Swisscontact Regional Report 2014 North and West Africa

  • Published on
    26-Jul-2016

  • View
    225

  • Download
    7

DESCRIPTION

 

Transcript

Afriquedu Nord et de lOuestRapport Annuel 201402 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Favoriser laccs lemploi et aux revenus pour de meilleures perspectives davenir des populations Laccs lemploi prsuppose une croissance conomique durable, qui soit porte par un secteur priv novateur, valorise les rgions pauvres en infrastructures et intgre les groupes de population dfavoriss en tant quacteurs du march. Ce crdo est le principe fondamental du travail de Swisscontact, qui se concentre sur quatre secteurs cls : Formation professionnelle : facilite laccs au march du travail et cre les conditions ncessaires lacquisition dun emploi et dun revenu. Promotion des PME : soutient les entre-prises locales en vue de renforcer leur comptitivit. Services financiers : donne accs des services financiers locaux tels que crdits, produits dpargne, de leasing ou dassu- rance. Gestion efficace des ressources : favorise une utilisation responsable des ressources par des mthodes de production efficaces en termes dnergie et de matriaux, ainsi que par des mesures de protection de lair et de gestion durable des dchets.Swisscontact cre ainsi les conditions-cadres adquates pour laction entrepreneuriale, qui sont ncessaires une conomie prive concurrentielle et respectueuse des principes sociaux et cologiques en tant que pilier de tout dveloppement.Swisscontact est une fondation indpendante cre en 1959 par des personnalits du monde conomique et scientifique suisse. Elle uvre exclusivement dans le domaine de la coopra-tion internationale au dveloppement et ralise des projets propres ou sur mandat depuis 1961. Swisscontact est proche du secteur priv depuis sa cration.En 2014, Swisscontact compte environ 900 collaborateurs dans 29 pays. Le sige de la fondation se trouve Zurich. 03Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014SommairePrface 042014 en chiffres 06Zones dintervention 08Projet en Tunisie 10Projets au Bnin 12Projets au Burkina Faso 16Projets au Mali 18Projets au Niger 24Vue densemble des projets 29Collaborateurs 3404 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Lanne 2014 sest rvle une nouvelle anne difficile pour les populations, les Etats et le secteur priv en Afrique du Nord et en Afrique de lOuest. La menace du flau Ebola, linsurrection populaire au Burkina Faso et linstabilit au Nord du Mali ont eu des effets ngatifs sur le dveloppement conomique, social et politique dans le Sahel. Nanmoins, les premires lections libres en Tunisie, une certaine stabilit politique au Bnin et une normalisation de la situation au sud du Mali donnent lespoir dun meilleur avenir. En 2014, Swisscontact a accompli, avec succs, une diversification de ses secteurs dintervention et de ses partenaires stratgiques. Ainsi de nouveaux bailleurs de fonds nous accompagnent aujourdhui: Le Secrtariat dEtat lEconomie suisse (Seco), lUnicef et lAgence Franaise de Dveloppement (AFD). Et des activits ont t lances autour dune nouvelle problmatique: la promotion dun tourisme intgr, porteur demplois, valorisant le patrimoine local et respectueux de lenvironnement, en Tunisie.En 2014, consolidationdes oprations de Swisscontacten faveur dune rgion fragile Afrique du Nord et de lOuest05Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Le secteur de la formation et de linsertion professionnelle reste nanmoins le pilier central de Swisscontact en Afrique du Nord et de lOuest. Le chmage des jeunes et la vague dmigration qui en dcoule confirment que cette stratgie dintervention est toujours pertinente. Ainsi, Swisscontact a touch, en 2014, plus de 45 000 personnes dans les cinq pays de notre zone, travers lappui aux systmes de formation et dinsertion professionnelle.Pour Swisscontact, 2014 fut galement une anne dharmonisation de lensemble des outils de suivi, de mesure et dagrgation des rsultats et lapplication des mesures de scurit pour lensemble des employs de dans ces contextes fragiles.Pour 2015, Swisscontact a pour objectif de continuer consolider les programmes et les nouveaux investissements dans les ressources humaines internes (employs de Swisscontact) et externes (les bnficiaires de nos programmes : les jeunes, les femmes et les entrepreneurs). Nous remercions toutes les quipes de Swisscontact en Afrique du Nord et de lOuest, tous les acteurs de mise en uvre des projets et les partenaires financiers pour leurs efforts, leur excellente collaboration et leur contribution en faveur du dveloppement conomique, social et cologique de cette rgion.Nous nous rjouissons de poursuivre nos activits en 2015, grce votre confiance renouvele et la qualit de notre travail, dans une rgion dite difficile, mais habite par des populations magnifiques qui rvent dun meilleur avenir pour leur pays et pour elles-mmes. Ulrich StuckiDirecteur Afrique du Nord et de lOuest06 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 20142014 en chiffres45 269 personnes ont dmarr une formation ou un parcours dinsertion pro-fessionnelle dans lun des huit dispositifs dvelopps en Afrique du Nord et de lOuest. 6 237 personnes ont (r)intgr un emploi ou cr un auto-emploi, notamment des jeunes non-scolariss ou dscolariss.12 579 personnes ont dvelopp leur activit conomique grce une formation, et ont ainsi amlior leurs conditions de vie, avec une augmentation de revenu dau moins 20%.7 171 personnes sont devenues mem-bres de groupes dpargne et crdit et ont pu dvelopper des activits gnratrices de revenus, crer des emplois permanents pour elles-mmes et leurs proches, et supporter des charges familiales.20 000 jeunes ont bnfici dun accompagnement pour leur orientation et leur insertion professionnelle.1 954 formateurs ont t renforcs pour amliorer la qualit de loffre de forma-tion propose aux jeunes.Plus de 800 dossiers de formation et dinsertion professionnelle touchant plus de 24 000 personnes ont t traits travers des mcanismes de financement des fonds nationaux (Bnin, Burkina, Mali), rgionaux (Mali) ou communaux (Burkina).347 nouveaux modules ont t dispenss par plus de 180 prestataires de formation, pour rpondre de faon pertinente aux be-soins locaux en termes demploi et dactivi-ts conomiques.07Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Jeunes ruraux en formation professionnelle au sein dun SIFA (Site Intgr de Formation Agricole) pour apprendre les mtiers de lagriculture ou se perfectionner.Angoual Toudou, Niger.08 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Zones dintervention de Swisscontact en Afrique du Nord et de lOuestTunisieGouvernorat de Sidi BouzidGrand TunisGouvernorat de KasserineZones ctiresGouvernorat de MdenineBnin (Dpartements)AliboriAtacoraAtlantiqueBorgouCollinesCouffoDongaLittoralMonoOumPlateauZouBurkina Faso (Rgions)CentreSud-OuestEstCentre-OuestMali (Rgions)KayesKoulikoroMoptiSgouSikassoTombouctouNiger (Rgions)AgadezDiffaDossoMaradiNiameyTahouaTillabryZinderN I G E R09Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014B U R K I N AFA S OT U N I S I EM A L IB E N I N10 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Programme