• 1.disponible en téléchargement sur Le magazine universitaire au cœur de sciencewww.univ-montp2.frNuméro 2Avril 2012 Collections des trésors cachés à lUM2 Programme Averroès l’UM2 au cœur de Investissements l’Euroméditerranée dAvenir Un laboratoire de un succès pour lUM2 Montpellier traque les rayons cosmiques1Université Montpellier 2 sciences et techniquesN°2 - 04.2012 Montpellier | Languedoc-Roussillon | Sud de France
  • 2. Sommaire 4 Dossier20 Formation Investissements d’Avenir : Conjuguer apprentissage et enseignement supérieur un succès pour l’Université Montpellier 2  Le master Eau, une offre unique en France  Félicitations aux 302 nouveaux docteurs de lUM2 8 Au cœur du campus24 Directions  Les collections scientifiques : des trésors cachés à l’UM2 La Direction des partenariats, moteur des échanges  LIAE lance sa communauté sur VIADEO L’Université Montpellier 2 côté jardin  Un champion du décathlon à lUM212 à l’honneur à l’UM226 Dossiers des conseils  7 chercheurs d’avenir à l’UM2  Conseil dAdministration  Une pluie de récompenses prestigieuses Conseil des Études et de la Vie Universitaire pour les chercheurs de l’UM2 Conseil Scientifique14 Vie des labos27 Publications  Le laboratoire Univers et Particules de Montpellier traque les rayons cosmiques  Des robots humanoïdes contrôlés par la pensée : une fiction devenue réalité  LInstitut Européen des Membranes sagrandit18 International  Programme Averroès, l’UM2 au cœur de l’Euroméditerranée UM2 N°2 - AVRIL 2012IMPRESSION Offset Deux Mille (France) DIRECTRICE DE LA PUBLICATIONUNIVERSITÉ MONTPELLIER 2 Danièle Hérin Sciences et Techniques RÉDACTRICE EN CHEFPlace Eugène Bataillon Aline Périault34095 Montpellier cedex 5Photo à la une : Mise en évidence Tél. +33 (0)4 67 14 30 30du faisceau émis par un laser à Ont collaboré à ce numéro communication@univ-montp2.fr semiconducteurs. Le faisceau se réfléchit Marjolaine Casteigt, www.univ-montp2.fr sur un miroir (à droite) avant de pénétrer Ambar Gonzalez Bouab, Marie Jasselin, Justine Landais,Tirage : 2.500 ex. dans un spectromètre pour analyse (à Philippe Raymond gauche). Dépôt légal : avril 2012 CONCEPTION & MISE EN PAGE ISSN : en coursLIES est leader dans le développement de Olivier Piau, Agropolis Productions Toute représentation ou reproduction lasers et photodétecteurs fonctionnant dans intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de seslinfra-rouge. LEquipEx EXTRA permettra représentants est illicite (art. A du Code dacquérir de nouveaux équipements dédiés de la Propriété Intellectuelle). à la fabrication de ces composants.2N°2 - 04.2012
  • 3. édito P our son deuxième numéro, l’équipe de rédaction d’UM2, le magazine universitaire au cœur de science a choisi de consacrer son dossier principal aux projets des Investissements d’Avenir qui impliquent notre université.1, 2, 3... taguez !De la recherche à la valorisation de notre patrimoine, en pas-Le QR code, vous connaissez ?sant par les événements et les découvertes récentes, cetteCe drôle de carré permet, à partir publication trimestrielle retrace la globalité des actualitésde votre téléphone, daccéderstructurelles et conjoncturelles de l’UM2.directement à du contenuélectronique (page Internet, vidéo,contenu multimédia...) sans Les manifestations, tout autant que les inaugurations ou lesavoir besoin de saisir ladresse symposiums, attestent du dynamisme de notre établissementcorrespondante.et de son personnel ainsi que de la grande vitalité de la recherche et de l’efficacité deMuni de votre téléphone équipénos chercheurs.d’un appareil photo et d’uneapplication (gratuite) de lecture(QR Reader en anglais), Qrafter C’est bien grâce à l’effort conjugué de tous que l’Université Montpellier 2 obtient sa(iPhone), Goggles (Android),reconnaissance nationale et internationale. Je profite de cette occasion pour remercierQR Code Scanner Pro(Blackberry), Bing (Windows l’ensemble des personnels enseignants – chercheurs, chercheurs et Biatoss du travailPhone), trois étapes suffisent :fourni.1. lancer lapplication,2. photographier le Qrcode,3. lire le contenu.  Les représentants de notre université sont sur tous les fronts, et pas seulement dansle champ international de la recherche scientifique ou des échanges transnationaux,comme l’atteste le portrait de Kévin Mayer, étudiant de l’UM2 participant aux JeuxOlympiques de Londres cet été. Tous nos vœux de succès l’accompagnent.Je souhaite que grâce à cette publication vous soyez comme moi convaincus de l’effi-cience de notre université.Danièle Hérin, Présidente de l’Université Montpellier 2 - Sciences et Techniques 3 N°2 - 04.2012
  • 4. Dossier De gauche à droite, de haut en bas LabEx CeMEBInvestissements d’Avenir Anne-Yvonne Ledain (Vice-Présidente de la Région Languedoc-Roussillon) et Danièle Hérin (Présidentede l’UM2) accompagnées des acteursdu LabEx Chemisyst LabEx EXTRA LabEx NuMEVun succès pour l’Université Montpellier 24N°2 - 04.2012
  • 5. Un succès pour lUniversité Montpellier 2Le programme Investissements Focus sur 10 grands projets SupAgro), développe des technologiesdAvenir, ce sont 35 milliards impliquant l’UM2de linformation et de la communication pour les domaines de lenvironnementdeuros, dont 22 milliards   Lelaboratoire d’excellence CeMEB et du vivant à partir de plusieurs axes destinés à lenseignement (Centre Méditerranéen de l’Environne- (modélisation, algorithmes et calculs,supérieur et à la recherchement et de la Biodiversité), porté par données scientifiques et systèmes, mo- l’UM2, pluri-partenarial (UM1, UM3, dèles et mesures). Il s’agit de mettre en pour renforcer la compétitivité Montpellier SupAgro, EPHE, CNRS, Ci-interaction les sciences dures avec les française sur la scène mondiale.rad, IRD, Inra) fédère les compétencessciences du vivant. Le projet a été dotéSur ces 22 milliards d’euros, près du site de Montpellier dans le domainede 8 millions d’euros. de la biodiversité. Il s’articule autour dede 18 milliards prennent la forme3 axes : comprendre la dynamique et   L’équipement d’excellence EXTRAd’appels à projets compétitifs.le fonctionnement de la biodiversité en (EXcellence cenTeR on Antimonides),L’Université Montpellier 2 est combinant observation, expérimenta- porté par l’UM2, a pour objectif de créer tion et modélisation, prévoir les consé-un centre mondial de référence sur laimpliquée dans 33 appels à quences biologiques des changements recherche en photonique. Cette techno- projets lauréats. planétaires à laide de scénarios etlogie est considérée comme clé pour les anticiper lévolution des services éco- futures applications dans les domaines logiques et des sociétés humaines. Il de lénergie (cellules solaires), de lima- propose des réponses aux problèmesgerie (pour la santé) et des communica- d’environnement induits par l’érosiontions (multimédia). Ainsi le projet EXTRA de la biodiversité et les changementspermettra aux citoyens de pouvoir dis- planétaires sur les systèmes écologiques poser de technologies plus performantes et les sociétés humaines. Le projet a été qui vont participer à la protection de len- doté de 6,3 millions d’euros. vironnement, à une meilleure prédiction des diagnostics médicaux et à une plus   Le laboratoire d’excellence CheMI- grande connectivité à Internet. Le projet Syst (Chimie des Systèmes moléculairesa été doté de 4,2 millions d’euros. et interfaciaux) porté par l’UM2, pluri- partenarial (CNRS, CEA, UM1, ENSCM,   L’équipementd’excellence GEOSUD, école des Mines dAlès) a pour objectifen partenariat avec le LIRMM, HPC@LR de développer le concept de "chimie deet l’OSU-OREME, porte sur l’acquisition système", offrant de nouvelles perspec- et la mise à disposition dune couverture tives sur la connaissance de nouveaux satellitaire de lensemble du territoire matériaux pour des applications dansfrançais, avec une attention particulière les domaines de lénergie, du recyclage,aux milieux urbains. Il permettra la mise de la cosmétique, de la biologie et de la à disposition dimages de la France en santé. Le projet a été doté de 8 millions haute définition et de logiciels danalyse d’euros.qui pourront être utilisés pour la gestion des territoires, la surveillance de lenvi-   Le laboratoire d’excellence NuMEVronnement et la prévention des risques (Solutions Numériques, Matérielles et naturels (inondations, incendies). L’en- modélisation pour l’Environnement et semble du projet a été doté de 11,5 mil- le Vivant), porté par l’UM2, pluri-par- lions d’euros dont 352 500 euros pour tenarial (CNRS, Inria, Inra, Montpellierl’UM2.  5 N°2 - 04.2012
  • 6. Dossier L’équipement d’excellence ROBOTEXchimie verte et traitement des gaz, des scientifiques des espèces. L’herbier depropose la création d’un réseau natio- eaux usées et des déchets. Le projet al’Université Montpellier 2 qui fait partienal composé de 15 laboratoires (dont été doté de 23,8 millions d’euros.des trois plus grands herbiers de Francele LIRMM pour l’UM2) structurant trois avec ses 3,5 millions d’échantillons bé-grands domaines de la robotique aux Leprojet biofinformatique IBC (Institut néficiera de ce projet. L’ensemble duimpacts concrets : la robotique huma-de Biologie Computationnelle), porté parprojet a été doté de 16 millions d’eurosnoïde qui va apporter des soutiens aux l’UM2, a pour objectif la création dun dont 9 millions pour l’UM2.personnes à l’autonomie réduite, la robo-nouveau centre de bioinformatique plu-tique médicale et les micros et nanoro-ridisciplinaire qui va développer de nou-   Leprojet de Société d’Accélérationbotiques qui vont permettre des avan-velles méthodes et logiciels pour le trai-de Transfert de Technologie (SATT)cées considérables dans le domaine detement des grandes masses de donnéesdénommée AxLR a pour objectif dela santé. L’ensemble du projet a été dotébiologiques avec des applications dansdynamiser la maturation économiquede 11,5 millions d’euros dont 1,4 millions les domaines de la santé, lagronomie etdes projets de recherche les plus pro-pour l’UM2.lenvironnement. Le projet a été doté demetteurs, d’améliorer significativement 2 millions d’euros. l’efficacité du transfert de technologies, L’institutdexcellence dans le domaine et de créer plus de valeur économique.des énergies décarbonées GREEN  Le projet E-RECOLNAT a pour objec-La SATT AxLR a comme périmètre laSTARS, institut de l’innovation et dutif de réunir l’ensemble des données desRégion et comprend onze actionnaires :transfert industriel des technologies de collections françaises d’histoire naturelle les cinq universités (UM1, UM2, UM3,production de biocarburants à partir sur une même plateforme informatique. UPVD, UNîmes), deux grandes écolesd’algues, a pour ambition d’élaborer,Depuis trois siècles, les collections (Montpellier SupAgro, ENSCM) et quatreconstruire, structurer et optimiser unepubliques constituées en France, quiorganismes de recherche (CNRS, Inserm,filière d’avenir dans le domaine des conservent une centaine de millions deIRSTEA, IRD). Le périmètre d’activité deénergies décarbonées : la bioraffine-spécimens au moins, sont parmi les plus la SATT couvre une centaine d’unitésrie environnementale des microalgues.importantes du monde quantitativement de recherche représentant 4 750 cher-Pour ce faire, Green Stars met en syner- et scientifiquement, mais sont restéescheurs, enseignants chercheurs et per-gie les meilleures équipes françaises du négligées pendant des décennies. L’in-sonnels de recherche (ingénieurs, docto-domaine, des PME innovantes et des formation gérée par E-RECOLNAT estrants, post-doctorants). L’ensemble dugrands groupes afin de placer la Franceaccessible librement et gratuitement. projet a été doté de 45 millions d’eurosparmi les leaders mondiaux sur cette La plupart des informations procurées pour 10 ans. thématique. Des résultats sont égale-par les spécimens anciens demandent àment prévus en alimentation animale, être actualisées, et notamment les noms Que sont les LabEx et les EquipEx ?Les Laboratoires d’Excellence (LabEx) ontLappel à projets équipements d’Excellencepour but d’encourager les meilleurs laboratoires(EquipEx) a pour but le financementfrançais à renforcer leur potentiel scientifiquedéquipements scientifiques de pointe dont leen recrutant des chercheurs et en investissantcoût doit être compris entre 1 et 20 millionsdans des équipements innovants. 18 LabEx deuros. 7 EquipEx impliquant lUniversitéimpliquant l’Université Montpellier 2 ont été Montpellier 2 ont été retenus dont 1 porté parretenus dont 3 portés par l’établissement.l’établissement. … http://tinyurl.com/labex-equipex6N°2 - 04.2012
  • 7. Les Investissements d’Avenirà l’Université Montpellier 2A u total l’Université reux et anti-inflammatoires plus efficaces   L’EquipEx RESIF-CORE a pour projet Montpellier 2 estet mieux tolérés.de mettre en place en France un nouveau impliquée dans 33 projets  Le projet CALYM a pour but d’accé-système dinstrumentation dobservationd’Investissements d’Avenir lauréats.lérer l’innovation et son transfert dans ledes déformations terrestres lentes.domaine des lymphomes.   L’EquipEx MIGA est un interferomètreEn mathématique, informatique,  Le LabEx PARAFRAP vise à créer un pour lobservation du champ gravitation-physique, systèmesréseau national pour coordonner les acti-nel de la Terre et étudie les déformationsvités de recherches et cliniques sur les de lespace-temps et de la gravitation.  Le LabEx SOLSTICE vise à dévelop-infections parasitaires.   L’EquipEx CRITEX permettra de com-per des procédés solaires de valorisation   Le LabEx ICST est un réseau nationalprendre comment les activités humainesde la chaleur basse température pour la dédié à la compréhension des processus et le changement climatique altèrent laclimatisation de lhabitat, des procédésde propagation des ions au travers des qualité des eaux de surface et souter-délaboration de couches minces pour lesmembranes cellulaires, afin de dévelop-raines et contribuera par conséquent àsystèmes photovoltaïque et des procédés per des nouvelles cibles thérapeutiquesune meilleure gestion de la ressource enphotochimiques de dépollution de leau. et des nouvelles générations de médica-eau dans des contextes variés.  Le LabEx CAMI se propose dexplorerments.   L’Institut Carnot 3BCAR a pour am-de nouvelles approches pour les inter-  Le LabEx GR-EX étudie les propriétésbition de dynamiser l’innovation par laventions médicales assistées par ordi-des globules rouges et en particulier leurscréation de valeur en produits et servicesnateur. interactions avec les parois des vais- « décarbonés ». Le LabEx OCEVU a pour but de mettre seaux sanguins pour mieux comprendre   Le projet ANCESTROME vise à retra-en place un pôle dexcellence scientifiqueles pathologies associées comme lané- cer les évènements expliquant les forcesdans le Sud de la France dans les do- mie ou encore la malaria.gouvernant lévolution du monde vivant,maines de la cosmologie, de la physique   L’EquipEx Morphoscope 2 va poserainsi que les conséquences fonction-des particules et des astroparticules.les fondements d’une médecine person-nelles des changements moléculaires ou  Le LabEx GANEX vise à créer un ré- nalisée et de thérapies intelligentes qui se écologiques.seau national public-privé sur la fabrica-traduiront par des diagnostics précocestion de composants électroniques à base plus fiables et par le développement deEn chimiede Nitrure de Gallium qui interviennent protocoles thérapeutiques plus efficaces.dans de nombreux dispositifs.  LeLabEx STORE-EX a pour objectifEn agroenvironnement de relever les défis scientifiques limitantEn biologie - santéactuellement létat davancement du  Le LabEx Agro a pour objectif destockage de lénergie électrochimique.  Le LabEx EpiGenMed a pour objectif devenir le premier pôle mondial de re-   L’Institut Carnot CED2 Chimie, Envi-de contribuer à découvrir comment des cherche finalisée sur la plante dintérêtronnement et Développement Durablecomplexes moléculaires et macromolé-agronomique. est composé de neuf équipes de re-culaires peuvent piloter des fonctions  Le LabEx CEBA a pour objet létudecherche.cellulaires qui à leur tour vont réguler la de la biodiversité terrestre en Guyanephysiologie et le développement des tis-Française. En Sciences Humaines et Socialessus et des organes.   Le LabEx SERENADE concerne léco- Le LabEx Mabimprove a pour objectif conception des nanomatériaux en vue de   LeLabEx Entreprendre vise la créa-l’optimisation du développement d’anti- préserver lenvironnement lors de leur fin tion dun pôle montpelliérain en articulantcorps monoclonaux thérapeutiques. de vie ou de leur recyclage, et de pro-autour des questions liées à lentrepre- Le LabEx LipSTIC cherche à dévelop- téger la santé des professionnels et des neuriat plusieurs équipes dédiées auper de nouveaux traitements anti-cancé- utilisateurs.droit, à léconomie et au management.  7 N°2 - 04.2012
