Les Echos Etudes - Marché Francais des Objets connectés santé

  • Published on
    26-Jan-2017

  • View
    3.740

  • Download
    1

Transcript

  • LE MARCH FRANAISDES OBJETS CONNECTS SANT

    Quelles perspectives de croissance lhorizon 2020 ?

    PETIT-DJEUNER

    ET TABLE RONDE

    DU 19 AVRIL 2016

  • Le march des objets connects sant

    Hlne Charrondire, Directrice du ple Pharmacie-Sant des Echos Etudes

    Olivier Milcamps, consultant spcialiste du secteur de la sant

    Table ronde : quelles perspectives sur le march franais ?

    anime par Antoine Poignant, CEO de lagence Troubat et du rseau EuroHealthNet

    Carlos Jaime, Directeur de la division sant de Samsung Electronics France

    Alexia Sibony, Visiomed Group

    Carole Avril, Directrice gnrale de la Fdration Franaise des Diabtiques

    Olivier Milcamps, consultant et auteur de ltude Le march franaisdes objets connects sant

    1

    2

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 20162

  • 3

    Quelques donnes de cadrage

    Table ronde

    Prsentation de ltude publie par Les Echos Etudes

    Prsentation des Echos Solutions et des Echos Etudes

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • 4

    Larrive des objets connects dans la sphre mdicale : volution ou rvolution ?

    Un concept qui a mri pendant plus de 10 ans avant de devenir ralit

    Dbut de la rvolutionnumrique

    Cration 2 objets connects

    Invention du termeObjets connects

    www.

    2008

    1993

    2001

    19991989

    20032005

    1990

    1re opration chirurgicalede tlmdecine

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • 5

    Larrive des objets connects dans la sphre mdicale : volution ou rvolution ?

    1. Rvolution

    machinique

    2. Rvolutions

    industrielles- 1re rv. mcanique

    - 2me rv. nergtique

    3. Rvolutions

    numriquesDe linternet des individus

    linternet des objets et

    au Big Data

    15 sicleRenaissance

    Fin 18 siclemi-19 sicle

    Aujourdhui

    Une rvolution qui opre un changement complet de systme technique et qui impacte toute la socit

    Quand une personne est connecte, sa vie change. Quand tout le monde est

    connect, cest le monde qui change. Nous y sommes. CEO dEricsson

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • Les objets connects prennent une place centrale

    Linternet des objets (IoT) : bien plus quun prolongement dInternet, un ensemble de nouveauxsystmes indpendants avec leurs propres infrastructures

    Dici 2020, potentiellement entre 30 et 212 milliards dobjets pourraient tre connects

    La taille de lunivers numrique doublerait tous les 2 ans

    6

    Larrive des objets connects dans la sphre mdicale : volution ou rvolution ?

    Les donnes, nouvelle matire premire

    Estimation du nombre dobjets connects en 2020en milliards

    Estimation de la taille de lunivers digital

    202044 000 milliardsde gigaoctets

    2013

    X 10

    Source : IDATE 2013

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • 7

    La rvolution du Big Data ne rside pas dans les calculs effectuspar les machines mais dans les donnes elles-mmes et la faon de nous en servir

    BIG DATA- Ensembles de donnes si volumineux quils ne peuvent tre traits avec les outils de gestion

    de base de donnes ou de gestion de linformation- Technologies, infrastructures et services permettant la collecte, le stockage et lanalyse

    des donnes recueillies et stockes

    Volume

    Varit

    Vracit

    Valeur

    Vlocit

    Selon un organisme de recherche norvgien, 90 % des donnes mondiales ont t gnres au cours des 2 derniresannes ; chaque seconde, plus de 250 000 gigaoctets de donnes (150 millions de livres) sont gnrs

    Selon lIDC, seulement 22 % de la quantit de donnes digitales est analysable et moins de 5 % effectivement analyse

    En 2020, 35 % des donnes seront analysables

    Larrive des objets connects dans la sphre mdicale : volution ou rvolution ?