Formation ProfessionnelleCe Programme a pour but damliorer lemployabilit des jeunes et lattractivit de la formation professionnelle (FP). Dbut en juin 2013, il est conduit en troite collaboration avec le Ministre de la FP et regroupe les principaux oprateurs publics de FP, ainsi que le secteur priv en associant systmatiquement les branches professionnelles concernes. Le Programme contribue galement tablir des partenariats public-priv et faciliter lmergence dune gouvernance multi-acteurs dans un contexte de transition dmocratique. TunisieOutre un volet dappui institutionnel la nouvelle stratgie nationale de formation professionnelle, le programme comporte trois composantes :Dune part la composante modules de spcialisation certifis public-priv . Ce projet-pilote consiste mettre en uvre, dans les centres de formation publics, une offre de modules de formation post-diplme, destination des jeunes et des professionnels, afin quils se spcialisent en fonction des besoins du march du travail. La co-certification public-priv quasiment nouvelle en Tunisie doit permettre une meilleure reconnaissance des formations par les employeurs. Deux spcialits ont t labores en 2014 sur la base dune mthodologie valide par les partenaires ; elles seront dispenses en 2015 dans quatre centres de formation dans trois rgions. Deux autres spcialits sont en cours dlaboration, ainsi quune tude pour lextension du concept en 2016.Dautre part la composante entreprises dentranement (EE). Ce sont de vritables entreprises, mais dont la seule mission est la formation pratique et linsertion professionnelle de ses employs, chmeurs et primo-demandeurs demploi. Engags pour une dure de trois mois, ces employs temporaires sont encadrs par une quipe permanente de professionnels-formateurs expriments. Fond sur un concept existant et sur un transfert de savoir-faire entre la Suisse et la Tunisie, ce projet innovant a t adapt aux besoins des employeurs tunisiens. Un systme de certification des soft-skills (comportement au travail, comptences sociales) a notamment t mis en place. Ouvertes en mars 2014 Tunis, avec une augmentation graduelle des effectifs, les deux premires EE ont un taux de placement de 84% pour 55 chmeurs forms, dont 73% de femmes. En 2014, le projet sest galement attach mettre en place les lments dun dispositif complet permettant moyen terme son extension lchelle nationale.11Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Rsultats 2014 Composante modules de spcialisation : laboration dune mthodologie approprie; deux spcialits labores en 2014 ; deux autres en cours dlaboration ; Composante EE : 84% de taux de place-ment pour 55 chmeurs forms (dont 73% de femmes) ; Composante formation qualifiante : 124 personnes formes dans deux des rgions les plus pauvres du pays.Enfin la composante formation qualifiante . Afin de toucher les rgions les plus dfa-vorises, le programme organise des forma-tions qualifiantes de courte dure (moins dun mois) trs cibles en fonction des dbouchs conomiques existants, ou en renforcement des capacits de la socit civile, mergente en Tunisie. Suite une analyse des besoins, le programme facilite la cration de collaboration entre le secteur public, priv et associatif pour lorganisation de formations de qualit avec effet immdiat.En 2014, 124 personnes, dont 79% de femmes, ont t formes dans deux des rgions les plus pauvres du pays essentiellement dans les domaines de lagriculture et de llevage as-sociant diffrents types dacteurs afin dtablir des relations durables entre eux. Le programme a galement form 71 formateurs et responsa-bles dentreprises des mthodes pda-gogiques permettant la transmission des soft skills et de lesprit dentreprise.Les premiers employs temporaires en perfectionnement dans une entreprise dentranement.Tunis, Tunisie.12 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Projet dAppui la Formation Professionnelle Artisane (PAFPA)BninLe PAFPA vise accroitre les revenus et lemploi des artisans, grce au renforcement de leurs capacits et la consolidation du systme de formation professionnelle. Financ par la Direction du Dveloppement et de la Coopration (DDC) et Swisscontact, le Projet se tient de janvier 2013 dcembre 2016.En 2014, le Projet sest concentr sur la formation de jeunes apprentis qui visent lobtention du Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) ou du Certificat de Qualification aux Mtiers (CQM), sur lappui aux patrons (matres-artisans) qui ont bnfici de stages de perfectionnement, lappui aux groupements de femmes dans le dveloppement dactivits gnratrices de revenus, et la formation des formateurs.Le Projet sest aussi concentr en 2014 sur dmarrage, par le Ministre en charge de la Formation Professionnelle, du processus daccrditation des Centres de Formation Professionnelle, afin damliorer la qualit de la formation conduisant au CQP, de rpondre aux exigences professionnelles des entreprises et de faciliter linsertion des jeunes bnficiaires sur le march du travail. Laccrditation des Centres de Formation Professionnelle permettra aussi au Bnin de disposer dun systme institutionnalis de formation de formateurs.Dans ce cadre, le Projet a sign des conventions de partenariat avec les acteurs publics et privs au niveau central et local, notamment le Ministre en charge de la Formation Professionnelle et les organisations du secteur priv. Le sous-groupe Enseignement Technique et Formation Professionnelle des partenaires techniques et financiers et de certaines directions stratgiques impliques dans la formation professionnelle a reprsent une plateforme dchanges entre les acteurs pour la planification et la consolidation du secteur de la formation professionnelle.Rsultats 2014 6 801 apprentis (dont 4 901 inscrits en premire anne) forms pour le CQP ; Obtention du CQP pour 653 apprentis, dont 352 femmes ; 5478 apprentis forms pour le CQM, dont 4849 diplms ; Dix modules de perfectionnement des patrons labors (5 en plomberie et 5 en dcoration) ; 115 patrons, dont 30 femmes, forms dans les modules de dcoration et de plomberie; Une tude sur les filires AGR porteuses finalise ; 135 membres de groupements forms, dont 97 femmes. Parmi eux : 33 nouveaux membres, dont 28 femmes ; Trois nouveaux groupements appuys pour lachat de petits matriels ; Neuf collectifs dassociations accompagns dans le cadre du financement de lapprentissage de type dual ; 82 formateurs forms en andragogie, techniques et outil de suivi de la formation duale et technique professionnelle ; 55 Centres de Formation Professionnelle (sur 77) valus en couture, coiffure et mcanique deux roues pour la mise en uvre du CQP ; Un Centre de comptences identifi en construction mtallique.13Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Couturires apprenties. Bnin.14 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Projet de Renforcement des Capacits des Agents de Sant des Centres de sant des localits dmuniesLe projet vise amliorer la qualit de loffre de soins, grce des programmes de formation pour les sages-femmes, infirmiers et aides-soignants. Financ par la Fondation MEDICOR, le projet a dmarr en janvier 2013 et prendra fin en dcembre 2016.Lanne 