  • 8. Au cœur du campus Lescollections scientifiques : des trésors cachés à l’UM2Le Pôle PatrimoineOù peut-on trouver réunis dans un mêmela conservation, la valorisation et la re-scientifique assure la endroit un oiseau de paradis naturalisé,cherche historique », explique Noémieconservation, la gestion etun téléscope du 18e siècle, une sculpture Aumasson, chargée de mission patri-la valorisation des collectionsmaori, le tableau d’un éminent professeur moine historique. Au-delà de la richesseanciennes et contemporaines de et le quartz piézoélectrique des frères Cu- culturelle, les collections sont de vraisl’Université Montpellier 2.rie ? Réponse : à l’Université Montpellier 2, outils utilisés par les chercheurs pour collections gérées par le Pôle Patrimoine accompagner leurs recherches et leurs scientifique. Depuis sa naissance en 1810,travaux pratiques. « Nous accueillons l’université acquiert de nombreux objets et régulièrement des chercheurs du monde échantillons utilisés pour l’enseignement entier. Actuellement, un chercheur améri- et la recherche. Un patrimoinecain consulte nos collections à l’herbier  »,scientifique hors du communprécise Véronique Bourgade, directrice qui témoigne du passé de l’uni- adjointe. Avec ses 3,5 millions d’échan- Toucanet versité et illustre l’histoire destillons, l’herbier est un des fleurons desà bec tâcheté, sciences et des techniques. collections de l’UM2 et fait partie des 3vers 1840. plus grands herbiers de France. Les gardiens de la mémoire de l’université Le service réalise ou s’associe à des expo- sitions et participe à des manifestations Au Pôle Patrimoine scientifique, 5 per- scientifiques et culturelles pour partager sonnes s’attachent à la préservation et ce patrimoine unique avec un large public. à la valorisation de ces trésors cachés.L’occasion de découvrir des objets singu- « Nous menons trois actions principales : liers comme par exemple la masse d’uni- versité en argent sur laquelle figurent lesDes millions d’échantillons... sept chaires de la faculté des sciences de Montpellier lors de sa création. ...pour une douzaine de collections Minéralogie : 3 000 échantillons Botanique : herbier de 3,5 millions Patrimoine scientifique et technique d’échantillonscontemporain : 1000 objets inventoriés Paléontologie : entre 1 et 1,5 million de Astronomie : 150 objets spécimens  Physique : 200 instruments Palynologie : 55 000 lames de pollen  Ethnologie : 120 objets … www.collections.univ-montp2.fr Zoologie : 40 000 spécimens environ Mobiliers : vélins de botanique (environ un Préparations chromosomiques : 4 000 pièces millier), tableaux (une cinquantaine), meubles, Où : Pôle Patrimoine scientifique de l’Université Tissus morts et ADN : 3 500 échantillons bustes, objets d’art, etc.Montpellier 2 / Institut de botanique 163, rue Auguste Broussonnet. Montpellier Tél: 04.99.23.21.88 / collections@univ-montp2.fr8N°2 - 04.2012
  • 9.  Masque apouema deNouvelle-Calédonie, vers 1840, inscrit au titre desMonuments Historiques.  Paradisier, milieu du XIXe siècle.  Appareil à quartz piézoélectrique des frères Curie, fin du XIXe siècle. Portrait de Daniel Encontrepar Charles Matet, 1837, huilesur toile, inscrit au titre desMonuments Historiques. Microscope,  Planche d’Eupatoriummilieu du XIXe siècle. de l’« herbier Chirac »,XVIIe siècle, classé au Masse duniversité de la faculté titre des Monumentsdes sciences de Montpellier surHistoriques. 9laquelle figurent les sept chairesCrédits (double-page) : © UM2-SonnetN°2 - 04.2012primitives, vers 1810.
  • 10. Au cœur du campus L IAElance sa communautésurVIADEOL’Institut d’Administrationcomme l’absence dedes Entreprises a choisi restriction d’échangesVIADEO pour lancer saentre les membres. Lescommunauté sur le web. Ce projet étudiants développentréalisé avec le soutien de l’Universitéleur réseau pour décro-Montpellier 2 est le fruit d’un véritablecher un stage ou un em-travail d’équipe en Communityploi. Les anciens recrutentManagement.leurs futurs stagiaires ou apprentis dans leurs entre-30.000 nouveaux membres rejoignent prises. Les membres ontchaque jour VIADEO, le premier réseauaccès aux actualités desocial professionnel français qui compte l’école et des secteurs du40 millions d’internautes dans le monde. management des nouvellesObjectif : tisser et animer un réseau de par-technologies. Les étudiantstenaires professionnels grâce à un CV en et les diplômés ont accès aux La mise enligne. L’IAE vient de lancer sa communauté offres de stages et d’emplois.œuvre du projet a néces-qui regroupe l’ensemble des diplômés etEt surtout, les membres ont sité plusieurs mois de travail. Alain Bataille,les étudiants actuels à la recherche d’unl’opportunité d’interagir et de s’entraider.étudiant en Master 2 MTIC – Managementstage. Cette initiative fait de l’IAE un pion- des Technologies de l’Information et denier à l’université et constitue une premièreDepuis février 2012, les membres de lala Communication – a d’abord réalisé unenationale dans le réseau des IAE.communauté peuvent surfer à volonté etétude qui a conduit au choix de VIADEO. booster leur réseau. Des articles et desCe community manager en herbe a portéLes IAEtiens peuvent rejoindre gratui- informations sont régulièrement publiés etle projet jusqu’à son lancement, entourétement leur groupe officiel, un espace les étudiants peuvent exprimer leur créa- d’une équipe d’enseignants et de pro-d’échanges privilégié et plus spécifique tivité et valoriser leurs compétences enfessionnels.qui présente des avantages exceptionnels participant à des challenges. L’ambition de l’IAE Montpellier est main- tenant d’assurer une présence plus largeLiae montpellier en brefsur les réseaux sociaux. Le community management a le vent en poupe et l’IAE LIAE Montpellier est une école universitaire de l’a bien compris.  management située au cœur de lUniversité Montpellier 2, Sciences et Techniques. La spécificité de lIAE Montpellier ? Des masters de haut niveau en management des technologies pour des étudiants ou des professionnels issus de cursus techniques et scientifiques ; une pédagogie centrée sur "la double compétence scientifique et managériale" accessible par la voie de lapprentissage mais aussi en formation continue.… tinyurl.com/iaemontp10N°2 - 04.2012
  • 11. Un championdécathlon duà l’UM2Il est jeune et déborde dénergie.Accueil et soutien àIl se nomme Kévin Mayer et est à lIUT de Montpellier-la fois athlète et étudiant à lIUT de SèteMontpellier-Sète. Portrait dun sportif àla double casquette. Kévin est accueilli et accom- pagné à la fois par le CREPSRetenez ce nom. Kévin Mayer, tout juste(Centre de Ressources, dExper-20 ans, est spécialiste du décathlon ettise et de Performances Sportives)des épreuves combinées. Originaire de Montpellier et par léquipede la Drôme, il sentraîne désormais pédagogique de son départementau Montpellier Décathlon Élite et sondétudes. « LIUT et le CREPS mènentpalmarès pourrait faire de lui le grandune étroite collaboration, dont lobjectifespoir de lathlétisme tricolore. Il a entre est doffrir aux étudiants sportifs les meil-autres fini premier des championnats duleures conditions de réussite pour leurmonde juniors de Moncton au Canada double projet sportif et universitaire  »,Graines de championsen 2010 et premier encore aux cham-déclare Jacqueline Papet, directricepionnats dEurope juniors de Tallin en adjointe en charge de la pédagogie et Kévin nest pas le seul à bénéficier de cet2011. Actuellement en préparation desde la vie de campus. Une coopérationaccompagnement. Plusieurs étudiantsJeux Olympiques de Londres, ce jeune qui permet à ces jeunes de cumuler sportsportifs de la liste ministérielle sontathlète est un brillant étudiant du dépar- et études plus simplement.inscrits à lIUT de Montpellier-Nîmes.tement de Génie Biologique de lIUT de Parmi eux, Guillaume Victorin, médailléMontpellier-Sète.« Pour cela, nous aménageons leur de bronze en 2011 en saut en longueur emploi du temps et organisons réguliè-lors des championnats dEurope EspoirsStudieux et attentif, Kévin aime comme rement des rencontres entre la directiondOstrava en République Tchèque. Danstous les gens de son âge sortir et passerde lIUT, les responsables pédagogiques son département détudes Techniques dedu temps avec ses amis et lorsquon luide départements ainsi que les sportifsCommercialisation, on retrouve Merryldemande comment il se voit dans dix ans, et leurs entraineurs, afin de construireMBeng, qui a remporté fin février dernieril répond : « Sur un plan sportif, le rêve ensemble un parcours adapté prenant le titre de vice-championne de Franceultime serait dêtre champion olympique... en compte les besoins de nos étudiants- en salle de pentathlon. « Le projet vientSur le plan professionnel, les sciences me sportifs de haut niveau  », ajoute-t-elle.de démarrer, nous espérons vivementplaisent, alors pourquoi pas scientifiqueUne aubaine pour les jeunes comme le poursuivre et voir dautres sportifsou chercheur ? ».Kévin qui ont besoin du sport et desrejoindre lIUT », conclut Jacqueline études pour sépanouir totalement.Papet. 11 N°2 - 04.2012
  • 12. à l’honneur à l’UM2 7chercheurs d’avenirà l’UM2Le 6 février 2012, la RégionLanguedoc-Roussillon arécompensé 38 « chercheursLes lauréatsd’avenir » dont 7 jeunes chercheurs de l’Universitéde l’Université Montpelier 2. Montpellier 2En 2009, la Région Languedoc-Roussillon  Corinne LAUTIER avait lancé le premier appel à projetsLaboratoire Mécanismes Moléculaires dans« Chercheur(se)s d’avenir » : 32 lauréats les Démences Neurodégénérativesavaient été soutenus pour un montanttotal de 2,6 M€. Face à ce succès, elle équipe : Vieillissement et maladiesneurodégénérativesa décidé de lancer un nouvel appel àprojets en 2011.Projet : « Développement d’un nouveaumodèle animal primate d’étude de lamaladie d’Alzheimer : recherche des  Objectifsdéterminants génétiques ancestraux » Soutenir des jeunes scientifiques talen- Frédéric WROBELtueux et leur équipe de recherche pour Michael SMIETANAInstitut d’Electronique du Sudqu’ils puissent s’affirmer plus rapide- Pôle Chimie Balard - Institut deséquipe : RADIAC (RADIAtions etment dans leur secteurBiomolécules Max MousseronComposants)  Soutenir leur créativité et stimuler la équipe : Oligonucléotides modifiésProjet : « Détection des rayons cosmiques àprise de risqueProjet : « Le Bore, J’adore : Générationbord des avions de l’ENAC de Montpellier »  Accélérer l’émergence de nouvellesspontanée d’ADN modifiés par du Bore »voies de recherche innovantes et favo-riser la valorisation économique des Philippe VERNANTrésultats de la recherche  Guillaume CASSABOIS Laboratoire Géosciences  Attirer des chercheur(se)s extérieur(e)s Laboratoire Charles Coulomb équipe : Risquesau Languedoc-Roussillon qui serontéquipe : Physique de l’Exciton,accueilli(e)s dans un laboratoire deProjet : « Mesure du taux de croissancedu Photon et du Spin (PEPS) actuel des Pyrénées par GPS et implicationsrecherche régional seuls ou avec leurProjet : « Les métamatériaux quantiques : en termes de séismes »propre équipe.la physique quantique de lautre côté dumiroir... »Sur un total de 112 candidatures, 38 lau-  Frédéric BOUCHETTEréats ont été retenus dont 7 chercheurs Laboratoire Géosciences / OSU OREMEde l’Université Montpellier 2. Ils rece- Anne LAURENTéquipe : Groupe détude de lavront une aide financière de la Région de Laboratoire dInformatique, de Robotique etdynamique sédimentaire littorale dans le20.000  € à 100.000 € sur une durée dede Microélectronique de MontpellierGrand Sud (GLADYS)trois ans. Ce financement leur permettraéquipe : Extraction de connaissances Projet : « COAST_FOR_ALL : analyse desde mener à bien leur projet de recherchedans les bases de données (TATOO) interactions entre les vagues, le vent, ladans la plus grande liberté, gage deProjet : « Les supercalculateurs et le déluge marée, les objets sableux littoraux et lecréativité. de données »trait de côte » 12N°2 - 04.2012
  • 13. Une pluie derécompenses prestigieusespour les chercheurs de l’UM2François PIERROT Yves LAGABRIELLEDirecteur de Recherche CNRSDirecteur de Recherche CNRS(Médaille de l’Innovation- CNRS) (Prix Dolomieu, Grand prix de l’Académie des sciences)Laboratoire dInformatique, de Robo-tique et de Microélectronique de Mont-  Géosciences Montpellier – BRGMpellierTravaux : recherches dans le domaine desTravaux : le robot, le plus rapide dusciences de la terre alternativement appli-monde, pour l’industrie (chaînes de mon- quées ou fondamentales.tage de panneaux solaires ou agroali-mentaires), mais aussi pour la médecine(échographies en trois dimensions, prélè-Lluis FAJASvements de peaux pour greffes…). Directeur de Recherche INSERM (Prix Henry et Maryjane Mitjavile de l’Académie Nationale de Médecine)Anne CHARMENTIER  Institutde Génétique Moléculaire deChargée de Recherche CNRSMontpellier(Médaille de Bronze-CNRS)Travaux : métabolisme des cellules cancé- Centre d’écologie Fonctionnelle et reuses.évolutive de MontpellierTravaux : adaptation au climat des "Mé-sanges méditerranéennes françaises". Claude GRISON Prix du magazine « La Recherche » pour l’EnvironnementWalter KOB  Centre d’écologie Fonctionnelle etProfesseur Université Montpellier 2évolutive de Montpellier(Prix Ivan Peyches, Grand prix deTravaux : phyto-extraction et chimie éco-l’Académie des Sciences) logique—une synergie dinnovations auDépartement de Physique service de lenvironnement.Travaux : systèmes vitreux au sens large(liquides surfondus, verres silicatés, gels etverres colloïdaux).Patrick LEMAIRE Directeur de recherche au CRBM (élu Membre de l’EMBO*)Didier COT  Centre de Recherche en BiochimieIngénieur d’étude CNRS Macromoléculaire(Prix Cristal 2012 du CNRS)Travaux : comment la variabilité géné-Institut Européen des Membranes tique peut-elle être compatible avec laCette distinction récompense son ex- formation d’embryons morphologique-pertise technique et sa créativité, quiment identiques ? contribuent, aux côtés des chercheurs, * L’EMBO regroupe les meilleurs chercheursau rayonnement de l’IEM et du CNRS.mondiaux en biologie moléculaire13 N°2 - 04.2012
  • 14. Vie des labosLe laboratoire Univers etParticules de Montpelliertraque les rayons cosmiquesLes astrophysiciens fêtent La grande aventure des rayons cosmiques Des rayons qui n’en sont pascette année le centième a commencé au début du 20e siècle. Lesanniversaire de la découverte physiciens de l’époque constatent que Mais que sont exactement ces rayonsdes rayons cosmiques. leurs électroscopes se déchargent spon- cosmiques ? « Ce sont tout sauf desà l’Université Montpellier 2, les tanément, même rangés à l’abri de la lu-rayons », nous répond Matthieu Renaud,chercheurs du Laboratoire Univers mière. Seule explication possible : il doit chercheur au LUPM. Leur nature a été dé-et Particules continuent de traquer exister une sorte de rayonnement ioni-battue jusquen 1930, mais on sait désor-les sources de ce mystérieuxsant, provoquant cette décharge… Mais mais que les rayons cosmiques, baptisésrayonnement…d’où provient ce fameux rayonnement : à tort par le physicien américain Robertde la Terre ou de l’espace ? C’est le phy-Millikan, sont en réalité des particules,sicien autrichien Viktor Hess qui répondraessentiellement des protons, mais aussià cette question, et qui se verra récom-des noyaux (He, C, Fe...) et électrons.penser par le prix Nobel de Physique en1936. Et d’où proviennent-ils ? « On admetque les rayons cosmiques galactiquesComment ? Le chercheur grimpe danssont produits par les vestiges de super-un ballon pour aller mesurer le taux de nova puis relâchés dans le milieu inters-décharge à plus de 5000 mètres d’alti-tellaire, répond Matthieu Renaud, maistude. Résultat : ce taux est bien supérieur la nature exacte des sources à lorigineà la référence au sol. « La seule manière du rayonnement cosmique reste encoredinterpréter mes résultats expérimentaux aujourdhui un mystère ». Pourquoi est-ceest dadmettre lexistence dun rayonne-si difficile de remonter à la naissance dement très pénétrant, dune nature encoreces rayons ? « Parce qu’ils dérivent dansinconnue, venant principalement denle milieu interstellaire au gré des champshaut, et étant très probablement doriginemagnétiques aléatoires qui baignent notreextraterrestre » conclut le physicien engalaxie, oubliant ainsi leurs lieu et date decette année 1912. Cent ans plus tard, les naissance », répond le chercheur.chercheurs de l’Université Montpellier 2continuent à faire avancer la science desrayons cosmiques.14N°2 - 04.2012
  • 15. Un domaine dinvestigation : de quatre télescopes identiques de treize 14, marqueur irremplaçable pour la data-lAstrophysique des Hautes mètres de diamètre, en fonction depuistion des fossiles. Des questions à proposénergies fin 2003 et installés dans la savane nami-de linfluence des rayons cosmiques sur bienne à 1800 m daltitude, situation le climat (couverture nuageuse et transpa-Pour aider à lever le voile sur ces origines idéale pour observer les régions centralesrence atmosphérique) ont été récemmentmystérieuses, les astrophysiciens du de la galaxie. Le deuxième est un satellite soulevées, et restent encore aujourdhuiLUPM essayent de remonter la piste des lancé en 2008, dont linstrument principaldébattues. De même, ces particules sontrayons cosmiques en utilisant d’autres à bord, le LAT, balaye le ciel toutes les considérées comme un agent principalindices. En effet tout au long de leur par-trois heures. Grâce à ces deux instru-de la chimie dans le milieu interstellaire.cours, les protons, noyaux et électronsments, les chercheurs ont pu détectercosmiques vont interagir avec la matière,plusieurs vestiges de supernova dans la Cent ans après leur découverte, létudeles photons et le champ magnétique Voie Lactée, qui pourraient être à l’originedes rayons cosmiques revêt donc uninterstellaires et générer des photons etdes rayons cosmiques. aspect inter-disciplinaire. Au Laboratoiredes particules secondaires. « Ce sont au-Univers et Particules de Montpellier, lestant de messagers électriquement neutres Quelles influencesscientifiques tentent de répondre à luneque l’on peut utiliser pour remonter aux sur la Terre et au-delà ? des questions les plus fondamentales desources », précise Matthieu Renaud, « et lAstrophysique des Hautes énergies, enen particulier les photons gamma dits de à l’issue de leur périple dans le milieu in-poursuivant la recherche des sources dehaute et très haute énergies ». En effet,terstellaire, les rayons cosmiques arrivent ces fameux rayons cosmiques, une com-ces messagers neutres ne sont pas dé-sur Terre. Ont-ils un impact sur notreposante essentielle de notre galaxie. viés par les champs magnétiques, et se planète ou se contentent-ils de déchargerpropagent en ligne droite depuis leur lieu les électroscopes des physiciens ? « L’io-dorigine. nisation par les rayons cosmiques n’est pas sans conséquences, et se retrouvePour les aider dans cetteainsi au centre de nombreux champsenquête cosmique, lesde recherche », répond Matthieuchercheurs de l’UniversitéRenaud. Linteraction desMontpellier 2 disposent de deuxrayons cosmiques avec … www.mpi-hd.mpg.de/hfm/HESSinstruments dobservation dans lelatmosphère ter-domaine gamma appelés H.E.S.S.restre produit … http://fermi.gsfc.nasa.govet Fermi. Le premier se composele carbone Photo-montage du ciel étoilédepuis la Namibie avec la VoieLactée vue en rayonnementgamma avec H.E.S.S.© F. Acero & H. Gast 15N°2 - 04.2012
