Tabac.les parents modeles sanitaires

  • Published on
    21-Jun-2015

  • View
    199

  • Download
    1

Transcript

  • 1. Les parents:modles sanitaires ? Amine Benjelloun Marcel RufoContrle du Tabac, objectif JEUNESNancy,Facult de Mdecine, le 22 octobre 2009

2. La conscience de ZenoItalo Svevo, 1923.La premire cigarette, le got, ledgot, lodeur, la culpabilit, secacher,la tentation, les arrts, lesreprises, les doutes, lapaisement, letemps ami 3. Lamour cest comme une cigarette Lamour cest comme une cigarettea brle et a monte la tteQuand on ne peut plus sen passerTout a senvole en fumeLamour cest comme une cigarettea flambe comme une allumettea pique les yeux a fait pleurerEt a senvole en fume 4. Quelques vignettescliniques: 5. Mya , 11 ans. Ma mre avait arrt de fumer, suite uncancer; je lai surprise plusieurs reprises fumer en douce ; chaque fois , elle jurait sesgrands dieux que ctait la dernire fois.Justeavant les vacances, je lai surprise encore, je mesuis jete sur elle, je lai baff, je lui ai arrach lescheveux, je lai insult,jtais comme folle, jemen veux.Et puis , je me suis dit, que si ellement, a doit tre trs bon de fumer.Jai faitquelque chose de mal, alors: jai fum tout lt,mes copines ont fum avec moi, et depuis je lacomprends, je ne lagresse plus. m 6. Mya , 12 ans (un an aprs) Je bois, maintenant, parce que cest bon.Et puis , mes parents travaillent trop, alors ils boivent, un verre , quand ils rentrent.je crois que a leur fait du bien.Je bois, plus qu eux.Jai mme t saoule.Tu le croirais si je te dis quil ne sen sont jamais rendu compte ! 7. Axel, 4 ansTusais,mamamanelleesttravaillebeaucoup ,elle a son bureau lamaison; elle ne me laisse pas jouer,ellemecrie,etquelquefois,sijefaisde btises, elle me frappe. Le soir,elle fume les autres cigarettes,cellesquellefaittouteseuleetquisententfort,etalorsellenecrieplus,jepeuxjouer. 8. Romain, 16 ansMon pre menvoie chez le dealerlui achet du shit.Tu comprends, jesuis jeune, les flics,sils mattrapent,ils me relchent aussitt. Aprs onfume,monpre,sescopains,etmoi.Mamre,ellerle,ellegueule,elleneveut pas.On la laisse causer. Bref,vrai quon se marre bien! Surtout sionpicoleunpeu! 9. Moulay, 16 ansLa dope, a ne fait rien; Regarde ma mre.Comme elle est belle, elle gagne bien sa vie,elle a lair heureuse. Pourtant, je nai aucunsouvenir de ma mre jouant avec moi, petit.Elletaittoujoursdfonce,jete.Chaquefoisque jessaie de me la remmorer, elle a ungarrot et une seringue plante dans lavantbras. 10. Jean, 18 ansMon pre est triathlonien; il a faitplusieurs fois lIron Man. Je me suismis courir nager avec lui. Lesjours o on ne peut pas sentraner,principalement cause du mauvaistemps,ilprendunraildecocaneouil se fait un fix lhrone. Moi , jefumealorsquelquespets. 11. Sarah, 8 ans :On a ft Nol, ctait trs bien.Toute lafamille, tous les amis taient l.Jai eupleindecadeaux.Ondiraitquelesadultesavaient chang:ils fumaient leurscigarettes,ils buvaient du vin, ils taientvraiment trs heureux;leurs visagestaient plus beaux. Mes parents onttoujours lair mieux quand ils boivent ,mme un peu.Je crois que ds que jeseraisgrande,jeboiraidestrucsaussi. 