2014 a t consacre la rvision des modules ncessaires au renforcement des capacits des agents de sant conformment aux besoins de formation identifis, la poursuite de la formation des formateurs, au renforcement de capacits sur site des agents de sant de nouvelles localits, au suivi des formations par les comits de suivi installs sur le plan national et local et au dveloppement dun mcanisme de suivi-valuation.Ces activits visent amliorer non seulement la bonne organisation des services de soins mais aussi le respect de la dignit et de lintimit du patient. Ces changements doivent permettre daccroitre le taux de frquentation des centres de sant appuys, leurs recettes et les revenus des prestataires. Mais ces acquis restent fragiles et le Projet a dvelopp une stratgie de prennisation grce lintgration progressive de ses activits dans les plans triennaux de dveloppement des zones sanitaires.La mise en uvre des activits a t possible grce aux conventions signes avec le secteur public : dune part le Ministre de la Sant travers la Direction des Hpitaux et des Soins Infirmiers et Obsttricaux, la Direction de la Sant de la Mre et de lEnfant, les Directions Dpartementales de la Sant et les coordinations des Zones Sanitaires, et dautre part les acteurs privs, tels que lAssociation des Sages-Femmes du Bnin, lAssociation Nationale Bninoise des Infirmiers et Infirmires Diplms dEtat, le Syndicat National des Aides-soignants et Assimils du Bnin.Rsultats 2014 470 agents de sant forms, dont 157 infirmiers, 34 sages-femmes et 279 aides-soignants, dans les communes de Kalal, Karimama, Malanville, Nikki, Sav, Zagnanado, Aplahou et Com ; 34 nouveaux formateurs forms sur les modules actualiss ; 35 formateurs forms en 2013 recycls ; Formations sur site des agents de sant dans 47 nouveaux centres de sant ; 27 modules dif frents actualiss conformment aux nouveaux besoins exprims par les trois catgories dagents de sant ; 131 membres des Comits de gestion des centres de sant forms ; Sensibilisation de 88 membres dONG, radios locales et groupes structurs provenant de cinq nouvelles communes.Infirmiers et sages-femmes en formation. Sav, Bnin.15Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Le Programme vise dynamiser lentreprenariat local et dvelopper la ralisation dinfrastructures valorisant les matriaux locaux. Pour cela, en 2014, Swisscontact Bnin a accompagn les artisans et les entrepreneurs locaux avec des formations sur les conditions daccs aux marchs publics.La mise en uvre des activits a t possible grce aux partenaires institutionnels : les ministres en charge de la Dcentralisation, de lEconomie, de lAgriculture, de lEnvironnement et de lHabitat ; les Organisations Socio- Professionnelles paysannes et artisanes, lAssociation pour la Promotion de lIntercommunalit dans le Dpartement de lAlibori, lAssociation pour le Dveloppement des Communes du Borgou ; les Services dconcentrs de lEtat, les communes, les ONG et le Laboratoire dEnergtique et de Mcanique Applique. Rsultats 2014 830 artisans et Trs Petites Entreprises (TPE) oprant dans le secteur des BTP recenss, dont 40 interviennent actuellement sur lutilisation des matriaux locaux ; Mise en place de trois groupes thmatiques multi-acteurs dappuis aux artisans, pour rflchir sur la problmatique de laccs des TPE et artisans locaux aux marchs publics, sur laccs des TPE et artisans locaux au financement des IMF et sur lappui la formalisation et lincubation des artisans et TPE ; Elaboration dun document de vulgarisation des subtilits et autres passerelles facilitant laccs des TPE et artisans locaux aux marchs publics ; Elaboration dun document de plaidoyer en direction des pouvoirs publics pour une rvision voire la leve des conditions subjectives limitant laccs aux marchs publics ; IMF sensibilises sur la dmarche de cration et/ou dadaptation de produits financiers appropris aux TPE et artisans ; Recensement et validation des offres de formation et des expriences disponibles en technologies de construction en matriaux locaux ; Validation dun dispositif institutionnel de formalisation et dincubation des artisans ; Signature entre la CIM et Swisccontact dune convention-cadre relative linformation, la sensibilisation des TPE et artisans locaux sur la formalisation, lincubation, laccs aux marchs publics et au financement, la formation ; et signature des Protocoles de partenariat entre la CIM et des radios communautaires intervenant dans la zone dintervention du projet pour la mise en uvre de le convention-cadre.Projet de Dveloppement des Infrastructures Economiques et Marchandes (PDIEM)Le PDIEM vise le dveloppement conomique et institutionnel rural dans les dpartements du Borgou et de lAlibori, grce la ralisation dinfrastructures conomiques rentables. Mis en uvre par le Consortium SNV-APIC-Swisscontact avec le financement de la Coopration Suisse au Bnin, il doit durer doctobre 2013 septembre 2017 pour la phase actuelle.16 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Projet dAppui au Dveloppement Communal (PADC) Burkina FasoLe PADC (2013-2016) a pour but daugmenter le nombre demplois et le niveau de revenus chez les jeunes et les femmes, en appuyant les communes dans leur dveloppement conomique. Soutenu financirement par le Service Liechtensteinois de Dveloppement, le Projet est mis en uvre dans les rgions de lEst, du Centre-Ouest et du Sud-Ouest.En 2014, le projet a accompagn les jeunes et les femmes vers la cration de micro-entreprises individuelles, grce une aide multiforme : lappui la conception de leur projet, laccs des formations techniques, en entreprenariat et en gestion de crdit, la mise en lien avec les institutions locales de micro-finance et lappui la mise en uvre de leur micro-entreprise individuelle. De plus, les sept communes appuyes par Swisscontact ont offert aux entreprises existantes un service financier dpargne et de crdit, ainsi quun service de perfectionnement aux petites entreprises pour les aider amliorer la qualit de leurs prestations ou proposer de nouveaux biens et services leurs clients.Enfin, les communes ont offert aux moyennes entreprises un service daccs au march local, travers des formations sur les techniques dacquisition de marchs locaux.Linnovation majeure en 2014 a t dappuyer les deux communes les plus avances dans llaboration et loprationnalisation de leur stratgie de Dveloppement Economique Local, pour ainsi permettre aux mairies de diversifier leurs sources de financement. Paralllement un cadre de concertation institutionnalis favorable au dveloppement de lconomie locale a t dploy dans quatre nouvelles communes. Rsultats 2014 Cration dune micro-entreprise individuelle pour 175 jeunes, dont 108 femmes ; Formation pour 1341 entreprises existantes, dont 647 dtenues par des femmes ; Dispositif dauto-financement (SUMAN) pour 971 personnes (dont 82% de femmes) ; Concept DEL oprationnel dans sept communes ; Stratgie DEL dfinie dans deux communes.17Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Augustin Zoma, 30 ans, producteur de tomates,accompagn pour la cration de sa micro-entreprise.Koudougou, Burkina Faso.18 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Formation et