  • 16. Vie des labos Des robots humanoïdes contrôlés par la pensée : une fiction devenue réalitéNe se limitant plus à la science-fiction comme leur « grandfrère » R2-D2 du film Star Wars,les robots humanoïdes franco-japonaisHRP-2 et HOAP-3 sont en passe dedevenir de véritables héros d’un mondebien réel !Dans le cadre du projet de rechercheeuropéen FP7 VERE, l’équipe « InteractiveDigital Humans » (IDH) du LIRMM (Univer-sité Montpellier 2, CNRS) travaille à piloterces deux robots humanoïdes par la pen-sée, avec des indications de mouvementsimples (« avance », « recule », « tourne àdroite » et « tourne à gauche »), de manièreapproches auxquelles se consacre Pierre Avec cette nouvelle expérience inédite,équivalente à l’usage d’un joystick.Gargondet, doctorant à l’UM2, sont inté-l’opérateur peut faire évoluer son avatarressantes et peuvent potentiellement être par la seule force de la pensée, dans unAu début du projet, les enseignants-cher- utilisées pour des tâches plus complexesenvironnement qui peut être distant decheurs du LIRMM et du Joint Roboticscomme les manipulations d’objets. plusieurs centaines de kilomètres. DansLaboratory du Japon ont réussi à réincar- l’expérience réalisée par Sébastien Druon,ner une personne dans le corps d’HRP-2Une technique différente a été nouvelle-maître de conférence à l’IUT de Béziers,grâce à des interfaces homme/cerveaument mise au point par l’équipe IDH, en l’opérateur se situait à Réhovot, en Israël,« classiques », basées sur l’analyse de collaboration avec l’InterDisciplinary Center et le robot HOAP-3 se situait à Béziers, enl’électro-encéphalogramme.et lInstitut Weizmann d’Israël. Contraire- France : c’est une première mondiale !ment à la première approche basée sur desComment les chercheurs ont-ils procédé ?stimuli visuels et une analyse de l’électro-Si les ordres sont encore simples pourPlacée devant un écran, la personne vo- encéphalogramme, cette nouvelle tech- le moment (« devant », « à droite », « àlontaire voit le même environnement que nique permet à un opérateur confortable-gauche »), les équipes de recherche tra-son avatar HRP-2 grâce à des camérasment installé dans un caisson d’Imagerievaillent actuellement à améliorer cetteembarquées derrière les orbites du robotpar Résonance Magnétique de commander expérience et aller plus loin encore danshumanoïde. Sur l’écran face à elle sont à distance un robot humanoïde de petite limmersion… à suivre donc ! superposées des icônes en image detaille, en l’occurrence le robot humanoïdesynthèse, chacune associée à une tâchefranco-japonais HOAP-3 du LIRMM.particulière à exécuter par le robot. Cesicônes stimulent le cerveau. Lorsque l’at-Le caisson d’IRM permet d’interprétertention de l’opérateur se porte sur l’une l’activité des zones du cerveau liées aud’elles, un algorithme de classification la mouvement, sans autre effort de la part de … www.vereproject.eudistingue et ordonne au robot l’exécu-lopérateur que celui de penser à sa maintion de la tâche qui lui est associée. Cesdroite, à sa main gauche ou à ses pieds.16N°2 - 04.2012
  • 17. LInstitut Européendes Membranes sagranditM ontpellier est à lacore de transformer lénergie chimique enIl coordonne en particulier un master euro- pointe de la recherche courant électrique... Ces techniques sontpéen Erasmus Mundus en « Membrane sur les matériaux et également à lorigine des dialyses rénales Engineering » et participe au doctorattechniques membranaires grâce à et d’emballages alimentaires innovants »,européen du même label. Il est aussi trèsl’IEM qui vient de s’agrandir.précise Philippe Miele.actif dans de nombreuses opérations structurantes au niveau local, national etConsidéré comme lun des laboratoires Un tout nouveau bâtiment international. Les relations qui lient lIEMles plus reconnus en Europe dans le pour la rechercheà de nombreuses entreprises permettentdomaine des membranes et des procédésla mise en place de contrats de recherchemembranaires, lIEM développe dans ce Pour remplir ses missions et atteindre ses et de formation de cadres de haut niveau,cadre des recherches multidisciplinairesobjectifs, lIEM sest doté dernièrement mais aussi le développement dactions deallant d’approches moléculaires jusqu’audun nouveau bâtiment pour accueillir sesconseil.développement des procédés de sépara- recherches, inauguré le 2 février 2012.tion. « En clair, nos travaux sont essen- Dune superficie totale de 4060 m² grâce LIEM est un des quatre instituts detiellement basés sur la séparation simple,à cette extension de 965 m², lIEM verra recherche du Pôle chimie Balard, acteuréconomique et efficace des molécules et désormais tous ses moyens humains et fondamental en matière dinnovation, maissont exploités dans de multiples domaines matériels, auparavant dispersés, regrou- aussi de développement économique :tels que la santé, lénergie ou bien encore pés au même endroit. À linterface entre création de start-ups, dépôt de brevetsla protection de lenvironnement  » ex- le campus de lUM2 et du CNRS, lIEM internationaux, découverte de nouveauxplique Philippe Miele, directeur de l’IEM.représente une équipe de 150 personnes,composés, mise en place de partenariatsLes perspectives dapplication sont encomposée de chercheurs et densei- nationaux et internationaux... Le Pôleconstante évolution et concernent des gnants-chercheurs, de doctorants et de chimie Balard se positionne comme un pôlepréoccupations sociétales majeures dans post-doctorants, en majeure partie.d’excellence, visible et attractif au niveautous les domaines : énergie, protection de européen et mondial, sur les domaines ac-l’environnement, agro-alimentaire, eau, Linstitut est aussi très impliqué dans la tuels de la chimie, dans les grands enjeuxchimie fine, santé… formation, notamment en master et doc- du développement économique et durabletorat. et des questions sociétales.  « Par exemple, les techniques à mem-branes permettent déjà entre autres dedessaler de leau de mer, dôter les ionsnitrate afin de rendre leau potable ou en-17 N°2 - 04.2012
  • 18. International Programme Averroès l’UM2 au cœur de l’EuroméditerranéeD évelopper les échangesLe succès d’Erasmus dépasse les fron- financé de 6 à 18 mois à l’étranger leur entre l’Europe et letières européennes : si plus de deux mil- donne l’opportunité de traverser la Médi- Maghreb : c’est la missionlions d’étudiants ont déjà bénéficié d’un terranée pour compléter leur parcoursdu programme Averroès, pilotéséjour Erasmus en Europe, avec le Pro-universitaire et vivre une expériencepar l’Université Montpellier 2. Desgramme Averroès – financé par l’Europeenrichissante.échanges dans les deux sens, qui dans le cadre des programmes Erasmusen trois années d’existence ontMundus – c’est la rive Sud de la Médi-Quant aux enseignants chercheurspermis à 1.000 personnes de vivre un terranée qui est désormais touchée paret aux personnels des universités, unséjour universitaire ou scientifique à la vague des mobilités universitaires…séjour court d’un mois leur permet del’étranger, d’une rive à l’autre de la développer des projets entre deux ouMéditerranée.Des bourses pour les étudiants, plusieurs établissements : nouvelles fi- les enseignants et les personnels lières, doubles diplômes, programmes de recherche ou de valorisation, qualité Depuis 2008, le programme Averroèsde la gouvernance… organise des échanges universitaires et scientifiques entre l’Europe (France,Un programme tourné vers le Sud Espagne, Italie, Belgique, Irlande) et le Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie). Bé-Ces projets de mobilité doivent répondre néficiaires de ces bourses ? Les étudiantsaux enjeux stratégiques des pays du en licence, en master et en doctorat. MaisMaghreb. « Les objectifs du programme pas uniquement : le programme AverroèsAverroès ont été définis par les univer- s’adresse aussi aux post-doctorants,sités maghrébines, en cohérence avec ainsi qu’aux enseignants chercheurs leurs ministères » rappelle Maggy Pézeril, et aux personnels d’encadrement des coordinatrice du programme Averroès. universités.Principaux objectifs désignés : contribuer au développement économique du pays, Les étudiants sont sélectionnés sur cri-développer la recherche et l’innovation, tères d’excellence ; le séjour entièrementmais aussi éviter la fuite des cerveaux Le Programme Averroès en chiffres et voir revenir au pays les jeunes élites formées dans le cadre du programme. Le réseau Averroès réunit 65 universités, 5 collectivitésDès la première année du programme,territoriales, 16 entreprises et 7 réseaux internationauxla Région a choisi de le soutenir finan- Plus de 300 personnes bénéficient chaque année des cièrement. « Le Languedoc-Roussillonbourses Averroès se tourne résolument vers la Méditer- Il y a actuellement sur le site de Montpellier 101 boursiers ranée, dit Anne-Yvonne Le Dain. NotreAverroès soutien est incitatif : c’est aujourd’hui à 13 boursiers montpelliérains vivent une mobilité aul’université de développer une politiqueMaghrebstructurelle de développement de ces Depuis 2008, le programme a bénéficié d’environ 18 M € réseaux » conclut la Vice-présidente dude subventions européennes.Conseil Régional. 18N°2 - 04.2012
  • 19. Averroès 5 : un nouvel horizonChaque année, l’équipe Averroès doit les jeunes diplômés : c’est l’équationdéposer un nouveau projet, et obtenir àdifficile que doivent résoudre les pays Le projet DEFI Averroès,nouveau la confiance de Bruxelles. Maisdu Maghreb  », dit Mustapha Djafour,« meilleur projet européenrien n’est gagné quand on candidate pour Vice-président de l’Université de Tlem- 2011 »un projet européen. Maggy Pézeril s’es-cen (Algérie). Une université qui aura Lancé en janvier 2011 en parallèle avec letime « très fière » des résultats : «  c’est désormais en charge la coordination du programme Averroès, le projet Tempusle seul consortium français à avoir étéprogramme aux côtés de l’UM2 : c’est DEFI Averroès, piloté par Polytech - Uni-reconduit quatre fois consécutives par laune autre nouveauté d’Averroès 5. versité Montpellier 2, s’attache à déve-Commission Européenne dans le cadrelopper l’employabilité des jeunes diplô-des appels à projets Erasmus-Mundus ». « Partager le travail, les responsabili-més sur le pourtour méditerranéen.Grande nouveauté de l’appel à projetstés, et transférer notre expertise dans le2012 : Averroès 5 étend son réseau à pilotage de projets : ce sont des atoutsMené avec l’Algérie, le Liban, le Maroc,deux nouveaux pays du Sud, la Lybiesupplémentaires, note Maggy Pézeril.la Tunisie, la Belgique, l’Espagne et laet l’Egypte. Par ailleurs, le consortium Le programme Averroès, c’est un pontFrance, il a obtenu en décembre 2011 le « Prix du meilleur projet européen 2011 »,renforce la part des universités anglo-vers la Méditerranée mais c’est, avant décerné par l’Agence Europe Educationphones.tout, un projet pour les universités du Formation France (2e2f). Maghreb, un projet pour leur avenir ». Sur le fond, le projet Averroès 5 viseà accroître l’effort engagé auparavantsur l’employabilité des jeunes diplômés.Un enjeu crucial sur fond de printempsarabe. « Un des plus forts taux de crois-sance de la population étudiante, mais … www.defi-averroes.fr des difficultés à trouver un… www.averroes.fr Pont du Gard 2011.Le programme Averroèsemploi pour organise toute l’année dessorties gratuites pour lesboursiers de Montpellier19 N°2 - 04.2012
  • 20. Formation Conjuguerapprentissage et enseignement supérieuràl’Université Montpellier 2, L’apprentissage ? Selon Hélène Durand,92% de réussite aux diplômesl’apprentissage est en pleindirectrice du Centre de Formation desessor. Appuyés par le CentreApprentis (CFA) de l’Université Mont- Chez les jeunes, l’apprentissage n’estde Formation d’Apprentis créé enpellier 2, c’est aujourd’hui une voie par-plus une option par défaut, mais bien un2000 avec le soutien de la Région ticulièrement valorisée. « De l’état auxchoix à part entière. Il faut dire que cetteLanguedoc-Roussillon et du Rectorat,régions en passant par les employeurs,voie offre tout à la fois : une premièreles IUT de Béziers, Montpellier etles formateurs et les jeunes, tout le monde expérience, un diplôme, un salaire et uneNîmes, Polytech, l’IAE et la Facultéest d’accord : il faut développer ces for-bonne assurance de décrocher un em-des Sciences proposent désormaismations, qui offrent un taux d’insertionploi. Et le taux d’insertion professionnelle25 formations de tous niveaux,professionnelle très au-dessus de lan’en serait pas la seule vertu…qui s’attachent à allier excellence moyenne ».académique et employabilité.Hélène Durand se réjouit en effet d’unePourtant, l’apprentissage revient de loin.réussite aux diplômes bien supérieure àLongtemps lié à l’échec scolaire, syno- la moyenne : 92% chez les apprentis denyme de formations au rabais, c’est lal’UM2. Les raisons de cette réussite aca-loi de 1987 qui l’a « consacré commedémique ? Au premier rang d’entre elles,un système de formation à part entière. la motivation à décrocher son diplôme.Mais il aura fallu deux décennies pourUne motivation qui « s’accroît en propor-que les mentalités évoluent ! ». Pour tion de l’intérêt rencontré dans sa pra-les employeurs, l’apprentissage, c’esttique professionnelle. Ces deux activitésdu sur-mesure : des contrats calibrés se nourrissent l’une de l’autre, poursuitsur leurs besoins réels, qui remplissentHélène Durand : appliquer immédiate-très souvent une fonction de pré-recru- ment sur le terrain ce que l’on apprend àtement. Une solution particulièrement l’université, c’est très stimulant ».appréciée en région Languedoc-Roussil-lon, qui compte une majorité de petites Motivés, les apprentis ? Pour Marc Dole-entreprises.son, la réponse ne fait aucun doute. « Cesont les entreprises qui les recrutent, etc’est un profil qui est recherché. Mais ce L’apprentissage à l’UM2 en chiffresn’est pas le seul paramètre qui expliquele bon taux de réussite aux diplômes, 25 diplômes de niveaux DUT, licence professionnelle,poursuit cet inspecteur chargé de lap-master et ingénieur, soit près de 500 apprentis prentissage au Rectorat de l’Académie Taux moyen de réussite au diplôme : 92% (2011)de Montpellier. Rechercher et signer un Dans 66% des cas, les apprentis sont recrutés contrat, ça n’est pas une simple inscrip-à la fin de leur formationtion académique… et ça vous forge une Taux d’embauche six mois après lobtention du diplôme : détermination ».91% (2010 et 2011) 8 projets d’ouverture à la rentrée 201220N°2 - 04.2012
  • 21. « Apprendre un métier » « Ma formation est unique en France  » annonce d’emblée Samuel, 23 ans. «  Les débouchés sont nombreux : ingé- nieur soudeur, bureau détude, méthode, maintenance, recherche et développement, qualité, chargé daffaires... » Apprenti ingénieur de dernière année chez Entrepose Projets à St Martin de Crau, société dingénierie pour la pétrochimie, Samuel suit à Polytech la formation dIngé- nieur Mécanique - Fabrication et Qualité des Structures Chaudronnées. Et se félicite avant tout « d’apprendre un métier ». Un métier d’avenir, dans un domaine porteur. D’autant que Samuel compte sur une embauche au sein d’Entrepose Projets : « en très grande majorité, les apprentis sont embauchés dans leur entreprise à la fin de leur formation ».Selon lui, la voie de l’apprentissage ap-Les deux systèmes ne doivent doncporte indéniablement autre chose : enpas être perçus en concurrence, mais « La voie la plus rapide verscombinant théorie et pratique, elle offreen complémentarité. « L’apprentissage l’emploi »une approche différente de la formation, ne peut en aucun cas se substituer de « 1 semaine de cours, 3 semaines pour appli-et donc d’autres chances de réussite. Il façon systématique au cursus tradition- quer ce qu’on a appris » : pour Lamine (enne faut pourtant pas l’opposer à l’ensei-nel, comme on l’entend parfois affirmer ; photo), 25 ans, c’est l’équation idéale. Son année d’apprentissage, il la décrit commegnement traditionnel, chaque voie ayantne serait-ce que parce que le marché « la voie la plus rapide vers l’emploi, avecses vertus et surtout ses publics privi- du travail ne pourrait absorber toute laune sérieuse perspective d’embauche dèslégiés. Ainsi, « l’apprentissage convientpopulation étudiante » conclut Marc la fin de la formation ».à ceux qui ont déjà un projet, voire unDoleson.  Une année qui s’avère particulièrementplan de carrière. D’autres auront besoin stimulante, avec un contrat signé avec lad’un temps de maturation plus long… »Direction des études de l’UM2, et une ins- cription en Master MUTI (Management desLes acteurs de l’apprentissage à l’UM2 Universités et Technologies de l’Information), délivré par l’Institut dAdministration des Entreprises (IAE). 3 CFA : le CFA de lUM2 (21 formations), le CFA des Côté cours ? « Le prestige de la formationmétiers de la banque et de lassurance DIFCAM dispensé à l’IAE, avec des intervenants(2 formations) et le CFA des métiers de La Poste de marque : le Vice-Président du ConseilFormaposte (2 formations)d’Administration, ou encore le Directeur 3 IUT : Montpellier, Nîmes et BéziersGénéral des Services de l’université ». Côté lIAEpratique ? « Du très concret, avec à la fois la Faculté des Sciencesun encadrement de qualité et une vraie Polytech Montpellier autonomie. De quoi se former vraiment à la gestion de projet ». 21N°2 - 04.2012