12. Le visage du fumeur?Visageetdiscourssontlis.Levisageparle,rendpossibleetcommencetoutdiscours.Levisage,cettenuditquicriesontrangetau monde, sa solitude, la mort, dissimuledanssontreLevisagemedemandeetmordonne. In thique et infini Emmanuel Levinas 13. Rappel: Goodman (1990): Addiction Unprocessuspar lequel un comportement, permettant la fois de produire du plaisir et dcarter une sensation de malaise interne, est employ dune faon caractrise par:-lchec rpt contrler son comportement.-sa poursuite en dpit de ses consquences ngatives. m 14. Une petite clope?Rcepteurs nicotiniques essentiellementcholinergiques, activantle systmedopaminergique.Aire ventro tegmentale.Rapidit (9 s !!! ) ; demi vie courte (2h).Phnomne de up rgulation .Activation par anticipation de laire ventrotegmentale par une intgration sensori-motriceet planification de laction au niveau du cortexprfrontal et frontal. 15. Une petite clope?QuandjenesaispasquoifaireJe rougis, alors jen allume une , et je mecachederriremonpetitnuagedefumeJenesaisjamaisquoifairedemesmains,alorsjenallumeuneDepuis la loi Evin , quand je suis mal laise autour dune conversation, jai toujoursleprtextedesortirpourmengrilleruneA la pause , avec les copines, autour dunpetitKawa. 16. Le tabac:Trs bien tudi depuis les annes 90. Tabac fumer/ chiquer ou priser (PVD, USA) Initiation avant 12 ans facteur de risque daddiction la nicotine.-le plus souvent entre 9 & 10 ans-(Flemming;1989) La consommation de ladolescence lage adulte (Swan;1990;n=6311) 12 ans =8,5% 13 ans =14,5% 22 ans =71 % !!! 17. Exemple du tabac:Tabagisme = meilleur prdicteur dune consommation/ abus dalcool et de produits illicites. Torabi; 1993; n=20630 , de 10 17 ans. un Paquet /J, par rapport des non fumeurs:- 3 fois plus: boire de l alcool.- 7 fois plus :tabac priser ou chiquer.-10 30fois plus de produits illicites 18. Une petite clope ?ConfrencesdeconsensusANAES1998&2004(grossesseettabac)RecommandationsAFSSAPS2003-Questiondeladpendancenicotinique.-Questiondesprisesenchargecomportementale.-QuestiondutabacladolescenceBmol:attentionanepasfairemergerunmarchfactice. 19. La guerre du faux ?Substituts nicotinique: ptes mcher,pastilles,patch, inhalateurs.Substituts gestuels :cigarettes sanstabac, fausses cigarettes, cigaretteslectronique.Mthodes mdicamenteuses.Mthodes alternatives. 20. Facteurs environnementaux et familiaux- Faible niveau dencadrement familial et dautoritbienveillante;- Attitudes coercitives injustes et incohrentes;- Traumatismes familiaux :abus physiques ou sexuels;- Dysfonctionnements familiaux dus aux drogues ou lalcool.- Croyances familiales dans leffet positif des produits: ame calme, a me fait du bien;ou dans leur non nocivit Bah ! Ca ne peut pas faire demal;- Attitude facilitatrice familiale ;- Fumer ave la fratrie; les pairs; les petits(es) amis(es)- Quartiers risque. 21. Facteurs personnels: Un temprament difficile Niveaulev dagressivit; absence decontrle motionnel; colre ; impulsivit;Recherche de nouveaut; faible niveaudvitement du danger ;Thada; troubles de lhumeur ; troublesanxieux l adolescence. 22. Attention ne pascautionner une sant totalitaireLa faute.La culpabilit.La responsabilit. 23. Cest lheure du dner et autour de latable, les personnes justes viventavec toi lheure juste, dans le lieujuste, parce que cest la juste mesuredu temps, de la vie, et du discours Antonio Tabbuchi

Recommended

View more >