Insertiondans le Bassin du Niger (FIBANI) FIBANI est un programme de formation professionnelle qualifiante qui cible 8000 producteurs actifs, en milieu rural et dans des secteurs agricoles porteurs, dans les rgions de Koulikoro et Sgou. Le programme vise une augmentation des revenus dau moins 20% pour 6400 personnes. Financ par le Royaume des Pays-Bas, ce programme a une dure de trois ans (2012-2015).MaliLe programme appuie un dispositif de proximit qui identifie et analyse les besoins de formations des producteurs. Les projets les plus pertinents sont soutenus et les bnficiaires de formation suivis sur le terrain Le dispositif mesure ainsi la qualit des formations et ses effets en termes damlioration des revenus.Pour amliorer loffre de formations, sept centres de rfrence sont appuys dans llaboration de modules adapts et la formation de formateurs de qualit.Le programme intervient aussi auprs de la Facult dAgronomie et Mdecine Animale (FAMA) de lUniversit de Sgou et de la Coordination Nationale des Organisations Paysannes (CNOP) sur des thmatiques comme la vulgarisation agricole et la promotion de lagro-cologie. En vue de leur spcialisation et de la mutualisation de leurs ressources, FIBANI soutient la mise en rseau de toutes ces structures.Rsultats 2014 Plus de 8000 personnes formes dont 54% de femmes. Parmi les personnes formes, 90% dclarent avoir augment leur revenu dau moins 10 % ; Principaux domaines pour les formations : embouche, aviculture, transformation de produits agricoles et maraichage ; Elaboration de plans dactions avec les parte-naires (Centres de rfrence, FAMA, CNOP) et signature de convention de collaboration. Plus de 300 formateurs de proximit forms; Animation de lintranet du rseau des centres de formation (diffusion et partage de doc-umentation, doutils de visibilit pour le rseau, etc.) ; Mise en uvre du systme de suivi-valuation qui mesure la qualit et les effets des formations finances.19Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Bnficiaire dune formation en maraichage. Rgion de Sgou, Mali.20 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Programme dAppui la Formation Professionnelle (PAFP)Le PAFP (2014 - 2017) vise linsertion conomique de 40 000 personnes et le dveloppement des secteurs conomiques porteurs, travers une formation professionnelle qualifiante. Il est financ par la Direction du Dveloppement et de la Coopration suisse (DDC) et le Royaume du Danemark.Dans les rgions de Sikasso et Mopti, le PAPF appuie les structures gouvernementales locales dans leur rle de pilotage et de financement de la formation en vue dune consolidation des dispositifs rgionaux de formation professionnelle. Les projets de formation slectionns puis soutenus par ces dispositifs rpondent des besoins locaux en termes demploi et de dveloppement conomique. En outre, ils permettent aux bnficiaires de sinsrer professionnellement et/ou damliorer leurs revenus.En 2014, le programme a entam une nouvelle phase qui a mis laccent sur : - La facilitation de la concertation entre les diffrents acteurs publics et privs de la formation professionnelle au niveau local (milieux socioprofessionnels, oprateurs de formation, services techniques de lEtat), pour une meilleure dfinition des priorits et stratgies en matire de formation professionnelle.- Lappui aux organisations professionnelles et aux acteurs locaux de base, pour lidentification et la formulation des besoins de formation.- Le renforcement des capacits des prestataires de formation pour llaboration de modules pertinents et pour lamlioration de la qualit des formations.- La mise en uvre du systme de suivi-valuation qui mesure la qualit et les effets (revenus, acquisition de comptences) des formations finances.- La mise en cohrence des stratgies dveloppes au niveau local avec les orientations et politiques nationales.Les perspectives pour 2015 sont lextension du programme aux rgions de Sgou, Tombouctou et au District de Bamako, ainsi que la mise en uvre dactivits spcifiques pour linsertion des jeunes.Rsultats 2014 Plus de 11 000 personnes formes, dont 59% de femmes ; Augmentation du revenu de plus de 20% pour plus de 2800 personnes ; Accs lemploi pour plus de 900 jeunes sans activit ; Revenu mensuel moyen des bnficiaires aprs formation : environ 75 francs suisses (le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti tant denviron 58).21Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Bnficiaire dune formation en couture. Rgion de Mopti, Mali.22 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Projet dAppui aux Jeunes Entrepreneurs (PAJE-Nita)Le projet PAJE-Nita (nita veut dire progrs en langue nationale Bamanankan) vise le renforcement des comptences de 10 000 jeunes non scolariss ou dscolariss, gs de 14 25 ans, dans les rgions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Tombouctou, pour en faire des citoyens conomiquement productifs et civiquement engags pour eux-mmes, leurs familles et leurs communauts.Le projet est mis en uvre entre 2010 et 2015 par un consortium dONG : Education Development Center, Catholic Relief Services, Association Jeunesse Action et Swisscontact. Il est financ par lUSAID avec une enveloppe budgtaire de 30 millions US $ (14,3 milliards de FCFA), dont 1,5 millions US $ pour Swisscontact.Swisscontact apporte son expertise en formation professionnelle. Les jeunes bnficient dune formation professionnelle qualifiante dans des domaines tels que la craliculture, le marachage, la fabrication et rparation de matriel agricole, lembouche, laviculture, la transformation de produits agricoles, la savonnerie, la restauration et la boulangerie.Pour atteindre ces rsultats, le projet dveloppe des modules et supports de formation professionnelle, identifie et renforce les comptences des formateurs professionnels locaux, forme les jeunes et assure le suivi post-formation pour les Activits Gnratrices de Revenus (AGR).Rsultats 2014 Formation professionnelle dans diffrentes AGR (restauration, maraichage, fabrication et rparation de matriel agricole) pour 4907 jeunes ; Dmarrage dAGR pour 3727 jeunes initialement sans activit ; Formation pour plus de 350 formateurs locaux dans trois rgions.Formation en fabrication de savon.Rgion de Sikasso, Mali.23Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Promotion de lentreprenariat rural travers lpargne-crdit (WASA)Le projet WASA a pour objectif de promouvoir lconomie locale et le bien-tre des familles travers la mise en place et laccompagnement de groupes locaux dpargne-crdit. Financ par la fondation Hirschmann, le Projet est dans une seconde phase de mise en uvre pour la priode 2013-2015.Le programme est implant dans les cercles de Bougouni et Kolondiba dans la rgion de Sikasso. La simplicit des modalits de fonctionnement des groupements WASA - inspir du modle traditionnel des tontines - permet aux populations rurales dobtenir facilement des crdits. Le systme garantit la transparence dans la gestion des fonds et une redistribution de lpargne au sein des groupements. Les dcisions sont prises lunanimit, chaque membre connait la destination de chaque crdit octroy. Les fonds sont investis plus de 95 % pour raliser des activits