  • 22. FormationLemasterEau une offre unique en FranceA vec le master eau et sesLes ressources en eau disponibles pourCette formation s’appuie en effet sur 5 spécialités, Montpellier se lutilisation humaine et nécessaires àune communauté scientifique régionale positionne comme un acteur de léquilibre écologique de notre planète qui comprend 200 chercheurs impliquésréférence dans le domaine de l’eau etsont menacées. Va-t-on manquer d’eau ?dans 10 unités de recherche. Elle béné-ses enjeux humains et environnemen-Comment s’assurer de la qualité de cetteficie par ailleurs d’un lien avec le tissutaux majeurs.ressource ? Une meilleure gestion deéconomique régional et les collectivités leau, fondamentale pour la préservationlocales à travers le Pôle de compétitivité de lenvironnement et pour le développe-à vocation mondiale « Eau ». ment économique des sociétés, repré- sente un enjeu majeur du 21e siècle.Un lien dynamique avec le milieu professionnel Les futurs professionnels de ce secteur sont formés à Montpellier grâce au master Ambition affichée du master : atteindre Eau qui a vu le jour à la rentrée 2011 et un taux élevé d’insertion des diplômés qui vient compléter l’offre de formationen proposant une formation adaptable proposée depuis 40 ans notamment parau marché de l’emploi, en lien étroit avec Polytech’Montpellier dans ce secteur. Cele milieu professionnel et reconnue par diplôme qui associe l’Université Mont-les étudiants comme par les employeurs. pellier 2 à d’autres établissements mont- « Le master Eau alterne enseignement pelliérains (Universités Montpellier 1 et théorique et stages en entreprise ou en 3, Montpellier SupAgro, AgroParisTech)laboratoire et fait la part belle à la par- reste unique en Europe par son organi-ticipation des professionnels dans son sation et sa pluridisciplinarité. cursus de formation », précise Séverin Pistre. L’implantation sur Montpellier « Montpellier dispose d’un potentiel de de grandes sociétés comme Véolia, recherche et d’enseignement supérieur Suez-Environnement, BRL, EGIS mais dans le domaine de l’eau de premier planaussi de nombreuses PME du secteur au niveau européen avec une diversité de l’eau regroupées dans le groupement disciplinaire unique », souligne Séverind’entreprises Swelia est un atout sup- Pistre, directeur du master Eau.plémentaire. Les professions liées à l’eau sont en pro- gression constante depuis 10 ans et grâce à l’évolution de ce secteur de nouveauxUne formation unique déclinée en cinq spécialitésmétiers font leur apparition. Grâce à ce diplôme en phase avec la demande so- Eau et agriculture ciale, économique et de développement, Contaminants eau santé les étudiants issus du master Eau sont Eau et société particulièrement préparés à ces métiers.  Eau et littoral Eau et ressource … http://master-eau.um2.fr22N°2 - 04.2012
  • 23. Félicitations302 nouveaux aux docteurs de l’UM2 L es nouveaux docteurs de L’Université Montpellier 2 accueille plus sépanouit en thèse à lUM2, personnelle- l’Université Montpellier 2de 1000 doctorants dans 6 écoles docto- ment et professionnellement, sera un des qui participent activementrales couvrant l’ensemble des domainesambassadeurs de notre recherche, de au rayonnement de la recherchedu savoir. Un tiers de la « force de re-notre formation et de notre région où quil montpelliéraine étaient réunis le cherche » de l’établissement est ainsisoit dans le monde ». 26 janvier 2012 pour recevoir leurreprésentée par les doctorants. diplôme.Comment se passe la poursuite de car- Quel investissement cela représente-t-ilrière de ces jeunes docteurs ? Plutôt bien Ils sont chimistes, biologistes, géologuespour l’établissement ? « Sur les un peu si l’on en croit une récente étude. L’UM2 ou encore physiciens et ils sont le présent plus de 12 millions deuros dédiés à la a interrogé 158 docteurs ayant soutenu et l’avenir de la recherche française. Lesrecherche chaque année, lUM2 investitleur thèse en 2008. Résultat : 3 ans après 302 nouveaux docteurs de l’Université plus de 6,3 millions deuros dans la for- l’obtention de leur doctorat, plus de 90% Montpellier 2 étaient à l’honneur en ce mation de ses doctorants », répond Ingrid des jeunes diplômés ont trouvé un em- début d’année et une belle cérémonieChanefo, directrice de la recherche et desploi. Essentiellement dans la recherche de remise des diplômes consacrant unétudes doctorales.publique et l’enseignement supérieur minimum de 8 ans d’études et de travaux pour 77% d’entre eux mais aussi dans le de recherche leur a été dédiée. Un vecteur d’enrichissement privé pour 15 % des doctorants. 30 % des interculturel actifs interrogés travaillent à l’étranger et Les études doctorales constituent un20% exercent en Languedoc-Roussillon. point majeur de la formation sur le siteUne politique particulièrement attractive à la question « comment avez-vous obte- montpelliérain. Le rôle des doctorants estpour les doctorants étrangers : ils sontnu votre emploi », la grande majorité des essentiel dans la production scientifique plus de 400 à l’Université Montpellier 2 et diplômés répondent « grâce aux contacts des laboratoires et équipes de rechercheviennent de 70 pays différents. « Laccueil noués pendant le doctorat ». Côté salaire et cette formation « à et par la recherche  » de doctorants étrangers est un vecteurle revenu net moyen déclaré s’établit à confère un rayonnement international au de rayonnement international, souligne2.032 euros.  site de Montpellier.Ingrid Chanefo. Un doctorant étranger qui23 école doctorale SibagheN°2 - 04.2012
  • 24. DirectionsLa Direction des partenariats,moteur des échanges La Direction des partenariats, Pôle Relations Internationales ettechnique et juridique. Enfin, il valorise lesbaptisée IRIS (Innovation,Mobilité (PRIM)résultats de la recherche par différentesRelations extérieures, actions. International, Stratégie) lors de sa La promotion des activités internationales création en 2010, représente une de lUM2 repose sur ce pôle. Des parte-Cellule gestion de projets véritable interface entre l’UM2 et nariats y sont développés avec des uni-Erasmus Mundus le monde socio-économique et versités étrangères du monde entier afin institutionnel.de favoriser les échanges d’étudiants ou Elle assure la gestion de projets d’excel-des personnels ou la mise en place delence Erasmus Mundus financés par Pionnière parmi les universités françaises,projets de recherche. Le PRIM coordonnelUnion Européenne : la Direction des partenariats IRIS gère la les programmes d’échanges tels qu’Eras- Les Erasmus Mundus Partenariats, pro- promotion de lUM2 et de ses partena-mus ou CREPUQ et assure le paiementgrammes d’échanges universitaires et riats, ainsi que les activités industrielles des bourses de mobilité. C’est aussi lescientifiques entre l’UE et les pays tiers et commerciales qui y sont rattachées. guichet dentrée, en collaboration avec(Maghreb, Europe de l’Est, Asie du Sud Est, Organisée autour de trois pôles et trois le PRES, des doctorants et chercheursJordanie, Syrie) ; cellules, elle compte 25 agents agissant internationaux. Les Erasmus Mundus pour la promo- pour formaliser et faciliter le développe-tion de l’enseignement supérieur euro- ment de partenariats de toute nature.Pôle ingénierie de projets (IP)péen (SCEE avec la Sibérie) ; Concrètement, juristes, ingénieurs de  Le Master et le Doctorat Erasmus Mun- projets ou encore chargés d’affaires etSon rôle principal se caractérise par lac-dus en Ingénierie des Membranes. gestionnaires mettent leurs compétencescompagnement au montage de projets au service des enseignants chercheursnationaux, européens et internationaux Cellule Ingénierie des Membranes et des étudiants pour les accompagnerde formation et de recherche. Pour cela, dans la réalisation de leurs projets.une aide administrative est apportée aux La Cellule s’inscrit dans la thématiqueétudiants, enseignants et chercheurs pourIngénierie des Membranes et des Milieuxle lancement ou les réponses dappels àPoreux avec pour mission la promotionprojets. Le pôle assure de plus une veille des partenariats entreprises/laboratoiresquotidienne pour les informer des appels ainsi que l’aide au développement de pro-à projets et opportunités de financementsjets de recherche et développement et deet de partenariats.formation. Elle travaille en étroite synergie avec la "European Membrane House".Pôle Contrats et Valorisation (PCV) Cellule prospectives et stratégiesLe PCV soutient le développement dela participation de lUM2 dans les parte-En cours de développement, cette cel-nariats industriels et institutionnels et la lule aura pour mission d’aider la directionmise en réseau des différents acteurs. Ildans son analyse prospective et straté-aide à la négociation et à la rédaction desgique des positionnements de létablisse-contrats de partenariat, assure leur suivi ment vis-à-vis de ses partenaires. 24N°2 - 04.2012
  • 25. L’Université Montpellier 2 côté jardinLa Directionde du matériel, interventions urgentes pro-lEnvironnement, voquées par les événements climatiques lAccueil et du Cadre de chaque saison, remise en état à la finde Vie (DEAC) assure de chantiers de maintenance assurés pardes missions de ser- la direction du patrimoine... Il y a toujours vice intérieur dans les quelque chose à faire ! », poursuit-il. Voilà domaines suivants : de quoi bien remplir les journées.entretien, gardiennage, courrier, reprographie, à ces actions ponctuelles sajoutent destransport, appuis logis- actions majoritairement planifiées par la tiques divers... mais aussi météo et les saisons comme l’élagage lentretien des espaces avant larrivée de lhiver ou la tonte des verts. Sous la direction de pelouses méditerranéennes, appeléesStéphane Mestre, adjoint ainsi depuis que le service a cessé de technique aux espaces verts,les arroser, il y a quelques années, « par s’affaire une petite équipe desouci déconomie et décologie », précise cinq personnes, « efficaces etle directeur de la DEAC.C ouper, tailler, faucher... passionnées par leur travail », souligne la petite équipe des espaces Alain Iberti, directeur de la DEAC.Lorsque des événements spéciaux ont verts œuvre chaque jour pourlieu à lUM2, le service des espaces vertsaméliorer le cadre de vie de lUM2. Des journées bien remplies est également sollicité, notamment pour la fourniture de décorations florales. Il« Léquipe agit essentiellement pour laarrive aussi parfois que des organisationspropreté des espaces verts et lentretienextérieures à l’université sen procurent Le travail dude lexistant. Compte tenu des moyensauprès de la DEAC. « Tous les 2 ans nous service deshumains et financiers, ainsi que de la en achetons de nouvelles pour remplacer Espaces Verts estmasse de travail au regard de la superficieles plantes devenues trop encombrantesdes espaces à gérer, il reste peu de temps que léquipe des Espaces Verts sem- permanent... à léquipe des Espaces Verts pour entre- presse de planter sur le campus », ajoute Il y a toujoursprendre des travaux de création et damé-Alain Iberti.nagement », constate Alain Iberti. La prio- quelque chose àrité est à la maintenance. « Le travail estAmbiance zen pour le nouveau patio faire !permanent et les tâches variées : entretien Dernière mission quelque peu « extraor-Les espaces verts de l’UM2 en chiffres dinaire » en date : la transformation du patio, situé au rez-de-chaussée du bâti- ment administratif. Léquipe a apporté Campus du Triolet : 840 arbres dont 332 pins et 134 oliviers de la couleur et a réorganisé cet espace Superficie : 14 hectares despaces verts à entretenirpour créer une ambiance de fraîcheur et Budget annuel : 25 000 € de calme.  25N°2 - 04.2012
  • 26. Dossiers des Conseils Conseil Conseil d’AdministrationScientifique L’Université Montpellier 2 est dotée de-vis-à-vis de l’accès à ces services et desLe 17 janvier dernier, le Conseil Scientifique a puis janvier 2010 des responsabilités etbénéfices à en retirer. voté son budget prévisionnel 2012. Dans un compétences élargies, elle assure donccontexte budgétaire contraint, le CS a ainsi la gestion financière et la rémunération de Le Conseil d’Administration du 27 février décidé de renouveler son soutien à des projets l’ensemble de son personnel. Le budget2012 a adopté la charte pour la créa- innovants et à forte prise de risque notamment de luniversité a été adopté par le Conseil tion de l’Université Montpellier – Sud de à travers le financement de programmes pluri- d’Administration le 13 décembre 2011. IlFrance. Le projet, issu des discussions disciplinaires ou encore de projets structurants sélève en 2012 à 209,6 M€, dont 22 M€des équipes de direction des Universitésautour des grands équipements de recherche. dinvestissements.Montpellier 1 et 2, engage ces universitésLe CS apportera par ailleurs son concours à cer- dans une démarche de fusion. Il décline taines actions internationales ciblées. Lors de cette même séance, le projetles objectifs stratégiques de l’Université ARIANE a été présenté aux administra- Montpellier Sud de France, la gouver- Première réunion des Conseils teurs. Il vise l’amélioration de la qualité nance et la structuration qu’il est proposé Scientifiques UM1-UM2 des services numériques par un déve-de mettre en place pour les atteindre ainsi loppement de la fiabilité des informationsque la méthodologie choisie en groupe deLe premier Conseil Scientifique de l’année a été et de l’équité de traitement des usagerstravail et le calendrier associé.  l’occasion de réunir les assemblées de nos deux établissements. Les vice-présidents ont évoquéConseil des Études un certain nombre de sujets sur lesquels les conseils auront à travailler dans la perspectiveet de la Vie Universitaire d’une fusion de nos deux établissements. Cette première réunion fut l’occasion pour chaque di- recteur d’école Doctorale de venir présenter son L’UM2 a décidé en 2008 de rétablir quede l’affectation en tant que professeurs- bilan et son projet, dans le cadre d’un contrat 30% du FSDIE (Fonds de Solidarité etstagiaires des lauréats aux concours de annualisé d’objectifs et de moyens. Cette dé- de Développement des Initiatives Etu- l’enseignement. Il en dénonce également marche, mise en place l’année dernière, permet diantes) soit réservés aux actions d’aide les conséquences financières : pour les de développer à l’échelle du site une politique d’urgence des étudiants. à la suite deuniversités qui ne reçoivent aucune dota- commune devant aboutir prochainement à la la circulaire parue en 2011, le CEVU de tion spécifique pour la préparation et la création d’un collège doctoral.  l’UM2 a réaffirmé sa volonté d’affecter passation de cette certification par les 30% du FSDIE à l’aide d’urgence des étudiants inscrits dans les Masters ensei- étudiants. Le bilan effectué par les assis- gnement et pour les étudiants hors Mas- ters enseignement contraints de s’inscrire tantes sociales du CROUS confirme la à titre payant à un DU C2I2E. Il demande nécessité absolue de cette affectation. que la certification C2I2E soit requise au moment de la titularisation des profes- Validation du DU « C2I2E ». Avant de don- seurs stagiaires et qu’elle soit prise en ner un avis favorable à ce DU, le CEVUcharge financièrement par le MEN. » De a apporté son total soutien à la motion plus, le CEVU estime que les professeurs votée par le conseil de l’IUFM : « Le stagiaires doivent bénéficier d’un temps Conseil d’Ecole de l’IUFM réuni le mer- sur leur temps de travail pour suivre cette credi 8 février dénonce l’exigence minis- formation et obtenir la certification.  térielle de certification c2i2e au moment26N°2 - 04.2012
  • 27. PublicationsPublicationsSida : mieux comprendre l’infectionUn nouveau mécanisme de contrôle de l’infection et de la propagation du VIH dansles lymphocytes T vient d’être identifié par des chercheurs de l’Institut de GénétiqueMoléculaire de Montpellier (IGMM). Cette découverte publiée dans la revue Proceedingsof the National Academy of Sciences met en jeu la molécule Glut-1 qui a un rôle detransporteur du glucose à l’intérieur des cellules. Elle ouvre de nouvelles perspectivesdans la lutte contre le VIH car en contrôlant l’expression de Glut-1, il devient possibled’empêcher la propagation du VIH aux cellules non infectées.…Proc Natl Acad Sci U S A. 2012 Feb 14;109(7):2549-54. Epub 2012 Jan 30. Glut1-mediatedglucose transport regulates HIV infection. Taylor N et al.Laisser du poisson pour les oiseauxLa surpêche menace la survie des oiseaux marins : quand les stocks de poissonsbaissent en deçà d’un tiers de leur capacité maximale, le nombre de poussins chute.C’est ce que révèle une étude sur la relation proie-prédateur publiée dans Scienceet coordonnée par Philippe Cury du laboratoire Écosystèmes marins exploités. Cestravaux suggèrent que le principe de garder « un tiers pour les oiseaux » pourrait êtreutile dans la gestion future des écosystèmes marins.…Science. 2011 Dec 23;334(6063):1703-6. Global seabird response to forage fish depletion-one-third for the birds. Cury PM et al.La mémoire de l’allaitementLe système endocrinien a-t-il une mémoire ? Une équipe de chercheurs de lInstitut deGénomique Fonctionnelle de Montpellier (IGF) a publié dans la revue en ligne Naturecommunications les résultats d’une étude qui montre que, chez la souris, les cellulesendocrines hypophysaires qui régulent la lactation sorganisent en réseau lors dunpremier allaitement. Ce réseau est alors « mémorisé » afin dêtre encore plus opéra-tionnel lors de lallaitement dune seconde portée. Un même stimulus, en l’occurrencele tétée, effectué par la suite entraînera une réponse plus coordonnée et plus efficace.…Nat Commun. 2012 Jan 3;3:605. doi: 10.1038/ncomms1612. Existence of long-lasting e3 experience-dependent plasticity in endocrine cell networks. Mollard P et al.yurl.com/7hq8n…PDF : tinL’ouvrage incontournable des géosciences remis à jourLe géologue Yves Lagabrielle co-signe chez l’éditeur Dunod, la 14e édition du best-seller« Éléments de géologie » qui offre un panorama complet des Sciences de la Terre etde l’Univers, du Big Bang à lorigine de lHomme en passant par toutes les disciplinesdes Sciences de la Terre (tectonique des plaques, géologie structurale, géophysique,minéralogie, pétrographie, géochimie, géomorphologie, sédimentologie…). Un incon-tournable pour les géologues et futurs géologues. 27N°2 - 04.2012
  • 28. @UMontp2Université Montpellier 2 sciences et techniques Montpellier | Languedoc-Roussillon | Sud de France Place Eugène Bataillon - 34095 Montpellier cedex 5 - France www.univ-montp2.fr
    Please download to view
  • All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
    ...