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • 8

    LIoT, un march en devenir

    McKinsey value limpact des objets connects sur lconomie mondiale plus de 6 000 milliardsUSD en 2025 pour lensemble des secteurs conomiques

    RAND Europe lestime jusqu 14 400 milliards USD

    Le secteur de la sant, un des marchs les plus prometteurs

    Estimation de limpact de lIoT parsecteur en 2025 en Europe Mds

    Source : AT Kearney

    22

    17

    15

    15

    13

    12

    8

    5

    4

    Telecom / Media

    Commerce

    Industrie

    Utilities

    Transport

    Services Financiers

    Production

    Sant

    Secteur public

    % des acteurs ayant investi dans lIoTpar secteur en 2014 en Europe

    Source : IDC

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • 9

    Les ventes dobjets connects en 2015 ont tinfrieures aux prvisions (400 millions )

    Les objets connects reprsentent 2 % desventes des produits lectroniques (dont lemarch global sest contract de 3 % envaleur)

    En 2015, les objets de sant connects, avec1,2 million dunits, reprsentent 65 % dumarch des objets connects portables

    Les trackers dactivit et les montresconnectes tirent ce march

    Selon LAtelier BNP Paribas, 6 % des Franaispossdent une balance connecte, 2 % unemontre, un tensiomtre ou un traqueurconnects

    En France le march est toujours mergent

    Evolution du march des objets connectsdepuis 2013 en valeur en millions

    Source : GFK

    LIoT, un march en devenir

    74148

    340

    850

    2013 2014 2015 2016 (p)

    X 2,3X

    2,3

    X2X2

    X2,5X

    2,5

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • LIoT, un march en devenir

    Proposition de segmentation du march des objets connects sant : une approchepar lusage, le contexte et lintgration dans le parcours de sant du patient

    Ecosystme du parcours de sant connect

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 201610

    Prvention primaire Diagnostic

    Dcisionde traitement

    Traitementet son suivi

    Gestiondes patients risques

    Patients

    Mdecins

    Pharmaciens

    Trackers diversdautomesureMontresBraceletsBalancesTee shirtTensiomtreImpdancemtres...

    Ventes dobjetsDpistageApprentissage lutilisationdes objets

    TensiomtresSpiromtres...

    StthoscopesBalancesTests biologiques...Dossiers patients

    Exploitationdes donnesAlgorithmeBig data

    DM connecte-mdicamente-ETPe-Observance

    Analysedes donnesAlertes

    PilulierslectroniquesRceptiondes donnesSuivi dobservance

    Inhalateurs SpiromtresTensiomtreGlucomtre...TlsurveillanceTlmonitoring

    Enjeux conomiques

  • La place des objets connects dans la pratique quotidienne des mdecins

    Les instruments mdicaux connects nont pas encore trouv leur place dans les pratiques quotidienne des MG, qui ne sont que 9 % en utiliser actuellement

    11Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Utilisez-vous en consultationdes instruments mdicaux connects : stthoscope, tensiomtre, balance,

    glucomtre, bandelettes... ?

    Mdecins gnralistes(n = 315)

    Profil des MG qui utilisent des instruments mdicaux connects

    Nombre moyen

    de consultations / jour

    Genre

    Tranche dge

    Source : enqute Les Echos Etudes et Vidal, mars-avril 2015

  • La place des objets connects dans la pratique quotidienne des mdecins

    Les spcialistes sont en revanche proportionnellement plus nombreux les utiliser(16 %), en particulier les endocrinologues

    12Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Utilisez-vous en consultation des instruments mdicaux connects : stthoscope,tensiomtre, balance, glucomtre, bandelettes...

    % dutilisation dinstruments mdicauxselon les spcialits mdicales

    Mdecins spcialistes(n = 326)

    Source : enqute Les Echos Etudes et Vidal, mars-avril 2015Exemple de glucomtre connect

  • La place des objets connects dans la pratique quotidienne des mdecins

    Les services et les dispositifs digitaux qui entrent ou pourraient entrerdans la pratique quotidienne des mdecins

    13Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Ci-dessous une liste de services ou de dispositifs digitaux. Selon vous, quels sont ceuxqui entrent ou pourraient entrer dans votre pratique professionnelle ?