conomiques. Certains groupes utilisent aussi leurs fonds pour des activits collectives, telles que lachat dintrants agricoles ou le stockage de crales qui permet de faire face aux priodes de soudure. Grce au systme dpargne et de crdit WASA, les membres des groupes, notamment les femmes, ont eu accs aux crdits et ont pu dvelopper des activits gnratrices de revenus, crer des emplois permanents pour elles-mmes et leurs proches, et supporter des charges familiales telles que les frais de scolarit, les soins sanitaires et lhabillement de leurs enfants.Avec la constitution de ces groupements, plusieurs besoins de formation ont t identifis dans des secteurs comme lembouche, laviculture ou la pisciculture par exemple. Ces besoins ont t traduits en action de formation dans le cadre du Programme dAppui la Formation Professionnelle (PAFP). Rsultats 2014 Seize communes et 94 villages couverts ; 47 formateurs locaux en activits ; Augmentation du nombre de groupes WASA de 192 227 ; Montant des crdits octroys : 51 219 520 F CFA ; Obtention de crdits pour 3340 personnes ; Finalisation et distribution dans les groupes de la version en langue locale du manuel pour les formateurs villageois ; 129 besoins de formation identifis ; 27 projets de formation accepts dans 22 villages.Enregistrement des cotisations dans un groupe WASA.Rgion de Sikasso, Mali.24 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Plateformes Orientation-JeunesseNigerLe programme Formation et emploi des jeunes au Niger appuie les plateformes Orientation-Jeunesse. Ces centres dinformation et de ressources pour la jeunesse ont pour vocation daccueillir et daider les jeunes construire leur projet professionnel en mettant notamment leur disposition une palette complte de services : aide la rdaction de CV, mise en contact avec des centres de formation, rencontre de professionnels, montage de dossiers, etc. Ce projet dun budget de 440 000 CHF par an pendant 4 ans (2013-2016) est financ par le Service Liechtensteinois de Dveloppement (LED).Avec louverture de deux nouvelles plateformes Orientation-Jeunesse en 2014, le rseau compte maintenant 16 plateformes rparties sur lensemble du pays. Le dispositif est coordonn par le Ministre des Enseignements Professionnels et techniques. Son dveloppement dans les diffrentes rgions repose sur un partenariat avec les collectivits territoriales qui mettent disposition dans certains cas les locaux. Le projet accompagne le Ministre pour la coordination du rseau des plateformes, la mise en uvre dune dmarche qualit au sein du dispositif (ligibilit des structures, services proposs aux jeunes, suivi des activits) et son institutionnalisation.En 2014, le projet a mis laccent sur la rvision du dispositif de formation des conseillers dorientation. La qualit des services proposs dans les plateformes repose en premier lieu sur la capacit des conseillers appuyer les jeunes dans la construction de leurs parcours dinsertion. A cet effet, les trois nouveaux modules de formation dvelopps couvrent les thmatiques de laccompagnement, des techniques de recherche demploi et de la prsentation des mtiers.Rsultats 2014 3101 jeunes (dont 1280 femmes) reus en entretien ; 1288 jeunes (551 femmes) accompagns et 515 jeunes (253 femmes) mis en relation ; Parmi eux : 246 jeunes ont fait une formation, 154 jeunes ont fait un stage, 75 jeunes ont cr leur propre emploi, 27 jeunes ont trouv un emploi et 13 ont relanc leurs activits ; Deux plateformes cres: Tessaoua et Zinder ; Trois sessions de formation pour les conseillers sur latelier CV, trois sur la dcouverte mtiers, huit sur laccompagnement et une en genre ; Appui lorganisation dun forum de lorientation, 23 centres de formation professionnelle prsents.Un conseiller animant un atelier CV pour des jeunes, au sein dune plateforme Orientation-Jeunesse.Zinder, Niger.25Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Plateformes Nord - Orientation et insertion professionnelleLobjectif gnral du projet consiste accompagner les jeunes des deux rgions du Nord du Niger (Agadez et Tahoua) dans leur dmarche dinsertion sociale et professionnelle par la mise en place de trois plateformes Orientation-Jeunesse. Le projet, financ par lUnion Europenne, a dbut en juillet 2012. Initialement prvu pour 18 mois, il a t prolong de neuf mois, de janvier septembre 2014.Comme dans les autres rgions, les trois plateformes des deux rgions du Nord (Agadez et Tahoua) proposent aux jeunes une palette complte de services leur permettant de construire leur projet professionnel et damliorer ainsi leur insertion conomique.Le Nord du Niger est une zone fragilise qui abrite un certain nombre de jeunes particulirement dcourags. Pour rpondre au mieux aux particularits de ces rgions, le projet a expriment quelques activits spcifiques complmentaires aux services classiques dinformation et dorientation proposs par les plateformes. La mise en place de permanences mobiles Tchirozrine et Birni NKonni a permis de toucher un plus grand nombre de jeunes, dans des zones plus recules. Ces localits qui ne bnficiaient pas de services dorientation professionnelle accueillent maintenant une fois par mois les conseillers dAgadez et de Tahoua. Ils viennent rencontrer, informer et conseiller les jeunes de ces communes.Pour que les jeunes orients par les plateformes puissent bnficier dune formation de meilleure qualit, le projet a galement soutenu des structures partenaires. Deux Centres de Formation aux Mtiers (CFM) ont ainsi reu un appui technique et financier pour le dveloppement de plusieurs filires de formation : couture, mcanique, lectricit Agadez et menuiserie-bois et construction mtallique Tahoua.Rsultats 2014 609 jeunes reus en entretien ; 167 jeunes accompagns ; 131 jeunes mis en relation ; Parmi eux : 15 sont en stage, un jeune a trouv un emploi, 87 sont en formation, huit ont relanc leur activits conomiques, 46 ont cr leur propre emploi ; 10 conseillers dorientation forms ; Deux permanences mobiles Orientation-Jeunesse mises en place Konni et Tchirozrine ; Cinq filires de formation appuyes dans deux structures de formation professionnelle (CFM Tahoua et Agadez).26 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Programme dappui la Formation Professionnelle Rurale (FOPROR)Mis en uvre grce un financement de la Coopration suisse, FOPROR est dans sa 2me phase dexcution au Niger (2013- 2016), dans les rgions de Maradi et Dosso. Son objectif est de contribuer lamlioration des conditions de vie des jeunes ruraux, par la mise en place dun systme de formation et dinsertion professionnelle de proximit. En 2014, les activits de FOPROR ont port sur linvestissement dans les infrastructures (construction et quipement de btiments) et la formation dans les six dispositifs mis en place: lapprentissage, les Sites Intgrs de Formation Agricole (SIFA), les Centres de Formation aux Mtiers (CFM), la formation initiale professionnalisante (FIP), la formation continue et les Plateformes. Ces dispositifs ont permis 3884 jeunes des rgions de Maradi et Dosso de bnficier de formations en mcanique deux roues, menuiserie, couture, broderie, restauration, maraichage, mais aussi agriculture et aviculture, des filires conomiques porteuses qui peuvent absorber les jeunes dans le march du travail local.Les dispositifs dvelopps par le Programme sont varis et prennent en compte le dveloppement de formations informelles pouvant intresser le maximum de jeunes (fabrication de sacs plastiques, fabrication de cantines et foyers amliors, maintenance de panneaux solaires, production de pain, etc.).Les acteurs locaux sont investis dans la gestion de ces dispositifs et bnficient de renforcement de capacits (211 personnes de lencadrement ont t formes).Enfin, le dveloppement du systme de formation sur le plan institutionnel est en cours avec limplication rgulire du Ministre de la Formation Professionnelle et de lEmploi, des Conseils Rgionaux de la Formation Professionnelle et des acteurs nationaux et locaux (fdration des artisans, des paysans, OP, etc.) dans les diffrentes activits.Rsultats 2014 3884 forms, dont 1538 filles (soit 39,59%) ; Parmi eux : Apprentissage dual : 529 jeunes en cours de formation, dont 18 filles. 