    UM2 Magazine n°2 Avril 2012

    by um2montpellier

    on

    Report

    Category:

    Documents

    Download: 0

    Comment: 0

    822

    views

    Comments

    Description

    Le magazine universitaire au cœur de science vous invite à une plongée au cœur de l'Université Montpellier 2.

    Ce rendez-vous trimestriel vous permet de découvrir l'UM2 dans toute sa diversité.

    Entrez dans les coulisses de l'Université grâce à la rubrique "Au cœur du campus" et faites connaissance avec ceux qui font l'université dans "A l'honneur à l'UM2". Découvrez également le cœur de sciences de l'UM2 en vous plongeant dans "L'écho des labos".

    Ce magazine vous propose chaque trimestre un focus sur les formations, l'innovation et les relations internationales.
    Le dossier du deuxième numéro est consacré aux Investissements d’Avenir et vous présente tous les projets impliquant l’établissement.
    Download UM2 Magazine n°2 Avril 2012

    Transcript

    • 1.disponible en téléchargement sur Le magazine universitaire au cœur de sciencewww.univ-montp2.frNuméro 2Avril 2012 Collections des trésors cachés à lUM2 Programme Averroès l’UM2 au cœur de Investissements l’Euroméditerranée dAvenir Un laboratoire de un succès pour lUM2 Montpellier traque les rayons cosmiques1Université Montpellier 2 sciences et techniquesN°2 - 04.2012 Montpellier | Languedoc-Roussillon | Sud de France
  • 2. Sommaire 4 Dossier20 Formation Investissements d’Avenir : Conjuguer apprentissage et enseignement supérieur un succès pour l’Université Montpellier 2  Le master Eau, une offre unique en France  Félicitations aux 302 nouveaux docteurs de lUM2 8 Au cœur du campus24 Directions  Les collections scientifiques : des trésors cachés à l’UM2 La Direction des partenariats, moteur des échanges  LIAE lance sa communauté sur VIADEO L’Université Montpellier 2 côté jardin  Un champion du décathlon à lUM212 à l’honneur à l’UM226 Dossiers des conseils  7 chercheurs d’avenir à l’UM2  Conseil dAdministration  Une pluie de récompenses prestigieuses Conseil des Études et de la Vie Universitaire pour les chercheurs de l’UM2 Conseil Scientifique14 Vie des labos27 Publications  Le laboratoire Univers et Particules de Montpellier traque les rayons cosmiques  Des robots humanoïdes contrôlés par la pensée : une fiction devenue réalité  LInstitut Européen des Membranes sagrandit18 International  Programme Averroès, l’UM2 au cœur de l’Euroméditerranée UM2 N°2 - AVRIL 2012IMPRESSION Offset Deux Mille (France) DIRECTRICE DE LA PUBLICATIONUNIVERSITÉ MONTPELLIER 2 Danièle Hérin Sciences et Techniques RÉDACTRICE EN CHEFPlace Eugène Bataillon Aline Périault34095 Montpellier cedex 5Photo à la une : Mise en évidence Tél. +33 (0)4 67 14 30 30du faisceau émis par un laser à Ont collaboré à ce numéro communication@univ-montp2.fr semiconducteurs. Le faisceau se réfléchit Marjolaine Casteigt, www.univ-montp2.fr sur un miroir (à droite) avant de pénétrer Ambar Gonzalez Bouab, Marie Jasselin, Justine Landais,Tirage : 2.500 ex. dans un spectromètre pour analyse (à Philippe Raymond gauche). Dépôt légal : avril 2012 CONCEPTION & MISE EN PAGE ISSN : en coursLIES est leader dans le développement de Olivier Piau, Agropolis Productions Toute représentation ou reproduction lasers et photodétecteurs fonctionnant dans intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de seslinfra-rouge. LEquipEx EXTRA permettra représentants est illicite (art. A du Code dacquérir de nouveaux équipements dédiés de la Propriété Intellectuelle). à la fabrication de ces composants.2N°2 - 04.2012
  • 3. édito P our son deuxième numéro, l’équipe de rédaction d’UM2, le magazine universitaire au cœur de science a choisi de consacrer son dossier principal aux projets des Investissements d’Avenir qui impliquent notre université.1, 2, 3... taguez !De la recherche à la valorisation de notre patrimoine, en pas-Le QR code, vous connaissez ?sant par les événements et les découvertes récentes, cetteCe drôle de carré permet, à partir publication trimestrielle retrace la globalité des actualitésde votre téléphone, daccéderstructurelles et conjoncturelles de l’UM2.directement à du contenuélectronique (page Internet, vidéo,contenu multimédia...) sans Les manifestations, tout autant que les inaugurations ou lesavoir besoin de saisir ladresse symposiums, attestent du dynamisme de notre établissementcorrespondante.et de son personnel ainsi que de la grande vitalité de la recherche et de l’efficacité deMuni de votre téléphone équipénos chercheurs.d’un appareil photo et d’uneapplication (gratuite) de lecture(QR Reader en anglais), Qrafter C’est bien grâce à l’effort conjugué de tous que l’Université Montpellier 2 obtient sa(iPhone), Goggles (Android),reconnaissance nationale et internationale. Je profite de cette occasion pour remercierQR Code Scanner Pro(Blackberry), Bing (Windows l’ensemble des personnels enseignants – chercheurs, chercheurs et Biatoss du travailPhone), trois étapes suffisent :fourni.1. lancer lapplication,2. photographier le Qrcode,3. lire le contenu.  Les représentants de notre université sont sur tous les fronts, et pas seulement dansle champ international de la recherche scientifique ou des échanges transnationaux,comme l’atteste le portrait de Kévin Mayer, étudiant de l’UM2 participant aux JeuxOlympiques de Londres cet été. Tous nos vœux de succès l’accompagnent.Je souhaite que grâce à cette publication vous soyez comme moi convaincus de l’effi-cience de notre université.Danièle Hérin, Présidente de l’Université Montpellier 2 - Sciences et Techniques 3 N°2 - 04.2012
  • 4. Dossier De gauche à droite, de haut en bas LabEx CeMEBInvestissements d’Avenir Anne-Yvonne Ledain (Vice-Présidente de la Région Languedoc-Roussillon) et Danièle Hérin (Présidentede l’UM2) accompagnées des acteursdu LabEx Chemisyst LabEx EXTRA LabEx NuMEVun succès pour l’Université Montpellier 24N°2 - 04.2012
  • 5. Un succès pour lUniversité Montpellier 2Le programme Investissements Focus sur 10 grands projets SupAgro), développe des technologiesdAvenir, ce sont 35 milliards impliquant l’UM2de linformation et de la communication pour les domaines de lenvironnementdeuros, dont 22 milliards   Lelaboratoire d’excellence CeMEB et du vivant à partir de plusieurs axes destinés à lenseignement (Centre Méditerranéen de l’Environne- (modélisation, algorithmes et calculs,supérieur et à la recherchement et de la Biodiversité), porté par données scientifiques et systèmes, mo- l’UM2, pluri-partenarial (UM1, UM3, dèles et mesures). Il s’agit de mettre en pour renforcer la compétitivité Montpellier SupAgro, EPHE, CNRS, Ci-interaction les sciences dures avec les française sur la scène mondiale.rad, IRD, Inra) fédère les compétencessciences du vivant. Le projet a été dotéSur ces 22 milliards d’euros, près du site de Montpellier dans le domainede 8 millions d’euros. de la biodiversité. Il s’articule autour dede 18 milliards prennent la forme3 axes : comprendre la dynamique et   L’équipement d’excellence EXTRAd’appels à projets compétitifs.le fonctionnement de la biodiversité en (EXcellence cenTeR on Antimonides),L’Université Montpellier 2 est combinant observation, expérimenta- porté par l’UM2, a pour objectif de créer tion et modélisation, prévoir les consé-un centre mondial de référence sur laimpliquée dans 33 appels à quences biologiques des changements recherche en photonique. Cette techno- projets lauréats. planétaires à laide de scénarios etlogie est considérée comme clé pour les anticiper lévolution des services éco- futures applications dans les domaines logiques et des sociétés humaines. Il de lénergie (cellules solaires), de lima- propose des réponses aux problèmesgerie (pour la santé) et des communica- d’environnement induits par l’érosiontions (multimédia). Ainsi le projet EXTRA de la biodiversité et les changementspermettra aux citoyens de pouvoir dis- planétaires sur les systèmes écologiques poser de technologies plus performantes et les sociétés humaines. Le projet a été qui vont participer à la protection de len- doté de 6,3 millions d’euros. vironnement, à une meilleure prédiction des diagnostics médicaux et à une plus   Le laboratoire d’excellence CheMI- grande connectivité à Internet. Le projet Syst (Chimie des Systèmes moléculairesa été doté de 4,2 millions d’euros. et interfaciaux) porté par l’UM2, pluri- partenarial (CNRS, CEA, UM1, ENSCM,   L’équipementd’excellence GEOSUD, école des Mines dAlès) a pour objectifen partenariat avec le LIRMM, HPC@LR de développer le concept de "chimie deet l’OSU-OREME, porte sur l’acquisition système", offrant de nouvelles perspec- et la mise à disposition dune couverture tives sur la connaissance de nouveaux satellitaire de lensemble du territoire matériaux pour des applications dansfrançais, avec une attention particulière les domaines de lénergie, du recyclage,aux milieux urbains. Il permettra la mise de la cosmétique, de la biologie et de la à disposition dimages de la France en santé. Le projet a été doté de 8 millions haute définition et de logiciels danalyse d’euros.qui pourront être utilisés pour la gestion des territoires, la surveillance de lenvi-   Le laboratoire d’excellence NuMEVronnement et la prévention des risques (Solutions Numériques, Matérielles et naturels (inondations, incendies). L’en- modélisation pour l’Environnement et semble du projet a été doté de 11,5 mil- le Vivant), porté par l’UM2, pluri-par- lions d’euros dont 352 500 euros pour tenarial (CNRS, Inria, Inra, Montpellierl’UM2.  5 N°2 - 04.2012
  • 6. Dossier L’équipement d’excellence ROBOTEXchimie verte et traitement des gaz, des scientifiques des espèces. L’herbier depropose la création d’un réseau natio- eaux usées et des déchets. Le projet al’Université Montpellier 2 qui fait partienal composé de 15 laboratoires (dont été doté de 23,8 millions d’euros.des trois plus grands herbiers de Francele LIRMM pour l’UM2) structurant trois avec ses 3,5 millions d’échantillons bé-grands domaines de la robotique aux Leprojet biofinformatique IBC (Institut néficiera de ce projet. L’ensemble duimpacts concrets : la robotique huma-de Biologie Computationnelle), porté parprojet a été doté de 16 millions d’eurosnoïde qui va apporter des soutiens aux l’UM2, a pour objectif la création dun dont 9 millions pour l’UM2.personnes à l’autonomie réduite, la robo-nouveau centre de bioinformatique plu-tique médicale et les micros et nanoro-ridisciplinaire qui va développer de nou-   Leprojet de Société d’Accélérationbotiques qui vont permettre des avan-velles méthodes et logiciels pour le trai-de Transfert de Technologie (SATT)cées considérables dans le domaine detement des grandes masses de donnéesdénommée AxLR a pour objectif dela santé. L’ensemble du projet a été dotébiologiques avec des applications dansdynamiser la maturation économiquede 11,5 millions d’euros dont 1,4 millions les domaines de la santé, lagronomie etdes projets de recherche les plus pro-pour l’UM2.lenvironnement. Le projet a été doté demetteurs, d’améliorer significativement 2 millions d’euros. l’efficacité du transfert de technologies, L’institutdexcellence dans le domaine et de créer plus de valeur économique.des énergies décarbonées GREEN  Le projet E-RECOLNAT a pour objec-La SATT AxLR a comme périmètre laSTARS, institut de l’innovation et dutif de réunir l’ensemble des données desRégion et comprend onze actionnaires :transfert industriel des technologies de collections françaises d’histoire naturelle les cinq universités (UM1, UM2, UM3,production de biocarburants à partir sur une même plateforme informatique. UPVD, UNîmes), deux grandes écolesd’algues, a pour ambition d’élaborer,Depuis trois siècles, les collections (Montpellier SupAgro, ENSCM) et quatreconstruire, structurer et optimiser unepubliques constituées en France, quiorganismes de recherche (CNRS, Inserm,filière d’avenir dans le domaine des conservent une centaine de millions deIRSTEA, IRD). Le périmètre d’activité deénergies décarbonées : la bioraffine-spécimens au moins, sont parmi les plus la SATT couvre une centaine d’unitésrie environnementale des microalgues.importantes du monde quantitativement de recherche représentant 4 750 cher-Pour ce faire, Green Stars met en syner- et scientifiquement, mais sont restéescheurs, enseignants chercheurs et per-gie les meilleures équipes françaises du négligées pendant des décennies. L’in-sonnels de recherche (ingénieurs, docto-domaine, des PME innovantes et des formation gérée par E-RECOLNAT estrants, post-doctorants). L’ensemble dugrands groupes afin de placer la Franceaccessible librement et gratuitement. projet a été doté de 45 millions d’eurosparmi les leaders mondiaux sur cette La plupart des informations procurées pour 10 ans. thématique. Des résultats sont égale-par les spécimens anciens demandent àment prévus en alimentation animale, être actualisées, et notamment les noms Que sont les LabEx et les EquipEx ?Les Laboratoires d’Excellence (LabEx) ontLappel à projets équipements d’Excellencepour but d’encourager les meilleurs laboratoires(EquipEx) a pour but le financementfrançais à renforcer leur potentiel scientifiquedéquipements scientifiques de pointe dont leen recrutant des chercheurs et en investissantcoût doit être compris entre 1 et 20 millionsdans des équipements innovants. 18 LabEx deuros. 7 EquipEx impliquant lUniversitéimpliquant l’Université Montpellier 2 ont été Montpellier 2 ont été retenus dont 1 porté parretenus dont 3 portés par l’établissement.l’établissement. … http://tinyurl.com/labex-equipex6N°2 - 04.2012
  • 7. Les Investissements d’Avenirà l’Université Montpellier 2A u total l’Université reux et anti-inflammatoires plus efficaces   L’EquipEx RESIF-CORE a pour projet Montpellier 2 estet mieux tolérés.de mettre en place en France un nouveau impliquée dans 33 projets  Le projet CALYM a pour but d’accé-système dinstrumentation dobservationd’Investissements d’Avenir lauréats.lérer l’innovation et son transfert dans ledes déformations terrestres lentes.domaine des lymphomes.   L’EquipEx MIGA est un interferomètreEn mathématique, informatique,  Le LabEx PARAFRAP vise à créer un pour lobservation du champ gravitation-physique, systèmesréseau national pour coordonner les acti-nel de la Terre et étudie les déformationsvités de recherches et cliniques sur les de lespace-temps et de la gravitation.  Le LabEx SOLSTICE vise à dévelop-infections parasitaires.   L’EquipEx CRITEX permettra de com-per des procédés solaires de valorisation   Le LabEx ICST est un réseau nationalprendre comment les activités humainesde la chaleur basse température pour la dédié à la compréhension des processus et le changement climatique altèrent laclimatisation de lhabitat, des procédésde propagation des ions au travers des qualité des eaux de surface et souter-délaboration de couches minces pour lesmembranes cellulaires, afin de dévelop-raines et contribuera par conséquent àsystèmes photovoltaïque et des procédés per des nouvelles cibles thérapeutiquesune meilleure gestion de la ressource enphotochimiques de dépollution de leau. et des nouvelles générations de médica-eau dans des contextes variés.  Le LabEx CAMI se propose dexplorerments.   L’Institut Carnot 3BCAR a pour am-de nouvelles approches pour les inter-  Le LabEx GR-EX étudie les propriétésbition de dynamiser l’innovation par laventions médicales assistées par ordi-des globules rouges et en particulier leurscréation de valeur en produits et servicesnateur. interactions avec les parois des vais- « décarbonés ». Le LabEx OCEVU a pour but de mettre seaux sanguins pour mieux comprendre   Le projet ANCESTROME vise à retra-en place un pôle dexcellence scientifiqueles pathologies associées comme lané- cer les évènements expliquant les forcesdans le Sud de la France dans les do- mie ou encore la malaria.gouvernant lévolution du monde vivant,maines de la cosmologie, de la physique   L’EquipEx Morphoscope 2 va poserainsi que les conséquences fonction-des particules et des astroparticules.les fondements d’une médecine person-nelles des changements moléculaires ou  Le LabEx GANEX vise à créer un ré- nalisée et de thérapies intelligentes qui se écologiques.seau national public-privé sur la fabrica-traduiront par des diagnostics précocestion de composants électroniques à base plus fiables et par le développement deEn chimiede Nitrure de Gallium qui interviennent protocoles thérapeutiques plus efficaces.dans de nombreux dispositifs.  LeLabEx STORE-EX a pour objectifEn agroenvironnement de relever les défis scientifiques limitantEn biologie - santéactuellement létat davancement du  Le LabEx Agro a pour objectif destockage de lénergie électrochimique.  Le LabEx EpiGenMed a pour objectif devenir le premier pôle mondial de re-   L’Institut Carnot CED2 Chimie, Envi-de contribuer à découvrir comment des cherche finalisée sur la plante dintérêtronnement et Développement Durablecomplexes moléculaires et macromolé-agronomique. est composé de neuf équipes de re-culaires peuvent piloter des fonctions  Le LabEx CEBA a pour objet létudecherche.cellulaires qui à leur tour vont réguler la de la biodiversité terrestre en Guyanephysiologie et le développement des tis-Française. En Sciences Humaines et Socialessus et des organes.   Le LabEx SERENADE concerne léco- Le LabEx Mabimprove a pour objectif conception des nanomatériaux en vue de   LeLabEx Entreprendre vise la créa-l’optimisation du développement d’anti- préserver lenvironnement lors de leur fin tion dun pôle montpelliérain en articulantcorps monoclonaux thérapeutiques. de vie ou de leur recyclage, et de pro-autour des questions liées à lentrepre- Le LabEx LipSTIC cherche à dévelop- téger la santé des professionnels et des neuriat plusieurs équipes dédiées auper de nouveaux traitements anti-cancé- utilisateurs.droit, à léconomie et au management.  7 N°2 - 04.2012