    Mdecins gnralistes (n = 315) Mdecins spcialistes (n = 326)

    Source : enqute Les Echos Etudes et Vidal, mars-avril 2015 (en % des rpondants)

  • La place des objets connects dans la pratique quotidienne des mdecins

    Lorsquils sont effectivement utiliss, une large majorit de mdecins les juge utiles leur pratique mdicale quotidienne

    14Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Vous trouvez ces instruments mdicaux connects :

    Mdecins gnralistes(n = 30 base faible)

    Mdecins spcialistes(n = 53)

    Total utiles 74 %

    Total utiles 91 %

    Source : enqute Les Echos Etudes et Vidal, mars-avril 2015

  • Limplication des pharmaciens dofficine dans la dispensationdes objets connects

    Les circuits de distribution des objets connects : l'offre en officinedemeure embryonnaire

    Sur un march domin par la vente en ligne, les grandes enseignes de distribution proposent un rfrencement limit auxmarques leaders en raison des volumes juges trop faibles.

    Les enseignes spcialises (comme Lick ou plus rcemment Mood, cre par Orange) se dveloppent l'inverse avec desoffres larges et profondes. A noter que la FNAC dveloppe un nouveau concept de magasins uniquement ddi aux objetsconnects, Fnac Connect, dont le 1er point de vente sest ouvert Angoulme en mai 2015.

    15Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    GRANDES SURFACESDE DISTRIBUTION

    ENSEIGNESSPCIALISES

    SITESDE E-COMMERCE

    LES CIRCUITSDE DISTRIBUTION

    DES OBJETS CONNECTS

    PHARMACIESDOFFICINE

    Rseau de distribution important

    Touche un large public Gammes centres sur

    le bien-tre, les trackersdactivit et les balances

    Vendeurs non experts

    Rseau limit quelques points de vente

    Magasins physiques proposants de larges gammes

    Renouvellement constant de loffre

    Vendeurs experts

    Plate-forme et sites marchands proposantdes objets connects

    Absence de conseils Avis dexperts

    sur les sites/blogs

    SPCIFICITS

    Rseau physiqueau maillage dense

    Rseau peu visitpar les fabricants(march embryonnaire)

    Expert en sant mais pas en technologie

    LA FNAC, DARTY, BOULANGER,

    AUCHAN, CARREFOUR,DECATHLON

    LICK, MOOD, SMART ONE, FNAC CONNECTAPPLE STORE

    AMAZON, CDISCOUNT(Groupe Casino)Santeconnectee.fr lamontrebleue.fr

    EXEMPLES MaPharmacieRfrence

    (Groupe PHR)

    Source : Les Echos Etudes

  • Limplication des pharmaciens dofficine dans la dispensationdes objets connects

    Les atouts des pharmaciens dofficine sur le march des objets connects sant

    16Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Lgitimitdu pharmacien

    Professionnel de sant de 1er recours

    Expert du suivi des traitements

    Offre cohrente / cible

    Offre cohrente avec les autres produits et les services daccompagnement patients

    Cibles commune lofficine et aux objets connects : patients souffrant de pathologies chroniques, jeunes mamans (produitsde puriculture connects), personnes ges, actifs de passage

    Source : Les Echos Etudes

    Rseaude distribution

    Capillarit du rseau officinal

  • Limplication des pharmaciens dofficine dans la dispensationdes objets connects

    De manire gnrale, les nouvelles solutions digitales dotes de promesses sant sont plutt bien accueillies

    De plus en plus de marques proposent des solutions (applications mobiles, sites Internet...)ou des objets connects dans le domaine de la sant (bracelets, podomtres,

    glucomtres...). Selon vous, ces solutions ou objets :

    11,8%

    23,5%

    41,6%

    43,5%

    Vous ne savez pas

    Sont inutiles, quel que soit lobjectif

    Sont utiles pour suivre ses traitements mdicaux

    Sont utiles pour amliorer son hygine de vie, prendresoin de sa forme physique

    Source : enqute Les Echos Etudes & Le Terrain, juillet 2015

    n = 1 002

    Une reconnaissance relativement importante, mme si les usages

    restent trs limits.

    17Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • Limplication des pharmaciens dofficine dans la dispensationdes objets connects

    A une large majorit, les Franais considrent les pharmaciens comme lgitimes pour vendredes objets connects dots de promesse sant , ayant soit une vocation mdicale,soit destins prendre soin de sa forme physique

    18Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Pensez-vous que les pharmaciens dofficine sont lgitimes pour vendre des objets connects :

    Oui78%

    Non15%

    Vous ne savez pas

    7%

    Ayant une vocation mdicale : glucomtre, thermomtre, tensiomtre...

