Comprendre les termes du débat numérique et emploi

  • Published on
    16-Apr-2017

  • View
    26

  • Download
    0

Transcript

1. Les mthodes de chiffrage varient dune tude lautre. Dun ct, le cabinet Roland Berger, reprenant la mthodologie des chercheurs britanniques Frey et Osborne, annonce que 42% des emplois franais prsentent une probabilit dautomatisation leve. De lautre, des travaux plus rcents du COE tablent sur 10%. Ce grand cart sexplique par des diffrences de mthodes : la notion demploi menac est donc prendre avec beaucoup de prcaution. Ce qui est sr, cest que le numrique touche lensemble de lconomie, des fonctions de lentreprise et de trs nombreux mtiers. Prs dun emploi sur deux est susceptible de voir son contenu fortement voluer dans un futur proche, ce qui ne signifie pas quil sera dtruit.2. La cration demploi est la grande inconnue. En mme temps quelles transforment et parfois dtruisent des emplois, les technologies numriques sont pourvoyeuses demplois directs, dans la filire numrique, et demplois induits rsultant des gains de productivit. La rvolution numrique permet le dveloppement dactivits nouvelles, en transformant nos manires de nous informer, de nous divertir, de nous soigner, dapprendre, de voyager De nouveaux mtiers mergent en consquence. 3. Le bilan net entre cration et destruction est trs incertain. Les nouveaux emplois ne sont pas forcment crs dans la mme entreprise, le mme secteur dactivit ou encore sur le mme territoire que ceux qui sont transforms ou dtruits. Le bilan net dpend donc minemment de la capacit de notre conomie susciter une offre comptitive. A contrario, une entreprise qui ne prend pas le virage du numrique risque de ne pas rsister la concurrence ; ses usines ferment et les emplois disparaissent coup sr. 4. Au-del de lemploi, parlons du travail. Les technologies numriques rendent possibles de nouveaux modles productifs et organisationnels. Quel que soit son niveau de qualification, la grande majorit dentre nous devra suivre des transitions vers de nouveaux emplois ou se former aux nouvelles comptences demandes (comptences numriques, techniques, sociales, cognitives). Les personnes les plus vulnrables sont souvent peu ou pas qualifies. La formation continue doit donc leur tre ddie en priorit, ce qui est loin dtre le cas aujourdhui.LEMPLOI MENAC PAR LE NUMRIQUE ? COMPRENDRE LES TERMES DU DBATCommuniqu de presseSynthse n12de La Fabrique de lindustrieParis 23/03/2016A propos de La Fabrique de lindustrieLaboratoire dides, La Fabrique de lindustrie est un lieu de rflexion et de dbat sur les enjeux de lindus-trie et ses liens avec la socit. Elle est prside par Louis Gallois et Denis Ranque. Plus dinformations sur : http://www.la-fabrique.frContact presse : Elisa Ohnheiser elisa.ohnheiser@la-fabrique.fr01 56 81 04 26Retrouvez-nous sur :Lire la Synthse 12 Des chiffres plus ou moins alarmistes circulent sur les effets du numrique sur lemploi. La Fabrique de lindustrie propose une synthse pour comprendre les termes de ce dbat. Lincertitude des projections chiffres est grande ; la seule certitude est quune transformation numrique est bien luvre. La priorit est de savoir laccompagner, notamment grce la formation initiale et continue. Voici quelques repres pour mieux comprendre le dbat :http://www.la-fabrique.frmailto:elisa.ohnheiser%40la-fabrique.fr?subject=http://www.la-fabrique.fr/fr/publication/numerique-emploi-bilan/http://www.la-fabrique.fr/http://www.la-fabrique.fr/http://www.la-fabrique.fr/fr/publication/numerique-emploi-bilan/http://www.la-fabrique.fr/fr/publication/numerique-emploi-bilan/https://www.facebook.com/LaFabriqueDeLIndustrie/https://twitter.com/LFI_LaFabriquehttps://twitter.com/LFI_LaFabrique

Recommended

View more >