91 apprentis qui ont termin lapprentissage dual ; FIP (un trois mois de formation) : 575 jeunes forms, dont 415 filles ; Perfectionnement technique (une quatre semaines) : 593 jeunes forms (124 filles) ; Formation dans les CFM (12 24 mois) : 1667 jeunes forms, dont 819 filles ; SIFA (quatre mois de formation et quatre mois de suivi) : 520 jeunes forms, dont 162 filles ; Construction de deux centres de formation dartisans Maradi et Gaya ; Cinq corps de mtier qui font lobjet de formation par apprentissage dans huit localits; Des programmes de formation dvelopps dans ces cinq corps de mtier ; Huit CFM appuys par le programme ; 211 encadreurs qui ont bnfici de renforcement de comptences ; 12 SIFA dploys dans 12 localits diffrentes, 12 comits de gestion mis en place. Pour les 1707 jeunes forms durant la phase 2012-2013 : 1241 personnes en auto-emploi en 2014. 86% ont augment leur revenu. Revenu mensuel additionnel moyen observ en 2014 : 32 000 FCFA (64 CHF). 73% ont eu une activit rmunratrice un an aprs formation.27Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Jeunes en formation agricole dans un SIFA, avec leur formateur.Angoual Toudou, Niger.28 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Formation Professionnelle et Emploi des Jeunes (FOPREJ)Le projet sadresse aux jeunes vivant en milieu rural et priurbain, dans les rgions dAgadez, Tahoua et Tillabry. Son objectif est de contribuer lamlioration de leurs conditions de vie en diminuant leur vulnrabilit et leur marginalisation grce aux revenus de leur travail. Financ par lUnion Europenne pour cinq ans (2014 - 2017), FOPREJ met la disposition de ces jeunes des formations diverses dans des domaines porteurs dans leurs localits. Dmarr en janvier 2014, le projet sest dabord attel raliser un tat des lieux dans les trois rgions concernes, afin didentifier les publics cibles et les acteurs locaux motivs, pour assurer loprationnalit des dispositifs de formation et dinsertion.Dans les trois rgions dAgadez, Tahoua et Tillabry, ce sont 595 jeunes, dont 37% de filles, qui ont bnfici de formations mises en uvre dans plusieurs localits dont Say, Tassara, Tchintabaraden, Guidan Ider, Timia, Ingall , etc. avec le dveloppement de supports de formation dans plusieurs domaines.En amont, lidentification de nouveaux dispositifs de formation et le dveloppement de lingnierie de formation a permis dintroduire le fonage de forage, la vannerie, la broderie la machine simple, comme nouveaux domaines.Enfin, laccent a t mis sur la formation et laccompagnement des ressources humaines des dispositifs afin quelles soient capables dassurer leurs diffrentes missions en toute autonomie. Cest pourquoi les Organisations Paysannes, les COGES et les Organisations de Producteurs Agricole ont galement bnfici de formation en ingnierie de formation et en pdagogie.Rsultats 2014 595 jeunes forms, dont 224 filles (37%) ; Parmi eux : Apprentissage dual (2 ans) : 37 jeunes en formation ; FIP (1 3 mois) : 380 jeunes forms, dont 205 filles ; Perfectionnement techniques des jeunes artisans (une quatre semaines) : 40 jeunes forms, dont sept femmes ; Formation dans les CFM (2 ans) : 59 jeunes en formation ; 97 encadreurs renforcs, dont 60 femmes.Jeune en formation soudure.Tillabry, Niger.29Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom du projet Pays Partenaires & donateursVolume annuelDure RsultatsFORMATION PROFESSIONELLEProgramme Formation ProfessionnelleTunisie DDC CHF823 093,89 2013 - 2015 Composante Modules de spcialisation: deux spcialits labores en 2014 ; deux autres en cours ; Composante Entreprises dEntrainement: 84% de taux de placement pour 55 chmeurs forms ; Composante Formation qualifiante : 124 personnes formes.Projet de renforcementdes Capacitsdes Centres deSant deslocalitsdmuniesBnin Fondation MEDICORCHF 589 132,452013 - 2016 470 agents de sant forms ; 34 nouveaux formateurs forms sur les modules actualiss ; 35 formateurs forms en 2013 recycls ; Formations sur site des agents de sant dans 47 nouveaux centres de sant ; 27 modules de formations actualiss ; 131 membres des Comits de gestion des centres de sant forms ; 88 membres dONG, radios locales et groupes structurs sensibiliss.Projet dAppui la Formation Professionnelle Artisane (PAFPA)Bnin DDC/ SwisscontactCHF19 603,52013 - 2016 6 801 apprentis forms pour le CQP ; Obtention du CQP pour 653 apprentis (352 femmes) ; 5478 apprentis forms pour le CQM, 4849 diplms ; Dix modules de perfectionnement des patrons labors; 115 patrons, dont 30 femmes, forms dans les modules de dcoration et de plomberie; Une tude sur les filires AGR porteuses finalise ; 135 membres de groupements forms, dont 97 femmes. Parmi eux : 33 nouveaux membres, dont 28 femmes ; Trois nouveaux groupements appuys pour lachat de petits matriels ; Neuf collectifs dassociations accompagns dans le cadre du financement de lapprentissage de type dual ; 82 formateurs forms ; 55 Centres de Formation Professionnelle (sur 77) valus en couture, coiffure et mcanique deux roues pour la mise en uvre du CQP ; Un Centre de comptences identifi en construction mtallique.Vue d ensemble des projets30 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom du projet Pays Partenaires & donateursVolume annuelDure RsultatsFORMATION PROFESSIONELLEProjet dAppui la Formation Professionnelle des Jeunes (PAFIPJ)Burkina FasoDDC CHF38 4002013 - 2016 Formation pour 484 apprentis-artisans (dont 62% de femmes) par apprentissage de type dual ; Perfectionnement pour 297 patrons-artisans (dont 62% de femmes) ; Formations pdagogiques pour 45 formateurs (dont 49% de femmes).Formation et Insertion dans le Bassin du Niger (FIBANI) Mali Royaume des Pays-BasCHF2 950 4752013 - 2015 8042 personnes formes dont 54% de femmes. 