    Oui64%

    Non26%

    Vous ne savez pas10%

    Destins prendre soin de sa forme : balance, bracelet mesurant lactivit physique, podomtre...

    Source : enqute Les Echos Etudes & Le Terrain, juillet 2015

    n = 1 002

  • Limplication des pharmaciens dofficine dans la dispensationdes objets connects

    Face aux circuits de distribution concurrents, les pharmaciens peuvent tirer leur pingledu jeu en mettant en avant leurs deux atouts majeurs : le conseil et la capacit dinterprtation des donnes

    19Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Sur une chelle de 1 5, comment valuez-vous les atoutsde la pharmacie dofficine pour vendre des objets connects

    vocation mdicale (suivi dune maladie) ou bien-tre (forme physique) ?

    1 : trs faible - 5 : trs levn = 1 002

    Source : enqute Les Echos Etudes & Le Terrain, juillet 2015

    46,2%

    42,9%

    27,4%

    24,1%

    19,4%

    Conseil lutilisation de

    ces objets

    Interprtationdes donnes

    gnres par cesobjets

    Maintenance,service aprs-

    vente

    Gammes larges dobjets

    Prix comptitifspar rapport aux

    circuits dedistributionconcurrents

    Sommes des Trs lev et Elevs (atouts)

    La lgitimit des pharmaciens pour vendre des objets connects repose sur deux comptences :

    le conseil pour choisir et utiliser ces objets

    la capacit interprter les donnes personnelles et mdicales quils produisent

    Deux atouts dont ne disposent pas les circuits concurrents des officines.

  • 20

    Quelques donnes de cadrage

    Table ronde

    Prsentation de ltude publie par Les Echos Etudes

    Prsentation des Echos Solutions et des Echos Etudes

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • Table ronde Les objets connects "sant" : quelles perspectives sur le march franais ?

    anime par Antoine Poignant, CEO de lagence Troubat et du rseauEuroHealthNet

    Carole Avril, Directrice gnrale de la Fdration Franaise des Diabtiques

    Alexia Sibony, Visiomed Group

    Carlos Jaime, Directeur de la division sant de Samsung Electronics France

    Olivier Milcamps, consultant spcialiste du secteur de la sant

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 201621

  • 22

    Quelques donnes de cadrage

    Table ronde

    Prsentation de ltude publie par Les Echos Etudes

    Prsentation des Echos Solutions et des Echos Etudes

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • 23

    1. Introduction1.1. Executive summary et synthse de ltude

    1.2. Problmatique et mthodologie de ltude

    2. Larrive des objets connects dans la sphre mdicale : volution ou rvolution ?

    2.1. Une rvolution en tant que telle : la 4e rvolution industrielle ?

    2.2. Petite histoire des objets connects

    2.3. La sant et le mdical, un immense dbouch pour les objets connects

    3. Le march des objets connects sant en France : quel potentiel de croissance ?

    3.1 Dfinition, primtre et segmentation du march des objets connects sant

    3.2 Le march actuel et son potentiel de croissance : mythe ou ralit ?

    3.3 Les perspectives de croissance du march lhorizon 2020

    4. Quelles sont les conditions de dveloppement de ce march ?4.1 Les conditions intrinsques : fonctionnalits, qualit et fiabilit technique... vers une certification des objets connects ?

    4.2 Le partage et la scurisation des donnes de sant : le principal facteur dincertitude au dveloppement de ce march

    4.3 AMO, AMC, financement par le patient ; quelles modalits de financement envisageables ?

    4.4 Les objets connects, acteurs ou moteurs de la transformation du systme de soins ?

    5. Les forces en prsence : la cartographie du secteur des objets connects sant 5.1 Les insiders : les fabricants de DM et les laboratoires pharmaceutiques qui investissent ce march

    5.2 Les acteurs du wellness et du bien-tre qui investissent le march de la sant

    5.3 Les Big Tech et les GAFA

    5.4 Les plates-formes web (hub numriques)

    5.5 Les complmentaires sant

    5.6 Les associations de patients

    5.7 Les socits de labellisation des objets connects

    6. La cartographie des rseaux dinfluence (think tank...) et des vnements majeurs du secteur (hackaton...)

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    Sommaire dtaill de ltude