  • 8. Au cœur du campus Lescollections scientifiques : des trésors cachés à l’UM2Le Pôle PatrimoineOù peut-on trouver réunis dans un mêmela conservation, la valorisation et la re-scientifique assure la endroit un oiseau de paradis naturalisé,cherche historique », explique Noémieconservation, la gestion etun téléscope du 18e siècle, une sculpture Aumasson, chargée de mission patri-la valorisation des collectionsmaori, le tableau d’un éminent professeur moine historique. Au-delà de la richesseanciennes et contemporaines de et le quartz piézoélectrique des frères Cu- culturelle, les collections sont de vraisl’Université Montpellier 2.rie ? Réponse : à l’Université Montpellier 2, outils utilisés par les chercheurs pour collections gérées par le Pôle Patrimoine accompagner leurs recherches et leurs scientifique. Depuis sa naissance en 1810,travaux pratiques. « Nous accueillons l’université acquiert de nombreux objets et régulièrement des chercheurs du monde échantillons utilisés pour l’enseignement entier. Actuellement, un chercheur améri- et la recherche. Un patrimoinecain consulte nos collections à l’herbier  »,scientifique hors du communprécise Véronique Bourgade, directrice qui témoigne du passé de l’uni- adjointe. Avec ses 3,5 millions d’échan- Toucanet versité et illustre l’histoire destillons, l’herbier est un des fleurons desà bec tâcheté, sciences et des techniques. collections de l’UM2 et fait partie des 3vers 1840. plus grands herbiers de France. Les gardiens de la mémoire de l’université Le service réalise ou s’associe à des expo- sitions et participe à des manifestations Au Pôle Patrimoine scientifique, 5 per- scientifiques et culturelles pour partager sonnes s’attachent à la préservation et ce patrimoine unique avec un large public. à la valorisation de ces trésors cachés.L’occasion de découvrir des objets singu- « Nous menons trois actions principales : liers comme par exemple la masse d’uni- versité en argent sur laquelle figurent lesDes millions d’échantillons... sept chaires de la faculté des sciences de Montpellier lors de sa création. ...pour une douzaine de collections Minéralogie : 3 000 échantillons Botanique : herbier de 3,5 millions Patrimoine scientifique et technique d’échantillonscontemporain : 1000 objets inventoriés Paléontologie : entre 1 et 1,5 million de Astronomie : 150 objets spécimens  Physique : 200 instruments Palynologie : 55 000 lames de pollen  Ethnologie : 120 objets … www.collections.univ-montp2.fr Zoologie : 40 000 spécimens environ Mobiliers : vélins de botanique (environ un Préparations chromosomiques : 4 000 pièces millier), tableaux (une cinquantaine), meubles, Où : Pôle Patrimoine scientifique de l’Université Tissus morts et ADN : 3 500 échantillons bustes, objets d’art, etc.Montpellier 2 / Institut de botanique 163, rue Auguste Broussonnet. Montpellier Tél: 04.99.23.21.88 / collections@univ-montp2.fr8N°2 - 04.2012
  • 9.  Masque apouema deNouvelle-Calédonie, vers 1840, inscrit au titre desMonuments Historiques.  Paradisier, milieu du XIXe siècle.  Appareil à quartz piézoélectrique des frères Curie, fin du XIXe siècle. Portrait de Daniel Encontrepar Charles Matet, 1837, huilesur toile, inscrit au titre desMonuments Historiques. Microscope,  Planche d’Eupatoriummilieu du XIXe siècle. de l’« herbier Chirac »,XVIIe siècle, classé au Masse duniversité de la faculté titre des Monumentsdes sciences de Montpellier surHistoriques. 9laquelle figurent les sept chairesCrédits (double-page) : © UM2-SonnetN°2 - 04.2012primitives, vers 1810.
  • 10. Au cœur du campus L IAElance sa communautésurVIADEOL’Institut d’Administrationcomme l’absence dedes Entreprises a choisi restriction d’échangesVIADEO pour lancer saentre les membres. Lescommunauté sur le web. Ce projet étudiants développentréalisé avec le soutien de l’Universitéleur réseau pour décro-Montpellier 2 est le fruit d’un véritablecher un stage ou un em-travail d’équipe en Communityploi. Les anciens recrutentManagement.leurs futurs stagiaires ou apprentis dans leurs entre-30.000 nouveaux membres rejoignent prises. Les membres ontchaque jour VIADEO, le premier réseauaccès aux actualités desocial professionnel français qui compte l’école et des secteurs du40 millions d’internautes dans le monde. management des nouvellesObjectif : tisser et animer un réseau de par-technologies. Les étudiantstenaires professionnels grâce à un CV en et les diplômés ont accès aux La mise enligne. L’IAE vient de lancer sa communauté offres de stages et d’emplois.œuvre du projet a néces-qui regroupe l’ensemble des diplômés etEt surtout, les membres ont sité plusieurs mois de travail. Alain Bataille,les étudiants actuels à la recherche d’unl’opportunité d’interagir et de s’entraider.étudiant en Master 2 MTIC – Managementstage. Cette initiative fait de l’IAE un pion- des Technologies de l’Information et denier à l’université et constitue une premièreDepuis février 2012, les membres de lala Communication – a d’abord réalisé unenationale dans le réseau des IAE.communauté peuvent surfer à volonté etétude qui a conduit au choix de VIADEO. booster leur réseau. Des articles et desCe community manager en herbe a portéLes IAEtiens peuvent rejoindre gratui- informations sont régulièrement publiés etle projet jusqu’à son lancement, entourétement leur groupe officiel, un espace les étudiants peuvent exprimer leur créa- d’une équipe d’enseignants et de pro-d’échanges privilégié et plus spécifique tivité et valoriser leurs compétences enfessionnels.qui présente des avantages exceptionnels participant à des challenges. L’ambition de l’IAE Montpellier est main- tenant d’assurer une présence plus largeLiae montpellier en brefsur les réseaux sociaux. Le community management a le vent en poupe et l’IAE LIAE Montpellier est une école universitaire de l’a bien compris.  management située au cœur de lUniversité Montpellier 2, Sciences et Techniques. La spécificité de lIAE Montpellier ? Des masters de haut niveau en management des technologies pour des étudiants ou des professionnels issus de cursus techniques et scientifiques ; une pédagogie centrée sur "la double compétence scientifique et managériale" accessible par la voie de lapprentissage mais aussi en formation continue.… tinyurl.com/iaemontp10N°2 - 04.2012
  • 11. Un championdécathlon duà l’UM2Il est jeune et déborde dénergie.Accueil et soutien àIl se nomme Kévin Mayer et est à lIUT de Montpellier-la fois athlète et étudiant à lIUT de SèteMontpellier-Sète. Portrait dun sportif àla double casquette. Kévin est accueilli et accom- pagné à la fois par le CREPSRetenez ce nom. Kévin Mayer, tout juste(Centre de Ressources, dExper-20 ans, est spécialiste du décathlon ettise et de Performances Sportives)des épreuves combinées. Originaire de Montpellier et par léquipede la Drôme, il sentraîne désormais pédagogique de son départementau Montpellier Décathlon Élite et sondétudes. « LIUT et le CREPS mènentpalmarès pourrait faire de lui le grandune étroite collaboration, dont lobjectifespoir de lathlétisme tricolore. Il a entre est doffrir aux étudiants sportifs les meil-autres fini premier des championnats duleures conditions de réussite pour leurmonde juniors de Moncton au Canada double projet sportif et universitaire  »,Graines de championsen 2010 et premier encore aux cham-déclare Jacqueline Papet, directricepionnats dEurope juniors de Tallin en adjointe en charge de la pédagogie et Kévin nest pas le seul à bénéficier de cet2011. Actuellement en préparation desde la vie de campus. Une coopérationaccompagnement. Plusieurs étudiantsJeux Olympiques de Londres, ce jeune qui permet à ces jeunes de cumuler sportsportifs de la liste ministérielle sontathlète est un brillant étudiant du dépar- et études plus simplement.inscrits à lIUT de Montpellier-Nîmes.tement de Génie Biologique de lIUT de Parmi eux, Guillaume Victorin, médailléMontpellier-Sète.« Pour cela, nous aménageons leur de bronze en 2011 en saut en longueur emploi du temps et organisons réguliè-lors des championnats dEurope EspoirsStudieux et attentif, Kévin aime comme rement des rencontres entre la directiondOstrava en République Tchèque. Danstous les gens de son âge sortir et passerde lIUT, les responsables pédagogiques son département détudes Techniques dedu temps avec ses amis et lorsquon luide départements ainsi que les sportifsCommercialisation, on retrouve Merryldemande comment il se voit dans dix ans, et leurs entraineurs, afin de construireMBeng, qui a remporté fin février dernieril répond : « Sur un plan sportif, le rêve ensemble un parcours adapté prenant le titre de vice-championne de Franceultime serait dêtre champion olympique... en compte les besoins de nos étudiants- en salle de pentathlon. « Le projet vientSur le plan professionnel, les sciences me sportifs de haut niveau  », ajoute-t-elle.de démarrer, nous espérons vivementplaisent, alors pourquoi pas scientifiqueUne aubaine pour les jeunes comme le poursuivre et voir dautres sportifsou chercheur ? ».Kévin qui ont besoin du sport et desrejoindre lIUT », conclut Jacqueline études pour sépanouir totalement.Papet. 11 N°2 - 04.2012
  • 12. à l’honneur à l’UM2 7chercheurs d’avenirà l’UM2Le 6 février 2012, la RégionLanguedoc-Roussillon arécompensé 38 « chercheursLes lauréatsd’avenir » dont 7 jeunes chercheurs de l’Universitéde l’Université Montpelier 2. Montpellier 2En 2009, la Région Languedoc-Roussillon  Corinne LAUTIER avait lancé le premier appel à projetsLaboratoire Mécanismes Moléculaires dans« Chercheur(se)s d’avenir » : 32 lauréats les Démences Neurodégénérativesavaient été soutenus pour un montanttotal de 2,6 M€. Face à ce succès, elle équipe : Vieillissement et maladiesneurodégénérativesa décidé de lancer un nouvel appel àprojets en 2011.Projet : « Développement d’un nouveaumodèle animal primate d’étude de lamaladie d’Alzheimer : recherche des  Objectifsdéterminants génétiques ancestraux » Soutenir des jeunes scientifiques talen- Frédéric WROBELtueux et leur équipe de recherche pour Michael SMIETANAInstitut d’Electronique du Sudqu’ils puissent s’affirmer plus rapide- Pôle Chimie Balard - Institut deséquipe : RADIAC (RADIAtions etment dans leur secteurBiomolécules Max MousseronComposants)  Soutenir leur créativité et stimuler la équipe : Oligonucléotides modifiésProjet : « Détection des rayons cosmiques àprise de risqueProjet : « Le Bore, J’adore : Générationbord des avions de l’ENAC de Montpellier »  Accélérer l’émergence de nouvellesspontanée d’ADN modifiés par du Bore »voies de recherche innovantes et favo-riser la valorisation économique des Philippe VERNANTrésultats de la recherche  Guillaume CASSABOIS Laboratoire Géosciences  Attirer des chercheur(se)s extérieur(e)s Laboratoire Charles Coulomb équipe : Risquesau Languedoc-Roussillon qui serontéquipe : Physique de l’Exciton,accueilli(e)s dans un laboratoire deProjet : « Mesure du taux de croissancedu Photon et du Spin (PEPS) actuel des Pyrénées par GPS et implicationsrecherche régional seuls ou avec leurProjet : « Les métamatériaux quantiques : en termes de séismes »propre équipe.la physique quantique de lautre côté dumiroir... »Sur un total de 112 candidatures, 38 lau-  Frédéric BOUCHETTEréats ont été retenus dont 7 chercheurs Laboratoire Géosciences / OSU OREMEde l’Université Montpellier 2. Ils rece- Anne LAURENTéquipe : Groupe détude de lavront une aide financière de la Région de Laboratoire dInformatique, de Robotique etdynamique sédimentaire littorale dans le20.000  € à 100.000 € sur une durée dede Microélectronique de MontpellierGrand Sud (GLADYS)trois ans. Ce financement leur permettraéquipe : Extraction de connaissances Projet : « COAST_FOR_ALL : analyse desde mener à bien leur projet de recherchedans les bases de données (TATOO) interactions entre les vagues, le vent, ladans la plus grande liberté, gage deProjet : « Les supercalculateurs et le déluge marée, les objets sableux littoraux et lecréativité. de données »trait de côte » 12N°2 - 04.2012
  • 13. Une pluie derécompenses prestigieusespour les chercheurs de l’UM2François PIERROT Yves LAGABRIELLEDirecteur de Recherche CNRSDirecteur de Recherche CNRS(Médaille de l’Innovation- CNRS) (Prix Dolomieu, Grand prix de l’Académie des sciences)Laboratoire dInformatique, de Robo-tique et de Microélectronique de Mont-  Géosciences Montpellier – BRGMpellierTravaux : recherches dans le domaine desTravaux : le robot, le plus rapide dusciences de la terre alternativement appli-monde, pour l’industrie (chaînes de mon- quées ou fondamentales.tage de panneaux solaires ou agroali-mentaires), mais aussi pour la médecine(échographies en trois dimensions, prélè-Lluis FAJASvements de peaux pour greffes…). Directeur de Recherche INSERM (Prix Henry et Maryjane Mitjavile de l’Académie Nationale de Médecine)Anne CHARMENTIER  Institutde Génétique Moléculaire deChargée de Recherche CNRSMontpellier(Médaille de Bronze-CNRS)Travaux : métabolisme des cellules cancé- Centre d’écologie Fonctionnelle et reuses.évolutive de MontpellierTravaux : adaptation au climat des "Mé-sanges méditerranéennes françaises". Claude GRISON Prix du magazine « La Recherche » pour l’EnvironnementWalter KOB  Centre d’écologie Fonctionnelle etProfesseur Université Montpellier 2évolutive de Montpellier(Prix Ivan Peyches, Grand prix deTravaux : phyto-extraction et chimie éco-l’Académie des Sciences) logique—une synergie dinnovations auDépartement de Physique service de lenvironnement.Travaux : systèmes vitreux au sens large(liquides surfondus, verres silicatés, gels etverres colloïdaux).Patrick LEMAIRE Directeur de recherche au CRBM (élu Membre de l’EMBO*)Didier COT  Centre de Recherche en BiochimieIngénieur d’étude CNRS Macromoléculaire(Prix Cristal 2012 du CNRS)Travaux : comment la variabilité géné-Institut Européen des Membranes tique peut-elle être compatible avec laCette distinction récompense son ex- formation d’embryons morphologique-pertise technique et sa créativité, quiment identiques ? contribuent, aux côtés des chercheurs, * L’EMBO regroupe les meilleurs chercheursau rayonnement de l’IEM et du CNRS.mondiaux en biologie moléculaire13 N°2 - 04.2012
  • 14. Vie des labosLe laboratoire Univers etParticules de Montpelliertraque les rayons cosmiquesLes astrophysiciens fêtent La grande aventure des rayons cosmiques Des rayons qui n’en sont pascette année le centième a commencé au début du 20e siècle. Lesanniversaire de la découverte physiciens de l’époque constatent que Mais que sont exactement ces rayonsdes rayons cosmiques. leurs électroscopes se déchargent spon- cosmiques ? « Ce sont tout sauf desà l’Université Montpellier 2, les tanément, même rangés à l’abri de la lu-rayons », nous répond Matthieu Renaud,chercheurs du Laboratoire Univers mière. Seule explication possible : il doit chercheur au LUPM. Leur nature a été dé-et Particules continuent de traquer exister une sorte de rayonnement ioni-battue jusquen 1930, mais on sait désor-les sources de ce mystérieuxsant, provoquant cette décharge… Mais mais que les rayons cosmiques, baptisésrayonnement…d’où provient ce fameux rayonnement : à tort par le physicien américain Robertde la Terre ou de l’espace ? C’est le phy-Millikan, sont en réalité des particules,sicien autrichien Viktor Hess qui répondraessentiellement des protons, mais aussià cette question, et qui se verra récom-des noyaux (He, C, Fe...) et électrons.penser par le prix Nobel de Physique en1936. Et d’où proviennent-ils ? « On admetque les rayons cosmiques galactiquesComment ? Le chercheur grimpe danssont produits par les vestiges de super-un ballon pour aller mesurer le taux de nova puis relâchés dans le milieu inters-décharge à plus de 5000 mètres d’alti-tellaire, répond Matthieu Renaud, maistude. Résultat : ce taux est bien supérieur la nature exacte des sources à lorigineà la référence au sol. « La seule manière du rayonnement cosmique reste encoredinterpréter mes résultats expérimentaux aujourdhui un mystère ». Pourquoi est-ceest dadmettre lexistence dun rayonne-si difficile de remonter à la naissance dement très pénétrant, dune nature encoreces rayons ? « Parce qu’ils dérivent dansinconnue, venant principalement denle milieu interstellaire au gré des champshaut, et étant très probablement doriginemagnétiques aléatoires qui baignent notreextraterrestre » conclut le physicien engalaxie, oubliant ainsi leurs lieu et date decette année 1912. Cent ans plus tard, les naissance », répond le chercheur.chercheurs de l’Université Montpellier 2continuent à faire avancer la science desrayons cosmiques.14N°2 - 04.2012
  • 15. Un domaine dinvestigation : de quatre télescopes identiques de treize 14, marqueur irremplaçable pour la data-lAstrophysique des Hautes mètres de diamètre, en fonction depuistion des fossiles. Des questions à proposénergies fin 2003 et installés dans la savane nami-de linfluence des rayons cosmiques sur bienne à 1800 m daltitude, situation le climat (couverture nuageuse et transpa-Pour aider à lever le voile sur ces origines idéale pour observer les régions centralesrence atmosphérique) ont été récemmentmystérieuses, les astrophysiciens du de la galaxie. Le deuxième est un satellite soulevées, et restent encore aujourdhuiLUPM essayent de remonter la piste des lancé en 2008, dont linstrument principaldébattues. De même, ces particules sontrayons cosmiques en utilisant d’autres à bord, le LAT, balaye le ciel toutes les considérées comme un agent principalindices. En effet tout au long de leur par-trois heures. Grâce à ces deux instru-de la chimie dans le milieu interstellaire.cours, les protons, noyaux et électronsments, les chercheurs ont pu détectercosmiques vont interagir avec la matière,plusieurs vestiges de supernova dans la Cent ans après leur découverte, létudeles photons et le champ magnétique Voie Lactée, qui pourraient être à l’originedes rayons cosmiques revêt donc uninterstellaires et générer des photons etdes rayons cosmiques. aspect inter-disciplinaire. Au Laboratoiredes particules secondaires. « Ce sont au-Univers et Particules de Montpellier, lestant de messagers électriquement neutres Quelles influencesscientifiques tentent de répondre à luneque l’on peut utiliser pour remonter aux sur la Terre et au-delà ? des questions les plus fondamentales desources », précise Matthieu Renaud, « et lAstrophysique des Hautes énergies, enen particulier les photons gamma dits de à l’issue de leur périple dans le milieu in-poursuivant la recherche des sources dehaute et très haute énergies ». En effet,terstellaire, les rayons cosmiques arrivent ces fameux rayons cosmiques, une com-ces messagers neutres ne sont pas dé-sur Terre. Ont-ils un impact sur notreposante essentielle de notre galaxie. viés par les champs magnétiques, et se planète ou se contentent-ils de déchargerpropagent en ligne droite depuis leur lieu les électroscopes des physiciens ? « L’io-dorigine. nisation par les rayons cosmiques n’est pas sans conséquences, et se retrouvePour les aider dans cetteainsi au centre de nombreux champsenquête cosmique, lesde recherche », répond Matthieuchercheurs de l’UniversitéRenaud. Linteraction desMontpellier 2 disposent de deuxrayons cosmiques avec … www.mpi-hd.mpg.de/hfm/HESSinstruments dobservation dans lelatmosphère ter-domaine gamma appelés H.E.S.S.restre produit … http://fermi.gsfc.nasa.govet Fermi. Le premier se composele carbone Photo-montage du ciel étoilédepuis la Namibie avec la VoieLactée vue en rayonnementgamma avec H.E.S.S.© F. Acero & H. Gast 15N°2 - 04.2012
