Une école de léquité W. Douat. Lécole inclusive : « communiquer, vivre ensemble, se construire pour mieux réussir » 1. Une école du vivre ensemble et.

  • Published on
    03-Apr-2015

  • View
    108

  • Download
    0

Transcript

  • Page 1
  • Une cole de lquit W. Douat
  • Page 2
  • Lcole inclusive : communiquer, vivre ensemble, se construire pour mieux russir 1. Une cole du vivre ensemble et de lapprendre ensemble 2. La diffrenciation pdagogique au cur des pratiques quotidiennes 3. Lvaluation dans une Ecole inclusive W. Douat
  • Page 3
  • 1.Une cole du vivre ensemble et de lapprendre ensemble Une exigence du socle commun : pilier 6 Le sens du dialogue, de la ngociation, du consensus, le travail en quipe. Le respect des rgles de vie collective, qu'il s'agisse du fonctionnement de la classe ou du rglement intrieur de l'tablissement scolaire. Le sens de la responsabilit, individuelle et collective, en matire de scurit, de sant, de sexualit. Le respect des autres, la civilit, le refus des strotypes et des discriminations. W. Douat
  • Page 4
  • Loccasion dapprendre vivre ensemble Les effets de linclusion sur les lves des classes ordinaires : Apprentissage de la diffrence, de la tolrance, de la bienveillance, de laide, de lempathie. Dpassement des peurs, des strotypes, des reprsentations. Prise de responsabilit, autonomie. Les effets sur les enfants ou adolescents inclus : Ddramatisation du handicap ou de la dficience. Participation des activits sociales quotidiennes. Diversification et enrichissements des relations. Epanouissement gnral. W. Douat
  • Page 5
  • 2.La diffrenciation pdagogique au cur des pratiques quotidiennes Il faut faire en sorte que llve soit plac aussi souvent que possible dans une situation qui lui permette dentrer dans les apprentissages : Une situation qui respecte lintgrit de llve. Une situation qui a une signification pour lui (le contrat didactique). Une situation qui se situe dans sa zone proximale de dveloppement, cest--dire qui permet llve dapprendre avec laide de lenseignant W. Douat
  • Page 6
  • Construire une situation dapprentissage : La dfinition de la tche Cibler lobjectif dapprentissage : La connaissance La capacit Lattitude W. Douat
  • Page 7
  • Construire une situation dapprentissage : Dfinir les limites de la zone proximale de dveloppement Sappuyer sur Lobservation de llve en situation dapprentissage. La pratique dvaluations par comptences. La mtacognition. Pour savoir ce quil ne peut pas apprendre ou apprendre faire mme avec aide. La limite infrieure : ce que llve peut mobiliser (les contenus comme les connaissances, et les activits cognitives comme les raisonnements) sans aide : le niveau de dveloppement actuel. La limite suprieure : ce que llve ne peut mobiliser sans laide dautrui : le niveau de dveloppement potentiel. W. Douat
  • Page 8
  • La ZPD et la diffrenciation Il est important de sinscrire dans la ZPD de chaque lve (lensemble des raisonnements, connaissances et conceptualisations que le sujet nest pas encore capable de mettre en oeuvre lorsquil est seul mais quil parvient mobiliser lorsquun tiers taye son activit). Cela permet dapporter ltayage ncessaire pour que llve entre dans les apprentissages et acquirent des connaissances et des capacits. W. Douat
  • Page 9
  • Construire une situation dapprentissage : La construction dun tayage adapt : Evaluer les difficults possibles dans les diffrentes tapes de la squence dapprentissage. Prendre en compte les besoins des lves. Proposer des adaptations en fonction de la situation. W. Douat
  • Page 10
  • 3.Lvaluation dans une Ecole inclusive Evaluer pour faire apprendre, pour construire et dvelopper des comptences, pour faire progresser les lves dans les apprentissages (valuation formative): Permettre un suivi des apprentissages de tous les lves Promouvoir la diversit en identifiant et valorisant les progrs et les rsultats de tous les lves Permettre tous les lves de mieux comprendre leurs propres apprentissages et leur fournir une source de motivation W. Douat
  • Page 11
  • Evaluation inclusive / valuation sommative ? Rflchir lobjectif de cette valuation : Est-ce pour obtenir une note? Situations des valuations o les aides apportes pondrent le rsultat final. Est-ce pour orienter llve ? Peut-tre nest-ce pas ncessaire tous les niveaux denseignement ! Auquel cas, on nest pas constamment oblig de comparer llve la norme ! Est-ce pour voir ce que llve matrise ? Apporter de laide pendant les valuations permet justement de voir prcisment l o il en est ! W. Douat
  • Page 12
  • COMMUNIQUER, VIVRE ENSEMBLE, SE CONSTRUIRE POUR MIEUX RUSSIR La matrise de la langue : Journal de lcole Projet dcriture Correspondance Utilisation de la BCD La pratique dune langue vivante : change de services Correspondance Les principaux lments de mathmatiques et la culture scientifique et technologique : Dfi-maths Mise en place de la Dmarche exprimentale La matrise des techniques usuelles de linformation et de la communication : Courrier lectronique entre classes sur diffrents projets Correspondances avec famille La culture humaniste : Sorties culturelles Cration et exposition doeuvres Les comptences sociales et civiques : Parrainage/Tutorat Liaison GS/CP Mdiateurs Conseils denfants EPS : Rencontres sportives Classes transplantes W. Douat
  • Page 13
  • Scolariser des lves en situation de handicap, et plus largement tous les lves Besoins Educatifs Particuliers, induits pour les tablissements de pouvoir dvelopper de nouvelles comptences. Cest en croisant tous nos talents que lcole inclusive deviendra une ralit W. Douat

Recommended

View more >