibouti, le 30 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE

    Tout ce qui est excessif est insignifiant Le Collectif pour la Sauvegarde de lEducation et pour la Dfense des Droits du Personnel de lEducation Nationale poursuit inlassablement sa mission de sensibilisation et dveilleur de consciences auprs des enseignants, du personnel de lEducation et des parents dlves en cette priode de doute et de pusillanimit. Des runions sont rgulirement organises avec les reprsentants des tablissements. Des stratgies voire des pistes de rflexions sont entrain dtre labores pour faire face cette machine folle programme pour tuer lEducation Nationale. Arrestation et squestration dun professeur dEPS Les professeurs du collge dArta, domicilis dans la capitale, ville situe 37 km de Djibouti-ville, empruntent un bus tous les matins vers 6h45. Le dimanche 23 mars 2014 vers 7h du matin, le bus des enseignants fut arrt au niveau de PK 20 par un commando de 8 policiers en armes dirig par un capitaine dont le zle est connu de tous les Djiboutiens. Ils ont demand Fayal Omar, professeur dEPS, de le suivre et cela sans mandat darrt. Cest ainsi quun professeur a t arrt comme un vulgaire voyou et aprs avoir t interrog sur son appartenance politique, a t plac dans une cellule du 4me Arrondissement de la Police. Il fut libr en dbut de soire. Le Collectif des enseignants sinsurge des manuvres politiciennes du Ministre de lEducation nationale et de la Formation Professionnelle qui continue : outrepasser les principaux fondamentaux de la Constitution Djiboutienne qui autorise la libert dopinion politique des citoyens faire pression sur le ministre du travail et des rformes administratives pour suspendre, licencier et radier de nombreux enseignants et hauts cadres de lducation nationale crer des situations de prcarit dans les coles, collges et lyces du pays, radicaliser les sentiments de frustration de la communaut ducative. A cet gard, Considrant les graves menaces qui psent sur lavenir des coliers, lves et tudiants de nos coles, collges et lyces, Considrant les manuvres politiciennes touffer lexpression syndicales des enseignants, Considrant la poursuite aveugle des procdures de retenu de salaires et de licenciements des enseignants, Considrant le non-respect des textes fondamentaux de ladministration publique en matire du mouvement des fonctionnaires, Considrant labsence dun cadre de dialogue et de concertation avec le pouvoir en place, Le Collectif des Enseignants et du Personnel de lEducation Nationale appelle la conscience collective des enseignants et du personnel de lducation afin de se mobiliser davantage pour contrecarrer toutes les manuvres politiciennes incitant la dstabilisation de lducation nationale. Pour sauver lavenir de nos enfants, il est temps dagir car demain il sera trop tard. Unis plus que jamais pour une cole et un avenir meilleurs.

    Le porte-parole du collectif Abdillahi Adaweh Mire