  • 16. Vie des labos Des robots humanoïdes contrôlés par la pensée : une fiction devenue réalitéNe se limitant plus à la science-fiction comme leur « grandfrère » R2-D2 du film Star Wars,les robots humanoïdes franco-japonaisHRP-2 et HOAP-3 sont en passe dedevenir de véritables héros d’un mondebien réel !Dans le cadre du projet de rechercheeuropéen FP7 VERE, l’équipe « InteractiveDigital Humans » (IDH) du LIRMM (Univer-sité Montpellier 2, CNRS) travaille à piloterces deux robots humanoïdes par la pen-sée, avec des indications de mouvementsimples (« avance », « recule », « tourne àdroite » et « tourne à gauche »), de manièreapproches auxquelles se consacre Pierre Avec cette nouvelle expérience inédite,équivalente à l’usage d’un joystick.Gargondet, doctorant à l’UM2, sont inté-l’opérateur peut faire évoluer son avatarressantes et peuvent potentiellement être par la seule force de la pensée, dans unAu début du projet, les enseignants-cher- utilisées pour des tâches plus complexesenvironnement qui peut être distant decheurs du LIRMM et du Joint Roboticscomme les manipulations d’objets. plusieurs centaines de kilomètres. DansLaboratory du Japon ont réussi à réincar- l’expérience réalisée par Sébastien Druon,ner une personne dans le corps d’HRP-2Une technique différente a été nouvelle-maître de conférence à l’IUT de Béziers,grâce à des interfaces homme/cerveaument mise au point par l’équipe IDH, en l’opérateur se situait à Réhovot, en Israël,« classiques », basées sur l’analyse de collaboration avec l’InterDisciplinary Center et le robot HOAP-3 se situait à Béziers, enl’électro-encéphalogramme.et lInstitut Weizmann d’Israël. Contraire- France : c’est une première mondiale !ment à la première approche basée sur desComment les chercheurs ont-ils procédé ?stimuli visuels et une analyse de l’électro-Si les ordres sont encore simples pourPlacée devant un écran, la personne vo- encéphalogramme, cette nouvelle tech- le moment (« devant », « à droite », « àlontaire voit le même environnement que nique permet à un opérateur confortable-gauche »), les équipes de recherche tra-son avatar HRP-2 grâce à des camérasment installé dans un caisson d’Imagerievaillent actuellement à améliorer cetteembarquées derrière les orbites du robotpar Résonance Magnétique de commander expérience et aller plus loin encore danshumanoïde. Sur l’écran face à elle sont à distance un robot humanoïde de petite limmersion… à suivre donc ! superposées des icônes en image detaille, en l’occurrence le robot humanoïdesynthèse, chacune associée à une tâchefranco-japonais HOAP-3 du LIRMM.particulière à exécuter par le robot. Cesicônes stimulent le cerveau. Lorsque l’at-Le caisson d’IRM permet d’interprétertention de l’opérateur se porte sur l’une l’activité des zones du cerveau liées aud’elles, un algorithme de classification la mouvement, sans autre effort de la part de … www.vereproject.eudistingue et ordonne au robot l’exécu-lopérateur que celui de penser à sa maintion de la tâche qui lui est associée. Cesdroite, à sa main gauche ou à ses pieds.16N°2 - 04.2012
  • 17. LInstitut Européendes Membranes sagranditM ontpellier est à lacore de transformer lénergie chimique enIl coordonne en particulier un master euro- pointe de la recherche courant électrique... Ces techniques sontpéen Erasmus Mundus en « Membrane sur les matériaux et également à lorigine des dialyses rénales Engineering » et participe au doctorattechniques membranaires grâce à et d’emballages alimentaires innovants »,européen du même label. Il est aussi trèsl’IEM qui vient de s’agrandir.précise Philippe Miele.actif dans de nombreuses opérations structurantes au niveau local, national etConsidéré comme lun des laboratoires Un tout nouveau bâtiment international. Les relations qui lient lIEMles plus reconnus en Europe dans le pour la rechercheà de nombreuses entreprises permettentdomaine des membranes et des procédésla mise en place de contrats de recherchemembranaires, lIEM développe dans ce Pour remplir ses missions et atteindre ses et de formation de cadres de haut niveau,cadre des recherches multidisciplinairesobjectifs, lIEM sest doté dernièrement mais aussi le développement dactions deallant d’approches moléculaires jusqu’audun nouveau bâtiment pour accueillir sesconseil.développement des procédés de sépara- recherches, inauguré le 2 février 2012.tion. « En clair, nos travaux sont essen- Dune superficie totale de 4060 m² grâce LIEM est un des quatre instituts detiellement basés sur la séparation simple,à cette extension de 965 m², lIEM verra recherche du Pôle chimie Balard, acteuréconomique et efficace des molécules et désormais tous ses moyens humains et fondamental en matière dinnovation, maissont exploités dans de multiples domaines matériels, auparavant dispersés, regrou- aussi de développement économique :tels que la santé, lénergie ou bien encore pés au même endroit. À linterface entre création de start-ups, dépôt de brevetsla protection de lenvironnement  » ex- le campus de lUM2 et du CNRS, lIEM internationaux, découverte de nouveauxplique Philippe Miele, directeur de l’IEM.représente une équipe de 150 personnes,composés, mise en place de partenariatsLes perspectives dapplication sont encomposée de chercheurs et densei- nationaux et internationaux... Le Pôleconstante évolution et concernent des gnants-chercheurs, de doctorants et de chimie Balard se positionne comme un pôlepréoccupations sociétales majeures dans post-doctorants, en majeure partie.d’excellence, visible et attractif au niveautous les domaines : énergie, protection de européen et mondial, sur les domaines ac-l’environnement, agro-alimentaire, eau, Linstitut est aussi très impliqué dans la tuels de la chimie, dans les grands enjeuxchimie fine, santé… formation, notamment en master et doc- du développement économique et durabletorat. et des questions sociétales.  « Par exemple, les techniques à mem-branes permettent déjà entre autres dedessaler de leau de mer, dôter les ionsnitrate afin de rendre leau potable ou en-17 N°2 - 04.2012
  • 18. International Programme Averroès l’UM2 au cœur de l’EuroméditerranéeD évelopper les échangesLe succès d’Erasmus dépasse les fron- financé de 6 à 18 mois à l’étranger leur entre l’Europe et letières européennes : si plus de deux mil- donne l’opportunité de traverser la Médi- Maghreb : c’est la missionlions d’étudiants ont déjà bénéficié d’un terranée pour compléter leur parcoursdu programme Averroès, pilotéséjour Erasmus en Europe, avec le Pro-universitaire et vivre une expériencepar l’Université Montpellier 2. Desgramme Averroès – financé par l’Europeenrichissante.échanges dans les deux sens, qui dans le cadre des programmes Erasmusen trois années d’existence ontMundus – c’est la rive Sud de la Médi-Quant aux enseignants chercheurspermis à 1.000 personnes de vivre un terranée qui est désormais touchée paret aux personnels des universités, unséjour universitaire ou scientifique à la vague des mobilités universitaires…séjour court d’un mois leur permet del’étranger, d’une rive à l’autre de la développer des projets entre deux ouMéditerranée.Des bourses pour les étudiants, plusieurs établissements : nouvelles fi- les enseignants et les personnels lières, doubles diplômes, programmes de recherche ou de valorisation, qualité Depuis 2008, le programme Averroèsde la gouvernance… organise des échanges universitaires et scientifiques entre l’Europe (France,Un programme tourné vers le Sud Espagne, Italie, Belgique, Irlande) et le Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie). Bé-Ces projets de mobilité doivent répondre néficiaires de ces bourses ? Les étudiantsaux enjeux stratégiques des pays du en licence, en master et en doctorat. MaisMaghreb. « Les objectifs du programme pas uniquement : le programme AverroèsAverroès ont été définis par les univer- s’adresse aussi aux post-doctorants,sités maghrébines, en cohérence avec ainsi qu’aux enseignants chercheurs leurs ministères » rappelle Maggy Pézeril, et aux personnels d’encadrement des coordinatrice du programme Averroès. universités.Principaux objectifs désignés : contribuer au développement économique du pays, Les étudiants sont sélectionnés sur cri-développer la recherche et l’innovation, tères d’excellence ; le séjour entièrementmais aussi éviter la fuite des cerveaux Le Programme Averroès en chiffres et voir revenir au pays les jeunes élites formées dans le cadre du programme. Le réseau Averroès réunit 65 universités, 5 collectivitésDès la première année du programme,territoriales, 16 entreprises et 7 réseaux internationauxla Région a choisi de le soutenir finan- Plus de 300 personnes bénéficient chaque année des cièrement. « Le Languedoc-Roussillonbourses Averroès se tourne résolument vers la Méditer- Il y a actuellement sur le site de Montpellier 101 boursiers ranée, dit Anne-Yvonne Le Dain. NotreAverroès soutien est incitatif : c’est aujourd’hui à 13 boursiers montpelliérains vivent une mobilité aul’université de développer une politiqueMaghrebstructurelle de développement de ces Depuis 2008, le programme a bénéficié d’environ 18 M € réseaux » conclut la Vice-présidente dude subventions européennes.Conseil Régional. 18N°2 - 04.2012
  • 19. Averroès 5 : un nouvel horizonChaque année, l’équipe Averroès doit les jeunes diplômés : c’est l’équationdéposer un nouveau projet, et obtenir àdifficile que doivent résoudre les pays Le projet DEFI Averroès,nouveau la confiance de Bruxelles. Maisdu Maghreb  », dit Mustapha Djafour,« meilleur projet européenrien n’est gagné quand on candidate pour Vice-président de l’Université de Tlem- 2011 »un projet européen. Maggy Pézeril s’es-cen (Algérie). Une université qui aura Lancé en janvier 2011 en parallèle avec letime « très fière » des résultats : «  c’est désormais en charge la coordination du programme Averroès, le projet Tempusle seul consortium français à avoir étéprogramme aux côtés de l’UM2 : c’est DEFI Averroès, piloté par Polytech - Uni-reconduit quatre fois consécutives par laune autre nouveauté d’Averroès 5. versité Montpellier 2, s’attache à déve-Commission Européenne dans le cadrelopper l’employabilité des jeunes diplô-des appels à projets Erasmus-Mundus ». « Partager le travail, les responsabili-més sur le pourtour méditerranéen.Grande nouveauté de l’appel à projetstés, et transférer notre expertise dans le2012 : Averroès 5 étend son réseau à pilotage de projets : ce sont des atoutsMené avec l’Algérie, le Liban, le Maroc,deux nouveaux pays du Sud, la Lybiesupplémentaires, note Maggy Pézeril.la Tunisie, la Belgique, l’Espagne et laet l’Egypte. Par ailleurs, le consortium Le programme Averroès, c’est un pontFrance, il a obtenu en décembre 2011 le « Prix du meilleur projet européen 2011 »,renforce la part des universités anglo-vers la Méditerranée mais c’est, avant décerné par l’Agence Europe Educationphones.tout, un projet pour les universités du Formation France (2e2f). Maghreb, un projet pour leur avenir ». Sur le fond, le projet Averroès 5 viseà accroître l’effort engagé auparavantsur l’employabilité des jeunes diplômés.Un enjeu crucial sur fond de printempsarabe. « Un des plus forts taux de crois-sance de la population étudiante, mais … www.defi-averroes.fr des difficultés à trouver un… www.averroes.fr Pont du Gard 2011.Le programme Averroèsemploi pour organise toute l’année dessorties gratuites pour lesboursiers de Montpellier19 N°2 - 04.2012
  • 20. Formation Conjuguerapprentissage et enseignement supérieuràl’Université Montpellier 2, L’apprentissage ? Selon Hélène Durand,92% de réussite aux diplômesl’apprentissage est en pleindirectrice du Centre de Formation desessor. Appuyés par le CentreApprentis (CFA) de l’Université Mont- Chez les jeunes, l’apprentissage n’estde Formation d’Apprentis créé enpellier 2, c’est aujourd’hui une voie par-plus une option par défaut, mais bien un2000 avec le soutien de la Région ticulièrement valorisée. « De l’état auxchoix à part entière. Il faut dire que cetteLanguedoc-Roussillon et du Rectorat,régions en passant par les employeurs,voie offre tout à la fois : une premièreles IUT de Béziers, Montpellier etles formateurs et les jeunes, tout le monde expérience, un diplôme, un salaire et uneNîmes, Polytech, l’IAE et la Facultéest d’accord : il faut développer ces for-bonne assurance de décrocher un em-des Sciences proposent désormaismations, qui offrent un taux d’insertionploi. Et le taux d’insertion professionnelle25 formations de tous niveaux,professionnelle très au-dessus de lan’en serait pas la seule vertu…qui s’attachent à allier excellence moyenne ».académique et employabilité.Hélène Durand se réjouit en effet d’unePourtant, l’apprentissage revient de loin.réussite aux diplômes bien supérieure àLongtemps lié à l’échec scolaire, syno- la moyenne : 92% chez les apprentis denyme de formations au rabais, c’est lal’UM2. Les raisons de cette réussite aca-loi de 1987 qui l’a « consacré commedémique ? Au premier rang d’entre elles,un système de formation à part entière. la motivation à décrocher son diplôme.Mais il aura fallu deux décennies pourUne motivation qui « s’accroît en propor-que les mentalités évoluent ! ». Pour tion de l’intérêt rencontré dans sa pra-les employeurs, l’apprentissage, c’esttique professionnelle. Ces deux activitésdu sur-mesure : des contrats calibrés se nourrissent l’une de l’autre, poursuitsur leurs besoins réels, qui remplissentHélène Durand : appliquer immédiate-très souvent une fonction de pré-recru- ment sur le terrain ce que l’on apprend àtement. Une solution particulièrement l’université, c’est très stimulant ».appréciée en région Languedoc-Roussil-lon, qui compte une majorité de petites Motivés, les apprentis ? Pour Marc Dole-entreprises.son, la réponse ne fait aucun doute. « Cesont les entreprises qui les recrutent, etc’est un profil qui est recherché. Mais ce L’apprentissage à l’UM2 en chiffresn’est pas le seul paramètre qui expliquele bon taux de réussite aux diplômes, 25 diplômes de niveaux DUT, licence professionnelle,poursuit cet inspecteur chargé de lap-master et ingénieur, soit près de 500 apprentis prentissage au Rectorat de l’Académie Taux moyen de réussite au diplôme : 92% (2011)de Montpellier. Rechercher et signer un Dans 66% des cas, les apprentis sont recrutés contrat, ça n’est pas une simple inscrip-à la fin de leur formationtion académique… et ça vous forge une Taux d’embauche six mois après lobtention du diplôme : détermination ».91% (2010 et 2011) 8 projets d’ouverture à la rentrée 201220N°2 - 04.2012
  • 21. « Apprendre un métier » « Ma formation est unique en France  » annonce d’emblée Samuel, 23 ans. «  Les débouchés sont nombreux : ingé- nieur soudeur, bureau détude, méthode, maintenance, recherche et développement, qualité, chargé daffaires... » Apprenti ingénieur de dernière année chez Entrepose Projets à St Martin de Crau, société dingénierie pour la pétrochimie, Samuel suit à Polytech la formation dIngé- nieur Mécanique - Fabrication et Qualité des Structures Chaudronnées. Et se félicite avant tout « d’apprendre un métier ». Un métier d’avenir, dans un domaine porteur. D’autant que Samuel compte sur une embauche au sein d’Entrepose Projets : « en très grande majorité, les apprentis sont embauchés dans leur entreprise à la fin de leur formation ».Selon lui, la voie de l’apprentissage ap-Les deux systèmes ne doivent doncporte indéniablement autre chose : enpas être perçus en concurrence, mais « La voie la plus rapide verscombinant théorie et pratique, elle offreen complémentarité. « L’apprentissage l’emploi »une approche différente de la formation, ne peut en aucun cas se substituer de « 1 semaine de cours, 3 semaines pour appli-et donc d’autres chances de réussite. Il façon systématique au cursus tradition- quer ce qu’on a appris » : pour Lamine (enne faut pourtant pas l’opposer à l’ensei-nel, comme on l’entend parfois affirmer ; photo), 25 ans, c’est l’équation idéale. Son année d’apprentissage, il la décrit commegnement traditionnel, chaque voie ayantne serait-ce que parce que le marché « la voie la plus rapide vers l’emploi, avecses vertus et surtout ses publics privi- du travail ne pourrait absorber toute laune sérieuse perspective d’embauche dèslégiés. Ainsi, « l’apprentissage convientpopulation étudiante » conclut Marc la fin de la formation ».à ceux qui ont déjà un projet, voire unDoleson.  Une année qui s’avère particulièrementplan de carrière. D’autres auront besoin stimulante, avec un contrat signé avec lad’un temps de maturation plus long… »Direction des études de l’UM2, et une ins- cription en Master MUTI (Management desLes acteurs de l’apprentissage à l’UM2 Universités et Technologies de l’Information), délivré par l’Institut dAdministration des Entreprises (IAE). 3 CFA : le CFA de lUM2 (21 formations), le CFA des Côté cours ? « Le prestige de la formationmétiers de la banque et de lassurance DIFCAM dispensé à l’IAE, avec des intervenants(2 formations) et le CFA des métiers de La Poste de marque : le Vice-Président du ConseilFormaposte (2 formations)d’Administration, ou encore le Directeur 3 IUT : Montpellier, Nîmes et BéziersGénéral des Services de l’université ». Côté lIAEpratique ? « Du très concret, avec à la fois la Faculté des Sciencesun encadrement de qualité et une vraie Polytech Montpellier autonomie. De quoi se former vraiment à la gestion de projet ». 21N°2 - 04.2012