90% dclarent avoir augment leur revenu dau moins 10% ; Elaboration de plans dactions avec les partenaires ; Plus de 300 formateurs de proximit forms; Animation de lintranet du rseau des centres de formation ; Mise en uvre du systme de suivi-valuation.Programme dAppui la Formation Professionnelle (PAFP)Mali DDC et Royaume du DanemarkCHF 3 732 0532013 - 2015 11 170 personnes formes ; Augmentation du revenu de plus de 20% pour plus de 2800 personnes ; Accs lemploi pour plus de 900 jeunes sans activit; Mise en oeuvre du systme de suivi-valuation.Projet dAppui aux Jeunes Entreneurs (PAJE)-NitaMali Education Develop-ment Centre / USAIDCHF546 582,152010 - 2015 Formation professionnelle dans diffrentes Activits Gnratrices de Revenus (AGR) pour 4907 jeunes ; Dmarrage dAGR pour 3727 jeunes ; Formation pour plus de 350 formateurs locaux dans trois rgions.Projet Insertion Enfants Vulnrables (PIEV)Mali Unicef CHF25 999,242014 - 2015 Lancement du projet en novembre 2014 ; Etude de faisabilit pour identifier les opportunits en terme dapprentissage, demploi ou dauto-emploi et les possibilits de formation professionnelle ; Identification des partenaires locaux pour une synergie dactions.31Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom du projet Pays Partenaires & donateursVolume annuelDure RsultatsFORMATION PROFESSIONELLEFormation Professionnelle et Emploi des Jeunes (FOPREJ)Niger Union EuropenneCHF716 250,22014 - 2017595 jeunes forms, dont 224 filles (37%). Parmi eux : Apprentissage dual : 37 jeunes en formation ; FIP : 380 jeunes formes, dont 205 filles ; Perfectionnement techniques : 40 jeunes forms, dont sept femmes ; Formation dans les CFM : 59 jeunes en formation; 97 encadreurs renforcs, dont 60 femmes.Programme dappui la Formation Professionnelle Rurale (FOPROR)Niger DDC CHF 2 340 339 2013 - 2016 3884 forms, dont 1538 filles. Parmi eux : Apprentissage dual : 529 jeunes en cours de formation, dont 18 filles. 175 diplms. 91 apprentis qui ont termin lapprentissage ; FIP : 575 jeunes forms, dont 415 filles ; Perfectionnement technique : 593 jeunes forms, dont 124 filles ; Formation dans les CFM : 1667 jeunes forms, dont 819 filles ; SIFA : 520 jeunes forms, dont 162 filles ; Construction de deux centres de formation dartisans Maradi et Gaya ; Cinq corps de mtier qui font lobjet de formation par apprentissage dans huit localits. Des programmes de formation dvelopps dans ces cinq corps de mtier ; Huit CFM appuys par le programme ; 211 encadreurs qui ont bnfici de renforcement de comptences ; 12 SIFA dploys dans 12 localits et 12 comits de gestion mis en place. Pour les 1707 jeunes forms durant la phase 2012-2013: 1241 personnes en auto-emploi en 2014. 86% ont augment leur revenu. Revenu mensuel additionnel moyen observ en 2014 : 32 000 FCFA (64 CHF).32 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom du projet Pays Partenaires & donateursVolume annuelDure RsultatsFORMATION PROFESSIONELLEPlateformes Orientation - JeunesseNiger Service Liechtenstei-nois de Dveloppe-mentCHF480 691,82013 - 2016 3101 jeunes (dont 1280 femmes) reus en entretien ; 1288 jeunes (551 femmes) accompagns ; 515 jeunes (253 femmes) mis en relation ; Parmi eux : 246 jeunes (144 femmes) ont fait une formation, 154 jeunes (35 femmes) ont fait/sont en stage, 75 jeunes (61 femmes) ont cr leur propre emploi, 27 jeunes (10 femmes) ont trouv un emploi et 13 jeunes (3 femmes) ont relanc leurs activits conomiques ; Deux nouvelles Plateformes cres ; Trois sessions de formation sur latelier CV (pour 23 conseillers dorientation), trois sessions de formation sur la dcouverte mtiers (26 conseillers), huit sessions sur laccompagnement (47 conseillers) et une formation en genre (12 conseillers) ; Appui lorganisation dun Forum de lorientation, 23 centres de formation professionnelle prsents.Plateformes Nord - Orientation et insertion professionnelleNiger Union EuropenneCHF326 304,952012 -Sept 2014 609 jeunes reus en entretien, 167 jeunes accompagns et 131 jeunes mis en relation ; Parmi eux : 15 en stage, un jeune qui a trouv un emploi, 87 en formation, huit qui ont relanc leur activits conomiques, 46 qui ont cr leur propre emploi ; 10 conseillers dorientation forms ; Deux permanences mobiles Orientation Jeunesse mises en place Konni et Tchirozrine ; Cinq filires de formation appuyes dans deux structures de formation professionnelle (CFM Tahoua et Agadez).SERVICES FINANCIERSPromotion de lentreprenariat rural travers lpargne-crdit (WASA)Mali Fondation HirschmannCHF103 563,342013 2015 16 communes et 94 villages couverts par le projet ; 47 formateurs locaux en activits ; 35 nouveaux groupes WASA ; 3340 personnes ont obtenu un crdit.33Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom du projet Pays Partenaires & donateursVolume annuelDure RsultatsPROMOTION DES PMEDMO-Tourisme Tunisie SECO et Office de Tourisme tunisienCHF212 461,3Sept 2014 - 2015 Appel doffres ; Diagnostic ; Mobilisation de lexpertise internationale.Programme de Dveloppement des Infrastructures Economiques et Marchandes (PDIEM)Bnin Coopration Suisse au BninCHF173 160,1Oct 2013 - Sept 2017 830 artisans et TPE recenss ; Mise en place de trois groupes thmatiques multi-acteurs dappuis aux artisans ; Elaboration dun document de vulgarisation sur laccs des TPE et artisans locaux aux marchs publics; Elaboration dun document de plaidoyer en direction des pouvoirs publics ; IMF sensibilises ; Validation dun dispositif institutionnel de formalisation et dincubation des artisans ; Signature entre la CIM et Swisccontact dune convention-cadre et signature des Protocoles de partenariat entre la CIM et des radios communautaires.Projet dAppui au Dveloppement Communal (PADC)Burkina FasoService Liechtenstei-nois de Dveloppe-mentCHF849 790,42013 - 2016 Cration dune micro-entreprise individuelle pour 175 jeunes ; Formation pour 1341 entreprises existantes ; Dispositif dauto-financement (SUMAN) pour 971 personnes (dont 82% de femmes) ; Concept DEL oprationnel dans sept communes ; Stratgie DEL dfinie dans deux communes.En 2014, Swisscontact a gagn trois nouveaux projets et est parvenue consolider le volume des oprations un peu plus de 14 millions de francs suisses.Pour mmoire, en 2011, le volume ntait encore qu moins de cinq millions de francs suisses.Volume Afrique du Nord et de lOuest en 2014, en CHFTunisie 1 035 555,19Bnin 781 896,05Burkina-Faso 860 818,90Mali 7 358 673,01Niger 3 863 585,94Total des Projets 13 983 229,68Bureau rgional 82 700,59Total 14 065 930,2734 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014CollaborateursNom Prnom FonctionBninAcakpovi Franck Conseiller techniqueAvohozin Pierrick ComptableAzannon Cyprien GardienAklassato Ogoubiyi Flore Conseiller techniqueAlavo Estelle SecrtaireAmadou Laetitia Conseiller techniqueBabadjihou Tarcicius Conseiller techniqueBassongui Memounatou Secrtaire comptable / Conseiller techniqueDangelmeyer Michael DirecteurDhou Christiane Coordinatrice oprationnelleDibousse Tarou ChauffeurFousseni Kassim GardienGbaguidi Thodule GardienHouessou Constance GestionnaireHountondji Eric ChauffeurMora Yerima Amadou GardienSgb Etienne GardienBurkina FasoBelem Ernest Roland Chauffeur/CoursierBouda P. Joanny Gardien Buchwalder John DirecteurDrabo Hazara Charge de projet Kabor Mathieu Charg de projet Nonguierma Clarisse femme de mnage, aide de bureauOuedraogo Elisabeth Gestionnaire-comptableOuedraogo Siaka Responsable MRMSalambr Amsatou Adjointe au Directeur, Charge de projet Tarbagdo N. Vincent GardienTopan Sanata Secrtaire de DirectionTraore Ibrahim Chauffeur/CoursierMaliBagayoko Mahamadou Logisticien Barry Ibrahima