  • LE MARCH FRANAIS DES OBJETS CONNECTS SANT

    Version PDF

    Pour 1 utilisateur : 3 150 HT

    De 2 5 utilisateurs 4 095 HT

    De 6 10 utilisateurs : 4 725 HT

    Plus de 10 utilisateurs : nous contacter

    OUI, je souhaite recevoir un ou plusieurs exemplaires papiers pour

    315 HT ( TVA 5,5 %) lunit, en plus de lachat dune version PDF

    Nombre dexemplaires :_________

    Personne contacter pour lenvoi des licences et/ou papier :

    Nom : __________________________Prnom :__________________________

    Fonction : ______________________Socit :___________________________

    Adresse : _________________________________________________________

    Tl. : __________________________E-mail :___________________________

    Facturation

    Socit :_________________________________________________________

    Adresse : ___________________________________________________

    Contact : ___________________________________________________

    Version papier : 2 950 HT

    Prsentation orale auprs de vos quipes :nous contacter

    24

    Bon de commande

    Rglement :

    Virement (RIB 31489/00010/00219548733/47Crdit agricole - CIB)

    Chque lordre des Echos Solutions

    Carte bancaire sur www.lesechos-etudes.fr

    Rglement rception de facture

    Date : / /

    Signature :

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • Vos contacts pour toute information sur cette tude

    25Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

    VOUS SOUHAITEZ DES PRECISIONS, UNE PRESENTATION ORALE DE CETTE ETUDEOU UNE TUDE SUR MESURE

    VOUS SOUHAITEZ CONNATRE NOTRE OFFRE COMMERCIALE, LES MODALITS DE DIFFUSION DE NOS TUDES MULTICLIENTS OU NOS AUTRES PRESTATIONS

    Caroline Jaubourg

    Directrice commerciale et relation clientleCatherine Charpentier

    Charge commerciale et relation clientle

    cjaubourg@lesechos.fr

    01 49 53 22 25ccharpentier@lesechos.fr

    01 49 53 63 32

    Hlne CharrondireDirectrice du ple Pharmacie-Santdes Echos Etudes

    hcharrondiere@lesechos.fr01 49 53 89 18 / 06 16 19 48 05

    Franois Flausino

    Responsable du dveloppementPublishing & Etudes

  • 26

    Quelques donnes de cadrage

    Table ronde

    Prsentation de ltude publie par Les Echos Etudes

    Prsentation des Echos Solutions et des Echos Etudes

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • Le groupe Les Echos en quelques mots

    Le Groupe Les Echos est le premier groupe de presse conomique et financire

    franais. Il simpose dans de nombreux secteurs tels lconomie, la finance,

    les services aux entreprises, les arts et la culture.

    Il appartient depuis 2007 au groupe LVMH.

    LE GROUPE DISPOSE DUN LARGE PORTEFEUILLE DE MARQUES MDIAS

    ET DE SOLUTIONS POUR LES ENTREPRISES :

    Les services aux entreprises : LES ECHOS ETUDES, LES ECHOS PUBLISHING,

    LES ECHOS EVENTS, LES ECHOS SALONS (SALON DES ENTREPRENEURS), LES ECHOS

    DE LA FRANCHISE

    Lconomie et la finance : Les Echos, LesEchos.fr, Les Echos Week-End,

    Investir, Investir Magazine, Investir.fr, Capital Finance

    Les arts et la culture : Connaissance des Arts, Srie Limite, Classica, Radio

    Classique, Editions Arlea et la Fugue

    27Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • Les Echos Etudes, division Etudes de marchdes Echos SolutionsNos plates-formes vous permettent d'accder aux donnes conomiques, juridiqueset financires de plus de 8 millions d'entreprises franaises, d'identifier vosopportunits de croissance travers nos tudes de march, ou de dvelopper vostalents via des formations adaptes aux besoins de vos cadres dirigeants.

    A travers nos publications mutualises et la ralisation dtudes sur mesure, nousaccompagnons depuis 25 ans les acteurs du systme de sant dans la comprhensionde leurs marchs, leurs rflexions stratgiques et la dfinition de leurs dmarchesoprationnelles auprs des patients et des professionnels de sant.

    Notre quipe de directeurs dtudes et de consultants, tous spcialiss dans ledomaine de la sant, bnficie dune expertise sectorielle approfondie, allie uneconnaissance oprationnelle du terrain des tudes qualitatives et quantitatives.