  • 22. FormationLemasterEau une offre unique en FranceA vec le master eau et sesLes ressources en eau disponibles pourCette formation s’appuie en effet sur 5 spécialités, Montpellier se lutilisation humaine et nécessaires àune communauté scientifique régionale positionne comme un acteur de léquilibre écologique de notre planète qui comprend 200 chercheurs impliquésréférence dans le domaine de l’eau etsont menacées. Va-t-on manquer d’eau ?dans 10 unités de recherche. Elle béné-ses enjeux humains et environnemen-Comment s’assurer de la qualité de cetteficie par ailleurs d’un lien avec le tissutaux majeurs.ressource ? Une meilleure gestion deéconomique régional et les collectivités leau, fondamentale pour la préservationlocales à travers le Pôle de compétitivité de lenvironnement et pour le développe-à vocation mondiale « Eau ». ment économique des sociétés, repré- sente un enjeu majeur du 21e siècle.Un lien dynamique avec le milieu professionnel Les futurs professionnels de ce secteur sont formés à Montpellier grâce au master Ambition affichée du master : atteindre Eau qui a vu le jour à la rentrée 2011 et un taux élevé d’insertion des diplômés qui vient compléter l’offre de formationen proposant une formation adaptable proposée depuis 40 ans notamment parau marché de l’emploi, en lien étroit avec Polytech’Montpellier dans ce secteur. Cele milieu professionnel et reconnue par diplôme qui associe l’Université Mont-les étudiants comme par les employeurs. pellier 2 à d’autres établissements mont- « Le master Eau alterne enseignement pelliérains (Universités Montpellier 1 et théorique et stages en entreprise ou en 3, Montpellier SupAgro, AgroParisTech)laboratoire et fait la part belle à la par- reste unique en Europe par son organi-ticipation des professionnels dans son sation et sa pluridisciplinarité. cursus de formation », précise Séverin Pistre. L’implantation sur Montpellier « Montpellier dispose d’un potentiel de de grandes sociétés comme Véolia, recherche et d’enseignement supérieur Suez-Environnement, BRL, EGIS mais dans le domaine de l’eau de premier planaussi de nombreuses PME du secteur au niveau européen avec une diversité de l’eau regroupées dans le groupement disciplinaire unique », souligne Séverind’entreprises Swelia est un atout sup- Pistre, directeur du master Eau.plémentaire. Les professions liées à l’eau sont en pro- gression constante depuis 10 ans et grâce à l’évolution de ce secteur de nouveauxUne formation unique déclinée en cinq spécialitésmétiers font leur apparition. Grâce à ce diplôme en phase avec la demande so- Eau et agriculture ciale, économique et de développement, Contaminants eau santé les étudiants issus du master Eau sont Eau et société particulièrement préparés à ces métiers.  Eau et littoral Eau et ressource … http://master-eau.um2.fr22N°2 - 04.2012
  • 23. Félicitations302 nouveaux aux docteurs de l’UM2 L es nouveaux docteurs de L’Université Montpellier 2 accueille plus sépanouit en thèse à lUM2, personnelle- l’Université Montpellier 2de 1000 doctorants dans 6 écoles docto- ment et professionnellement, sera un des qui participent activementrales couvrant l’ensemble des domainesambassadeurs de notre recherche, de au rayonnement de la recherchedu savoir. Un tiers de la « force de re-notre formation et de notre région où quil montpelliéraine étaient réunis le cherche » de l’établissement est ainsisoit dans le monde ». 26 janvier 2012 pour recevoir leurreprésentée par les doctorants. diplôme.Comment se passe la poursuite de car- Quel investissement cela représente-t-ilrière de ces jeunes docteurs ? Plutôt bien Ils sont chimistes, biologistes, géologuespour l’établissement ? « Sur les un peu si l’on en croit une récente étude. L’UM2 ou encore physiciens et ils sont le présent plus de 12 millions deuros dédiés à la a interrogé 158 docteurs ayant soutenu et l’avenir de la recherche française. Lesrecherche chaque année, lUM2 investitleur thèse en 2008. Résultat : 3 ans après 302 nouveaux docteurs de l’Université plus de 6,3 millions deuros dans la for- l’obtention de leur doctorat, plus de 90% Montpellier 2 étaient à l’honneur en ce mation de ses doctorants », répond Ingrid des jeunes diplômés ont trouvé un em- début d’année et une belle cérémonieChanefo, directrice de la recherche et desploi. Essentiellement dans la recherche de remise des diplômes consacrant unétudes doctorales.publique et l’enseignement supérieur minimum de 8 ans d’études et de travaux pour 77% d’entre eux mais aussi dans le de recherche leur a été dédiée. Un vecteur d’enrichissement privé pour 15 % des doctorants. 30 % des interculturel actifs interrogés travaillent à l’étranger et Les études doctorales constituent un20% exercent en Languedoc-Roussillon. point majeur de la formation sur le siteUne politique particulièrement attractive à la question « comment avez-vous obte- montpelliérain. Le rôle des doctorants estpour les doctorants étrangers : ils sontnu votre emploi », la grande majorité des essentiel dans la production scientifique plus de 400 à l’Université Montpellier 2 et diplômés répondent « grâce aux contacts des laboratoires et équipes de rechercheviennent de 70 pays différents. « Laccueil noués pendant le doctorat ». Côté salaire et cette formation « à et par la recherche  » de doctorants étrangers est un vecteurle revenu net moyen déclaré s’établit à confère un rayonnement international au de rayonnement international, souligne2.032 euros.  site de Montpellier.Ingrid Chanefo. Un doctorant étranger qui23 école doctorale SibagheN°2 - 04.2012
  • 24. DirectionsLa Direction des partenariats,moteur des échanges La Direction des partenariats, Pôle Relations Internationales ettechnique et juridique. Enfin, il valorise lesbaptisée IRIS (Innovation,Mobilité (PRIM)résultats de la recherche par différentesRelations extérieures, actions. International, Stratégie) lors de sa La promotion des activités internationales création en 2010, représente une de lUM2 repose sur ce pôle. Des parte-Cellule gestion de projets véritable interface entre l’UM2 et nariats y sont développés avec des uni-Erasmus Mundus le monde socio-économique et versités étrangères du monde entier afin institutionnel.de favoriser les échanges d’étudiants ou Elle assure la gestion de projets d’excel-des personnels ou la mise en place delence Erasmus Mundus financés par Pionnière parmi les universités françaises,projets de recherche. Le PRIM coordonnelUnion Européenne : la Direction des partenariats IRIS gère la les programmes d’échanges tels qu’Eras- Les Erasmus Mundus Partenariats, pro- promotion de lUM2 et de ses partena-mus ou CREPUQ et assure le paiementgrammes d’échanges universitaires et riats, ainsi que les activités industrielles des bourses de mobilité. C’est aussi lescientifiques entre l’UE et les pays tiers et commerciales qui y sont rattachées. guichet dentrée, en collaboration avec(Maghreb, Europe de l’Est, Asie du Sud Est, Organisée autour de trois pôles et trois le PRES, des doctorants et chercheursJordanie, Syrie) ; cellules, elle compte 25 agents agissant internationaux. Les Erasmus Mundus pour la promo- pour formaliser et faciliter le développe-tion de l’enseignement supérieur euro- ment de partenariats de toute nature.Pôle ingénierie de projets (IP)péen (SCEE avec la Sibérie) ; Concrètement, juristes, ingénieurs de  Le Master et le Doctorat Erasmus Mun- projets ou encore chargés d’affaires etSon rôle principal se caractérise par lac-dus en Ingénierie des Membranes. gestionnaires mettent leurs compétencescompagnement au montage de projets au service des enseignants chercheursnationaux, européens et internationaux Cellule Ingénierie des Membranes et des étudiants pour les accompagnerde formation et de recherche. Pour cela, dans la réalisation de leurs projets.une aide administrative est apportée aux La Cellule s’inscrit dans la thématiqueétudiants, enseignants et chercheurs pourIngénierie des Membranes et des Milieuxle lancement ou les réponses dappels àPoreux avec pour mission la promotionprojets. Le pôle assure de plus une veille des partenariats entreprises/laboratoiresquotidienne pour les informer des appels ainsi que l’aide au développement de pro-à projets et opportunités de financementsjets de recherche et développement et deet de partenariats.formation. Elle travaille en étroite synergie avec la "European Membrane House".Pôle Contrats et Valorisation (PCV) Cellule prospectives et stratégiesLe PCV soutient le développement dela participation de lUM2 dans les parte-En cours de développement, cette cel-nariats industriels et institutionnels et la lule aura pour mission d’aider la directionmise en réseau des différents acteurs. Ildans son analyse prospective et straté-aide à la négociation et à la rédaction desgique des positionnements de létablisse-contrats de partenariat, assure leur suivi ment vis-à-vis de ses partenaires. 24N°2 - 04.2012
  • 25. L’Université Montpellier 2 côté jardinLa Directionde du matériel, interventions urgentes pro-lEnvironnement, voquées par les événements climatiques lAccueil et du Cadre de chaque saison, remise en état à la finde Vie (DEAC) assure de chantiers de maintenance assurés pardes missions de ser- la direction du patrimoine... Il y a toujours vice intérieur dans les quelque chose à faire ! », poursuit-il. Voilà domaines suivants : de quoi bien remplir les journées.entretien, gardiennage, courrier, reprographie, à ces actions ponctuelles sajoutent destransport, appuis logis- actions majoritairement planifiées par la tiques divers... mais aussi météo et les saisons comme l’élagage lentretien des espaces avant larrivée de lhiver ou la tonte des verts. Sous la direction de pelouses méditerranéennes, appeléesStéphane Mestre, adjoint ainsi depuis que le service a cessé de technique aux espaces verts,les arroser, il y a quelques années, « par s’affaire une petite équipe desouci déconomie et décologie », précise cinq personnes, « efficaces etle directeur de la DEAC.C ouper, tailler, faucher... passionnées par leur travail », souligne la petite équipe des espaces Alain Iberti, directeur de la DEAC.Lorsque des événements spéciaux ont verts œuvre chaque jour pourlieu à lUM2, le service des espaces vertsaméliorer le cadre de vie de lUM2. Des journées bien remplies est également sollicité, notamment pour la fourniture de décorations florales. Il« Léquipe agit essentiellement pour laarrive aussi parfois que des organisationspropreté des espaces verts et lentretienextérieures à l’université sen procurent Le travail dude lexistant. Compte tenu des moyensauprès de la DEAC. « Tous les 2 ans nous service deshumains et financiers, ainsi que de la en achetons de nouvelles pour remplacer Espaces Verts estmasse de travail au regard de la superficieles plantes devenues trop encombrantesdes espaces à gérer, il reste peu de temps que léquipe des Espaces Verts sem- permanent... à léquipe des Espaces Verts pour entre- presse de planter sur le campus », ajoute Il y a toujoursprendre des travaux de création et damé-Alain Iberti.nagement », constate Alain Iberti. La prio- quelque chose àrité est à la maintenance. « Le travail estAmbiance zen pour le nouveau patio faire !permanent et les tâches variées : entretien Dernière mission quelque peu « extraor-Les espaces verts de l’UM2 en chiffres dinaire » en date : la transformation du patio, situé au rez-de-chaussée du bâti- ment administratif. Léquipe a apporté Campus du Triolet : 840 arbres dont 332 pins et 134 oliviers de la couleur et a réorganisé cet espace Superficie : 14 hectares despaces verts à entretenirpour créer une ambiance de fraîcheur et Budget annuel : 25 000 € de calme.  25N°2 - 04.2012
  • 26. Dossiers des Conseils Conseil Conseil d’AdministrationScientifique L’Université Montpellier 2 est dotée de-vis-à-vis de l’accès à ces services et desLe 17 janvier dernier, le Conseil Scientifique a puis janvier 2010 des responsabilités etbénéfices à en retirer. voté son budget prévisionnel 2012. Dans un compétences élargies, elle assure donccontexte budgétaire contraint, le CS a ainsi la gestion financière et la rémunération de Le Conseil d’Administration du 27 février décidé de renouveler son soutien à des projets l’ensemble de son personnel. Le budget2012 a adopté la charte pour la créa- innovants et à forte prise de risque notamment de luniversité a été adopté par le Conseil tion de l’Université Montpellier – Sud de à travers le financement de programmes pluri- d’Administration le 13 décembre 2011. IlFrance. Le projet, issu des discussions disciplinaires ou encore de projets structurants sélève en 2012 à 209,6 M€, dont 22 M€des équipes de direction des Universitésautour des grands équipements de recherche. dinvestissements.Montpellier 1 et 2, engage ces universitésLe CS apportera par ailleurs son concours à cer- dans une démarche de fusion. Il décline taines actions internationales ciblées. Lors de cette même séance, le projetles objectifs stratégiques de l’Université ARIANE a été présenté aux administra- Montpellier Sud de France, la gouver- Première réunion des Conseils teurs. Il vise l’amélioration de la qualité nance et la structuration qu’il est proposé Scientifiques UM1-UM2 des services numériques par un déve-de mettre en place pour les atteindre ainsi loppement de la fiabilité des informationsque la méthodologie choisie en groupe deLe premier Conseil Scientifique de l’année a été et de l’équité de traitement des usagerstravail et le calendrier associé.  l’occasion de réunir les assemblées de nos deux établissements. Les vice-présidents ont évoquéConseil des Études un certain nombre de sujets sur lesquels les conseils auront à travailler dans la perspectiveet de la Vie Universitaire d’une fusion de nos deux établissements. Cette première réunion fut l’occasion pour chaque di- recteur d’école Doctorale de venir présenter son L’UM2 a décidé en 2008 de rétablir quede l’affectation en tant que professeurs- bilan et son projet, dans le cadre d’un contrat 30% du FSDIE (Fonds de Solidarité etstagiaires des lauréats aux concours de annualisé d’objectifs et de moyens. Cette dé- de Développement des Initiatives Etu- l’enseignement. Il en dénonce également marche, mise en place l’année dernière, permet diantes) soit réservés aux actions d’aide les conséquences financières : pour les de développer à l’échelle du site une politique d’urgence des étudiants. à la suite deuniversités qui ne reçoivent aucune dota- commune devant aboutir prochainement à la la circulaire parue en 2011, le CEVU de tion spécifique pour la préparation et la création d’un collège doctoral.  l’UM2 a réaffirmé sa volonté d’affecter passation de cette certification par les 30% du FSDIE à l’aide d’urgence des étudiants inscrits dans les Masters ensei- étudiants. Le bilan effectué par les assis- gnement et pour les étudiants hors Mas- ters enseignement contraints de s’inscrire tantes sociales du CROUS confirme la à titre payant à un DU C2I2E. Il demande nécessité absolue de cette affectation. que la certification C2I2E soit requise au moment de la titularisation des profes- Validation du DU « C2I2E ». Avant de don- seurs stagiaires et qu’elle soit prise en ner un avis favorable à ce DU, le CEVUcharge financièrement par le MEN. » De a apporté son total soutien à la motion plus, le CEVU estime que les professeurs votée par le conseil de l’IUFM : « Le stagiaires doivent bénéficier d’un temps Conseil d’Ecole de l’IUFM réuni le mer- sur leur temps de travail pour suivre cette credi 8 février dénonce l’exigence minis- formation et obtenir la certification.  térielle de certification c2i2e au moment26N°2 - 04.2012
  • 27. PublicationsPublicationsSida : mieux comprendre l’infectionUn nouveau mécanisme de contrôle de l’infection et de la propagation du VIH dansles lymphocytes T vient d’être identifié par des chercheurs de l’Institut de GénétiqueMoléculaire de Montpellier (IGMM). Cette découverte publiée dans la revue Proceedingsof the National Academy of Sciences met en jeu la molécule Glut-1 qui a un rôle detransporteur du glucose à l’intérieur des cellules. Elle ouvre de nouvelles perspectivesdans la lutte contre le VIH car en contrôlant l’expression de Glut-1, il devient possibled’empêcher la propagation du VIH aux cellules non infectées.…Proc Natl Acad Sci U S A. 2012 Feb 14;109(7):2549-54. Epub 2012 Jan 30. Glut1-mediatedglucose transport regulates HIV infection. Taylor N et al.Laisser du poisson pour les oiseauxLa surpêche menace la survie des oiseaux marins : quand les stocks de poissonsbaissent en deçà d’un tiers de leur capacité maximale, le nombre de poussins chute.C’est ce que révèle une étude sur la relation proie-prédateur publiée dans Scienceet coordonnée par Philippe Cury du laboratoire Écosystèmes marins exploités. Cestravaux suggèrent que le principe de garder « un tiers pour les oiseaux » pourrait êtreutile dans la gestion future des écosystèmes marins.…Science. 2011 Dec 23;334(6063):1703-6. Global seabird response to forage fish depletion-one-third for the birds. Cury PM et al.La mémoire de l’allaitementLe système endocrinien a-t-il une mémoire ? Une équipe de chercheurs de lInstitut deGénomique Fonctionnelle de Montpellier (IGF) a publié dans la revue en ligne Naturecommunications les résultats d’une étude qui montre que, chez la souris, les cellulesendocrines hypophysaires qui régulent la lactation sorganisent en réseau lors dunpremier allaitement. Ce réseau est alors « mémorisé » afin dêtre encore plus opéra-tionnel lors de lallaitement dune seconde portée. Un même stimulus, en l’occurrencele tétée, effectué par la suite entraînera une réponse plus coordonnée et plus efficace.…Nat Commun. 2012 Jan 3;3:605. doi: 10.1038/ncomms1612. Existence of long-lasting e3 experience-dependent plasticity in endocrine cell networks. Mollard P et al.yurl.com/7hq8n…PDF : tinL’ouvrage incontournable des géosciences remis à jourLe géologue Yves Lagabrielle co-signe chez l’éditeur Dunod, la 14e édition du best-seller« Éléments de géologie » qui offre un panorama complet des Sciences de la Terre etde l’Univers, du Big Bang à lorigine de lHomme en passant par toutes les disciplinesdes Sciences de la Terre (tectonique des plaques, géologie structurale, géophysique,minéralogie, pétrographie, géochimie, géomorphologie, sédimentologie…). Un incon-tournable pour les géologues et futurs géologues. 27N°2 - 04.2012
  • 28. @UMontp2Université Montpellier 2 sciences et techniques Montpellier | Languedoc-Roussillon | Sud de France Place Eugène Bataillon - 34095 Montpellier cedex 5 - France www.univ-montp2.fr
  • Fly UP