Coordinateur Bouar MPie Agent dentretien35Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom Prnom FonctionCissouma Salia GardienCoulibaly Fatoumata Agent administratifCoulibaly Abdoulaye Agent dentretien Coulibaly Seydou Agent dentretienCoulibaly Lassina GardienCoulibaly Sin Charg de lingnierie de la formation Coulibaly Badi Charg de lappui aux collectivits territorialesCoulibaly Cissoko Fatoumata Agent administratif Dabou Emmanuel Agent dentretien Dackono Vincent Gardien Dakouo Ourouzo Chef dantenne Dakouo Dieudonn Charg de lanimation rurale De Meester Michel Co-Chef de projet (fin mai 2014)Del Sarto Monica Cheffe de projetDembele Abdoul Karim Chauffeur Dembele Abdoul Kader Gestionnaire - comptable Dembele Chigueta GardienDiarra Lassana Chauffeur Diarra Abdou Chef dantenne Diarra Mahamadou Gardien Diarra Karaba GardienDiarra Beredougou Gardien Diarra Esaie Gardien Diarra Seydou Gardien Diassana Moutian Abel Ngo Agent administratif Dieng Coumba Sn Charg de communication Dissa Koniba Agent administratif Dizi Diarra Romain Gardien Djir Lassana Gestionnaire - comptable Djir Pinda Animatrice communautaire Doucoure Daouda Agent administratif Douyon Danaya GardienGuindo Mahamane Nanamoye Secrtaire de directionGuindo Souleymane Agent dentretienHounzou Kienou Gardien36 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom Prnom FonctionKabayo Karamoko GardienKassoum Sidib Chauffeur Keita Takimady Famoussa Charg de lingnierie de la formationKeita Moussa Charg danimation ruraleKeita Moussa Marc Charg de lingnierie de la formationKeita NTji Charg de lappui aux centres de formation de rfrenceKeita Abdoul ChauffeurKeita Kibili Demba Bina Charg de lappui aux collectivits territorialesKiabou Thicoura Agent dentretien Kone Patricia Cheffe dantenneKone Germain Kouss Chef danntenneKoumare Aly Badra Charg danimation ruraleKouyate Madani Chauffeur Krafft Maud Directrice Swisscontact Llenta Mamadou Gardien Maiga Ibrahim Coordinateur national Maiga Aminata Assistante technique Maiga Mahamane Animateur communautaire Makadji Sarata Agent administratif Mariko Yaya Charg danimation rurale Ndiaye Mohamed Assistant technique Nzambinama Annick Expert (fin octobre 2014)Ongoiba Nouhou Gardien Rondeau Ccile Charge du volet insertion des jeunesSagara Idrissa Gardien Samak Traor Fatoumata Cheffe dantenne Sangar Issa Gardien Sanogo Souleymane Responsable logistique Sanogo Dramane Chauffeur Sanou Joseph Charg des filires agricolesSidib Djoum Gardien Sidib Hamara Gardien Sogoba Routh Agent administratif Sogodogo Mohamed Charg de lingnierie de la formationSow Abou Djibril Charg de lingnierie de la formationSow Sory Ibrahima Charg de lingnierie de la formation37Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom Prnom FonctionSy Djibril Sirafily Chauffeur Sylla Souleymane ChauffeurTangara Mariam Charge de lanimation ruraleTangara Seydou Charg de lagro-cologieTessougue Tobr Charg de lingnierie de la formationThiam Pat ChauffeurThienou Mickal Gardien Tienou Os Chef dantenne Togo Isaic Gardien Tour Ibrahim Charg de lingnierie de la formationTraor Hamar Baba Charg de lanimation rurale Traore Mahamadou Chauffeur Zorom Hamadoun Gardien NigerAhmed Binta Soumaila Gestionnaire ComptableAlhadj Aboubacar ChauffeurAli Mahamane Bachir ChauffeurAoudou Daniel GardienBankol Isabelle Gestionnaire ComptableBarthe Attahirou Garba Assistant techniqueBodo Soumana ChauffeurChekaraou Mariama Allasssane Responsable MonitoringConilleau Ccilia Conseillre sous-rgionale MRMCostas-Kabas Liliane Assistante de directionGado Souleymane Gardien de nuitGarba Sabou Chef dantenneHami Alfouja Oumarou Assistant techniqueHollande Clmentine ComptableIboun Gueye Ramatou Secrtaire comptableIdi Boukary Abdoulnasser Assistant techniqueIssa Elmahadi Agent dentretienIssaka Mariama Assistante techniqueKalilou Amadou Chef dantenneLaouali Hassane Assistant ComptableMaghas Assaleck Assistant technique38 Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Nom Prnom FonctionMahamadou Dodo Gardien de nuitMaikarfi Ramatou ComptableMamane Abdoulaye GardienMathurin Charles ChauffeurMoussa Issoufou ChauffeurNa-Abou Saminou Chef dantenneNa-Abou Souley Elh Gabi Informaticien LogisticienNoureni Ocquet Secrtaire comptableOusmane Achatou Secrtaire comptable Ousmane Kobyagba GardienRosman Sophie Cheffe de ProjetSaadou Ibrahim Gardien de jourSahirou Abdou Chef dantenneSamna Abdoul Aziz Assistant techniqueSchulleri Friedrich Reprsentant paysTchiam Hassane ChauffeurTchiam Dd Koum Agent de mnage / ChauffeurTchibozo Constantin Assistant techniqueZor Adamou GardienTunisieAbidi Wided Encadrant ELANBanouas Faten Charg de projet, responsable communicationBen Hamida Malek Administratice comptableBerriche Amine Responsable marketing touristiqueChaabane Abdelkader Expert tourisme - responsable antenne MdenineChaibi Ins Responsable MRM et KMDabbabi Mohamed Expert dveloppement localGharbi Anas Manager - encadrant ELANGharbi Emna Gestionnaire - comptableKbier Hana Administratrice - aide comptableMatthijs Yves Directeur Nafti Lilia Experte RHToumi Yosri Encadrant ELANTrabelsi Walid Manager - encadrant PESZeramdini Hamda Directeur excutifZoghlemi Boutheina Femme de mnage39Rapport Annuel Afrique du Nord et de lOuest 2014Personnel international Personnel localPays Femmes Hommes Femmes Hommes TotalBnin 1 6 10 17Burkina Faso 1 5 6 12Mali 3 10 74 87Niger 2 1 9 28 40Tunisie 1 7 8 16Bureau 1 1 2Total 6 5 37 126 174Les collaborateurs Swisscontact pour lAfrique du Nord et de lOuest en 2014Nous crons des opportunitsCouverture : Formation en couture. Bnin.Photos : Collaborateurs de Swisscontact.Conception : Stphanie Tesson.Swiss NPO-Code : Swisscontact oriente son organisation et la gestion de ses affaires vers lesdirectives en matire de gouvernance institutionnelle pour les organisations but non lucratif(Swiss NPO-Code) publies par la Confrence des prsidentes et des prsidents des grandesoeuvres dentraide de Suisse. Un examen effectu la demande de cette organisation a rvl que les principes du Swiss NPO-Code taient respects.Label ZEWO : Swisscontact a t rcompense par le label ZEWO. Ce label est dcern auxorganisations dutilit publique pour leur bonne gestion des fonds qui leur sont confi s, attesteque les sommes rcoltes sont affectes au but fi x de manire effi cace et conomique etdistingue les organisations transparentes et dignes de confi ance prsentant des structures decontrle effi caces et respectueuses des principes dthique quant lacquisition de moyens financiers et la communication. Swisscontact fait rgulirement lobjet dexamens veillant au respect de ces critres. (Source : ZEWO)Avril 2015.BninSwisscontact08 BP 1117Tri Postal CotonouTl / Fax : +229 21 30 48 89 www.swisscontact.org/beninBurkina FasoSwisscontactc/o 01 BP 578Ouagadougou 01Tl : +226 25 34 07 05www.swisscontact.org/burkinafasoMaliSwisscontactc/o Coopration SuisseB.P. 2386 Bamako ACI SOTUBATl : +223 76 40 55 88www.swisscontact.org/maliNigerSwisscontactBoulevard Mali BroYantala HautBP 12 676NiameyTl : +227 20 73 96 37www.swisscontact.org/niger TunisieSwisscontact53 bis Av. de la LivreJardin du Lac1053 TunisTl : +216 71 196 695Fax : +216 71 196 695www.swisscontact.org/tunisie

Recommended

View more >