    28

    Les Echos Etudes en quelques mots

    Nous ralisons une veille permanente sur :

    Les marchs pharmaceutiques et des dispositifs mdicaux

    Les stratgies des industriels et des distributeurs de produits de sant

    Le Market access des mdicaments et des dispositifs mdicaux

    Lorganisation et la rgionalisation du systme de sant

    Les modles de distribution wholesale/retail, off line/on line

    Les politiques de promotion et dinformation auprs des PS et des patients

    La sant digitale et lIoT

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • ANALYSES SECTORIELLES ET ETUDES DE MARCH MULTICLIENTS,SOUSCRIPTION ET ADHOC

    ETUDES DE MARCH, ENQUTES EN BTOB ET BTOC, BENCHMARK SECTORIELS,DIAGNOSTICS CONCURRENTIELS

    Objectifs :

    Sappuyer sur des donnes objectives et exclusives

    Documenter et rationaliser les orientations stratgiques

    Services associs :

    Prsentation orale de ltude vos quipes

    Possibilit dintervention de nos directeurs dtudes et de nosconsultants lors des comits stratgiques

    Mise en forme pour animation intranet

    29

    Les tudes de march

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • 30

    NEWSLETTERS INTERNES ET EXTERNES

    EDITION ET DIFFUSION PERIODIQUES DACTUALITS REDIGES PAR NOSEXPERTS EN CONCERTATION AVEC LE CLIENT (ADHOC)

    Objectifs :

    Maintenir la visibilit de la marque auprs des cibles, contextualiser et mettre en perspective les offres avec des problmatiques march

    Partager une culture sectorielle avec les collaborateurs, sensibiliser les quipes lenvironnement de lentreprise

    Services associs :

    Accs aux bases du Groupe Les Echos (lecteurs, dcideurs, contacts presse)

    Plate-forme personnalise de routage et suivi statistique (ouvertures, clic)

    Les dispositifs de veille informationnelle

    Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

  • Nos rfrences

    Complmentaires sant et assisteurs : APRIA, ADRIA, CARTE BLANCHE, CNP ASSURANCES, CTIP, EUROPE ASSISTANCE, MNH,

    MUTUALITE FRANCAISE, HARMONIE MUTUELLES, HUMANIS, MALAKOFF MEDERIC, PREVOIR, SANTECLAIR

    Groupes de cliniques prives et dEHPAD : ARAIR ASSISTANCE, GENERALE DE SANTE, KORIAN, ORPEA, SANTE SERVICE

    Rsidences seniors : COGEDIM, RESIDE ETUDES, BOUYGUES IMMOBILIER, LES SENIORIALES, LA GIRANDIERE, SAIRENOR

    Laboratoires pharmaceutiques, fabricants de dispositifs mdicaux et distributeurs de produits de sant : ABBOTT, ABBVIE,

    AIR LIQUIDE SANTE, ASTRAZENECA, BAXTER, BAYER SCHERING PHARMA, BMS/UPSA, BOEHRINGER INGELHEIM, BOIRON,

    BRAUN MEDICAL, CELGENE, CHUGAI, DAIICHI SANKYO, EXPANSCIENCE, GALEC, GENEVRIER, GSK, IPSEN PHARMA,, IPRAD,

    JANSSEN CILAG, J&J BEAUTE, LEO PHARMA, LFB, LIFESCAN, MAYOLY, MERCK SERONO, MSD, NOVARTIS PHARMA, NOVO

    NORDISK, OCP REPARTITION, OMEGA PHARMA, PFIZER, PIERRE FABRE, PROTiP MEDICAL, ROCHE, SANOFI, SERVIER, SHIRE,

    SIGVARIS......

    Institutionnels, agences et ministres : ASIP SANTE, HAS, MINISTERE DE LA SANTE, IGAS, COUR DES COMPTES...

    Cabinets de conseil, banques, fonds dinvestissements et institutions financires : BCG, BNP PARIBAS, BPCE, BRIDGE POINT,

    CRDIT AGRICOLE, DEMETER PARTNERS, EURAZEO PME, IMS HEALTH, KPMG, MC KINSEY

    31Le march franais des objets connects sant Petit-djeuner du 19 avril 2016

Recommended

View more >